Observatoire de la sécurité routière

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Observatoire de la sécurité routière"

Transcription

1 Observatoire de la sécurité routière AURAN

2

3 SOMMAIRE En vingt ans baisse du nombre d accidents baisse de la gravité des accidents... p.3 En 2001 forte baisse du nombre d accidents baisse du nombre de tués augmentation de la gravité... p.4 Les moins de 26 ans 48 % des victimes, 36 % de la population... p.5 À l intérieur du périphérique des accidents moins graves... p.7 Les voitures particulières présentes dans 86 % des accidents... p.8 Les cyclomotoristes et motocyclistes 34 % des victimes... p.9 Pour tous les modes de déplacements sauf les cyclomoteurs augmentation du nombre de victimes graves... p.10 L automne une saison à risque, une amélioration sensible... p Observatoire de la sécurité routière 1

4 SAINT AIGNAN DE GRAND LIEU MAUVES SUR LOIRE CARQUEFOU LA CHAPELLE SUR SAUTRON ERDRE ORVAULT SAINTE LUCE SUR LOIRE COUËRON SAINT NANTES BASSE HERBLAIN GOULAINE SAINT LE PELLERIN SÉBASTIEN INDRE SAINT JEAN SUR DE BOISEAU LOIRE LA MONTAGNE REZÉ BRAINS BOUGUENAIS VERTOU BOUAYE SAINT LÉGER LES VIGNES LES SORINIÈRES THOUARÉ SUR LOIRE Les statistiques présentées dans ce document sont issues des fichiers accidents corporels de la Police Urbaine, de la Gendarmerie Nationale et de la DDE de Loire Atlantique. Elles répertorient l ensemble des accidents corporels de la circulation correspondant aux définitions suivantes. Définitions Un accident corporel de la circulation routière est un accident déclaré par les forces de l ordre, se produisant sur la voie publique (voirie nationale, départementale et communale), impliquant au moins un véhicule et faisant au moins une victime. Une victime est soit un tué (personne décédée sur le coup ou dans les six jours après l accident), soit un blessé grave (personne ayant subi un traumatisme nécessitant six jours d hospitalisation ou plus) ou un blessé léger (personne ayant subi un traumatisme nécessitant moins de six jours d hospitalisation). On appelle victime grave un tué ou un blessé grave. Les données sont provisoires pour l année Observatoire de la sécurité routière

5 En vingt ans baisse du nombre d accidents baisse de la gravité Accidents, victimes graves et déplacements Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes Indice 100 en Déplacements (habitants de l agglomération) Accidents Victimes graves (tués+blessés graves) Depuis le début des années 1980 le nombre d accidents corporels de la circulation a nettement diminué sur le territoire des 24 communes de la communauté urbaine de Nantes : 40 %. De la même manière le nombre de victimes graves (tués et blessés graves) a considérablement diminué : 60 %. Pendant le même temps le nombre de déplacements des habitants de l agglomération augmentait fortement : de l ordre de + 50 %. Cependant les variations annuelles sont importantes. En témoignent pour 2001 la baisse du nombre d accidents (94 accidents de moins qu en 2000) et l augmentation de la gravité (30 victimes graves de plus qu en 2000). Observatoire de la sécurité routière 3

6 En 2001 forte baisse du nombre d accidents baisse du nombre de tués augmentation de la gravité Écart (moyenne annuelle) (avec moyenne annuelle) ACCIDENTS % VICTIMES % TUÉS % BLESSÉS GRAVES % BLESSÉS LÉGERS % Dans l agglomération nantaise la comparaison des résultats de l année 2001 avec la moyenne des cinq années précédentes (1996 à 2000) montre que le nombre d accidents a fortement baissé ( 122 accidents, soit 10 %). De la même manière le nombre de tués diminue*. Par contre la gravité a augmenté car il y a plus de blessés graves et moins de blessés légers. Ainsi le rapport entre victimes graves (tués + blessés graves) et ensemble des victimes atteint 18 % en 2001 (15 % pour la période ). À l échelle nationale, en 2001, le nombre de morts sur les routes a augmenté de 1 % (par rapport à 2000) après deux années consécutives de baisse. Par contre le nombre d accidents a diminué. Il en est de même pour le nombre de blessés légers et de blessés graves. Ce bilan reste ainsi le meilleur observé depuis la fin des années cinquante pour le nombre d accidents et de blessés, le second pour le nombre de tués. Or, en quarante ans, la circulation routière a sextuplé. Néanmoins, le niveau de gravité en France est particulièrement élevé comparé à l ensemble de l Europe. En Loire atlantique, l ensemble des indicateurs est à la baisse (comparativement à la moyenne des cinq années précédentes). Le nombre de blessés graves a cependant légèrement augmenté en 2001 par rapport à * Rappelons qu au cours des années 1980, il y avait en moyenne plus de cinquante tués chaque année dans l agglomération. 4 Observatoire de la sécurité routière

7 Les moins de 26 ans 48 % des victimes 36 % de la population Âge des victimes Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes 32% 26% 16% 19% 7% 0 à 17 ans 10 % 18 à 25 ans Année à 39 ans 40 à 59 ans Moyenne des années ans et plus Comme au cours des années précédentes, les jeunes de moins de 26 ans représentent toujours près de la moitié des victimes. Or ils représentent moins de 40 % des habitants de l agglomération nantaise. Ce phénomène est particulièrement accentué pour les ans qui représentent 32 % des victimes et 14 % de la population de l agglomération nantaise. En comparaison de la moyenne des cinq années précédentes, les parts des différentes tranches d âge pour 2001 montrent qu il y a : moins de 0 17 ans, plus de ans, moins de 60 ans et plus. Les statistiques nationales font également ressortir cette importance du risque routier pour les jeunes (15 à 24 ans notamment). Un grand nombre d études sociologiques confirment l attitude spécifique des jeunes, en particulier des jeunes garçons, en matière de prise de risque. Les ans représentent 13 % de la population française mais plus de 25 % des tués sur la route. À l opposé, les personnes âgées ont moins d accidents mais ils sont plus graves. Observatoire de la sécurité routière 5

8 Accidents corporels de la circulation en 2001 Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes Gravité de l accident Accident mortel Accident grave non mortel Autre accident corporel 6 Observatoire de la sécurité routière

9 À l intérieur du périphérique des accidents moins graves Comme lors des années précédentes, près de huit accidents sur dix (78 %) se produisent dans l espace délimité par le périphérique*. Près de 80 % des déplacements des habitants de la communauté urbaine concernaient cet espace en Par contre, les accidents sont moins graves à l intérieur de l espace délimité par le périphérique*. En effet, il s y produit seulement 56 % des accidents mortels et 64 % des accidents graves non mortels. Les statistiques nationales font également ressortir ce phénomène de densité urbaine. La gravité des accidents diminue très sensiblement en fonction de la taille des agglomérations. * Y compris le périphérique Accidents corporels Accidents mortels Accidents graves non mortels Extérieur du périphérique Km Périphérique et intérieur Périphérique Entre périphérique et centre Centre d agglomération Observatoire de la sécurité routière 7

10 Les voitures particulières présentes dans 86 % des accidents 2001 Les accidents avec conflit(s) de circulation Voiture(s) particulière(s)/cyclomoteur(s) 242 Voiture(s) particulière(s)/voiture(s) particulière(s) 209 Voiture(s) particulière(s)/piéton(s) 145 Voiture(s) particulière(s)/moto(s) 109 Voiture(s) particulière(s)/véhicules divers 59 Voiture(s) particulière(s)/vélo(s) 57 Piéton(s)/véhicules divers 26 Cyclomoteur(s)/piéton(s) 22 Cyclomoteur(s)/véhicules divers 16 Vélo(s)/véhicules divers 13 Cyclomoteur(s)/cyclomoteur(s) 9 Moto(s)/piéton(s) 9 Moto(s)/véhicules divers 7 Vélo(s)/cyclomoteur(s) 4 Véhicules divers/véhicules divers 3 Vélo(s)/piéton(s) 3 Moto(s)/cyclomoteur(s) 3 Vélo(s)/moto(s) 1 Vélo(s)/vélo(s) 0 Moto(s)/moto(s) (moyenne annuelle) Les accidents sans conflit de circulation Voiture particulière seule 99 Cyclomoteur seul 17 Moto seule 16 Véhicule divers seul 11 Vélo seul 0 Dans 86 % des accidents il y a au moins une voiture particulière (89 % en moyenne sur les cinq années précédentes). Dans 9 % des accidents la voiture impliquée est seule. Il y a conflit de circulation avec d autres modes dans 77 % des accidents, notamment : voiture(s) particulière(s)/cyclomoteur(s) 23 % des accidents en 2001 voiture(s) particulière(s)/voiture(s) particulière(s) 19 % des accidents en 2001 voiture(s) particulière(s)/piéton(s) 14 % des accidents en 2001 voiture(s) particulière(s)/moto(s) 10 % des accidents en 2001 Les transports collectifs sont impliqués dans 4 % des accidents en Le tramway représente les trois quarts de ces accidents. 42 % des accidents impliquant un transport collectif correspondent à un conflit avec un piéton, 37 % à un conflit avec une (des) voiture(s) particulière(s). 8 Observatoire de la sécurité routière

