Convention relative à la constitution et au fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit de Sénart

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention relative à la constitution et au fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit de Sénart"

Transcription

1 Cour d'appel de Paris Tribunal de Grande Instance de Melun 2 avenue du Général leclerc Melun Tèl: Convention relative à la constitution et au fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit de Sénart Entre: - Monsieur le Préfet de Seine et Marne, - Madame la Présidente du Tribunal de grande instance de Melun, - Monsieur le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Melun, - Monsieur le Président du San de Sénart, - Messieurs les maires des communes de Sénart - Cesson - Combs- La -Ville - Lieusaint - Moissy-Cramayel - Nandy - Réau - Savigny - Le Temple - Vert- Saint-Denis - Monsieur le Président du Conseil Général de Seine et Marne, - Monsieur le Directeur Départemental de la Protection Judiciaire de la Jeunesse - Madame la Directrice du Service Pénitentiaire d Insertion et de Probation - Monsieur le Bâtonnier de l ordre des avocats du barreau de Melun

2 Article 1 Il est constitué, par les signataires de la présente convention, une Maison de Justice et du Droit de Sénart située au : 34 place Elisée Reclus BP Savigny le Temple Article 2 : Chapitre I : Les Missions de la Maison de Justice et du Droit Cette Maison de Justice et du Droit a pour objet d assurer une présence judiciaire de proximité et concourt à la prévention de la délinquance, à l aide aux victimes et à l accès au droit. Les mesures alternatives aux poursuites pénales et les actions tendant à la résolution amiable des litiges peuvent y prendre place. Article 3: La réponse judiciaire adaptée à certaines formes de délinquance urbaine mise en œuvre dans la Maison de Justice et du Droit de Sénart fait partie intégrante de la politique pénale déterminée par le Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Melun, dans le cadre des attributions exclusives qu il tient de la loi. Elle a pour fondement la commission d une infraction et pour cadre d appréciation, L opportunité des poursuites. Elle a pour but d apaiser le trouble social causé par l infraction, d en prévenir la réitération et de faire réparer immédiatement le dommage causé à la victime. Elle a pour moyen, notamment, le rappel à la loi pour les majeurs et les mineurs, la réparation, le classement sous condition, la médiation pénale et la composition pénale.

3 Article 4: La mission d accueil, d aide et d information du justiciable vise à offrir aux habitants de Sénart en particulier aux plus démunis d entre eux, les moyens de se repérer dans les circuits administratifs et judiciaires, à faciliter leur accès au droit et à leur apporter un soutien matériel, moral et juridique immédiat lorsqu ils ont été victimes d infraction. Elle est assurée, selon la spécificité des fonctionnements de chaque intervenant, par : greffier - l équipe de la Maison de Justice et du Droit sous la responsabilité du - les permanences du barreau - les permanences de l association d aide aux victimes - les permanences de tous les organismes administratifs et associatifs concourant à l accès au droit, - les permanences de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. - les permanences du Service Pénitentiaire d Insertion et de Probation Article 5: Le rappel à la loi pour les majeurs, le classement sous condition, la médiation pénale et la composition pénale sont confiés aux délégués du Procureur de la République. Les mesures de réparation et de rappel à la loi pour les mineurs, quant à elles, sont prises en charge par un service désigné par la Direction Départementale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Article 6: Chapitre II : Le fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit La Maison de Justice et du Droit de Sénart est placée sous l autorité de la Présidente du Tribunal de grande instance de Melun et du Procureur de la République près ledit tribunal. Après avis de l assemblée générale des magistrats du siège et du parquet, les chefs de Juridiction désignent deux magistrats coordonnateurs du Siège et du Parquet, chargés: - de veiller, sans préjudice des attributions du greffier en chef, chef de greffe, à la coordination des actions conduites au sein de la Maison de Justice et du Droit sur l activité de celle-ci;

