Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente, 2011 -"

Transcription

1 Estimation du nombre de personnes sous traitement de substitution aux opiacés - Charente, Loïc Le Minor, MADT Poitou-Charentes Sociologue Chargé de Mission - Observation 2012 Rapport réalisé dans le cadre de la Mission Observation de la MADT Poitou-Charentes

2 Méthodologie La base de données a été constituée d'après les remboursements de l'assurance Maladie en 2010 pour les assurés du régime général. Sont exclus les assurés des Sections Locales Mutualistes telles que la MGEN, la MGPTT..., la Mutualité Sociale Agricole Buprénorphine Haut Dosage (BHD) ou Subutex : Opiacé de synthèse, elle est prescrite depuis 1995 en France dans le cadre de substitution pour les pharmacodépendances majeures aux opiacés. Elle est présentée sous forme de comprimés sublinguaux dosés à 0,4 mg, 2 mg et 8 mg, la posologie (MSA) et le Régime Social des Indépendants (RSI), du traitement pouvant être progressivement aug- Les assurés du régime général représentent envi- menté jusqu à 16 mg par jour en une prise. ron 67 % de la population picto-charentaise. Selon Richard, Senon et Valeur, dans le cadre du Les médecins libéraux (généralistes comme spécia- respect de la posologie, elle est moins toxique que listes) ainsi que les prescripteurs hospitaliers sont la Méthadone (moindre risque de dépression res- inclus dans l'étude. piratoire grave et moins de sensation d euphorie). Nous avons étudié les prescriptions de médica- Sa durée d action est comprise entre 20 et 25 heu- ments de substitution aux opiacés (MSO) : Métha- res. done sous forme liquide et sèche et Subutex et ses génériques BHD. Chlorhydrate de méthadone ou Méthadone : Opiacé de synthèse d action voisine de celle de la morphine, prescrit en France dans le cadre de traitement de substitution chez les usagers d héroïne. Elle s administre par voie orale et a une action suffisamment prolongée (entre 20 et 25 heures). En France, le traitement se présente sous forme de sirop en récipient unidose de 5, 10, 20, 40 ou 60 mg de Méthadone. Pour ces produits, il a été calculé le nombre de patients ayant eu au moins un remboursement et ceux en ayant eu au moins quatre. On considère que les premiers initient leur traitement alors que les seconds le poursuivent. Ces données sont ventilées par sexe, âge, département, structure intercommunale et bénéfice de la CMU complémentaire (CMU-C). 1

3 Bénéficiaires d au moins un remboursement de MSO 737 personnes concernées par un MSO. A partir des données de l ARS Poitou-Charentes, on estime à 737 le nombre de personnes ayant bénéficié d au moins un remboursement d un MSO en 2011 en Charente (+5,7 % par rapport à 2010). Pyramide des âges des Charentais ayant perçu au moins un remboursement de MSO en 2011 Les hommes deux fois plus concernés que les femmes. Avec un ratio H/F de 2,4, les hommes sont près deux fois et demie plus nombreux à bénéficier de ces traitements que les femmes. Une prise en charge vers 33 ans. L âge moyen de l ensemble des personnes ayant perçu au moins un remboursement de MSO est 33 ans et 6 mois. Les femmes en sevrage sont en moyenne aussi âgées que les hommes (33 ans et 4 mois vs 33 ans et 7 mois). Les remboursements recueillis pour les tranches d âges extrêmes (0-15 ans et au-delà de 65 ans) sont peu nombreux et peuvent relever d usurpation de carte vitale ou de numéro de sécurité social ou de prêt librement consenti afin de «protéger» la personne en traitement. Proportion de personnes ayant perçu au moins un remboursement pour MSO bénéficiaires de la CMU-C, Charente, 2011 Une précarité importante. 41,7 % des assurés ayant reçu un remboursement de MSO bénéficient de la CMU -C alors qu ils ne sont que 6,1 % dans le département. Les femmes en traitement sont significativement plus souvent en situation de précarité que les hommes (48,1 % vs 39,0 %). 2

4 Taux de personnes ayant eu au moins un remboursement de MSO pour assurés du régime général Des disparités territoriales marquées. Le taux d assurés du régime général ayant perçu au moins un remboursement de MSO par assurés du régime général fait apparaître des disparités territoriales au sein du département. Ainsi le Pays de Cognac semble particulièrement concerné par cette problématique puisque sur assurés du régime général 46 ont bénéficié en 2011 d au moins un remboursement de MSO. Le taux est calculé à partir de l estimation que le nombre d assurés du régime général correspond à 67 % de la population. La formule de calcul est donc la suivante : (nombre de remboursements / Population INSEE 2007 x 0,67) x Une répartition des produits identique selon le sexe et l âge. Plus de 80 % des patients remboursés au moins une fois le sont pour du Subutex. Répartition des médicaments utilisés pour la substitution aux opiacés en Charente en 2011 pour au moins un remboursement La Charente est le département de la région qui utilise le moins la Méthadone. Le sexe et l âge des patients n ont pas d influence sur la prescription de tel ou tel type de médicaments de substitution aux opiacés. 3

5 Bénéficiaires d au moins quatre remboursements de MSO On dénombre 595 personnes qui ont bénéficié d au moins quatre remboursements de MSO en 2010 en Charente. Pyramide des âges des Charentais ayant perçu au moins quatre remboursements de MSO en 2011 Le sex ratio est identique (2,4). Les personnes concernées sont plus âgées (34 ans et 1 mois d âge moyen). Conformément aux patients ayant reçu au moins un remboursement, l écart d âge moyen entre hommes et femmes est négligeable (respectivement 34 ans et 0 mois vs 34 ans et 2 mois). Ces bénéficiaires apparaissent aussi précaires que les premiers (41,7 % bénéficient de la CMU-C). L écart entre les hommes (38,2 %) et les femmes (50,3 %) est significatif. Taux de personnes ayant perçu au moins quatre remboursements de MSO pour assurés du régime général Les disparités territoriales sont aussi marquées. Le rapport entre les territoires le plus et le moins concernés est de 4,0. La répartition par type de médicament est identique. Répartition des médicaments de substitution aux opiacés en Charente en 2011 pour au moins quatre remboursements 4

6 Comparaison avec le reste de la région Les données de la Charente ont été mises en perspective avec l agrégation des trois autres départements de la région. Il en ressort que la Charente présente un profil atypique par rapport au reste de la région. Les taux des personnes initiant (au moins un remboursement) et celles poursuivant (au moins 4 remboursements) sont significativement plus faibles que ceux des autres départements. Il y a proportionnellement plus de femmes remboursées pour des MSO en Charente que dans le reste de la région. En Charente, les personnes substituées se font davantage prescrire du Subutex que celles du reste de la région. L âge et le pourcentage de CMU-C sont à des niveaux comparables entre la Charente et le reste de la région. Au moins un remboursement Charente Reste de la région Ecart significatif Taux pour assurés 31,29 51,94 *** Pourcentage de femmes 29,0% 23,5% ** Age moyen 33 ans 6 mois 33 ans 11 mois ns Pourcentage CMU-C 41,7% 36,8% ns Pourcentage BHD 81,9% 75,4% *** Taux pour assurés 25,26 43,20 *** Pourcentage de femmes 29,1% 23,3% *** Au moins quatre Age moyen 34 ans 2 mois 34 ans 3 mois ns remboursements Pourcentage CMU-C 41,7% 36,8% ns Pourcentage BHD 80,0% 74,2% *** *, ** et *** signifient que l écart est significatif (test du Chi-2) respectivement au seuil 0.05, 0.01, pour la comparaison du niveau départemental avec celui du reste de la région. A contrario, «ns» signifie non significatif. Evolution Il n y a pas d évolution majeure entre 2010 et 2010 concernant les MSO en Charente, même si le taux continue de s accroître, et que la place prise par la méthadone est plus importante.. Les profils de population sont stables, ceci peut, en partie, s expliquer par la poursuite du traitement d une année sur l autre. Au moins un remboursement Ecart significatif Taux pour assurés 28,88 31,29 ns Pourcentage de femmes 28,3% 29,0% ns Age moyen 33 ans 6 mois 33 ans 6 mois ns Pourcentage CMU-C 39,6% 41,7% ns Pourcentage BHD 84,4% 81,9% ns Taux pour assurés 22,75 25,26 ns Pourcentage de femmes 30,4% 29,1% ns Au moins quatre Age moyen 33 ans 9 mois 34 ans 2 mois ns remboursements Pourcentage CMU-C 40,6% 41,7% ns Pourcentage BHD 83,3% 80,0% ns *, ** et *** signifient que l écart est significatif (test du Chi-2) respectivement au seuil 0.05, 0.01, pour la comparaison du niveau départemental avec celui du reste de la région. A contrario, «ns» signifie non significatif. 5

Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Charente Maritime, en 2011

Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Charente Maritime, en 2011 Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Charente Maritime, en 2011 Loïc Le Minor, MADT Poitou-Charentes Chargé de Mission - Observation 2012 Rapport

Plus en détail

Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Poitou-Charentes, en 2008

Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Poitou-Charentes, en 2008 Estimation du nombre de personnes sous traitement d aide au maintien de l abstinence alcoolique en Poitou-Charentes, en 2008 Loïc Le Minor, CIRDD Poitou-Charentes Chargé de Mission - Observation 2009 Rapport

Plus en détail

Données récentes relatives aux traitements de substitution aux opiacés

Données récentes relatives aux traitements de substitution aux opiacés Données récentes relatives aux traitements de substitution aux opiacés Focus I Consommations et conséquences Analyse des données de remboursement concernant l échantillon généraliste des bénéficiaires

Plus en détail

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1 Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais Points favorables Part des 0 à 4 ans Indice de vieillissement bénéficiaires de l AAH prévalence enfants handicapés mortalité masculine par accident

Plus en détail

Tableau de bord TSO 2015

Tableau de bord TSO 2015 Tableau de bord TSO 215 L objectif du tableau de bord annuel «Traitements de substitution aux opiacés» réalisé par l OFDT est de rassembler sur ce sujet les chiffres les plus récents émanant de différentes

Plus en détail

Etudes, Actuariat et statistiques

Etudes, Actuariat et statistiques Etudes, Actuariat et statistiques Mots clés Pension de réversion IRCANTEC Octobre 2014 Résumé L Institution de retraite complémentaire des agents non titulaires de l Etat et des collectivités publiques

Plus en détail

LA MEDECINE GENERALE FRANÇAISE et les TSO

LA MEDECINE GENERALE FRANÇAISE et les TSO LA MEDECINE GENERALE FRANÇAISE et les TSO Entre militantisme et Indifférence 3 ème Colloque TDO Genève 18 et 19/10/2012 Dr Claude MAGNIN Le sens du Propos Identification d un paradoxe Ombres et Lumières

Plus en détail

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale

Bilan descriptif relatif aux mesures de décote, surcote. et de cumul emploi retraite au régime général. Direction de la Sécurité sociale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Niveau de vie des retraités selon la situation conjugale. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 novembre 2015 à 9 h 30 «Structures familiales, transferts intergénérationnels, bien-être» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

La cigarette électronique : données d usage en France

La cigarette électronique : données d usage en France Aurélie Lermenier- Jeannet La cigarette électronique : données d usage en France 9 mai 2016 w w w. o f d t. f r 1. État des lieux des usages chez les adolescents : un risque d initiation au tabac? 2. État

Plus en détail

Dr C Roché Desbordes C.H. Dax CSAPA «la Source Landes addictions»

Dr C Roché Desbordes C.H. Dax CSAPA «la Source Landes addictions» Sortir des opiacés par l alcool, auto-substitution au devenir péjoratif En quoi ces patients diffèrent-ils des autres dépendants de l alcool, sans usage antérieur de «drogue»? Dr C Roché Desbordes C.H.

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

Actif au RSI et retraité au régime général :

Actif au RSI et retraité au régime général : version corrigée le 01/03/20 11 Actif au RSI et retraité au régime général : une étude menée en collaboration avec la CNAV C. Bac (Cnav) C. Gaudemer (RSI) La plupart des travailleurs indépendants ont eu

Plus en détail

Bilan cadre de santé (spécialités : infirmier et technicien paramédical)

Bilan cadre de santé (spécialités : infirmier et technicien paramédical) Il existe deux concours de cadre de santé - Le premier concours comporte deux spécialités : infirmier et technicien paramédical (rééducateur et assistant médico-technique). - Le second concours concerne

Plus en détail

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie Communiqué de presse Point presse «COC» du 26 juin 2013 Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie La

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Simulation de modifications. du mode de calcul du salaire annuel moyen au régime général

