Annick LABONNE Institut de Formation en Masso-Kin CHU de Fort-de

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Annick LABONNE Institut de Formation en Masso-Kin CHU de Fort-de"

Transcription

1 LA MASSO-KINESITHERAPIE Annick LABONNE Institut de Formation en Masso-Kin Kinésith sithérapie CHU de Fort-de de-france

2 DEFINITION A l origine l il s agissait s de techniques de massage et de mobilisations actives et passives. Actuellement l article l R du Code de la santé publique la définit d ainsi : «La masso-kinésithérapie consiste en des actes réalisr alisés de façon manuelle ou instrumentale, notamment à des fins de réér ééducation, qui ont pour but de prévenir l altération des capacités s fonctionnelles, de concourir à leur maintien et, lorsqu elles sont altérées, de les rétablir ou d y d y suppléer. Ils sont adaptés à l évolution des sciences et techniques»

3 LA KINESITHERAPIE C est une activité paramédicale Elle s inscrit s dans le cadre des professions de santé Elle s adresse s à l homme à tous les âges de la vie, de la naissance à la fin de vie

4 Elle comporte deux aspects : Un aspect orienté vers les soins de bien être, de confort,domaine partagé avec d autres d professions ( esthéticienne, ticienne, sophrologue, coach sportif, kinésiologue ect..) Un aspect thérapeutique spécifique à la profession de masseur kinésith sithérapeute

5 HISTOIRE DE LA KINESITHERAPIE Au 19ème siècle dans la mouvance du courant hygiéniste des médecins, m des gymnastes se déclarent d convaincus de l intl intérêt en médecine m de l utilisation l des agents physiques dans le traitement de certaines maladies et tout particulièrement rement du massage et de la gymnastique ( aucune ingestion de produit)

6 Les massages et la gymnastique médicale m sont pratiqués s par des guérisseurs, des détenteurs d de dons, des rebouteux De façon empirique, sans aucun savoir scientifique

7 En 1892 la loi sur l exercice l médical m donne aux médecins m l exclusivité de la distribution des soins leurs permettant ainsi de contrôler ces pratiques En 1900 afin d accrod accroître leur légitimitl gitimité dans ce domaine, les médecins m pratiquant le massage et la gymnastique médicale se regroupent en une société savante : La société de kinésith sithérapie

8 Cette société réclame : La reconnaissance d une d nouvelle spécialit cialité Son enseignement par la faculté de médecinem La formation d aides d diplômés s qui pourront pratiquer le massage dans certains cas pathologiques bénins b sous la surveillance et la responsabilité du médecin m

9 Les écoles privées de massage poursuivent malgré tout leurs activités à condition qu elles soient dirigées par des médecins m, elles forment des masseurs non médecins entre autre des aveugles Création en 1906 à Paris d une d école destinées aux handicapés s visuels ( Valentin Haüy) par un médecin m atteint de cécitc cité

10 Afin de renforcer sa présence au sein du monde médical m la société de kinésith sithérapie s associe s à la société d électrothérapie rapie pour créer une nouvelle spécialisation médicale élargie regroupant l utilisation l de tous les agents physiques : LA PHYSIOTHERAPIE

11 Les médecins m séduits s par cette nouvelle spécialit cialité vont utiliser les différents agents physiques de façon systématique sur les maladies de toutes sortes L absence de fondements scientifiques convaincants, de pratiques stables, ne permet pas l enseignement l de la spécialit cialité à la faculté de médecine m

12 En 1915 est crée e une commission interministérielle rielle de rééducation pour organiser la prise en charge des blessés s de la guerre par la physiothérapie ( massage, électrothérapie rapie, hydrothérapie, rapie, mécanothm canothérapie) On assiste au développement d dans chaque région r de services de physiothérapie Mais il y a une pénurie p de masseurs et de médecins m compétents en physiothérapie par rapport aux nombre de blessés s, les soins sont réalisr alisés s par des aides bénévoles Devant l insuffisance l de moyens humains on privilégie la mécanothm canothérapie qui permet de faire travailler plusieurs blessés à la fois.

13 Le décret du 27 juin 1922 crée e un brevet de capacité professionnelle permettant de porter le titre d infirmier de l él état français ais En découlera d des diplômes d infirmiers d à spécialit cialités s : En 1924 diplôme d infirmier d masseur En 1926 diplôme de masseur aveugle Mais aucun diplôme d infirmier d masseur officiel ne sera délivrd livré car perdurent les écoles de massage qui délivrent des diplômes après s quelques semaines de formation

14 En 1937 est présent sentée e une proposition de loi sur la création d un d statut d auxiliaires d médicaux m Elle préconise que les praticiens ne peuvent exercer leur profession que sous contrôle médical m et ordonnance descriptive qualitative et quantitative. En 1942 parait le décret d instituant le diplôme de moniteur de gymnastique médicalem Le 15 janvier 1943 c est c la promulgation de la loi qui va réglementer l exercice l de la profession de masseur médical elle autorise les titulaires du brevet de capacité professionnelle à pratiquer sur ordonnance médicale m descriptive qualitative et quantitative l exercice l de la massothérapie

