Mieux connaître sa personnalité

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mieux connaître sa personnalité"

Transcription

1 Jean-François Decker Mieux connaître sa personnalité 3 e édition Groupe Eyrolles, 1999, 2002, 2003, ISBN

2 Chapitre 1 : Comprendre les dynamiques de vie

3 Les quatre dynamiques L observation et l analyse d un grand nombre de personnalités réelles m ont convaincu qu il n existe en fait que quatre grands types de dynamiques de vie, en fonction de la nature des satisfactions fondamentales recherchées. Il apparaît en effet que le ressort psychologique profond de n importe quelle personnalité concrète est nécessairement la jouissance, la curiosité, la valorisation de l ego, ou l action sur le monde. Le type jouissance Jouir de la vie est l objectif général propre à ce type de dynamique, qui exprime l amour de la vie sous toutes ses formes. Sous ses formes les plus simples, la dynamique de jouissance s exprime donc par la sensualité, la recherche du plaisir, et des satisfactions sensorielles en général. Elle peut aussi être orientée vers le simple plaisir de vivre, d exister. Mais, plus généralement, la dynamique du type jouissance est orientée vers la recherche de différentes formes d harmonie avec l univers extérieur, avec les autres ou avec soi-même. La recherche de l harmonie avec l univers physique débouche sur le plaisir et les satisfactions sensorielles. L amour, les relations affectives et les relations humaines en général, sont également sources de plaisir, et se rattachent à la recherche de l harmonie avec les autres. Enfin, la dynamique de jouissance peut être orientée vers la recherche de l harmonie avec soi-même, consistant à exprimer sa personnalité, son originalité et sa subjectivité, et à être et agir en plein accord avec soi-même. Bien que l on considère souvent que le propre de l homme est de rechercher le plaisir et d éviter la douleur, ce type de dynamique de vie n est pas plus répandu que les autres. En apparence, il ne prédispose pas non plus à jouer 13

4 Mieux connaître sa personnalité un grand rôle dans l Histoire, mais on peut trouver de nombreuses exceptions, comme nous le verrons lorsque nous étudierons les dynamiques de vie d un certain nombre de personnages célèbres. Du point de vue professionnel, les dynamiques de ce type peuvent être parfaitement adaptées à certaines activités. Un critique gastronomique par exemple, sera en général quelqu un qui apprécie particulièrement les plaisirs de la table. De nombreux musiciens, par exemple, trouvent un véritable plaisir, et ressentent un profond sentiment d harmonie, lorsqu ils jouent de la musique. Dans d autres cas, celui qui est mû par une dynamique du type jouissance aura tendance à exercer des activités professionnelles en rapport avec le mode de vie auquel il aspire, ou avec des objets ou des produits qu il aime, qui lui procurent un plaisir particulier. Ainsi, quelqu un qui a la passion des objets d art ou anciens pourra devenir antiquaire ou commissairepriseur. Enfin, la dynamique de jouissance peut conduire à avoir une conception utilitaire du travail. Il s agira alors de se procurer les moyens d existence nécessaires pour assouvir les passions et rechercher les plaisirs que l on apprécie particulièrement. Le type curiosité Dans le cas des dynamiques de vie fondées sur la curiosité, les véritables satisfactions recherchées sont purement mentales. Elles sont de l ordre de l enrichissement de l esprit. Le curieux a besoin, en permanence, d être surpris, étonné, de découvrir des choses nouvelles. Son démon intérieur est l ennui. Il s étiole lorsque sa curiosité ne peut être satisfaite, dans la routine, lorsqu il «ne se passe rien». Ce type de dynamique peut trouver à s exprimer dans une large palette d activités professionnelles, en fonction de la forme de curiosité dominante : chercheur, scientifique, journaliste, explorateur, historien, éditeur, détective... La curiosité est aussi la motivation dominante de certains policiers, de certains écrivains... Le véritable curieux est particulièrement apte à la recherche de la vérité, dans tous les domaines. En effet, étant intéressé par la vérité en tant que 14

5 1. Comprendre les dynamiques de vie telle, il n a pas de préférences subjectives. Le fait d avoir des attentes subjectives, c est-à-dire de souhaiter que la vérité soit conforme à ce que l on espère, est en effet un lourd handicap pour un «chercheur de vérité». C est pourquoi de nombreux scientifiques ont une dynamique de curiosité. Du point de vue professionnel, les limites liées à ce type de dynamique tiennent notamment au fait que le curieux est souvent assez peu intéressé par les réalisations concrètes, et qu il a besoin d un renouvellement permanent de ses activités. Le type valorisation de l ego (ou affirmation de soi) Ce type de dynamique de vie est orienté vers l affirmation de la personnalité dans le monde. Les satisfactions recherchées sont typiquement la gloire, la notoriété, la reconnaissance, le statut. Il s agit donc de satisfactions «égotiques», exprimant le désir de s affirmer et d être reconnu. Du point de vue professionnel, les dynamiques de ce type peuvent s exprimer dans une large palette d activités, puisque les véritables satisfactions recherchées sont de l ordre de l affirmation et de la valorisation de soi. Les activités et les situations permettant de satisfaire le goût des honneurs et du prestige social sont bien sûr particulièrement recherchées par ceux qui sont mûs par une dynamique de ce type. En général, les dynamiques de ce type sont sous-tendues par un modèle implicite, un idéal humain que l on cherche à atteindre (le héros, le champion, l écrivain, le chef, l homme d affaires, l artiste...). Mais il existe aussi des dynamiques d affirmation de soi plus discrètes, tendant à se faire apprécier dans son environnement professionnel, amical et familial. Le type action sur le monde Il s agit de dynamiques orientées vers l accomplissement, vers les réalisations concrètes. Les satisfactions recherchées sont liées aux résultats obtenus, aux réalisations concrètes, mais aussi à l action elle-même, au simple fait d agir. Il s agit de «produire des effets dans l univers». 15

6 Mieux connaître sa personnalité Orientées vers l action et la réalisation, les dynamiques de ce type s expriment particulièrement bien dans l univers professionnel. En effet, le but d une activité professionnelle, quelle qu elle soit, est toujours de produire une forme ou une autre de résultats. Naturellement, les activités professionnelles orientées vers l action et les réalisations concrètes sont plus particulièrement propices à l expression des dynamiques de ce genre : la création et la direction d entreprises, la création de richesse, les activités économiques en général, mais aussi l action militaire ou politique, le sport, l action sociale... Ces dynamiques peuvent s exprimer dans des domaines très variés, y compris la création artistique, la recherche de la richesse ou du pouvoir, ou encore l action sociale et humanitaire. L amour actif des autres, tel qu il peut s exprimer chez des personnages tels que le docteur Schweitzer ou mère Térésa, par exemple, se rattache également à cette dynamique, dès lors qu il est orienté vers l action et la recherche de résultats concrets. Il s agit toujours d agir sur le monde, pour le changer, pour créer quelque chose de nouveau, ou pour atteindre une forme ou une autre de résultat concret. L identification d une dynamique individuelle Il y a toujours une dominante Certaines personnes peuvent, de prime abord, avoir du mal à s identifier à l un des quatre types de dynamiques que nous venons de décrire, parce qu elles ont l impression que leur dynamique personnelle combine des types différents, par exemple, curiosité, et valorisation de l ego, ou action sur le monde et valorisation de l ego. Pour avoir analysé de nombreuses dynamiques individuelles, je suis tout à fait convaincu que ces impressions sont trompeuses. En effet, il y a tou- 16

