- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),"

Transcription

1 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques règles de sécurité à respecter avant le montage de l échafaudage : o L analyse de l intervention à effectuer, o Le choix de l équipement de travail, o Les obligations du constructeur et de l utilisateur. Le montage / démontage et l exploitation de l échafaudage roulant. Les vérifications : o Les vérifications avant mise ou remise en service, o Les vérifications générales périodiques. Compétences des agents : formation et attestation o Compétences du responsable du montage / démontage de l échafaudage, o Compétences des personnels travaillant sur les échafaudages, o Attestation de compétence. La notice du fabricant. Foire Aux Questions. Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie L utilisation d échafaudages roulants est fréquente dans les collectivités territoriales pour effectuer des activités d entretien et/ou de maintenance (ex : changement d ampoule dans un gymnase, taille d une haie, nettoyage d une surface vitrée, réfection d une façade ). Réglementation : Lors de l exécution de ces travaux, le risque «chute de hauteur» constitue un risque majeur. C est ainsi que, dans le décret n du 1 er septembre 2004, il rappelé notamment les obligations suivantes : - La réalisation de travaux temporaires en hauteur à partir d un plan de travail conçu de manière à garantir la sécurité des agents (l échafaudage roulant est un équipement de travail conforme à cette réglementation), - La formation des agents en charge du montage et démontage des échafaudages. Terminologie : Les échafaudages roulants sont principalement constitués des éléments suivants : - D un ou des plateaux (constituant le plan de travail), - Des garde-corps, - Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), - De roues pour déplacer l échafaudage. N.B. : Cette note d information ne se substitue pas à toute formation que doivent suivre les agents en charge du montage / démontage et de l exploitation d un échafaudage roulant. 1

2 QUELQUES REGLES DE SECURITE A RESPECTER AVANT LE MONTAGE DE L ECHAFAUDAGE Il existe différents types d échafaudages roulants qui diffèrent selon la hauteur d intervention et le poids à supporter (poids du ou des agent(s) et du matériel). Avant toute opération de montage et démontage de l échafaudage roulant, il convient de s assurer si l équipement utilisé correspond à la tâche à effectuer. L ANALYSE DE L INTERVENTION À EFFECTUER a) Définition de la tâche : Avant toute intervention, il est nécessaire de définir à combien les agents devront intervenir pour effectuer la tâche, avec quel matériel et à quelle hauteur. b) Définition de l environnement de travail : Il faut ensuite s assurer que l intervention ne présente aucun risque particulier (atmosphérique, électrique, aménagement du sol : résistance, inclinaison, ). Les lieux d intervention peuvent aussi présenter des risques d interférence avec d autres activités, véhicules et/ou piétons circulant à proximité. Le cas échéant, un plan de prévention (relatif au décret n du 20 février 1992) et/ou un arrêté préfectoral ou municipal doit être envisagé (exemple : chantier avec utilisation d un échafaudage roulant qui empiète sur la chaussée, empêchant la circulation normale de véhicules). LE CHOIX DE L EQUIPEMENT DE TRAVAIL A l issue des définitions des tâches à effectuer et de l environnement dans lesquels les agents seront amenés à intervenir, il est possible de procéder au choix de l échafaudage approprié aux travaux à réaliser. Il existe 2 normes françaises qui fixent le niveau de sécurité à atteindre concernant la conception des échafaudages roulants : - La norme NF P pour les échafaudages roulants de faible hauteur, - La norme NF HD 1004 pour les échafaudages roulants d une hauteur maximum de 12 mètres en intérieur et de 8 mètres en extérieur. LES OBLIGATIONS DU CONSTRUCTEUR ET DE L UTILISATEUR Décret n du 1 er septembre 2004 a) Les obligations du constructeur : Le constructeur de l échafaudage roulant doit mettre sur le marché un équipement intégrant des éléments rigides et d une résistance appropriée à son emploi. Ainsi, le constructeur doit fournir : - Une notice de montage et démontage, - Les consignes de sécurité appropriées à l équipement de travail qu il délivre, - Une plaque d identification. b) Les obligations du l utilisateur : Art. R du code du travail : «Les échafaudages ne peuvent être montés, démontés ou sensiblement modifiés que sous la direction d une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées», Art. R du code du travail : «La personne qui dirige le montage, le démontage ou la modification d un échafaudage et les travailleurs qui y participent doivent disposer de la notice du fabricant ou du plan de montage et de démontage, notamment de toutes les instructions qu ils peuvent comporter, Une protection appropriée contre le risque de chute de hauteur et le risque de chute d objet doit être assurée avant l accès à tout niveau d un échafaudage lors de son montage, de son démontage ou de sa transformation.». 2

3 LE MONTAGE / DEMONTAGE ET L EXPLOITATION DE L ECHAFAUDAGE ROULANT Les agents en charge du montage / démontage de l échafaudage roulant DOIVENT SCRUPULEUSEMENT SE REPORTER A LA NOTICE D INSTRUCTION fournie par le constructeur avec l équipement de travail. Quelques consignes lors du montage de l échafaudage : - Inspecter l état du matériel (une vérification doit être effectuée avant chaque mise ou remise en service du matériel : cf. page 4), - Ne pas employer, pour un même échafaudage, des matériels de modèle s ou d origines différents (ils pourraient comporter des différences de diamètre, de poids accepté et la résistance des matériaux ne serait pas la même), - S assurer que le sol puisse supporter le poids de l échafaudage ainsi que le poids du personnel et des outils qui seront utilisés pour accomplir la tâche. Le sol doit être de niveau afin de s assurer de la totale stabilité de l échafaudage, - En cas d interférence avec d autres activités, véhicules et/ou piétons, l emplacement de l échafaudage ainsi que la zone de travail devront être balisés, - Ne pas placer l échafaudage à proximité de lignes électriques ou s assurer de leur mise hors tension : o Une distance d au moins 3 mètres devra être respectée pour l installation à proximité de lignes inférieures à Volts, o Une distance d au moins 5 mètres devra être respectée pour l installation à proximité de lignes supérieures à Volts. - S assurer que les roues sont rendues solidaires de la structure, - Signaler par un panneau l interdiction d accès à toute personne étrangère à ces opérations. Quelques consignes lors de l utilisation : - Il est formellement interdit de déplacer un échafaudage roulant lorsqu un ou des agent(s) se trouve sur le plateau, - Respecter les limites de charge des planchers de l échafaudage (les charges comprennent le poids du personnel et du matériel nécessaire pour effectuer la tâche) - Maintenir les planchers de travail dégagés et en parfait état, Quelques consignes lors du démontage : - Le démontage s effectue dans l ordre inverse du montage, - Les éléments constitutifs de l échafaudage sont vérifiés, nettoyés et entretenus avant le stockage de l échafaudage. L entretien et la maintenance : Après l utilisation de l échafaudage roulant, il est nécessaire de l entretenir et de le maintenir en état. - Vérifier l état des pièces qui composent l échafaudage roulant (détecter les déformations, la corrosion des éléments, l absence de jeu, ), - Porter une attention toute particulière sur l état des planchers, des roues et freins de roues, - Toute pièce défectueuse doit être remplacée, - Repeindre, si il y a lieu, les éléments en acier qui ne sont pas galvanisés (afin d éviter l apparition de corrosion), - Traiter les boulons, vérins, articulations, à l aide de produits dégrippants et lubrifiants, entretenir les axes de roulement et d orientation des roues avec de la graisse. Le stockage : Le matériel doit être stocké, isolé du sol, dans un local ventilé afin d éviter l apparition de corrosion sur les composants de l échafaudage. 3 LES E.P.I. : Lors du montage / démontage de l échafaudage, obligation de porter : - Casque, - Gants, - Chaussures de sécurité, - Harnais anti-chute (+ longe) le cas échéant. Lors de l exploitation de l échafaudage, obligation de porter : - Casque, - Gants, - Chaussures de sécurité.

4 LES VERIFICATIONS LES VERIFICATIONS AVANT MISE OU REMISE EN SERVICE Articles R et R du code du travail Les vérifications avant chaque mise en service ou remise en service s imposent dans les circonstances suivantes : - Lors de la première utilisation de l échafaudage, - Lors d un changement de site d utilisation et de tout démontage suivi d un remontage de l échafaudage, - Lors d un changement de configuration, de remplacement ou de transformation importante des constituants, notamment à la suite de tout accident ou incident provoqué par la défaillance d un de ces constituants, - Suite à la modification des conditions d utilisation, atmosphériques ou d environnement susceptible d affecter la sécurité d utilisation, - Suite à une interruption d utilisation de plus d un mois. Ces vérifications portent sur : - L adéquation entre l échafaudage et la tâche à effectuer, - Un examen de montage et d installation de l échafaudage selon la notice du fabricant (cf. page 6), - Un examen de l état de conservation. Ces vérifications doivent être effectuées par des personnes qualifiées et consignées dans un registre. A proscrire! LES VERIFICATIONS GENERALES PERIODIQUES Article R du code du travail Une fois l échafaudage monté, il doit être vérifié quotidiennement afin de s assurer qu il n ai pas subi de dégradations pouvant créer des dangers, puis un examen approfondi doit être fait si la durée d utilisation est supérieure à 3 mois. Ces vérifications portent principalement sur : - La présence et l état des protections collectives (garde corps), - L absence de déformation ou de corrosion des éléments de l échafaudage, - La présence des fixations et liaisons et l absence de jeu entre les éléments, - La bonne tenue des éléments d amarrage, l état des appuis et des surfaces portantes, - La présence des éléments de calage, leur stabilité et leur immobilisation, - L état des indications de charge sur les plateaux, - L absence d encombrement des plateaux et de charges importantes. Ces vérifications doivent être effectuées par des personnes qualifiées et consignées dans un registre. 4

5 COMPETENCES DES AGENTS : FORMATION ET ATTESTATION (Recommandation n 408 de la Caisse Nationale d Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) COMPETENCES DU RESPONSABLE DU MONTAGE / DEMONTAGE DE L ECHAFAUDAGE La personne responsable du montage / démontage de l échafaudage doit être capable de : - Vérifier l état du matériel : o L oxydation importante avec diminution d épaisseur, o L amorce de rupture d une soudure, o La détérioration des verrous de blocage des planchers, longerons, diagonales, o La déformation ou choc important engendrant une faiblesse locale d un élément porteur de la structure, o Les défauts de serrage des colliers dus au mauvais état de filetage de la vis en «T», o Les cadres dont les montants ne sont plus parallèles et les traverses ne sont plus perpendiculaires aux montants, o Les trappes absentes ou ne fonctionnant plus, o Les crochets de plateaux déformés, o Le perçage ou la fente dans un élément porteur autre que ceux prévus par le constructeur, o Les poteaux présentant une flèche supérieure à 1/200 de la portée, o Les plateaux avec une déformation permanente supérieure à 1/100 de la portée ; dans le cas de plateaux montés côte à côte, celle-ci n excèdera par 20 mm.. - Maîtriser les opérations de montage et de démontage en sécurité de l échafaudage, - Elinguer et treuiller les charges à partir de l échafaudage, - Communiquer, rendre compte et prendre les mesures pour remédier à des situations dangereuses, - Apprécier la qualité et la résistance des ancrages et amarrages de l échafaudage, - Vérifier la conformité du montage par rapport au plan d installation et/ou aux dispositions prévues par le constructeur (cf. page 6). COMPETENCES DES PERSONNELS TRAVAILLANT SUR LES ECHAFAUDAGES Chaque agent travaillant sur l échafaudage doit être capable de suivre les règles suivantes : - Accéder et circuler en sécurité sur l échafaudage : o Utiliser les tours d accès, les escaliers, les échelles et trappes pour accéder et changer de niveau et refermer les trappes après utilisation. - Respecter les limites de charges : o En cas de stockage de matériaux, respecter les limites de charges des planchers d échafaudages. - Maintenir l échafaudage en sécurité : o Prendre des mesures de sécurité compensatoire lorsque les mesures de protection collective ont été déposées, o Veiller à remettre en place aussitôt que possible les mesures de protection collective qui ont été déplacées. - Tenir compte de la co-activité sur les chantiers : o Veiller à ne pas créer de risques pour les travailleurs avoisinant (chutes d objets, effondrement de charge). - Signaler les situations dangereuses. o Informer le supérieur hiérarchique, ATTESTATION DE COMPETENCE Suite à la formation des agents en charge du montage / démontage et de l exploitation de l échafaudage, une attestation de compétence basée sur les référentiels cités précédemment est délivrée par l autorité territoriale. 5

6 LA NOTICE DU FABRICANT (Recommandation n 408 de la Caisse Nationale d Assurance Maladie des Travailleurs Salariés) La notice du fabricant détaille notamment : - Les caractéristiques dimensionnelles, - Les caractéristiques techniques, qui sont : o Les charges d exploitation des planchers, o Les valeurs des efforts transmis aux amarrages et aux ancrages, o La disposition des amarrages, o Le poids propre des éléments, o Les charges sur appui et contraintes appliquées au sol, o Les possibilités de bâchage. - Les dispositions technologiques, qui sont : o Les contreventements, o Les planchers collaborants, o Les consoles et potences, o Les dispositifs de sécurité (garde-corps, lisses, plinthes), o Les dispositifs d accès aux planchers, o Les schémas de montage particuliers. - Les instructions de montage, qui distinguent : o La description de la chaîne cinématique du montage et démontage, o Les dispositions complémentaires à prendre si la sécurité au montage / démontage n est pas intégrée dès la conception. - Les instructions de stockage, de manutention et de maintenance. Foire Aux Questions : Quelles sont les principales causes de chute dans le vide de personnes lors d opérations de montage / démontage d échafaudage? Les principales causes de chute sont : o La détérioration du matériel (pas de vérification avant l emploi et/ou absence d entretien de l équipement de travail), o La mauvaise utilisation du matériel (absence d adéquation entre le matériel utilisé et l activité à effectuer, déplacement de l échafaudage roulant avec du personnel sur le plateau, mauvais calage de l échafaudage roulant, non respect de la notice d instruction délivrée par le constructeur, ), o Le non port d Equipements de Protection Individuelle (absence de harnais de sécurité lors du montage de l échafaudage, ). Peut-on fixer une bâche sur un échafaudage roulant? Non, la mise en place d une bâche sur un échafaudage en modifie la prise au vent et donc sa stabilité. Peut-on utiliser des parpaings creux pour effectuer le calage d un échafaudage? Non, les parpaings creux ne présentent pas une résistance suffisante pour pouvoir soutenir l échafaudage, les agents qui l utilisent et le matériel. Peut-on utiliser des planches comme plancher s ur l échafaudage? Oui, à défaut de plateaux préfabriqués, des planches peuvent, ponctuellement être utilisées. Néanmoins, il faut s assurer d un recouvrement suffisant et : - Mettre un appui intermédiaire (spécialement conçu à cet effet par le constructeur) dès que la portée de la planche dépasse 1,50 m, - Fixer les planches à l échafaudage, - Indiquer au pied de l échafaudage, la charge maximale autorisée sur les planchers réalisés en planches de 40mm d épaisseur au moins (ces planches doivent être en bon état et exemptes de nœuds). Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Dordogne Service Prévention des Risques Professionnels Boulevard Saltgourde MARSAC BP PERIGUEUX CT CEDEX 9 Tél : Fax :

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.457 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques liés au montage, au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants Pour vous aider

Plus en détail

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment

MÉMO SÉCURITÉ. travaux en hauteur : échafaudage roulant. entreprises artisanales du bâtiment MÉMO SÉCURITÉ entreprises artisanales du bâtiment travaux en hauteur : échafaudage roulant Les échafaudages roulants sont des équipements d accès en hauteur couramment utilisés par certains métiers du

Plus en détail

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur

- Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur - Hygiène et sécurité - Le travail en hauteur La présente fiche rappelle les différentes mesures concernant la prévention des risques liés au travail en hauteur. 1. De nouvelles dispositions réglementaires

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur 3 ème réunion 2013 du réseau départemental des assistants et conseillers de prévention Le travail en hauteur 1 er octobre 2013 9H30-12H00 1 Sommaire de la présentation A. Le réseau des assistants et conseillers

Plus en détail

RECTORAT IEN TRAVAIL EN HAUTEUR

RECTORAT IEN TRAVAIL EN HAUTEUR RECTORAT IEN TRAVAIL EN HAUTEUR 27 août 2014 GUIDE ACADÉMIQUE D ACCOMPAGNEMENT POUR LES ÉTABLISSEMENTS ET LES FORMATEURS Document établi par les académies de Grenoble et de Lyon Version adaptée à l académie

Plus en détail

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO

PLAN. Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO PLAN Introduction Quand Avec quoi Protection Les chantiers Rôle du CHS Rôle de l ACMO INTRODUCTION La protection contre les chutes de hauteur est trop souvent réduite à une question d'équipements de protection

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

Le travail en hauteur

Le travail en hauteur peut engendrer des risques - c est d ailleurs l un des premiers cas d accident de travail. Vous trouverez dans ce document des mesures de sécurité générales ainsi que des indications concrètes liées à

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem»

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL «Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax : 02.40.78.80.45 E mail : welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr Le MULTI SYSTEM Nomenclature

Plus en détail

De nouvelles dispositions réglementaire depuis le 1er septembre 2004

De nouvelles dispositions réglementaire depuis le 1er septembre 2004 Fiche technique de sécurité Le travail en hauteur De nouvelles dispositions réglementaire depuis le 1er septembre 2004 Le décret n 2004-924 en date du 1er septembre 2004 abrogea les principales dispositions

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses

Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Fiche Prévention - F1 F 04 11 Travaux d étanchéité des toitures-terrasses Les étancheurs travaillant le plus souvent en hauteur, il est nécessaire d installer des protections collectives provisoires contre

Plus en détail

Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied

Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied RECOMMANDATION R 408 Recommandation de la CNAMTS adoptée par le Comité Technique National des Industries du Bâtiment et des Travaux Publics, le 10 juin 2004. Cette recommandation annule et remplace la

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

M49. Manuel de montage et d'utilisation échafaudage. Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs.

M49. Manuel de montage et d'utilisation échafaudage. Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs. M49 Manuel de montage et d'utilisation échafaudage F00256 Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs. Conforme aux décrets n 2004-924 du 1/09/2004 et 65-48 du 8/01/65 Code : 34237M SOMMAIRE

Plus en détail

Echafaudages Caractéristiques générales

Echafaudages Caractéristiques générales Echafaudages Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 2009 Echafaudage multidirectionnel, multiniveaux 12 7 22 20 14 11 23 21 6 15 13 10 4 5 18 17 16 19 3 9 8 2 1 1 Cale-bois 2 Socle réglable 3 Poteau

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Sommaire ECHAFAUDAGES ECHAFAUDAGES ROULANTS. Echafaudages roulants aluminium - G600 P142. Echafaudages roulants aluminium - G400 et G250 _ P155

Sommaire ECHAFAUDAGES ECHAFAUDAGES ROULANTS. Echafaudages roulants aluminium - G600 P142. Echafaudages roulants aluminium - G400 et G250 _ P155 ECHAFAUDAGES Sommaire ECHAFAUDAGES ROULANTS Echafaudages roulants aluminium - G600 P4 Echafaudages roulants aluminium - G400 et G50 _ P55 UNE GAMME LARGE COUVRANT TOUS LES BESOINS L Echelle Européenne,

Plus en détail

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit:

Notice de montage, de démontage et d utilisation. Fiche d aide au contrôle avant utilisation. Description du produit: Fiche d aide au contrôle avant utilisation DUARIB - CDH Group Tél : + (0) 0 9 Fax : + (0) 0 Messagerie : welcome@duarib.fr Site internet : www.duarib.fr Notice de montage, de démontage et d utilisation

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier de chantier. L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France. Mills vous apporte des solutions

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier de chantier. L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France. Mills vous apporte des solutions CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS Escalier de chantier L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France MILLS ACRAM Mills vous apporte des solutions 123 Escalier de chantier : 4 poteaux, volée en acier...

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS. www.entrepose-echafaudages.com CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ET ESCALIERS PUBLICS www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces 6-7 CrabEscal public

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005

TRAVAUX EN HAUTEUR. Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard. Réunion Travaux en Hauteur 28 et 29 juin 2005 TRAVAUX EN HAUTEUR Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale du Gard SOMMAIRE Les accidents de service La nouvelle réglementation Les principes généraux de prévention Quelques situations de

Plus en détail

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14 MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 1 111138 -tir. 11/14 SOMMAIRE NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 p. 04-05 RÉGLEMENTATION p. 06-07 LA MARQUE NF p. 08-11 CONSEILS

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R430 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 24 avril 2007. Cette recommandation annule et remplace la recommandation R 424 adoptée par

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DES TRANSPORTS, DE L EAU, DU GAZ, DE L ÉLECTRICITÉ, DU LIVRE ET DE LA COMMUNICATION Démenagement d objets lourds et encombrants : un outil = le monte-meubles

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC

Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Révision A du 25/02/11 Consignes d utilisation des rayonnages DUWIC Sommaire : I) Introduction Page 1 II) La formation des opérateurs Page 1 III) Les conditions d exploitation 1) La constitution des charges

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF

NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF présentation MULTISCAF est un système modulaire multidirectionnel, destiné aux travaux de construction, de rénovation et de réhabilitation. Il permet de réaliser des échafaudages de façade, des ponts roulants,

Plus en détail

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS

GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS La sécurité n est performante que si elle est accessible Économique et Ergonomique GUIDE ECHAFAUDAGE ROULANT MDS Montage et Démontage en Sécurité Ce guide est une information sur la législation de sécurisation

Plus en détail

Valérie Joriot OPPBTP

Valérie Joriot OPPBTP Valérie Joriot OPPBTP Janvier 2012 LE RISQUE DE CHUTES DE HAUTEURS Non! Oui! 1/ Les statistiques 2011 et les chutes de hauteur en LR 2/ La réglementation 3/ les situations à risque - les mesures de prévention

Plus en détail

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ... 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX ELEMENTS... 5 Accroches... 5 ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES

Plus en détail

ECHAFAUDAGES. ROULANTS Aluminium. Acier. Fibre P114. 2,95 x 1,50 Stabilisateur Traverse Escalier d accès P99. 2,45 x 0,80 P93

ECHAFAUDAGES. ROULANTS Aluminium. Acier. Fibre P114. 2,95 x 1,50 Stabilisateur Traverse Escalier d accès P99. 2,45 x 0,80 P93 ECHAFAUDAGES ROULANTS Aluminium 1,90 x 0,80 P92 2,45 x 0,80 P93 2,95 x 0,80 Stabilisateur Traverse P94 1,90 x 1,50 Stabilisateur Escalier d accès P96 2,45 x 1,50 P98 2,95 x 1,50 Stabilisateur Traverse

Plus en détail

marches NOTICE TECHNIQUE DE MONTAGE Escalier de Rayonnage Mobile ERM marches marches 9-10 - 11 marches 12-13 - 14 marches

marches NOTICE TECHNIQUE DE MONTAGE Escalier de Rayonnage Mobile ERM marches marches 9-10 - 11 marches 12-13 - 14 marches NOTICE TECHNIQUE DE MONTGE Escalier de Rayonnage Mobile ERM marches 5-6 marches 7-8 marches 9-0 - marches - 3 - marches instructions d utilisation gamme ERM ERM 5 G Conforme au décret 00-9. Charge maximale

Plus en détail

Exploitation (installation, utilisation et repli) des plates-formes suspendues motorisées

Exploitation (installation, utilisation et repli) des plates-formes suspendues motorisées RECOMMANDATION R 433 Recommandation adoptée par le Comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 26 novembre 2007. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Marc BURY, Ingénieur-Conseil

Marc BURY, Ingénieur-Conseil Animation : Marc BURY, Ingénieur-Conseil CRAM Nord-Est Denis JACQUEL Vice-Président CAPEB de Lorraine Ouverture par les organisations professionnelles du Bâtiment François LASSALLE Chef de File Prévention

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA 94 > FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750...................................................................... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER..........................................................................................

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail

STARLIUM Tour escaliers

STARLIUM Tour escaliers STARLIUM Tour escaliers Manuel de montage et d'utilisation échafaudage roulant R00000 Ce manuel doit impérativement être remis aux utilisateurs. Norme Européenne NF EN 1004 Conforme aux décrets n 2004-924

Plus en détail

Travaux de couverture en matériaux fragiles

Travaux de couverture en matériaux fragiles Travaux de couverture en matériaux fragiles Les travaux de couverture en matériaux fragiles occasionnent un nombre important de chutes graves ou mortelles à la suite de la rupture d une plaque, qui s ajoutent

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Conseil, Audit et Formation Catalogue des formations Édition du : 10/06/2015 Indice de révision : 1 Ne pas jeter sur la voie publique - Conception et impression «Partenaire des entreprises dans les étapes

Plus en détail

Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail

Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail . Brochure d information pour le monteur de stand A: Checklist préparation construction B: Directives concernant la sécurité du travail Cher exposant, cher monteur de stand, septembre 2008 Vous trouverez

Plus en détail

STOCKAGE ET MANUTENTION

STOCKAGE ET MANUTENTION AFIN D ORGANISER LE STOCKAGE ET LA MANUTENTION DE VOS ÉCHAFAUDAGES, nous vous proposons une gamme d équipements facilitant le rangement des composants. Avantages : diminution des manutentions, chargement,

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

NOE Le Coffrage. Etat 03.2010

NOE Le Coffrage. Etat 03.2010 NOE Le Coffrage Guide de montage et d utilisation Etat 03.2010 2 Etat 03.2010 AuV NOElight Sous réserve de modifications techniques. Sommaire 1. Pose sécurisée d éléments de coffrage mural... 5 2. Aperçu

Plus en détail

Plates-formes & échafaudages roulants. Tarif 2013

Plates-formes & échafaudages roulants. Tarif 2013 Plates-formes & échafaudages roulants Tarif 0 travail = plancher +m Largeur Tarif 0 h Pour tout savoir sur le niveau hh de SéCURITé de votre équipement, hhh rendez-vous en pages - - et 0. Longueur PLATES-FORMES

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION

NOTICE D UTILISATION NOTICE D UTILISATION ESCALIB notice utilisation.doc Page 2 sur 18 SOMMAIRE 1- Contacts... 2 2- Présentation, description et caractéristiques... 3 3- Transport, chargement et déchargement... 4 4- Levage...

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation Instructions de montage et d utilisation TOUR ESCALIERS - 2 - SOMMAIRE SOMMAIRE...- 3 - TOUR ESCALIERS : CONFIGURATION 6 M...- 4-1. CARACTERISTIQUES GENERALES :...- 4 - Caractéristiques dimensionnelles

Plus en détail

Rail de Sécurité MECOSUN Guide de Montage

Rail de Sécurité MECOSUN Guide de Montage Service Formation Solution MECOSUN Rail de Sécurité MECOSUN Guide de Montage Afin de sécuriser vos déplacements sur votre toiture solaire installée avec une des solutions d intégration au bâti MECOSUN,

Plus en détail

Le travail sur échelles et escabeaux.

Le travail sur échelles et escabeaux. 1- Que dit la réglementation à ce sujet? Le travail sur échelles et escabeaux. a) Extraits de l Arrêté royal du 31 août 2005 intégré dans le Code du Bien-être au travail. - L employeur prend les mesures

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

1. Description. 1.1. Généralités

1. Description. 1.1. Généralités 1. Description 1.1. Généralités Une plateforme sur mât(s) avec entraînement à crémaillère est un équipement de travail permettant le déplacement vertical de personnes, matériaux et équipements, pouvant

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

Les échafaudages préfabriqués. fixes en milieu bâtiment. fixes en milieu industriel

Les échafaudages préfabriqués. fixes en milieu bâtiment. fixes en milieu industriel Les échafaudages préfabriqués fies Les échafaudages préfabriqués fies en milieu bâtiment Les échafaudages préfabriqués fies en milieu industriel 33 Les principales dispositions techniques d'étude et de

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

Politique : travail en hauteur

Politique : travail en hauteur Page 1 sur 9 1. BUT... 3 2. PORTÉE... 3 3. DÉFINITIONS... 3 4. RÔLES ET RESPONSABILITÉS... 3 a) Chef d exploitation / Agent de projets de l ASC... 3 b) Exécutant de l ASC et sous-traitant... 4 c) Agent

Plus en détail

TARIF ECHAFAUDAGES ROULANTS EN ALUMINIUM CHRONO PRODUIT

TARIF ECHAFAUDAGES ROULANTS EN ALUMINIUM CHRONO PRODUIT ECHAFAUDAGES ROULANTS EN ALUMINIUM TARIF Réf. : Z960010015/18 Prix hors taxes. FORTAL se réserve le droit de modifier ses produits sans notification préalable. Schémas non contractuels. 2010 PRODUIT CHRONO

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL RINGSCAFF - NOTICE TECHNIQUE -

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL RINGSCAFF - NOTICE TECHNIQUE - ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL RINGSCAFF - NOTICE TECHNIQUE - Préface Membre du Syndicat Français de l Echafaudage, du Coffrage et de l Etaiement Le système Scafom Ringscaff est un système d échafaudage

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.464 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques dus à l utilisation des plates-formes de travail en encorbellement CRAMIF Pour vous aider

Plus en détail

Produits préfabriqués lourds

Produits préfabriqués lourds Fiche Prévention - E4 F 13 14 Produits préfabriqués lourds Manutention, stockage et transport Les produits préfabriqués lourds sont nombreux et communément utilisés sur les chantiers de gros œuvre. Parmi

Plus en détail

TRAVAIL EMPLOI FORMATION

TRAVAIL EMPLOI FORMATION TRAVAIL EMPLOI FORMATION Equipement de protection Hygiène et sécurité Prévention Santé MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Direction générale du travail

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) 0,42m. 2,34m 2,06m. 0,42m. 2,91m. 0,42m

Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) 0,42m. 2,34m 2,06m. 0,42m. 2,91m. 0,42m 2,91m Plate-forme pliée : (Largeur : 0,75m) NOTICE TECHNIQUE D040374 (Conforme à la norme NF P 93-352 Novembre 1997 dite PIR) SIEGE SOCIAL Route de la Limouzinière - BP 41 44310 St PHILBERT DE GRAND LIEU

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES Presse rapide pour protections en rive de toit p. 56-57 Protection pignon avec poteau p. 58 Protection bas de toit avec poteau p. 59 Protection de rive réglable par traversée de mur p. 60 Avant-latte p.

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

WWW.TUBESCA-INTERNATIONAL.COM CATALOGUE ÉCHAFAUDAGES ROULANTS

WWW.TUBESCA-INTERNATIONAL.COM CATALOGUE ÉCHAFAUDAGES ROULANTS WWW.TUBESCAINTERNATIONAL.COM CATALOGUE ÉCHAFAUDAGES ROULANTS LES ÉCHAFAUDAGES ROULANTS m. P. P. SPEED XL GENERIS 0 m. P. 0 TOTEM La robustesse pour affronter tous vos chantiers. De l acier galvanisé. Ultra

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS E C H A F A U D A G E S www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces

Plus en détail

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR

DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR DIRECTIVE POUR LE TRAVAIL EN HAUTEUR Direction des ressources matérielles Adopté en comité de direction Novembre 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. Objectif... 1 2. Types de chute... 1 3. Les types de risque

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

C'est facile! Tu lis les instructions Tu assembles comme les plans

C'est facile! Tu lis les instructions Tu assembles comme les plans L'inspection des palettiers 8 novembre 2012 Qui est Structurack? par Gilles N. Ducharme Structurack est une société spécialisée en sécurité et ingénierie des systèmes d'entreposage. Inspection. Calculs

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER O O O Liste n 28 établie au janvier 201 (Cette liste annule et remplace la précédente datée du juin 201) ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

Plus en détail

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas.

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. L intégration de la sécurité lors de la conception des bâtiments

Plus en détail

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier public. L accueil du public en toute sécurité... MILLS ACRAM. Made in France. Mills vous apporte des solutions

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier public. L accueil du public en toute sécurité... MILLS ACRAM. Made in France. Mills vous apporte des solutions CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS Escalier public L accueil du public en toute sécurité... Made in France MILLS ACRAM Mills vous apporte des solutions 123 catalogue général MIllS Escalier public... le système d'escalier

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur.

Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail. pour des travaux temporaires en hauteur. Arrêté royal du 31 août 2005 relatif à l utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur (M.B. 15.9.2005; errata: M.B. 22.8.2006) Sous-section I.- Champ d application et

Plus en détail

Étaiement des balcons

Étaiement des balcons Fiche Prévention - E4 F 07 13 Étaiement des balcons Les étaiements constituent, en général, dans le bâtiment, des opérations essentielles et répétées dont dépendent la stabilité et la solidité des ouvrages

Plus en détail

8.3.1. Modèle de registre de sécurité

8.3.1. Modèle de registre de sécurité 8.3.1. Modèle de registre de sécurité Dans les établissements/associations recevant du public, doit être tenu un registre de sécurité incendie, sur lequel sont reportés les renseignements indispensables

Plus en détail

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence.

Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. Règlement général d hygiène et de sécurité en vigueur au sein de la Société des Carrières de Hautes Provence. 1 REGLES GENERALES 1.1 Disposition générale Le personnel est tenu de se conformer strictement

Plus en détail

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade Schalung & Gerüst Echafaudage de façade Simple, pratique et économique Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction ou d'une réfection, de petits ou de grands bâtiments, NOR48 est un système d'échafaudage

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR

TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRAVAUX TEMPORAIRES EN HAUTEUR TRANSPOSITION DE LA DIRETIVE EUROPEENNE (2001-45) ET FIXATION DE NOUVELLES MESURES (Décret 2004-924 du 1 er septembre 2004) 1 Les nouvelles dispositions Le décret n 2004-924

Plus en détail

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE

Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile. François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Les chariots élévateurs et les palettiers: Une relation pas toujours facile François Fontaine, ing., CSST Pierre Bouliane, ASTE Source: www.link51.co.uk 2 Cherchez l erreur 3 4 5 Comment se produit un

Plus en détail

JORF n 149 du 30 juin 1993

JORF n 149 du 30 juin 1993 Le 11 janvier 2010 JORF n 149 du 30 juin 1993 ARRETE Arrêté du 9 juin 1993 fixant les conditions de vérification des équipements de travail utilisés pour le levage de charges, l élévation de postes de

Plus en détail

Marchepieds. Escabeaux. Échelles. Échafaudages. www.artub.fr

Marchepieds. Escabeaux. Échelles. Échafaudages. www.artub.fr Marchepieds Escabeaux Échelles Échafaudages www.artub.fr Notre engagement Zarges Tubesca Division Access s inscrit aujourd hui dans une démarche RSE. Une démarche de gestion et de production responsable,

Plus en détail

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06

ENTRETIEN DES LOCAUX Date de dernière mise à jour : 20/11/06 Page 1 sur 8 ENTRETIEN DES LOCAUX ASPECT REGLEMENTAIRE En matière d entretien et de nettoyage des locaux, la règlementation impose à l autorité territoriale certaines opérations : Tenir en état constant

Plus en détail

COMAIN Coffrage modulaire léger

COMAIN Coffrage modulaire léger COMAIN Coffrage modulaire léger // Manuportable, simple, multi-usages // Table des matières Caractéristiques Avantages Solutions Eléments de base 2 2 4 7 // Caracteristiques Coffrage léger pour voiles

Plus en détail

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES LISTE DES PRODUITS CERTIFIÉS ÉQUIPEMENTS DE CHANTIER O O O Liste établie au 0 juin 201 (Cette liste annule et remplace la précédente datée du 0 janvier 201) ECHAFAUDAGES DE FACADE A COMPOSANTS PREFABRIQUES

Plus en détail

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES

LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES LISTE DES ÉQUIPEMENTS PRIORITAIRES N fiche Segmentation Équipements Exigences Carsat PRÉVENTION DU RISQUE CHIMIQUE 1 VL Carrosserie et PL 2 VL Mécanique et PL Système de lavage pour pistolets à peinture

Plus en détail

359 HT 339 HT 575 HT 799 HT 1 459 HT NOUVELLE GAZELLE. Du 2 FÉVRIER au 30 AVRIL 2015 ET D AUTRES NOUVEAUTÉS PLATES-FORMES. jeu des.

359 HT 339 HT 575 HT 799 HT 1 459 HT NOUVELLE GAZELLE. Du 2 FÉVRIER au 30 AVRIL 2015 ET D AUTRES NOUVEAUTÉS PLATES-FORMES. jeu des. Du 2 FÉVRIER au 30 AVRIL 2015 Plates-formes 339 HT NOUVELLE GAZELLE Encorenuanvbaonntd e Roulants acier 575 HT 359 HT CODE PROMO 40.041 Acier //Aluminium Aluminium PIRL 593 HT 4 hauteurs de plancher :

Plus en détail

SERRURERIE ET SÉCURITÉ

SERRURERIE ET SÉCURITÉ IL S AGIT LE PLUS SOUVENT DE TRAVAUX DE GRANDE HAUTEUR. L OUVRAGE DATANT DE PLUS DE 10 ANS EN GÉNÉRAL, LES DISPOSITIFS DE SÉCURITÉ DES ACCÈS ET PLATEFORMES NE SONT PLUS ADAPTÉS, VOIRE PARFOIS MANQUANTS.

Plus en détail

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs Vérifications réglementaires des appareils et accessoires de levage dans le BTP Guide aux utilisateurs

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Toitures fragiles, Attention danger

Toitures fragiles, Attention danger santé - sécurité au travail > TRAVAUX SUR LES TOITURES Toitures fragiles, Attention danger Dossier technique n 21 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 TOITURES

Plus en détail

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole

Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Fiche technique Le levage d équipements roulants pour l entretien d un bâtiment avicole Le levage d équipements roulants, du rez-de-chaussée aux étages supérieurs d un bâtiment avicole, que ce soit des

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail