ACTES DE LA JOURNEE DU 25 MARS 2O10 ORGANISEE DANS LE CADRE DE L ACCOMPAGNEMENT A LA LABELLISATION DANS LE DEPARTEMENT DU CALVADOS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ACTES DE LA JOURNEE DU 25 MARS 2O10 ORGANISEE DANS LE CADRE DE L ACCOMPAGNEMENT A LA LABELLISATION DANS LE DEPARTEMENT DU CALVADOS"

Transcription

1 ACTES DE LA JOURNEE DU 25 MARS 2O10 «INTER CULTURALITE : DU VIVRE ENSEMBLE AU PROJET INTERNATIONAL» ORGANISEE DANS LE CADRE DE L ACCOMPAGNEMENT A LA LABELLISATION DANS LE DEPARTEMENT DU CALVADOS SOMMAIRE. Introduction : les objectifs de la journée. Les enjeux de l inter culturalité Déroulement de la journée Les concepts Fiche technique : «cartes de vie» Fiche technique : «photo langage» Fiche technique : «montée de la violence» Fiche technique : «iceberg» canevas de l exercice et exercice réalisé Quel sens mettons nous derrière les mots : définitions Ma devise inter culturelle : écusson Remerciements et perspectives ANNEXES. - liste des sites ressources

2 Les enjeux Le comité technique chargé de l accompagnement au dispositif de labellisation a choisi de démarrer l année 2010 par une journée thématique centrée sur un enjeu central : celui de l ouverture aux autres et à une meilleure compréhension du vivre vraiment ensemble Pourquoi cet enjeu nous est apparu comme si important? Nous considérons les accueils de loisirs éducatifs comme de vrais espaces de socialisation, et les animateurs comme de vrais éducateurs ayant le pouvoir d aider les enfants et les jeunes à s ouvrir au monde, à la rencontre des autres, originaires de tous milieux sociaux ou culturels, en surmontant préjugés et représentations. Cette étape d ouverture et de prise de conscience des préjugés et représentations est indispensable à la mise en place des projets de jeunes visant l inter culturalité voir l international C est pourquoi vous constaterez que nous avons choisi d en faire la ligne directrice de cette journée. Les modalités - des mises en situation concrètes par l intermédiaire de jeux visant l ouverture, et le décryptage de ceux-ci en passant obligatoirement par le lien aux pratiques professionnelles / réflexion commune : quelle utilisation avec des jeunes? - la découverte de nombreux sites ressources et l apport de concepts théoriques brefs mais indispensables Les objectifs - aborder les questions des représentations et du vivre ensemble ; - découvrir et réfléchir à des outils permettant d aller vers des projets interculturels dont internationaux ; - vivre des jeux, des situations facilitant l ouverture culturelle

3 Le déroulement de la journée Chacun prépare son blason «ma devise inter culturelle» Accueil, présentation rapide du site, politique jeunesse Falaise Présentation de la journée Salutations du bout du monde : papiers à distribuer / rôles de chacun La pastille blanche (exclusion, isolement ) : puis décryptage Dominos (j aime points communs, implication) : jeu de transition Jeu, photo langage (représentations «prendre la photo qui dépasse votre seuil de tolérance») groupes de 15 maxi Activité «cartes de vie»? (tableau + - neutre) Je me positionne (d accord, pas d accord positionnement dans l espace) Stands ressources : Information dispositifs internationaux : initiatives et mobilité? ainsi que visionnage sites Internet, courts métrages : Dispositifs «initiatives jeunes» / engagements Mobilité internationale / Jeunesse en action Scénarios à visionner / discuter DVD en boucles ( échanges de jeunes, discriminations ) «auberge espagnole» dans le local ados Petites situations très courtes 1 ou 2 groupes / plum pudding, cercles Apports de données «théoriques» grand groupe (power point) Ateliers : par thématiques à partir des diapos, montée de la violence et gestion des conflits / qu est ce que la culture : Situations problématiques constatées, analyse et pistes identifier les enjeux en faisant le lien aux critères du label : comment les problématiques mériteraient d être prises en compte dans les PE? Aborder des pistes concrètes Bilan et perspectives : Fiche bilan, paper avec vos souhaits en terme de perspectives de formation ou autre (nominatif) et proposition d écriture d une «lettre pour soi» à renvoyer en septembre : vous et votre structure, les changements.

4 Les concepts Les concepts présentés ici sont issus d un travail sur l apprentissage inter culturel, effectué par Stéphanie Lecesne, Institut International des Droits de l Homme et de la Paix : «Présentation du concept, Évolution & Mise en application dans le champ socio-éducatif». Apprentissage : il englobe trois niveaux, L apprentissage cognitif L apprentissage émotionnel L apprentissage comportemental Inter culturel : Mot nouveau, «à la mode» Origine du mot dans le champ commercial vers à la fin des années 60 (théorie d Hofstede) A partir de 1975, mot repris dans le champ de l éducation L interculturel balaie plusieurs champs: économique, ressource humaine, historique, artistique, scientifique, éthique, médiatique, linguistique, politique et religieux L interculturel n est pas un moyen au service d une fin, c est un PROCESSUS Expression anglaise: «Walk in my shoes», qui signifie littéralement «marche dans mes chaussures»: Développer suffisamment d empathie afin de se mettre à la place de l autre. L apprentissage interculturel, c est S imaginer de l extérieur ; Comprendre le monde dans lequel on vit ; Se familiariser avec les autres réalités ; Appréhender la différence de manière positive ; Encourager les attitudes, les valeurs et les comportements positifs. Les compétences à développer : Curiosité et ouverture d esprit Connaissance de soi-même Empathie Gestion des différences linguistiques Confiance dans un environnement non familier Gestion des risques et de l incertitude Concentration sur le processus, plus que sur la finalité «Découvrir les autres, c est s ouvrir à une relation et non se heurter à une barrière» Claude Lévi-Strauss

5 FICHE TECHNIQUE CARTES DE VIE OBJECTIFS GENERAUX - aider les participants à connaître un éventail d expériences dans diverses sociétés. - considérer le monde qui les entoure d un point de vue différent du leur. - utiliser leur imagination au maximum. Cela demande également de la part des participants de se laisser aller à de nombreuses idées préconçues sur différents groupes de personnes. OBJECTIFS SPECIFIQUES Intégrer un enfant porteur d un handicap dans un groupe Débloquer des situations d exclusion, de discrimination Travailler la cohésion du groupe, la connaissance mutuelle Accepter, comprendre les différences (anticiper/prévention) Ouverture, prise de conscience METHODE Préparation : préparer des cartes de vie pour chaque participant puisse en avoir une (la nature des cartes de vie peut être modifiée en fonction des participants : enfants / jeunes) Poser les cartes face cachées et laisser les participants, chacun leur tour en choisir une au hasard. Si quelqu un tire une carte qui le décrit, il devra la replacer sur la table et en choisir une autre. Personne ne doit expliquer pourquoi il a replacé la carte sur la table. Demandez aux participants de penser en quoi les choses peuvent être différentes avec cette nouvelle identité pendant la pause. Dites leur de ne pas révéler délibérément leur identité et de décider jusqu à quel point ils veulent aller dans l interprétation. Par exemple, la personne ayant tiré la carte «personne en fauteuil roulant» pourra décider qu elle ne pourra pas utiliser les escaliers durant l exercice. Selon le nombre de participants, formez des groupes de 2, 3 ou plus. Soyez attentif à former des groupes les plus différents possible. Demandez-leur de répondre par groupe aux questions et de notez les réponses sur une grande feuille. A la fin du temps de réflexion par groupe, rassembler les participants et demander leur de révéler leur identité. Mener un temps de discussion avec le groupe avec les questions suivantes (cf feuille jointe) DECRYPTAGE Pistes : mettre en place deux groupes, dont l un v débattre sur leur vision des différentes cartes de vie Faire l exercice avec des jeunes qui se connaissent déjà, et chacun se met à la place de l autre (vision, regard porté sur l autre) Le groupe doit être hétérogène Document pour avoir label des situations, intégré site des internet réactions différentes Travailler sur la notion de respect, dans le cadre de l élaboration des règles de vie

6 FICHE TECHNIQUE PHOTO LANGAGE OBJECTIFS S exprimer, débattre sur les enjeux de société ; permettre l implication de tous PARTICIPANTS Adolescents ou jeunes adultes, choix des images en fonction de l âge des jeunes certaines images peuvent ne rien pouvoir leur dire Plutôt petit groupe de jeunes que l on connaît Si les jeunes ne se connaissent pas, le jeu peut être utilisé pour bâtir des fondements du groupe, il faudra peut être deux animateurs dont l un sera «Monsieur Loyal» et l autre «animateur» Prévenir le groupe de sa nécessaire implication. METHODE Photographies observées pendant plusieurs minutes, puis choix de la photo qui nous choque le plus (dépasse le seuil de tolérance) ou qui nous paraît la plus lisse. Chacun présente ses choix et le débat est entamé : sur les représentations des uns et des autres là où tous sont d accord ou certains ont vu d autres choses, en fonction de leurs histoires, de leur expérience personnelle, familiale DECRYPTAGE Constat : les participants font partie d un même groupe social, en apparence / mais il faut se méfier des généralisation et du langage «politiquement correct» : en effet, les acteurs éducatifs ont-ils tous les mêmes valeurs? Ce jeu, s il permet de s exprimer sur ses valeurs, permet d échanger et de débattre ; il permet aussi de «mettre du sens» derrière ces valeurs. Questions que l animateur doit se poser en préalable : Qu est ce que la liberté d expression individuelle? Où sont les limites de la tolérance? Faut il accompagner (supprimer?) les images violentes en fonction de notre connaissance du groupe de jeunes? L animateur doit à la fois nourrir le débat et protéger les jeunes. Piste : le débat peut aboutir à une création artistique : expo photos chants textes chorégraphie

7 FICHE TECHNIQUE MONTEE DE LA VIOLENCE Cf document pyramide des mécanismes de la violence en annexe

8 FICHE TECHNIQUE ICEBERG DEFINITION Kohls a comparé la culture à un iceberg : «la culture est une notion qui englobe de nombreux aspects auxquels nous ne pensons pas immédiatement». Or, la culture structure le comportement humain. De manière simplifiée, on pourrait dire que la culture est la «manière de faire» d un groupe particulier d individus. OBJECTIFS Pour comprendre l autre, il faut tenter de comprendre sa vision du monde sans juger (exercice de décentration). Identifier les éléments culturels les plus faciles à percevoir immédiatement, et ceux qui sont plus difficiles à percevoir tout en constituant le fondement de nos personnalités. METHODE Demandez aux participants d imaginer qu ils ont du quitter cette journée tôt ce matin avant d avoir eu la chance d entendre les animateurs. Ils les ont seulement vu. Plus tard dans la journée, quelqu un le demande comment se passe cette journée et ils disent qu ils ont seulement eut le temps de voir les animateurs et furent obligés de partir. Demandez leur d imaginez cette personne leur demandant «A quoi ressemble les animateurs?». Relevez les réponses des participants. Les participants vont normalement utiliser le sexe, l âge, la tenue vestimentaire et d autres descriptions physiques. Parfois ils aborderont la «race». Expliquez le concept de l iceberg, seul 15% de sa masse est visible en surface, comme analogie avec la compréhension que nous avons de l identité d un individu quand nous restons «à la surface» ou aux caractéristiques visibles comme le sexe, l âge ou la «race». Montrez la première partie des descripteurs de l Iceberg de la diversité (tout ce qui est au dessus de l eau). Expliquez que ces catégories de descripteurs sont des attributs visibles quand on rencontre une personne. Montrez la seconde partie sur l eau (statut matrimonial, religion/spiritualité). Expliquez qu ils suggèrent une caractéristique selon la perception des symboles (Alliance, étoile de David, croix, ) Montrez la partie suivante, sous l eau. Expliquez que ces descripteurs sont ceux que l on utilise pour se décrire soi même. La bonne volonté que l on met à vouloir dévoiler ou discuter de ces descripteurs dépend de l environnement dans lequel on se trouve : confiance entre les personnes, environnement privé, ) Expliquez que pour atteindre une véritable compréhension, nous devons aller nous même au-delà de ce niveau de descripteurs pour explorer les descripteurs et les qualités qui font notre propre identité. Ces descripteurs qui sont encore plus profondément sous l eau sont ceux qu on ne dévoile ou qu on explore qu avec les personnes avec lesquelles on veut créer une relation de confiance.

9 L'iceberg, un concept de culture Source : AFS Orientation Handbook, New York : AFS Intercultural Programmes Inc. Vol 4 page 14, 1984 Introduction avec le jeu «qui suis-je» Perception immédiate Sexe, tenue vestimentaire, posture, look, trait de caractère, couleur de peau, Age (génération), taille, morphologie, humeur, façon de parler habitudes, vie sociale, origine, vie de famille (statut), pratiques culturelles (loisirs) Orientation politique, vie de famille (intimité), histoire de famille, pratiques culturelles (comportement social), religion, vision des rôles féminins/masculins, problèmes personnels, degré d ouverture culturel, éducation, comportement de groupe, comportement en groupe, vision du monde, sentiments profonds, Echappe à la perception immédiate

10 Perception immédiate arts, littérature, théâtre, musique classique, musique populaire, danses folkloriques, jeux, art culinaire, tenue vestimentaire notion de modestie, conception de la beauté, idéaux relatifs à l'éducation des enfants, règles de bienséance, cosmologie, rapports avec les animaux, modes de relations supérieurs/subalternes, définition du péché, séduction, notion de ce qui est juste, incitations au travail, notion de leadership, rythme de travail, prise de décision en groupe, conception de la propreté, attitudes par rapports aux personnes à charge, théorie de la maladie, résolution des conflits, conception de la mobilité, façon de regarder, rôle par rapport à la position selon l'âge, le sexe, l'activité professionnelle, la parenté, etc. définition de la démence, amitié, perception de soi, modes de perception visuelle, langage corporel, expression du visage, notions de la logique et de la validité, gestion des émotions, modes conversationnels dans divers contextes sociaux, conception du passé et de l'avenir, organisation du temps, préférence pour la compétition ou la coopération, degré d'interaction sociale, notions d'adolescence, arrangement de l'espace physique, etc. Echappe à la perception immédiate Situations problématiques rencontrées sur vos structures? Jugements de valeurs Droit de choisir Analyse et pistes - Eveil à la compréhension des autres - Partir des situations rencontrées pour approfondir (prétexte à échange) - Ouvrir sur l inter culturalité du territoire, (objectif d acceptation de l autre), avec un support (échanges, pratiques, manifestation ) - Faire prendre conscience des diversités culturelles (vigilance quand aux certitudes, ce qui est prédéterminé par rapport à ses possibilités de se construire )

11 L'iceberg, un concept de culture Source : AFS Orientation Handbook, New York : AFS Intercultural Programmes Inc. Vol 4 page 14, 1984 Introduction avec le jeu «qui suis-je» Perception immédiate Echappe à la perception immédiate

12 Perception immédiate arts, littérature, théâtre, musique classique, musique populaire, danses folkloriques, jeux, art culinaire, tenue vestimentaire notion de modestie, conception de la beauté, idéaux relatifs à l'éducation des enfants, règles de bienséance, cosmologie, rapports avec les animaux, modes de relations supérieurs/subalternes, définition du péché, séduction, notion de ce qui est juste, incitations au travail, notion de leadership, rythme de travail, prise de décision en groupe, conception de la propreté, attitudes par rapports aux personnes à charge, théorie de la maladie, résolution des conflits, conception de la mobilité, façon de regarder, rôle par rapport à la position selon l'âge, le sexe, l'activité professionnelle, la parenté, etc. définition de la démence, amitié, perception de soi, modes de perception visuelle, langage corporel, expression du visage, notions de la logique et de la validité, gestion des émotions, modes conversationnels dans divers contextes sociaux, conception du passé et de l'avenir, organisation du temps, préférence pour la compétition ou la coopération, degré d'interaction sociale, notions d'adolescence, arrangement de l'espace physique, etc. Echappe à la perception immédiate Situations problématiques rencontrées sur vos structures? Analyse et pistes Les enjeux qui font le lien aux critères du label / problématiques qui font le lien au Projet Educatif

13 Quel sens mettons-nous derrière des mots utilisés fréquemment? Agisme : Discrimination ou ségrégation à l encontre des personnes du fait de son âge. Stéréotypes : Formule banale, opinion dépourvue d originalité. Tolérance : Respect de la liberté d autrui, de ses manières de penser, d agir, de ses opinions politiques. Racisme : Idéologie fondé sur la croyance qu il existe une hiérarchie entre les groupes humains, les races. Attitude d hostilité systématique à l égard d une catégorie de personnes. Homophobie : Rejet de l homosexualité, hostilité systématique à l égard des homosexuels. Islamophobie : hostilité systématique à l égard des musulmans. Discrimination : Action d isoler ou de traiter différemment certaines personnes par rapport aux autres. Antisémitisme : Attitude d hostilité systématique à l égard des juifs. Respect : Sentiment qui porte à traiter quelqu un ou quelque chose avec de grands égards, à ne pas porter atteinte à quelque chose. Xénophobie : Hostilité systématique à l égard des étrangers, de ce qui vient de l étrange. Préjugés : Opinions préconçue, parti pris.

14 Liste (non exhaustive) des outils et méthodes interculturels Nom du document Provenanc Public Support Site Internet e Toleranz bilder Allemagne Jeunes/Adultes Visuel (images) T kit Interculturel COE Jeunes/Adultes Ecrit Repères /Compass COE Jeunes/Adultes Ecrit «Race Supérieure» Jane Etats Unis Jeunes/Adultes Vidéo ELLIOTT Kit pédagogique COE Jeunes/Adultes Ecrit «tous différents, tous égaux» Domino COE Jeunes/Adultes Ecrit «tous différents, tous égaux» Education for peace among Israël Jeunes/Adultes Ecrit equals view.asp?id=1908 Diversité religieuse et COE Adultes Ecrit éducation interculturelle : PAGEID=36&lang=FR&produit_aliasid=2191 manuel à l usage des écoles Repères juniors COE Enfants Ecrit Betzavta (Together) Israël Jeunes/Adultes Ecrit p=show_detail&id=1361 Compagnon COE Jeunes/Adultes Ecrit Manuel d éducation à la Belgique Jeunes/Adultes Ecrit diversité religieuse EPTO European Peer Traning Organisation Belgique Jeunes/Adultes Ecrit

15

16 Remerciements et Perspectives Le Comité Technique tient à remercier l équipe Jeunesse de la ville de Falaise pour nous avoir accueilli et avoir mis à disposition toutes les conditions matérielles et de bonne humeur nécessaires à la réussite de cette journée. Nous nous sommes également largement appuyés sur le Manuel de lutte contre les discriminations, élaboré par la Ligue de l Enseignement en Les besoins exprimés en terme de formation sont les suivants : - plus d informations sur les dispositifs européens jeunesse ; - plus d information sur les réglementations d un pays à l autre ; - des éléments d aide à la recherche de partenaires ; - de la formation en langue anglaise ou déblocage linguistique ; - des outils sous forme de jeux ; - comment monter un projet éducatif inter culturel ; - un accompagnement sur les projets inter culturels ; - un soutien pour la mise en place d un comité local d aide aux jeunes. Les participants à la journée ont pour la plupart le souhait et le projet de concevoir et organiser des actions coopératives dans leur structure pour certains, des projets internationaux pour d autres, tous ont la possibilité de faire évoluer le projet éducatif de leur structure. Nos propositions sont les suivantes : Retour d un livret «Actes de la journée». Organisation d une soirée d information sur la mobilité inter nationale, ouverte à tous et mise en place par la DRJSCS. Préparation d un module dans le cadre du dispositif de labellisation «Inter culturalité» dès le mois de mai 2010 : les participants à la journée intéressés, peuvent s associer à la préparation de ce module (nous contacter).

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

Management Interculturel

Management Interculturel Management Interculturel La mondialisation et l ouverture des marchés ont permis l interconnexion des mondes. Ces phénomènes ont en même temps accéléré la mutation des modes de pensée et de consommation.

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5

Tapori France ATD Quart Monde 2014 1/5 1/5 Les enfants, acteurs essentiels du combat contre les idées reçues. Prendre en compte leur parole et les actes concrets qu ils posent. Réfléchir et débattre ensemble PROPOSER UN DEBAT PHILO Il s'agit

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION EN MEDIATION - CCAI PAGE 1 SUR 13 JOUR 1. Matinée. Introduction : de la formation en médiation organisée par la CCAI

PROGRAMME DE LA FORMATION EN MEDIATION - CCAI PAGE 1 SUR 13 JOUR 1. Matinée. Introduction : de la formation en médiation organisée par la CCAI PAGE 1 SUR 13 JOUR 1 Introduction : de la formation en médiation organisée par la Présentations Syllabus et méthodes didactiques Différents Modes de Résolution de Conflits Tribunal Arbitrage Conciliation

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION

CATALOGUE DE FORMATION CATALOGUE DE FORMATION 2014 Formations en image professionnelle, en efficacité relationnelle, en développement personnel 1 SOMMAIRE Image professionnelle Page 3 Valoriser son image et sa communication

Plus en détail

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus.

La création artistique : outil de construction et de développement personnel des individus. Association Loi 1901 Siret n 399 056 050 00046 APE n 900 1Z 13 rue Etienne Marcel 93500 PANTIN Tél : 01 49 42 10 52 Mail : association.latribu@free.fr Site : www.latribudepantin.com TEAM BUILDING Dynamisation

Plus en détail

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1

Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Thème 1 Handicap en général - Fiche 1 Enfants de 9 à 12 ans Elèves de l enseignement secondaire inférieur 1 - Aborder le thème de la différence - Quelle place a la personne handicapée dans la société -

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers

3 principes fondamentaux pour un management efficace : 5 formations indispensables pour les managers 3 principes fondamentaux pour un management efficace : A chaque objectif opérationnel un objectif managérial La motivation des collaborateurs : préoccupation centrale La relation Manager / collaborateur

Plus en détail

Programmes inter-entreprises

Programmes inter-entreprises Brochure interactive Programmes inter-entreprises France, 2014-2015 Pour plus d informations sur les lieux, dates et prix de nos training, veuillez consulter www.krauthammer.fr (rubrique Programmes inter-entreprises

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Pour bien travailler ensemble

Pour bien travailler ensemble Programme d éducation à la citoyenneté pour l enseignement primaire Pour bien travailler ensemble Nous sommes heureux d accueillir vos classes dans le cadre de notre programme "La haine, je dis NON!".

Plus en détail

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage

Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Stratégies pour développer et appuyer les échanges axés sur l apprentissage Nicole de Korte et Armand Gagné Direction des politiques et des normes en matière d enseignement Objectifs de la séance d aujourd

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

Coaching RelationCare

Coaching RelationCare Coaching RelationCare Les fondamentaux Notre formation associe les approches les plus récentes en matière de coaching individuel et d équipe, de systémique, de connaissances dans les neurosciences, de

Plus en détail

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu

NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE. POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES. Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu NOUVELLE APPROCHE PEDAGOGIQUE ET LUDIQUE POUR ENFANTS (6-11 ans) EN DIFFICULTES (Troubles du comportement, handicaps, échecs scolaires ) Auteures du programme, Sandrine Lefebvre et Catherine Mathieu 1

Plus en détail

LES BASES DU MANAGEMENT

LES BASES DU MANAGEMENT LES BASES DU MANAGEMENT Formation Managers Présentation : Le management est art difficile qui s apprend : il s agit toujours d une médiation, d une priorisation, et il est par nature en perpétuel recommencement

Plus en détail

Bordeaux, le 26 Avril 2012. Bonjour,

Bordeaux, le 26 Avril 2012. Bonjour, Bordeaux, le 26 Avril 2012 Bonjour, Dans le cadre de la formation à la Process Communication à des professionnels des ressources humaines et l accompagnement, j ai distingué deux objectifs différents :

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg PROJET : ATELIERS «LECTURE PARENT-ENFANT» Les ateliers «Lecture parent-enfant» sont des ateliers de formation et de prévention. Les parents y acquièrent

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

LES DORIDES 1 rue Eugène VARLIN 44000 Nantes arrêt GARE MARITIME

LES DORIDES 1 rue Eugène VARLIN 44000 Nantes arrêt GARE MARITIME Apprendre à mieux travailler avec la diversité des personnalités pour de meilleures compétences dans les relations professionnelles, plus efficaces et collaboratives. Contexte : D un côté, nous sommes

Plus en détail

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg)

Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Programme de la séance : Introduction à la théorie de l iceberg (le modèle culturel de l iceberg) Acquis d apprentissage Interpersonnels : 1. Meilleure connaissance et empathie culturelle lors des échanges

Plus en détail

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées

Les personnes âgées et les personnes en fin de vie. L animation Conduire des ateliers spécifiques en lien avec les besoins des personnes âgées CFPC Formation Professionnelle Sommaire Les personnes âgées et les personnes en fin de vie 9 heures Repérer, pour mieux y répondre, les phases de la fin de vie. Comment prendre soin des personnes âgées

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

Comment utiliser la vidéo en classe

Comment utiliser la vidéo en classe Comment utiliser la vidéo en classe Aujourd hui, les étudiants sont toujours «branchés» au web et aux médias sociaux, et c est afin de susciter leur intérêt que les enseignants ont recours à la technologie

Plus en détail

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit?

Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? Chacun peut-il penser ce qu il veut? - Chacun : concerne l individu, pas la collectivité - Peut-il : a) a-t-il la capacité? b) a-t-il le droit? - Penser : a) avoir des idées, des opinions b) raisonner,

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace!

5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! 5 formations indispensables pour une relation managériale efficace! Edition 2010 Des formations -s & -s Nouveauté rentrée 2010 : Réduction de l offre : Le socle + 4 déclinaisons spécifiques www.management-progression.fr

Plus en détail

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique

La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique La communication en 1 ère STG : des connaissances de base pour la mercatique en Tle mercatique INFORMATION ET COMMUNICATION THEMES A. LE COMPORTEMENT DES INDIVIDUS Introduction : interaction individu/groupe

Plus en détail

SINGA LANGUES et culture

SINGA LANGUES et culture SINGA LANGUES et culture SINGA souhaite valoriser la dimension vivante de la langue française et éveiller la curiosité des apprenants. La plupart des personnes réfugiées a besoin d apprendre le français

Plus en détail

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP

CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION POUR LES ORGANISMES ÉDUCATION POPULAIRE CREP 1 CATALOGUE DES ACTIVITÉS DE FORMATION pour les organismes ÉDUCATION POPULAIRE Le catalogue des activités de formation

Plus en détail

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche

Profils. COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE. ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION ÉBAUCHE ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche ébauche C Profils COMPÉTENCE de COMMUNICATION APERÇU La compétence de communication englobe l ensemble des aptitudes

Plus en détail

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv

Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Partenaire de votre projet local Projet éducatif des CLSH et des accueils périscolaires des services de l Ufcv Ufcv 10 Quai de la Charente 75019 PARIS Téléphone : 01 44 72 14 14 L UFCV s enracine dans

Plus en détail

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF.

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF. Séances objectifs Déroulement Autres propositions Séances en amont (sans connaître Kor Onclin et sans savoir que ses tableaux seraient bientôt dans la classe) Séance 1 Langage & sensibilisation Histoire

Plus en détail

Préparez votre débat

Préparez votre débat Préparez votre débat L enjeu éducatif d un débat sur des questions portant sur le changement climatique est principalement de permettre : - d éveiller l intérêt des élèves sur le sujet en laissant la pensée,

Plus en détail

Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs. I. Appréhender le groupe social. A. Identifier la nation de rapport social. 1. Les groupes sociaux

Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs. I. Appréhender le groupe social. A. Identifier la nation de rapport social. 1. Les groupes sociaux I. Appréhender le groupe social Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs A. Identifier la nation de rapport social 1. Les groupes sociaux Le groupe se définit par la réunion de plusieurs personnes

Plus en détail

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL

DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL DÉPASSER SES CRAINTES ET RETROUVER SA CONFIANCE EN SOI POUR APPRIVOISER LE MARCHÉ DU TRAVAIL Jane Prudhomme, étudiante à la maîtrise en carriérologie (UQÀM) OBJECTIFS Objectif général : Travailler le sentiment

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY

LIVRET DE STAGE. (Séquence d observation en milieu professionnel) Du 18 novembre au 22 novembre 2013 COLLÈGE NICOLAS COPERNIC MONTMAGNY COLLÈGE NICOLAS COPERNIC Collège Nicolas Copernic 8, ruelle Marianne 95360 Montmagny : 01 39 83 46 17 : 01 39 8424 30 Site : www.clg-copernicmontmagny.ac-versailles.fr/ MONTMAGNY LIVRET DE STAGE Ce livret

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Information Formation de Formateurs FEI / DAIC

Information Formation de Formateurs FEI / DAIC Information Formation de Formateurs FEI / DAIC En complément de sa programmation annuelle, le Centre Ressources Illettrisme tient à informer l ensemble des acteurs régionaux de la mise en place d un dispositif

Plus en détail

Tous pour un... un pour tous!

Tous pour un... un pour tous! Tous pour un... un pour tous! Activités de développement de la solidarité Élèves du primaire GUIDE D ANIMATION À L INTENTION DES ENSEIGNANTS proposé par 5935, St-Georges, bureau 310 Lévis (Québec) G6V

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

www.provincedeliege.be/pse Photo langage

www.provincedeliege.be/pse Photo langage www.provincedeliege.be/pse 1 Photo langage Le photo langage Durée : Une heure pour le groupe classe ou 20 minutes par Technique : Expression orale sur base de supports visuels. atelier. Matériel : 30 photographies.

Plus en détail

www.caringbe.com Retrouvez nos programmes et dates de formation sur CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Habilitation FODEFCA 120028.

www.caringbe.com Retrouvez nos programmes et dates de formation sur CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Habilitation FODEFCA 120028. Habilitation FODEFCA 120028. CATALOGUE INTERENTREPRISE 2015 Adresse : Q. Jéricho, Rue Label Bénin Téléphone 1 : +229 97 56 93 34 Téléphone 2 : +229 95 49 00 72 Email : info@caringbe.com Retrouvez nos programmes

Plus en détail

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours

Non déterminante ORGANISATION. Cliquer ici pour visualiser le planning détaillé cours par cours Niveau : Section : CONTEXTE DE L UNITÉ DE FORMATION 428 98 30 08 U36 D1 (DOMAINE 903) Enseignement supérieur pédagogique de type court Bachelier en éducation spécialisée en accompagnement psycho-éducatif

Plus en détail

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle

Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Le Clown de Théâtre : Une formation pour améliorer sa communication relationnelle et conflictuelle Formation de développement personnel Nos formateurs Composé de professionnels artistiques, d enseignants

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Langue, culture et société

Langue, culture et société UNIVERSITÉ DE FRANCHE-COMTÉ Formation d été de professeurs et de formateurs de FLE Langue, culture et société Actualiser votre compétence en communication et votre connaissance de la culture et de la société

Plus en détail

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance

Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance Ce Sondage sur la volonté d améliorer la gouvernance a été adapté, avec la permission de Quantum Transformation Technologies, de son Governance & Managerial

Plus en détail

Soirée d information pour l éducation internationale Le 13 janvier 2010

Soirée d information pour l éducation internationale Le 13 janvier 2010 Soirée d information pour l éducation internationale Le 13 janvier 2010 «Volet langues» École d éducation internationale Immeuble Sacré-Cœur 775, Du Sacré-Cœur ouest Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 1V2 Tél.

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec //

Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // Programmes de robotique FIRST // Repères pédagogiques au Québec // FIRST au Québec Favoriser l Inspiration et la Reconnaissance des Sciences et de la Technologie auprès des jeunes du Québec, en les engageant

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires

Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires Programme de la séance : Introduction des termes interculturels élémentaires Acquis d apprentissages (liste + description) - acquis d apprentissages multiples Théorie 1, 2 Niveau (I, II, III) 1 Préparation

Plus en détail

Stratégie de gestion du stress :

Stratégie de gestion du stress : Le stress est une fonction normale de l être humain qui fait face à un danger. C est une réaction d alerte contre une menace psychologique. Une perturbation des habitudes, de l équilibre force l individu

Plus en détail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail

Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Questions à se poser pour concevoir, tenir et évaluer une activité de formation en milieu de travail Présentation en soutien au webinaire réalisé dans le cadre de la Semaine québécoise des adultes en formation

Plus en détail

Choisir ensemble Notre projet collectif

Choisir ensemble Notre projet collectif 5 module Choisir ensemble Notre projet collectif p. 01 Pendant les pauses, on ne parle plus de tout et de rien, on parle de notre projet! C est bien de faire un projet ensemble, pour voir les capacités

Plus en détail

Programme de formation 2013-2014 FDFP DEVELOPPEMENT PERSONNEL MANAGEMENT PRISE DE PAROLE EN PUBLIC RELATIONS MEDIAS ATELIERS CONFERENCES

Programme de formation 2013-2014 FDFP DEVELOPPEMENT PERSONNEL MANAGEMENT PRISE DE PAROLE EN PUBLIC RELATIONS MEDIAS ATELIERS CONFERENCES ////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////// Programme de formation 2013-2014 DEVELOPPEMENT PERSONNEL MANAGEMENT PRISE DE PAROLE

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

L école de la facilitation - Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules

L école de la facilitation - Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules L école de la facilitation Bordeaux Formation certifiante de «Facilitateur du travail d équipe» Programme détaillé des modules La facilitation vise à : Valoriser les potentiels de chacun, développer la

Plus en détail

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE

L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE L ABC DE L ENTREPRENEURIAT JEUNESSE OFFRE DE SERVICE 2012-2013 EN MILIEU SCOLAIRE PRIMAIRE OFFRE DE SERVICE - ENTREPRENEURIAT JEUNESSE EN MILIEU SCOLAIRE 1 OFFRE DE SERVICE 2012-2013 Écoles primaires Le

Plus en détail

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes

Français, 9 e année (FRA1D) Introduction aux affaires, 9 e et 10 e année (BBI10/BBI20) 2 périodes de 70 minutes Niveau 9 Dans la présente leçon, les élèves seront amenés à mieux comprendre les rôles des institutions financières au moyen de l analyse de publicités bancaires. Après avoir effectué une recherche sur

Plus en détail

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres

Coaching Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Identifier et valoriser ses propres potentiels et ceux des autres Thèmes du dossier Gestion Personnel Direction Succès & carrière Communication Marketing & Vente Finances IT & Office Avantages immédiats

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org

Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation. GEYSER et DialTer www.comedie.org Le dialogue territorial : une démarche de concertation basée sur les principes de la médiation Philippe Barret GEYSER et DialTer www.comedie.org Journée sur le SCOT Autunois-Morvan Autun 25 septembre 2013

Plus en détail

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures

DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures BO Santé du 20 juin 07 ANNEXE III RÉFÉRENTIEL DE FORMATION ES DF1 Accompagnement social et éducatif spécialisé 450 heures La personne de la naissance à la fin de vie : Approche pluridisciplinaire : physiologique,

Plus en détail

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR!

LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LA PÉDAGOGIE DE PROJET COMME MOTEUR D APPRENTISSAGE ET DE PLAISIR! LES MOTEURS DU PLAISIR POUR L APPRENANT Comment peut-on avoir du plaisir en apprenant? Le plaisir d apprendre doit être identique au plaisir

Plus en détail

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement

La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement La Communication NonViolente pour les acteurs de la santé et de la Relation d Aide ou d Accompagnement Formation animée par le Dr Pascale Molho, formatrice certifiée par le Centre pour la Communication

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise

Un lieu original pour votre séminaire d entreprise Un lieu original pour votre séminaire d entreprise QUI SOMMES-NOUS? 2 Mon Atelier En Ville, un concept d ateliers urbains à louer à l heure pour créer, customiser ou réparer Aujourd hui, dans les villes,

Plus en détail

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations

Formations et. http://fr.iofc.org/projets/education/formations Formations et ACCOMPAGNEMENT 2015-2016 http://fr.iofc.org/projets/education/formations Notre démarche Fondé en 2005, le programme Education à la Paix s inscrivait dans la «Décennie internationale de promotion

Plus en détail

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES

CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES ET DE LA LUTTE CONTRE LES VIOLENCES EN MILIEU SCOLAIRE CHARTE DE QUALITE DE LA MEDIATION PAR LES PAIRS POUR LES INTERVENANTS DANS LES ECOLES, COLLEGES, LYCEES Août 2013 PREAMBULE L École est un lieu d

Plus en détail

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13

Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues. DELF Prim A2. Livret de l examinateur. Production orale PMA22S008 04/06/13 Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret de l examinateur Production orale PMA22S008 04/06/13 Épreuve de production / interaction orale 25 points Cette épreuve est composée

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Programme des Activités

Programme des Activités Ecole de Coaching 1er semestre 2015 Programme des Activités Attitude Coach Devenir Coach Formations continuées Supervision Conférences Soirées Positives Sonia Piret 0486 707 496 - w w w. e c o l e d e

Plus en détail

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques

Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Ateliers du coaching Le programme des leaders authentiques Qu est-ce que les ateliers du coaching? L ambition des ateliers du coaching est de faciliter l émergence d un leadership réticulaire pour accompagner

Plus en détail

Projet de création. Document explicatif. Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches

Projet de création. Document explicatif. Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches Projet de création Document explicatif Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches Pour plus d informations : info@acsm-ca.qc.ca www.acsm-ca.qc.ca Mise en contexte En vue de la campagne

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail