ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION"

Transcription

1 ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC (AGRTQ) CADRE DE RÉFÉRENCE À L'INTERVENTION Adopté en mars 1998

2 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1. Présentation du cadre de référence 1.1 But du cadre de référence Portée complémentaire du cadre Les GRT et le réseau 2.1 Définition Bref historique Territoires couverts Philosophie d'intervention L'intervention 3.1 Des principes directeurs Des services Animation et coordination générale Développement Formation Support administratif pendant la réalisation Gestion administrative et collective (les opérations de "l'an un") Les applications du cadre de référence 4.1 Une démarche axée sur l'évaluation Le processus d'évaluation Les responsabilités de l'évaluation Suivi et encadrement Formation AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 2 de 13

3 SECTION 1: PRÉSENTATION DU CADRE DE RÉFÉRENCE L Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ) a mis à jour sa politique d adhésion en juin1997. À cette occasion, les membres ont choisi de compléter cette politique par un Cadre de référence à l intervention En voici le contenu: 1.1 But du cadre de référence Le Cadre a pour but de démontrer par un processus d évaluation, que les GRT membres de l Association répondent aux conditions de la Politique d adhésion à l AGRTQ de façon générale mais tout particulièrement sous l aspect suivant: «offrir toute la gamme des services techniques de développement et de formation, de services post-développement pour coopératives et organismes sans but lucratif dans le respect des principes d autonomie et de prise en charge par les résidentes et les résidents de leur conditions de logements». Le Cadre dresse donc les balises auxquelles les membres pourront se référer dans l action. Il propose une aide et un suivi en lien avec une stratégie de formation. 1.2 Portée complémentaire du cadre Le Cadre a également une portée complémentaire du fait qu il servira à: - mettre en valeur des réalisations et l enracinement du GRT dans son milieu; - promouvoir la qualité des services dans l ensemble du réseau. AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 3 de 13

4 SECTION 2: LES GRT ET LE RÉSEAU 2.1 Définition Un groupe de ressources techniques (GRT) est un organisme à but non lucratif qui fournit assistance et expertise aux groupes de personnes qui désirent mettre sur pied un projet de coopérative (COOP) ou d organisme sans but lucratif (OSBL) en habitation. Les GRT sont administrés selon le cas, par les représentantes et des représentants des COOP et des OSBL, par des personnes bénévoles dans la communauté, par des travailleuses et des travailleurs. Les modes de gestion mis en application sont de trois types soit: la cogestion, l autogestion ou la coopérative de travail. 2.2 Bref historique Les GRT ont activement contribué à la structuration du mouvement de l habitation communautaire au Québec. Les premiers GRT sont nés en Depuis ce temps, ils ont participé à la réalisation de près de 17,000 logements et ce nombre croît chaque année. Tous les programmes d aide tant fédéraux que provinciaux ont été utilisés dans la réalisation de ces logements. D abord regroupés régionalement, les GRT ont fondé en 1989, une association nationale: L Association des groupes de ressources techniques du Québec (AGRTQ). Cette association compte aujourd hui des membres répartis sur l ensemble du territoire québécois. L AGRTQ est considéré comme un intervenant majeur par les agences gouvernementales (SCHL, SHQ, par les municipalités et les organismes qui traitent d habitation communautaire. Elle a été au cœur des discussions qui ont conduit à la mise en place des programmes gouvernementaux. Elle occupe deux sièges au Conseil d administration du Fonds québécois d habitation communautaire et elle travaille activement au développement et au maintien des acquis poru le mouvement de l habitation communautaire au Québec. 2.3 Territoires couverts Les 21 GRT membres de l AGRTQ sont présents dans la grande majorité des régions administratives du territoire québécois notamment: Abitibi - Témiscamingue Bas-Saint-Laurent Chaudière-Appalaches Côte-Nord Estrie Gaspésie - Iles-de-la-Madeleine Lanaudière Laurentides Laval Montérégie AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 4 de 13

5 Montréal Nord du Québec Outaouais Québec Saguenay - Lac Saint-Jean Les GRT sont fortement implantés dans leur communauté. Ils sont présents au sein de plusieurs comités de citoyens et de locataires. Ils sont aussi impliqués auprès des communautés ethniques. 2.4 Philosophie d intervention Les GRT interviennent auprès des ménages locataires à revenu faible ou modeste. Ils ont développé une approche collective et communautaire. Elle est collective parce que centrée sur le groupe et ses composantes et communautaire du fait qu elle est issue du milieu et axée sur la recherche d un rayonnement et d un effet multiplicateur dans l environnement. Cette approche est basée sur les concepts suivants: - le contrôle démocratique; - la primauté de l humain; - la création d une richesse collective. Ainsi, le contrôle démocratique permet aux ménages locataires de prendre collectivement des décisions concernant leur habitat. La primauté de l humain dirige l intervention vers la satisfaction des besoins des personnes avant toute chose et préconise une action sur mesure. La création d une richesse collective traduit les impacts socio-économiques de l intervention dans un milieu. AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 5 de 13

6 SECTION 3: L INTERVENTION 3.1 Des principes directeurs Les pratiques mises de l avant ont pour but de favoriser l autonomie et la prise en charge. L organisme client demeure le maître d œuvre de son projet, le GRT agissant comme organisme consultant. L action repose sur les principes directeurs suivants: - Apporter une réponse concrète à des besoins de logement. - Supporter l organisme dans les responsabilités qui lui reviennent. - Fournir l information nécessaire pour prendre de décisions éclairées. - Assurer la liaison entre l organisme client et tous les intervenants liés au projet. - Agir dans un cadre d une formation par l action. - Favoriser une ouverture sur le milieu. 3.2 Des services Les services couvrent toutes les étapes de la réalisation d un projet: de la conception à la prise en charge collective. 1 Ce sont des services connus et reconnus par l ensemble des membres de l Association. Ils sont offerts au choix et sur mesure afin de répondre aux besoins particuliers des organismes clients. Notons que le GRT n a pas à accomp0lir luimême toutes les activités retenues mais il doit voir à ce qu elles soient faites. Voici la liste des services: Animation et coordination générale Développement Formation Support administratif pendant la réalisation Gestion administrative et collective (les opérations de "l'an un" 2 ) Les tableaux qui suivent présentent les services en fonction des grandes activités à réaliser pour mener à bien un projet conformément aux principes, aux buts et à la politique d adhésion. 1 Les activités de support à la gestion "après l'an un" ne sont pas considérés dans le cadre à ce moment-ci de la démarche. 2 L'"an un" se définit comme la première année d'occupation des logements. AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 6 de 13

7 3.2.1 Animation et coordination générale Les services d animation et de coordination générale regroupent notamment les activités suivantes: Activités Situations désirées - Identification des besoins - Définition d objectifs à court, moyen et long terme - Démarches légales - Études de viabilité et de faisabilité - Négociations avec les intervenants gouvernementaux et les professionnels contractuels - Démarches de financement - Plan de gestion - Développement d un sentiment d appartenance à l organisation - Responsabilisation et autonomie en tant que propriétaire collectif - Mise en place d un fonctionnement démocratique - Participation à la prise de décision - Partage de compétences dans la gestion collective - Développement d un sentiment d appartenance à la communauté - Plan comptable - Démarches administratives liées à l ouverture et à la fermeture d un chantier - Suivi et recommandations sur les travaux - Suivi des comités de travail: mandats et délégations - Fonctionnement en réunion - Prise de décision - Traitement de l information AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 7 de 13

8 3.2.2 Développement Les services de développement regroupent notamment les activités suivantes: Activités Situations désirées - Stratégie de développement - Recherche d immeuble - Offre d achat - Engagement collectif dans le choix du projet - Réponse concrète à des besoins de logement - Étude de potentiel - Consultation des organismes concernés dans le milieu (partenaires) - Choix d un projet - Échéancier - Engagement de professionnels AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 8 de 13

9 3.2.3 Formation Les services de formation regroupent notamment les activités suivantes: Activités Situations désirées - Analyse des besoins de formation - Adoption d un plan de formation sur mesure - Déroulement des activités de formation - Acquisition de compétences selon les besoins de l organisation - Participation aux activités internes à l organisation - Évaluation des activités - Mise en application des apprentissages Support administratif pendant la réalisation Les services de support administratif regroupent notamment les activités suivantes: Activités Situations désirées - Suivi du plan comptable - Comptabilité - Réunions de chantier - Demandes de déboursés et suivi budgétaire - Participation à la prise de décision - Fonctionnement démocratique - Responsabilisation en tant que propriétaire collectif - Participation au bilan certifié des coûts AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 9 de 13

10 3.2.5 Gestion administrative et collective (les opérations de "l'an un") Les services de gestion administrative et collective regroupent des activités de formation notamment: Activités Situations désirées - Comptabilité - Accord d'exploitation - Sélection et location - Conseil d'administration - Responsabilisation en tant que propriétaire collectif - Fonctionnement démocratique - Implication dans son milieu - Secrétariat - Entretien - Vie associative AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 10 de 13

11 SECTION 4: LES APPLICATIONS DU CADRE DE RÉFÉRENCE 4.1 Une démarche axée sur l'évaluation Le cadre de référence propose une démarche axée sur l'évaluation. Le schéma de la démarche est présenté à la page suivante. Il s'agit d'évaluer l'écart (É) entre les situations désirées (SD) déterminées par le cadre de référence, et les situations réelles (SR), observées sur le terrain à partir d'instruments de mesure (grilles d'évaluation). Cette forme d'évaluation permet notamment d'identifier des points de divergence et de convergence et de prendre des décisions en fonction de correctifs à apporter. AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 11 de 13

12 SCHÉMA DE LA DÉMARCHE AGRTQ Politique d'adhésion Autonomie et prise en charge Cadre de référence à l'intervention Principes directeurs - Apporter une réponse concrète à des besoins de logement - Supporter l'organisme dans les responsabilités qui lui reviennent - Fournir l'information nécessaire pour prendre des décisions éclairées - Assurer la liaison entre l'organisme client et tous les intervenants liés au projet - Agir dans un cadre de formation par l'action - Favoriser une ouverture sur le milieu Activités Services Situations désirées - Animation et coordination générale - Développement - Formation - Support administratif pendant la réalisation - Gestion administrative et collective (les opérations de "l'an un") Consultez la section 3.2 Évaluation des résultats Situation réelle>>>> Écart <<<<Situation désirée? Évaluation des résultats auprès du client Auto-évaluation des résultats Évaluation des services AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 12 de 13

13 4.2 Le processus d'évaluation Le processus d'évaluation comporte quatre étapes: préparation à l'évaluation évaluation des résultats auprès du client (cueillette des données) auto-évaluation des résultats (cueillette des données) évaluation des services (analyse des données) Les responsabilités de l'évaluation La démarche d'évaluation est: sous la responsabilité du GRT tous les projets sont évalués les résultats sont traités sous le signe de la confidentialité les données sont conservées au GRT 4.4 Suivi et encadrement Dans la mesure de ses moyens l'association supportera le GRT dans ses démarches liées aux applications du Cadre de référence, notamment: dans la démarche évaluative; dans le suivi et l'encadrement qui en découleront. Dans la mesure de ses moyens, le GRT collaborera avec l'association dans les applications du Cadre de référence. 4.5 Formation Le cas échéant, l'association complétera ce cadre de référence par l'adoption d'une politique de formation pour ses membres ainsi que d'une instrumentation appropriée aux besoins de formation en ce qui a trait: à l'animation et la coordination générale; au développement; à la formation; au support administratif pendant la réalisation; à la gestion administrative et collective (les opérations de "l'an un"). 3 Chacune des formes d'évaluation est accompagnée d'une instrumentation (grille d'évaluation) détaillée par des procédures d'application AGRTQ, Cadre de référence à l'intervention Page 13 de 13

L'économie sociale en habitation: Le logement communautaire portrait et enjeux

L'économie sociale en habitation: Le logement communautaire portrait et enjeux Table régionale de l économie sociale de Lanaudière L'économie sociale en habitation: Le logement communautaire portrait et enjeux 21 mai 2008 Plan de la présentation Caractéristiques Quelques chiffres

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016

Plan d action stratégique 2014-2015-2016. Vision. Chantiers. Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Plan d action stratégique 2014-2015-2016 Au terme du plan d action 2014-2015-2016 Vision Chantiers Le GRT Habitation Lévy aura consolidé sa position de leader indispensable et incontournable en immobilier

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES DE LA

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES DE LA MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC 3 avril 2009 PRÉAMBULE L Association des

Plus en détail

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251)

Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001. Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Communications Adoptée : Le 26 juin 2001 (CC-2001-262) En vigueur : Le 26 juin 2001 Amendements : Le 12 décembre 2007 (CC-2007-536) Le 23 juin 2015 (CC-2015-251) Section 02 Direction générale adjointe

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes:

construction Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Garde d enfants, congés parentaux et services aux personnes: Complémentarité de mesures et co- construction Présenté par Jean Robitaille directeur général de l AQCPE Présenté par Jean Robitaille, directeur

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com

Réseau muséal et patrimonial du Saguenay Lac-Saint-Jean Annie Perron annieperron@gmail.com Gestion de projet Ce document propose de bonnes pratiques en gestion de projet afin d améliorer la gestion et l efficience des activités de médiation culturelle. Sous forme de listes à cocher, vous pourrez

Plus en détail

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE

LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE LES CHOIX BUDGÉTAIRES 2005-2006 LE SOUTIEN ESSENTIEL À UN DÉVELOPPEMENT ÉQUITABLE ET DURABLE Mémoire présenté par le CHANTIER DE L ÉCONOMIE SOCIALE au ministre des Finances, monsieur Michel Audet Dans

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

Plan de services en français 2010-2011

Plan de services en français 2010-2011 Plan de services en français 2010-2011 Message de la sous-ministre C'est avec plaisir que je présente, au nom du ministère des Services communautaires de la Nouvelle-Écosse, le plan de services en français

Plus en détail

jeunesse cœur du Québec

jeunesse cœur du Québec P O L I T I Q U E Q U É B É C O I S E D E L A J E U N E S S E La jeunesse au cœur du Québec S O M M A I R E Le présent document a été réalisé par le Secrétariat à la jeunesse. 875, Grande Allée Est, bureau

Plus en détail

Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation (FLOH) à la Conférence régionale des élus de Laval (CRÉ)

Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation (FLOH) à la Conférence régionale des élus de Laval (CRÉ) Fédération lavalloise des OSBL d'habitation 925, avenue de Bois-de-Boulogne #400 Laval (QC) H7N 4G1 (450) 662-6950 floh@rqoh.com www.rqoh.com Présentation de la Fédération lavalloise des OSBL d'habitation

Plus en détail

Mémoire des Conférences régionales des élus (CRÉ) du Québec

Mémoire des Conférences régionales des élus (CRÉ) du Québec Mémoire des Conférences régionales des élus (CRÉ) du Québec relativement au projet de loi n o 27 sur l économie sociale présenté par le Réseau des CRÉ du Québec à la Commission de l'aménagement du territoire

Plus en détail

Ce programme s'adresse aux coopératives d habitation, aux organismes à but non lucratif et, depuis 2002, aux offices d habitation.

Ce programme s'adresse aux coopératives d habitation, aux organismes à but non lucratif et, depuis 2002, aux offices d habitation. Le logement social au Québec et le contexte montréalais par James McGregor, vice-président aux programmes d aide au logement, Société d habitation du Québec C'est un plaisir pour moi d'être ici avec vous,

Plus en détail

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations

Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION. Assemblée des Premières Nations Modèles d'autorité du logement MODÈLE DEUX - COMMISSION DU LOGEMENT INDÉPENDANTE DOTÉE D UN CONSEIL D ADMINISTRATION Assemblée des Premières Nations Mai 2012 TABLE DES MATIÈRES MODÈLE DEUX COMMISSION DU

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ

POLITIQUE DE GESTION. concernant LES COMMUNICATIONS ADOPTION ET RESPONSABILITÉ POLITIQUE DE GESTION concernant LES COMMUNICATIONS CONSULTATION ADOPTION ET RESPONSABILITÉ Comité consultatif de gestion le : 8 décembre 1999 Adoptée le : 21 décembre 1999 Résolution : CC-144-99 Comité

Plus en détail

Introduction au soutien sociocommunautaire

Introduction au soutien sociocommunautaire Introduction au soutien sociocommunautaire Durée estimée : 10 minutes Ce projet a été réalisé grâce à l appui financier de la Société d habitation du Québec Les problématiques multiples des résidents en

Plus en détail

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA

OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA CONTENU SOMMAIRE Module 1 : Le monde du loisir OUTIL 1A CONTENU DE LA FORMATION DAFA 1.1 Introduction 0 h 30 1.2 Les principes d une communication efficace 1 h 00 1.3 Le travail d équipe 1 h 30 TOTAL POUR

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL 6 décembre 2004 Révisé automne 2007 Adopté le 8 novembre 2007 par le Comité régional de coordination des stages TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

LES DÉBUTS DU SOUTIEN COMMUNAUTAIRE AU QUÉBEC

LES DÉBUTS DU SOUTIEN COMMUNAUTAIRE AU QUÉBEC LES DÉBUTS DU SOUTIEN COMMUNAUTAIRE AU QUÉBEC Inspiré de l approche Housing first (Logement d abord), développée entre autre par le Dr Sam Tsemberis, au début des années 90 à New York, le soutien communautaire

Plus en détail

DESCRIPTION D'EMPLOI

DESCRIPTION D'EMPLOI DESCRIPTION D'EMPLOI Nom de l établissement : CENTRE DE RÉADAPTATION LA MYRIADE Titre de la fonction : Catégorie de fonction : Code de la fonction : 799 à la clientèle, volet professionnel Conseiller cadre

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

2.3 Appliquer les normes de conservation d'un calendrier approuvé afin de garantir l'intégrité de l'information contenue dans les documents.

2.3 Appliquer les normes de conservation d'un calendrier approuvé afin de garantir l'intégrité de l'information contenue dans les documents. 1. OBJET La présente politique précise les éléments distinctifs du système de gestion des documents au ministère de la Santé. Elle définit les termes utilisés, énonce les principes directeurs, les rôles

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims

Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué Lundi 7 décembre 2015 Une OPAH pour réhabiliter les logements privés anciens de l agglomération de Reims Communiqué COMMUNIQUE Pour la 1 re fois, une OPAH pour l ensemble des 16 communes de

Plus en détail

Plan de développement stratégique 2013-2016

Plan de développement stratégique 2013-2016 Plan de développement stratégique 2013-2016 INTRODUCTION Le Plan de développement stratégique présenté dans les pages qui suivent expose les objectifs du Groupe de Collaboration Internationale en Ingénierie

Plus en détail

Politique sur la santé et le mieux être au travail

Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique sur la santé et le mieux être au travail Politique adoptée au conseil administration Le 9 avril 2014 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. CHAMP D APPLICATION... 4 3. OBJECTIFS...

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse

Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Le développement des pratiques de soins et de services de première ligne Document synthèse Centre de santé et de services sociaux de la Vieille-Capitale, Centre affilié universitaire Novembre 2010 Ce document

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure

Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Proposition APF -Association des paralysés de France- (Groupe de travail Mars 2009) Modèle de règlement intérieur d un Conseil de la vie sociale A adapter par chaque structure Article 1 Fondement Le Conseil

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

SELECTION D'OPERATEURS LOCAUX CHARGES DE L ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS D'AUTO-REHABILITATION DANS L HABITAT PRIVE

SELECTION D'OPERATEURS LOCAUX CHARGES DE L ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS D'AUTO-REHABILITATION DANS L HABITAT PRIVE CAHIER DES CHARGES de l APPEL A CANDIDATURES SELECTION D'OPERATEURS LOCAUX CHARGES DE L ACCOMPAGNEMENT DE PROJETS D'AUTO-REHABILITATION DANS L HABITAT PRIVE Préambule Lille Métropole s engage dans une

Plus en détail

Description de fonction

Description de fonction Description de fonction Titre de la fonction : Catégorie de fonction : travail et en santé sécurité au travail Cadre intermédiaire Code de la fonction : 599 Classe salariale : Classe 14 Titre de la supérieure

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Comment fonctionne l'attribution des HLM?

Comment fonctionne l'attribution des HLM? Comment fonctionne l'attribution des HLM? Depuis le 1 er septembre 2011, tous les offices d'habitation du Québec doivent respecter les nouvelles règles, adoptées par la Société d'habitation du Québec,

Plus en détail

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation

Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Comment planifier une campagne provinciale de sensibilisation Atelier sur le renforcement des programmes Partenariats provinciaux en action Du 14 au 16 mars 2007 Comment planifier une campagne provinciale

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. 16 février 2006 Le plan d intervention au service de la réussite de l élève 16 février 2006 Services éducatifs 1 La nature du plan d intervention Le plan d intervention a pour objectif d aider l élève qui, parce qu il

Plus en détail

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2 -. ~'. APAJH ~ DU TARN Manuel Qualité APAJH du TARN ANN EE 2014 Code 5-105-2 Manuel Qualité Page 1/14 Version 2 DIFF : Siège/Etablissements APAJH du TARN p.1/14 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 3 INTRODUCTION......

Plus en détail

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises

Audit du conseil d administration. Partie A Profil général, connaissances, compétences et expertises Audit du conseil d administration En suivi des modifications apportées à la Loi sur les services de santé et les services sociaux 1 apportées par le projet de loi n o 127 sanctionné le 13 juin 2011, Loi

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV

PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV 21 février 2007 DGIV/CULT/KI(2006)18 PROGRAMME REGIONAL DE L INITIATIVE DE KIEV Plan d Action 2007 avec budget Document préparé par la Direction de la Culture et du Patrimoine culturel et naturel DGIV/CULT/KI(2006)18

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Prévenir les litiges :

Prévenir les litiges : Prévenir les litiges : Prévention des litiges Nathalie Dion, présidente Introduction Quelques évidences Judiciarisation de la pratique de l architecture et augmentation des litiges Il faut être plusieurs

Plus en détail

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel

Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Recommandation européenne pour la conservation et la restauration du patrimoine culturel Ce projet de recommandation a été préparé par E.C.C.O., la Confédération européenne des organisations de conservation-restauration,

Plus en détail

État des lieux des résidences pour aînés au Québec Par le Réseau FADOQ 2015-2016

État des lieux des résidences pour aînés au Québec Par le Réseau FADOQ 2015-2016 État des lieux des résidences pour aînés au Québec Par le Réseau FADOQ 215-216 23 février 215 Le Réseau FADOQ rassemble et représente les personnes de 5 ans et plus dans le but de conserver et d améliorer

Plus en détail

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe!

Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! Préparer les étudiants en situation de handicap à leurs stages : travailler en amont et en équipe! D ans le cadre du 3 e webinaire organisé par le CAPRES Animation : Anne-Louise Fournier, Coordonnatrice,

Plus en détail

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS

DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS DESCRIPTION DE TÂCHES CONSEILLER EN PROCÉDÉS ADMINISTRATIFS Direction : Direction générale Effectifs supervisés : Trois personnes Supérieur immédiat : Directrice générale 1. Sommaire de la fonction Sous

Plus en détail

MÉMOIRE. Budget du Québec 2012-2013. Consultations pré-budgétaires. Déposé par le Réseau québécois des OSBL d habitation (RQOH)

MÉMOIRE. Budget du Québec 2012-2013. Consultations pré-budgétaires. Déposé par le Réseau québécois des OSBL d habitation (RQOH) MÉMOIRE Budget du Québec 2012-2013 Consultations pré-budgétaires Déposé par le Réseau québécois des OSBL d habitation (RQOH) 2 décembre 2012 Présentation Le Réseau québécois des organismes sans but lucratif

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE

AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE COORDINATION QUALITÉ ET SÉCURITÉ DES PATIENTS DEUXIÈME PLAN PLURIANNUEL Contrat 2013 AUTO-ÉVALUATION DES THÈMES MEDICAMENTS A HAUT RISQUE SAFE SURGERY INDENTITO-VIGILANCE Hôpitaux aigus 1 1. Introduction

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca 7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca Le Carrefour BLE est un organisme à but non lucratif et de bienfaisance.

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

- POLITIQUE DE COMMUNICATION -

- POLITIQUE DE COMMUNICATION - - POLITIQUE DE COMMUNICATION - 1. PRÉAMBULE À la Commission scolaire des Portages-de-l=Outaouais, on reconnaît que les communications constituent un élément majeur dans la poursuite de notre mission et

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité

Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité Habitat et parentalité pour les pères isolés en situation de précarité Rencontre-débat Lyon, 02 juillet 2015 Maison Oxygène: une autre façon d aider les pères en situation de vulnérabilité Présenté par

Plus en détail

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR

CHARTE DU BENEVOLAT ADMR CHARTE DU BENEVOLAT ADMR Adhérer et s engager Force vive d une association, le bénévole ADMR est responsable de terrain et créateur de lien social. Il adhère aux valeurs et aux finalités du projet de l

Plus en détail

THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES

THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES THEME: RÔLE DU PARLEMENT ET SON INTERACTION AVEC LES AUTRES ACTEURS DANS L ELABORATION ET LA MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES PUBLIQUES Présenté par Monsieur Grégoire LAOUROU Président de la commission des

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Intitulé du poste : Niveau de responsabilité dans la grille de classification Catégorie I niveau 1

FICHE DE POSTE. Intitulé du poste : Niveau de responsabilité dans la grille de classification Catégorie I niveau 1 AGENT D ENTRETIEN Catégorie I niveau 1 Formation générale : pas d exigence particulière Agence Gérant immobilier Il/ ou elle exécute des travaux d entretien dans les parties communes des immeubles (locaux

Plus en détail

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels.

Annule : 2.2 La Loi sur l accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels. Approbation : CC-010627-1034 Amendée par : CC-080422-2877 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique de communication 1. LA RAISON D ÊTRE Les communications représentent un secteur

Plus en détail

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec

La réforme des services de santé et des services sociaux au Québec et des services sociaux au Québec David Levine Président-directeur général Agence de développement de réseaux locaux de services de santé et de services sociaux de Montréal, 2005 Une réforme majeure Un

Plus en détail

Politique de favorisation de la lecture

Politique de favorisation de la lecture Politique de favorisation de la lecture Adoptée le 6 décembre 2011 Préambule L importance de la lecture est un enjeu fondamental dans notre société. L écrit est partout. «La lecture est au cœur du développement

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires

Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle. Le rôle des organismes communautaires Les employeurs et la gestion de la diversité ethno culturelle Le rôle des organismes communautaires PLAN Partie 1 : Présentation et rôles des organismes communautaires oeuvrant en immigration dans le soutien

Plus en détail

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote

Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Centres de développement de la petite enfance Projet pilote Objectifs Quel est le but de ce projet pilote? Le but des sites de démonstration est d intégrer ensemble de manière transparente des services

Plus en détail

GUIDE DU CHEF DE PROJET

GUIDE DU CHEF DE PROJET 1 GUIDE DU CHEF DE PROJET Le programme ontarien Action communautaire Enfants en santé («Enfants en santé») est un programme communautaire dans le cadre duquel des partenaires de différents secteurs (p.

Plus en détail

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009)

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Alexandre Paré Direction de l enseignement collégial Contexte et objectif Travaux initiés par la Direction

Plus en détail

Qu est-ce que le soutien communautaire

Qu est-ce que le soutien communautaire Qu est-ce que le soutien communautaire Document issu d une série de formations offertes par la FOHM portant sur le soutien communautaire en logement social 2010 Page 1 de 5 Soutien communautaire : une

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE

ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE DOSSIER DE PRESSE ÉVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES CONFÉRENCE Vendredi 14 février 2014 NEVERS Aline DEVILLERS 03 86 60 58 50 - aline.devillers@cg58.fr Damien TRESCARTES 03 86 60 68 16 damien.trescartes@cg58.fr

Plus en détail

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont :

Cégep de Sherbrooke. Les objectifs Les objectifs qui ont guidé ce projet sont : The following information is an excerpt from the Letter of Intent submitted to the J.W. McConnell Family Foundation in response to the RECODE Request for Proposals of Spring 2014. Cégep de Sherbrooke Description

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue. mai 2013

Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue. mai 2013 Le défi du logement social en Abitibi- Témiscamingue mai 2013 Le GRT et le logement social Le GRT est un organisme à but non lucratif voué au développement de l habitation communautaire. Son rôle est d

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. du Collège de l'immobilier du Québec Politique institutionnelle d'évaluation des programmes du Collège de l'immobilier du Québec Décembre 2002 Introduction Le Collège de l immobilier du Québec est un établissement privé non subventionné dont

Plus en détail