INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015"

Transcription

1 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015

2 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé de 2,3 points, passant de 75,1 au printemps 2015 à 72,8 à l automne S il s agit d une troisième baisse consécutive depuis le printemps 2014, ce résultat demeure en accord avec la moyenne des dix dernières années. Cette baisse vient surtout de ce qu une plus grande proportion des répondants portent un regard moins optimiste sur l évolution des occasions d affaires internationales et des ventes sur le marché intérieur, et envisagent avec moins de confiance la conjoncture économique mondiale. Principaux constats Plus d un quart (27 %) des répondants s attendent à une dégradation de la conjoncture économique mondiale au cours des six prochains mois, comparativement à 19 % au printemps 2015, une hausse probablement attribuable à la forte volatilité observée sur les marchés mondiaux au cours de la période du sondage. De ces répondants, 31 % ont cité une inquiétude grandissante à l égard des économies émergentes (Brésil, Russie, Inde, Chine, etc.) comme premier motif de préoccupation. Malgré ce pessimisme croissant, près de deux répondants sur trois (62 %) s attendent à ce que leurs ventes à l exportation augmentent au cours des six prochains mois. De ce nombre, 15 % attribuent principalement leur optimisme à la mise au point de nouveaux produits et services, et 13 % à la plus forte demande dont font l objet leurs produits. La majorité des répondants (61 %) sont d avis que la chute du dollar canadien a des répercussions positives sur leurs ventes à l exportation, plus d un tiers (34 %) affirmant qu elle leur permet d offrir leurs produits à plus bas prix. Si le huard devait se maintenir au cours moyen observé pendant la période du sondage au cours des deux prochaines années, 56 % des répondants pensent que leurs ventes à l exportation augmenteraient, tandis que 36 % pensent qu ils investiraient davantage à l étranger.

3 TABLE DES MATIÈRES À propos du sondage 2 Aperçu 2 Perspectives des six prochains mois : l ICC par élément 3 L ICC par taille de l entreprise, par secteur et par région 5 Les marchés internationaux 6 Le dollar canadien 7 La main-d œuvre 8 L investissement direct canadien à l étranger 8 Conclusion 8

4 À PROPOS DU SONDAGE Le sondage sur l indice de confiance commerciale (ICC), qui est réalisé deux fois l an depuis 1999, sert à prendre le pouls des exportateurs canadiens et à connaître leurs attentes par rapport aux occasions d affaires internationales au cours des six prochains mois. Il s agit d un indice composite reposant sur les réponses à des questions concernant cinq éléments : les ventes sur le marché intérieur; les ventes à l exportation; la conjoncture économique nationale; la conjoncture économique mondiale; les occasions d affaires internationales. L ICC de l automne 2015 repose sur les 735 réponses à un sondage téléphonique réalisé entre le 15 septembre et le 5 octobre 2015 (sur un échantillon de exportateurs canadiens). APERÇU Graphique 1. Évolution de l indice de confiance commerciale (du printemps 1999 à l automne 2015) ,3 82,3 82, ,8 70,6 80,3 76,1 73,3 75,0 74,8 70,6 73,7 71,7 70,7 72,9 71,4 67,4 68,5 77,4 78,8 74,1 76,2 75,9 70,7 77,2 75,8 75,4 75,1 72,6 72, ,7 66,1 67, ,0 55 printemps 1999 automne 1999 printemps 2000 automne 2000 printemps 2001 automne 2001 printemps 2002 automne 2002 printemps 2003 automne 2003 printemps 2004 automne 2004 printemps 2005 automne 2005 printemps 2006 automne 2006 printemps 2007 automne 2007 printemps 2008 automne 2008 printemps 2009 automne 2009 printemps 2010 automne 2010 printemps 2011 automne 2011 printemps 2012 automne 2012 printemps 2013 automne 2013 printemps 2014 automne 2014 printemps 2015 automne

5 PERSPECTIVES DES SIX PROCHAINS MOIS : L ICC PAR ÉLÉMENT En général, les attentes des répondants quant au maintien ou à l amélioration de la conjoncture sont demeurées très élevées pour l ensemble des éléments de l ICC à l automne 2015, particulièrement en ce qui concerne les ventes à l exportation. En effet, 94 % des répondants croient que leurs ventes à l exportation demeureront stables ou augmenteront. Les répondants sont aussi très optimistes à propos des occasions d affaires internationales, 91 % entretenant des attentes neutres ou favorables. C est à l égard de la conjoncture économique mondiale que les attentes étaient les moins élevées : la part des répondants entretenant des attentes neutres ou favorables a été ramenée à 73 %, contre 81 % au printemps Graphique 2. Proportion des exportateurs tablant sur un maintien ou une amélioration au cours des six prochains mois 100 % 75 % 95 % 94 % 94 % 91 % 81 % 73 % 91 % 86 % 73 % 75 % 50 % 25 % 0 % Ventes à l exportation Occasions d affaires internationales Conjoncture économique mondiale Ventes sur le marché intérieur Conjoncture économique nationale printemps 2015 automne 2015 La majorité des répondants (62 %) s attendent à ce que leurs ventes à l exportation augmentent au cours des six prochains mois, soit presque autant qu au printemps 2015 (63 %). Parmi ces répondants, 15 % citent la mise au point de nouveaux produits ou services comme première source d optimisme, suivie de près par la plus forte demande dont font l objet leurs produits, la conquête de nouveaux clients ou l obtention de nouveaux contrats, et l accroissement de leurs activités de marketing et de publicité (13 % pour chacun de ces facteurs). Seulement 6 % des répondants anticipent un recul de leurs ventes à l exportation, un résultat semblable au taux de 5 % enregistré au printemps Le caractère saisonnier des activités ou de la demande a été cité par 19 % de ces répondants, un facteur qui n avait pas été mentionné lors du sondage précédent. Quarante pour cent des répondants croient que les occasions d affaires internationales s amélioreront au cours des six prochains mois, contre 45 % au printemps Seulement 9 % des répondants prévoient une détérioration de ces occasions, soit une légère hausse par rapport au taux de 6 % enregistré au sondage précédent. Parmi ceux qui s attendent à une amélioration, 52 % ont invoqué la faiblesse du dollar canadien comme première justification, la même proportion qu au printemps

6 Les répondants sont préoccupés par la conjoncture économique mondiale. Plus d un quart (27 %) s attendent à une dégradation au cours des six prochains mois, comparativement à 19 % au printemps De ce nombre, 31 % ont cité la conjoncture des économies émergente (Brésil, Russie, Inde, Chine, etc.) comme premier motif de préoccupation, tandis qu ils n étaient que 2 % au printemps L instabilité de l économie mondiale a également été mentionnée par 25 % de ces répondants, une baisse par rapport au taux de 57 % enregistré au printemps Seulement 12 % des répondants croient que la conjoncture économique s améliorera, contre 20 % au printemps Parmi les répondants ayant un regard optimiste, la plupart ont cité l amélioration de l économie américaine comme principale raison, même s ils n ont été que 25 % à le faire (comparativement à 40 % au sondage précédent). De ce nombre, près d un répondant sur cinq (19 %) a invoqué un sentiment d espoir ou d optimisme général, une réponse qui n avait pas du tout été donnée au printemps Environ deux répondants sur cinq (42 %) s attendent à ce que leurs ventes sur le marché intérieur augmentent au cours des six prochains mois, contre 48 % au printemps Parmi ces répondants, 17 % ont attribué leur optimisme à la mise au point de nouveaux produits ou services, et 15 % à la conquête de nouveaux clients ou l obtention de nouveaux contrats. Parmi les répondants qui prévoient une baisse de leurs ventes sur le marché intérieur (14 %), 22 % ont cité le caractère saisonnier des activités ou de la demande comme principale raison (comparativement à 6 % au printemps 2015), tandis que 13 % ont mentionné le prix du pétrole et du gaz naturel (contre 26 % au printemps 2015). Dans l ensemble, les attentes à l égard de la conjoncture économique nationale restent relativement inchangées par rapport au printemps Le quart (25 %) des répondants s attendent à une dégradation de la conjoncture au cours du prochain semestre, soit un peu moins qu au printemps 2015, où ils étaient 27 %. Pour 34 % de ces répondants, le ralentissement de l industrie pétrolière et gazière est le principal motif étayant ces perspectives négatives, une baisse importante en comparaison du taux de 64 % enregistré au printemps La proportion de répondants qui croient que la conjoncture s améliorera est pratiquement la même qu au sondage précédent : 16 % à l automne 2015, en comparaison de 15 % au printemps

7 L ICC PAR TAILLE DE L ENTREPRISE, PAR SECTEUR ET PAR RÉGION À l automne 2015, la confiance a diminué chez les entreprises de toutes tailles, en particulier les petits exportateurs, dont l ICC a chuté de 3,1 points pour atteindre 72,8 (contre 75,9 au printemps 2015). Cette baisse est surtout attribuable à l assombrissement des perspectives économiques mondiales. Graphique 3. L ICC selon la taille de l entreprise ,1 72,8 75,9 72,8 75,2 73,6 70,6 70, ICC Petites Moyennes Grandes printemps 2015 automne 2015 La confiance est en déclin dans tous les secteurs. L ICC le plus élevé (74,4 points) a été obtenu dans le secteur de l industrie légère, tandis que le plus faible est demeuré du côté des industries extractives, passé de 69,3 au printemps 2015 à 66,5 à l automne La baisse la plus marquée par rapport au sondage précédent a été enregistrée dans le secteur des transports, où l indice a chuté à 69,2 (comparativement à 75,9), surtout en raison des attentes négatives envers la conjoncture économique nationale et mondiale. Graphique 4. L ICC par secteur ,1 72,8 69,3 66,5 76,2 73,5 78,3 72,8 74,7 74,4 73,8 70,0 75,9 69, ICC Industries extractives Technologies de l information et des communications Infrastructure et environnement Industrie légère Ressources Transport printemps 2015 automne Les critères retenus pour le classement des entreprises par taille reposent sur le chiffre d affaires annuel : petites entreprises moins de 10 millions de dollars; moyennes entreprises de 10 à 50 millions de dollars; et grandes entreprises plus de 50 millions de dollars. 5

8 La confiance a diminué ou est demeurée stable dans toutes les régions du Canada. Elle est à son plus haut en Ontario (74,0, contre 76,2 au printemps 2015) et à son plus bas au Québec et dans les provinces de l Ouest (71,6 pour les deux). C est également au Québec que la plus forte baisse est survenue depuis le dernier sondage, soit 5,6 points, un résultat qui s explique principalement par le pessimisme accru à l égard de la conjoncture économique nationale et mondiale. Graphique 5. L ICC par région ,1 72,8 71,6 71,6 76,2 74,0 77,2 71,6 74,7 73, ICC Ouest Ontario Québec Atlantique printemps 2015 automne 2015 LES MARCHÉS INTERNATIONAUX Les États-Unis demeurent la première destination des entreprises exportatrices, puisque 84 % d entre elles y vendent leurs produits et services. De ce nombre, près de la moitié (47 %) ont signalé une hausse des commandes de la part de clients américains au cours des six derniers mois. Parmi les autres destinations des exportations, on compte la Chine (18 %), le Royaume-Uni (17 %), l Australie (13 %) et l Allemagne (13 %). La plupart des répondants demeurent confiants vis-à-vis du marché européen; la vaste majorité (82 %) de ceux qui font actuellement affaire en Europe indiquent que leurs ventes à l exportation ont augmenté ou sont restées stables au cours des six derniers mois. Trente-huit pour cent des répondants ont commencé à exporter vers de nouveaux pays au cours des deux dernières années, contre 42 % au printemps Les États-Unis demeurent la destination numéro un (mentionnée par 20 % de ces répondants), suivis de la Chine (12 %), du Royaume-Uni (10 %) et de l Australie (9 %) soit les mêmes pays qu au printemps Interrogés sur les grands défis que présente l exportation vers de nouveaux marchés, 12 % des répondants ont cité les difficultés à obtenir du soutien financier, et 11 % la législation et la réglementation locales. 6

9 En outre, une faible majorité (51 %) des répondants envisagent d exporter vers de nouveaux pays au cours des deux prochaines années, soit une baisse par rapport aux 58 % obtenus au printemps L Allemagne figure en tête de liste des destinations prévues (mentionnée par 11 % de ces répondants), suivie du Royaume-Uni (10 %), de la Chine (10 %) et du Mexique (9 %). Des 41 % de répondants qui n envisagent pas d exporter vers de nouveaux marchés au cours des deux prochaines années, 17 % affirment que leurs activités ou produits ne conviennent pas aux marchés étrangers. Graphique 6. Entreprises exportant vers de nouveaux pays ou envisageant de le faire 100 % 75 % 58 % 50 % 42 % 38 % 51 % 25 % 0 % Ayant commencé à exporter vers de nouveaux marchés au cours des deux dernières années Envisageant d exporter vers de nouveaux marchés au cours des deux prochaines années printemps 2015 automne 2015 Enfin, l intensité des exportations a augmenté, 45 % des répondants indiquant que plus de la moitié de leur chiffre d affaires total est généré à l étranger, une hausse par rapport au taux de 42 % enregistré au printemps LE DOLLAR CANADIEN Près des deux tiers (61 %) des répondants croient que la faiblesse du dollar canadien, qui a oscillé en moyenne autour de 75,4 cents par rapport au dollar américain durant la période du sondage, a eu un effet positif sur leurs ventes à l exportation. De ces répondants, 34 % affirment que cette faiblesse est avantageuse parce qu elle leur permet d offrir leurs produits à des prix moindres. Plus de la moitié (52 %) des répondants estiment qu un huard faible est très important pour affronter la concurrence sur les marchés étrangers, un taux identique à celui obtenu au printemps Si le dollar canadien devait se maintenir au cours moyen observé durant la période du sondage pendant les deux prochaines années, 56 % des répondants croient que leurs ventes à l exportation augmenteraient, tandis que 36 % croient qu ils investiraient davantage à l étranger. Seulement 8 % des répondants sont d avis que la volatilité des autres monnaies nuit à leurs ventes à l exportation. 7

10 LA MAIN-D ŒUVRE Comme en font état les sondages précédents, les répondants souhaitent embaucher, mais ont du mal à accéder à la main-d œuvre recherchée. Plus d un tiers (36 %) s attendent à devoir embaucher davantage au cours des six prochains mois, mais pour la majorité (72 %), il est de moyennement à très difficile de trouver de la main-d œuvre qualifiée. L INVESTISSEMENT DIRECT CANADIEN À L ÉTRANGER Le quart (25 %) des répondants ont déjà investi à l étranger ou envisagent de le faire, tandis qu ils étaient 31 % au printemps Parmi ceux qui investissent déjà à l étranger, 15 % déclarent le faire pour se rapprocher de leurs clients ou partenaires, 15 % pour gagner en efficacité ou réduire leurs coûts, et 15 % pour augmenter leur taux de pénétration des marchés. Les plus grands obstacles aux investissements à l étranger sont les taux de change (cités par 16 % des répondants) et le manque de capitaux ou de financement (12 %). Les 75 % de répondants n envisageant pas d investir à l étranger ont invoqué essentiellement les mêmes motifs qu au sondage précédent : 23 % déclarent qu ils n en ressentent pas le besoin, et 18 % affirment qu ils ne le font pas en raison de la faible taille de leur entreprise ou de ressources insuffisantes. CONCLUSION Si la confiance commerciale globale a fléchi pour une troisième période consécutive à l automne 2015, elle demeure supérieure à la moyenne des dix dernières années. Cette baisse vient surtout d une perception moins positive de l évolution des occasions d affaires internationales et des ventes sur le marché intérieur ainsi que d un recul de la confiance à l égard de la conjoncture économique mondiale. Même si plus du quart des répondants s attendent à une dégradation de la conjoncture économique mondiale au cours des six prochains mois (un résultat probablement attribuable à la forte volatilité des marchés observée au cours de la période du sondage), près de deux répondants sur trois s attendent tout de même à ce que leurs ventes à l exportation augmentent. La faiblesse du huard continue d avoir un effet positif sur les ventes à l exportation de la majorité des répondants, plus de la moitié d entre eux considérant ce facteur comme très important pour affronter la concurrence sur les marchés étrangers. 8

11 Pour tout renseignement, visitez edc.ca This document is also available in English. EDC est propriétaire de marques de commerce et de marques officielles. Toute utilisation d une marque de commerce ou d une marque officielle d EDC sans sa permission écrite est strictement interdite. Toutes les autres marques de commerce figurant dans ce document appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Les renseignements présentés peuvent être modifiés sans préavis. EDC n assume aucune responsabilité en cas d inexactitudes dans le présent document. Exportation et développement Canada, Tous droits réservés.

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs de l Ontario Le 23 octobre 2001 TABLE DES

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants :

Cette nouvelle édition met en évidence les enseignements suivants : 7 ème baromètre annuel Energie-Info sur l ouverture des marchés, réalisé par le médiateur national de l énergie et la Commission de régulation de l énergie. Enquête réalisée par l institut CSA du 5 au

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 11 - Janvier Edition Lyon Rhône LEGER REGAIN D ACTIVITE EN DEBUT D ANNEE Au cours des derniers mois de l année, le niveau d activité

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Droits de la personne et dignité humaine Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement

Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Plus de la moitié des exportations de marchandises des économies en développement sont destinées à d autres économies en développement Exportations des pays en développement, 2013 Pays de destination Vers

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015

LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT. Bilan des immatriculations / radiations d entreprises artisanales du 01/07/2015 au 31/12/2015 n 8 - JANVIER 216 LES CHIFFRES CLÉS DE L ARTISANAT 24 58 c est * le nombre d entreprises 25 inscrites au Répertoire des métiers de l Essonne fin décembre. dirigeants d entreprise artisanale ont été interrogés

Plus en détail

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER

2016 APERÇU DU MARCHÉ RÉSIDENTIEL DE L IMMOBILIER 2016 APERÇU DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL TABLE DES MATIÈRES 3 4 8 Aperçu national QUÉBEC 4 Grand MONTRÉAL 6 VILLE DE QUÉBEC Personnes-ressources Aperçu National En 2015, LES MARCHÉS DE l HABITATION

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

1 La prospérité économique et le défi de la productivité

1 La prospérité économique et le défi de la productivité ISSN 178-918 Volume 1, numéro 6 27 février 2 Productivité du travail au Une faible croissance qui nuit à la prospérité des Québécois Sommaire 1. La prospérité économique future du dépendra en grande partie

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Canada-Afrique du Sud

Canada-Afrique du Sud Canada-Afrique du Sud Publication n o 2014-43-F Le 12 juin 2014 Michaël Lambert-Racine Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises 07T4 08T1 08T2 08T3 08T4 09T1 09T2 09T3 09T4 10T1 10T2 10T3 10T4 11T1 11T2 11T3 11T4 12T1 12T2 12T3 12T4 13T1 13T2 Indice = 100 Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE

SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE SONDAGE DE CBC/RADIO-CANADA AUPRÈS DES PARTIES INTÉRESSÉES 2013 FAITS SAILLANTS DE LA RECHERCHE Ce rapport sommaire présente quelques-uns des résultats du sondage en ligne mené par Phoenix SPI auprès des

Plus en détail

II. Commerce des marchandises

II. Commerce des marchandises II. Commerce des marchandises En 2012, le commerce mondial des marchandises a augmenté de 2 pour cent en volume dans le contexte d une faible demande mondiale et d une baisse des prix. Cela est beaucoup

Plus en détail

Secrets de la réussite des PME

Secrets de la réussite des PME Secrets de la réussite des PME Avril 2015 Si vous êtes l un des nombreux propriétaires de PME qui cherchent des façons d accroître leur profit, le moment est peut-être idéal pour croître. Un récent sondage

Plus en détail

Divergences sectorielles

Divergences sectorielles Octobre 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 373 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise

Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Les patrons de PME, leur entreprise et la crise Enquête réalisée auprès des dirigeants de PME de à 00 salariés Avril 200 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : CGPME / KPMG Echantillon

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN

TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN TENDANCES RÉGIONALES RÉGION LIMOUSIN Août 29 Tous les commentaires s'appliquent à des données corrigées des variations saisonnières. LIMOUSIN Tendances régionales Août 29 Page 1 sur 8 Vue d ensemble de

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 La présente publication expose en détail les caractéristiques des voyages en provenance

Plus en détail

Le marché de la profession comptable

Le marché de la profession comptable DOSSIER Le marché de la profession comptable NOVEMbre 2010 Sic 290 15 DOSSIER Les perspectives de développement de la profession passent plus par l élargissement des missions aux clients actuels que par

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC

Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC Création et vérification d une base de données sur les entreprises de crédit-bail dans le cadre de la LFPEC Rapport présenté à Industrie Canada Avril 2001 Compas Inc. Multi-Audience Research Ottawa et

Plus en détail

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008

RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre 2008 La politique provinciale RAPPORT D ANALYSE Diffusion : 10-11 novembre Méthodologie Ce sondage Léger Marketing a été effectué par téléphone auprès de 1 001 Québécois et Québécoises, du 7 au 9 novembre.

Plus en détail

Canada-Pérou. Michaël Lambert-Racine Daniel Benatuil. Publication n o 2014-50-F Le 13 juin 2014

Canada-Pérou. Michaël Lambert-Racine Daniel Benatuil. Publication n o 2014-50-F Le 13 juin 2014 Canada-Pérou Publication n o 2014-50-F Le 13 juin 2014 Michaël Lambert-Racine Daniel Benatuil Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche

Plus en détail

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion

Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Canada s Social Contract: Evidence from Public Opinion Matthew Mendelsohn Résumé Document de recherche n P 01 Réseau de la participation publique Disponible uniquement en anglais à partir du site www.cprn.org

Plus en détail

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne

Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Sondage réalisé par American Express MD auprès des entreprises de taille moyenne Les décideurs financiers des entreprises de taille moyenne du Canada ont un point de vue éclairé quant à la conjoncture

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête du printemps 2015 Vol. 12.1 6 avril 2015 L enquête menée ce printemps fait ressortir que la baisse des prix du pétrole continue d assombrir

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien Enquête sur la consommation industrielle d énergie (CIE) Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien de 1995 à 2011 Enquête sur la consommation industrielle d

Plus en détail

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009

FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY INTRODUCTION. Mars 2009 FRANCE HOTEL MARKET SENTIMENT SURVEY Mars 2009 REPARTITION DES REPONDANTS EN % INTRODUCTION 4,1% 7,3% 5,7% PAR REGION 13,8% 14,6% L étude Horwath HTL Global Hotel Market Sentiment Survey a été lancée afin

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes

DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes DOCUMENT D INFORMATION Les populations et leur environnement naturel Sondage national auprès des Canadiens et des Canadiennes Commandé par la Fondation Pierre Elliott Trudeau en collaboration avec l Université

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l hiver 213-214 Vol. 1.4 13 janvier 214 Des signaux positifs ressortent de l enquête menée cet hiver, notamment en ce qui concerne

Plus en détail

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-40F Le 4 juin 2004 Pendant la majeure partie du XX e siècle,

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats

LE FINANCEMENT DES PME ET TPE. Synthèse des résultats LE FINANCEMENT DES PME ET TPE Synthèse des résultats Le 17 décembre 2007 I- Les besoins de financement des PME et TPE Les besoins de financement des PME et TPE varient fortement en fonction de la taille

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES

ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES ENQUÊTE 2013 AUPRÈS DES EMPRUNTEURS HYPOTHÉCAIRES La clé qui ouvre de nouvelles portes AU CŒUR DE L HABITATION Principales constatations de l Enquête 2013 auprès des emprunteurs hypothécaires Lorsqu ils

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

information aux médias

information aux médias Marche des affaires au 3 e trimestre 213 Réserves de travail à un niveau record Les réserves de travail des bureaux d étude ont continué à augmenter et se montent désormais à plus d une année. C est l

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Résultats attendus et indicateurs

Résultats attendus et indicateurs ANNEXE I Résultats attendus et indicateurs Les indicateurs que la SCHL utilise en ce moment pour valider les résultats attendus de ses activités sont présentés ci-dessous. Ils sont en grande partie basés

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ

FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ FLEXIBILITÉ ACCRUE ET FORMATION CONTINUE : LES PRÉALABLES POUR UN MARCHÉ DU TRAVAIL ÉQUILIBRÉ COMMENTAIRES DU CONSEIL DU PATRONAT DU QUÉBEC PRÉSENTÉS AU COMITÉ D EXPERTS SUR LES BESOINS DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

PME Wallonie-Bruxelles

PME Wallonie-Bruxelles UCM National asbl Situation au 2 e trimestre 2015 PME Wallonie-Bruxelles Charlie TCHINDA Economiste - Statisticien Ce "baromètre" est réalisé chaque trimestre, sur base des réponses d un panel d indépendants

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel

Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Desjardins, Capital régional et coopératif Lévis 4 novembre 2015 Les entreprises de Chaudière-Appalaches dans le contexte économique actuel Joëlle Noreau Économiste principale Mouvement Desjardins 1. Quel

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information L étude Choix concurrentiels compare les coûts d exploitation d une entreprise et d autres facteurs de compétitivité dans plus de 100 villes de 10 pays. Cette étude aide les entreprises

Plus en détail

Perception du travail temporaire et du management de transition dans le monde

Perception du travail temporaire et du management de transition dans le monde Perception du travail temporaire et du management de transition dans le monde Perceptions, pratiques et tendances dans 17 pays Une étude internationale de Étude internationale 2 Étude internationale SOMMAIRE

Plus en détail

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014

Tendances des négociations collectives au Canada, 1984-2014 Tendances des négociations collectives au Canada, 19-1 Introduction Ce rapport présente certaines des principales tendances observées au cours des trois dernières décennies dans les négociations collectives

Plus en détail

L activité physique au Canada

L activité physique au Canada Progrès en Prévention ISSN 1205-7037 L activité physique au Canada Selon les résultats du Sondage indicateur de l activité physique en 1995, près de 20 % des adultes au Canada sont suffisamment pour en

Plus en détail

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011

Canada-Mexique. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Canada-Mexique Publication n o 2011-136-F Le 15 novembre 2011 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE

NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE NOTE DE CONJONCTURE DES CCI D AQUITAINE METHODOLOGIE D ENQUETE Ressenti des chefs d entreprise sur le 2 nd semestre 2013 et perspectives pour le semestre à venir Enquête réalisée en collaboration avec

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien

Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien LES CANADIENS ET LA CITOYENNETÉ Le premier sondage national sur ce que cela signifie d être un citoyen canadien RAPPORT DE SYNTHÈSE CONTEXTE L Institut Environics, en partenariat avec l Institut pour la

Plus en détail

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels Montie Brewer, président et chef de la direction Joshua Koshy, vice-président général et chef des Affaires financières 1 6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2013 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2013 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2013 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME

BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME pour BAROMETRE SUR LE FINANCEMENT ET L ACCES AU CREDIT DES PME - Vague 2 - Juin 2009 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores

CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores CHAPITRE 9 Le management à la japonaise : au-delà des mythes et des folklores Page 336 TABLEAU 9-1 Une appréciation de la performance économique du Japon Accroissement du volume du PIB Accroissement du

Plus en détail

ENQUÊTE ANNUELLE SUR LA MARCHE DES AFFAIRES SUISSES EN CHINE

ENQUÊTE ANNUELLE SUR LA MARCHE DES AFFAIRES SUISSES EN CHINE C O M M U N I Q U É ENQUÊTE ANNUELLE SUR LA MARCHE DES AFFAIRES SUISSES EN CHINE Malgré une croissance ralentie, la Chine est un pays de plus en plus attrayant pour les entreprises suisses L année du Mouton

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

Etude. Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir. (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas,

Etude. Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir. (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Etude Fidélisation des salariés : les clés pour l avenir Etude internationale menée auprès de 2 627 DRH de huit pays (France, Allemagne, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Grande-, ) mai 2002 Contact :

Plus en détail

Canada-Australie. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-25-F Le 25 mai 2011

Canada-Australie. Alexandre Gauthier* Katie Meredith. Publication n o 2011-25-F Le 25 mai 2011 Canada-Australie Publication n o 211-25-F Le 25 mai 211 Alexandre Gauthier* Katie Meredith Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE

ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE ATTENTES ET DEMANDES DU GRAND PUBLIC VIS A VIS DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN REGION CENTRE Synthèse des principaux résultats Conseil Régional du Centre Septembre 2003 BVA OPINION 191 avenue du Général

Plus en détail

Voyages & Notes de Frais Étude KDS 2010. Automne 2010. Contenu par : KDS Téléphone: +33 (1) 46 29 33 80 www.kds.com

Voyages & Notes de Frais Étude KDS 2010. Automne 2010. Contenu par : KDS Téléphone: +33 (1) 46 29 33 80 www.kds.com Voyages & Notes de Frais Étude KDS 2010 Automne 2010 Contenu par : KDS Téléphone: +33 (1) 46 29 33 80 www.kds.com Verbatim... «Les voyages et les notes de frais sont des tâches ennuyantes, incohérentes

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER COMMENTAIRE Services économiques TD 13 février 13 LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 1, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER Faits saillants En 1, la dette des ménages canadiens

Plus en détail

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi

Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi Paris, 15 mars 2012 Le moral se consolide chez les dirigeants de PME/ETI qui souhaitent des réformes pour favoriser l emploi La Banque Palatine, Banque des moyennes entreprises et des ETI au sein du Groupe

Plus en détail

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER

PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER PROTÉGEZ VOS VENTES À L ÉTRANGER Lorsque vous savez combien rapporteront vos ventes à l étranger, il est difficile d imaginer comment votre entreprise a pu se passer de tels revenus. Grâce aux solutions

Plus en détail

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Entreprises. Août 2003

Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE. Constats. Entreprises. Août 2003 Faits saillants INDICE CPQ-LÉGER MARKETING DE CONFIANCE DANS L ÉCONOMIE QUÉBÉCOISE Août 2003 Constats L indice CPQ-Léger Marketing de confiance des consommateurs et des entreprises dans l économie québécoise

Plus en détail

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création.

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création. n 182 - mai 2016 L économie en Île-de-France Enjeux Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création En 2013, hors statut de l auto-entrepreneur, les trois

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition

Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier. 5 mai 2015 Deuxième édition Le baromètre Crédit Foncier/CSA sur le moral des professionnels de l immobilier 5 mai 2015 Deuxième édition Sommaire Méthodologie du baromètre En synthèse 1. Bilan des quatre premiers mois de 2015 (janvier-avril

Plus en détail

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011 Canada-Suisse Publication n o 211-13-F Le 15 novembre 211 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires Canada-Suisse

Plus en détail

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE

RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 0 1 5 RAPPORT SUR LA CONFIANCE DES INVESTISSEURS DE PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE 2 Le premier rapport sur la confiance des investisseurs (fondé sur un sondage mené auprès de 1 502 Canadiens ayant au

Plus en détail