4 - d assurer l information régulière des Membres du Conseil de la Maison de Justice et du Droit sur l activité de celle-ci; - de représenter la Maison de Justice et du Droit lorsque cette représentation ne peut être assurée directement par les chefs de Juridiction. Article 7: Le greffier assure l accueil et l information du public, la préparation et le suivi des procédures alternatives aux poursuites. Il prête son concours au bon déroulement des actions tendant à la résolution des litiges. Il rend compte de l activité de la Maison de Justice et du Droit, notamment par la tenue des statistiques, aux magistrats coordinateurs dont il assure en outre le secrétariat. Sous l autorité du Conseil de la Maison de Justice et du Droit, en concertation avec le Président du San de Sénart et l ensemble des maires de la ville nouvelle de Sénart, le greffier recherche une cohérence et une articulation avec les services proposés par les communes. L objectif est de mettre en place un réseau d accès au droit sur le territoire de Sénart dont le point central est la Maison de Justice et du Droit. Sous l autorité des Chefs de juridiction, le Greffier en chef du Tribunal de grande instance de Melun, assisté du Greffier désigné ci-dessus, veille au bon fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit et en prépare le projet de budget. Article 8: L équipe de la Maison de Justice et du Droit est composée ainsi: - un greffier à temps plein : affecté par le greffier en chef du TGI en accord avec les chefs de juridiction ; - un agent de justice ou tout autre personnel affecté par letribunal de grande instance de Melun, à temps plein ; - un agent municipal de la commune de Savigny le Temple: assistant du greffier dans les tâches d accueil, de secrétariat et d animation. - un agent bénéficiaire d un emploi-tremplin financé par le Conseil Général et le Conseil Régional Ile de France. Droit. Le greffier est chargé de diriger et d animer l équipe de la Maison de Justice et du Article 9: Il est créé un Conseil de la Maison de Justice et du Droit, présidé par la Présidente du Tribunal de grande instance de Melun et du Procureur de la République près ledit tribunal, et composé des signataires de la présente convention, ou de leurs représentants, du greffier en

5 chef, chef de greffe. Les représentants des services déconcentrés de l Etat et les présidents des associations concernées par l objet de la Maison de Justice et du Droit sont associés en tant que de besoin aux travaux du Conseil de la Maison de Justice et du Droit. Le directeur départemental de la sécurité publique, le chef de service de l application des peines et le président du tribunal pour enfants y assistent également. Article 10: Le Conseil définit les orientations de l action de la Maison de Justice et du Droit et met en place une procédure d évaluation de cette action. Il autorise les interventions des associations. Le conseil, s agissant des mesures exercées sous mandat judiciaire, est tenu informé par les chefs de juridiction des orientations et des résultats généraux obtenus. Le Conseil examine les conditions financières de fonctionnement de la Maison de Justice et du Droit et établit le règlement intérieur de celle-ci. Il se réunit au moins une fois par an. Il peut entendre toute personne dont il juge l audition utile. Il élabore annuellement un rapport général d activité adressé aux Chefs de Cour, qui en assurent la transmission au Garde des sceaux, Ministre de la justice. Article 11: Les conditions financières sont les suivantes: Le Ministère de la Justice prend en charge: - les traitements des magistrats du parquet et du siège ainsi que celui du greffier, de l agent de justice ou tout autre personnel affecté par le Tribunal de grande instance de Melun et des fonctionnaires de l administration pénitentiaire et de la protection judiciaire de la jeunesse; - les frais de justice finançant la médiation et le suivi des mesures alternatives aux poursuites, les frais de téléphone et petites fournitures (papeterie), abonnement et renouvellement des codes et autres ouvrages,maintenance du photocopieur, fax, téléphone, ligne internet ainsi que de l équipement informatique du secrétariat; La commune de Savigny le Temple prend en charge:

6 - le traitement d un agent municipal; - la mise à disposition des locaux et les charges liées à ces locaux (assurance, entretien, aménagement, chauffage, fluides): Le San de Sénart concourt au financement de la Maison de Justice et du Droit au moins à hauteur de par an. Le Ministère délégué au logement et à la ville concourt au financement de la Maison de Justice et du Droit à hauteur de jusqu à échéance du contrat de ville. Article 12: La présence convention est conclue pour une durée qui ne pourra excéder deux ans à compter de sa signature. Chacune des parties signataires peut la dénoncer à tout moment avec un préavis de trois mois. Lorsqu il émane des chefs de juridiction, ce préavis est réduit à un mois. La dénonciation est adressée aux Présidents du Conseil de la Maison de Justice et du Droit ainsi qu au Garde des Sceaux, Ministre de la Justice. Lorsque la dénonciation émane du Préfet, des Chefs de Juridiction, du Président du San de Sénart, d un Maire ou du Bâtonnier, la convention est résiliée de plein droit à l expiration du délai de préavis. Fait au Tribunal de Grande Instance de Melun, Le 11 octobre 2005, en 16 exemplaires.

7 Le Préfet de Seine et Marne Jacques BARTHELEMY La Présidente du Tribunal de Grande Instance de Melun Nicole MAESTRACCI Le Procureur de la République près le Tribunal de Grande Instance de Melun Serge DINTROZ Le Président du Conseil Général de Seine et Marne Vincent EBLE

8 Le Président du San de Sénart et Maire de Moissy Cramayel Jean-Jacques FOURNIER Le Maire de Cesson Christian DIDION Le Député- Maire de Combs- La -Ville Guy GEOFFROY Le Maire de Lieusaint Michel BISSON

9 Le Maire de Nandy René RETHORE Le Maire de Réau Daniel CHENOZ Le Maire de Savigny -Le -Temple Jean-Louis MOUTON Le Maire de Vert- Saint -Denis Gérard BERNHEIM

10 Le Bâtonnier de l ordre des avocats de Melun Maître FRANCOIS La Directrice du Service Pénitentiaire d Insertion et de Probation Nicole BRETON Le Directeur Départemental de la Protection Judiciaire de la Jeunesse Christian COGEZ

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes

Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Page 1/15 Instructions destinées au greffe pour la mise en œuvre des dispositions instituant le juge délégué aux victimes Application du décret n 2007-1605 du 13 novembre 2007 Page 2/15 Table des Matières

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Décret n o 2006-501 du 3 mai 2006 relatif au fonds pour l insertion des personnes handicapées dans la fonction publique NOR

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales, et l aide aux victimes POINT D ACCÈS AU DROIT EN ÉTABLISSEMENT PÉNITENTIAIRE

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION POSTE A POURVOIR le 1 er septembre 2016 FORMATION CONTINUE Profil : administration de la justice PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature,

Plus en détail

1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014. Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur

1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014. Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur 1 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014 Réouverture du tribunal de grande instance de Saumur le 1 er septembre 2014 2 Réouverture du TGI de Saumur 1 er septembre 2014 3 Réouverture du TGI de

Plus en détail

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX

AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX AVIS DE PUBLICITE CONCESSION D'AMENAGEMENT AMENAGEMENT ET CESSION DE TERRAINS COMMUNAUX I. POUVOIR ADJUDICATEUR I.1 Identification Commune de Saint Paul BP 44 97 861 Saint Paul Cedex Contact : Pôle Aménagement

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION (PARIS) Formation continue Profil civiliste PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature, établissement public administratif doté d un budget

Plus en détail

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION

CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION CHARTE D ETHIQUE VIDEOPROTECTION Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens et lutter contre le sentiment d insécurité, la Commune de Périgueux a mis en place un système de vidéoprotection.

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

La Communauté d agglomération du Val d Orge,

La Communauté d agglomération du Val d Orge, La Communauté d agglomération du Val d Orge, considérant que l accès au droit pour tous facilite le plein exercice de la citoyenneté, a ouvert en 2006 la Maison de Justice et du Droit du Val d Orge dans

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE #J21

DOSSIER DE PRESSE #J21 DOSSIER DE PRESSE #J21 17 mai 2016 DOSSIER DE PRESSE I Projet de loi de modernisation de la justice du 21 e siècle 1. Le projet de loi pour la Justice du 21 e siècle a l ambition de rendre la justice plus

Plus en détail

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES

COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES COMMUNE DE FERNEY-VOLTAIRE CAHIER DES CHARGES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES DE PRESTATIONS DE SERVICES JURIDIQUES : CONSEIL ET REPRESENTATION EN JUSTICE Article 1 - Objet du contrat 1-1 Présentation Le

Plus en détail

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique

I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324. 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique F I C H E 4 1 AIDE AUX VICTIMES I. MESURES EN FAVEUR DES PERSONNELS 324 1 - L assistance morale et psychologique 2 - L assistance matérielle 3 - L assistance juridique II. MESURES EN FAVEUR DES VICTIMES

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Note du 15 avril 2015 de présentation des dispositions du décret n 2015-271 du 11 mars 2015 relatif à la rétribution des interventions des avocats au titre

Plus en détail

NOR: SASR0915104A. Version consolidée au 16 février 2012

NOR: SASR0915104A. Version consolidée au 16 février 2012 Le 16 février 2012 ARRETE Arrêté du 30 juin 2009 organisant l ouverture d une classe préparatoire intégrée aux concours externes de recrutement des personnels de direction des établissements mentionnés

Plus en détail

Annexe n 2 à la délibération n 3/15 CONVENTION D OBJECTIFS ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET L ASSOCIATION «COMMUNES EN ROUTE POUR LA VIE»

Annexe n 2 à la délibération n 3/15 CONVENTION D OBJECTIFS ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET L ASSOCIATION «COMMUNES EN ROUTE POUR LA VIE» Annexe n 2 à la délibération n 3/15 CONVENTION D OBJECTIFS ENTRE LE DEPARTEMENT DE SEINE-ET-MARNE ET L ASSOCIATION «COMMUNES EN ROUTE POUR LA VIE» SENSIBILISATION A LA SECURITE ROUTIERE DES COLLEGIENS

Plus en détail

CONTRAT DE MISE À DISPOSITION D UN TRAVAILLEUR HANDICAPE EA ENTREPRISE

CONTRAT DE MISE À DISPOSITION D UN TRAVAILLEUR HANDICAPE EA ENTREPRISE Exemple d une convention de mise à disposition de travailleur handicapé effectuée dans le cadre des articles D. 5213 81 et suivants du code du travail. CONTRAT DE MISE À DISPOSITION D UN TRAVAILLEUR HANDICAPE

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL PYRENEES GASCOGNE La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE DU CREDIT AGRICOLE CENTRE-EST La médiation bancaire est régie par le Code de la consommation (en particulier les articles L. 151-1 à L. 157-2) et le Code monétaire et financier

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail

DECRET. n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique NOR : [ ] DECRET n [ ] du [ ] relatif aux modalités de mise en œuvre du télétravail Publics concernés : fonctionnaires,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 18 avril 2012 d application aux conseils départementaux de l accès au droit (CDAD) du décret n 2012-91 du 26 janvier 2012 relatif aux groupements d intérêt public NOR : JUST1224140C Le garde

Plus en détail

Conseil de la formation du Centre

Conseil de la formation du Centre Conseil de la formation du Centre CONVENTION DE SUBROGATION DE PAIEMENT Entre les soussignés : D une part, Le Conseil de la Formation de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Centre représenté

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE INDUSTRIE, ÉNERGIE ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Décret n o 2012-279 du 28 février 2012 relatif à l Institut

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX

CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX CONVENTION DE PARTENARIAT CREDIT FONCIER DE FRANCE COMMUNAUTE URBAINE DE BORDEAUX Entre La Communauté urbaine de Bordeaux, dont le siège est Esplanade Charles de Gaulle, 33076 Bordeaux Cedex, représentée

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS

PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS PROTOCOLE D ACCORD ENTRE L ETAT, MINISTERE DE LA JUSTICE ET LA CAISSE DES DEPOTS ET CONSIGNATIONS 1 PREAMBULE Le Ministère de la Justice et la Caisse des Dépôts et consignations, investie de missions d

Plus en détail

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD

Article 2. relatives à l intervention du masseur-kinésithérapeute libéral dans l EHPAD CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MASSEURS- KINÉSITHÉRAPEUTES EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-130 du 8 février 2006 relatif à la convention de base constitutive de la maison départementale des

Plus en détail

Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES

Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES Approche globale de la tranquillité publique LEXIQUE DES TERMES JURIDIQUES 1 Action en justice C est la possibilité de réclamer en justice le respect ou la reconnaissance d un droit. Désigne également

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 207 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Enregistré à la Présidence du Sénat le 4 décembre 2013 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, renforçant la lutte contre le système prostitutionnel,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2016-261 du 3 mars 2016 relatif aux traitements automatisés du contrôle des personnes placées sous surveillance électronique

Plus en détail

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL

Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE PARIS Aff. 15PA03498, 3ème chambre. Acte d appel enregistré le 2 septembre 2015. REQUETE EN APPEL POUR : L Association Cercle de Réflexion et de Proposition d Action sur

Plus en détail

ENTRE : d autre part,

ENTRE : d autre part, CONVENTION CONSTITUTIVE D'UN GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA PASSATION D UNE PROCEDURE D APPEL D OFFRES OUVERT POUR LES FOURNITURES ADMINISTRATIVES ET SCOLAIRES ENTRE LA VILLE DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE,

Plus en détail

CONVENTION DE RESERVATION DE LOGEMENTS EN CONTREPARTIE DE LA GARANTIE DES EMPRUNTS PLUS Entre la Ville de SAINT GERMAIN EN LAYE, représentée par Monsieur Emmanuel LAMY, Maire de la Ville de Saint-Germain-en-Laye,

Plus en détail

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep

Règlement médical de l UFOLEP. REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Règlement médical de l UFOLEP REGLEMENT MEDICAL DE L UFOLEP Annexé au règlement intérieur de l Ufolep Adopté par le comité directeur national de l Ufolep le 11 avril 2008 1 PREAMBULE L article L. 231-5

Plus en détail

Note de synthèse du rapport JARDE Sur la médecine légale.

Note de synthèse du rapport JARDE Sur la médecine légale. Objet de la mission et contexte. Note de synthèse du rapport JARDE Sur la médecine légale. ********** Traditionnellement la médecine légale est la «médecine de la mort». Mais ses missions se sont considérablement

Plus en détail

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture,

ANNEXE. L Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture, Annexe page 1 ANNEXE PROJET D ACCORD ENTRE LE GOUVERNEMENT DU ROYAUME DU MAROC ET L ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE (UNESCO) CONCERNANT LA CREATION D UN CENTRE

Plus en détail

+ les communes membres de la Communauté d'agglomération intéressées

+ les communes membres de la Communauté d'agglomération intéressées + les communes membres de la Communauté d'agglomération intéressées CONVENTION CONSTITUTIVE D'UN GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA PASSATION D UN MARCHE DE NETTOYAGE ET ENTRETIEN DES BATIMENTS ENTRE LA COMMUNAUTE

Plus en détail

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement

Chapitre III. L assistance au Parlement et au. Gouvernement Chapitre III L assistance au Parlement et au Gouvernement La loi organique du 1 er août 2001 relative aux lois de finances (LOLF) et la loi organique du 2 août 2005 relative aux lois de financement de

Plus en détail

C O N V E N T I O N D E C E S S I O N D E S E Q U I P E M E N T S P R I M A I R E S D E P R O D U C T I O N D E N E R G I E

C O N V E N T I O N D E C E S S I O N D E S E Q U I P E M E N T S P R I M A I R E S D E P R O D U C T I O N D E N E R G I E C O N V E N T I O N D E C E S S I O N D E S E Q U I P E M E N T S P R I M A I R E S D E P R O D U C T I O N D E N E R G I E ENTRE LES SOUSSIGNÉS : La Ville de Versailles représentée par son Maire en exercice,

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE

CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE CONVENTION CONSTITUTIVE DU POINT D ACCES AU DROIT de la ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE La Ville de SAINT-GERMAIN-EN-LAYE, avec le soutien du Conseil Départemental d Accès au Droit (CDAD) des YVELINES a

Plus en détail

COUR D APPEL DE PARIS

COUR D APPEL DE PARIS (7 mai 2010) COUR D APPEL DE PARIS DOSSIER DE CANDIDATURE À L INSCRIPTION INITIALE SUR LA LISTE DES ENQUÊTEURS SOCIAUX Madame, Monsieur, Vous avez exprimé le souhait d être inscrit sur la liste des enquêteurs

Plus en détail

Ouverture de la Maison de Justice et de Droit

Ouverture de la Maison de Justice et de Droit Dossier de presse Le 7 septembre 2015 Ouverture de la Maison de Justice et de Droit Noyal- Sommaire Ouverture d une Maison de Justice et du Droit à page 3 Les intervenants page 4 Retour sur l historique

Plus en détail

Formation spécialisée pour futurs juges d instruction

Formation spécialisée pour futurs juges d instruction Formation spécialisée pour futurs juges d instruction réf.: PEN-009 Public cible magistrats du siège qui souhaitent exercer les fonctions de juge d instruction ; magistrats du parquet pour autant qu ils

Plus en détail

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012

QUATRE MOYENS D ACTION CINQUANTE MESURES PREVENIR LA DELINQUANCE AIDER LES VICTIMES 2010-2012 SECRETARIAT GENERAL DU COMITE INTERMINISTERIEL DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE QUATRE MOYENS D ACTION ET CINQUANTE MESURES POUR PREVENIR LA DELINQUANCE ET AIDER LES VICTIMES 2010-2012 1 - Développer la

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT

CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT CONVENTION ENTRE LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE LE CONSEIL NATIONAL DES BARREAUX CONCERNANT LE DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE COMMUNICATION DANS LE DEBAT JUDICIAIRE ENTRE LES TRIBUNAUX DE GRANDE

Plus en détail

Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS

Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS PREFECTURE DES YVELINES DEPARTEMENT DES YVELINES Comité des Œuvres Sociales des Personnels de la Préfecture et du Département des Yvelines C.O.S.P.P.D.Y. CONVENTION D OBJECTIFS ET DE MOYENS ENTRE : Le

Plus en détail

GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L'ACQUISITION DE VEHICULES ELECTRIQUES

GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L'ACQUISITION DE VEHICULES ELECTRIQUES U R B A N I S M E L O G E M E N T E N V I R O N N E M E N T GROUPEMENT DE COMMANDES RELATIF A L'ACQUISITION DE VEHICULES ELECTRIQUES Commande Publique NC/MB CONSEIL MUNICIPAL 25 mai 2010 Dans un objectif

Plus en détail

Déclaration à la police

Déclaration à la police Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction. C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : quels sont mes droits? Que dois-je faire pour

Plus en détail

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES

MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE. TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES MODELE DE STATUTS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE GERANT UNE ACTIVITE PATRIMONIALE TITRE Ier - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er - Création Il est créé entre : - la (les) collectivité(s)

Plus en détail

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE

N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE LETTRE RECTIFICATIVE N 3116 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 TREIZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 26 janvier 2011. LETTRE RECTIFICATIVE au projet de loi (n 2494) relatif

Plus en détail

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE

DÉTACHEMENT JUDICIAIRE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES DÉTACHEMENT JUDICIAIRE 2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE LA JUSTICE DIRECTION DES SERVICES JUDICIAIRES sous-direction des ressources humaines

Plus en détail

Avis du CNV sur les Maisons de Justice et du Droit (MJD) Adopté par l Assemblée Plénière de Clichy-sous-Bois le 20 juin 2003 ETAT DES LIEUX

Avis du CNV sur les Maisons de Justice et du Droit (MJD) Adopté par l Assemblée Plénière de Clichy-sous-Bois le 20 juin 2003 ETAT DES LIEUX Paris le 26 juin 2003 Avis du CNV sur les Maisons de Justice et du Droit (MJD) Adopté par l Assemblée Plénière de Clichy-sous-Bois le 20 juin 2003 ETAT DES LIEUX 1) HISTORIQUE ET CONTEXTE Expérimentées

Plus en détail

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée

Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002. Archives de l'education spécialisée Instruction DPACI/RES/2002/004 du 28 octobre 2002 Archives de l'education spécialisée Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les présidents des conseils généraux (Archives

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

MINISTERE DE LA JUSTICE

MINISTERE DE LA JUSTICE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E MINISTERE DE LA JUSTICE Paris, le SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Circulaire Note Service de l Accès au Droit et à la Justice et de l Aide aux Victimes BUREAU DE L AIDE JURIDICTIONNELLE

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT PROJET CONVENTION DE PARTENARIAT APPEL A PROJET POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE STRUCTURE MULTI SERVICES DEDIEE A LA MOBILITE DURABLE SUR L AGGLOMERATION BORDELAISE Entre : - La Communauté Urbaine de Bordeaux,

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE La Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l'egalité (HALDE), Autorité administrative indépendante, créée par la loi du 30 décembre 2004, dont le siège

Plus en détail

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009

NOR: INTD9600265D. Version consolidée au 25 janvier 2009 Le 13 mai 2009 DECRET Décret n 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l application des articles 10 et 10-1 de la loi n 95-73 du 21 janvier 1995 d orientation et de programmation

Plus en détail

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois

Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois Réponse de MADD Canada au projet de loi C-32 : Loi édictant la Charte canadienne des droits des victimes et modifiant certaines lois INTRODUCTION Le projet de loi visant la création d une Charte fédérale

Plus en détail

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION Sous-direction des études

PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION Sous-direction des études PROFIL DE POSTE COORDONNATEUR DE FORMATION Sous-direction des études JUGE DES ENFANTS PRESENTATION DE L ENM : L École nationale de la magistrature, établissement public administratif doté d un budget autonome

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Note du 13 janvier 2016 relative au montant des plafonds de ressources, des correctifs pour charges familiales à compter du 1 er janvier 2016 des tranches de

Plus en détail

ENTRE. Ci-après dénommée la «CAMVVM»,

ENTRE. Ci-après dénommée la «CAMVVM», Convention de participation financière relative à la prise en charge des frais d entretien des forêts régionales de Célie, de la Grange et du Boulay par la communauté d agglomération du Val Maubuée, années

Plus en détail

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5

Prestation de service Centre social animation globale et coordination. Juin 2013 1/5 LES CONDITIONS PARTICULIERES Prestation de service Centre social animation globale et coordination Juin 2013 1/5 2/5 L objet de la convention Elle encadre les modalités d intervention du centre social

Plus en détail

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 mai 2014. TEXTE DE LA COMMISSION DES LOIS CONSTITUTIONNELLES,

Plus en détail

Circulaire de la DACG n CRIM 08-05/E3 du 28 janvier 2008 relative au placement sous surveillance électronique mobile NOR : JUSD0802234C

Circulaire de la DACG n CRIM 08-05/E3 du 28 janvier 2008 relative au placement sous surveillance électronique mobile NOR : JUSD0802234C Aménagement de peine Application de peine Placement sous surveillance électronique mobile Circulaire de la DACG n CRIM 08-05/E3 du 28 janvier 2008 relative au placement sous surveillance électronique mobile

Plus en détail

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018

APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 APPEL A PROJETS Mesures d accompagnement social personnalisé (MASP) 2016-2018 La loi n 2007-308 du 5 mars 2007 portant réforme de la protection juridique des majeurs dispose que «toute personne majeure

Plus en détail

Direction des Affaires Criminelles et des Grâces. La justice pénale Présentation à l adresse des maires

Direction des Affaires Criminelles et des Grâces. La justice pénale Présentation à l adresse des maires Direction des Affaires Criminelles et des Grâces La justice pénale Présentation à l adresse des maires Direction des affaires criminelles et des grâces Bureau de la justice pénale de proximité, des politiques

Plus en détail

ENTRE : D autre part, IL EST CONVENU CE QUI SUIT

ENTRE : D autre part, IL EST CONVENU CE QUI SUIT CONVENTION CONSTITUTIVE D'UN GROUPEMENT DE COMMANDES POUR LA PASSATION D'UNE PROCEDURE DE CONSULTATION POUR LA PASSATION DE MARCHES D ASSURANCE ENTRE LA COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION CITES EN CHAMPAGNE ET

Plus en détail

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par :

Le Tribunal de Grande Instance de Digne les Bains représenté par : PROTOCOLE RELATIF A LA PROTECTION ET A L'ACCOMPAGNEMENT DES VICTIMES DE VIOLENCES CONJUGALES ET A LA PREVENTION DE LA RECIDIVE PAR LE TRAITEMENT PENAL ET SOCIAL DES MIS EN CAUSE Entre : L'État représenté

Plus en détail

Les Maisons de Justice et du Droit de la Haute-Garonne

Les Maisons de Justice et du Droit de la Haute-Garonne Les Maisons de Justice et du Droit justice de proximité informations gratuites sur vos droits accueil et écoute des victimes Maisons de Justice et du droit Maisons de Justice et du droit MAISON DE JUSTICE

Plus en détail

Construction d un bâtiment passif à Bègles par l Association Océan (en remplacement de l actuel Aquaforum)

Construction d un bâtiment passif à Bègles par l Association Océan (en remplacement de l actuel Aquaforum) Construction d un bâtiment passif à Bègles par l Association Océan (en remplacement de l actuel Aquaforum) Participation de la Communauté Urbaine de Bordeaux CONVENTION ENTRE : La Communauté Urbaine de

Plus en détail

CONVENTION FINANCIERE

CONVENTION FINANCIERE CONVENTION FINANCIERE Mairie d Artigues-près-Bordeaux Création de la maison éco citoyenne ENTRE : LA COMMUNE D ARTIGUES-PRES-BORDEAUX Représentée par son Maire, Monsieur Jean-Jacques BERGOUGNOUX, dûment

Plus en détail

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets

La directrice des Archives de France. Mesdames et Messieurs les préfets La directrice des Archives de France à Mesdames et Messieurs les préfets - à l attention de Mesdames et Messieurs les directeurs des archives départementales - à l attention de Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Table des matières I. CODE JUDICIAIRE II. PRINCIPALES CONVENTIONS INTERNATIONALES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE CIVILE

TABLE DES MATIÈRES. Table des matières I. CODE JUDICIAIRE II. PRINCIPALES CONVENTIONS INTERNATIONALES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE CIVILE Table des matières IX I. CODE JUDICIAIRE 10 OCTOBRE 1967. CODE JUDICIAIRE..................................................... 3 II. PRINCIPALES CONVENTIONS INTERNATIONALES EN MATIÈRE DE PROCÉDURE CIVILE

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS EXPOSE DES MOTIFS Le Théâtre de Bourg-en-Bresse constitue aujourd hui un équipement culturel notoire en matière de spectacle

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE. Stage obligatoire Stage non obligatoire 1

CONVENTION DE STAGE. Stage obligatoire Stage non obligatoire 1 CONVENTION DE STAGE Stage obligatoire Stage non obligatoire 1 Entre Le Conservatoire national des arts et métiers Centre Cnam Paris Service Scolarité - Case 4CEP 01 représenté par Monsieur Olivier FARON,

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE COOPERATION

CONVENTION CADRE DE COOPERATION ACADEMIE DE RENNES MARINE NATIONALE CONVENTION CADRE DE COOPERATION Entre les Soussignés : L ACADÉMIE DE RENNES Rectorat 96, rue d Antrain 35705 Rennes représentée par Monsieur Marc DEBÈNE, recteur, d

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2015-1033 du 20 août 2015 relative au règlement extrajudiciaire des litiges de consommation

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration...

RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE. Article 1. Composition du Conseil d administration... RÈGLEMENT INTÉRIEUR CONSEIL D ADMINISTRATION DE L AGENCE DE L EAU RHIN-MEUSE Article 1. Composition du Conseil d administration...2 Article 2. Présidence et vice-présidence du Conseil d administration...2

Plus en détail

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité

N/ réf : N mercure : La ministre déléguée à la cohésion sociale et à la parité Ministère de l emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la santé et des solidarités Ministre déléguée à la Cohésion sociale et à la Parité Direction générale de l action sociale Sous-direction

Plus en détail

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école

I - Le CFA support d UFA. Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école Encart : Mise en œuvre de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école UNITÉS DE FORMATION PAR APPRENTISSAGE (UFA) C. n 2006-042 du 14-3-2006 NOR : MENE0600465C RLR : 527-3b MEN - DESCO

Plus en détail

JORF n 246 du 20 octobre 1996

JORF n 246 du 20 octobre 1996 JORF n 246 du 20 octobre 1996 DECRET Décret no 96-926 du 17 octobre 1996 relatif à la vidéosurveillance pris pour l application de l article 10 de la loi no 95-73 du 21 janvier 1995 d orientation et de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. LA COUR DES COMPTES a rendu l arrêt suivant : COUR DES COMPTES PREMIERE CHAMBRE PREMIERE SECTION Arrêt n 70023 DIRECTION REGIONALE DES FINANCES PUBLIQUES DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE ET DU DEPARTEMENT DE PARIS (Ancienne direction des services fiscaux

Plus en détail

LOIS. 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L.

LOIS. 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L. LOIS LOI n o 2007-212 du 20 février 2007 portant diverses dispositions intéressant la Banque de France (1) NOR : ECOX0609632L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 25 mars 2015 de présentation de l article 28 de la loi n 2011-939 du 10 août 2011 relative à la participation des citoyens au fonctionnement de la justice pénale et le jugement des mineurs

Plus en détail

SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE

SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Responsable : Nicolas MERILLE Conseillère technique : Stéphanie BAUNEZ Secrétaire : Nadia KOSTIOUTCHIC Fax : 01.40.78.69.56 Destinataire : Délégation départementale APF

Plus en détail

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE SAINT DENIS DE LA RÉUNION SERVICE DES AFFAIRES FAMILIALES : LE BILAN APRES UN AN

TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE SAINT DENIS DE LA RÉUNION SERVICE DES AFFAIRES FAMILIALES : LE BILAN APRES UN AN TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE SAINT DENIS DE LA RÉUNION SERVICE DES AFFAIRES FAMILIALES : LE BILAN APRES UN AN En mai 2011, au vu du stock important et des délais d audiencement particulièrement préoccupants

Plus en détail

Le Tribunal Administratif

Le Tribunal Administratif Thème : Le tribunal administratif Le Tribunal Administratif I. Les textes de référence : Les dispositions concernant le tribunal administratif et les autres juridictions de l'ordre administratif figurent

Plus en détail

Copie numérisée Courrier électronique Procédure pénale Visioconférence

Copie numérisée Courrier électronique Procédure pénale Visioconférence Copie numérisée Courrier électronique Procédure pénale Visioconférence Circulaire de la DACG n CRIM 08 09/E8 du 12 mars 2008 relative à la présentation générale des dispositions du décret n 2007 1620 du

Plus en détail

Rapport sur le système de formation du pays d accueil

Rapport sur le système de formation du pays d accueil ANNEXE 7 Réseau Européen de Formation Judiciaire Programme d Échanges à l intention des Autorités Judiciaires PLAN TYPE DE RAPPORT DE STAGE (FORMATEURS) Ce document est disponible en ligne et téléchargeable

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS

CONVENTION ENTRE LES SOUSSIGNÉS CONVENTION ADHÉSION À LA PRESTATION «DOCUMENT UNIQUE» POUR L ACCOMPAGNEMENT DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS DE VENDÉE PAR LE CENTRE DE GESTION DANS L ÉLABORATION DE LEUR DOCUMENT UNIQUE D ÉVALUATION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 97 (1 er janvier 31 mars 2005) 6 Circulaires de la direction de l administration générale et de l équipement Signalisation des circulaires du 1er janvier

Plus en détail

JORF du 5 mars 2002. Texte n 3. LOI LOI n 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l autorité parentale (1) NOR: JUSX0104902L

JORF du 5 mars 2002. Texte n 3. LOI LOI n 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l autorité parentale (1) NOR: JUSX0104902L Le 28 avril 2014 JORF du 5 mars 2002 Texte n 3 LOI LOI n 2002-305 du 4 mars 2002 relative à l autorité parentale (1) NOR: JUSX0104902L L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président de la République

Plus en détail

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans CONSEIL MUNICIPAL 4 Séance du 23 mai 2013 Charte de suivi et d'évaluation de la Vidéosurveillance nocturne Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe COUNIL 1 )

Plus en détail

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise. avenant à l'accord cadre

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise. avenant à l'accord cadre L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région École - Entreprise avenant à l'accord cadre entre les Dirigeants Commerciaux de France et le Ministère de l'éducation Nationale Entre l

Plus en détail

Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM

Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM Convention du de délégation de compétence en matière de services PAM ENTRE : Accusé de réception Ministère de l intérieur 60447177 Acte Certifié exécutoire - Le SYNDICAT DES TRANSPORTS D ILE-DE-FRANCE,

Plus en détail

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE

SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 1 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE Sommaire Loi du 4 juillet 2008 sur la jeunesse (telle qu elle a été modifiée)... 3 SERVICE NATIONAL DE LA JEUNESSE 3 Loi du 4 juillet

Plus en détail