Normes comptables pour les organismes sans but lucratif

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Normes comptables pour les organismes sans but lucratif"

Transcription

1 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie III Historique et fondement des conclusions

2 Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en décembre 2010 la Partie III du Manuel de l ICCA Comptabilité, qui contient les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif. Le présent document, dont le CNC a approuvé la publication, explique la logique sous-tendant l adoption de ces normes. Les documents «Historique et fondement des conclusions» sont des sources de principes comptables généralement reconnus au sens du chapitre 1101 de la Partie III du Manuel, PRINCIPES COMPTABLES GÉNÉRALEMENT RECONNUS POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. Ces documents sont conçus dans le but d aider les lecteurs à comprendre comment le CNC est arrivé à ses conclusions. Ils ne comportent toutefois pas d explications sur les exigences ni d indications sur l application du chapitre du Manuel ou de la note d orientation concernant la comptabilité dont ils traitent. Mars 2011

3

4 Historique et fondement des conclusions Table des matières PARAGRAPHE Introduction Contexte Principales caractéristiques des normes Autonomie des normes Cadre conceptuel Modifications futures Composantes des nouvelles normes Introduction à la Partie III Chapitre Chapitre Chapitre Chapitre Chapitre Chapitre Chapitres 4410 et Chapitres 4431 et Chapitres 4440 à Abrégés du CPN Date d entrée en vigueur Dispositions transitoires Prochaines étapes

5

6 Historique et fondement des conclusions INTRODUCTION 1 Le présent document résume les points qui ont été jugés importants par les membres du Conseil des normes comptables (CNC) dans leurs conclusions relatives à l élaboration du nouveau référentiel comptable pour les organismes sans but lucratif (OSBL). Il présente les motifs qui ont décidé le CNC à entreprendre l élaboration du nouveau référentiel, le processus de consultation suivi, les décisions clés prises par le CNC, ainsi que les principales raisons qui l ont amené à adopter certains points de vue et à en rejeter d autres. Les divers membres du CNC n ont pas nécessairement tous accordé la même importance aux différents facteurs en cause. 2 Rien dans le présent document ne doit être interprété comme ayant préséance sur les exigences du Manuel de l ICCA Comptabilité. Toutefois, l analyse pourra aider les lecteurs à comprendre comment le CNC a pu tirer les conclusions qui ont conditionné l élaboration du nouveau référentiel ainsi que l intention du CNC en ce qui concerne son interprétation et son application. CONTEXTE 3 Dans son plan stratégique , le CNC indiquait qu «il n y a pas de formule passepartout». Il a donc décidé de poursuivre des stratégies distinctes pour les entreprises ayant une obligation d information du public, les entreprises à capital fermé et les OSBL. Ces stratégies tiennent compte des besoins des utilisateurs et des rapports coûts/avantages qui diffèrent d un secteur à l autre du fait des opérations et des situations propres à chacun d eux. 4 Pour les entreprises à but lucratif ayant une obligation d'information du public, le CNC a remplacé le référentiel comptable qui constituait antérieurement les principes comptables généralement reconnus du Canada par les Normes internationales d information financière (IFRS). Ces normes constituent désormais la Partie I du Manuel. 5 Le CNC a décidé qu un OSBL peut appliquer les IFRS si cette façon de faire permet de répondre aux besoins des utilisateurs de ses états financiers. Lorsqu il a pris cette décision, le CNC a noté que les IFRS ne contiennent pas de normes relatives aux questions propres au secteur des OSBL qui soient équivalentes aux chapitres de la série 4400 des normes pré-basculement de la Partie V du Manuel. De plus, il est peu probable que l'international Accounting Standards Board (IASB) élabore de telles normes prochainement. 6 Le CNC a par ailleurs élaboré des normes d information financière canadiennes pour les entreprises à capital fermé. Ces normes constituent désormais la Partie II du Manuel. Le CNC a décidé d envisager la possibilité de permettre aux OSBL d'appliquer les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé pour les opérations et les situations communes aux entreprises à capital fermé et aux OSBL. C est pourquoi le Comité consultatif sur les organismes sans but lucratif du CNC a suivi l élaboration de ces normes. 7 Conformément à son plan stratégique , le CNC a entrepris un examen des besoins des utilisateurs des états financiers des OSBL de façon à déterminer, à la lumière de cet examen, la stratégie la plus appropriée en matière d information financière. 1

7 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif 8 En décembre 2008, le CNC et le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) ont publié conjointement un appel à commentaires, «Information financière des organismes sans but lucratif», dans le but de solliciter l opinion des parties prenantes quant à la meilleure démarche à suivre pour l'élaboration de normes pour les OSBL des secteurs privé et public. 9 L appel à commentaires décrivait les responsabilités des conseils quant à l établissement de normes d information financière pour les OSBL des secteurs privé et public, et prenait acte des différents besoins et perspectives des OSBL canadiens. 10 Les conseils ont provisoirement convenu de ne pas proposer l élaboration d un ensemble de normes distinctes pour les OSBL des secteurs privé et public. S appuyant sur le fait que les normes de la série 4400 ont bien répondu aux besoins des OSBL dans le passé, chacun des deux conseils a plutôt proposé des options intégrant cette série de normes. 11 Nombre d OSBL et de leurs parties prenantes ont, à l occasion de tables rondes ou par des lettres de commentaires, fait connaître leur avis au CNC. Leurs observations ont fait ressortir la diversité des OSBL au Canada et, en conséquence, la diversité des besoins des utilisateurs. C est ce qui explique l appui solide exprimé à l égard de la proposition d offrir aux OSBL des options en matière d information financière. 12 De manière générale, les parties prenantes étaient satisfaites des normes existantes pour les OSBL en raison de leur pertinence et de leur grande qualité. Elles étaient en outre d accord avec l évaluation préliminaire du CNC, selon laquelle l élaboration d un ensemble de normes distinctes pour les OSBL n était pas souhaitable. Les parties prenantes étaient donc très favorables à l établissement de liens entre les normes pour les OSBL et les nouvelles Normes comptables pour les entreprises à capital fermé. Elles se disaient aussi d accord avec la possibilité pour les OSBL d adopter les IFRS. 13 Ayant pris connaissance des commentaires suscités par l appel à commentaires, le CNC a publié en mars 2010 l exposé-sondage «Normes comptables pour les organismes sans but lucratif», portant sur l orientation future de la normalisation pour les OSBL du secteur privé ainsi que sur le calendrier du passage des normes de la Partie V du Manuel à de nouvelles normes. 14 Le CNC a reçu 54 lettres de commentaires, provenant principalement d experts-comptables et de préparateurs d états financiers. Il a aussi recueilli des commentaires à l occasion de tables rondes et d autres rencontres tenues un peu partout au pays. 15 La grande majorité des répondants se sont dits favorables à l orientation prise par le CNC dans l élaboration de l exposé-sondage. Toutefois, de nombreux répondants ont proposé des modifications particulières à apporter aux propositions contenues dans l exposé-sondage. Certaines de ces recommandations ont été adoptées avant que les normes proposées deviennent définitives; certaines ont été prises en considération, puis rejetées; d autres feront partie de la prochaine série d améliorations qui seront apportées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif (décrites dans la section «Prochaines étapes» ci-après). 2

8 Historique et fondement des conclusions 16 Le CNC a discuté, lors de sa réunion de septembre 2010, des questions soulevées dans les lettres de commentaires sur l exposé-sondage et il a approuvé les normes comptables essentiellement telles que proposées dans l exposé-sondage. Ces normes constituent désormais la Partie III du Manuel. Les principales caractéristiques du nouveau référentiel pour les OSBL sont décrites cidessous. 17 L approche adoptée pour établir les normes pour les OSBL reflète la position du CNC selon laquelle la comptabilité des entreprises à but lucratif et celle des OSBL ne devraient pas être différentes lorsque les situations et les opérations sont les mêmes, les questions propres aux OSBL faisant l objet de la Partie III du Manuel. 18 Le CCSP a publié son propre exposé-sondage et, après avoir examiné les commentaires suscités par ce dernier, a adopté une variante des chapitres de la série 4400, modifiés pour s adapter aux normes du secteur public. Les OSBL du secteur public sont maintenant tenus d appliquer les normes du secteur public. Le lecteur trouvera des informations sur les activités du CCSP sur le site Web de ce dernier, à Le document Bases des conclusions, publié par le CCSP, contient des informations sur les modifications visant les OSBL que le CCSP a apportées au Manuel de comptabilité de l'icca pour le secteur public. PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES DES NORMES Applicabilité 19 En se fondant sur les commentaires des parties prenantes reçus en réponse à l appel à commentaires et à l exposé-sondage, le CNC a décidé que les OSBL qui établissent leur information financière selon les PCGR canadiens pourraient adopter soit les normes applicables aux entreprises ayant une obligation d information du public (c est-à-dire les IFRS de la Partie I du Manuel), soit les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif de la Partie III du Manuel. 20 Conformément à son approche pour l établissement de normes pour les entreprises à but lucratif, le CNC a décidé que tous les OSBL pourraient appliquer les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif. Il n y a pas de critère de taille auquel satisfaire ni d'autre condition d'application. 21 Pour simplifier les choses aux parties prenantes, le CNC a décidé de regrouper les normes propres aux OSBL dans la Partie III du Manuel et, pour les opérations et les situations non traitées dans la Partie III, de renvoyer le lecteur aux Normes comptables pour les entreprises à capital fermé qui se trouvent dans la Partie II du Manuel. 22 En vue de pouvoir régler rapidement les questions stratégiques, le CNC a décidé de n apporter aucune modification importante aux normes actuelles de la série 4400 ni aux autres chapitres de la Partie V du Manuel qui se rapportent aux OSBL. 3

9 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif 23 Les chapitres de la Partie III du Manuel s appliquent uniquement aux OSBL. Ces chapitres portent sur des questions propres aux OSBL ou sur des questions à l égard desquelles les besoins des utilisateurs des états financiers justifient l application de règles différentes de celles qui s appliquent aux entreprises à but lucratif. Libre choix 24 Compte tenu de la diversité des OSBL, le CNC a convenu qu il fallait offrir des options aux organismes et que le choix des options devait leur revenir. Le CNC a donc décidé de donner aux OSBL le choix d appliquer soit les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif de la Partie III du Manuel, soit les IFRS de la Partie I du Manuel. À cet égard, il a fait remarquer que les IFRS ne contiennent pas d équivalent des chapitres de la série 4400 et qu'il n'est pas prévu de leur en adjoindre un. Autonomie des normes 25 Les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif ne constituent pas un référentiel autonome. Elles exigent la consultation d autres normes (soit celles de la Partie II du Manuel) pour régler certaines questions ou obtenir des indications supplémentaires sur d autres questions. L OSBL qui applique les normes de la Partie III du Manuel applique également, parmi les normes de la Partie II, celles qui traitent des questions non couvertes par la Partie III et qui sont d application générale, ou qui se rapportent aux opérations de l OSBL ou à sa situation. 26 Le chapitre 1101, PRINCIPES COMPTABLES GÉNÉRALEMENT RECONNUS POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, clarifie la relation d'interdépendance entre la Partie III du Manuel et les normes de la Partie I et, tout particulièrement, de la Partie II du Manuel. Cadre conceptuel 27 Le CNC a conclu que le cadre conceptuel est pertinent eu égard à l information financière de toutes les entités canadiennes. Par conséquent, le cadre conceptuel de la Partie V du Manuel a été repris dans le chapitre 1001, FONDEMENTS CONCEPTUELS DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. Modifications futures 28 Les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif ne seront pas immuables. Tout référentiel comptable de haute qualité doit évoluer pour répondre aux besoins d information dans un environnement en constante évolution. 29 Comparativement aux entreprises ayant une obligation d information du public et à certaines entreprises à capital fermé, les OSBL ont en général moins de ressources à consacrer aux activités nécessaires pour demeurer au fait de l évolution des normes. Le CNC entend donc traiter conjointement les modifications qu il apportera aux Normes comptables pour les organismes sans but lucratif avec celles qu il apportera aux Normes comptables pour les 4

10 Historique et fondement des conclusions entreprises à capital fermé, qui, elles aussi, évoluent avec le temps. Il prévoit mettre ces dernières à jour annuellement ou aux deux ans, chaque mise à jour pouvant comporter des modifications apportées à plusieurs normes, mais entrant en vigueur en même temps. Le CNC est d avis que regrouper ainsi les modifications permettra de répondre autant aux besoins des OSBL qu à ceux des entreprises à capital fermé. 30 En outre, le CNC prévoit prendre en considération les modifications qui seront apportées ultérieurement aux IFRS afin de déterminer si elles sont appropriées pour les entreprises à capital fermé et OSBL canadiens. Les commentaires reçus des parties prenantes sont favorables à l idée d examiner les modifications qui seront apportées aux IFRS en vue de modifier les Normes comptables pour les entreprises à capital fermé, étant donné que cela permet de limiter la confusion sur les marchés et les exigences en matière de formation pour les personnes qui doivent travailler avec ces deux référentiels. Rappelons que tout changement apporté aux Normes comptables pour les entreprises à capital fermé est susceptible d avoir une incidence sur les OSBL. COMPOSANTES DES NOUVELLES NORMES Introduction à la Partie III 31 Le tableau qui se trouve dans la préface à la série 4400 de la Partie V du Manuel n a pas été repris dans l introduction à la Partie III, car il était jugé ambigu et certains l utilisaient comme s il s agissait d une norme à part entière et non seulement d une indication. De plus, la répartition des normes entre les colonnes «Application aux OSBL dont les opérations ou la situation sont visées par le chapitre» et «Application limitée ou aucune application aux OSBL» était plutôt arbitraire, ce qui a donné lieu à des interprétations divergentes. Chapitre Le CNC a conclu qu il était approprié d inclure le chapitre 1001, FONDEMENTS CONCEPTUELS DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, puisqu il contient l'essentiel des notions qui soustendent les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif. Ces notions étaient contenues dans le chapitre correspondant de la Partie V du Manuel, mais n avaient pas été reprises dans le chapitre correspondant de la Partie II du Manuel. Le cadre conceptuel de la Partie V du Manuel a été repris sans autre modification que le retrait des références aux situations propres aux entreprises à but lucratif. Chapitre Le CNC ayant décidé d inclure dans la Partie III du Manuel les fondements conceptuels propres aux OSBL, il a précisé dans le chapitre 1101, PRINCIPES COMPTABLES GÉNÉRALEMENT RECONNUS POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, la relation entre la Partie III du Manuel et les normes de la Partie I et, tout particulièrement, de la Partie II du Manuel. Il a toutefois convenu d éliminer les références aux guides d application autorisés par le Conseil dans le chapitre 1101, car il n existe pas de tels guides pour la Partie III du Manuel. 5

11 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Chapitre Le chapitre 1401, NORMES GÉNÉRALES DE PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, reprend les normes fondamentales applicables à toutes les entités. Chapitre Le CNC a conclu qu il était approprié d inclure dans la Partie III du Manuel un chapitre sur l application initiale des Normes comptables pour les organismes sans but lucratif. Dans l exposé-sondage, il était proposé que les exemptions relatives aux regroupements d entreprises et à la juste valeur applicables aux entreprises à capital fermé ne s appliquent pas aux OSBL. Après avoir reçu un certain nombre de commentaires soutenant que les OSBL devaient aussi avoir droit à ces exemptions, le CNC a réintroduit les paragraphes 10 à 13 dans la version définitive du chapitre 1501, APPLICATION INITIALE DES NORMES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. 36 Le CNC a par la suite modifié le chapitre 1501 afin de permettre aux organismes qui comptabilisent les régimes à prestations déterminées selon la méthode du report et de l amortissement décrite dans le chapitre 3461 de la Partie II du Manuel, AVANTAGES SOCIAUX FUTURS, de reporter à la date de transition aux Normes comptables pour les organismes sans but lucratif les gains et pertes actuariels et les coûts des services passés non comptabilisés qui ont été déterminés antérieurement conformément au chapitre 3461 de la Partie V du Manuel. Chapitre Le chapitre 3032, STOCKS DÉTENUS PAR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, reprend les dispositions du chapitre correspondant de la Partie V du Manuel relatives aux apports de matières premières et de services ainsi qu aux stocks destinés à être distribués à un prix nul ou symbolique. Ces dispositions n avaient pas été incluses dans le chapitre 3031 de la Partie II du Manuel, STOCKS, le CNC ayant jugé qu elles ne s appliquaient pas aux entreprises à capital fermé. Chapitre Le chapitre 4400, PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, a été modifié afin de supprimer les passages relatifs aux états financiers intermédiaires et ceux qui faisaient appel au concept d autres éléments du résultat étendu, selon lesquels certains résultats devaient être comptabilisés dans l état de l évolution de l actif net. Ces passages n ont pas été incorporés aux normes de la Partie II du Manuel. À tous les autres égards, le chapitre de la Partie III du Manuel reprend essentiellement le chapitre correspondant de la Partie V du Manuel. 39 Les exemples fournis en annexe du chapitre 4400 ont été modifiés pour inclure des informations tirées de l abrégé des délibérations du Comité sur les problèmes nouveaux CPN-123, «Présentation du montant brut ou du montant net des produits selon que l entité agit pour son propre compte ou à titre d intermédiaire». 6

12 Historique et fondement des conclusions 40 Les exemples d états financiers contenus dans le chapitre 4400 ont été supprimés. Le CNC tente d'utiliser le moins d exemples possible dans les normes, car il estime qu il y a des façons plus appropriées de fournir des informations supplémentaires de ce genre. Par exemple, le Comité consultatif sur les organismes sans but lucratif a fait valoir qu en supprimant les exemples du chapitre 4400 et en encourageant plutôt la mise à jour du «Guide de présentation de l information financière des organismes sans but lucratif», le CNC éviterait d avoir à modifier le chapitre 4400 chaque fois que les normes pertinentes des Parties II et III du Manuel font l objet de modifications qui nécessitent la mise à jour des exemples. Chapitres 4410 et Les chapitres 4410, APPORTS COMPTABILISATION DES PRODUITS, et 4420, APPORTS À RECEVOIR, demeurent essentiellement inchangés par rapport aux chapitres correspondants de la Partie V du Manuel. Chapitres 4431 et Comme il a été indiqué précédemment, le CNC croit que la comptabilité des entreprises à but lucratif et celle des OSBL ne devraient pas être différentes lorsque les situations et les opérations sont les mêmes, sauf pour les questions relatives aux situations et aux opérations propres aux OSBL, qui sont traitées dans les chapitres de la série Or, les frais de développement engagés par les OSBL n étaient pas couverts par le chapitre 4430 de la Partie V du Manuel, IMMOBILISATIONS DÉTENUES PAR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. Le CNC était également préoccupé du fait que certaines des charges reportées par les OSBL dérogeaient aux dispositions des paragraphes 46 et 48 du chapitre 1001, FONDEMENTS CONCEPTUELS DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. 43 En réponse à son exposé-sondage, le CNC a reçu un certain nombre de lettres de commentaires qui portaient précisément sur cette question, qui a fait l objet de délibérations à trois occasions différentes. Comme aucun argument convaincant n a été avancé pour soutenir que les frais de développement se rapportaient à des situations ou des opérations propres aux OSBL, le CNC a rejeté la proposition qui visait à permettre aux OSBL d appliquer un traitement comptable spécial à leurs frais de développement. 44 En conséquence, le CNC a conclu que les dispositions du chapitre 3064 de la Partie II du Manuel, ÉCARTS D ACQUISITION ET ACTIFS INCORPORELS, devaient s appliquer à la comptabilisation des frais de développement. Ces frais comprennent ceux qui se rattachent à une série de représentations artistiques, à des expositions dans des galeries ou à des activités ou des campagnes de financement. Les dispositions relatives aux autres types de coûts dont il est question dans le chapitre 3064, tels que les frais de commercialisation, les frais administratifs et autres frais généraux, s appliquent aussi. 45 Afin de clarifier sa position quant au fait que les OSBL appliquent le chapitre 3064 de la Partie II du Manuel, le CNC a décidé de ne pas reprendre dans la Partie III le chapitre 4430 de la Partie V 7

13 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif du Manuel, IMMOBILISATIONS DÉTENUES PAR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, mais de la remplacer par deux nouveaux chapitres, soit les chapitres 4431, IMMOBILISATIONS CORPORELLES DÉTENUES PAR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, et 4432, ACTIFS INCORPORELS DÉTENUS PAR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF. Le chapitre 4431 reprend les dispositions du chapitre 4430 qui s appliquent aux immobilisations corporelles. Le chapitre 4432 indique que les OSBL appliquent les dispositions du chapitre 3064, sauf en ce qui concerne les réductions de valeur. Le chapitre 4432 reprend les mêmes exigences que le chapitre 4431 relativement aux réductions de valeur. Chapitres 4440 à Les chapitres 4440 à 4470 demeurent essentiellement inchangés par rapport aux chapitres correspondants de la Partie V du Manuel. Abrégés du CPN 47 Outre les exemples tirés du CPN-123 qui ont été incorporés au chapitre 4400, PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (voir le paragraphe 39 du présent document), le CNC n a pas repris dans la Partie III du Manuel les abrégés du CPN relatifs aux OSBL. Il a conclu que la pratique s était suffisamment développée au cours de la période qui a suivi la publication de ces abrégés et qu il n était donc pas nécessaire d en reprendre le texte dans la Partie III. DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR 48 Les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif entrent en vigueur pour les exercices ouverts à compter du 1 er janvier 2012, soit un an après l entrée en vigueur des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé de la Partie II du Manuel, afin que les OSBL aient suffisamment de temps pour se préparer. Le CNC n a pas reçu de commentaires indiquant que la date d entrée en vigueur proposée dans son exposé-sondage imposerait un fardeau exagéré au secteur des OSBL. Par ailleurs, l application anticipée des normes est permise. DISPOSITIONS TRANSITOIRES 49 Le CNC est conscient du fait que la plupart des organismes qui adopteront les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif auront préparé leurs états financiers antérieurs conformément aux normes pré-basculement de la Partie V du Manuel. Cependant, le CNC s attend aussi à ce que des organismes qui n établissaient pas leurs états financiers selon les PCGR adoptent eux aussi les normes de la Partie III du Manuel, que ce soit en 2012 ou à une date ultérieure. Dans la plupart des cas, les organisations devront vraisemblablement modifier un certain nombre de méthodes comptables. 50 Le chapitre 1506 de la Partie II du Manuel, MODIFICATIONS COMPTABLES, exige généralement l application rétrospective des nouvelles méthodes comptables adoptées. Le CNC a conclu que c est ce principe général qui devrait s appliquer au moment de l adoption des normes de la Partie III du Manuel, mais a reconnu que cela pouvait poser des difficultés considérables dans le cas de certaines normes. Le CNC a en outre constaté que l application rétrospective de certaines 8

14 Historique et fondement des conclusions dispositions pouvait donner lieu à un traitement sélectif dans le but d obtenir un résultat particulier ou à une utilisation inappropriée de connaissances obtenues a posteriori. 51 Le CNC a élaboré le chapitre 1501, APPLICATION INITIALE DES NORMES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF, pour veiller à ce que les premiers états financiers qu un organisme établit selon les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif contiennent des informations de haute qualité qui : a) sont transparentes pour les utilisateurs et comparables pour toutes les périodes pour lesquelles elles sont présentées; b) fournissent un point de départ approprié pour une comptabilité selon les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif; c) peuvent être générées à un coût qui ne dépasse pas les avantages qu en retireront les utilisateurs. Le chapitre 1501 est fondé sur l approche suivie pour le chapitre 1500 de la Partie II du Manuel, APPLICATION INITIALE DES NORMES. 52 Le CNC a reconnu que les divers organismes ont à faire face à des questions de transition différentes, dépendamment (entre autres facteurs) du référentiel comptable qu ils utilisaient auparavant et de la nature de leurs activités, et que, pour certains d entre eux, il ne s agit que de questions mineures. Considérant toutefois que les Normes comptables pour les organismes sans but lucratif constituent de nouvelles règles comptables, le CNC a conclu que tous les organismes qui adoptent ces normes devaient pouvoir se prévaloir des mêmes dispositions transitoires. PROCHAINES ÉTAPES 53 Le CNC constate que, comme les normes elles-mêmes ne changent guère, l adoption de la Partie III du Manuel ne devrait pas donner lieu à un changement important dans les pratiques d information financière de bon nombre d organismes sans but lucratif. 54 Toutefois, au cours du processus de consultation relatif à l appel à commentaires, les parties prenantes ont indiqué au CNC que les normes d information financière applicables aux OSBL pouvaient et devaient continuer d être améliorées. De même, les répondants à l exposésondage ont suggéré un certain nombre de modifications à apporter aux normes, suggestions sur lesquelles le CNC estime utile de se pencher. De plus, dans le cadre de l élaboration et de la mise en œuvre de ses nouvelles stratégies pour l établissement des normes pour le secteur sans but lucratif, le CNC prévoit examiner, à l issue d un certain nombre d années d application, le contenu des normes de la Partie III du Manuel afin de déterminer si elles demeurent appropriées. 55 Maintenant que le CNC et le CCSP ont définitivement arrêté leurs orientations stratégiques respectives pour les OSBL, ils travailleront de concert à réexaminer les exigences actuelles des chapitres de la série 4400 en vue de déterminer les améliorations à leur apporter. L objectif des 9

15 Normes comptables pour les organismes sans but lucratif Conseils est de faire que tous les OSBL appliquent des traitements comptables semblables aux opérations semblables lorsque les besoins des utilisateurs des secteurs privé et public sont les mêmes. 56 Les Conseils ont mis sur pied un groupe de travail mixte chargé d élaborer des normes améliorées, adaptées aux opérations et aux situations propres aux OSBL des deux secteurs. Le groupe de travail a amorcé ses activités en janvier Sous réserve de l issue de cette démarche, le CNC prévoit proposer que des modifications soient apportées aux normes. Les parties prenantes auront la possibilité de commenter tout projet de modification des Normes comptables pour les organismes sans but lucratif avant que celui-ci ne soit adopté. 10

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP

Paiements de transfert Chapitre SP 3410. Avril 2011. Bases des conclusions CCSP Paiements de transfert Chapitre SP 3410 Avril 2011 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 33 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en mars 2011, comprenait le chapitre

Plus en détail

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public

Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Modifications proposées aux normes comptables pour les organismes sans but lucratif des secteurs privé et public Août 2013 En bref Introduction En avril 2013, le Conseil des normes comptables («CNC») et

Plus en détail

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables

Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables Instruction complémentaire 52-107 Principes comptables et normes d audit acceptables PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1 Introduction et objet 1.2 Régime d information multinational 1.3 Détermination

Plus en détail

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains 1. Le présent document fournit un résumé général de la mesure dans laquelle on peut s attendre à ce que la convergence des normes canadiennes avec les normes internationales d information financière (International

Plus en détail

l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick

l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick Exposé pour l Association des déchets solides du Nouveau-Brunswick Normes comptables du secteur public et incidences sur les commissions des déchets solides 28 octobre 2010 Présenté par John Sanford, FCA,

Plus en détail

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions

Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Passif au titre des sites contaminés : analyse des questions Préparée par les permanents du Conseil sur la comptabilité dans le secteur public Octobre 2009 TABLE DES MATIÈRES PARAGRAPHE Introduction....01

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous?

NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? NCECF : Où en sommes-nous? Où allons-nous? Bienvenue au tour d horizon annuel de Deloitte des nouvelles et activités relatives aux Normes comptables canadiennes pour les entreprises à capital fermé (NCECF),

Plus en détail

Sauf indication contraire, les directives contenues dans cet avis reposent sur les normes IFRS en vigueur au 31 mars 2010.

Sauf indication contraire, les directives contenues dans cet avis reposent sur les normes IFRS en vigueur au 31 mars 2010. Avis relatif à la mise en application des Normes internationales d information financière : Pratiques comptables et normes relatives à la suffisance des fonds propres 1. Champ d application Cet avis s

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL COMPTABLE

RÉFÉRENTIEL COMPTABLE Page 1 de 20 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N O 1 DE LA RÉGIE DE L ÉNERGIE (LA RÉGIE) À HYDRO-QUÉBEC DANS SES ACTIVITÉS DE TRANSPORT ET DE DISTRIBUTION DEMANDE RELATIVE AUX MODIFICATIONS DE MÉTHODES COMPTABLES

Plus en détail

ORIENTATION STRATÉGIQUE 2013-2017. Septembre 2013

ORIENTATION STRATÉGIQUE 2013-2017. Septembre 2013 ORIENTATION STRATÉGIQUE 2013-2017 Septembre 2013 1 Contenu Introduction Principales priorités Considérations supplémentaires du Conseil des normes actuarielles (CNA) Plan de projet par domaine de pratique

Plus en détail

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification

CNAC. Appel à commentaires. Missions de compilation. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Appel à commentaires Missions de compilation préparé par le Conseil des normes d audit et de certification Date limite de réception des commentaires : le 1 er février 2011 CNAC APPEL À COMMENTAIRES MISSIONS

Plus en détail

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP

Bases des conclusions. Placements de portefeuille Chapitre SP 3041. Avril 2012 CCSP Placements de portefeuille Chapitre SP 3041 Avril 2012 CCSP AVANT-PROPOS Le chapitre SP 3041, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, qui modifie et remplace le chapitre SP 3040, PLACEMENTS DE PORTEFEUILLE, fait partie

Plus en détail

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014

Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Normes comptables pour les entreprises à capital fermé (Partie II du Manuel de CPA Comptabilité) Octobre 2014 Ordre du jour Développements en 2014 Amélioration majeure Avantages sociaux futurs Améliorations

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats»

Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Alerte info financière NCECF JANVIER 2015 Chapitre 3056, «Intérêts dans des partenariats» Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en septembre 2014 le chapitre 3056 de la Partie II (Normes comptables

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014-2018. Octobre 2014

ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014-2018. Octobre 2014 ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014-2018 Octobre 2014 1 Contenu Introduction Principales priorités Considérations supplémentaires du Conseil des normes actuarielles (CNA) Plan de projet par domaine de pratique

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

Énoncé du vérificateur... 1

Énoncé du vérificateur... 1 Vérification des services de sous-traitance RAPPORT Division de la vérification et de l évaluation 11 juin 2003 Table des matières Énoncé du vérificateur... 1 I. Introduction... 2 Contexte... 2 But et

Plus en détail

PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC

PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC PREFACE AUX NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES DU SECTEUR PUBLIC SOMMAIRE Paragraphe Introduction... 1 4 Objectif de l IPSASB... 5 9 Membres de l IPSASB... 7 Réunions de l IPSASB... 8-9 Champ d Application

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

Foire aux questions. Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs

Foire aux questions. Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs Foire aux questions Exposé-sondage du Conseil des normes comptables, Avantages sociaux futurs Le présent document a été préparé par les permanents du Conseil des normes comptables (CNC) et il n a pas été

Plus en détail

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs

Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 710, Informations comparatives Chiffres correspondants et états financiers comparatifs Le présent document a été

Plus en détail

Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant

Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant Prise de position définitive 2015 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 701, Communication des questions clés de l audit dans le rapport de l auditeur indépendant Élaborée par : Élaborée par : Traduite

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013

NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 DÉCEMBRE 2013 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPATABILITÉ NORMES COMPTABLES POUR LES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF (NCOSBL) : MISE À JOUR 2013 Introduction La plupart des organismes sans but lucratif (OSBL)

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI Arrêté du 11 décembre 2008 portant homologation du règlement n o 2008-12 du Comité de la réglementation

Plus en détail

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009

L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 L 311/6 Journal officiel de l Union européenne 26.11.2009 RÈGLEMENT (CE) N o 1136/2009 DE LA COMMISSION du 25 novembre 2009 modifiant le règlement (CE) n o 1126/2008 de la Commission portant adoption de

Plus en détail

Note de service À : De : Objet :

Note de service À : De : Objet : À : De : Note de service Tous les Fellows, affiliés, associés et correspondants de l Institut canadien des actuaires et autres parties intéressées Jim Christie, président Conseil des normes actuarielles

Plus en détail

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés*

Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* Résumé des modifications à la règle d indépendance visée au Code de déontologie des comptables professionnels agréés* L article 36.4 du Code de déontologie des comptables professionnels agréés, entré en

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE NORME INTERNATIONALE D AUDIT 510 MISSIONS D AUDIT INITIALES SOLDES D OUVERTURE Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Adoption des IFRS par les entités ayant des activités à tarifs réglementés Modification de l Introduction à la Partie I

Adoption des IFRS par les entités ayant des activités à tarifs réglementés Modification de l Introduction à la Partie I Adoption des IFRS par les entités ayant des activités à tarifs réglementés Modification de l Introduction à la Partie I Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie I Historique et fondement des conclusions Avant-propos

Plus en détail

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1)

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1) Instruments financiers Couvertures Chapitre 3865 Instruments financiers (diapo 1) Cette présentation vise à offrir un aperçu du chapitre 3865, «Couvertures», publié par le Conseil des normes comptables

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 210 ACCORD SUR LES TERMES DES MISSIONS D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 210 ACCORD SUR LES TERMES DES MISSIONS D AUDIT NORME INTERNATIONALE D AUDIT 210 ACCORD SUR LES TERMES DES MISSIONS D AUDIT Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe

Plus en détail

Comment surveiller un changement profond :

Comment surveiller un changement profond : : présenter votre plan de basculement aux IFRS dans le rapport de gestion Le basculement des normes canadiennes d information financière aux Normes internationales d information financière (les «IFRS»)

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014

Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Synthèse des réunions de l IASB du mois de juin 2014 Sommaire 1. Contrats d assurance... 2 2. Contrats de location... 4 3. Campagne d améliorations 2012-2014... 5 4. Vente ou apport en nature d actifs

Plus en détail

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC

COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC COMPARAISON SOMMAIRE DES CHAPITRES DE LA SÉRIE SP 4200 ET D AUTRES NORMES DU MANUEL DE COMPTABILITÉ DE L ICCA POUR LE SECTEUR PUBLIC au 31 mars 2011 Objet : 1. La Préface des normes comptables pour le

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES ET NORMES D'AUDIT ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES ET NORMES D'AUDIT ACCEPTABLES Dernière modification en vigueur le 11 janvier 2015 INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES ET NORMES D'AUDIT ACCEPTABLES PARTIE 1 INTRODUCTION ET DÉFINITIONS 1.1.

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n o 12 avril 2014 Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n 12 avril 2014 Le

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54 question les conclusions tirées des étapes antérieures de la révision n apparaît. Ceci peut se faire notamment par une analyse critique des données chiffrées et des modifications de l organisation administrative;

Plus en détail

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015

Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18 juin au 3 juillet 2015 Avis écrits, lignes directrices et notes d interprétation Ligne directrice n o 2015-08 Publicité électorale par les candidates Commentaires formulés lors de la période de consultation officielle, du 18

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien

IAS 34 Information financière intermédiaire. Le point de vue canadien IAS 34 Information financière intermédiaire Le point de vue canadien juillet 2010 Table des matières 1 Introduction et champ d application... 1 2 Contenu d un rapport financier intermédiaire... 5 3 États

Plus en détail

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP

Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles. Mise à jour : CCSP Modèle de présentation de l information financière et immobilisations corporelles Mise à jour : CCSP Au programme Chapitre SP 3150 Questions techniques NOSP-7 Suggestions de mise en œuvre Exposé-sondage

Plus en détail

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières

Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations particulières IFAC Board Prise de position définitive 2009 Norme internationale d audit (ISA) Norme ISA 600, Audits d états financiers de groupe (y compris l utilisation des travaux des auditeurs des composantes) Considérations

Plus en détail

Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité

Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité Bulletin Service Questions professionnelles et techniques, risque et qualité Le 18 novembre 2008 Continuité d exploitation, liquidité et situation de trésorerie, et recouvrabilité Questions relatives aux

Plus en détail

Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450. Septembre 2012 CCSP. Bases des conclusions

Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450. Septembre 2012 CCSP. Bases des conclusions Instruments financiers : dispositions transitoires Chapitres SP 2601 et SP 3450 Septembre 2012 CCSP AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 36 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public,

Plus en détail

CPA A lerte info IFRS

CPA A lerte info IFRS JUILLET 2013 CPA A lerte info IFRS Contrats de location Quelles sont les incidences des modifications proposées en matière de comptabilisation des contrats de location? Le présent bulletin Alerte info

Plus en détail

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014

La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec. États financiers combinés 31 décembre 2014 La Société canadienne de la sclérose en plaques (Division du Québec) et sections locales du Québec États financiers combinés États financiers combinés Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant...

Plus en détail

Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques d importance systémique intérieure Préavis

Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques d importance systémique intérieure Préavis Référence: Préavis aux banques, SBE, SPB, SFP, ACC, SAV, SAM, SSM, SPA Le 9 janvier 2015 Destinataires : Entités fédérales Objet : Adoption anticipée de la norme IFRS 9 Instruments financiers par les banques

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets. Juillet 2014

Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets. Juillet 2014 Sondage de 2014 sur l ordre de priorité des projets Juillet 2014 APERÇU Le Conseil sur la comptabilité dans le secteur public (CCSP) sollicite votre avis sur les projets à inscrire à son programme de

Plus en détail

EXPOSÉ-SONDAGE NORME DE PRATIQUE SECTION 1640 COMMISSION DE L APPLICATION DES RÈGLES ET DES NORMES. MARS 2003 2003 Institut Canadien des Actuaires

EXPOSÉ-SONDAGE NORME DE PRATIQUE SECTION 1640 COMMISSION DE L APPLICATION DES RÈGLES ET DES NORMES. MARS 2003 2003 Institut Canadien des Actuaires EXPOSÉ-SONDAGE NORME DE PRATIQUE SECTION 1640 COMMISSION DE L APPLICATION DES RÈGLES ET DES NORMES MARS 2003 2003 Institut Canadien des Actuaires Document 203025 This document is available in English Canadian

Plus en détail

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba

Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme d études du Manitoba Enseignement postsecondaire et Alphabétisation Éducation Entreprenariat, Formation professionnelle et Commerce Énoncé conjoint des avantages obtenus lorsque des écoles étrangères affiliées offrent le programme

Plus en détail

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique

Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Déclaration liminaire de Mary Dawson Commissaire aux conflits d intérêts et à l éthique Devant le Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre Dans le cadre de l examen quinquennal du

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Relative au format des états financiers des organismes d assurance sous référentiel comptable international

Relative au format des états financiers des organismes d assurance sous référentiel comptable international CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION RECOMMANDATION N 2006-R-01 DU 30 JUIN 2006 Modifiant la recommandation 2005-R-01 Relative au format des états financiers des organismes d assurance

Plus en détail

norme internationale de services connexes (ISRS) 4410 (révisée), «Missions de compilation» /DP/2009/

norme internationale de services connexes (ISRS) 4410 (révisée), «Missions de compilation» /DP/2009/ Le 24 février 2011 Par affichage sur le site Web : http://www.iaasb.org/ Objet : sur l exposé-sondage concernant la norme internationale de services connexes (ISRS) 4410 (révisée), «Missions de compilation»

Plus en détail

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international

ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international ISO/DIS 9001:2014 Analyse du projet de norme international Une perspective LRQA Mai 2014 Introduction La publication du Projet de Norme Internationale (DIS) de la norme (ISO/DIS 9001:2014) dessystème de

Plus en détail

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre

Modifications de la version IFRS du Formulaire 1. Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Avis sur les règles Avis d approbation / Mise en œuvre Règles des courtiers membres Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Audit interne Comptabilité réglementaire Crédit Financement

Plus en détail

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes

Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes Nations Unies UNW/2012/7 Conseil d administration de l Entité des Nations Unies pour l égalité des sexes et l autonomisation des femmes Distr. générale 1 er mai 2012 Français Original : anglais Session

Plus en détail

Bases des conclusions. Conversion des devises Chapitre SP 2601. Juillet 2011 CCSP. Page 1 de 9

Bases des conclusions. Conversion des devises Chapitre SP 2601. Juillet 2011 CCSP. Page 1 de 9 Conversion des devises Chapitre SP 2601 Juillet 2011 CCSP Page 1 de 9 AVANT-PROPOS La lettre de mise à jour n o 34 du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur public, publiée en juin 2011, comprenait

Plus en détail

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers

Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Norme comptable internationale 1 Présentation des états financiers Objectif 1 La présente norme prescrit la base de présentation des états financiers à usage général, afin qu ils soient comparables tant

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT DU CABINET D AUDIT EXTERNE DU PROJET PAI-STATFIN 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque Africaine de Développement appuie le Gouvernement de la République Démocratique

Plus en détail

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations

NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations NCOSBL EN UN COUP D OEIL Immobilisations Mars 2013 Immobilisations 1 Entrée en vigueur: exercices ouverts à compter du 1 er janvier 2012 CHAMP D'APPLICATION S'applique : À la comptabilisation des immobilisations

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014

Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada. États financiers consolidés 31 décembre 2014 Fondation de la recherche sur le diabète juvénile Canada États financiers consolidés Le 7 mai 2015 Rapport de l auditeur indépendant Aux administrateurs de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile

Plus en détail

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE

SOCIÉTÉ EXPLOITANT UNE PETITE ENTREPRISE Septembre 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils sont notamment

Plus en détail

Indications et outils à l intention des comités d audit

Indications et outils à l intention des comités d audit Indications et outils à l intention des comités d audit L organisation des Comptables professionnels agréés (CPA Canada) a publié de nouveaux documents en vue d aider les comités d audit à mieux surveiller

Plus en détail

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011 États financiers 31 décembre 2011 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES

COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES COURS ORIENTÉ VERS LA PRATIQUE ASSURANCE-VIE INDIVIDUELLE ET RENTES La présente note vise à aider les candidats à bien se préparer au Cours orienté vers la pratique (COP) en leur fournissant des détails

Plus en détail

Avantages sociaux futurs

Avantages sociaux futurs Avantages sociaux futurs Manuel de l ICCA Comptabilité, Partie II Chapitre 3462 Historique et fondement des conclusions Avant-propos Le Conseil des normes comptables (CNC) a publié en mai 2013 le chapitre

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

Entités assujetties à la réglementation des tarifs Mars 2009

Entités assujetties à la réglementation des tarifs Mars 2009 Entités assujetties à la réglementation des tarifs Mars 2009 Contexte En 2002, l Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) a publié un rapport de recherche intitulé «L information financière des entreprises

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION

Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme DECLARATION 27/04/2011 Conférence à haut niveau sur l avenir de la Cour européenne des droits de l homme organisée dans le cadre de la présidence turque du Comité des Ministres du Conseil de l'europe IZMIR, Turquie

Plus en détail

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS

PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS DÉCEMBRE 2011 WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ PASSIF AU TITRE DES SITES CONTAMINÉS Le nouveau chapitre SP 3260, Passif au titre des sites contaminés, du Manuel de comptabilité pour le secteur

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON

COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON États financiers de la COMMISSION SCOLAIRE LESTER B. PEARSON 30 juin 2010 Samson Bélair/Deloitte & Touche s.e.n.c.r.l. 1, Place Ville Marie Bureau 3000 Montréal QC H3B 4T9 Canada Rapport des vérificateurs

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique BEPS ACTION 10: PROJET DE RAPPORT RELATIF AUX PRIX DE TRANSFERT PRATIQUES DANS LES TRANSACTIONS TRANSFRONTALIERES PORTANT SUR DES PRODUITS DE BASE 6 décembre 2014 6 février 2015 PROJET

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Fiche. La profession comptable et le cadre conceptuel 1 LA PROFESSION COMPTABLE. A La diversité des statuts. 1) La profession comptable salariée

Fiche. La profession comptable et le cadre conceptuel 1 LA PROFESSION COMPTABLE. A La diversité des statuts. 1) La profession comptable salariée La profession comptable et le cadre conceptuel Fiche 1 1 LA PROFESSION COMPTABLE A La diversité des statuts 1) La profession comptable salariée Il existe deux types de contrats de travail : Le contrat

Plus en détail

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012

SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 SOCIÉTÉ CANADIENNE D ÉVALUATION SECTION DE LA CAPITALE NATIONALE ÉTATS FINANCIERS 30 JUIN 2012 CONTENU RAPPORT DES VÉRIFICATEURS INDÉPENDANTS ÉTATS FINANCIERS BILAN 3 ÉTAT DES OPÉRATIONS ET ÉVOLUTION DES

Plus en détail

CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL

CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL États financiers consolidés de CHAMBRE IMMOBILIÈRE DU GRAND MONTRÉAL pour l exercice clos le 31 décembre 2013 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (514) 840-2100 Tour KPMG Télécopieur (514) 840-2187 Bureau

Plus en détail

Plan stratégique 2013-2016. Plan stratégique. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC

Plan stratégique 2013-2016. Plan stratégique. préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC Plan stratégique Plan stratégique 2013-2016 préparé par le Conseil des normes d audit et de certification CNAC Abréviations ACVM BSIF CCRC CNAC CSNAC IAASB ICCA ISA ISAE ISQC NAGR NCA PIOB Autorités canadiennes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Annexe 4 TERMES DE REFERENCE POUR L AUDIT EXTERNE DES PROJETS FINANCÉS PAR LE GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1. CONTEXTE 1.1 Le Groupe de la Banque africaine de développement (la Banque)

Plus en détail

IFRS. Janvier 2010 Document 210005

IFRS. Janvier 2010 Document 210005 Les méthodes canadiennes appliquées à l évaluation de contrats d assurance (assurance-vie et assurances IARD) visant à satisfaire aux exigences du paragraphe 4.14 de l IFRS 4 IFRS Janvier 2010 Document

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel

Note d orientation sur la mise en œuvre de coupe-circuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Haute direction Institutions Pupitre de négociation Personne-ressource : James E. Twiss

Plus en détail

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs États financiers Fondation communautaire du grand Québec États financiers au 31 décembre 2007 Accompagnés du rapport des vérificateurs RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Fondation communautaire

Plus en détail