Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir"

Transcription

1 Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir Généralités Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages por la classe 2, à l'exception des grands emballages por objets de la classe 2, y compris les génératers d aérosols; - ax emballages por la classe 6.2, à l'exception des grands emballages por déchets d'hôpital (No ONU 3291); - ax colis de la classe 7 contenant des matières radioactives Les grands emballages doivent être fabriqés et éprovés conformément à n programme d'assrance-qalité jgé satisfaisant par l'atorité compétente, de manière qe chaqe emballage fabriqé satisfasse ax prescriptions d présent chapitre Les prescriptions particlières applicables ax grands emballages énoncées a sont basées sr les grands emballages tilisés actellement. Por tenir compte d progrès scientifiqe et techniqe, il est parfaitement admis qe l'on tilise de grands emballages dont les spécifications diffèrent de celles qi sont indiqées a 6.6.4, à condition q'ils aient ne efficacité égale, q'ils soient acceptables por l'atorité compétente et q'ils pissent satisfaire ax épreves décrites a Les méthodes d'épreve atres qe celles qi sont décrites dans le RID sont admises por atant q'elles soient éqivalentes et reconnes par l'atorité compétente Les fabricants et distribters ltériers d'emballages doivent fornir des informations sr les procédres sivre ainsi q'ne description des types et des dimensions des fermetres (y compris les joints reqis) et de tot atre composant nécessaire por assrer qe les colis, tels qe présentés por le transport, pissent sbir avec sccès les épreves de performance applicables d présent chapitre Code désignant les types de grands emballages Le code tilisé por les grands emballages est constité : a) de dex chiffres arabes, à savoir : 50 por les grands emballages rigides, 51 por les grands emballages soples; et b) ne lettre majscle en caractères latins indiqant le matéria : bois, acier, etc., selon la liste d La lettre 'W' pet sivre le code d grand emballage. Cette lettre signifie qe le grand emballage, bien q'il soit d même type qe celi qe désigne le code, est fabriqé selon ne spécification différente de celle d mais est considéré comme éqivalent conformément ax prescriptions d Marqage Marqe principale : chaqe grand emballage constrit et destiné à être tilisé conformément ax prescriptions d RID doit porter ne marqe apposée de manière drable et lisible comprenant les éléments sivants : a) le symbole de l'onu por l'emballage ; n Por les grands emballages métalliqes, sr lesqels la marqe est apposée par estampage o par embotissage en relief, l'tilisation des majscles "UN" a lie d symbole est admise; b) le nméro "50", désignant n grand emballage rigide, o "51" por n grand emballage sople, sivi par la lettre d matéria selon la liste d b); c) ne lettre majscle indiqant le o les gropes d'emballage por le o lesqels le modèle type a été agréé : X por les gropes d'emballage I, II et III Y por les gropes d'emballage II et III Z por le grope d'emballage III selement; d) le mois et l'année (dex derniers chiffres) de fabrication ; e) le symbole de l'état atorisant le marqage, sos la forme d signe distinctif tilisé por les véhicles rotiers en circlation internationale 1) ; f) le nom o le symbole d fabricant, o ne atre identification attribée a grand emballage par l'atorité compétente; 1) Signe distinctif en circlation internationale prév par la Convention de Vienne sr la circlation rotière (Vienne, 1968) 6.6-1

2 g) la charge appliqée lors de l'épreve de gerbage, en kg. Por les grands emballages non conçs por être empilés, la mention doit être "0"; h) la masse brte maximale admissible, en kg. Les éléments de la marqe principale prescrite doivent sivre l'ordre indiqé ci-desss. Chaqe élément de la marqe apposée conformément ax alinéas a) à h) doit être clairement séparé, par exemple par ne barre obliqe o n espace, de manière à être aisément identifiable Exemples de marqage : n n n 50A/X/05 01/N/PQRS 2500/ H/Y/04 02/D/ABCD 987 0/800 51H/Z/06/01/S/1999 0/500 por de grands emballages en acier povant être empilés : charge de gerbage kg; masse brte maximale : kg por de grand emballages en plastiqe ne povant pas être empilés; masse brte maximale : 800 kg por de grands emballages soples ne povant pas être empilés; masse brte maximale : 500 kg Prescriptions particlières applicables ax grands emballages Prescriptions particlières applicables ax grands emballages métalliqes 50A en acier 50B en alminim 50N en métal (atre qe l'acier o l'alminim) Les grands emballages doivent être faits d'n métal dctile approprié dont la sodabilité est pleinement démontrée. Les sodres doivent être exéctées selon les règles de l'art et offrir totes garanties de sécrité. Le comportement d matéria à basse températre doit être pris en compte lorsq'il y a lie Des précations doivent être prises por éviter les dommages par corrosion galvaniqe résltant d contact entre métax différents Prescriptions particlières applicables ax grands emballages en matériax soples 51H en plastiqe sople 51M en papier Les grands emballages doivent être constrits en matériax appropriés. La résistance d matéria et le mode de constrction des grands emballages soples doivent être adaptés à la contenance et à l'sage prév Tos les matériax tilisés por la constrction des grands emballages soples d type 51M doivent, après ne immersion complète dans l'ea d'a moins 24 h, conserver a moins 85 % de la résistance à la traction mesrée initialement sr le matéria conditionné à l'éqilibre à ne hmidité relative égale o infériere à 67 % Les joints doivent être effectés par cotre, scellage à chad, collage o tote atre méthode éqivalente. Totes les cotres doivent être arrêtées Les grands emballages soples doivent offrir ne résistance appropriée a vieillissement et à la dégradation casée par le rayonnement ltraviolet, les conditions climatiqes o la matière contene, de manière à être aptes à l'sage aqel ils sont destinés Si ne protection contre le rayonnement ltraviolet est nécessaire por les grands emballages soples en plastiqe, elle doit être assrée par l'addition de noir de carbone o d'atres pigments o inhibiters appropriés. Ces additifs doivent être compatibles avec le conten et rester efficaces pendant tote la drée d'tilisation d grand emballage. S'il est fait sage de noir de carbone, de pigments o d'inhibiters atres qe cex intervenant dans la fabrication d modèle type éprové, de novelles épreves ne sont pas nécessaires si la proportion de noir de carbone, de pigment o d'inhibiter est telle q'elle n'ait pas d'effet néfaste sr les propriétés physiqes d matéria Des additifs pevent être incorporés ax matériax d grand emballage afin d'en améliorer la résistance a vieillissement o d'atres caractéristiqes, porv q'ils n'en altèrent pas les propriétés physiqes o chimiqes

