UNE SALLE DE CLASSE. Les jeunes reçoivent une formation scolaire de base, mais également une éducation à l hygiène, à la santé, à la vie sociale.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNE SALLE DE CLASSE. Les jeunes reçoivent une formation scolaire de base, mais également une éducation à l hygiène, à la santé, à la vie sociale."

Transcription

1 LE CENTRE RISIKA Le Centre «RISIKA» offre une formation à 140 jeunes filles et garçons, la plupart en difficulté, de la ville d Antsirabe. RISIKA signifie «COURAGE», tout un symbole pour ces jeunes qui vivaient sans espoir. Créé par la Caritas du Diocèse en 1993, il survit dans des conditions très difficiles et souffre de manques en infrastructures et équipements pour assurer une formation professionnelle valable.

2 UNE SALLE DE CLASSE Les jeunes reçoivent une formation scolaire de base, mais également une éducation à l hygiène, à la santé, à la vie sociale.

3 UN ATELIER Les jeunes reçoivent également une formation professionnelle : ferronnerie et menuiserie pour les garçons, couture et broderie pour les filles. Mais les ateliers et les équipements sont inadaptés pour une bonne formation. Des projets sont en cours.

4 LA CUISINE DU CENTRE Les jeunes sont nourris à midi dans le Centre. Le plat quotidien est le riz, parfois accompagné de légumes, mais rarement d un peu de viande.

5 PROJET DE MENUISERIE LA MENUISERIE RISIKA. L offre d un menuisier suisse de l équipement intégral de sa menuiserie, de son installation sur place et de la formation des maîtres, donnent une réponse à l attente du Centre «RISIKA». Notre Groupe de soutien technique l a donc aidé à démonter, préparer, charger les machines dans un container 40. Il a organisé le transport et assuré son financement. En lien avec la CARITAS, il a défini ce projet aux dimensions à la fois humanitaires et de développement. Le projet doit beaucoup à l offre gratuite de bois exploité dans la forêt du diocèse qui assure le reboisement et la sauvegarde écologique, et qui permettra non seulement de doter la menuiserie du matériau nécessaire à la formation, mais également à la production source de revenus pour l autofinancement du Centre et l'équipement de classes en brousse. Ce projet d'envergure a donc une visée globale et s'inscrit dans le développement durable de la région. Un effet multiplicateur est attendu : des stages pour animateurs de communautés de base y sont organisés, la menuiserie «RISIKA» devrait aussi devenir un modèle du genre pour encourager dans les écoles de la région la création de petits ateliers adaptés et l initiation au développement durable par l apprentissage du reboisement (pépinières et plantations), de l exploitation forestière (gestion de scieries artisanales), de la fabrication et de l utilisation en construction en particulier. Intervenants dans le projet : M. Michel Marti a offert l équipement de sa menuiserie, le Groupe de Soutien Technique CH-MADAGASCAR en a assuré le transport de la Suisse à Madagascar, avec l'aide financière de l'ambassade de Suisse. L Agence Marly-Voyages a participé au coût de formation des maîtres professionnels, le Diocèse d Antsirabe a mis à disposition le terrain et construit l atelier, il mettra à disposition également une grande partie du bois.

6 PROJET D'ATELIER AGRO-ALIMENTAIRE ALIMENTAIRE Objectifs du projet : Le projet de construction d un atelier est une extension des infrastructures mises à disposition pour la formation des jeunes de RISIKA. Beaucoup a été fait récemment pour les garçons : ateliers de menuiserie et de ferronnerie. Mais pour les jeunes filles, il n existe que la classe de tricot-broderie. Une formation d école ménagère leur manque, en particulier sur le plan cuisine et agro-alimentaire. Le Centre de formation vise aussi à partiellement s'autofinancer. RISIKA veut ainsi s intégrer dans le projet global de développement de la région du Vakinankaratra en formant des jeunes à : 1. garantir la sécurité alimentaire de leur famille en améliorant et en diversifiant la nourriture ( production, conservation) 2. développer la croissance du revenu agricole familial en valorisant les produits locaux trop souvent importés par les commerçants (transformation des céréales, des fruits et légumes, des produits laitiers et carnés) RISIKA veut développer et vulgariser des solutions adaptées, simples et peu coûteuses, pour les familles : réchauds REDI, séchoirs, fours solaires, armoires froides à énergie solaire, etc. Le Centre RISIKA sert aussi d'infrastructure permanente qui permet d'accueillir des sessions intensives pour les leaders de la brousse se spécialisant dans un domaine professionnel précis. Moyens mis en œuvre : CARITAS-ANTSIRABE met à disposition le terrain et dirige les travaux de construction. LE CENTRE RISIKA assure l encadrement administratif et pédagogique, en coopération avec plusieurs entreprises et ONG actives au Vakinankaratra. Le Groupe de Soutien Technique (GST) de la Fondation St-Paul à Fribourg assure une partie du financement et l équipement intérieur en appareils et machines récupérés en Suisse L Ambassade de Suisse à Madagascar aide au financement du transport par container du matériel.

7 Atelier des filles ( tricot ) en plein air Programme global de formation Habitat Travaux d entretien, hygiène propre aux divers locaux, protection de l environnement Habillement Connaissance des tissus, couture, tricotage, broderie Cuisine Modes de préparation de base, hygiène alimentaire, énergies renouvelables (four solaire, séchoir solaire, réfrigérateur solaire, etc). Etre capable de conserver et transformer les produits agricoles de manière techniquement correcte, en tenant compte des exigences de la commercialisation et des besoins du ménage. Importance de l'auto-approvisionnement, de conserver et de mettre en valeur les produits de l'exploitation ainsi que les produits indigènes de différentes manières, pratiquer les méthodes de conservation usuelles, remplissage à chaud, stérilisation, conserves au vinaigre, séchage Jardinage Etre capable de gérer et de planifier les travaux de jardinage au fil des saisons, travaux concernant les légumes, les petits fruits, les plantes aromatiques et les fleurs. Planifier le jardin en tenant compte des bases de la botanique et de la composition du sol Appliquer les principes de la fumure, compost Choisir les mesures phytosanitaires préventives et curatives respectant l'environnement Choisir les semences et les plants adaptés à l'emplacement Connaître les points importants concernant la récolte et le stockage et les mettre en pratique Reconnaître les plantes aromatiques et leurs propriétés Comptabilité

8 Tenir de manière indépendante la comptabilité du ménage, d'une entreprise agricole, d un petit commerce. Droit Expliquer les termes juridiques fondamentaux et décrire les principales lois qui régissent le droit foncier, la conduite d'une exploitation agricole, la restauration, la vente de produits alimentaires. Puériculture : Alimentation, soins, éducation.

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 -

Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - Compte rendu de la première réunion de travail - 16 octobre 2012 - ATELIER 4 : Cohésion sociale entre les territoires et les générations L atelier se déroule à la Résidence des Personnes Agées Charles

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Association TAGMAT Aglaguel, TATA

Association TAGMAT Aglaguel, TATA Septembre 2010 Projet de production et de vente de plants maraîchers des jeunes femmes oasiennes de Aglaguel Association TAGMAT Aglaguel, TATA Le projet de l association Tagmat d Aglaguel a été initié

Plus en détail

Robin des Watts énergie solidaire

Robin des Watts énergie solidaire Réaliser des économies d énergie chez nous afin de financer des projets pour améliorer les conditions de vie de populations défavorisées Écoles de Pont-Bochet & Adrien-Jeandin Ouâda Burkina Faso Carte

Plus en détail

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie 2015 Offre de formation Itinéraire Cuisinier en restauration collective Inscription en ligne aux stages https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie ITINÉRAIRES CUISINIER EN RESTAURATION

Plus en détail

Marc TEZENAS Direction Automobiles Réunion (Renault) marc.tezenas@gbh.fr 0 692 852 102

Marc TEZENAS Direction Automobiles Réunion (Renault) marc.tezenas@gbh.fr 0 692 852 102 Acteur local du déploiement : projet Véhicules Electriques pour une Réunion Technologique Contacts presse : Michel LAPEYRE Direction GBH Réunion michel.lapeyre@gbh.fr 0 692 850 244 Marc TEZENAS Direction

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière. Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières,

Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière. Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières, Projet de Croissance Agricole et de Sécurisation Foncière Conférence-débat sur les investissements nécessitant de grandes superficies foncières, Objectifs et bénéficiaires Objectifs: 1. Accroître les revenus

Plus en détail

FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin

FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin Tél. fixe : 09.53.02.63.84 Mail : aev.arles@outlook.fr www.afrique-en-vie.com Adresse : 29 Rue chartrouse 13200 ARLES FICHE ENVIRONNEMENT Création et renforcement des jardins Familiaux au Bénin Organisme

Plus en détail

FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles

FICHES TECHNIQUES du BREVET PROFESSIONNEL. Répertoire National des Certifications Professionnelles FONDS SOCIAL EUROPÉEN Programme d individualisation des formations et de modernisation de l offre publique de formation professionnelle continue et d apprentissage agricoles FICHES TECHNIQUES du BREVET

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources Pourquoi se poser la question de la formation interne? La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources (personnel, logistique), votre matériel, vos

Plus en détail

Propositions pour un Plan Départemental de Relance de la Cerise

Propositions pour un Plan Départemental de Relance de la Cerise Annexe 4 à la délibération n 3 du 28 juillet 2008 Propositions pour un Plan Départemental de Relance de la Cerise Traditionnellement implantée dans le Vallespir et sur le piémont des Albères, la cerise,

Plus en détail

Formation: TITRE PROFESSIONNEL DE CUISINIER. Contenu de la formation: Méthodes pédagogiques:

Formation: TITRE PROFESSIONNEL DE CUISINIER. Contenu de la formation: Méthodes pédagogiques: DE CUISINIER Durée: 1 120 heures Demandeurs d emploi ou évoluer (CIF ) Pour bien exercer ce métier, il faut être gourmand, être sensible aux différentes saveurs, et faire preuve de curiosité et d imagination

Plus en détail

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix

CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX. Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix CONSEIL DE DEVELOPPEMENT DU PAYS D AIX Rapport d étape sur la charte Développement Durable du pays d Aix Dans le prolongement de ses précédents avis sur la Charte de l Environnement qui portait sur la

Plus en détail

ÉPREUVE E 1 : GESTION ET RÉALISATION DES ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE

ÉPREUVE E 1 : GESTION ET RÉALISATION DES ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE ÉPREUVE E 1 : GESTION ET RÉALISATION DES ACTIVITÉS DE LA VIE QUOTIDIENNE 1. Réglementation Objectifs et contenu: L épreuve E1 a pour objectif de vérifier les compétences professionnelles et les savoirs

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

De la graine à l assiette

De la graine à l assiette Académie Aix-Marseille Collège Anselme MATHIEU AVIGNON (Vaucluse) De la graine à l assiette Mathieu Bruel, Elodie Fabre, Sandra Procureur SOMMAIRE 1. Présentation du collège 2. Historique 3. Le thème transversal

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL RESTAURATION I - APPELLATION DU DIPLOME Baccalauréat professionnel Restauration. II - LE CHAMP D'ACTIVITE Définition Le titulaire du baccalauréat professionnel Restauration est un professionnel très qualifié, immédiatement

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES - RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique alimentaire COTE : DAEC 2008-01 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration EN VIGUEUR en août 2008 RESPONSABLE DE L'APPLICATION : La Direction

Plus en détail

Fiche d animation. Cette liste est indicative. Le professeur peut s employer à l enrichir.

Fiche d animation. Cette liste est indicative. Le professeur peut s employer à l enrichir. Fiche d animation Séquence pédagogique : Code couleur B Objectif : Permettre aux élèves de clarifier les notions de métier, d activité professionnelle, d emploi et de secteur d activités. Faire découvrir

Plus en détail

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "CUISINE" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE

CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ CUISINE CONCOURS EXTERNE ET INTERNE CONCOURS D OUVRIER PROFESSIONNEL SPÉCIALITÉ "CUISINE" CONCOURS EXTERNE ET INTERNE NATURE DES ÉPREUVES Arrêté du 3 décembre 1991 (publié au Journal officiel du 27 décembre 1991) Les épreuves sont identiques

Plus en détail

Le patrimoine bâti :une richesse collective pour notre municipalité

Le patrimoine bâti :une richesse collective pour notre municipalité Planifier vos travaux de rénovation Les travaux de rénovation devraient tenir compte de vos besoins et de votre budget, mais également du style architectural de votre maison, des règlements en vigueur

Plus en détail

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4)

ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) ANNEXE 2 ÉPREUVE EP1 ÉTUDE ET CONSTRUCTION D UN MODÈLE (COEFFICIENT 4) FINALITÉS ET OBJECTIFS DE L ÉPREUVE : Cette épreuve doit permettre de vérifier les compétences du candidat concernant l analyse du

Plus en détail

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE)

SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) SEMINAIRE SSF DU 19 AU 23 MAI 2015 TARGU MURES (ROUMANIE) Projet Trois coeurs à louer, un «gymnase» pour l autonomie d habitat en faveur des personnes en situation de handicap Elisa CESAN (Italia) L objectif

Plus en détail

Bâtiment MENUISIER FABRICANT

Bâtiment MENUISIER FABRICANT Bâtiment MENUISIER FABRICANT MENUISIER FABRICANT Le menuisier fabricant réalise des menuiseries intérieures (portes, mezzanines, parquets, escaliers, rangements) et extérieures (portes, fenêtres, volets,

Plus en détail

Le Certificat d aptitude professionnelle (CAP) ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole (CAPA)

Le Certificat d aptitude professionnelle (CAP) ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole (CAPA) Le Certificat d aptitude professionnelle () ou le Certificat d aptitude professionnelle agricole () Accès et finalités du diplôme Le Certificat d aptitude professionnelle () ou le Certificat d aptitude

Plus en détail

Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010

Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010 Extraits du projet pédagogique du chantier de jeunes bénévoles 2010 a. Les chantiers jeunes bénévoles Avant toutes choses, faisons un petit point sur le terme «bénévole» : «Le travail bénévole est un travail

Plus en détail

APPRENTISSAGES SANS FRONTIÈRES RAPPORT D ACTIVITÉS 2012

APPRENTISSAGES SANS FRONTIÈRES RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 APPRENTISSAGES SANS FRONTIÈRES RAPPORT D ACTIVITÉS 2012 L association Apprentissages Sans Frontières (ci-après ASF) est une organisation non gouvernementale siégeant à Genève en Suisse. Elle jouit du statut

Plus en détail

L'autoapprovisionnement. Données et formulaires Edition 2015

L'autoapprovisionnement. Données et formulaires Edition 2015 L'autoapprovisionnement Données et formulaires Edition 2015 Impressum Editeur Auteure Traduction Mise en page Impression AGRIDEA Avenue des Jordils 1 Case Postale 1080 CH-1001 Lausanne T +41 (0)21 619

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle

LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle LE CFIP Centre de formation et d insertion professionnelle 2 1 Contexte du projet : 1.1 La zone d intervention Le Centre de formation est implanté à Dar Naim, qui est un quartier périphérique situé au

Plus en détail

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES

FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES Améliorer la nutrition grâce aux jardins potagers 45 FACTEURS AFFECTANT LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET L ÉTAT NUTRITIONNEL DES MÉNAGES OBJECTIF A la fin de cette session, les agents de terrain devront être

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. www.jardincollectifpetitapetit.org

DOSSIER DE PRESENTATION. www.jardincollectifpetitapetit.org DOSSIER DE PRESENTATION www.jardincollectifpetitapetit.org S O M M A I R E o o o o o o Un état d esprit Des moyens d action o Produire o Respecter o Partager Des espaces de vie Un fonctionnement participatif

Plus en détail

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle

2. Les métiers porteurs : facteurs clés de l insertion professionnelle Métiers porteurs : le rôle de l entrepreneuriat, de la formation et de l insertion professionnelle Synthèse analytique préparée par la MICI - juin 2013 A l occasion de la relance du débat sur l insertion

Plus en détail

L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du BTP

L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du BTP L offre de formation en Mauritanie dans le secteur du P Établissement Statut Offre de formation Spécialités et niveaux de formation dans le secteur du P Organisation des formations Centre Supérieur d Enseignement

Plus en détail

FORMATION A DISTANCE

FORMATION A DISTANCE Mercredi, 26 février 2014 FORMATION A DISTANCE SOMMAIRE : - 1) Epreuve ponctuelle : E31 BCP CSR Mise en œuvre de la sous-épreuve de communication et commercialisation. - 2) Epreuve ponctuelle : E32 BCP

Plus en détail

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET Chaud devant! Tous mobilisés pour le climat LA COP 21, place au changement? DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET les gouvernements de tous les pays membres de l ONU vont tenter d adopter

Plus en détail

Formations: mode d emploi

Formations: mode d emploi Formations: mode d emploi Comment s inscrire? Contactez la personne responsable de la formation au plus tard 15 jours à l avance. Attention: les formations ne comptant pas assez d inscrit-e-s pourront

Plus en détail

CAP - Restaurant. Fiche formation CAP - Restaurant - N : 15714 - Mise à jour : 26/04/2016

CAP - Restaurant. Fiche formation CAP - Restaurant - N : 15714 - Mise à jour : 26/04/2016 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 23/06/2016. Fiche formation CAP - Restaurant - N : 15714 - Mise à jour : 26/04/2016 CAP - Restaurant Lycée Boucher de Perthes - Abbeville

Plus en détail

Politique Culturelle Nationale

Politique Culturelle Nationale Politique Culturelle Nationale DEFINITION ET PRINCIPES CHAPITRE PREMIER Article premier : - La Culture est l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs caractérisant

Plus en détail

KAMOURASKA EN FORME. Écol O Jardin. Marie-Ève Gagnon, intervenante de milieu Sophie Archambault, agente de concertation

KAMOURASKA EN FORME. Écol O Jardin. Marie-Ève Gagnon, intervenante de milieu Sophie Archambault, agente de concertation KAMOURASKA EN FORME Écol O Jardin Marie-Ève Gagnon, intervenante de milieu Sophie Archambault, agente de concertation LA PETITE HISTOIRE Le projet Écol O Jardin comporte sept ateliers pédagogiques réalisés

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables

Les ventes de proximité. Définitions. Définitions. définitions. Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Les ventes de proximité Les ventes de proximité : un défi, une opportunité et des cas comparables Claude Laniel, économiste rural, secrétaire-coordonnateur Conseil québécois de l horticulture Février 2007

Plus en détail

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Une réponse aux besoins recensés sur le département Les services de l association Trait d'union - Bol d Air (TUBA) accueillent des personnes polyhandicapées

Plus en détail

Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima

Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima Antonella Invernizzi La vie quotidienne des enfants travailleurs : Stratégies de survie et socialisation dans les rues de Lima But du texte : Démontrer qu il ne faut pas catégoriser les activités des enfants

Plus en détail

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales 1 Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des agricoles et commerciales régionales Termes de référence Mars 2012 1 2 I. Contexte et justification Les enjeux de

Plus en détail

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21

Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 A. Définition Luxembourg 2010 Grappe ENVIRONNEMENT Agenda 21 En juin 1992, 173 pays sont présents à la conférence des Nations Unies à Rio pour discuter sur l Environnement et le Développement. Des déclarations

Plus en détail

Notre engagement à Genève

Notre engagement à Genève Notre engagement à Genève Mission et principes fondamentaux La Croix-Rouge genevoise (CRG) est une association cantonale de la Croix-Rouge suisse, membre du Mouvement international de la Croix-Rouge et

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES

ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES ORLY-SUR-MORIN PLU PROJET D'AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES ÉTUDES Document Établi le 25 juillet 2013 La Loi Engagement National pour l'environnement a défini le contenu du Projet d'aménagement

Plus en détail

PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT

PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT PRESENTATION DE NOTRE ETABLISSEMENT L'Etablissement de Service et d'aide par le Travail (ESAT) de Rosans est un établissement géré par l'association Départementale de Sauvegarde de l'enfance et des Adultes

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

THEMATIQUE F : SPORT 1

THEMATIQUE F : SPORT 1 ANNEXES 1. LA COMMANDE DE LA BRANCHE 2. LE DOSSIER DE CANDIDATURE OFFRE DE FORMATIONS 2015 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU GOLF ADHÉRENTES A UNIFORMATION THEMATIQUE F : SPORT 1 6 Actions

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS. «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation.

ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS. «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation. ASSOCIATION POUR LE REBOISEMENT DU NORD-PAS-DE-CALAIS «Aidez nous à reboiser le Nord Pas de Calais!» www.pochecocanopeereforestation.org POCHECO CANOPEE REFORESTATION Créée en Décembre 2009 avec le soutien

Plus en détail

Electricien - automaticien SIIC 1

Electricien - automaticien SIIC 1 Electricien - automaticien SIIC 1 Rôle de la situation: Apprentissage Intégration Rôle de l'évaluation: Formative Certificative Étudiant:...... Professeur:...... Constitution d'un dossier électrotechnique

Plus en détail

OBJECTIFS CIBLES ACTIVITES PIECES A FOURNIR ET CONDITIONS A REMPLIR INFORMATIONS

OBJECTIFS CIBLES ACTIVITES PIECES A FOURNIR ET CONDITIONS A REMPLIR INFORMATIONS Manuel de procédure Du volet Formation Professionnelle O.N.G VAHATRA ANTSIRABE MADAGASCAR Année 2009 VAHATRA Lot 21 A 200 Avaratsena BP 197 110 Antsirabe Madagascar (260) 20.44.481.51 Email: vahatr@moov.mg

Plus en détail

Amiante : devenir opérateur de chantier - SS4 - Formation préalable

Amiante : devenir opérateur de chantier - SS4 - Formation préalable Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 9/2/216. Fiche formation Amiante : devenir opérateur de chantier - Sous-section 4 - Formation préalable - N : 18139 - Mise à jour : 4/1/216

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS POLITIQUE DE SOUTIEN AUX ÉVÉNEMENTS PRÉAMBULE Avec ses grands espaces, ses lacs, ses sentiers pédestres, et ses infrastructures, la Municipalité de Montcalm détient un grand potentiel de développement

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

PESGO LES ENERGIES NOUVELLES DANS LA CUISINE CUISINER AVEC L ENERGIE SOLAIRE

PESGO LES ENERGIES NOUVELLES DANS LA CUISINE CUISINER AVEC L ENERGIE SOLAIRE PESGO LES ENERGIES NOUVELLES DANS LA CUISINE CUISINER AVEC L ENERGIE SOLAIRE GUIDE D UTILISATION DU MANUEL D INSTRUCTIONS A l intention des animatrices des Centres de Formation en Energie Solaire (CFES)

Plus en détail

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L ECONOMIE VERTE EN AFRIQUE FRANCOPHONE. 4-5 Mai 2015 TUNIS

CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L ECONOMIE VERTE EN AFRIQUE FRANCOPHONE. 4-5 Mai 2015 TUNIS CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR L ECONOMIE VERTE EN AFRIQUE FRANCOPHONE 4-5 Mai 2015 TUNIS ELABORATION D UN PORTEFEUILLE D ETUDES DE CAS Stéphane POUFFARY Fondateur et Président d Honneur stephane.pouffary@energies2050.org

Plus en détail

Bedzed, une cité-jardin

Bedzed, une cité-jardin Bedzed, une cité-jardin de 80 logements et locaux d activités Banlieue sud-est de Londres à Beddington Bill Dunster architecte. BET : Ove Arup, Chris Twinn, ingénieur. En Angleterre, des promoteurs engagés

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Chaudière-Appalaches Établissement : Centre de santé et de services sociaux

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse

Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse Études des Micro et Petites Entreprises de production et de services dans l environnement des Caisse Objet de l étude Présenter le profil des micro et petites entreprises qui se trouvent dans les zones

Plus en détail

Référentiel des activités

Référentiel des activités Référentiel des activités professionnelles Annexe I Arrêté du 29 juillet 1998 1. Appellation du diplôme Baccalauréat professionnel Spécialité restauration. 2. Champ d activités Définition Le titulaire

Plus en détail

PROGRAMME D ANIMATIONS Ecoles primaires. Sensibilisation à la gestion et à la réduction des déchets ménagers

PROGRAMME D ANIMATIONS Ecoles primaires. Sensibilisation à la gestion et à la réduction des déchets ménagers PROGRAMME D ANIMATIONS Ecoles primaires Sensibilisation à la gestion et à la réduction des déchets ménagers Année scolaire 2014/2015 OBJECTIFS Objectif général : Sensibiliser les élèves au tri, au devenir

Plus en détail

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur

Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs Guide du Créateur Gîtes de France Doubs 5 rue Mairet 25 000 BESANCON : 03 39 25 01 33 / contact@gites-de-france-doubs.fr www.gites-de-france-doubs.fr Vous envisagez de créer un hébergement

Plus en détail

Ecole élémentaire «les prés verts» Les Authieux sur le port saint Ouen

Ecole élémentaire «les prés verts» Les Authieux sur le port saint Ouen Ecole élémentaire «les prés verts» Les Authieux sur le port saint Ouen Projet pédagogique Classe de découverte «éducation au développement durable» 1) Hébergement Lieu : écovillage de Crénihuel, commune

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/01.834 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme

Plus en détail

Numéro 6 11 Janvier 2007

Numéro 6 11 Janvier 2007 Numéro 6 11 Janvier 2007 MOT DE LA PRESIDENTE Chers adhérents, chers amis, Qu il me soit permis avant toute chose, en mon nom ainsi qu au nom de tous les membres du bureau de vous souhaiter à toutes et

Plus en détail

La complémentarité de formation 2nde-bac pro

La complémentarité de formation 2nde-bac pro La complémentarité de formation 2nde-bac pro Session bac professionnel TCV Paris mai 2010 J.Castellan ENFA Pourquoi comparer les référentiels de formation? Pour construire une progression sur 3 ans relire

Plus en détail

Enseignement en SEGPA. Préparation à l accès à une formation professionnelle

Enseignement en SEGPA. Préparation à l accès à une formation professionnelle Enseignement en SEGPA Préparation à l accès à une formation professionnelle Champ professionnel «Espace rural et environnement» Exemple de séquences pédagogiques Ouvrier horticole Ouvrier maraîcher Magasinier

Plus en détail

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance.

Appréciation du correcteur. Il est interdit aux candidats de signer leur composition ou d'y mettre un signe quelconque pouvant indiquer sa provenance. NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles.

Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles. Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles. NOM DU PROJET. Actions Initiatives Madagascar Ensemble

Plus en détail

ACOZO. Atelier de cordonnerie de Zogona Burkina Faso. Offrir une formation professionnelle à des jeunes en situation difficile

ACOZO. Atelier de cordonnerie de Zogona Burkina Faso. Offrir une formation professionnelle à des jeunes en situation difficile Notre projet ACOZO Atelier de cordonnerie de Zogona Burkina Faso Offrir une formation professionnelle à des jeunes en situation difficile Quel avenir sans formation professionnelle? Le chômage est une

Plus en détail

Amiante : Devenir encadrant de chantier - SS4 - Formation préalable

Amiante : Devenir encadrant de chantier - SS4 - Formation préalable Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 06/02/2016. Fiche formation Amiante : Devenir encadrant de chantier - Sous-section 4 - Formation préalable - N : 18141 - Mise à jour

Plus en détail

Présentation du projet d appui au développement de la filière de commerce de poisson sous glace. 13 Juillet 2012

Présentation du projet d appui au développement de la filière de commerce de poisson sous glace. 13 Juillet 2012 Présentation du projet d appui au développement de la filière de commerce de poisson sous glace 13 Juillet 2012 Présentation du projet d appui au développement de la filière de commerce de poisson sous

Plus en détail

L armature commerciale urbaine : un modèle d intervention

L armature commerciale urbaine : un modèle d intervention L armature commerciale urbaine : un modèle d intervention Par Pierre Laflamme, président de Demarcom inc. Demarcom réalise des études sur l armature commerciale urbaine. Parmi les défis quotidiens auxquels

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION

COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION PREFECTURE DE L ARDECHE COMMUNE DE SAINT MARTIN D ARDECHE PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS INONDATION REGLEMENT Approbation le 25/04/2001 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT SERVICE URBANISME

Plus en détail

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec :

On dénombre, en 1998, 94 300 emplois en bioalimentaire dans la ville de Montréal, soit une part de 23% des emplois de ce secteur au Québec : GROUPE DE TRAVAIL Définition de l industrie L industrie bioalimentaire à Montréal L industrie bioalimentaire regroupe les secteurs d activités économiques suivants : L agriculture et activités de soutien

Plus en détail

Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable

Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable Jardin de ville, jardin de campagne, quel rôle dans l émergence d un mode d habiter durable Conférence de Nicole Mathieu Au Colloque international Jardins, espaces de vie, de connaissances et de biodiversité

Plus en détail

GROUPE SCOLAIRE. Louise de Marillac. Maria Goretti. Plus qu un lycée, un lieu de vie. 2 rue d Antin - Lille. 1/E rue de Verlinghem - Lambersart

GROUPE SCOLAIRE. Louise de Marillac. Maria Goretti. Plus qu un lycée, un lieu de vie. 2 rue d Antin - Lille. 1/E rue de Verlinghem - Lambersart GROUPE SCOLAIRE Louise de Marillac 2 rue d Antin - Lille Maria Goretti 1/E rue de Verlinghem - Lambersart Plus qu un lycée, un lieu de vie FILIÈRE PROFESSIONNELLE ET PARCOURS DE FORMATION Études supérieures

Plus en détail

BEP METIERS DU BOIS. D après présentation nationale IEN E. GAZEAU

BEP METIERS DU BOIS. D après présentation nationale IEN E. GAZEAU BEP METIERS DU BOIS D après présentation nationale IEN E. GAZEAU Les objectifs E.N / Professionnels Mieux réguler les flux sur les différents secteurs d activités de la filière bois Faire découvrir aux

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Outaouais Établissement : Centre de santé et de services sociaux de Gatineau

Plus en détail

Ça roule de Source! Du 30 août au 5 septembre 2015 PRESENTATION DU PROJET L ASSOCIATION ZAZAKELY SUISSE- MADAGASCAR LES AVANTAGES DU PARTENARIAT

Ça roule de Source! Du 30 août au 5 septembre 2015 PRESENTATION DU PROJET L ASSOCIATION ZAZAKELY SUISSE- MADAGASCAR LES AVANTAGES DU PARTENARIAT TABLE DES MATIERES PRESENTATION DU PROJET L ASSOCIATION ZAZAKELY SUISSE- MADAGASCAR LES AVANTAGES DU PARTENARIAT CONCLUSION 3 5 2 PRESENTATION DU PROJET QUI? Les organisateurs sont des étudiants de 2 ème

Plus en détail

AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& &

AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& & AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& AFEDAP&FORMATIONS&BIJOU& & & & AFEDAP&Formations&Bijou& &15,&rue&Henri&Murger&75019&PARIS& AFEDAP Formations bijou 15, rue Henri Murger 75019 PARIS +33(0)1

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

Le canton de Berne va de l avant!

Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne va de l avant! Le canton de Berne un site d implantation et un cadre de vie compétitifs «stratégie de croissance version 2007» www.be.ch/croissance III Le canton de Berne va de l avant

Plus en détail

Projet de l Association kazakhstanaise des enseignants de français «De la notation des connaissances à l évaluation des compétences» A.

Projet de l Association kazakhstanaise des enseignants de français «De la notation des connaissances à l évaluation des compétences» A. Projet de l Association kazakhstanaise des enseignants de français «De la notation des connaissances à l évaluation des compétences» A. État actuel Suite au projet AUF-CECA réalisé par une équipe du Kazakhstan

Plus en détail

La forêt, un monde à découvrir.

La forêt, un monde à découvrir. La forêt, un monde à découvrir. Informations sur son exploitation et son entretien. Cher ami de la forêt, Vous appréciez la forêt comme un lieu naturel de ressourcement, de calme et de tranquillité. Parfois,

Plus en détail

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV Office fédérale pour l environnement OFEV Exigences Pour pouvoir obtenir le label «Parc suisse» et les aides financières, un projet de parc doit remplir certaines exigences. La haute qualité de la nature

Plus en détail