15 Loi du 15 janvier 1943 Elle va organiser les études, fixer leur durée à 2 ans, agréer les écoles, 9 autres écoles seront agrées dont 5 rattachées à la faculté de médecinem (Lille, Bordeaux, Lyon,Marseille,Nancy) Le programme définit d comprend: L Anatomie, la mécanique m articulaire, la physiopathologie les traitements physiothérapiques et kinésith sithérapiques l hygil hygiène et l hydrologie, l le massage, la gymnastique médicale m et la réér ééducation fonctionnelle

16 Loi du 30 avril 1946 Réglemente et organise les professions de masseur, de gymnaste médical, m de pédicurep dicure-podologue Créé la fusion entre la profession de masseur et de gymnaste médical m : naissance de la MASSO-KIN KINÉSITH SITHÉRAPIE Crée e le Conseil supérieur de la kinésith sithérapie chargée de donner son avis sur toutes les questions intéressant la formation et l exercice l de la profession

17 Loi du 30 avril 1946 «Nul ne peut exercer la profession de masseur- kinésith sithérapeute, c estc est-à-dire pratiquer le massage et la gymnastique médicale m s il s n est n français ais et muni du diplôme d Etat d de masseur-kin kinésithérapeute Lorsqu ils agissent dans un but thérapeutique, les masseurs- kinésith sithérapeutes ne peuvent pratiquer leur art que sur ordonnance»

18 De 1946 à nos jours 1946 à 1951 Le Conseil Supérieur agrée e 30 nouvelles écoles 1951 à 1965: pour favoriser l intl intégration sociale des handicapés s développement d de la réér ééducation fonctionnelle et émergence de la médecine m physique Novembre1969 la durée e des études passe de 2 à 3 ans C est aussi la reconnaissance du statut d éd étudiant

19 Le Masseur- Kinésith sithérapeute en 2000 Le décret d du 27 juin 2000 élargit les compétences du masseur- kinésith sithérapeute et lui apporte une certaine autonomie mais la profession reste sous tutelle médicale La prescription qualitative n est n plus imposée e, il a le choix des techniques Il a compétence à établir un diagnostic kinésith sithérapique

20 Le Masseur- Kinésith sithérapeute en 2000 Art. R CSP «Dans le cadre de la prescription médicale m il établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésith sithérapeute et les objectifs de soins ainsi que le choix des actes et techniques qui lui paraissent les plus appropriés Ce bilan est adressé au médecin m prescripteur et, à l issue de la dernière re séance s complété par une fiche retraçant ant l él évolution du traitement kinésith sithérapique également adressée e au médecin m prescripteur.»

21 Le décret d du 9 janvier 2006 ouvre aux kinésith sithérapeutes le droit de prescription de certains dispositifs médicaux m Septembre 2006 installation du Conseil National de l Ordre des masseurs kinésith sithérapeutes qui a pour mission 1ère 1 un contrôle technique et éthique de l activité des kinésith sithérapeutes A cette fin le décret d de novembre 2008 instaure le code de déontologie d des masseurs kinésith sithérapeutes

22 L ORGANISATION DE LA PROFESSION La profession de masseur kinésith sithérapeute est une profession réglementée par : Le Code de la Santé Publique (CSP) 4ème partie professions de santé Livre III auxiliaires médicauxm Titre II profession de masseur- kinésith sithérapeute et pédicure-podologue Chapitre 1er

23 Profession Réglementée Profession qui s exerce s par dérogation d médicalem Les médecins m ont seuls le monopole d intervention d sur l intégrité physique d une d personne La plupart des actes autorisés s sont réalisr alisés s sur prescription médicale, m certains actes ne peuvent être réalisés s que sous contrôle médicalm «Lorsqu ils agissent dans un but thérapeutique, les masseurs kinésith sithérapeutes ne peuvent pratiquer leur art que sur prescription médicale» Art. R CSP «Dans le cadre de la prescription médicalem dicale,, le masseur kinésith sithérapeute établit un bilan qui comprend le diagnostic kinésith sithéapique.ce bilan est adressé au médecin.» Article R livre III chapitre II section 1 du CSP

24 Réglementée e dans ses domaines d interventiond Article R CSP Sur prescription médicale m, le masseur kinésith sithérapeute est habilité à participer aux traitements de réér ééducation suivants : 1/ Rééducation concernant un système ou un appareil : a) RééR ééducation orthopédique b) RééR ééducation neurologique c) RééR ééducation des affections traumatiques ou non de l appareil locomoteur d) RééR ééducation respiratoire e) RééR ééducation cardio-vasculaire, sous réserve r des dispositions de l article l R f) RééR ééducation des troubles trophiques vasculaires et lymphatiques

25 2/ Rééducation concernant des séquelles s : 2/ a) RééR ééducation de l amputl amputé,, appareillé ou non b) RééR ééducation abdominale, y compris du post- partumà compter de l examen l post natal c) RééR ééducation périnp rinéo-sphinctérienne dans les domaines urologique, gynécologique et proctologique, y compris du post-partum partum à compter du quatre-vingt dixième jour après s l accouchement l d) RééR ééducation des brûlés e) RééR ééducation cutanée

26 3/ Rééducation d une d fonction particulière re : 3/ a) RééR ééducation de la motilité faciale et de la mastication b) RééR ééducation de la déglutition d c) RééR ééducation des troubles de l él équilibre.

27 Réglementée e dans l él éventail des techniques Article R du CSP Un éventail de techniques à la disposition du masseur- kinésith sithérapeute mais celui-ci ci garde la décision d du choix de la technique par rapport à la pathologie à traiter. Parmi ces techniques : Massages, notamment le drainage lymphatique manuel Postures et actes de mobilisation articulaire Mobilisation manuelle de toutes les articulations, à l exclusion des manœuvres de force, notamment des manipulations vertébrales et des réductions r de déplacement osseux Etirements musculo-tendineux

28 Les techniques Mécanothérapie Réalisation et application de contentions souples, adhésives ou non, d appareils d temporaires de rééducation et d appareils d de postures Relaxation neuromusculaire Electrophysiothérapie rapie Courants d électro lectro-stimulation antalgique et excito moteur Ondes mécaniquesm Ondes électro-magnétiques Autres techniques de physiothérapie Termothérapie rapie et xccryothérapie rapie Kinébaln balnéothérapie et hydrothérapie rapie Pressothérapie rapie

29 Dérogation médicale m élargit Décret d acte d de juin 2000 Dans le cadre d un d traitement prescrit par le médecin, m au cours de la réér ééducation le masseur-kin kinésithérapeute est habilité à : Prendre la tension artérielle rielle Lors de la réér ééducation respiratoire à : Pratiquer les aspirations rhino-pharing pharingées et trachéales ales chez un malade trachéotomis otomisé ou intubé Administrer en aérosols a des produits non médicamenteux m ou médicamenteux m prescrits par le médecinm Mettre en place une ventilation par masque Mesurer le débit d respiratoire maximum

30 Assurer la prévention non médicamenteuse m des tromboses veineuses Contribuer à la lutte contre la douleur et participer aux soins palliatifs «Sur prescription médicale, m le masseur- kinésith sithérapeute et à condition qu un un médecin m puisse intervenir à tout moment le masseur- kinésith sithérapeute est habilité : 1) A pratiquer des élongations vertébrales par tractions mécaniques, par mise en œuvre manuelle ou électrique 2) A participer à la réér ééducation cardio- vasculaire de sujets atteints d infarctus d du myocarde récent r et à procéder à l enregistrement d éd électrocardiogrammes au cours des séances s de réér ééducation cardio- vasculaire, l interprétation tation en étant réservr servée e au médecinm»

31 Réglementée e dans ses missions Ses missions sont définies d par l article l R du CSP. Ce sont des missions de santé publique. «Selon les secteurs d activitd activité où il exerce et les besoins rencontrés, le masseur- kinésith sithérapeute participe à différentes actions : - D É ÉDUCATION, - DE PRÉVENTION, - DE DÉPISTAGE, D - DE FORMATION, - D ENCADREMENT.

32 Ses actions concernent en particulier : 1/ La formation initiale et continue des masseurs- kinésith sithérapeutes 2/ La contribution à la formation d autres d professionnels 3/ La collaboration, en particulier avec d autres d membres des professions sanitaires et sociales, permettant de réaliser des interventions coordonnées, notamment en matière de prévention 4/ Le développement d de la recherche en rapport avec la masso- kinésith sithérapie 5/ La pratique de la gymnastique hygiénique, d entretien d ou préventive

33 Les Partenaires Pour mener ses différentes missions le masseur- kinésith sithérapeute s inscrit s dans une équipe pluridisciplinaire comprenant Les médecins m Prescripteurs Chargés s du suivi thérapeutique L équipe interprofessionnelle (infirmiers, ergothérapeutes, rapeutes, orthophonistes, diététicienne, ticienne, psychomotricien etc ) Pour la coordination des soins Les psychologues et neuropsychologues Pour orienter les prises en charge à partir de la connaissance du patient, de sa personnalité,, son vécuv Les professionnels de services sociaux Chargés s de coordonner la réinsertion r du patient Les orthoprothésistes et fournisseurs de matériels médicaux Pour la fourniture de matériels

34 Mais surtout un partenariat avec la personne soignée Le projet thérapeutique doit se construire avec le patient Son implication dans ce projet est un atout majeur de réussite du traitement Le Masseur-Kin Kinésithérapeute doit déterminer d des objectifs de soins mais doit tenir compte des objectifs de soins du patient, l objectif l doit être partagé

35 Un début d d autonomie d pour le kinésith sithérapeute Elle apparaît t avec le décret d du 22 février f 2000 Les prescriptions médicales m de masseur-kin kinésithérapeute ne sont plus qualitatives et quantitatives, le masseur- kinésith sithérapeute Il est habilité à : Etablir un diagnostic kinésith sithérapique Procéder aux évaluations utiles à la réalisation r des traitements Assurer la surveillance et l adaptation l de tout appareillage ( art 6 décret d juin 2000) Participer à la recherche en masso-kin kinésithérapie Participer à la réalisation r de bilans ergonomiques Participer à la recherche en ergonomie (art 12 décret d juin 2000) Prescrire des dispositifs médicaux m (arrêté janvier 2006)

36 En milieu sportif, il est habilité à participer à l établissement des bilans d aptitude d aux activités physiques et sportives et au suivi de l entral entraînement nement et des compétitions.» (art 11 décret d juin 2000)

37 Réglementée e par un code de déontologie d Chap. I titre II Livre III section IV Elle est encadrée e par le code de déontologie d qui fixe les règles éthiques portant sur : les devoirs généraux g des masseurs- kinésith sithérapeutes (secret professionnel, assistance à personne en danger, principes de moralité,, de probité, de responsabilité ect ) Les devoirs entre confrères res et membres des autres professions Les règles r d exercice d de la profession communes à tous les modes d exercice d (public ou libéral).

38 «le Masseur-kin kinésithérapeute doit écouter, examiner, conseiller, soigner, avec la même conscience toutes les personnes quels que soient leur origine, leurs mœurs m et leur situation de famille, leur appartenance ou ou leur non appartenance, réelle r ou supposée, à une ethnie, une nation ou une religion détermind terminée, e, leur handicap ou leur état de santé,, leur couverture sociale, leur réputation ou les sentiments qu il peut éprouver à leur égard. Il ne doit jamais se départir d d une d attitude correcte et attentive envers la personne soignée»

39 Art. R Le Masseur-kin kinésithérapeute respecte en toutes circonstances les principes de moralité,, de probité et de responsabilité indispensable à l exercice de la masso- kinésith sithérapie. Art. R «Le Masseur-kin kinésithérapeute, au service de l individu l et de la santé publique, exerce sa mission dans le respect de la vie humaine, de la personne et de sa dignité.. Le respect dûd à la personne ne cesse pas de s imposer après s la mort.»

40 Les valeurs Ces règles r soulignent qu au delà de la technicité des procédures, protocoles il est attendu du masseur- kinésith sithérapeute des valeurs : - Altruisme - Respect de la personne - Responsabilité - Honnêteté

Professions concernées : Infirmier et Puéricultrice MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE. Ergothérapeute. Psychomotricien. Pédicure-podologue.

Professions concernées : Infirmier et Puéricultrice MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE. Ergothérapeute. Psychomotricien. Pédicure-podologue. Journal Officiel numéro 183 du 8 Août 2004 Décret numéro 2004-802 du 29 Juillet 2004 relatif aux parties IV et V (dispositions réglementaires) du code de la santé publique et modifiant certaines dispositions

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE PROJET PEDAGOGIQUE

INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE PROJET PEDAGOGIQUE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE PROJET PEDAGOGIQUE Septembre 2012 SOMMAIRE Préambule...3 1. Les partenaires de l IFMK de Dax...4 2. La sélection des étudiants...4 3. La démarche globale...4

Plus en détail

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie

Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie 4 Item 53 Principales techniques de rééducation et de réadaptation. Savoir prescrire la massokinésithérapie et l orthophonie Insérer les T1 Objectifs pédagogiques ENC Argumenter les principes d'utilisation

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Chère consoeur, cher confrère,

Chère consoeur, cher confrère, CONSEIL DEPARTEMENTAL DU CHER ( Documents réalisé par JF DUMAS CNOMK) Chère consoeur, cher confrère, Vous venez récemment d être diplômé, le conseil départemental de l Ordre vous félicite et vous remet

Plus en détail

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE

LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE LA DOULEUR : PRISE EN CHARGE NON- MÉDICAMENTEUSE REMALDO Equipe de rééducation-hlsom Octobre 2011 ETUDE DE CAS: MONSIEUR F DESCRIPTION M F est âgé de 80 ans, il est entouré par sa famille, diagnostic posé

Plus en détail

LE REFERENTIEL DU MASSEUR- KINESITHERAPEUTE (MK) ET DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO)

LE REFERENTIEL DU MASSEUR- KINESITHERAPEUTE (MK) ET DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) LE REFERENTIEL DU MASSEUR- KINESITHERAPEUTE (MK) ET DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) 12 10 12 1 Groupe d experts : Luc Boussion Jean-François Dumas Franck Gatto Jacques Lapouméroulie Tristan

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE CODE DE LA SANTE PUBLIQUE PROFESSION DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE source Legifrance 1 Sommaire 1-Partie LEGISLATIVE p.3 Profession de Masseur kinésithérapeute définition de la profession p.3 diplôme et

Plus en détail

LE CONCOURS D ENTREE DANS LES ECOLES DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE

LE CONCOURS D ENTREE DANS LES ECOLES DE MASSEUR KINESITHERAPEUTE LA PROFESSION DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE Le masseur-kinésithérapeute est le praticien diplômé qui exécute des actes médicaux de massage, de gymnastique médicale et de rééducation fonctionnelle et motrice.

Plus en détail

Moyens et limites du masseur kinésithérapeute d équipes

Moyens et limites du masseur kinésithérapeute d équipes Moyens et limites du masseur kinésithérapeute d équipes Guy TUSSEAU Masseur kinésithérapeute Je vais vous présenter la réflexion collégiale qui a été menée par le groupe des masseurskinésithérapeutes de

Plus en détail

Masseur - kinésithérapeute

Masseur - kinésithérapeute www. ww.sanitairesocial sanitairesocial-lo lorrain rraine.fr Masseur - kinésithérapeute Définition Le masseur-kinésithérapeute réalise, de façon manuelle ou instrumentale, des actes fixés par décret, notamment

Plus en détail

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait.

TARIF: Généralités: deux traitements par jour ont été formellement prescrits par le médecin. peut facturer qu une seule fois le forfait. TARIF: Généralités: 1 Le physiothérapeute est libre de choisir les méthodes de traitement en fonction de la prescription médicale et de ses connaissances professionnelles. Sur la base de la prescription

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Masseur Kinésithérapeute

Masseur Kinésithérapeute CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Masseur Kinésithérapeute Le Métier de Masseur Kinésithérapeute Le kinésithérapeute assure la rééducation des personnes atteintes

Plus en détail

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013

ZOOM ETUDES Les études paramédicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 ZOOM ETUDES Les études paramédicales Auditorium de l Institut Français du Bénin 9 novembre 2013 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat

Plus en détail

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 5 L'ACTIVITÉ DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE... 7 LES POINTS DE VIGILANCE DU MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE...

Plus en détail

CONDITIONS D'ADMISSION A L'IFMK

CONDITIONS D'ADMISSION A L'IFMK CONDITIONS D'ADMISSION A L'IFMK TEXTES DE REFERENCE : - Décret du 29 mars 1963 modifié relatif aux études préparatoires et aux épreuves du diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute, - Arrêté du 23 décembre

Plus en détail

Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007

Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007 Commission Médicale de la FFVoile Règles de Fonctionnement Texte adopté par le BE du 09 mars 2007 PREAMBULE L article L. 231-5 du code du sport rappelle que les fédérations sportives veillent à la santé

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

Aide kinésithérapeute : une réalité?

Aide kinésithérapeute : une réalité? Aide kinésithérapeute : une réalité? Fabien Launay Cadre supérieur du pôle rééducation CHU de Dijon Dijon (21) Préambule : La fonction d aide-kinésithérapeute n est pas nouvelle. Elle peut être occupée

Plus en détail

SUPPLEMENT AU DIPLÔME

SUPPLEMENT AU DIPLÔME SUPPLEMENT AU DIPLÔME Le présent supplément au diplôme (annexe descriptive) suit le modèle élaboré par la Commission européenne, le Conseil de l'europe et l'unesco/cepes. Le supplément vise à fournir des

Plus en détail

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE

Le dossier médical. du médecin libéral. Patrice MARIE LE GUIDE DE L ENTRÉE DANS LA VIE PROFESSIONNELLE du médecin libéral Patrice MARIE, c est l ensemble des documents concernant la santé d un patient donné que le médecin garde, en temps que médecin traitant. La loi, promulguée le 4 mars 2002, réaffirme

Plus en détail

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES

BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES Septembre 2014 CARTOGRAPHIE DES MÉTIERS DES PRESTATAIRES BRANCHE DU NÉGOCE ET PRESTATIONS DE SERVICES DANS LES DOMAINES MÉDICO-TECHNIQUES www.metiers-medico-techniques.fr CPNEFP de la branche Négoce et

Plus en détail

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique.

L infirmier exerce son métier dans le respect des articles R.4311-1 à R.4311-15 et R.4312-1 à 4312-49 du code de la santé publique. Diplôme d Etat d infirmier Référentiel d activités Annexe I Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D INFIRMIER Référentiel d activités Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour

Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires et Affections respiratoires Livret de séjour CENTRE HOSPITALIER de BOURG-EN-BRESSE CS 90401 900 route de Paris 01012 BOURG-EN-BRESSE CEDEX 04 74 45 44 08 Hospitalisation à Temps Partiel Soins de Suite et Réadaptation Affections cardio-vasculaires

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable

Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical. - Annie PAPON Cadre responsable Equipe de Direction : -Docteur Christine BOURDEAU Responsable médical - Annie PAPON Cadre responsable 1 AFGSU Niveau 1 page 4 AFGSU Niveau 2 page 5 AFGSU face aux risques NRBC page 6 Recyclage AFGSU Niveau

Plus en détail

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales

NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004. Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DIRECTION DE L ADMINISTRATION DE LA POLICE NATIONALE NOR/INT/C/04/00111/C Paris, le 8 septembre 2004 Le ministre de l intérieur de la sécurité intérieure et des

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA

PARAMEDICAL. Métiers et formations. Centre d information et d orientation de NOUMEA PARAMEDICAL Métiers et formations Centre d information et d orientation de NOUMEA Santé et paramédical Soins médicaux médecin, chirurgien dentaire, pharmacien, sage-femme Soins paramédicaux infirmier,

Plus en détail

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE 0-0 LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE Admission Pour être admis en première année de masso-kinésithérapie, les étudiants doivent remplir les quatre conditions suivantes: - être titulaire du baccalauréat

Plus en détail

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins?

Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Le processus de professionnalisation du cadre de santé : Cadre de santé ou Cadre de soins? Laurent QUENEC HDU Descriptif : Le métier de cadre de santé est en constante évolution : le cadre est aujourd

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES

ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES ASSOCIATION POUR LA PROMOTION DES PROFESSIONS PARA-MÉDICALES INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINÉSITHÉRAPIE DE BERCK-SUR-MER www.ifmkberck.com Avenue du Phare - BP 62-62602 BERCK-SUR-MER CEDEX RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES

CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES CAHIER DES CHARGES DES UNITES NEURO-VASCULAIRES 1 TEXTES DE REFERENCE 1.1 Cadre juridique Loi n o 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, notamment la mesure 72 de son annexe

Plus en détail

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement.

Nous vous en remercions par avance et vous souhaitons un prompt rétablissement. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Toute l équipe de MédiHAD vous souhaite la bienvenue. Nous vous remercions d avoir choisi notre structure d Hospitalisation A Domicile pour votre prise en charge médicale

Plus en détail

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé

Réflexe Prévention Santé. Réflexe Prévention Santé Réflexe Prévention Santé Bien utiliser votre contrat Réflexe Prévention Santé Prenez votre santé en main Des spécialistes vous accompagnent Vous bénéficiez d un programme diététique Ce service est un programme

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

Dispenses et allègements pour les diplômes du secteur SANITAIRE et SOCIAL

Dispenses et allègements pour les diplômes du secteur SANITAIRE et SOCIAL Dispenses et allègements pour les diplômes du secteur SANITAIRE et SOCIAL (Document réalisé par la CIO Paramédical Février 2014 www.cioparamedical.com) Les références des textes législatifs figurant dans

Plus en détail

Évolution des compétences des masseurskinésithérapeutes. quelle place pour des aides-kinés?

Évolution des compétences des masseurskinésithérapeutes. quelle place pour des aides-kinés? Filière : Directeur des Soins Promotion : 2014 Date du Jury : Décembre 2014 Évolution des compétences des masseurskinésithérapeutes et besoins de santé : quelle place pour des aides-kinés? Sandrine MONNET

Plus en détail

PRISE EN CHARGE KINESITHERAPIQUE EN EHPAD

PRISE EN CHARGE KINESITHERAPIQUE EN EHPAD Université Paris V Faculté de médecine Cochin-Port Royal 24 Rue du Faubourg Saint Jacques 75014 PARIS PRISE EN CHARGE KINESITHERAPIQUE EN EHPAD Dr Youcef KRELIL Dr Isabelle LUREAU DIU de formation à la

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil)

Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Livret de Présentation (Extrait du livret des patients distribué à leur accueil) Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles PASTEUR «Tout faire pour la personne, ne rien faire à sa place»

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ SANTÉ Professions de santé Arrêté du 23 septembre 2014 relatif à la création d une annexe «Supplément au diplôme» pour les formations

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE Allemagne France Luxembourg LA RECONNAISSANCE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES OBSTACLES À LA MOBILITÉ POUR LE MÉTIER DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE DÉFINITION La kinésithérapie est une profession de santé

Plus en détail

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro

INNOVATION De la rééducation au sport santé. LPG crée le Neuro INNOVATION De la rééducation au sport santé LPG crée le Neuro Physical Training! Bouger pour sa santé, une évidence pour les français? Bien que Faire du sport soit, chaque année, une des résolutions prioritaires

Plus en détail

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie

La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie La médecine thermale et ses programmes de santé Fibromyalgie 1.Un peu d'histoire 2.La Médecine thermale 3.La Recherche thermale et les évaluations de l'efficacité d'une cure 4.Les nouvelles formes de prise

Plus en détail

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS

Commission Statut et Juridique AH-HP. COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AH-HP COMMENTAIRES et OBSERVATIONS sur le PROJET du CODE de DEONTOLOGIE du CONSEIL NATIONAL de l ORDRE des INFIRMIERS Février 2010 1 Origine du code de déontologie Faisant

Plus en détail

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES

Documents de la HE Vinci à remplir pour l ARES Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement... 5 a) Introduction... 5 b) Liens avec la profession... 5 c) Acquis d apprentissage terminaux...

Plus en détail

1- LA CHARTE DU PATIENT HOSPITALISÉ...19 2- DROIT À L INFORMATION DU MALADE...20 3- PERSONNE DE CONFIANCE...20 4- RÉCLAMATIONS ET CONCILIATION...

1- LA CHARTE DU PATIENT HOSPITALISÉ...19 2- DROIT À L INFORMATION DU MALADE...20 3- PERSONNE DE CONFIANCE...20 4- RÉCLAMATIONS ET CONCILIATION... T U L L E I - PRÉSENTATION....2 II - PLAN....3 III - POUR NOUS JOINDRE....4 IV - PRÉSENTATION DU PERSONNEL.....5 V - PRÉSENTATION DUSERVICE... 10 VI - PRÉPARER SON HOSPITALISATION INFORMATIONS PRATIQUES....17

Plus en détail

patient porteur de BHR en SSR

patient porteur de BHR en SSR Gestion d un d patient porteur de BHR en SSR Centre Mutualiste de RééR ééducation et Réadaptation R Fonctionnelles de Kerpape D. HELGUEN-E. LE CAIGNEC EOHH Journée régionale de formation en hygiène hospitalière

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services

CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE. Programmes et services CENTRE DE RÉÉDUCATION PROFESSIONNELLE Programmes et services 1 2 Bienvenue Le Centre de rééducation professionnelle appartient à Travail sécuritaire NB, lequel en assure la gestion. Il offre des services

Plus en détail

Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport

Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport Formation des Masseurs/Kinésithérapeutes du sport Marc SAUNIER Nous souhaitons présenter notre projet de formation des masseurs-kinésithérapeutes du sport, qui atteint aujourd hui sa maturité. Des appuis

Plus en détail

Contrôle des connaissances

Contrôle des connaissances Pôle universitaire et technologique de Vichy Contrôle des connaissances A.P.E.M.K. ANNÉE PREPARATOIRE AUX ETUDES DE MASSO KINESITHERAPIE Approuvé par : Le Conseil de gestion de la Faculté de Médecine du

Plus en détail

L ERGOTHERAPIE EN GERIATRIE Dr S.FARDJAD, Praticien Hospitalier Service de MPR du Professeur J-M.GRACIES CHU Mondor-Chenevier DEFINITION Thérapie utilisant comme moyen l activité (du grec «ergon»): - l

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT

ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT Communiqué de presse Santé des pieds Le 10 février 2015 ARTHROSE? LE PEDICURE-PODOLOGUE A UN RÔLE DANS LE PARCOURS DE SOINS DU PATIENT L Ordre National des Pédicures-Podologues (ONPP) est le garant de

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015

DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 DOSSIER DE CANDIDATURE FORMATION PATIENT INTERVENANT 2015 A retourner à l adresse suivante : CARSAT Nord-Picardie - CERFEP 11 Allée Vauban 59662 VILLENEUVE D ASCQ Cedex 2 photos d identité obligatoires

Plus en détail

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours

Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Mise à jour le : 20/01/2015 Equivalences et dispenses de diplômes pour l accès à un concours Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Cher B.P 2001 18026

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE

LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE LISTE DES PRODUITS ET DES PRESTATIONS REMBOURSABLES (LPPR) POUR LE TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE RESPIRATOIRE Code Désignation OXYGENOTHERAPIE A LONG TERME EN POSTE FIXE Date JO Entente préalable Surveillance

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE

INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE INSTITUT DE FORMATION EN MASSAGE, KINESITHERAPIE, REEDUCATION DE NANTES PROJET PEDAGOGIQUE 2010-2011 54, RUE DE LA BAUGERIE 44230 SAINT SEBASTIEN SUR LOIRE SOMMAIRE 1. LA FINALITE DE LA FORMATION p. 3

Plus en détail

Master en Kinésithérapie

Master en Kinésithérapie Haute École Louvain en Hainaut www.helha.be Année académique 2015-2016 Master en Kinésithérapie Catégorie Paramédicale HELHa Montignies-sur-Sambre 134 Rue Trieu Kaisin 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tél :

Plus en détail

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE

CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE CENTRE D EDUCATION ET DE SOINS SPECIALISES POUR ENFANTS POLYHANDICAPES «LE RIVAGE» LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE 12 rue aux raisins - 62600 BERCK SUR MER 03.21.89.44.01 - Fax : 03.21.89.44.82 Le mot d

Plus en détail

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES

DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES DEONTOLOGIE ET ETHIQUE EN SCIENCES MEDICO SANITAIRE CHEZ LES INFIRMIERES, LES SAGES FEMMES ET LES TECHNICIENS MEDICO SANITAIRES I. INTRODUCTION Dans le cadre du séminaire d imprégnation des personnels

Plus en détail

Programme de réhabilitation respiratoire

Programme de réhabilitation respiratoire Programme de réhabilitation respiratoire Dr Jean-Marc Perruchini Service de Réhabilitation R respiratoire, Clinique de Médecine Physique Les Rosiers 45, Bd Henri Bazin, 21002 DIJON Cedex Mle Carine Lopez

Plus en détail

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier

L évolution des rôles en soins infirmiers. Un changement à s approprier L évolution des rôles en soins infirmiers Un changement à s approprier Les formateurs Louise Leduc Coordonnatrice du développement clinique de la pratique en soins infirmiers, DPSSS-DSI Stéphane Gagnon

Plus en détail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail

GMS-Santé 2008 La Responsabilité du médecin du travail 1 La responsabilité du médecin du travail Les conséquences juridiques d un statut particulier 2 Intervenante Jocelyne CAYRON Docteur en Droit Maitre de Conférence en Droit Privé Responsable de Master Professionnel

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

CLINIQUE DE LA PART-DIEU

CLINIQUE DE LA PART-DIEU ACTIVITE(S) : Médecine Chirurgie Obstétrique () Lutte contre les infections nosocomiales Source : TBIN Reflet global de la lutte contre les infections nosocomiales Score agrégé activités 2012 Cet indicateur

Plus en détail

Préfaces... 6. Introduction... 8

Préfaces... 6. Introduction... 8 Préfaces... 6 Introduction... 8 Comment aborder une problématique musculosquelettique chronique?... 10 Termes importants... 12 La douleur... 14 Repérage anatomique... 24 Les principaux syndromes musculosquelettiques...

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du...

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du... Loi fédérale sur les professions de la santé (LPSan) du... Avant-projet L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 95, al. 1 et l art. 97, al. 1, de la Constitution 1, vu le message du

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile

Complément à la circulaire DH/EO 2 n 2000-295 du 30 mai 2000 relative à l'hospitalisation à domicile http://www.sante.gouv.fr/adm/dagpb/bo/2001/01-01/a0010017.htm Bulletin Officiel n 2001-1 Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Page 1 sur 6 Complément à la circulaire DH/EO 2 n

Plus en détail

Origines de la méthode Pilates :

Origines de la méthode Pilates : Origines de la méthode Pilates : La méthode Pilates existe depuis les années 20. Elle porte le nom de son inventeur, Joseph Hubertus Pilates (1880-1967), né à Dusseldorf, émigré aux États Unis au début

Plus en détail

Ensemble dénommés «Les Parties»

Ensemble dénommés «Les Parties» Convention de partenariat relative à l organisation des formations conduisant à la délivrance du diplôme d Etat de masseur-kinésithérapeute et à la reconnaissance du grade de licence + 60 ECTS Entre :

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière

LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière LES GRILLES DE SALAIRES 2014 des agents dans la Fonction Publique Hospitalière Site Internet : http:/// Copyright infosdroits 2014 Tout droit réservé Ne pas reproduire ou diffuser sans notre autorisation

Plus en détail

POINTS de REFERENCES de la KINESITHERAPIE

POINTS de REFERENCES de la KINESITHERAPIE LA FEDERATION INTERNATIONALE DES ORGANISATIONS DE PHYSIOTHERAPEUTES FRANCOPHONES REGION EUROPEENNE DE LA CONFEDERATION MONDIALE DE LA THERAPIE PHYSIQUE POINTS de REFERENCES de la KINESITHERAPIE Traduction

Plus en détail

Publication des liens

Publication des liens Le Leem vous informe Publication des liens entre professionnels de santé et entreprises du médicament Vous êtes médecin, chirurgien-dentiste, sage-femme, pharmacien, professionnel paramédical ou tout autre

Plus en détail

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux

Code emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux emploi statutaire de la fonction publique hospitalière (NEH) Emplois non-médicaux Rubriques S40.G10.08.002.004 / S40.G10.10.002.004 / S40.G10.25.002.004 Table incluant les codes fournis par la Direction

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO)

RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) RAPPORT DE LA COMMISSION OSTEOPATHIE DE L ORDRE DES MASSEURS-KINESITHERAPEUTES L OSTEOPATHIE ET LE STATUT DU MASSEUR-KINESITHERAPEUTE OSTEOPATHE (MKO) décembre 2010 Comité de rédaction : René Couratier,

Plus en détail

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité

Mention : STAPS. Sport, Prévention, Santé, Bien-être. Objectifs de la spécialité Mention : STAPS Sport, Prévention, Santé, Bien-être Objectifs de la spécialité L'objectif de la spécialité «Sport, Prévention, Santé, Bien être» est de doter les étudiants de compétences scientifiques,

Plus en détail

Formation obligatoire d adaptation à l emploi

Formation obligatoire d adaptation à l emploi Cycle de formation Praxis Conforme à l arrêté du 16 juillet 2009 Formation obligatoire d adaptation à l emploi Agent de service mortuaire Madame, Monsieur, Depuis l arrêté du 16 juillet 2009 relatif à

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013

PRÉFET DE LA RÉGION. Septembre 2013 La formation aux professions de santé en Ile-de-France Exploitation statistique de l enquête 2011 Septembre 2013 PRÉFET DE LA RÉGION Sommaire Introduction 1 Présentation des résultats Ensemble des formations

Plus en détail

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé

Domaine Santé. Plan d études cadre Modules complémentaires santé. HES-SO, les 5 et 6 mai 2011. 1 PEC Modules complémentaires santé Domaine Santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé HES-SO, les 5 et 6 mai 2011 1 PEC Modules complémentaires santé Plan d études cadre Modules complémentaires santé 1. Finalité des modules

Plus en détail

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LES BESOINS RELATIFS A L ACCUEIL DES ENFANTS DEFICIENTS INTELLECTUELS Ce

Plus en détail

La prescription médicale La pharmacovigilance

La prescription médicale La pharmacovigilance La prescription médicale La Elisabeth Eccher M D Dziubich DU 2008 PLAN La prescription médicalem Réglementation de la prescription médicalem Réglementation infirmière re vis à vis de la prescription L

Plus en détail

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte

Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Autisme et autres troubles envahissants du développement : diagnostic et évaluation chez l adulte Juillet 2011 Démarche diagnostique et d évaluation du fonctionnement chez l adulte Généralités Diagnostic

Plus en détail

Référentiel Officine

Référentiel Officine Référentiel Officine Inscrire la formation dans la réalité et les besoins de la pharmacie d officine de demain - Ce référentiel décrit dans le cadre des missions et des activités du pharmacien d officine

Plus en détail