3 Lorsqe le grand emballage est rempli, son rapport hater/larger ne doit pas excéder 2: Prescriptions particlières applicables ax grands emballages en plastiqe rigide 50H en plastiqe rigide Le grand emballage doit être constrit en matière plastiqe appropriée dont les caractéristiqes sont connes, et sa résistance doit être adaptée à sa contenance et à l'sage prév. Le matéria doit résister convenablement a vieillissement et à la dégradation casée par la matière contene et, le cas échéant, par le rayonnement ltraviolet. Son comportement à basse températre doit être pris en compte lorsq'il y a lie. Une perméation éventelle de la matière contene ne doit en acn cas povoir constiter n danger dans les conditions normales de transport Si ne protection contre le rayonnement ltraviolet est nécessaire, elle doit être assrée par adjonction de noir de carbone o d'atres pigments o inhibiters appropriés. Ces additifs doivent être compatibles avec le conten et garder ler efficacité pendant tote la drée d'tilisation de l'emballage extérier. S'il est fait sage de noir de carbone, de pigments o d'inhibiters atres qe cex tilisés por la fabrication d modèle type éprové, il n'est pas nécessaire d'effecter de novelles épreves si la proportion de noir de carbone, de pigments o d'inhibiters est telle q'elle n'ait pas d'effets néfastes sr les propriétés physiqes d matéria de constrction Des additifs pevent être incorporés ax matériax d grand emballage afin d'en améliorer la résistance a vieillissement o d'atres caractéristiqes, porv q'ils n'en altèrent pas les propriétés physiqes o chimiqes Prescriptions particlières applicables ax grands emballages en carton 50G en carton rigide Le grand emballage doit être fait de carton compact o de carton ondlé doble face (à n o plsiers plis) résistant et de bonne qalité, approprié à la contenance et à l'sage prév. La résistance à l'ea de la srface extériere doit être telle qe l'agmentation de masse, mesrée dans ne épreve de détermination de l'absorption d'ea d'ne drée de 30 mintes selon la méthode de Cobb, ne soit pas spériere à 155 g/m 2 _ voir norme ISO 535 :1991. Le carton doit posséder des caractéristiqes appropriées de résistance a pliage. Il doit être décopé, plié sans déchirre et fend de manière à povoir être assemblé sans fissration, rptre en srface o flexion excessive. Les cannelres d carton ondlé doivent être solidement collées ax feilles de covertre Les parois, y compris le covercle et le fond, doivent avoir ne résistance minimale à la perforation de 15 J mesrée selon la norme ISO 3036 : Por l'emballage extérier des grands emballages, le chevachement a droit des raccords doit être sffisant, et l'assemblage doit être effecté avec d rban adhésif, de la colle o des agrafes métalliqes o encore par d'atres moyens a moins assi efficaces. Lorsqe l'assemblage est effecté par collage o avec d rban adhésif, la colle doit être résistante à l'ea. Les agrafes métalliqes doivent traverser complètement les éléments à fixer et être formées o protégées de telle façon q'elles ne pissent abraser o perforer la doblre Tote palette-embase faisant partie intégrante d grand emballage o tote palette détachable doit être adaptée à ne mantention mécaniqe d grand emballage rempli à sa masse brte maximale admissible La palette détachable o l'embase intégrale doit être conçe de façon à éviter tot débordement latéral de la base d grand emballage povant caser des dommages à celi-ci pendant la mantention Dans le cas d'ne palette détachable le corps doit être solidement assjetti à celle-ci por assrer la stabilité vole pendant la mantention et le transport. La palette détachable ne doit comporter à sa face spériere acne aspérité risqant d'endommager le grand emballage Des dispositifs de renfort tels qe des montants en bois pevent être tilisés por améliorer la résistance a gerbage mais ils doivent être sités à l'extérier de la doblre Lorsqe les grands emballages sont conçs por le gerbage, la srface portante doit être telle qe la charge soit répartie de manière sûre Prescriptions particlières applicables ax grands emballages en bois 50C en bois natrel 50D en contre-plaqé 50F en bois reconstité La résistance des matériax tilisés et le mode de constrction doivent être adaptés à la contenance d grand emballage et à l'sage prév

4 Qand le grand emballage est en bois natrel, celi-ci doit être bien séché, commercialement exempt d'hmidité et net de défats ssceptibles de rédire sensiblement la résistance de chaqe élément constittif d grand emballage. Chaqe élément constittif des grands emballages en bois natrel doit être constité d'ne sele pièce o être éqivalent. Les éléments sont considérés comme éqivalents à des éléments d'ne sele pièce lorsq'ils sont assemblés par collage selon ne méthode appropriée, par exemple, assemblage à qee d'aronde, à rainre et langette, à mi-bois, à plat joint avec a moins dex agrafes ondlées en métal à chaqe joint, o par d'atres méthodes a moins assi efficaces Qand le grand emballage est en contre-plaqé, celi-ci doit comporter a moins trois plis et être fait de feilles bien séchées obtenes par dérolage, tranchage o sciage, commercialement exemptes d'hmidité et nettes de défats ssceptibles de rédire sensiblement la résistance d grand emballage. Tos les plis doivent être collés a moyen d'ne colle résistant à l'ea. D'atres matériax appropriés pevent être tilisés avec le contre-plaqé por la constrction des grands emballages Qand le grand emballage est en bois reconstité, celi-ci doit être n bois résistant à l'ea tel qe pannea dr, pannea de particles o atre type approprié Les panneax des grands emballages doivent être solidement cloés o agrafés sr les montants d'angle o sr les bots, o assemblés par d'atres moyens également efficaces Tote palette-embase faisant partie intégrante d'n grand emballage o tote palette détachable doit être adaptée à ne mantention mécaniqe d grand emballage rempli à sa masse brte maximale atorisée La palette détachable o l'embase intégrale doit être conçe de façon à éviter tot débordement latéral de la base d grand emballage risqant de caser des dommages à celi-ci pendant la mantention Dans le cas d'ne palette détachable le corps doit être solidement assjetti à celle-ci por assrer la stabilité vole pendant la mantention et le transport. La palette détachable ne doit comporter à sa face spériere acne aspérité risqant d'endommager le grand emballage Des dispositifs de renfort tels qe montants en bois pevent être tilisés por améliorer la résistance a gerbage mais ils doivent être sités à l'extérier de la doblre Lorsqe les grands emballages sont conçs por le gerbage, la srface portante doit être telle qe la charge soit répartie de manière sûre Prescriptions relatives ax épreves Applicabilité et périodicité Le modèle type de chaqe grand emballage doit être somis ax épreves indiqées a sivant les méthodes fixées par l'atorité compétente et agréé par elle Avant q'n grand emballage soit tilisé, le modèle type de ce grand emballage doit avoir sbi les épreves avec sccès. Le modèle type d grand emballage est déterminé par la conception, la dimension, le matéria tilisé et son épaisser, le mode de constrction et l'assjettissement, ainsi éventellement qe certains traitements de srface. Il inclt également de grands emballages qi ne diffèrent d modèle type qe par ler hater nominale rédite Les épreves doivent être exéctées sr des échantillons de la prodction à des intervalles fixés par l'atorité compétente. Lorsqe de telles épreves sont effectées sr de grands emballages en carton, ne préparation ax conditions ambiantes est considérée comme éqivalente à celle répondant ax dispositions indiqées a Les épreves doivent assi être répétées après chaqe modification qi affecte la conception, le matéria o le mode de constrction d'n grand emballage L'atorité compétente pet permettre la mise à l'épreve sélective de grands emballages qi ne diffèrent qe sr des points miners d'n modèle type déjà éprové : grands emballages contenant des emballages intériers de pls petite taille o de pls faible masse nette, o encore grands emballages ayant ne o plsiers dimensions extérieres légèrement rédites, par exemple (Réservé) NOTA. Por les conditions relatives a rassemblement de différents types d emballages intériers dans n grand emballage et les modifications admissibles des emballages intériers, voir L'atorité compétente pet à tot moment demander la preve, par l'exéction des épreves de ce chapitre, qe les grands emballages de la fabrication de série satisfont ax épreves sbies par le modèle type Plsiers épreves pevent être exéctées sr n même échantillon, à condition qe la validité des résltats n'en soit pas affectée et qe l'atorité compétente ait donné son accord

