Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Recommandation R457. Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants. SB/BT_AFCO_12 mai 2012"

Transcription

1 Recommandation R457 Prévention des risques liés au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants 1

2 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques Choisir du matériel en adéquation aux travaux à réaliser Respecter les consignes d utilisation fournisseur N employer que du personnel apte et spécifiquement formé Procéder aux vérifications de l échafaudage 2

3 Besoins et contraintes de sites Avant toute installation d échafaudage, le chef d entreprise ou son représentant procède à une analyse des besoins et des contraintes du site L analyse du besoin doit prendre en compte : nature des travaux, phasage et durée, hauteur du poste, dimensions, effectif, charges, moyens de manutention L analyse de site (environnement et conditions climatiques) doit prendre en compte : présence de tiers, proximité réseaux, charges climatiques locales, nature du sol, zones de déplacement (état, pente..), obstacles 3

4 Choix du matériel Critères de choix : Matériel en adéquation aux travaux à réaliser, matériel conforme aux normes et dont le montage démontage peut se faire avec protection collective, privilégier les échafaudages à la marque NF, privilégier le montage avec plancher tous les 2 mètres avec pose préalable de gardes corps Caractéristiques techniques : - Plancher : équipé de plinthes, plateau monobloc équipé de trappe d accès (ouverture latérale à privilégier), dispositif anti-soulèvement, largeur libre 60cm mini, - Accès : escaliers, échelles à marche, échelles droites dans les cadres latéraux, échelle rapportée inclinée avec protections complémentaires (lisse à1.50m) Notice fabriquant : à disposition sur chantier Plaque signalétique : sur la base de départ 4

5 Utilisation Consignes d utilisation établies sous la responsabilité du chef d entreprise pour chaque chantier pour : - s assurer de la compétence et de l effectif requis pour le montage et le démontage - identifier les éléments nécessaires au montage et écarter tous les éléments en mauvais état - repérer et baliser la zone de montage et d utilisation - respecter les charges admissibles et leur répartition - respecter les configurations permises quant aux hauteurs - prendre en compte les conditions climatiques - interdire l utilisation de planches ou bastaings pour constituer des planchers - appliquer la procédure de montage démontage - effectuer les vérifications avant utilisation Éléments utilisés de même origine et de même marque Si utilisation partagée, organisation de la vérification, de l entretien et de la transmission de l échafaudage 5

6 Vérification Désignation d une personne compétente chargée des vérifications Personnel qui installe et utilise l échafaudage roulant formé pour effectuer les vérifications Trace écrite des vérifications initiale et journalière 6

7 Compétences des opérateurs Formation : - Savoir faire et compétences pour le montage, le démontage, l utilisation et la vérification - Formation spécifique Attestation de compétences : - Attestation de compétences basée sur le référentiel annexé délivrée par le chef d entreprise avec limites et aptitudes Compétences acquises par formation interne ou externe à l entreprise Le chef d entreprise s assure de l actualisation des compétences des opérateurs 7

8 Recommandation R459 Amélioration des conditions de travail dans les grues à tour 8

9 Mesures de prévention principales Effectuer une évaluation préalable des risques pour les opérations de stockage et de manutention de chantier Choisir du matériel de levage en adéquation avec les travaux à réaliser Assurer au grutier des conditions de travail limitant la fatigue Établir et faire respecter les consignes d utilisation, élingage compris Personnel apte et spécifiquement formé 9

10 Accès à la cabine Plateformes de repos au moins tous les 6m (10m pour 1ère volée) Passage par ces plateformes obligatoires dans le cheminement Échelles inclinées privilégiées Si ascension supérieure à 30m, accès motorisé à partir du 1er janvier 2017 Avant, accès motorisé à partir de 60m 10

11 Ambiance de travail L employeur prend des mesures pour : - permettre au grutier de travailler vitres fermées - maintenir une température inférieure à 25 C en période chaude - maintenir une température supérieure à 20 C en période froide 11

12 Communication Mise en œuvre des moyens de communication pour permettre une bonne compréhension des instructions passées entre le conducteur et le personnel au sol Le grutier doit pouvoir communiquer sans lâcher les commandes Formation des personnes devant utiliser les moyens de communication 12

13 Visibilité Le plan d implantation doit permettre au grutier d avoir la meilleure vision de la zone de manutention Maintien en parfait état de l ensemble des dispositifs contribuant à la visibilité lors des manœuvres (balais d essuie glace, surfaces vitrées ) Niveau d éclairage à un niveau compatible avec la manutention à réaliser 13

14 Radio commande Analyse des risques préalable à l installation d une radio commande consignée dans l examen d adéquation La radio commande ne doit pas se substituer à la présence d une cabine Constitution d un dossier technique (certificats de conformité, notices d instructions, rapport de vérification ) Un seul poste de commande actif pour commander la grue Formation spécifique : CACES et autorisation de conduite avec mention particulière 14

15 Contrôle et entretien courant Consignation des opérations dans un registre faisant référence à la notice constructeur (points et fréquence d intervention, règles de sécurité à mettre en œuvre ) Formation des grutiers pour réaliser ces opérations 15

16 Premiers secours et évacuation d urgence Avant le début des travaux, établissement d une procédure de secours et d évacuation 16

17 Recommandation R460 Fonction d accueil et d accompagnement des nouveaux en entreprise 17

18 Mesures de prévention principales Promotion de la fonction d accueillant Mise en place de la fonction d accueillant Formation de l accueillant pour lui donner les compétences indispensables en santé et sécurité au travail 18

19 Accueillant Désignation : disponibilité et compétences Mission : - évaluation des connaissances et des savoirs faire pour repérer où des insuffisances existent et où des acquisitions de connaissances complémentaires sont nécessaires - temps nécessaire et outils adaptés A l issu, le nouveau sera capable d identifier et maîtriser les différentes situations de risque Compétences : Prise en compte de la dimension santé et sécurité au travail dans les référentiels de compétence des accueillants 19

20 Formation de l accueillant Contenus minimaux d un module de formation Délivrance d un certificat de capacité d accueil des nouveaux 20

21 Liste des recommandations à jour Disponible sur le site ameli.fr : 21

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO LE COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Amélioration des conditions de travail dans les grues a tour Cette recommandation vise à réduire les risques et à améliorer

Plus en détail

Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics

Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics reco Comité technique national des industries du Bâtiment et des travaux publics Fonction d accueil et d accompagnement des nouveaux en entreprise Pour améliorer l'accueil des nouveaux (embauches, stages,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE. Sommaire

CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE. Sommaire Ville de Mont Saint Martin Service Technique Bld. Du 8 Mai 1945 54350 Mont Saint Martin CAHIER DES CHARGES (CDC) Pour Consultation UTILITAIRE PLATEAU CHASSIS DOUBLE CABINE ET GRUE Sommaire 1. CONDITIONS

Plus en détail

Contrôleur d échafaudages (AV-022) Version CT-Q 2010-12-15

Contrôleur d échafaudages (AV-022) Version CT-Q 2010-12-15 Contrôleur d échafaudages (AV-0) Version CT-Q 00--5 Groupe cible Collaborateurs capables de contrôler des échafaudages (échafaudages fixes, échafaudages roulants, échafaudages volants, ) de manière efficace

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Ce que la personne sera capable de faire en situation, à l issue de l action de formation

Ce que la personne sera capable de faire en situation, à l issue de l action de formation Une formation, c est avant tout un objectif : Ce que la personne sera capable de faire en situation, à l issue de l action de formation Les actions pédagogiques développées par PREVA relèvent principalement

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1 Référence : GUI004 Version : V1 Applicable au : 21/12/2007 GUIDE D APPLICATION Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national Usage externe GUI-004-V1 du 21/12/2007 Sommaire 1. Objet... 3 2.

Plus en détail

Le calendrier des formations

Le calendrier des formations Le calendrier des formations 2016 Entraigues Marseille Nice Entraigues Marseille Nice Santé Sécurité et Qualité de Vie au Travail S O M M A I R E 2 Sensibilisation arrêt cardiaque et DAE CHSCT 3 PRAP -

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.457 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques liés au montage, au démontage et à l utilisation des échafaudages roulants Pour vous aider

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation

Coût de la formation : 1 300 HT par participant L inscription sera validée à réception du paiement intégral de la formation FORMATION 07.11.14 Contact : Nicole VILELA 2014/313 AMIANTE Sous-section 4 Activité R4412-139 du code du travail «Activités d entretien et de maintenance sur des matériaux susceptibles de provoquer l émission

Plus en détail

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux

Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux Entreprises de travaux, sécurisez vos chantiers à proximité des réseaux obligation depuis le 1 er juillet 2012 Un nouveau téléservice pour construire sans détruire www.reseaux-et-canalisations.gouv.fr

Plus en détail

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours 1 Tous les 6 mois Une personne compétente Tous les ans pour l alimentation de secours 2 Ainsi que les équipements suivants: Etc 3 Mise ou remise en service d un appareil de levage Examen d adéquation ayant

Plus en détail

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ

RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ RÉGLEMENTATION SÉCURITÉ Amiante page 22 Utiliser des échafaudages de pied 10068 - page 23 Monter et démonter des échafaudages de pied de type multidirectionnels 10085 - page 23 Monter et démonter des échafaudages

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2009 09 76 0284 Catégorie : B REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

Les échafaudages préfabriqués. fixes en milieu bâtiment. fixes en milieu industriel

Les échafaudages préfabriqués. fixes en milieu bâtiment. fixes en milieu industriel Les échafaudages préfabriqués fies Les échafaudages préfabriqués fies en milieu bâtiment Les échafaudages préfabriqués fies en milieu industriel 33 Les principales dispositions techniques d'étude et de

Plus en détail

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur

Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur 1 34 èmes Journées Nationales d Etudes sur la Stérilisation Lyon 04 avril 2012 Rôle en stérilisation de l IBODE et du préparateur Valérie PAGES Marie-Pierre FIZE Cadre Préparatrice Stérilisation CHU TOULOUSE

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1. DEFINITIONS Le travail en hauteur désigne soit un emplacement de travail (toitures, charpentes, passerelles ), soit l utilisation de certains équipements (échelles, échafaudages, plates-formes de travail

Plus en détail

CQP. Conduite d opérations logistiques

CQP. Conduite d opérations logistiques CQP Conduite d opérations logistiques Préambule CQP, autorisation de conduite et CACES (certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) Le décret 98-1084 du 2 décembre 1998 précise qu'une formation initiale

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel

Baccalauréat Professionnel Lycée Professionnel «Balata» Route de la Chaumière 97351 Matoury Baccalauréat Professionnel TECHNICIEN DU BATIMENT, ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE LIVRET DE FORMATION EN ENTREPRISE Lycée Professionnel

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408

TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation. Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 TRAVAUX EN HAUTEUR Nouvelle législation Décret du 01/09/2004 Arrêté du 21/12/2004 Recommandation R 408 Décret du 01 septembre 2004 Réalisation des travaux temporaires en hauteur PRÉVENIR LES CHUTES Art.

Plus en détail

FORMATION FRANCE 2016 Saint Pierre de Chandieu - France V1. 01/2016

FORMATION FRANCE 2016 Saint Pierre de Chandieu - France V1. 01/2016 FORMATION FRANCE 2016 Saint Pierre de Chandieu - France V1. 01/2016 Contacts Overview Ghislaine JOURNAY Responsable Centre de Formation ghislaine.journay@manitowoc.com cdf@manitowoc.com Tél : +33 (0)

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES

RISQUES RP RR PDA MESURES DE PREVENTION TRAVAIL. Analyse des risques :toiture plate RISQUES Analyse des risques :toiture plate ACTIVITE Travaux sur toiture plate Chute, trébuchement, glissade Porter des chaussures de sécurité adaptées résistant à la chaleur et avec des semelles antidérapantes.

Plus en détail

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com

SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com Tél. : +32 13 772 313 Courriel : info@solide.com Manuel d utilisation Échafaudage de façade SOLIDE type GS - 075 Échafaudage de façade en aluminium conforme à la norme européenne EN 12810-1/2. SOLIDE nv/sa Senatorlaan 12 B 3201 Langdorp www.solide.com

Plus en détail

Les textes référant sont le

Les textes référant sont le entreprises...toujours à vos côtés! Prév.293 mars 2011 AUTORISATION DE CONDUITE ET C.A.C.E.S. Autorisation de Conduite - Contexte Réglementaire Les textes référant sont le décret 98 1084 du 2 décembre

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE

LA GESTION DU TRAVAIL ISOLE I. Définition et problématique du travail isolé Dans certaines situations des personnes peuvent se trouver seules à leur poste de travail, sans autre personne dans le service, à l étage, voire dans le

Plus en détail

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS

CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS CENTRE SPATIAL JOHN H. CHAPMAN GESTION IMMOBILIÈRE PROGRAMME RÈGLES DE QUALIFICATION DES ENTREPRENEURS AVRIL 2013 Table des matières 1) But 2) Champ d application 3) Portée 4) Qualifications 5) Mesures

Plus en détail

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES

FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES FORMATION INITIALE EN CONDUITE DE CHARIOTS DE MANUTENTION AUTOMOTEURS A CONDUCTEUR PORTE (CACES ) Réf de l action : ECF L210 indice 11 OBJECTIFS Etre capable de conduire et d utiliser un chariot automoteur

Plus en détail

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES»

FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» FORMATION «UTILISATEURS D ECHAFAUDAGES» BDD de questions pour le test d évaluation Entreprise : Nom : Prénom : Date : Pour chaque question, il est possible que plusieurs réponses conviennent. 1) L utilisateur

Plus en détail

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Catalogue 2015 Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Edito 2015 C est la rentrée! Période d effervescence s il en est,

Plus en détail

Passeport RGE (qualité bâtiment durable)

Passeport RGE (qualité bâtiment durable) Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 17/11/2015. Fiche formation Energies renouvelables - Chauffe eau solaire - CESI - N : 15678 - Mise à jour : 12/10/2015 Passeport RGE

Plus en détail

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS

PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS PRÉPARATION À L HABILITATION ÉLECTRIQUE FICHES PRODUITS DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C 18-510 qui est le document de référence

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

Baccalauréat professionnel COMMERCE

Baccalauréat professionnel COMMERCE Le guide du tuteur année terminale Préparer l évaluation Les situations d évaluation L action de promotion / animation Les documents d évaluation Guide du tuteur Bac Pro Commerce Page 1 Préparer l évaluation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE

SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES. Programme OBJECTIFS INTERMÉDIAIRES SAVOIRS DURÉE SSIAP 2 CHEF D ÉQUIPE DE SÉCURITÉ INCENDIE ET D ASSISTANCE AUX PERSONNES DURÉE : 70 heures par personne n PROFIL DES PARTICIPANTS : Pré-requis : Respect des dispositions de l article 5 1 de l arrêté du

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R424 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 16 mai 2006. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés) Direction

Plus en détail

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09

Travailler avec un élévateur à nacelle automoteur (IS-005) (en ce compris: Travailler avec un élévateur à ciseaux (AV-003)) Version CT-Q 2011-06-09 Version CT-Q 0-06-09 Groupe cible Les travailleurs qui se déplacent sur un terrain d exploitation, dans des installations, entrepôts, magasins, et effectuent des travaux en hauteur à l aide d un élévateur

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER

REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER REFERENTIEL RESPONSABLE D'ATELIER Référentiel métier RESPONSABLE ATELIER 1. Intitulé métier & autres appellations Responsable atelier Chef d atelier 2. Définition et description synthétique du métier Définition

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Certificat d aptitude professionnelle Métier du pressing 5 DÉFINITION DU SECTEUR D EMPLOI Dans la catégorie des métiers

Plus en détail

EQUIPEMENT ZONE MOULIN

EQUIPEMENT ZONE MOULIN EQUIPEMENT ZONE MOULIN Thème du chantier : Equipement de la zone moulin en prises de courant et prises informatiques. Cahier des charges du chantier : La zone dans laquelle est implanté le moulin n est

Plus en détail

Nom:. Prénom:. Date: TEST DE CONNAISSANCE POUR L HABILITATION B2 / B2V 1/4

Nom:. Prénom:. Date: TEST DE CONNAISSANCE POUR L HABILITATION B2 / B2V 1/4 Nom:. Prénom:. Date:. TEST DE CONNAISSANCE POUR L HABILITATION B2 / B2V 1/4 Connaissances générales Y a t-il une différence apparente entre un jeu de barres hors tension et un jeu de barres sous tension?

Plus en détail

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2

Durée : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 1 : 10 jours - 70 heures hors examen et temps de déplacement Code module : SSIAP2 PROGRAMME DE FORMATION : «Chef d équipe de sécurité incendie (SSIAP 2)» Formation des chefs d équipe de Sécurité Incendie

Plus en détail

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Réunion d information La réglementation accessibilité La notion d accessibilité L accessibilité dans les

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

Les prédalles Standards opérationnels

Les prédalles Standards opérationnels avec le conseil de Les prédalles Standards opérationnels Contexte et objectif La prédalle est un produit éprouvé depuis plus de 50 ans, pour réaliser des dalles allant jusqu à 8 m de portée. Les planchers

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste

MUNICIPALITE DE PORRENTRUY. Description de poste Page 1 / 5 Description de poste 1. Indentification Intitulé de la fonction : chargé de projets : études et travaux d équipement Classification de la fonction : Fonction de référence : 6 Classes : 6 à 7

Plus en détail

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau.

REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3. Programme. Présence à l ensemble des séquences programmées pour la remise à niveau. REMISE À NIVEAU CHEF DE SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE SSIAP 3 DURÉE : 5 jours n OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES Remise à niveau des connaissances SSIAP 3 n PROFIL DES PARTICIPANTS : Les personnes titulaires du diplôme

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 03/04/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Dessinateur d Etudes Industrielles I OBJECTIF

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE

SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX TRAVAUX DE LEVAGE Sécurité dans les Opérations SÉCURITÉ DANS LES TRAVAUX H 2 5 Ingénieurs en Sécurité Industrielle TRAVAUX DE LEVAGE I DÉFINITIONS RÉGLEMENTATION... 1 1 Définitions...1 2 Réglementation...2 II MATÉRIELS

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique

Certificat de Qualification Professionnelle. CQP Agent Logistique Certificat de Qualification Professionnelle CQP Agent Logistique 1 Les différentes relations fonctionnelles Service qualité Services périphériques Le pilote Animateur logistique Agent de maîtrise logistique

Plus en détail

Les formations des enseignants en santé et sécurité au travail

Les formations des enseignants en santé et sécurité au travail Les formations des enseignants en santé et sécurité au travail En France les salariés de moins de 25 ans ne représentent que 8,5% des effectifs mais totalisent près de 21,6% des accidents, ce qui représente

Plus en détail

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants

Formations conduisant à la délivrance du CACES pour Conducteurs expérimentés et débutants CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 V01-2015 12/01/2015 Page 1 sur 30 logo STC/009 j ORGANISME TESTEUR CACES CERTIFIE Certificat n STC/009- j en date du 20/11/2014 Certifié par GLOBAL S.A.S Formations conduisant

Plus en détail

Formation habilitation électrique - Niveau B1 B1v B2 B2v BR BC BE mesurage BE vérification

Formation habilitation électrique - Niveau B1 B1v B2 B2v BR BC BE mesurage BE vérification Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 04/02/2016. Fiche formation Formation habilitation électrique - Niveau B1 B1v B2 B2v BR BC BE mesurage BE vérification - N : 13804 -

Plus en détail

KS - Montage & Mise en Place

KS - Montage & Mise en Place KRINGS INTERNATIONAL FRANCE Le blindage en votre possession est un système monobloc de type caisson KS (60 ou 100 selon épaisseur du panneau). Ce système permet : D assurer la sécurité des intervenants

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chaudronnier(ère) polyvalent I OBJECTIF

Plus en détail

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION

PROCEDURE PLAN DE PREVENTION Page 1 1 Objet Cette procédure définit l organisation, la rédaction et le suivi d un plan de prévention (PdP) dans le cadre d une opération commanditée par un tiers (unité ou service) au sein de l UFR

Plus en détail

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP

Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Conséquences de la loi handicap 2005 sur le règlement de sécurité ERP Evacuation des personnes en situation de handicap Le contexte Les modifications réglementaires: Les modifications du CCH La modification

Plus en détail

CONDUITE DE PLATES-FORMES ELEVATRICES MOBILES DE PERSONNES CACES R386 CATEGORIE (S) :

CONDUITE DE PLATES-FORMES ELEVATRICES MOBILES DE PERSONNES CACES R386 CATEGORIE (S) : CONDUITE DE PLATES-FORMES ELEVATRICES MOBILES DE PERSONNES CACES R386 CATEGORIE (S) : OBJECTIFS : -Former à la conduite des PEMP. -Apprendre et être capable d appliquer les règles de sécurité tant sur

Plus en détail

Fiche formation Sécurisation de l'intégration professionnelle - N : 9946 - Mise à jour : 26/04/2016

Fiche formation Sécurisation de l'intégration professionnelle - N : 9946 - Mise à jour : 26/04/2016 Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 18/06/2016. Fiche formation Sécurisation de l'intégration professionnelle - N : 9946 - Mise à jour : 26/04/2016 SIP Sécurisation de l'intégration

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

N1104 - Manoeuvre et conduite d'engins lourds de manutention

N1104 - Manoeuvre et conduite d'engins lourds de manutention Appellations Agent / Agente de manoeuvre et de conduite d'engins lourds de manutention Eclusier / Eclusière Chef de cellule grue et portiue de l'armée Eclusier-barragiste / Eclusière-barragiste Conducteur

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

La GARANTIE d un réseau de télécommunications de QUALITÉ avec des CHAMBRES et des DISPOSITIFS DE FERMETURE certifiés. Qualité des produits

La GARANTIE d un réseau de télécommunications de QUALITÉ avec des CHAMBRES et des DISPOSITIFS DE FERMETURE certifiés. Qualité des produits La GARANTIE d un réseau de télécommunications de QUALITÉ avec des CHAMBRES et des DISPOSITIFS DE FERMETURE certifiés Qualité des produits CHOISIR LA SÉRÉNITÉ Ce document, destiné aux prescripteurs et aux

Plus en détail

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M

CACES ENGINS DE CHANTIER RECOMMANDATION R372M Certificat d aptitude à la conduite en sécurité Objectifs : Savoir conduire les engins de chantier en sécurité. Durée de la formation : - de 14 à 21H en recyclage ou niveau confirmé - de 35 à 175 H débutants

Plus en détail

ANNEXE 1 Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Unités constitutives du diplôme

ANNEXE 1 Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Unités constitutives du diplôme ANNEXE 1 Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Unités constitutives du diplôme Certificat d aptitude professionnelle Cordonnerie multiservice 5 ANALYSE DES EMPLOIS DANS

Plus en détail

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment.

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment. G3-Doc1 Mesures de prévention contre le risque incendie et panique à mettre en œuvre durant le déroulement d une manifestation exceptionnelle et à préciser dans la notice de sécurité 01.09.2010 Les bâtiments

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ ANALYSE DE L'ACTIVITÉ 1 - EMPLOIS CONCERNES Le CAP se situe au niveau V de la nomenclature interministérielle des niveaux de formation. 2 GENERALITES : Les entreprises d installation thermique apportent

Plus en détail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail

Annexe III - Actions particulières de formation liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail CHAPITRE 5 Annexe III - Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique ou à une ambiance de travail Les s Annexe III Actions particulières de liées à l exposition à un risque spécifique

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise.

CATALOGUE DE FORMATIONS. Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. CATALOGUE DE FORMATIONS Nous mettons nos compétences à votre disposition pour vous proposer des formations en intra et inter entreprise. SOMMAIRE Les formation proposées 3 Informations administratives

Plus en détail

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement

Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement Programme Pédagogique National du DUT «hygiène-sécuritéenvironnement» Présentation des semestres 1/7 Tableau A : tableau synthétique des modules et des Unités d'enseignement (UE) par semestre UE Thème+

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

CT2S- FORMATION. www.ct2s.com. Ensemble partageons nos compétences

CT2S- FORMATION. www.ct2s.com. Ensemble partageons nos compétences CT2S- FORMATION www.ct2s.com Ensemble partageons nos compétences CT2S SARL au capital de 8 000 Impasse Jean Edouard Adam ZI La Coupe 3-11100 NARBONNE Tél. : 04.68.48.00.87 / 06.82.59.83.97 - Fax. : 04.68.48.11.95

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013

COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT. Koné 28 aout 2013 COORDINATION DE CHANTIER BATIMENT Koné 28 aout 2013 Philippe DI MAGGIO COORDINATION DE CHANTIER Section prévention des risques professionnels Introduction Pourquoi et de quoi parle-t-on Pourquoi : BTP

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

Missions et compétences des Infirmier(ère)s en Santé au Travail à La Poste

Missions et compétences des Infirmier(ère)s en Santé au Travail à La Poste Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales Direction Prévention Santé Sécurité au Travail Destinataires Tous services Contact Médecin coordinateur Tél : 01 55 44 24 39 Fa : E-mail : Date

Plus en détail

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES

THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES THEMES DE FORMATION 2015 EN INTRA ENTREPRISES Thème 1 Management de la qualité 20 modules Thème 2 Management da la sécurité et santé au travail 28 modules Thème 3 Gestion des chantiers 21 modules Thème

Plus en détail