E 2662 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L' A R T I C L E 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, ÀL'ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "E 2662 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L' A R T I C L E 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, ÀL'ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT"

Transcription

1 E 2662 ASSEMBLEE NATIONALE DOUZIÈME LÉGISLATURE SENAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale le 9 août 2004 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 30 juillet 2004 Enregistré à la Présidence du Sénat le 9 août 2004 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L' A R T I C L E 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, ÀL'ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT Proposition de règlement du Conseil concernant la mise en place d'un régime d'autorisation volontaire FLEGT relatif aux importations de bois dans la Communauté européenne COM(2004)515 final

2 FICHE DE TRANSMISSION DES PROJETS D'ACTES DES COMMUNAUTES EUROPEENNES ET DE L'UNION EUROPEENNE - article 88-4 de la Constitution - INTITULE N A T U R E COM (2004) 515 final Proposition de règlement du Conseil concernant la mise en place d'un régime d'autorisation volontaire FLEGT relatif aux importations de bois dans la Communauté européenne. Sans Objet L Législatif N.L. Non Législatif Observations : Le projet de règlement institue un régime d'autorisation d'importation de bois qui, même s'il est établi sur une base volontaire, relèverait en droit interne du domaine de la loi. Date d'arrivée au Conseil d'etat 30/07/2004 Date de départ du Conseil d'etat 05/08/2004

3 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 27 juillet /04 Dossier interinstitutionnel: 2004/0173 (ACC) FORETS 27 DEVGEN 157 ENV 425 RELEX 352 JUR 346 PROPOSITION Origine: Commission En date du: 22 juillet 2004 Objet: Proposition de règlement du Conseil concernant la mise en place d'un régime d'autorisation volontaire FLEGT relatif aux importations de bois dans la Communauté européenne Les délégations trouveront ci-joint la proposition de la Commission transmise par lettre de Madame Patricia BUGNOT, Directeur, à Monsieur Javier SOLANA, Secrétaire général/haut représentant. p.j. : COM(2004) 515 final 11656/04 RD/gt 1 DG B II FR

4 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le COM(2004) 515 final 2004/0173 (ACC) Proposition de RÈGLEMENT DU CONSEIL concernant la mise en place d un régime d autorisation volontaire FLEGT relatif aux importations de bois dans la Communauté européenne (présentée par la Commission) {SEC(2004) 977} FR FR

5 EXPOSÉ DES MOTIFS 1. INTRODUCTION En mai 2003, la Commission européenne a adopté un plan d action communautaire relatif à l application des réglementations forestières, à la gouvernance et aux échanges commerciaux (FLEGT) 1. Les conclusions du Conseil concernant le plan d action ont été adoptées à la mi-octobre 2. Le plan d action propose une approche novatrice pour lutter contre l exploitation clandestine des forêts, en essayant d étayer les efforts déployés par les pays en développement pour améliorer la gouvernance par des mesures incitant à adopter de bonnes pratiques en vigueur dans le marché intérieur de l UE. Les principaux volets du plan d action s articulent autour d un appui à l amélioration de la gouvernance dans les pays producteurs de bois et d un régime d autorisation garantissant que seul le bois d origine légale puisse entrer dans l Union européenne. Le régime d autorisation applicable aux importations de bois sera mis en œuvre à titre volontaire dans le cadre d accords de partenariat conclus avec des régions et pays producteurs de bois qui acceptent de coopérer avec l Union européenne dans ce domaine. Conformément à la demande formulée dans les conclusions du Conseil, la Commission a pris les mesures suivantes en vue de respecter le délai d établissement du rapport fixé à la mi-2004: 1. élaboration d un projet de règlement concernant l instauration d un régime volontaire d autorisation FLEGT pour les importations de bois; 2. conjointement avec les États membres, ouverture d un dialogue avec les pays producteurs de bois afin de recueillir leur avis sur les accords de partenariat; 3. évaluation des options législatives susceptibles d être utilisées ultérieurement pour contribuer à la réalisation des objectifs du plan d action. La présente proposition détermine le cadre législatif nécessaire à l instauration d un régime d autorisation de ce type. Un programme permanent de consultations, auquel participent la Commission, les États membres concernés et d éventuels pays partenaires, se déroule actuellement. Le résultat de ces consultations est exposé en détail dans l annexe de la recommandation de directives de négociation présentée conjointement avec ce document. Une recommandation relative à un mandat de négociation d accords de partenariat volontaire FLEGT a été élaborée sur la base de ces premières discussions et de divers contacts politiques et sera soumise au Conseil parallèlement à la présente proposition. La Commission a lancé une étude permettant d évaluer d autres moyens législatifs susceptibles de contribuer aux objectifs du plan d action FLEGT et informera le Conseil de l avancement de ces travaux courant COM(2003) 251. Document du Conseil n 13439/03. FR 2 FR

6 2. ÉVALUATION APPROFONDIE DE L IMPACT Une évaluation approfondie a permis de mettre en lumière les retombées économiques, sociales et écologiques du régime volontaire d autorisation proposé. De manière générale, ce régime aurait des conséquences surtout en Afrique, où l offre officielle est limitée en fonction de la demande émanant de l UE. Le marché communautaire a une importance moindre en Asie et en Amérique latine. Les pays partenaires devraient voir augmenter leurs recettes. En ce qui concerne l environnement, les contraintes exercées sur les ressources forestières et les zones protégées devraient décroître. Sur le plan social, les conséquences de la proposition sont plus nuancées car la perte d emplois locaux liés à l exploitation clandestine des forêts sera compensée par l amélioration des pratiques généralement suivies par les entreprises licites. Il va sans dire que le risque de commerce illicite se reporterait sur d autres marchés, le bois d origine légale étant exporté vers l UE. Des mesures s imposent pour tenter d atténuer ce risque lors de la mise en œuvre du régime. Au sein de l UE, le régime proposé pourrait avoir des conséquences sur les prix et l offre de bois importé. Sur le plan intérieur, l impact devrait être limité. Le prix du bois pourrait augmenter du fait de la disparition de l offre obtenue par l exploitation clandestine à destination de l UE; quoi qu il en soit, les conséquences sur les marchés dépendront de l élasticité du prix des produits dérivés du bois et de l attractivité des produits de substitution. L ampleur des conséquences dépendra du nombre de pays qui appliqueront le régime d autorisation. Elles seront minimes si une partie des principaux pays exportateurs de l UE y participent, mais plus étendues en cas d application par la totalité d entre eux. Les conséquences liées à l application du régime en question dans les pays tropicaux concerneraient davantage six États membres comptant globalement pour 83 % des importations de produits dérivés de bois tropicaux dans l UE. En ce qui concerne le bois en provenance de pays à climat tempéré, notamment la Russie, les retombées affecteraient principalement les pays nordiques. Les importations de Russie vers l UE dépassent largement le volume des importations en provenance des pays tropicaux; il convient de prendre cet élément en compte lors de l élaboration d un régime d autorisation volontaire en partenariat avec ces derniers. Les mesures de contrôle de l application du régime seront intégrées dans les partenariats de mise en œuvre conclus avec les pays producteurs de bois et sont décrites dans le projet de règlement. Sur la base de ces éléments, la Commission propose un régime d autorisation relatif à l importation de bois, applicable à titre volontaire par le biais de partenariats conclus avec les pays producteurs de bois. Une proposition détaillée dans ce sens est exposée dans le présent document. FR 3 FR

7 Proposition de 2004/0173 (ACC) RÈGLEMENT DU CONSEIL concernant la mise en place d un régime d autorisation volontaire FLEGT relatif aux importations de bois dans la Communauté européenne LE CONSEIL DE L UNION EUROPÉENNE, vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 133, vu la proposition de la Commission, considérant ce qui suit: (1) Le Conseil et le Parlement ont accueilli favorablement la communication relative à un plan d action communautaire concernant l application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT), qui constitue une première étape dans la lutte contre le problème urgent de l exploitation clandestine des forêts et du commerce qui y est associé 3,4. (2) La communication concernant un plan d action communautaire pour l application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) 5 mentionne la nécessité de mettre en place un régime d autorisation volontaire FLEGT afin de garantir que seul le bois d origine légale entre dans l UE. (3) Du fait de la mise en œuvre du régime d autorisation FLEGT, les importations de produits dérivés du bois sur le territoire de la Communauté seront soumises à un système de vérifications et de contrôles destinés à garantir l aspect légal de l exploitation des forêts et des procédures d exportation. (4) Le régime d autorisation FLEGT s inscrira dans le cadre d un accord de partenariat volontaire conclu entre l Union européenne et des régions et pays tiers. En vertu de ces accords, les exportations de bois provenant des régions et pays partenaires vers l UE seront accompagnées d une autorisation d exportation unique, dont la délivrance serait subordonnée au respect de la législation nationale en vigueur concernant la récolte. Le bois en provenance d un pays ou d une région partenaire, arrivant sur le territoire de l UE à un point d entrée désigné pour autoriser la libre en circulation, ne sera pas mis en circulation sans une telle autorisation JO C 268 du , p Document du Parlement n 7014/04. COM(2003) 251. FR 4 FR

8 (5) La validité des autorisations délivrées pour les produits dérivés du bois importés devrait faire l objet d une vérification en bonne et due forme par les autorités compétentes de la Communauté, d audits périodiques réalisés par des organismes indépendants et d un suivi par une tierce partie, en accord avec les pays partenaires. (6) Chaque État membre détermine les sanctions applicables en cas de non respect des dispositions du présent règlement. (7) Les mesures nécessaires à la mise en œuvre du présent règlement sont adoptées conformément à la décision 1999/468/CE du Conseil du 28 juin 1999 fixant les modalités de l exercice des compétences d exécution conférées à la Commission 6, A ARRÊTÉ LE PRÉSENT RÈGLEMENT: CHAPITRE I OBJET ET DÉFINITIONS Article premier 1. Le présent règlement instaure un système communautaire régissant l importation de certains produits dérivés du bois aux fins de la mise en œuvre du système d autorisation volontaire FLEGT, visé dans la communication relative à un plan d action de l Union européenne concernant l application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT) Le régime volontaire d autorisation est mis en œuvre par le biais d accords de partenariat conclus avec les pays producteurs de bois. 3. La participation à un accord de partenariat suppose un engagement spécifique et contraignant, sur le plan politique, de la part des régions et pays partenaires quant à leur participation au régime d autorisation FLEGT conformément à un calendrier établi arrêté dans l accord de partenariat en question. 4. Les accords de partenariat prévoient un appui institutionnel, un renforcement des capacités et une assistance technique en vue de faciliter la mise en œuvre du régime d autorisation en question ainsi que des mesures complémentaires destinées à lutter contre l exploitation clandestine des forêts et à améliorer la gestion du secteur forestier. Ces éléments seront adaptés à la situation et aux besoins des régions et pays partenaires et, par conséquent, définis dans les accords de partenariat correspondants. 5. Le présent règlement ne fait pas obstacle ou ne se substitue pas à une quelconque disposition relative aux formalités et aux contrôles douaniers. 6 7 JO L 184 du 17/07/1999, p. 23. COM(2003) 251. FR 5 FR

9 Aux fins du présent règlement, on entend par: Article 2 (a) (b) (c) (d) (e) (f) (g) (h) (i) (j) (k) (l) (m) régime d autorisation pour l application des réglementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (ci-après dénommé régime d autorisation FLEGT ): régime d autorisation applicable au commerce du bois négocié avec les régions et pays partenaires; région ou pays partenaire : tout État ou organisation régionale où le régime d autorisation FLEGT est applicable; accord de partenariat : accord par lequel une région ou un pays partenaire s engage à appliquer le régime d autorisation FLEGT; organisation régionale : organisation constituée d États souverains ayant transféré leurs compétences à cette organisation pour les questions relevant du régime d autorisation FLEGT; autorisation FLEGT : document normalisé, difficile à contrefaire et infalsifiable, vérifiable, spécifique à une expédition de produits dérivés du bois et montrant sa conformité aux exigences du régime d autorisation FLEGT, dûment émis et validé par l Autorité Compétente d un pays ou d une région partenaire. suivi exercé par une tierce partie : système de suivi ou d audit indépendant garantissant que les autorisations FLEGT sont octroyées uniquement aux produits dérivés du bois ne résultant pas de l exploitation clandestine des forêts; autorité(s) compétente(s) : autorité(s) chargée(s) par une région ou un pays partenaire de délivrer, de valider ou de vérifier les autorisations; produits dérivés du bois : produits énumérés à l annexe II, auxquels le régime d autorisation FLEGT est applicable et importés au sein de l Union européenne à des fins commerciales; bois ayant fait l objet d une récolte illicite : produits dérivés du bois n ayant pas été récolté dans le respect de la législation nationale en vigueur dans les régions ou pays partenaires; importation : mise en libre pratique de produits au sens de l article 79 du règlement (CEE) n 2913/1992 du Conseil; exportation : sortie ou retrait physique de toute partie du territoire géographique d une région ou d un pays partenaire; pays d origine : pays d où le produit est originaire, conformément aux dispositions communautaires relatives à l origine non-préférentielle; expédition : livraison particulièrement identifiable de produits dérivés du bois, énumérés dans l annexe II; FR 6 FR

10 CHAPITRE II RÉGIME D IMPORTATION Article 3 1. Le régime d importation FLEGT en question n est applicable qu aux exportations en provenance de régions ou de pays partenaires qui acceptent d y prendre part. 2. Les régions et pays partenaires appliquent le régime d autorisation FLEGT lorsqu ils sont signataires de l accord de partenariat conclu avec la Communauté. Cet accord indique le calendrier arrêté pour la mise en œuvre des engagements contractés. 3. Les accords de partenariat traduisent les besoins et la situation des pays partenaires, mais contiennent également des dispositions relatives au suivi par des tierces parties afin de garantir la transparence et la crédibilité du régime d autorisation FLEGT. 4. La Commission présentera des recommandations relatives à un mandat de négociation de ces accords de partenariat, au nom de la Communauté, conformément aux dispositions de l article 300 du traité CE. Article 3 bis L importation de produits dérivés du bois en provenance de pays tiers sera soumise à la présentation d un certificat d origine valable, conformément aux dispositions de l article 47 du règlement n 2454/1993 de la Commission, tel que modifié en dernier lieu. Article 4 1. L autorisation de libre circulation dans la Communauté de produits dérivés du bois en provenance de régions ou de pays partenaires, sera interdite à moins que la livraison de produits dérivés du bois ne soit accompagnée d une autorisation FLEGT valable, délivrée par l autorité compétente d une région ou d un pays partenaire. 2. Là où existent des procédures de vérification de la légalité de produits dérivés du bois venant de pays ou régions partenaires, ces procédures peuvent servir de base à une autorisation FLEGT, à condition qu elles aient été évaluées suivant les standards approuvés, conformément à la démarche prévue à l Article 12(2) afin de s assurer de la légalité des produits concernés dérivés du bois. 3. Les catégories de produits dérivés du bois figurant aux annexes A, B et C du règlement (CE) n 338/97 du Conseil du 9 décembre 1996 relatif à la protection des espèces de faune et de flore sauvages par le contrôle de leur commerce ne sont pas soumises à cette exigence. La Commission reverra cette exemption cinq ans après l entrée en vigueur du présent règlement, conformément à la procédure visée à l article 12, paragraphe 2 de manière à garantir l origine légale des produits dérivés du bois en question. FR 7 FR

11 Article 5 1. L autorisation FLEGT est présentée conjointement avec la déclaration en douane de mise en libre pratique dans la Communauté. Les autorités douanières conservent l original de l autorisation FLEGT avec la déclaration en douane. 2. Les autorités douanières permettent à la Commission ainsi qu aux personnes ou organismes désignés par la Commission, de consulter les autorisations originales en cas de problèmes affectant le bon fonctionnement du régime d autorisation FLEGT. 3. Les autorités douanières permettent aux personnes ou organismes chargés par les régions ou pays partenaires du suivi indépendant du régime d autorisation FLEGT d accéder aux autorisations originales. 4. Les autorités douanières décident de la nécessité de vérifier de façon approfondie les expéditions au moyen d une approche fondée sur les risques, et notamment une inspection physique. La Commission peut demander la confirmation de la réalisation de vérifications et d inspections appropriées afin de contribuer à l efficacité du régime d autorisation FLEGT. 5. En cas de doute quant à la validité de l autorisation, les autorités douanières procéderont à une vérification complémentaire et demanderont un complément d informations, conformément à l accord de partenariat conclu avec la région ou le pays exportateur. Article 6 1. Si les autorités douanières constatent que les conditions visées à l article 4 ne sont pas réunies, elles bloquent et saisissent l expédition, et procèdent conformément à la législation nationale en vigueur. 2. Si les autorités douanières constatent que l absence d autorisation FLEGT n est pas le résultat d une manœuvre volontaire ou intentionnelle, elles peuvent procéder à la mise en libre pratique de l expédition sous réserve d éléments suffisants prouvant l existence d une autorisation FLEGT valable. Cette autorisation doit être soumise aux autorités douanières compétentes dans les délais prévus par l article 256 du règlement n 2454/1993 de la Commission. Article 7 La Commission transmet aux autorités douanières des États membres les coordonnées et autres informations nécessaires concernant les autorités compétentes désignées par les régions et pays partenaires, et fournit des spécimens authentiques des cachets et signatures attestant qu une autorisation a été délivrée légalement, ainsi que toute autre information utile transmise dans ce cadre. FR 8 FR

12 Article 8 1. Les États membres sont tenus de présenter, au mois d avril de chaque année, un rapport annuel qui comprend les éléments suivants: (a) (b) volumes de produits dérivés du bois entrant dans la Communauté dans le cadre du régime d autorisation FLEGT, pour chacune des positions du SH énumérées dans l annexe II, par région ou pays partenaire; nombre d autorisations FLEGT présentées par chaque région ou pays partenaire ainsi que les volumes et catégories de bois concernés. La Commission peut déterminer la forme du rapport en question de manière à faciliter le contrôle du bon fonctionnement du régime d autorisation FLEGT. 2. Au mois d'avril de chaque année, les États membres présenteront à la Commission un rapport sur les saisies et les mesures de suivi, qui fournira les informations suivantes: (a) (b) le nombre de saisies ainsi que le volume et la valeur des produits du bois saisis; l état d avancement des procédures juridiques engagées en vue de faire respecter les dispositions du présent règlement. CHAPITRE III DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 9 Sur la base de l expérience acquise quant à la mise en œuvre du présent règlement, la Commission ainsi que les régions et pays partenaires peuvent procéder à la révision et à la modification des prescriptions de l autorisation en vue d améliorer le niveau de sécurité, le traitement et la fonctionnalité aux fins du régime d autorisation FLEGT. Article La Commission, en accord avec le Conseil, peut modifier et compléter la liste des régions et pays partenaires ainsi que les autorités compétentes désignées par les régions et pays partenaires pour délivrer et valider les autorisations, comme indiqué dans l annexe I. Pour inclure d autres régions et pays partenaires dans l annexe I, la Commission présentera au Conseil des recommandations concernant un mandat de négociation conformément aux dispositions de l article 300 du traité CE. 2. La Commission, en accord avec les Conseil ainsi que les régions et pays partenaires, peut modifier et compléter la liste des produits concernés par le régime d autorisation FLEGT, comme indiqué dans l annexe II. FR 9 FR

13 Article 11 La Commission s efforce de veiller à ce que le régime d autorisation FLEGT soit mis en œuvre de la meilleure façon possible, notamment en instaurant une coopération avec les régions et pays partenaires. À cette fin, la Commission procédera, notamment, à un échange d informations avec des régions et pays partenaires sur le commerce de produits dérivés du bois et, le cas échéant, coopérera aux activités de suivi. Article La Commission est assistée, dans l accomplissement de sa tâche, d un comité (ci-après dénommé le comité ). Un comité approprié sera désigné à cet effet dans le cadre des procédures de comitologie établies. 2. Les articles 4 et 7 de la décision 1999/468/CE sont applicables lorsqu il est fait référence à ce paragraphe. La période visée à l article 4, paragraphe 3 de la décision 1999/468/CE est fixée à dix jours ouvrables. 3. Le comité arrête son règlement intérieur. Article 13 Le comité visé à l article 12 peut examiner toute question relative à l application du présent règlement, à l initiative du président ou d un représentant d un État membre. Article Toute personne physique ou morale qui fournit des services directement ou indirectement liés aux activités couvertes par l article 4 fait diligence pour établir que les activités afférentes aux services en question sont conformes aux dispositions du présent règlement. 2. La participation, sciemment et volontairement, à des activités ayant directement ou indirectement pour objet ou pour effet de tourner les dispositions du présent règlement est interdite. 3. Toute information indiquant que les dispositions du présent règlement sont ou ont été tournées est notifiée à la Commission. Article Les informations fournies conformément au présent règlement ne sont utilisées qu aux fins pour lesquelles elles ont été prévues. FR 10 FR

14 2. Les documents de la Commission contenant des informations sur le régime d autorisation FLEGT sont, de manière générale, accessibles au public. Toutefois, certains documents, notamment ceux comportant des renseignements de nature commerciale ou ayant trait à la vie privée et à l'intégrité de l individu, ne seront pas soumis à cette règle ou nécessiteront l'accord préalable du tiers à l origine des informations avant de pouvoir être divulgués, conformément à l'article 4 du règlement (CE) n 1049/2001 relatif à l accès du public aux documents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission ainsi qu à l article 287 du traité instituant la Communauté européenne. 3. La communication de ces informations est toutefois autorisée lorsque la Commission y est tenue ou autorisée, en particulier dans le cadre d une action en justice. Elle doit tenir compte de l intérêt légitime de la personne concernée et prendre les mesures nécessaires au respect de la confidentialité pour veiller notamment à ce que certaines informations, comme son identité et des secrets commerciaux, ne soient pas divulgués. 4. Le présent article ne fait pas obstacle à la divulgation d informations générales par la Commission. Cette divulgation n est pas autorisée si elle est incompatible avec les fins pour lesquelles les informations en question ont été prévues à l origine. 5. En cas de violation du caractère confidentiel des informations, la personne qui a transmis celles-ci a le droit d obtenir qu elles soient supprimées, ignorées ou rectifiées, selon le cas. Article 16 Le respect du présent règlement ne dispense aucune personne physique ou morale de se conformer, en totalité ou en partie, à toute autre obligation découlant de la législation communautaire ou nationale. Article Chaque État membre détermine les sanctions à imposer en cas d infraction à toute disposition du présent règlement. Ces sanctions doivent être efficaces, proportionnées et dissuasives et permettre d empêcher que le responsable de l infraction n obtienne un avantage économique lié à son comportement. Par ailleurs, les États membres décident de la procédure à suivre en ce qui concerne la saisie de produits dérivés du bois en cas de violation des dispositions du présent règlement. 2. Dans l attente de l adoption des dispositions législatives qui pourraient s avérer nécessaires, les sanctions à imposer en cas de violation du présent règlement seront, le cas échéant, celles arrêtées par les États membres pour donner effet à l article 5 du règlement (CE) n 303/2002. FR 11 FR

15 Article 18 Le présent règlement s applique: (a) (b) sur le territoire de la Communauté; à tout ressortissant d un État membre ainsi qu à toute personne morale, entité ou organisme créé ou constitué en vertu de la législation communautaire ou de la législation d un État membre. Article Le présent règlement entre en vigueur le jour de sa publication au Journal officiel de l Union européenne. 2. Le présent règlement est obligatoire dans tous ses éléments et directement applicable dans tout État membre. Fait à Bruxelles, le [ ]. Par le Conseil Le président [ ] FR 12 FR

16 ANNEXE I Liste des régions et pays participant au régime d autorisation FLEGT et des autorités compétentes désignées, visées aux articles 2, 4, 7 et 10 ANNEXE II Produits auxquels le régime d autorisation FLEGT est applicable Positions du SH Libellés 4403 Bois bruts, même écorcés, désaubiérés ou équarris Traverses en bois pour voies ferrées ou similaires Bois sciés ou désossés longitudinalement, tranchés ou déroulés, même rabotés, poncés ou collés par assemblage en bout, d une épaisseur excédant 6 mm Feuilles pour placage (y compris celles obtenues par tranchage de bois stratifié), feuilles pour contre-plaqués ou pour autres bois stratifiés similaires et autres bois, sciés longitudinalement, tranchés ou déroulés, même rabotés, poncés ou collés par assemblage en bout, d une épaisseur excédant 6 mm Bois contre-plaqués, bois plaqués et bois stratifiés similaires. FR 13 FR

E 2888. Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 2 juin 2005 le 2 juin 2005

E 2888. Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 2 juin 2005 le 2 juin 2005 E 2888 ASSEMBLEE NATIONALE SÉNAT DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 2 juin 2005 le 2 juin 2005 TEXTE

Plus en détail

E 4875 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 28 octobre 2009 le 28 octobre 2009

E 4875 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010. le 28 octobre 2009 le 28 octobre 2009 E 4875 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2009-2010 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 28 octobre 2009 le 28 octobre

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne

Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne Plateforme Forêts - Communauté européenne : Briefing Exploitation illégale des forêts : ce que dit le Plan d Action FLEGT de la Commission européenne Introduction En raison de la préoccupation internationale

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE)

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL. (Texte présentant de l intérêt pour l EEE) COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 18.11.2015 COM(2015) 496 final 2015/0239 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL sur les statistiques européennes concernant les prix du gaz

Plus en détail

E 2456 ASSEMBLEE NATIONALE TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION À L'ASSEMBLÉENATIONALE ET AU SÉNAT

E 2456 ASSEMBLEE NATIONALE TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION À L'ASSEMBLÉENATIONALE ET AU SÉNAT E 2456 ASSEMBLEE NATIONALE SENAT DOUZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2003-2004 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale le 3 décembre 2003 Annexe au procès-verbal de la séance du 3 décembre

Plus en détail

E 4555 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 4555 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 4555 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2008-2009 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 6 juillet 2009 Enregistré à la Présidence du Sénat le 6 juillet

Plus en détail

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française

La Financial Supervisory Commission de La République de Corée. et la. Commission Bancaire de la République française La Financial Supervisory Commission de La République de Corée et la Commission Bancaire de la République française Considérant le fait que certaines banques et autres établissements financiers constitués

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr.: Générale 3 octobre 2001 Français Original: Anglais E/CN.7/2001/15 Commission des stupéfiants Reprise de la quarante-quatrième session Vienne, 12-14 décembre

Plus en détail

COM (2013) 252 final

COM (2013) 252 final COM (2013) 252 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 mai 2013 Enregistré à la Présidence du Sénat le

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

E 3589 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2006-2007

E 3589 TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2006-2007 E 3589 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T TREIZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2006-2007 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 20 juillet 2007 le 20

Plus en détail

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er.

Projet de loi. 2. Tout intéressé peut demander l application des mesures visées au paragraphe 1er. Projet de loi concernant certaines modalités d application et la sanction du règlement (UE) N 995/2010 du Parlement Européen et du Conseil du 20 octobre 2010 établissant les obligations des opérateurs

Plus en détail

E 2737 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L'ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT

E 2737 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L'ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT E 2737 ASSEMBLEE NATIONALE SENAT DOUZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2004-2005 Reçu a la Présidence de l'assemblée nationale Annexe au procès verbal de la séance le 2 novembre 2004 du 2 novembre

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) 6690/3/08 REV 3. Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) RC 1 COASI 47

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) 6690/3/08 REV 3. Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) RC 1 COASI 47 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17 mars 2008 (18.03) (OR. en) Dossier interinstitutionnel: 2008/0004 (CNS) 6690/3/08 REV 3 RC 1 COASI 47 PROPOSITION Origine: Commission En date du: 14 janvier

Plus en détail

COM(2014) 106 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION

COM(2014) 106 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L'ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION COM(2014) 106 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 21 mars 2014

Plus en détail

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 17 juin 2016 (OR. en)

Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 17 juin 2016 (OR. en) Conseil de l'union européenne Bruxelles, le 17 juin 2016 (OR. en) Dossier interinstitutionnel: 2013/0279 (COD) 8536/1/16 REV 1 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet: STATIS 22 COMPET 200 UD 92

Plus en détail

Financé par l'union europénne

Financé par l'union europénne Financé par l'union europénne L'Union européenne contre le bois illégal En mai 2003, la Commission européenne (CE) a publié son Plan d Action FLEGT Application des réglementations forestières, gouvernance

Plus en détail

E 6473 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 6473 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 6473 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2010-2011 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 1 er août 2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 1 er août

Plus en détail

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques

Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Réunions des comités régionaux Cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques Rapport du Secrétariat aux comités régionaux 1. Le présent rapport est soumis aux comités régionaux pour faire suite

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 janvier 2005 (14.01) (OR. en) 5335/05 Dossier interinstitutionnel: 2004/0291 (ACC) ASIE 3 PVD 5 TEXT 2

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 janvier 2005 (14.01) (OR. en) 5335/05 Dossier interinstitutionnel: 2004/0291 (ACC) ASIE 3 PVD 5 TEXT 2 CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13 janvier 2005 (14.01) (OR. en) 5335/05 Dossier interinstitutionnel: 2004/0291 (ACC) ASIE 3 PVD 5 TEXT 2 PROPOSITION Origine: Commission En date du: 5 janvier

Plus en détail

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014

RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION. du 17.12.2014 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.12.2014 C(2014) 9656 final RÈGLEMENT DÉLÉGUÉ (UE) N /.. DE LA COMMISSION du 17.12.2014 complétant la directive 2004/109/CE du Parlement européen et du Conseil en

Plus en détail

E 3370 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007

E 3370 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 E 3370 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 27 décembre 2006 le 27 décembre

Plus en détail

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne.

Règles d entreprise visant à légitimer un transfert de données à caractère personnel vers des pays non membres de la communauté européenne. ROYAUME DE BELGIQUE Bruxelles, le Adresse : Av. de la porte de Hal, 5-8, B-1060 Bruxelles Tél.: +32(0)2/542.72.00 Email : commission@privacy.fgov.be Fax.: +32(0)2/542.72.12 http://www.privacy.fgov.be/

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE

COMMISSION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 22.6.2015 C(2015) 4163 final ANNEX 1 ANNEXE FR FR ANNEXE 26 03 77 02 Projet pilote «Gouvernance et qualité des codes logiciels Audit des logiciels libres et open source»

Plus en détail

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V.

Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés. conclu. entre. European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. Accord sur le Comité d Entreprise Européen d EADS NV et ses comités dérivés conclu entre European Aeronautic Defence and Space Company EADS N.V. et ses Représentants du Personnel Préambule Conformément

Plus en détail

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit

RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit RÈGLE 2400 RELATIONS ENTRE LES COURTIERS MEMBRES ET DES ENTITÉS DE SERVICES FINANCIERS : PARTAGE DE BUREAUX INTRODUCTION La présente Règle établit des lignes directrices à l intention des courtiers membres

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES

GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES GROUPE DE TRAVAIL «ARTICLE 29» SUR LA PROTECTION DES DONNÉES 1271-04-02/08/FR WP 155 rév. 04 Document de travail sur les questions fréquemment posées (FAQ) concernant les règles d entreprise contraignantes

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/2009/6 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 15 septembre 2009 Français Original: anglais Troisième session Doha, 9-13

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES

DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES DÉCRET PORTANT MESURES DE SIMPLIFICATION APPLICABLES AUX MARCHÉS PUBLICS Conformément aux orientations du Gouvernement en matière de simplification, le décret n 2014-1097 du 26 septembre 2014 portant mesures

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 230 DOCUMENTATION D AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Le texte de l Accord a été publié par les Parties au PTP le 5 novembre 2015. Les Parties contractantes sont les suivantes : Australie, Brunei Darussalam, Canada,

Plus en détail

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ),

vu le traité instituant la Communauté européenne, et notamment son article 93, vu la proposition de la Commission ( 1 ), L 15/24 DIRECTIVE 2001/115/CE DU CONSEIL du 20 décembre 2001 modifiant la directive 77/388/CEE en vue de simplifier, moderniser et harmoniser les conditions imposées à la facturation en matière de taxe

Plus en détail

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Approuvé par le Conseil d Administration du 29 juillet 2014 TOTAL S.A. REGLEMENT INTERIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Le Conseil d administration de TOTAL S.A. 1, a arrêté le présent Règlement intérieur.

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 3 octobre 2005 (05.10) (OR. en) 12916/05 Dossier interinstitutionnel: 2005/0195 (CNS)

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 3 octobre 2005 (05.10) (OR. en) 12916/05 Dossier interinstitutionnel: 2005/0195 (CNS) CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 3 octobre 2005 (05.10) (OR. en) 12916/05 Dossier interinstitutionnel: 2005/0195 (CNS) ECOFIN 300 RELEX 496 PROPOSITION Origine: Commission européenne En date

Plus en détail

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL

DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL DIRECTIVE 93/98/CEE DU CONSEIL du 29 octobre 1993 relative à l harmonisation de la durée de protection du droit d auteur et de certains droits voisins LE CONSEIL DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES, vu le traité

Plus en détail

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF)

Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Regroupement des écoles de pêche francophones (REPF) Statuts juridiques adoptés lors de l Assemblée générale constitutive et spéciale du Regroupement des écoles de pêche francophones», tenue à l Institut

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

COM(2015) 228 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014. le 31 juillet 2015 le 31 juillet 2015

COM(2015) 228 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014. le 31 juillet 2015 le 31 juillet 2015 COM(2015) 228 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet

Plus en détail

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT

STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUTS COMITE D ORGANISATION EVENEMENT DISCIPLINE - DATE LIEU - DEPARTEMENT STATUT TYPE C.O. M.I.O. - version initiale Page 1 de 15 SOMMAIRE ARTICLE 1 : FORME... 3 ARTICLE 2 : DENOMINATION... 3 ARTICLE

Plus en détail

Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques

Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques Mise en œuvre dans des circonstances spécifiques Un point de contact national contribue à la résolution des questions soulevées par la mise en œuvre des principes directeurs dans des circonstances spécifiques

Plus en détail

Dispositions générales

Dispositions générales Loi (9671) sur le réseau communautaire d'informatique médicale (e-toile) (K 3 07) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Chapitre I Dispositions générales Art. 1 Objet

Plus en détail

JOIN (2014) 36 final

JOIN (2014) 36 final JOIN (2014) 36 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 17 novembre 2014 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

A V I S N 1.855 ----------------------- Séance du mardi 25 juin 2013 ----------------------------------------

A V I S N 1.855 ----------------------- Séance du mardi 25 juin 2013 ---------------------------------------- A V I S N 1.855 ----------------------- Séance du mardi 25 juin 2013 ---------------------------------------- Projet de loi modifiant le Chapitre 8 du Titre IV de la loi-programme (I) du 27 décembre 2006

Plus en détail

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2010-D-362-fr-6 Orig. : en Version : fr Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire

Plus en détail

IFRIC 21 : Droits ou taxes

IFRIC 21 : Droits ou taxes IFRIC 21 : Droits ou taxes Réunion du Groupe de discussion sur les IFRS du 2 décembre 2013 : résumé des délibérations IFRIC 21 Droits ou taxes fournit des indications sur la comptabilisation des droits

Plus en détail

L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010

L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010 L 129/52 Journal officiel de l Union européenne 28.5.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 461/2010 DE LA COMMISSION du 27 mai 2010 concernant l application de l article 101, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE

LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE SOCIAL N 31 SOCIAL N 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 7 février 2006 ISSN 1769-4000 LICENCIEMENT ECONOMIQUE : ARRETS DE LA COUR DE CASSATION RELATIF A LA SAUVEGARDE DE LA COMPETITIVITE

Plus en détail

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS

CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS CONVENTION D INVESTISSEMENT PROGRAMME DES IMMIGRANTS INVESTISSEURS Convention d investissement entre Nom : Nom à la naissance : Prénom : Date de naissance : Adresse permanente : Adresse de correspondance

Plus en détail

Code de droit économique. Livre XVI

Code de droit économique. Livre XVI Code de droit économique Livre XVI Table des matières LIVRE XVI Règlement extrajudiciaire des litiges de consommation... 3 TITRE 1er. - Disposition générale... 3 TITRE 2. - Le traitement des plaintes par

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1107413L/Bleue-1 -------- ETUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1107413L/Bleue-1 -------- ETUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l accord de coopération entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH

STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH STATUTS DE L ASSOCIATION FRANCOPHONE DES AUTORITES DE PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES MODIFIES LE 22 NOVEMBRE 2013 A MARRAKECH PREAMBULE Désireuses de donner effet aux déclarations adoptées lors des

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction

Bruxelles, le 6 novembre 2007. Madame, Monsieur, Introduction Politique prudentielle banques et assurances Bruxelles, le 6 novembre 2007 Communication de la CBFA sur sa politique concernant les questions d externalisation de services de gestion de portefeuille de

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 juillet 2007 (OR. en) 11814/07 Dossier interinstitutionnel: 2007/0139(ACC)

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 13 juillet 2007 (OR. en) 11814/07 Dossier interinstitutionnel: 2007/0139(ACC) CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 13 juillet 2007 (OR. en) 11814/07 Dossier interinstitutionnel: 2007/0139(ACC) CH 26 UD 77 AGRI 234 ELARG 81 PROPOSITION Origine: Commission européenne En date

Plus en détail

E 3233 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2005-2006

E 3233 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2005-2006 E 3233 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2005-2006 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 7 septembre 2006 le 6 septembre

Plus en détail

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme

Résolution adoptée par le Conseil des droits de l homme* 16/21 Réexamen des activités et du fonctionnement du Conseil des droits de l homme Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 12 avril 2011 Français Original: anglais A/HRC/RES/16/21 Conseil des droits de l homme Seizième session Point 1 de l ordre du jour Questions d organisation

Plus en détail

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données

Règlement d INTERPOL sur le traitement des données Règlement d INTERPOL sur le traitement des données TABLE DES MATIERES PRÉAMBULE... 7 Article 1 : Définitions... 7 Article 2 : But... 8 Article 3 : Objet... 8 Article 4 : Champ d application... 8 TITRE

Plus en détail

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI)

Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) MADAGASCAR Décret n 92-994 portant création et organisation de l Office Malgache de la Propriété Industrielle (OMAPI) (du 2 décembre 1992)* TABLE DES MATIÈRES** Articles Titre Ier : De la nature juridique

Plus en détail

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ)

STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) 22/01/2009 STATUTS DE L AGENCE BENINOISE DE METROLOGIE ET DE CONTROLE DE LA QUALITE (ABMCQ) TITRE PREMIER : DE LA CREATION, DE L OBJET, DU SIEGE SOCIAL ET DE LA DOTATION CHAPITRE 1 : De la création, de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/CP.TEIA/2008/5 2 septembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE CONFÉRENCE DES PARTIES À LA CONVENTION SUR

Plus en détail

COM (2015) 334 final

COM (2015) 334 final COM (2015) 334 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2014-2015 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 17 juillet 2015 Enregistré à la Présidence du

Plus en détail

*** Observations du MEDEF

*** Observations du MEDEF Consultation de la Commission européenne sur les projets de communication et de règlement relatifs aux «procédures de transaction engagées dans les affaires d ententes». *** Observations du MEDEF En vue

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne

Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Les instruments juridiques de la Banque centrale européenne Légende: Examen des différents instruments juridiques dont dispose la Banque centrale européenne. Source: Bulletin mensuel de la BCE. dir. de

Plus en détail

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014

Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Établissement de normes de déclaration obligatoire pour le secteur extractif Document de consultation : Printemps 2014 Enjeu Le gouvernement du Canada s est engagé à établir des normes de déclaration obligatoire

Plus en détail

E 3422 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007

E 3422 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 E 3422 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2006-2007 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 29 janvier 2007 le 29 janvier

Plus en détail

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme

Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme Nº12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la lutte contre le blanchiment d argent et le [NB - Règlement de la Banque d Algérie n 12-03 du 28 novembre 2012 relatif à la prévention et à la

Plus en détail

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54

1.3. Les documents de travail du réviseur d entreprises (5 janvier 1987) 54 question les conclusions tirées des étapes antérieures de la révision n apparaît. Ceci peut se faire notamment par une analyse critique des données chiffrées et des modifications de l organisation administrative;

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU CONSEIL D ADMINISTRATION Mis à jour le 4 mars 2015 PREAMBULE Le conseil d administration d ARKEMA (la «Société») a arrêté le présent règlement intérieur contenant le recueil des

Plus en détail

Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux

Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux Juillet 2013 Le traitement par l ARCEP des réclamations des utilisateurs des services postaux Le cadre juridique et les modalités de traitement des réclamations 1 Introduction Aux termes de l article L.

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/INS/14/2 Section institutionnelle INS Date: 2 septembre 2013 Original: anglais QUATORZIÈME QUESTION

Plus en détail

Mandat - Modèle détaillé

Mandat - Modèle détaillé La gouvernance des PME Mandat - Modèle détaillé - modèle détaillé mandat pour un comité consultatif Nous vous présentons ci-dessous un exemple de mandat pour un comité consultatif plus sophistiqué que

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 244 24 décembre 2015. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 244 24 décembre 2015. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 5967 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 244 24 décembre 2015 S o m m a i r e Loi du 18 décembre 2015

Plus en détail

0.515.081.665. Accord

0.515.081.665. Accord Traduction 1 0.515.081.665 Accord entre le Conseil fédéral suisse et le Gouvernement de la Fédération de Russie relatif à la coopération en matière de destruction des stocks d armes chimiques se trouvant

Plus en détail

Document de travail 14. Original: anglais

Document de travail 14. Original: anglais Document de travail 14 Original: anglais Vers une politique de partage des données d enquête et de suivi recueillies et/ou conservées par le Programme pêche côtière de la CPS pour le compte des pays membres

Plus en détail

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification

04.083 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification e-parl..007 08:0 Conseil national Session d'hiver 007 0.08 n Loi fédérale sur l approvisionnement en électricité et la loi sur les installations électriques. Modification Projet du Conseil fédéral Décision

Plus en détail

D027173/04 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014. le 26 août 2014 le 22 août 2014

D027173/04 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014. le 26 août 2014 le 22 août 2014 D027173/04 ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat le 26 août 2014 le

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

Journal officiel de l'union européenne

Journal officiel de l'union européenne L 321/26 6.12.2003 DIRECTIVE 2003/110/CE DU CONSEIL du 25 novembre 2003 concernant l'assistance au transit dans le cadre de mesures d'éloignement par voie aérienne LE CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE, vu

Plus en détail

DIRECTIVES EUROPÉENNES

DIRECTIVES EUROPÉENNES DIRECTIVES EUROPÉENNES 201 5 textes coordonnés à jour au 11 JUILLET 2008 Recueil réalisé par le MINISTÈRE D ÉTAT - SERVICE CENTRAL DE LÉGISLATION www.legilux.lu 2 Directives Européennes Sommaire Traité

Plus en détail

UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX?

UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX? UNE AGENCE EUROPÉENNE DES DROITS FONDAMENTAUX? L AEDH a pris connaissance avec intérêt de la décision du Conseil européen de Bruxelles d élargir le mandat de l Observatoire européen des phénomènes racistes

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 25.3.2011 Journal officiel de l Union européenne C 93/17 V (Avis) PROCÉDURES ADMINISTRATIVES COMMISSION EUROPÉENNE APPEL À PROPOSITIONS EACEA/15/11 Dans le cadre du programme pour l éducation et la formation

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE

COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Version du 18.11.2013 COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GÉNÉRALE DE L ÉDUCATION ET DE LA CULTURE Direction Culture et créativité Unité Diversité et innovation culturelles MODÈLE DE CAHIER DES CHARGES POUR

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

E 4055 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT.

E 4055 TEXTE SOUMIS EN APPLICATION DE L ARTICLE 88-4 DE LA CONSTITUTION PAR LE GOUVERNEMENT, À L ASSEMBLÉE NATIONALE ET AU SÉNAT. E 4055 ASSEMBLÉE NATIONALE TREIZIÈME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2008-2009 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 29 octobre 2008 Annexe au procès-verbal de la séance du 29 octobre

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée;

fonctionnement de certains comités sectoriels institués au sein de la Commission de la protection de la vie privée; 1/11 Comité sectoriel pour l'autorité Fédérale Délibération AF n 37/2013 du 14 novembre 2013 Objet: Demande d autorisation d accès à la Banque-Carrefour des véhicules du SPF Mobilité et Transports par

Plus en détail

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Première Commission (A/58/462)]

Résolution adoptée par l Assemblée générale. [sur le rapport de la Première Commission (A/58/462)] Nations Unies A/RES/58/51 Assemblée générale Distr. générale 17 décembre 2003 Cinquante-huitième session Point 73, d, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur le rapport de la

Plus en détail

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II...

1. Introduction... 3. 2. Principes... 4. 3. Principales phases... 5. Phase 1 Surveillance des efforts pour mettre en œuvre Bâle II... CADRE D AGRÉMENT Agrément de l approche de notation interne (NI) avancée du risque de crédit Fonds propres Décembre 2007 TABLE DE MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Principes... 4 3. Principales phases...

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CoP12 Doc. 52.2 CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Douzième session de la Conférence des Parties Santiago (Chili), 3 15 novembre 2002

Plus en détail

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME

CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME CONVENTION FÉDÉRATION FRANÇAISE D ATHLÉTISME LIGUE NATIONALE D ATHLÉTISME PRÉAMBULE La Fédération Française d Athlétisme (FFA), association déclarée reconnue d utilité publique, est une Fédération sportive

Plus en détail

Politique et procédures. sur la Ligne de signalement fraude et inconduite

Politique et procédures. sur la Ligne de signalement fraude et inconduite Politique et procédures sur la Ligne de signalement fraude et inconduite 7 novembre 2011 TABLE DES MA TIÈRES 1. Définitions... 4 2. Objectifs... 4 3. Principes... 5 4. Champs d'application... 6 5. Traitement

Plus en détail

COM(2014) 81 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 3 mars 2014 Le 3 mars 2014

COM(2014) 81 final QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014. Le 3 mars 2014 Le 3 mars 2014 COM(2014) 81 final ASSEMBLÉE NATIONALE S É N A T QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2013-2014 Reçu à la Présidence de l'assemblée nationale Enregistré à la Présidence du Sénat Le 3 mars 2014

Plus en détail