Offre de soins. sur les territoires du département de l Ain. Quels constats? Quels enjeux? Quelles perspectives?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Offre de soins. sur les territoires du département de l Ain. Quels constats? Quels enjeux? Quelles perspectives?"

Transcription

1 Offre de soins sur les territoires du département de l Ain Quels constats? Quels enjeux? Quelles perspectives? Etude commandée par le Conseil Général de l Ain Novembre 2007

2 Préambule Depuis plusieurs mois, la problématique de la démographie médicale et donc de l accès aux soins, particulièrement en milieu rural, est posée. En avril 2005, le rapport établi par le professeur Yvon BERLAND à la demande du Ministère de la Santé et de la Protection Sociale de l époque, tirait déjà la sonnette d alarme. Les chiffres publiés par la Mission Régionale de Santé, sous l égide de l URCAM Rhône-Alpes, font apparaître une situation particulièrement dégradée pour le département de l Ain. Alors que la densité de médecins généralistes ressort à 10,4 pour habitants au niveau national, elle est de 10,6 au niveau régional et seulement de 7,9 au niveau du département de l Ain. Cette situation n est pas propre aux médecins. Elle concerne l ensemble des professionnels de santé pour lesquels le département de l Ain se retrouve régulièrement en dernière ou avant-dernière position des départements de la région Rhône-Alpes pour la densité de professionnels de santé. Cet état des lieux doit prendre en compte par ailleurs un âge moyen des professionnels de santé assez élevé, alors que l évolution démographique de notre département poursuit une progression forte et laisse donc présager une augmentation de la demande de soins accentuée encore par le vieillissement de la population. Les nombreux dispositifs d aide à l installation déjà en place n ont pas suffi à enrayer le phénomène. C est pourquoi le Conseil Général du département de l Ain, conscient de ses responsabilités en matière d aménagement du territoire et de services aux populations a souhaité, en s appuyant sur les chiffres déjà connus et les études effectuées notamment par la Mission Régionale de Santé (en lien avec l URCAM) et l Union Régionale des Médecins Libéraux, effectuer une analyse détaillée canton par canton de l offre et de l organisation des soins sur les territoires. Au-delà des chiffres, il est en effet nécessaire de prendre en compte les habitudes de fonctionnement par bassin de vie (attractivité, équipements sportifs, culturels, liens avec des cantons voisins, etc.) mais aussi et surtout les attentes des professionnels de santé en cours de formation qui n ont plus du tout la même vision du «médecin de campagne» que celle de leurs prédécesseurs. Afin de ne pas trop complexifier la démarche, le choix a été fait de circonscrire l analyse aux trois professions médicales de première intervention : médecins, infirmiers et kinésithérapeutes. La situation des spécialistes, voire des dentistes, mériterait également une analyse mais pourrait être appréhendée différemment si des mesures de maintien des services de soins de première nécessité montrent leur efficacité. de l Ain - Offre de soins Novembre 2007

3 Pour conduire cette étude, le Conseil Général a souhaité s appuyer sur les services de la Mutualité Sociale Agricole. Forte de l expérience d ingénierie sur les Petites Unités de Vie et les MARPA, la M.S.A. a, en effet, l habitude de travailler sur des projets ancrés sur les territoires, en lien avec les collectivités locales. Elle peut également mobiliser son réseau de délégués au niveau local pour appréhender de manière très fine les réalités de fonctionnement sur chaque bassin de vie. Elle est également susceptible d apporter son soutien à la création de maisons de santé pluridisciplinaires qui peuvent apparaître comme un mode d organisation des soins mieux à même d attirer de jeunes professionnels de santé pour s installer en milieu rural. Le présent rapport doit donc être analysé comme un outil de travail permettant au comité départemental «exercice médical et aménagement du territoire» d abord, puis au Conseil Général ensuite de définir les orientations et les éventuelles mesures d aide à l installation de professionnels de santé dans le département de l Ain. Ce rapport est construit autour de trois parties : La première partie établit une cartographie canton par canton de l offre de soins, La deuxième partie fait état des attentes des professionnels de santé au vu d enquêtes nationales, mais aussi auprès des écoles d infirmiers(ères) du département de l Ain et des étudiants de la faculté de médecine de Lyon, La troisième partie tente d établir une analyse exhaustive de l ensemble des dispositifs d aides incitatives à l installation des professionnels de santé existants. Fruit d un important travail d analyse et de nombreuses rencontres avec des professionnels de santé, des étudiants, des représentants de collectivités locales et des délégués de la M.S.A., nous espérons que ce rapport, qui s appuie largement sur les études déjà effectuées, permettra d initier une démarche prospective non seulement sur la démographie médicale, mais aussi sur l organisation des soins dans un travail partenarial entre professionnels de santé, organismes d assurance maladie et collectivités territoriales. de l Ain - Offre de soins Novembre 2007

4 Sommaire général Méthodologie Page 1 1 ère partie L offre de soin dans les territoires du département de l Ain Sommaire... Page 4 Terminologie, définitions et sources... Page 5 Chiffres de référence Légende des cartes par cantons La Bresse et le Revermont... Diapo. 9 à 55 La Dombes, le Val de Saône et la plaine de l Ain... Diapo. 56 à 108 Le Bugey et le Pays de Gex... Diapo. 109 à ème partie Les attentes des professionnels de santé... Page 166 o Synthèse... Page 167 o Les attentes des étudiants et des jeunes médecins... Page 169 o Les attentes des élèves infirmiers... Page ème partie Les aides incitatives à l installation ou au maintien des professionnels de santé... Page 179 o Synthèse... Page 180 o Les aides aux étudiants en médecine... Page 181 o Les aides à l installation et au maintien des médecins... Page 184 o L exercice regroupé, un nouveau mode d organisation de l offre de soins... Page 191 o Les récentes évolutions concernant les professionnels paramédicaux... Page 198 Conclusions et perspectives... Page 199 Annexes Annexe 1 - questionnaire et tableaux de résultats : étudiants en médecine Annexe 2 - questionnaire et tableaux de résultats : élèves infirmiers Annexe 3 - Carte départementale des bassins de vie Annexe 4 - Carte départementale des zones de revitalisation rurales et des zones déficitaires définies par la Mission Régionale de Santé de l Ain - Offre de soins Novembre 2007

5 Méthodologie 1 ère partie : L offre de soins dans les territoires du département de l Ain Cette étude cartographique apporte un éclairage et des éléments complémentaires aux études déjà réalisées par l URCAM et l URLM-RA sur la problématique de la démographie médicale. Ainsi, l échelle retenue pour ce travail n est la commune mais le canton, replacé dans son bassin de vie afin de tenir compte des habitudes des patients, des réalités locales héritées des contraintes géographiques, des lieux de vie, de travail. Cette étude a été construite sur une durée de cinq mois : Dans un premier temps, nous avons travaillé sur les données chiffrées et les statistiques. Cette opération n a pas été toujours facile car, si les statistiques dans le domaine qui nous intéresse sont nombreuses et détaillées, elles datent souvent d un ou deux ans, voire plus. Or, nous nous sommes aperçus que la démographie médicale était très évolutive, notamment pour les infirmiers et les kinésithérapeutes. Nos sources les plus souvent utilisées ont été celles de l URCAM qui apporte des données très précises sur la démographie médicale (nombre, âge ), le volume d activité des professionnels de santé, et les densités moyennes départementales et régionales, qui nous ont servi de cadre de référence. Il a fallu néanmoins réactualiser certaines données très changeantes d une année sur l autre : la géographie des médecins généralistes, des infirmiers et des kinésithérapeutes. Nous avons donc procédé à des requêtes informatiques à partir des fichiers de la MSA. Des échanges ont aussi eu lieu avec l URCAM pour une analyse plus précise et une meilleure compréhension des chiffres fournis ainsi que l accès à des études intéressantes sur les évolutions de l offre de soins en général, et en particulier sur le département. La DDASS et l ARH nous ont donné la liste des établissements de soins publics et privés ainsi que la cartographie des secteurs de garde. Deux diagnostics locaux de l Observatoire Régional de la Santé, Pays de Gex et Bugey, ont apporté des éclairages supplémentaires. L INSEE nous a fourni les informations sur les bassins de vie et les derniers chiffres sur le recensement de la population. Des informations nous ont été transmises par le Comité Départemental de l Aménagement Rural de l Ain (CDAR). Une rencontre avec le Président du Conseil de l Ordre des médecins a parmi de nous tenir informés des réflexions de cette institution sur l évolution de la démographie médicale et de sa place au sein du territoire de l Ain. de l Ain - Offre de soins Novembre

6 Enfin, nous avons entretenu un travail régulier avec la Caisse Centrale de la MSA qui nous a appuyé dans l avancée de notre étude. Cependant, la masse de statistiques et d informations ne permettait pas souvent de définir et de souligner clairement les réalités locales. Dans un deuxième temps, nous nous sommes attachés à recueillir des informations complémentaires auprès : - de 21 communautés de communes choisies et contactées en fonction de leur problématique sensible à la question de l offre de soins, - de 16 médecins généralistes répartis sur le département, - de 8 infirmières coordinatrices des Services de Soins Infirmiers A Domicile (SSIAD), - de deux maisons médicales pluridisciplinaires qui ont été visitées (Mézériat et Pont d Ain) afin d avoir une meilleure connaissance des atouts mais aussi des contraintes pour mener à bien un tel projet, - des travailleurs sociaux de la MSA sur leur secteur d intervention, - et des Comité Locaux d Information et de Coordination (CLIC). Dans un troisième temps, Ce travail a été présenté aux élus de l échelon local de la MSA dans 12 réunions : 66 élus ont apporté des éléments liés à leur connaissance du territoire et ont validé les conclusions pour chacun des cantons. 2 ème partie : Les attentes des professionnels de santé par rapport à leur future installation Le contenu de cette partie s appuie sur le rapport d information fait par M. Jean-Marc Juilhard, sénateur, au nom de la Commission des Affaires sociales sur la démographie médicale. Ce rapport, publié le 10 octobre 2007, cite en référence d autres travaux : - Comment améliorer la répartition géographique des professionnels de santé? Y. Bourgueil, J. Mouquès, A. Tajahmadi, Irdes, juin L enquête sur les «Attentes, projets, motivations des médecins face à leur exercice professionnel» BVA, Conseil national de l Ordre des médecins, mars Profil et devenir des jeunes médecins généralistes en Bretagne, les dossiers de l URCAM, décembre 2004 Afin de compléter l analyse par une approche locale, Une enquête a été réalisée auprès de 161 élèves infirmiers des Instituts de Formation des Soins Infirmiers (IFSI) d HAUTEVILLE et de FLEYRIAT. Une autre enquête a été réalisée auprès de 187 élèves de 6 ème médecine générale de la faculté de LYON. année en de l Ain - Offre de soins Novembre

7 3 ème partie : Les aides incitatives à l installation et au maintien des professionnels de santé Ce recueil des aides rassemble, en fonction des informations connues au moment de la rédaction, les aides proposées aux étudiants en médecine et aux professionnels de santé en phase d installation ou en exercice. Peu de mesures incitatives, trop récemment mises en œuvre, ont été analysées pour l instant, bien que l évaluation soit prévue dans les textes. Dans la mesure du possible, nous apportons un éclairage sur la pertinence et l effectivité des aides. Ce recueil s appuie sur les informations de l URCAM, de l union régionale des médecins libéraux de Rhône-Alpes (URML-RA) et de la CCMSA. Il s appuie aussi sur l enquête BVA diffusée en mars 2007, ordonnée par le conseil national de l ordre des médecins sur les attentes des étudiants et des jeunes professionnels. Des éléments d analyse ont été aussi extraits du Rapport d information au sénat sur la démographie médicale dirigé par J.M. Juilhard, rapporteur. de l Ain - Offre de soins Novembre

8 Première partie L OFFRE DE SOINS SUR LES TERRITOIRES DU DEPARTEMENT DE L AIN

9 Sommaire Région Bresse Revermont Région Dombes, Val de Saône et Plaine de l Ain Région Bugey Pays de Gex Montrevel en Bresse diapo. 10 à 14 St Trivier de Courtes diapo. 15 à 18 Pont de Vaux diapo. 19 à 22 Bâgé le Chatel diapo. 23 à 27 Pont de Veyle diapo. 28 à 31 Bourg en Bresse diapo. 32 à 35 Péronnas diapo. 36 à 39 Viriat diapo. 40 à 43 Ceyzériat diapo. 44 à 47 Treffort Cuisiat diapo. 48 à 51 Coligny diapo. 52 à 55 Chalamont diapo. 57 à 60 Villars les Dombes diapo. 61 à 64 Châtillon/Chalaronne diapo. 65 à 68 Thoissey diapo. 69 à 72 Saint Trivier sur Moignans diapo. 73 à 76 Reyrieux - Trévoux diapo. 77 à 82 Miribel Montluel diapo. 83 à 88 Meximieux diapo. 89 à 92 Lagnieu diapo. 93 à 96 Ambérieu en Bugey diapo. 97 à 100 Pont d Ain diapo. 101 à 104 Poncin diapo. 105 à 108 Bellegarde diapo. 110 à 113 Collonges, Ferney et Gex diapo. 114 à 122 Izernore diapo. 123 à 127 Nantua diapo. 128 à 131 Oyonnax diapo. 132 à 135 Brénod, Hauteville diapo. 136 à 142 Champagne et Seyssel diapo. 143 à 148 Virieu le Grand diapo. 149 à 152 Belley diapo. 153 à 156 St Rambert en Bugey diapo. 157 à 160 Lhuis diapo. 161 à 165 4

10 Terminologie, définitions et sources 5

11 TERRITOIRE Bassin de vie Zone déficitaire Mission Régionale de Santé Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) DEFINITION «le bassin de vie est le plus petit territoire sur lequel les habitants ont accès à la fois aux équipements et à l emploi» Équipements ayant servis à définir les bassins de vie : - Équipements concurrentiels : Hypermarché et supermarché, vétérinaire, banque, magasin de vêtements, magasin de chaussures, librairie, magasin d électroménager, magasin de meubles, droguerie, grande surface non alimentaire, marché de détail. - Équipements non concurrentiels : gendarmerie, perception, notaire, ANPE, maison de retraite, bureau de poste, crèche ou halte-garderie, installation sportive couverte, piscine couverte, école de musique, cinéma. - Équipements de santé : médecin, infirmier, pharmacie, masseur-kinésithérapeute, dentiste, ambulance, maternité, urgences, hôpital de court séjour, hôpital de moyen et long séjour. - Équipements d éducation : collège, lycée général et/ou technologique, lycée professionnel. A noter que des communes de l Ain dépendent d un bassin de vie dont le pôle est situé sur un autre département. Critères : - la densité médicale en mai 2006 est inférieure de plus de 30% à la densité nationale (soi omnipraticiens pour habitants) et au moins un médecin sur 2 a réalisé plus de actes en 2005, - ou un seul médecin est ne exercice et son activité est supérieure à actes sur l année, - ou un seul médecin est en exercice et son activité est supérieur à actes se compose de plus de actes (activité moyenne nationale) dont plus de 15% de visites. Est en France un ensemble de communes reconnues comme fragiles et bénéficiant à ce titre d aides d ordre fiscal. Ces commues doivent être situées dans un canton à faible densité de population et connaître : Soit un déclin de la population totale ou de la population active, Soit une forte proportion d emplois agricoles. SOURCES INSEE : RGP 1999 SCEES-INSEE, Inventaire communal 1998 DREES ADELI 2002 (données sur les professions médicales) Éducation nationale-dep, rentrée Décision de la Mission Régionale de Santé de Rhône-Alpes n 2006-RA Article 1465A du code général des impôts (CGI) Loi d orientation pour l aménagement et le développement du territoire du 4 février 1995 et modifié par la loi relative au développement des territoires ruraux du 23 février

12 POPULATION DEFINITION SOURCES Démographie de la population Recensement général de la population 1999 Recensements annuels «non officiels» 2004 à 2006 Revenu Minimum d Insertion (RMI) Nombre de personnes dans le dispositif RMI (bénéficiaires + ayant-droit) Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) Allocation Adultes Handicapés (AAH) Taux de chômage Taux d activité Taux de morbidité Nombre de personnes ayant un droit actif au 30 avril 2007 Attribuée aux personnes >20 ans (ou 16 ans et qui ne sont plus à charge) et <60 ans. Ces personnes doivent avoir une incapacité permanente >80% ou comprise entre 60% et 80% avec une reconnaissance d inaptitude au travail % de chômeurs dans la population active (actifs occupés et chômeurs) Rapport entre le nombre d actifs (actifs occupés et chômeurs) et la population totale correspondante (population >15 ans) Le nombre de personnes atteintes par une maladie par unité de population (par 1000, ou personnes) sur une période donnée. Ce taux mesure l incidence (nouveaux cas de maladie) et la prévalence de la maladie (la somme de tous les cas). Taux de mortalité On distingue : Mortalité prématurée : décès survenus entre 1 et 64 ans Mortalité des personnes de plus de 65 ans Les données de mortalité concernent les personnes domiciliées sur le canton, quelque soit le lieu du décès et le profil des personnes. Part de la population âgée Part de la population très âgée Part des personnes de plus de 65 ans dans la population du canton Part des personnes de plus de 75 ans parmi la part des personnes de plus de 65 ans MSA de l Ain et CAF de l Ain Chiffres par canton au 31 décembre 2006 Conseil général de l Ain Chiffres par circonscription d action sociale au 30 avril 2007 URCAM RA - CPAM MSA CMR Au 31/12/2005 Traitement ORS Rhône Alpes INSEE RP 1999 INSEE RP 1999 INSERM INSEE, RP 1999 Traitement : ORS Rhône -Alpes INSERM INSEE, RP 1999 Traitement : ORS Rhône -Alpes INSEE - RGP

13 OFFRE DE SOIN DEFINITION Médecins généralistes Ensemble des médecins installés en libéral qu ils exercent réellement une médecine générale (généralistes) ou qu ils exercent une médecine plus spécifique (homéopathie, acupuncture) Densité médicale Nombre de généralistes par habitant du canton, ramené à habitants Densité des infirmiers Nombre d infirmiers par habitant du canton, ramené à habitants Densité des masseurs kinésithérapeutes Densité moyenne du département de l Ain Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : Densité moyenne en Région Rhône -Alpes Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : Densité moyenne en France Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : Activité moyenne Activité moyenne en Région Rhône-Alpes Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : Taux de consommation Nombre de masseurs-kiné. par habitant du canton, ramené à habitants 7,97 pour hab. 7,22 pour hab. 5,41 pour hab 10,6 pour hab. 9 pour hab. 8,9 pour hab. 10,4 pour hab. 8,21 pour hab. 7,1 pour hab. Nombre d actes (consultations et visites) produits durant l année par généraliste actif du canton actes actes actes Nombre d actes médicaux (C+V) consommés par les habitants du canton auprès des médecins de ce même canton rapporté au nombre total d actes consommés dans le canton SOURCES - Chiffres URCAM Service informatique MSA 01- Juin 2007 MSA 01 - Juin 2007 MSA 01 Juin 2007 MSA 01 Juin 2007 URCAM SNIR au 31/12/2004 URCAM CartoSanté 2005 URCAM SNIR au 31/12/2004 CartoSanté URCAM année 2005 CartoSanté URCAM - année 2005 Cartosanté URCAM 2005 ETP Equivalent Temps Plein SSIAD Service de Soins Infirmiers A Domicile 8

14 LES CHIFFRES DE REFERENCE Densité moyenne du département de l Ain Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : 7,97 pour hab. 7,22 pour hab. 5,41 pour hab Densité moyenne en Région Rhône -Alpes Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : 10,6 pour hab. 9 pour hab. 8,9 pour hab. Densité moyenne en France Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : 10,4 pour hab. 8,21 pour hab. 7,1 pour hab. Activité moyenne en Région Rhône-Alpes Omnipraticiens : Masseurs-kiné : Infirmiers : actes actes actes

15

16 La Bresse et le Revermont 9

17 Le canton de Montrevel en Bresse Territoire et population Un territoire rural et attractif, de habitants, Avec une forte pression foncière et une offre étendue de services à la population à Montrevel, le bourg-centre, Marqué par la proximité de l agglomération de Bourg en Bresse, Une faible proportion de personnes âgées, L arrivée de nouvelles familles en recherche de logement (solde migratoire positif, et augmentation de la natalité). 10

18 Le canton de Montrevel en Bresse Les professionnels de santé : Médecins Infirmiers Kinésithérapeutes Pharmacies généralistes Nombre Densité (/ hab.) 7,41 6 7,4 Age + de 55 ans Activité moyenne Une densité médicale plutôt faible, Un volume d activité moyen élevé pour les médecins, Un cabinet médical pluridisciplinaire à Montrevel : 4 médecins, 5 infirmiers, 2 orthophonistes, 1 pédicure, 3 masseurs-kiné, 1 sage-femme, 2 dentistes, 1 ambulancier, Une densité d infirmiers très basse, Une densité de masseurs-kiné inférieure à la densité moyenne régionale (8,9), Un SSIAD géré par l hôpital local de Montrevel. 11

19 Le canton de Montrevel en Bresse L offre de soins Une offre de soins bien répartie sur le canton : 2 centres médicaux pluridisciplinaires, l un à Attignat et l autre à Montrevel, puis 2 médecins isolés à Montrevel et à Foissiat, Un hôpital local à Montrevel avec 156 lits, orienté sur l hébergement des personnes âgées, Des habitants des communes limitrophes au canton de Châtillon-sur- Chalaronne fréquentent aussi le cabinet pluridisciplinaire de Mézériat. 12

20 Le canton de Montrevel en Bresse 13

21 Le canton de Montrevel en Bresse Constats... et perspectives Une offre de soins bien répartie sur le territoire, organisée dans deux gros cabinets pluridisciplinaires, avec cependant une faible densité des professionnels de santé, Cette analyse du fonctionnement de l offre de soins et de l accès aux soins de la population du canton de Montrevel devra être complétée par une prise en compte des interactions avec l offre de soins sur le bassin d activité médicale de Bourg en Bresse. 14

22 Le canton de Saint Trivier de Courtes Territoire et Population Le canton est le siège d un bassin de vie très rural et agricole, à faible densité de population, St Trivier de Courtes avec 935 habitants est le bourg-centre attractif du canton de habitants, St Trivier de Courtes est à égale distance de Mâcon et de Bourg en Bresse (30 kms), Une proportion élevée de la population âgée et très âgée : 28,4% de la population > 65 ans, dont 9,3% au dessus de 75 ans. 15

23 Le canton de Saint Trivier de Courtes Les professionnels de santé : Médecins Infirmiers Kinésithérapeutes Pharmacies généralistes Nombre Densité (/10 000hab.) 9,35 20,5 9,3 Age + de 55 ans Activité moyenne NP Une densité médicale assez élevée et comparable à la densité moyenne régionale (10,6), 5 médecins généralistes : 3 médecins à St Trivier de Courtes (dont 2 sont regroupés), 1 médecin proche de la retraite à St Julien sur Reyssouze, 1 médecin à St Nizier-le-Bouchoux, Des infirmiers très nombreux, La densité des masseurs-kiné est comparable à la densité moyenne régionale (8,9), Les patients s orientent pour la plupart vers l offre de soins du canton ; avec quelques consultations extra-départementales : à Varennes-St-Sauveur et à Romenay (71) et à St Amour (39), Un SSIAD géré par la maison de retraite de St Trivier de Courtes, Une MARPA en projet à St Julien sur Reyssouze. 16

24 Le canton de St Trivier de Courtes 17

25 Le canton de Saint Trivier de Courtes Constats... et perspectives Un projet de regroupement ouvert à la pluridisciplinarité à St Trivier de Courtes et porté par 4 médecins, Acquisition, réhabilitation et viabilisation d un terrain de 5000 m² par la Communauté de communes, en vue d une revente au groupement de médecins, Canton classé en Zone de Revitalisation Rurale (ZRR), Un projet de regroupement des médecins à St Trivier de Courtes démarre en 2007, un accompagnement de ce projet devra être proposé. 18

26 Le canton de Pont de Vaux Territoire et population Bassin de vie rural de habitants correspondant aux limites du canton, Pont de Vaux bourg-centre avec habitants, Les 11 autres communes du canton ont moins de habitants, 23,50 % de la population est âgée de plus de 65 ans dont + 10 % a plus de 75 ans (RGP 1999), Besoins élevés en matière de soins (âge, morbidité, mortalité), Taux de bénéficiaires de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) élevé : 190 bénéficiaires sur habitants pour la circonscription de Montrevel dont fait partie le canton de Pont de Vaux, Taux de consommation médicale (Consultations+Visites) par habitant faible. 19

27 Le canton de Pont de Vaux Les professionnels de santé : Médecins Infirmiers Kinésithérapeutes Pharmacies généralistes Nombre Densité(/10 000hab.) 7,2 11,2 3,7 Age + de 55 ans Activité moyenne NP Une densité médicale assez faible comparativement à la densité médicale moyenne régionale (10,6), Les 6 médecins généralistes du canton sont installés à Pont de Vaux ; 4 médecins sont regroupés et certains d entre eux exercent à temps partiel, L hôpital local de Pont de Vaux (MSA caisse pivot) se restructure ; un nouvel hôpital est en construction avec un projet d établissement axé sur une organisation et des équipements médico-techniques performants, Des infirmiers libéraux plutôt nombreux, Des masseurs-kiné en faible nombre, 2 maisons de retraite à Pont de Vaux, gérées par l hôpital, MARPA en projet à Pont de Vaux. 20

28 Le canton de Pont de Vaux 21

29 Le canton de Pont de Vaux Constats... et perspectives La volonté des responsables politiques de Pont de Vaux (Communauté de communess) d aider les professionnels de santé à se regrouper sur un même lieu : un programme de construction immobilière avec un espace médico-social est en cours d élaboration, L expression de certains médecins intéressés par un regroupement pluridisciplinaire, 3 médecins sur 6 ont plus de 55 ans, L analyse montre que de nombreux éléments concourent à faire démarrer un projet collectif d offre de soins sur ce canton. 22

30 Le canton de Bâgé le Châtel Territoire et population Un canton de habitants (RGP 1999, recensements annuels 2004, 2005) : Feillens et Replonges qui dépassent les habitants, Bâgé la Ville avec habitants, St Laurent sur Saône et Manziat avec habitants, Bâgé le Châtel avec 805 habitants, Un territoire rural et agricole relié à Mâcon en Saône et Loire par le pont de St Laurent sur Saône et par l A40 avec deux sorties à Feillens et à Replonges, Une population plutôt jeune, qui est en augmentation, avec une forte demande de logement et qui travaille sur le bassin d emploi de Mâcon, Une population qui se déplace aisément hors du canton pour accéder aux services et commerces : très forte attractivité et proximité de Mâcon, et dans une moindre mesure de Pont de Vaux au nord et de Pont de Veyle au sud, Un territoire géré par la Communauté de communes de Bâgé le Châtel, à l exception de la commune de St Laurent sur Saône qui appartient à l agglomération de Mâcon. 23

31 Le canton de Bâgé le Châtel L accès aux soins Des limites cantonales très perméables dans les deux sens : entrée d une clientèle extra cantonale (Ozan, Chevroux, Boissey) et sortie d une partie de la population essentiellement vers Mâcon, Le canton dépend du secteur de garde de Pont de Veyle - Bâgé le Châtel (à l exception de St Genis sur Menthon et de St Laurent sur Saône) : 17 médecins généralistes au total, Hôpital local «Bouchacourt» à St Laurent sur Saône qui s oriente vers une activité d hébergement pour personnes âgées dépendantes exclusivement, Canton particulièrement bien doté en maisons de retraite publiques ou privées, Déplacement en cours de la pharmacie de Bâgé le Châtel à Bâgé la Ville. 24

32 Le canton de Bâgé le Châtel Les professionnels de santé sur Bâgé le Châtel : Médecins Infirmiers Kinésithérapeutes Pharmacies généralistes Nombre Densité (/10 000hab.) 7,18 15,8 4,8 Age + de 55 ans Activité moyenne Une densité de médecins très en dessous de la densité moyenne régionale (10,6), et des médecins qui expriment des difficultés à trouver des remplaçants, Des médecins chargés en activité, 3 médecins regroupés à Manziat, 2 médecins regroupés à Replonges, 2 médecins regroupés à Bâgé le Châtel, et 3 médecins isolés, 2 médecins envisagent de cesser leur activité professionnelle d ici à 5 ans, un médecin va cesser son activité en 2007, Densité très élevée des infirmiers par rapport à la densité moyenne régionale (9) : 90,7% des actes consommés par les habitants du canton le sont auprès de ces 22 infirmiers, Les masseurs-kiné sont en sous effectif. 25

33 Le canton de Bâgé le Châtel 26

34 Le canton de Bâgé le Châtel Constats et perspectives L équilibre de l offre médicale repose sur les 10 médecins en place dont un départ prévu en 2007 et sur une partie de la population qui consulte hors du canton, essentiellement à Mâcon, Par ailleurs, des médecins sont prêts à se mobiliser : 6 d entre eux, répartis sur 3 communes ont tenté par le passé de démarrer un projet, Des maires sont en discussion avec des bailleurs sociaux pour réaliser un projet immobilier alliant des logements et un espace médical pluridisciplinaire à Bâgé la Ville, Les élus des communes sont bien conscients de la problématique de la démographie médicale sur le canton, mais il n y a pas de projet ou de réflexion globale et consensuelle à l échelle du territoire cantonal. 27

35 Le canton de Pont de Veyle Territoire et population Un bassin de vie rural et agricole de habitants (RGP 1999, recensements annuels 2004, 2005), avec Pont de Veyle au centre du bassin, à l exception des communes de Perrex et de St Cyr Sur Menthon plus tournées vers Bourg en Bresse, Malgré une pression foncière croissante (à Cruzilles et à Cormoranche en particulier), maintien de la surface agricole sur les autres communes du canton, Une population plutôt jeune, avec une forte demande de logement, qui travaille essentiellement sur le bassin d emploi de Mâcon, Attractivité mâconnaise renforcée suite au projet d édification de trois nouveaux ponts au dessus de la Saône. 28

Offre de soins sur les territoires de l Ain. Le Bugey et le Pays de Gex

Offre de soins sur les territoires de l Ain. Le Bugey et le Pays de Gex Offre de soins sur les territoires de l Ain Le Bugey et le Pays de Gex 109 Offre de soins sur les territoires de l Ain Le canton de Bellegarde Territoire et population Un canton rural et montagnard de

Plus en détail

Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain

Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain Analyse des comportements d'achat des ménages de l'ain Pôle commercial de Chalamont 23 Janvier 2014 CCI de l'ain Observatoire du Commerce Page 1 sur 18 Objectifs de l'enquête Depuis 1988, l'observatoire

Plus en détail

Contactez l'une de nos associations partenaires ou bien le CCAS de la mairie proche de votre domicile

Contactez l'une de nos associations partenaires ou bien le CCAS de la mairie proche de votre domicile Contactez l'une de nos associations partenaires ou bien le CCAS de la mairie proche de votre domicile Le «reste à vivre» c'est quoi? Il s'agit du critère de ressources permettant d'accorder l'aide alimentaire

Plus en détail

ATOUTS PREVENTION RHÔNE-ALPES. Le Bien Vieillir avec vos caisses de retraite

ATOUTS PREVENTION RHÔNE-ALPES. Le Bien Vieillir avec vos caisses de retraite ATOUTS PREVENTION RHÔNE-ALPES Le Bien Vieillir avec vos caisses de retraite UN PROGRAMME D ACTIONS DE PRÉVENTION INTER RÉGIMES DÉPLOYÉ SUR LA REGION RHÔNE ALPES Les thématiques abordées : - Nutrition -

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente

Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Offre et recours aux soins de premiers recours sur le Pays Sud Charente Cette étude a été réalisée en collaboration entre les services de l Agence Régionale de Santé (ARS), Mme Anne ROUSSEL, statisticienne

Plus en détail

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS

RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS SCHEMA DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL 2006-2012 RAPPEL DES ENJEUX ET PRECONISATIONS Le Roannais apparaît comme un territoire homogène constitué autour d un pôle d attraction central : l agglomération de Roanne.

Plus en détail

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040»

Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» Accompagnement de la deuxième phase de la démarche de prospective territoriale «Savoie 2040» 1 Programme de l après-midi 1. Pourquoi cette démarche? 2. Approche systémique de la Savoie 3. Les travaux en

Plus en détail

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé

1 ère Phase : Diagnostic territorial de santé Rappel : contexte et objectif Mobilisation des élus de la ville du Creusot face au risque de désertification médicale Volonté d élaborer un projet de santé global, mobilisateur, à l échelle du bassin de

Plus en détail

Feuille1. Date (jj/mm) Horaires Adresse du lieu de la formation Le contact pour inscription (courriel, téléphone) belley@sdis01.fr. nantua@sdis01.

Feuille1. Date (jj/mm) Horaires Adresse du lieu de la formation Le contact pour inscription (courriel, téléphone) belley@sdis01.fr. nantua@sdis01. Tableau des actions départementales de la campagne nationale de sensibilisation des français aux gestes et comportements qui sauvent février 2016 Attention! Ce tableau est susceptible d évoluer au fur

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE

DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE DES CANTONS PÉRIURBAINS ET FRONTALIERS EN SITUATION FAVORABLE population. Moins d un canton sur dix (15 % de la population) est concerné par le type «cumul de fragilités économique, familiale, 1 Risques

Plus en détail

L obligation d emploi

L obligation d emploi L obligation d emploi 1 2 La réponse à l obligation d emploi dans le secteur privé La réponse à l obligation d emploi dans le secteur public La loi fixe à tout établissement privé ou public d au moins

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003

OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Agence d Urbanisme et d Aménagement du Territoire Toulouse Aire Urbaine OUTIL DE VEILLE SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DE L'AGGLOMERATION TOULOUSAINE CONSOMMATION DE L'ESPACE EXERCICE 2003 Décembre 2003

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34

Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014. Service commerce Tel 04 75 75 70 34 Consommateurs & commerces drômois : comment ça fonctionne? Juin 2014 Service commerce Tel 04 75 75 70 34 L observatoire du commerce et de la consommation Objectifs : La connaissance de l offre commerciale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem

DOSSIER DE PRESSE. Les dates clés de la Coddem 6 ème séance plénière lundi 14 avril 2014 DOSSIER DE PRESSE La commission départementale de la démographie médicale : l instance incontournable en Lot-et-Garonne pour mettre en place un nouvel exercice

Plus en détail

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions.

COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES. Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. COMMISSION SANTE DU PAYS DES TROIS VALLEES Mise en place en février 2007, en même temps que les autres commissions. Un objectif général : Répondre aux besoins en matière de santé pour les personnes âgées

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION

B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION B. L ATTRACTIVITÉ DU BASSIN HAVRAIS EN QUESTION Un niveau de fécondité élevé Le recul démographique du bassin havrais ne s explique pas par un manque de vitalité de sa démographie «naturelle». En effet,

Plus en détail

Enseignement et formation

Enseignement et formation TERRITOIRE Enseignement et formation Un réseau éducatif dense marqué par l importance de l enseignement Il existe un lien étroit entre la répartition spatiale des équipements d enseignement et la localisation

Plus en détail

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010

SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 SCOT sur le périmètre de la Conférence du Pays du Saint-Quentinois SEMINAIRE DU 17 JUIN 2010 Présentation des grandes lignes du diagnostic et de l él état initial de l environnementl Le contenu du SCOT

Plus en détail

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance Etienne Debauche Les objectifs de la Drees Suivi régulier des politiques publiques suivi des prestations existantes et de leurs bénéficiaires

Plus en détail

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau

Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 1 : Philosophie du travail en réseau Prévention de la désinsertion professionnelle et travail en réseau Dr Lucette MIGNIEN Médecin du travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. S installer en Lozère. Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris

DOSSIER DE PRESSE. S installer en Lozère. Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris DOSSIER DE PRESSE Mardi 6 mars 2012-11h30 Maison de la Lozère à Paris S installer en Lozère Campagne de communication à destination des futurs chirurgiens dentistes Contact presse : Elodie LEHNEBACH Attachée

Plus en détail

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION PÔLE AZUR PROVENCE & LES COMMUNAUTES DE COMMUNES MONTS D AZUR ET TERRES DE SIAGNE. Avril 2010 POLE AZUR PROVENCE CA DU PAYS DE GRASSE 499

Plus en détail

Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Sousse... 5. Analyse descriptive... 6. 1. Infrastructure... 6. 1.1. Part des routes classées...

Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Sousse... 5. Analyse descriptive... 6. 1. Infrastructure... 6. 1.1. Part des routes classées... Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Sousse... 5 Analyse descriptive... 6 1. Infrastructure... 6 1.1. Part des routes classées... 6 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014

Réforme de la politique de la ville. Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Réforme de la politique de la ville Rencontre territoriale (Auvergne, Bourgogne, Rhône-Alpes) Lyon - 8 juillet 2014 Restitution de l atelier n 3 : Intitulé : Les communes et agglomérations concernées par

Plus en détail

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York

LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions. Congrès des Maires vendredi 12 octobre 2012 Disneyland Paris, Hôtel New York LA SEINE-ET-MARNE, Des enjeux et des actions Le territoire de la Seine-et-Marne 85 km Le plus grand département francilien : 5 915 km² Des infrastructures développées : 4 autoroutes (A4, A5, A6, A104)

Plus en détail

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux.

L UNPS rappelle que la permanence et la continuité des soins est assurée à domicile comme en établissement par des professionnels de santé libéraux. POSITION DE L UNPS SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA PERSONNE ÂGÉE EN PERTE D AUTONOMIE Présentation de l UNPS L Union Nationale des Professionnels de Santé (UNPS) est l institution crée par la loi qui regroupe

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation

Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Etude sur les garanties d emprunt en faveur du logement social -------------------- Cahier des charges de consultation Décembre 2013 Mission Bassin Minier décembre 2013 Page 2 Préambule Depuis 1982, le

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération

Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Grand Lyon : la précarité reste concentrée à l'est de l'agglomération Rhône-Alpes Chef de projet : Sabine Guillaume Chargée d'études : Maud Coudène SEPTEMBRE 2010 Étude réalisée par l'insee Rhône-Alpes

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5

Sommaire. Sommaire... 2. Introduction... 4. Présentation de Kasserine... 5. Analyse descriptive... 5. 1. Infrastructure... 5 Sommaire Sommaire... 2 Introduction... 4 Présentation de Kasserine... 5 Analyse descriptive... 5 1. Infrastructure... 5 1.1. Part des routes classées... 5 1.2. Taux de raccordement au réseau d assainissement...

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72

L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 L Economie Sociale et Solidaire (ESS) Bertrand LANGEVIN, Chargé de mission CEAS 72 LE CEAS : Centre d étude et d action sociale de la Sarthe Association créée en 1937, secrétariat social, la première étude

Plus en détail

Le marché du poisson frais et des crustacés dans l'ain

Le marché du poisson frais et des crustacés dans l'ain Le marché du poisson frais et des crustacés dans l'ain VILLARS LES DOMBES ST TRIVIER SUR MOIGNANS JASSANS RIOTTIER PONT DE VAUX BAGÉ LE CHATEL PONT DE VEYLE VONNAS MEZERIAT VILLARS LES DOMBES ST TRIVIER

Plus en détail

Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015)

Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015) Le marché locatif privé sur Bourg en Bresse et dans le département de l Ain (Situation et perspectives pour 2015) par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest Les loyers du secteur

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail

LE «logement idéal» vu par les consultants

LE «logement idéal» vu par les consultants LE «logement idéal» vu par les consultants de l ADIL-Espace Info Energie du Loiret 2012 Du 3 e trimestre 2011 au 1 er trimestre 2012, l ADIL-Espace Info Energie du Loiret a interrogé ses consultants, quel

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Plan départemental de l'habitat de l'ain. Orientations pour un habitat durable dans le département de l'ain

Plan départemental de l'habitat de l'ain. Orientations pour un habitat durable dans le département de l'ain Plan départemental de l'habitat de l'ain Orientations pour un habitat durable dans le département de l'ain Annexes Introduction...4 Cinq orientations pour une politique de l habitat durable dans le département

Plus en détail

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie

Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie Le RESPA, c est quoi? Réseau de Santé Personnes âgées de la Loire à la Vie 1 UN PROJET PORTÉ PAR 3 CLIC Février 2007 : début de la réflexion à l initiative de 3 CLIC. 2007 : financement d un accompagnement

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2015. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2015 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI En 2012, 100 300 établissements employaient 361 700 travailleurs handicapés. La loi fixe à tout établissement privé ou

Plus en détail

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer

Evaluation du SCoT. Coût résidentiel : pouvoir d achat des. ménages pour se loger et se déplacer Evaluation du SCoT Coût résidentiel : pouvoir d achat des ménages pour se loger et se déplacer Présentation aux partenaires et aux membres du groupe de travail de l action n 5 du PLH 24/11/2014 Contexte

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE

ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE ATLAS DEPARTEMENTAL DES PROFESSIONNELS DE LA SANTE Juin 2012 Quels accès à la santé dans les quartiers prioritaires de Guyane? Philippe DAMIE, Directeur de l Agence Régionale de la Santé (ARS) de Guyane

Plus en détail

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon

Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon SYNTHESE Atlas de la fragilité du Languedoc-Roussillon Retraités de 55 à 74 ans du régime général Exercice 2010 La mise en œuvre d un observatoire des situations de fragilité traduit la volonté forte de

Plus en détail

Diagnostic sanitaire et social du Lot

Diagnostic sanitaire et social du Lot Diagnostic sanitaire et social du Lot Présentation du diagnostic territorial 2014 Ce document est un support de présentation, pour des informations plus complètes, vous pouvez vous référer au diagnostic

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes

Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Les marchés immobiliers et fonciers en région Rhône-Alpes Afin d avoir une vue d ensemble des transactions foncières et immobilières effectuées en région Rhône-Alpes, l Observatoire Régional de l Habitat

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

forum transmission reprise

forum transmission reprise La rencontre entre cédants et repreneurs d ents haute gironde forum JEUDI SALLE FÊTES DES 15H-20HPugnac 21 octobre haute gironde forum Le Syndicat Mixte du Pays de la Haute Gironde (plus de 80 000 habitants,

Plus en détail

L exercice libéral de la médecine en EHPAD

L exercice libéral de la médecine en EHPAD Sandor Kacso - Fotolia.com Reproduction interdite DOSSIER DE PRESSE L exercice libéral de la médecine en EHPAD Deux études de l URPS Médecins Libéraux des Pays de la Loire dressent l état des lieux de

Plus en détail

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision.

Pau et le Grand Pau vivent plutôt bien leur éloignement aux grands centres de décision. Les enjeux du territoire Le développement de Pau, de son agglomération et maintenant du Grand Pau rappelle celui de villes, d agglomérations et d aires urbaines sensiblement comparables, avec des logiques

Plus en détail

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL LA FONCTION D ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL Définition du travail de l assistant de service social Dans une démarche éthique et déontologique, l assistant de service social agit avec les personnes, les familles,

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche

CLÉS. pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche E 7 CLÉS pour réussir votre implantation d entreprise en Ardèche 1 Défi nir «votre» localisation géographique idéale Choisir un emplacement adapté, c est tout d abord définir le barycentre de votre future

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2

LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE. Juin 2010 version 2 LES ASSOCIATIONS DU SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL EN CORSE Juin 2010 version 2 Avant-propos Les associations de solidarité rendent des services essentiels aux populations les plus fragiles. C est leur vocation.

Plus en détail

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009

Evolution du nombre de logements neufs et anciens acquis à l'aide d'un PTZ en Isère entre 1999 et 2009 L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ L accession à la propriété en Isère aidée par un PTZ ADIL DE L ISERE 2 boulevard Maréchal Joffre 38000 GRENOBLE 04 76 53 37 30 Page 1 Une hausse de

Plus en détail

VAL-DE-MARNE (94) ALFORTVILLE Quartiers Sud (Grand Ensemble) (ZRU, Liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL DU GRAND ENSEMBLE

VAL-DE-MARNE (94) ALFORTVILLE Quartiers Sud (Grand Ensemble) (ZRU, Liste supplémentaire Anru) CENTRE COMMERCIAL DU GRAND ENSEMBLE VAL-DE-MARNE (94) ALFORTVILLE (ZRU, Liste supplémentaire Anru) Le dispositif commercial existant Nature et composition Un ensemble commercial comprenant une dizaine d activités Le pôle marchand est entouré

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex

Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH MDPH. Maison Départementale. 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées MDPH Maison Départementale des Personnes Handicapées 10, rue du Pavé d Amour, BP 415 01012 Bourg-en-Bresse cedex Suite à la loi du 11 février 2005 sur

Plus en détail

Une reprise démographique incontestable

Une reprise démographique incontestable LA SANTÉ AU CŒUR DU PAYS État des lieux Mars POPULATION DU PAYS DES LANDES DE GASCOGNE habitants en ( % de la population d Aquitaine). Une croissance nouvelle de. % par an, Un territoire classé en ZRR

Plus en détail

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées

Le programme Marpa. maison d accueil rurale pour personnes âgées Le programme Marpa M A R P A maison d accueil rurale pour personnes âgées Avec les Marpa La Mutualité sociale agricole accompagne depuis vingt ans la création de petites unités de vie qui accueillent des

Plus en détail

SCoT Val de Saône-Dombes Rapport de Présentation Diagnostic

SCoT Val de Saône-Dombes Rapport de Présentation Diagnostic Chapitre 2 Le Diagnostic 28 INTRODUCTION Diagnostic Selon l'article L. 122-1 1 du Code de l Urbanisme, «les SCOT exposent le SCoT diagnostic Val établi de au Sa regard : CHAPITRE 2 des prévisions économiques

Plus en détail

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet *

culture chiffres PRODUCTION, DIFFUSION ET MARCHÉS Les entreprises du commerce du marché de l art 2009-4 François Rouet * culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN

Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN Projet porté par le SIVOM de l Est Gessien Elabora'on d une stratégie territoriale de sou'en aux soins de 1er recours sur le SIVOM DE L EST GESSIEN Projet soutenu par le CG 01 Comment soutenir les soins

Plus en détail

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS

Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS Synthèse du rapport d activité 2007 du CCAS I- Moyens financiers Budget 2007 : Recettes totales = 3.604.581 dont : Budget CCAS : 1.487.913 Budget annexe SSIAD : 438.284 Budget annexe MAD : 1.678.384 Dépenses

Plus en détail

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs

Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Tableau de bord emploi-formation Masseurs-kinésithérapeutes, rééducateurs Juin 2014 S y n t h è s e d u t a b l e a u d e b o r d A E m p l o

Plus en détail

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13

PAUVRETÉ QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 QUELS ÉCARTS EN TERMES DE PAUVRETÉ? AGENDA 21 VOLET SOCIAL 13 INTRODUCTION De la pauvreté à l exclusion La notion de pauvreté et son approche ont évolué. Depuis le début des années 1980, à l insuffisance

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau

Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Livre blanc des territoires girondins Diagnostic Contribution de la commune de Lacanau Dans le cadre du diagnostic réalisé par les services du Conseil départemental sur le territoire médocain, la commune

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique

La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique I. Eléments de cadrage La construction d un maillage idéal : Approche et méthode Fiche méthodologique synthétique Créé en 1986, Carglass est Leader du remplacement et de la réparation de vitrage automobile

Plus en détail

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I Groupe de travail CNIS Le 14 mai 2009 Philippe GAUTHIER, DGA Vie Sociale Gaëlle BRET, Chargée d études Observatoire d action sociale I La démarche

Plus en détail

Le développement urbain

Le développement urbain Le développement urbain CARACTÉRISER LE DÉVELOPPEMENT URBAIN Les multiples approches convergent pour montrer sous divers angles (l interprétation orthophotographique, satellitaire, données cadastrales,

Plus en détail

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE

PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE PLAN DEPARTEMENTAL D ACTION POUR LE LOGEMENT DES PUBLICS DEFAVORISES DIAGNOSTIC ANALYSE DEMOGRAPHIQUE Les chiffres clés : 574 377 habitants en 21 1 (9,2% de la population Rhônalpine ;,9% de la population

Plus en détail

udesté on it ecl Col 1 1

udesté on it ecl Col 1 1 Collection études 1 ÉVOLUTION DÉMOGRAPHIQUE Evolution démographique 1 550 000 1 434 661 1 450 000 1 350 000 1 287 535 1 250 000 1 213 499 1 150 000 1 127 546 1 050 000 950 000 1 009 390 1 061 480 850 000

Plus en détail