Lieu du prélèvement. Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lieu du prélèvement. Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait"

Transcription

1 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Paupiette de Veau Four Date de fabrication 19/06/2014 Température à réception ( C) 3.1 Température à cœur ( C) 74.0 D.L.C. 23/06/2014 Paramètres Hygiène des procédés = Valeur indicative de contamination Si non satisfaisant ---> Actions correctives en Flore totale aérobie mésophile NF EN ISO <100 / g Escherichia coli NF EN ISO <10 / g Staphylocoque coagulase positive V <100 / g Anaérobies sulfito réducteurs NFV (boîtes) <10 / g 30 Paramètres Sécurité = Acceptabilité du produit Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait Salmonella mobiles MSRV Absence / 25g Listeria monocytogenes Recherche BKR23/2-11/02 Absence / 25g 0 Guide restauration 24/08/09 Paramètres Satisfaisant Non Satisfaisant Hygiène des procédés Sécurité (ce 2073)* Référence Dossier : Echantillon N : Page 1 sur 6

2 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Petits pois Four Date de fabrication 19/06/2014 Température à réception ( C) 3.1 Température à cœur ( C) 75.0 D.L.C. 23/06/2014 Paramètres Hygiène des procédés = Valeur indicative de contamination Si non satisfaisant ---> Actions correctives en Flore totale aérobie mésophile NF EN ISO <100 / g Escherichia coli NF EN ISO <10 / g Staphylocoque coagulase positive V <100 / g 100 Bacillus cereus BKR 23/06-02/10 <100 / g 500 Paramètres Sécurité = Acceptabilité du produit Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait Salmonella mobiles MSRV Absence / 25g Listeria monocytogenes Recherche BKR23/2-11/02 Absence / 25g 0 Guide restauration 24/08/09 Paramètres Satisfaisant Non Satisfaisant Hygiène des procédés Sécurité (ce 2073)* Référence Dossier : Echantillon N : Page 2 sur 6

3 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Crèpes au fromage Four Date de fabrication 23/06/2014 Température à réception ( C) 3.1 Température à cœur ( C) 73.0 Paramètres Hygiène des procédés = Valeur indicative de contamination Si non satisfaisant ---> Actions correctives en Flore totale aérobie mésophile NF EN ISO <100 / g Flore lactique ISO <100 / g Rapport Flore totale / Flore lactique Calcul / / g Escherichia coli NF EN ISO <10 / g Staphylocoque coagulase positive V <100 / g 100 Bacillus cereus BKR 23/06-02/10 <100 / g 500 Paramètres Sécurité = Acceptabilité du produit Si non satisfaisant ---> Impropre à la consommation Rappel Retrait Salmonella mobiles MSRV Absence / 25g Listeria monocytogenes Recherche BKR23/2-11/02 Absence / 25g 0 Guide restauration 24/08/09 Paramètres Satisfaisant Non Satisfaisant Hygiène des procédés Sécurité (ce 2073)* Référence Dossier : Echantillon N : Page 3 sur 6

4 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Contrôle de surfaces Prélèvement de surface : table Technique Condition de prélèvement Refectoire primaire Lame Après nettoyage Paramètres microbiologiques Flore totale aérobie mésophile NF ISO /cm2 10 Coliformes présumés NF ISO /cm2 0 Recommandations Cahier des charges Conclusion Satisfaisant Non Satisfaisant Référence Dossier : Echantillon N : Page 4 sur 6

5 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Contrôle de surfaces Prélèvement de surface : Bac gastro Technique Condition de prélèvement Cuisine Lame Après nettoyage Paramètres microbiologiques Flore totale aérobie mésophile NF ISO /cm2 10 Coliformes présumés NF ISO /cm2 0 Recommandations Cahier des charges Conclusion Satisfaisant Non Satisfaisant Référence Dossier : Echantillon N : Page 5 sur 6

6 Code Client : Z132 Raphaéle MORIN - LA Contrôle de surfaces Prélèvement de surface : Assiette Technique Condition de prélèvement Refectoire maternelle Lame Après nettoyage Paramètres microbiologiques Flore totale aérobie mésophile NF ISO /cm2 10 Coliformes présumés NF ISO /cm2 0 Recommandations Cahier des charges Conclusion Satisfaisant Non Satisfaisant Référence Dossier : Echantillon N : Page 6 sur 6

ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE

ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE ESSAIS INTERLABORATOIRES MICROBIOLOGIE A35 Eaux : analyses microbiologiques hors Legionella A50 Eaux : analyses microbiologiques Legionella A50a Eaux de TAR : analyses microbiologiques Legionella A54 Eaux

Plus en détail

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES

ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES CATALOGUE DES ESSAIS SUR LES DENREES ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT 2014 ANALYSES DES DENREES ALIMENTAIRES Page 1 sur 16 ANALYSES MICROBIOLOGIQUES Code Nature de l'essai Dénombrement des micro-organismes

Plus en détail

L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP

L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP L analyse des dangers Une étape clef de la méthode HACCP Quelques rappels de base Analyse des dangers : - Caractéristiques - Méthodologie Conclusion Un exemple : Procédé «Terrine de viande» 2 Quelques

Plus en détail

Résultats des programmations Bactériologiques 2001

Résultats des programmations Bactériologiques 2001 INSPECTION GENERALE DES DENREES ALIMENTAIRES des programmations Bactériologiques 2001 1 TABLE DES MATIERES RESULTATS DE LA PROGRAMMATION BACTERIOLOGIQUE 2001 Introduction...3 Interprétation des critères

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES

SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES SYNDICAT NATIONAL DES FABRICANTS DE PRODUITS SURGELES ET CONGELES RECOMMANDATIONS DE CRITÈRES MICROBIOLOGIQUES DES PRODUITS SURGELÉS ET CONGELÉS I. INTRODUCTION Le Règlement (CE) n 2073/2005 concernant

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION

1. GÉNÉRALITÉ 2. CARACTÉRISTIQUES FYSICO-CHIMIQUES ET ORGANOLEPTIQUES. 3. VALEURS ALIMENTAIRES THÉORIQUES PAR 100g. Version: F SPÉCIFICATION p.: 1/5 1. GÉNÉRALITÉ Description du produit Producteur N o EC Matière première utilisée Provenance Calibres sélectionnés Disponibilité Œuf entier liquide originaire d œufs de poules, pasteurisé Lodewijckx

Plus en détail

4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes. 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1

4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes. 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1 4 ème JTJ Interbio 2014 Matériaux biosourcés et surfaces modifiées Stratégies de maîtrise des pathogènes 26 juin 2014-4 ème JTJ Interbio 1 Plan Les matériaux au contact des aliments (MCDA) Focus sur le

Plus en détail

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON

REFROIDISSEMENT RAPIDE DES ALIMENTS APRES CUISSON Référence : PT/RES/015-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors du refroidissement rapide des aliments après cuisson. Mots clés : Cuisson / HACCP / Préparation chaude /

Plus en détail

La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques?

La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques? ÉTUDES La congélation des produits modifie-t-elle les résultats d analyses microbiologiques? PASCAL GARRY CTSCCV, 7 avenue du Général de Gaulle, 94704 Maisons-Alfort Cedex Laboratoire de microbiologie

Plus en détail

Analyses bactériologiques alimentaires

Analyses bactériologiques alimentaires LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D' ANALYSES Analyses bactériologiques alimentaires 1 - Présentation lozere.fr Les analyses consistent à vérifier la conformité des produits alimentaires selon des critères bactériologiques

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 092-TEST Version/Versie/Version/Fassung 11 Date

Plus en détail

Toutes les méthodes d analyses rapides peuvent être théoriquement appliquées pour la plupart des bactéries pathogènes.

Toutes les méthodes d analyses rapides peuvent être théoriquement appliquées pour la plupart des bactéries pathogènes. Ces analyses permettent de vérifier la salubrité et la qualité hygiénique des denrées périssables que l on remet au consommateur. Elles doivent donc être représentatives des produits que l on remet au

Plus en détail

2015-08-31 2019-06-14

2015-08-31 2019-06-14 Bijlage bij accreditatie-certificaat Annexe au certificat d'accréditation Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 080-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Versie/Version/Fassung

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2015 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2008 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

Fiche Technique Qualité

Fiche Technique Qualité Fiche Technique Qualité Dénomination commerciale du produit: COMTESSE de Vichy cru 1,3 K Mentions légales devant figurer sur l'emballage: LAIT CRU DE VACHE 28% MG Dénomination légale du produit: COMTESSE

Plus en détail

Prestations Laboratoire

Prestations Laboratoire Prestations Laboratoire Laboratoire d Analyses et de Technologie des Viandes INTERVENTION EN ABATTOIR Classement couleur Selon classement EUROP et/ou grille interne Classement tenue des gras d agneaux

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0909 rév. 3

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0909 rév. 3 Convention N 539 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0909 rév. 3 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Laboratoire de Touraine Page 1

Laboratoire de Touraine Page 1 ZAE LVD/ALI/IAA/97 Analyses en Hygiène Alimentaire sans objet ZAF LVD/ALI/IAA/98 Analyses en Hygiène Alimentaire sans objet GDO LVD/ALI/IAA/777 Contrôle air : numération flore totale / métres methode interne

Plus en détail

CATALOGUE 2017 PRESTATIONS D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES. Responsable technique : Angélique LABAS

CATALOGUE 2017 PRESTATIONS D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES. Responsable technique : Angélique LABAS CATALOGUE 2017 PRESTATIONS D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES Responsable technique : Angélique LABAS 1 FOURNITURES ET PRESTATIONS DIVERSES Description de la prestation Frais de prise en charge / Echantillon

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 23 janvier 2013 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à l étude initiale du projet de guide

Plus en détail

LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D'ANALYSES DU GARD SECURITE ALIMENTAIRE ET RISQUE LEGIONELLE

LABORATOIRE DEPARTEMENTAL D'ANALYSES DU GARD SECURITE ALIMENTAIRE ET RISQUE LEGIONELLE LISTE DES ANALYSES DE MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE ET RECHERCHE LEGIONELLE CODE INTERNE PAR001 ANALYSE Anaérobies sulfito-réducteurs à 46 C - Dénombrement - Méthode de routine REFERENCE XP V 08-061 PAR 042

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 27 février 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

Notre assiette sous la loupe

Notre assiette sous la loupe Notre assiette sous la loupe Dr Patrick Edder - Chimiste cantonal Nathalie Maury Cheffe de secteur Microbiologie Journées de la Microbiologie le 19 septembre 2013 16.04.2014 - Page 1 Des bactéries dans

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2010 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

1 - Principes d élaboration des critères FCD

1 - Principes d élaboration des critères FCD Critères microbiologiques applicables à partir de 2015 aux marques de distributeurs, marques premiers prix et matières premières dans leur conditionnement initial industriel 1 - Principes d élaboration

Plus en détail

Cahier des charges cadre pour la farine de blé tendre destinée à la panification en boulangerie

Cahier des charges cadre pour la farine de blé tendre destinée à la panification en boulangerie Circulaire n 5595 7 juillet 2011 Gestion de l entreprise Fabrication Réglementation hygiénique et sanitaire 7 0 5 Dossier suivi par : Flavie SOUPLY Ligne directe : 01.43.59.45.08 Mail : f.souply@anmf.glaboetie.org

Plus en détail

Réglementation et analyses des aliments

Réglementation et analyses des aliments Réglementation et analyses des aliments Christian Delagoutte, Docteur vétérinaire HACCP Octobre 2009 Dans votre activité, vous êtes amenés à réaliser ou faire réaliser des prélèvements en vue d'analyses

Plus en détail

Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat

Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat Direction Départementale des services vétérinaires de Seine Maritime: Les évolutions de la réglementation en matière de sécurité sanitaire des aliments «Le paquet hygiène» 2009 - Rectorat DDSV76 M Legrand

Plus en détail

Prestations de services Analyses Agroalimentaire

Prestations de services Analyses Agroalimentaire Prestations de services Analyses Agroalimentaire EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Ecole de formation

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES Page 2 sur 9 SOMMAIRE CADRE REGLEMENTAIRE DES ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRES... 3 MODALITES D EXECUTION DE LA PRESTATION... 4 A. Le laboratoire d analyse...

Plus en détail

Prélèvements, demande d analyse... 2. Analyses bactériologiques... 2. Analyses chimiques... 5. Analyses combinées... 6. Analyses diverses...

Prélèvements, demande d analyse... 2. Analyses bactériologiques... 2. Analyses chimiques... 5. Analyses combinées... 6. Analyses diverses... FEVRIER 2015 Qualité des produits alimentaires Prélèvements, demande d analyse... 2 Analyses bactériologiques... 2 Analyses chimiques... 5 Analyses combinées... 6 Analyses diverses... 11 Autres prestations...

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4 Convention N 2189 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1644 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire

Liste des laboratoires agréés pour la réalisation des analyses officielles dans le domaine de la microbiologie alimentaire A - Dénombrement des micro-organismes aérobies à 30 C (= colonies aérobies = flore aérobie mésophile), Il regroupe les essais - Dénombrement des entérobactéries, suivants: - Dénombrement des Escherichia

Plus en détail

CONTRAT D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRE

CONTRAT D ANALYSES MICROBIOLOGIQUES ALIMENTAIRE CONTRAT D ALIMENTAIRE ref SSA / PC ENTRE RUE ANTANIFOTSY ZA RAVINE A MARQUET 97419 LA POSSESSION ET (ADRESSE) Page 2 sur 8 CADRE REGLEMENTAIRE L Article 4 («exigences générales et spécifiques d'hygiène»)

Plus en détail

Science et technique. Qualité, DLC et challenges tests. Viande hachée artisanale

Science et technique. Qualité, DLC et challenges tests. Viande hachée artisanale CHRISTIEANS.qxd 15/11/2005 10:44 Page 163 Qualité, DLC et challenges tests Durant les trois dernières décennies, l industrie de la viande fraîche a beaucoup changé ainsi que le comportement des consommateurs.

Plus en détail

Matériaux : tous égaux face aux opérations d hygiène? Anaïs Overney. Dijon 2 décembre 2014

Matériaux : tous égaux face aux opérations d hygiène? Anaïs Overney. Dijon 2 décembre 2014 Dijon 2 décembre 2014 Matériaux : tous égaux face aux opérations d hygiène? Anaïs Overney Anses, Maisons Alfort Laboratoire de Sécurité des Aliments Unité : Salmonella, Listeria et Escherichia coli Nécessité

Plus en détail

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017

ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017 ANALYSES MICROBIOLOGIQUES CTAA 2017 12 Rue de l Usine Charguia II Tél : 71 940 198/081 Fax : 71 941 080 Germes Indicateurs d hygiène générale Les germes mésophiles totaux Les levures et moisissures Les

Plus en détail

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP

Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Méthodologie d analyse des dangers microbiologiques : cas concret sur des terrines de viande G. POUMEYROL AFSSA LERQAP Importance de l analyse des dangers Connaissance de l évolution des dangers au cours

Plus en détail

Association des chimistes cantonaux de Suisse. Tarifs. pour. le contrôle officiel des denrées alimentaires

Association des chimistes cantonaux de Suisse. Tarifs. pour. le contrôle officiel des denrées alimentaires pour le contrôle officiel des denrées alimentaires Table des matières A. Généralités 1. But 2. Principe 3. Facturation des frais d'analyse B. Opérations de base C. Annexe Directives pour le calcul des

Plus en détail

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY

ETUDES. Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire. Pascal GARRY ETUDES Intérêt de la traçabilité en industrie agro-alimentaire Pascal GARRY CTSCCV - 7 avenue du Général de Gaulle - 94704 Maisons-Alfort Cedex «Alimentation sous haute surveillance», «Faut-il avoir peur

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Produits alimentaires

Produits alimentaires SEG FT 0821 PRESTATIONS ET TARIFS DU LDA39 (extrait) Version B du : 03/12/2012 Produits alimentaires Analyses chimiques Recommandations de prélèvement Pour assurer la qualité des échantillons que vous

Plus en détail

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives

Microbiologie 2 CAP APR MME LAGRANGE PLP DU BUGEY - BELLEY janvier 2012. les toxi-infection alimentaires collectives les toxi-infection alimentaires collectives Objectif : Etre capable de caractériser les TIAC afin d être un acteur efficace de leur prévention 1. Analyse d une situation : Drame à Avignon L affaire a commencé

Plus en détail

Science et technique. Écosystèmes microbiens des saucissons et de l environnement. Saucissons secs fermiers du Massif central

Science et technique. Écosystèmes microbiens des saucissons et de l environnement. Saucissons secs fermiers du Massif central LEBERT.qxd 19/1/7 15:3 Page 15 Écosystèmes microbiens des saucissons et de l environnement La France a produit 1 tonnes de produits fermentés séchés en. Cette production peut être industrielle ou fermière.

Plus en détail

Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours

Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours Sécurisation des points d eau Filtre terminal tous germes durée 62 jours Dr Laure BELOTTI, Praticien contractuel, Laboratoire d'hygiène hospitalière, CHU de STRASBOURG Dr. Arnaud FLORENTIN, Assistant Hospitalo-Universitaire

Plus en détail

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013 Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs 19 juin 2013 Espace logos Plan Rappel principes réglementation SPA Application aux biodéchets

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

Qualité bactériologique des poulets fermiers Label Rouge :

Qualité bactériologique des poulets fermiers Label Rouge : TECHNIQUE Qualité bactériologique des poulets fermiers Label Rouge : bilan de 16 ans de surveillance par la filière RÉSUMÉ Sous l égide du SYNALAF, une surveillance de la qualité microbiologique des poulets

Plus en détail

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques Note d information 22/11/2011 La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques 1. De l élaboration d un Plan de maîtrise sanitaire Les producteurs, responsables

Plus en détail

Boulangerie-Pâtisserie Neveux

Boulangerie-Pâtisserie Neveux Boulangerie-Pâtisserie Neveux C.D B.L C.C E.M Page 1 Table des matières Introduction... 3 Démarche HACCP... 4 Etape 1 : Constitution de l équipe HACCP... 5 Etape 2 : Décrire le produit et sa distribution...

Plus en détail

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB

Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB pagina 1 van 5 Spécification du produit fini: MOZZARELLA PIZZAIOLO RAPEE, e2kgx6, KB 1. Données de l'entreprise om de l'entreprise KAASBRIK.V. Ligne d'adresse 1 Industriepark 1216 Lieu 3545 Halen Pays

Plus en détail

Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires. La Différence est Claire

Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires. La Différence est Claire Méthodes RAPID Chromogenic Tests Alimentaires La Différence est Claire Méthodes RAPID Chromogenic pour Dénombrement en Moins de 24 Heures RAPID L.mono RAPID E.coli 2 Le milieu chromogénique RAPID L.mono

Plus en détail

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine

Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine. Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Gestion des engrais de ferme et qualité microbienne de l eau souterraine Prévenir et réduire les risques pour la santé humaine Les microbes et l eau souterraine Au Québec, les réserves d eau souterraine

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte INT 001 SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST BOUCHEES DE POULET INFORMATIONS PRODUIT

Plus en détail

Fiche client Domaine Microbiologie / Hygiène alimentaire

Fiche client Domaine Microbiologie / Hygiène alimentaire Page 2/12 Les Laboratoires des Pyrénées et des Landes-Site de Lagor vous proposent leur service dans le domaine de l environnement. Contact Responsable Pôle Biologie : Sylvie BETAT s.betat@labopl.com Contact

Plus en détail

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais

Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses et d'essais DIRECTION GÉNÉRALE DU CONTRÔLE ECONOMIQUE ET DE LA RÉPRESSION DES FRAUDES Direction des Laboratoires d Analyses et d Essais de la Qualité Réunion du Comité d'évaluation et d'unification des méthodes d'analyses

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016 FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL I F A S Promotion 2015/2016 Définition de la fonction restauration d'un établissement de santé Nutritionnel (en liaison avec les

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT SANITAIRE POUR LES FROMAGERIES FERMIERES ET AUTRES ATELIERS LAITIERS FERMIERS

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT SANITAIRE POUR LES FROMAGERIES FERMIERES ET AUTRES ATELIERS LAITIERS FERMIERS 1 DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT SANITAIRE POUR LES FROMAGERIES FERMIERES ET AUTRES ATELIERS LAITIERS FERMIERS Ce document est utilisable par les petits établissements fermiers ou artisanaux sous réserve

Plus en détail

Quelles sont les chances des petits producteurs de se

Quelles sont les chances des petits producteurs de se Quelles sont les chances des petits producteurs de se maintenir sur le marché? Quelles sont les solutions en France pour la réorientation des activités des petits producteurs? La Roumanie vient d entrer

Plus en détail

I Les annexes 1 et 2 de l ordonnance du 26 juin 1995 sur l hygiène 1 sont remplacées par les versions ci-jointes.

I Les annexes 1 et 2 de l ordonnance du 26 juin 1995 sur l hygiène 1 sont remplacées par les versions ci-jointes. Ordonnance du DFI sur les exigences d ordre hygiénique et microbiologique concernant les denrées alimentaires, les objets usuels, les locaux, les installations et le personnel (Ordonnance sur l hygiène,

Plus en détail

Problèmes de potabilité des eaux des fontaines

Problèmes de potabilité des eaux des fontaines Problèmes de potabilité des eaux des fontaines Séance d'information à l'attention des responsables techniques des communes du canton de Genève Jeudi 27 janvier 211 27.1.211 - Page 1 Objectifs de cette

Plus en détail

alimentaire Guide pratique de microbiologie à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V.

alimentaire Guide pratique de microbiologie à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V. Guide pratique de microbiologie alimentaire à l'usage des producteurs Par : M. Abdelmassih, J. Mahillon, M-J. Goffaux, F. Ferber, V. Planchon Avec la collaboration des laboratoires de la chaine Microbiologie

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 15 mars 2013 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif au «guide de bonnes pratiques d hygiène

Plus en détail

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES

PRINCIPAUX MICROORGANISMES PATHOGENES Coliformes thermotolérants, Escherichia coli fécale, eaux usées, sol, matières premières non décontaminées Pas, sauf Escherichia coli O157:H7 et E.coli STEC pathogène Développement entre 10 et 48 C ph

Plus en détail

La maîtrise de l hygiène du linge. Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris

La maîtrise de l hygiène du linge. Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris La maîtrise de l hygiène du linge Docteur Fabien Squinazi Directeur du Laboratoire d hygiène de la ville de Paris De nouvelles maladies apparaissent, les germes s adaptent, des épidémies de maladies que

Plus en détail

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF

STOCKAGE EN FROID POSITIF OU EN FROID NEGATIF Référence : PT/RES/018-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques durant la période de stockage des denrées alimentaires sous régime de froid. Mots clés : Chambre froide négative

Plus en détail

Critères Unité Valeur cible Tolérance PH 4,5 +/- 0,3 Brix* Baumé 18 +/- 2

Critères Unité Valeur cible Tolérance PH 4,5 +/- 0,3 Brix* Baumé 18 +/- 2 Crée le : 28/12/08 Révisée lé : 28/12/08 Indice de révision 01 Nbre de page : 1/4 1-COMPOSITIO ET DESCRIPTIO INGREDIENTS Purée de letchis frais labellisé :100 % variété : KWAI MI origine : REUNION Antioxydant

Plus en détail

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien

Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien Université Paris 12 IUP SIAL Mlle ROUX 17/11/03 NOVELLO Célia TAP Julien TP de microbiologie : ANALYSES PLATS CUISINES I. Introduction Le but de ce TP est d analyser un plat cuisiné, le hachis Parmentier,

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006

COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006 1/9 COMITÉ SCIENTIFIQUE DE L'AGENCE FÉDÉRALE POUR LA SÉCURITÉ DE LA CHAÎNE ALIMENTAIRE AVIS 53-2006 Objet : Evaluation scientifique du "Guide d'autocontrôle pour la production de produits laitiers fermiers"

Plus en détail

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011

Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Toxi-infections alimentaires collectives à Madagascar janvier 2009 - juin 2011 Dr Rafenoharisoa Marie Brigitte Direction de la veille sanitaire et de la surveillance épidémiologique Stagiaire FETP - OI

Plus en détail

Formations 2014 SECURITE DES ALIMENTS

Formations 2014 SECURITE DES ALIMENTS Formations 2014 SECURITE DES ALIMENTS Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : La sécurité alimentaire est une priorité de santé publique

Plus en détail

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES

TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES TIAC : TOXI-INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES 17/09/09 Mlle Daumas Infectieux I. Définition II. Épidémiologie A. 26 maladies à déclaration obligatoire B. Lieu de survenue : III. Principaux agents des

Plus en détail

Mots-clés Guide autocontrôle abattoirs viande hachée préparations de viande viandes séparées mécaniquement

Mots-clés Guide autocontrôle abattoirs viande hachée préparations de viande viandes séparées mécaniquement COMITE SCIENTIFIQUE DE L AGENCE FEDERALE POUR LA SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE AVIS 17-2010 Objet : Réévaluation du guide générique d autocontrôle pour abattoirs, ateliers de découpe et établissements

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 14 février 2014 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un guide de bonnes pratiques d hygiène

Plus en détail

Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal

Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal Le directeur général Maisons-Alfort, le 22 mai 2015 Appui scientifique et technique concernant l étude de l évolution de Listeria monocytogenes dans les fromages de type cantal L Anses a été saisie le

Plus en détail

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT

SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INT 102 Informations sur le produit Poids unité de vente Conditions de stockage Conservation Apparence Saveur Odeur Texture Teinte SPÉCIFICATIONS DE PRODUIT INTERFROST MOUSSE AU CHOCOLAT BLANC INFORMATIONS

Plus en détail

CLASSEUR TRACABILITÉ

CLASSEUR TRACABILITÉ CLASSEUR TRACABILITÉ SOMMAIRE Protocole d utilisation de la cellule de refroidissement page Contrôle du refroidissement des plats cuisinés page Protocole de réalisation des échantillons témoins page Cahier

Plus en détail

Pertes alimentaires dans la filière laitière. Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes

Pertes alimentaires dans la filière laitière. Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes Pertes alimentaires dans la filière laitière Nathalie Bareille, UMR BioEpAR, Oniris-INRA, Nantes Présentation de la filière laitière 97% du lait de vache 98% du lait collecté par les IAA Secteur de la

Plus en détail

Contamination des aliments par des moisissures et/ou des mycotoxines : analyse

Contamination des aliments par des moisissures et/ou des mycotoxines : analyse Contamination des aliments par des moisissures et/ou des mycotoxines : analyse 1- Stratégies d échantillonage 2- Conditions de conservation 3- Analyses mycologiques et /ou mycotoxicologiques 4- Analyses

Plus en détail

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION

VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION VALIDATIERAPPORT RAPPORT DE VALIDATION Analysemethode Méthode d analyse Techniek Technique Matrix / matrixgroep Matrice / Groupe de matrices Datum laatste aanpassing / Date de la dernière adaptation Dénombrement

Plus en détail

CAP PATISSIER Épreuve EP1 : Approvisionnement et gestion des stocks LE SUJET COMPREND TROIS PARTIES INDÉPENDANTES BAREME

CAP PATISSIER Épreuve EP1 : Approvisionnement et gestion des stocks LE SUJET COMPREND TROIS PARTIES INDÉPENDANTES BAREME DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e) le : N du

Plus en détail

AVIS 1 / 21. Afssa Saisine n 2007-SA-0174 Saisine liée n 2006-SA-0215. Maisons-Alfort, le 13 mars 2008

AVIS 1 / 21. Afssa Saisine n 2007-SA-0174 Saisine liée n 2006-SA-0215. Maisons-Alfort, le 13 mars 2008 Maisons-Alfort, le 13 mars 2008 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments concernant les références applicables aux denrées alimentaires en tant que critères

Plus en détail

Gestion du risque a posteriori : cas de transmission de E.cloacae BLSE et duodenoscopes C. CHEFSON-GIRAULT

Gestion du risque a posteriori : cas de transmission de E.cloacae BLSE et duodenoscopes C. CHEFSON-GIRAULT Gestion du risque a posteriori : cas de transmission de E.cloacae BLSE et duodenoscopes C. CHEFSON-GIRAULT Introduction Depuis 2003 2007 : Textes et recommandations en endoscopie Prélèvements microbiologiques

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE

LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE LIGNES DIRECTRICES POUR L'INTERPRÉTATION DES RÉSULTATS ANALYTIQUES EN MICROBIOLOGIE ALIMENTAIRE Ce document a été réalisé par le Centre québécois d'inspection des aliments et de santé animale du ministère

Plus en détail

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires

Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Ecologie bactérienne et critères Infections Urinaires Programme des journées de formations médicales continue- Tiaret 24-25 Mai 2013 Dr Kara Biologiste Praticien hygiéniste- CH Marc Jacquet 77000 Melun

Plus en détail

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG MINISTÈRE DE LA SANTÉ DIRECTION DE LA SANTE SERVICE DE LA SECURITE ALIMENTAIRE Critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires Lignes directrices pour l interprétation

Plus en détail

CONSEIL SUPERIEUR D'HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE

CONSEIL SUPERIEUR D'HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE CONSEIL SUPERIEUR D'HYGIENE PUBLIQUE DE FRANCE Section des Eaux RECOMMANDATIONS SUR LA METHODOLOGIE D'INVESTIGATION EN CAS DE CONTAMINATION OU DE SUSPICION DE CONTAMINATION MICROBIENNE DES EAUX DESTINEES

Plus en détail

Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes

Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes Incidence et facteurs de risques d infection sur dérivations ventriculaires externes Marini H (1), Derrey S (2), Lebaron C (1), Proust F (2), Langlois O (2), Merle V (1), Fréger P (2), Czernichow P (1).

Plus en détail

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice

ETUDES. Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice ETUDES Quelques réflexions sur la conduite de la cuisson : aspects microbiologiques et valeur pasteurisatrice Leïla MEKHTICHE et Jean-Luc MARTIN (CTSCCV) RESUME De nombreuses questions posées au CTSCCV

Plus en détail

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous.

Décrire l'ensemble des mesures de maîtrise et des mesures de surveillance dans des procédures ou modes opératoires portés à la connaissance de tous. DEMARCHE HACCP EN CUISINE CENTRALE Alimentation GROSJEAN L, Vénissieux Juin 2010 Objectif La démarche HACCP (de l'américain Hazard Analysis Critical Control Point) est une méthode préventive visant à maîtriser

Plus en détail

2. DENOMBREMENT PAR LES METHODES CLASSIQUES- LES STAPHYLOCOQUES

2. DENOMBREMENT PAR LES METHODES CLASSIQUES- LES STAPHYLOCOQUES CLASSIQUES- LES STAPHYLOCOQUES CARACTERES GENERAUX DES STAPHYLOCOCCUS Microcoques Gram + en grappes Immobiles Non sporulés Catalase + Oxydase - Souvent pigmentés Fermentent glucose Aéro-anaérobies facultatifs

Plus en détail

(Ordonnance sur l hygiène, OHyg) Dispositions générales. du 26 juin 1995 (Etat le 27 janvier 2004)

(Ordonnance sur l hygiène, OHyg) Dispositions générales. du 26 juin 1995 (Etat le 27 janvier 2004) Ordonnance du DFI sur les exigences d ordre hygiénique et microbiologique concernant les denrées alimentaires, les objets usuels, les locaux, les installations et le personnel 1 (Ordonnance sur l hygiène,

Plus en détail

DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX

DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX DIAGRAMMES DE FONCTIONNEMENT ET DE FLUX Diagramme de fonctionnement général : Processus supports internes: -Hygiène. -Ressources humaines PLANIFIER -menu -commandes denrées alimentaires RECEPTIONNER les

Plus en détail