Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013"

Transcription

1 Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier ) Qu est-ce qui a inspiré l écriture de 16 ans et des poussières? Tout a commencé quand je me suis installée dans un logement de fonction d enseignant, à la cité de la Bricarde, dans les quartiers Nord de Marseille. Je venais d Aix-en-Provence. Pour moi le contraste a été saisissant. Ce n aurait sans doute pas été la même chose si j avais habité dans ces quartiers depuis ma naissance. Là, d un seul coup, j ai été confrontée à la vie des gens dans les cités HLM du quinzième arrondissement. Certains faits m ont secouée, d autres m ont bouleversée. Je ne les oublierai pas. Des exemples? Les familles cambodgiennes échouées là après avoir été Boat People et faisant tout pour s intégrer. Les commerçants de «proximité» qui, après avoir ajouté des barreaux partout dans leur boutique à cause des cambriolages incessants, finissaient, en désespoir de cause, par quitter la cité Les voitures brûlées, d autres volées puis projetées contre le mur de la cour de l école maternelle, mettant en péril la vie des enfants Le feu qui prenait parfois aux fenêtres des HLM, les gens qui garaient leur voiture sur le seul terrain de sport des jeunes du quartier. La drogue, le chômage

2 Je n ai pas assisté qu à des choses tristes ou stressantes. Mais ce sont celles qui m ont donné l impulsion L envie d écrire «16 ans et des poussières», la vie d une adolescente des quartiers pauvres de Marseille. D abord, j ai commencé par une nouvelle d une douzaine de pages (qui a remporté le premier prix de la ville d Istres sur le thème Les jeunes et la violence). Mais ce texte n allant pas assez loin, je me suis décidée à le transformer en roman. Il n était pas question de diluer pour faire plus long, au contraire. J avais besoin d exprimer l intensité. C est ce que j ai tenté de faire avec «16 ans et des poussières». 2) Parlez-nous du sens du titre. D abord, 16 ans c est l âge de Shayna, l héroïne du récit. Elle a 16 ans et quelques jours, d où l expression et des poussières. Ensuite, Shayna montre sa vision de la vie. Elle explique qu elle a appris que la poussière était cosmique. On a beau la nettoyer, chaque jour elle se redépose et se reposera sans cesse, jusqu à la fin des temps. Aucun chiffon n en viendra à bout. C est un peu comme le mythe de Sisyphe, condamné à porter un rocher tout en haut de la montagne, alors qu il sait qu il retombera et devra recommencer. La poussière et l impossibilité de s en défaire définitivement, pour Shayna, font partie de la condition humaine, la sienne en tout cas. Le troisième sens du titre est lié à la pauvreté : ceux qui sont pauvres, comme Shayna, vivent de poussières, de miettes dont les autres ne veulent pas. 3) Les personnages sont-ils inspirés de personnes que vous avez connues? Non. Ce sont tous des personnages de fiction qui se sont imposés à moi. En revanche, pour les faits, les situations du récit, je me suis inspirée de témoignages et de ce que j ai observé. J essaie, dans ce livre, de rendre compte de la vie des gens dans ces quartiers, de rester au plus près de la réalité.

3 4) Avez-vous pensé laisser mourir Enzo à la fin du roman? Oui, bien sûr, car c était logique. En général quand on tombe d un toit de 10 étages, on meurt écrasé en bas. Mais cette fin tragique ne me convenait pas. Et puis la vie n est pas toujours logique. Je me suis rendu-compte que des situations pouvaient s arranger dans les pires moments. Oui, on peut mourir en tombant, mais on peut aussi s accrocher à quelque chose, une corniche, un bord de fenêtre et sauver sa peau. Dans le récit c est l été. À Marseille il y fait doux, même sur un toit, la nuit. Enzo est jeune, il possède beaucoup de ressources en lui. Il est donc capable de rester longtemps agrippé à sa corniche. C est un moment très spécial où il apprend à se dépasser car le besoin de vivre devient plus fort que tout. Enfin, si j ai décidé de lui sauver la vie, c est aussi pour Shayna car s il était mort, à ce moment là, que serait-elle devenue? 5) Pourquoi avoir introduit le personnage de Djamila, que l on voit assez peu? Parfois quand j écris, les personnages s imposent et s installent dans l histoire sans que je ne le décide vraiment. C est le cas de Djamila. Elle s occupe bien de son enfant et, inconsciemment, montre à Shayna qu une mère peut être bonne, patiente et aimante. Shayna a besoin de le savoir et de s accrocher à cette image car sa relation avec sa propre mère est dure, elles sont constamment en conflit. Djamila est donc un personnage important dans le roman, un modèle, en quelque sorte, même si elle apparaît peu Ce qui s explique aussi par le fait que son mari ne veut pas qu elle sorte ni qu elle rencontre des amies.

4 6) Pourquoi les parents des héros n ont pas de noms? Le roman est court. J ai fait des choix en décidant de ne pas mentionner un certain nombre de choses. On ne sait donc rien du père de Shayna, idem pour la mère d Enzo. Dans les cités HLM des quartiers Nord, les familles monoparentales sont plus nombreuses qu ailleurs. En présentant la mère de Shayna et le père d Enzo comme élevant chacun leur enfant seul, je mets l accent sur cette tendance sans entrer dans les détails. 7) Pensez-vous donner une suite au roman? J y ai pensé, j y pense encore. Mais je ne vais pas le faire tout de suite car je travaille sur d autres projets. Si je donne une suite au roman, ce sera avec l idée de montrer comment Shayna et Enzo vivent leurs années lycée et de quelle façon la vie dans la cité HLM évolue. J ai pensé aussi à Djamila, avant son arrivée en France. Mais écrire cette partie de sa vie demanderait un travail de recherche sur la situation actuelle des femmes en Algérie et peut-être aussi un voyage pour imprégnation. 8) Pourquoi et quand avez-vous commencé à écrire? Ecrire? C est venu comme ça J aime la phrase de Duras qui dit L écrit ça arrive comme le vent. Petite, je racontais des histoires aux autres enfants (Ma cousine Céline et mon frère Christian s en souviennent tout particulièrement) ; ensuite j ai commencé à les écrire. Et au fil du temps, ce penchant s est transformé en quelque chose d essentiel dont je ne peux plus me passer. Je crois que je n arrêterai jamais car sinon, je ne serais plus moi-même. L écriture est mon moyen d expression préféré. J y suis plus à l aise qu à l oral, en général. Je ne me souviens pas exactement du moment où j ai commencé à écrire mais je crois que ça s est fait très tôt, dès que j ai été capable d exprimer quelque chose. Au collège par exemple, je remplissais des cahiers et des carnets de poèmes, de réflexions J ai même eu une période BD où j inventais des histoires que j illustrais.

5 Mais mon premier roman, c est autour de 19 ans que je l ai écrit. Environs 150 pages Je ne sais pas ce qu il est devenu. Il est peut-être coincé entre deux dossiers, au fond d un vieux carton 9) Qu est-ce qui inspire en général les thèmes de vos romans? La réalité sociale, la souffrance des gens, la «petite» histoire de chacun influent beaucoup sur mes choix de thèmes romanesques. Quand je suis secouée, bouleversée ou choquée par une situation, une existence, une injustice, c est comme un déclic qui se fait. Il faut que j écrive. Pour «16 ans et des poussières» ça s est passé de cette façon. 10) «Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture» : pensezvous que cela puisse faire évoluer la situation dans les Quartiers nord? Je n en sais rien. Je suis Marseille de loin, en ce moment, car j habite en Asie. Disons que Pendant un certain temps, Marseille-Provence 2013 peut créer de l intérêt, de l emploi, du lien social, des renouvèlements urbains, des réhabilitations de quartiers et de lieux comme La Friche, à la Belle de Mai 1 puis peut-être surtout, un sentiment d exister. Ce n est pas rien. Mais d un autre côté, le problème socio-économique des quartiers Nord est trop profond pour qu il trouve une solution par ce biais-là. La pauvreté, l isolement, le trafic de drogue organisé, les familles éclatées C est titanesque. La situation peut donc évoluer en surface, dans les quartiers Nord, grâce à Marseille-Provence 2013 capitale européenne de la culture car l Art et la Culture ajoutent toujours à la vie. Ce qui est mieux que rien. Mais je crois qu il faut rester lucide. 1 Après vingt ans de présence dans le quartier de la Belle de Mai, le site de la Friche, équipement culturel majeur de Marseille installé dans une ancienne manufacture de tabacs, est en pleine transformation: construction de nouveaux espaces d exposition, requalification des espaces de production et de création, etc. Au-delà des transformations en cours, l enjeu est de faire de ce territoire un bout de ville ouvert tant dans son inscription urbaine que dans la mixité de ses fonctions. Les relations du site avec les habitants du quartier doivent encore être développées, les usages publics quotidiens approfondis. La Friche la belle de mai propose à quatre équipes d artistes, d architectes et de designers d accompagner cette dynamique (In

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

20 commonly asked questions

20 commonly asked questions Oral Abstract Topics 20 commonly asked questions 1. Le tabagisme des jeunes est-il un problème? Pourquoi? Que peut-on faire? 2. L alcoolisme sévit-il dans votre région?? Pourquoi? Que peut-on faire? 3.

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien TÉMOIGNAGE FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012 Espoir dans la cité Les groupes d entraide et de soutien C est avec enthousiasme et fébrilité que je viens témoigner de ma pratique et de ma passion pour

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE

La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE La Boîte Noire de L'IMAGINAIRE saison 2014 6 rue Sainte Marie 13005 Marseille Tel : 04.91.47.94.58 contact@voldenuits.com http://www.voldenuits.com La boîte Noire de l'imaginaire Vol de Nuits, lieu d'échanges

Plus en détail

Fidélisation de la clientèle

Fidélisation de la clientèle Fidélisation de la clientèle le Sommaire de la présentation A. La fidélisation mythes et réalités B. Les sept (7) échelons de la fidélisation C. Conclusion Présenté par Daniel Tanguay Le mardi 1er février

Plus en détail

L enfant du toit du monde

L enfant du toit du monde Je découvre l album. 1) Observe bien la couverture de l album et réponds aux questions. Le!itre du"i#e$st L auteur% appelle L illustrateur$st L éditeur$st 2) Réponds par #ai ou faux. Le héros de l histoire

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre)

Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Le Thé ou l'electricité, de Jérôme le Maire (rencontre) Entretiens avec Jérôme le Maire et Isabelle Truc, réalisateur et productrice du documentaire "Le thé ou l'électricité". Article d Amélie Navarro

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

Bébés animaux : un véritable succès

Bébés animaux : un véritable succès Bébés animaux : un véritable succès Rencontre avec Cécile Gerin, muséologue et conceptrice de l expo Clairement destinée à un public peu ciblé habituellement par les musées fédéraux, les 3-8 ans, l exposition

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez?

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez? INTERVIEW DU 29 JANVIER 2014 - MONSIEUR ARNAUD DESCHIN - Gérant de La GAD (Galerie Arnaud Deschin) - 34 rue Espérandieu 13001 Marseille - - Comment fonctionne la GAD au quotidien? Arnaud Deschin : Pour

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Conversations au château hanté : Scène de ménage

Conversations au château hanté : Scène de ménage Séquence 34 - Sketch 1/5 Les verbes terminés par «-ant» sketches à imprimer, sketchs à imprimer, sketch à imprimer, sketches gratuits, sketchs gratuits, sketch métier, sketch à jouer, sketch fle, sketch

Plus en détail

«J ai d autres objectifs que celui d être une militante féministe»

«J ai d autres objectifs que celui d être une militante féministe» -1- «J ai d autres objectifs que celui d être une militante féministe» Interview de Manuelle Gautrand par Jorn Duesen & Benjamin Lafore En s illustrant dans l actualité avec le nouveau Show Room pour Citroën

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

professional language center Am Schanzengraben 15 8002 Zürich Tel. 043 443 16 16 Fax 043 443 16 17 www.languagecenter.ch

professional language center Am Schanzengraben 15 8002 Zürich Tel. 043 443 16 16 Fax 043 443 16 17 www.languagecenter.ch Test de placement Français Wichtig: Bitte alle Antworten auf den separaten Antwortbogen übertragen! Please mark the answers on the separate answer sheet 1 Quelle est votre profession? 2 Comment vous appelez-vous?

Plus en détail

Techniques d accueil clients

Techniques d accueil clients Techniques d accueil clients L accueil est une des phases capitales lors d un entretien de vente. On se rend tout à fait compte qu un mauvais accueil du client va automatiquement engendrer un état d esprit

Plus en détail

Quand un homme est agressé en chemin

Quand un homme est agressé en chemin Point de Passage obligé 6 : Jésus, «notre salut» Quand un homme est agressé en chemin Intention théologique du module : Jésus, Dieu proche, invite les hommes à s «approcher» de leurs frères. Introduction

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

L empereur, c est moi

L empereur, c est moi HUGO HORIOT L empereur, c est moi Postface de Françoise Lefèvre L ICONOCLASTE I BIG BANG Des chiffres et des lettres dans les étoiles Je m appelle Julien. Julien Hugo Sylvestre Horiot, mais on m appelle

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l enseignant. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l enseignant. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l enseignant Mai 2007 Cahier de l enseignant 1 / 14 Présentation de l expérimentation : Puisque la version bêta du logiciel de

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable»

LEARNING BY EAR. «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» LEARNING BY EAR «Les personnes handicapées en Afrique» EPISODE 4 : «Handicapé mais pas incapable» AUTEUR : Chrispin Mwakideu EDITEURS : Andrea Schmidt, Susanne Fuchs TRADUCTION : Aude Gensbittel Liste

Plus en détail

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?)

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?) Université d accueil : University of Leicester, Leicestershire, United Kingdom Semestre/Année de séjour : 2008-2009 Domaine d études : Histoire-Anglais L accueil : MON EXPERIENCE Quelle impression avez-vous

Plus en détail

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard Mise en œuvre AUTOUR D UN AUTEUR CYCLE 2 et 3 Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard GÉNÉRAUX Découvrir l œuvre d un auteur ou d un auteur illustrateur. Découvrir le plaisir de fouiller,

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque:

Le guide s articule autour de quatre thèmes, qui sont incontournables pour bien documenter une situation d aliénation parentale ou de risque: GUIDE D ENTREVUE TROUSSE DE SOUTIEN À L ÉVALUATION DU RISQUE D ALIÉNATION PARENTALE Véronique Lachance Marie-Hélène Gagné Ce guide d entrevue a été conçu pour vous aider à documenter les situations familiales

Plus en détail

Les transports en commun Vocabulaire Mots 1

Les transports en commun Vocabulaire Mots 1 CHAPITRE 10 NOM DATE 1 Les transports en commun Vocabulaire Mots 1 1 Dans la station de métro Répondez d après le dessin. 1 Où les voyageurs font-ils la queue? Ils font la queue au guichet. 2 Qu est-ce

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté

Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Chapitre 7 Problèmes de rejet, de confiance, d intimité et de loyauté Il y a en moi un désir profond d avoir une relation longue et pleine de sens avec quelqu un, mais cela me fait peur, parce que si vous

Plus en détail

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A1.1. Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A1.1. Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Diplôme d études en langue française Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Transcription des documents audio Épreuves collectives Durée Note sur Compréhension de l oral Réponse

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Mitraillage publicitaire Séance 1

Mitraillage publicitaire Séance 1 Fiche pédagogique Thème : Choix et autonomie Niveau : Ecole (CM 1 et 2), Collège, lycée Durée : 50 Mitraillage publicitaire Séance 1 Personnes ressources : Infirmier scolaire, documentaliste, professeur

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

SITUATION INTÉGRÉE. 3 e ANNÉE

SITUATION INTÉGRÉE. 3 e ANNÉE SITUATION INTÉGRÉE 3 e ANNÉE Situation intégrée 3 e année Intégration : Français, sciences humaines, techniques de réflexion et technologie Thème : Comment vivent les gens dans ton quartier PRÉACTIVITÉ

Plus en détail

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal

Alex Beaupain. Chanson. Plus de peur que de mal Chanson Alex Beaupain Plus de peur que de mal Au premier toboggan 1 Déjà tu savais bien Les risques que l on prend Les paris 2 que l on tient Voler chez le marchand À vélo sans les mains Tirer 3 sur cette

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes

Ministère des Affaires étrangères et européennes Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Regards VI, DVD 1 Découverte de la France et des Français Réalisation Isabelle Barrière, Thomas Sorin

Plus en détail

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE

REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES DANS L'AUDIOVISUEL REPRÉSENTATIONS SEXUÉES ET STÉRÉOTYPES DANS L IMAGE PUBLICITÉ HSBC FICHE EXERCICE // PUBLICITÉ / 9-13 ANS OBJECTIF

Plus en détail

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme

Florence Delorme. Le Secret du Poids. Éditions Delorme Florence Delorme Le Secret du Poids Éditions Delorme www.lesecretdupoids.com Florence Delorme, Éditions Delorme, Paris, 2012. "À toutes les filles, je vous dédie mon livre et ma méthode". 6 Introduction

Plus en détail

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique.

Objectif (socio-) linguistique : enrichir le vocabulaire lié à l espace, le lexique lié à l apparence physique. Atomic Betty Thème Jeunesse Concept Cette série de dessins animés présente les aventures de Betty, une super héroïne qui sauve la galaxie et ses habitants des pires dangers qui la menacent. Quand la sonnerie

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite

PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite NOM: PRÉNOM: FACULTÉ: D.N.I: PROBA/MODELO DE FRANCÉS PARA CANDIDATOS ÁS BOLSAS SÓCRATES-ERASMUS PREMIÈRE PARTIE TEST LINGUISTIQUE: 60 QUESTIONS Grammaire, Lexique, Compréhension écrite COCHEZ LA RÉPONSE

Plus en détail

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention

JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention Dossier de presse JUMELAGE DES COLLEGES LE GRAND MEAULNES (BOURGES) ET RAMLA (GAZA) Signature officielle de la convention HOTEL DU DEPARTEMENT PLACE MARCEL PLAISANT 18023 BOURGES CEDEX www.cg18.fr fil

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

BMS Bern Aufnahmeprüfung 2004. Nom: Numéro : Compréhension et grammaire Points :

BMS Bern Aufnahmeprüfung 2004. Nom: Numéro : Compréhension et grammaire Points : BMS Bern Aufnahmeprüfung 2004 Französisch Zeit: 45 Minuten Alle Abteilungen Nom: Numéro : Compréhension et grammaire Points : I. Compréhension Tout le monde à pied ou à vélo! Le 22 septembre, marchez,

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale

Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale 19 juin 2008 Programme internet de traitement du jeu excessif Partie cognitivo-comportementale Dr. Ariane Zermatten Dr. Christian Osiek Dr. Françoise Jermann Dr. Yasser Khazaal Dr. Guido Bondolfi Pourquoi

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr

Test à envoyer par e-mail à l adresse suivante pedagogie@lyon-bleu.fr Voici les conditions idéales pour faire le test : 60 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûr(e). Ne devinez pas. pas de dictionnaire, ni de livre de grammaire, ni d'aide extérieure

Plus en détail

Interview de Laurent Gaudé par les élèves des classes Littérature & Société et Première 102

Interview de Laurent Gaudé par les élèves des classes Littérature & Société et Première 102 Les rencontres du CDI Laurent Gaudé Novembre 2012 Interview de Laurent Gaudé par les élèves des classes Littérature & Société et Première 102 Pour commencer je voulais vous dire que j ai écrit ce livre

Plus en détail

Suggestions d activités de développement spirituel

Suggestions d activités de développement spirituel Suggestions d activités de développement spirituel Le leadership : Suggestion de jeux avant d entamer la discussion : Le chef d orchestre : Un enfant sort de la salle ou on le couvre les yeux pendant un

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

1 Notion de phrase. La subordonnée relative est une expansion du GN ou du pronom. GN sub. rel. Le professeur parle des livres [qu il a lus].

1 Notion de phrase. La subordonnée relative est une expansion du GN ou du pronom. GN sub. rel. Le professeur parle des livres [qu il a lus]. RELATIVE MATÉRIEL POUR ALLOPHONES 1 Notion de phrase Subordonnée relative La subordonnée relative est une expansion du GN ou du pronom. GN sub. rel. Le professeur parle des livres [qu il a lus]. Pron sub.

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Mon quartier est un monde

Mon quartier est un monde Mon quartier est un monde 3 1. Promotion Complétez ces annonces avec l article qui convient. Paris Plage ouvre... Paris Plage reprend ses quartiers sur quais de Seine. Cette année, il y a : concerts, cours

Plus en détail

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE :

LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : LE VOL DU P.C. FEUILLES DE PASSATION NOM : PRENOM : DDN : DATE DE L EXAMEN : AGE : Observations : Attention : toutes les consignes peuvent être adaptées dans leur formulation, pour permettre au sujet qui

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Retrouver sa JOIE DE VIVRE et RECONSTRUIRE SA VIE

Retrouver sa JOIE DE VIVRE et RECONSTRUIRE SA VIE Retrouver sa JOIE DE VIVRE et RECONSTRUIRE SA VIE après une SÉPARATION Premier pas vers la guérison Marie-Soleil Cordeau Coach en bien-être amoureux «Le bien-être amoureux est à la portée de tous. Ça commence

Plus en détail