Gestion interculturelle de la carrière professionnelle en France -- Briser le plafond de verre par Wei Aoyu

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion interculturelle de la carrière professionnelle en France -- Briser le plafond de verre par Wei Aoyu wayaoyu@hotmail.com"

Transcription

1 Gestion interculturelle de la carrière professionnelle en France -- Briser le plafond de verre par Wei Aoyu 1

2 professionnelle: briser le plafond de verre Plan de présentation 1 ière partie: introduction 2 ième partie: les enjeux en termes de différences culturelles dans la gestion de la carrière professionnelle en France 3 ième partie: où se cachent les problèmes? 4 ième partie: conclusion: où se trouvent les solutions? 2

3 Première partie: introduction: deux séries de questions adressées au public, dont la première: 1) Quels sont les types de produits exportés par la Chine et qui sont les plus connus dans le monde? 2) Quels sont les types de produits exportés par l Inde et qui sont les plus connus dans le monde? Pourquoi ces différences? 3) Enfin, quel est le produit phare exporté par l Inde au monde occidental? 3

4 Deuxième série de question: 1) Dans une entreprise française, quelles sont les cinq qualités attendues d un patron? 2) Dans une entreprise chinoise, quelles sont les cinq qualités attendues d un patron? 3) pourquoi ces différences? 4

5 PDG:poste accessible? Cadres supérieurs: poste accessible? Cadres moyens: poste accessible 5

6 Questions sur le plafond de verre: S agit-il d une réalité ou d un sentiment? d une perception ou d une expérience vécue? Pourquoi, s il s agit d une réalité, ce plafond de verre existe? Une explication fallacieuse: discrémination contre les chinois; le cas de la manifestation des étudiants chinois à la Place de la République en 2008 Pourquoi il n y a pas de discrémination contre les PDG/CEO indiens? Pourquoi les indiens n ont pas connu ce problème de plafond de verre? Cette explication est pourtant très partagée, parce qu elle décharge tout de la personne en question de ses propres responsabiltés: qualité intellectuelle, qualité en terme de leadership, enfin, les qualités attendues d un patron... 6

7 Question: où les entreprises trouvent ces PDG ou CEO? Ressources internes à l entreprise et celles externes à l entreprise; concurrence acharnée sur le marché des cadres supérieurs Critères: leadership et charisme, vision stratégique, capacité de gestion, capacité de rendre compte au conseil d administration et à l assemblée générale des actionnaires Une carrière riche en longue expérience professionnelle et en échecs quelquefois très cuisants L objectif de mettre un PDG ou CEO sur le poste: assurer une haute performance durable: lasting high performance 7

8 Ressources internes: Deux ascenseurs: l un est conventionnel, l autre est spécial pour des compétences extraordinaires: ascenseur rapide Ceci relève de la stratégie de la gestion de ressources humaines Divers dispositifs spécifiques prévus pour identifier, évaluer, former et consolider les compétences extraordinaires: une gestion adaptée et sur mesure Dispositif de sortie et mesures incitatives Leviers principaux: mobilité internationale et gestion de projet 8

9 Mobilité internationale: un parcours indispensable pour un cadre supérieur d un groupe multinational Compétences requises pour la gestion internationale: gestion géopolitique, géotratégique, géoéconomique, gestion du cadre politico-économico-socio-juridique différent et la gestion des risques Gestion de la communication Gestion de l équipe internationale Enfin bref: gestion interculturelle 9

10 Gestion de projet: Projet de nouveau produit Projet de nouveau service Projet de nouvelle approche de marketing Mot clé: l innovation de concept, de business modèle et de pratique; vision stratégique; capacité de gestion matricielle Plan,budget, WBS,contrôle des échéances et des livrables, maîtrise des divers métiers, maîtrise de risques et surtout de risque financier, retour d expérience et progrès continu Gestion de projet est une étape incontournable pour l ascension au sein d une société 10

11 Synthèse: Les qualités requises d un PDG ou CEO sont nombreuses, mais ces deux là sont plus importantes: 1 ) Vision stratégique Mais qu est ce que c est la stratégie? Quels sont les définitions des objectifs stratégiques - à long terme, à moyen terme et à court terme? Et quels sont les liens entre ces trois perspectives? - une déclinaison ou une extrapolation? - une cohérence 11

12 2) Gestion des risques - Idenfier les risques - Elaborer la cartographie des risques - Construire un plan de prévention contre les risques et les dispositifs du conrtrôle de risques - Définir le budget du plan de risques - Le suivi du contrôle de gestion de risque 12

13 professionnelle: briser le plafond de verre Deuxième partie: Les enjeux de différences culturelles dans la gestion de carrière professionnelle A) une question de définition de la stratégie, de la vision stratégique, des objectifs stratégiques Les fondamentaux d une stratégie et des objectifs stratégiques La notion de cohérence Exemple: Qu est-ce que cela veut dire «la relation du partenariat stratégique à long terme»? Différentes définitions, différentes pratiques et différentes performances 13

14 2) une question du business modèle - sa définition - son élaboration - les composants d un business modèle - les paramètres technico-économiques - faisabilité: test, validation et retour d expérience Différentes définitions, différentes pratiques et diffrérente performance 14

15 3) une question de gestion du coût et de la valeur: le temps - planification et le budget: exercice de WBS, avec la notion du temps - gestion des échéances et des livrables Gestion du temps: - temps comme coût - temps relatif à l amortissement du matériel - le capital, l investissement qui se valorisent avec le temps Différentes définitions, différentes pratiques et différente performance 15

16 4) une question de gestion de risque - définition de risques: risques stratégique, financier, gestionnaire, social... - le coût d un risque et la valeur ajoutée par la gestion du risque - identification de risques: cartographie - hiérarchisation de risque: taux de probabilité, base de données - analyse matricielle de risque - élaboration des dispositifs de gestion de risques - investissement financier dans la gestion de risques - retour d expérience Différentes définitions, différentes pratiques et différente performance 16

17 5) question générale de la gestion moderne - la gestion de la culture de l entreprise, sa philosophie, ses valeurs à être adhérées tant par les employés que par le public - l identité et la spécificité d une entreprise et les valeurs universelles qu elle porte Le cas de Samsung «Samsung is always with you» Différentes définitions, différentes pratiques et différente performance 17

18 Troisième partie: où se cachent les problème pour un haut cadre d origine chinoise qui se croit heurté contre un plafond, de verre ou de platre? 1) pour un haut cadre d origine chinoise: le mode de penser, de communiquer et d agir est la première cause - esprit critique, de négation, de négation de négation à l égard de soi-même, à l égard des autres et à l égard de toutes sortes de choses pour être innovant, inventif et créateur; - esprit analytique et une analyse minutieuse: «le diable est dans les détails» - méthodologie: thèse, anti-thèse et synthèse et méthode, processus - raisonnement du particulier au général et du général au particulier: maîtrise de tous les détails Héritage du système éducatif chinois: actifs et passifs Pratique sociale: face et retour d expérience, facteur humain 18

19 2) question d indépendance et d autonomie: esprit libre, respect de l égalité, culture d excellence et le respect de la hiérarchie - problème de la prise d initiatives personnelles - esprit d équipe et électron libre circulant à l excellence - performance collective et performance individuelle Cas: lean production et lean management: l enseignement confucéen appliqué au Japon et dans le monde entier, rejeté en Chine Héritage du système éducatif et social chinois: actifs et passifs Exemple: les sujet du bac et de concours d entrée à l université chinoise: «Esprit indépendant et pensée libre Chen Yinque» 19

20 3) adopter une nouvelle représentation de l espace, surtout de l espace individuel, un sujet de droit - esprit aventurier, goût du risque - sortir de cocon - oser prendre l initiative - apprendre la gestion matricielle - toujours poser des questions de type «pouquoi» avant de penser à «comment» 20

21 4) question d aptitude de langue française pour - penser, raisonner ( en outil conceptuel ) - pour s exprimer - pour communiquer Comment identifier un problème, formuler le problème, analyser le problème et apporter une solution au problème de manière scientifique et précise en français? Quelles sont les spécificités de la langue française? Et pourquoi ces spécificités? Former, à travers la pratique au quotidien, des esprits qui pense, agissent, structurent des choses, s expriment et communiquent de manière scientifique, logique, exacte et précise 21

22 Quelles sont les spécificités de la langue chinoise? - un raisonnement à l analogie, du général au particulier - abstraction en visuel - un ordre de libre combinaison - grammaire, syntaxe et lexique? Illustration par un dessin animé 22

23 4) question de représentation du principe, du principe absolu et le relativisme enraciné: recherche de la vérité et recherche de l harmonie 5) question de représentation de l espace: Etats de Droits et notion de Droits; structure concentrique des espaces individuel, familial, social et national; amour de son pays d origine, patriotisme, nationalisme et internationalisme? 6) enfin, croit-on en valeurs universelles, à l amour universelle? «仁 者 爱 人» 23

24 Quatrième partie: Conclusion: Où se trouve les solutions pour briser le plafond de verre? Enseignement du bouddhisme ZEN: 直 指 本 心, 见 性 成 佛 Retour à soi-même, à son coeur, à son propre éveil Enseignement de la philosophie taoïste: «notre plus grand ennemi, ce n est pas l autre, mais nous-même»: c est nous qui avons créé le plafond de verre! Enseignement de la pensée confucéenne: lean management, progrès continu, intersubjectivité 吾 日 三 省 吾 身 Approche: ouverture, intégration comme du lait dans l eau et non comme de l huile dans l eau Dépasser les divergences et aller vers les convergences, les valeurs universelles 24

25 Reste à vous souhaiter: Une bonne carrière professionnelle! 25

26 Merci pour votre attention et Bienvenue aux questions 26

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond 41 ième rencontre 29 septembre 2014 L évolution des normes ISO9001 et ISO14001 La forme Le fond AllQuality Sept 2014 : évolution ISO9001 et ISO14001 - philippe.barbaza@qualivie.fr - 1 Vers une structure

Plus en détail

Le web dans la formation des enseignants

Le web dans la formation des enseignants Fatiha Mamache amamache@ushb.dz USTHB Avril 2013 Plan Introduction Pourquoi parle-t-on de formation des enseignants du supérieur? Comment accueillir et encadrer les enseignants débutants? L université

Plus en détail

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3

Pré-requis. Objectifs. Préparation à la certification ITIL Foundation V3 La phase de stratégie de services Page 83 ITIL Pré-requis V3-2011 et objectifs Pré-requis La phase de stratégie de services Maîtriser le chapitre Introduction et généralités d'itil V3. Avoir appréhendé

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Cycle Management de Projet

Cycle Management de Projet Cycle Management de Projet Tunis 2013 Résultats attendus de la formation Les entreprises pour devenir plus performantes et faire face à la concurrence doivent intégrer la gestion par projets en transversal.

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique.

Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Le tableau de bord de la DSI : un outil pour mieux piloter son informatique. Introduction Face à l évolution constante des besoins fonctionnels et des outils informatiques, il est devenu essentiel pour

Plus en détail

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage

Ressources humaines. Joëlle Imbert. Les tableaux de bord RH. Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Ressources humaines Joëlle Imbert Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage Sommaire Introduction... 1 I Les défis humains de l entreprise : génération de profit,

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

CQPI Technicien qualité industriel

CQPI Technicien qualité industriel CQPI Technicien qualité industriel Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou

Plus en détail

LEADERSHIP & MANAGEMENT

LEADERSHIP & MANAGEMENT LEADERSHIP & MANAGEMENT 3 JOURS SEQUENCES Présentation DE LA VISION A L ACTION Diriger aujourd hui un service, une direction régionale, une filiale ou une entreprise nécessite la maîtrise des outils et

Plus en détail

Le transfert de technologie

Le transfert de technologie Le transfert de technologie Walter DALLE VEDOVE Walter DALLE VEDOVE 1 Notre but est de vous familiariser avec le transfert de technologie et la négociation de contrats de transfert technologique Croissance

Plus en détail

Soirée Management de Projet 1. Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets

Soirée Management de Projet 1. Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets Soirée Management de Projet Comment accélérer les projets en professionnalisant les acteurs projets nouveaux rôles et responsabilités des maîtrises d ouvrage Paris Le 29 septembre 2005 www.afitep.fr Info@afitep.fr

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée

Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée Gérer sous le modèle matriciel : l expérience du CRDI Normand-Laramée Claude Belley, directeur général CRDI N-L Marie-Hélène Jobin, directrice Pôle santé 11 septembre 2012 Plan Mise en contexte La démarche

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109

Gestion des projets moteurs. p. 105 à 109 ff p. 105 à 109 Découverte Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Préparer les ingénieurs et managers français à mieux travailler avec des interlocuteurs

Plus en détail

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance

Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance Mastère Spécialisé Lean Management Productivité Ergonomie Performance (document pour les entreprises) Qu est-ce qui différencie ce Mastère des autres Mastères? Le sens particulier que nous donnons au «Lean

Plus en détail

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises

17ième Rendez-vous d Exception d ICHEC-Entreprises La vision du management de demain par les étudiants de l ICHEC et les cadres et dirigeants d entreprise membres du réseau ICHEC-Entreprises Etude réalisée à l occasion du 17ième Rendez-vous d Exception

Plus en détail

Audit interne et contrôle de gestion

Audit interne et contrôle de gestion Jacques Renard Sophie Nussbaumer Préface de Daniel Lebègue, président de l IFA Audit interne et contrôle de gestion Pour une meilleure collaboration, 2011 ISBN : 978-2-212-55246-1 Table des matières Sommaire...V

Plus en détail

Management Expertises Solutions

Management Expertises Solutions Management Expertises Solutions Rue Louis-Favre 34 2 0 0 2 N e u c h â t e l +41 32 729 35 00 +41 32 729 35 01 contact@mesgestion.ch www.mesgestion.ch Notre entreprise Fondée en 1990, est une société suisse

Plus en détail

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN

DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN DEVENIR ANIMATEUR CERTIFIE DE LA DEMARCHE LEAN Certification CQPM réf : 2008 07 69 0272 Animateur de la démarche LEAN pour l amélioration de la performance et des processus. BUTS DE LA FORMATION : Etre

Plus en détail

Le manager transversal

Le manager transversal Le 29 septembre 2009 Le manager transversal Au cœur des organisations matricielles C1 Les enjeux actuels de la transversalité 2 Diapositive 2 C1 Doc expertise - Chapitre A CEGOS-FRANCE; 20/10/2008 L émergence

Plus en détail

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049)

Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Préparation au CQPM Technicien en Industrialisation et en Amélioration des Processus TIAP (0049) Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront pour missions de participer

Plus en détail

Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN

Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN Des LEADERS pour l INNOVATION, l INTEGRATION, la DIRECTION C. JOURQUIN QU EST-CE QU UN «INGENIEUR»? «Personne qui a reçu une formation scientifique et technique la rendant apte à diriger certains travaux,

Plus en détail

Direction de la Formation Réseau des Campus

Direction de la Formation Réseau des Campus Direction de la Formation Réseau des Campus La formation, élément de l ADN de VE Nos métiers : Intensifs en main d œuvre opérationnelle, non dé localisables La valeur ajoutée se fait sur notre capacité

Plus en détail

La Formation au Jugement Professionnel dans l Enseignement de la Comptabilité : Approche Théorique et Application au Cas Tunisien

La Formation au Jugement Professionnel dans l Enseignement de la Comptabilité : Approche Théorique et Application au Cas Tunisien Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université de Sfax Faculté des Sciences Économiques et de Gestion de Sfax Mémoire de Mastère en comptabilité Sujet

Plus en détail

Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue)

Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue) Master 2 ADMINISTRATION DES ENTREPRISES Parcours Management des Entreprises (en formation continue) OBJECTIFS SPÉCIFIQUE DU PARCOURS Le Master MAE (Administration des Entreprises) est une formation diplômante

Plus en détail

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold S o m m a i r e Introduction 1 1. Benjamin Graham 7 2. Philip Fisher 53 3. Warren Buffett et Charles Munger 81 4. John Templeton 133 5. George Soros 169 6. Peter Lynch 221 7. John Neff 255 8. Anthony Bolton

Plus en détail

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE

Management par les processus Les facteurs clés de succès. Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE Management par les processus Les facteurs clés de succès Lionel Di Maggio Master 1 MIAGE 1 1. Objectifs et définitions 2. Le retour sur investissement des démarches 3. Les éléments structurants 4. Mise

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL

MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DOSSIER DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS DE L EXPERIENCE PROFESSIONNELLE (RAEP) CONCOURS DE CATEGORIE A CAEO SAEG ET SAEO La loi du 2 février

Plus en détail

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental

Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Compétences de gestion et leadership transformationnel : les incontournables liés au nouveau contexte environnemental Natalie Rinfret, Ph.D. Colloque de l Association des directeurs généraux des services

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Modules de formation

Modules de formation Modules de formation Nos modules de formation sont conçus de façon à être interactifs et ludiques (nombreuses mises en situations, jeux de rôles, exemples tirés du vécu des étudiants et de l expérience

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE

MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE MANAGEMENT ET STRATÉGIE BANQUE FINANCE ASSURANCE Niveau BAC+5 120 crédits ECTS (60 crédits par année de formation) Fonction Le Manager du Développement des Entreprises et des Organisations, spécialisé

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation

Chef de projet Nouvelles Offres de Formation. Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation ANNONCE EXTERNE Chef de projet Nouvelles Offres de Formation Au sein de la Direction du Marketing Stratégique et de l appui à la transformation Présentation de CentraleSupélec : Crée le 1 er janvier 2015,

Plus en détail

Gestion des projets moteurs

Gestion des projets moteurs Gestion des projets moteurs p. 107 à 111 Gestion des projets moteurs MOT / SINGMP MOT / SINGMP-E Gérer un développement GMP avec un partenaire chinois 2 Jours Niveau : Découverte Préparer les ingénieurs

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET

RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET RÉUSSIR SON DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL EN MODE PROJET 7 avril 2014, Horbourg-Wihr I. NOUVEAUX MARCHÉS, NOUVEAUX PRODUITS, NOUVELLES ORGANISATIONS : L APPROCHE PROJET II. LA GESTION DE PROJET : DES RÉPONSES

Plus en détail

Le développement managériale

Le développement managériale Le développement managériale Comment et pourquoi le manager est au centre du processus Le concept managériale: «Business & People Partner partner: Business partner : participer à l efficacité et à la qualité

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1

Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1 CADRE BOLOGNE Le premier master Européen en Neurosciences appliquées Master en Développement des Techniques Neurocognitives dans les Entreprises: Neuromanagement 1 (Programme certifié et approuvé en 2012

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE

PROVOCATEUR DE PERFORMANCE DE PERFORMANCE PROVOCATEUR DE PERFORMANCE PROVOCATEUR Notre société s est créée en 1996 autour d une ambition forte. Apporter une réponse globale, personnalisée et innovante à nos clients pour les aider

Plus en détail

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France

Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France Malgré la crise, Le décisionnel en croissance en France 11 juin 2009 www.idc.com Cyril Meunier IDC France Consulting Manager Copyright 2009 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized. All rights

Plus en détail

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients

Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Cet article provient de la banque des meilleures pratiques de la Fondation européenne de la qualité. Taux de recommandation net ou le ressenti des clients Introduction Le taux de recommandation net est-il

Plus en détail

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant

DEVENIR MANAGER. PUBLIC : Manager débutant PARCOURS MANAGEMENT Un parcours permettant le développement commun et cohérent des managers du groupe qui facilite des passerelles en entre BU/ métiers. DEVENIR MANAGER Manager débutant Réussir sa prise

Plus en détail

Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants

Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants Démarche d amélioration par l automatisation : le chemin le plus court pour des processus productifs, conformes et constants Déjeuner conférence 12 Mai 2011 Bienvenue Alpha Diallo 514.712.9025 alpha@tmqgroup.com

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002)

D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) L'approche processus D après FD X50-176 Management des processus (2005) AC X50-178 Management des processus, Bonnes pratiques et retours d expérience (2002) Diaporama : Marie-Hélène Gentil (Maître de Conférences,

Plus en détail

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES

GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Françoise KERLAN GUIDE DE LA GESTION PRÉVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPÉTENCES Préface de Jean-Louis Muller Directeur à la CEGOS Ancien responsable de Formation à l Université Paris 9 Dauphine Deuxième

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE

GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE MICHEL BADOC EN COLLABORATION AVEC ISABELLE SELEZNEFF GUIDE PRATIQUE DU MARKETING POUR LES CRÉATEURS D ENTREPRISE Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3215-6 SOMMAIRE Remerciements... 11 Table des

Plus en détail

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT

LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT LES CLES D UNE BONNE STRATEGIE A L EXPORT CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009 Une bonne stratégie à l export ne s improvise pas CCI TOURAINE, pour le Colloque Techniloire, le 09/07/2009

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Les outils de la stratégie

Les outils de la stratégie Jacques BOJIN et Jean-Marc SCHOETTL Les outils de la stratégie, 2005 ISBN : 2-7081-3287-3 Avant-propos et remerciements... XV Introduction... XVII Les stratégies classiques Le positionnement stratégique

Plus en détail

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet

INTRODUCTION. Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Lancement projet Organisation projet INTRODUCTION Le succès de la phase d initialisation passe par la réalisation de deux étapes successives : Le lancement du projet; L organisation du projet. Dossier de fin d'étude Lancement projet Organisation

Plus en détail

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model

Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model Table des encadrés Préface Les auteurs L entrepreneuriat à EMLYON Business School Remerciements Introduction Enjeux de l entrepreneuriat Définition et dimensions de l entrepreneuriat Présentation de l

Plus en détail

CQPI Technicien qualité

CQPI Technicien qualité CQPI Technicien qualité Public concerné Salariés ou futurs salariés qui auront pour mission d assurer le contrôle de la qualité et de participer à l amélioration des modes de production et/ou à la mise

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. étude marketing, expérience utilisateur, ergonomie étude de faisabilité. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299

Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Préparation au CQPM Préparateur Assembleur Aéronautique 0299 Public concerné Salariés ou futurs salariés des entreprises industrielles qui auront en charge sous la responsabilité d un responsable hiérarchique

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE

Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE Langues Étrangères Appliquées (LEA) LICENCE 2 Objectifs de la formation La mondialisation des relations et des marchés implique l émergence d un nouveau profil de gestionnaires, capables de maîtriser plusieurs

Plus en détail

Préparation diplômante

Préparation diplômante Préparation diplômante La préparation diplômante de la faculté de Finance, Banque, Comptabilité (FFBC) de l université Lille 2 permet aux étudiants à la fois d acquérir une licence de gestion et de préparer

Plus en détail

La Performance Globale en PME / PMI

La Performance Globale en PME / PMI La Performance Globale en PME / PMI L Auvergne et les espaces «Performance Auvergne» Des approches pragmatiques à la portée des PME 1 L historique Près de 20 ans d expérience de l action des CCI d Auvergne

Plus en détail

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06

CONCOURS PETIT POUCET BP 50135 75263 PARIS Cedex 06 Pour participer il vous suffit de retourner votre dossier de candidature accompagné d une copie de vos cartes étudiants avant le mardi 15 décembre 2009 (cachet de la Poste faisant foi) par courrier à :

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION (CATI) GUIDE DE MISE EN ŒUVRE Le programme de centres d'appui à la technologie et à l'innovation (CATI), mis en place par l'ompi, permet aux innovateurs

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION POUR LA CREATION & GESTION D ENTREPRISE PROPOSE & ASSURE PAR GUY REVERT Conseil en Création & gestion d Entreprise Enseignant à l Université de Provence www.guyrevert.fr revert@netcourrier.com

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Termes de Référence (TDR) du

Termes de Référence (TDR) du 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) du Séminaire de formation à la planification

Plus en détail

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE

LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE JEAN-NOËL KAPFERER LES MARQUES, CAPITAL DE L ENTREPRISE Créer et développer des marques fortes Quatrième édition, 2007 ISBN : 978-2-212-53908-0 Sommaire Introduction La marque ou le prix 3 PARTIE 1 COMPRENDRE

Plus en détail

X. Analyse des Coûts et Planification Financière

X. Analyse des Coûts et Planification Financière X. Analyse des Coûts et Planification Financière Introduction à la planification et à la régulation des services de transport public urbains X-1 Les briques pour la planification et l analyse Conception

Plus en détail

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques

Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques Master professionnel d IUP Spécialité Secteurs de Santé : Management qualité, risques et sécurité Management Intégré Qualité Maîtrise des Flux logistiques OBJECTIFS Ce master professionnalisant forme des

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

Le coaching : mode passée ou passage obligé? Michel Gendron, associé Président-directeur directeur général

Le coaching : mode passée ou passage obligé? Michel Gendron, associé Président-directeur directeur général Le coaching : mode passée ou passage obligé? Michel Gendron, associé Président-directeur directeur général INTRODUCTION MCOR_CF-AC_COA_3050 2 Mon propos d aujourd hui Définir Distinguer Appliquer aux enjeux

Plus en détail

Climat de travail. Extraire les compétences

Climat de travail. Extraire les compétences Climat de travail Extraire les compétences Extraire, transformer, implanter les compétences. ismat se fonde sur cinq valeurs essentielles: Connaissances Valoriser les pratiques pertinentes en capitalisant

Plus en détail

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II:

Sommaire: Introduction général Partie I: Conclusion. 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: Thème: Le Coaching Sommaire: Introduction général Partie I: 1.L origine du coaching 2.Le développement du coaching 3.Definition Partie II: 1.Caractéristiques du coaching 2.Rôle et mission du coach 3.La

Plus en détail

Notions et définitions utiles

Notions et définitions utiles Notions et définitions utiles 1 Notions et définitions utiles I. Notions d usage 1. La notion de compétitivité. La notion de «compétitivité» est la symbolique de l enjeu de développement des entreprises.

Plus en détail

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6

Perceptions et attentes des recruteurs sur les formations en management Vague 6 Concours Passerelle Novembre 2012 N 110691 Contact Damien Philippot Directeur de Clientèle au Département Opinion damien.philippot@ifop.com Concours Passerelle Perceptions et attentes des recruteurs sur

Plus en détail

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19

Sommaire. Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 Sommaire Introduction... 15 Partie 1 Comment construire un système de pilotage : la démarche... 19 1 Contrôle de gestion et nouveaux outils de pilotage... 20 1. La démarche du contrôle de gestion... 20

Plus en détail

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution

ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution ALTERNANCE Responsable Manager de la Distribution Formation diplômante de Niveau II Diplôme de Niveau II enregistré au RNCP dans le cadre d'un parcours de formation Pré requis d entrée en formation et

Plus en détail

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION

LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION LES TABLEAUX DE BORD DE COORDINATION Trois constats généraux sont encore prépondérants dans bon nombre d organisations actuelles : Un fonctionnement avec une planification a priori et des constats a posteriori.

Plus en détail

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev.

+33 (0)3 84 22 99 10. Avril 2003. Copyright Toptech LP-2008-7281-001. Reproduction interdite. Tous droits réservés pour tous pays. D-1.3-021-rev. +33 (0)3 84 22 99 10 Avril 2003 D-1.3-021-rev.01 +33 (0)3 84 22 99 10 Partage d expd expérience Démarche Globale LEAN MATRA ELECTRONIQUE Sommaire Quelques mots sur MATRA ELECTRONIQUE Périmètres du Lean

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership?

Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership? SEMINAIRE DE FORMATION Pour Qui? Ce séminaire est destiné aux PCA PDG, DG, DGA,... et Directeurs Opérationnels. Managers, comment construire et exercer efficacement votre leadership? 1 DANS SON ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Politique de développement et de gestion des ressources humaines

Politique de développement et de gestion des ressources humaines RÈGLEMENT N 3 Politique de développement et de gestion des ressources humaines Adopté par le Conseil d administration Le 26 mars 1996 - Résolution n o 1931 Table des matières I. Préambule... 3 II. Objectifs

Plus en détail

des référentiels r rentiels Jean-Louis Bleicher Régis Delayat

des référentiels r rentiels Jean-Louis Bleicher Régis Delayat L évolution récente r des référentiels r rentiels Jean-Louis Bleicher Régis Delayat 7 Avril 2009 Plan COBIT V4.1 COBIT Quickstart V2 Guide d audit informatique COBIT Val IT Risk IT Le Guide pratique CIGREF/

Plus en détail

Certification APAC /IAE LYON

Certification APAC /IAE LYON Certification APAC /IAE LYON Corinne Forgues Corinne Lecot http://iae.univ-lyon3.fr Rappel du contexte du projet APAC / IAE LYON L APAC souhaite pouvoir proposer à ses membres des parcours de formation

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité?

Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? 1 Synthèse des résultats de l enquête Mindjet La collaboration au sein de l entreprise: moteur ou frein pour la productivité? Février 2013 2 INTRODUCTION: Perception et tendances du travail collaboratif

Plus en détail

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation

Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Master class : Comment faire croitre votre entreprise par l innovation Document de Présentation Dakar, le 12 Novembre 2014 Présentation faite par Jean Louis PORTELLA Copyright VIZEUM M.C 1 L innovation

Plus en détail