La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux"

Transcription

1 La recherche clinique de demain ne se fera pas sans les paramédicaux Marc Beaumont, kinésithérapeute - 5ème journée inter régionale GIRCI - Tours, 3 juin 2015 Qu est ce que la recherche clinique? «une étude menée sur l'être humain, par des équipes réunies de médecins, de pharmaciens, de techniciens de laboratoire, d'infirmières et d'autres personnels de santé, dans le domaine de la santé dont la finalité est l'amélioration de la santé» Présence naturelle des paramédicaux

2 La politique de recherche clinique «La recherche clinique et l innovation dans les établissements de santé sont essentielles pour le progrès médical à la fois dans ses dimensions d amélioration de l efficacité, de la qualitéet de la sécuritédes soins et aussi dans sa dimension d amélioration de l efficience des offreurs de soins et de la performance du système de santé. La recherche clinique est l ensemble des activités de recherche organisées et pratiquées sur l être humain dans le cadre d un protocole en vue d améliorer la prise en charge des patients.» Organisation de la recherche clinique santé.gouv.fr Les objectifs de la recherche clinique Apporter les meilleurs niveaux de preuve pour étayer nos stratégies diagnostiques et thérapeutiques afin d optimiser la prise en charge des patients Médecine Basée sur les Preuves Limiter dans les pratiques professionnelles ce qui repose sur Des croyances Une position d autorité Le conformisme Les conflits d intérêt L expérience L incompétence «La recherche clinique est indispensable au progrèsde la médecineet des soins. Toute avancéemédicaleet paramédicaledoit faire l'objet de validation au cours de protocoles de recherche clinique.» (plan cancer )

3 Les bénéfices de la recherche Pour le patient : Avoir accès à des thérapeutiques nouvelles, pas encore diffusées en dehors de protocoles de recherche Bénéficier d un suivi rapproché, tout malade inclus dans un protocole de recherche étant toujours «surveillé de près» La recherche clinique en France est étroitement encadrée (comité de protection des personnes (CPP) ; de sorte qu un participant à un protocole recevra toujours une prise en charge au moins aussi efficace que la prise en charge standard reconnue au niveau international de sa pathologie «Les essais cliniques, qui sont étroitementencadréspar les lois de protection des personnes, permettent aux patients d accéderprécocement aux nouveaux traitements avant leur mise sur le marché.»(plan cancer ) Les bénéfices de la recherche Pour le soignant Rester en contact avec les innovations paramédicales et pouvoir accéder aux données les plus récentes. Développer des réseaux de professionnels qui mettent en commun leur expérience et leur savoir. Dynamiser un service, une activité paramédicale pour la rendre plus attractive vis-à-vis des collègues soignants tout comme des patients.

4 L implication des paramédicaux Les différentes activités possibles pour participer à la recherche : Participation dans le cadre de leurs activités de soins habituelles Les métiers support de la recherche Infirmièr(e) de Recherche Clinique : IRC Technicien d Etudes Cliniques : TEC Attaché de Recherche Clinique : ARC Les paramédicaux chercheurs initiant un projet de recherche Participation dans le cadre des activités paramédicales de soins habituelles CHU et CH doivent s inscrire dans une démarche de recherche (circulaire du ministère de la santé du 29/07/2011 relative à l organisation de la RC et de l innovation) Rôle de participant au soin dans le cadre de la recherche primordial (ex : mise en place compression pneumatique, Entrainement Muscles Inspiratoires) Demande exigence de précision des actes et d information => renforcement des compétences Nécessite information des équipes sur les protocoles et formation «minimum»

5 IDE de recherche clinique : responsabilités et fonctions Structures d accueil variables (hopital, CIC ) impliquent des fonctionnements différents Si rattachées aux services cliniques : Soins des patients inclus aux essais Rôle de coordination auprès des différents intervenants (Médecins, pharmaciens, labo ) Interlocutrice privilégiée des patients Vérification critères inclusion, info du patient, gestion des données «plaque tournante opérationnelle» IDE de recherche clinique : responsabilités et fonctions Si rattachées à équipe mobile de recherche Acteurs de soins (ex : évaluation fin protocole EMI2) Accompagner équipe médicale et paramédicale : Screenerles patients susceptibles de remplir les critères d inclusion dans l étude (selon les protocoles S assurer, avec l investigateur, du consentement du patient pour son inclusion dans le protocole Organiser le suivi du patient tout au long de sa participation à l étude Remplir les recueils de données relatifs au patient dans les CRFafin d'assurer la traçabilitédes informations recueillies tout au long de l'étude, s'assurer de leur cohérence avec le document source (par ex. le dossier patient) Répondre aux questions du promoteur concernant les données des patients (lors de monitoring en cours d'étude) Tracer l'ensemble des données, des événements, des documents réglementaires relatifs à l'étude Clôturer l'étude et verrouiller les données afin de permettre leur exploitation par le promoteur Assurer l'archivage des données selon les critères imposés par le promoteur de l'étude

6 IDE de recherche clinique : responsabilités et fonctions Accompagnement phase d élaboration projets paramédicaux Activités de sensibilisation et formation des équipes sur le thème de la recherche Information des équipes sur la mise en route des protocoles dans leur unité(nécessaire collaboration des différents intervenants auprès du patient) Sensibilisation des internes en médecine aux protocoles existants dans l établissement Formation aux spécificités de la recherche clinique Les prélèvements anonymisés(intérêt, contrainte, circuit) Les traitements en aveugle dans les unités de soins Les paramédicaux chercheurs La conception d un protocole de recherche La démarche de recherche part d une question, une problématique rencontrée dans la pratique quotidienne La Recherche bibliographique La rédaction du protocole : nécessité de soutien méthodologique, statistique, cadre réglementaire La réalisation de l étude : nécessité de IRC, TEC La communication des résultats et la publication

7 Exemple de type de recherche Soins courants : Validation de la version française de l échelle du London Chest Activity of Daily Living (LCADL) et du questionnaire Dyspnea-12 Rationnel : dyspnée = plainte majeure. Un outil en français mais peu sensible au changement. Outils validés en anglais non utilisés en France car pas de validation Objectif principal : validation version française et déterminer fiabilité pour évaluation dyspnée dans AVQ Méthodologie : procédure de traduction, validité, fiabilité Critère évaluation : comparaison avec questionnaire qualité de vie Population étudiée : NSN, critères inclusion, non inclusion, faisabilité Méthode analyse statistique Exemple de type de recherche Etude de cohorte prospective Le stepper-test de six minutes: marqueur de l évolution de la tolérance àl effort au cours de programme de réhabilitation respiratoire chez le patient atteint de BPCO? (PHRIP 2011) Rationnel : ST6 sur, reproductible et fiable pour BPCO, pas d évaluation de sa capacité à mettre en évidence amélioration capacités au cours de RR Objectif : montrer que ST6 marqueur évol capacités fctionnelles (+10%) Critère principal : mesure de la différence du nb de steps Population étudiée : critères inclusion, non inclusion, NSN Déroulement de l étude Analyse statistique

8 Exemple de type de recherche Essai randomisé Les effets de l entrainement des muscles inspirateurs (EMI) sur la dyspnée chez des patients atteints de BPCOen réhabilitation respiratoire: essai randomisé (PHRIP 2013) Rationnel : effets EMI en RR sur la dyspnée pas clairs. Recommandations se basent sur constat. Dernière métanalyse peu favorable mais manque de puissance Objectif : montrer que ajouter EMI à un pg de RR améliore davantage la dyspnée que RR seule Critère principal : mesure évolution dyspnée en fin de TM6 avec questionnaire MDP Population étudiée : critères inclusion, non inclusion, NSN Randomisation : un groupe RR +EMI vs groupe RR seule Analyse statistique Le Programme Hospitalier de Recherche infirmière et paramédicale Depuis 2009, le PHRIP vise à financer des projets de recherche comportant une investigation systématique conçue pour améliorer les connaissances et les pratiques liées aux soins et à l exercice professionnel des auxiliaires médicaux. A pour objectif le développement de la recherche paramédicale et l amélioration des pratiques professionnelles Permet engagement paramédicaux dans une formation master et doctorat.

9 Le Programme Hospitalier de Recherche infirmière et paramédicale Quelques exemples de PHRIP retenus en 2014 Suivi infirmier en onco-gériatrie : temps de répérage du risque d'épuisement de l'aidant naturel Prévention de la douleur provoquée par la pose de sonde oro-gastrique (SG) en néonatalogie grâce à l'utilisation d'une tétine de biberon. Etude pilote : EVALuation de l impact d un dispositif infirmier de suivi téléphonique (COordination Assistance CHimiothérapie) sur la modification de la prise en charge des patients dans le cadre d un traitement par chimiothérapie, sur leur qualité de vie et l analyse medico-économique de ce dispositif. Effet de l électrostimulation neuromusculaire versus entraînement sur cycloergomètre lors d un programme de réhabilitation respiratoire Validation d une échelle des visages d auto-évaluation de la peur des enfants de 4 ans à 12 ans. La recherche et l évolution de carrière Master et doctorat : filière de carrière des paramédicaux Statut enseignant chercheur Rôle de formation pour leurs pairs +++ Formation initiale Formation continue Permet intensifier dynamique scientifique pour produire savoirs diminuer enseignement basé sur croyances transmises de génération en génération sans assurance de validité scientifique valoriser travaux de recherche réalisés dans instituts de formation et établissements de santé par publication +++

10 Volonté politique de développer la recherche paramédicale PHRIP : véritable soutien du développement de la recherche paramédicale CHU et CH doivent s inscrire dans une démarche de recherche (circulaire du ministère de la santé du 29/07/2011 relative à l organisation de la RC et de l innovation) Décret du 29/09/2010 portant statut particulier du corps de directeur des soins Rôle du directeur des soins : La promotion d une politique de recherche dansledomainedes soinsparamédicaux, la promotion des expertises et lesréponsesaux appels à projet. Volonté politique de développer la recherche paramédicale La réingénierie des diplômes des professions paramédicales (LMD) introduit la notion de recherche de façon systématique Décrets de compétences des paramédicaux (décret du 29/07/2004 relatif à la profession d infirmière et de masseur-kinésithérapeute) Inscription de la recherche dans les missions des ces professionnels : l infirmier(e) propose des actions, les organise ou y participe dans les domaines suivants : recherchedansle domainedes soinsinfirmiers et participation à des actions de recherchepluridisciplinaire. Selon les secteurs d'activité où il exerce et les besoins rencontrés, le masseurkinésithérapeute participe à différentes actions d'éducation, de prévention, de dépistage, de formation et d'encadrement. Ces actions concernent en particulier : Le développement de la recherche en rapport avec la massokinésithérapie

11 Points à améliorer pour promouvoir la recherche paramédicale Formation : Initiale +++: meilleure sensibilisation, le fonctionnement de la recherche, connaissance des méthodes de recherche (soins courants ), initiation à la recherche pour travaux de fin d étude, voire protocole de recherche Formateurs des instituts doivent renforcer leurs compétences en recherche Continue: Développement professionnel continu : DIU FARC-TEC, master, doctorat Statut : IRC +++ Reconnaissance : Possibilité formations, congrès IRC : reconnaissance qualification supplémentaire Diplome 3ème cycle (doctorat) Conclusion Paramédicaux ont un rôle essentiel et indispensable dans la recherche médicale et paramédicale En tant qu acteur journalier en lien avec ses activités habituelles En tant que professionnel de la recherche (IRC, TEC, ARC), partenaire des investigateurs En tant que chercheur, pour concevoir des protocoles

12 Conclusion Volonté politique pour développer la recherche clinique qui permettra une amélioration des pratiques scientifiques basées sur les preuves Nécessité formation pour les professionnels de la recherche et implication dans les instituts de formation Objectif : faire en sorte que la recherche soit une actvité courante Bibliographie Rothan Tondeur et al. Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique. Thérapie 2014;69(4):1-10

13 Merci de votre attention

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013

Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Table ronde n 1 Ateliers de Giens 2013 Comment promouvoir la place des paramédicaux dans la recherche clinique: type d activités, place et statuts, reconnaissance, formations La recherche clinique fait

Plus en détail

Les Métiers de la Recherche Clinique

Les Métiers de la Recherche Clinique Les Métiers de la Recherche Clinique 1 Présentation réalisée par Marie Pflieger, Pharmacien Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation 18 février 2014 Qu est ce qu une recherche clinique? Une

Plus en détail

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique

Introduction au métier d ARC. en recherche clinique Introduction au métier d ARC en recherche clinique Déroulement d un projet de recherche clinique Idée Faisabilité Avant Pendant Après Protocole accepté Démarches réglementaires Déroulement de l étude Analyse

Plus en détail

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN)

CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) CHARTE DU RESEAU HEMATOLIM (RESEAU REGIONAL D HEMATOLOGIE DU LIMOUSIN) Numéro d'identification du Réseau : 960740249 Vu la loi n 2002-303 du 4 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité

Plus en détail

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012

L organisation de la recherche clinique en France les outils. Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 L organisation de la recherche clinique en France les outils Marie-Elise Llau Cellule Recherche & Promotion, CHU Toulouse 20 janvier 2012 Un exemple d établissement de santé promoteur: le CHU Toulouse

Plus en détail

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux

Programme DPC n 47341500009. Le C.L.E.F. Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy Les Moulineaux Formation extra-muros E s s a i s C l i n i q u e s Programme DPC n 47341500009 C.L.E.F Hôtel Ibis Paris -Porte de Versailles 15 avenue Jean Jaurès - 92130 Issy s Moulineaux 1 Essais Cliniques Objectifs

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1

CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 CENTRE HOSPITALIER D HYERES Service Hygiène - 2012 1 Le réseau de correspondants médicaux et paramédicaux en hygiène hospitalière - la coordination et l animation sont assurées par l EOHH (infirmier et/ou

Plus en détail

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION

PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION PROFIL DE POSTE GENERIQUE CADRE DE SANTE Option GESTION MISSIONS ESSENTIELLES : Le cadre de santé des filières infirmière, de rééducation et médico-techniques, exerce l ensemble de ses missions sous l

Plus en détail

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir

Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Audit et Inspection Les contraintes extérieures B.Malivoir Chef de projet Hémato-Onco CHRU Tours Vice Présidente CPP Région Ouest1 Le contexte juridique Directive 2001/20/CE du Parlement européen et du

Plus en détail

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232

Famille : Analyse laboratoire. Sous-famille : Analyse laboratoire. Code ROME : 52232 Famille : Analyse laboratoire Sous-famille : Analyse laboratoire Code ROME : 52232 Technicien(ne) d analyse chimie / physicochimie Chimiste Technicien(ne)-analyste chimie Analyste chimie Définir, réaliser

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité

le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon Atelier Mise en place d une démarche qualité Évaluation de la Qualité de la Recherche Clinique dans les Structures Hospitalières : Proposition d un outil Présentée par M. Essevaz-Roulet et L. Zanetti le 25 Novembre 2004 Colloque Recherche, Besançon

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011

Bonnes Pratiques Cliniques Décision du 24 novembre 2006 Parution au JO du 30 novembre 2006 Modifications par arrêtés du 22 septembre 2011 Véronique JOUIS, Coordination des ARCs - Responsable Logistique Laurence GUERY, ARC - Responsable Assurance Qualité Unité de Recherche Clinique du GH Lariboisière - Saint-Louis Coordonnateur Pr Eric VICAUT

Plus en détail

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie

Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Appui des professionnels dans le secteur de la gérontologie Hélène ARCHAMBAULT Chargée de mission métiers de la gérontologie XX/XX/XX 1 Un peu d histoire: la gérontologie, un secteur victime d une image

Plus en détail

OUVERTURE ET MISE EN PLACE

OUVERTURE ET MISE EN PLACE OUVERTURE ET MISE EN PLACE Estelle Marcault 20/01/2012 URC PARIS NORD 1 Ouverture et mise en place Trois types de visites/ réunions peuvent avoir lieu : Visite de sélection Réunion investigateur Visite

Plus en détail

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP

JE SUIS SPÉCIALISÉ(E) INFIRMIER(ÈRE) Elections CTE/CAP JE SUIS INFIRMIER(ÈRE) SPÉCIALISÉ(E) Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux Infirmiers(ères) Spécialisés(ées) Les professions infirmières ont engagé depuis plusieurs années, au travers la réingénierie

Plus en détail

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES

FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES Site Pitié-Salpêtrière FAIRE LA RECHERCHE: À PROPOS DES OBSTACLES RENCONTRES PAR LA DÉMARCHE D OBJECTIVATION SUR LE TERRAIN L expérience du pôle MSN Bourmaleau. J Lefebvre. S LES MOTIVATIONS - L institution:

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire

chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire chaire management des pôles et des services en milieu hospitalo-universitaire formation management des pôles en milieu hospitalier session 2014-2015 en réponse au décret n 201-656 du 11 juin 2010 formation

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Juillet. Formation professionnelle qualifiante CLINACT FORMATION. Fax : 01 46 23 01 17

Juillet. Formation professionnelle qualifiante CLINACT FORMATION. Fax : 01 46 23 01 17 Formation ARC.INTENSE «Juillet 2011» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 168 heures de formation en centre 60 heures de travail dirigé Formation professionnelle qualifiante au métierm

Plus en détail

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions

Rôle de l ARCl. V Grimaud - UE recherche clinique - 18 mars 2011. Définitions Rôle de l ARCl 1 Définitions ARC : Assistant de Recherche Clinique TEC : Technicien d Étude Clinique Promoteur : Personne physique ou morale qui prend l initiative de la recherche Investigateur principal

Plus en détail

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Les soins palliatifs NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NORA BERRA SECRETAIRE D'ETAT CHARGE DES AINES, AUPRES DU MINISTRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITE ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Les soins palliatifs Contacts presse : Secrétariat d Etat chargée des Aînés Service

Plus en détail

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées.

TITRE DE LA FONCTION. L Infirmier(e) en Chef peut confier à un infirmier une ou plusieurs tâches ou missions qui lui sont assignées. DESCRIPTION DE FONCTION CHPLT Sect. Contr. : SOI Année : 2010 N Fonction : 018 Version : 1 TITRE DE LA FONCTION INFIRMIER EN CHEF (H/F) 1. La fonction de l infirmier en Chef L Infirmier en Chef est responsable

Plus en détail

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE.

C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE POSTE\Fiche poste IDE. C:\ADCW\GESTION ADMINISTRATIVE GENERALE\SERVICES ADMINISTRATIFS\GESTION DES RESSOURCES HUMAINES\FICHES DE \Fiche poste IDE.doc Association Diaconale Nord Alsace CSI WOERTH 10, rue de l église 67360 WOERTH

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

Recherche clinique dans les établissements privés

Recherche clinique dans les établissements privés Documentation AFC-U N H P C Recherche clinique dans les établissements privés Sondage AFC - UNHPC, en collaboration avec la FHP-MCO Avril 2015 La recherche clinique va devenir de plus en plus complexe,

Plus en détail

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS

MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Formation Recherche Clinique OncoBasseNormandie 02/12/2013 MONITORING / SUIVI DES PATIENTS Jean-Michel GRELLARD ARC Coordinateur - Centre François Baclesse Quelques définitions Cahier d observation ou

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012

Unité de Recherche Clinique St Louis - Lariboisière Fernand Widal Le 03 Février 2012 Visite de pré-sélection Visite de Mise en place Murielle COURREGES-VIAUD, ARC Laurence GUERY, ARC responsable Assurance Qualité Véronique JOUIS, Coordinatrice des ARCs Responsable Logistique Unité de Recherche

Plus en détail

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011

Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 Le Programme Qualité et Gestion des risques 2008-2011 SOMMAIRE Le Comité de Pilotage de la Démarche d amélioration continue de la Qualité Page 2 II-1 Améliorer la qualité de la prise en charge des patients

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Métier : AGENT TECHNIQUE MEDICO- SANITAIRE (ATMS)

Métier : AGENT TECHNIQUE MEDICO- SANITAIRE (ATMS) Métier : AGENT TECHNIQUE MEDICO- SANITAIRE (ATMS) (Décision n 0699D/MINSANTE/SG/DRH/ du 21 juillet 2010 1- Conditions d'accès : Etre titulaire d'un BEPC ou du GCE O Level) en 3 matières hormis la religion

Plus en détail

La recherche clinique :

La recherche clinique : La recherche clinique : Aspects Administratifs et Financiers Pascal Thomas EMRC PACA 20 juin 2014 Essai thérapeutique Tester un nouveau traitement (ou existant), ou un dispositif L'objectif principal =

Plus en détail

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession Position adoptée par Conseil national de l Ordre des infirmiers le 14 septembre 2010 Nouveaux rôles infirmiers : une nécessité pour la santé publique et la sécurité des soins, un avenir pour la profession

Plus en détail

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA

Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie PAERPA Le Comité National de pilotage des parcours de santé des Personnes Âgées En Risque de Perte d Autonomie a été installé en avril 2013 et les projets

Plus en détail

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES

REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES REFERENTIEL DE COMPETENCES-MISSIONS et ACTIVITE DES SAGES-FEMMES COORDINATRICES ET DE LEURS COLLABORATRICES Ont participé à la réalisation de ce document, l Association Nationale des Sages-femmes Cadres,

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE. Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE LA LIRONDE Saint-Clément-de-Rivière 34980 Saint-Gély-du-Fesc Avril 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste. JLAR 2 avril 2015 1

Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste. JLAR 2 avril 2015 1 Sébastien Lédé Infirmier anesthésiste JLAR 2 avril 2015 1 Déclaration d aucun conflit d intérêt JLAR 2 avril 2015 2 Plan de la présentation Place du mémoire IADE dans le nouveau cursus Rôle du directeur

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG :

Dépistage VIH : des Test Rapides d Orientation d. Diagnostique. CDAG de Bichat. Cadre législatifl. Parcours habituel dans la CDAG : Dépistage VIH : CDAG de Bichat Test Rapide d Orientation d Diagnostique CDAG Bichat Claude-Bernard Paris 75018 Sandrine Rumi (infirmière) Situé dans l'enceinte de l'hôpital. Environ 6000 tests VIH / an.

Plus en détail

spécialités infirmières en France»

spécialités infirmières en France» «les nouveaux défis de santé : nécessité de l évolution des spécialités infirmières en France» Florence Ambrosino - Infirmière de pratique avancée en coordination de parcours complexe de soins Séminaire

Plus en détail

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état.

Infirmier. Mission : Profil : Nous recherchons pour ce poste des candidats diplômés d état. Infirmier Votre rôle consistera à coordonner la prise en charge du patient à domicile en collaboration avec des médecins spécialistes hospitaliers et libéraux (pneumologues, neurologues, diabétologues,

Plus en détail

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers

Discipline IFSI : Etablissement : LIVRET D'ACCUEIL. Stage étudiants en soins infirmiers Institut de Formation en Soins Infirmiers du C.H.R.U. de Montpellier Tableau ci-dessus rempli par le coordonnateur des stages Discipline IFSI : Etablissement : Mise à Jour LIVRET D'ACCUEIL Stage étudiants

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37

PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 PROJET EDUCATION THÉRAPEUTIQUE PEP S 37 Patient(e)s atteint(e)s d un cancer du sein BINOIT NATHALIE ROUSSEAU SOPHIE 17 JUIN 2014 Pourquoi ce projet? Le cancer : une maladie chronique? Les soins de support

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins»

CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» CAHIER DES CHARGES Bourse «Avenir Recherche & Soins» La Bourse Mutualiste pour la Recherche Infirmière et Paramédicale LE CONTEXTE GÉNÉRAL La recherche infirmière et paramédicale - c est-à-dire l étude

Plus en détail

Formation CTOM «Printemps 2013»

Formation CTOM «Printemps 2013» Formation CTOM «Printemps 2013» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 105 heures de formation en centre Formation professionnelle qualifiante au métier de Clinical Trials Operations Manager

Plus en détail

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012

Journée des cadres de santé diététiciens. AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens AFDN Paris 20 janvier 2012 Journée des cadres de santé diététiciens du 20 janvier 2012 La réforme des études paramédicales et des cadres de santé ORGANISATION &

Plus en détail

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011

Organisation de la recherche clinique. Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Organisation de la recherche clinique Dr E. DEVILLIERS Novembre 2011 Rappel : la recherche clinique : «recherche appliquée àl homme dont la finalité est le progrès des techniques de soins» (Bourdillon

Plus en détail

Le nouveau tableau de bord de gestion

Le nouveau tableau de bord de gestion Formation Rencontre thématique CTC Conseil 2013 Le nouveau tableau de bord de gestion Contrôler Décider Communiquer CTC Conseil a été créé en 1992, à l initiative de Claude CHEZAUD, son Directeur Général,

Plus en détail

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières

Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières Conférence de l IUFRS Université de Lausanne 18 décembre 2012 Introduire les pratiques avancées en France: contribution du master en sciences cliniques infirmières C.Debout,, Inf, PhD Département des Sciences

Plus en détail

S organiser contre la douleur

S organiser contre la douleur La douleur somatique en santé mentale. Quelles réponses? S organiser contre la douleur Isabelle DE BEAUCHAMP Pharmacien CH de Saint-Egrève «Prise en charge de la douleur» Thème de travail du comité de

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante. MÉDECIN S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E) DES PÉDICURES-PODOLOGUES

Plus en détail

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE

MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE MASTER (M2) DROIT PUBLIC, SPÉCIALITÉ DROIT DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Droit et Sciences politiques Présentation Spécificités

Plus en détail

Dispositifs de financement et d accompagnement de la recherche par la DGOS

Dispositifs de financement et d accompagnement de la recherche par la DGOS Dispositifs de financement et d accompagnement de la recherche par la DGOS Continuum de recherche Objectif scientifique Identification du concept innovant Transposabilité clinique du concept innovant Efficacité

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa

L Examen clinique dans la pratique infirmière. Clément Zappa L Examen clinique dans la pratique infirmière Clément Zappa Objectifs valoriser le rôle propre infirmier re-qualifier la définition du rôle propre infirmier et des compétences ou activités afférentes permettre

Plus en détail

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R.

1. Les outils de la prévention (documents et registres obligatoires) 1.1. Document Unique d Évaluation des Risques professionnels (D.U.E.R. PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION ACADEMIQUE Année 2014 Le programme annuel de prévention académique 2014 a été rédigé en s appuyant sur les orientations stratégiques ministérielles de l éducation nationale,

Plus en détail

mise en œuvre d un projet de préfiguration

mise en œuvre d un projet de préfiguration Infirmier clinicien spécialisé : mise en œuvre d un projet de préfiguration Ljiljana JOVIC, Inf. PhD., Directeur des soins Conseillère technique régionale ARS Ile-de-France, UMRS 1123 Inserm, Université

Plus en détail

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS

Cadre supérieur de santé formateur en IFCS PROFIL DE POSTE Cadre supérieur de santé formateur en IFCS. Informations sur le poste. Date de parution : - 28/04/2015. Lieu : - IFCS région Auvergne CHU Clermont-Ferrand. Type de contrat : - Fonction

Plus en détail

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence

Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements. Joseph HAJJAR Valence Plus de 15 ans d expérience d une équipe inter-établissements Joseph HAJJAR Valence Décret du 6 mai 1988 Circulaire du 13 octobre 1988 Mise en place du CLIN dans les PH et PSPH Définition de l'infection

Plus en détail

«De l idée à la recherche»

«De l idée à la recherche» «De l idée à la recherche» Anne-Laure Bailly, Coordinatrice scientifique, Fondation de l'avenir Richard Delépine, Cadre Expert en Soins, hôpital Antoine Béclère Lyon, 27 mars 2012, Palais de la Mutualité

Plus en détail

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares»

Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» Cahier des charges «Centre de compétences maladies rares» (mars 2007) Ministère de la Santé et des Solidarités DHOS Bureau O4 1 Table des matières 1. DESCRIPTION DU CENTRE DE COMPETENCES...4 1.1 L'EQUIPE

Plus en détail

ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS

ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS ANNEXE 1 DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS DEFINITIONS DES NIVEAUX DE QUALIFICATION DES EMPLOIS Employés et cadres Contenu des activités (en terme de technicité, animation, gestion-communication,

Plus en détail

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire

TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire TIC pour la santé et l'autonomie : évaluation des services rendus et modèles économiques, une approche nécessairement pluridisciplinaire Telecom Bretagne, Institut Telecom M@rsouin, CREM Myriam.legoff@telecom-bretagne.eu

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr

CPS CPS CPS CARTE DE PROFESSIONNEL CARTE DE PROFESSIONNEL CHIRURGIEN-DENTISTE ORDRE NATIONAL DES SAGES-FEMMES. www.ordres-sante.fr MÉDECIN SAGE-FEMME S CARTE Votre carte professionnellee pour de nouveaux services es en toute confiance. FESSIONNEL ANTÉ MASSEUR- KINÉSITHÉRAPEUTE PÉDICURE-PODOLOGUE SAN S DE SANTÉ PHARMACIEN INFIRMIER(E)

Plus en détail

La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF)

La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF) La qualité du dossier clinique (Dossier source / CRF) 4 ème journée de l EMRC Centre Blois, le 14 décembre 2012 Problématique : Comment faire du dossier médical un outil adapté à la recherche clinique?

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS. 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU LOGIS DES FRANCS 17, rue des Francs 79410 CHERVEUX Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT DE SANTE...

Plus en détail

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs

Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Formation initiale des infirmières en soins palliatifs Dans le nouveau programme de formation de 2009 1 Présentation Recommandations SFAP (infirmières 2011: avis de recherche ) Programme de développement

Plus en détail

Fiche d'information des patients

Fiche d'information des patients Fiche d'information des patients Avec votre consentement et l'accord de votre médecin traitant, vous allez faire partie du réseau de santé ville-hôpital SPES. Le réseau S.P.E.S. fédère des professionnels

Plus en détail

Le Cycle préparatoire 2014-2015

Le Cycle préparatoire 2014-2015 Le Cycle préparatoire 2014-2015 Public concerné : (Arrêté du 18 août 1995 modifié par arrêté du 15 mars 2010, article 4) : «Être titulaires d'un diplôme, certificat ou autre titre permettant d'exercer

Plus en détail

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique

Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Rôle de l Assurance Qualité dans la recherche clinique Pôle Qualité / Gestion des Risques 05 Janvier 2012 Plan La qualité d une recherche c est quoi? Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) Responsabilités des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

Charte des partenariats industriels

Charte des partenariats industriels Charte des partenariats industriels L Assistance Publique Hôpitaux de Paris, acteur majeur de la recherche biomédicale en France, est un partenaire privilégié et naturel des acteurs industriels qui lui

Plus en détail

Assistant administratif et comptable niveau 4

Assistant administratif et comptable niveau 4 LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Assistant administratif et comptable niveau 4 EVALUATION GDI DU SALARIE Assistant administratif et comptable niveau 4 NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule

Plus en détail

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI

Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Unité de Recherche Clinique JP SUPPINI Création de l URC Juillet 2008 Volonté commune Direction - CME Accord Cadre CHITS CHU Nice (procédures formation statistiques - vigilance ) 1 responsable/chef de

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR

QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR QUESTIONNAIRE D IDENTIFICATION DE L ACTIVITE DES INFIRMIER(E)S EXERCANT EN UNITE DE CONSULTATION DOULEUR Questionnaire individuel à remplir par l infirmier(e) à partir de son propre bilan d activité de

Plus en détail

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE

ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE ATELIERS «MISE EN ŒUVRE DE L ENTRETIEN PROFESSIONNEL» MARDI 15 ET JEUDI 17 SEPTEMBRE 2015 SYNTHESE I. PRESENTATION GENERALE DES ATELIERS II. SYNTHESE DE CHAQUE ATELIER (identification des idées fortes)

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

IDE Unité de Psychiatrie Générale

IDE Unité de Psychiatrie Générale IDE Unité de Psychiatrie Générale CONTEXTE : Centre Hospitalier de Dax Côte d Argent Directeur d établissement : Mr CAZENAVE Direction fonctionnelle : Mme FRECON Site : Yves du MANOIR Pôle d activité :

Plus en détail

POLYCLINIQUE DU COTENTIN

POLYCLINIQUE DU COTENTIN POLYCLINIQUE DU COTENTIN PROGRAMME D ACTIONS POUR LA QUALITE ET LA SECURITE DES SOINS 2013-2014 Sommaire PREAMBULE... 3 Bilan des actions 2011/2012... 4 AXE 1 : Certification de l établissement en octobre

Plus en détail

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE

MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE MASTER (LMD) STATISTIQUE DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : MATHEMATIQUES, BIOSTATISTIQUE

Plus en détail

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique

JE SUIS AIDE-SOIGNANT. Elections CTE/CAP. Auxiliaire de Puériculture Aide médico-psychologique JE SUIS AIDE-SOIGNANT Auxiliaire de Puériculture Elections CTE/CAP le 4 Décembre 2014 Lettre aux personnels Aide-Soignant, Auxiliaire de Puériculture et Chacun connait le contexte actuel difficile, conséquence

Plus en détail

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes

Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants. Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Le DPC, nouveau format pour la Formation continue des soignants Hervé Nardias Institut Paoli Calmettes Définition «Le DPC comporte l analyse par tous les professionnels de santé (PS) de leurs pratiques

Plus en détail

COMPETENCES INFIRMIERES 1

COMPETENCES INFIRMIERES 1 COMPETENCES INFIRMIERES 1 Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine des soins infirmiers Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins Concevoir et conduire

Plus en détail

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé»

«Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Réseau Hémovigilance 4 ème Aquitaine-Limousin ème Journée - 23 novembre 2006 «Guide référentiel pour la formation continue en transfusion sanguine des professionnels dans les établissements de santé» Dr

Plus en détail

Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers

Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers Évaluer les compétences en formation en soins infirmiers Les caractéristiques essentielles de la méthode Marc NAGELS 17 Mars Conseil L essentiel pour évaluer efficacement Les équipes des IFSI, encore aujourd

Plus en détail

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale

Manipulateur Radio. Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale CP Concours Prépa Santé Optimum : 896 h/an Access : 700 h/an de septembre à mai Manipulateur Radio Le Métier de Manipulateur en éléctroradiologie médicale Le manipulateur en électroradiologie médicale

Plus en détail

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION

OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION OUTIL D'EVALUATION DU TEMPS ARC / CHEF DE PROJET PROMOTEUR REQUIS POUR UNE RECHERCHE BIOMEDICALE V 2.3 DE L OUTIL NOTICE D UTILISATION i) Contexte :... - 2 - ii) But de l outil :... - 2 - iii) Fonctionnement

Plus en détail

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER

EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER EXERCICE INFIRMIER SELON LE DÉCRET N 2002-194 DU 11 FEVRIER 2002 RELATIF AUX ACTES PROFESSIONNELS ET A L EXERCICE DE LA PROFESSION D INFIRMIER DSCSI- SY/GL/MB 1 I INTRODUCTION I 1 HISTOIRE Loi de 1978,

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT

CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT CE QU IL FAUT SAVOIR PARTICIPATION À UN ESSAI CLINIQUE SUR UN MÉDICAMENT Sommaire Comment se fait la recherche sur un nouveau médicament? (page 1) A quoi sert la recherche sur un nouveau médicament? (page

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION CLINIQUE DURIEUX ZAC Paul-Badré 100, rue de France 97430 Le Tampon Juin 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail