MONTEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile acides minéraux acide

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MONTEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile acides minéraux acide"

Transcription

1 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 1 sur 10 MONTEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage automobile acides minéraux acide construction 45,245,345,4 amiante Acier mécanique amines aromatiques aluminium métallurgie benzène dans mélange d'hydrocarbures amiante Métiers des machines Cadmium et dérivés azote Chlorure de vinyle bois transport 60 formol borax service 92 fumée de soudure caoutchouc fumée de diesel HPA huile de coupe, huiles minérales, Huiles aqueuses (nitrosamines) Métiers du textile nitrosamine Oxyde de fer peinture plomb poussière de bois, poussière métallique silice ciment Colle cuivre essence étain fibres minérales fibrociment fonte fréon fumées, fumée de soudage 1

2 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 2 sur 10 solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane) Huile gasoil graisse laine de roche laine de verre «loctite» Minium peinture phosphate plomb poussières produit de désinfection (pâte «Hampton et Castelin» 1800) «ralumec» sable soudure Toluène trichloréthylène «xenac» Sommaire 1 Objectif de l étude : L étude initiale porte sur :...3 2

3 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 3 sur 10 3 Analyses Objectif de l étude : Etudier l évolution interdomaine professionnelle de l exposition à des cancérogènes dans le poste de monteur. 2 L étude initiale porte sur : les fiches domaines de l automobile, de la construction 45,245,345,4, de la mécanique, de la métallurgie, des Métiers des machines, des, du service 92 et du transport Analyses 3.1. la comparaison de l'exposition du poste/domaine Domaine professionnel processus Exposition aux dires des experts Exposition aux dires des patients automobile montage Ras ou amiante, amines aromatiques, formol, fumée de soudure, huile de coupe, nitrosamine, peinture, silice, Ras ou amiante, azote, Colle, fumées Huile, graisse, beaucoup de poussières construction 45,2 construction Amiante, silice RAS construction 45,3 construction Amiante, fumée de soudage, trichloréthylène construction 45,4 construction Oxyde de fer, plomb, silice, fumée de soudage, benzène, poussière métallique, formol, poussière de bois mécanique Ras ou Amiante, solvants chlorés, fumée de soudage, fumée de diésel, benzène, HPA, plomb Amiante, laine de verre, borax, cuivre, fonte, plomb, cuivre, étain, produit de désinfection (pâte «Hampton et Castelin» 1800), soudure, sable, ciment, peinture Minium, fibrociment, poussière, laine de verre, laine de roche, amiante, bois, fibres minérales Ras ou Acier, aluminium, «ralumec», «xenac», graisses, caoutchouc, fumée de soudage, trichloréthylène 3

4 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 4 sur 10 Domaine professionnel processus Exposition aux dires des experts Exposition aux dires des patients métallurgie Moulage et noyautage Poussières métalliques Poussières Métiers des machines Ras ou Amiante, Benzène dans mélange d'hydrocarbures, Cadmium et dérivés, Formol, Fumées de soudage, Gaz d'échappement de moteurs diesel, Hydrocarbures polycycliques aromatiques, Plomb et composés inorganiques, Silice cristalline (quartz, cristobalite), Solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane) Ras ou amiante, laine de verre, essence, fumée de soudage, graisses, phosphate trichloréthylène Métiers des métaux Ras ou Amiante, Chlorure de vinyle, Fumées de soudage, poussières métalliques, Silice cristalline (quartz, cristobalite), Fumées de soudage, huiles minérales, Huiles aqueuses (nitrosamines), Hydrocarbures polycycliques aromatiques, Solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane), Amines aromatiques, Formol, Métiers du textile Ras ou amiante, graisse, huile, poussière, gasoil, «loctite» service 92 réalisation ras Toluène, fréon 4

5 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 5 sur 10 Domaine professionnel processus Exposition aux dires des experts Exposition aux dires des patients transport 60 entretien amiante, HPA, acides minéraux huiles spéciales. l acide Analyse du tableau : D après les experts, les expositions sont : acides minéraux, amiante, amines aromatiques, benzène dans mélange d'hydrocarbures, Cadmium et dérivés, Chlorure de vinyle, formol, fumée de soudure, fumée de diesel, HPA, huile de coupe, huiles minérales, Huiles aqueuses (nitrosamines), Métiers du textile, nitrosamine, Oxyde de fer, peinture, plomb, poussière de bois, poussière métallique, silice, solvants chlorés (trichloréthylène, tétrachlorure de carbone, dichloroéthane) D après les patients, les expositions sont : acide, Acier, aluminium, amiante, azote, bois, borax, caoutchouc, ciment, Colle, cuivre, essence, étain, fibres minérales, fibrociment, fonte, fréon, fumées, fumée de soudage, Huile, gasoil, graisse, laine de roche, laine de verre, «loctite», Minium, peinture, phosphate, plomb, poussières, produit de désinfection (pâte «Hampton et Castelin» 1800), «ralumec»,sable, soudure, Toluène, trichloréthylène, «xenac». Les expositions sont globalement identiques quelque soit la période et le domaine professionnel la comparaison des activités des postes/domaine/chronologie Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,4 construction Portait la ferraille à l épaule. Coupait le métal au chalumeau. Manipulait des tôles de fibrociment. Travaillait à l extérieur. Montait des hangars ou les charpentes métalliques par un système de treuil sur les chantiers du bâtiment Mettait les boulons Transport de matériel et installation de chauffages (quelques mois) Monteur en appareils de

6 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 6 sur 10 Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives chauffage et de cuisinières au gaz et au fuel. Utilisait de l amiante tous les jours. Introduisait une plaque d amiante prédécoupée dans les cuisinières en fonte. construction 45,3 construction Travaillait dans des immeubles, faisait de la moulure, Passait les câbles électriques, Perçait des trous, tranchés dans le mur S occupait du nettoyage service 92 entretien Démontage de métros, de châssis pour les remplacer. Ne faisait pas de soudure. Changeait les pièces. C était un travail de mécanique. Il utilisait des huiles spéciales. Certaines huiles de vidange étaient récupérées. Il y ajoutait de l acide et elles repartaient dans le circuit. Il travaillait souvent avec des gants D autres ouvriers dans le même atelier s occupaient des systèmes électriques. construction 45,2 construction montage des circuits de chauffage, pose des gaines de ventilation et d extraction, montage socles en ciment, mise en marche des moteurs de ventilation déchargement des tôles. découpage à l aide de grosses machines Emboutissage pour donner 6

7 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 7 sur 10 Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives la forme désirée automobile montage Montage de cylindres métallurgie Moulage et noyautage Moulait les endroits de soudure avec un disque électrique en ferraille mécanique 1964 Fabrication de roulements mécanique Faisait le montage des moteurs avec alternateurs peinture au pistolet des moteurs construction 45,3 construction Installe des éclairages. mécanique Montage, assemblage de pompes à essence. Faisait des essais avec l essence. Métiers des machines Montage, assemblage de pompes à essence. Faisait des essais avec l essence. Etalonnage des appareils. Organisait les bancs d essais Fabrication de grosses chaudières d usines, centrales thermiques, raffineries, centrales nucléaires, usines d alimentation, blanchisseries, sucreries. construction 45,3 construction 1966 Fait le câblage de l ascenseur. construction 45,3 construction «Isonel» mou, lambris automobile montage travaillait au montage de voiture, à la «presse» construction 45,3 construction installe des radiateurs construction 45,3 construction Montage chauffage, 7

8 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 8 sur 10 Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives chaufferies emballage des chaudières automobile montage 1970 réparait les moteurs dépannait des machines, tout ce qui concerne la mécanique faisait des essais avec l amiante sur les appareils de freinage construction 45,3 construction Montait des fauxplafonds, faisait des isolations construction 45,3 construction braser le galvanisé 1972 Réglait les presses transport 60 réalisation Travaillait en salle de montage. A utilisé du toluène et fréon pour le nettoyage des pellicules. Ce n était pas un usage quotidien pliage des tôles sur de grosses presses. Fabrication des caissons. mécanique Faisait du montage construction 45,3 construction Creusait des trous pour mettre les poteaux construction 45,3 construction montait les gaines d'aspiration, ventilation, moteurs construction 45,4 construction Pose de rayonnages métalliques

9 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 9 sur 10 Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction Calorifugeage des machines construction 45,3 construction monte des cheminées déco construction 45,2 construction 1981 Démonter, déplacer et remonter des machines industrielles. construction 45,3 construction monte des cheminées déco construction 45,3 construction monte des cheminées déco construction 45,3 construction poser des plaques polystyrène contre les murs pour améliorer l isolation existante mécanique montage de compresseurs de locomotives. A tenu un peu le magasin construction 45,4 construction Montage de meubles. Pose de moquettes. Peinture. faisait aussi un peu de mécanique auto Faisait de l alésage si nécessaire Assemblait les pièces qui sortent du modelage Nettoyait soigneusement les pièces avec le gasoil et produits «loctite» Balayait Faisait beaucoup de déplacements mécanique Montait des compresseurs industriels. Réparait automobile montage travaillait sur une chaine de montage Analyse du tableau : Les activités ne dépendent pas du domaine d activité. Par contre, les objets montés en dépendent. 9

10 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) monteurv2 Page 10 sur la comparaison de l'organisation du travail ou utilisation de produit par postes/ domaine Automobile : ras Construction 45,2 : ras Construction 45,3 : Certains postes ont des spécialités comme : monteur en électricité, monteur de faux plafond, monteur de cheminée, monteur en chauffage Construction 45,4 : ras Mécanique : un monteur ( ) mentionne qu il ne porte aucune protection même lors d activités de peinture au pistolet Un monteur en appareils ( ) mentionne que l essence est remplacée par le Solpar agréé par les nouveaux instruments de mesure. Métallurgie : ras Métiers des machines : ras : ras service 92 : ras transport 60 : ras 10

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante

ELECTRICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) electricienv2 Page 1 sur 9 ELECTRICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

DESSINATEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante Amiante

DESSINATEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante Amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) dessinateurv2 Page 1 sur 5 DESSINATEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier.

SERRURIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Construction 45.2 Amiante Acier. serrurierv2 Page 1 sur 8 SERRURIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Construction 45.2 Amiante Acier Mécanique Benzène dans mélange d'hydrocarbures Chrome

Plus en détail

COUVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. forts, Vapeur acide. Construction 45.3 amiante aluminium

COUVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. forts, Vapeur acide. Construction 45.3 amiante aluminium Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) couvreurv2 Page 1 sur 7 COUVREUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives Métiers des machines terrain Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste méca Page 1 sur 10 Métiers des machines terrain Faisait des pièces de machines outils. A fait

Plus en détail

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude

Phase de processus Poste période Activité stable Activité évolutive. d étude ou de bureau d étude Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 11 Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule fois. Pour eux,

Plus en détail

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943

Domaine professionnel processus période Activités stables Activités évolutives construction 45,3 construction 1941-1943 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) poste plombier Page 1 sur 6 1941 1943 Un peu de tout en plomberie. 1943 1956 1954 1969 1954 1997 45,2

Plus en détail

COURSIER ET LIVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante Amiante.

COURSIER ET LIVREUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile Amiante Amiante. Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) coursier et livreur Page 1 sur 9 COURSIER ET LIVREUR Liste des domaines étudiés Listes des produits

Plus en détail

CARISTE. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante amiante

CARISTE. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) cariste V3 Page 1 sur 5 CARISTE Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

SOUDEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante Acides. mécanique benzène Amiante

SOUDEUR. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante Acides. mécanique benzène Amiante Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) soudeurv2 Page 1 sur 6 SOUDEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

1955-1958. chimie manutention 1957 Transport de fûts de savon, de graisse - fuite au niveau des fûts 1958-1959

1955-1958. chimie manutention 1957 Transport de fûts de savon, de graisse - fuite au niveau des fûts 1958-1959 Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Transport 64 Page 1 sur6 Transportait des colis dans 19481951 les centres de tris. Métier du bois stockage

Plus en détail

Exposition aux dires du patient. Poste aux dires des patients

Exposition aux dires du patient. Poste aux dires des patients Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 12 s comptable aucune exposition aucune exposition dactylo aucune exposition aucune exposition

Plus en détail

Benzène. Chrome hexavalent (acide. Cobalt et composés. fumées de zinc en fusion magasinier. (fabrication de métaux durs, Essence/hydrocarbure/ HPA

Benzène. Chrome hexavalent (acide. Cobalt et composés. fumées de zinc en fusion magasinier. (fabrication de métaux durs, Essence/hydrocarbure/ HPA Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 67 METIERS DES METAUX (NAF 28 (2003); NAF 26.11Zp, 26.12Zp, 26.20Zp, 26.30Zp, 26.40Zp,

Plus en détail

TOLIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante acide (liquide et pâteux)

TOLIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. automobile amiante acide (liquide et pâteux) Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) tolierv2 Page 1 sur 7 TOLIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

des experts de fer, amiante Projeteur amiante ras Entretien Agent d entretien Amiante, silice, fumée de soudage, HPA

des experts de fer, amiante Projeteur amiante ras Entretien Agent d entretien Amiante, silice, fumée de soudage, HPA Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 5 Bureau d étude Dessinateur fluides de coupe, huiles Ras ou Odeur forte d alumine d'origine

Plus en détail

Évaluer les risques chimiques..

Évaluer les risques chimiques.. Évaluer les risques chimiques.. Etape 1 : Inventaire des produits chimiques dangereux Cet inventaire doit comprendre TOUS les «agents chimiques dangereux» dés qu ils comportent au moins des étiquetages

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I - CONTEXTE PROFESSIONNEL : I.1 - Domaine d intervention : Le domaine d intervention est la construction et la réhabilitation. Les ouvrages concernés participent

Plus en détail

Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples

Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples Outil G Gabarit de planification de l apprentissage d une tâche et exemples Dans le cadre de la compétence 2, Être capable d organiser et de planifier la mise en œuvre du plan, vous devez apprendre à planifier

Plus en détail

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance NOTICE PRODUIT Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance PRESENTATION DOMAINES D APPLICATION est une colle mono composante, multi-usages et à haute résistance,

Plus en détail

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014

Action CMR 2014-2017. 15 Octobre 2014 Action CMR 2014-2017 15 Octobre 2014 Enjeux Chiffres annuels Français 2012 355 000 diagnostics de cancer Chiffre doublé en 30 ans 148 000 décès dont 80 000 décès évitables par prévention individuelle ou

Plus en détail

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222

F ORMULAIRE DE D EMANDE D'AUTORISATION F_222 PAGE 1/14 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des établissements classés; Annexe Nomenclature des établissements classés : N 222 Installations de lavage de voitures,

Plus en détail

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny)

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) postes a h entretien Page 1 sur 5 AGENT D ENTRETIEN métallurgie Maintenance 1945-1956 Faisait maintenance métallurgie Maintenance 1947-1984 Faisait maintenance métallurgie Maintenance 1961-1962 Faisait

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières

106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS. Cahier des Clauses Techniques Particulières Maître d Ouvrage : Maître d Œuvre : LYCEE JANSON DE SAILLY 106 rue de la Pompe 75016 PARIS 112, rue Ambroise Croizat 93200 SAINT-DENIS Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT DESAMIANTAGE - DEPLOMBAGE

Plus en détail

HVAC0002 Montages d installations en HVAC

HVAC0002 Montages d installations en HVAC HVAC0002 Montages d installations en HVAC Responsable d unité : Thierry Gobin Titulaires : Thierry Gobin Eddy Van Parijs prenom.nom@hers.be prenom.nom@hers.be Unité de niveau 6 Discipline : HVAC Unité

Plus en détail

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) CONDITIONNEUR

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) CONDITIONNEUR Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) conditionneur et emballeur Page 1 sur 5 CONDITIONNEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits

Plus en détail

Conducteur de grue ras ras conducteur de

Conducteur de grue ras ras conducteur de Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 6 NAF60 Conducteurs Les polyvalents Transports ferroviaires logistique ambulancier, essence

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES I - CLASSIFICATION DU DIPLOME ET NIVEAU DE QUALIFICATION Ce diplôme se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. L emploi

Plus en détail

OUTIL D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE. Juillet 2010

OUTIL D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE. Juillet 2010 OUTIL D ÉVALUATION DU RISQUE CHIMIQUE Juillet 2010 1 Évaluation du risque Zone de danger Zone d évolution de l opérateur Exposition Le risque est directement fonction de l intensité et de la durée de l

Plus en détail

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) PREPARATEUR

Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes - GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) PREPARATEUR Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) préparateurv2 Page 1 sur 5 PREPARATEUR Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

SUIVI D EXPOSITION : LE CAS FICTIF D UN APPRENTI EN BOULANGERIE TRES «MOBILE». Aide à la rédaction de ce cas fictif par Le Docteur Bernard Fontaine.

SUIVI D EXPOSITION : LE CAS FICTIF D UN APPRENTI EN BOULANGERIE TRES «MOBILE». Aide à la rédaction de ce cas fictif par Le Docteur Bernard Fontaine. SUIVI D EXPOSITION : LE CAS FICTIF D UN APPRENTI EN BOULANGERIE TRES «MOBILE». Aide à la rédaction de ce cas fictif par Le Docteur Bernard Fontaine. Date : Deux entretiens en /2010 /2011 + Consultations

Plus en détail

Expérience professionnelle. GHOUILI Ahmed

Expérience professionnelle. GHOUILI Ahmed Expérience professionnelle GHOUILI Ahmed 2015-2016 Mr. Ahmed GHOUILI App B3 Bloc 1 cité Olympique, Tunis 1003 Tél. : +216 22 20 59 59 (mobile) E-mail.: ahmed-ghouili@live.fr Né le 01 Mars 1988 à Tataouine

Plus en détail

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Constructeur d installations de ventilation EFZ Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Objectifs évaluateurs Expliquer et respecter les procédures en Remplir correctement les rapports de travail et les listes vigueur dans l'entreprise de matériel Citer

Plus en détail

MECANICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Automobile Amiante acide

MECANICIEN. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage. Automobile Amiante acide Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) mécanicienv2 Page 1 sur 15 MECANICIEN Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits

Plus en détail

Groupements d'articles manufacturés par degré de fabrication (CTCI Rev. 3)

Groupements d'articles manufacturés par degré de fabrication (CTCI Rev. 3) TDRA Articles manufacturés par degré de fabrication TDRB Articles manufacturés à forte intensité de main-d'oeuvre et provenant de ressources naturelles 6 Cuirs et peaux préparés 62 Ouvrages en cuir, n.d.a.;

Plus en détail

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique

Calorifugeur Plomb liège Chauffagiste poussière bois Peinture zolpan poussière métallique Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) Page 1 sur 35 CONSTRUCTION travaux d installation (NAF 45.2 (2003), NAF 43.34Zp, 43.39Z, 43.91Ap, 43.91B,

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Bilan des suivis de février 2010 à octobre 2011. Dr CHALONS A - TELION C 1

Bilan des suivis de février 2010 à octobre 2011. Dr CHALONS A - TELION C 1 Bilan des suivis de février 200 à octobre 20 Dr CHALONS A - TELION C Première consultation le /03/200 Nombre de salariés rencontrés à fin Octobre 20 53 salariés 5 femmes 38 hommes Dans 2 entreprises Et

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ ANALYSE DE L'ACTIVITÉ 1 - EMPLOIS CONCERNES Le CAP se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. 2 GENERALITES : Les entreprises d installation thermique apportent

Plus en détail

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME

DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME Bonjour et Bienvenue DIRECTION DU TRAVAIL AMT-CGPME 1 LES PRODUITS CHIMIQUES Apprenons à les connaître pour bien se protéger! 2 2 Le règlement CLP (Classification, Labelling and Packaging of substances

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : ÉVALUATION SUPPLÉMENTAIRE CORRIGÉ UNIVERS 2 L UNIVERS TECHNOLOGIQUE CHAPITRE 7

Nom : Groupe : Date : ÉVALUATION SUPPLÉMENTAIRE CORRIGÉ UNIVERS 2 L UNIVERS TECHNOLOGIQUE CHAPITRE 7 Nom : Groupe : Date : ÉVALUATION SUPPLÉMENTAIRE CORRIGÉ UNIVERS 2 L UNIVERS TECHNOLOGIQUE CHAPITRE 7 1. Complétez le tableau suivant portant sur les cinq caractéristiques d un système. CD 2 Figure 1 Système

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania

839 Substances chimiques qui ne doivent pas être utilisées Liste Noire Scania Contenu 1 Introduction 2 Changement depuis la précédente révision 3 Etendue et champ d application 4 Exigences 5 Processus de travail 6 Liste des substances 7 Document annexes Introduction Il n y a pas

Plus en détail

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée

La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée ASSPPQ - ASSIFQ La santé et la sécurité dans les séchoirs à bois à convection forcée CIFQ ATELIERS-CONFÉRENCES SUR LE SÉCHAGE DU BOIS 15 e édition - 2 et 3 avril 2009 Mise en contexte Les séchoirs à bois

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

EFFET IMMEDIAT / EFFET DIFFERE

EFFET IMMEDIAT / EFFET DIFFERE Produits dangereux Les artisans du BTP utilisent au quotidien des produits chimiques. L'exposition à des produits chimiques et aux poussières peut avoir des conséquences graves pour votre santé et celle

Plus en détail

Plus de compétences pour votre avenir

Plus de compétences pour votre avenir AGENT D ENTRETIEN DU BÂTIMENT ROME I1203 L agent d entretien du bâtiment exerce à l intérieur des bâtiments qu occupe ou administre l employeur (copropriété, maisons de retraite, centre de loisirs ). Il

Plus en détail

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES

N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS GENERALES N 267.2 Peinture/application par pulvérisation de plus de 250 kg par an INFORMATIONS ENERALES PAE 1 / 15 REVISION : 0 Règlement grand-ducal du 16 juillet 1999 portant nomenclature et classification des

Plus en détail

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces décrits dans ce cours : - Moulage - Soudage - Tournage / fraisage - Forgeage / cisaillage / poinçonnage - Pliage / emboutissage

Plus en détail

LES METIERS DE LA CHAUDRONNERIE

LES METIERS DE LA CHAUDRONNERIE LES METIERS DE LA CHAUDRONNERIE CAP REALISATION EN CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE (RCI) BAC PRO TECHNICIEN CHAUDRONNERIE INDUSTRIELLE (TCI) envisageable Elève de 3 ème de collège, 3 ème SEGPA, 3 ème prépa

Plus en détail

JOINTS MODULAIRES D ETANCHEITE MPR

JOINTS MODULAIRES D ETANCHEITE MPR JOINTS MODULAIRES D ETANCHEITE MPR APPLICATIONS: Traversées de mur Conduites sous gaine Les joints modulaires d étanchéité MPR offrent des nombreuses avantages Le joint est composé de plusieurs éléments

Plus en détail

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCS1994XNAF2000 : décembre 2007

Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCS1994XNAF2000 : décembre 2007 Matrice emplois-expositions spécifique des carburants et solvants pétroliers version PCSXNAF2000 : décembre 2007 1101 1106 1201 1206 1211 1212 Agriculteurs sur petite exploitation d'agriculture générale

Plus en détail

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE

RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE RESIDENCE VILLA MARINE DESCRIPTIF SOMMAIRE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résidence VILLA MARINE / ARES (*)Hors préconisations d améliorations techniques et qualitatives recommandées par les bureaux d étude

Plus en détail

LISTE INDEXÉE DES PRODUITS

LISTE INDEXÉE DES PRODUITS LISTE INDEXÉE DES PRODUITS 1 FICHE 1 : Produits de la catégorie 3 Produits à base d'hydrocarbures Catégorie 3 : Produits à base d'hydrocarbures Sous de la catégorie 3 03.01.01 Combustible liquide conditionné

Plus en détail

Un Métier... Un Avenir

Un Métier... Un Avenir Un Métier... Un Avenir Soudeur, Tuyauteur, Chaudronnier Du CAP au Diplôme d Ingénieur... des formations qualifiantes pour un secteur de pointe Sommaire Un secteur en plein développement... Page 2 Principaux

Plus en détail

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION)

ECOLE MATERNELLE LOUIS PERGAUD (EXTENSION) ECOLE MATERNELLE LOUIS (EXTENSION) JUILLET 2009 NOTICE DESCRIPTIVE 1 PROGRAMME DE L'OPERATION Création d une salle de repos Création de rangements Modification du bureau ZEP Surface totale : 59.12 m2 REGLEMENTS

Plus en détail

NAF50 Poste Période Activité stable Activité évolutive

NAF50 Poste Période Activité stable Activité évolutive Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) 1/11 Organisation du travail : Parmi les postes répertoriés, beaucoup de postes sont cités une seule

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

Premier coup d oeil UNE ECOLE PAS COMME LES AUTRES A VANTOUX. sensibilisation à l architecture du XX e

Premier coup d oeil UNE ECOLE PAS COMME LES AUTRES A VANTOUX. sensibilisation à l architecture du XX e Premier coup d oeil cadastre de Vantoux 1:10 000 PLAN DE SITUATION L origine du projet En 1949, un concours est lancé par le ministère de l Education Nationale dont le sujet porte sur une école rurale.

Plus en détail

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction

Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Risques liés s aux produits chimiques : S informer et agir pour prévenir Prévenir les risques Cancérogènes Mutagènes toxiques pour la Reproduction Didier Picard - Ingénieur Prévention Direccte Franche-Comté

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS AU CANDIDAT POUR L EXAMEN EN MÉCANIQUE DE MACHINES FIXES- PRODUCTION D ÉNERGIE- CLASSE 4

RENSEIGNEMENTS AU CANDIDAT POUR L EXAMEN EN MÉCANIQUE DE MACHINES FIXES- PRODUCTION D ÉNERGIE- CLASSE 4 RENSEIGNEMENTS AU CANDIDAT POUR L EXAMEN EN MÉCANIQUE DE MACHINES FIXES- PRODUCTION D ÉNERGIE- CLASSE 4 AVIS : LE PRÉSENT DOCUMENT EST PUBLIÉ À TITRE INDICATIF. LES NORMES, PROCÉDURES ET EXAMENS SONT MODIFIÉS

Plus en détail

Etat de Genève DCTI / Expertise amiante Diagnostic «Utilisation normale du bâtiment» CEC Mme De Stael, Ch. de Granges-Collomb 1-3, 1227 Carouge

Etat de Genève DCTI / Expertise amiante Diagnostic «Utilisation normale du bâtiment» CEC Mme De Stael, Ch. de Granges-Collomb 1-3, 1227 Carouge CF 269, cadastre 8-B717 Annexe 5 : Tableau synthétique de l'expertise amiante du bâtiment en utilisation normale Nom de l'établissement : Collège et école de commerce Madame De Staël Bureau expert : BIRD-RDS

Plus en détail

C.C.T.P. Remplacement de deux chaufferies communales. Maître d'ouvrage : Commune de Fismes

C.C.T.P. Remplacement de deux chaufferies communales. Maître d'ouvrage : Commune de Fismes Organisme qui passe le marché : Commune de Fismes - Monsieur le Maire de Fismes Place de l Hôtel de Ville 51170 FISMES Tél. : 0326480550 Fax. : 0326488225 courriel : contact@fismes.fr C.C.T.P Remplacement

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX

CADRE DE DECOMPOSITION DES PRIX CADRE DE DECOMPOSITION DES CLIMTHERM - Bureau d'études Fluides - M. MISIURNY TOTAL CHAUFFAGE Chaudière gaz à condensation, puissance 700 kw avec brûleur modulant de 15 à 100 % avec rendement 110 % U 1

Plus en détail

'()*++*,-.%./;0++D.%&%

'()*++*,-.%./;0++D.%&% '()*++*,-.%./;0++D.%&% Code : 15 01 10* Nomenclature : Emballages contenant des résidus de substances dangereuses Les emballages souillés sont considérés comme tant qu ils n ont pas fait l objet d un nettoyage

Plus en détail

Sommaire général détaillé

Sommaire général détaillé Sommaire général détaillé 1 - Les établissements accueillant des personnes âgées (MR.1) Chap. 1 Les maisons de retraite : une réalité complexe (MR.11)... 31 1/1 Généralités (MR.111)... 31 1/2 La typologie

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur Qualité de l air intérieur Contexte, enjeux, réglementation Caroline Rogaume MCF (ENSTIB-LERMAB, Université de Lorraine) 21 Octobre 2014 Sommaire La pollution de l air intérieur L impact de la pollution

Plus en détail

10 ans de savoir faire

10 ans de savoir faire 10 ans de savoir faire SOMMAIRE COMPETENCES TECHNIQUE DE L'ENTREPRISE.. A- ETUDE.. 3 A-1 Construction mécanique.. A-2 Construction métallique A-3 Tuyauterie industriel. A-4 Génie civil B- REALISATION..

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007)

Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) Bilan des émissions pour la Ville de Paris Rendu 2010 (Données de Base année 2007) AIRPARIF réalise des bilans annuels d émissions dans le cadre des missions qui lui sont confiées par son Conseil d Administration.

Plus en détail

CANCERS PROFESSIONNELS. Dr Corinne MARTINAUD DIRECCTE MIDI PYRENEES 15 OCTOBRE 2014 1

CANCERS PROFESSIONNELS. Dr Corinne MARTINAUD DIRECCTE MIDI PYRENEES 15 OCTOBRE 2014 1 CANCERS PROFESSIONNELS Dr Corinne MARTINAUD DIRECCTE MIDI PYRENEES 15 OCTOBRE 2014 1 PLAN I/ Cancers d origine professionnelle et agents cancérogènes II/ Cancers: repérage et maîtrise des risques III/

Plus en détail

Construction d un moteur pop-pop à membrane

Construction d un moteur pop-pop à membrane Construction d un moteur pop-pop à membrane Par Jean-Yves Ce qui suit n est qu un exemple de construction d un moteur pop-pop à membrane. Il y a mille et une façons de construire ce type de moteur, et

Plus en détail

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés

Fiches techniques pour les matériaux contenant de l amiante. Les flocages amiantés Les flocages amiantés Exemple photo : Flocage sur structure métallique. Le flocage est une projection de fibres d amiante pur mélangées à un liant. Il est très friable, de couleur blanche, beige, brune

Plus en détail

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017

Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 Action Fumées de Soudage en Chaudronnerie 2014-2017 1 1 Action Fumées de Soudage Le réseau Prévention se mobilise pour prévenir les risques Cancérogènes, Mutagènes et Reprotoxiques (CMR). Le but étant

Plus en détail

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

CAP de Peintre-applicateur de revêtements RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ACTIVITES Fonction : REALISATION TACHES PREPARATION 1 - Prendre connaissance des documents liés à son ouvrage. 2 - Participer à la vérification de la nature des

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La salle de bains. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La salle de bains La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation

Plus en détail

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation

Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières. Points essentiels en matière de sélection et d utilisation Demi-masques de protection respiratoire contre les poussières Points essentiels en matière de sélection et d utilisation 1 Quand faut-il utiliser des demi-masques de protection respiratoire? Le présent

Plus en détail

La durabilité d une fenêtre est intimement liée aux conditions d utilisation (bon usage) et d entretien.

La durabilité d une fenêtre est intimement liée aux conditions d utilisation (bon usage) et d entretien. DOCUMENT D INFORMATION UF PVC E 02 001 00 - Janvier 2003 FENETRE PVC MANUEL DE BON USAGE UF-PVC 2001 Toute reproduction, même partielle, sous quelque forme et quelque manière que ce soit ne peut être faite

Plus en détail

IMECO DETAIL DES MOYENS TECHNIQUES

IMECO DETAIL DES MOYENS TECHNIQUES Tél ++32(0)4 263 19 55 Fax ++32(0)4 246 16 34 IMECO DETAIL DES MOYENS TECHNIQUES I. ATELIER USINAGE Poids maximum autorisé 2 ponts roulants de 32 tonnes A. ALESEUSE Aléseuse à montant mobile SKODA type

Plus en détail

OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN

OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN OUVRIER POLYVALENT D ENTRETIEN Programme de formation contrat d apprentissage industriel (12 mois) 1. La profession d "Ouvrier polyvalent d entretien " La profession d "Ouvrier polyvalent d entretien"

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 2001/58/EG

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 2001/58/EG Page: 1/5 1. Désignation de la société et du produit 1.1 Désignation commerciale: PLANATOL BB No. d art.: 061391 1.2 Société: PLANATOL Adhesive GmbH Tél.: (08031) 720-0 Fabrikstraße 30-32 Fax: (08031)

Plus en détail

Date Fédéral Provincial Municipal

Date Fédéral Provincial Municipal La pollution atmosphérique au Québec : quelques événements marquants Date Fédéral Provincial Municipal 1832 En vertu de sa charte, la Ville de Montréal obtient les pouvoirs de réglementer la pollution

Plus en détail

Descriptif projet spécifique PET-PI

Descriptif projet spécifique PET-PI Service de l'emploi Logistique des mesures de marché du Rue Marterey 5 1014 Lausanne Cahier des charges des organisateurs de mesures MMT-MIP Descriptif projet spécifique PET-PI Date : 29.10.2015 Réf. :

Plus en détail

CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - A. Conducteurs et câbles : contrôle Q.C.M. (vous devez entourer les bonnes réponses)

CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - A. Conducteurs et câbles : contrôle Q.C.M. (vous devez entourer les bonnes réponses) CONDUCTEURS ET CÂBLES - EXERCICES - Document informatique Adobe Acrobat : CONDUCTEURS ET CABLES COURS. Mémotech Electrotechnique 6 e édition : 6.2. CABLES ET CONDUCTEURS. Electrosystème 1 res STI : chapitre

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS Est classé «type T» tout établissement à vocation commerciale destinés à des expositions, des

Plus en détail

Cahier des clauses techniques particulières

Cahier des clauses techniques particulières Cahier des clauses techniques particulières Remplacement des chaudières pour la Mairie, l école Roger Salengro et le Gymnase Raymond Joly, ainsi que le remplacement du générateur d air chaud au gymnase

Plus en détail

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable.

Les enquêtes sur le chauffage soulèvent la problématique plus générale de l énergie. Elles renvoient aux trois piliers du développement durable. Les enquêtes de noel d EDD Education au Développement Durable Le chauffage Eléments de réponse et compléments D i r e c t i o n d e s S e r v i c e s D é p a r t e m e n t a u x d e l E d u c a t i o n

Plus en détail

Guide. Pour l application des dispositions relatives à l élimination des déchets et à l utilisation de produits de nettoyage conformément à la CDNI

Guide. Pour l application des dispositions relatives à l élimination des déchets et à l utilisation de produits de nettoyage conformément à la CDNI Guide Pour l application des dispositions relatives à l élimination des déchets et à l utilisation de produits de nettoyage conformément à la CDNI État : janvier 2016 RECOMMNDTIONS ET INFORMTIONS POUR

Plus en détail

Une démarche d éco-conception pour un stand exemplaire. Réseau des Espaces Info Energie en Provence-Alpes-Côte d Azur

Une démarche d éco-conception pour un stand exemplaire. Réseau des Espaces Info Energie en Provence-Alpes-Côte d Azur Une démarche d éco-conception pour un stand exemplaire Réseau des Espaces Info Energie en Provence-Alpes-Côte d Azur ADEME PACA - Foire Internationale de Marseille 2006 Stand Espaces Info Energie Exemple

Plus en détail

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée

Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Le produit Plus sûr, sensiblement meilleur Efficacité prouvée Idéale pour les travaux de rénovation intérieure, cette plaque isolante vous permet de réaliser d importantes économies d énergie. Accessoires

Plus en détail

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS TRAITEMENT DES DÉCHETS DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS UN CHANTIER D AVENIR Direction Départementale de l Equipement de la Sarthe Décembre 2002 DÉCHETS DU BTP : DE NOUVEAUX COMPORTEMENTS A ADOPTER Le

Plus en détail

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable

À la maison. - Des achats responsables. J'évite le jetable À la maison - Des achats responsables J'évite le jetable Eviter le papier essuie-tout et les lingettes à usage unique. Même si les lingettes de nettoyage ménager permettent de faire des économies d'eau

Plus en détail

MUSEE DU SEL - ANNEXE DE 13 PAGES Chaudière murale à gaz

MUSEE DU SEL - ANNEXE DE 13 PAGES Chaudière murale à gaz Ville de Salins les ains Hôtel de ville - Place des lliés et de la résistance 39110 Salins les ains MUSEE DU SEL - NNEE DE 13 PGES Chaudière murale à gaz Organe à controler : chaudière murale gaz Nettoyage

Plus en détail

Les composites, notre passion depuis 1987

Les composites, notre passion depuis 1987 Les composites, notre passion depuis 1987 L atelier composites : un savoir faire spécialisé Automobiles Martini a rapidement compris l enjeu des matériaux composites : pour la réalisation des monocoques

Plus en détail

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage 1/6 Les matériaux Un matériau est une matière que l homme façonne pour en faire des objets. L usage des matériaux est extrêmement diversifié : construction, textile, objets techniques, décoration, emballages...

Plus en détail

Castel Clara. L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité. Notice Descriptive Sommaire

Castel Clara. L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité. Notice Descriptive Sommaire Castel Clara L Exigence de l Expérience au Service de la Qualité Notice Descriptive Sommaire 1.Caractéristiques générales des maisons Murs de façade composés de l extérieur vers l intérieur d un mur en

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 Danielle Brusson Rénovation intérieuredeaàz C o n c e p t i o n - R é a l i s a t i o n - A m é n a g e m e n t - E n t r e t i e n Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 La cloison montée en plaques

Plus en détail