Physique - Chimie. Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Physique - Chimie. Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique."

Transcription

1 Niveau 3 ème Physique - Chimie Document du professeur 1/5 Programme A. La chimie, science de la transformation de la matière A1 - Métaux, électrons et ions A1.2 - Conduction électrique et structure de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités L ELECTRON : COMPRENDRE LA CONDUCTION ELECTRIQUE DANS LES METAUX Tous les solides conduisent-ils le courant électrique? Tous les métaux conduisent le courant électrique. Tous les solides ne conduisent pas le courant électrique. La conduction du courant électrique dans les métaux s interprète par un déplacement d électrons. Pré requis de l élève o La notion de conducteur et isolant ; o Le sens conventionnel du courant. Mots-clé o Conducteur, o Isolant, o Electrons libres, o Sens conventionnel du courant. Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique. Liste de matériel Poste élève Référence o Générateur de courant continu o Ampèremètre o Lampe 6V- 100 ma o Support pour lampe o Fils de connexion rouge o Fils de connexion noir o Deux pinces crocodiles o Plaque de fer o Plaque de cuivre o Plaque de zinc o Plaque d aluminium o Sel de cuisine o Sucre o Sulfate de cuivre II o Trois coupelles Conductibilité électrique de solides Étude expérimentale du caractère conducteur ou non du cuivre et du fer, du sucre, du sel et du sulfate de cuivre solides. Activité documentaire sur l histoire de l électron. [Technologie : environnement et énergie : isolants et conducteurs thermiques et électrique] Conductibilité électrique de solides (page 1)

2 Document du professeur 2/5 Remarques, astuces o Pour comparer le caractère plus ou moins conducteur du fer, du cuivre, du zinc et de l aluminium, des plaques de dimensions identiques sont nécessaires. Nous conseillons ici des plaques de dimensions : mm. o Le sucre, le sel et le sulfate de cuivre II doivent être bien secs pour l expérience et déposés dans des soucoupes propres et sèches afin de ne pas fausser les résultats. o En fonction du niveau de la classe ou des élèves, le calibre de l ampèremètre pourra être imposé par l enseignant ou à laisser déterminer par les élèves, le professeur vérifiant ensuite. Prolongements Prolongements o o Histoires des sciences : la découverte de l électron Histoire des sciences : John Joseph Thomson Sa vie John Joseph Thomson est né le 18 décembre 1856 dans la proche banlieue de Manchester en Angleterre. Il étudie d abord à l université de Manchester puis au " Trinity College " à Cambridge. Vers l'âge de vingt-huit ans, il devient professeur de physique expérimentale succédant à Lord Rayleigh à la chaire Cavendish. Il enseigna pendant 42 ans. En 1890, il se marie avec Rose Elizabeth Paget dont il a deux enfants, Joan et George qui sera prix Nobel de physique en Également professeur à l'institut Royal de Londres, il est nommé président de la Société royale. Il est anobli en A sa mort le 30 août 1940, il est enterré dans l abbaye de Westminster. Ses récompenses J.J. Thomson reçut la médaille Hughes en 1902, le prix Nobel de physique en 1906 pour ses travaux relatifs à la conductivité électrique des gaz et la médaille Copley en Ses découvertes Durant sa vie, Thomson fit plusieurs expériences et introduisit plusieurs théories. Dans les années 1880, il se pencha sur les tubes de Crookes. À l'aide d'aimants et de champs électriques, il travailla sur le comportement des rayons cathodiques. Le 30 avril 1897, il annonça une de ses découvertes : les rayons lumineux dans le tube cathodique étaient des électrons, c'est-à-dire de la matière formée de petites particules chargées d'électricité négative. Plus tard, vers les années 1900, il mesura la charge massique de l'électron. Il proposera aussi une théorie qui sera : les atomes sont sous forme de sphères d'électricité positive dans lesquelles sont enfoncés des électrons, des grains d'électricité négative. Il observa également la production de particules positives dans le tube cathodique. Ce qui l'amena à conclure que les éléments constitutifs de l'atome étaient des particules positives et négatives. Thomson imagina un modèle atomique nommé «Plum-Pudding» dont l'agencement consistait en une enveloppe positive contenant des charges négatives. Pour toutes ses recherches il recevra le prix Nobel de physique en Modèle atomique de Thomson Conductibilité électrique de solides (page 2)

3 Document du professeur 3/5 Impact sur la société Les électrons jouent un rôle fondamental dans notre société, car ils sont partout. Responsables du passage du courant dans les conducteurs électriques, on les retrouve dans les domaines de la robotique, de la médecine, en aéronautique, dans la télématique. Mais aussi, on les rencontre dans la vie de tous les jours car ils sont présents dans la télévision, le microscope, les jeux vidéo, le téléphone, la radio, la calculatrice et plusieurs autres appareils Compétences qu il est possible d évaluer Expérimentales - Réaliser un circuit électrique permettant de comparer le caractère conducteur de quelques solides - Utiliser un ampèremètre - Tester la conductibilité de quelques solides - Répartir les rôles dans le groupe - Suivre un protocole - Ordonner la paillasse pour réaliser un travail correct - Ranger le matériel Théoriques - Schématiser un circuit électrique - Tirer une conclusion - Effectuer une recherche documentaire - Indiquer sur un schéma le sens conventionnel du courant - Indiquer sur un schéma le sens de déplacement des électrons. - Expliquer la nature du courant électrique dans un conducteur métallique. Conductibilité électrique de solides (page 3)

4 Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie Conductibilité électrique de solides Document du professeur 4/5 Objectifs o Comparer le caractère conducteur de différents solides à l aide d un circuit électrique ; o Expliquer la nature du courant électrique dans les conducteurs métalliques. ACTIVITE 1 : Tous les solides sont-ils conducteurs électriques? 1. Expérience : Vous disposez d un générateur de courant continu délivrant une tension U = 6V, de fils de connexion, de deux pinces crocodiles, d une lampe de tension nominale 6V montée sur socle, d un ampèremètre et de divers solides (plaque de fer, plaque de cuivre, plaque de zinc, plaque d aluminium, sel de cuisine, sucre et sulfate de cuivre II). a. Avec ce matériel, réaliser le circuit photographié ci-contre permettant de vérifier si le solide testé laisse ou non passer le courant électrique. b. Schématiser dans le cadre ci-contre le circuit réalisé. Indiquer par une flèche rouge le sens conventionnel du courant s il existe. c. Tester les divers solides se trouvant sur votre table. Observer l éclat de la lampe et mesurer l intensité du courant traversant le circuit. 2. Résultats : Rassembler vos résultats dans le tableau ci-dessous : Matériaux testés Eclat de la lampe Intensité du courant en ma cuivre Allumée 95 fer Allumée 89 aluminium Allumée 92 zinc Allumée 91 sucre Eteinte 0 sel Eteinte 0 sulfate de cuivre (II) Eteinte 0 Conductibilité électrique de solides (page 4)

5 3. Exploitation : Document du professeur 5/5 a. Quels sont les solides conducteurs du courant électrique? Le cuivre, le fer, l aluminium et le zinc sont des solides conducteurs. Ce sont tous des métaux. b. Quels sont les solides qui ne conduisent pas le courant électrique? Le sucre, le sel et le sulfate de cuivre (II) ne conduisent pas le courant électrique. c. Comment les appelle-t-on? Ce sont des isolants. 4. Conclusion : Tous les solides ne sont pas des conducteurs électriques. Les métaux sont tous des conducteurs électriques. 5. Remarque : Le corps humain est-il conducteur ou isolant? Justifier votre réponse. Le corps humain est un matériau conducteur car on peut se faire électrocuter. ACTIVITE 2 : Comment interpréter le passage du courant dans un métal? Les métaux contiennent des très petites particules chargées négativement susceptibles de se déplacer appelées électrons libres. Dans un circuit électrique fermé, le générateur provoque un déplacement d ensemble des ces électrons libres créant ainsi le courant électrique qui y circule. Il faut retenir que le sens de déplacement d ensemble des électrons qui créent le courant électrique est contraire au sens conventionnel du courant car ce sens conventionnel avait été défini bien avant la découverte des électrons. 1. Indiquer sur le schéma ci-contre le sens conventionnel du courant électrique par une flèche rouge. 2. Rechercher quel savant a défini le sens conventionnel du courant électrique. En quelle année? Il s agit d André Marie Ampère en Indiquer sur le schéma le sens de déplacement des électrons libres par une flèche verte. 4. Rechercher quel savant a découvert l existence des électrons. En quelle année? Il s agit de John Joseph Thomson en e. Un matériau isolant possède t-il des électrons libres? Un matériau isolant ne possède pas d électrons libres. f. Conclusion : Dans un conducteur métallique, le courant électrique est dû au déplacement d ensemble des électrons libres sous l action d un générateur. Dans un circuit fermé, les électrons libres se déplacent de la borne - à la borne + du générateur, en sens inverse du sens conventionnel du courant électrique Conductibilité électrique de solides (page 5)

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif»

TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Niveau 3 ème Physique Chimie Document du professeur 1/7 TENSION CONTINUE ET TENSION ALTERNATIVE PERIODIQUE Programme B - Énergie électrique et circuits électriques en «alternatif» Connaissances Capacités

Plus en détail

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm

Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Chapitre 14 Notion de résistance électrique. Loi d Ohm Plan Introduction: I Mesurer avec un multimètre Mesure de l intensité Mesure de la tension II Pour aller plus loin Mesures en courant continu. Rappels

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

Le moteur électrique

Le moteur électrique Le moteur électrique But Étudier la transformation d énergie potentielle électrique en énergie mécanique. Étudier le rendement d un moteur électrique. Méthode À l aide d un moteur électrique, élever une

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

SEANCE 1. Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» Le secteur (arrivée près du compteur)

SEANCE 1. Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» Le secteur (arrivée près du compteur) SEANCE 1 Thème : «Comment sont branchés les appareils électriques à la maison?» A l oral : Faire le parallèle entre : A la maison Le secteur (arrivée près du compteur) Les appareils électriques (TV, four,

Plus en détail

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS)

QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) QUI A TUE PAMELA ROSE (TESTS DES IONS) classe : troisième durée : 1h30 Travail préparatoire sur les tests des ions : (réalisé en classe et noté au tableau, sans traces pour les élèves à ce stade.) Il est

Plus en détail

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES.

Connaissances Capacités Exemples d'activités L'ION : COMPRENDRE LA CONDUCTION ÉLECTRIQUE DANS LES SOLUTIONS AQUEUSES. Niveau 3 ème Document du professeur 1/ 9 Physique Chimie La chimie, science de la transformation de la matière. Nature du courant électrique dans les solutions aqueuses ioniques. Migration des ions. Programme

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR

ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Nom : Prénom : Classe : Date : Fiche élève 1/ 6 Physique Chimie ETUDE DE LA CARACTERISTIQUE DU DIPÔLE OHMIQUE : LOI D OHM UTILISATION D UN TABLEUR Objectifs : - Établir la loi d Ohm à l aide d un tableur-grapheur

Plus en détail

D'où vient l'électricité de la maison?

D'où vient l'électricité de la maison? D'où vient l'électricité de la maison? Recherche documentaire sur Internet. >Objectifs: Utiliser Internet pour mener une recherche documentaire (textes et images). Sélectionner les éléments d'une recherche

Plus en détail

LE COURANT ELERCTRIQUE

LE COURANT ELERCTRIQUE Chapitre - II - LE COURNT ELERCTRIQUE Situation problème La lampe de Mr li La pile de la lampe torche de Monsieur li est épuisée, la lampe ne s allume plus. Monsieur li à vue dans sont cours de physique

Plus en détail

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons Document élève 1/9 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé LE PRINCIPE DE L ECHOGRAPHIE - Comprendre que la nature des matériaux a une influence sur les phénomènes d

Plus en détail

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC

Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. Bases technologiques Procédures de qualification Electricienne de montage CFC Electricien de montage CFC Nom, prénom N de candidat Date......... Temps:

Plus en détail

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique NOM : Prénom : Classe : Date : COFFRET HABILITATION ELECTRIQUE TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique Fonctions et Tâches A 1-1 : Préparer, intégrer, assembler, interconnecter les matériels

Plus en détail

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses.

Physique - Chimie. Décrire simplement les mouvements pour le système Soleil- Terre- Lune. Interpréter les phases de la Lune ainsi que les éclipses. Niveau 5 ème Physique - Chimie Document du professeur 1/6 LE SYSTEME SOLEIL TERRE LUNE Programme C- La lumière : sources et propagation rectiligne Contenus- notions Compétences Exemples d activités Le

Plus en détail

Fiche descriptive de l activité

Fiche descriptive de l activité Fiche descriptive de l activité Titre : Caractéristiques électriques du panneau solaire Classe : Terminale STI 2D Durée : 1h30 Type d activité (expérimentale, documentaire, ) : activité expérimentale Contexte

Plus en détail

Fiche 1 : Enoncé destiné à l élève

Fiche 1 : Enoncé destiné à l élève Nicolas di Scala TP de quatrième (4 ème ) qui rentre dans la partie du programme : «A. De l air qui nous entoure à la molécule». Il s agit d un TP évalué où les élèves doivent réaliser une expérience par

Plus en détail

Chapitre 1 : Le circuit électrique.

Chapitre 1 : Le circuit électrique. Chapitre 1 : Le circuit électrique. Items Connaissances Acquis Un générateur est nécessaire pour qu une lampe éclaire, pour qu un moteur tourne. Un générateur transfère de l énergie électrique à une lampe

Plus en détail

CH II Intensité et tension en courant continu

CH II Intensité et tension en courant continu CH II Intensité et tension en courant continu I) Les différentes formes de montage de récepteurs : 1) Le montage en série : Dans un montage en série, les différents récepteurs sont montés les uns à la

Plus en détail

Lois de l électrocinétique

Lois de l électrocinétique Retour au menu! Lois de l électrocinétique 1 Courant électrique 1.1 Notion de courant n conducteur est un matériau contenant des charges libres capables de se déplacer. Dans les électrolytes les charges

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e Descriptif de l action : Semaine nationale des mathématiques 2015 Action académique liaison CM2-6 e Il s agit de proposer aux élèves d une classe de CM2 et d une classe de sixième associées de résoudre

Plus en détail

Câblage des portes logiques

Câblage des portes logiques Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Câblage des portes logiques Domaine d application : Les systèmes logiques Type de document : Travaux Pratiques Classe : Première

Plus en détail

Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par

Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par 1 2 Résumé du commentaire audio : Lesdipôles que vous avez couramment utilisez sont par exemples des lampes, des piles (générateurs), des résistors (ou conducteurs ohmiques) etc 3 Résumé du commentaire

Plus en détail

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro»

Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» Activité 34 : Réalisation d une digestion «in vitro» 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Fonctionnement de l organisme et besoin en énergie 2. PLACE DE L ACTIVITE DANS UNE PROGRESSION Chapitre I :

Plus en détail

L interconnexion de batteries.

L interconnexion de batteries. L interconnexion de batteries. Le présent article (largement inspiré de la théorie publiée dans le site WEB http://www.smartgauge.co.uk) a pour but de présenter les différentes méthodes d interconnexion

Plus en détail

Cocher au fur et à mesure du déroulement de votre TP les étapes réalisées.

Cocher au fur et à mesure du déroulement de votre TP les étapes réalisées. NOM : Prénom : Classe : SECURITE INCENDIE Date : CI1 : APPROPRIATION DU SYSTEME ASI31 : Sécurité Incendie - Etude d un EA type2b Prérequis Moyens Ressources Planche câblée d un EA Type 2b Cours sur la

Plus en détail

Séquence ÉLECTRICITÉ. en vue de la réalisation d un. jeu électrique. Cycle 3

Séquence ÉLECTRICITÉ. en vue de la réalisation d un. jeu électrique. Cycle 3 Séquence ÉLECTRICITÉ en vue de la réalisation d un jeu électrique Cycle 3 delforge.philippe@ac-rouen.fr! 06 11 01 94 41 Séquence électricité - Fabrication d un jeu électrique Cycle 3 SOMMAIRE Fiche pour...

Plus en détail

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher!

Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! 3ème Electricité Résolution De Problème : Un sèche-linge sachant sécher! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Déroulement Compétences évaluées Remarques Initier les élèves de collège à la

Plus en détail

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte

Hémomixer Etude de la jauge de contrainte Hémomixer Etude de la jauge de contrainte TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Objectifs A l issu de ce TP, les compétences acquises doivent vous permettre plus particulièrement de :

Plus en détail

Quatrième Confort et domotique

Quatrième Confort et domotique Guillaume KOLTOK et Alexander HOLLIS Quatrième Confort et domotique Séquence confort, l éclairage de la maison Comment réaliser un éclairage économique? A l aide des documents ressources mis à votre disposition

Plus en détail

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux

Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux Activité 20 : Mise en évidence de la respiration chez des végétaux 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie : Respiration et occupation des milieux de vie Notions contenus Compétences Exemples d activités

Plus en détail

Etape n 1 étude du besoin.

Etape n 1 étude du besoin. L objet mystère Les enfants posent des questions fermées. L enseignant répond par OUI ou NON. Jusqu à ce que les élèves trouvent le sablier. Alors on peut observer plusieurs sabliers verbaliser sur sa

Plus en détail

Modèle des grains en électricité classe de 4 ème

Modèle des grains en électricité classe de 4 ème Modèle des grains en électricité classe de 4 ème François Connes, collège Feuchères de NIMES francois.connes@ac-montpellier.fr Remerciements... 1 Avant propos : la démarche suivie... 1 Mes objectifs (certes

Plus en détail

TITRE : CHAUFFE QUI PEUT

TITRE : CHAUFFE QUI PEUT TITRE : CHAUFFE QUI PEUT Niveaux : 4ème Objectifs pédagogiques : Mobiliser des compétences acquises pour résoudre une situation complexe. Observer le comportement, le fonctionnement, la constitution d

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

1 Conducteurs et semi-conducteurs

1 Conducteurs et semi-conducteurs Séance de Spécialité n o 20 Diode et redressement Mots-clefs «conducteurs» et «semi-conducteurs». 1 Conducteurs et semi-conducteurs Les semi-conducteurs sont des matériaux qui ont une conductivité électrique

Plus en détail

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique

Enseignement secondaire. 3e classique F - Musique Enseignement secondaire Classe de IIIe Physique 3e classique F - Musique Nombre de leçons: 2.5 Nombre minimal de devoirs: 1 de voir par trimestre Langue véhiculaire: Français I. Objectifs et compétences:

Plus en détail

CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES

CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES CONCOURS D AIDE TECHNIQUE DE LABORATOIRE 1999 SPECIALITE B : SCIENCES PHYSIQUES ET INDUSTRIELLES L épreuve est constituée d exercices de chimie (sur 10 points) et de physique (sur 10 points). Elle comporte

Plus en détail

Doc 3 transferts thermiques

Doc 3 transferts thermiques Activité Documentaire Transferts d énergie entre systèmes macroscopiques Doc 1 Du microscopique au macroscopique La description de la matière peut être faite au niveau microscopique ou au niveau macroscopique.

Plus en détail

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques

L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques L'ELECTRICITE Courant électrique Le rôle d'un générateur Les différents types de générateur Les constituants d'un circuit. Les symboles électriques Le circuit électrique Réalisation d'un circuit électrique

Plus en détail

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES?

TP 3 ème C 1 PEUT-ON EMBALLER DES SOLUTIONS ACIDES DANS DES EMBALLAGES METALLIQUES? Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Démarche Dans ce sujet, on demande à l élève d étudier la réaction entre l'acide chlorhydrique et le fer. Scénario N 7 Compétences évaluées Préparation

Plus en détail

Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro

Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro Exemple de situation d évaluation Niveau Bac Pro Proposé par Gilles LERAN Lycée Saint-Exupéry - TOULOUSE Thèmes du programme : HS4 - T5 Capacités Connaissances Déterminer expérimentalement le foyer image

Plus en détail

E1 Intensité et tension

E1 Intensité et tension E1 1 E1 Intensité et tension I) Le multimètre Le multimètre est un appareil qui peut effectuer plusieurs types de mesures dans un circuit électrique. Son utilisation dépend de ce que l on souhaite mesurer.

Plus en détail

NOTION D'ELECTRICITE LES GRANDEURS ELECTRIQUES LES CIRCUITS ELECTRIQUES LA SECURITE ELECTRIQUE EVALUATIONS

NOTION D'ELECTRICITE LES GRANDEURS ELECTRIQUES LES CIRCUITS ELECTRIQUES LA SECURITE ELECTRIQUE EVALUATIONS NOTION D'ELECTRICITE S LA NOTION D ELECTRICITE Petite expérimentation Frottez un petit objet plastique (par exemple un stylo à bille en plastique) sur votre chevelure. Juste après le frottement, faites

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail

Du verbal à sa représentation Corrigé. Un mot sur le thème «La recherche» :

Du verbal à sa représentation Corrigé. Un mot sur le thème «La recherche» : Expérience : Du verbal à sa représentation Corrigé Ce document est la correction de l expérience «Du verbal à sa représentation» présentée dans la ressource numérique «Se situer» du site www.iutenligne.net.

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

Alarme SIMON TP N 2: Installation et configuration du système

Alarme SIMON TP N 2: Installation et configuration du système Etude des systèmes Alarme SIMON TP N 2 Installation et configuration du système Document élève Alarme SIMON TP N 2: Installation et configuration du système Compétences visées Savoirs associés C2.1 Faire

Plus en détail

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN...

Table Des Matières. 1 - Les semi-conducteurs 4. 1.1 Conducteurs électriques...4. 1.2 Les semi-conducteurs...5. 1.3 La jonction PN... TP Matériaux Table Des Matières 1 - Les semi-conducteurs 4 1.1 Conducteurs électriques...4 1.2 Les semi-conducteurs...5 1.3 La jonction PN...6 1.4 Les cellules photoélectriques...7 1.5 TP semi-conducteurs...9

Plus en détail

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE 2015/2016 SUJET numéro 7 CAPES EXTERNE DE PHYSIQUE - CHIMIE ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Extrait de l arrêté 14 du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Page 1/5 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Guide de l enseignant

Guide de l enseignant Le Centre de Découverte des Sciences de la Terre (CDST) Conseil Général de Martinique Guide de l enseignant Exposition : Qu y a-t-il derrière la prise? Conçue et réalisée par la Cité des Sciences et de

Plus en détail

PAGE DE GARDE SOMMAIRE

PAGE DE GARDE SOMMAIRE Lundi 7 Décembre 2015 au Vendredi 12 Décembre 2015 Vous allez réaliser pendant quelques jours un stage en entreprise. Afin de mieux suivre votre expérience, nous vous demandons de réaliser un compte rendu

Plus en détail

4 Le courant électrique

4 Le courant électrique 4 Le courant électrique 4.1 La nature du courant électrique Expérience : Le circuit de la figure suivante n est pas fermé : A - + B - + V- 3000 V Figure.30 Transport d électrons On met alors en contact

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:...

Notation / Observations: Prénom:... Classe / Groupe:... Date:... Lycée Sud Médoc 33320 Le Taillan-Médoc Page 1 sur 6 NOM:... Durée : 1 h 30 Série 2 TP 5 CENTRE D'INTERET CI 2 : Chaîne d'énergie Objectifs visés par rapport au programme : 2-1-1 Alimenter en énergie 2-1-2 Distribuer l'énergie 2-1-3 Convertir l'énergie et entraîner

Plus en détail

Baccalauréat Sciences et Techniques de l Industrie et du Développement Durable

Baccalauréat Sciences et Techniques de l Industrie et du Développement Durable Baccalauréat Sciences et Techniques de l Industrie et du Développement Durable C7 Formes et caractéristiques de l énergie O8 Valider des solutions techniques AUTONOMIE ELECTRIQUE Problématique : A l issue

Plus en détail

Electricité : Fabrication d un Quizz

Electricité : Fabrication d un Quizz Electricité : Fabrication d un Quizz Compétences visées : Io (BO 2008) : réalisation de maquettes élémentaires et de circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un appareil Socle commun

Plus en détail

Séquence ÉLECTRICITÉ. en vue de la réalisation d un. jeu électrique. Cycle 2

Séquence ÉLECTRICITÉ. en vue de la réalisation d un. jeu électrique. Cycle 2 Séquence ÉLECTRICITÉ en vue de la réalisation d un jeu électrique Cycle 2 delforge.philippe@ac-rouen.fr! 06 11 01 94 41 delforge.philippe@ac-rouen.fr 1 Séquence électricité - Fabrication d un jeu électrique

Plus en détail

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B

PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B PROGRESSION EN SCIENCES PHYSIQUES CLASSE DE 3 ème B Mardi 31/08 Mardi 7/9 : 1h Mardi 14/9 : Chapitre 1 : Production de l énergie électrique Quel est le point commun des différentes centrales électriques?

Plus en détail

B - COURANT ELECTRIQUE

B - COURANT ELECTRIQUE B - COURANT ELECTRIQUE B - I - DEFINITION DE L'INTENSITE D'UN COURANT ELECTRIQUE La propriété des conducteurs solides d'avoir des électrons libres correspond à l'échelle des atomes à un déplacement permanent

Plus en détail

DB2P pour les sociétés: manuel d utilisation de l application

DB2P pour les sociétés: manuel d utilisation de l application DB2P pour les sociétés: manuel d utilisation de l application Table des matières 1. Introduction... 3 2. Accès à l application... 3 3. Navigation à travers l application... 6 3.1 Cotisation spéciale 1,5%...

Plus en détail

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien

TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien TP n 4 : Etude de sources de lumière Spectre de corps noir et loi de Wien I. Etude de quelques sources de lumière Objectif : - Obtenir expérimentalement les spectres de quelques sources de lumière, et

Plus en détail

Matériel : (à adapter en fonction du nombre d élèves)

Matériel : (à adapter en fonction du nombre d élèves) Séquence - L électricité C.3 Objectifs et compétences Objectif : Réaliser l installation électrique du plan de la classe. Compétences: Savoir réaliser une fiche technique Être capable de pratiquer une

Plus en détail

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle

Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Histoire des arts : La naissance du cinéma à la fin du XIXe siècle Exercice et méthode de recherche sur Internet Dans le cadre du thème Histoire des arts retenu pour la classe de 4 ( Mouvement et vitesse

Plus en détail

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique

Evaluations. Complément au cours de didactique générale - Physique Evaluations Complément au cours de didactique générale - Physique Rappel Evaluations formatives Evaluations certificatives Evaluations Evaluations formatives - objectifs pour l enseignant détection des

Plus en détail

Présentation de ce document :

Présentation de ce document : Préconisations et propositions Présentation de ce document : La mise en place du nouvel enseignement STI2D en spécialité présente plusieurs difficultés : - Un référentiel de formation modifié contenant

Plus en détail

Chapitre 4 CIRCUITS EN SÉRIE ET EN DÉRIVATION

Chapitre 4 CIRCUITS EN SÉRIE ET EN DÉRIVATION Chapitre 4 CIRCUITS EN SÉRIE ET EN DÉRIVATION Circuit à réaliser Réalisez un circuit ne comportant pas qu une seule boucle, et permettant aux lampes de briller. Le circuit est composé d une pile (ou un

Plus en détail

Sciences Physiques et Chimiques. C.C.F. de Sciences Physiques et Chimiques Nom : Prénom : Date et heure de passage

Sciences Physiques et Chimiques. C.C.F. de Sciences Physiques et Chimiques Nom : Prénom : Date et heure de passage T PRO Sciences Physiques et Chimiques C.C.F. de Sciences Physiques et Chimiques Nom : Prénom : Date et heure de passage La qualité de la rédaction et la précision des raisonnements influent sur la notation

Plus en détail

La puissance électrique

La puissance électrique Nom : Prénom : Classe : Date : Physique Chimie La puissance électrique Fiche élève 1/5 Objectifs : o Comparer le produit de la tension d utilisation U appliquée aux bornes d une lampe par l'intensité I

Plus en détail

Rapport d'étonnement

Rapport d'étonnement Nom de l entreprise Rapport d'étonnement Nom de l élève Période de stage Proposition finale En 2 pages maximum, le rapport d étonnement doit refléter vos premières impressions. Il doit être impérativement

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Déroulement de la séance n 4 Que pourrait-on mettre à la place des fils électriques pour relier la pile et l ampoule pour que l ampoule s allume?

Déroulement de la séance n 4 Que pourrait-on mettre à la place des fils électriques pour relier la pile et l ampoule pour que l ampoule s allume? Déroulement de la séance n 4 Que pourrait-on mettre à la place des fils électriques pour relier la pile et l ampoule pour que l ampoule s allume? Phases du déroulement Remémoration de la séance précédente

Plus en détail

ELEC 2. 1. Les éléments d une installation électrique domestique. 2de PRO 2TP S.P.C. / ACTIVITES 1/7 CONFORT DANS LA MAISON ET DANS L'ENTREPRISE

ELEC 2. 1. Les éléments d une installation électrique domestique. 2de PRO 2TP S.P.C. / ACTIVITES 1/7 CONFORT DANS LA MAISON ET DANS L'ENTREPRISE CONFOT DNS L MISON ET DNS L'ENTEPISE ELEC 2 Lycée des Métiers LEOND DE VINCI - 2015/2016 COMMENT POTÉE UNE INSTLLTION ÉLECTIQUE? 1. Les éléments d une installation électrique domestique CTIVITE 1 «Comment

Plus en détail

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique

Questionnaire : Notions d électricité et d électronique Questionnaire : Notions d électricité et d électronique 1. Qu est-ce que le courant électrique? ou Qu est ce qu un courant électrique? Cocher la ou les bonne(s) réponse(s) des forces électromagnétiques

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques des tensions fournies par les centrales électriques?

Quelles sont les caractéristiques des tensions fournies par les centrales électriques? 3ème Electricité 2 La tension Alternative Quelles sont les caractéristiques des tensions fournies par les centrales électriques? Objectifs Distinguer tension continue et tension alternative 2 Déterminer

Plus en détail

Thème : Lumière et Tapisserie

Thème : Lumière et Tapisserie Groupe Date.. Thème : Lumière et Tapisserie Indice n 1 : une tapisserie bien abîmée Lors de notre dernière sortie à la Cité de la Tapisserie, nous avons réalisé la manipulation photographiée ci-contre.

Plus en détail

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau

TP n 5 Raccordement d un chauffe-eau But du TP : Découvrir les couplages étoile ou triangle des résistances Problématique : Vous devez raccorder le circuit électrique d un chauffe-eau à élément stéatite comportant 3 résistances de chauffe.

Plus en détail

Electricité et magnétisme

Electricité et magnétisme Le champ magnétique Activité 1 a) O α S N s G n b) Bobine O s G n α I Document 1 Une petite aiguille aimantée suspendue par son centre de gravité G à un fil sans torsion est placée au voisinage d un aimant

Plus en détail

TECHNIQUES EXPÉRIMENTALES Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5. Ampoules en série

TECHNIQUES EXPÉRIMENTALES Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5. Ampoules en série Licence L1 Domaine Sciences, Technologie, Santé Année 2015/2016 1 er semestre TCHNIQUS XPÉRIMNTALS Document d accompagnement de la séance de travaux pratiques n o 5 Ampoules en série «Je n hésite pas à

Plus en détail

Aperçu de la COPYDISCOUNT.CH

Aperçu de la COPYDISCOUNT.CH Aperçu de la COPYDISCOUNT.CH Les plans, documents, informations de facturation etc. sont classés selon le projet et peuvent être gérés en ligne 24 heures sur 24. Les commandes peuvent être composées en

Plus en détail

serveur domovea TJA450

serveur domovea TJA450 serveur domovea TJA450 tebis FR SOMMAIRE I. LES AUTOMATISMES, DEFINITION... 4 II. CREER UN AUTOMATISME... 5 1. Exemple 1 : Départ en vacances...5 2. Exemple 2 : Partir au travail...10 3. Exemple 3 : Partir

Plus en détail

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :...

Nom de jeune fille :... Nom marital :... Prénom :... UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 RESERVE A L ANONYMAT Concours externe d adjoint technique principal recherche et formation Adjoint Technique en instrumentation scientifique, expérimentation et mesure BAP C SESSION

Plus en détail

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie

TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie TP : Détermination de la concentration en glucose d une boisson de réhydratation Première Partie Lorsque l on chauffe un mélange d une solution de glucose et d une solution d acide 3,5- dinitrosalycilique

Plus en détail

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE

PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE TP d électricité Rédigé par JF Déjean page 1/6 PUISSANCE ET ÉNERGIE ÉLECTRIQUE Programme : B.O n 10 du 15-10-1998 Chapitre : Électricité et vie quotidienne. Contenu : Paragraphe B 2-3 : Installations électriques

Plus en détail

S3.2 GESTION DE L ENERGIE

S3.2 GESTION DE L ENERGIE S3.2 GESTION DE L ENERGIE LE CUMULUS 1) Prix de l énergie 2) Le contacteur Heures Creuses 3) Gestion de l énergie par Contacteur Heures Creuses 4) A retenir Savoir S1.4 S3.1 S3.2 S6.1 Niveau de Maîtrise

Plus en détail

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE

CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE Vous êtes ici : Travailler 6 e année AXE : L analyse du cycle de vie CONCEVOIR UN PRODUIT OU UN SERVICE DURABLE 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deà partir de la méthode de l analyse du cycle de vie,

Plus en détail

TD électricité Génie civil PCE5

TD électricité Génie civil PCE5 1 L Séance I- I-1- Exercice I : Vecteurs de Fresnel Composer (additionner) les vibrations suivantes : 1) S 1 (t) = 3 cos(ω t) et S 2 (t) = - 4 cos(ω t + 4 ) 2) S 1 (t) = cos (ω t), S 2 (t) = 2 sin(ω t

Plus en détail

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule

Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule ELECTROMAGNETSME Electrocinétique Page sur Leçon n 4 : Loi d Ohm et de Joule. ntroduction Le terme courant électrique plus communément désigné par "courant" permet de décrire le déplacement de toute charge

Plus en détail

Chapitre n 1 / Physique-chimie 5

Chapitre n 1 / Physique-chimie 5 Chapitre n 1 / Physique-chimie 5 Évaluation diagnostique Entoure les réponses que tu penses correctes: 1-Il est dangereux l'électricité avec : de -Une pile de 4,5V : faire des oui expérience non -Une prise

Plus en détail

UTILISATION DU MULTIMETRE EN AMPEREMETRE.

UTILISATION DU MULTIMETRE EN AMPEREMETRE. O.P. 4 : UTILISATION DU MULTIMETRE EN AMPEREMETRE. FICHE DE TECHNOLOGIE INTENSITE symbole R Résistance Ω symbole U Tension V Voici deux notions importantes que nous maîtrisons. Il reste la troisième :

Plus en détail

Activité 57 : Appréciation du risque sismique dans un département français à partir d une banque de données en ligne (B2i)

Activité 57 : Appréciation du risque sismique dans un département français à partir d une banque de données en ligne (B2i) Fiche professeur - 4 e Activité 57 : Appréciation du risque sismique dans un département français à partir d une banque de données en ligne (B2i) (Cette activité est facilement tranférable à tout département

Plus en détail

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE Séance n 2 : PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE A. POURQUOI ET COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE? Activité documentaire et de questionnement : Document n 1 : A notre époque, et sans électricité,

Plus en détail

LE STAGE EN ENTREPRISE

LE STAGE EN ENTREPRISE Le stage LE STAGE EN ENTREPRISE Le stage en entreprise est obligatoire pour tous les élèves de troisième, il doit faire l objet d un recherche active durant le premier trimestre de l année scolaire. Il

Plus en détail

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise.

Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode. des Ressources Humaines de votre entreprise. Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Le Bilan de Compétences / Le Bilan Professionnel Pour vous aider dans la gestion des compétences internes, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique

Plus en détail

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique

TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique NOM : Prénom : Classe : COFFRET HABILITATION ELECTRIQUE Date : TP N 70 : Découverte du coffret Habilitation Electrique Fonctions et Tâches A 11 : Préparer, intégrer, assembler, interconnecter les matériels

Plus en détail