FICHE PROJET «ATELIERS CUISINE»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FICHE PROJET «ATELIERS CUISINE»"

Transcription

1 FICHE PROJET «ATELIERS CUISINE» Mise en place d ateliers cuisine de sensibilisation sur la nutrition pour femmes enceintes en situation de précarité Présentation du Réseau périnatal Le Réseau périnatal est une association Loi 1901, créée en 2007, regroupant des professionnels de santé impliqués en périnatalité. L objet du Réseau est d améliorer la prise en charge globale des soins périnatals sur l ensemble du territoire Parisien et les communes limitrophes telle que Clichy la Garenne, Pantin, Saint-Ouen, Le Pré-Saint-Gervais et Bagnolet dans un souci de cohérence et de sécurité. Tout en visant l amélioration de la qualité des soins périnatals, le RSPP cherche également à développer le réseau ville-hôpital. Service rendu aux professionnels : o Formations destinées aux professionnels du champ sanitaire ou social impliqués en périnatalité o Référentiels et procédures d organisations o Élaborations d outils de communication ville-hôpital : Fiches de liaisons Dossier médical partagé papier et informatique N d appel pour avis spécialisé Annuaire des professionnels du réseau Site internet o Actions d évaluation des Pratiques Professionnelles Revue de mortalité morbidité inter établissement et ville-hôpital Action d évaluation des Pratiques Professionnelles destinées aux échographistes sur la qualité des échographies du 1 er trimestre 1

2 Services rendus aux usagers : o Améliorer l accès aux soins des femmes enceintes en situation de précarité Soutien dans la recherche d un lieu d accouchement Information sur le suivi obstétrical Favoriser l accès aux soins de ville o Optimiser la prise en charge en favorisant le lien entre médecine de ville- PMIhôpital Acteurs impliqués : Maternités publiques et privées, Centres de santé, CAMSP, Service de PMI, Professionnels de santé libéraux (généralistes, gynécologues obstétricaux, sages femmes, radiologues, échographistes, kinésithérapeutes, infirmières, psychologues, pédiatres, pédopsychiatres, psychiatres ), CMP, Associations communautaires et/ou d alphabétisation (partenaires pour des actions de promotion de la santé), assistantes sociales et services sociaux Impact sur le fonctionnement de l hôpital : o Diminution du délai d accès au premier rendez-vous hospitalier lors de l inscription en maternité : prise en charge plus précoce des grossesses à haut risque par l hôpital o Décloisonnement ville/hôpital ; décloisonnement entre les différentes institutions et entre services hospitaliers Zone d intervention du RSPP : o Arrondissements de Paris : 2 ème, 3 ème, 4 ème, 8 ème, 9 ème, 10 ème, 11 ème, 12 ème, 13 ème, 17 ème, 18 ème, 19 ème, 20 ème, o Communes du sud 93 : Saint-Ouen, Pantin, Le Pré-Saint Gervais, Bagnolet. Pour en savoir plus vous pouvez visitez le site www. rppn.fr 2

3 LE PROJET Contexte Les professionnels de santé constatent un besoin d information des femmes enceintes sur l alimentation pendant la grossesse. L accès à une information diététique pendant la grossesse est très limité sur le territoire du réseau. En effet les diététiciennes hospitalières, peu nombreuses ont du cibler leur actions sur les femmes enceintes présentant une pathologie : essentiellement un diabète gestationnel (entretien individuel) et celles présentant un surpoids (atelier de groupe/ 1 séance par femme) quant aux professionnels libéraux leur accès est limité du fait du non remboursement des séances réalisées auprès de diététiciennes libérales ou de dépassement d honoraires pratiqués fréquemment par les médecins nutritionnistes. - Le réseau a effectué un état des lieux sur l accès à des conseils diététiques dans les 5 maternités du réseau en décembre 2011 qui montre un accès restreint aux conseils diététiques, tant individuels que collectifs. - Ainsi 3 établissements sur 5 proposent des entretiens individuels mais uniquement réservé aux femmes souffrant d un diabète gestationnel - 2 établissements sur 5 proposent des ateliers collectifs mais ciblant les femmes en surpoids - Aucun établissement ne propose d atelier d information collective sur la nutrition pendant la grossesse ouvert à toutes les femmes enceintes De nombreuses études montrent que l alimentation de la femme pendant sa grossesse peut influer sur la santé de son enfant et favoriser ou prévenir certaines complications ou pathologies obstétricales : Précaution alimentaire permettant de prévenir une séroconversion / toxoplasmose Prévention du diabète gestationnel et de ses complication chez l enfant (macrosomie 3

4 fœtale associée à des complications obstétricale=plexus brachial, malformation cardiaque directement associée au diabète, risque d obésité à l âge adulte) Prévention du syndrome d alcoolisation fœtale (SAF) Prévention de la listériose pouvant entrainer un risque de fausses couches, d accouchement prématuré ou de Mort Fœtale In Utero Même nécessité durant la période postnatale (allaitement). Une sensibilisation sur la nutrition après l accouchement permet d agir sur la santé de l enfant et de la mère (prévention de l obésité). De plus, la grossesse et le postpartum sont des périodes où les femmes sont plus réceptives à des messages de prévention. Par ailleurs plusieurs professionnels exerçant dans des centres sociaux, nous ont fait part d un besoin important de promouvoir auprès des jeunes mères fréquentant leur institution, des conseils diététiques sur l alimentation du jeune enfant (0-3 ans). Même constat, fait par les professionnels de maternité du réseau. En lien avec les différents partenaires maternités, centres sociaux, ateliers Santé Ville-, le Réseau propose donc depuis juin 2012 trois types d ateliers d éducation à la santé: le premier porte sur l alimentation durant la grossesse, le second sur l alimentation après l accouchement, et le dernier sur l alimentation du jeune enfant de 0 à 3 ans. Ce projet s inscrit directement dans le cadre du Programme National Nutrition Santé Mais aussi dans le cadre régional de l IDF puisque la santé périnatale et la nutrition sont des axes prioritaires d intervention en IDF. Depuis 2013, le Réseau reçoit un financement par l Agence Régionale de Santé (ARS) dans le cadre des fonds PPS (Prévention et promotion de la santé), afin de poursuivre l action. L ARS a souhaité pour 2015 une plus grande visibilité des publics en situation de précarité. En effet, l expérience montre que les femmes en situation de précarité sont très peu représentées lors de ces réunions d information sur «l alimentation grossesse» (mis en place par le Réseau dans les maternités). On ne peut pour autant en déduire qu elles ne se sentent pas concernées par les enjeux d une bonne alimentation durant la grossesse. On peut néanmoins imaginer que la quantité et la qualité des apports nutritionnels ne 4

5 représentent pas une priorité pour des femmes enceintes qui rencontrent déjà des difficultés à se nourrir quotidiennement. Nous avons donc recherché des explications dans les études existantes : D après l enquête ENFAMS réalisée en 2013 par l Observatoire du Samu social, 21,8% des personnes vivant à l hôtel déclarent ne pas pouvoir y cuisiner. L insécurité alimentaire a été mesurée chez plus de 8 familles sur 10. Et l anémie touche deux tiers des mères et un enfant sur 3. Par ailleurs, nous avons trouvé quelques données chiffrées concernant la santé maternelle et infantile à Paris, issues du rapport «Santé des mères et des enfants de Paris» («Etat des lieux pour la mise en place d'un Schéma directeur départemental de la Protection Maternelle et Infantile») de l ORS IdF (2010), étayant notre propos : 15% de la population parisienne est de nationalité étrangère. Le taux de mortalité périnatale parisien (13,6 ) est l un des plus élevé d Ile-de- France (dont le taux moyen est de 12,8 ). Une surmortalité maternelle chez les femmes de nationalité étrangère : Les femmes de nationalité étrangère représentent 38% des décès en Ile-de-France et 9% dans les autres régions. En Ile-de-France, les taux de mortalité maternelle des femmes originaires d Afrique subsaharienne (28,9 pour naissances vivantes), d Asie et d Amérique (23 pour naissances vivantes) sont plus élevés que celui des femmes de nationalité française (10,2 pour naissances vivantes). Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu Parisiens bénéficient de la Couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) en 2008, soit 7,9% de la population parisienne totale. Près d un bénéficiaire sur trois de l Aide médicale état (AME) réside à Paris. 3,3% des femmes enceintes parisiennes venant s inscrire dans les maternités de l AP- HP n ont pas de couverture sociale. Près de 5% des femmes enceintes parisiennes consultent pour la première fois audelà du premier trimestre de grossesse. On constate une disparité entre le nord 5

6 et le sud de Paris (8.7 % des femmes consultent pour la 1 ère fois au-delà du 1 er trimestre dans le 18 ème arrondissement contre moins de 2% dans les 1 er, 6 ème, 7 ème et 8 ème arrondissement). Par ailleurs, on remarque un suivi plus tardif de la part des femmes peu diplômées (ainsi, plus d une femme sur dix de niveau d étude primaire a débuté son suivi de grossesse au-delà du premier trimestre, contre seulement 2,0% des femmes de niveau d étude supérieur) Un accès à la préparation à la naissance très inégalement répartie : avec des proportions de femmes primipares bénéficiant d une préparation à l accouchement particulièrement faibles dans les trois arrondissements périphériques du nord-est (seulement 51,3% dans le 18ème arrondissement contre plus de 70% dans le sud-ouest parisien) Les femmes qui sollicitent tardivement une inscription en maternité ont une moins bonne couverture sociale Les femmes ayant moins de trois échographies sont plus nombreuses dans le nordest de Paris : 5,1% dans le 18 ème arrondissement, 4,9% dans le 19 ème, 3,4% dans le 20 ème et 3,2% dans le 10 ème. Dans l ensemble des autres arrondissements parisiens, les pourcentages observés sont inférieurs à 3%. Selon les données des CS8 en 2008, 3.4% des parisiennes présentes un diabète gestationnel Les différentes recherches et analyses démontrent qu il existe un lien étroit entre les conditions de vie, l insécurité alimentaire, et la dépression, les risques de complications pendant la grossesse, l obésité, et les troubles du comportement chez l enfant. Véritable enjeu de santé publique, il semble évident qu une femme enceinte prise en charge par le Samu Social et devant faire face à des parcours d hébergement chaotiques, n ayant ni le lieu ni le matériel pour cuisiner, va perdre peu à peu goût à cuisiner, à se nourrir correctement. L alimentation des mères pendant la grossesse est donc un enjeu important pour éviter certaines complications et peut aussi influencer la santé de leurs enfants. Il semble donc 6

7 important d informer les femmes enceintes sur la nutrition pendant la grossesse afin de favoriser une bonne hygiène alimentaire, en les aidant à identifier les aliments ou comportements à risque favorisant ainsi la prévention de certaines infections ou pathologies, prise de poids excessives Objectifs de l action Objectifs de santé : - Renforcer et favoriser l adoption des comportements alimentaires favorables à la santé de la femme enceinte, et de son futur bébé, en transmettant des conseils à visée nutritionnelle, donnés par des professionnels de la nutrition materno-fœtales. - - Diffusion de messages de prévention sur la grossesse (vitamines et oligo-éléments, alcool, allergies) Objectifs spécifiques : - Recréer du lien social autour de la confection et du partage d un repas. - Adapter les informations au profil des participantes. - Transmettre des techniques de préparation culinaire adaptées aux moyens dont disposent ces femmes (moyens financiers, moyens matériels) Objectifs opérationnels : - Favoriser l identification des associations et acteurs locaux par les participantes, afin d inscrire les femmes dans un parcours d insertion sociale et médicale. - Création et formalisation de conventions de partenariats déjà engagés par le RSPP. - Encourager le travail de réseau ville-hôpital pour une action de proximité. - Identifier des personnes relais de l information dans les structures partenaires Public cible - Femmes enceintes en situation de précarité - 8 participantes par atelier 7

8 Lieu de réalisation : Dans un premier temps, les ateliers se dérouleront dans les locaux de la FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s), située au 58 rue des Amandiers dans le 20 ème arrondissement de Paris. Avec un peu de recul, nous étudierons la possibilité de mettre en place ces ateliers dans d autres associations afin de favoriser le partenariat et d étendre notre action à d autres secteurs parisiens. Moyens humains : Les ateliers sont organisés par le Réseau (sage femme coordinatrice et chargée de mission) et ses membres : diététicien-ne-s, sages femmes et puéricultrices. Les femmes enceintes seront orientées par les assistantes sociales de maternités, ou les professionnels de PMI après évaluation. La centralisation des inscriptions se fera directement par le RSPP par téléphone. Les ateliers d une durée de 2h30 seront animés par un binôme diététicienne/sage femme ou puéricultrice, membres du groupe de travail nutrition ayant participé à l élaboration du projet. Une enquête de satisfaction sera ensuite effectuée par le Réseau afin d évaluer ces ateliers et les réorienter si besoin. Moyens matériels : Les locaux de la FASTI sont équipés en matériel de cuisine. Le RSPP apportera à chaque atelier les ingrédients nécessaires à la confection du repas. Moyens financiers : 50 nécessaires pour l achat des ingrédients 100 pour chacun des deux professionnels du binôme par atelier 8

9 Supports de communication Aucune contribution financière n est demandée. Supports : Les supports de communication prévus sont : - une fiche projet détaillée et une brochure explicative distribuées aux différents partenaires du projet. - Une note d information sur le site internet du Réseau, et via la newsletter du Réseau envoyée à tous les partenaires 2 fois par mois. - Une affiche communiquant l existence de ces ateliers cuisine, à distribuer aux partenaires : assistantes sociales des maternités, aux professionnels de santé libéraux et hospitaliers, en PMI, aux associations et centres sociaux. Nombre d interventions envisagées : 7 ateliers sont prévus en 2015, à hauteur d un par mois. Suivi du projet Un groupe de travail constitué des professionnels membres du réseau se réunissent régulièrement au RSPP afin de travailler à la mise en place des ateliers. Une réunion aura lieu entre chaque atelier afin de permettre un retour et un réajustement en tenant compte des observations. De plus, une enquête de satisfaction et d évaluation, sous forme de questionnaire, rédigée en équipe en fonction d indicateurs et d outils d évaluation sera réalisée auprès des femmes participantes afin de redéfinir les objectifs de cet atelier. 9

10 Méthode d évaluation et outils : L évaluation de l action est à la fois quantitative et qualitative, elle reposera sur : Une évaluation de la satisfaction des participantes à l aide d un questionnaire de satisfaction déjà testé en 2012 Une étude qualitative permettant à la fois d évaluer : Le profil des femmes participant à l atelier L impact de l intervention sur les habitudes alimentaires des femmes enceintes Si le format des ateliers est adapté à cette population CALENDRIER PREVISIONNEL 1 er atelier : vendredi 27 mars 2015 matin 2 ème atelier : Vendredi 24 avril 2015 matin 3 ème atelier : vendredi 29 mai 2015 matin 4 ème atelier : vendredi 26 juin 2015 matin Si vous êtes intéressés par ce projet, n hésitez pas nous en faire part par mail ou à nous contacter au Nous pourrons nous rencontrer afin d en discuter plus longuement. Contact : 10

11 Coordonnées Réseau de Santé Périnatal Parisien (RSPP) 3-5 rue de Metz Paris Chargée de mission Prévention Nutrition Melle Wafaa Benddif Sage-femme coordinatrice du RSPP (Nord) Mme Nathalie Baunot Sage-femme coordinatrice adjointe RSPP (Est) Mme Françoise Dumez 11

La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable

La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable Dr Véronique Dufour PMI Paris/ DFPE 09/10/2015 Journée des réseaux de périnatalité franciliens 1 Quelques

Plus en détail

PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés

PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés PRADO PRogramme d Accompagnement du retour à DOmicile des patients hospitalisés Le champ de la Maternité 11 1 Pourquoi mettre en place un programme d accompagnement? La CNAMTS fait de l accompagnement

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

Le suivi et l orientation des femmes enceintes

Le suivi et l orientation des femmes enceintes Le suivi et l orientation des femmes enceintes Enquête auprès de 1650 femmes ayant accouché en Midi-Pyrénées en 2005 2006 OBSERVATOIRE REGIONAL DE LA SANTE DE MIDI-PYRENEES Faculté de Médecine 37 allées

Plus en détail

Le programme de médecine mobile

Le programme de médecine mobile Le programme de médecine mobile UN ENGAGEMENT DU CLUB SANTE AFRIQUE AUPRES DU LEGENDAIRE PROGRAMME DES FLYING DOCTORS OBJECTIFS DU MILLENAIRE POUR LE DEVELOPPEMENT N 4-5-6 et 8 1 CFAO : membre actif du

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI

Syndicat National des Médecins de Protection Maternelle et Infantile (S.N.M.P.M.I.) Ouvrir de nouveaux horizons pour la PMI Union Confédérale des Médecins Salariés de France Siège social, secrétariat : 65-67 rue d Amsterdam 75008 Paris Tél : 01.40.23.04.10 Fax : 01.40.23.03.12 Mél : contact@snmpmi.org Site internet : www.snmpmi.org

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11

CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 CENTRE RESSOURCES AUTISME de BASSE-NORMANDIE *********** PRESENTATION De l Activité de FORMATION Pour l Année 2010-11 Sommaire Généralités Objectifs et moyens, Approche intégrative, Destinataires, Renseignements

Plus en détail

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux

Cahier des charges. Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Cahier des charges Expérimentation de tutorat des étudiants en soins infirmiers dans les cabinets d infirmiers libéraux Sommaire I. Contexte et objectifs de l expérimentation...3 II. Critères d éligibilité...3

Plus en détail

Accueil. Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux.

Accueil. Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux. Accueil Bienvenue sur le site de la maternité de Bayeux. Vous trouverez l ensemble des services proposés ainsi que les informations qui vous seront utiles. Bonne visite Présentation La maternité de Bayeux

Plus en détail

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 9 janvier 2015 12 heures Contact : Communauté d

Plus en détail

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales

AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales AMO Elaboration du Schéma Régional des Formations Sanitaires et Sociales Groupe de travail 2 : Naissance, petite enfance et aide sociale Dijon, le vendredi 5 avril 2013 Personnes présentes Cf. annexe.

Plus en détail

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence La loi hôpital, patients, santé et territoires (loi HPST) du 21 juillet 2009 modifie en profondeur l organisation

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

PériNatalité et petite enfance

PériNatalité et petite enfance Périnatalité et petite enfance Comment naître dans le 19 e arrondissement? L inscription à la maternité Il est important de s inscrire à la maternité le plus tôt possible pour assurer un suivi de grossesse

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

La maternité mars 2008

La maternité mars 2008 La maternité mars 2008 La maternité 1 2 3 4 5 6 Quelles sont les démarches à effectuer? Quelle est votre prise en charge? Quels sont les soins ou examens pris en charge au titre de la maternité? Quelle

Plus en détail

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral

Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Appel à projets 2016 Prévention et soutien en milieu carcéral Destiné aux associations de France métropolitaine, Drom et Com Date de clôture : 14 septembre 2015 Procédure de demande de financement Il y

Plus en détail

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00

LIVRET ACCUEIL. enfance. Petite. Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 LIVRET ACCUEIL Petite enfance Service Petite enfance 57 avenue Henri-Ravera 92220 Bagneux 01 42 31 60 00 SOMMAIRE Les établissements d accueils municipaux de la petite enfance le Relai d'assistantes Maternelles

Plus en détail

BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail

BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail Vous allez bientôt être maman!? Cette brochure vous donne des informations pratiques et vous aidera dans vos démarches administratives, que ce soit durant votre

Plus en détail

Partenariat ADECA75/ASV13

Partenariat ADECA75/ASV13 Journée d'information et d'échanges organisée dans le cadre du partenariat Acsé/INCa : Accompagner la lutte contre les cancers dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville Partenariat ADECA75/ASV13

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Formateur d'adultes de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

Newsletter N 60 Janvier 2015

Newsletter N 60 Janvier 2015 Newsletter N 60 Janvier 2015 Objet statutaire de Défi Santé Nutrition : Promouvoir les messages de santé publique du Programme National Nutrition Santé (PNNS) Toute l équipe du Défi santé nutrition vous

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Des services au plus pres de chez vous pendant votre grossesse.

Des services au plus pres de chez vous pendant votre grossesse. FICHE PRATIQUE n 3 Des services au plus pres de chez vous pendant votre grossesse. Je souhaite en parler, j ai besoin d en parler à qui puis-je m adresser? - A votre médecin traitant ou gynécologue habituel.

Plus en détail

Accès aux places d accueil régulier

Accès aux places d accueil régulier Le Multi-accueil «La garenne» est un établissement d accueil de jeunes enfants de 3 mois à 4 ans. L accueil des enfants de 4 à 6 ans est possible uniquement pour les enfants qui auraient fréquenté la structure

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

L Atelier Santé Ville à Rennes

L Atelier Santé Ville à Rennes L Atelier Santé Ville à Rennes Fort d une dynamique historique de travail autour des enjeux de santé, la Ville de Rennes dispose d un atelier santé ville depuis 2006. L ASV est porté par la Direction Santé

Plus en détail

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Si globalement l épidémiologie des cancers (cf. points négatifs) n est pas bonne sur le

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014

Service Accueil RSA  RAPPORT D ACTIVITE 2014 Service Accueil RSA RAPPORT D ACTIVITE 2014 TABLE DES MATIERES PRESENTATION DU SERVICE ET DE SON ORGANISATION... 3 BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF DU SERVICE ACCUEIL RSA... 5 1. Quelques données générales...

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Programme de formation

Programme de formation 2015 Programme de formation ATELIERS SOCIOLINGUISTIQUES MÉTHODES ET PRATIQUE Sommaire p. 4 STAGE 1 Animer et conduire un projet en atelier sociolinguistique p. 6 STAGE 2 Connaître le contexte de la formation

Plus en détail

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité

L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité L accueil de l enfant pour une meilleure parentalité FORUM N 5 Président de séance : Christine GENET, Adjointe au Maire de Metz, Vice-Présidente de l UNCCAS. Intervenants : Jean Louis HAURIE, Directeur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA

DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM. Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA DOSSIER DE PRESSE ETUDE DOMOLIM Conventions de partenariat PROMOTELEC et REUNICA Vendredi 28 novembre 2014 2 DOSSIER DE PRESSE DOMOLIM SOMMAIRE Packs domotiques - Le service Domo Creuse Assistance - Mesurer

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

Edition 2016. le Guide. La couverture sociale et les droits médicaux. Les aides au logement et les solutions d hébergement Si vous êtes mineure

Edition 2016. le Guide. La couverture sociale et les droits médicaux. Les aides au logement et les solutions d hébergement Si vous êtes mineure Edition 2016 JE SUIS ENCEINTE le Guide La couverture sociale et les droits médicaux Les démarches essentielles Les aides financières et matérielles Si vous êtes victime de violences Les aides au logement

Plus en détail

MEDECINS du MONDE. 20 ans d action à Metz 1987-2007

MEDECINS du MONDE. 20 ans d action à Metz 1987-2007 MEDECINS du MONDE 20 ans d action à Metz 1987-2007 Sans emploi, sans statut social, passé un seuil de pauvreté et de marginalisation L individu n existe plus : c est un exclu. l exclu d un système qui

Plus en détail

LES ROMS ONT DES DROITS

LES ROMS ONT DES DROITS LES ROMS ONT DES DROITS Guide à l usage des collectivités territoriales et des acteurs locaux Avec le soutien PROGRESS 75 Chapitre 4 4.1. Domicilier les familles* «La lutte contre les discriminations passe

Plus en détail

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014

Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 Fiche d auto-évaluation de la Mission Locale de Vichy Septembre 2014 D où vient-on? La mission locale par son engagement du 7 janvier 2013, souhaite remettre les jeunes au centre des dispositifs, il faut

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

TASK FORCE ALCOOL expérimentation dans trois territoires picards

TASK FORCE ALCOOL expérimentation dans trois territoires picards TASK FORCE ALCOOL expérimentation dans trois territoires picards 4 e colloque des programmes locaux et régionaux de santé, Ottawa, juin 2011 1 2 CONTEXTE D EMERGENCE... États généraux de l alcool (2006)

Plus en détail

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques

Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques Centre de professionnalisation des entrepreneurs culturels & artistiques programme 2014-2015 Arts VIVANTS >>> gestion >>> social >>> fiscal >>> communication FRANCHE-COMTÉ CALENDRIER 2014-2015 30 septembre

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30 www.perrayvaucluse.fr Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

juillet 2012 PARTENARIATS

juillet 2012 PARTENARIATS Newsletter juillet 2012 SOMMAIRE SÉLECTION DE PROJETS Comité d orientation : comment fonctionne-t-il? Quatre nouveaux projets retenus pour 2012. PARTENARIATS Energie Jeunes : première Convention annuelle.

Plus en détail

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 L éducation thérapeutique dans les réseaux L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 Louisette MONIER Coordonnatrice Vincent LESIRE Directeur Qualité santenutritiondiabete41@wanadoo.fr Contexte local

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille»

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» Projet mis en place et coordonné par l échevinat des affaires sociales et de la santé de la ville de Mouscron 2 projets complémentaires Le Fil Le

Plus en détail

Contrat de Projet 2011 2015 Page 126 sur 141

Contrat de Projet 2011 2015 Page 126 sur 141 Contrat de Projet 2011 2015 Page 126 sur 141 L évaluation du contrat de projet 2011-2015 s inscrit dans un processus d amélioration continue. A partir des objectifs 2015, il a été établi des indicateurs

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail LES ATOUTS D UNE RÉUSSITE RÉGIONALE Trois lignes d actions communes à tous les territoires de la Région : > Mobilisation des employeurs Les employeurs sont mobilisés sur la question de la formation des

Plus en détail

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC.

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC. Le Centre de santé et de service sociaux de la Vallée-de-la-Gatineau est heureux de vous offrir des services sociaux et communautaires à partir de ses intallations CLSC. Afin de répondre adéquatement aux

Plus en détail

PARIS SANTE NUTRITION. 22 novembre 2012 Journée Solipam

PARIS SANTE NUTRITION. 22 novembre 2012 Journée Solipam PARIS SANTE NUTRITION 22 novembre 2012 Journée Solipam A l origine, le programme Paris Santé Nutrition l objectif était la lutte contre l obésité infantile (0-12 ans), mais très vite, les besoins et les

Plus en détail

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY L ARS Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, le Conseil Général

Plus en détail

Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011

Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011 Installation de la Commission nationale de la naissance et de la santé de l enfant Le 22 mars 2011 Monsieur le Président, Monsieur le Vice président, Mesdames et messieurs, J 'ai le privilège d intervenir

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Constat :

PROJET ASSOCIATIF. Constat : PROJET ASSOCIATIF Suite aux différentes mutations intervenues courant 2009 et afin de préciser les missions que l association Géronthau souhaite mettre en œuvre sur le bassin gérontologique n 11, le Conseil

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE

CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE CAHIER DES CHARGES PRESTATION EXTERNE D ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE STRATEGIE DE DEVELOPPEMENT D HABITAT-CITE Démarche engagée avec le soutien financier du FRIO (fonds de renforcement institutionnel

Plus en détail

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont

Appel à projets. Bourse Charles Foix édition 2016. Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont Appel à projets Bourse Charles Foix édition 2016 Établissement public Territoire n 12 Grand-Orly Val-de-Bièvre Seine-Amont APPEL À PROJETS - LA BOURSE CHARLES FOIX Clôture le vendredi 1er avril 2016 à

Plus en détail

Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901)

Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901) Association LES YEUX DANS LE MONDE (Loi 1901) I - Contact...2 II - Présentation de l association...3 1) Qui somme nous? 2) Soutiens III - Rapport d activité depuis la création...4 1) Conférences et débats

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels

Atelier Promotion et diffusion des droits économiques, sociaux et culturels Texte de la communication présentée par la secrétaire générale du SIDIIEF à l occasion de la VII e conférence des ONG et OSC, 24 juin 2010, Genève, Suisse Atelier Promotion et diffusion des droits économiques,

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.)

PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) PROGRAMME DE PROMOTION DE L USAGE RATIONNEL DES MEDICAMENTS EN ALGERIE (P.U.R.M.A.) Introduction L aboutissement à un usage rationnel des médicaments est le résultat d un programme exécuté par une chaîne

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Les Compétences Essentielles selon l Alliance des Sages- Femmes d Amérique du Nord (MANA)

Les Compétences Essentielles selon l Alliance des Sages- Femmes d Amérique du Nord (MANA) Les Compétences Essentielles selon l Alliance des Sages- Femmes d Amérique du Nord (MANA) version finale juin 2011 Introduction Les Compétences Essentielles selon l Alliance des Sages-Femmes d Amérique

Plus en détail

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille

Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille 1 Synthèse Réunion de travail sur le prochain schéma départemental Enfance Famille des Bouches du Rhône Lundi 17 décembre 2013 Au Conseil Général des Bouches du Rhône Direction Enfance Famille Présents

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam

22 novembre 2012. Dr Paule Herschkorn Barnu Directrice du réseau Solipam 22 novembre 2012 1. Epidémiologie 2. Problématiques 3. Le réseau SOLIPAM: 1. Objectifs et caractéristiques 2. Le projet réseau SOLIPAM 3. Le tableau de bord du réseau 4. Le programme de la journée Epidémiologie

Plus en détail

Thèses : Productions 2000/2005

Thèses : Productions 2000/2005 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous?

ELEMENTS DE CONTEXTE. Qui sommes-nous? Cahier des charges - Appel à propositions Mise en œuvre de prestations d assistance technique à la mise en œuvre de la formation professionnelle dans les petites et moyennes entreprises du travail temporaire

Plus en détail

PROJET D ÉTABLISSEMENT

PROJET D ÉTABLISSEMENT PROJET D ÉTABLISSEMENT ECOLE COMMUNALE DE ROSIERES 2011 Projet d établissement de l école communale de Rosières Dans le petit village de Rosières, entourée par la nature, l école communale accueille vos

Plus en détail

Convention de partenariat

Convention de partenariat Convention de partenariat Entre L Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine, Etablissement Public Industriel et Commercial, dont le siège est situé au 69bis, rue de Vaugirard, 75006, Paris, Représentée

Plus en détail

1.000 parrains pour 1.000 emplois

1.000 parrains pour 1.000 emplois 1.000 parrains pour 1.000 emplois En partenariat avec l ANDRH IDF, l Association Nationale des DRH Ile-de-France Dossier de presse Lundi 1 er juin 2015 Contact presse - Quitterie Lemasson -presse@paris.fr

Plus en détail

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté

Aide sociale à l enfance. Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté DOSSIER DE PRESSE Février 2010 Aide sociale à l enfance Paris lance un nouveau programme d actions (2010-2014) en faveur de 26 000 enfants et jeunes en difficulté sous la responsabilité de Myriam El Khomri

Plus en détail

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP.

1 - le bilan de la 6ème année : de préférence en grande section, voire en CP. Troubles spécifiques des apprentissages Troubles spécifiques des apprentissages Le dépistage et le suivi des troubles spécifiques des apprentissages tout au long de la scolarité sont une priorité rectorale

Plus en détail

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H)

CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF (F/H) Bureau du recrutement et des concours 2, rue de Lobau 75196 PARIS Cedex 04 Direction des Ressources Humaines Sous direction du développement des ressources humaines www.paris.fr CONSEILLER SOCIO-ÉDUCATIF

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Promouvoir l allaitement maternel dans les milieux défavorisés : une action d éducation en santé et de soutien à la parentalité

Promouvoir l allaitement maternel dans les milieux défavorisés : une action d éducation en santé et de soutien à la parentalité Promouvoir l allaitement maternel dans les milieux défavorisés : une action d éducation en santé et de soutien à la parentalité Maison de la Mutualité L allaitement en France Taux d'allaitement à la naissance

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE REUNION DU CONSEIL GENERAL DU 19 DECEMBRE 2014 BP 2015 COMMISSION DES SOLIDARITES Direction Générale Adjointe des Solidarités Direction du Handicap et de la Vieillesse RAPPORT

Plus en détail

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination

besoin D AIDE POUR accompagnement information outils formation intervention coordination besoin D AIDE POUR VOTRE PROJET DE SANTé? accompagnement information outils formation intervention coordination «Pour parvenir à un état de complet bien-être physique, mental et social, l individu, ou

Plus en détail

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY

LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY LES MODES D ACCUEIL Petite enfance À GENTILLY Édition / décembre 2015 www.ville-gentilly.fr RÉUNIONS D INFORMATION sur les modes d accueil Petite enfance le DEUXIÈME JEUDI de chaque mois à 17 h 45 Si le

Plus en détail