la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme Rachid Nafti, expert GIZ"

Transcription

1 la Responsabilité Sociétale de l Entreprise: «le paradigme managérial des années à venir». Rachid Nafti, expert GIZ Séminaire RSE dans le secteur hôtelier, organisé par AHK, GIZ & CITET le 20 octobre 2011

2 Sommaire Rappel l de l objectif du séminaire i Enjeux de la RSE à l échelle mondiale et en Tunisie (Pourquoi?) Définition de la RSE (Quoi?) Les parties prenantes de la RSE (QUI?) Mise en œuvre de la RSE ( Comment?) Conclusion

3 Objectifs du séminaire promouvoir la RSE et faire connaître ce concept auprès des hôteliers. présenter les outils et les tendances internationales en matière de RSE. Introduire le Pacte Mondial des Nations Unies Donner un témoignage d entreprise tunisienne ayant pris un engagement RSE

4 R.S.E et Mondialisation Enjeux de la R.S.E Prise de conscience des répercussions négatives des activités de l Entreprise sur la Société et sur l Environnement. Risques de Gestion pouvant mettre en cause la pérennité de l Entreprise (Risque de réputation, l hygiène, la santé, l Environnement et la Cohésion sociale). R.S.E et Marché financier Emergence du concept de l Investissement socialement responsable (Fonds de pensions, Epargnes salariales) Le Marché de l ISR en France représente en 2009 un encours de 50,7 milliards d euros dont 69% sont Détenus par des fonds institutionnels et 31% par des investisseurs privés.(orse) 4

5 RATING SOCIAL Enjeux de la R.S.E Développement des agences de Rating social dont la fonction est d évaluer pour le compte des investisseurs, l engagement des entreprises dans le domaine environnemental, social et de la gouvernance. Les agences de notation sociale les plus importantes en Europe sont : BMG Rating et VIGEO en France, OEKOM en Allemagne ; TRIODOS aux Pays bas, AVANZI en Italie RSEen R.S.E TUNISIE Contrainte: U.E : Exigence de R.S.E chez les fournisseurs et les sous traitants. (AuditSocial) Social). Opportunité: Image Compétitivité Promotion sociale des travailleurs, préservation de l environnement Durabilité 5

6 Etat des lieux de la RSE en Tunisie Résultats d une enquête sur les bonnes pratiques sociales et environnementales dans des entreprises tunisiennes (par Social Consult) 6

7 Résultats d une enquête sur les bonnes pratiques sociales et environnementales en Tunisie ii Echantillon : 40 entreprises de différentes tailles ( 100salariés à 1000 salariés) 32 entreprises privées dont 8 entreprises publiques. 7

8 Promotion de l élément féminin dans l encadrement supérieur des entreprises Le pourcentage de l élément féminin occupant des postes de direction i varie entre 15 et 25 %. 3 des entreprises enquêtés sont dirigées par des femmes. 8

9 FONDS SOCIAL 35 /40 des entreprises disposent de fonds sociaux pour le financement : Dons Pêt Prêts Activités sociales et culturelles 9

10 Formation continue 35/40 des entreprises disposent d un plan de formation continue. 5 entreprises ont leurs propres centres intégrés Assurance sociale il complémentaire 24/40 entreprises font bénéficier leurs personnels d une assurance sociale il complémentaire du système légal de Sécurité sociale. 10

11 Structures représentatives du personnel 31/40 entreprises disposent de structures représentatives du personnel (syndicat (y et commissions consultatives d Entreprise) Services sociaux : La grande majoritédes entreprises disposent de services sociaux. 11

12 Sponsorisation d activités culturelles et sportives La plupart des entreprises enquêtées sponsorisent des activités sportives et culturelles. 12

13 Protection de l Environnement 18/40 des entreprises enquêtées sont engagées dans des programmes de protection de l Environnement et d économie déconomie des ressources non renouvelables. 13

14 Quelques leçons tirées de l enquête Les principaux obstacles ayant été identifiés lors de l enquête sont principalement : le manque de conviction des managers et l existence d autres priorités stratégiques pour l entreprise ; le coût des actions sociales ; l insuffisance des compétences, en interne et en externe à l entreprise, pour développer des pratiques de RSE. 14

15 Quelques leçons tirées de l enquête *Pratiquessociales sociales : au delà des obligationslégaleslégales et conventionnelles. * Points faibles: fibl Dialogue social, ilcommunication, Evaluation, Environnement. * Objectifs : Vers le Développement durable et la Performance globale. 15

16 INITIATIVES RSE EN COURS Programme CITET GIZ ( Accompagnement Pacte Mondial des ONU) Projet pilote INNORPI ( ISO 26000) 16

17 C est Cest QUOI LA RSE? «C est Cest l intégration volontaire des préoccupations sociales et environnementales dans la stratégie de l Entreprise lentreprise et dans ses relations avec les parties prenantes» (définition de l UE ) «La RSE ne se limite pas au respect des obligations légales et conventionnelles». 17

18 En quoi consiste l engagement sociétal? L engagement RSE signifie que l entreprise décide de prendre en considération et de rendre compte des retombées sociales et environnementales de ses activités àses parties prenantes. Ce faisant l entreprise adopte un comportement socialement responsable, un comportement citoyen. La portée, le e contenu et les modalités de mise en œuvre de la RSE diffèrent selon les pays 18

19 RSE et tourisme Le tourisme durable ou le tourisme responsable désigne l application des principes du développement durable au tourisme. La notiondetourisme tourisme durablereprendreprend lestrois dimensions ou piliers du développement durable, à savoir les aspects environnementaux, sociaux et économiques de la vie en société, adaptés à ce secteur particulier.

20 La RSE est la déclinaison du concept de développement durable à l échelle ll de l entreprise: Ecologique Vivable Social Durable Equitable Viable Economique TRIPLE PERFORMANCE

21 tourisme durable l i bl i li le Tourisme Responsable implique : D une part, le respect du voyageur envers la Terre d Accueil, ses habitants, son environnement, sa culture et son économie et d autre part: D autre part, le respect des opérateurs touristiques dans la réalisation, la conception, la commercialisation et la promotion d un produit touristique envers les populations d accueil, les touristes, les environnements économiques, sociaux et écologiques des Terres d Accueil.

22 LES ACTEURS DE LA RSE Les Pouvoirs publics : Réglementation ti plus sévère sur les importations,au motif de la protection de la Santé des citoyens et de l Environnement. Les Consommateurs : boycott de produits fabriqués dans des conditionshumainement inacceptables. (Commerce équitable). Les Investisseurs : Souci de maitrise des risques sociaux et environnementaux pouvant mettre en cause la pérennité de l entreprise. 22

23 LES INSRUMENTS DE LA RSE Directives et Codes de conduite : - Pacte Mondial des Nations Unies, - Livre vert de l U.E, - Principes i de gouvernance de l OCDE, - Norme ISO Normes Internationales auditables et certifiables par organismes indépendants: S.A,8000, SO14001 OHSAS Obligation de publier un bilan social annuel (France) 23

24 Charte du tourisme durable de lomt l OMT Elle rappelle que «le tourisme, de par son caractère ambivalent, puisqu il peut contribuer de manière positive au développement socioéconomique et culturel, mais aussi à la détérioration de l environnement et à la perte de l identité locale, doit être abordé dans une perspective globale.» Selon l OMT, le tourisme «doit être supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales«(charte de 1995)

25 La charte européenne du tourisme durable constitue avant tout un document méthodologique pour élaborer une stratégie et un plan d action dactionde de développement touristique conforme au concept du développement durable.

26 Le label ATR (Agir pour un Tourisme Responsable) La certification ATR est délivrée par l organisme AFNOR après contrôle du respect de la Charte. Les structures certifiées s engagent sur quatre grands points : 1. Fournir au client une information claire et le sensibiliser au tourisme responsable ( le tour-opérateur remet aux clients la Charte Ethique du Voyageur). 2. Accompagner le client sur le lieu de destination selon l esprit tourisme responsable 3. Sélectionner les prestataires locaux selon l esprit ATR (réalisation de fiches destinations) 3. Engagements du voyagiste pour sa propre structure

27 Code mondial d éthique du tourisme (1999) Il énonce en 10 articles les règles que doivent respecter aussi bien les gouvernements que les acteurs du tourisme (voyagistes, transporteurs, structures d hébergement hébergement ). ) Il s attache surtout à ce que les activités touristiques profitent au maximum aux pays d accueil et à ce que les impacts néfastes sur l environnement et les populations soient minimisés.

28 Exemple de bonnes pratiques RSE Novotel otel et le développement durable (fin 2010): 98% des hôtels appliquent et suivent la mise en œuvre des 65 actions de la charte Environnement de l hôtelier Accor ; 80% sont équipés de lampes basse consommation pour les espaces éclairés 24h/24 ; 92% sont pourvus de régulateurs de débit sur les robinets et les douches ; 89% recyclent les emballagesenen papieretet carton ; 86% traitent les ampoules et tubes fluo compacts ; 60% servent des produits issus de l agriculture biologique ; 60% proposent une offre de restauration équilibrée é pour les enfants.

29 En résumé La RSE est la responsabilité d'une organisation vis à vis des impacts de ses décisions et activités sur lasociété et sur l'environnement, se traduisant par un comportement éthique et transparent qui : contribue au développement durable, y compris à la santé et au bien être de la société; é prend en compte les attentes des parties prenantes ; respecte les lois en vigueur tout en étant en cohérence avec les normes internationales de comportement ; est intégré dans l'ensemble de l'organisation et mis en oeuvre dans ses relations. ( ISO 26000)

30 CONCLUSION La RSE : Un choix stratégique Prise de Conscience du rôle croissant de la Société Civile et l Influence de l Opinion publique sur les centres de décision, sur les consommateurs et sur les investisseurs. Un comportement responsable fondé sur la Communication avec les parties prenantes. Une gestion focalisée sur la maitrise des risques et orientée vers la performance globale. Émergence du concept de la Triple performance ou Performance globale de l Entreprise impliquant la maitrise des risques : économiques, sociaux et environnementaux Une vision de l avenir lavenir axée sur la pérennité et la durabilité. 30

31 MERCI POUR VOTRE ATTENTION 31

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification

Congrès 2013. Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Congrès 2013 Atelier RSE Intervention de Roger LUNEL représentant d AFNOR Certification Norme Internationale ISO 26000, lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale, Une réponse au 10 principes

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Sommaire. et Environnementale Sequana 2012-2015. 1. Introduction Présentation PowerPointP Stratégie globale de Responsabilité Sociale

Sommaire. et Environnementale Sequana 2012-2015. 1. Introduction Présentation PowerPointP Stratégie globale de Responsabilité Sociale Sommaire 1. Introduction Présentation PowerPointP Stratégie globale de Responsabilité Sociale 2. Résultat et Bilan Consolidés et Environnementale Sequana 2012-2015 3. Activité des Filiales 4. Stratégie

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE SOMMAIRE Préambule..3 Principes fondamentaux de notre politique de Capital Investissement Responsable 4 Le parti pris de notre approche de Capital Investissement

Plus en détail

La RSE Corinne DELPUECH 09/02/06

La RSE Corinne DELPUECH 09/02/06 La RSE Corinne DELPUECH Responsabilité Sociale de l Entreprise et Développement Durable Concepts Cadre juridique 1 Développement Durable Parties prenantes Responsabilité environnementale Ethique Responsabilité

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

3 ème Edition du Forum RSE

3 ème Edition du Forum RSE 3 ème Edition du Forum RSE Dakar, 22 24 Mars 2011 --------------------- Présentation de la Norme ISO 26000 : Lignes directrices sur la responsabilité sociétale Par Barama Sarr Directeur Général ASN, Vice

Plus en détail

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible?

2. Comment l'exactitude et le périmètre des informations dans votre COP est-elle évaluée par un tiers crédible? Oui/ 2015 Global Compact Communication On Progress - Advanced (2014 data) Questions d'auto-évaluation 1. Votre COP contient-elle, si pertinent, une description de politiques et de pratiques liées aux opérations

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Rapport annuel RSE 2015

Rapport annuel RSE 2015 Rapport annuel RSE 2015 Préambule Le rapport annuel RSE 2015 présente de façon détaillée les priorités et pratiques d EUROSIT dans le domaine de la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). C est

Plus en détail

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises.

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises. Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Conseil Scientifique de Vigeo, j ai le plaisir d ouvrir ce premier colloque académique de Vigeo en commençant par remercier la Caisse des dépôts pour avoir

Plus en détail

Etiquetage développement durable

Etiquetage développement durable 18 juin 2008 - Conférence de presse Etiquetage développement durable Notation des produits Caisse d Epargne dans le cadre du programme Bénéfices Futur Sommaire 1. Bénéfices Futur, un engagement durable

Plus en détail

Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI

Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI Le contexte international: de l ISO 26000 à l évolution de la GRI Pierre Mazeau Conférence OREE «EMAS : un outil pour le reporting environnemental dans le cadre des démarches de responsabilité sociétale

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

développement durable des établissements et entreprises publics.

développement durable des établissements et entreprises publics. L Andra signe la charte développement durable des établissements et entreprises publics. Mercredi 2 avril, Marie-Claude Dupuis, Directrice Générale de l'andra, a signé, avec 32 autres organismes publics,

Plus en détail

PACTE MONDIAL. MLA Conseil 2015. Communication sur le progrès vis-à-vis du Pacte Mondial des Nations Unies P. 1 / 8

PACTE MONDIAL. MLA Conseil 2015. Communication sur le progrès vis-à-vis du Pacte Mondial des Nations Unies P. 1 / 8 PACTE MONDIAL Communication sur le progrès vis-à-vis du Pacte Mondial des Nations Unies MLA Conseil 2015 P. 1 / 8 SOMMAIRE 1. Présentation de MLA Conseil 3 2. Le mot des Associés 4 3. Droits de l Homme

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Baromètre DD et RSE Fribourg 2010 Résultats en avant-première

Baromètre DD et RSE Fribourg 2010 Résultats en avant-première Baromètre DD et RSE Fribourg 2010 Résultats en avant-première Laurent Dietrich et Nicolas Kilchör 15 avril 2011 Cadre de l enquête Enquêter dans le terrain Constat de départ Peu d information institutionnelles

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux

Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux Des voyagistes s engagent avec leurs prestataires locaux Une volonté Conscients que les activités touristiques ont des retombées souvent bénéfiques sur le développement des pays et des populations visitées,

Plus en détail

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale

les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale les solutions sgs pour plus de performance et de transparence en matière de responsabilité sociétale Aujourd hui, les parties prenantes exigent des entreprises une gouvernance efficiente, l adoption de

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption

Droits de l Homme Droit du travail Environnement Lutte contre la corruption a. Un document autonome b. Un document qui fait partie d'un rapport sur la responsabilité sociale de l'entreprise c. Un document qui fait partie d'un rapport financier annuel Droits de l Homme Droit du

Plus en détail

RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) & stage de fin d étude

RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) & stage de fin d étude RSE (Responsabilité Sociétale des entreprises) & stage de fin d étude RSE, Responsabilité Sociétale des Entreprises CSR, Corporate Social Responsability La Responsabilité Sociétale des Entreprises est

Plus en détail

PERFORMANCE SOCIALE, PERFORMANCE FINANCIÈRE, QUEL ARBITRAGE POUR UNE PÉRENNITÉ DU SECTEUR?

PERFORMANCE SOCIALE, PERFORMANCE FINANCIÈRE, QUEL ARBITRAGE POUR UNE PÉRENNITÉ DU SECTEUR? Faculté de Droit et Sciences Economiques Master Economie Appliquée : 2ème année Diagnostic Social et Economie Solidaire 2010-2011 PERFORMANCE SOCIALE, PERFORMANCE FINANCIÈRE, QUEL ARBITRAGE POUR UNE PÉRENNITÉ

Plus en détail

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram

INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur. Bollore-logistics.com / saveprogram INVESTING IN THE FUTURE * * Investir dans le futur Bollore-logistics.com / saveprogram L ENGAGEMENT ENVIRONNEMENTAL : LEVIER DE PERFORMANCE POUR L ENTREPRISE Avec Save Program, vous pouvez associer des

Plus en détail

Le label d engagement Développement Durable

Le label d engagement Développement Durable En partenariat avec Le label d engagement Développement Durable en partenariat avec et PLAN Le contexte international de la RSE Origine du label La démarche de labellisation LUCIE Le label LUCIE: l évaluation

Plus en détail

DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES. PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008

DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES. PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008 DU MANAGEMENT DE LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL A LA RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES PREVENTICA Lille - 24 janvier 2008 1 PROGRAMME Valérie RAVEZ AFNOR - Action régionale Comment intégrer

Plus en détail

La RSE! La RSE! La RSE! La RSE M2 AEI 2015-2016 D. Glaymann. Nature, contenu, objectifs de la RSE?! Un «néo-paternalisme» normatif?!

La RSE! La RSE! La RSE! La RSE M2 AEI 2015-2016 D. Glaymann. Nature, contenu, objectifs de la RSE?! Un «néo-paternalisme» normatif?! Nature, contenu, objectifs de la RSE?! «Ma principale critique est que le champ de la RSE est devenu une religion avec ses prêtres, et pour laquelle il n'y aurait plus Un «néo-paternalisme» normatif?!

Plus en détail

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris

PARIS. Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Communication Pacte Mondial de Cegelec Paris Sommaire Introduction....3 1) L engagement du Président Directeur Général de Cegelec Paris...4 2) Description des actions pratiques menées et les processus

Plus en détail

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite

Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco. 2 - Code de conduite Code de conduite 1 Edition Juin 2015 Propriété de Charvet la Mure Bianco 2 - Code de conduite Sommaire CODE DE CONDUITE RESPECT - RESPONSABILITE - EXEMPLARITE Message du Président Qu est-ce que le Code

Plus en détail

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS

CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS CHARTE RSE FOURNISSEURS ET SOUS-TRAITANTS Construire l avenir, c est notre plus belle aventure J e suis convaincu que la performance globale de Bouygues est intrinsèquement liée à celle de nos fournisseurs

Plus en détail

Prévenir la discrimination à l embauche

Prévenir la discrimination à l embauche Alain Gavand Prévenir la discrimination à l embauche Pourquoi et comment agir?, 2006 ISBN : 2-7081-3639-9 Sommaire Préface de Hervé Seyriex... 11 Introduction... 15 Partie 1 Discrimination à l embauche

Plus en détail

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance

Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance TRANSPARENCY MAROC الجمعية المغربية لمحاربة الرشوة Le Droit d accès à l information : un pilier pour une meilleure gouvernance Rapport de synthèse des travaux du Séminaire sur l accès à l information»

Plus en détail

Le système PEFC en bref

Le système PEFC en bref 10-1-1 NOTE À L ATTENTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES PUBLIANT UN APPEL D OFFRE PUBLIC INTÉGRANT UNE EXIGENCE PEFC OU UNE EXIGENCE DE CERTIFICATION DE LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT Devant le fort

Plus en détail

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec

Charte ISR. Principes retenus par l Ircantec Charte ISR Principes retenus par l Ircantec Septembre 2013 1 Sommaire Présentation de l Ircantec p. 1 Démarche d investisseur socialement responsable : principes généraux p. 2 Actions et obligations d

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki

Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l. F. Douki Responsabilité Sociétale des Entreprises : un atout pour l entreprise l? La RSE associée e au management du risque, levier de performance pour la pérennité de l entreprisel Présentation Eco Avenir Conseil

Plus en détail

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE 1 Après le lancement en mai 2009 des éco collèges, il a semblé naturel d introduire dans l édition 2011 une nouvelle catégorie : les collèges. Le Trophée IDEES Junior vise à favoriser et à promouvoir les

Plus en détail

G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI

G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI fggsf G4 : Tout ce qu il faut savoir pour bien appliquer les nouvelles lignes directrices de la GRI Guide pratique d application de la G4 à l attention des utilisateurs Juillet 2013 Note préliminaire Les

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives

Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Royaume du Maroc Le Chef du Gouvernement Gouvernance financière au Maroc Etat des lieux et perspectives Institut Supérieur de l Administration Programme «Agora de la gouvernance» 22 Mars 2012 M. Abdesselam

Plus en détail

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable Participez au quiz ISR vous apprenez vous êtes socialement responsable 01. L ISR, 3 lettres Mais Pourquoi ce quiz? «Lancée en 2010 à l initiative du Forum pour l Investissement Responsable (FIR), la Semaine

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines

DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines DOSSIER DE CANDIDATURE Ressources Humaines Conditions de participation Si vous êtes : une entreprise PME ou ETI française non filiale d un grand groupe Alors vous pouvez concourir dans une ou plusieurs

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE, Investisseur. par conviction

AG2R LA MONDIALE, Investisseur. par conviction , Investisseur Responsable par conviction L ISR, LE CONTRAIRE D UN FEU DE PAILLE L ISR CHEZ : une conviction ISR : Investissement Socialement Responsable CIES : Comité Intersyndical de l Epargne Salariale

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Charte de déontologie du CSTB

Charte de déontologie du CSTB Charte de déontologie du CSTB La présente charte définit et fait connaitre la déontologie que le CSTB s engage à respecter en tant que support d innovation et tiers de confiance. Dans cette perspective,

Plus en détail

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation

Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l innovation 18 juin 2010 Des stratégies d innovations par des managers responsables Préambule Je ne vais pas traiter la problématique de l Innovation face Manager Responsable car je ne suis pas un spécialiste de l

Plus en détail

Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises

Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises Atelier n 4 : Comment valoriser les démarches RSE des entreprises Labels, Trophées, Evaluations Animateur : Philippe LOHEZIC, Responsable du Pôle Développement Durable, CCI de Maine-et-Loire Objectifs

Plus en détail

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE PRÉAMBULE Engagés depuis 2002 dans une première réflexion sur le Capital Investissement Socialement Responsable (C-ISR), nous sommes convaincus de la nécessité

Plus en détail

Bilan du Programme «Vacances Durables 2008-2011» Placer le développement durable au cœur du produit immobilier et touristique POLITIQUE SOCIALE

Bilan du Programme «Vacances Durables 2008-2011» Placer le développement durable au cœur du produit immobilier et touristique POLITIQUE SOCIALE POLITIQUE SOCIALE Accompagner les collaborateurs 60% des salariés permanents ont bénéficié d une formation. Mise en place du programme Health and Care pour la prévention des risques psychosociaux au travail.

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis

CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis CHARTE ETHIQUE DU GROUPE UMANIS Grands principes appliqués dans les pratiques professionnelles d Umanis Avant-propos Chers collaborateurs, Umanis, en tant qu entreprise cotée en Bourse, affirme une volonté

Plus en détail

CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC

CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC CODE DE TRANSPARENCE POUR LES FONDS ISR OUVERTS AU PUBLIC (émetteurs publics étatiques) PRO BTP FINANCE Juin 2015 SOMMAIRE 1 DONNÉES GÉNÉRALES 2 MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION ESG DES ÉMETTEURS 3 PROCESSUS

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise

La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise La publicité : comment m y prendre? Donner une identité commerciale à mon entreprise Créateurs/repreneurs d entreprise, chefs d entreprise, conjoints, salariés, associés Définir ses outils de communication

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP)

COMMUNICATION COMMUNICATION. Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. sur le progrès (COP) Parce qu une bonne protection n a de sens que si elle protège tout le monde... pour longtemps. COMMUNICATION sur le progrès (COP) COMMUNICATION par France Sécurité du 16 mars 2012 au 16 mars 2013 Principes

Plus en détail

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique RDV e-commerce 06 mars 2013, Technopark Casablanca Noureddine LASFAR Chef de Service de Développement de la Confiance Numérique Direction

Plus en détail

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013 Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 203 - NATURE DE LA MISSION - DEMARCHE - INFORMATION UTILISEE La Compagnie Fruitière a confié à Vigeo une mission qui fait suite à une première

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer.

S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer. Communication S engager dans une démarche de développement durable entraîne des conséquences dans la façon de communiquer. Les trois mots d ordre d une communication responsable Transparence: dites la

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3

«LABEL DIVERSITE» Cahier des charges de labellisation Version 3 «LABEL DIVERSITE» Label relatif à la prévention des discriminations et à la promotion de la diversité dans le cadre de la gestion des ressources humaines Cahier des charges de labellisation Version 3 Applicable

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

VVF Villages, pour des vacances durables

VVF Villages, pour des vacances durables VVF Villages, pour des vacances durables Depuis plus de 50 ans, VVF Villages a une double vocation Être acteur du développement local des territoires, Proposer des vacances de qualité pour un plus grand

Plus en détail

Sommaire. Introduction...

Sommaire. Introduction... Sommaire Introduction... XI 1 Historique du développement durable et de la responsabilité sociétale... 1 1 Quelle est la définition du concept de développement durable?... 3 2 Quels sont les principes

Plus en détail

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier

Le Plan Qualité Tourisme. Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Le Plan Qualité Tourisme Structuration des sports de nature dans l offre touristique et de loisirs 14 juin 2013 - Montpellier Enjeux du Plan Qualité Tourisme Améliorer la qualité des services touristiques

Plus en détail

COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015)

COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015) COMMUNICATION PACTE MONDIAL DE LA SOCIÉTÉ AMI2S (Avril 2015) 1. Notre soutien au pacte mondial Depuis 2012, AMI2S est adhérent du pacte Mondial et soutient ses 10 principes. Chacun de nos collaborateurs

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL

CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL CODE DE CONDUITE SOCIAL, ETHIQUE ET ENVIRONNEMENTAL Sommaire : Préambule Objectifs du Code de Conduite Textes de référence Les engagements et principes fondamentaux : Promotion et développement des systèmes

Plus en détail

Lyon, Ville équitable et durable

Lyon, Ville équitable et durable Lyon, Ville équitable et durable Dossier de presse Mars 2012 SOMMAIRE INTRODUCTION...P.3 LE LABEL «LYON, VILLE EQUITABLE ET DURABLE»... P.4 LE LABEL EN CHIFFRES.. P.8 LES LABELLISES. P.9 DES ACTIONS NOMBREUSES

Plus en détail

Le marketing du tourisme

Le marketing du tourisme Christine Petr Le marketing du tourisme 2 e édition Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, 2015 5 rue Laromiguière, 75005 Paris www.dunod.com ISBN 978-2-10-072242-6 Sommaire Avant-propos 7 Chapitre

Plus en détail

PILOTER LES ENTRETIENS PROFESSIONNELS

PILOTER LES ENTRETIENS PROFESSIONNELS PILOTER LES ENTRETIENS PROFESSIONNELS CCI Montpellier 1+1 = 3 Véronique BOUSQUET Augustin VALERO Marc BINAGWAHO 06-11- 2015 SOMMAIRE 1. Échanges sur vos attentes aujourd hui 2. Rappel du contexte légal

Plus en détail

Préparation de l audit de renouvellement ISO 9001 des 21 et 22 novembre 2011

Préparation de l audit de renouvellement ISO 9001 des 21 et 22 novembre 2011 Préparation de l audit de renouvellement ISO 9001 des 21 et 22 novembre 2011 Rappel de quelques notions sur la démarche qualité L audit démystifié Utilisation du site Qualité de EME 212 Public concerné

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français

La perception de l ISR par les Français La perception de l ISR par les Français Principaux résultats 6 ème enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Septembre 2015 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos MORI du 04 au 08 septembre 2015

Plus en détail

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements - 2011 Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements Synthèse de l étude 2011 Action financée par : Développement Durable & Industries Agroalimentaires

Plus en détail

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales

Les relations entre. Externalisation sur les sites industriels. Concilier performances économiques et environnementales Externalisation sur les sites industriels Concilier performances économiques et environnementales L externalisation, une pratique qui se généralise parce que chacun des partenaires y est gagnant : l industriel

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

Politique Ressources Humaines

Politique Ressources Humaines Politique Ressources Humaines 1 Fondamentaux de la politique ressources humaines Une responsabilité partagée Egalité des chances et équité Un équilibre vie privée-vie le Des conditions favorables au maintien

Plus en détail

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013

L ENGAGEMENT RESPONSABLE DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT ENGAGEMENTS RSE 2013 ENGAGEMENTS RSE 2013 L ENGAGEMENT DE SOGEC POUR UN DÉVELOPPEMENT RESPONSABLE RESPECTER LES INDIVIDUS RESPECTER LES RESSOURCES NATURELLES ET L ENVIRONNEMENT, C EST LA SEULE MANIERE DE VOUS SERVIR DURABLEMENT.

Plus en détail

Politique Internationale d Achat de Cacao

Politique Internationale d Achat de Cacao Politique Internationale d Achat de Cacao Version : Juillet 2015 Nos exigences Le Groupe ALDI Nord (ci-après : «ALDI Nord») revendique d agir de manière honnête, responsable et fiable. Nos valeurs de commerce

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE?

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Les normes ISO 9001 : 2015, ISO 45001/DIS et ISO 14001 : 2015 sont parfaitement alignées au niveau des 10 chapitres. Les exigences de revue

Plus en détail

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT

FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT FICHE ACTIONS ISORE BATIMENT ACTIONS GLOBALES Certifications ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 Charte DD de la direction depuis 2008 ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Création de son propre pôle de formation

Plus en détail

L'ENREGISTREMENT EMAS

L'ENREGISTREMENT EMAS A RETENIR Toute modification ou mise en place d un système de gestion nécessite des moyens, tant humains que financiers. En l occurrence, mettre en place un système de gestion de l environnement qui suive

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE

CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE CHARTE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DE L'ENTREPRISE Notre engagement à compter de 2014: Contribuer au développement durable Gouvernance Pilier Economique Pilier Environnement Pilier Social Nettoyage 2001

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS PALAIS DES CONGRES Port Santa Lucia - 83 700 SAINT-RAPHAEL 04.94.19.84.19-04.94.95.83.18 www.saint-raphael-congres.com Le Palais des Congrès de Saint-Raphaël, certifié «Qualicongrès» depuis 2005 pour la

Plus en détail

Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats?

Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats? Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats? Jeudi 17 novembre 2011, de 9h30 à 11h00 Intervenants : FSC France : Marie VALLEE,

Plus en détail

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du

ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015-2018. Version du ENTREPRISE SOLARES BAUEN CONTRAT DE PROGRES IDEE ALSACE 2015 - Version du 1 I Présentation de notre entreprise Notre activité Historique Faits et chiffres clés Nos motivations pour l adhésion à la signature

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail