Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne."

Transcription

1 Ce document a été élaboré à partir de l étude réalisée par le Cabinet AID, en 2010, dans le cadre de l Observatoire du Commerce en Bourgogne. Les résultats qui ont servi à la réalisation de ce document sont issus de l enquête consommateur conduite auprès des ménages résidant dans les départements bourguignons et dans des départements limitrophes de la Région. L enquête consistait à identifier le dernier acte d achat des ménages, pour 38 produits regroupés dans 4 grandes familles : (9 postes) : fruits et légumes frais - pain, pâtisserie fraîche - charcuterie, plats cuisinés - viandes, volailles, gibiers - poissons crustacés frais - épicerie - lait, œufs, produits laitiers - vins, apéritifs, alcools - produits surgelés. Équipement de (12 postes) : vêtements et chaussures de sport - chaussures de ville adultes - vêtements enfants moins de 12 ans hors chaussures et hors accessoires - vêtements enfants 12 à 18 ans avec sous vêtements hors accessoires lingerie, sous vêtements adultes, accessoires habillement total et bijouterie fantaisie - prêt à porter féminin hors accessoires d'habillement - prêt à porter masculin hors accessoires d'habillement - accessoires d habillement, maroquinerie, accessoires de bagage - horlogerie, bijouterie - produits de toilette - produits de beauté - optique médicale. Équipement de (11 postes) : électroménager - mobilier (articles de puériculture incluse) - quincaillerie bricolage intérieur matériaux - jardinerie animalerie hors alimentation, bricolage extérieur - revêtements murs et sols - linge de maison, tissus d ameublement - appareils TV, radio, hifi, photo, vidéo, musique téléphonie, micro informatique, bureautique - vaisselle, arts de la table, articles ménagers courants, articles de décoration - lessives, produits d entretien. Culture / Loisirs (6 postes) : articles de sport (hors vêtements) livres, papeterie revues, magazines, journaux CD, DVD, CDROM, pellicules, piles jeux, jouets graines, plantes, fleurs. Les données de population sont issues du recensement INSEE 2007 car il s agit des données publiées au moment de l enquête. NB : La consommation touristique n est pas prise en compte dans cette étude Une étude sur le même domaine avait été réalisée par le Cabinet AID en 2006 dont les résultats avaient été publiés par la CCI Côte-d Or. La CCI Côte-d Or tient à signaler que les données de l étude de 2010 et de celles de 2006 ne peuvent être comparées. En effet, la méthodologie de l étude, compte tenu des résultats de la précédente étude, a été adaptée afin de mieux répondre à la réalité : - Les secteurs correspondant aux bassins de vie de la population de la Côte-d Or et servant de base à l enquête terrain ont été modifiés, - Les produits «Livres» et «Papeterie» distincts en 2006 ont été regroupés lors de l étude

2 BASSIN DE VIE D Pour réaliser cette étude, a été déterminé le bassin de vie d qui recouvre 16 communes soit : habitants PONCEY-LÈS- MAGNY- MONTARLOT LABERGEMENT- LÈS- FLAMMERANS SOIRANS VILLERS-LES-POTS TRÉCLUN TILLENAY CHAMPDÔTRE PONT VILLERS- ROTIN FLAGEY-LÈS- LES MAILLYS BILLEY DEPENSES COMMERCIALISABLES Les dépenses commercialisables permettent d estimer le marché potentiel du bassin de vie. Elles correspondent à l argent dépensé par les ménages. Elles ont été estimées pour le bassin de vie d pour les 38 produits étudiés en tenant compte des indices de disparité locaux à la consommation prenant en compte la taille des ménages, l âge du chef de famille et la profession des actifs. Marché potentiel du bassin de vie d Auxonne = dépenses commercialisables : Par grande famille de produits ces dépenses se répartissent de la manière suivante : Equipement de 25% Culture Loisirs 9% 48% Equipement de la personne 18% 4

3 L OFFRE COMMERCIALE Le pôle commercial d est constitué de la commune d Auxonne, on y recense 64 points de vente, offrant un plancher commercial de : m². La répartition en nombre d établissements et en surface de vente, par famille de produits est la suivante : 27% 36% 17% 37% 17% 6% 17% Surface en m² Nombre Divers 1% 2% 5% 1 15% 2 25% 35% 45% La répartition par forme de vente : Répartition du plancher commercial par forme de distribution entre le commerce alimentaire et non alimentaire Le commerce traditionnel (surface de vente inférieure à 300 m²) 89% des établissements 27% du plancher commercial. La grande distribution (surface de vente supérieure à 300 m²) 11% des établissements 73% du plancher commercial. Commerce traditionnel alimentaire 5% Commerce traditionnel non alimentaire 22% Grandes surfaces alimentaires 31% Grandes surfaces non alimentaires 42% 5

4 LA CONSOMMATION : REPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES Le chiffre d affaires total du pôle commercial d est estimé à environ 53 millions d euros, ( ) Répartition du chiffre d affaires d Auxonne par grande famille de produits : 19% Culture loisirs 7% 61% 13% On remarque la part importante de l alimentation dans la constitution du chiffre d affaires. La consommation non alimentaire se concentre principalement en équipement de et de la personne. Répartition du chiffre d affaires d Auxonne par famille de produits et forme de distribution 2% 1% 12% 8% 46% 46% 85% 3% 4% 15% Commerce traditionnel Grandes Surfaces Commerce non sédentaire Autres 1% 48% 51% 78% Sur le marché alimentaire, les supermarchés / discount se positionnent comme les leaders du marché alimentaire avec 85% de part de marché. Pour les produits non alimentaires, 32% du chiffre d affaires est réalisé dans le commerce traditionnel. 6

5 LA CONSOMMATION : LA ZONE DE CHALANDISE La zone de chalandise d correspond à son bassin de vie de habitants PONCEY-LÈS- MAGNY- MONTARLOT LABERGEMENT- LÈS- FLAMMERANS SOIRANS TRÉCLUN VILLERS-LES-POTS TILLENAY 82% de tous les achats faits à Auxonne proviennent des habitants de cette zone sur laquelle le commerce d Auxonne a un taux d emprise de 57% CHAMPDÔTRE PONT VILLERS- ROTIN FLAGEY-LÈS- LES MAILLYS BILLEY Si le chiffre d affaires du commerce d est principalement fait avec des habitants de la zone de chalandise, on constate que les taux d emprise dans les secteurs «équipement de» et «équipement de», sont relativement faibles. Part du CA du pôle d'auxonne fait par la zone de chalandise % 71% 73% 82% Exemple : 88% du chiffre d affaires alimentaire du pôle d Auxonne est réalisé par des habitants de la zone de chalandise d Auxonne. 2 1 Taux d'emprise % 36% 38% 47% Le taux d emprise représente le pourcentage des dépenses commercialisables des habitants d un secteur, dépensées dans les commerces du pôle commercial étudié. 1 7

6 LA CONSOMMATION : EVASION COMMERCIALE DANS LE BASSIN DE VIE D L évasion est la part des dépenses effectuées par les habitants d un bassin de vie dans d autres secteurs géographiques que le pôle commercial d. L évasion du pôle commercial d s élève à plus de 32 millions d euros ( ) soit 43% des dépenses commercialisables. On notera qu une partie de cette évasion est dépensée dans les commerces locaux situés dans le bassin de vie, cette consommation représente : 1% des dépenses commercialisables du bassin de vie. Répartition des dépenses commercialisables en fonction de leur destination 77% 2% 21% 36% 64% 38% 62% 47% 53% Consommation dans le pôle d'auxonne Consommation dans les autres commerces de la zone de chalandise Evasion hors de la zone de chalandise La principale destination de l évasion commerciale du bassin de vie d est l agglomération dijonnaise avec 47% de l ensemble des dépenses réalisées hors de la zone de chalandise. Le Jura est également une destination importante de l évasion (35% des dépenses réalisées hors de la zone de chalandise) % 35% 38% 28% 49% 33% 54% 54% 36% Agglo Dijon Jura Reste Côte-d'Or VPC France 2 1 9% 6% 4% 3% Total 9% 7% 8% 5% 6% 2% 3% 2% 2% 8

7 LA CONSOMMATION : ATTRACTION COMMERCIALE DU POLE D L attraction commerciale est constituée par les dépenses qui contribuent au chiffre d affaires des magasins du pôle commercial et qui ne sont pas effectuées par les ménages de ce secteur. A Auxonne, on constate que ce sont l équipement de et l équipement de qui ont l attraction la plus forte. Attraction commerciale par grande famille de produits Familles de produits % du chiffre d'affaires 12% 29% 27% Culture loisirs 18% Total 18% LA CONSOMMATION DANS LE POLE COMMERCIAL D en bref 9

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE maif.fr maif.fr CONTRAT RAQVAM Inventaire de vos biens mobiliers > Réalisez un inventaire pour chaque logement, ou local utilitaire distinct assuré (résidence principale,

Plus en détail

EQUIPEMENT COMMERCIAL

EQUIPEMENT COMMERCIAL Territem, au service des entreprises Information territoriale 2011-2014 > Offre globale Chiffres-clés Composition commerciale > Equipements structurants > Cartographies EQUIPEMENT COMMERCIAL Panorama OFFRE

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79,

DEUX-SÈVRES. F é v r i e r 2015. Viséo 79, Viséo 79, L O B S E R VAT O I R E D É PA R T E M E N TA L F é v r i e r 2015 L ÉQUIPEMENT EN DE LA PERSONNE DEUX-SÈVRES Chambre de Commerce et d Industrie des Deux-Sèvres Observatoire Economique, Viséo

Plus en détail

1. Informations générales

1. Informations générales STATISTIQUE CONJONCTURELLE MENSUELLE SUR LE CHIFFRE D'AFFAIRES DANS LE COMMERCE DE DÉTAIL 1. Informations générales 1.1. Définition de «commerce de détail» Le commerce de détail comprend la revente (vente

Plus en détail

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC

DES EXEMPLES DE PROJETS PRESENTES EN PDUC Type d UC Outils du diagnostic Problématique Projet Magasin spécialisé dans la vente de produits pour l équitation Observation Analyse du compte de résultat Enquête clientèle Etude de concurrence Perte

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Baromètre Affiliation

Baromètre Affiliation Collectif des Plateformes d Affiliation Baromètre Affiliation Bilan S1 2012 6 ème édition Présentation - Qui sommes-nous? - Notre rôle - Méthodologie Evolution du marché de l affiliation Evolution par

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014

oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE CHIFFRES CLÉS MAI 2014 oobservatoire du numérique USAGES DES TIC - ENTREPRISES ÉQUIPEMENT NUMÉRIQUE Utilisation des TIC en 2013 des entreprises France

Plus en détail

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC

Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC Conséquences des changements de mode de vie sur la production et la distribution des biens de consommation : résultats d une étude du CRÉDOC L industrie française des biens de consommation prend-elle bien

Plus en détail

Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce?

Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce? Quelles perspectives en 2013 pour le e-commerce? Présentation du 24 janvier 2013 Une étude qui a pour but de mesurer l achat sur Internet en 2013 et comprendre l usage du Smartphone dans les achats (on-line

Plus en détail

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX

SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX SOCIETE BELGES RECHERCHANT DES AGENTS COMMERCIAUX - Code - 001 - Activité - Créatrice de mode & accessoires femmes haut de gamme - Bijoux fantaisies (plumes et pierre semi-précieuses) - Type de clientèle

Plus en détail

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise

Portrait statistique de l emploi dans le commerce de détail. sur le périmètre de l inter-scot de l aire métropolitaine lyonnaise Les Scot de l aire métropolitaine lyonnaise Agglomération lyonnaise Beaujolais Boucle du Rhône en Dauphiné Bugey-Côtière-Plaine de l Ain La Dombes Loire Centre Monts du Lyonnais Nord-Isère Ouest lyonnais

Plus en détail

Bulletin. d opportunités. Département de l Essonne. Reprises PME/PMI - fonds de commerce et activités artisanales. numéro 2. n CCI Essonne PME/PMI

Bulletin. d opportunités. Département de l Essonne. Reprises PME/PMI - fonds de commerce et activités artisanales. numéro 2. n CCI Essonne PME/PMI Bulletin d opportunités Département de l Essonne Reprises PME/PMI - fonds de commerce et activités artisanales n CCI Essonne PME/PMI n tôlerie fine n métallerie de façades n Fonds de commerce n cafés -

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Bilan Media Année 2010

Bilan Media Année 2010 010/TOP20/MM Bilan Media Année 2010 Par secteurs d activité MED MEDIA Source monitoring: Mediascan Tunisie www.medmediatunisie.com 47 rue du Lac Léman - Immeuble Meninx, 3 e étage Les Berges du Lac 1053

Plus en détail

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:...

Grille d'évaluation. Nom:... Prénom:... Grille d'évaluation Nom:... Prénom:... AMMA ASSURANCES a.m. Association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article 2, 2 de la Loi du 25.06.1992 (M.B. 20.08.1992) agréée sous le code

Plus en détail

Chambre de Commerce et d'industrie de l'oise Création Reprise Transmission d entreprise Pont de Paris CS 60250 60002 BEAUVAIS cedex

Chambre de Commerce et d'industrie de l'oise Création Reprise Transmission d entreprise Pont de Paris CS 60250 60002 BEAUVAIS cedex Edition du 19 juin 2015 Chambre de Commerce et d'industrie de l'oise Création Reprise Transmission d entreprise Pont de Paris CS 60250 60002 BEAUVAIS cedex Espace Entreprendre 03 44 79 80 39 03 44 79 80

Plus en détail

Les Français et les dangers de la contrefaçon

Les Français et les dangers de la contrefaçon Septembre 2012 PRESENTATION DES RESULTATS N 110211 Fabienne GOMANT Laure BONNEVAL UNIFAB Les Français et les dangers de la contrefaçon - L étude en détails- Le Millénaire 2 35 rue de la Gare 75019 Paris

Plus en détail

INVENTAIRE. Vous possédez un patrimoine que vous souhaitez préserver et protéger.

INVENTAIRE. Vous possédez un patrimoine que vous souhaitez préserver et protéger. Les Orchidées - Place de la Mairie 01710 THOIRY Tel : +33 450 41 22 80 - Fax : +33 450 20 86 28 http : //www.benierassurances.com INVENTAIRE Vous possédez un patrimoine que vous souhaitez préserver et

Plus en détail

Bordeaux, jeudi 3 février 2011

Bordeaux, jeudi 3 février 2011 Pionnier du commerce en ligne, Cdiscount, filiale du groupe Casino, est le leader de la distribution par Internet en France. Cdiscount propose une offre de produits de plus de 100 000 références répartie

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2009

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2009 LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2009 MARCHES COMPRIS ENTRE 4 000 HT ET 19 999.99 HT 15/012009 Achat de Tronçonneuses Unique CARDON 62232 24/02/2009 Achat de Mobilier de Bureau Service Urbanisme Unique WILLECOCQ

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2012

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2012 LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2012 23/02/2012 Achat de Plantes Unique ROGEAU SERRES 62150 27/02/2012 Achat Produits Phytosanitaires-Horticole-Graines et Semis Produits Phytosanitaires LHERMITTE 62370 27/02/2012

Plus en détail

Note de présentation. En application de cet article, ce projet de décret vise à définir les deux listes :

Note de présentation. En application de cet article, ce projet de décret vise à définir les deux listes : Royaume du Maroc Ministère de t'industrie, du Commerce, de l'investissement et de l'economie Numérique :L=F,i_,_;_a_11 < II ;_,13_, jt -11 y1,3 1,3 Note de présentation Projet de décret fixant la liste

Plus en détail

Trouver son Opca à partir de sa convention collective

Trouver son Opca à partir de sa convention collective Trouver son Opca à partir de sa convention collective Le tableau ci-desous, donne la correspondance entre sa branche professionnelle et son Opca, à jour au 16 mars 2015. Administrateurs et mandataires

Plus en détail

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise.

Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. Ouverture d'un point de vente L étude de la zone de chalandise. La zone de chalandise : une zone géographique de captation La zone de chalandise, ou zone d attraction, est le territoire géographique dans

Plus en détail

http://www.a2c-31.com Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers

http://www.a2c-31.com Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers Tableau n 3 dépenses, revenus particuliers Merci de compléter les tableaux suivants pour vous garantir un maximum d'informations en un minimum de temps à l'avenir Si possible, indiquez les dates de fin

Plus en détail

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB»

Carte Bancaire et consommation des ménages. Point presse du 2 février 2006. Groupement des Cartes Bancaires «CB» Carte Bancaire et consommation des ménages Point presse du 2 février 2006 1 Dépenses des ménages français 2004 2003 évolution total dépenses ménages 901 M 868,3 M +3,4% total CB 220 M 204 M +10% pénétration

Plus en détail

LISTE DES ACTIVITES HEBERGEES EN COUVEUSE PES 45

LISTE DES ACTIVITES HEBERGEES EN COUVEUSE PES 45 LISTE DES ACTIVITES HEBERGEES EN COUVEUSE PES 45 Date : septembre 2012 Actions commerciales au service de l'entreprise Agence de communication / Infographiste Cours de cuisine Animation musicale (anniversaire,

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Synopsis : Introduction : - L étude de la zone de chalandise doit tenir compte de la concurrence

Synopsis : Introduction : - L étude de la zone de chalandise doit tenir compte de la concurrence S422-3 L ETUDE DE LA CONCURRENCE LOCALE S422 La relation commerciale et son marché S42 La relation commerciale la concurrence Identifier les caractéristiques de la concurrence locale. Caractériser les

Plus en détail

CBI La garantie d un partenariat sur mesure

CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI La garantie d un partenariat sur mesure CBI, l expert pour la promotion des exportations en provenance des pays en développement L achat de produits ou l externalisation d activités dans des pays en

Plus en détail

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An.

COLLECTES SECTEUR A. Veuillez noter que les collectes ont lieu même les jours fériés, à l exception de Noël et du jour de l An. COLLECTES SECTEUR A Secteur Saint-Joachim-de-Courval Secteur Saint-Charles-de-Drummond Ouest boul. Lemire Ouest autoroute 20 ave. des Châtaigniers Rivière Saint- Germai n boul. Lemire rue Saint-Georges

Plus en détail

Web-to-Store 12 septembre 2013

Web-to-Store 12 septembre 2013 Contacts BVA Marie Laurence GUENA marie-laurence.guena@bva.fr +33 1 71 16 89 70 CONTEXTE ET METHODOLOGIE Objectifs Le concept s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir.

Plus en détail

La distribution : vue à la TV Les résultats du 1er janvier au 9 septembre 2007 (semaine 36)

La distribution : vue à la TV Les résultats du 1er janvier au 9 septembre 2007 (semaine 36) La distribution : vue à la TV Les résultats du 1er janvier au 9 septembre 2007 (semaine 36) La famille distribution-vad se classe en 7 e position des annonceurs de la TV hertzienne. Elle totalise 5,7 %

Plus en détail

ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE

ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE ACTUALISATION DU PANORAMA DE L OFFRE DE REPARATION EN FRANCE Synthèse Septembre 2010 Etude réalisée pour le compte de l ADEME par ERNST & YOUNG (Contrat n 0902C0072) Coordination technique : Claire Boujard

Plus en détail

Quetigny-longchamps-auxonne-quetigny-0709 86,7 kilomètres; 1 heure, 43 minutes

Quetigny-longchamps-auxonne-quetigny-0709 86,7 kilomètres; 1 heure, 43 minutes Quetigny-longchamps-auxonne-quetigny-0709 86,7 kilomètres; 1 heure, 43 minutes 0 5 10 15 Page 1 09:00 0,0 1 Départ de 1 Rue de l'église, 21800 Quetigny sur Rue de l'église (ouest) pendant 50 m 09:00 0,1

Plus en détail

Comment utilisons-nous notre argent?

Comment utilisons-nous notre argent? Comment utilisons-nous notre argent? L'alimentation et le logement constituent les deux dépenses les plus importantes des ménages antillo-guyanais. C'est pour leur logement que les ménages dépensent le

Plus en détail

La création d entreprise en milieu rural

La création d entreprise en milieu rural La création d entreprise en milieu rural Une définition du milieu rural Définir le monde rural à partir de la taille des communes nous paraît insuffisant. En effet, il est important de prendre en compte

Plus en détail

Sport et alpha ANNEXES

Sport et alpha ANNEXES Sport et alpha ANNEXES Edition 2013 TABLE DES MATIERES Table des matières 1 Alimentation 2 Boire, Boire, Boire... 2 Et à l approche des «20 km de Bruxelles»? 3 Et pendant l épreuve? 3 Stretching 4 Avant

Plus en détail

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES STATISTIQUES PROFESSIONNELLES EXERCICES CLOS EN 2013 Une population étudiée de 5365 adhérents Environ 220 codes A.P.E. représentés 13 ratios étudiés en termes de moyenne, minimum, maximum, écart-type 1:

Plus en détail

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire

Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Le commerce de proximité Repérage statistique et implantation sur le territoire Gwennaël Solard Insee - Division Commerce Chargé d études 18 boulevard Adolphe Pinard 75675 Paris Cedex 14 tél : 01 41 17

Plus en détail

ETABLISSEMENT : 0861113T LYCEE PROFESSIONNEL LE VERGER CHATELLERAULT ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE 2010

ETABLISSEMENT : 0861113T LYCEE PROFESSIONNEL LE VERGER CHATELLERAULT ETAT PREVISIONNEL DE LA COMMANDE PUBLIQUE AU TITRE DE L'ANNEE 2010 PAGE : 1 pour les achats de fournitures et de services, et par opération pour les travaux, en fonction des d'achat retenues. Fournitures F-ENTR01 - revêt, peinture et pdt dérivés 2 000.00 2 000.00 F-ENTR02

Plus en détail

d attractivité le développe économique, Le commerce Avril 2013 en collaborat

d attractivité le développe économique, Le commerce Avril 2013 en collaborat Mutations du commerce sur le secteur sauvegardé de Tours Etude 1996-2012 Le commerce est un élément de dynamisme et d attractivité des territoires ainsi qu un atout majeur en matière de vitalité et d animation

Plus en détail

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne

ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne ENQUETE BESOIN EN MAIN-D ŒUVRE 2012 Bassin de Saint Etienne 6 804 projets de recrutement en 2012 1 Sommaire 1 L ESSENTIEL 2 LES METIERS PORTEURS 3 LES METIERS NON SAISONNIERS 4 LES METIERS DIFFICILES 5

Plus en détail

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature!

Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! MagasinBio2008 Bio Suisse cherche le Magasin Bio de l année 2008 Participez! Nous nous réjouissons de votre candidature! Le Magasin Bio de l année 2008 1 Documents de candidature Le Magasin Bio de l année

Plus en détail

Catalogue des publications. France

Catalogue des publications. France Catalogue des publications 16 mars 2009 Etudes France http://: Sommaire CATALOGUE DES ETUDES 3 2. XERFI ETUDES 3 1. Banque, assurance 5 2. Agroalimentaire 6 3. Conso, luxe, beauté 8 4. Commerce, distribution

Plus en détail

Bienvenue dans notre villa

Bienvenue dans notre villa Bienvenue dans notre villa Avec sa vue imprenable sur la mer, cette luxueuse propriété de 750m 2 située sur la pointe de la Calla Vedella à Ibiza, (urbanisation de Calo den Real) vous promet un séjour

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi

Bas Saint-Laurent. Fiche régionale. Portrait régional de l emploi Portrait régional de l emploi (*) (*) (en milliers) Bas Saint-Laurent 200 756 habitants % du Québec 2,6 % Agriculture 3,1 Services publics 0,0 Construction 4,9 Emploi par groupe d âge (*) Bas Saint-Laurent

Plus en détail

Date notification entreprise. Montant HT du marché notifié. Fournitures 05/04/2013 1 840 34500 Miroiterie Blanc 41377298900013 Ponctuel

Date notification entreprise. Montant HT du marché notifié. Fournitures 05/04/2013 1 840 34500 Miroiterie Blanc 41377298900013 Ponctuel INFO SITE INTERNET : Marchés s par CCI BÉZIERS en 2013 (+ groupements 2013 dont la CCIB est membre) Classement par nature de s ("fournitures/services/travaux") et par seuils (montants croissants) Statistiques

Plus en détail

Les 12,13 et 14 juin 2015 à Chatou

Les 12,13 et 14 juin 2015 à Chatou Les 12,13 et 14 juin 2015 à Chatou AVANT-PROPOS L idée d organiser le 1 er salon de l art de vivre en été n est pas le fruit du hasard, ni un pari audacieux, bien au contraire! Le thème du salon s est

Plus en détail

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX

BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX BILAN ÉCONOMIQUE ET SOCIAL DU VAL D OISE 1998-1999 LES ÉQUIPEMENTS COMMUNAUX 1 - Des communes inégalement desservies en terme d équipements 2 - Des pôles majeurs d attraction en terme d équipements 3 -

Plus en détail

60 produits solidaires pour les familles

60 produits solidaires pour les familles 60 produits solidaires pour les familles Une mobilisation de tous les acteurs Éleveurs Maraîchers Produits frais Produits secs GMS Conseil Général agriculteurs Droguerie Enseignes Transformateurs Manufacturiers

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE EN SOUTIEN À LAC-MÉGANTIC

PROGRAMME D AIDE EN SOUTIEN À LAC-MÉGANTIC PROGRAMME D AIDE EN SOUTIEN À LAC-MÉGANTIC MISE À JOUR - AOÛT 2013 MISE À JOUR DU PROGRAMME D AIDE EN SOUTIEN À LAC-MÉGANTIC Le programme d aide de la Croix-Rouge vise à compléter l aide gouvernementale

Plus en détail

Flash info. Allianz ProfilPro. Allianz Courtage Direction Technique et Développement Produit

Flash info. Allianz ProfilPro. Allianz Courtage Direction Technique et Développement Produit Flash info Allianz Courtage Direction Technique et Développement Produit Avril 2014 Allianz ProfilPro Baisse du tarif Affaires nouvelles pour plus de 150 activités Dans la continuité de notre démarche

Plus en détail

Liste des OPCA agréés au 1er juillet 2012 par convention collective applicable

Liste des OPCA agréés au 1er juillet 2012 par convention collective applicable Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi de Picardie Pôle 3E Service Régional de Contrôle Liste des OPCA agréés au 1er juillet 2012 par convention

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2013

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2013 LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2013 MARCHES COMPRIS ENTRE 15 000 HT ET 89 999.99 HT FOURNITURES 04/03/2013 Location - Maintenance 10 copieurs pour les écoles Unique KONICA MINOLTA 59650 04/03/2013 Achat

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Commerce de détail de l Habillement et des articles textiles Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire Portrait statistique des entreprises et

Plus en détail

Nouvelles données sur les prix corrigés du taux de change au Canada

Nouvelles données sur les prix corrigés du taux de change au Canada N o 11 626 X au catalogue N o 002 ISSN 1927-5048 ISBN 978-1-100-98435-3 Document analytique Aperçus économiques Nouvelles données sur les prix corrigés du taux de change au Canada par Guy Gellatly et Beiling

Plus en détail

Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris

Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris A LOUER STUDIO MEUBLÉ (45 m2) TOUT CONFORT «votre suite home» Un véritable chez-soi tout confort, meubles, équipement, décoration et entretien compris Dans un immeuble bourgeois, votre deux pièces tout

Plus en détail

LIVRET DES OFFRES ENTREPRISES A REPRENDRE

LIVRET DES OFFRES ENTREPRISES A REPRENDRE 1 Mise à jour le : 28/05/2014 LIVRET DES OFFRES ENTREPRISES A REPRENDRE Vous souhaitez vous installer en milieu rural? Les Sites de Proximité de la Loire vous proposent un accompagnement sur vos projets

Plus en détail

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ

CHAPITRE 1 : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ CHAPITRE : DE LA FONCTION DE DEMANDE DU CONSOMMATEUR À LA DEMANDE DE MARCHÉ..Introduction.2. Le point de départ de l analyse micro-économique du consommateur.3. La fonction de demande individuelle.4. Effets

Plus en détail

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2008

LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2008 LISTE DES MARCHES CONCLUS EN 2008 MARCHES COMPRIS ENTRE 4 000 HT ET 19 999.99 HT 30/01/2008 Fourniture de Documents Imprimés et Multimédias Livres Jeunesse MARAIS DU LIVRE 59190 30/01/2008 Fourniture de

Plus en détail

IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET

IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET IGP CITE DE CARCASSONNE-CABERNET Assemblage : 70% Cabernet franc - 30% Cabernet sauvignon Belle robe rouge avec des reflets violines - Nez très marqué par le fruits avec des notes de cassis, poivre et

Plus en détail

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs

Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Du clic à la possession : Observatoire des attentes des e-consommateurs Etude Ifop / Get it lab - Mars 2014 Delphine Mallet Directrice Générale Fabien Esnoult Co-Fondateur info@getitlab.com Mike Hadjadj

Plus en détail

81% des consommateurs CONNAISSENT LA

81% des consommateurs CONNAISSENT LA 81% des consommateurs CONNAISSENT LA MARQUE des objets publicitaires qu ils ont conservés et plus de 79% aimeraient en RECEVOIR DAVANTAGE Pas un Objet Pub! Une pub TV finit souvent ZAPPEE POURQUOI COMMUNIQUER

Plus en détail

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel.

Sommaire. 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. Sommaire 1. Le relaxfil : une réponse à une tendance de fond, la «loisiration». 2. Le relaxfil : une offre novatrice sur un marché à fort potentiel. 3. relaxnews : une entreprise qui se développe, recrute,

Plus en détail

industrie agroalimentaire

industrie agroalimentaire industrie agroalimentaire agro L élaboration des produits agroalimentaires nécessite la mise en place et le contrôle de nombreux procédés et technologies avancées. De la réception des matières premières

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014

DOSSIER DE PRESSE. Evolution des commerces à Paris. Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 DOSSIER DE PRESSE Evolution des commerces à Paris Inventaire des commerces 2014 et évolutions 2011-2014 Contacts presse : Ville de Paris : Marie Francolin : presse@paris.fr / 01.42.76.49.61 CCI Paris :

Plus en détail

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile

Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Questionnaire aux parents sur l autonomie et l indépendance de l enfant au domicile Ce questionnaire a pour but de mieux connaître les difficultés auxquelles sont confrontés dans leur famille les enfants

Plus en détail

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof.

Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi. Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. Le développement du e-commerce et ses impacts sur l'emploi Gérard Valenduc Fondation Travail-Université asbl (www.ftu-namur.org) Prof. UCL et UNamur Plan de la présentation Qu'est-ce que l'e-commerce?

Plus en détail

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes

Mode d emploi. Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes Mode d emploi Moins de déchets, 10 gestes pour transformer nos habitudes 10 «petits» gestes pour réduire nos déchets Réduire ses déchets c est avant tout mieux consommer Le meilleur déchet est celui qui

Plus en détail

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010

Performance économique et financière des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque. Septembre 2010 des entreprises du secteur agro-alimentaire du Pays Basque Septembre 2010 INTRODUCTION Au Pays Basque, le secteur agro-alimentaire regroupe une centaine d entreprises industrielles et compte avec l agriculture

Plus en détail

Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels

Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels Plan comptable HOREGO selon les plans comptables officiels Plan comptable pour l hôtellerie Suisse et la gastronomie (2006) No. Description du compte No. Description du compte 410 Dépenses cave 41020 Vin,

Plus en détail

L Indice des prix à la consommation

L Indice des prix à la consommation N o 62-001-X au catalogue L Indice des prix à la consommation Comment obtenir d autres renseignements Pour toute demande de renseignements au sujet de ce produit ou sur l ensemble des données et des services

Plus en détail

Communauté de Communes Auxonne Val-de-Saône

Communauté de Communes Auxonne Val-de-Saône Communauté de Communes Auxonne Val-de-Saône Communauté de Communes Auxonne Val-de-Saône Ruelle de Richebourg BP 80055 21 130 AUXONNE Tél. : 03 80 27 03 20 Fax : 03 80 27 03 21 CCAVDS Rapport d activités

Plus en détail

CAMIF COLLECTIVITES 13854 21/04/2009 Proc.Adapt. Lot 3: Equipement tables 1600.55

CAMIF COLLECTIVITES 13854 21/04/2009 Proc.Adapt. Lot 3: Equipement tables 1600.55 Collectivité: CH FRANçOIS TOSQUELLES LISTE ANNUELLE DES MARCHES ATTRIBUES EN 2009 (art. 133) Date impression: 04/09/2015 à 17 h 16 Date attribution Procédure Objet Désignation Attributaire Montant (Euros

Plus en détail

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France

Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media. Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France Madame Michu en 2013, sa consommation PGC & media Laurent Zeller Président Directeur Général, Nielsen France L environnement media a changé PRESSE TELEVISION AFFICHAGE RADIO COURRIER ONLINE drastiquement

Plus en détail

LE FUTUR DU COMMERCE par

LE FUTUR DU COMMERCE par LE FUTUR DU COMMERCE par Présentation de OpinionWay Quelles sont les attentes des consommateurs Français? Suivez le débat sur Twitter avec le hashtag #ebayfdc Méthodologie Étude réalisée auprès échantillon

Plus en détail

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES?

ET SI VOUS AUGMENTIEZ VOS VENTES? 1. La peinture : un marché porteur 2. Présentation Instinct-Deco 3. Positionnement et points forts 4. Concept Corner 5. Engagements réciproques 1. Etapes de votre projet 2. Rejoignez nous! ET SI VOUS AUGMENTIEZ

Plus en détail

Résumé exécutif - analyse commerciale de Sept-Îles 1

Résumé exécutif - analyse commerciale de Sept-Îles 1 Résumé exécutif - analyse commerciale de Sept-Îles 1 Effectuer une analyse de la fonction commerciale exige de baliser d abord l espace d affaires. En effet, plusieurs des observations qui découlent d

Plus en détail

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur

Le secteur de la restauration commerciale : données économiques, évolution des prix et du nombre de plaintes du secteur N 28 juillet 2014 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Auteur : Nicolas ROUX 1 Le secteur de la

Plus en détail

3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS

3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS BOOK 3 EXPERTISES AU SERVICE DE VOS OBJECTIFS DESIGN GRAPHIQUE ÉDITION WEB Conseil Concepts / Branding Création de logotypes Création de typographies Illustrations Papéterie Plaquettes / Brochures Flyers

Plus en détail

Demande de Soumission - Transformateur

Demande de Soumission - Transformateur Demande de Soumission - Transformateur Nom de l entreprise : Prénom : Nom : Titre : Adresse : Ville : Code postal : Région : Téléphone : Télécopieur : Courriel : Site Web : Domaine d activités : *** possibilité

Plus en détail

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT

RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT RAPPELS DU COURS PRÉCÉDENT PIB + M = CF+ FBCF + S + X Demande intérieure Valeur 2006 en milliard s d'euros ) Évolutions en volume au prix de l'année précédente Évolutions en volume au prix de l'année précédente

Plus en détail

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité.

Qui sont-ils? Pedro. Tamacha. 9 En quantité, Tamacha mange suffisamment, mais son alimentation n est pas satisfaisante en qualité. Pedro Tamacha 9 Normalement, Pedro devrait consommer 3 100 kcal/jour pour être en bonne santé et avoir une activité normale, il lui manque 800 calories. 9 Son régime alimentaire est composé de riz, pommes

Plus en détail

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr

Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr Zecible Location et Achat de Fichiers Décideurs, B2B & B2C Votre Conseiller ZECIBLE by NOTE BLEUE : Julie PERISSE julie@zecible.fr 05 61 91 30 40 BP 4 31370 RIEUMES www.zecible.fr VOTRE CONSEILLER ZECIBLE

Plus en détail

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007

Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 Typologie des séjours en Bourgogne en 2007 Suivi de la Demande Touristique 2007 1 Sommaire 1. Objectif et méthode p. 3 2. Données de cadrage : les séjours en Bourgogne en 2007, Suivi de la Demande Touristique

Plus en détail

Perceptions et préférences des consommateurs pour les fromages d alpage

Perceptions et préférences des consommateurs pour les fromages d alpage Perceptions et préférences des consommateurs pour les fromages d alpage Table des matières 1. La méthode des focus groupes 2 2. Connaissance des produits d alpage 3. Les consommateurs perçoivent les fromages

Plus en détail

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS

14.832.004 PROFILS B-TO-C EXCLUSIFS SOMMAIRE 14.832.004 profils b2c exclusifs... 3 Pas de succès sans segmentation pertinente... 4 Exemples de campagne... 5 Traçabilité et reporting des campagnes email... 6 Un cas de campagne... 6 Gestion

Plus en détail

Economie, commerce et emploi

Economie, commerce et emploi 1 Economie, commerce et emploi Le tissu économique asniérois est aujourd hui en pleine mutation : les industries traditionnelles, en perte de vitesse, disparaissent depuis longtemps au profit des services.

Plus en détail

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées»

Dossier de presse. 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» Dossier de presse Nantes, le 17/07/2014 5 commerçants du Vignoble nantais sélectionnés pour la 1 ère étape du concours «Mon commerce a des idées» SOMMAIRE Communiqué de presse p. 2 Les membres du jury

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Ringier Romandie Service TV commercialise en exclusivité la fenêtre publicitaire en Suisse pour la chaîne de TV TF1. Les Conditions commerciales

Plus en détail