11 Les cyclomotoristes et motocyclistes 34 % des victimes Victimes d accidents et modes de déplacements Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes Autres 2% en 2001 Automobilistes 2% de 1996 à % en % de 1996 à 2000 Piétons 15 % en % de 1996 à 2000 Cyclistes 6% en % de 1996 à 2000 Exemple de lecture : 5 % des victimes sont des cyclistes en 2000 Motocyclistes 11 % en % de 1996 à 2000 Cyclomotoristes 23 % en % de 1996 à 2000 Les cyclomotoristes représentent 23 % des victimes en 2001, soit une valeur nettement supérieure à leur part dans les déplacements (1,1 % des déplacements des habitants de l agglomération en 1997). Ce pourcentage est inférieur à la moyenne des cinq années précédentes. La part des motocyclistes est en augmentation. Celle des cyclistes est stable. Par contre, la part des automobilistes est relativement faible, compte tenu de leur importance dans les déplacements et de leur implication dans les accidents. Les usagers des transports collectifs représentent moins de 1 % des victimes (et 15 % des déplacements en 1997). Observatoire de la sécurité routière 9

12 Pour tous les modes de déplacements sauf les cyclomoteurs augmentation du nombre de victimes graves Victimes et modes de déplacement Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes En 2001, par rapport à la moyenne des cinq années précédentes, le nombre de victimes baisse pour tous les modes de déplacements, à l exception des victimes motocyclistes (+ 4 victimes) Motocyclistes ( 50 cc, avec permis) Cyclomotoristes (< 50 cc, sans permis) 144 victimes 41 victimes graves (dont 8 tués) 311victimes Par contre, le nombre de victimes graves augmente pour tous les modes sauf les cyclomotoristes (- 2 victimes graves) : motocyclistes (+ 7), cyclistes (+ 4), piétons (+ 1) et automobilistes (+ 1). Parmi les usagers des transports collectifs, il y a eu seulement cinq blessés en 2001, dont un grave. Trois de ces blessés étaient des passagers du tramway. Les 41 accidents impliquant des transports collectifs ont fait 48 victimes parmi les usagers d autres modes de déplacements. Rappelons que le tramway transporte près de 40 millions de voyageurs par an et le bus près de 45 millions Cyclistes Piétons Automobilistes 46 victimes graves (dont 3 tués) 75 victimes 16 victimes graves (dont 2 tués) 204 victimes 45 victimes graves (dont 5 tués) 572 victimes victimes graves (dont 17 tués) (moyenne annuelle) Observatoire de la sécurité routière

13 L automne une saison à risque une amélioration sensible Nombre mensuel d accidents Vingt quatre communes de la communauté urbaine de Nantes (moyenne) Janvier Février Mars Avril Mai Juin Juillet Août Septembre Octobre Novembre Décembre L automne (septembre à décembre) reste une période à risque cumulant les effets de la rentrée (augmentation du trafic) avec des conditions météorologiques redevenant difficiles (pluie, vent) après la période estivale. C est ainsi que 38 % des accidents de l année 2001 ont eu lieu durant cette période. Cependant, par rapport à la moyenne des cinq années précédentes, l amélioration est sensible (- 2 points) notamment en septembre ( 20 accidents), novembre ( 29 accidents) et décembre ( 12 accidents). Au cours du reste de l année, seuls les mois de mars et juin ont un nombre d accidents en 2001 supérieur à la moyenne des cinq années précédentes. La baisse du nombre d accidents est particulièrement sensible en janvier ( 11 accidents) et février ( 23 accidents). Observatoire de la sécurité routière 11