7 1. Comprendre les dynamiques de vie jours une «ligne de plus forte pente», un ressort psychologique fondamental qui domine l ensemble de la dynamique, et qui est la racine, la source véritable des aspirations, motivations et désirs. Il est vrai que, dans toute personnalité concrète, les quatre types de dynamiques que nous avons décrits paraissent coexister, car, quelle que soit notre dynamique de base, la vie nous conduit à découvrir et à apprécier, à des degrés variables, tous les types de satisfactions que l existence peut apporter. D ailleurs, dans le cas de quelqu un qui assume et qui exprime bien sa dynamique de base, on observe en général une sorte de «rééquilibrage» de la personnalité. Par exemple, quelqu un qui réussit professionnellement sur la base d une dynamique d action va tout naturellement s affirmer dans son univers professionnel, et il pourra aussi manifester dans son domaine une grande curiosité, si bien que, vu de l extérieur, il ne sera pas forcément évident qu il a en fait une dynamique d action. De la même façon, tout le monde apprécie et recherche certaines formes de plaisir, sans qu il s agisse pour autant de la dynamique fondamentale de la personnalité. En définitive, il apparaît donc que chaque être humain se caractérise par une dynamique de base qui domine la personnalité, et qu il importe d identifier et de comprendre. Ce qui caractérise la dynamique de base, c est avant tout qu elle constitue le véritable moteur de la personnalité, c est-à-dire qu elle permet de mobiliser de l énergie pour agir, travailler et exister. L autre caractéristique essentielle de la dynamique de base est qu elle tend à se manifester au quotidien, et pas seulement de temps en temps. D autre part, les activités auxquelles une personne donnée se consacre, les œuvres qu elle produit, ou les résultats concrets qu elle obtient, ne permettent pas d en déduire à coup sûr la nature de sa dynamique de vie. On peut en effet exercer des activités du même type, et produire des réalisations analogues, à partir de dynamiques différentes. Par exemple, on peut faire fortune, ou créer de la richesse, à partir d une dynamique d action sur le monde. Mais un inventeur peut également faire fortune à partir d une dynamique du type curiosité. De la même façon, on peut être un créateur de richesse à partir d une dynamique du type valori- 17

8 Mieux connaître sa personnalité sation de l ego. Dans ce cas, le but réel est de prouver qu on en est capable, ou de s affirmer dans l univers en atteignant une forme ou une autre de reconnaissance ou de notoriété. Gagner de l argent peut être une fin en soi, mais peut aussi être un moyen au service d un autre objectif psychologique. Enfin, le fait de gagner de l argent peut être simplement la conséquence de l expression de sa dynamique, comme dans le cas du chercheur, qui, mû par la curiosité, fait fortune grâce à l une de ses découvertes. De la même façon, la création artistique, par exemple, peut s appuyer sur une dynamique de jouissance, mais aussi sur une dynamique du type valorisation de l ego ou curiosité, voire même sur une dynamique d action sur le monde. En effet, la dynamique de vie est irréductiblement subjective, et seule une démarche introspective permet de la cerner et de la comprendre avec certitude. Les deux exemples suivants tirés de ma pratique professionnelle vont permettre d illustrer ce point important. nexemple Deux dirigeants avaient fait fortune par eux-mêmes. L un comme l autre étaient très riches, leur fortune se chiffrant en millions d euros. Le premier avait hérité d une petite société de transports, qu il avait développée de façon spectaculaire, pour constituer un groupe de sociétés important et très rentable. Le second avait apporté une contribution décisive au développement d une société audiovisuelle, en créant une activité nouvelle qui devait connaître un avenir brillant. Le succès financier étant la caractéristique dominante de leur parcours professionnel, on aurait donc pu croire qu ils étaient, l un comme l autre, mûs par une dynamique de vie du type action sur le monde, plus particulièrement orientée vers le fait de créer de la richesse, de gagner de l argent. Telle était bien en effet la dynamique du premier, dont la principale passion dans la vie était de créer de la richesse et de gagner le plus d argent possible. 18

9 1. Comprendre les dynamiques de vie Mais le second avait une dynamique de vie très différente, du type valorisation de l ego. Être un personnage en vue dans son univers professionnel, y jouer un rôle important et y être reconnu, était en effet son véritable moteur. C est pourquoi sa fortune, sa réussite financière, ne pouvaient le rendre heureux, dès lors qu il n exerçait plus de responsabilités importantes dans son milieu professionnel, et qu il avait le sentiment d être considéré comme un «has been». Il était désespérément à la recherche de ce qu il considérait comme sa gloire passée. Par contraste, l autre personnage était quelqu un d extrêmement discret, voire effacé, qui fuyait la notoriété comme la peste, et dont la devise aurait pu être «pour vivre heureux, vivons caché». Uniquement motivé par l argent, il ne recherchait aucune des formes de valorisation de l ego que sa fortune aurait pu lui valoir. Ces deux exemples montrent clairement que des réalisations comparables peuvent découler de dynamiques tout à fait différentes. De la même façon, ce n est pas parce que quelqu un manifeste par exemple une forte curiosité que sa dynamique de vie est nécessairement du type curiosité. Quelqu un qui est mû par exemple par une dynamique du type action sur le monde, pourra être avide d informations et manifester une grande curiosité dans son domaine. Mais, dans ce cas, la curiosité ne sera pas une fin en soi. Elle sera un moyen au service d un autre type de dynamique. Pour analyser et comprendre une dynamique de vie particulière, il ne suffit pas de la rattacher à l un des quatre grands types. Il faut également cerner la forme particulière qu elle revêt, ainsi que les domaines de prédilection dans lesquels elle tend à s exprimer. Les formes de dynamiques Un type de dynamique donné peut prendre des formes très différentes. Une dynamique du type jouissance peut évidemment être orientée vers différents types de plaisirs et satisfactions sensorielles, comme par exemple, 19

10 Mieux connaître sa personnalité les plaisirs sexuels et les satisfactions gustatives. Mais, en réalité, de nombreux usages du corps et des sens, ainsi que de nombreuses formes d harmonie, de symbiose avec la réalité extérieure, peuvent être des sources de jouissance potentielles. On peut par exemple trouver un vif plaisir, une véritable jouissance, dans des activités telles que écouter de la musique, chanter, contempler des œuvres d art, sentir des parfums, ou dans certaines formes d exercices physiques, comme la danse ou le sport. Ressentir le fait de faire partie d un groupe, d une équipe, communier avec son public, par exemple dans le cas d un chanteur ou d un comédien, peuvent également, entre autres choses, procurer un plaisir intense, des satisfactions profondes. Plus généralement, les relations affectives, et les relations humaines en général, peuvent être sources de plaisir. De même, la possession, l utilisation et la contemplation d objets particuliers peuvent être sources de plaisir, de jouissance, comme c est le cas pour certains collectionneurs, par exemple. Il existe enfin une forme particulière de la dynamique de jouissance orientée vers le fait de jouir de soi-même et l expression de soi : exprimer son originalité, ses sentiments et ses émotions, ses goûts, son sens esthétique... La recherche de l accord, de l harmonie avec soi-même, en est une variante. De même, la curiosité peut revêtir des formes diverses. On peut tout d abord distinguer la curiosité concrète et la curiosité abstraite. La curiosité concrète est orientée vers la découverte et la connaissance de la réalité, de ce qui existe, de ce qui est réel. Cette forme de curiosité peut être orientée vers les choses les plus banales (le voisin trompe-t-il sa femme? Combien gagne-t-il?), mais aussi conduire à s intéresser à des domaines culturels ou scientifiques (l histoire, la botanique, les animaux...). Elle peut aussi être orientée vers le passé, le présent, ou l avenir (curiosité «événementielle» : qui va gagner la prochaine coupe du Monde de football?). L autre grande forme de curiosité est la curiosité abstraite, ou curiosité intellectuelle, dont l objet est de comprendre des relations de cause à effet, 20

11 1. Comprendre les dynamiques de vie de découvrir les principes cachés qui gouvernent les phénomènes apparents. Cette forme de curiosité est notamment à l origine de nombreuses vocations scientifiques. La curiosité peut également conduire à s intéresser à l imaginaire, aux œuvres de fiction (romans, thrillers et romans policiers, science-fiction, art abstrait...). Les dynamiques de valorisation de l ego peuvent également prendre des formes multiples, en fonction du type de reconnaissance que l on recherche de façon préférentielle. On peut en effet chercher à faire reconnaître sa beauté, sa séduction, son intelligence, son efficacité, son courage, son altruisme, sa compétence, ses dons dans tel ou tel domaine... et bien d autres choses encore! Reposant sur des jugements de valeur purement subjectifs, et sur des modèles ou des idéaux implicites, ces dynamiques peuvent varier à l infini. Quant aux dynamiques du type action sur le monde, elles sont orientées, nous l avons dit, vers une forme ou une autre d accomplissement, de réalisation. C est à la fois l action et le résultat qui sont recherchés. Les différentes formes que peut revêtir la dynamique d action sur le monde peuvent donc se définir à la fois par la façon d agir sur l univers (par l action physique ou concrète, l action directe ou indirecte, par les idées ou par la parole...), mais aussi par le genre de résultat recherché, le type d objectif poursuivi. Toujours orientées vers le fait de produire des effets dans l univers, vers une forme ou une autre d accomplissement, les dynamiques de ce type peuvent donc viser des objectifs concrets tels que «faire fortune», ou «bâtir un empire», mais aussi des réalisations de type abstrait, comme par exemple «faire triompher la justice», ou encore «sauver l humanité». Les différents types d accomplissement et de réalisation concevables étant en nombre infini, les dynamiques qui en découlent le sont aussi. Il s agit toujours de dynamiques du type action sur le monde dès lors que le véritable objectif poursuivi est de l ordre de l action, de l accomplissement, de la réalisation, et non pas, par exemple, de la valorisation de l ego. 21

12 Mieux connaître sa personnalité Les domaines de prédilection Fondamentalement définie par le type auquel elle appartient, et la forme particulière qu elle revêt, une dynamique de vie particulière tend également à s exprimer dans certains domaines plutôt que dans d autres. La notion de domaine de prédilection est cependant moins fondamentale que celles de type ou de forme, car, sur la base d une dynamique donnée on peut s intéresser, en parallèle ou successivement, à différents domaines d activité. Par ailleurs, les domaines de prédilection sont souvent liés au type et à la forme. Par exemple, une dynamique du type curiosité peut s orienter de façon préférentielle vers des domaines tels que la vie quotidienne, les cultures et les civilisations, l histoire, la littérature, le cinéma, la science, la philosophie, la psychologie, les techniques, la politique, le sport... De même, à partir d une dynamique d action sur le monde, on peut s investir dans la politique, les affaires, l action militaire, le sport, l action syndicale, sociale ou humanitaire, et bien d autres domaines. Une dynamique du type jouissance peut notamment s exprimer de façon préférentielle dans des domaines tels que l esthétique et les activités artistiques, le sport et les activités physiques, les activités de loisir, la gastronomie, la recherche de satisfactions sensorielles diverses... On peut également exprimer une dynamique du type valorisation de l ego dans un très large éventail de domaines, couvrant pratiquement tout le spectre des activités humaines. L analyse des dynamiques d un certain nombre de personnages historiques va maintenant nous permettre d illustrer et de compléter cette présentation générale des dynamiques de vie. 22

13 1. Comprendre les dynamiques de vie Des exemples de personnages exceptionnels L étude de la vie des personnages historiques fournit de nombreux exemples permettant de comprendre et d illustrer les différentes dynamiques de vie. En effet, les personnages historiques présentent en général, par rapport au commun des mortels, deux caractéristiques fondamentales. D une part, ils ont souvent des dynamiques exceptionnelles, particulièrement «lisibles». D autre part, ils ont en général très largement assumé et exprimé leur dynamique propre, ce qui leur a permis d aller au bout de leurs entreprises, et de vivre pleinement leur destin particulier. Nous avons déjà souligné le fait que la dynamique de vie est fondamentalement subjective, et relève d une approche introspective. C est pourquoi, quelle que soit la qualité des biographies utilisées, l analyse des dynamiques de vie de personnages historiques s appuie nécessairement sur des interprétations. L histoire fournit de nombreux exemples des différents types de dynamiques. Lucrèce Borgia, Sardanapale, Vincent Van Gogh (jouissance) La dynamique de jouissance a été incarnée par de nombreux personnages parmi lesquels François Villon, le «bon folâtre», Néron, Lucrèce Borgia, Sardanapale, ou encore, plus près de nous, Georges Brassens, mais il existe en pratique de nombreuses variantes de cette dynamique, plus «discrètes», et plus difficiles à saisir de l extérieur. 23

14 Mieux connaître sa personnalité Il est d ailleurs à noter que Lucrèce Borgia ne mérite guère la sinistre réputation qui lui a été faite. Il semble bien qu elle n ait commis aucun crime. Mais elle avait bien, semble-t-il, une dynamique du type jouissance. Comme le dit Ivan Cloulas dans son livre Les Borgia : «Le goût de la vie, et celui de la joie, étaient le secret de son charme.» Quant à Sardanapale, dernier roi d Assyrie, il apparaît que l essentiel de son existence fut consacré aux plaisirs et à la jouissance, comme en témoigne le chant funèbre qu il composa et qui fut gravé sur son tombeau : «Sachant bien que tu es mortel, exalte ton âme en te rassasiant dans les banquets ; pour toi mortel, il n y a aucun autre bien. Car moi je suis poussière, après avoir régné sur la grande Ninive. Je possède ce que j ai mangé et ce à quoi j ai fait violence et ce dont j ai joui par le charmant amour, et j ai laissé toutes ces choses heureuses et beaucoup d autres.» (Cité par Roger Peyrefitte dans Les conquêtes d Alexandre). 24

15 1. Comprendre les dynamiques de vie Vincent Van Gogh avait, lui aussi, une dynamique de jouissance, radicalement différente de celle de Sardanapale. Le spectacle du monde, de la nature, et du pittoresque humain, lui procuraient un plaisir, une jouissance éternellement renouvelés. La simple contemplation de l univers suffisait à son bonheur, et il était pleinement heureux lorsqu il peignait au milieu de la nature. Sa peinture avait pour but de recréer, par des moyens artificiels, les émotions, les sensations et les plaisirs esthétiques qu il éprouvait en contemplant la nature et les êtres humains. Pour qu un tableau soit réussi à ses propres yeux, il fallait qu il éprouve à nouveau, en le regardant, l émotion originelle. Son but en tant que peintre était donc de faire découvrir et partager aux autres ses émotions esthétiques. C est pourquoi d ailleurs il ne fut jamais lui-même convaincu de son propre génie (contrairement, par exemple, à Gauguin), car il cherchait simplement à faire partager ce qu il éprouvait. Arthur Rimbaud, Paul Verlaine (curiosité) La dynamique de curiosité est également très bien représentée dans l histoire, qu il s agisse d explorateurs comme Christophe Colomb, Vasco de Gama, Amundsen, Marco Polo, de scientifiques comme Newton, Einstein, Darwin, ou encore de journalistes ou d écrivains, comme par exemple Pierre Loti, Louis-Ferdinand Céline ou Ernest Hemingway. 25

16 Mieux connaître sa personnalité La personnalité d Arthur Rimbaud a toujours paru énigmatique, et ses biographes se sont perdus en conjectures quant à ses ressorts psychologiques profonds. Pourtant, les traits de caractère qui lui ont été attribués de façon constante par ceux qui l ont connu (avide de nouveauté, fondamentalement instable, incapable de supporter la moindre contrainte, épris de liberté, n aspirant qu à une vie errante et gratuite, manifestant une intense curiosité géographique et scientifique...) permettent, sans risque de se tromper, de conclure que «l homme aux semelles de vent» avait une dynamique de curiosité. Sa dynamique particulière explique tout d abord sa profonde attirance pour la lecture et la poésie qui lui permirent de s évader de l existence morne, contrainte et ennuyeuse qu il menait à Charleville au début de son adolescence. Elle explique aussi ses vagabondages incessants, et son rejet de la poésie lorsqu il eut l impression d en avoir fait le tour. Enfin, sa dynamique de curiosité explique son goût pour l aventure et pour l exploration géographique pendant la dernière partie de sa vie en Abyssinie. La lettre suivante, qu Arthur Rimbaud adressa à sa famille en 1885, éclaire d ailleurs parfaitement sa dynamique de vie : «Ne comptez pas que mon humeur deviendrait moins vagabonde, au contraire, si j avais le moyen de voyager, sans être forcé de séjourner pour travailler et gagner l existence, on ne me verrait pas deux mois à la même place. Le monde est très grand et plein de contrées magnifiques que les existences réunies de mille hommes ne suffiraient pas à visiter. Mais d un autre côté, je ne voudrais pas vagabonder dans la misère, je voudrais avoir quelques milliers de francs de rentes et pouvoir passer l année dans deux ou trois contrées différentes, en vivant modestement et en faisant quelques petits trafics pour payer mes frais. Mais pour vivre toujours au même lieu, je trouverai toujours cela très malheureux.» 26

17 1. Comprendre les dynamiques de vie Paul Verlaine, quant à lui, avait semble-til, une dynamique de jouissance, orientée vers ce que l on pourrait appeler la «polysensualité», assortie d une forte composante secondaire de curiosité. Il devait donc gérer une contradiction fondamentale : la dynamique de jouissance pousse à rechercher une certaine stabilité, à «s installer» dans une existence organisée autour du type de jouissance ou de plaisir que l on recherche. La curiosité, au contraire, implique une recherche permanente de nouveauté souvent incompatible avec une existence stable. C est pourquoi sa relation avec Rimbaud ne pouvait pas durer : aspirant à une relative stabilité, Verlaine ne pouvait pas suivre Rimbaud au-delà de certaines limites. De son côté, Rimbaud, absolument rebelle à toute forme de contrainte, a sans doute rapidement considéré Verlaine comme un obstacle à sa liberté, l empêchant d obéir à son impulsion du moment. Alexandre le Grand, Napoléon (valorisation de l ego, affirmation de soi) Quant à la dynamique de valorisation de l ego, notamment incarnée à l époque moderne par des vedettes du show business et du sport, elle compte aussi de nombreux représentants illustres comme Napoléon, Hitler, Charles le Téméraire. Alexandre le Grand est un excellent exemple de cette dynamique. Comme on le sait, né en 356 avant J.-C., devenu roi de Macédoine à vingt ans, il devait, après avoir assuré son hégémonie sur la Grèce, conquérir l Empire perse, qui était à l époque la première puissance mondiale, et une partie de l Inde, avant de mourir à Babylone à trente-trois ans. 27

18 Mieux connaître sa personnalité Féru de culture grecque, élève d Aristote, grand admirateur d Homère, il voulait surpasser la gloire des héros et des conquérants, réels ou légendaires, qui l avaient précédé (Cyrus le Grand, Xénophon, Hercule, Achille, Bacchus...). Son objectif était de devenir roi de la Terre, et il voulut être divinisé de son vivant, ce qui le conduisit à imposer à ses nouveaux sujets, mais aussi aux Macédoniens et aux Grecs, des rituels d adoration. En 326 avant Jésus-Christ, ayant pris des risques insensés lors de l assaut donné à la forteresse de Malla, Alexandre est très grièvement blessé, et ses soldats le croient mort. Quelques semaines plus tard, lorsqu il reparaît devant ses troupes pour les rassurer, ses généraux, très conscients que, s il mourait, leurs chances de revoir un jour leur patrie seraient infimes, lui reprochent amicalement de prendre des risques excessifs dans des combats d importance secondaire. La déclaration qu Alexandre prononce alors devant son armée rassemblée est très révélatrice de la dynamique du personnage : «Ô vous, les plus tendres de mes amis, la vie ne m est chère que par l espoir de jouir longtemps de votre affection. Mais ne me demandez pas, dans la dixième année de mon règne et la vingt-neuvième de mon âge, de renoncer au culte de la gloire auquel je me suis voué. Je ne manquerai pas à ma destinée et, partout où je combattrai, je me croirai sur le théâtre de l univers. J ai conquis des lieux inconnus, mais c était pour les ennoblir. Si je dois y succomber, ils seront illustres. Je suis d un sang à préférer une vie pleine à une vie longue. Un mot de Platon m a marqué : Le dernier vêtement que nous quittions à la mort est celui de la gloire.» Alexandre termine sa déclaration en demandant à ses soldats de faire en sorte que sa mère, Olympias, soit divinisée après sa mort. 28

19 1. Comprendre les dynamiques de vie Napoléon avait aussi, très clairement, une dynamique de valorisation de l ego. En 1797, au terme de la campagne d Italie qui lui a permis de se couvrir de gloire et d apparaître comme «l homme fort» que le pays attendait, Bonaparte s entretient avec Miot de Mélito, agent diplomatique envoyé par le Directoire, qui a rapporté ses propos dans ses mémoires : «Ce que j ai fait jusqu ici n est rien encore. Je ne suis qu au début de la carrière que je dois parcourir. Croyez-vous que ce soit pour faire la grandeur des avocats du Directoire, des Carnot, des Barras, que je triomphe en Italie? Croyez-vous aussi que ce soit pour fonder une république? Quelle idée! C est une chimère dont les Français sont engoués, mais qui passera comme tant d autres. Il leur faut de la gloire, les satisfactions de la vanité, mais la liberté? Ils n y entendent rien. Voyez l armée! Les victoires que nous venons de remporter, nos triomphes, ont déjà rendu le soldat français à son véritable caractère. Je suis tout pour lui. Que le Directoire s avise de vouloir m ôter le commandement, et il verra s il est le maître. Il faut à la nation un chef, un chef illustré par la gloire... La paix n est pas dans mon intérêt. Vous voyez ce que je suis, ce que je puis maintenant en Italie. Si la paix est faite, si je ne suis plus à la tête de l armée que je me suis attachée, il faut renoncer à ce pouvoir, à cette haute position où je me suis placé, pour aller faire la cour au Luxembourg, à des avocats. Je ne voudrais quitter l Italie que pour aller jouer en France un rôle à peu près semblable» 29

20 Mieux connaître sa personnalité Cet extrait montre notamment que la dynamique de Napoléon était orientée vers la conquête du pouvoir personnel, non pas pour réaliser une œuvre précise, ce qui pourrait correspondre à une dynamique d action sur le monde, mais pour vivre un destin individuel grandiose. D ailleurs, il a dit : «Je me dois à ma gloire. Si je la sacrifie, je ne suis plus rien.» (cité par Georges Bordonove dans son Napoléon). À partir de 1802, bien que déjà investi d un pouvoir personnel absolu, Napoléon voulut devenir consul à vie, puis empereur, afin de fonder une dynastie. Jules César, Lénine, Jésus-Christ (action sur le monde) Ce type de dynamique compte d illustres représentants, parmi lesquels on peut citer notamment Jésus-Christ, Saint-Louis, Louis XI, Robespierre, et à une époque plus récente, Lincoln et Lénine. Bien que sa personnalité ait donné lieu à des interprétations divergentes de la part des historiens, il semble bien que Jules César avait une dynamique du type action sur le monde, orientée vers la conquête et l exercice du pouvoir absolu. L exceptionnelle habileté, que tous les historiens lui reconnaissent, à tirer le meilleur parti possible des circonstances et des événements pour atteindre ses objectifs, avec une froide objectivité et une détermination sans faille, va d ailleurs dans ce sens, car c est une aptitude souvent associée aux dynamiques d action. 30

21 1. Comprendre les dynamiques de vie Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, est un très bon exemple de dynamique d action sur le monde. Sensibilisé à la misère du peuple par son père, instituteur puis inspecteur de l enseignement primaire en zone rurale, il décida, dès son adolescence, de vouer sa vie à l action révolutionnaire. Son objectif était d abattre le régime tsariste, pour donner le pouvoir au peuple. Il assuma sa dynamique particulière avec le plus grand stoïcisme, supportant pendant des années la prison, la déportation, l exil, et des conditions d existence extrêmement précaires, sans que jamais sa détermination en soit altérée. Simple et modeste, il n avait pas de revendications d ego et ne cherchait pas à se mettre en valeur. À ce sujet, Staline a rapporté ses impressions sur Lénine, à l occasion de leur première rencontre, lors d une conférence bolchevique qui eut lieu en décembre 1905, à Tammerfors, en Finlande. Cet extrait, cité par Robert Conquest dans son Staline, illustre bien la différence fondamentale de personnalité entre les deux personnages. «Je m attendais à voir l aigle des montagnes de notre pays,un grand homme, non seulement sur le plan politique, mais aussi physique, car je m étais imaginé Lénine comme un géant, majestueux et imposant. Quelle ne fut pas ma déception de découvrir un homme tout ce qu il y a de plus ordinaire, plus petit que la moyenne, qui ne se distinguait en rien, littéralement rien, du commun des mortels.» «Il est de tradition qu un grand homme arrive en retard aux réunions pour que l assemblée guette son apparition en retenant son souffle et que, juste avant son arrivée, les avertissements chuchotés se fassent entendre : «Chut! Silence, il arrive!» Cette cérémonie me semblait utile, puisqu elle inspire le respect. Quelle ne fut pas ma déception d apprendre que Lénine était arrivé avant les 31

22 Mieux connaître sa personnalité autres délégués, s était assis dans un coin, et était simplement plongé dans la conversation la plus ordinaire avec les délégués les plus ordinaires de la conférence. Je ne vous cacherai pas qu à mon avis, sa conduite était une violation de certaines règles élémentaires.» Les historiens s accordent à reconnaître que Lénine ne recherchait aucunement le pouvoir personnel. Seul comptait à ses yeux l objectif qu il s était fixé. Les extraits suivants de la lettre qu il écrivit au XIII e Congrès du parti, le premier qui devait se tenir après sa mort, alors que, très malade, il voyait venir sa fin, sont révélateurs de sa personnalité et de son état d esprit, à une époque où il était devenu le premier personnage de l empire soviétique. Sa crainte fondamentale était que le pouvoir politique, qu il avait voulu donner au peuple, soit confisqué par un dictateur ou par une oligarchie. «Je conseille instamment à ce congrès d apporter une série de modifications à notre structure politique. Tout d abord, je propose de porter le nombre des membres du comité central à plusieurs dizaines, voire à une centaine. Je crains qu en ne procédant pas à cette réforme, nous ne fassions courir à notre comité central de graves dangers, au cas où le cours des événements ne nous serait pas très favorable, ce que nous devons prévoir. Le fait de porter le nombre des membres du comité central à cinquante, voire à cent, doit servir, à mon avis, à un double et même à un triple but : plus le comité central sera étendu, et plus nombreux seront ceux qui apprendront à travailler dans son sein. Le danger d une scission due à quelque imprudence s en trouvera diminué. En attirant au comité central de nombreux ouvriers, nous améliorerons notre appareil qui est fort mauvais. Au fond, nous l avons hérité de l ancien régime Staline est trop brutal, et ce défaut, tolérable dans les rapports entre communistes, est inadmissible au poste de secrétaire général. Aussi, je propose aux camarades de réfléchir aux moyens de déplacer Staline et de nommer à ce poste un homme qui présenterait, sous ce rapport, l avantage d être plus tolérant, plus loyal, plus poli, plus attentif à l égard des camarades, moins capricieux» 32

23 1. Comprendre les dynamiques de vie Quant à Jésus-Christ, il semble bien qu il avait, lui aussi, une dynamique du type action sur le monde, que l on pourrait résumer par la formule : «Sauver l humanité par l amour.» Bien que porteur d un message d amour universel en principe non conflictuel, Jésus s est créé des ennemis et a suscité le conflit, car son message a progressivement pris un contenu que l on peut qualifier de «révolutionnaire», ou de «politique», dirigé contre les riches, contre le temple et l église judaïque, contre les romains. Son existence et son action ont produit des effets durables, et ont indiscutablement contribué à changer le monde. Nous allons maintenant nous intéresser à une période riche en personnages exceptionnels, la Révolution française. Les grandes figures de la Révolution française : Robespierre, Fouché, Danton, Marat, Saint-Just Robespierre est sans doute le personnage le plus connu, et l un des plus controversés de la Révolution. Je pense que l on peut résumer sa dynamique par la formule : «Instaurer le règne de la vertu.» Toute son action était orientée vers l avènement d une République fondée sur la vertu, permettant d assurer le bonheur des hommes, considérés comme libres et égaux. Personne d ailleurs ne conteste son désintéressement, son dévouement à la cause qu il avait choisie, jusqu au sacrifice. Il s agit d une dynamique d action, visant à changer le monde par la force des idées et par l action politique. Bien sûr, on lui reproche d avoir été l instigateur et en quelque sorte le symbole de la 33

24 Mieux connaître sa personnalité Terreur. Mais les aspects négatifs de son action ne sont pas liés à sa dynamique elle-même mais plutôt à la façon dont il l a exprimée concrètement, compte tenu de ses convictions. Il s agit d ailleurs d un problème général : la dynamique de vie est toujours un désir d exister purement positif, mais l être humain est exposé, dans la conduite de sa vie, à deux types d erreurs fondamentales : résister à sa dynamique de vie spécifique, ne pas l assumer, ou au contraire l exprimer en opposition avec son environnement humain et physique, de façon conflictuelle, au lieu de l exprimer en harmonie avec l univers. En ce qui concerne Robespierre, il s est progressivement convaincu que la vertu ne pouvait triompher que par la force. C est pourquoi il a instauré la Terreur, pour détruire les ennemis de la cause du peuple et de la République. Aussi longtemps qu il a cherché à faire triompher ses idées par la persuasion, il agissait conformément à sa dynamique fondamentale, mais quand il a instauré et assumé la Terreur, il s est trouvé dans une contradiction dramatique par rapport à lui-même : la vertu, l amour de l humanité, sont incompatibles avec le fait d envoyer des milliers de personnes à l échafaud. En devenant l instigateur et le symbole de la Terreur, Robespierre s est renié lui-même, il a perdu sa légitimité et est devenu un tyran. Dès lors, l échec était inévitable, et il était lui-même condamné. Un autre aspect intéressant de la dynamique de Robespierre tient au fait que, bien qu ayant une dynamique d action, il était incapable d agir autrement que par la parole, en public. Il avait absolument besoin d une tribune, et d un auditoire. Ainsi, lorsque ses ennemis, parmi lesquels Fouché, Barras, Billaud- Varenne et Collot d Herbois, commencèrent à conspirer pour l abattre, il savait parfaitement ce qui se tramait dans l ombre mais, incapable d agir autrement qu en faisant des discours à la Convention et aux Jacobins, il ne sut pas déjouer le complot en dépit du pouvoir quasiment dictatorial dont il disposait. 34

25 1. Comprendre les dynamiques de vie La forme particulière de sa dynamique le rendait impuissant face à des adversaires habiles et manœuvriers, maîtrisant l art de l action politique souterraine. Joseph Fouché, qui joua un rôle essentiel dans la chute de Robespierre, était également un personnage étonnant. Après avoir voté la mort de Louis XVI, et joué un rôle important à l époque de la Convention, il devait assumer des responsabilités ministérielles sous le Directoire, le Consulat, puis l Empire. Devenu le chef du gouvernement provisoire au lendemain de Waterloo, il contribua à la restauration des Bourbons, ce qui lui valut de devenir ministre de Louis XVIII! Cette exceptionnelle longévité politique, dans des périodes pourtant troublées, et sous des régimes variés, n a pas manqué de susciter la curiosité de nombreux historiens. Pour Chateaubriand, il représentait «le crime» (tandis que Talleyrand incarnait «le vice»). André Castelot, qui lui a consacré une biographie, considère que ce qui caractérise Fouché, c est «le double jeu», autrement dit la traîtrise chronique. La mauvaise image de Fouché tient en grande partie au rôle qu il a joué dans les massacres de Lyon, en 1793 et Pourtant, la suite de sa carrière a montré que, s il n était pas particulièrement scrupuleux quant au choix des moyens, il n était pas non plus spécialement sanguinaire. En fait, il apparaît que la dynamique de Fouché était orientée vers l action politique, de préférence souterraine. Il avait à l évidence une dynamique d action, et avait donc besoin d occuper une position de pouvoir lui permettant de satisfaire son besoin d action. Mais il ne lui était pas nécessaire de détenir le pouvoir suprême, ce qui lui a permis de mettre ses talents au service de différents gouvernements, et notamment de Napoléon. Toutefois, doué d un sens politique aigu, et extrêmement habile, Fouché ne pouvait pas se cantonner au rôle de simple exécutant d une politique décidée par quelqu un d autre. Tant qu il 35

26 Mieux connaître sa personnalité eut la conviction que Napoléon incarnait le destin de la France, il le servit fidèlement. Mais lorsqu il lui apparut que l empereur menait la France à la catastrophe, il n hésita pas à le trahir et à conduire sa propre politique, d où le «double jeu». Homme d action pragmatique et efficace, il ne pouvait pas servir une politique qui lui paraissait vouée à l échec. Pour sa part, Danton avait une dynamique de vie tout à fait différente de celle de Robespierre. Ce n était pas un idéaliste, mais un jouisseur. Je pense que l on peut résumer sa dynamique par la formule «profiter au maximum de tous les plaisirs de l existence». Il s agissait donc d une dynamique du type jouissance, qui explique à la fois ses besoins d argent, les fluctuations de sa ligne politique, les multiples intrigues dans lesquelles il a été impliqué, et aussi les trahisons et indélicatesses qui lui ont été reprochées. Danton était attaché au pouvoir du fait des multiples avantages qu il en retirait. Il avait bien sûr les qualités de ses défauts, en particulier n étant pas idéaliste, il était pragmatique. Il avait aussi une puissance vitale et une présence qui en ont fait un grand orateur, un grand tribun. La logique interne de Marat, autre personnage important de la Révolution, paraît de prime abord plus difficile à saisir. Avant d être un révolutionnaire, il avait été médecin, puis homme de science. Il s était plus particulièrement intéressé à l électricité. Mais l étude de la biographie de Marat permet de conclure que sa dynamique 36

27 1. Comprendre les dynamiques de vie était orientée vers la recherche de la gloire, et était donc du type valorisation de l ego. Plus spécifiquement, il voulait être reconnu comme un bienfaiteur de l humanité. C est ce qui explique son parcours si particulier. Dans chacune de ses activités, il négligea toujours les avantages matériels et il chercha systématiquement à apparaître comme un bienfaiteur du peuple. Il n aspirait qu à la gloire. C est d ailleurs pourquoi la plupart des historiens le qualifient de «démagogue». À travers son fameux journal, l Ami du peuple, il recherchait avant tout la popularité. Comme nous allons le voir, le destin et la fin d un être humain sont en général en relation directe avec sa dynamique de vie, en particulier dans le cas des destins hors du commun. Dans le cas de Marat, il est clair que son assassinat a accru sa gloire, en en faisant un héros et un martyr de la cause du peuple. Saint-Just était un personnage très intéressant, que l on a tendance à sous-estimer parce qu il est souvent perçu comme une simple créature de Robespierre. En fait, je pense que sa dynamique de vie, du type action sur le monde, peut être résumée par la formule : «servir la patrie jusqu au sacrifice.» Il est parvenu, très jeune, à assumer cette dynamique de type héroïque. Il fut le seul, parmi les grands révolutionnaires, à payer de sa personne sur le plan militaire, en commandant aux armées. Il ne connaissait pas la peur. Au moment du coup d État du 9 thermidor, il eut un comportement très différent de celui de Robespierre. Détaché et ironique, il domina alors ses amis et ses ennemis par sa sérénité face à la mort. Il avait depuis longtemps accepté le sacrifice suprême, et sa mort a été la conclusion logique de sa vie : il a servi la patrie jusqu au sacrifice. 37

28 Mieux connaître sa personnalité La conquête du pôle Sud : Scott, Amundsen, Shackleton, Wilson Tout le monde connaît l histoire de la rivalité entre Scott et Amundsen, et ce qui en est résulté. Mais cette page d histoire est intéressante du point de vue où nous nous plaçons, car elle montre comment, à l intérieur d une intrigue commune, caractérisée par une unité de temps, de lieu et d action, chaque personnage vit en fait sa propre histoire, sur la base de sa dynamique de vie propre. Le destin de chacun n est en définitive nullement arbitraire. Il est directement lié à sa dynamique, et n est pas affecté par le destin des autres. On peut résumer les grandes lignes de l histoire de la façon suivante. En 1902, Robert Falcon Scott, officier de la Royal Navy, prend la direction de la première expédition anglaise d exploration de l Antarctique, au cours de laquelle il tente le premier raid en direction du pôle Sud, à travers la mer glacée de Ross, en compagnie de Ernest Shackleton et du docteur Edward Wilson. Shackleton étant atteint de scorbut, ils doivent rebrousser chemin après avoir légèrement dépassé les 82 degrés de latitude sud. Cinq ans plus tard, en 1907, Shackleton conduit sa propre expédition pour conquérir le pôle. Avec des moyens limités, il dépasse les 88 degrés de latitude mais, parvenu à moins de 200 kilomètres du pôle, il doit renoncer. Le retour est un calvaire. Totalement épuisés, les explorateurs ne parviennent que d extrême justesse à rallier leur camp de base sur la côte Antarctique. À son retour en Angleterre, Shackleton est accueilli en héros. Jaloux de la gloire de celui qui est devenu son rival, Scott décide alors de monter une nouvelle expédition pour conquérir le pôle. Alors qu il est en route pour l Antarctique, il apprend que le fameux explorateur norvégien Roald Amundsen, déjà vainqueur du passage du nord-ouest en 1905, est lui aussi en route pour conquérir le pôle Sud. Les deux expéditions concurrentes installent leur camp pour hiverner sur la côte Antarctique, séparées par 650 kilomètres de glace, et, dès le retour de l été austral, les Anglais et les Norvégiens partent à la conquête du pôle par deux routes différentes. 38

29 1. Comprendre les dynamiques de vie Au terme d un raid éclair, Amundsen atteindra le pôle Sud le 14 décembre Quant à Scott, accompagné par le docteur Wilson et trois autres compagnons, il atteindra le pôle un mois plus tard. Déjà épuisés, les Anglais découvrent alors qu Amundsen les a précédés. Ils mourront les uns après les autres sur la piste du retour. Bloqués par la tempête, les trois derniers survivants, parmi lesquels Scott et Wilson, périront de faim et d épuisement à vingt kilomètres environ d un dépôt de vivres. Quelles étaient donc les dynamiques de vie des différents protagonistes de cette histoire, et en quoi ont-elles déterminé leurs destins? Commençons par Amundsen, qui est peut-être le cas le plus simple. Parmi les acteurs de ce drame, il est le seul véritable explorateur. Sa dynamique est uniquement orientée vers le fait de mener une vie d exploration. Explorer l univers physique, et plus particulièrement les régions polaires, est la grande aspiration de sa vie, et il a assumé très jeune cette vocation. Il s agit naturellement d une dynamique de vie du type curiosité. Finançant lui-même ses expéditions, il est condamné à réussir, car, s il échoue, il n aura plus la possibilité de monter de nouvelles expéditions et il devra renoncer à la grande exploration. C est pourquoi il vole de succès en succès. Avant le pôle Sud, il a découvert, avec des moyens extrêmement modestes, le passage du nord-ouest. Cette entreprise chimérique, dans laquelle de nombreuses expéditions avaient disparu corps et biens, consistait à passer en bateau de l Atlantique dans le Pacifique en traversant l océan Arctique. Amundsen disparaîtra en 1928, à l âge de cinquante-six ans, en se portant au secours d une expédition italienne en détresse au-delà du cercle polaire Arctique. Son existence, entièrement consacrée à l exploration polaire, ne pouvait guère se terminer autrement que dans un «linceul de glace»! C était 39

30 Mieux connaître sa personnalité la seule fin logique par rapport à sa dynamique, et en quelque sorte son paraphe final. Amundsen a donc triomphé de Scott parce qu il était un explorateur professionnel, et qu il était de plus condamné à réussir, faute de quoi il aurait dû renoncer à l exploration, qui était toute sa vie. Le cas de Scott est tout à fait différent. L étude des biographies qui lui ont été consacrées montre que sa dynamique de vie était radicalement différente de celle d Amundsen. Ce n était pas un explorateur. Avant de prendre, à trentetrois ans, la responsabilité de l expédition Antarctique anglaise, il n avait d ailleurs eu aucune activité dans ce domaine. Il avait une dynamique du type valorisation de l ego, que l on pourrait résumer par la formule «conquérir la gloire par une action d éclat» ou «devenir un héros national». Scott était en quelque sorte un héros potentiel à la recherche d une cause, d un exploit à accomplir. Son but véritable était de devenir un héros. Le pôle Sud n a été pour lui qu un prétexte... Comme nous l avons dit, le destin d un être humain est déterminé par sa dynamique de vie. Le cas de Scott en est une illustration frappante puisque, au-delà de l échec apparent de son entreprise, il a finalement obtenu ce qu il cherchait : sa mort en a fait un héros national, dont la vie est enseignée à tous les écoliers anglais. Cela étant dit, à partir de la même dynamique de vie il aurait pu connaître un sort différent. Il est mort dans l Antarctique avec ses compagnons parce qu il a refusé de renoncer alors qu il en était encore temps, comme l avait fait Shackleton quelques années plus tôt. Et, s il a refusé de rebrousser chemin avant d avoir atteint le pôle, ce n était pas à cause d Amundsen, mais parce qu il voulait absolument faire mieux que Shackleton, son véritable rival dans le cœur du peuple anglais... 40

31 1. Comprendre les dynamiques de vie Lorsque, en 1904, au terme de sa première expédition dans l antarctique, Scott rentre en Angleterre, il a toutes les cartes en main pour devenir le premier homme à atteindre le pôle Sud. Rien n aurait pu l empêcher de monter une nouvelle expédition, et de réussir. Au lieu de cela, il n a pas assumé sa dynamique, il lui a résisté, en se réinstallant dans sa routine d officier de la Royal Navy. C est l exploit réalisé par Shackleton en 1908 qui l a en quelque sorte «remis sur la route du pôle», mais il avait alors perdu l initiative, et s était mis de lui-même en situation de subir les événements plutôt que de les dominer. Il s agit, là encore, d un principe général : c est le fait de résister à notre dynamique de vie, de ne pas nous laisser conduire par elle, qui introduit dans nos existences une part plus ou moins importante de «vécu négatif». Nous aurons l occasion d y revenir. Le troisième acteur du drame du pôle Sud, Ernest Shackleton, devait s illustrer plus tard par une fantastique épopée dans les mers australes, à bord d une simple baleinière, après le naufrage de l Endurance. Shackleton n était pas non plus un véritable explorateur, mais un aventurier. La seule chose qui l intéressait, c était de vivre la grande aventure. C était pour cela qu il était devenu marin, car la forme d aventure qui l attirait était la confrontation avec les éléments naturels, la survie en univers hostile. Comme la vocation pour l exploration, le goût de l aventure est en général une dynamique du type curiosité. Il devait lui aussi connaître une fin digne de lui, et conforme à sa dynamique d aventurier, puisqu il mourut en expédition et fut enterré en Géorgie du Sud, dans cette région australe qui est l une des plus inhospitalières du globe et où il vécut ses plus grandes aventures... 41

32 Mieux connaître sa personnalité Il est à noter que la dynamique de vie de Shackleton étant orientée vers l aventure, les résultats importaient peu. Il a donc vécu des aventures extraordinaires mais «gratuites», et pris des risques considérables pour des résultats modestes, puisque son plus grand exploit demeure d avoir «presque» atteint le pôle Sud. Comme l a d ailleurs dit Paul-Émile Victor, les expéditions de Shackleton ont toutes été «plus ou moins couronnées par l échec» ; alors que la vocation d explorateur d Amundsen exigeait des succès concrets, condition nécessaire pour pouvoir financer de nouvelles expéditions. Il nous reste à parler du docteur Wilson, l ami et le compagnon de Scott. C était un personnage extraordinaire, peu connu des Français, mais extrêmement populaire en Grande- Bretagne. De prime abord, on se demande ce qui a bien pu le conduire à trouver la mort dans le désert glacé de l Antarctique, lui qui ne s intéressait qu à la vie. Médecin et naturaliste, Edward Wilson avait aussi des talents de dessinateur, qui lui avaient valu de faire partie de la première expédition de Scott. Mais ce qui paraît incompréhensible, c est qu il ait accepté de repartir avec Scott en La raison généralement invoquée par ses biographes, la profonde amitié qui l unissait à Scott, n est pas fausse, mais elle est superficielle. En réalité, le docteur Wilson, dont la dynamique, du type action sur le monde, consistait à «aimer et aider toute forme de vie», considérait sans doute comme son devoir d aller là où l on avait le plus besoin de lui. D ailleurs, peu avant de partir pour le raid fatal, il avait écrit à sa femme : «Je sens que je suis ici pour un meilleur but que d atteindre simplement le pôle.» Nul doute que son charisme humain, ses soins attentifs, et sa sérénité face à la mort, auront été d un grand réconfort pour ses compagnons pendant leur lente agonie, tout au long de leur marche sans retour. 42

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire :

La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : La notion de besoin peut décrire : une expérience vécue dont la personne est parfaitement consciente : Exemple : «J ai besoin de me divertir»; La notion de besoin peut décrire : 2. «une exigence née de

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Jésus un homme rempli de l Esprit

Jésus un homme rempli de l Esprit Jésus un homme rempli de l Esprit L Esprit, qui habite en Jésus, l aide à accomplir sa mission par ses dons Comment Jésus vit et transmet les dons de l Esprit durant sa vie publique? Jésus a répandu les

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Affirmations de Louise HAY

Affirmations de Louise HAY Affirmations de Louise HAY C est par des affirmations positives quotidiennes que nous pouvons parvenir à transformer notre vie. Et pour cela, il est bon de répéter le plus souvent possible ces affirmations

Plus en détail

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Président de l Ordre, Monsieur le Président et chef de la direction, Très chers Fellows, Mesdames, Messieurs, Notes pour l allocution de Simon Brault, FCPA, FCGA, lauréat du Prix Hommage 2015 À l occasion de la Soirée des Fellows 2015 Hôtel Westin Montréal, le samedi 9 mai 2015 Monsieur le Président de l Ordre,

Plus en détail

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie.

Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. Réussir sa vie 1. Réussir sa vie ce n est pas toujours réussir dans la vie. 2. Pour certaines personnes avoir une fonction importante, un poste à responsabilités, c est le signe de la réussite. 3. Pour

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe

- Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur. Biographe - Je m appelle le Docteur - Docteur qui? - Juste le Docteur Biographe Le Docteur une personne énigmatique à bien des égards. Peu de personne ont pu le voir, l approcher ou même voyager avec lui. Et s il

Plus en détail

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l

Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l Je venais de raccrocher par deux fois mon téléphone et je me tenais au milieu du couloir, face à la porte de la salle de bains, ma pensée errant à l opposé vers celle, coulissante, de la penderie, dans

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE

DIRECTIVE RELATIVE AUX. Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE Comportements DIRECTIVE RELATIVE AUX Comportements COMPOR- TEMENTS DANS L ARMÉE DE TERRE État-major de l armée de terre Paris, mars 2001 PRÉAMBULE Le «Code du soldat de l armée de terre» et son guide s

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise)

Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps de crise) ALPHA INTERNATIONAL B.P 25531 ~ 34071 Montpellier Cedex 3 téléphone/fax : 04-67-78-29-43 e-mail : Assoalpha@aol.com Principes métaphysiques pour réussir dans la vie et dans les affaires (même en temps

Plus en détail

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE

Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE Le plus court chemin vers la Réussite... SOMMAIRE! EN ROUTE POUR L AVENTURE Partie 1/2 3 - Réussir à atteindre vos buts est un voyage que vous devez préparer à l avance.! 4 - Est-ce que vous pensez que

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler

Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Ambassade de France en Irak Bureau de Erbil - Hawler Allocution prononcée le dimanche 1 er juin 2008 par Son Excellence Monsieur Bernard Kouchner, Ministre des Affaires étrangères et européennes, lors

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut

Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge. de Rome qui s ouvrait le 22 novembre de l année dernière et qui fut Monsieur le Président, Monsieur le Directeur Général de l Administration Pénitentiaire Belge Monsieur l Ambassadeur, Autorités, Chers Collègues, Je suis heureux de Vous rencontrer encore une fois après

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE

ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE Travailler- en- Suisse.ch ENTRETIENS, VIE EN ENTREPRISE, VIE DE TOUS LES JOURS 5 CONSEILS EN OR POUR AVOIR LA SWISS ATTITUDE A lire absolument si vous voulez avoir une approche professionnelle sur le marché

Plus en détail

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr

Livre d Or Dale Carnegie. www.dale-carnegie.fr Dale Carnegie www.dale-carnegie.fr Principes tirés de Comment se faire des Amis Devenir une Personne Amicale 1. Ne critiquez pas, ne condamnez pas, ne vous plaignez pas. 2. Complimentez honnêtement et

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre

Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Célébration de fin d année : Une Eglise qui prie et qui célèbre Une Ecole qui prie et qui célèbre Dernier temps fort de notre année autour de : Une Eglise qui prie et qui célèbre.nous vous proposons de

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général.

Napoléon. Grâce à ces différentes victoires, il devient général. Napoléon Lorsque la Révolution éclate en 1789, le lieutenant Napoléon Bonaparte a 19 ans. Il est déjà soldat dans l armée et participe aux batailles entre les français qui sont pour la révolution et ceux

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

Le sanctuaire céleste

Le sanctuaire céleste Chapitre 53 Le sanctuaire céleste Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. Daniel 8:14 (Segond). Ce passage biblique, fondement et clef de voûte de la foi adventiste, était

Plus en détail

Investissements déraisonnables

Investissements déraisonnables Chapitre 47 Investissements déraisonnables Il y a quelques semaines, alors que j assistais au camp-meeting de San Jose [1905], certains de nos frères me présentèrent ce qu ils considéraient comme une occasion

Plus en détail

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations.

Le verbe est constitué de 2 parties : le radical et la terminaison. En analysant ces deux parties, on obtient plusieurs informations. Voici, en résumé, quelques notions qui t aideront à mieux comprendre la conjugaison des verbes. Au cours de l année, nous étudierons de façon plus systématique chacun des temps de verbes. Le verbe est

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

J apprends à me connaître

J apprends à me connaître J apprends à me connaître La personnalité se définit de différentes manières : par les qualités, les centres d intérêts, les valeurs, les compétences. Mes qualités personnelles de moi Ce que mes proches

Plus en détail

Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT

Situation n o 18 Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT Exercice litigieux du droit de retrait et appui du CHSCT Suite à une altercation avec sa supérieure hiérarchique, une femme de chambre exerce son droit de retrait. Le secrétaire CHSCT l incite à maintenir

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde

Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde du lundi 11 au dimanche 17 février 2013 n 221 > vers le 1er dimanche de Carême Évangile Lu Ma Me Je Ve Sa Di Édito, Manière de..., Au coeur du monde vers Dimanche n 221 www.versdimanche.com page 1/21 Évangile

Plus en détail

L Europe contre la gauche

L Europe contre la gauche GEORGES SARRE Référendum L Europe contre la gauche, 2005 ISBN : 2-7081-3322-5 Introduction DIRE LA VÉRITÉ! Disons-le clairement : la nation française est menacée en tant que projet politique. Les considérations

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi.

Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Confiance en soi, Confiance en la vie et Estime de soi. Définissez votre «vrai problème» Mettez du sens Et passez à l action sereinement Ce livret vous a été remis en complément de la formation vidéo «Confiance

Plus en détail

démarrer à la maison Pédagogie et organisation

démarrer à la maison Pédagogie et organisation démarrer L ecole à la maison Pédagogie et organisation Table des matières Le livre est disponible sur le site http://ecole-vivante.com ISBN 978-2-9515625-7-8 EAN 9782951562578 Cliquez sur les n de pages

Plus en détail

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore.

À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. À toutes les femmes qui sont des princesses, mais qui ne le savent pas encore. «Tu seras aimée le jour où tu pourras montrer ta faiblesse, sans que l autre s en serve pour affirmer sa force.» Cesare PAVESE.

Plus en détail

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr

«Jean-Jacques Rousseau entre Rhône et Alpes», exposition du 3 avril au 30 juin Bibliothèque de la Part-Dieu. www.bm-lyon.fr ... l inégalité s étend sans peine parmi des ames ambitieuses et lâches, toûjours prêtes à courrir les risques de la fortune, et à dominer ou servir presque indifféremment selon qu elle leur devient favorable

Plus en détail

Blogue / Philips Lumec

Blogue / Philips Lumec Blogue / Philips Lumec Date : 20 novembre, 2012 Auteur : Philips Lumec Catégorie : Design Entrevue avec Sergio Ramos, gagnant du 1 er prix du Concours de la Fondation CLU Il y a déjà un mois que nous vous

Plus en détail

Monsieur le Président, Excellences, Monsieur le Directeur Général, Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Monsieur le Président, Excellences, Monsieur le Directeur Général, Mesdames et Messieurs, Chers amis, Allocution de S.A.S. le Prince Centenaire de l Institut Océanographique de Paris 21 juin 2011 Monsieur le Président, Excellences, Monsieur le Directeur Général, Mesdames et Messieurs, Chers amis, C est

Plus en détail

Le langage d amour : réalité ou illusion?

Le langage d amour : réalité ou illusion? Le langage d amour : réalité ou illusion? Meghan Hansen 1120008 20.4680/3-001 Littérature du XVIIe siècle : l âge baroque Professeur S. Viselli Le langage qu utilise les personnages dans L Illusion Comique

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel.

MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE AU NOM DE TOUS LES MIENS. Par l auteur de. Entretiens avec. l aube. Mélanie Loisel. MARTIN GRAY MA VIE EN PARTAGE Ma vie en partage Entretiens avec Mélanie Loisel AU NOM DE TOUS LES MIENS Par l auteur de l aube Avant-propos Vivre, c est savoir pourquoi l on vit. Pourquoi a-t-il voulu

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis,

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, LA MORT ET LA VIE Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003 Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, «Mors et vita duello conflixere mirando. Dux vitae mortuus regnat

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3

taboo Ciel avec Réussir sa compta Nathalie Crouzet Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Nathalie Crouzet sans taboo Réussir sa compta avec Ciel Groupe Eyrolles, 2008, ISBN : 978-2-212-12263-3 Avant-propos La comptabilité est pour certains une véritable bête noire, qu il est soit disant difficile,

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

LA SCIENCE DE LA RICHESSE

LA SCIENCE DE LA RICHESSE LA SCIENCE DE LA RICHESSE Leçon 15 2009 SOPODIVA, Faisant usage des droits de réimpression. 1 Préface Ce programme est composé de 17 leçons qui ont été scindées en 17 ebooks faciles à comprendre et à mettre

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient!

Le dépistage du cancer de la prostate. une décision qui VOUS appartient! Le dépistage du cancer de la prostate une décision qui VOUS appartient! Il existe un test de dépistage du cancer de la prostate depuis plusieurs années. Ce test, appelé dosage de l antigène prostatique

Plus en détail

UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011

UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011 UN PARCOURS QUI SORT VRAIMENT DE L ORDINAIRE : MARIE CHRISTINE ROBIDOUX, CLS, LLM, Calgary par Katherine Gordon Janvier 2011 Marie Robidoux n est pas seulement arpenteur des Terres du Canada; elle est

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

Célébration du Pardon pour le temps de l Avent 12 décembre 2007. Jacques Sylvestre, Marie Beemans, Anne Wagnière

Célébration du Pardon pour le temps de l Avent 12 décembre 2007. Jacques Sylvestre, Marie Beemans, Anne Wagnière Célébration du Pardon pour le temps de l Avent 12 décembre 2007 Jacques Sylvestre, Marie Beemans, Anne Wagnière (pas d autel, couronne de l Avent, trois bouquets de cierges allumés - la célébration commence

Plus en détail

(Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC

(Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC (Traduction du Greffe) DECLARATION DE M. TREVES, JUGE AD HOC 1. Je souhaiterais, dans la présente Déclaration, expliquer les raisons pour lesquelles j ai voté contre l alinéa 18) du dispositif, au paragraphe

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika

UN AN EN PROVENCE. ČECHOVÁ Veronika UN AN EN PROVENCE ČECHOVÁ Veronika Depuis mon enfance, j ai eu un grand rêve. De partir en France et d apprendre la plus belle langue du monde. Grâce à ma professeur de français, Mme Drážďanská, qui m

Plus en détail

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21

La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1. Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 La prière L Amour de Dieu Ephesiens 3:14-21 4 février 2007 1 Prier: L Amour de Dieu Éphésiens 3:14-21 Introduction Introduction : les requêtes spirituelles de Paul 1. Fortifier l homme intérieur, 2. Christ

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Un partenaire qui avance avec le monde ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Mama, S/P Ouragahio, le 15 novembre 2008

Plus en détail

On parle beaucoup aujourd hui de

On parle beaucoup aujourd hui de Couverture Noël: une reconnaissante dépendance du Christ Le message de Sa Grâce Rowan Williams, archevêque de Canterbury, pour les lecteurs de 30Jours On parle beaucoup aujourd hui de ceux qui préfèrent

Plus en détail

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance :

Ministère de la Préparation de l Epouse Glorieuse de Christ (éphesiens5 :27) ; Contact : epousedechrist@ymail.com. La Repentance : La Repentance : La repentance c est se repentir, c est changer radicalement de direction sans plus revenir en arrière. C est abandonner quelque chose pour toujours. Dans la bible, nous avons une multitude

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012

LEÇON. En route pour Jérusalem. Sabbat. Dimanche. 5 mai 2012 mai 2012 LEÇON En route pour Jérusalem Sabbat Fais l activité de la semaine, p. 38. Est-ce que ta famille a déjà déménagé dans un endroit inconnu? Quels étaient tes sentiments? Avais-tu peur, étais-tu

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation

RÉSUMÉ 9. Résumé. Le concept de la «demande» appliqué à l éducation RÉSUMÉ 9 Résumé Le concept de la «demande» appliqué à l éducation La demande est rapidement devenue une partie importante du discours sur la réforme éducative dans le monde entier. C est un concept controversé.

Plus en détail

Le patinage artistique à l école

Le patinage artistique à l école Le patinage artistique à l école Serge Laget C.P.C. Lyon VII - juin 2000 - avec la participation des éducateurs sportifs de la Ville de Lyon des C.P.C. du groupe Ville de Lyon Présentation du dossier :

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010

ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 ENQUETE DE SATISFACTION MENEE AUPRES DES UTILISATEURS DES OUTILS DE LA CAMPAGNE «NE PERDS PAS LA MUSIQUE. PROTEGE TES OREILLES» RAPPORT D EVALUATION MARS 2010 Réalisé par le Service Prévention Santé de

Plus en détail

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix!

Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011. 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011. Titre : Le Pardon à tout prix! Ordinaire 24 (A) : 11 septembre 2011 24 eme Dimanche du temps ordinaire (A) : 11 septembre 2011 Titre : Le Pardon à tout prix! Référence Biblique : 1 ère Lecture : Ben Sirac le Sage (Si 27,30-28,7) 27

Plus en détail

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold

Introduction 1. Bibliographie 317 Remerciements 323 Index 325. 2011 Pearson Education France Investisseurs de légende Glen Arnold S o m m a i r e Introduction 1 1. Benjamin Graham 7 2. Philip Fisher 53 3. Warren Buffett et Charles Munger 81 4. John Templeton 133 5. George Soros 169 6. Peter Lynch 221 7. John Neff 255 8. Anthony Bolton

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail