Ascento news. Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas. AG Employee Benefits.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ascento news. Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas. AG Employee Benefits."

Transcription

1 AG Employee Benefits Ascento news N 5 bis Juin 2010 Don d un bien immobilier : quelle approche adopter? Fortis holding devient Ageas Fortis holding est l organisation faîtière réunissant les activités d assurances issues de l ancien groupe Fortis à l exclusion de celles aux Pays-Bas. La marque Fortis ayant été vendue à BNP Paribas, il n était plus possible de l utiliser à l avenir. Ageas est le nouveau nom qui a été soumis à l approbation des actionnaires à la fin avril. Ce changement d identité symbolise notre renaissance et constitue une nouvelle étape de notre métamorphose. Avec un effectif de plus de personnes, Ageas est appelé à devenir la pierre angulaire d un authentique centre de compétences international en assurances. Le thème de la donation est un sujet important qui comprend une matière juridique assez vaste. Pour le traiter dans toutes ses composantes, nous avons voulu lui consacrer l essentiel des pages de cette édition. Le propriétaire d un bien immobilier ayant atteint un certain âge se demande généralement comment il peut céder ses briques à ses enfants de manière fiscalement avantageuse. Ne vous en faites pas, les possibilités sont nombreuses. Retenez déjà ce conseil : prenez vous y à temps! P2-5 Don d un bien immobilier. P6 Cécile Moortgat, une artiste aux talents multiples! P8 Dans les coulisses de la gestion Ascento. 1/8

2 AG Employee Benefits Mieux vaut transmettre de son vivant «Les héritages arrivent trop tard,» entend on parfois dire. Il est effectivement préférable de faire un don de son vivant. Le fait de poser cet acte noble n a pas seulement un effet réconfortant pour celui ou celle qui en bénéficie mais également pour le généreux bienfaiteur. De surcroît, un don peut entraîner des économies fiscales intéressantes au niveau des droits de succession. Le principe est simple. Les tarifs des droits de succession sont progressifs. Par conséquent, ils augmentent en fonction de l importance du patrimoine légué. La solution consiste donc à céder le patrimoine entre vifs. Le don peut en l occurrence être synonyme de soulagement. En effet, tout ce que l on lègue du temps de son vivant ne fait plus partie de l actif imposable au moment du décès. Tarifs Le don de biens immobiliers situés en Belgique doit toujours être passé devant notaire. Les dons non imposables comme ceux applicables aux biens mobiliers sont exclus pour les biens immobiliers. Il faudra en l occurrence toujours payer des droits de donation. Ceux-ci diffèrent d une communauté à l autre. Afin de connaître le tarif applicable, vous ne devez pas considérer le lieu d établissement du bien immobilier mais le domicile du donateur. Ce dernier seul fait foi. Dons par tranches Bien que les tarifs applicables à la donation de biens immobiliers soient véritablement élevés dans notre pays à partir d une certaine valeur, il est tout de même possible de réaliser des économies considérables en cédant déjà ledit immeuble de manière échelonnée dans le temps. Attention, veillez toujours à respecter une durée de minimum trois ans entre chaque don immobilier au(x) même(s) bénéficiaire(s), à défaut, la règle dite de la «réserve de Le donateur habite en Flandre Ligne directe, entre époux et cohabitants 0,01 à EUR 3% à EUR 4% à EUR 5% à EUR 7% à EUR 10% à EUR 14% à EUR 18% à EUR 24% Montant supérieur 30% Entre frères et sœurs Entre oncles ou tantes et neveux ou nièces Entre toutes les autres personnes 0,01 à EUR 20% 25% 30% à EUR 25% 30% 35% à EUR 35% 40% 50% à EUR 50% 55% 65% Montant supérieur 65% 70% 80% Le terme cohabitant désigne à la fois les cohabitants légaux et de fait en Flandre. On parle de cohabitation de fait lorsque l on peut prouver que l on cohabite et que l on mène une vie commune de manière ininterrompue avec le donataire depuis au moins un an le jour du don, l extrait du registre de la population constituant une présomption réfragable en la matière.

3 Le donateur habite à Bruxelles Ligne directe, entre époux et cohabitants légaux 0,01 à EUR 3% à EUR 8% à EUR 9% à EUR 18% à EUR 24% plus de EUR 30% Entre frères et sœurs 0,01 à EUR 20% à EUR 25% à EUR 30% à EUR 40% à EUR 55% à EUR 60% plus de EUR 65% Entre oncles ou tantes et neveux ou nièces 0,01 à EUR 35% à EUR 50% à EUR 60% plus de EUR 70% Entre toutes les autres personnes 0,01 à EUR 40% à EUR 55% à EUR 65% plus de EUR 80% Attention, l assimilation des cohabitants aux époux s applique exclusivement aux cohabitants légaux en région de Bruxelles- Capitale. Les cohabitants de fait ne sont pas concernés et sont soumis aux tarifs «entre toutes les autres personnes»! progression» s appliquera. Cela signifie que la valeur du don précédemment effectué, au regard de la base imposable, est ajoutée au don ultérieur, entraînant des tarifs plus élevés. Une seule et même règle s applique en principe si une période de trois ans ne s est pas écoulée entre le dernier don immobilier et la survenance du décès. Les tarifs de succession appliqués au reste du patrimoine (immobilier) sont alors imputés à la valeur de ce dernier don. Le donateur habite en Wallonie Ligne directe, entre époux et cohabitants légaux 0,01 à EUR 3% à EUR 4% à EUR 5% à EUR 7% à EUR 10% à EUR 14% à EUR 18% à EUR 24% plus de EUR 30% Entre frères et sœurs 0,01 à EUR 20% à EUR 25% à EUR 35% à EUR 50% Montant supérieur 65% Entre oncles ou tantes et neveux ou nièces 0,01 à EUR 25% à EUR 30% à EUR 40% à EUR 55% Montant supérieur 70% Entre toutes les autres personnes 0,01 à EUR 30% à EUR 35% à EUR 60% à EUR 80% Montant supérieur 80% En Wallonie, seuls les cohabitants légaux bénéficient des mêmes tarifs que ceux s appliquant entre époux. Les cohabitants de fait sont ici aussi soumis au tarif élevé «entre toutes les autres personnes». Le fait que la technique du don immobilier lors du vivant du donateur puisse entraîner des économies fiscales (importantes) en matière de droits de succession est illustré par l exemple en page suivante. 3/8

4 Exemple Un veuf, domicilié en Wallonie, a une fille et possède un patrimoine immobilier d une valeur de EUR. Il se compose de quatre immeubles d une valeur respective de EUR, EUR, EUR et EUR. Il est âgé de 50 ans. Hypothèse 1 : Il applique la technique des dons échelonnés tous les trois ans comme suit : À l âge de 51 ans, il lègue le bien de EUR. Sa fille paie EUR de droits de donation. À l âge de 54 ans, il lègue le bien de EUR. Sa fille paie EUR de droits de donation. À l âge de 58 ans, il lègue le bien de EUR. Sa fille paie EUR. À l âge de 62 ans, il lègue le bien de EUR. Sa fille paie EUR. Par conséquent, le montant total des dons de donation s élève à EUR. Hypothèse 2 : Il conserve son patrimoine toute sa vie et cède ce même patrimoine à son décès (dans l hypothèse où la valeur du patrimoine n a pas augmenté). Sa fille paie, dans ce cas, des droits de succession sur un total de EUR, décomposés en 9 tranches, à savoir : Pour la première tranche de EUR : 375 EUR Pour la deuxième tranche de EUR : 500 EUR Pour la troisième tranche de EUR : EUR Pour la quatrième tranche de EUR : EUR Pour la cinquième tranche de EUR : EUR Pour la sixième tranche de EUR : EUR Pour la septième tranche de EUR : EUR Pour la huitième tranche de EUR : EUR Pour la neuvième et dernière tranche de EUR, elle paie EUR. En l occurrence, le montant total des dons des droits de succession s élève à EUR. Conclusion : les économies fiscales réalisées dans l hypothèse 1 s élèvent à : EUR EUR = EUR. Celui qui ne dispose pas de biens immobiliers «en masse» mais, par exemple, d une seule propriété (par exemple, un immeuble à appartements comprenant quatre unités de logement) ne doit pas se lamenter pour autant. En effet, il/elle peut parfaitement léguer son bien par tranches. Il convient, pour ce faire, d établir ce que l on appelle un acte de base, c est-à-dire un acte notarié scindant juridiquement la propriété en différentes entités (et chaque entité reçoit ses quotités affectées aux parties communes). Une fois l acte passé, le donateur peut ensuite léguer une entité séparée tous les trois ans (lire : appartement). Si le donateur parvient à continuer à observer un échelonnement de trois ans entre chaque donation et après sa dernière donation, il réalise aussi, dans ce cas, la planification de succession parfaite. Il est même possible d aller plus loin encore. Admettons que quelqu un possède un grand bâtiment (de valeur) non divisible en entités (par exemple, un grand immeuble de magasins sis sur une zone commercialement très intéressante dans l une ou l autre ville). Il ne peut (doit) pas établir d acte de base afin de pouvoir léguer son immeuble par tranches à ses héritiers. Le cas échéant, il peut tout simplement procéder tous les trois ans à la donation d une certaine partie indivisible du bâtiment (par exemple, un quart de la partie indivisible tous les trois ans). Vous le voyez bien : il existe une solution pour chaque situation! La société de patrimoine est-elle réellement utile? Contrairement aux biens immobiliers, les biens meubles peuvent être légués à un tarif bien plus avantageux, à savoir 3% entre époux et cohabitants et 7% dans tous les autres cas (cependant, il existe également, en Wallonie, un tarif spécifique de 5% pour les dons mobiliers entre frères et sœurs et entre oncles ou tantes et neveux ou nièces). La «conversion» de biens immobiliers en biens meubles est relativement facile. En effet, les actions de sociétés sont toujours considérées comme des biens meubles. Il est donc parfaitement envisageable de placer ses avoirs immobiliers dans une société de patrimoine (SA, SPRL, SCA, etc.), pour ensuite céder ces actions à la génération suivante à des tarifs très avantageux. Cependant, cette option n est pas toujours si profitable. Tout dépend de la nature de vos biens immobiliers. Ainsi, le taux d imposition sera particulièrement élevé si vous décidez de placer vos habitations ou appartements privés dans une société. Cet apport sera en effet taxé sur la base du «droit de vente», soit 10% de la valeur de la maison/de l appartement si elle/il est situé(e) en Flandre, voire même 12,5% si elle/il est situé(e) en Wallonie ou en région bruxelloise. Par contre, cette mesure peut s avérer intéressante d un point de vue fiscal s il s agit de 4/8

5 terrains ou de biens immeubles intégralement utilisés à des fins professionnelles (des bureaux, un hall d usine, un entrepôt, etc.). Il suffit alors de s acquitter de frais fiscaux d à peine 25 EUR pour les intégrer dans une société. L exemple suivant illustre parfaitement cette opération Jean et Marie (domiciliés en Wallonie) sont mariés sous la communauté de biens. Les parents de Jean lui avaient légué un appartement en Ardenne (patrimoine propre ) d une valeur de EUR. Jean souhaite le donner à Elisa, sa fille unique. Hypothèse 1 : Jean le lègue depuis son patrimoine propre = 1 donation de EUR Calcul : - 0 à x 3% = à x 4% = à x 5% = à x 7% = à x 10% = à x 14% = à x 18% = à x 24% = Montant total des droits de donation = EUR. Avant de léguer, n oubliez pas de placer les biens dans la communauté matrimoniale Il convient également de tenir compte de certains éléments si le donateur est marié sous le régime de la communauté des biens. En effet, le bien qu il souhaite céder lui appartenait peut-être déjà avant son mariage. Il peut également lui avoir été légué, voire même offert pendant son mariage. Dans tous ces cas de figure, ce bien fait partie du patrimoine «propre» du donateur (et non de la communauté matrimoniale). Il est dès lors indiqué de le placer dans la communauté matrimoniale avant de procéder au don, ce qui nécessite une adaptation du contrat de mariage devant notaire. Une fois placé dans la communauté matrimoniale, ce bien pourra être cédé. En procédant par deux étapes, il est ainsi possible de réduire les droits de donation, étant donné qu ils sont toujours calculés par donateur et par donataire. Ainsi, on se basera toujours, dans le cadre du calcul, sur les tranches tarifaires les plus basses (et, par conséquent, les plus avantageuses). Hypothèse 2 : Jean place l appartement dans la communauté matrimoniale. Ensuite, Jean et Marie procèdent au don Calcul : = 2 donations de EUR - 0 à x 3% = à x 4% = à x 5% = à x 7% = à x 10% = à x 14% = à x 18% = Montant total des droits de donation = EUR x 2 = EUR. Économies réalisées = = EUR! Nous reviendrons dans notre prochaine édition sur les tarifs préférentiels dans le cadre de donations d habitation. Eric Spruyt, notaire et professeur à la HUB-Fiscale Hogeschool, Bruxelles 5/8

6 AG Employee Benefits Cécile Moortgat une artiste aux talents multiples! Nous avons rencontré Cécile dans son agréable maison située en pleine campagne, une maison où l on sent à quel point la démarche artistique occupe une place prépondérante dans sa vie : art moderne, classique ou graphique, aquarelles, céramiques. Ses propres œuvres ou celles de ses amis sont exposées un peu partout. Cécile peint dans la véranda d où elle a une vue imprenable sur le paysage, crée ses bijoux dans le garage et s adonne au graphisme dans une annexe du jardin Avec une formation en arts plastiques, Cécile a démarré sa carrière en entreprise. Son job consistait à transformer les esquisses des ingénieurs en dessins techniques impeccables. Après la naissance de son premier fils, Cécile entre dans l enseignement où pendant 34 ans elle enseigne plusieurs disciplines : dessin scientifique, éducation plastique, création graphique en publicité, initiation au graphisme par ordinateur et même cours de conception d étalages. Parallèlement, elle conçoit des billets et des affiches pour la Loterie Nationale, des couvertures de livres, des autocollants et des brochures. Pour enseigner ces différentes disciplines, Cécile n hésite pas à compléter ses connaissances en suivant des cours du soir. Au fil du temps, ses trois enfants ayant grandi, elle s aménage plus de liberté. C est alors qu elle découvre la céramique et décide de suivre une formation spécifique auprès de Geert De Rycke aux Pays-Bas. A la suite de ce contact, elle modèle des statuettes et des poupées, avec tous les détails du visage, des mains, des pieds et du corps. L argile utilisée n est pas cuite ; elle sèche à l air libre. Le visage est ensuite peint à l aquarelle puis décoré de cheveux, de cils et des vêtements viennent compléter harmonieusement l habillement. Mais les céramiques de Cécile ne se limitent pas aux poupées. Elle crée aussi une belle œuvre symbolique - une bouche! - pour son fils aîné qui est psychiatre. Sans doute un clin d œil à ses patients qui viennent chez lui pour raconter leurs histoires Il y a quelques années, lors d une exposition à Malines, elle découvre la peinture réaliste ou fine. Le coup de foudre! Elle réalise notamment le portrait de son petitfils dont les yeux sont si frappants de vérité : une vraie photo. 6/8

7 Cécile Moortgat ne semble jamais rassasiée. Ainsi, elle suit actuellement un cours de sertissage de pierres précieuses à la Nijverheidsschool d Anvers, crée des bijoux selon la technique de la cire perdue et se perfectionne en portraits et en nus à l Académie de Louvain. Nous lui avons demandé malicieusement quel domaine artistique a ses préférences. Elle nous a répondu en souriant : «Mon problème est que je n arrive jamais à choisir!» Actuellement, Cécile prépare d arrache pied une exposition qui se tiendra dans son village natal de Buggenhout. Une activité qui ne la détourne cependant pas d une autre passion qu elle s est découverte voici cinq ans : les bijoux. Elle commence par suivre des cours sur la conception des bijoux mais s aperçoit qu elle préfère maîtriser les techniques de fabrication. Elle décide alors de suivre un cours spécialisé à Anvers. Quatre années d apprentissage lui permettront de décrocher avec distinction, le diplôme de joaillier-orfèvre. Avec toute la passion qui l anime, Cécile nous a expliqué les différentes techniques ainsi que les bijoux qu elle a créés. Patience, doigté, précision et talent sont indispensables pour réaliser de tels chefs-d œuvre! En particulier, le collier qu elle a réalisé en vue d obtenir son diplôme, aboutissement de longues heures de labeur, avec une esquisse du bijou sous trois angles (avant, arrière, latéral), la création d un prototype et enfin le choix et le traitement des matériaux. 7/8

8 L équipe Ascento entre en action dès que vous avez signé votre document de souscription. L équipe de gestion se compose de gauche à droite de Carl De Clercq, Kathy Vanhee, Ruben Vandenbulcke, Wouter Desnoeck, Marieke Keyaerts et Luc Wouters. Dès votre souscription, les gestionnaires assurent le suivi de votre contrat et sont toujours à votre écoute pour que tout se passe pour le mieux. Ils veillent par exemple à vous envoyer les conditions particulières en temps opportun, à activer la connexion Internet et à traiter toutes vos demandes comme il se doit. Vous pouvez toujours leur adresser vos questions. Vous pouvez ainsi vous tourner vers eux si, par exemple, vous changez d adresse pendant la durée de votre contrat ou si vous souhaitez apporter une modification à votre contrat. Contactez l équipe de gestion : Par téléphone : Par fax : Par courriel : (nouvelle adresse à partir du 22/06/2009) Par courrier postal : AG Insurance sa Ascento Team 1BO4E Bd. E. Jacqmain Bruxelles AG Employee Benefits. Trust in Expertise. Rédaction Alexandre Homez Ont collaboré à ce numéro Karel Coudré, Els Vanden Begin, Eliane Van den Stock, Sara Van de Vijver Traduction Anne-Marie Lafullarde & C Photos Christopher Jaumoulle Lay-out Nazo Sislian Prepress Christine Biz Impression Van Gansen & C Courrier des lecteurs Tél AG Employee Benefits : Bd. du Jardin Botanique 20, B-1000 Bruxelles Tél. +32(0) Fax +32(0) AG Insurance sa RPM Bruxelles TVA BE Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles Tél. +32(0) Fax +32(0) Ascento news est imprimé sur un papier issu de forêts bien gérées. Editeur responsable : Jean-Michel Kupper Bd. Emile Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles 8/8

Ascento news. AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà!

Ascento news. AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà! AG Employee Benefits Ascento news N 12 8 Novembre/Decmbre Septembre 2013 2011 AG Ascento : des solutions, un service depuis 10 ans déjà! Souffler nos dix bougies, une belle occasion de se remémorer notre

Plus en détail

1. Donation B. 1.1.1. Introduction

1. Donation B. 1.1.1. Introduction 1. Donation 1.1. Aspect civil 1.1.1. Introduction On parle souvent de planification successorale sous un angle purement fiscal et des avantages financiers qui en découlent. Certes ils peuvent parfois être

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Transmettre son patrimoine :

Transmettre son patrimoine : Transmettre son patrimoine : quelques repères pour y voir plus clair Paris, Espace Actionnaires 11/12/2014 l Webconférence En cas de difficultés techniques, n hésitez pas à joindre l un des 2 numéros suivants:

Plus en détail

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation

Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation Propositions de réforme du MR en matière de droits de succession et donation 1 Les s des droits de succession sont de la compétence

Plus en détail

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. transmettre. la donation. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles transmettre www.notaires.paris-idf.fr Transmettre «Donner c est donner». La donation est un acte important car le donateur transmet immédiatement et définitivement la propriété des

Plus en détail

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL»

«DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» UFE-Japon COMPTE RENDU DES CONFERENCES DU 20 MARS 2014 «DROIT DE LA FAMILLE, DROIT DES BIENS ET DROIT DES SUCCESSIONS DANS UN CONTEXTE FRANCO-JAPONAIS ET INTERNATIONAL» Avec la participation de : Maître

Plus en détail

1. Aspect civil II. Célibataire, marié ou cohabitant (légal ou non), les droits et les obligations ne sont pas les mêmes.

1. Aspect civil II. Célibataire, marié ou cohabitant (légal ou non), les droits et les obligations ne sont pas les mêmes. 1. Aspect civil 1.1. Introduction Lorsque quelqu un achète un immeuble, une des premières questions posées par son conseiller (notaire, banquier, ) sera : Quel est votre état civil?, Êtes-vous célibataire

Plus en détail

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg

La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg _ FR PLANIFICATION SUCCESSORALE La transmission de patrimoine au Grand-Duché de Luxembourg La planification successorale La planification successorale au Grand-Duché de Luxembourg Planification successorale

Plus en détail

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité

Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité Les droits de succession et les droits de donation lorsqu il y a un élément d extranéité par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au barreau de Bruxelles Collaborateur scientifique au Centre de droit privé

Plus en détail

Ascento news. AG Employee Benefits. N 8 Décembre 2011. P4 Clause d attribution totale de survie : le fisc s en

Ascento news. AG Employee Benefits. N 8 Décembre 2011. P4 Clause d attribution totale de survie : le fisc s en AG Employee Benefits Ascento news N 8 Décembre 2011 Le sénateur Guy Swennen a récemment déposé un projet de loi susceptible, comme l expliquait un quotidien, «de résoudre une grande partie des problèmes

Plus en détail

«Succession, comment ça marche?»

«Succession, comment ça marche?» «Succession, comment ça marche?» JARVILLE Jeudi 19 mars 2015 Serge CONSTANT Notaire à NANCY Président de la Chambre des Notaires PLAN I. Comment est composée la succession? Cela dépend de la situation

Plus en détail

Votre planification successorale. Avez-vous déjà franchi le pas?

Votre planification successorale. Avez-vous déjà franchi le pas? Votre planification successorale Avez-vous déjà franchi le pas? Votre planification successorale Planifiez votre succession, pour vos héritiers et vous 02 Une matière complexe, une dimension régionale

Plus en détail

LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI

LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI LA PLANIFICATION SUCCESSORALE EN BELGIQUE: MODE D EMPLOI Emmanuel de Wilde d'estmael Avril 2015 1 LA PLANIFICATION SUCCESSORALE: LE MODE D EMPLOI... 5 A. LE BUT DE LA PLANIFICATION SUCCESSORALE... 5 B.

Plus en détail

tarifs en Région wallonne

tarifs en Région wallonne votre courtier d assurances ou Agent bancaire AXA En Belgique, le Groupe AXA vous propose un large éventail de produits bancaires et d assurances qui offrent à votre situation personnelle une solution

Plus en détail

LA DONATION ENTRE VIFS

LA DONATION ENTRE VIFS Avec la collaboration des Instituts du C.S.N LA DONATION ENTRE VIFS La donation entre vifs est l acte par lequel le donateur se dépouille actuellement et irrévocablement d un bien ou d un droit au profit

Plus en détail

Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité

Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité Les 10 étapes vers un patrimoine en toute sérénité Présentation d'optima Fondée en 1991 Indépendante 13.160 clients au 01/09/2010 316 collaborateurs Leader sur le marché belge Bureaux à Gand et à Braine-l

Plus en détail

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit

Donations, successions. Droits de mutation à titre gratuit Donations, successions Droits de mutation à titre gratuit Août 2012 Henry Royal 1 Tél : 01 47 68 96 92 contact@royalformation.com www.royalformation.com Territorialité I. - Exonérations des droits de mutation

Plus en détail

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION

LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION MAJ 23/04/12 Avec la collaboration du Cridon Nord-Est LES CLAUSES PARTICULIERES DE DONATION Une donation peut imposer au donataire une ou plusieurs obligations (charge), ou prévoir une résolution de l

Plus en détail

15 La donation-partage transgénérationnelle

15 La donation-partage transgénérationnelle LES LIBÉRALITÉS-PARTAGES 15 La donation-partage transgénérationnelle Pourquoi choisir une donationpartage transgénérationnelle? Avantages au point de vue juridique... 691 Avantages au point de vue fiscal...

Plus en détail

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008?

Lundi 8 octobre 2007. Nancy. Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Lundi 8 octobre 2007 Nancy Comment optimiser l organisation de votre patrimoine grâce à la loi TEPA et au projet de Loi de Finances 2008? Frédéric Gros Directeur Nancy Élise Moras Ingénieur patrimonial

Plus en détail

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession?

L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? L assurance vie est-elle toujours un outil privilégié pour préparer sa succession? 1 SOMMAIRE Les nouveautés successorales de la loi TEPA 2007 Allégement des droits de mutation à titre gratuit Assurance

Plus en détail

Laisser un souvenir indélébile. Testament: ce qu il faut savoir

Laisser un souvenir indélébile. Testament: ce qu il faut savoir Laisser un souvenir indélébile Testament: ce qu il faut savoir Sommaire Avant-propos 3 Pourquoi faire un testament? 4 Comment rédiger un testament? 6 Mettez les choses au clair 6 La réserve héréditaire

Plus en détail

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U

S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U S I M O N, D A C O S T A & C A T R O U N O T A I R E S OUVERTURE DE SUCCESSION LISTE DES PIECES A FOURNIR AU NOTAIRE Concernant le défunt : - Deux extraits de son acte de décès, - Livret de famille et

Plus en détail

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte

Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte Exposé sur les successions du 26 février 2015 Lors de l assemblée générale de l ULR CFDT, du secteur de Fontenay-le-Comte «Les formalités bancaires formalités diverses et déclaration fiscale de succession»

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE.

INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION D UN DOSSIER DE SUCCESSION ET QUELQUES NOTIONS DE BASE. ETUDE DU NOTAIRE BERNARD LEMAIGRE Rue des Preys, 28 6061 MONTIGNIES-SUR-SAMBRE Tel : 071/32.09.94 ou 071/32.88.14 Fax : 071/32.15.68 Email : bernard.lemaigre@notaire.be INFORMATIONS RELATIVES A LA GESTION

Plus en détail

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE

MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE MA SUCCESSION ANTICIPER - PRÉPARER - TRANSMETTRE 2 Sommaire Comprendre et anticiper sa succession Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle est anticipée,

Plus en détail

Ascento news N 4 Décembre 2009

Ascento news N 4 Décembre 2009 Ascento news N 4 Décembre 2009 Bart De Smet passe le flambeau à Antonio Cano Depuis le 1er septembre 2009, Antonio Cano est le nouveau CEO de AG Insurance. Il succède à Bart De Smet qui est devenu CEO

Plus en détail

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale

La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie. Incidences de la réforme de la fiscalité successorale La loi du 21 août 2007 et ses opportunités pour l Assurance Vie Incidences de la réforme de la fiscalité successorale Sommaire Grandes lignes de la réforme : - Exonération des successions entre époux ou

Plus en détail

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Les donations et libéralités dans un contexte international Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Plan de l exposé Introduction Les règles de droit international privé

Plus en détail

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif

Votre petite pomme pour la soif Argenta - votre pomme pour la soif Investir sainement, quelles solutions pour la transmission de patrimoine chez Argenta? Votre petite pomme pour la soif famille sûr confiance humain gratuit capital propre sage investir sobre transparent

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE

INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE DIRECTION DES SERVICES ADMINISTRATIFS SERVICE POPULATION ET CITOYENNETE SECTEUR ETAT CIVIL INFORMATIONS SUR LE DROIT DE LA FAMILLE Annexe du décret n 2002 1556 du 23 décembre 2002 Ce document est destiné

Plus en détail

Cette feuille vous permet de calculer le salaire du conservateur des hypothèques pour la prise d une inscription hypothécaire d office.

Cette feuille vous permet de calculer le salaire du conservateur des hypothèques pour la prise d une inscription hypothécaire d office. Instructions pour le Livret Formados Le livret se compose d une collection de feuilles de calcul automatisées pour de nombreux actes notariés fréquents, accompagnées - le cas échéant d un décompte pour

Plus en détail

Proposition d assurance

Proposition d assurance Proposition d assurance Assurance solde restant dû Assurance temporaire décès à capital constant En cas de question, prière de contacter le service Mortgage Linked Life Insurance: Bd. E. Jacqmain 53, B-1000

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

La transmission à titre gratuit d une entreprise ou d une société familiales

La transmission à titre gratuit d une entreprise ou d une société familiales La transmission à titre gratuit d une entreprise ou d une société familiales par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat au Barreau de Bruxelles Professeur à la P.B.A. (Private Bankers Academy) et Président

Plus en détail

DONNER ET CONTROLER TABLE DES MATIERES

DONNER ET CONTROLER TABLE DES MATIERES DONNER ET CONTROLER TABLE DES MATIERES I. POURQUOI DONNER?... 2 I.A. NECESSITE DE LA TRANSMISSION... 2 I.B. AVANTAGES ET INCONVENIENTS DES DONATIONS MOBILIERES (REGION WALLONNE)... 3 I.B.1. AVANTAGES...

Plus en détail

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à :

Dans leur pratique quotidienne, les notaires peuvent rencontrer certaines difficultés relatives notamment à : VERVANDIER Pierre-Luc - pierre-luc.vervandier@notaires.fr Réponse du Conseil supérieur du notariat à la consultation publique de la Commission européenne sur les approches possibles pour lever les obstacles

Plus en détail

Conférence EPSG 1 er avril 2011. Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France

Conférence EPSG 1 er avril 2011. Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France 1 Transmission successorale d immeubles détenus par des résidents belges en France Valérie-Anne de Brauwere Avocat Chargée de cours au Mastère Spécial en gestion fiscale (Solvay Business School) THALES

Plus en détail

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété

POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété POINT PATRIMONIAL : La transmission par la donation dans le cadre d un démembrement de propriété Tout actif peut faire l objet d une donation. L intérêt d associer le mécanisme de la donation et celui

Plus en détail

La société civile de droit commun et la planification successorale

La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit commun et la planification successorale PRIVATE BANKING WWW.INGPRIVATEBANKING.BE La société civile de droit commun et la planification successorale La société civile de droit

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

Une assurance décès protège votre famille!

Une assurance décès protège votre famille! Ma voiture assurée! Ma maison assurée! Ma famille assurée? Une assurance décès protège votre famille! Sarah 32 ans «Mon mari est décédé il y a deux ans, me laissant seule avec deux enfants et des frais

Plus en détail

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE

José DUCASSE-DAVID - François-Régis BOYER Nathalie CAYROU LAURE Membre d une association agréée - le règlement des honoraires par chèque est accepté. Office Notarial 13 Rue d'alsace Lorraine B.P. 50634 31006 Toulouse Cedex Tél. 05 62 27 58 58 Fax. 05 62 27 58 59 Service

Plus en détail

Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER. Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve

Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER. Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve Junior Invest Plan ÉPARGNER ET PLACER Pour que les «débuts» de votre enfant ou petit-enfant soient un rêve Junior Invest Plan Le futur de votre enfant ou petit-enfant Épargner en toute liberté pour vos

Plus en détail

TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES!

TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES! TRANSMISSION D ENTREPRISE FAMILIALE : VAINCRE LES OBSTACLES! 1 Caroline EMERIQUE GAUCHER, Etude 1768, Paris Chargée d enseignement à Paris Dauphine Hubert FABRE, Notaire SCP Rozès Fabre, Paris Chargé d

Plus en détail

Guide des donations et successions

Guide des donations et successions Guide des donations et successions Service Public Fédéral Finances - 1er novembre 2014 - Cette brochure a été réalisée sous la supervision d un groupe de travail de collaborateurs du Service Public Fédéral

Plus en détail

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011

Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 Sumatra Patrimoine vous présente les dernières mesures fiscales 2011 - Mesures concernant le patrimoine - Mesures concernant l assurance vie - Zoom sur quelques dispositions du Projet de Loi de Finances

Plus en détail

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession

DROITS D AUTEUR. Préparer sa succession DROITS D AUTEUR Préparer sa succession Tout savoir, tout prévoir Une succession en matière de droits d auteur comporte de nombreuses spécificités. Deux régimes s appliquent : d une part, le droit successoral

Plus en détail

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille?

7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7. Comment éviter que votre patrimoine ne revienne à votre belle-famille? 7.1. De quoi s agit-il? Si vous organisez un planning patrimonial et successoral, vous essayerez sans doute que votre patrimoine

Plus en détail

Transmettre son patrimoine forestier

Transmettre son patrimoine forestier Transmettre son patrimoine forestier SOMMAIRE +,#+%-.+/(-. *,#$/$&/+$./,#$0-1$$./-$&/($ +,#2++//$$./,#$&%-(/&++4$,%(&-&(/(-.&&$((51$&+16($.&-$&/($& 3 7 Transmettre son patrimoine forestier Dans notre département,

Plus en détail

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation

Vademecum du. patrimoine 2013. Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation Vademecum du patrimoine 2013 1 8 e é d i t i o n / E x t r a i t Version de démonstration : consultation du chapitre Transmission-Donation S o u s l a d i r e c t i o n d e V é r o n i q u e C o u t u

Plus en détail

La Succession et la donation

La Succession et la donation La Succession et la donation Le droit des successions Lors d un décès dans une famille, la question de la succession semble tout d abord secondaire mais peut être la source de problèmes administratifs,

Plus en détail

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession

Édition 2014. mes. démarches. pour. préparer. etorganiser. ma succession Édition 2014 mes démarches pour préparer etorganiser ma succession ÉDITO Vous guider dans vos démarches Pour protéger vos proches, il est essentiel de préparer votre succession. Cette démarche, si elle

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Règlement de l action : AG Insurance concours auto

Règlement de l action : AG Insurance concours auto Règlement de l action : AG Insurance concours auto Article 1 : Organisateur La S.A. AG Insurance dont le siège social est établi à 1000 Bruxelles, Boulevard Émile Jacqmain, 53, RPR Bruxelles - TVA BE0404.494.849,

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23. AG Fund+ 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23. AG Fund+ 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle dont le rendement est lié à des fonds d investissement (branche 23). Garanties En cas de

Plus en détail

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches

Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Les notaires vous informent ET APRES MOI? Instructions à mes proches Nous vous invitons à compléter ce fascicule afin de faciliter l organisation de vos funérailles, la rédaction de la déclaration de succession

Plus en détail

En bref : que fait Amnesty International?

En bref : que fait Amnesty International? En bref : que fait Amnesty International? Amnesty International est l une des plus importantes organisations internationales de défense des droits humains. Des individus ordinaires, bénévoles et professionnels,

Plus en détail

Guide des donations et successions

Guide des donations et successions Guide des donations et successions Service Public Fédéral Finances - 2012 - Cette brochure a été réalisée sous la supervision d un groupe de travail de collaborateurs du Service Public Fédéral Finances.

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir

Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir Fondation de la Résistance 1 FONDATION DE LA RESISTANCE Fondation Reconnue d Utilité Publique par décret du 5 mars 1993 Dons, Donations, Legs Savoir pour Prévoir Fondation de la Résistance 2 Ce que vous

Plus en détail

LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS

LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS LA FISCALITE ISRAELIENNE L INTERET DES INVESTISSEURS OU DES IMMIGRANTS FRANÇAIS Maître ALON LEIBA Avocat au barreau d ISRAEL et de PARIS 14, rue Clément Marot 75008 Paris 1 PLAN 1. Le régime d imposition

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle dont le rendement est lié à des fonds d investissement (branche 23). Garanties En cas de

Plus en détail

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS

LA FISCALITE DES SUCCESSIONS LA FISCALITE DES SUCCESSIONS La succession est assujettie à une fiscalité et peut générer des droits de succession. Les droits de succession sont calculés sur l actif net recueilli par chaque héritier

Plus en détail

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre?

Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous avez perdu quelqu un de proche. Quelles démarches entreprendre? Vous venez de perdre quelqu un de proche. Toutes nos condoléances. Il s agit d une période difficile durant laquelle de nombreuses

Plus en détail

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011)

REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) REFORME DE LA FISCALITE DU PATRIMOINE (communication du 18/07/2011) En l absence d un accord sur le projet de réforme du patrimoine, le Gouvernement a convoqué une commission mixte paritaire afin d établir

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010

LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 LES PRINCIPAUX CHIFFRES USUELS EN MATIERE DE PATRIMOINE ANNEE 2010 DROITS D ENREGISTREMENT (donation, succession et ISF) 1. PRINCIPAUX ABATTEMENTS 2. TARIFS SUCCESSIONS ET DONATIONS EVALUATION DES BIENS

Plus en détail

DONATION, ASSURANCE-VIE, LEGS LA SOLIDARITÉ DES GENS DE MER EN HÉRITAGE

DONATION, ASSURANCE-VIE, LEGS LA SOLIDARITÉ DES GENS DE MER EN HÉRITAGE DONATION, ASSURANCEVIE, LEGS LA SOLIDARITÉ DES GENS DE MER EN HÉRITAGE La tradition de l engagement solidaire et bénévole des Sauveteurs en Mer est très ancienne et toujours aussi vivante au XXI e siècle.

Plus en détail

LES DROITS DE SUCCESSION ET LES DROITS DE DONATION

LES DROITS DE SUCCESSION ET LES DROITS DE DONATION MàJ 12.02.2003 LES DROITS DE SUCCESSION ET LES DROITS DE DONATION par Emmanuel de Wilde d Estmael Avocat Professeur à la Chambre Belge des Comptables, Experts-Comptables et Conseils Fiscaux Assistant à

Plus en détail

Décès et succession LE DECES

Décès et succession LE DECES Décès et succession Des Services ou organismes accompagnent les personnes et familles à vivre leur deuil. Ci-dessous, nous nous limiterons à présenter quelques conseils et informations pratiques concernant

Plus en détail

Actualité fiscale / Novembre 2011

Actualité fiscale / Novembre 2011 Actualité fiscale / Novembre 2011 L année 2011 comporte un flot législatif important, ceci par quatre lois de finances rectificatives mais également le projet de loi de finance pour 2012 à venir. 1 e Loi

Plus en détail

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.

PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731. PROSPECTUS CREDITS HYPOTHECAIRES A USAGE PRIVE CREAFIN N.V. DUWIJCKSTRAAT 17-2500 LIER REGISTRE DES PERSONNES MORALES MALINES 455.731.338 2 SOMMAIRE 1. Qu est-ce qu un crédit hypothécaire? 2. Qui peut

Plus en détail

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie

Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Que faire après un décès? Aborder la fin de vie Table des matières 1. Que faut-il faire? 4 1.1 Déclaration du décès 4 1.2 Modalités pratiques 4 2. Conséquences financières 6 2.1 Banque 6 2.2 La succession

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine

DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine DOSSIER PRATIQUE Latransmission depatrimoine Édition 2011 Comprendre les règles de l héritage Anticiper et préparer sa succession Transmettre efficacement son patrimoine Préparer la transmission de son

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine

DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine DOSSIER PRATIQUE La transmission de patrimoine Édition 2014 Comprendre les règles de l héritage Anticiper et préparer sa succession Transmettre efficacement son patrimoine Avant-propos Préparer la transmission

Plus en détail

Brochure d information LEGS, DONATIONS, ASSURANCES-VIE. Offrez-leur UNE VIE DE FAMILLE en héritage

Brochure d information LEGS, DONATIONS, ASSURANCES-VIE. Offrez-leur UNE VIE DE FAMILLE en héritage Brochure d information LEGS, DONATIONS, ASSURANCES-VIE Offrez-leur UNE VIE DE FAMILLE en héritage Faites de votre vie le plus beau des pro Benno Neeleman katerina ilievska Permettre aux frères et sœurs

Plus en détail

la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances?

la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances? la donation La donation, oui... mais dans quelles circonstances? Dans cette brochure La donation Quels sont mes avantages? 2 Quels sont mes risques? 3 Le rapport Revenir sur le passé? 4 C est au donateur

Plus en détail

les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après?

les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après? les successions Que faire avant pour que tout aille mieux après? LE DROIT DES SUCCESSIONS Que dois-je savoir, que dois-je prévoir? Dans la tristesse qui entoure le décès d un proche, il est pénible de

Plus en détail

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41

Legs & Donations PlaquetteMSF.indd 1 15/05/09 16:41 Legs & Donations Mot de la Présidente Madame, Monsieur, Je tiens à vous remercier chaleureusement pour l intérêt que vous portez à notre association. Consentir un legs à Médecins Sans Frontières est un

Plus en détail

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint

Les régimes matrimoniaux et la. protection financière du Conjoint Les régimes matrimoniaux et la protection financière du Conjoint Le jeudi 28 novembre 2013 de 18h30 à 20h30, au Château de Brindos, 1 Allée du château à Anglet Pascal SOULAINE, spécialiste de la protection

Plus en détail

Easy Fund Plan 1. Type d assurance-vie. Garanties

Easy Fund Plan 1. Type d assurance-vie. Garanties Ceci concerne un produit d'assurance d AG Insurance, distribué par BNP Paribas Fortis. AG Insurance sa - Bd. E. Jacqmain 53, 1000 Bruxelles RPM Bruxelles TVA BE 0404.494.849 www.aginsurance.be Entreprise

Plus en détail

e-benefits : convention d utilisation des services en ligne

e-benefits : convention d utilisation des services en ligne e-benefits : convention d utilisation des services en ligne Version «affilié» - exemplaire destiné à AG Insurance AG Insurance sa Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles RPM Bruxelles TVA BE 0404.494.849

Plus en détail

Smart Fund Plan 1. Type d assurance-vie. Garanties

Smart Fund Plan 1. Type d assurance-vie. Garanties AG Life Equities World 5 100% en actions, répartition 1,75 % AG Life Opportunities World 5 Ce fonds investit dans plusieurs groupes d'actifs. 2,00 % AG Life Equities Euro 6 100% en actions européennes

Plus en détail

Assurance Cash PROFESSIONNELS. Une protection optimale pour vos recettes journalières

Assurance Cash PROFESSIONNELS. Une protection optimale pour vos recettes journalières Assurance Cash PROFESSIONNELS Une protection optimale pour vos recettes journalières Intro Une sécurité absolue pour vos recettes journalières. Vous recevez régulièrement des sommes importantes en espèces?

Plus en détail

Version «employeur» - exemplaire destiné à AG Insurance

Version «employeur» - exemplaire destiné à AG Insurance e-benefits : convention d utilisation des services en ligne Version «employeur» - exemplaire destiné à AG Insurance 0079-8037331F-07112014 AG Insurance sa Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles RPM Bruxelles

Plus en détail

AG Employee Benefits

AG Employee Benefits AG Employee Benefits AG Employee Benefits Qui sommes nous? AG Employee Benefits fait partie de AG Insurance, leader sur le marché belge de l assurance. Nous vous offrons une gamme complète de solutions

Plus en détail

LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC

LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC Edition 2014 LA DÉVOLUTION SUCCESSORALE LÉGALE AU QUÉBEC Auteur : Michel BEAUCHAMP, Notaire, chargé de cours à la faculté de droit de l Université de Montréal Ouverture de la succession Dévolution légale

Plus en détail

FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION

FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION FISCALITE DES DONS, LEGS ET DATION AU PROFIT DU MUSEE DU QUAI BRANLY I. Définitions, avantages fiscaux et limites relatifs aux donations, legs et dations A. Don d argent ou d œuvres d art à un musée :

Plus en détail

Les délais à respecter

Les délais à respecter Les délais à respecter Dans les 24 heures Contacter les pompes funèbres et organiser les obsèques Si le défunt a souscrit une assurance Garantie obsèques au Crédit Agricole*, prévenir Assistance Obsèques

Plus en détail

> Abréviations utilisées

> Abréviations utilisées Aide-mémoire fiscalité des particuliers 2015 > Abréviations utilisées BNC : bénéfices non commerciaux IR : impôt sur le revenu NP : nue-propriété PFL : prélèvement forfaitaire libératoire PVI : plus-value

Plus en détail

professionnels PC banking Pro

professionnels PC banking Pro professionnels PC banking Pro Libérez du temps pour vos activités professionnelles Grâce au PC banking Pro de BNP Paribas Fortis, vous pouvez effectuer vos transactions bancaires sans devoir vous déplacer.

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale

Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale Centre Communal d Action Sociale 01.34.90.89.73 Liste des pièces à fournir pour une demande de prise en charge des frais d hébergement en maison de retraite au titre de l aide sociale - Livret de Famille

Plus en détail

Convention Client Sociétés de droit commun. Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe non affranchie

Convention Client Sociétés de droit commun. Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe non affranchie Convention Client Sociétés de droit commun Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe affranchie Convention Client Sociétés de droit commun En ouvrant un compte chez BinckBank, tous les associés

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Succession L un de vos proches est décédé

Succession L un de vos proches est décédé Succession L un de vos proches est décédé Qui hérite? Dans quelle proportion? Quel en est le coût? Votre notaire est là pour vous aider et vous assister dans les opérations successorales que vous aurez

Plus en détail

Junior Plan 1. Type d assurance-vie

Junior Plan 1. Type d assurance-vie Junior Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, sans tenir compte des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour

Plus en détail

Loi de finances pour 2011. Loi de finances rectificative pour 2010. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011

Loi de finances pour 2011. Loi de finances rectificative pour 2010. Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 Lois budgétaires pour 2011 Loi de finances pour 2011 Loi de finances rectificative pour 2010 Loi de financement de la sécurité sociale pour 2011 1 Qui sommes nous? Service d ingénierie patrimoniale au

Plus en détail

Convention Client Sociétés. Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe non affranchie

Convention Client Sociétés. Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe non affranchie Convention Client Sociétés Exemplaire à renvoyer à BinckBank dans l enveloppe non affranchie Convention Client Sociétés Entre le( s ) soussigné( s ) et BinckBank S.A., Succursale Belgique, Quellinsstraat

Plus en détail