14 communauté urbaine de Nantes Tour Bretagne Nantes cedex 9 Tél Fax AURAN Agence d urbanisme de l agglomération nantaise Tour Bretagne BP Nantes cedex 1 Tél Fax

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 Le nombre d accidents et de victimes de la route au plus bas en 2013 La Direction générale Statistique publie aujourd hui les derniers chiffres relatifs

Plus en détail

Direction. Départementale. des. Territoires

Direction. Départementale. des. Territoires Direction Départementale des Territoires SÉCURITÉ ROUTIÈRE Bilan de l'accidentologie en Maine-et-Loire 201 3 1 Bilan 2013 L'accidentologie routière en Maine et Loire Sommaire et synthèse Chiffres clés

Plus en détail

Effectifs des écoles maternelles et élémentaires

Effectifs des écoles maternelles et élémentaires Aire urbaine de Nantes et Nantes Métropole Effectifs des écoles maternelles et élémentaires Évolutions comparées Modes de vie & dynamiques spatiales AURAN L aire urbaine de Nantes JOUE La CHEVALLERAIS

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 3 décembre 2015 Statistiques des accidents de la circulation 2014 La Direction générale Statistique Statistics Belgium publie aujourd'hui les chiffres les plus récents

Plus en détail

DOSSIER PRESSE. Bilan routier

DOSSIER PRESSE. Bilan routier DOSSIER DE PRESSE Bilan routier 2006 SOMMAIRE En 2006, les données sur les accidents et les victimes depuis 1989 ont été révisées. Avec 46 012 victimes en 2006 contre 47 462 en 2005, le nombre de blessés

Plus en détail

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER -1 Édition #2014 < ALLO > UN COUP DE FIL AU VOLANT, UN

Plus en détail

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier Observatoire Régional de Sécurité Routière Ministère de l Egalité des Territoires et du Logement - Ministère de l'ecologie,

Plus en détail

Décret n 2007-429 du 25 mars 2007 - art. 1 JORF 27 mars 2007

Décret n 2007-429 du 25 mars 2007 - art. 1 JORF 27 mars 2007 MATHEMATIQUES L éducation à la sécurité routière est présente de la maternelle au lycée. Son inscription obligatoire dans les horaires et programmes de différentes disciplines vise à une meilleure appréhension

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Observatoire Régional de Sécurité Routière

Observatoire Régional de Sécurité Routière Mardi 24 mars 2015 à 15H00 Préfecture Salle Félix Eboué Réunion des référents scolaires sécurité routière Bilan Sécurité Routière Martinique (2013 et 2014) Comparatif DOM 2014 et métropole Chiffres 2015

Plus en détail

Les heures effectuées au-delà du dixième et dans la limite du tiers de la durée du contrat, restent majorées de 25 %.

Les heures effectuées au-delà du dixième et dans la limite du tiers de la durée du contrat, restent majorées de 25 %. Note d information Janvier 2014 1 er Degré 2 nd Degré I - SMIC Le taux horaire du SMIC est fixé à 9,53 au 1 er janvier 2014 (contre 9,43 ) soit un montant mensuel brut de 1 445,38 pour un temps plein.

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne SECURITE ROUTIERE Les données sont issues de l exploitation des Bulletins d Analyse d Accidents Corporels (BAAC) 24.Source : SETRA-DREIF 2 Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

Plus en détail

Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole

Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole Optimisation de la gestion des déchets ménagers à Nantes Métropole Stage de Master Professionnel de Sciences Économiques mention «gestion des ressources naturelles et de l environnement» Elise MORINEAU

Plus en détail

Accidentalité provisoire Année 2012

Accidentalité provisoire Année 2012 Accidentalité provisoire Année 01 I ANALYSE GLOBALE Accidents Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Total blessés 01 11 18 54 18 011 18 18 89 Évolution 4 4 55 5 90 Évolution en %,4 % + 18,

Plus en détail

Nantes Métropole. Chiffres et repères. Populations légales 2012 AURAN

Nantes Métropole. Chiffres et repères. Populations légales 2012 AURAN Nantes Métropole Chiffres et repères Populations légales 2012 Définitions des populations légales Les populations légales sont définies par le décret n 2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003,

Plus en détail

L enfant et l accident de la route en Franche-Comté étude de la période 1999-2003

L enfant et l accident de la route en Franche-Comté étude de la période 1999-2003 direction régionale de l Équipement Franche-Comté observatoire régional de la sécurité routière Illustrations : «La rue de tous les dangers» S. Girardet et P. Rosado - Collection «Citoyens en herbe» -

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

@Risk. Résumé. Analyse du risque de blessures graves ou mortelles dans la circulation, en fonction de l âge et du mode de déplacement

@Risk. Résumé. Analyse du risque de blessures graves ou mortelles dans la circulation, en fonction de l âge et du mode de déplacement @Risk Résumé Analyse du risque de blessures graves ou mortelles dans la circulation, en fonction de l âge et du mode de déplacement Résumé @RISK Analyse du risque de blessures graves ou mortelles dans

Plus en détail

LA LETTRE DES OBSERVATOIRES DE L'AGGLOMERATION NANTAISE DISTRICT. L es effectifs des. écoles primaires, des collèges et des lycées

LA LETTRE DES OBSERVATOIRES DE L'AGGLOMERATION NANTAISE DISTRICT. L es effectifs des. écoles primaires, des collèges et des lycées LA LETTRE DES OBSERVATOIRES DE L'AGGLOMERATION NANTAISE DISTRICT A U R A N L es effectifs des écoles primaires, des collèges et des lycées Situation 1998/99 Evolution depuis 1986 SOMMAIRE PRESENTATION

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel AOÛT 2015 Données de l'observatoire départemental 2015 2014 Variation 2014/2015 Aisne National 19 15 +4 +26,7% +3,4% Tués 5 5 0 0,0% +9,5% Blessés

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION Construction neuve consommation d espace Analyse sur la période 1996 2003 Situation du Pays de Châteaubriant par rapport au département

Plus en détail

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN

Habitat. Modes de vie. Aire urbaine de Nantes 2013. et tendances 2014. Observatoire du logement locatif privé. Novembre 2014 AURAN Modes de vie Habitat Novembre 04 Observatoire du logement locatif privé Aire urbaine de Nantes 03 et tendances 04 AURAN Un outil original et utile 00 Création de l observatoire du logement locatif privé

Plus en détail

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER

SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC BILAN ROUTIER 2013 SOMMAIRE Depuis 1978,... le nombre de décès a chuté de 77,4 %. Il y a eu 399 décès sur les routes en 2013, soit 22 de moins qu en 2012, ce

Plus en détail

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement

Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Les seniors dans l agglomération nantaise et leurs modes d hébergement Agence d urbanisme de la région nantaise AURAN - 88.07 n Le nombre de seniors dans l Agglomération nantaise progresse et plus particulièrement

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire des vitesses : résultats de l année 2011 Extrait de «la sécurité routière en France Bilan de l année 2011» La vitesse pratiquée

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012

Coutances Étude d'accidentologie 2008-2012 SERVICE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 23 Coutances Étude d'accidentologie 28-22 Direction Départementale des Territoires et de la Mer de la Manche . DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Baromètre du mois de embre 2015 Bilan du mois 262 personnes 262 personnes seraient édées seraient sur édées les routes sur en les embre routes

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec

BILAN ROUTIER 2014. Société de l assurance automobile du Québec BILAN ROUTIER 2014 Société de l assurance automobile du Québec SAAQ BILAN ROUTIER 2014 1 SOMMAIRE IL Y A EU 336 DÉCÈS SUR LES ROUTES EN 2014, SOIT 55 DE MOINS QU EN 2013, CE QUI REPRÉSENTE UNE DIMINUTION

Plus en détail

LISTE SUR NANTES ET LA METROPOLE. ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Maison de retraite

LISTE SUR NANTES ET LA METROPOLE. ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES Maison de retraite - 1 - CENTRE COMMUNAL D'ACTION SOCIALE DE NANTES ADRESSE POSTALE : BP 63625-44036 NANTES CEDEX 1 Accueil du public : 10, rue Léopold Cassegrain Tél : 02.40.99.29.80 Fax : 02.40.99.29.84 Courriel : nantesentourage-clic@mairie-nantes.fr

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.6/2015/2 Distr. générale 8 avril 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de travail

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

Dossier de presse: Un partage responsable de la route C'est plus de sécurits. curité

Dossier de presse: Un partage responsable de la route C'est plus de sécurits. curité Dossier de presse: Un partage responsable de la route C'est plus de sécurits curité Les chiffres clés s de l'année e 2009 Les enjeux particuliers de l Îl Île-de-France En 2009: Les usagers de 2-Roues

Plus en détail

NOM et Prénom Classe de Cinquième Contrat 8 Année 2006 2007

NOM et Prénom Classe de Cinquième Contrat 8 Année 2006 2007 Contrôle C8 STATISTIQUES DESCRIPTIVES (55 ) Compte rendu : Remplissage de tableaux par proportionnalité : ok Comparaisons : On doit regarder les proportions et non les données brutes. Graphique : N oubliez

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 16 juin 01 DOSSIER DE PRESSE Présentation du radar mobile nouvelle génération Le jeudi 1 juin 01 à 15h0 à la gare d Aubazine

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL

CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL CAMPAGNE DE MESURE DE LA QUALITE DE L AIR AUX ABORDS DE LA RN126 CASTRES-SOUAL Dans le cadre du projet d aménagement de la liaison routière RN126 Castres-Soual, la Direction Départementale de l Equipement

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Rapport annuel sur la sécurité routière en Ontario - Statistiques choisies pour 2013

Rapport annuel sur la sécurité routière en Ontario - Statistiques choisies pour 2013 Rapport annuel sur la sécurité routière en Ontario - Statistiques choisies pour 2013 Les tableaux ci-dessous ont été créés au moyen des données préliminaires sur les décès et les lésions tirées de la base

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Autocars et autobus. Synthèse

Autocars et autobus. Synthèse Autocars et autobus Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier national

Plus en détail

Conférence de presse. du 21 mai 2013. Bilan des accidents de la route 2012

Conférence de presse. du 21 mai 2013. Bilan des accidents de la route 2012 Conférence de presse du 21 mai 2013 Bilan des accidents de la route 2012 1 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances 2 Comparaison 2011 / 2012 2011 2012 Accidents corporels 962 1019 dont

Plus en détail

Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées)

Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées) La Défense, le 16 novembre 2010 Concertation 2RM GT Connaissance Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées) Louis Fernique

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

L accidentalité 2014 du transport routier

L accidentalité 2014 du transport routier VU : véhicule utilitaire (PTAC < 3,5t) PL : poids lourd Manuelle Salathé Secrétaire générale L accidentalité 2014 du transport routier 1 3 384 personnes tuées sur les routes en 2014 2014 Progression 2013-2014

Plus en détail

Dynamiques économiques et spatiales

Dynamiques économiques et spatiales [ Marchés de l immobilier de bureaux Nantes - Métropole ] Dynamiques économiques et spatiales Nantes Métropole - communauté urbaine CINA - Club immobilier Nantes Atlantique AURAN - Agence d urbanisme de

Plus en détail

Mobilité et transports 1263-1200. Neuchâtel, 2013

Mobilité et transports 1263-1200. Neuchâtel, 2013 11 Mobilité et transports 1263-1200 Accidents des transports en Suisse 2012 Neuchâtel, 2013 Accidents des transports en Suisse 2012 Vue d ensemble 2 Circulation routière 4 Transports publics routiers 9

Plus en détail

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES

COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES COTATION BANQUE DE FRANCE UNE ÉVALUATION DES PERFORMANCES Juin 2015 SOMMAIRE 1. Précisions sur la cotation Banque de France et les statistiques présentées... 4 2. Statistiques 2015... 6 2.1. Discrimination

Plus en détail

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Engagements routiers des Conseils généraux

Engagements routiers des Conseils généraux Engagements routiers des Conseils généraux Octobre 2000 PREFACE Lancée par l'assemblée des Départements de France (ADF) en liaison avec l'union des Syndicats des Industries Routières de France (USIRF),

Plus en détail

Moins d accidents et moins de victimes en 2009

Moins d accidents et moins de victimes en 2009 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUE DE PRESSE 12 avril 2011 Moins d accidents et moins de victimes en 2009 Les chiffres des accidents de la route portant sur 2009 viennent

Plus en détail

OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement

OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement OPERATION 1425 REZE CHATEAU CENTRE COMMERCIAL Avenant 7 à la Concession d Aménagement ENTRE : Nantes Métropole, la Communauté Urbaine de Nantes, représentée par Monsieur Charles GAUTIER, Vice-Président

Plus en détail

PROCES VERBAUX D ACCIDENTS MORTELS

PROCES VERBAUX D ACCIDENTS MORTELS PROCES VERBAUX D ACCIDENTS MORTELS Comparaison des Procès Verbaux Mortels des années 1990 (mars 1990 février 1991) et des années 2000 (octobre 2001 septembre 2003) Rapport final 31 mars 2007 OBJECTIFS

Plus en détail

nous préparons l avenir

nous préparons l avenir Ensemble, nous préparons l avenir Une situation contrainte Entre l aéroport et le lac, le développement de Saint-Aignan-de-Grandlieu est soumis à des règles strictes. Commune périurbaine du sud-ouest de

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004

La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 Observatoire national interministériel de sécurité routière La sécurité routière en France Bilan de l année 2004 10 mai 2005 Jean CHAPELON, secrétaire général de l ONISR 0 La sécurité routière en France

Plus en détail

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière

Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Direction des Services du Cabinet de la Préfecture Direction Départementale de l Équipement et de l Agriculture Aveyron P Observatoire départemental interministériel de la sécurité routière Bilan décembre

Plus en détail

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008

Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 Comment se déplace-t-on aujourd hui dans l Agglomération Nantaise et son bassin de vie? tendances 2008 novembre 2009 Objectif : connaître les déplacements en 2008 Les objectifs du Plan de Déplacements

Plus en détail

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes DREAL Poitou-Charentes Chiffres et statistiques n 2013-01 janvier 2013 Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes CHIFFRES ET STATISTIQUES Les immatriculations

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Décembre 2011 Par Florent GALLET (laboratoire ThéMA) Distances à vol d'oiseau à partir du centre-ville dijonnais Daix Plombière-lès-Dijon Fontaine-lès-Dijon

Plus en détail

POLICE CANTONALE FRIBOURG ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG. Statistiques annuelles 2014 Circulation routière. Police cantonale POL Kantonspolizei POL

POLICE CANTONALE FRIBOURG ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG. Statistiques annuelles 2014 Circulation routière. Police cantonale POL Kantonspolizei POL ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG Police cantonale POL Kantonspolizei POL POLICE CANTONALE FRIBOURG Statistiques annuelles 4 Circulation routière Accidents Saisies provisoires des permis de conduire Contrôles

Plus en détail

Aire urbaine de Nantes

Aire urbaine de Nantes Aire urbaine de Nantes Dynamisme démographique de 1999 à 25 et projection de la population à l horizon 2020 JOUÉ CHEVALRAIS SAFFRÉ TRANS NORT S TOUCHES HÉRIC MOUZEIL FAY DE BRETAGNE NOTRE DAME DES NDES

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 686 Octobre 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au deuxième trimestre

Plus en détail

La sécurité routière dans le Bas-Rhin

La sécurité routière dans le Bas-Rhin La sécurité routière dans le Bas-Rhin Avril 2014 Le nombre d'accidents corporels survenus en avril 2014 ainsi que le nombre de personnes blessées ont baissé par rapport à la même période de l année 2013.

Plus en détail

LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS

LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS Les accidents du trport routier de voyageurs Chapitre 6 LES ACCIDENTS DU TRANSPORT ROUTIER DE VOYAGEURS En 2000, le trport routier de voyageurs est une activité où le risque d'accident de travail avec

Plus en détail

AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE)

AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE) AIDES FINANCIERES AUX ECONOMIES D ENERGIE DE LA REGION DES PAYS DE LA LOIRE (LOIRE-ATLANTIQUE, MAYENNE, VENDEE, SARTHE, MAINE ET LOIRE) Aide financière à la réalisation d un audit thermique et énergétique

Plus en détail

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse

Dossier de presse. Plan vélo. l engagement vélo de Nantes Métropole. Nantes, le 10 décembre 2010. Contact presse Nantes, le 10 décembre 2010 de Nantes Métropole Contact presse Nacéra Arnauld des Lions Tél. : 02 40 99 48 44 Port. : 06 75 25 04 17 Nantes Métropole Direction de la communication 44 923 Nantes CEDEX 9

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012

TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 TABLEAU DE BORD ASF La production des établissements de crédit spécialisés en 2012 L ASF (Association Française des Sociétés Financières) regroupe l ensemble des établissements de crédit spécialisés :

Plus en détail

Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006. Premiers résultats

Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006. Premiers résultats Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006 Premiers résultats Les «Enquêtes Ménages Déplacements» Un outil essentiel pour la planification locale connaître les «parts de marché»

Plus en détail

NANTES METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE SYNTHESE DE L ANNEE 2008

NANTES METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE SYNTHESE DE L ANNEE 2008 NANTES METROPOLE COMMUNAUTE URBAINE SYNTHESE DE L ANNEE 2008 Synthèse de l année 2008 Nantes Métropole Communauté Urbaine 1. Votre contrat de concession La distribution publique de gaz naturel sur le territoire

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI La population de diplômés de l IUP Modélisation et Analyse Statistique de l Information est de 13 pour l année 2003, moins nombreuse que

Plus en détail

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final

Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Impact des événements du 11 septembre sur le secteur des attractions pour le mois de septembre Rapport final Ministère du Tourisme, de la Culture et des Loisirs de l Ontario Le 23 octobre 2001 TABLE DES

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Dossier de presse. Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise. Mardi 20 octobre

Dossier de presse. Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise. Mardi 20 octobre Dossier de presse Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise Mardi 20 octobre Sommaire Bilan et analyse des accidents au 18 octobre 2015 3 Statistiques de l accidentologie dans l Oise

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau

BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012. Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau BILAN DE L'ACCIDENTALITE ROUTIERE 2012 Jeudi 24 janvier 2013 Hôtel de Beauvau Paris, le 24 janvier 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Manuel VALLS, ministre de l'intérieur, annonce un bilan de l accidentalité routière

Plus en détail

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises

Nantes métropole. vers une politique des transports et déplacements durables. Echo Bruit. Dossier 4 es Assises le maazine de l environnement sonore DES POLITIQUES GLOBALES POUR RÉDUIRE LE BRUIT EN AGGLOMÉRATION Nantes métropole vers une politique des transports et déplacements durables Olivier SORIN Nantes Métropole

Plus en détail

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation Jean-Yves Salaün - Délégué général de l Association Prévention Routière - JOURNÉES D ÉTUDES IARD 20&21 MARS 2014 SMACL, Rue Euclide, NIORT

Plus en détail

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël

Conseil économique et social. Document établi par le Bureau central de statistique d Israël Nations Unies Conseil économique et social ECE/CES/GE.2/214/3 Distr. générale 12 février 214 Français Original: russe Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Groupe d

Plus en détail

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN FRANCE BILAN DE L'ANNÉE 2006

LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN FRANCE BILAN DE L'ANNÉE 2006 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN FRANCE BILAN DE L'ANNÉE 2006 La documentation Française SÉCURITÉ ROUTIÈRE Observatoire national interministériel de sécurité routière La Grande Arche 92055 PARIS La Défense Cedex

Plus en détail

LE PLUm EN POCHE LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS. www.nantesmetropole.fr DESSINER LA MÉTROPOLE DE DEMAIN

LE PLUm EN POCHE LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS. www.nantesmetropole.fr DESSINER LA MÉTROPOLE DE DEMAIN LE PLUm EN POCHE LES RÉPONSES À VOS QUESTIONS DESSINER LA MÉTROPOLE DE DEMAIN www.nantesmetropole.fr editorial Nous sommes 600 000 à vivre à Nantes Métropole. La métropole, c est de plus en plus pour chacun

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008

Loi de modernisation de l économie (LME) n 2008-776 du 4 août 2008 Septembre 2008 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 19 Transports Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 dans le transport routier de marchandises (TRM) et 1 560 dans le transport routier de voyageurs.

Plus en détail

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France

L Accueil collectif du Jeune Enfant en France L Accueil collectif du Jeune Enfant en France 4,8 Millions d enfants de moins de 6 ans en France, au 1er janvier 2014 La France est toujours, avec l Irlande, le pays le plus fécond d Europe, avec 810 000

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail