METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "METHADOSE MC Dépendance aux opiacés"

Transcription

1 METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments DESCRIPTION DU MÉDICAMENT L méthdone est un goniste des récepteurs opioïdes utilisé pour le tritement de l dépendnce ux opicés et pour le tritement de l douleur chronique. Il s git d un stupéfint ssujetti à l Loi réglementnt certines drogues et utres substnces et u Règlement sur les stupéfints. Methdose MC est un concentré orl de méthdone indiqué «pour le tritement de l dépendnce ux opicés chez les dultes». L méthdone est inscrite sur les listes de médicments en comprimés de 1 mg, 5 mg, 10 mg et 25 mg insi qu en solution orle de 1 mg/ml et de ( ). est, qunt à lui, indiqué «dns le soulgement de l douleur intense». L méthdone est églement disponible en poudre pour l préprtion mgistrle d une solution orle. Il s git de l première évlution de Methdose MC pr l Institut ntionl d excellence en snté et en services sociux (INESSS). VALEUR THÉRAPEUTIQUE L vleur thérpeutique de l méthdone pour le tritement de l dépendnce ux opicés déjà été reconnue pr l INESSS u moment de l inscription de l poudre de méthdone. Pr illeurs, l Ordre des phrmciens du Québec (OPQ) et le Collège des médecins (1999) ont publié conjointement des lignes directrices qunt à l utilistion de l méthdone dns le tritement de l toxicomnie ux opicés. Un résumé de ces lignes est présenté ci-près : Lors de l utilistion d une préprtion mgistrle, fin de fciliter l mnipultion et de limiter les risques d erreurs, il est suggéré de préprer une solution mère de fçon à diminuer les clculs. Il est recommndé d utiliser une solution mère de méthdone dosée à 1 mg/ml fin de diminuer les risques pour le ptient lors des dilutions pour obtenir l dose requise. Afin d éviter l croissnce bctérienne, il est recommndé de conserver les solutions mères de préprtion mgistrle u réfrigérteur pour une période mximle de deux semines. Une dose individuelle de méthdone doit être préprée dns un volume de 100 ml d un excipient ne se prêtnt ps fcilement à une injection (Kool-Aid MC, Tng MC, Allen s MC et Crystl Light MC ). L dose doit être prise devnt le phrmcien et l personne doit prler près l ingestion du liquide. De plus, considérnt que : l Politique sur l fbriction et l préprtion en phrmcie de produits phrmceutiques u Cnd (POL-0051) de Snté Cnd (2009) ne permet ps l préprtion de médicment mgistrl correspondnt à «l production d un produit identique à un produit 1

2 déjà homologué» à moins d une pénurie ou d un mnque de disponibilité de ce dernier. Les solutions orles de méthdone déjà mnufcturées fcilitent l conformité vec cette politique pour les phrmciens; l norme sur les préprtions mgistrles non stériles en phrmcie de l OPQ (2012), mentionne que «les préprtions mgistrles de toutes les ctégories doivent être fites, [ ] conformément ux recommndtions de Snté Cnd dns s politique 0051»; lors de l préprtion d une mgistrle, une erreur lors de l pesée ou de l dilution de l poudre de méthdone peut conduire à une solution mère de concentrtion erronée, pouvnt engendrer des conséquences néfstes chez plusieurs ptients (FARPOPQ 2013); les professionnels de l snté qui préprent des produits en phrmcie doivent implnter des processus ppropriés de gestion des risques. L préprtion mgistrle est lors prticulièrement visée; l utilistion de l méthdone en solution orle ux concentrtions de 1 mg/ml et de offerte commercilement est l option de tritement privilégiée pr l INESSS. Methdose MC est offert en solution à sveur de cerise et en solution sns sucre, sns colornt et non romtisée. L réfrigértion de ces deux solutions n est ps nécessire puisqu elles contiennent un gent de conservtion. L solution à sveur de cerise ne nécessite ps le mélnge vec un excipient et son hypertonie (sucrose à 40 %) l rend difficilement injectble. Cependnt, l solution non romtisée n ps cet vntge. En conséquence, l INESSS est d vis que les solutions orles à l teneur de de Methdose MC stisfont u critère de l vleur thérpeutique. JUSTESSE DU PRIX ET RAPPORT ENTRE LE COÛT ET L EFFICACITÉ Le prix de l solution orle de Methdose MC est de 150 $ pour une bouteille de 1 litre à l concentrtion de. En comprison, le prix de l solution orle de est de 25,18 $ pour un formt de 250 ml à une concentrtion de 1 mg/ml et de 36,42 $ pour un formt de 100 ml à une concentrtion de. Le coût pr milligrmme de méthdone de l solution de Methdose MC est inférieur de 59 % pr rpport à celui de l solution de à l teneur de. Pour une dose de 90 mg/jour, le coût quotidien des solutions de Methdose MC est de 19 $, celui des solutions de est de 30 $ (1 mg/ml) et de 24 $ () lors qu il est de 16 $ pour l préprtion mgistrle de méthdone. Notons que ces coûts incluent ceux du service professionnel du phrmcien et des excipients nécessires. Du point de vue phrmcoéconomique, le fbricnt fournit une comprison des coûts, non publiée. Il considère que Methdose MC présente une efficcité et un profil d innocuité semblbles ux utres produits de méthdone. Le coût d une ordonnnce de l solution orle de Methdose MC est compré à celui de l solution dosée à ( ) et de l mise en solution de l poudre de méthdone. Le fbricnt conclut que le coût d une ordonnnce de Methdose MC est inférieur à celui de et à celui de l préprtion mgistrle de méthdone ux doses de moins de 75 mg pr jour. Selon l INESSS, une nlyse de minimistion des coûts est justifiée, bsée sur l hypothèse d une efficcité semblble entre les deux solutions orles de méthdone dosée à. Le coût de tritement vec l nouvelle solution orle de méthdone est compré à celui de, lorsqu il est utilisé pour le tritement de l dépendnce ux opicés. 2

3 En effet, selon les données de fcturtion de l RAMQ, les solutions de ux teneurs de 1 mg/ml et de sont utilisées pour le tritement de l dépendnce ux opicés. Un code de fcturtion spécifique à ce tritement permet de déterminer que 72 % des ordonnnces de à 1 mg/ml et 92 % de celles à sont destinées à cet usge pour l période disponible du 15 novembre 2012 u 12 mi Ces ordonnnces de représentent près de 20 % des ordonnnces de méthdone dispensées pour cet usge, durnt cette période, les utres étnt dispensées à prtir de l poudre de méthdone. Anlyse de minimistion des coûts de tritement quotidiens comprnt Methdose MC ux utres produits de méthdone utilisés pour le tritement de l dépendnce ux opicés Fbricnt, b INESSS c, d Methdose MC Mgistrle de méthdone Methdose MC Coût de 18,57 $ à 21,79 $ à xxx $ à xxx $ xxx $ xxx $ à xxx $ tritement 19,37 $ 23,73 $ Coût -3,22 $ à -- xxx $ à xxx $ xxx $ à xxx $ -- différentiel -4,36 $ b c d Coût étbli selon le prix de l Liste de médicments de jnvier 2013, celui fourni pr le fbricnt et des données dministrtives québécoises. Ce coût tient compte du coût des services professionnels du phrmcien pour le tritement de substitution ux opioïdes (13,98 $). Clculs rélisés pour une dose quotidienne de 20 mg/jour et 100 mg/jour Coût étbli selon le prix de l Liste de médicments de juin 2013, d un grossiste ou celui fourni pr le fbricnt. Ce coût tient compte du coût des services professionnels du phrmcien pour le tritement de substitution ux opioïdes (13,98 $). Clculs rélisés pour une dose quotidienne de 40 mg/jour et 90 mg/jour. Pour l mise en solution de, le coût tient églement compte du coût des utres composntes de l ordonnnce (eu distillée et édulcornts, selon les quntités ctuellement fcturées). Pour Methdose MC, ucun coût d édulcornt n été jouté. Pour l ensemble des éléments énoncés dns l section de l vleur thérpeutique, le principl comprteur retenu pr l INESSS est l solution de Methdol MC à l teneur de. Le coût quotidien de tritement de Methdose MC se révèle moins élevé que celui de l solution orle de dosée à. En conséquence, l INESSS est d vis que Methdose MC à l teneur de stisfit ux critères économique et phrmcoéconomique. CONSÉQUENCES SUR LA SANTÉ DE LA POPULATION ET SUR LES AUTRES COMPOSANTES DU SYSTÈME DE SANTÉ ET DE SERVICES SOCIAUX ET CONSIDÉRATIONS PARTICULIÈRES (ÉCONOMIE DE LA SANTÉ, OBJET DU RÉGIME GÉNÉRAL, CONSIDÉRATIONS ÉTHIQUES) Anlyse d impct budgétire Le fbricnt présente une nlyse d impct budgétire dns lquelle ucune expnsion de mrché n est prévue vec l jout de Methdose MC. Il estime que xxx % des ptients qui utilisent à recevrient ce produit pour triter l dépendnce ux opioïdes. Methdose MC s ccprerit xxx % des ordonnnces pour cette indiction l première nnée, xxx % l deuxième et xxx % l troisième. Ses prts de mrchés proviendrient, xxxxxxxxxxxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. Le coût de tritement été clculé en fonction d une dose moyenne quotidienne de xxx mg. 3

4 Fbricnt Impct budgétire net de l jout de Methdose MC à l Liste de médicments Scénrio An 1 An 2 An 3 Totl Anlyse de Pour trois ns, les économies les plus fibles xxx $ RAMQ xxx $ xxx $ xxx $ xxx $ sensibilité Pour trois ns, les économies les plus élevées xxx $ INESSS b RAMQ Anlyse de $ $ $ $ $ $ $ $ sensibilité Coût inclunt les services professionnels du phrmcien pour le tritement de substitution ux opioïdes (13,98 $), mis exclunt l mrge bénéficiire du grossiste b Coût inclunt l mrge bénéficiire du grossiste et le coût des services professionnels du phrmcien pour le tritement de substitution ux opioïdes (13,98 $). Estimtion qui tient compte de l ppliction du prix le plus bs pour l solution orle de méthdone (économies d environ $ pour trois ns). L INESSS juge que certines hypothèses émises pr le fbricnt ne sont ps rélistes. Ainsi, il rélisé une estimtion d impct budgétire bsée sur les hypothèses suivntes : près trois ns, Methdose MC s ccprerit tout le mrché du tritement de substitution ux opicés de à ; une réduction des prts de mrché que Methdose MC obtiendrit de l préprtion mgistrle de méthdone, selon l expérience pssée de l rrivée d une solution orle de méthdone; un coût de tritement clculé en fonction de l dose moyenne quotidienne de méthdone, légèrement plus fible que celle retenue pr le fbricnt, obtenue selon les données de fcturtion à l RAMQ lorsque le code de fcturtion du tritement de substitution ux opioïdes est employé; pour l nlyse de sensibilité, une diminution significtive de l utilistion de l préprtion mgistrle de méthdone u fil du temps. Ainsi, selon les hypothèses retenues pr l INESSS, l effet de l inscription de sur le budget de l RAMQ pourrit vrier entre des économies d environ $ et des coûts dditionnels de plus de $, pour les trois premières nnées suivnt son inscription sur l Liste de médicments. Les coûts dditionnels ugmenterient proportionnellement à l bndon de l préprtion mgistrle de méthdone. Notons que les économies estimées dns le scénrio de bse reposent sur l effet de l ppliction de l méthode du prix le plus bs à l ensemble des solutions de méthdone à l teneur de. Outre les considértions et les éléments d informtion présentés précédemment, ucun utre n été retenu. RECOMMANDATION L recommndtion de l INESSS tient compte principlement des éléments suivnts : Methdose MC est indiqué pour le tritement de l dépendnce ux opicés et présente des vntges pr rpport ux solutions orles commerciles et ux solutions mgistrles de méthdone présentement utilisées. L utilistion de Methdose MC permet de se conformer à l politique 0051 de Snté Cnd sur l fbriction et l préprtion en phrmcie de produits phrmceutiques. Le coût de tritement quotidien de Methdose MC est moins élevé que celui de son comprteur, l solution orle de dosée à. 4

5 En tennt compte de l ensemble des critères prévus à l loi, l INESSS recommnde u ministre d inscrire Methdose MC ux listes de médicments. PRINCIPALES RÉFÉRENCES UTILISÉES - Collège des médecins du Québec et Ordre des phrmciens du Québec. Utilistion de l méthdone dns le tritement de l toxicomnie ux opicés, Lignes directrices, Fonds d ssurnce responsbilité professionnelle de l Ordre des phrmciens du Québec (FARPOPQ). Bulletin FARPOPQ, L fce cchée de l méthdone un ppel à l vigilnce des phrmciens. 2013; 13 :4p. - Ordre des phrmciens du Québec. Préprtions mgistrles non stériles en phrmcie, Norme , Snté Cnd. Politique sur l fbriction et l préprtion en phrmcie de produits phrmceutiques u Cnd, POL-0051, Inspectort de l Direction générle des produits de snté et des liments, Snté Cnd, 2009 Note : D utres références, publiées ou non publiées, ont été consultées. 5

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche.

Des extraits de cette norme seront présentés pour la compréhension de la démarche. Estimtion de l incertitude de l mesure : Appliction à l incertitude sur le clcul de l concentrtion d EDTA lors de l détermintion de l dureté d une eu nturelle Pour cette démrche, nous nous ppuierons sur

Plus en détail

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet.

edatenq est une application qui permet aux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclarations statistiques par internet. Sttistique mensuelle tourisme et hôtellerie Introduction edatenq est une ppliction qui permet ux entreprises de compléter et d'envoyer leurs déclrtions sttistiques pr internet. Il s'git d'une ppliction

Plus en détail

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module

Logiciel Anti-Spyware Enterprise Module Logiciel Anti-Spywre Enterprise Module version 8.0 Guide Qu est-ce qu Anti-Spywre Enterprise Module? McAfee Anti-Spywre Enterprise Module est un module d extension qui permet d étendre les cpcités de détection

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Calcul de la rugosité surfacique

Calcul de la rugosité surfacique VI èmes Journées d Etudes Techniques 200 The Interntionl congress for pplied mechnics L mécnique et les mtériux, moteurs du développement durble du 05 u 07 mi 200, Mrrkech Mroc Clcul de l rugosité surfcique

Plus en détail

Menu outils de navigation mennavi.htm

Menu outils de navigation mennavi.htm Pge de lncement index.htm Voici l représenttion schémtique de l structure du site Wllonie, toutes les crtes en mins... Pge d ccueil win.htm nevs générl menwin.htm À propos de l structure des données :

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Dossier de demande de subvention

Dossier de demande de subvention Assocition Demnde de subvention n 12156*01 Loi du 1 er juillet 1901 reltive u contrt d ssocition Dossier de demnde de subvention Vous trouverez dns ce dossier tout ce dont vous vez besoin pour étblir votre

Plus en détail

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous :

PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS. Pour souscrire un contrat d assurance vie SPIRICA Alpha Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : PROCEDURE DE SOUSCRIPTION SPIRICA ALPHA SOLIS Pour souscrire un contrt d ssurnce vie SPIRICA Alph Solis, suivez le mode d'emploi ci dessous : Le dossier de souscription Complétez et signez le bulletin

Plus en détail

Centre de documentation de la console

Centre de documentation de la console Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Express Runtime Centre de documenttion de l console Version 2 Edition 1 Remrque Avnt d utiliser le présent document et le produit

Plus en détail

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER

Le Guide 2012. des logiciels et services EBP. Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER Les 5 BONNES RAISONS DE VOUS ÉQUIPER 1. Vous en êtes cpble. 2. C est efficce et vous llez ggner du temps chque jour. 3. Cel fit vendre : vlorisez votre entreprise pr vos documents. 4. C est profitble :

Plus en détail

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne)

OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION. (Note présenté par l Espagne) Février 2003 Anglis et frnçis seulement OUVERTURE DU MARCHÉ DOMESTIQUE ESPAGNOL DANS LE CADRE DE LA LIBÉRALISATION (Note présenté pr l Espgne) 1. INTRODUCTION 1.1 Les principles crctéristiques géogrphiques

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE

STI2D Logique binaire SIN. L' Algèbre de BOOLE L' Algère de BOOLE L'lgère de Boole est l prtie des mthémtiques, de l logique et de l'électronique qui s'intéresse ux opértions et ux fonctions sur les vriles logiques. Le nom provient de George Boole.

Plus en détail

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex

Ludovic LOPES. Lycée Léonard de Vinci - 62228 Calais Cedex U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 1 Méthode de l réction prépondérnte : proposition d une pproche quntittive systémtisée pr Lycée Léonrd de Vinci - 62228 Clis

Plus en détail

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution

Toyota Assurances Toujours la meilleure solution Toyot Assurnces Toujours l meilleure solution De quelle ssurnce vez-vous besoin? Vous roulez déjà en Toyot ou vous ttendez s livrison. Votre voiture est neuve ou d occsion. Vous vlez les kilomètres ou

Plus en détail

Votre Image au travers de vos éditions Clients

Votre Image au travers de vos éditions Clients Votre Imge u trvers de vos éditions Clients Nos prtenires: LOGITAS SA est un tiers de confince, prtenire des éditeurs de logiciels et des utilisteurs pour l conception, le contrôle et l conservtion de

Plus en détail

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES

ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES ESTIMER LA PRÉCISION DES MESURES I. Précision d'une mesure directe Une mesure directe est une mesure lue sur un ppreil de mesure. Le résultt d'une mesure directe n'est jmis connu de fçon prfitement excte.

Plus en détail

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013

Les Dossiers Du Mois. 006 Janvier 2013 Les Dossiers Du Mois No. 006 Jnvier 2013 DÉVELOPPEMENT DE LA POLICE NATIONALE D'HAÏTI: cp sur 2016 Le Gouvernement hïtien doté s police ntionle d'un pln quinquennl de développement pour l période 2012-2016.

Plus en détail

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV

/HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV /HVV\VWqPHVFRPELQDWRLUHV I. Définition On ppelle système combintoire tout système numérique dont les sorties sont exclusivement définies à prtir des vribles d entrée (Figure ). = f(x, x 2,,, x n ) x x

Plus en détail

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE

WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE WEBDOC DEMANDE D ASSURANCE SOCIALE EN CAS DE FAILLITE OU DE CESSATION FORCÉE FORMULAIRE À RENVOYER PAR RECOMMANDÉ À : ACERTA CAS, BP 24000, 1000 Bruxelles (Centre de Monnie) Cse destinée à Acert Dte de

Plus en détail

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures!

SESSION 2013 MPIN007! INFORMATIQUE. Durée : 3 heures! SESSION 2013 MPIN007 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " INFORMATIQUE Durée : 3 heures " N.B. : Le cndidt ttcher l plus grnde importnce à l clrté, à l précision et à l concision de l rédction. Si un cndidt

Plus en détail

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE

3 LES OUTILS DE DESCRIPTION D UNE FONCTION LOGIQUE 1GEN ciences et Techniques Industrielles Pge 1 sur 7 Automtique et Informtiques Appliquées Génie Énergétique Première 1 - LA VARIABLE BINAIRE L électrotechnique, l électronique et l mécnique étudient et

Plus en détail

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2

Sommaire. 6. Tableau récapitulatif... 10. Sophos NAC intégré Vs. NAC Advanced - 17 Février 2009 2 Sommire 1. A propos de Sophos... 3 2. Comprtif des solutions Sophos NAC... 4 3. Sophos NAC pour Endpoint Security nd Control 8.0... 4 3.1. Administrtion et déploiement... 4 3.2. Gestion des politiques

Plus en détail

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique

LITE-FLOOR. Dalles de sol et marches d escalier. Information technique LITE-FLOOR Dlles de sol et mrches d esclier Informtion technique Recommndtions pour le clcul et l pose de LITE-FLOOR Générlités Cette rochure reprend les règles de se à respecter pour grntir l rélistion

Plus en détail

Chapitre 9: Primitives et intégrales

Chapitre 9: Primitives et intégrales PRIMITIVES ET INTEGRALES 7 Chpitre 9: Primitives et intégrles Prérequis: Limites, dérivées Requis pour: Emen de mturité 9. «À quoi ç sert?» Un peu d histoire Isc Newton (64-77) Les clculs d ire de figures

Plus en détail

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique.

Ecole Normale Supérieure de Cachan 61 avenue du président Wilson 94230 CACHAN. Concours d admission en 3 ème année Informatique. C39211 Ecole Normle Supérieure de Cchn 61 venue du président Wilson 94230 CACHAN Concours d dmission en 3 ème nnée Informtique Session 2009 INFORMATIQUE 1 Durée : 5 heures «Aucun document n est utorisé»

Plus en détail

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2

Guide d'utilisation Easy Interactive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver. 2 Guide d'utilistion Esy Interctive Tools Ver.2 Présenttion de Esy Interctive Tools 3 Crctéristiques Fonction de dessin Vous pouvez utiliser Esy Interctive

Plus en détail

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL

REGLEMENT DU CLASSEMENT NATIONAL REGLEMET DU CLASSEMET ATIOAL / Les règles indiquées ici sont celles utilisées pour clculer les ttributions de points de l sison -. I. PRICIPES DE BASE Le clssement ntionl de l F.F.B. est le seul uquel

Plus en détail

gfaubert septembre 2010 1

gfaubert septembre 2010 1 Notes de cours Pour l e secondire Compiltion et/ou crétion Guyline Fuert Septemre 00 gfuert septemre 00 Géométrie------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1

Exercices corrigés 9325 = 2 4662 + 1 4662 = 2 2331 + 0 2331 = 2 1165 + 1 Grenoble INP Pgor 1ère nnée Exercices corrigés Anlyse numérique NB : Les exercices corrigés ici sont les exercices proposés durnt les sénces de cours. Les corrections données sont des corrections plus

Plus en détail

Automates finis. porte

Automates finis. porte utomtes finis Il s git d un modèle très souple, qui s dpte à des domines très différents en informtique. D une fçon générle, il sert à représenter les divers étts d un système (mécnique, électronique ou

Plus en détail

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30

Conseils et astuces pour les structures de base de la Ligne D30 Conseils et stuces pour les structures de bse de l Ligne D30 Conseils et stuces pour l Ligne D30 Ligne D30 - l solution élégnte pour votre production. Rentbilité optimle et méliortion continue des séquences

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection

Guide d utilisation EasyMP Multi PC Projection Guide d utilistion EsyMP Multi PC Projection Tble des mtières 2 À propos d EsyMP Multi PC Projection Types de réunions proposés pr EsyMP Multi PC Projection... 5 Réunions à plusieurs imges... 5 Réunions

Plus en détail

Numara Asset Management Platform

Numara Asset Management Platform Numr Asset Mngement Pltform L Puissnce Tout-en-un L plteforme de gestion de prc informtique Numr Asset Mngement Pltform (NAMP) permet ux services informtiques d ccroître les niveux de service, d méliorer

Plus en détail

Systèmes logiques combinatoires

Systèmes logiques combinatoires «'enseignement devrit être insi : celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimle mis jmis comme une contrinte pénile.» Alert Einstein Systèmes logiques comintoires Définitions. es vriles inires

Plus en détail

Chapitre 11 : L inductance

Chapitre 11 : L inductance Chpitre : inductnce Exercices E. On donne A πr 4π 4 metn N 8 spires/m. () Selon l exemple., µ n A 4π 7 (8) 4π 4 (,5) 5 µh (b) À prtir de l éqution.4, on trouve ξ ξ 4 3 5 6 6,3 A/s E. On donne A πr,5π 4

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

Guide des bonnes pratiques

Guide des bonnes pratiques Livret 3 MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L'ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 3 Guide des bonnes prtiques OUTILS DE LA GRH Guide des bonnes prtiques Tble des mtières 1. Introduction p.

Plus en détail

Systèmes de détection Exemples académiques & commerciaux

Systèmes de détection Exemples académiques & commerciaux Systèmes de détection Exemples cdémiques & commerciux Système de détection: Propgtion de logiciels mlveillnts Exemple I: MIT, ICSI & Consentry Jen-Mrc Robert, ETS Protection contre les mences - Détection

Plus en détail

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES

ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE ACCESSOIRES OXYGENOTHERAPIE HUMIDIFICATEURS IR médicl dministré u ptient pr voies respirtoires. Il se visse à l sortie d un déitmètre (à ille ou ien précliré) et s utilise vec de l eu stérile. Principles crctéristiques

Plus en détail

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI!

Pour développer votre entreprise LES LOGICIELS EN LIGNE, VOUS ALLEZ DIRE OUI! Pour développer votre entreprise Gestion Commercile Gérez le cycle complet des chts (demnde de prix, fcture fournisseur), des stocks (entrée, sortie mouvement, suivi) et des ventes (devis, fcture, règlement,

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

Créer des jeux avec GLUP

Créer des jeux avec GLUP Créer des jeux vec GLUP GLUP (générteur ludopédgogique) est un service en ligne du CRDP de l cdémie de Versilles. Il permet de trnsformer des exercices à se de texte en mini-jeux téléchrgeles. Les jeux

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le

Avec la loi relative à la politique de santé publique d août 2004, la problématique de la santé au travail a été inscrite dans le Snté & trvil en GROUPEMENT REGIONAL DE SANTE PUBLIQUE DE PICARDIE Le constt -3 à trvers l enquête décennle snté Avec l loi reltive à l politique de snté publique d oût 4, l problémtique de l snté u trvil

Plus en détail

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement.

Réalisation de sites Internet PME & Grandes entreprises Offre Premium. Etude du projet. Webdesign. Intégration HTML. Développement. Rélistion de sites Internet PME & Grndes entreprises Offre Premium Etude du projet Réunions de trvil et étude personnlisée de votre projet Définition d une strtégie de pré-référencement Webdesign Définition

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Table des matières. Cristallographie. S.Boukaddid Cristallographie MP2

Table des matières. Cristallographie. S.Boukaddid Cristallographie MP2 S.Boukddid Cristllogrphie MP Cristllogrphie Tble des mtières 1 Bses de l cristllogrphie 1.1 Définitions....................................... 1. Crctéristiques des réseux cristllins......................

Plus en détail

3- Les taux d'intérêt

3- Les taux d'intérêt 3- Les tux d'intérêt Mishkin (2007), Monnie, Bnque et mrchés finnciers, Person Eduction, ch. 4 et 6 Vernimmen (2005), Finnce d'entreprise, Dlloz, ch. 20 à 22 1- Mesurer les tux d'intérêt comprer les différents

Plus en détail

Chapitre 2 Les automates finis

Chapitre 2 Les automates finis Chpitre 2 Les utomtes finis 28 2.1 Introduction Automtes finis : première modélistion de l notion de procédure effective.(ont ussi d utres pplictions). Dérivtion de l notion d utomte fini de celle de progrmme

Plus en détail

2.1 L'automate minimal

2.1 L'automate minimal CH.2 Minimistion 2.1 L'utomte miniml 2.2 L'lgorithme de minimistion Automtes ch2 1 2.1 L'utomte miniml Le lngge L définit sur Σ* l reltion d'équivlence R L : x R L y ssi ( z, xz L yz L). L'AFD M définit

Plus en détail

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4 BTS DOMOTIQUE Clcul intégrl 8- Clcul intégrl Tble des mtières I Primitives I. Définitions............................................... I. Clculs de primitives.........................................

Plus en détail

Analyse statique et domaines abstraits symboliques

Analyse statique et domaines abstraits symboliques Anlyse sttique et domines strits symoliques Mémoire d hilittion à diriger des recherches Lurent Muorgne Hilittion soutenue le 12 février 2007 à l Université Pris-Duphine Jury : Ptrick Cousot (rpporteur)

Plus en détail

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES

10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES 10 ASPECTS FINANCIERS ET BASES LEGALES En Suisse, l loi fédérle du 18 décemre 1970 sur l lutte contre les mldies trnsmissiles de l homme (dite loi sur les épidémies) et l loi fédérle du 13 juin 1928 sur

Plus en détail

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION

ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Série des Trités européens - n 34 ARRANGEMENT EUROPÉEN POUR LA PROTECTION DES ÉMISSIONS DE TÉLÉVISION Strsourg, 22.VI.1960 Texte révisé conformément ux dispositions du Protocole (STE n 54), entré en vigueur

Plus en détail

INFORMATION IMPORTANTE DE PHARMACOVIGILANCE

INFORMATION IMPORTANTE DE PHARMACOVIGILANCE INFORMATION IMPORTANTE DE PHARMACOVIGILANCE Assocition non pprouvée de Avstin et du mlte de sunitinib Neuilly, Juillet 2008 Mdme, Monsieur, Cher Confrère, Résumé En ccord vec l Agence Frnçise de Sécurité

Plus en détail

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais

Statuts ASF Association Suisse Feldenkrais Sttuts ASF Assocition Suisse Feldenkris Contenu Pge I. Nom, siège, ojectif et missions 1 Nom et siège 2 2 Ojectif 2 3 Missions 2 II. Memres 4 Modes d ffilition 3 5 Droits et oligtions des memres 3 6 Adhésion

Plus en détail

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8

Chimie Avancement d une réaction chimique Chap.8 ère S Thème : Couleurs et imges TP n 6 Chimie Avncement d une réction chimique Chp.8 Notions et contenus Réction chimique réctif limitnt stœchiométrie notion d vncement Compétences eigiles Identifier le

Plus en détail

12Planet ConferenceServer

12Planet ConferenceServer Présenttion solution 12Plnet ConferenceServer Orgniser des conférences, débts ou interviews en temps réel sur le Web ou sur votre Intrnet ConferenceServer principles fonctionnlités Fonction de modértion

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UFR DE GESTION UNIVERSITE PRIS PNTHEON SORBONNE UFR DE GESTION MTHEMTIQUES PPLIQUEES L ECONOMIE ET L GESTION LICENCE nnée Cours de Thierry LFY TRVUX DIRIGES semestre 7-8 Thème n : Rppels Eercice Déterminez l ensemble

Plus en détail

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER

CONTROLE DES STRUCTURES DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER CERFA 11534*01 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du CHER 6 plce de l pyrotechnie - CS 20001 18019 BOURGES CEDEX Tél. 02 34 34 61 65 ou 61 66 Fx : 02 34 34 63 00 N de dossier : Déposé le : Complet

Plus en détail

Explications relatives à l inventaire de points ISOS

Explications relatives à l inventaire de points ISOS Déprtement fédérl de l'intérieur DFI Office fédérl de l culture OFC Explictions reltives à l inventire de points ISOS L Inventire fédérl des sites construits d importnce ntionle à protéger en Suisse ISOS

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

SYSTEME DE TELEPHONIE

SYSTEME DE TELEPHONIE YTEME DE TELEPHOIE LE OUVEUTE PTIE MOITEU COULEU Le système de téléphonie comporte un moniteur vec un écrn couleurs de intégré u téléphone. Cette prtie est disponile en lnc, nthrcite et Tech. TLE DE MTIEE

Plus en détail

Maladies chroniques et traumatismes

Maladies chroniques et traumatismes Mldies chroniques et trumtismes Hospitlistions pour excerbtions de BPCO : comment les identifier à prtir des données du progrmme de médiclistion des systèmes d informtion (PMSI)? Sommire Abrévitions 2

Plus en détail

Syndromes malformatifs à expression faible : un piège pour l orthodontiste

Syndromes malformatifs à expression faible : un piège pour l orthodontiste Syndromes mlformtifs à expression file : un piège pour l orthodontiste C. PAULUS Conférence présentée le 15 décemre 2008, à Lyon Voir pprître u décours d un tritement en période de croissnce une symétrie

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE RPUBLIQU ALGRINN DMORAIQU POPULAIR MINIR D L'NIGNMN UPRIUR D LA RHRH INIFIQU UNIVRI D BANA FAUL D HNOLOGI DPARMN D MANIQU MMOIR PRN POUR L OBNION DU DIPLOM D MAGIR pécilité : MANIQU Option : NRGIQU PAR

Plus en détail

Evaluation de la performance des barrages poids basée sur la formalisation et l agrégation des connaissances

Evaluation de la performance des barrages poids basée sur la formalisation et l agrégation des connaissances Evlution de l performnce des brrges poids bsée sur l formlistion et l grégtion des connissnces Curt Corinne 1, Perldi Audrey 1, Félix Huguette 1 1 Irste, UR OHAX Ouvrges Hydruliques et Hydrologie, 375

Plus en détail

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels

Direction des Études et Synthèses Économiques Département des Comptes Nationaux Division des Comptes Trimestriels Etb=MK2, Timbre=G430, TimbreDnsAdresse=Vri, Version=W2000/Chrte7, VersionTrvil=W2000/Chrte7 Direction des Études et Synthèses Économiques Déprtement des Comptes Ntionux Division des Comptes Trimestriels

Plus en détail

4. PROTECTION À L OUVERTURE

4. PROTECTION À L OUVERTURE 42 4. PROTECTION À L OUVERTURE 4.1. Générlités Afin de lever l miguïté de l norme NF EN 16005 sur l exigence des prgrphes 4.6.2.1 et 4.6.3.1 (4) qunt à l définition de «lrge proportion», suf nlyse de risque

Plus en détail

Caractéristiques cliniques des jeunes déprimés en pédopsychiatrie

Caractéristiques cliniques des jeunes déprimés en pédopsychiatrie Article DE recherche.. Crctéristiques cliniques des jeunes déprimés en pédopsychitrie Jen-Jcques Breton MD, MSc 1,2,4 ; Rél Lbelle PhD 1,3,4 ; Christophe Huynh MSc, PhD(cnd.) 1,4 ; Clude Berthiume MSc

Plus en détail

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation

Influence du milieu d étude sur l activité (suite) Inhibition et activation Influence du milieu d étude sur l ctivité (suite) Inhibition et ctivtion Influence de l tempérture Influence du ph 1 Influence de l tempérture Si on chuffe une préprtion enzymtique, l ctivité ugmente jusqu

Plus en détail

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états.

L'algèbre de BOOLE ou algèbre logique est l'algèbre définie pour des variables ne pouvant prendre que deux états. ciences Industrielles ystèmes comintoires Ppnicol Roert Lycée Jcques Amyot I - YTEME COMBINATOIRE A. Algère de Boole. Vriles logiques: Un signl réel est une grndeur physique en générl continue, on ssocie

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral

Synthèse de cours (Terminale S) Calcul intégral Synthèse de cours (Terminle S) Clcul intégrl Intégrle d une onction continue positive sur un intervlle [;] Dns cette première prtie, on considère une onction continue positive sur un intervlle [ ; ] (

Plus en détail

Suzanne ROBERT, J. RUSHEN, Chantal FARMER

Suzanne ROBERT, J. RUSHEN, Chantal FARMER 1997. Journées Rech. Porcine en Frnce, 29, 161-166. Effets d un jout de fires végétles u régime limentire des cochettes sur le comportement, le rythme crdique et les concentrtions snguines de glucose et

Plus en détail

Comportements de santé des étudiants de première année inscrits dans les universités de la région Provence-Alpes- Côte d Azur

Comportements de santé des étudiants de première année inscrits dans les universités de la région Provence-Alpes- Côte d Azur N 14 2007 RepèreSnté est le bulletin sur l snté de l popultion régionle qui présente les données cquises dns le cdre du réseu prtenril de l Observtoire régionl de l snté Provence-Alpes-Côte d Azur. SANTE

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

Le canal étroit du crédit : une analyse critique des fondements théoriques

Le canal étroit du crédit : une analyse critique des fondements théoriques Le cnl étroit du crédit : une nlyse critique des fondements théoriques Rfl Kierzenkowski 1 CREFED Université Pris Duphine Alloctire de Recherche Avril 2001 version provisoire Résumé A l suite des trvux

Plus en détail

CHOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE. Christian Ducauze, Arlette Baillet-Guffroy et Thanh X. Bui

CHOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE. Christian Ducauze, Arlette Baillet-Guffroy et Thanh X. Bui HOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE hristin Ducuze, Arlette Billet-Guffroy et Thnh X. Bui HOIX ET VALIDATION D UNE METHODE D ANALYSE - Résumé - - Description d une méthode d nlyse - Schém générl

Plus en détail

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242

CSTC OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 ISSN 0528-4480 CSTC UNE ÉDITION DU CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION NOTE D INFORMATION TECHNIQUE 242 OUVRAGES PARTICULIERS EN VERRE PARTIE 1 : APPLICATIONS STRUCTURALES Novembre 2011

Plus en détail

Offre Spéciale Fonds en uro

Offre Spéciale Fonds en uro Offre Spécile Fonds en uro, 37% net minimum grnti* en 2012 et 2013 Pour tout versement comprennt u minimum 25% d unités de compte Dte limite de souscription/versement : 31/10/2012 * Conditions de l'offre

Plus en détail

INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002

INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002 Grnd-Duché de Luxembourg MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE INSPECTION GÉNÉRALE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Luxembourg, le 3 septembre 2002 Réf. : 9007/ Lettre circulire N 2002/02 à l ttention des gestionnires

Plus en détail

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE

SYSTEMES LOGIQUES LOGIQUE COMBINATOIRE Ch.I Commnde des systèmes logiques ogique comintoire - p1 SYSTEMES OGIQUES OGIQUE COMBINATOIRE I Commnde des systèmes logiques 1. Structure des systèmes utomtisés Reprenons l structure étlie dns le cours

Plus en détail

Installation et utilisation du périphérique ImageShare

Installation et utilisation du périphérique ImageShare Instlltion et utilistion du Copyright 2000-2002: Polycom, Inc. Polycom, Inc., 4750 Willow Rod, Plesnton, CA 94588 www.polycom.com Polycom et le logo de Polycom sont des mrques déposées de Polycom, Inc.

Plus en détail

6 apprentissages supplémentaires

6 apprentissages supplémentaires 6 pprentissges supplémentires pour être polybâtisseur étnchéité couverture construction de fçdes Construction d échfudges systèmes de protection solire Ferblntier T crrière! Polybâtisseur des métiers vec

Plus en détail

Détermination des épaisseurs Formule générale

Détermination des épaisseurs Formule générale Formule générle Hors le cs des vitrges pour le bâtiment, trité pr l NF DTU 39 P4, on peut clculer à l ide des formules de Timoshenko : - l épisseur minimle à donner ux vitrges plns monolithiques soumis

Plus en détail

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX

LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX LOGICIEL FONCTIONNEL EMC VNX Améliortion des performnces des pplictions, protection des données critiques et réduction des coûts de stockge vec les logiciels complets d EMC POINTS FORTS VNX Softwre Essentils

Plus en détail

Automates d arbres avec visibilité : rapport de stage de licence (L3)

Automates d arbres avec visibilité : rapport de stage de licence (L3) Automtes d rbres vec visibilité : rpport de stge de licence (L3) Nicols Perrin ENS de Lyon Mître de stge : Hubert Comon-Lundh - LSV, ENS Cchn Autre encdrnt : Florent Jcquemrd - LSV, ENS Cchn Résumé Mon

Plus en détail

Productions végétales

Productions végétales Productions végétles Effet de l inocultion vec le Fusrium grminerum et de l étnchéité des silos sur l production de mycotoxines et sur l efficcité des gents de conservtion dns l ensilge de mïs épi humide

Plus en détail

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr

Clapets coupe-feu. The art of handling air. Type FKA-EU Testé conforme à la norme EN 1366-2. FKA-EU/DE/BE/fr FKA-EU/DE/BE/fr Clpets coupe-feu Type FKA-EU Testé conforme à l norme EN 1366-2 conformément à l Déclrtion de performnce DoP / FKA-EU / DE / 2013 / 001 The rt of hndling ir Contenu Description Description

Plus en détail

Chapitre VI Contraintes holonomiques

Chapitre VI Contraintes holonomiques 55 Chpitre VI Contrintes holonomiques Les contrintes isopérimétriques vues u chpitre précéent ne sont qu un eemple prticulier e contrintes sur les fonctions y e notre espce e fonctions missibles. Dns ce

Plus en détail

Module 2 : Déterminant d une matrice

Module 2 : Déterminant d une matrice L Mth Stt Module les déterminnts M Module : Déterminnt d une mtrice Unité : Déterminnt d une mtrice x Soit une mtrice lignes et colonnes (,) c b d Pr définition, son déterminnt est le nombre réel noté

Plus en détail

- Phénoméne aérospatial non identifié ( 0.V.N.I )

- Phénoméne aérospatial non identifié ( 0.V.N.I ) ENQUETE PRELIMINAIRE ANALYSE ET REFEREWCES : Phénoméne érosptil non identifié ( 0VNI ) B8E 25400 DEF/GEND/OE/DOlRENS du 28/9/1992 Nous soussigné : M D L chef J S, OPJ djoint u commndnt de l brigde en résidence

Plus en détail

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct

Calibration absolue par la mesure du faisceau direct DNPA Clibrtion 16-01-04 1 Clibrtion bsolue pr l mesure du fisceu direct 1- Introduction Les différentes méthodes permettnt de fire des mesures bsolues en diffusion de neutrons ux petits ngles (DNPA) sont

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 110 22 mai 2009. A N 157 12 août 2014. S o m m a i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI; CONVENTION ET PROTOCOLE MEMORIAL Journl Officiel du Grnd-Duché de Luxemourg 2405 1623 MEMORIAL Amtsltt des Großherzogtums Luxemurg RECUEIL DE LEGISLATION A N 110 22 mi 2009 A N 157 12 oût 2014 S o m m i r e CYBERCRIMINALITÉ LOI;

Plus en détail