5 Préparation por les épreves Les épreves doivent être exéctées sr de grands emballages prêts por le transport y compris les emballages intériers o objets à transporter. Les emballages intériers doivent être remplis a moins à 98 % de ler contenance maximale por les liqides et 95 % por les solides. Por les grands emballages dans lesqels les emballages intériers sont destinés à contenir des matières solides o liqides, des épreves distinctes sont prescrites por le conten liqide et por le conten solide. Les matières contenes dans les emballages intériers o les objets à transporter contens dans les grands emballages pevent être remplacés par d'atres matériax o objets, saf si cela risqe de fasser les résltats des épreves. Si d'atres emballages intériers o objets sont tilisés, ils doivent avoir les mêmes caractéristiqes physiqes (masse, etc.) qe les emballages intériers o les objets à transporter. Il est permis d'tiliser des charges additionnelles, telles qe sacs de grenaille de plomb, por obtenir la masse totale reqise d colis, à condition q'elles soient placées de manière à ne pas fasser les résltats de l'épreve Por les épreves de chte concernant les liqides, si l'on tilise ne atre matière qe celle transportée, elle doit avoir ne densité relative et ne viscosité analoges à celles de cette dernière. L'ea pet également être tilisée comme matière de remplacement por l'épreve de chte concernant les liqides, ax conditions sivantes : a) si la matière à transporter a ne densité relative ne dépassant pas 1,2, les haters de chte doivent être celles indiqées a tablea d ; b) si la matière à transporter a ne densité relative dépassant 1,2, les haters de chte doivent être calclées comme indiqé ci-après sr la base de la densité relative (d) de la matière à transporter, arrondie à la première décimale : Grope d'emballage I Grope d'emballage II Grope d'emballage III d x 1,5 m d x 1,0 m d x 0,67 m Por les grands emballages en plastiqe et les grands emballages contenant des emballages intériers en plastiqe - atres qe des sacs destinés à contenir des matières solides o des objets - il fat, avant l'épreve de chte, conditionner le spécimen et son conten à ne températre égale o infériere à -18 C. Ce conditionnement n'est pas nécessaire si les matériax de l'emballage présentent des caractéristiqes sffisantes de dctilité et de résistance à la traction ax basses températres. Lorsqe les spécimens d'épreve sont conditionnés de cette manière, le conditionnement prescrit a n'est pas obligatoire. Les liqides tilisés por l'épreve doivent être maintens à l'état liqide par addition d'antigel en cas de besoin Les grands emballages en carton doivent être conditionnés pendant 24 h a moins dans ne atmosphère ayant ne hmidité relative et ne températre contrôlées. Le choix est à faire entre trois options possibles. Les conditions jgées préférables por ce conditionnement sont 23 C ± 2 C por la températre et 50 % ± 2 % por l'hmidité relative; d'atres conditions acceptables sont respectivement 20 C ± 2 C et 65 % ± 2 %, et 27 C ± 2 C et 65 % ± 2 %. NOTA. Les valers moyennes doivent se siter à l'intérier de ces limites. Des flctations de corte drée et des limitations concernant les mesres pevent entraîner des variations des mesres individelles allant jsq'à ± 5 % por l'hmidité relative sans qe cela ait ne incidence significative sr la reprodctibilité des résltats des épreves Conditions d'épreve Épreve de levage par le bas Applicabilité Épreve sr modèle type por tos les types de grands emballages mnis de moyens de levage par la base Préparation d grand emballage por l'épreve Le grand emballage doit être chargé à 1,25 fois sa masse brte maximale admissible, et la charge doit être niformément répartie Mode opératoire Le grand emballage doit être levé et reposé dex fois à l'aide des forches d'n chariot élévater placées en position centrale et espacées des trois qarts de la dimension de la face d'entrée (saf si les points d'entrée sont fixes). Les forches doivent être enfoncées jsq'ax trois qarts de la profonder d'entrée. L'épreve doit être répétée por chaqe direction d'entrée

6 Critères d'acceptation Il ne doit être constaté ni déformation permanente qi rende le grand emballage impropre a transport, ni perte d conten Épreve de levage par le hat Applicabilité Épreve sr modèle type por les types de grands emballages destinés a levage par le hat et mnis de moyens de levage Préparation d grand emballage por l'épreve Le grand emballage doit être chargé a doble de sa masse brte maximale admissible. Un grand emballage sople doit être chargé à la valer de six fois sa masse brte maximale admissible, et la charge doit être réglièrement répartie Mode opératoire Le grand emballage doit être solevé a-desss d sol de la manière por laqelle il est prév, et être mainten dans cette position pendant cinq mintes Critères d'acceptation a) Por les grands emballages métalliqes et les grands emballage en plastiqe rigide : il ne doit être constaté ni déformation permanente rendant le grand emballage, y compris sa palette d embase, si elle existe, impropre a transport, ni perte de conten ; b) Por les grands emballages soples : il ne doit pas être constaté de dommage a grand emballage o à ses dispositifs de levage rendant le grand emballage impropre a transport o à la mantention, ni perte de conten Épreve de gerbage Applicabilité Épreve sr modèle type por tos les types de grands emballages conçs por le gerbage Préparation d grand emballage por l'épreve Le grand emballage doit être chargé à sa masse brte maximale admissible Mode opératoire Le grand emballage pet être posé sr sa base sr n sol dr plan et horizontal et spporter pendant a moins 5 mintes ne charge d'épreve sperposée niformément répartie (voir ); il pet spporter cette charge pendant 24 h s'il est en bois, en carton o en plastiqe Calcl de la charge d'épreve sperposée La charge posée sr le grand emballage doit être égale à 1,8 fois la masse brte maximale admissible totale d nombre de grands emballages similaires qi pevent être empilés sr n grand emballage a cors d transport Critères d'acceptation a) Por tos les types de grands emballages atres qe les grands emballages soples : il ne doit être constaté ni déformation permanente rendant le grand emballage, y compris sa palette d embase, si elle existe, impropre a transport, ni perte de conten ; b) Por les grands emballages soples : il ne doit être constaté ni dommage a corps rendant le grand emballage impropre a transport, ni perte de conten Épreve de chte Applicabilité Épreve sr modèle type por tos les types de grands emballages Préparation d grand emballage por l'épreve Le grand emballage doit être rempli conformément ax prescriptions d

7 Mode opératoire Le grand emballage doit tomber sr ne aire rigide, inerte, lisse, plane et horizontale, de façon qe l'impact ait lie sr la partie de sa base considérée comme la pls vlnérable Hater de chte Grope d'emballage I Grope d'emballage II Grope d'emballage III 1,8 m 1,2 m 0,8 m NOTA. Les grands emballages destinés ax matières et objets de la classe 1, ax matières atoréactives de la classe 4.1 et ax peroxydes organiqes de la classe 5.2 doivent être somis à l'épreve a nivea de résistance d grope d'emballage II Critères d'acceptation Le grand emballage ne doit pas présenter de détériorations qi pissent compromettre la sécrité a cors d transport. Il ne doit y avoir acne fite de la matière contene dans le o les emballages intériers o objets Acne rptre n'est admise dans les grands emballages por objets de la classe 1 qi permette à des matières o objets explosibles non retens de s'échapper d grand emballage Si n grand emballage a été somis à ne épreve de chte, on considère qe le spécimen a sbi l'épreve avec sccès si le conten a été reten entièrement, même si la fermetre n'est pls étanche ax plvérlents Agrément et procès-verbal d'épreve Por chaqe modèle type de grand emballage, n certificat et ne marqe (conforme a 6.6.3) doivent être attribés attestant qe le modèle type, y compris son éqipement, satisfait ax prescriptions relatives ax épreves Un procès-verbal d'épreve comprenant a moins les indications sivantes doit être établi et mis à disposition des tilisaters d grand emballage : 1. nom et adresse d laboratoire d'épreve; 2. nom et adresse d reqérant (si nécessaire); 3. nméro d'identification niqe d procès-verbal d'épreve; 4. date d procès-verbal d'épreve; 5. fabricant d grand emballage; 6. description d modèle type de grand emballage (dimensions, matériax, fermetres, épaisser de paroi, etc.) et/o photo(s); 7. contenance maximale/masse brte maximale atorisée; 8. caractéristiqes d conten d'épreve : types et descriptions des emballages intériers o des objets tilisés, par exemple; 9. description et résltat des épreves; 10. signatre, avec indication d nom et de la qalité d signataire Le procès-verbal d'épreve doit attester qe le grand emballage préparé comme por le transport a été éprové conformément ax dispositions applicables d présent chapitre et qe tote tilisation d'atres méthodes d'emballage o éléments d'emballage pet invalider ce procès-verbal. Un exemplaire d procèsverbal d'épreve doit être mis à la disposition de l'atorité compétente

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir

Prescriptions relatives à la construction des grands emballages et aux épreuves qu ils doivent subir Chapitre 6.6 Prescriptions relatives à la constrction des grands emballages et ax épreves q ils doivent sbir 6.6.1 Généralités 6.6.1.1 Les prescriptions d présent chapitre ne s'appliqent pas : - ax emballages

Plus en détail

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A.

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A. 6.3.1 Généralités Chapitre 6.3 Prescriptions relatives à la construction des emballages pour les matières infectieuses (Catégorie A) de la classe 6.2 et aux épreuves qu ils doivent subir NOTA. Les prescriptions

Plus en détail

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique

L évaluation des risques professionnels. Guide d élaboration du document unique L évalation des risqes professionnels Gide d élaboration d docment niqe Évaler por prévenir La loi n 91-1414 d 31 décembre 1991, transposant la Directive Cadre Eropéenne d 12 jin 1989, a notamment introdit

Plus en détail

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite

Interventions sur des machines en imprimerie L utilisation de la vitesse réduite Interventions sr des machines en imprimerie L tilisation de la vitesse rédite Plsiers tâches en imprimerie nécessitent des interventions avec des protecters overts, retirés o netralisés tot en ayant besoin

Plus en détail

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03

Guides d installation 300-012-581 Rév. 03 EMC Matériel VNXe3300 dans les environnements compatibles NEBS Gides d installation 300-012-581 Rév. 03 Les composants d système de stockage EMC VNXe3300 sivants ont passé avec sccès la site de tests de

Plus en détail

CHAÎNES ET GAINES PORTE-CÂBLES

CHAÎNES ET GAINES PORTE-CÂBLES Règles de constrction DETERMINATION DES DIMENSIONS ET DE L AGENCEMENT INTERNE Tot d abord il fadra déterminer la section tile de la chaîne porte-câbles en fonction des différents câbles o condites hydraliqes,

Plus en détail

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage

... Ill BLUESCOPE STEEL. Fiche produits. Accessoires & Finitions. Assistance technique. Accessoires Clôture. Solution métallique. Couverture & Bardage ... BLUSCOP STL Covertre & Bardage Accessoires ôtre Ill Accessoires & Finitions Profilé de strctre Soltion métalliqe Assistance techniqe Fiche prodits Agir dans le respect de /'environnement est ajord'hi

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs.

BORDEREAU DES PRIX. Ce prix rémunère les terrassements en tranchée dans terrains de toutes natures pour pose de réseaux secs. B01 Overtre de tranchée en terrains de totes natres Ce prix rémnère les terrassements en tranchée dans terrains de totes natres por pose de réseax secs. - l'implantation de la tranchée, - le décopage soigné

Plus en détail

Débuter avec Excel. Introduction

Débuter avec Excel. Introduction Débter avec Excel Introdction Dans ce chapitre Microsoft Excel 00 est n logiciel tabler qe vos povez employer dans n cadre personnel o professionnel, por sivre et analyser des ventes, créer des bdgets

Plus en détail

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC.

NOS PORTES. L ART DU raffinement MARTIN PORTES ET FENÊTRES L. MARTIN (1984) INC. MARIN PORES E FENÊRES L. MARIN (984) INC. NOS PORES L AR DU raffinement 05, chemin Fraserville C.P. 46 Rivière-d-Lop, (Qébec / Canada) G5R 4L9 éléphone : (48) 867- Sans frais: -800-46-0 élécopier : (48)

Plus en détail

ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire

ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire ACTIONNEURS PNEUMATIQUES Sommaire v B a ve Prodits Mini-vérins filetés à 1 mm Vérins à faible corse 8 à 0 mm Vérins ronds Vérins compacts v Type E 8 à 25 mm - ISO 32 32 à 3 mm - ISO 31 a ve à 0 mm - ISO

Plus en détail

COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR

COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR VIBROSTAR COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES COMBINÉ UNIVERSEL A DENTS VIBRANTES VIBROSTAR Eqipement de série VIBROSTAR 4-..., 5-..., F-4-... VIBROSTAR 4- + Vibrostar F-4 = 4 rangées de dents VIBROSTAR

Plus en détail

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels

FCP 320/FCH 320 Détecteurs d'incendie automatiques conventionnels Systèmes d'alarme incendie FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels FCP 32/FCH 32 Détecters d'incendie atomatiqes conventionnels www.boschsecrity.fr Fiabilité de détection élevée grâce

Plus en détail

1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES

1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES Borderea des Prix Unitaires (BPU) 1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES 1101 Tranchée por pose de canalisation Le prix comprend : - les frais de piqetage, - la démolition et le démontage d revêtement, des

Plus en détail

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location.

LOCATION. L Esplanade. Tarifs de location Démarches à suivre Conditions générales de location Conditions particulières de location. LOCATION page 1/5 Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions particlières de location page 2/5 Tarifs de location Précisions concernant les horaires de location Type

Plus en détail

Access Professional Edition 2.1

Access Professional Edition 2.1 Engineered Soltions Access Professional Edition 2.1 Access Professional Edition 2.1 www.boschsecrity.fr Contrôle d'accès compact s'inspirant de la gamme innovante des contrôlers AMC Bosch Vérification

Plus en détail

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique

L atome et la mécanique de Newton : ouverture au monde quantique ACTIVITE- COURS PHYSIQUE N 14 TS 1/5 ATOME ET MECANIQUE DE NEWTON Activité-cors de physiqe N 14 L atome et la mécaniqe de Newton : overtre a monde qantiqe Objectifs Connaître les expressions de la force

Plus en détail

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE

ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE ESDEP GROUPE DE TRAVAIL 11 ASSEMBLAGES SOUS CHARGEMENT STATIQUE Leçon 11.. Assemblages sodés : Applications d calcl des sodres d'angle ichier : L11--.doc OBJECTI Utiliser les méthodes de calcl exposées

Plus en détail

Guide de présentation

Guide de présentation Syndicat Centre Héralt Gide de présentation Activités et otils pédagogiqes Por sensibiliser vos élèves à la gestion des déchets, mettre en place des projets, réaliser ne visite o réserver nos otils...

Plus en détail

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures

NOS fenêtres EN PVC. Designer plus et performance. des lignes supérieures NOS fenêtres EN PVC Designer pls et performance des lignes spérieres Martin Portes et Fenêtres Le confort en tote qiétde Critères de qalité Martin Conception de fenêtres en PVC hat de gamme Qalité de finition

Plus en détail

Ces informations permettent de déduire :

Ces informations permettent de déduire : FICHE PRATIQUE N 5 JANVIER 2001 Nouvelle Version Réglementations relatives aux transports des marchandises dangereuses Sauf dérogation, tous les emballages qui contiennent des marchandises classées dangereuses

Plus en détail

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC

Le redressement. 1. Intérêt du redressement MCC . Intérêt d redressement Le redressement MCC Si on désire faire fonctionner n moter à corant contin (MCC) en alternatif il ne torne pas mais vibre. Explication : le corant alternatif change de sens réglièrement

Plus en détail

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES

EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE MOYENNES PAR RÉGION CNAMTS - RSI - CCMSA PÉRIODE : 2007-2012 INDICATIONS TECHNIQUES C M U Fonds de financement de la protection complémentaire de la covertre niverselle d risqe maladie EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU DE BASE MOYENNES PAR RÉGION PÉRIODE : 20- EFFECTIFS DES BÉNÉFICIAIRES

Plus en détail

Cloisons Plafonds Doublages

Cloisons Plafonds Doublages Conception d ovrages sr ossatres étalliqes Cloisons Plafonds Doblages 1. PROFILÉS MÉTALLIQUES POUR CONSTRUCTION SÈCHE... 2 2. ENGAGEMENTS DU GIOFS : QUALITÉ ET PERFORMANCES... 3. RECOMMANDATIONS DU GIOFS...

Plus en détail

OSCILLATEURS COUPLÉS

OSCILLATEURS COUPLÉS TP OSCILLATEURS COUPLÉS Capacités exigibles : mtre en évidence l action d n filtre linéaire sr n signal périoqe dans les domaines fréqentiel temporel La théorie générale des oscillaters coplés n est pas

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DU LOGEMENT Prévention des risques MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE Direction générale de la prévention des risques Avis du 16 novembre 2012 relatif à l agrément des emballages, des

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs

Mesures générales de prévention pour l utilisation des compacteurs Le compacter Les compacters servent à compresser les matières récpérées (ex. papier, plastiqe). Ils sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. Les compacters doivent être mnis de dispositifs de

Plus en détail

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS

itrak Éliminez vos frais mensuels de géolocalisation GPS TM Enterprise Soltion Éliminez vos frais mensels de géolocalisation GPS Offrez-vos les avantages spplémentaires d'ne soltion personnalisée par rapport à ne soltion hébergée Renforcez la sécrité des informations

Plus en détail

Espace biodiversité Aménagement d un verger communal Mise en valeur d une zone humide Création d une liaison piétonne

Espace biodiversité Aménagement d un verger communal Mise en valeur d une zone humide Création d une liaison piétonne ECOLE VALENTIN Espace biodiversité Aménagement d n verger commnal Mise en valer d ne zone hmide Création d ne liaison piétonne DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES LOT 2 : Sols, Eqipement, Plantation

Plus en détail

Compensation des amétropies sphériques

Compensation des amétropies sphériques Compensation des amétropies sphériqes Principe de la compensation e verre compensater théoriqe (o verre correcter) de l'amétropie, placé devant l'œil, permet a sjet de voir net à l'infini sans accommoder.

Plus en détail

Année budgétaire 2012

Année budgétaire 2012 Année bdgétaire 2012 2 Avant d aller pls loin Portée sr les fonds baptismax il y a 5 ans, l Académie de la Mobilité, cellle de formation d Grope TEC, pose ajord hi n premier bilan. Strctre reconne a sein

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P

Cahier des Clauses Techniques Particulières C.C.T.P COMMUNE DE BONSON DIAGNOSTIC DE FONCTIONNEMENT ET SCHEMA D'AMENAGEMENT DES OUVRAGES D'ASSAINISSEMENT COLLECTIF - ZONAGE Cahier des Clases Techniqes Particlières C.C.T.P Direction Départementale de l Agricltre

Plus en détail

UNION POSTALE UNIVERSELLE

UNION POSTALE UNIVERSELLE UNION POSTALE UNIVERSELLE CONSEIL D EXPLOITATION POSTALE CEP C 2 2008.3 Doc 4 Original: anglais COMMISSION 2 (COLIS) Proposition présentée par le Bureau international sur la base de l'article 11.4 du Règlement

Plus en détail

Le Colosse de l Université Laval

Le Colosse de l Université Laval Le Colosse de l Université Laval Mise en contexte Département de génie physiqe de l Université Laval reçoit le financement nécessaire por mettre sr pied ne infrastrctre de calcl hate performance sr le

Plus en détail

La salle Rousseau-Vermette

La salle Rousseau-Vermette page 1/8 Nombre maximal de personnes admises : 175 personnes assises, 300 personnes debot Matériel disponible Matériel en option Tarifs de location Démarches à sivre Conditions générales de location Conditions

Plus en détail

Étudier si une famille est une base

Étudier si une famille est une base Base raisonnée d exercices de mathématiqes (Braise) Méthodes et techniqes des exercices Étdier si ne famille est ne base Soit E n K-espace vectoriel. Comment décider si ne famille donnée de vecters de

Plus en détail

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement

La gestion des déchets du BTP dans le Doubs. nécessité pour l environnement La gestion des déchets d BTP dans le Dobs Une nécessité por l environnement La gestion des déchets d BTP le contexte et les enjex Les déchets d BTP constitent des enjex importants d fait des qantités en

Plus en détail

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple

Dentaurum Boutique en ligne. www.dentaurum.fr. plus rapide plus ergonomique plus simple FR Dentarm Botiqe en ligne www.dentarm.fr pls rapide pls ergonomiqe pls simple shop.dentarm.fr Votre adresse por l orthodontie, les implants et la prothèse dentaire sr Internet Décovrez la botiqe en ligne

Plus en détail

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires

Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Modifications et commentaires Ordonnance relative au transport des marchandises dangereuses par route (SDR) Annexe 1 Modifications et commentaires 1.1.3 Exemptions 1.1.3.1 Exemptions liées à la nature de l opération de transport 1.1.3.1.1

Plus en détail

ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition

ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition n 93-30 jin 2010 ENTREPRISES EN DIFFICULTé LES DISPOSITIFS à votre disposition Dans le contexte de crise actel, les entreprises sont de pls en pls confrontées à des difficltés de trésorerie, qi pevent,

Plus en détail

Document d information communal sur les

Document d information communal sur les Docment d information commnal sr les risqes majers (DICRIM) LE POULIGUEN SIGNAL D ALERTE DECLENCHÉ PAR LES AUTORITES Coper le gaz, l électricité Ne pas aller chercher les enfants à l école (les professers

Plus en détail

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses

Mesures générales de prévention pour l utilisation des fardeleuses la fardelese Les fardeleses, machines semi-atomatiqes d emballage de palettes, assi nommées palettisers o «wrapeses» sont d sage corant dans le secter de l imprimerie. On s en sert por envelopper d ne

Plus en détail

N d'affaire :130049 DCE BORDEREAU DES PRIX. Référence Désignation de la nature d'ouvrage Unité Prix unitaire

N d'affaire :130049 DCE BORDEREAU DES PRIX. Référence Désignation de la nature d'ouvrage Unité Prix unitaire Commne de Calvisson - Renforcement AEP Rote de St. Côme Référence Désignation de la natre d'ovrage Unité Prix nitaire A AA AA01 AA0101 TRAVAUX PRELIMINAIRES INSTALLATION DE CHANTIER ET SIGNALISATION Installation

Plus en détail

1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES

1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES Commne de ST DIDIER SUR CHALARONNE Extension des réseax d'assainissement a lie-dit "Bas Mizériat" 1 TERRASSEMENTS ET TRAVAUX CONNEXES 1101 Tranchée por pose de canalisation Le prix comprend : - les frais

Plus en détail

DIVAR IP 7000 2U. Vidéo DIVAR IP 7000 2U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 128 voies

DIVAR IP 7000 2U. Vidéo DIVAR IP 7000 2U. www.boschsecurity.fr. Configuration RAID-5, solution de gestion vidéo complète tout-en-un jusqu'à 128 voies Vidéo DIVAR IP 7000 2U DIVAR IP 7000 2U www.boschsecrity.fr Configration RAID-5, soltion de gestion vidéo complète tot-en-n jsq'à 128 voies Soltion de gestion vidéo IP prête à l'emploi avec ne capacité

Plus en détail

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK

MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK MODÉLISATION ET SIMULATION D UNE MACHINE ASYNCHRONE À CAGE À L AIDE DU LOGICIEL MATLAB/SIMULINK Mamado Lamine Dombia Ingénier de Recherche 6579 Re BRIAND Montréal (Qébec) CANADA, H4E 3L4 Abdolaye Traoré

Plus en détail

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré

Microphones d appels Cloud avec message pré-enregistrés intégré Microphones d appels Clod avec message pré-enregistrés intégré Clearly better sond Modèles PM4-SA et PM8-SA Description générale Les microphones d appels nmériqes Clod de la gamme PM-SA ont été développés

Plus en détail

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages

Ouvrir aux langues et valoriser les apprentissages Ovrir ax langes et valoriser les apprentissages N Conç par Francis Gollier, Anita Marchal, Corinne Marchois et Fabienne Petiard. Le point sr Les programmes de langes étrangères por l école primaire et

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE

MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DE L'ÉNERGIE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L'OUTRE-MER ET DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES Connaître Rédire Aménager Informer

Plus en détail

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil!

le livret de soins avon Trouver les indispensables de vos clientes en un clin d œil! le livret de soins avon Trover les indispensables de vos clientes en n clin d œil! Soins anti-âge hate Choisir la ligne de soins Anew Progression des signes de vieillissement 25+ 30+ Prévention Correction

Plus en détail

Information aux citoyennes et citoyens

Information aux citoyennes et citoyens Un projet majer Votation cantonale 28 février 2016 Nechâtel Mobilité 2030 présentation de l objet PAGES 2-10 > position des autorités recommandations des partis politiques PAGES 11-12 > le texte soumis

Plus en détail

Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée

Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée Référentiel de l accompagnement vers et dans le logement et de la gestion locative adaptée Cet ovrage doble est ne co-édition de la DiHAL, (délégation à l hébergement et à l accès a logement) de la DHUP

Plus en détail

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances

Suites arithmétiques et suites géométriques Bilan et croissances Sites arithmétiqes et sites géométriqes Bila et croissaces I Bila sr les sites arithmétiqes et géométriqes ) Tablea de formles Défiitio Relatio etre dex termes coséctifs Calcl d terme 4 ) Ue qestio de

Plus en détail

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg

Blanc. Unité d emballage : voir liste des prix Longueur de rouleau : 25,00 m Largeur de rouleau : 5,00 m Poids de rouleau : 18,125 kg Toitures Fiche technique Édition 03.2011 Identificatie no. 02 09 45 05 100 0 000006 Version no. 4 Sarnavap 500E Pare-vapeur Description de produit Sarnavap 500E est un pare-vapeur sans trame à base de

Plus en détail

Repérage et vecteurs

Repérage et vecteurs Repérage et ecters Chapitre 10 page 241 Introdction : Rappels por démarrer : Page 241 I-Egalité de ecters 1- Détermination d'n ecter. Un ecter non nl est déterminé par : - sa direction ; - son sens ; -

Plus en détail

Quelles formalités pour quels produits?

Quelles formalités pour quels produits? Quelles formalités pour quels produits? Que dois-je joindre à mes envois de documents? Un document est tout support papier sans valeur commerciale dont le volume est inférieur ou égal à une enveloppe A4.

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DOSSIER CENTRE HOSPITALIER Re Jean-Baptiste Perret 69450 SAINT CYR AU MONT D'OR NATURE Réfection de l'étanchéité des toitres des bâtiments: DES Banderie, Cisine et Perce-neige. TRAVAUX Ordre de: CENTRE

Plus en détail

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin.

Démarche citoyenne pour les énergies renouvelables GRESI 21. SAS Centrales villageoises du Grésivaudan. Webinaire Jeudi 16 Juin. Démarche citoyenne por les énergies renovelables GRESI 21 SAS Centrales villageoises d Grésivadan Webinaire Jedi 16 Jin Vincent Gay Sommaire Le projet L origine et la méthode Les valers La place des collectivités

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la désserte en cours de travaux.

BORDEREAU DES PRIX. * le stockage des matériaux, * les points de décharge, * la circulation, * le maintien de la désserte en cours de travaux. (Prix hors T.V.A. en totes lettres) AA 01 INSTALLATION DE CHANTIER Travax préparatoires et installation de chantier AA 01 01 AA 01 02 payés sivant n forfait global défini en fonction de l'étende d chantier,

Plus en détail

Feuille de route pour la diversité linguistique en Europe. Une nouvelle approche des langues dans le cadre de la stratégie Europe 2020

Feuille de route pour la diversité linguistique en Europe. Une nouvelle approche des langues dans le cadre de la stratégie Europe 2020 Feille de rote por la diversité lingistiqe en Erope Une novelle approche des langes dans le cadre de la stratégie Erope 2020 Por pls d informations, visitez : www.npld.e La proposition d Résea por la promotion

Plus en détail

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt.

Devoir surveillé n o 2 niveau 2 Mercredi 27 novembre de 13h à 17h. sint t + x dt. Lycée Ponts de Tyard 3/4 ECS Devoir srveillé n o nivea Mercredi 7 novembre de 3h à 7h La qalité de rédaction, de notation et de présentation prendra ne large part dans la note finale. Le sjet comporte

Plus en détail

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 65 Édition 2000 (F) Système de mesure de force des machines uniaxiales d essai des matériaux Force measuring system of uniaxial material testing machines OIML R 65

Plus en détail

Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)?

Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)? DECEMBRE 2015 Dossier: Quelle est la différence entre le P 650 (ADR) et le PI 650 (IATA)? Aussi bien l instruction d emballage 650 de l ADR que celle de l IATA impose certaines exigences aux emballages

Plus en détail

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007

annexes circulaire interministérielle n DGUHC 2007-53 du 30 novembre 2007 annexes circlaire interministérielle n DGUHC 2007-53 d 30 novembre 2007 relative à l accessibilité des établissements recevant d pblic, des installations overtes a pblic et des bâtiments d habitation Annexes

Plus en détail

DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS

DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS Affaires Maritimes DIVISION 431 SECURITE DES CONTENEURS Edition du 28 JUILLET 1994, parue au J.O. le 12 AOUT 1994 A jour des arrêtés suivants : Date de signature Date de parution J.O. 12-03-12 06-04-12

Plus en détail

Demande de subsides de formation

Demande de subsides de formation Service des sbsides de formation SSF Amt für Asbildngsbeitrage ABBA Rote-Neve 7, Case postale, 1701 Friborg T +41 26 305 12 51, F +41 26 305 12 54 borses@fr.ch, www.fr.ch/ssf Demande de sbsides de formation

Plus en détail

LBC 341x/0 - Enceintes

LBC 341x/0 - Enceintes Systèmes de commnications LBC 41x/ - Enceintes LBC 41x/ - Enceintes www.boschsecrity.fr Reprodction vocale et msicale hate fidélité Plage de fréqences étende Entrées 8 ohms et 1 V réglables Enceinte compacte

Plus en détail

Marché Public de Travaux

Marché Public de Travaux Département de la Drôme Commne de Chatzange-le-Gobet Mairie 29 re des Monts d Matin 26300 CHATUZANGE-LE-GOUBET Marché Pblic de Travax Objet d marché --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PGA / 7 1er août 2015

PGA / 7 1er août 2015 PA / 7 1er août 2015 ENTRETIEN 25 à 30% des raffineries porraient fermer dans l Union eropéenne dans les 20 prochaines années, déclare a PA Francis Dsex, président de l UFIP A cort terme, le prix d éqilibre

Plus en détail

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro

ISC-PDL1-W18x Détecteurs TriTech Série Pro Systèmes d'alarme intrsion ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro ISC-PDL-W8x Détecters TriTech Série Pro www.boschsecrity.fr Covertre de détection 8 m x 25 m, avec ne sélection de covertre rédite à 8

Plus en détail

COURS POUR EXPEDITEURS 2015-2016. Module 3 Emballage des matières infectieuses. Capacités mondiales, alerte et action

COURS POUR EXPEDITEURS 2015-2016. Module 3 Emballage des matières infectieuses. Capacités mondiales, alerte et action Module 3 Aperçu Page 2 de 24 Triple emballage de la catégorie A (P620) Emballage des matières biologiques de la catégorie B (P650) Emballage des échantillons humains ou animaux exemptés Limitations pour

Plus en détail

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole,

16 février 2014. Le monde pourrait être entré dans une période de plus grande stabilité des prix du pétrole, 16 février 2014 PGA / 8 ENTRETIEN Le monde porrait être entré dans ne période de pls grande stabilité des prix d pétrole, déclare a PGA Jean-Lois Schilansky, président de l UFIP Les marchés pétroliers

Plus en détail

Marques sur les colis, apposition d étiquettes de taille réduite sur les bouteilles à GPL

Marques sur les colis, apposition d étiquettes de taille réduite sur les bouteilles à GPL Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.15/AC.1/2015/12 Distr. générale 5 janvier 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe

Plus en détail

BPU. Page 1 de 6 MACONNERIES-CLOISONS-DOUBLAGE-FAUX PLAFONDS- CARRELAGE- FAIENCE-MENUISERIES INTERIEURES. N Désignation U PU ht

BPU. Page 1 de 6 MACONNERIES-CLOISONS-DOUBLAGE-FAUX PLAFONDS- CARRELAGE- FAIENCE-MENUISERIES INTERIEURES. N Désignation U PU ht A) MACONNERIE-PLATRERIE A1 A2 Démolition Démolition de dallage o forme en béton non armé ép 8 à 10cm m² Démolition de parqet cloé sr solives m² Démolition de plafonds plâtre sr lattis o plaqes de plâtre

Plus en détail

Maitrise Statistique des Procédés

Maitrise Statistique des Procédés Maitrise Statistiqe des Procédés Yannick Monnier ENSIBS-2-GI 2011/2012 Y Monnier () ENSIBS-2-GI v2012-01-18 1 / 66 Plan d cors 1 Introdction 2 Variabilité des procédés de fabrication 3 La Loi Normale 4

Plus en détail

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

AQUITAINE Omnium Technique d'etudes de la Construction et de l'equipement en Aquitaine CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE AQUI TAINE AQUITAINE Omnim Techniqe d'etdes de la Constrction et de l'eqipement en Aqitaine Siège social : 126, re des Qatre Castéra 33 130 BEGLES SAS a capital de 250 000 - RCS Bordeax B 341.724.052 CENTRE

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires

lundi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires lndi 3 octobre 2011 DOSSIER DE PRESSE Cantines scolaires alimentation.gov.fr 2 3 octobre 2011 - Dossier de presse Crédits Photos : min.agri.fr La cantine fait partie d qotidien de 6 millions de jenes écoliers,

Plus en détail

TRANSFORMATEUR MONOPHASE

TRANSFORMATEUR MONOPHASE - ROLE ET NTERET. Rôle TRANSFORMATER MONOHASE n transformater est ne machne électrqe statqe permettant n changement de tenson alternatve avec n excellent rendement. l pet être tlsé en abasser de tenson

Plus en détail

MANIPULATION DE COURS. Industrialisation d un produit Modeleur volumique

MANIPULATION DE COURS. Industrialisation d un produit Modeleur volumique Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris Prodction Atomatisée FAB102 MANIPULATION DE COURS Indstrialisation d n prodit Modeler volmiqe Année Universitaire 2006 / 2007 TP N 1 Modeler géométriqe

Plus en détail

BIS - Module Access Engine (ACE)

BIS - Module Access Engine (ACE) Engineered Soltions BIS - Modle Access Engine (ACE) BIS - Modle Access Engine (ACE) www.boschsecrity.fr Contrôle d'accès sophistiqé avec gestion directe des alarmes Intégration et interaction transparentes

Plus en détail

Halte-garderie du Faubourg

Halte-garderie du Faubourg Halte-garderie d Faborg Plan d'affaires MODÈLE Noémie Dprès 1212, d Faborg Belleville (Qébec) Z2C 4Z4 Présenté à Monsier X Caisse Poplaire de Belleville Le 13 jin 2000 T able des matières 1. Le sommaire

Plus en détail

MAINS LIBRES. Guide destructeurs 2013. Avec la nouvelle gamme de destructeurs Auto+ DESTRUCTION AUTOMATIQUE

MAINS LIBRES. Guide destructeurs 2013. Avec la nouvelle gamme de destructeurs Auto+ DESTRUCTION AUTOMATIQUE Gide destrcters 2013 Avec la novelle gamme de destrcters Ato+ MAINS LIBRES DESTRUCTION AUTOMATIQUE ÉCONOMISEZ JUSQU À 98 % DE VOTRE TEMPS PENDANT LA DESTRUCTION CHARGEZ FERMEZ N Y PENSEZ PLUS Chargez le

Plus en détail

ti des marchandises dangereuses Antonino Trovato & Pierre Goy Septembre 2011

ti des marchandises dangereuses Antonino Trovato & Pierre Goy Septembre 2011 Initiation au transport t international ti des marchandises dangereuses Antonino Trovato & Pierre Goy Septembre 2011 Plan de l exposé Objectifs Généralités Contexte réglementaire Classification Procédures

Plus en détail

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES

MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES MARQUE NF TUBES ET RACCORDS EN PVC NON PLASTIFIE RIGIDE DOCUMENT TECHNIQUE 6 : GROUPE EVACUATION DES EAUX PLUVIALES DESTINE AUX RESEAUX SIPHOIDES Partie 1 : CHAMP D APPLICATION Partie 2 : MODALITES DE

Plus en détail

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives

Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Guide relatif à l assurance de la qualité applicable au transport des matières radioactives Références [1] Paragraphe 1.7.3 de l accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses

Plus en détail

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES RECTIFICATIF N o 2 26/4/11 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES ÉDITION DE 2011-2012 RECTIFICATIF N

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES

INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES RECTIFICATIF N o 2 24/3/09 ORGANISATION DE L AVIATION CIVILE INTERNATIONALE INSTRUCTIONS TECHNIQUES POUR LA SÉCURITÉ DU TRANSPORT AÉRIEN DES MARCHANDISES DANGEREUSES ÉDITION DE 2009-2010 RECTIFICATIF N

Plus en détail

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES ;,

1973-1974 ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS LLI QUESTIONN!,IRE B  AUTOMOBILES ;, REPUBLIQUE FRANÇAISE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES 29, qai Branly, PARJS (,e) Direction Régionale:....._... ~- ENQUETE 'SUR LES TRANSPORTS 1973-1974 QUESTIONN!,IRE B " AUTOMOBILES

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261

Musicothérapie. Fiches Pratiques. par Hervé Gautier / Consultant ACTIF. Les Cahiers de l'actif - N 260/261 Msicothérapie Fiches Pratiqes Msicothérapie par Hervé Gatier / Consltant ACTIF 71 Fiches pratiqes de formation Avertissement Cet article des "fiches pratiqes de formation" n'est en acn cas n receil de

Plus en détail

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE

OIML R 93 RECOMMANDATION. Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION. Frontofocomètres DE MÉTROLOGIE LÉGALE RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 93 Édition 1999 (F) Frontofocomètres Focimeters OIML R 93 Édition 1999 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE DE MÉTROLOGIE LÉGALE INTERNATIONAL ORGANIZATION OF LEGAL METROLOGY

Plus en détail

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect!

Edition spéciale sur... la Semaine du Respect! - Le jornal d collège Lcie Abrac- Avril 2009 Nméro 6 Sommaire Edition spéciale sr... la Semaine d Respect! Un novea clb a collège : le Clb Scientifiqe!...p.3 Zoom sr le recylage...p.4 Le qizz d respect...p.7

Plus en détail

Education autour de l exposition Facing time

Education autour de l exposition Facing time Edcation ator de l exposition Facing time Tot pblic Visite gidée de l exposition Facing time a msée Rops Visite gidée de l exposition Facing time à la Maison de la Cltre Visite combinée des expositions

Plus en détail

Centrale d'alarme AMAX 3000

Centrale d'alarme AMAX 3000 Systèmes d'alarme intrsion Centrale d'alarme AMAX 3000 Centrale d'alarme AMAX 3000 www.boschsecrity.fr Cette centrale est conçe por les systèmes résidentiels, locax de breax et commerces. Elle possède

Plus en détail

Les produits phytosanitaires

Les produits phytosanitaires Mesres réglementaires concernant Les prodits phytosanitaires et ler incidence sr l environnement Liberté l Égalité l Fraternité RÉPUBLIQUEF RANÇAISE MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L ALIMENTATION DE LA PÊCHE

Plus en détail

27 février version 1.0. Note sur le vernier. Michel Karatchentzeff. Fondation Louis de Broglie, 23 rue Marsoulan, Paris

27 février version 1.0. Note sur le vernier. Michel Karatchentzeff. Fondation Louis de Broglie, 23 rue Marsoulan, Paris 27 février 2005-1 - version 1.0 Note sr le vernier Michel Karatchentzeff Fondation Lois de Broglie, 23 re Marsolan, 75012 Paris Introdction. La plpart des mesres, Lois de Broglie disait même la totalité,

Plus en détail

LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS

LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS From Eye to Insight Caméras nmériqes HD por microscope LA MEILLEURE DÉCISION VOUS LAISSE DES OPTIONS Leica MC170 HD et Leica MC190 HD 2 LEICA MC170 HD & MC190 HD SIMPLICITÉ. RAPIDITÉ. PERFORMANCE. Simplicité.

Plus en détail

PARTIE 5 PROCÉDURES D'EXPÉDITION

PARTIE 5 PROCÉDURES D'EXPÉDITION PARTIE 5 PROCÉDURES D'EXPÉDITION - 421 - CHAPITRE 5.1 DISPOSITIONS GÉNÉRALES 5.1.1 Application et dispositions générales 5.1.1.1 La présente partie énonce les dispositions relatives à l'expédition de

Plus en détail