Activité en société Un coup de pouce fiscal à votre pension. Planification successorale Ne laissez pas votre patrimoine s émietter N 44

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Activité en société Un coup de pouce fiscal à votre pension. Planification successorale Ne laissez pas votre patrimoine s émietter N 44"

Transcription

1 N 44 M A G A Z I N E Bimestriel Novembre - Décembre Bureau de dépôt: Bruxelles X - Amonis Magazine - n d agréation P Activité en société Un coup de pouce fiscal à votre pension Planification successorale Ne laissez pas votre patrimoine s émietter Versements anticipés Payer tôt vos impôts pour en payer moins Enjeux de société Dr Jean Creplet: au nom du pharma

2 ÉDITO Les quatre piliers dans l ordre gagnant Jan Pollers La sécurité sociale et financière est souvent représentée par quatre «piliers». Le premier comprend la sécurité sociale de base, prévue par l État, à laquelle nous devons contribuer et sur laquelle nous n avons, en tant que citoyen, que très peu d influence. Les trois piliers suivants, par contre, sont optionnels et ont été imaginés pour compléter le premier. Les trois piliers facultatifs sont complémentaires, ils peuvent s additionner les uns aux autres. L objectif étant de réunir un capital pension suffisant en vue d une retraite confortable, nous recommandons d exploiter jusqu au maximum autorisé tous les instruments propres à chacun de ces piliers. Fiscalement, cependant, ils ne se trouvent pas sur un pied d égalité. Le deuxième pilier - PLC et assurance groupe - offre le régime fiscal le plus avantageux. Les cotisations versées, déductibles comme cotisations sociales, permettent de réaliser l économie fiscale la plus élevée. Ensuite viennent les produits du troisième pilier, qui procurent un avantage fiscal de 30%. Enfin, le quatrième pilier inclut les produits d investissement à caractère purement financier et se situe dans le cadre non fiscal. Il est donc essentiel d attribuer les moyens disponibles dans le bon ordre: épuiser les possibilités de versement dans le deuxième pilier, passer au troisième et, après avoir utilisé toutes les possibilités de réduction de la facture fiscale, investir dans le quatrième pilier. Tom Mergaerts Chief Executive Officer Dr Herwig Van Dijck Président du Conseil d Administration

3 Brèves Sécurité sociale légale Aperçu des montants en vigueur au 1 er octobre 2013 La pension de retraite légale en euros*, montants mensuels bruts pour une carrière complète de 45 ans min. max. Indépendants Taux isolé 1.060, ,86 Taux ménage 1.403, ,58 Max. calculés sur une rémunération annuelle plafonnée à ,06 euros Salariés Taux isolé 1.123, ,95 Taux ménage 1.403, ,19 Max. calculés sur un salaire annuel plafonné à ,44 euros * Montants depuis le 01/07/2013 Fonctionnaires - 3/4 de la rémunération moyenne des 10 années précédant la retraite - dernière rémunération pour les militaires. Maximum absolu: ,20 euros bruts par an*. * Montants depuis le 01/01/2013 Sommaire 4. EIP Un coup de pouce fiscal à votre pension 6. Fiscalité Ne laissez pas votre patrimoine s émietter 9. Fiscalité Payer tôt vos impôts pour en payer moins 10. Rencontre Dr Jean Creplet: au nom du pharma Le revenu garanti légal en euros* 1 er mois du 2 e au 12 e mois À partir de la 2 e année Indépendants Taux isolé 1.061, ,46 Taux ménage , ,74 Cohabitant 861,38 963,30 Salariés Taux isolé 1.881,88 Taux ménage 100% 2.052, ,04 Cohabitant 1.368,64 Salaire pris en considération pour le plafond des salariés: ,83 euros * Montants depuis le 01/09/2013 Indépendants Projet de loi pour une nouvelle méthode de calcul des cotisations sociales à partir du 1 er janvier 2015 Les cotisations sociales légales des indépendants sont actuellement calculées sur les revenus professionnels d il y a 3 ans. Dès 2015, les cotisations sociales de l année n seront dues sur les revenus de l année n. Les revenus de n-3 serviront de base au calcul de cotisations provisoires pour l année n, qui seront régularisées dès que les revenus réels seront connus. L indépendant pourra également procéder à une adaptation de ses cotisations provisoires sur base d une estimation de ses revenus. istockphoto Les cotisations relatives aux années incomplètes seront calculées sur le revenu de ces années, et non plus sur le revenu de la première année complète d activité. 3.

4 Activité en société Un coup de pouce fiscal à votre pension Les professionnels de la santé qui exercent leur activité en société peuvent améliorer leur pension complémentaire grâce à l Engagement Individuel de Pension (EIP). Petit rappel. Créer une société pour exercer votre activité professionnelle est une solution intéressante à plus d un titre. Parmi les avantages de ce mode d organisation, la possibilité de compléter votre pension libre complémentaire. Votre société peut en effet souscrire un Engagement Individuel de Pension: les primes qu elle verse sont alors affectées à la constitution d un capital qui vous sera versé au moment de prendre votre retraite. Déductibles pour la société Comme votre société est le souscripteur de l assurance, c est également elle qui doit verser les cotisations liées à ce plan de pension complémentaire. Les primes versées sont soumises à une taxe de 4,4%. Elles constituent pour la société une dépense Faites le point sur votre situation Vous exercez votre activité en société? Prenez contact au 0800/ avec un conseiller Amonis pour une évaluation de votre situation personnelle. professionnelle fiscalement déductible. La seule condition: respecter la «règle des 80%». Cette règle instaure un plafond au montant des primes versées; elle stipule en effet que la somme des pensions complémentaires du 2 e pilier (PLCI, EIP et assurance groupe) et de votre pension légale ne peut vous permettre de disposer d un revenu supérieur à 80% de votre dernière rémunération annuelle. La partie des primes qui dépasserait ce seuil ne serait plus fiscalement déductible. Pire: le risque existe que le contrôleur la considère comme une rémunération non déclarée, soumise à ce titre à la cotisation spéciale sur commissions secrètes de 309%. Mieux vaut donc vous montrer prudent, d autant que la mise en place de DB2P, la base de données des pensions complémentaires (voir «Vos pensions complémentaires bientôt fichées», en page 10 du numéro 39 d Amonis Magazine) permet aujourd hui au fisc d exercer des contrôles nettement plus efficaces. Imposition légère à l échéance En plus de cette déductibilité fiscale, le capital épargné bénéficie également d un traitement favorable à l échéance. Pour commencer, l ensemble du capital constitué (c est-à-dire la somme des primes versées, du rendement garanti et de la participation aux bénéfices) est soumis La règle des 80% bientôt doublée d un plafond? Le gouvernement Di Rupo a évoqué pendant un certain temps la possibilité de fixer un plafond aux primes déductibles dans le cadre du 2 e pilier des pensions. Comme nous vous l annoncions dans notre précédent numéro, cette idée a finalement été abandonnée au profit d une taxe supplémentaire sur les cotisations les plus élevées versées par la société. Cette taxe sera introduite en deux temps: - de 2012 à 2015, une cotisation de 1,5% est due sur la partie des primes annuelles qui dépasse euros (montant 2013), - à partir du 1 er janvier 2016, la cotisation de 1,5% sera due sur l ensemble des primes versées dès que le plafond est dépassé. Le plafond utilisé à ce moment n est pas encore connu, mais il devrait être lié à la pension la plus élevée du secteur public. 4. M A G A Z I N E

5 EIP à une cotisation INAMI de 3,55%, plus une cotisation de solidarité de 2% sur les capitaux qui dépassent ,36 euros. Après ces deux prélèvements fiscaux, seule la partie garantie du capital, c est-à-dire les primes versées et le rendement garanti de votre EIP, est ensuite imposée selon un régime avantageux qui dépend de l âge auquel vous demandez votre capital: - 20% si vous demandez le versement du capital à 60 ans sans prendre votre pension légale ou 16,5% si vous prenez aussi votre pension légale, - 18% si vous prenez votre capital à partir de 61 ans sans prendre votre pension légale ou 16,5% si vous prenez aussi votre pension légale, - 16,5% si vous prenez votre capital entre 62 et 64 ans avec ou sans prise de pension légale, - 16,5% si vous demandez votre capital à partir de 65 ans sans être resté professionnellement actif jusqu à 65 ans, - 10% si vous êtes resté professionnellement actif jusqu à 65 ans. Plus vous attendez pour prendre votre pension légale et demander votre capital EIP, plus l imposition sera donc avantageuse. Votre «propriété» Un autre avantage de l Engagement Individuel de Pension est que vous êtes désigné comme bénéficiaire du contrat. Cela signifie concrètement que le capital garanti et les participations bénéficiaires vous sont acquis quoi qu il arrive. Si, par exemple, vous cédez votre société à un confrère au moment de prendre votre retraite, cela ne change rien: vous percevrez de toute manière le capital prévu. D autre part, vous pouvez aussi utiliser votre EIP pour financer l achat, la construction ou la transformation d un bien immobilier: il vous suffit pour cela de demander une avance sur votre contrat. La seule condition? Que ce bien soit situé dans l Espace économique européen. PLCI, puis EIP Si l EIP est une formule intéressante pour tous ceux qui exercent leur activité en société, rappelez-vous cependant que l avantage fiscal octroyé aux cotisations versées dans le cadre de votre Pension Libre Complémentaire d Indépendant reste plus élevé. D une part, les cotisations PLC sont déductibles à l impôt des personnes physiques, dont les taux sont plus élevés que ceux de l impôt des sociétés, et procurent ainsi une économie d impôt supérieure. D autre part, les cotisations PLC ne sont pas soumises à la taxe de 4,4%. Mieux vaut donc toujours commencer par verser la cotisation maximale autorisée dans le cadre de votre PLCI, et compléter ensuite votre couverture par un EIP tout en respectant la règle des 80%. Pour rappel, dans le cadre de votre PLCI, vous pouvez déduire jusqu à 3.472,05 euros (montant 2013 pour un revenu professionnel d au moins ,69 euros). N hésitez pas à contacter un conseiller Amonis (voir encadré) pour plus d informations. Corbis

6 Planification successorale Ne laissez pas votre patrimoine s émietter Vous vous êtes constitué un joli patrimoine. Il serait dommage que les droits de succession en rabotent une grande partie! Évitez les mauvaises surprises en planifiant à temps votre succession. Certes, réfléchir à la planification de votre succession n est pas une occupation des plus agréables. Ce n est toutefois pas une si mauvaise idée si vous voulez que vos héritiers profitent au maximum du fruit de votre travail. Car les taux des droits de succession sont loin d être insignifiants, surtout dans les tranches les plus élevées. Dierickx Leys Effectenbank à Anvers nous explique comment procéder. L avis du spécialiste Planifier votre succession permet non seulement à vos héritiers d économiser une belle somme mais vous donne aussi la possibilité de partager vos biens comme vous le souhaitez. La planification successorale ne se résume pas à la rédaction d un testament, mais consiste en un ensemble de solutions hautement spécialisées faisant parfois intervenir des techniques juridiques de pointe. Une erreur dans le moindre détail peut avoir de lourdes conséquences financières. Mieux vaut donc faire appel à un spécialiste. «Nos clients sont de plus en plus nombreux à vouloir planifier leur succession», nous déclare d emblée Dominique De Schutter, juriste chez Dierickx Leys. «2013 est même une année record en ce qui concerne le nombre de donations, tant notariées que par virement bancaire. Les médias traitent de plus en plus souvent de planification successorale, le grand public y est de plus en plus réceptif et les banques recommandent aussi cette démarche. Nos clients nous soumettent de plus en plus fréquemment leur contrat de mariage. Ils sont désireux de savoir comment l appliquer dans leur cas et quelles en seront les conséquences pour leurs héritiers.» Attention, tranche élevée On pense souvent que la «planification successorale» ne concerne que les grosses fortunes. Et, en effet, l avantage fiscal est moindre pour les patrimoines plus modestes, parce qu ils bénéficient des tranches les plus «raisonnables» des barèmes. Mais cette situation évolue très vite, dès que le patrimoine s étoffe quelque peu. «Lors de la détermination des droits de succession, le fisc applique des taux différents en fonction de la somme à hériter et du lien entre héritier et testateur», explique Dominique De Schutter. Tableau 1: Droits de succession en ligne directe Parents et enfants, époux Wallonie % % % % % % % % Plus de % Bruxelles % % % % % Plus de % 6. M A G A Z I N E

7 Fiscalité - En ligne directe: Voici les tarifs en ligne directe, c està-dire entre parents et enfants et entre époux (voir tableau 1). Contrairement à ce qui est pratiqué en Flandre, la Wallonie et la Région de Bruxelles Capitale ne pratiquent pas de distinction entre biens mobiliers et immobiliers, ce qui vous fait accéder plus vite à une tranche plus élevée. Dans les deux régions, les tarifs sont toutefois appliqués par héritier. Par ailleurs, à partir de 2014 Bruxelles va supprimer les droits de succession sur l habitation familiale pour le conjoint survivant. La région entend ainsi éviter que ce dernier ne doive la vendre afin d être à même de payer les droits de succession. La Wallonie recourt quant à elle à un tarif réduit. Tableau 2: Droits de succession entre frères et sœurs Frères et sœurs Wallonie % % % % Plus de % Bruxelles % % % % % % Plus de % - Entre frères et sœurs: Entre frères et sœurs, les tarifs sont plus élevés (voir tableau 2). Il n y a pas non plus de distinction entre biens mobiliers et immobiliers. À Bruxelles, il existe aussi des tarifs spéciaux pour les oncles et tantes, les neveux et nièces. - Aucun lien de parenté: Et quand il n y a aucun lien de parenté, les tarifs grimpent davantage (voir tableau 3). À Bruxelles, le tarif n est, en l absence de lien de parenté, pas appliqué par part d héritage mais bien sur la somme de toutes les parts d héritage. Les droits de succession sont ensuite répartis proportionnellement entre les héritiers. En Wallonie, les tarifs sont appliqués par héritier. Dans les deux régions, il n y a pas de distinction entre biens mobiliers et immobiliers, qui sont donc cumulés. Tableau 3: Droits de succession sans lien de parenté Pas de lien de parenté Wallonie % % % Plus de % Bruxelles % % % Plus de % «L objectif n est bien sûr pas de faire une donation de tout votre patrimoine, mais il est tout de même intéressant d éviter les tranches les plus élevées», précise Dominique De Schutter. «Comparez ces tarifs à ceux des droits de donation. À Bruxelles, ils sont déterminés pour les biens mobiliers par un tarif minimum de 3% en ligne directe et de 7% en ligne non directe. En Wallonie, c est 3,3% en ligne directe, 5,5% entre frères et sœurs, oncles, tantes, neveux et nièces, et 7,7% pour les donations à d autres personnes. C est une différence majeure!» Comment faire une donation? Il existe différentes techniques, chacune assortie d avantages et d inconvénients, pour faire une donation importante de votre vivant. «Les quatre techniques les plus courantes sont le don manuel, avec ou sans écrit, la donation par virement bancaire et la donation notariée», énumère Dominique De Schutter. «Si vous souhaitez ne laisser aucune trace de votre donation, il vaut mieux opter pour le don manuel sans écrit, même si la donation avec écrit est aussi souvent expressément choisie, par exemple, pour éviter que, par la suite, les autres héritiers ne la contestent devant un tribunal ou afin de pouvoir y lier certaines clauses. Un tel document permet de fournir la preuve du contenu, et également de la date s il s accompagne d un échange de courriers recommandés. Cette dernière est surtout importante pour la règle des trois ans; en effet, si le donateur décède dans les trois ans qui suivent la donation, il faudra quand même dans certains cas s acquitter des droits de succession.» Les deux autres types fréquents de donation sont la donation par virement bancaire et la donation notariée. «La donation par virement bancaire est un simple transfert d argent ou de titres et est souvent considérée comme une alternative pratique au don manuel, par exemple s il s agit de titres dématérialisés qui ne peuvent pas faire l objet d un don manuel. Lors de la rédaction des documents, il faut tenir compte de quelques exigences formelles techniques.» La donation notariée est, quant à elle, souvent utilisée pour contourner la 7.

8 Corbis règle des trois ans, car celle-ci n est pas d application dans ce cas. «C est aussi une bonne solution dans le cas de donations très complexes de biens mobiliers», précise Dominique De Schutter. «Les actions nominatives ou les parts d une SPRL, par exemple, ne peuvent être données que via un acte notarié. Il en est de même pour les biens immobiliers.» Votre contrat de mariage est-il en ordre? Il n y a pas que la taille du patrimoine ou votre région de domicile qui peuvent avoir une influence sur les droits de succession. Votre situation familiale est aussi déterminante. «Le nombre d enfants, si le testateur est marié et sous quel régime matrimonial: tout a une influence», explique Dominique De Schutter. «Le contrat de mariage constitue dès lors souvent aussi la première étape de la planification successorale. Si vous êtes marié sous le régime de la communauté, vous avez peut-être opté pour la «clause d attribution», qui signifie que le patrimoine de la communauté va intégralement à l époux survivant. C est une belle sécurité juridique, qui implique toutefois que vous allez devoir payer des droits de succession sur la moitié des biens.» Involontairement lésés Planifier votre succession vous permet non seulement de sécuriser votre patrimoine mais aussi de le partager de façon très précise. «Notre société évolue très vite et le législateur n a pas toujours le temps de s adapter aux nouvelles normes sociales», commente Dominique De Schutter. «Songez par exemple aux nouvelles familles recomposées. Je peux parfaitement m imaginer qu un testateur souhaite léguer une partie de son patrimoine à ses beaux-enfants, avec lesquels il a vécu pendant de nombreuses années. Ce n est toutefois pas automatique et doit être déterminé par testament. Les beaux-enfants pourraient aussi être lésés de façon involontaire, par exemple si leur mère se remarie, car après son décès son patrimoine ira à son nouvel époux.» La planification successorale peut parfois aussi offrir une solution à des situations familiales complexes: «Il arrive que la relation entre des parents et certains de leurs enfants soit tellement envenimée qu ils souhaitent avantager leurs autres enfants dans la succession. Ce sont bien évidemment des situations très délicates qui devront être abordées avec la plus grande circonspection et où la préoccupation première sera d éviter une escalade.» D un point de vue fiscal, il vaut donc mieux choisir une autre clause. «La clause optionnelle (avec ou sans charge) laisse à l époux survivant le choix d hériter des biens de la communauté ou non, ou seulement en partie. Dans le régime de la séparation de biens, une «clause de participation» ou une donation des biens mobiliers sous «retour conventionnel en cas de décès» est souvent utile pour éviter des droits de succession importants. Une donation entre époux est en outre toujours révocable.» Cet article a été réalisé en collaboration avec Dierickx Leys. 8. M A G A Z I N E

9 Versements anticipés Fiscalité Payer tôt vos impôts pour en payer moins Indépendants et sociétés sont invités par l Administration fiscale à verser en cours d année une «provision» sur leurs impôts. Pour les y encourager, l État manie la carotte et le bâton. Si vous avez un jour reçu une fiche salariale, vous savez sûrement que l employeur prélève chaque mois un précompte professionnel sur les rémunérations, qu il reverse à l État. Pour les entreprises et les indépendants, il leur revient l initiative d effectuer spontanément des versements anticipés d impôt, en abrégé VAI. Vous avez dit «anticipés»? Le système des VAI est le suivant: à chaque fin de trimestre, l indépendant ou la société est invité à verser une provision sur ses impôts. Pour bien faire, cette provision doit grosso modo correspondre à un quart des impôts à payer sur les revenus professionnels imposables qui seront repris l année suivante dans la déclaration fiscale. Pas (peu) de versements = majoration d impôts verser 214,65 euros de majoration (90% x 106% x 2,25% x euros) comme indépendant. Heureusement, les VAI vous permettent de compenser cette majoration, voire de diminuer votre facture fiscale. Bonus pour vos VAI Chaque versement vous donne en effet droit à un bonus, calculé comme suit: - 3% du premier VAI trimestriel, - 2,5% du deuxième VAI, - 2% du troisième VAI, - 1,5% du quatrième VAI. Dans notre exemple, si vous versez chaque trimestre euros, vous obtiendrez un bonus total de 225 euros, qui compensera donc la majoration. Si vous versez moins, vous risquez de ne pas compenser cette majoration. Tout verser en avril? Si vous avez des économies, il pourrait être intéressant de tout verser le plus tôt possible dans l année. En effet, la bonification plus importante vous permet une belle économie fiscale. Si, par exemple, vous versez 100% en avril, lors du 1 er VAI, vous bénéficiez d une bonification de 300 euros. Votre facture fiscale baisse donc de près de 85 euros! Les banques l ont bien compris: la plupart d entre elles vous proposent des formules très intéressantes pour financer vos VAI. N hésitez pas à en profiter! Pour inciter les contribuables à verser ces provisions, l Administration fiscale a imaginé un système de majoration d impôt appliqué systématiquement. Il s agit d un supplément de 2,25% calculé sur 106% de l impôt dû (103% pour les sociétés). Les indépendants ne sont redevables que de 90% de cette majoration. Par exemple, si vous n avez pas fait de VAI et que votre impôt est finalement de euros, vous devrez Starters: exemptés de VAI Les starters qui se sont établis comme indépendants à titre principal pour la première fois en 2011, 2012 ou 2013 ne font pas l objet d une majoration d impôt. Ils peuvent donc soit ne pas effectuer de versements anticipés, soit les effectuer malgré tout et bénéficier d une bonification. 9.

10 Enjeux de société Au nom du pharma Le Dr Jean Creplet est le directeur médical de pharma.be, l association belge des entreprises pharmaceutiques innovantes. Une position polémique à laquelle ses expériences professionnelles semblent l avoir longtemps préparé. Jean Creplet n a jamais eu peur des changements de cap. À 20 ans déjà, alors qu il est en 3 e année d ingénieur, il se découvre un intérêt pour la médecine. Qu à cela ne tienne! Tout en terminant ce qu il a commencé, il entame son cursus médical. Pour le financer, il travaille à mi-temps dans une firme pharmaceutique où il est chargé de faire une analyse scientifique de revues et de folders. Un détail? Pas sûr Outre des articles sur la cardiologie, sa spécialité, l homme a pris plus d une fois la plume pour exposer et défendre ses idées sur les implications sociétales de la médecine. «Le financement des soins de santé, les questions éthiques de tel choix politique (l euthanasie, par exemple), le tabou de l argent, l organisation du monde hospitalier, le rôle du médecin traitant Ces questions m ont toujours intéressé!» Luttes de pouvoir Les conflits d intérêts et les luttes de pouvoir, le jeune Dr Creplet y a vite été confronté! Engagé dans le service de Laetizia Bazzoni

11 Rencontre cardiologie de l hôpital Bracops, au début des années 70, il est chargé de persuader le conseil médical d investir dans un premier échocardiographe. «Aujourd hui, se passer d un ECHO en cardiologie paraît inconcevable, mais à l époque, j ai dû batailler ferme pour convaincre les décideurs! La vie hospitalière est animée de passions très humaines (rivalités, jalousies, etc.), où chaque clan lutte pour faire sa place. Ce qui est vrai dans un hôpital l est tout autant aux plus hauts niveaux de responsabilité. Tous les acteurs de la santé médecins, pharmaciens, mutuelles, INAMI, SPF, etc. sont soumis à des hiérarchies et des contraintes. Idéalement, il faudrait que tout ce petit monde travaille main dans la main Hélas! Il manque à la santé et à la médecine une culture de la collaboration. C est d autant plus regrettable qu en principe, nous avons tous le même but: assurer la meilleure prise en charge possible au patient, à un prix raisonnable.» De l autre côté du miroir Au milieu des années 90, le Dr Creplet accepte de siéger au Conseil Technique des Spécialités Pharmaceutiques (CTSP) de l INAMI. Il est curieux de ces commissions où se discutent de grands enjeux de médecine. «Les débats y sont passionnants! Par exemple, le remboursement traduit un effort financier de la collectivité. C est une reconnaissance vitale pour un médicament, car non remboursé, celui-ci est peu prescrit. Les enjeux économiques sont donc considérables et les décisions pas faciles à prendre, car le budget est limité.» En 2004, il se voit proposer le poste de directeur médical de pharma.be. Ses missions: représenter l association à la Commission de Remboursement des Médicaments (CRM) de l INAMI et aussi faire mieux connaître l innovation pharmaceutique à l extérieur. Bien qu il C.V. en quelques dates 1967: Ingénieur civil des Mines (UCL-ULB) 1972: Docteur en médecine (ULB) 1977: Cardiologue (ULB) : Chef du service de médecine de l hôpital Bracops : Chef du service de cardiologie du CHU Charleroi : Tient une rubrique dans le Magazine des GEMS Depuis 2004: Directeur médical de pharma.be 2013: Parution de son dernier ouvrage, «La troisième révolution de la médecine» continue à exercer la médecine, ses nouvelles responsabilités ne plaisent pas à tout le monde. «Du jour au lendemain, certains ont refusé de me serrer la main! Comme s il y avait d un côté les gentils médecins ou mutualistes et de l autre, les méchants du pharma C est ridicule! A priori, tous les groupes sont respectables.» Un secteur diabolisé De fait, le secteur pharma n a pas bonne presse. Parce qu ils touchent à la santé, les scandales liés aux médicaments sont abondamment relayés par et dans les médias. «Personne ne peut nier qu il y a dans le pharma des comportements répréhensibles mais comme partout! Faut-il diaboliser l ensemble du secteur à cause des agissements de quelques individus?» Au début, pourtant, l homme doute. Les attaques essuyées par l industrie qu il représente sont d une telle virulence qu il en vient à se demander s il «ne travaille pas pour des bandits»! Il se penche alors sur l histoire de l innovation pharmaceutique, cherchant dans le passé des réponses aux questions qu il se pose. «À travers le temps, une constante se dégage: c est le secteur pharma et, lui seul, qui assume la responsabilité d amener un produit fini sur le marché et de le rendre accessible à tous. L insuline, découverte à l université de Toronto, a été commercialisée au Canada par une spin-off, mais ce sont des firmes pharmaceutiques, comme Eli Lilly aux États-Unis, qui l ont diffusée dans le reste du monde. C est Bayer qui a développé l Aspirine, les premiers sulfamides, les premiers anti-infectieux, etc. Bref, sans l industrie pharmaceutique, pas de progrès dans l élaboration de réponses vraiment satisfaisantes aux besoins des patients!» L avenir du système Quand on lui demande ce qu il pense de la pérennité de notre système de santé, le Dr Creplet se veut optimiste. «Selon moi, il faut se défaire de certaines idées intenables, comme renoncer à faire des évaluations (des procédures et des prestataires), de peur de froisser des susceptibilités. Cependant, j ai confiance en notre culture belge du compromis, cette capacité que nous avons de dialoguer entre «frères ennemis», en dépit des divergences et des idéologies. Sous les pressions des budgets et du vieillissement, nous n aurons de toute façon pas le choix! Il faudra se montrer créatif» 11.

12 Jeune promu(e)? Pensez aux avantages sociaux INAMI! Épargnez sans bourse délier! Tout jeune promu a droit aux avantages sociaux INAMI dès l année de son diplôme. La seule condition est d adhérer à la convention. N oubliez pas de demander vos avantages sociaux INAMI Corbis Vous voulez en savoir plus? Appelez le 0800/ pour un conseil personnalisé. M A G A Z I N E

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension.

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANTS Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. Toujours à vos côtés Introduction Vous

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

succession Préparer sa

succession Préparer sa u Nous sommes tous concernés par les sucessions : lorsque nous héritons, lorsque nous léguons. Pour éviter d éventuels conflits, mieux vaut s y préparer! Préparer sa succession SOMMAIRE PAGES Préparer

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour particuliers Votre avenir assuré quoi qu il arrive Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait pour vous et votre famille si vous deviez brutalement

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

«Comment et pourquoi. avec l assurance vie?»

«Comment et pourquoi. avec l assurance vie?» «Comment et pourquoi diversifier son patrimoine avec l assurance vie?» Car dans «ASSURANCE VIE», il y a le mot «PLACEMENT» «Pourquoi vous intéresser dès aujourd hui à ce mode de placement?» Parce que :

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait

Plus en détail

Activité en société Externalisez votre provision interne de pension

Activité en société Externalisez votre provision interne de pension N 39 m a g a z i n e Bimestriel Janvier - Février 2013 www.amonis.be Bureau de dépôt: Bruxelles X - Amonis Magazine - n d agréation P 404054 Activité en société Externalisez votre provision interne de

Plus en détail

1. Donation B. 1.1.1. Introduction

1. Donation B. 1.1.1. Introduction 1. Donation 1.1. Aspect civil 1.1.1. Introduction On parle souvent de planification successorale sous un angle purement fiscal et des avantages financiers qui en découlent. Certes ils peuvent parfois être

Plus en détail

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE

Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE Q&A TRAVAILLEUR F2PC PENSIOEN COMPLÉMENTAIRE CHEMIE 1 Table des matières QUI ET QUOI?... 3 La pension complémentaire chimie est un complément de la pension légale.... 3 La pension complémentaire chimie...

Plus en détail

Obligations sociales Le dilemme du starter. Assurance groupe et EIP Nouvelles taxes sur les cotisations élevées N 43

Obligations sociales Le dilemme du starter. Assurance groupe et EIP Nouvelles taxes sur les cotisations élevées N 43 N 43 M A G A Z I N E Bimestriel Septembre - Octobre 2013 www.amonis.be Bureau de dépôt: Bruxelles X - Amonis Magazine - n d agréation P 404054 Obligations sociales Le dilemme du starter Assurance groupe

Plus en détail

Vous conseiller pour les démarches clés

Vous conseiller pour les démarches clés Vous conseiller pour les démarches clés Les principales formalités DANS LES 48 H DANS LA SEMAINE DANS LE MOIS DANS LES 6 MOIS Faire la déclaration de décès au service de l Etat Civil de la mairie pour

Plus en détail

AVIS N 101 EMIS le 8 SEPTEMBRE 2005 PAR LE CONSEIL POUR L ẾGALITẾ DES FEMMES ET DES HOMMES A PROPOS DES IMPLICATIONS D ORDRE FINANCIER ET FISCAL LORS

AVIS N 101 EMIS le 8 SEPTEMBRE 2005 PAR LE CONSEIL POUR L ẾGALITẾ DES FEMMES ET DES HOMMES A PROPOS DES IMPLICATIONS D ORDRE FINANCIER ET FISCAL LORS AVIS N 101 EMIS le 8 SEPTEMBRE 2005 PAR LE CONSEIL POUR L ẾGALITẾ DES FEMMES ET DES HOMMES A PROPOS DES IMPLICATIONS D ORDRE FINANCIER ET FISCAL LORS DE LA MISE A LA RETRAITE ET LORS DU DẾCÈS 2 3 AVIS

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 Table des matières Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 1. Rappel des conditions d âge et de carrière 8 2. Comment la pension

Plus en détail

Planification successorale Quand et comment utiliser la donation? N 49. Gestion du temps 10 astuces pour optimiser vos journées

Planification successorale Quand et comment utiliser la donation? N 49. Gestion du temps 10 astuces pour optimiser vos journées N 49 Bureau de dépôt: Anvers X - Amonis Magazine - n d agréation P 404054 M A G A Z I N E Planification successorale Quand et comment utiliser la donation? Bimestriel Septembre - Octobre 2014 www.amonis.be

Plus en détail

30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers. Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel

30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers. Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel 30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel Fondements Fondements des trois piliers 1 er pilier (AVS AI ) BUT : Couvrir les besoins vitaux 2 ème pilier (Prévoyance professionnelle)

Plus en détail

Planification successorale Comment la préparer dès aujourd hui? Vous avant tout

Planification successorale Comment la préparer dès aujourd hui? Vous avant tout Planification successorale Comment la préparer dès aujourd hui? Vous avant tout Un décès peut survenir à tout moment et placer ses proches dans une situation délicate. Afin de faciliter leurs démarches

Plus en détail

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable?

Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Comment assurer l avenir financier d une personne vulnérable? Rente de Survie Loi du 11 février 2005 Réforme du droit des successions Hébergement Epargne Handicap PERSONNES VULNERABLES Mesures de Protection

Plus en détail

ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER

ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER ING PERSONAL BANKING UNE APPROCHE GLOBALE ET PERSONNALISÉE DE VOTRE PATRIMOINE FINANCIER www.ing.be 1 2 CONSEIL EN MATIÈRE DE GESTION DE PORTEFEUILLE 6 OBJECTIFS, RISQUES ET HORIZON DE PLACEMENT VOTRE

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION 30.30.014/00 09/08 Vous êtes dirigeant d entreprise et vous souhaitez octroyer à vous-même ou un avantage extra-légal de pension

Plus en détail

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie

3 e pilier, prévoyance privée. Assurance vie 3 e pilier, prévoyance privée Assurance vie La prévoyance privée est facultative. Elle complète les prestations des 1 er et 2 e piliers et comble les lacunes en matière de prévoyance individuelle. Table

Plus en détail

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL 1 L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL UNE PREMIÈRE IMPRESSION POUR LA PLANIFICATION FINANCIÈRE Après des semaines de travail acharné et à la suite des accords de gouvernement conclus dans les trois régions

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Assurance et Epargne long terme Sommaire 2009 N 1 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire I. Loi de finances pour 2009 Revalorisation des tranches du barème de l IR 2008 et des tranches du barème de l ISF

Plus en détail

FIRST Fiscal. Combinez avantage fiscal et rendement élevé

FIRST Fiscal. Combinez avantage fiscal et rendement élevé Combinez avantage fiscal et rendement élevé Épargnez et économisez Vous êtes à la recherche d un produit d épargne fiscalement avantageux? Saviez-vous que vous pouvez épargner jusqu à 1.990 euros par an

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu

NOTE D INFORMATION. Les principales mesures qui concernent votre patrimoine sont les suivantes : Gel du barème de l impôt sur le revenu 36, rue de Monceau 75008 Paris 61, rue de la République 69002 Lyon www.seine-saone-finance.fr NOTE D INFORMATION Date : 14 janvier 2013 Objet : Loi de finances pour 2013, loi de finances rectificative

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 PREMIÈRE PARTIE LES CONSÉQUENCES FINANCIÈRES IMMÉDIATES DU DÉCÈS CHAPITRE

Plus en détail

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille?

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7.1. De quoi s agit-il? Si vous organisez un planning patrimonial et successoral, vous essayerez sans doute que votre patrimoine

Plus en détail

Région wallonne: simplification considérable du régime fiscal de la donation d un patrimoine mobilier

Région wallonne: simplification considérable du régime fiscal de la donation d un patrimoine mobilier Planification patrimoniale par donation Nous nous sommes intéressés de plus près à la planification patrimoniale par donation et avons examiné la situation en Région wallonne et en Région flamande. Région

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Mon meilleur atout pour un avenir souriant!

Mon meilleur atout pour un avenir souriant! MON COMPLÉMENT PENSION? Mon meilleur atout pour un avenir souriant! LES MEILLEURES SOLUTIONS POUR UN AVENIR CONFORTABLE Conservez votre niveau de vie après la pension 3 Vos perspectives 3 Les 4 piliers

Plus en détail

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée

Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Planification successorale pour les familles ayant une personne à charge handicapée Pour bien des gens, la planification financière consiste notamment à rassembler les ressources financières nécessaires

Plus en détail

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire

Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE. Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire Document non contractuel GUIDE DE MISE EN PLACE DE LA RENTE Offre de Rente Personnalisée du contrat de retraite supplémentaire 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne-retraite Sommaire

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Décembre 2015 CONTENU 1. Notions de base, la sécurité sociale en Belgique 1 er pilier: Pension Légale 2 ème pilier: Pension extra-légale, Assurance Groupe

Plus en détail

Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité

Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité Présentation d'optima Fondée en 1991 Indépendante 13.160 clients au 01/09/2010 316 collaborateurs Leader sur le marché belge Bureaux à Gand et à Braine-l

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des pétitions COMMUNICATION AUX MEMBRES

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission des pétitions COMMUNICATION AUX MEMBRES PARLEMENT EUROPÉEN 2004 Commission des pétitions 2009 26.09.2008 COMMUNICATION AUX MEMBRES Pétition 626/2000, présentée par M. Klaus Schuler, de nationalité allemande, sur un cas de double imposition d

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS

UN REVIREMENT IMPORTANT EN SEULEMENT SIX MOIS Octobre 2009 Vol. 9 n o 3 Pascale Cantin, Pl. fin. pascale-cantin@lafond.ca Reneaud Cantin, C.A. reneaud-cantin@lafond.ca À LIRE DANS CE NUMÉRO : Un revirement important en seulement six mois Page 1 Le

Plus en détail

Dossier pour réunion 6 avril 2007

Dossier pour réunion 6 avril 2007 Définition / objectif Option Capital / Rente Option Rente Produit de retraite de type «rente différée» à échéance 65 ans, Adhésion facultative 2 options à la souscription du contrat Option capital/rente

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE

TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE TRANSMISSION ET ASSURANCE-VIE Charles SANSON Conseiller en gestion de patrimoine 17 MAI 2014 SOMMAIRE La transmission du patrimoine L assurance-vie Questions / Réponses 2014 P.2 LA TRANSMISSION DU PATRIMOINE

Plus en détail

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Système de répartition : Les cotisations 2011 des actifs servent à payer les prestations versées aux bénéficiaires en

Plus en détail

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif Investir sainement, quelles solutions pour la transmission de patrimoine chez Argenta? Votre petite pomme pour la soif famille sûr confiance humain gratuit capital propre sage investir sobre transparent

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine. Conférence

Les Arènes du Patrimoine. Conférence Les Arènes du Patrimoine Conférence «Mariage, Pacs, Union libre, Famille recomposée: Ecueils et solutions» Le Régime matrimonial Intérêts familiaux et patrimoniaux Me Valéria DIONISIO, Notaire Le Régime

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

Stratégie d assurance retraite

Stratégie d assurance retraite Stratégie d assurance retraite Département de Formation INDUSTRIELLE ALLIANCE Page 1 Table des matières : Stratégie d assurance retraite Introduction et situation actuelle page 3 Fiscalité de la police

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

CONSEILS - EN- PATRIMOINE

CONSEILS - EN- PATRIMOINE COSEILS - E- PATRIMOIE DIAGOSTIC PLACEMET à l attention de Monsieur XXXX réalisé le XXXXXXXXX Remarque: la présente étude a été réalisée en 2002, selon la législation en vigueur à cette date. Elle contient

Plus en détail

Préparer aujourd hui votre retraite de demain

Préparer aujourd hui votre retraite de demain Préparer aujourd hui votre retraite de demain SOMMAIRE PAGES Deux grands principes Comment se calcule votre retraite? L épargne retraite doit aujourd hui faire partie d un budget Faites le point sur votre

Plus en détail

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension.

Arrérages : Sommes d argent versées périodiquement à une personne au titre d une rente ou d une pension. GLOSSAIRE DES PRINCIPAUX TERMES UTILISÉS 1 EN MATIÈRE DE PRODUITS FINANCIERS Action : Titre représentant une part du capital d une société (cotée ou non cotée en Bourse). Il s agit d un titre de propriété

Plus en détail

Guide de sortie en rente viagère. Contrats de retraite multisupport

Guide de sortie en rente viagère. Contrats de retraite multisupport Guide de sortie en rente viagère Contrats de retraite multisupport Autonomie Garantie Capital Revenu à vie Épargne Revalorisation Retraite Bénéficiaires Rente Modularité Options Réversion Souplesse Choix

Plus en détail

FIRST Épargne-Pension. Épargnez pour votre retraite et payez moins d'impôts

FIRST Épargne-Pension. Épargnez pour votre retraite et payez moins d'impôts FIRST Épargne-Pension Épargnez pour votre retraite et payez moins d'impôts FIRST Épargne-Pension Épargnez aujourd hui avec un solide avantage fiscal Votre retraite, ce n'est peut-être pas pour tout de

Plus en détail

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci La pension des indépendants 7 conseils pour de vieux jours sans souci Commençons par les moins bonnes nouvelles... Commençons par les moins bonnes nouvelles Le système (de répartition) est sous pression:

Plus en détail

Droit comparé : Loi de finances françaises pour 2004

Droit comparé : Loi de finances françaises pour 2004 Loi de finances pour 2004 et loi de finances rectificative de 2003 : principales dispositions fiscales Bernard PLAGNET Professeur à l Université des Sciences Sociales de Toulouse Malgré un contexte budgétaire

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Le concubinage ou l union libre Le concubinage suppose une vie commune et une relation stable et continue entre deux personnes

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS

4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS 4 4.2.3. Optimisation de la rémunération du dirigeant de société soumise à l IS Le dirigeant d une entreprise soumise à l IS dispose d une grande liberté pour construire sa rémunération, puisqu elle peut

Plus en détail

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti

trouvent; Le FERR est plus possible facteur assujetti Fonds enregistrés de revenu de retraite Fonds enregistréss de revenu de retraite La plupart des Canadiens connaissent le régime enregistré d épargne-retraite (REER). Ils sont nombreux à s en servir pendant

Plus en détail

Retraite Entreprise L ESSENTIEL

Retraite Entreprise L ESSENTIEL Retraite Entreprise L ESSENTIEL RETRAITE AGRICA AGRICA et vous > Le Groupe AGRICA s engage aux côtés des entreprises et des salariés du monde agricole pour vous apporter des solutions retraite. Plus que

Plus en détail

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1

I. Faire le point sur son projet, ses motivations. Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions CHAPITRE 1 Se poser les bonnes questions Cette toute première phase de réflexion, pas forcément simple ni évidente, devra se faire en deux temps. Ainsi, vous serez d abord

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension

continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension many lives fiche technique commerciale pension plan fisc assurance épargne et placement - avec avantages fiscaux continuez à vivre pleinement vos vies même pendant votre pension C est une certitude : nous

Plus en détail

Bien gérer son patrimoine

Bien gérer son patrimoine Bien gérer son patrimoine Yves Gambart de Lignières, 2011 ISBN : 978-2-212-54933-1 Sommaire Sommaire... 3 Avant-propos... 5 Le diagnostic... 7 LA FAMILLE Le concubinage ou l union libre... 8 Le Pacs...

Plus en détail

Optimisez votre succession

Optimisez votre succession COMMENT PLANIFIER LE TRANSFERT DE VOTRE PATRIMOINE À LA GÉNÉRATION SUIVANTE? votre succession La Région flamande envisage de réduire les droits de donation immobilière. Mais il existe des techniques plus

Plus en détail

Je voudrais préparer ma retraite

Je voudrais préparer ma retraite Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

VIVIUM Pension libre complémentaire

VIVIUM Pension libre complémentaire Ensemble, c est sûr. VIVIUM Pension libre complémentaire pour indépendants PLCI La constitution de pension la plus avantageuse pour les indépendants. Réduction fiscale Réduction sociale Allocations intéressantes

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Analyse 2012/17 31 octobre 2012

Analyse 2012/17 31 octobre 2012 Analyse 2012/17 31 octobre 2012 État des lieux des "pensions complémentaires" dans un état critique! À découvrir dans cette analyse «Épargne pension. Épargnez-vous un job d étudiant à la retraire!». On

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Planification financière pour les personnes de même sexe

Planification financière pour les personnes de même sexe Planification financière pour les personnes de même sexe Le 20 juillet 2005, l adoption de la Loi sur le mariage civil, qui appuyait l accès au mariage des conjoints de même sexe au Canada entier, a marqué

Plus en détail

La pension complémentaire libre pour indépendants

La pension complémentaire libre pour indépendants La pension complémentaire libre pour indépendants Votre assurance d une pension insouciante Acerta soutient les starters, les indépendants et les employeurs dans chaque phase de leur croissance et dans

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal

Le cadre juridique et fiscal Le cadre juridique et fiscal par François de WITT et Nathalie COT Les régimes matrimoniaux Les droits des successions L optimisation de la succession Les impôts IR, ISF, CSG L Optimisation de l impôt Les

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine

Anticiper la transmission de son patrimoine. Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Vincent DELHOMEL Conseiller en Gestion de Patrimoine Anticiper la transmission de son patrimoine Qui? Quoi? Quand? Comment? Où? Pourquoi? Page 2 1 Quoi : Les

Plus en détail

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Retraite et prestations de vieillesse Pour votre sécurité sociale Retraite ordinaire Dans son règlement, la SVE fixe, d une manière générale, l âge de la retraite à 65 ans. L obligation d

Plus en détail

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière

conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Prenez vos finances en main DIX conseils de gestion budgétaire tout simples pour vous aider à améliorer votre situation financière Si vous vous sentez dépassé à l idée de prendre vos finances en main pour

Plus en détail

Médecins en formation Le statut sui generis: avantages et limites. Responsabilité professionnelle Quelle couverture faut-il prévoir?

Médecins en formation Le statut sui generis: avantages et limites. Responsabilité professionnelle Quelle couverture faut-il prévoir? N 54 M A G A Z I N E Bimestriel Juillet - Août 2015 www.amonis.be Bureau de dépôt: Anvers X - Amonis Magazine - n d agréation P 404054 Best Belgian Pension Fund 2014 Médecins en formation Le statut sui

Plus en détail

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier Les petits déjeuners de l ADP 19 juin 2015 Florence DELOGNE Directrice adjointe du Ministre des Pensions 1 L accord de gouvernement prévoit

Plus en détail

Plan de prévoyance 170

Plan de prévoyance 170 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 170 Etat de Vaud Validité Ce plan de prévoyance est valable dès le 01.01.2015 pour les personnes assurées, selon convention d adhésion séparée, auprès

Plus en détail

L essentiel sur. L assurance vie

L essentiel sur. L assurance vie L essentiel sur L assurance vie Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital, pour soi-même ou ses proches. A la fin du

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION

LES DROITS DE SUCCESSION LES DROITS DE SUCCESSION 1 Comment établir la base imposable et calculer les droits André CULOT PREMIÈRE ÉTAPE 2 La dévolution légale ou testamentaire 1 LA LIQUIDATION DE LA COMMUNAUTÉ Composition du patrimoine

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Guide de sortie en rente viagère. Contrats de retraite monosupport

Guide de sortie en rente viagère. Contrats de retraite monosupport Guide de sortie en rente viagère Contrats de retraite monosupport Autonomie Garantie Capital Revenu à vie Épargne Revalorisation Retraite Bénéficiaires Rente Modularité Options Réversion Souplesse Choix

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail