Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes"

Transcription

1 Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général ème journée ALOIS «Alzheimer et affections apparentées avant l âge»

2 Le maintien dans l emploi La prise en charge à domicile Après le domicile Enquête hébergement MAJ Cas cliniques

3 Le maintien dans l emploi Au centre du dispositif : le médecin du travail Partenaires - le SAMETH (service d aide au maintien dans l emploi des travailleurs handicapés) - la MDPH instruction de la demande de Reconnaissance de Travailleur Handicapé (RTH) - Le service social de l organisme d assurance maladie - La cellule départementale maintien dans l emploi

4 La reconnaissance de travailleur handicapé (Art L code du travail) «est considéré comme travailleur handicapé toute personne dont les possibilités d obtenir ou de conserver un emploi sont effectivement réduites par suite d une altération d une ou plusieurs fonctions physique, sensorielle, mentale ou psychique»

5 Prise en charge à domicile : les prestations La PCH avant 60 ans, ou jusqu à 75 ans si la personne remplissait les critères d éligibilité avant ses 60 ans. L APA après 60 ans L aide sociale du département

6 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile Décrets initiaux n et du 19 décembre 2005 relatifs à la prestation de compensation à domicile pour les personnes handicapées. Décret n du 7 juin 2006 Décret n du 26 octobre 2006 Conditions générales d accès : Critères d accès à la PCH basés sur l intensité de la difficulté à réaliser certaines activités; activités listées dans un référentiel (annexe 2-5 du CASF). Critères qui doivent être validés avant l âge de 60 ans. Critères d accès au volet aide humaine basés sur le fait que les critères validant se retrouvent dans l entretien personnel ou la mobilité/manipulation ou un besoin validé supérieur à 45 mn/jr pour ces mêmes actes.

7 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile Une évaluation à domicile pour un plan personnalisé de compensation (PPC) cinq éléments avec des prises en charges plafonnées

8 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile 1 er élément : Aide humaine Champ d intervention : l aide directe à la personne Les actes essentiels : - entretien personnel : toilette, habillage, alimentation, élimination. - déplacements : intérieurs, pour démarches liées au handicap - la vie sociale La surveillance régulière Nombre d heures attribuées dans le respect des temps plafonds Valorisées en appliquant le tarif correspondant au statut de l aidant Déduction du montant de la MTP. Attribution mensuelle, justificatifs d effectivité.

9 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile 2 ème élément : aides techniques contribuer à maintenir ou améliorer l autonomie de la personne, assurer sa sécurité ou faciliter l intervention des aidants. Utilisation régulière ou fréquente compte tenu du projet de vie et de l environnement. Prise en charge en fonction de l inscription ou non à la LPPR, l existence ou non d un tarif fixé par décret.

10 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile 3 ème élément : aménagement de logement Les aménagements pris en compte sont destinés à maintenir ou améliorer l autonomie de la personne et doivent lui permettre : de circuler, d utiliser les équipements indispensables à la vie courante, de se repérer et de communiquer, et faciliter l intervention des aidants pour les actes essentiels Pièces concernées : chambre, séjour, cuisine, toilettes et salle d eau. 3 ème élément : aménagement du véhicule 3 ème élément : surcoût lié au transport Prise en compte de surcoûts liés à des transports réguliers ou fréquents.

11 La prestation de compensation du handicap (PCH) à domicile 4 ème élément : charges spécifiques et exceptionnelles Dépenses permanentes et prévisibles, ou ponctuelles, liées au handicap. 5 ème élément : aide animalière

12 L allocation personnalisée d autonomie (APA) à domicile Règles générales: Pas de conditions de ressources, ni mise en jeu de l obligation alimentaire Non récupérable sur succession Non cumulable avec les services ménagers, la MTP, l ACTP, la PCH. Conditions d attribution: Avoir au moins 60 ans Résider de façon stable et régulière en France Etre classé en groupe 1 à 4 de la grille AGGIR

13 L allocation personnalisée d autonomie (APA) à domicile Aides prises en charge Aides humaines (sauf conjoint) Aides techniques, aménagement du logement Frais d hygiène (protections, changes-complets ) Abonnements mensuels à une télé-sécurité (organismes agréés par le Conseil général) Portage de repas à domicile (services habilités à l aide sociale départementale) Accueil de jour (rattaché ou non à un EHPAD) Hébergement temporaire (limité à 90 jours)

14 Les prestations d aide sociale à domicile Règles générales: Etre âgé de plus de 60 ans ou handicapé, résider en France Ne pas dépasser un plafond de ressources (minimum vieillesse) Pas de mise en jeu de l obligation alimentaire (sauf hébergement temporaire) Recours sur succession éventuel

15 Les prestations d aide sociale à domicile Aides prises en charge Services ménagers : droit ouvert aux personnes âgées et handicapées Repas à domicile ( portage ) pour personnes âgées et handicapées Télé-sécurité Accueil de jour Hébergement temporaire

16 Les limites des prestations à domicile pour le malade Alzheimer jeune Critères d éligibilité (autonomie, âge) Montants plafonnés Revenus / aide sociale ; ticket modérateur pour l APA Anosognosie et troubles du comportement / Pb d acceptation des aides extérieures Délais de demande et d instruction

17 Après le domicile Financements possibles en structures La PCH établissement L APA établissement L aide sociale du département

18 La PCH établissement (décret n du 5 février 2007) 1 er élément attribution pour les périodes d interruption de l hospitalisation ou de l hébergement, montant journalier correspondant. Pendant les périodes en établissement, montant fixé à 10% de ce montant dans les limites de montant journaliers minimum et maximum 2 ème et 4 ème éléments Uniquement pour les besoins que l établissement ne couvre pas habituellement dans le cadre de ses missions 3 ème élément Logement : seulement si la PH séjourne au moins 30 jours par an au domicile d une personne qui l héberge. Surcoût transport : si nécessité recours à un tiers, ou AR > 50 km

19 L APA établissement Uniquement pour les personnes hébergées en structure pour personnes âgées Plusieurs éléments pris en compte dans le prix de journée Prise en charge du tarif dépendance en fonction du degré de dépendance de la personne

20 L aide sociale du département Prise en charge du tarif hébergement et éventuellement du ticket modérateur de l APA Dérogation d âge nécessaire pour la prise en charge par l aide sociale départementale des frais d hébergement en structure pour personne âgée d une personne de moins de 60 ans.

21 Enquête hébergement MAJ en Haute-Vienne Enquête/Mesure 18 du plan Alzheimer , demandée par le CNMAJ Objectifs Connaître le nombre de patients jeunes (<60 ans) vivant dans des structures collectives Connaître leurs besoins en terme d hébergement Améliorer l accueil et l hébergement des patients jeunes. Méthodologie Questionnaires adressés aux gestionnaires de 36 structures (EHPAD et accueils de jour, dont les ADJ autonomes), à compléter en lien avec le médecin coordonnateur. Demande portant sur la présence ou non de patients malades Alzheimer jeunes (MAJ) dans leur structure. En cas de réponse positive, renseignements complémentaires anonymes, sur fiche individuelle.

22 Résultats 4 établissements ont déclaré accueillir 11 MAJ 11 établissements assurent n avoir jamais eu de demandes 7 établissements n ont pas retourné le questionnaire, dont un EHPAD spécialisé Alzheimer. Analyse Sur les 11 fiches individuelles retournées, seules 2 personnes âgées de 55 et 58 ans relevaient d un diagnostic médical de MAMA. Les 9 autres personnes présentaient un «syndrome démentiel» avec : -> Soit une déficience psychique -> Soit une déficience intellectuelle Réserves émises par les gestionnaires d EHPAD et ADJ pour accueillir ces jeunes MA Architecture inadaptée: secteur sécurisé nécessaire, difficultés d intégration avec des résidents plus âgés Recrutement et formation de personnel qualifié indispensable. Partenariat souhaité avec le CHE / intervention in situ d IDE du secteur psychiatrique Favoriser la prise en charge individuelle, par l intermédiaire d activités adaptées / âge et rythme de vie

23 Cas cliniques (1) Monsieur B, 57 ans, boucher dans un hypermarché, marié, sans enfant, épouse en emploi à mi-temps. DFT diagnostiquée depuis l âge de 51 ans ayant débuté par un épisode dépressif. Apparition secondaire et progressive de troubles du comportement (impulsivité, agitation, apathie ) associés à des troubles des fonctions exécutives, du langage, de la mémoire. Imagerie en faveur Retentissement professionnel : arrêts maladie depuis mars 2007 puis PI 2 ème catégorie oct HDJ et suivi ambulatoire par un IDE de secteur psy, mis en échec par l intensité des troubles du comportement et le refus d adhésion du patient Seules interventions acceptées: IDE libéraux 2 fois/jour : distribution des médicaments + aide toilette et habillage Demandes effectuées à la MDPH : CI seule en mai 2009, PCH Aide Humaine un an plus tard (PPC 4h/semaine service prestataire)

24 Mais en février 2011, aide non mise en place. L épouse s épuise peu à peu. Demande ( de précaution ) de dérogation d âge pour orientation en EHPAD

25 (2) Monsieur A, 56 ans, cadre dans une entreprise, marié, 3 grands enfants, épouse en emploi à temps plein. Aphasie Primaire Progressive (APP) juillet 2010 Troubles ayant débuté 2 ans auparavant par un «syndrome dépressif», troubles relationnels sur lieu de travail Aggravation en mai 2010, existence de troubles de la parole et de l écriture Arrêt-maladie le 01/06/2010, pas de retentissement franc sur la réalisation des AEVQ Demande de PCH Aide Humaine octobre 2010 : Validation initiale des critères d entrée dans la PCH (troubles de la parole), mais non validation des critères d accès à l aide Humaine. Aggravation rapide des troubles et troubles du comportement avec composante frontale Critères PCH aide humaine validés en mars Evaluation et PPC dédommagement de l aidant familial choisi.

26 HDT fin mars 2011 par majoration des troubles du comportement jusqu à épuisement de l entourage Demande de précaution de dérogation d âge pour admission en EHPAD.

27 (3) Monsieur C, 65 ans, ouvrier retraité, marié DFT «ayant débuté» dans l année de ses 60 ans par l apparition de troubles de la parole et troubles relationnels avec sa famille. Prise en charge initiale en psychothérapie. Demandes effectuées à la MDPH = 0 Mise en place progressive aide SSIAD pour les actes essentiels (toilette) 3 fois/sem., suivi HDJ puis ADJ 1j/7, soutien psychologique du couple. 1 ère demande d APA mars 2011 (à 65 ans): GIR2 Plan d aide préconisé: majoration de l Accueil de jour et prise en charge financière.

28 A chaque étape de la prise en charge des malades Alzheimer jeunes, nécessité d activer un partenariat entre les acteurs du secteur sanitaire et ceux du secteur médico-social.

29 Merci de votre attention.

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Dossier de présentation de l Allocation Personnalisée d Autonomie Qu est-ce que l APA? L APA est une aide personnalisée gérée par le Conseil général. C est une prestation en nature et non un complément

Plus en détail

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie»

Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» 1 Genèse = affaire PERRUCHE Droit de nature universelle : «quels que soient l origine, et la nature de sa déficience, son âge ou son mode de vie» Objet : «répondre à ses besoins» => Par exemple : places

Plus en détail

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes)

Tarifs en EHPAD et aides financières. Les tarifs en EHPAD. (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Les tarifs en EHPAD (Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) Le prix journalier en EHPAD est composé du tarif Hébergement, du tarif Dépendance et du forfait Soins. Le tarif Hébergement

Plus en détail

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES

RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS. AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS Retraite plus - Service gratuit d orientation en Maison de Retraite COMPRENDRE LES AIDES SOCIALES RETRAITE PLUS RETRAITE PLUS AUX PERSONNES AGEES en 10 questions AIDES SOCIALES service gratuit

Plus en détail

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations

Pouvoir bénéficier. de différents droits et prestations LES DOCUMENTS de la Maison Départementale des Personnes Handicapées du Fiche > 2 Pouvoir bénéficier de différents droits et prestations Sommaire A L Allocation d Education de l Enfant Handicapé (AEEH)

Plus en détail

Règlement d'action Sanitaire et Sociale

Règlement d'action Sanitaire et Sociale Règlement d'action Sanitaire et Sociale Aide au Soutien à Domicile des Personnes Âgées Date de validité : du 1 er janvier au 31 décembre 2016 Principes Généraux Préambule Le présent règlement est élaboré

Plus en détail

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique.

Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Les ressources financières et droits des personnes handicapées. Le fonctionnement des MDPH en pratique. Docteur Pascale ROPPENNECK CRMPR «Les Herbiers» - 111 rue Herbeuse 76230 Bois Guillaume Pascale.Roppenneck@ugecam-normandie.fr

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande?

DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES. Quelles aides? Pour qui? > Comment et où déposer une demande? DEMANDE D AIDE AU MAINTIEN À DOMICILE POUR PERSONNES ÂGÉES Quelles aides? Pour qui? Comment et où déposer une demande? Vous souhaitez une aide pour rester à votre domicile. Selon votre degré d autonomie

Plus en détail

Paris, le 10 octobre 2012

Paris, le 10 octobre 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES MINISTERE DE LA REFORME DE L ETAT, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction du budget 2BPSS n 12-3537 -------- Direction générale de l administration

Plus en détail

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES

Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES Les fiches techniques du CCAH Mai 2012 RESSOURCES DES PERSONNES HANDICAPEES PRINCIPALES ALLOCATIONS ET PRESTATIONS POUR LES ENFANTS ET LES ADULTES 1 RAPPEL DU CONTEXTE REGLEMENTAIRE La loi du 11 février

Plus en détail

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64

Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 Le MAINTIEN A DOMICILE DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP Caroline Véré Catherine Chandeau MDPH 1 64 LOI n 2005-102 DU 11 FEVRIER 2005 Pour l égalité des droits et des chances, la participation et

Plus en détail

1 / définition de la PCH. 2 / Conditions d attribution

1 / définition de la PCH. 2 / Conditions d attribution Prestation de Compensation du Handicap Docteur Catherine Pruvost MDPH 75 Présentation de la Prestation de Compensation du Handicap PCH 1 / définition de la PCH 2 / conditions d attribution de la PCH 3

Plus en détail

LES PERSONNES HANDICAPÉES

LES PERSONNES HANDICAPÉES LES PERSONNES HANDICAPÉES - 1 - Hébergement et accompagnement de la personne handicapée Règlement départemental d aide sociale 2007 - Personnes handicapées - Personnes âgées 25 LES 1 1 - Hébergement et

Plus en détail

Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie

Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie ACTION SOCIALE ET SOLIDARITÉ Dossier d Allocation Personnalisée d Autonomie N de dossier :... Demande : c à domicile c en établissement c 1 ère demande c renouvellement Nom :... Prénom :... Commune :...

Plus en détail

Action sanitaire et sociale

Action sanitaire et sociale Nous sommes là pour vous aider Action sanitaire et sociale Demande d accompagnement à la sortie d hospitalisation Action sociale... soutien à domicile... Pouvoir vivre chez soi Cette notice a été réalisée

Plus en détail

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE

Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE Volet 1 : LE FORMULAIRE DE DEMANDE FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES LE DOSSIER EST A RETOURNER A LA MSA AIN RHONE SERVICE D ACTION SANITAIRE ET SOCIALE 35-37

Plus en détail

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences?

Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? EHPAD «Les Charmilles» 225 rue Jean Jaurès 59880 SAINT-SAULVE Tél. : 03.27.28.77.18 Fax : 03.27.35.90.16 Accueil des seniors en établissement : Belgique France, quelles différences? Le fonctionnement d

Plus en détail

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES

Les droits. et de leurs PROCHES DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES ANNEXE LES CHIFFRES Les droits DES PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES et de leurs PROCHES ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 ANNEXE LES CHIFFRES Chiffres en vigueur au 1 er avril 2012 Les chiffres qui

Plus en détail

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF

Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF I VOLET 3 L aide ménagère Article L. 231-1 du C.A.S.F, article L.111-2 du CASF 1. Définition Les personnes âgées à domicile ou hébergées en foyers logements peuvent demander la prise en charge de leurs

Plus en détail

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste

Prestation d'action sociale: aide au maintien à domicile pour les fonctionnaires retraités de La Poste Direction Nationale des Activités Sociales Pôle Prévoyance Solidarité Loisirs Culture Destinataires Tous services Contact CABEDOCE Bernard Tél : 01.41.24.40.83 Fax : 01.41.24.40.05 E-mail : Date de validité

Plus en détail

Dr Catherine Pruvost MDPH 75

Dr Catherine Pruvost MDPH 75 Présentation de la loi du 11 février 2005 sur l égalité des chances et des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et de ses dispositifs Dr Catherine Pruvost MDPH 75 1 LA PRISE

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2014

L accueil des personnes âgées en établissement. janvier 2014 L accueil des personnes âgées en établissement janvier 2014 1 1. Démographie D : quelques données clés Un nombre croissant de personnes âgées : INSEE, RP 2008 et projections OMPHALE (2011, 2016, 2021)

Plus en détail

AMENAGER LE QUOTIDIEN

AMENAGER LE QUOTIDIEN AMENAGER LE QUOTIDIEN Aides financières, humaines et matérielles Formation Aide aux Aidants / Octobre 2008 Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'ondaine, 44 Rue e la Tour de Varan, 42700 FIRMINY 1 Aides

Plus en détail

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES

LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES LES FRAIS D HEBERGEMENT POUR PERSONNES HANDICAPEES DEFINITION Les frais de placement d une personne adulte handicapée dans un établissement correspondant à son état peuvent être pris en charge par l aide

Plus en détail

6 - VOTRE SITUATION ACTUELLE : REPERAGE DES FRAGILITES

6 - VOTRE SITUATION ACTUELLE : REPERAGE DES FRAGILITES DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES ESSS05487 MSA AUVERGNE 1 ère demande Renouvellement Aide à domicile Prestataire Mandataire Structure envisagée :.. Portage de repas Installation

Plus en détail

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010

L aide sociale départementale aux adultes. Le Conseil général vous guide. Edition 2010 Edition 2010 Informations pratiques - L aide sociale aux adultes Le Conseil général vous guide L aide sociale départementale aux adultes La marche à suivre Edition 2010 www.somme.fr L aide sociale aux

Plus en détail

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD

COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD COMPETENCES DE L ÉTAT ET DES COLLECTIVITES TERRITORIALES EHPAD I - RAPPELS HISTORIQUES Didier JOLIVET. Diplôme Universitaire Médecin Coordonnateur Année 2008-2009 La dénomination «État» regroupe le ministère

Plus en détail

Formulaire de demande de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) pour une personne de 60 ans et plus

Formulaire de demande de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) pour une personne de 60 ans et plus Direction des personnes âgées Et handicapées Service de l aide sociale Formulaire de demande de l Allocation Personnalisée d Autonomie (APA) pour une personne de 60 ans et plus PIECES JUSTIFICATIVES À

Plus en détail

DOSSIER D ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE

DOSSIER D ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE social et santé Chaque jour, avec vous. Mon Département, terre de toutes les solidarités DOSSIER D ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE www.hauteloire.fr L ALLOCATION PERSONNALISEE D AUTONOMIE A DOMICILE

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. avril 2013 ARTICLE 4 4.5 La contestation du domicile de secours Dans le Département :

Plus en détail

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées

aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées AllocAtion personnalisée d Autonomie (ApA) Dossier De DemanDe aide départementale liée à la perte d autonomie en faveur des personnes âgées nom : prénom(s) : commune de résidence : canton (*) : * (rempli

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015

Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 Modifications apportées au Règlement départemental d aide sociale aux personnes âgées et aux personnes handicapées. Décembre 2015 PREAMBULE LES PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L AIDE SOCIALE Le Règlement départemental

Plus en détail

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES

AIDE SOCIALE AUX PERSONNES HANDICAPEES C13 L aide sociale à l hébergement en établissement (foyer d hébergement, foyer de vie et foyer d accueil médicalisé, établissement pour personnes âgées) et accueil en structure occupationnelle Références

Plus en détail

ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE

ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE Les conditions ALLOCATION D'EDUCATION DE L'ENFANT HANDICAPE Vous avez un enfant handicapé de moins de 20 ans. Votre droit dépend du taux d'incapacité de l'enfant. Ce taux est apprécié par la commission

Plus en détail

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre

Que l on vive à son domicile ou en établissement, ou encore que l on rencontre selon différents critères tels que l âge, le degré d autonomie ou encore les ressources. Il est important de savoir quelles sont ces aides et auprès de qui il est possible d en faire la demande. Que l

Plus en détail

ALLOCATION DÉPARTEMENTALE D'AUTONOMIE DES PERSONNES ÂGÉES (ADAPA)

ALLOCATION DÉPARTEMENTALE D'AUTONOMIE DES PERSONNES ÂGÉES (ADAPA) ALLOCATION DÉPARTEMENTALE D'AUTONOMIE DES PERSONNES ÂGÉES (ADAPA) CONDITIONS D ATTRIBUTION avoir au moins 60 ans ; avoir un degré de dépendance évalué (à domicile) par une équipe départementale ou par

Plus en détail

La maison des personnes handicapées

La maison des personnes handicapées La maison des personnes handicapées de l Hérault - la MPHH La maison des personnes handicapées Un nouveau de l Hérault lieu pour vous informer, la évaluer MPHH vos besoins, faire reconnaître vos droits

Plus en détail

Haute-Normandie. Programme d actions Gestion du Risque en EHPAD

Haute-Normandie. Programme d actions Gestion du Risque en EHPAD Haute-Normandie Programme d actions Gestion du Risque en EHPAD Le contexte démographique + 2 ans Le contexte financier Un Ondam P.A réalisé toujours supérieur à l Ondam général depuis 2002 (de 2 à 3 fois)

Plus en détail

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES

I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.PROTECTION ET PROMOTION DES PERSONNES HANDICAPEES I.1 Cadre juridique : Loi n 02_09 du 8 mai 2002, relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées. Principes et objectifs : - Dépister

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

Le vieillissement des personnes en situation de handicap mental

Le vieillissement des personnes en situation de handicap mental Guide pratique Le vieillissement des personnes en situation de handicap mental Marion GASTINEAU Association des Papillons Blancs de Roubaix-Tourcoing 2015 Les Papillons Blancs de Roubaix-Tourcoing 2 Sommaire

Plus en détail

Salon des seniors. 10-12 OCTOBRE à PAU. Le Conseil général vous conseille et vous aide

Salon des seniors. 10-12 OCTOBRE à PAU. Le Conseil général vous conseille et vous aide Salon des seniors 10-12 OCTOBRE à PAU Le Conseil général vous conseille et vous aide Edito Actifs et solidaires Le Conseil général, fort de ses multiples actions au service des seniors, trouve naturellement

Plus en détail

professionnelle, et ressources RTH (Reconnaissance Travailleur Handicapé) 1 Activités, orientations adultes

professionnelle, et ressources RTH (Reconnaissance Travailleur Handicapé) 1 Activités, orientations adultes 1 professionnelles et ressources adultes RTH Reconnaissance Travailleur Handicapé) Pour ma recherche d emploi, j aurai besoin d aide pour sélectionner les offres où mon handicap ne sera pas pénalisant.

Plus en détail

«Les limites du maintien à domicile»

«Les limites du maintien à domicile» «Les limites du maintien à domicile» Docteur Jacques Lacharme Madame Pottier Docteur Houria Bouam Mesdames Berthiot et Genotte 22 ème Journée Gérontologique le 09 octobre 2014 1 Les limites de l aidé GROUPEMENT

Plus en détail

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES

BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES BIENVENUE A L EHPAD SAINT FRANCOIS MAISON DE RETRAITE PUBLIQUE DE LORGUES 28, rue St Honorat 83510 LORGUES www.ehpad-saint-francois.fr Tèl : 04.94.60.33.50 Fax : 04.94.60.33.59 LES FORMALITES ADMINISTRATIVES

Plus en détail

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES

DM2 2014 - DEPENSES D AIDE SOCIALE - REMISES GRACIEUSES CONSEIL GENERAL DU JURA Réunion du : 3 novembre 2014 Type : DM2 2014 Service : DSSD Thème : ACTIONS SOCIALES Commission : Act. Sociales : Personnes Agées/Handicapées - Enfance Famille/Insertion Logement

Plus en détail

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS

LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LE DOMICILE LIEU PRIVILEGIE LIEU INTIME LIEU DE LA RENCONTRE LIEU DE LA CONFIDENCE LIEU DES SOUVENIRS LEGISLATION LOI DU 4 MARS 2002:définition des réseaux de santé : «Ils ont pour objet de favoriser l

Plus en détail

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS

BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS BAREME N 1 ALLOCATION D EDUCATION DE L ENFANT HANDICAPE ET COMPLÉMENTS DATE SALAIRE DE BASE MENSUEL A.F. AEEH 32 % * C1 24 % * C2 65 % * C3 92 % C4 142,57 %* C5 182,21 % * C6 MTP 389,20 124,54 93,41 252,98

Plus en détail

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était.

erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ dépendance ] PARTICULIERS erenassur rente Jusqu à 2 500 de rente mensuelle en cas de perte d autonomie. L assurance n est plus ce qu elle était. [ serenassur rente ] Pourquoi souscrire un contrat de

Plus en détail

MISE A JOUR DU REGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE

MISE A JOUR DU REGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE MISE A JOUR DU REGLEMENT DÉPARTEMENTAL D AIDE SOCIALE (Commission Permanente du 18 décembre 2015) Les principaux aménagements proposés sont les suivants : Concernant la Protection Maternelle et Infantile

Plus en détail

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée

Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments. PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Allocation pour l éducation de l enfant handicapé et ses compléments PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP ENFANTS Fiche détaillée Au 01/04/08, les familles d enfant handicapé de moins de 20 ans et qui

Plus en détail

Maison Départementale des Personnes Handicapées

Maison Départementale des Personnes Handicapées Maison Départementale des Personnes Handicapées Journée nationale des DYS 05 Octobre 2013 1 Etymologie Etymologie du mot handicap: le mot handicap vient d une expression anglaise «hand in cap» c'est-à-dire

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE DRONSART

MAISON DE RETRAITE DRONSART MAISON DE RETRAITE DRONSART 60 rue Anthénor Cauchy - 59111 BOUCHAIN Tel 03 27 35 70 21 Fax 03 27 34 81 33 Mr.bouchain@Wanadoo.fr Site Internet : residence-dronsart.com DOSSIER D INSCRIPTION Personne à

Plus en détail

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 /

handicap au travail : quels sont Vos droits? comment se déclarer? 34 / 34 / HANDICAP AU TRAVAIL : QUELS SONT VOS DROITS? COMMENT SE DÉCLARER? Grâce à la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,

Plus en détail

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme :

Prenons également en considération certains éléments notoires de notre étude comme : Mesdames et Messieurs, Au regard d une analyse de la situation des aidants sur le plan national, au regard des rencontres avec les principaux acteurs de l accompagnement des aidants familiaux en Maine

Plus en détail

FAMILLE ET AIDANTS FACE A LA MALADIE JOURNEE RHONALPINE SAMEDI 23/10/2010

FAMILLE ET AIDANTS FACE A LA MALADIE JOURNEE RHONALPINE SAMEDI 23/10/2010 FAMILLE ET AIDANTS FACE A LA MALADIE JOURNEE RHONALPINE SAMEDI 23/10/2010 Famille et aidants face à la maladie Les problèmes Problèmes psychologiques Problèmes physiques Vie sociale (travail et loisir)

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION HÉBERGEMENT EN ÉTABLISSEMENT D ACCUEIL POUR PERSONNES ÂGÉES DOSSIER D INSCRIPTION Vous envisagez de vous inscrire dans un établissement d accueil pour personnes âgées. Afin de faciliter vos démarches,

Plus en détail

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL

PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14 PROTECTION : MOYENS D ACCUEIL L ACCUEIL PAR UN ASSISTANT FAMILIAL B14.1 RÔLE DE L ASSISTANT FAMILIAL L assistant familial est un travailleur social qui exerce une profession d accueil permanent à son

Plus en détail

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr

05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr 05 65 65 53 05 *** 05 65 65 64 14 Site internet : http://www.ehpad-loree-du-lac.fr Bienvenue Madame, Monsieur, La Direction et le personnel vous souhaitent la bienvenue à la Résidence L Orée du Lac. Nous

Plus en détail

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS APRIL vous aide à comprendre [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS a dépendance Chiffres clés, les Français face à la dépendance, le rôle des aidants... L assurance n est plus ce qu elle était. [ DÉPENDANCE] PARTICULIERS

Plus en détail

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1

Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées. Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Tableau synthétique des différentes aides au bénéfice des personnes handicapées Document réalisé par la MDPH 04 Mise à jour : mai 2013 1 Prestations financières pour adultes handicapés Prestation financière

Plus en détail

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010

Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude socio-économique «Prendre en soin les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer : le reste à charge» Principaux résultats 2010 Etude réalisée par Préambule L analyse de la littérature et des

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Dépendance et autonomie : une réforme en cours d élaboration

Dépendance et autonomie : une réforme en cours d élaboration Dépendance et autonomie : une réforme en cours d élaboration Bernard Pradines gériatre http://www.geriatrie-albi.fr/ Dépendance, autonomie définitions dépendance des personnes âgées : recours à une tierce

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR PERMANENT

CONTRAT DE SEJOUR PERMANENT L EHPAD «Léon Maugé», Etablissement Public Autonome, est habilité à recevoir des bénéficiaires de l Aide Sociale. Le présent contrat est conclu entre : d une part, L EHPAD «Léon Maugé» représenté par le

Plus en détail

Comment créer une halte-garderie itinérante?

Comment créer une halte-garderie itinérante? 1 Comment créer une halte-garderie itinérante? 1/3 Juin 2008 BUDGET environ 120 000, DELAI environ 2 ans Offrir un service de proximité en faveur de la petite enfance adapté aux petites communes et aux

Plus en détail

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009

LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 LES AIDES A DOMICILE. Novembre 2009 Les Soins à Domicile = Qui Fait Quoi? Le Médecin Traitant Le pivot du maintien au domicile. Rôle de Coordination. L Infirmier Rôles = Suivi quotidien (médicaments, pansements,

Plus en détail

ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE

ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE ANNEXE I ALLOCATION DE PRESENCE PARENTALE Rappel du dispositif L allocation de présence parentale, créée par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2001, est une prestation destinée à compenser

Plus en détail

5/ LES ALTERNATIVES AU DOMICILE

5/ LES ALTERNATIVES AU DOMICILE 5/ LES ALTERNATIVES AU DOMICILE Hébergement temporaire Pour répondre à des besoins ponctuels, certains établissements accueillent des personnes âgées de plus de 60 ans, pour un séjour pouvant aller de

Plus en détail

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile.

La MSA peut prendre en charge différentes formes d aide pour faciliter la vie quotidienne des retraités à leur domicile. DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE Informations pratiques Vous êtes retraité du régime agricole et vous souhaitez bénéficier d une prise en charge de la MSA pour pouvoir recourir à des services vous permettant

Plus en détail

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne

MDPH 94. La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne MDPH 94 La Maison Départementale des Personnes Handicapées du Val de Marne les principes introduits par la loi du 11 février 2005 Une définition du handicap en concertation avec les associations, incluant

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement

Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Module 8 MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement MDPH et CDAPH : rôles et fonctionnement Introduction : un service public du handicap Missions générales de la MDPH Statut, organisation et fonctionnement

Plus en détail

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées

Loi n 2005-102 du 11 février 2005. Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Loi pour l égalité des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées 2013 ASH 06 1 Présentation générale 2013 ASH 06 2 1. Les bénéficiaires de

Plus en détail

Pour les Pyrénées Orientales. MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne Cedex 9

Pour les Pyrénées Orientales. MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne Cedex 9 FORMULAIRE DE DEMANDE D ACCOMPAGNEMENT A DOMICILE DES PERSONNES AGEES A RETOURNER A VOTRE CAISSE DE MSA: Pour l Aude MSA GRAND SUD Service d Action Sanitaire et Sociale 6 Rue du Palais 11011 Carcassonne

Plus en détail

Guide. des Services proposés par l'asame. L'écho d'une vie plus douce

Guide. des Services proposés par l'asame. L'écho d'une vie plus douce L'écho d'une vie plus douce Guide des Services proposés par l'asame Proche de chez vous, une réponse personnalisée et rapide à tous vos besoins de soins, d'aide à domicile et d'accueil de la Petite Enfance.

Plus en détail

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE

CONTRAT DE SEJOUR DUREE INDETERMINEE MAISONS DU BON SECOURS 10 rue du Saint Coeur 41100 Vendôme CONTRAT DE SEJOUR A DUREE INDETERMINEE Etablissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Téléphone : 02.54.73.39.39 Télécopie : 02.54.73.39.42

Plus en détail

Personnes âgées & personnes handicapées. Logements Services à domicile

Personnes âgées & personnes handicapées. Logements Services à domicile Personnes âgées & personnes handicapées Logements Services à domicile Comment appréhender l arrivée de l âge? Comment rompre l isolement? Comment faire face à la perte d autonomie? Autant de questions

Plus en détail

enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu

enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu enim Arrêt MÉMO 2015 ACTIONS ET PRESTATIONS SOCIALES > Les aides > Les conditions > Les contacts www.enim.eu AIDES EN CAS D ACCIDENT DU TRAVAIL MARITIME, DE MALADIE PROFESSIONNELLE, DE MALADIE OU DE GROSSESSE

Plus en détail

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H)

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H) Bureau du recrutement et des concours 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 Direction des Ressources Humaines Sous direction du développement des ressources humaines www.paris.fr CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

MAISON de RETRAITE Résidence La Colmont 177, Rue Ambroise de Loré 53300 OISSEAU CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR

MAISON de RETRAITE Résidence La Colmont 177, Rue Ambroise de Loré 53300 OISSEAU CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR MAISON de RETRAITE Résidence La Colmont 177, Rue Ambroise de Loré 53300 OISSEAU CONDITIONS DE SEJOUR REGLEMENT INTERIEUR Le présent document définit les règles générales et permanentes d organisation et

Plus en détail

Définition, missions, fonctionnement des EHPAD Dr Sylvie HAULON Gériatre Chef de Service Hôpital Emile ROUX Hôpitaux universitaires Henri Mondor Problématiques Comment prendre en charge la dépendance de

Plus en détail

Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-LABELLISÉE. Agents territoriaux. Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans

Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-LABELLISÉE. Agents territoriaux. Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-LABELLISÉE Agents territoriaux Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans 3 DES GARANTIES QUI TIENNENT COMPTE DU STATUT SPÉCIFIQUE DES

Plus en détail

Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Particuliers. Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans

Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES SANTÉ ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE. Particuliers. Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans Vivez bien protégés avec la MMJ GARANTIES ET PRÉVOYANCE MMJ-OUVERTURE Particuliers Notre métier, vous protéger depuis plus de 70 ans 1 AUJOURD HUI, 150 000 PERSONNES PROTÉGÉES NOUS FONT CONFIANCE CHOISIR

Plus en détail

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON

EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON EHPAD «PAPILLON D'OR» MAURON 2012 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES EN VUE D UNE ADMISSION 6,rue du Pont de Gué 56430 MAURON administration-ehpadmauron@orange-business.fr Tel : 02 97 22 63 86 Fax :02 30 19 00 98

Plus en détail

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006

Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 Fonds d Aide aux Jeunes en Difficultés (FAJD) Règlement départemental d attribution (règlement intérieur du FAJ) au 1 er janvier 2006 adopté le 13 décembre 2005 par l Assemblée Départementale après avis

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014

VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap. Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 VIE QUOTIDIENNE et DROITS SOCIAUX DES JEUNES ADULTES en situation de handicap Sophie MENU - Assistante sociale Réseau VADLR Juin 2014 PLAN L accès à la majorité, le changement de statut - 18 ans la majorité

Plus en détail

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I

I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I I Indicateurs sociaux départementaux Personnes Âgées I Groupe de travail CNIS Le 14 mai 2009 Philippe GAUTHIER, DGA Vie Sociale Gaëlle BRET, Chargée d études Observatoire d action sociale I La démarche

Plus en détail

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie.

Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Article I - Choix de vie Toute personne âgée dépendante garde la liberté de choisir son mode de vie. Elle doit pouvoir profiter de l autonomie permise par ses capacités physiques et mentales, même au prix

Plus en détail

Scolarisation de l élève handicapé

Scolarisation de l élève handicapé Scolarisation de l élève handicapé Loi du 11 février 2005 École de référence «Tout enfant ou adolescent présentant un handicap ou un trouble invalidant de la santé est inscrit dans une école ou l un des

Plus en détail

La politique handicap du ministère de l éducation nationale

La politique handicap du ministère de l éducation nationale La politique handicap du ministère de l éducation nationale Catherine DE GROOF, chef de la mission à l'intégration des personnels handicapés (MIPH), direction générale des ressources humaines. 10 février

Plus en détail

Les missions de Protection de l Enfance

Les missions de Protection de l Enfance Les missions de Protection de l Enfance Sous l autorité du Président du Conseil Général, l Aide Sociale à l Enfance intervient en faveur de l enfance et des familles (art. R. 221-2 du Code de l Action

Plus en détail

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP

Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP Fiche 15 LA PRESTATION DE COMPENSATION DU HANDICAP La prestation de compensation du handicap (PCH) a été instaurée par la loi n 2005-102 du 11 février 2005. Elle est attribuée à la personne qui présente

Plus en détail