Simulation de modifications. du mode de calcul du salaire annuel moyen au régime général CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 septembre 2012 à 14 h 30 «I - Avis technique sur la durée d assurance de la génération 1956 II - Réflexions sur les règles d acquisition des droits

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO

N 36. Isabelle GIRARD-LE GALLO D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 36 Isabelle GIRARD-LE GALLO ÉVOLUTION DES DÉPENSES DE SOINS DE VILLE ENTRE 1999 ET 2001 DES PREMIERS BÉNÉFICIAIRES Entre 1999 et

Plus en détail

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016

FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 FEMMES & SOCIAL ACTIONS 2012-2016 AMÉLIORER RAPIDEMENT LES RETRAITES DES FEMMES La loi du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de retraites, portée par Marisol Touraine, a permis

Plus en détail

État de santé des suicidés au cours des six mois précédant le geste suicidaire

État de santé des suicidés au cours des six mois précédant le geste suicidaire État de santé des suicidés au cours des six mois précédant le geste suicidaire Cette étude rétrospective est la première de grande ampleur réalisée en France, chez 38 sujets connus des services de médecine

Plus en détail

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 statnews informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société

Plus en détail

12.1. Le cumul emploi-retraite

12.1. Le cumul emploi-retraite 12.1. Le cumul emploi-retraite Le cumul emploi-retraite est un dispositif qui permet de cumuler le bénéfice d une pension avec la perception de revenus d activité. Dans un premier temps soumis à certaines

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou-

CMUc. Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire. En Poitou- Bénéficiaires de la Couverture maladie universelle complémentaire Depuis le 1 er janvier 2000, la loi sur la CMU (Couverture maladie universelle) permet, à toute personne résidant en France de façon stable

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT

JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT JANVIER 2013 LE SURENDETTEMENT DES MÉNAGES ENQUÊTE TYPOLOGIQUE 2011 SOMMAIRE INTRODUCTION 5 1 Champ de l étude 5 2 Résumé des principaux constats relatifs à l ensemble des dossiers recevables recensés

Plus en détail

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB

Le minimum garanti dans les trois fonctions publiques : réglementation et profil des bénéficiaires SRE CNRACL DGAFP DB CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 25 mai 2011 à 9 h 30 «Les redistributions au sein du système de retraite» Document N 6 Document de travail, n engage pas le Conseil Le minimum garanti

Plus en détail

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010

Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 Baromètre santé Poitou-Charentes 2010 CONTEXTE Le dépistage est défini par l OMS comme «l identification présomptive de maladies ou troubles non reconnus, par l application de tests, d examens ou d autres

Plus en détail

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique

Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Substances vénéneuses à usage pharmaceutique Introduction SV = substances naturelles ou chimiques susceptibles d entrainer des effets dangereux pour la sante Réglementation très stricte qui dépend de leur

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL

uestions Les études Le sujet des écarts de pension entre les hommes Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL uestions Retraite & Solidarité Les études Direction des retraites et de la solidarité janvier 2014-06 Éclairage sur les écarts de pension entre les hommes et les femmes à la CNRACL I. Bridenne et Y. Mariama

Plus en détail

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19 observatoire régional à Les docteurs * Taux de rétention régional : Part des emplois dans la région d obtention du diplôme sur l ensemble des diplômés en emploi à la date d observation. #19 Synthèse régionale

Plus en détail

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter

Exercice n 9 : Ne pas confondre observer et expérimenter Le pronostic des cancers du sein dépend de divers facteurs, dont la taille du cancer. En France, au cours d une étude, il a été observé un taux de survie plus important chez les femmes ayant un cancer

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables

Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Projet de règlement grand-ducal déterminant les modalités de calcul de la base de remboursement des médicaments substituables Vu l article 22bis du Code de la sécurité sociale ; Vu les avis de la Chambre

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

ENQUETE AUPRES DES MEDECINS

ENQUETE AUPRES DES MEDECINS ENQUETE AUPRES DES MEDECI LIBERAUX DE FRANCHE-COMTE SUR LES RENDEZ-VOUS NON HONORES PAR LES PATIENTS URPS-ML-Franche-Comté U R P S - M L - F r a n c h e - C o m t é 2 8 r u e d e l a R é p u b l i q u

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET

ECONOMIE SOCIALE. Emploi en 2009 EN REGION CENTRE. Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET ECONOMIE SOCIALE EN REGION CENTRE Emploi en 2009 Cécile BAZIN Iwanig LE VAILLANT Jacques MALET LES CHIFFRES CLEFS EN 2009 : Plus de 8 000 établissements employeurs Près de 87 000 salariés, soit 12,6% du

Plus en détail

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52

Le cumul emploi retraite au RSI, un an et demi après sa libéralisation. Caroline Gaudemer - RSI, Zoom n 52 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 26 janvier 2011-9 h 30 «Prolongation d'activité, liberté de choix et neutralité actuarielle : décote, surcote et cumul emploi retraite» Document N

Plus en détail

Évolution du marché du travail québécois :

Évolution du marché du travail québécois : ISSN 178-918 Volume 1, numéro 7 7 février Évolution du marché du travail québécois : De forts gains qui profitent aux jeunes et aux femmes Sommaire 1. Depuis 198, le marché du travail au a fait des progrès

Plus en détail

Rapport final Version mise à jour Septembre 2002. Mention AIDES obligatoire

Rapport final Version mise à jour Septembre 2002. Mention AIDES obligatoire ATTENTES DES USAGERS DE DROGUE CONCERNANT LES TRAITEMENTS DE SUBSTITUTION : EXPERIENCE, SATISFACTION, EFFETS RECHERCHES, EFFETS REDOUTES. Rapport final Version mise à jour Septembre 2002 Mention AIDES

Plus en détail

Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière

Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées 47 Utilisation des services de soins à domicile par les personnes âgées par Gisèle Carrière Mots-clés : activités de la vie quotidienne,

Plus en détail

Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011

Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011 Enquête sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2010 et 2011 n o 6 juin 2012 1 Sommaire 1. Synthèse générale... 3 2. Typologie des contrats et des organismes...

Plus en détail

Laval Profil statistique. au Québec

Laval Profil statistique. au Québec Laval Profil statistique au Québec L habitation au Québec Profil statistique de l habitation Laval Réalisé par la Société d habitation du Québec Les contenus de cette publication ont été mis au point et

Plus en détail

Registre du diabète de type 1 de l enfant de moins de 15 ans au niveau de la wilaya d Alger

Registre du diabète de type 1 de l enfant de moins de 15 ans au niveau de la wilaya d Alger Registre du diabète de type 1 de l enfant de moins de 15 ans au niveau de la wilaya d Alger 1 Institut national de santé publique Année 2014 2 Sommaire 1- INTRODUCTION 3 2- METHODOLOGIE 4 2-1 Type d étude

Plus en détail

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général

Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Les notes des candidats aux épreuves du baccalauréat général Session 2001 Naghmeh ROBIN Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale et de la Recherche Direction de la programmation et du développement

Plus en détail

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant

Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant 38 Indicateur n 9 : Nombre de consultations de professionnels de santé pat habitant Sous-indicateur n 9-1 : nombre de consultations de médecins par habitant (omnipraticiens et spécialistes, y compris consultations

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Newsletter N 17/E5 10 avril 2013

Newsletter N 17/E5 10 avril 2013 Newsletter N 17/E5 10 avril 2013 Cher(e)s collègues, cher(e)s ami(e)s, Après quelques mois de silence qui ne signifient pas pour autant quelques mois d inactivité, bien au contraire, nous avons le plaisir

Plus en détail

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac

2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011. Consommation de tabac 2013 Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale Martinique 2011 Consommation de tabac Enquête sur la consommation de substances psychoactives en population générale

Plus en détail

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE

Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle de microsimulation Destinie de l INSEE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Réunion plénière du 6 mars 2002 «Cycle de vie et retraite» Fiche n 5 Simulation des durées d assurance validées par les salariés du secteur privé à l aide du modèle

Plus en détail

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS

CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé CUMUL DES INÉGALITÉS SOCIO-ÉCONOMIQUES D'ACCÈS AUX SOINS Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 En France, en 1995 la dépense de soins et biens médicaux 2 s'est

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Naissances domiciliées et enregistrées

Naissances domiciliées et enregistrées Fécondité et natalité Naissances domiciliées et enregistrées > 30 623 enfants de mères domiciliées à Paris sont nés en 2008. > L âge moyen à la maternité des Parisiennes (32,2 ans) est supérieur en 2008

Plus en détail

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE

II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE II. LA DIVERSITE DE L'OCCUPATION DU TERRITOIRE A. DEMOGRAPHIE 1. Evolution démographique 1.1. Dynamisme démographique 1.2. Structure de la population 1.3. Structure des ménages 2. Hypothèses d'évolution

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012

La formation professionnelle et statutaire des agents des ministères de 2008 à 2012 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE POINT STAT Février 2015 La formation professionnelle et statutaire s agents s ministères 2008 à 2012 Salah Idmachiche Entre 2008 et 2012, le

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Édition janvier 2013 Données sociodémographiques Population Âge Sexe Accroissement naturel Familles Ménages État matrimonial Langues Photo de la page couverture : Denis Labine Ce profil sociodémographique

Plus en détail

Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS

Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS Baclofène données du SNIIRAM Point de vue de la CNAMTS Alain Weill 1, Christophe Chaignot 1, Philippe Ricordeau 1, François Alla 2, Hubert Allemand 2 1. Caisse nationale de l assurance maladie Direction

Plus en détail

L assurance retraite des agriculteurs

L assurance retraite des agriculteurs L assurance retraite des agriculteurs La pension doit se substituer, proportionnellement à la durée de cotisation, à la perte des revenus due au départ en retraite et doit donc permettre aux retraités

Plus en détail

QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE

QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE QUESTIONS-REPONSES SUR L EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DES RESEAUX DE SANTE CE QU IL FAUT SAVOIR Les Agences Régionales de Santé (ARS) disposent désormais d une méthode d évaluation médico-économique des

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie)

Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés. Définitions. Recherche de l héroïne (biologie) Toxicomanie : les traitements de substitution aux opiacés Définitions Quelques définitions Substituer, pourquoi? Médicaments utilisables La méthadone La buprénorphine (Subutex) Opiacés : alcaloïdes de

Plus en détail

Co-Présidents de la Commission Territoriale du CNDS pour la région Lorraine

Co-Présidents de la Commission Territoriale du CNDS pour la région Lorraine Metz, le 30 janvier 2013 Le Préfet de la région Lorraine, Préfet de la Moselle Délégué territorial du CNDS Le Président du Comité Régional Olympique et Sportif de Lorraine Co-Présidents de la Commission

Plus en détail

La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014

La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014 La dépense de CMU complémentaire par bénéficiaire 2013 2014 FONDS DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION COMPLÉMENTAIRE DE LA COUVERTURE UNIVERSELLE DU RISQUE MALADIE Sommaire Avant-propos 3 Synthèse 5 1 Les

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 septembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 septembre 2005 FOSAVANCE, comprimé (Boîte de 4 et 12) Laboratoires MERCK SHARP & DOHME-CHIBRET alendronate monosodique, cholécalciférol (vitamine D3) Liste I Date

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 mars 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 mars 2006 GLUCOPHAGE 500 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP : 352 816-7 GLUCOPHAGE 850 mg, comprimé pelliculé Boîte de 30 comprimés - code CIP

Plus en détail

CIRCULAIRE n 3314 CREATION D UN VERSEMENT SANTE «CHEQUE SANTE» Le 6 janvier 2016 LR/PYM A1 PJ : 2. Ce qu il faut retenir :

CIRCULAIRE n 3314 CREATION D UN VERSEMENT SANTE «CHEQUE SANTE» Le 6 janvier 2016 LR/PYM A1 PJ : 2. Ce qu il faut retenir : CIRCULAIRE n 3314 CREATION D UN VERSEMENT SANTE «CHEQUE SANTE» Le 6 janvier 2016 LR/PYM A1 PJ : 2 Ce qu il faut retenir : L article 34 de la loi de financement de la Sécurité sociale 2016 votée cet automne

Plus en détail

Filles et garçons dans le système éducatif depuis vingt ans

Filles et garçons dans le système éducatif depuis vingt ans Éducation, formation 2 Filles et garçons dans le système éducatif depuis vingt ans Fabienne Rosenwald* En 2004, comme vingt ans auparavant, les parcours scolaires des filles se distinguent de ceux des

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Règles budgétaires 2015-2016

Règles budgétaires 2015-2016 Règles budgétaires 2015-2016 Analyse à l intention des CPE et BC 18 juin 2015 7245, rue Clark, bureau 401, Montréal (Québec) H2R 2Y4 T 514 326-8008 / 1 888 326-8008 / F 514 326-3322 info@aqcpe.com / www.aqcpe.com

Plus en détail

Déterminants socio-économiques de vaccination et de dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin (FCU)

Déterminants socio-économiques de vaccination et de dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin (FCU) Maladies infectieuses Déterminants socio-économiques de vaccination et de dépistage du cancer du col par frottis cervico-utérin (FCU) Analyse de l Enquête santé et protection sociale (ESPS), 2012 Sommaire

Plus en détail

Analyse du chômage des diplômés de l enseignement supérieur :

Analyse du chômage des diplômés de l enseignement supérieur : REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l Emploi l et de l Insertion l Professionnelle des Jeunes Observatoire National de l Emploi l et des Qualifications Analyse du des diplômés de l enseignement supérieur

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

Colloque GREA: Quelle insertion pour les personnes dépendantes?

Colloque GREA: Quelle insertion pour les personnes dépendantes? Cartographie de la dépendance en Suisse romande: évolution du statut des personnes dépendantes et des offres de prise en charge. La place de l insertion? Colloque GREA: Quelle insertion pour les personnes

Plus en détail

Les traitements. données récentes

Les traitements. données récentes Le point sur la recherche en cours Les traitements de substitution aux opiacés en France : données récentes Octobre 214 4 Anne-Claire Brisacier Cédric Collin Près de vingt ans après leur introduction en

Plus en détail

Les femmes sans domicile. Maryse Marpsat INSEE/INED/ERIS(CMH)

Les femmes sans domicile. Maryse Marpsat INSEE/INED/ERIS(CMH) Les femmes sans domicile Maryse Marpsat INSEE/INED/ERIS(CMH) Les femmes sont plus touchées que les hommes par la pauvreté Parmi les adultes de 18 ans ou plus, il y a 111 femmes pour 100 hommes Mais il

Plus en détail

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux

Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux Présentation de l Analyse de Besoins Sociaux L'analyse des Besoins Sociaux (ABS) sur le territoire de la commune de la Bordeaux est une procédure annuelle qui doit permettre une appréhension globale des

Plus en détail

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013

ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS PROMOTION 2013 ENQUÊTE JEUNES DIPLÔMÉS 2014 PROMOTION 2013 SYNTHÈSE DES RÉSULTATS L enquête Jeunes Diplômés 2014 sur la promotion 2013 a été réalisée conjointement par des chercheurs

Plus en détail

Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016

Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016 Benchmark de tarifsuisse pour les tarifs 2016 Explication du benchmarking et des négociations de prix en découlant pour les tarifs 2016 Projet: Benchmark 2016 Date: septembre 2015 Page 1 Situation de départ

Plus en détail

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015

Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes. Résultats d enquête. Décembre 2015 Comment les Français se soignent-ils? Opinions, comportements et attitudes Résultats d enquête Mediaprism Tour Cristal 7 quai André Citroën 75 015 Paris Tél. : 01 53 29 10 00 www.mediaprism.com Décembre

Plus en détail

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX

L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX Novembre 2005 L ESTIMATION DES ÉCARTS SALARIAUX (articles 60 à 68) La Loi sur l équité salariale vise à corriger les écarts salariaux dus à la discrimination systémique fondée sur le sexe à l égard des

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes

Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes n o 28 03 / 2015 études, recherches et statistiques de la Cnav étude Julie Vanriet- Margueron, Cnav Départs en retraite avec décote : des situations contrastées entre les hommes et les femmes Lorsqu un

Plus en détail

Enquête sur la rémunération des médecins généralistes

Enquête sur la rémunération des médecins généralistes Enquête sur la rémunération des médecins généralistes Clément Bousson Soutenance de thèse 4 Juin 2013 Introduction Paiement à l acte Mode de rémunération majoritaire, pilier de la médecine libérale en

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Résumé. Cette étude a été réalisée par le pôle d'épidémiologie des produits de santé, Direction scientifique et de la statégie européenne

Résumé. Cette étude a été réalisée par le pôle d'épidémiologie des produits de santé, Direction scientifique et de la statégie européenne Etude Etude des facteurs associés aux révisions sur prothèses totales de hanche (PTH) : rôle du mode d ancrage (cimentage) et des constituants prothétiques (couple de frottement) dans les révisions chirurgicales

Plus en détail