Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement."

Transcription

1 Simon VLIEGHE 17/06/1994 Lycée Colbert de Tourcoing Professeur de PSE : Mme COQUET Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013 Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement SR3 Sonorisation Chutes d objets et chutes de hauteur Choix de la PFMP : n 3 du 09/01 au 03/02

2 Sommaire Sommaire Introduction. 3 1 Présentation de SR3 Sonorisation Localisation géographique Activité générale Description de la situation professionnelle Ma mission au sein de SR3 Sonorisation Le risque choisi : Chutes d objets et chutes de hauteur Mise en œuvre d'une démarche d'analyse Chutes de hauteur Chutes d objets Effets possibles sur l'organisme humain Protection matérielle Mise au point du document unique Exemple du D.U Conclusion.10 2

3 Introduction Je m appelle Simon VLIEGHE, élève en Bac professionnel Systèmes Electroniques et numériques. J ai choisi ce Baccalauréat professionnel car j ai toujours aimé l informatique et l électronique, c est pourquoi, sachant que la majorité des cours de Systèmes Electroniques et numériques sont enseigné via des ordinateurs. Mon but n est pas de m arrêter après le Baccalauréat mais je souhaite continuer jusqu au niveau BAC+3 à BAC+5 et ainsi travailler dans le domaine de la programmation informatique ou de l infographie dans le domaine du jeu vidéo. La période qui va être étudiée est la PMFP numéro 3, effectuée du 9 janvier 2012 au 3 février 2012 à SR3 Sonorisation, une entreprise de prestation et vente de matériels sons et lumières. J ai choisi ce type d entreprise car je voulais découvrir le domaine du son et lumière car (étant très friand de spectacles et ayant fait 5 ans de théâtre et de chant) elle m aura apporté une corde supplémentaire à mon arc. La formation en Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques et Numériques se complète par plusieurs périodes de stage en entreprise. Celles-ci constituent une étape obligatoire pour l obtention du diplôme. Dans le cursus de formation du BAC Pro SEN*, le stage est conçu comme un processus d immersion réelle dans une fonction opérationnelle tant dans ses dimensions techniques que professionnelles. J ai donc choisi d effectuer mon stage au sein de la société SR3 Sonorisation à Lille qui me semblait être l entreprise adaptée pour apprendre à vivre en milieu professionnel mais aussi à découvrir les rudiments du métier. Au cours de ce stage, je n ai pas effectué une seule mission principale mais un ensemble de tâches ayant attrait à différents domaines comme la réparation, l installation et la désinstallation de matériel, son rangement. Ma position dans l entreprise était un peu l homme à tout faire, me permettant ainsi de comprendre l entreprise selon différents angles de vue. En quoi consistent mes missions? Quelles sont leurs utilités? Ce dossier, après une présentation de l entreprise en première partie, détaillera les différentes tâches que j ai effectuées durant ce mois de stage mais aussi bien l aspect positif que dangereux selon différentes manipulations. * Systèmes Electroniques et Numériques 3

4 1. Présentation de SR3 Sonorisation 1.1. Localisation géographique Tout d abord SR3 Sonorisation n est pas une entreprise toute jeune, en effet, elle a vu le jour le mercredi 2 avril 1986, jour auquel elle a remplacé le restaurant qui occupait les lieux jusqu alors. Néanmoins, quelques travaux ont été nécessaires pour transformer cet établissement en véritable antre où l idée de fête se ressent dès les premières secondes avant même d avoir poussé la porte. Très bien située dans la rue Puebla dans le centre de Lille, elle est aussi située à coté de l arrêt «République Beaux Arts» qui donne sur une rue marchande piétonne. 4

5 1.2. Activité générale Mais ce qui en fait le numéro 1 dans la catégorie d entreprise de prestation, de vente, de location et d installation de matériels son et lumière, c est que SR3 va bientôt fêter son 27 ème anniversaire et que la société a connu des «hauts et des bas», ce qui lui permet aujourd hui de savoir ce qui est bon de faire et ce qui est à éviter pour satisfaire les clients. SR3 s est fait connaître en France mais pas uniquement, en effet, ses représentants ont eu plusieurs occasions de se déplacer pour faire des installations dans d autres pays et même pour des artistes connus de tous mais comme on dit, être technicien pour un artiste n amène pas systématiquement à une rencontre, en général, c est au technicien de faire son travail dans l ombre et bien souvent, le public oublie qu il y a un travail énorme derrière un spectacle. D autant plus que comme m a dit Arnaud, mon tuteur de stage et directeur de l entreprise : «Si le concert est réussi, c est grâce aux talents de l artiste. En revanche, si le concert a foiré, c est la faute du technicien». Son magasin dispose de tout le matériel nécessaire pour n importe quel type de client, qu il soit particulier ou professionnel. SR3 Sonorisation possède aussi un entrepôt de 1500m² dans la périphérie de Lille. Le magasin étant trop petit pour tout le matériel tel que des structures ou autres grosses machines* qui prennent beaucoup de place et dont le magasin ne peut se permettre d avoir sur place. Il y a 4 salariés chez SR3 Sonorisation, et c est plus qu assez pour éviter de se marcher sur les pieds. Il y a Arnaud, le gérant, Dorothée, la secrétaire et aussi sa sœur ainsi que Thierry leur frère qui aide à la réparation et à la préparation du matériel. A cela s ajoute Lionel, qui est un employé de longue date (10 ans) 5

6 Description de la situation professionnelle Ma mission au sein de SR3 Sonorisation Ma mission au sein de la SR3 Sonorisation était de faire diverses réparations électriques (projecteurs, table de mixages, enceintes actives, câblages, changement d ampoules ou néons défectueux) ainsi que participer aux préparations de commandes pour les divers clients de la journée. Quand je ne suis pas en préparations de commandes ou en réparation, je suis chargé de tenir a jour le Show-room, là où les clients viennent passer la plupart de leur temps car c est ici que nous pouvons leur montrer les effets de laser, lumières et fumées j ai passé un bon moment perché en haut d une échelle à accrocher les différentes machines ainsi que fait mes repères pour les allumer via un tableau électrique qui centralise et référence toutes ces machines Le risque choisi : Chutes d objets et chutes de hauteur Dans le cadre de mon stage, j ai souvent été amené à travailler sur des structures à l aide d échelles ou à réparer les machines défectueuses. De plus, la préparation de commandes nécessite une certaine organisation car il y a certaines enceintes qui se trouvent en haut d étagères hautes de 4 ou 5 mètres. Voilà pourquoi j ai décidé de parler des risques de chutes de hauteur et des chutes d objets. 6

7 3 Mise en œuvre d une démarche d analyse 3.1. Chutes de hauteur Tout d abord, les chutes de hauteur peuvent arriver si l on ne fait pas attention. En effet c est un risque quand on accepte de monter sur une échelle avec du matériel pesant jusqu une vingtaine de kilos pour l accrocher à une structure située entre 4 et 5 mètres de hauteur ainsi que des clients qui passent à proximité. La deuxième possibilité d apparition de ce risque est quand nous allons chercher une enceinte ou un projecteur trop haut pour nous et que dans la précipitation en voulant monter accéder a la dite machine, glisser et tomber sur du matériel situé en dessous, ce qui risque à la fois d abimer notre corps mais aussi le matériel. Je ne suis pas tombé mais je me suis bien fait peur quelques fois par manque d équilibre avec un objet lourd dans les mains Chutes d objets La deuxième possibilité est la chute d objets, car vous devez vous en douter, amener des objets lourds jusqu en haut d une structure, si elle est mal positionnée ou serré, il arrive que la machine se détache et le poids de cette machine plus la hauteur d où celle-ci tombe peut être très douloureux voir mortel dans certains cas. La chute d objets peut survenir aussi si une machine a été mal rangée sur une étagère. Durant mon stage, aucun objet n est tombé mais c est grâce aux moyens mis à disposition pour éviter ce genre d accidents. 7

8 4 Organisation et mise en œuvre de la prévention au sein de l entreprise 4.1. Protection matérielle Au sein de la société SR3 Sonorisation, la clé d une sécurité pour le client comme pour l employé est de mettre de l ordre dans les matériels afin de ne pas se laisser submerger. Pour prévenir les risques de chutes de hauteur et d objets, Arnaud nous rappelle souvent les procédures de sécurité à appliquer lors de certaines actions que nous devrons effectuer et il n hésita pas à nous montrer plusieurs fois la démarche avant de nous laisser en autonomie. Des gants sont mis à disposition pour transporter les plateaux en métal qui pèsent chacun 80 Kg et des sécurités sont mises en œuvre pour fixer les outils et matériels lourd (des liens en métal qui se ferment avec un système de mousqueton). Les liens en métal servent aussi à attacher les machines que l on fixe sur les hautes structures afin qu elles les retiennent en cas de mauvais serrage ou simplement pour nous éviter d avoir peur que la machine ne vous échappe des mains pendant une manipulations à risque en hauteur. En ce qui concerne les chutes de hauteur, nous avons à disposition une ceinture à laquelle nous pouvons attacher un mousqueton pour nous attacher directement à la structure pour être maintenu dans les airs en cas de chute de l échelle. Cela est fort pratique quand nous avons peur du vide. Enfin, nous avons mis des barres de maintien aux étagères contenant des matériels pesant plus de 20 kilos, ainsi, nous limitons le risque de chutes d objets et nous préservons notre santé Mise au point du document unique Vers la 3 ème semaine de ce stage, j ai convenu avec mon responsable de réaliser par mes soins le Document Unique. Le document unique d évaluation des risques doit être rédigé dans toute entreprise employant un ou plusieurs salariés. Si l'employeur ne remplit pas cette obligation, il peut être sanctionné. Il ne doit pourtant pas être vu que comme une contrainte : il s agit d une étape importante dans l'amélioration de la prévention des risques professionnels. (Le D.U. n existe pas officiellement chez SR3 sonorisation car nous n avions pas eu le temps de le compléter lors de ma période de stage à leur entreprise. Je n ai plus de nouvelles. 8

9 NB : Depuis le 1 er janvier 2012, doit être pris en compte et repris dans le document unique (Loi du 9 novembre 2010 portant réforme des retraites, article 60) : les RPS et pénibilité pour les salariés exposés ceci fera l objet d un autre dossier Exemple de ce document non complété: 5. Publicité du document unique d évaluation des risques professionnels a) Tenue à disposition du document unique d évaluation des risques professionnels Selon l article R du Code du travail, le document unique d'évaluation des risques professionnels doit être tenu à la disposition : des travailleurs ; des membres du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail ou des instances qui en tiennent lieu ; des délégués du personnel ; du médecin du travail ; des agents de l'inspection du travail ; des agents des services de prévention des organismes de sécurité sociale ;des agents des organismes professionnels de santé, de sécurité et des conditions de travail mentionnés à l'article L du Code du travail (OPPBTP) ; des inspecteurs de la radioprotection mentionnés à l'article L du Code de la santé publique et des agents mentionnés à l'article de ce Code en ce qui concerne les résultats des évaluations liées à l'exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants, pour les installations et activités dont ils ont respectivement la charge. Le document unique doit être aussi tenu à disposition des médecins inspecteurs du travail et de la main-d œuvre, en application de l'article L du Code du travail. 1. INFORMATIONS GENERALES Nom et identification de l entreprise : à préciser Date d élaboration ou de mise à jour du document unique : à préciser Lieu d affichage et de consultation du document unique : à préciser Détermination du ou des unités de travail : à préciser 9

10 Conclusion La société SR3 Sonorisation applique des règles de sécurité suffisantes pour éviter les risques. Mais comme dit Mme COQUET (professeur de Prévention Santé et Environnement) : «Le risque zéro n existe pas!». Il faudra sûrement quelques dispositifs supplémentaires afin de réussir à tendre nos chances d éviter les accidents vers le zéro absolu mais pour l instant, nous trouvons toutes les protections nécessaires au bon fonctionnement de l entreprise ainsi que des rappels réguliers de notre responsable sur la sécurité et la méthode de travail pour ainsi éviter la «casse» aussi bien matérielle que physique. 10

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Baccalauréat Professionnel EPREUVE de PREVENTION SANTE ENVIRONNEMENT (P.S.E) par CONTROLE EN COURS DE FORMATION (C.C.F). D après le BOEN n 20 du 20 mai 2010 Ensemble documentaire Dossier CCF à destination

Plus en détail

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet

Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE. Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet ROLAND Quentin 3èmeD Rapport de stage en entreprise PROSPECTIVE IMAGE Produire et réaliser en vidéo pour l entreprise, la télévision et l internet Année scolaire 2006-2007 Collège André CHENE SOMMAIRE

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 13 novembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-045205 Laboratoire d Immunologie et d Histocompatibilité Hôpital Saint Louis 1, avenue Claude Vellefaux 75010 PARIS

Plus en détail

DECLARATION AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE ACADEMIQUE (C.T.P.A.)

DECLARATION AU COMITE TECHNIQUE PARITAIRE ACADEMIQUE (C.T.P.A.) Monsieur le Recteur, Mesdames, Messieurs, Le but de la déclaration du SNUEP FSU VERSAILLES est d apporter dans le cadre de la parité dans les instances académiques des réponses concrètes dès maintenant

Plus en détail

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS

Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 7 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-004998 Clinique vétérinaire 58, Avenue du Docteur Arnold Netter 75012 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 1 er avril 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-013170 Hôpital Avicenne 125, rue de Stalingrad 93000 BOBIGNY Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis :

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis : Groupe de travail Académie de Rouen. Production complétée par Mme Janvier ert professeur Rouen de comptabilité/ga au lycée des Métiers Elsa Triolet (Académie Orléans-Tours) Baccalauréat professionnel Gestion-Administration

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 février 2014 N/Réf. : CODEP-PRS-2014-007117 Monsieur le Directeur Centre Hospitalier National d'ophtalmologie des Quinze- Vingt 28, rue de Charenton

Plus en détail

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY

RENTREE 2011. Inscriptions. Dès maintenant sur rendez-vous. Contactez-nous. Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY Inscriptions Dès maintenant sur rendez-vous Contactez-nous Mme CHAREYRON - Chef d établissement Lycée de l Abbaye 2 rue de l Abbaye 45190 BEAUGENCY 02 38 44 51 25 02 38 44 14 62 RENTREE 2011 Ouverture

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Avec : l Etablissement (organisme d accueil).. Siège social et adresse.. représenté par M. en qualité de. Et avec : M..

CONVENTION DE STAGE. Avec : l Etablissement (organisme d accueil).. Siège social et adresse.. représenté par M. en qualité de. Et avec : M.. 1 Convention de stage CONVENTION DE STAGE Références : Circulaire Urssaf n 2015-42 du 2 juillet 2015 : le statut des stagiaires Code de la sécurité sociale : article D242-2-1 : montant minimal de la gratification

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 24 mars 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-011063 Imagerie du Grand Mantois 23 boulevard Duhamel Polyclinique de la Région Mantaise 78200 MANTES LA JOLIE Objet

Plus en détail

DIAGNOSTIC REGLEMENTAIRE IMMOBILIER (DRI) 37, Rue Louis Saillant 38150 SALAISE SUR SANNE

DIAGNOSTIC REGLEMENTAIRE IMMOBILIER (DRI) 37, Rue Louis Saillant 38150 SALAISE SUR SANNE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon, le 28 Mars 2014 N/Réf. : CODEP-LYO-2014-015092 DIAGNOSTIC REGLEMENTAIRE IMMOBILIER (DRI) 37, Rue Louis Saillant 38150 SALAISE SUR SANNE Objet : Inspection de

Plus en détail

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation.

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. TUTORIEL HABITATION Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. Service Informatique 26/08/2010 Bienvenue sur ce tutoriel concernant le module habitation, si vous

Plus en détail

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration

CONVENTION DE PERIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL BAC Pro Cuisine BAC Pro Commercialisation et Services en Restauration NOM et Prénom de l élève : Date de naissance : Adresse personnelle : Téléphone : L élève sera mineur majeur au 1 er jour de la PFMP Diplôme préparé : BAC Pro Cuisine / Commercialisation et Services en

Plus en détail

Travaux de couverture en matériaux fragiles

Travaux de couverture en matériaux fragiles Travaux de couverture en matériaux fragiles Les travaux de couverture en matériaux fragiles occasionnent un nombre important de chutes graves ou mortelles à la suite de la rupture d une plaque, qui s ajoutent

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 2. Les contrôles :...10 2.1 Le contrôle "Intitulé"...11 2.2 Le contrôle "Zone de Texte"...12 2.3 Le contrôle «Groupe d options»...14 2.4

Plus en détail

2E Les aventures de Kassim La couleur

2E Les aventures de Kassim La couleur 2E Les aventures de Kassim La couleur But Au travers de ces différentes phases, l élève va prendre conscience de la variété des couleurs. De plus, il va apprendre à créer à partir des couleurs de bases

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011

DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 29 décembre 2011 CODEP-DOA-2011-071487 SS/NL Centre Hospitalier de Roubaix 35, rue de Barbieux BP 359 59056 ROUBAIX CEDEX Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam

Objet : Renforcement de l'accès à l'apprentissage dans les métiers de l'industrie, partenariat avec l'ecole de Production de l'icam REGION NORD - PAS DE CALAIS COMMISSION PERMANENTE DU CONSEIL REGIONAL Délibération n 20122337 Réunion du 15 octobre 2012 Exercice Budgétaire : 2012 Programme : 12 Apprentissage Imputation Autorisation

Plus en détail

FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION

FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION Commune de Sanem Salle de spectacle et de concert 3, rue Jean Anen L-4413 Soleuvre Réservations : mail@sanem.lu FORMULAIRE DE RÉSERVATION ET DE LOCATION Entre les soussignés: - Administration communale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord,

DOSSIER DE PRESSE. A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, DOSSIER DE PRESSE Lille, le 13 février 2008 A l occasion de la remise du rapport de Cécile Gallez, députée du Nord, sur l accueil des personnes âgées et des personnes handicapées françaises en Belgique,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour Université Pierre Mendès France - Università degli studi Bicocca Vie pratique Logement Type de logement Pour ce séjour j ai fait le choix de trouver un appartement en collocation

Plus en détail

Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel ASSP Année de seconde

Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel ASSP Année de seconde LYCEE JEAN-PAUL II 20, quai Pierre Brunel 78500 SARTROUVILLE Tél. : 01 39 57 10 95 Fax : 01 39 57 11 00 Année 2014-2015 Convention de Période de Formation en Milieu Professionnel PFMP N 2 Bac Professionnel

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 septembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-035472 Hôpital Robert Debré 48 boulevard Sérurier 75019 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

Adobe Indesign. L art de la mise en page CHAPITRE 2

Adobe Indesign. L art de la mise en page CHAPITRE 2 M2 Caweb 2014-2015 Enseignant : Boris Epp Adobe Indesign L art de la mise en page CHAPITRE 2 Sommaire 1. Les blocs a. Types de blocs b. Manipuler les blocs c. Interactions entre les blocs d. Appliquer

Plus en détail

Biostatisticien (nne):

Biostatisticien (nne): Définition du métier : Biostatisticien (nne): Lors du développement d'un nouveau médicament par un laboratoire pharmaceutique, le biostatisticien est chargé de collaborer avec les cliniciens pour tous

Plus en détail

Prise en main Windows

Prise en main Windows Prise en main Windows Windows 2000 est un système d'exploitation. Un système d exploitation est un logiciel qui intervient à presque tous les niveaux de fonctionnement de votre ordinateur. Il est donc

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f

Chute mortelle depuis le toit d une locomotive. Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Publication 13031.f Chute mortelle depuis le toit d une locomotive Le mécanicien Thomas S. (22 ans)* est chargé de remplacer une pièce sur une locomotive.

Plus en détail

Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents

Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents Comment sauvegarder, glisser et créer un raccourci de vos documents Il est important de sauvegarder vos documents d une part pour les garder dans la mémoire de l ordinateur, d autre part pour pouvoir les

Plus en détail

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES

TORDEZ LE COU À 6 IDÉES REÇUES REÇUES TORDEZ LE COU À 6 IDÉES pour bien vieillir chez vous Bien vieillir chez soi, c est possible! Adapter son logement à ses nouveaux besoins ne nécessite pas forcément beaucoup de moyens et d investissements.

Plus en détail

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011)

La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) La maintenance logicielle de son ordinateur : Explications (mise à jour le 05/07/2011) A/ Maintenance de base avec les outils windows I) Nettoyage du disque : Dans le poste de travail, sur le lecteur «Disque

Plus en détail

Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie

Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie Leçon N 15 Réalisation d un film photo 1 ère partie Vous venez d étudier comment classer et ordonner vos photos avec PICASA, comment traiter ces photos avec PICASA, PICMONKEY, IPICCY et GIMP. Vous venez

Plus en détail

Guide plateforme FOAD ESJ Lille

Guide plateforme FOAD ESJ Lille Guide plateforme FOAD ESJ Lille v. 1.2 «étudiants» septembre 2014 Réalisé par Maxime Duthoit Ingénieur pédagogique multimédia à l ESJ Lille Sommaire Introduction... 1 1. Accueil et connexion... 2 2. Accueil

Plus en détail

Le fauteuil roulant électrique - Atelier pratique - AFAF- 2012

Le fauteuil roulant électrique - Atelier pratique - AFAF- 2012 Le fauteuil roulant électrique - Atelier pratique - AFAF- 2012 CR de Pierre Terrier. Atelier animé par Guy Cavaillé, conseiller en Aides Techniques et en Aménagement des lieux publics et privés pour une

Plus en détail

Secteur public Fonction publique d'état Fonction publique hospitalière Fonction publique territoriale. Associations

Secteur public Fonction publique d'état Fonction publique hospitalière Fonction publique territoriale. Associations Secteur public Fonction publique d'état Fonction publique hospitalière Fonction publique territoriale Secteurs d intervention du titulaire du bac pro S.P.V.L. : Associations Secteur privé Entreprises sociales

Plus en détail

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements

Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Contribution de la FAEP Régimes Spéciaux d Études & Aménagements La FAEP est membre de la FAGE et du CRAJEP de Picardie www.faep.fr Régimes Spéciaux d Études & Aménagements Avant propos : L université

Plus en détail

Formation Informatique. Utiliser les périphériques informatiques

Formation Informatique. Utiliser les périphériques informatiques Formation Informatique Utiliser les périphériques informatiques PLAN : Chapitre 1 : Utiliser son imprimante p 3 Chapitre 2 : Utiliser son scanner p 12 Chapitre 3 : Utiliser un appareil photo p 20 Chapitre

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

LE P TIT PLUS AVENIR

LE P TIT PLUS AVENIR LE P TIT PLUS AVENIR SOMMAIRE Nos partenaires sur ces actions ACTION STAGE Un point sur l action stage 1 Liste des jeunes en stage 2 Interview d un stagiaire chez scolarest 3 ACTION RAPPROCHEMENT ENTREPRISE

Plus en détail

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale

PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale PSE Prévention - Santé - Environnement BAC PRO 3 ans - Terminale Module 9 Cadre réglementaire de la prévention dans l entreprise Fiche 9-1 Appréhender le cadre juridique de la prévention... 3 Fiche 9-2

Plus en détail

COURS PRATIQUE DE WORD

COURS PRATIQUE DE WORD COURS PRATIQUE DE WORD Le présent cours se rapporte à Word 2003. Sachez qu il existe d autres versions de cet outil. Il y a Office Pro, Office 2000, Office 2003, 2007 et 2010 (non commercialisé à ce jour).

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac général 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54 55 53 00 Messagerie : contact.tscompta@laposte.net

Plus en détail

Tuto mise en place client léger

Tuto mise en place client léger Tuto mise en place client léger OS utilisé : Windows Embedded Standard Autre technologie : Itium Technologies Ce tutoriel a pour but de vous aider à mettre en place des postes de travail dit client léger

Plus en détail

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque?

Question Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Qu est-ce qu est qu une preuve de protection? Devrais-je voir un document quelconque? Votre entrepreneur devrait avoir, ou peut facilement obtenir, un document de Travail sécuritaire NB qui indique qu

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Classe terminale - Série STMG L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique S orienter Les supports du scénario Document 1 : la fiche d entretien ENTRETIEN INDIVIDUEL

Plus en détail

Le présent guide a été conçu pour vous aider. Vous retrouverez des recommandations, les procédures de connexions et des conseils en cas de problème.

Le présent guide a été conçu pour vous aider. Vous retrouverez des recommandations, les procédures de connexions et des conseils en cas de problème. Page 1 Préambule : D abord toutes mes félicitations d avoir accepté de tenter l expérience de vivre des sciences d une façon différente. Je suis conscient que cela peut représenter un défi, par contre

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

Licence professionnelle Communication multi-média

Licence professionnelle Communication multi-média Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Communication multi-média Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS. La Certification Intermédiaire PARCOURS BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS La Certification Intermédiaire RAPPEL Tout élève engagé dans un parcours baccalauréat professionnel 3 ans doit passer la certification intermédiaire. Pour les

Plus en détail

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.

+Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem. +Allocution sur les impacts et défis du numérique dans le secteur de l édition musicale Par Joëlle Bissonnette APEM jbissonnette@apem.ca Dans le cadre du colloque «L articulation commerce-culture à l ère

Plus en détail

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur.

1. Faire Démarrer, Paramètres, Panneau de configuration, Outils d administration, Gestion de l ordinateur. TP PERSONNALISER SON POSTE DE TRAVAIL LES COMPTES, LES GROUPES C'EST QUOI? Les comptes et les groupes permettent de gérer plus facilement l administration d une machine. Il semble assez logique que sur

Plus en détail

Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web

Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web DESCRIPTION 2 En tant que marchand 2 En tant que créateur 3 En tant que donateur 3 INSTALLER ET CONFIGURER LE MODULE (BACK OFFICE) 3 Télécharger

Plus en détail

DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS

DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS DOSSIER CLIENT : RESERVATIONS, DEVIS, PRÊTS BON DE LIVRAISON, BON DE DEPOTS Date de mise à jour : 03 février 2012 Version du logiciel : 4.4 et plus Ce document présente une partie du logiciel LIVRASOFT.

Plus en détail

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr

34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX. 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr 34 RUE DE NEUFCHATEL BP 10460 51066 REIMS CEDEX 03 26 50 65 00 03 26 50 65 29 http://www.lyceegeiffel-reims.fr LYCEE DES METIERS GUSTAVE EIFFEL - 34 RUE DE NEUFCHATEL - REIMS TEL : 03 26 50 65 00 QUELQUES

Plus en détail

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP)

5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5. LES PÉRIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL (PFMP) 5.1. PRÉCONISATIONS POUR LA PRÉPARATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES PFMP Le baccalauréat professionnel ELEEC est composé de deux champs d application,

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le projet d établissement vise à concrétiser les objectifs du décret Missions, le projet éducatif de l Enseignement catholique, le projet pédagogique du Pouvoir organisateur. Les

Plus en détail

Convention: Stage d'observation en milieu professionnel

Convention: Stage d'observation en milieu professionnel !1!! Convention: Stage d'observation en milieu professionnel Vu le code du travail, et notamment son article L.211-1 Vu le code de l'éducation, et notamment ses articles L.313-1, L331-4, L.332-3, L335-2,

Plus en détail

Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales de l'interrégion Paris - Nord Antenne Régionale de Picardie

Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections Nosocomiales de l'interrégion Paris - Nord Antenne Régionale de Picardie Installation et utilisation du logiciel pour saisir les données de l enquête «Etat des lieux du BIONETTOYAGE en EHPAD et établissements médico-sociaux» Centre de Coordination de la Lutte contre les Infections

Plus en détail

FEUILLET D INFORMATION! " Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook.

FEUILLET D INFORMATION!  Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook. AOÛT 2012 FEUILLET D INFORMATION " Savoir comment protéger les informations personnelles publiées sur votre compte Facebook. À chaque fois que vous utilisez Facebook, votre photo de profil vous suit. CONSEIL

Plus en détail

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 ACCESS 2003 Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 2/33 Copyright 2005 Tous droits réservés. www.coursdinfo.fr Table des matières Chapitre 1 Les requêtes-introduction...5

Plus en détail

Cours 860 Power Point 97/2000 Série 3 - Leçon 1

Cours 860 Power Point 97/2000 Série 3 - Leçon 1 Cours 860 Power Point 97/2000 Série 3 - Leçon 1 APPRENDRE POWER POINT 97/2000 Remy D. 1 Cours 860 Power Point 97/2000 Série 3 - Leçon 1 Série 3 L ANIMATION LA BARRE DE DESSIN 2 Cours 860 Power Point 97/2000

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE -

INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - INFORMATIONS IMPORTANTES A L ATTENTION DES PARENTS D ELEVES VOLTAIRE - SECONDE PARTIE DE L ECHANGE - 1) Contact avec la famille allemande et organisation du séjour Il est important que vous vous mettiez

Plus en détail

La mobilité en toute sécurité.

La mobilité en toute sécurité. La mobilité en toute sécurité. Mobilité, rapidité, confort et sécurité. Les CFF transportent environ un million de passagers, jour après jour. Car le train est fiable. Car voyager en train, c est pratique

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT

LE DOCUMENT UNIQUE ET LE CHSCT Chaque année, les accidents de travail, de trajet et les maladies professionnelles se traduisent par la perte de 42 millions de journées de travail. Environ, 115 000 salariés sont journellement absents

Plus en détail

UN ZESTE DE NOUGARO SEXTET

UN ZESTE DE NOUGARO SEXTET Présente UN ZESTE DE NOUGARO SEXTET CONCEPT IMAGINÉ PAR : LIONEL MILLE Tu verras.. «Ah..tu verras tu verras, tout recommencera...» Voilà quelques mots qui parlent d'eux mêmes et qui m'ont donné l'envie

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011

N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Établissement d'enseignement Spécialisé et de Rééducation pour Handicapés Moteurs Maurice COUTROT 15/17 Avenue de Verdun - 93140 Bondy N d inscription:186 C.F.G. Session 2010/2011 Rédigé par Noman Sarfraz

Plus en détail

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement

Stage à Québec. I. Vie pratique. 1) Logement Stage à Québec I. Vie pratique 1) Logement Durant mon stage de dix semaines dans la ville de Québec, j ai pu être logé à la résidence universitaire de l université de Laval. Je possédais une petite chambre

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL

FICHE TECHNIQUE : SANTE ET SECURTE AU TRAVAIL SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Mesurer et prévenir les risques professionnels Liés aux conditions générales de travail, les risques professionnels font peser sur les salariés la menace d une altération de

Plus en détail

La parole aux entreprises

La parole aux entreprises Forum national Santé & sécurité au travail dans les TPE La parole aux entreprises 25-26 octobre 2011 Palais des Congrès Strasbourg en partenariat avec : Les Services de Santé au Travail Quelles compétences,

Plus en détail

Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel.

Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel. Ce tutoriel, créé sans prétention artistique, à pour but de mettre en avant l une des nombreuses possibilités qu offre ce logiciel. Prélude (pour ceux qui ne connaissent pas ou peux art rage) : Il serait

Plus en détail

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE

Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012. Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE REPUBLIQUE FRANCAISE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 20 septembre 2012 N/Réf. : CODEP-CAE-2012-050709 Cabinet dentaire 153 bis, rue Maréchal Leclerc 50100 CHERBOURG-OCTEVILLE Objet : Inspection

Plus en détail

Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude

Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude 2011 Rapport Bourse Explo RA Stage de fin d étude Yohann BENSADOUN EDI, Davis, CA, USA 28/06/2010 1 Contenu Dates du stage:... 2 Finance :... 2 Budget mensuel :... 2 A compter aussi :... 2 Conditions de

Plus en détail

Référentiels métiers du son

Référentiels métiers du son Référentiels métiers du son S M A Avec le soutien du Fond Social Européen 1. Définition du métier Technicien du spectacle responsable de la mise en œuvre technique de la sonorisation d un spectacle, le

Plus en détail

P.F.M.P. LIVRET ELEVE

P.F.M.P. LIVRET ELEVE Baccalauréat Professionnel Gestion-Administration BEP Métiers des Services Administratifs P.F.M.P. LIVRET ELEVE Nom : Prénom : Classe : 2 GA Année Scolaire : 2013 2014 Mail : Lycée Professionnel Jean-Baptiste

Plus en détail

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Annexe II b Définition des épreuves Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Cette épreuve valide tout ou partie des compétences

Plus en détail

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454

reco Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine R.454 reco du comité technique national des services, commerces et industries de l'alimentation Du moulin à la boulangerie artisanale Prévention des risques liés aux manutentions manuelles des sacs de farine

Plus en détail

ETABLISSEMENT :... NOM et Prénom de l élève :...

ETABLISSEMENT :... NOM et Prénom de l élève :... GRILLE D EVALUATION FORMATIVE SECONDE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL 3 ANS COMPTABILITE ou SECRETARIAT ETABLISSEMENT :... NOM et Prénom de l élève :... 1 ère Période de formation en milieu professionnel Date

Plus en détail

Manuel d instruction. Item#: HC01060. www.babytrend.com

Manuel d instruction. Item#: HC01060. www.babytrend.com Item#: HC01060 Vérifiez que vous avez toutes les pièces ci-dessous pour ce modèle avant d assembler le produit. Dossier du siège x 1 Crochets d ajustement en hauteur x 2 Plateau pour la tablette x 1 Tablette

Plus en détail

METTRE A NIVEAU VOTRE ORDINATEUR

METTRE A NIVEAU VOTRE ORDINATEUR C H A P I T R E Q U A T R E METTRE A NIVEAU VOTRE ORDINATEUR Dans ce chapitre, vous apprendrez à mettre à niveau la mémoire DRAM, le disque dur et à installer la carte réseau sans fil optionnelle au format

Plus en détail

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER

InfoMaison No.77 COMMENT ACHETER UNE MAISON QUAND LE VENDEUR NE VEUT PAS NÉGOCIER InfoMaison No.77 Est un dossier préparé pour Info-Immobilier-Rive-Nord (IIRN) à l intention de toutes les personnes intéressées par l immobilier et l immobilier résidentiel de la Rive-Nord du Grand Montréal

Plus en détail

Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie

Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie Leçon N 13 Création d un album photo avec CEWE 2 ème partie 7 Les éléments de réalisation. A gauche du poste de travail vous avez une fenêtre où vous pourrez faire apparaître les éléments qui vous permettrons

Plus en détail

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Institut polytechnique de Grenoble Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF

N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS N/Réf. : CODEP-PRS-2010-037299 Monsieur le Directeur Institut Gustave Roussy (IGR) 39, rue Camille Desmoulins 94800 VILLEJUIF Paris, le 06 juillet 2010 Objet : Inspection

Plus en détail

Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB

Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB Notice d utilisation de la : Pro-Ject Debut & Debut Phono SB 11 14 11 22 2 1 3 16 17 6 15 1 4 5 8 7 9 20 21 17 9a 3a 25 33 45/78 SPEED 24 10 11 13 12 2 PRO-JECT DEBUT/DEBUT PHONO SB Descriptif du produit

Plus en détail

BIENVENUE A TOUS. RÉUNION FAMILLE 09 AVRIL 2015

BIENVENUE A TOUS. RÉUNION FAMILLE 09 AVRIL 2015 BIENVENUE A TOUS. RÉUNION FAMILLE ORDRE DU JOUR : RÉUNION FAMILLE 1 ) PARTICIPATION DES FAMILLES 2 ) DIVERS 3) QUESTIONS DE LA SALLE PARTICIPATION DES FAMILLES AUX FONCTIONNEMENTS DE L ETABLISSEMENT. COMMENT?

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :ESRS0906085A ARRÊTÉ du 8 avril 2009 modifiant l arrêté du 31 juillet 1996 modifié portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

NAVIGATION SUR INTERNET EXPLORER

NAVIGATION SUR INTERNET EXPLORER Centres d accès communautaire Internet des Îles NAVIGATION SUR INTERNET EXPLORER Table des matières Introduction 1- Les barres d outils 1.1 La barre d adresse 2 5 min. 1.2. Les boutons de navigation 2

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE L'INDUSTRIE DU PETROLE Accord du 3 septembre 1985 Protocole d accord du 5 mars 1993 (classifications) Avenants des 19 juin 1995, 15 février et 24 avril 1996, 27 novembre

Plus en détail

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque

Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Cours Flash Chapitre 4 : Guide de Mouvement et Masque Rappel : les fichiers fla et swf sont dans le fichier «4_Guide de mouvement et masque.zip». SOMMAIRE 1 OBJECTIFS DU CHAPITRE... 1 2 INTRODUCTION...

Plus en détail

CODEP-LIL-2014-025511 CL/NL AGENDA EXPERTISES 18, rue Ernest Duquesnoy 62172 BOUVIGNIES BOYEFFLES

CODEP-LIL-2014-025511 CL/NL AGENDA EXPERTISES 18, rue Ernest Duquesnoy 62172 BOUVIGNIES BOYEFFLES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 30 mai 2014 CODEP-LIL-2014-025511 CL/NL Madame X AGENDA EXPERTISES 18, rue Ernest Duquesnoy 62172 BOUVIGNIES BOYEFFLES Objet : Inspection de la radioprotection

Plus en détail

Rénovation Bac pro Commerce

Rénovation Bac pro Commerce Épreuve E2 en CCF Rappels : - Le support de l épreuve est un dossier qui relate une action de promotion et / ou animation (ce n est pas un projet); - L action a été réalisée. - Le candidat a participéà

Plus en détail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail

Guide pour la mise en place du. Registre Santé et Sécurité au Travail Guide pour la mise en place du Registre Santé et Sécurité au Travail I. Introduction 2 II. Référent 2 III. Obligations réglementaires 2 IV. Objectifs du registre santé et sécurité au travail 3 V. Quatre

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail