RESUME. Application anticipée des dispositions du code des droits et procédures fiscaux relatives aux pénalités de retard dans le paiement de l'impôt

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESUME. Application anticipée des dispositions du code des droits et procédures fiscaux relatives aux pénalités de retard dans le paiement de l'impôt"

Transcription

1 NOTE COMMUNE N : 4/2001 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 46, 47 et 48 de la loi n du 25 décembre 2000 portant loi de finances pour l'année 2001 relatives aux pénalités de retard. ANNEXES : Annexe I : Exemples d'application Annexe II : Articles 46, 47 et 48 de la loi de finances pour l'année 2001 Annexe III : Articles 81, 82 et 85 à 88 du code des droits et procédures fiscaux. RESUME Application anticipée des dispositions du code des droits et procédures fiscaux relatives aux pénalités de retard dans le paiement de l'impôt Les dispositions des articles 46, 47 et 48 de la loi de finances pour l'année 2001 ont prévu l'application anticipée à compter du 1er janvier 2001 des dispositions du code des droits et procédures fiscaux relatives aux taux des pénalités de retard et aux modalités de leur liquidation. Il résulte de ces nouvelles dispositions ce qui suit : 1. Tout paiement tardif de l'impôt intervenant spontanément à compter du 1er janvier 2001 et avant l'intervention du contrôle fiscal donne lieu à l'application d'une pénalité de retard au taux de 0,75% par mois ou fraction de mois de retard avec un minimum de 5 dinars. (Article 46) 2. Le défaut de déclaration, dans les délais, des revenus ou bénéfices exonérés de l'impôt sur le revenu ou de l'impôt sur les sociétés ou soumis à une retenue à la source libératoire de l'impôt donne lieu à l'application, à compter du 1er janvier 2001, d'une pénalité de retard au taux de 0,75% par mois ou fraction de mois de retard avec un minimum de 5 dinars. (Article 46) 3. Les pénalités de retard et les pénalités d'assiette exigibles suite à l'intervention du contrôle fiscal sont remplacées, pour les interventions avant le 1er janvier 2002, par une seule pénalité de retard au taux de (Article 47) : - 1 % par mois ou fraction de mois de retard lorsque : le paiement de l'impôt exigible intervient dans un délai maximum de 30 jours de la date de la reconnaissance de dette

2 et la reconnaissance de dette intervient avant l'établissement d'un arrêté de taxation d'office ou pour les droits d'enregistrement et de timbre, avant l'établissement d'une contrainte ou le recours à l'expertise, - et 1,25% par mois ou fraction de mois de retard dans les autres cas. Cette pénalité de retard est due avec un minimum de 5 dinars. 4. La pénalité de retard indiquée au paragraphe3 ci-dessus ne s'applique pas aux (Article 47) : - créances fiscales constatées avant le 1er janvier 2001 ; - droits d'enregistrement et de timbre consignés avant le 1er janvier 2001 ; - créances fiscales ayant fait l'objet d'une reconnaissance de dette avant le 1er janvier 2001 ; - créances fiscales devenues définitives avant le 1er janvier 2001 par le prononcé d'un jugement définitif ou pour défaut d'appel. 5. Le taux de la pénalité de retard exigible au titre des créances fiscales constatées dans les écritures du receveur des finances à compter du 1er janvier 2001 est fixé à 1% par mois ou fraction de mois de retard. (Article 48) Les dispositions des articles 46, 47 et 48 de la loi n du 25 décembre 2000 portant loi de finances pour l'année 2001 ont prévu l'application anticipée à compter du premier janvier 2001 des dispositions du code des droits et procédures fiscaux relatives aux pénalités de retard dans le paiement de l'impôt et ce, nonobstant les dispositions contraires prévues par la législation fiscale en vigueur. La présente note a pour objet de commenter les dispositions en question. I. DOMAINE D'APPLICATION 1. Impôts concernés par les nouvelles mesures Les dispositions des articles 46, 47 et 48 de la loi de finances pour l'année 2001 s'appliquent à tous les impôts, droits, taxes, redevances et autres prélèvements fiscaux au profit de l'etat dont notamment : - l'impôt sur le revenu des personnes physiques et l'impôt sur les sociétés ainsi que les retenues, avances et acomptes au titre des dits impôts, - la taxe sur la valeur ajoutée et la retenue à la source y afférente, le droit de consommation et les autres taxes sur le chiffre d'affaires, - les droits d'enregistrement, - la taxe unique sur les assurances, - les droits de timbre payables sur états,

3 - la taxe de formation professionnelle, - la contribution au fonds de promotion du logement pour les salariés, - les prélèvements au profit du fonds de développement de la compétitivité dans le secteur de l'agriculture et de la pêche (taxe sur les produits de la pêche, taxe sur le maïs et le soja, taxe sur les fruits et les légumes, taxes sur les viandes ). Les nouvelles dispositions s'appliquent également à la taxe hôtelière (TH), à la taxe sur les établissements à caractère industriel, commercial ou professionnel (TCL) et au droit de licence sur les débits de boissons, qui sont rattachées en matière de sanctions à L'IRPP et à l'is en vertu des dispositions des articles 40, 45 et 63 du code de la fiscalité locale. 2. Impôts exclus du domaine d'application des nouvelles mesures Les nouvelles dispositions ne s'appliquent pas aux : - impôts, droits et taxes perçus à l'importation qui demeurent régis par le code des douanes - droits de timbre payables par l'apposition de timbres mobiles, au moyen du visa du receveur des finances ou par l'utilisation de papiers timbrés qui demeurent régis par le code des droits d'enregistrement et de timbre - taxes sur les moyens de transport routier auxquelles il y a lieu d'appliquer les sanctions prévues par les textes les régissant. II. TAUX DES PENALITES ET MODALITES DE LEUR LIQUIDATION 1. Pénalités de retard exigibles en cas de paiement tardif et spontané de l'impôt (Exemple 1 à l'annexe I) L'article 46 de la loi de finances pour l'année 2001 a prévu la mise en application à compter du 1er janvier 2001, de la pénalité de retard prévue par les dispositions des articles 81, 86 et 87 du code des droits et procédures fiscaux en matière de paiement tardif et spontané de l'impôt et ce en remplacement de la pénalité de retard prévue par la législation fiscale en vigueur et notamment par l'article 73 du code de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de l'impôt sur les sociétés et le paragraphe 1 de l'article 102 du code des droits d'enregistrement et de timbre. La nouvelle pénalité s'applique à toute déclaration déposée en retard, à partir du 1er janvier 2001, de manière spontanée et avant l'intervention des services du contrôle fiscal et ce même si cette déclaration concerne une période imposable antérieure au 1 er janvier A titre d'exemple, la mesure s'applique :

4 - en matière d'impôt sur le revenu et d'impôt sur les sociétés et assimilés : aux revenus et bénéfices réalisés au titre des années 1995 à en matière de TVA et taxes assimilées : aux déclarations mensuelles relatives aux années 1998, 1999 et Taux de la pénalité Cette pénalité de retard est liquidée au taux de 0,75% par mois ou fraction de mois de retard (au lieu de 3% en matière d'impôts retenus à la source et de 1,25% dans les autres cas). 1.2 Décompte de la période de retard Cas général La période de retard est décomptée à partir du premier jour qui suit l'expiration du délai légal imparti pour le paiement de l'impôt et jusqu'à la fin du mois au cours duquel ce paiement est intervenu Cas particulier des droits d'enregistrement sur les jugements et arrêts Dans ce cas, le point de départ pour le décompte de la période de retard est constitué par le premier jour du deuxième mois suivant celui au cours duquel les parties au procès ont reçu la notification par le receveur des finances, du montant des droits exigibles sur le jugement ou l'arrêt. 1.3 Montant minimum de la pénalité Le minimum de la pénalité de retard est fixé à 5 dinars par déclaration déposée en retard et au titre de chaque impôt. Ce minimum est dû même en l'absence d'impôt exigible. 2. Pénalités de retard pour défaut de déclaration, dans les délais, des revenus et bénéfices exonérés de l'irpp ou de l'is ou soumis a une retenue a la source libératoire de l'impôt ( Exemple 2 à l'annexe I ) L'article 46 de la loi de finances pour l'année 2001 a également prévu la mise en application, à compter du 1er janvier 2001, de la pénalité de retard prévue par les articles 85, 86 et 87 du code des droits et procédures fiscaux en matière de défaut de déclaration, dans les délais, des revenus et bénéfices exonérés de l'irpp et de l'is ou soumis à une retenue à la source libératoire de l'impôt. Cette pénalité s'applique auxdits revenus et bénéfices déclarés spontanément en retard à compter du le 1er janvier 2001 ainsi qu'aux défauts de déclaration de ces revenus et bénéfices relevés suite à l'intervention des services du contrôle fiscal à compter de cette même date.

5 2.1 Taux de la pénalité Cette pénalité est liquidée au taux de 0,75% par mois ou fraction de mois de retard comme si ces revenus ou bénéfices étaient soumis à l'impôt et ce avec un minimum de 5 dinars par déclaration. 2.2 Décompte de la période de retard Cas général La période de retard est décomptée à partir du premier jour qui suit l'expiration du délai légal de la déclaration et jusqu'à la fin du mois au cours duquel a eu lieu la déclaration spontanée des revenus et bénéfices concernés ou, en cas d'intervention du contrôle fiscal, jusqu'à la fin du mois au cours duquel a eu lieu la notification des résultats de la vérification ou la souscription d'une reconnaissance de dette suite à une vérification sommaire Cas particulier des entreprises bénéficiaires du régime fiscal de l'exportation totale Pour les entreprises en question, la période de retard est décomptée à partir du premier jour du 4éme mois qui suit celui au cours duquel expire le délai de la déclaration desdits revenus et bénéfices. 3. Pénalités de retard exigibles suite a l'intervention des services du contrôle fiscal (Exemples 3 à 5 à l'annexe I) L'article 47 de la loi de finances pour l'année 2001 a remplacé, à compter du 1er janvier 2001, les pénalités de retard et les pénalités d'assiette exigibles suite à l'intervention des services du contrôle fiscal prévues notamment par les articles 73 et 74 du code de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de l'impôt sur les sociétés et par le paragraphe II de l'article 102 du code des droits d'enregistrement et de timbre, par la pénalité de retard prévue par les articles 82, 86 et 87 du code des droits et procédures fiscaux et ce, au titre des dossiers pour lesquels l'intervention des services du contrôle fiscal a lieu avant le 1er janvier Situations concernées par la nouvelle mesure Sous réserve des exclusions ci-après, la pénalité de retard prévue par l'article 47 de la loi de finances pour l'année 2001 s'applique aux droits, impôts et taxes exigibles suite à l'intervention des services du contrôle fiscal à la condition que cette intervention ait lieu avant le 1er janvier Concrètement, cette pénalité s'applique notamment aux :

6 - arrêtés de taxation d'office notifiés avant le 1er janvier 2001 et qui se trouvent à cette date susceptibles d'appel ou enrôlés devant la CSTO, et ce à l'exclusion de sommes constatées avant cette date et relatives au non reversement des impôts retenus à la source, - arrêtés de taxation d'office notifiés au courant de l'année 2001 même si la notification des résultats de la vérification a eu lieu avant le 1er janvier 2001, - reconnaissances de dettes souscrites durant l'année 2001, - contraintes rendues exécutoires durant l'année Situations exclues du domaine d'application de la nouvelle mesure L' article 47 de la loi de finances pour l'année 2001 a expressément exclu du domaine d'application de la pénalité de retard qui y est prévue : - les créances fiscales constatées dans les écritures des receveurs des finances avant le 1er janvier les droits d'enregistrement et de timbre consignés dans les registres des services fiscaux avant le 1er janvier 2001, - les créances fiscales ayant fait l'objet de reconnaissance de dette avant le 1er janvier 2001, - les créances fiscales pour lesquelles un jugement définitif est prononcé avant le 1er janvier 2001 (Arrêt de la CSTO ou arrêt de la cour d'appel en matière de droits d'enregistrement et de timbre et assimilés), - les créances fiscales dues en vertu d'un arrêté de taxation. d'office et qui sont devenues définitives avant le 1er janvier 2001 pour défaut d'appel. 3.3 Taux de la pénalité Cette pénalité de retard est liquidée au taux de : - 1 % par mois ou fraction de mois de retard lorsque les trois conditions suivantes sont remplies cumulativement : le paiement de l'impôt s'effectue sur la base d'une reconnaissance de dette la reconnaissance de dette intervient avant l'établissement de l'arrêté de taxation d'office ou, pour les droits d'enregistrement et de timbre et la taxe unique sur les assurances, avant l'établissement de la contrainte ou le recours à la procédure de l'expertise le paiement de l'impôt exigible s'effectue dans un délai maximum de 30 jours de la date de la reconnaissance de dette. - 1,25% par mois ou fraction de mois de retard, dans les autres cas, c'est-àdire dans les cas où le paiement de l'impôt exigible intervient après :

7 l'établissement de l'arrêté de taxation d'office, l'établissement de la contrainte ou le recours à la procédure de l'expertise, pour les droits d'enregistrements et de timbre et la taxe unique sur les assurances l'expiration du délai de 30 jours de la date de la reconnaissance de dette, au cas où la reconnaissance de dette intervient avant l'établissement de l'arrêté de taxation d'office ou de la contrainte ou avant le recours à l'expertise. 3.4 Décompte de la période de retard La période de retard est décomptée à partir du premier jour qui suit l'expiration du délai légal pour le paiement de l'impôt et jusqu'à la fin du mois au cours duquel a eu lieu : - la notification des résultats de la vérification, - ou la souscription d'une reconnaissance de dette suite à une vérification sommaire. 3.5 Montant minimum de la pénalité Le montant minimum de cette pénalité est fixé à 5 dinars par déclaration et par impôt. 4. Pénalités de retard exigibles sur les créances fiscales constatées (Exemples 6 et 7 à l'annexe I ) L'article 48 de la loi de finances pour l'année 2001 a prévu l'application du taux de la pénalité de retard prévu par l'article 88 du code des droits et procédures fiscaux aux créances fiscales constatées à partir du 1er janvier 2001 dans les écritures des receveurs de finances et ce, nonobstant toute disposition contraire. 4.1 Taux de la pénalité La pénalité de retard exigible au titre des créances fiscales constatées à partir du 1er janvier 2001 est liquidée au taux de 1% du principal de l'impôt par mois ou fraction de mois de retard. En conséquence, les créances fiscales constatées avant le 1er janvier 2001 demeurent soumises à la pénalité de recouvrement au taux de 1,25% par mois ou fraction de mois de retard prévue par la législation fiscale en vigueur et notamment par les dispositions de l'article 73 du code de l'impôt sur le revenu des personnes physiques et de l'impôt sur les sociétés et par l'article 103 du code des droits d'enregistrement et de timbre. 4.2 Décompte de la période de retard

8 La période de retard est décomptée à partir du premier jour du deuxième mois qui suit celui au cours duquel la créance fiscale a été constatée et jusqu'à la date du paiement partiel ou total de la créance. LE DIRECTEUR GENERAL DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Exemple 1 (article 46) ANNEXE 1 A LA NOTE COMMUNE N 4/2001 Exemples d'application Supposons qu'une personne physique exerçant une activité industrielle ait procédé le 14 mars 2001 au dépôt à la recette des finances compétente de sa déclaration mensuelle relative au mois de novembre 2000 comportant les impôts et les montants suivants : - taxe sur la valeur ajoutée D - retenues à la source D - taxe sur les établissements à caractère industriel, commercial ou professionnel (TCL) D - autres impôts et taxes D Total D Le délai légal pour le dépôt de la déclaration mensuelle susvisée expire le 15 décembre Il en résulte que les pénalités de retard doivent être calculées dans ce cas sur une période allant du 16 décembre 2000 jusqu'au 31 mars 2001 soit un retard de 3 mois et 16 jours, soit 4 mois. Les pénalités de retard doivent être calculées dans ce cas comme suit D x 0,75% x 4 = 450 D. Exemple 2 ( article 46) Supposons qu'une société à responsabilité limitée totalement exportatrice exerçant dans le secteur du textile ait omis de souscrire sa déclaration annuelle au titre de l'impôt sur les sociétés relative à l'année 1999 ; le bénéfice fiscal au titre de ladite année s'élève à dinars.

9 La société concernée procède, suite à l'intervention des services du contrôle fiscal, à la régularisation de sa situation par la souscription et le dépôt de sa déclaration omise et ce en date du 16 mai Dans ce cas, la pénalité de retard applicable à cette société est calculée comme suit : - le délai légal de déclaration des bénéfices réalisés durant l'année 1999 expire le 25 mars compte tenu de la période de franchise, le point de départ pour le calcul du retard se situe à la date du 1er juillet le point d'arrivée pour le calcul du retard se situe au 31 mai 2001, soit un retard de 11 mois - pénalité de retard exigible : D x 35% x 0,75% x 11 = 5.197,500 D Exemple 3 : (Article 47) Considérons une société soumise à 'l'impôt sur les sociétés ayant fait l'objet d'une notification de redressement en date du 22 août 2000 comportant les montants suivants: Droits simples - taxe sur la valeur ajoutée au titre du mois de mai D - impôt sur les sociétés au titre de l'année D - retenues à la source non reversées au titre du mois de mai D Total D Pénalités exigibles - pénalités de retard au titre de la TVA : D x 1,25% x 2 = 150 D - pénalités de retard au titre de l'is : D x 1,25% x 5 = D - pénalités de retard au titre des retenues à la source non reversées : D x 3% x 2 = 240 D - pénalité d'assiette au taux de 10% : D x 10 % = D Total des pénalités : Total de la notification de redressement D D Supposons également que la société ait signé le 14 décembre 2000 une reconnaissance de dette comportant les montants suivants :

10 - Droits simples D - Pénalités de retard D - Pénalités d'assiette D Total D Dans ce cas, les pénalités de retard et d'assiette liquidées dans la reconnaissance de dette demeurent dues. Exemple 4 : (Article 47) Reprenons les données de l'exemple 3 et considérons que les redressements notifiés à la société le 22 août 2000 ont abouti à l'établissement d'un arrêté de taxation d'office en date du 20 décembre 2000 et notifié à la société le 27 décembre Aucune constatation à ce titre n'a été faite jusqu'au 31 décembre Dans ce cas et étant donné que le délai d'appel contre l'arrêté de taxation d'office expire après le 1er janvier 2001, les pénalités de retard et les pénalités d'assiette doivent être remplacées par la pénalité de retard prévue par l'article 47 de la loi de finances pour l'année 2001 et ce comme suit - retard en matière de TVA et de retenues à la source: le retard est calculé du 29 juin 2000 au 31 août 2000 ( mois au cours duquel a eu lieu la notification de redressement) soit un retard de 2 mois et une fraction de mois, ce qui donne une pénalité de retard égale à : TVA : D x 1,25% x 3 = 225 D RS : D x 1,25% x 3 = 150 D - retard en matière d'is : le retard est calculé du 26 mars 2000 au 31 août 2000 soit un retard de 5 mois et une fraction de mois, ce qui donne une pénalité de retard égale à : x 1,25% x 6 = 1500 D Soit un total de pénalités de : 1875 D Exemple 5 : (Article 47) Reprenons les données de l'exemple 3 et supposons que la société ait signé le 10 janvier 2001, avant l'établissement de l'arrêté de taxation d'office, une reconnaissance de dette au titre des montants figurant dans la notification de redressement du 22 août Dans ce cas, deux situations doivent être envisagées : 1ère situation :

11 La société s'acquitte des droits et pénalités exigibles avant le 10 février 2001, c'est-à-dire dans le délai de 30 jours fixé pour bénéficier du taux réduit de la pénalité de retard fixé à 1 %. Dans cette situation la pénalité de retard est égale à : D x 1 % x 3 = 300 D D x 1 % x 6 = D Total 1 500D 2ème situation Le 10 février 2001, date de l'expiration du délai de 30 jours, le service d'assiette concerné constate le non paiement par la société des sommes exigibles. Dans cette situation, la pénalité de retard doit être liquidée au taux de 1,25% d'où une pénalité de retard égale à : D x 1,25% x 3 = 375 D D x 1,25% x 6 = 1500 D Total 1.875D Exemple 6 (article 48) Considérons un industriel qui a fait l'objet au cours de l'année 2000 d'une vérification de comptabilité ayant abouti à l'établissement d'un arrêté de taxation d'office le 30 octobre 2000 et notifié à l'intéressé le 31 octobre 2000, cet arrêté a comporté les montants suivants : - Montant redressé en principal D - pénalités de retard D - pénalités d'assiette D Total D Supposons également que le contribuable n'ait pas interjeté appel contre cet arrêté de taxation d'office, et que l'administration fiscale ait procédé à la constatation des montants y figurant auprès du receveur des finances le 4 décembre En conséquence, et étant donné que la constatation de ladite créance fiscale a eu lieu avant le 1 er janvier 2001, le taux de la pénalité de retard prévu par l'article 48 de la loi de finances pour l'année 2001 ne lui est pas applicable et elle demeure régie par la pénalité de recouvrement au taux de 1,25%. Exemple 7 (article 48)

12 Considérons un arrêt de la commission spéciale de taxation d'office qui est prononcé le 26 octobre 2000 et comportant les montants suivants : - principal de l'impôt D - pénalités de retard D - pénalités d'assiette D Total D Les sommes exigibles sont constatées dans les écritures du receveur des finances le 14 janvier Le paiement des sommes constatées a eu lieu le 03 avril La pénalité de retard au titre de cette créance fiscale est liquidée comme suit : D x 1 % x 2 = 600 D ANNEXE II A LA NOTE COMMUNE N 4 /2001 Articles 46, 47 et 48 de la loi de finances pour l'année 2001 ARTICLE 46 : Nonobstant la législation fiscale en vigueur relative aux pénalités de retard dans le paiement de l'impôt, les dispositions des articles 81, 85, 86 et 87 du code des droits et procédures fiscaux s'appliquent à partir du 1er janvier ARTICLE 47 : Nonobstant la législation fiscale en vigueur relative aux pénalités de retard et aux pénalités d'assiette, est applicable aux montants de l'impôt exigible suite à l'intervention des services du contrôle fiscal avant le 1er janvier 2002, une pénalité de retard au taux de : - 1% par mois ou fraction de mois de retard en cas de paiement de l'impôt exigible dans un délai maximum de trente jours à compter de la date de la reconnaissance de la dette à condition que la reconnaissance de la dette intervient avant l'établissement de l'arrêté de taxation d'office ou pour le cas des droits d'enregistrement et de timbre avant l'établissement de la contrainte ou le recours à l'expertise ; % par mois ou fraction de mois de retard dans les autres cas. Cette pénalité est liquidée conformément aux dispositions des articles 86 et 87 du code des droits et procédures fiscaux. L'application des dispositions du présent article ne peut donner lieu à restitution des sommes pavées au titre de ces pénalités. Les dispositions du présent article ne s'appliquent pas aux :

13 - créances fiscales constatées dans les écritures des receveurs des finances avant le 1er janvier 2001 ; - droits d'enregistrement et de timbre consignés dans les registres des services fiscaux avant le 1er janvier 2001 ; - créances fiscales ayant fait l'objet de reconnaissance de dette avant le 1er janvier 2001 ou pour lesquelles un jugement définitif est prononcé avant cette date ; Les dispositions du présent article ne s'appliquent pas aux - créances fiscales constatées dans les écritures des receveurs des finances avant le 1er janvier 2001 ; - droits d'enregistrement et de timbre consignés dans les registres des d services fiscaux avant le 1er janvier 2001 ; - créances fiscales ayant fait l'objet de reconnaissance de dette avant le 1er janvier 2001 ou pour lesquelles un jugement définitif est prononcé avant cette date ; - créances fiscales dues en vertu d'un arrêté de taxation d'office ou en vertu d'une contrainte et qui sont devenues définitives avant le 1 er janvier 2001 pour défaut de recours en opposition contre l'arrêté de taxation d'office ou contre la contrainte, selon le cas, dans les délais légaux fixés à cet effet. ARTICLE 48 : Nonobstant la législation- fiscale en vigueur, le taux de la pénalité de retard prévu par l'article 88. du code des droits et procédures fiscaux est applicable à toute créance fiscale qui sera constatée dans les écritures du receveur des finances à partir du 1er janvier ANNEXE III A LA NOTE COMMUNE N 4/2001 Articles 81, 82 et 85 à 88 du code des droits et procédures fiscaux ARTICLE 81 : Tout retard dans le paiement de tout ou partie de l'impôt entraîne l'application d'une pénalité de retard liquidée au taux de 0,75% du montant de l'impôt par mois ou fraction de mois de retard, lorsque l'impôt exigible est acquitté spontanément et sans l'intervention préalable des services du contrôle fiscal. ARTICLE 82 : La pénalité de retard prévue par l'article 81 du présent code est portée lorsque le retard dans le paiement de l'impôt est constaté suite à l'intervention des services du contrôle fiscal à : - 1 % en cas de paiement de l'impôt exigible dans un délai maximum de trente jours à compter de la date de la reconnaissance de dette prévue par l'article 45 du présent code et à condition que la reconnaissance de dette intervienne avant

14 l'achèvement de la phase de la conciliation judiciaire prévue par l'article 60 du présent code ; - 1,25% dans les autres cas. ARTICLE 85 : Le défaut de déclaration, dans les délais impartis, des revenus et bénéfices exonérés de l'impôt sur le revenu et de l'impôt sur les sociétés ou soumis à une retenue à la source libératoire de l'impôt, donne lieu à l'application de la pénalité de retard prévue par l'article 81 du présent code, comme si ces revenus et bénéfices étaient soumis à l'impôt. Le retard est calculé conformément aux dispositions de l'article 87 du présent code. Toutefois, ce retard est calculé, pour les entreprises bénéficiaires de régime fiscal de l'exportation totale, à compter du premier jour du quatrième mois suivant celui au cours duquel prend fin le délai imparti pour la déclaration des revenus et bénéfices. ARTICLE 86 : Le minimum de la pénalité de retard prévue par les articles 81, 82 et 85 du présent code est fixé à cinq dinars. Ce minimum est dû même en l'absence de montant d'impôt exigible. ARTICLE 87 : Le retard dans le paiement dé l'impôt est calculé à partir du premier jour suivant l'expiration du délai légal imparti pour le paiement et jusqu'à la fin du mois au cours duquel est, intervenu le paiement de l'impôt, la reconnaissance de dette ou lg notification des résultats de la vérification fiscale. Toutefois, le retard dans le paiement des droits d'enregistrement dus sur les jugements et arrêts est calculé, à compter du premier jour du deuxième mois suivant celui au cours duquel les parties au procès ont reçu la notification par le receveur des finances du montant des droits exigibles sur le jugement ou l'arrêt. ARTICLE 88 : Toute créance fiscale constatée dans les écritures du receveur des finances, donne lieu à l'application d'une pénalité de retard liquidée au taux de 1 % par mois ou fraction de mois de retard du montant de la créance en principal. Le retard est calculé à partir du premier jour qui suit l'expiration d'un délai de quatre vingt dix jours à~ compter de la date de la signature par le contribuable de la reconnaissance de dette ou de la notification de l'arrêté de taxation d'office ou d'un jugement ou d'un arrêt de justice et jusqu'à la fin du mois au cours duquel est intervenu le paiement de l'impôt.

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/06/16 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/59 NOTE COMMUNE N 37/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/10/44 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/54 NOTE COMMUNE N 32/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/32 NOTE COMMUNE N 19/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu :

1) La loi n 2002-101 du 17 décembre 2002 portant loi de finances pour l'année 2003 a prévu : BODI - Texte DGI n 2003/54 - Note commune n 35/2003 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 22 et 23 de la loi n 2002-101 du 17 décembre 2002, portant loi de finances pour l'année 2003 relatives

Plus en détail

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800.

- Recettes du Titre I 12.401.200.000 Dinars - Recettes du Titre II 4.066.000.000 Dinars - Recettes des fonds spéciaux du Trésor 638.800. Loi n 2008-77 du 22 décembre 2008, portant loi de finances pour l année 2009. ARTICLE PREMIER : Est et demeure autorisée pour l année 2009 la perception au profit du Budget de l Etat des recettes provenant

Plus en détail

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne

Imprimerie Officielle de la République Tunisienne REPUBLIQUE TUNISIENNE Code des droits et procédures fiscaux, ses textes d application et textes connexes Publications de l 2010 TABLES DES MATIERES Matière PREMIERE PARTIE Page Loi de promulgation du

Plus en détail

Note commune n 10/ 2014 R E S U M E

Note commune n 10/ 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES S.F Note commune n 10/ 2014 Objet : Commentaire des dispositions des articles 49

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015. Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF

PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015. Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF PRÉSENTATION DE LA LOI DE FINANCES 2015 Mr. LOUSSAIEF Walid Sous Directeur à la DGELF Présentation Générale La loi de finances 2015 comprend en plus des dispositions budgétaires, des dispositions fiscales

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2003/02/09 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2003/14 NOTE COMMUNE N 7/2003 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE Les procédures de rectification de l'impôt Introduction L'administration fiscale procède régulièrement à des contrôles des sommes

Plus en détail

OBJET : commentaire des dispositions des articles 16, 17 et 18 de la loi n 2000-98 du 25 décembre 2000 portant loi de finances pour l'année 2001

OBJET : commentaire des dispositions des articles 16, 17 et 18 de la loi n 2000-98 du 25 décembre 2000 portant loi de finances pour l'année 2001 NOTE COMMUNE N : 11/2001 OBJET : commentaire des dispositions des articles 16, 17 et 18 de la loi n 2000-98 du 25 décembre 2000 portant loi de finances pour l'année 2001 RESUME Déduction par les sociétés

Plus en détail

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB 12C522] Références du document 12C522 12C5221 Date du document 01/01/78 Annotations SECTION 2 Lié au BOI 7A-1-99 Les hypothèques légales du Trésor Comme

Plus en détail

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009

Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2009/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2009/32 NOTE COMMUNE N 13/2009 O B J E T : - Commentaire des dispositions

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Texte n DGI 2010/24 Note commune N 17 / 2010 RESUME

Texte n DGI 2010/24 Note commune N 17 / 2010 RESUME BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2010/03/13 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2010/24 Note commune N 17 / 2010 Objet : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Principales dispositions de la LFC 2014

Principales dispositions de la LFC 2014 Principales dispositions de la LFC 2014 On nous l'avait annoncée mais faut-il l'avouer, nous ne l'attendions pas aussi pernicieuse. Encore une année qui nous réserve bien des surprises, le meilleur restant

Plus en détail

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 :

... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : ... Numéro consacré aux principales mesures de la loi de finances 2012 : Nouvelle réduction du montant du plafond global applicable à certains avantages fiscaux en matière d'impôt sur le revenu Prorogation

Plus en détail

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1.

Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Loi n 43-95 promulguée par dahir n 1-96-106 du 21 rabii I 1417 (7 août 1996), portant réorganisation de la Caisse Marocaine des Retraites 1. Titre premier Dénomination et objet Article premier La Caisse

Plus en détail

LA TAXE SUR LES SALAIRES

LA TAXE SUR LES SALAIRES SOURCES : Code Général des Impôts AVERTISSEMENT : Les renseignements contenus dans cette fiche ne constituent qu une simple information donnée à titre purement indicatif. Leur utilisation, à quelque titre

Plus en détail

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 :

Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : Numéro 72 Janvier 2014 Spécial loi de finances rectifiative pour 2013 : La loi de finances rectificative pour 2013 du 29 décembre 2013 a été publiée au Journal officiel du 30 décembre 2013 sous le numéro

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 A-1-01 N 75 du 20 AVRIL 2001 7 E / 13 - A 4321 DROITS D'ENREGISTREMENT ET TAXE DE PUBLICITÉ FONCIÈRE. PAIEMENT FRACTIONNÉ ET DIFFÉRÉ DES DROITS.

Plus en détail

NOTE DE SERVICE. N 01-045-A82-B2 du 3 avril 2001 NOR : BUD R 01 00045 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique

NOTE DE SERVICE. N 01-045-A82-B2 du 3 avril 2001 NOR : BUD R 01 00045 N. Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique NOTE DE SERVICE N 01-045-A82-B2 du 3 avril 2001 NOR : BUD R 01 00045 N Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique RECOUVREMENT DES TAXES D'URBANISME ANALYSE Paiement des intérêts moratoires

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/08/38 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/68 NOTE COMMUNE N 45/2002 O B J E T: Commentaire des dispositions

Plus en détail

PREMIERE PARTIE - PROJET D ORDONNANCE -

PREMIERE PARTIE - PROJET D ORDONNANCE - PREMIERE PARTIE - PROJET D ORDONNANCE - 1 - DISPOSITIONS DE NATURE GENERALE Article premier. -- Caractère exécutoire du budget de l'année 2007 Texte de l'article. -- Le budget de l'etat pour l'année financière

Plus en détail

Loi n 2014-59 du 26 décembre 2014, portant loi de finances pour l année 2015.

Loi n 2014-59 du 26 décembre 2014, portant loi de finances pour l année 2015. Loi n 2014-59 du 26 décembre 2014, portant loi de finances pour l année 2015. Article premier : Est et demeure autorisée pour l année 2015 la perception au profit du Budget de l Etat des recettes provenant

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 16 /2016

NOTE COMMUNE N 16 /2016 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES NOTE COMMUNE N 16 /2016 OBJET : Commentaire des dispositions des articles 21, 23 et 27 de la loi

Plus en détail

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

12 2002, 2001-017 18 2001 49 11 2002 LE MINISTRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE, LE MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Arrêté conjoint n 035/METPS/MINEFI du 12 juillet 2002, fixant les modalités d application de la loi n 2001-017 du 18 décembre 2001 portant réaménagement des procédures de recouvrement des cotisations sociales,

Plus en détail

R E S U M E NOTE COMMUNE N 21/ 2005

R E S U M E NOTE COMMUNE N 21/ 2005 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 21/ 2005 OBJET: Commentaire des dispositions des articles 39 et 40 de la loi n 2004-90

Plus en détail

R E S U M E ENCOURAGEMENT DES SOCIETES A INTRODUIRE LEURS ACTIONS A LA BOURSE DES VALEURS MOBILIERES DE TUNIS.

R E S U M E ENCOURAGEMENT DES SOCIETES A INTRODUIRE LEURS ACTIONS A LA BOURSE DES VALEURS MOBILIERES DE TUNIS. REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 6/2006 O B J E T : Commentaire des dispositions de l article 29 de la loi n 2005-106

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2012/06/26 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2012/10 NOTE COMMUNE N 10/2012 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet?

Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet? Quels sont les différents types de contrôle auxquels vous pouvez faire l objet? 1 Le contrôle sur pièces L examen de votre déclaration permet à l agent de l administration fiscale d examiner de son bureau

Plus en détail

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance)

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) Livre VI - Des difficultés des entreprises Titre Ier - De la prévention des difficultés des entreprises Chapitre Ier - De la prévention des difficultés

Plus en détail

Note commune N 3 / 2014

Note commune N 3 / 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 3 / 2014 Objet : Commentaire des dispositions de l article 77 de la loi n 2013-54

Plus en détail

Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92. Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J

Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92. Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J Instruction du 29 Mai 1992 7 G-4-92 Droits d'enregistrement et de timbre - Taxe de publicité foncière. Mutations à titre gratuit. NOR : BUDF9210062J Mutations à titre gratuit. Successions. Biens à déclarer.

Plus en détail

République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur & de la recherche scientifique CERTIFICAT D ETUDES SUPERIEURES DE REVISION COMPTABLE

République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur & de la recherche scientifique CERTIFICAT D ETUDES SUPERIEURES DE REVISION COMPTABLE République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur & de la recherche scientifique CERTIFICAT D ETUDES SUPERIEURES DE REVISION COMPTABLE Session de septembre 2010 EPREUVE DE FISCALITE APPROFONDIE

Plus en détail

LOI 2003 1312. Extrait Article 71. Industries :

LOI 2003 1312. Extrait Article 71. Industries : 1 LOI 2003 1312 Extrait Article 71 Industries : - Mécanique et décolletage - Matériels et consommables de soudage - Construction métallique - Matériels aérauliques et thermiques 2 Loi n 2003-1312 du 30

Plus en détail

ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS

ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS ARTICLES DE LOI RELATIFS AUX SANCTIONS ENCOURUES EN CAS DE RETARD OU DE NON-INTRODUCTION DE DOCUMENTS Le présent document a été conçu dans le but de pouvoir retrouver facilement les articles de loi nécessaires

Plus en détail

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires

Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Taxes assises sur le chiffre dʹaffaires Chapitre 15 : La taxe sur les établissements à caractère industriel, commercial ou professionnel (TCL) (Version 2006) Documentation obligatoire : Le code de la TVA

Plus en détail

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049

CESSION DE PARTS SOCIALES DIRIGEANTS SOCIAUX DONATION. 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 CESSION DE PARTS SOCIALES 1 ère AO2, 10 janvier 2006, RG 04/5049 Lors de la cession d une S.N.C, le remboursement aux cédants, par un acte séparé le jour même de la cession de parts sociales, de la totalité

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Nantes N 12NT00637 Inédit au recueil Lebon 1ère Chambre M. PIOT, président Mme Valérie COIFFET, rapporteur Mme WUNDERLICH, rapporteur public GUILLOUX, avocat(s) lecture du

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/35/09 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/31 Note commune N 22/ 2011 OBJET : Régime fiscal des sociétés

Plus en détail

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué, au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 17 FEVRIER 2012 13 A-1-12 DROIT A RESTITUTION DES IMPOSITIONS DIRECTES EN FONCTION DU REVENU («BOUCLIER FISCAL»). ABROGATION DU DROIT A RESTITUTION.

Plus en détail

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30)

Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Loi (10125) modifiant la loi d application de la loi fédérale sur l aménagement du territoire (L 1 30) Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Art. 1 Modifications La

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-4-06 N 90 du 31 MAI 2006 REGIME FISCAL DES INTERETS DES PLANS D EPARGNE-LOGEMENT (PEL). COMMENTAIRES DE L ARTICLE 10 DE LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier.

OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier. NOTE COMMUNE N : 27/2000 OBJET : Régime fiscal d'enregistrement des actes établis avec un promoteur immobilier. P. JOINTES: Annexes -Tableau relatif aux divers régimes d'enregistrement des actes établis

Plus en détail

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES

9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES 9 QUESTIONS POUR MIEUX COMPRENDRE LE REGIME DE LA FRANCHISE DE TAXE POUR LES PETITES ENTREPRISES Service Public Fédéral FINANCES Secteur TVA Edition 2013 Dépôt légal: D/2005/0719/3 AVANT-PROPOS Dans le

Plus en détail

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application

IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique - Modalités d'application Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-IR-RICI-280-40-20150812 DGFIP IR - Crédit d'impôt pour la transition énergétique

Plus en détail

Texte n DGI 2013/23 Note commune 23/2013

Texte n DGI 2013/23 Note commune 23/2013 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2013/07//30 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2013/23 Note commune 23/2013 OBJET : Application du principe de priorité

Plus en détail

(IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122

(IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 02/06/2011 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 06/2011 NOTE COMMUNE N 4/3122 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Déclaration Mensuelle des Impôts

Déclaration Mensuelle des Impôts REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS Déclaration Mensuelle des Impôts Code acte (1) Mois Année N de registre de commerce Identifiant fiscal Identifiant T. V. A. Code

Plus en détail

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015

1. Législation en vigueur jusqu au 31 décembre 2015 L article 26 de la loi n 2015-30 du 18 août 2015, portant loi de finances complémentaire pour l année 2015 a assoupli les opérations d acquisition ou de construction des locaux à usage d habitation. La

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015. (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67)

COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015. (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67) PRESENTATION DES MESURES FISCALES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCES COMPLEMENTAIRE POUR LA GESTION DE L ANNEE 2015 (Loi n 30-2015 du 18 août 2015 - JORT n 67) PROMOTION DE L EMPLOI ET REDUCTION DU CHOMAGE

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 I-3-07 N 106 du 25 SEPTEMBRE 2007 CONTRIBUTION SOCIALE GENERALISEE, PRELEVEMENT SOCIAL DE 2 % ET CONTRIBUTION ADDITIONNELLE AU PRELEVEMENT SOCIAL.

Plus en détail

R E S U M E. Texte n DGI 2002/62 NOTE COMMUNE N 40/2002

R E S U M E. Texte n DGI 2002/62 NOTE COMMUNE N 40/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/07/ 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/62 NOTE COMMUNE N 40/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

QUAND LE FISC VOUS CONTRÔLE

QUAND LE FISC VOUS CONTRÔLE JURIS DÉFI www.jurisdefi.com QUAND LE FISC VOUS CONTRÔLE Anticiper un contrôle fiscal, gérer la procédure et réagir en cas de redressement Deuxième édition Éditions d Organisation, 2002 ISBN : 2-7081-2794-2

Plus en détail

Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999).

Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999). Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999). Est promulguée et sera publiée au Bulletin officiel, à la suite du présent dahir,

Plus en détail

Instruction du 29 mai 1992 (B.0.1. 7 G-4-92)

Instruction du 29 mai 1992 (B.0.1. 7 G-4-92) G MTG NOTES ASSURANCE VIE Instruction du 29 mai 1992 (B.0.1. 7 G-4-92) L'article 26-1 de la loi de finances rectificative pour 1991 (n 91-1323 du 30 décembre 1991JO du 31 décembre 1991 p 17283) institue

Plus en détail

Note commune n 20/ 2014 R E S U M E

Note commune n 20/ 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune n 20/ 2014 Objet : Commentaire des dispositions des articles 5, 6

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Décret n 2001-0124/PR/MEFPP modifiant le décret N 9 9-0025 PR/MEFPP du 3 mars 1999 portant attributions et organisation du Ministère de l'économie, des finances

Plus en détail

Note commune N 26/ 2014

Note commune N 26/ 2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES Note commune N 26/ 2014 Objet : Précisions concernant les dispositions de l article 51 de la loi

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2011/24 NOTE COMMUNE N 15/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Ministère de la Santé Publique Nomination de membres au conseil consultatif du centre national de transfusion sanguine...

Ministère de la Santé Publique Nomination de membres au conseil consultatif du centre national de transfusion sanguine... TRADUCTION FRANÇAISE POUR INFORMATION Mardi 18 dhoukaâda 1426 20 décembre 2005 148 ème année N 101 Sommaire Lois Loi n 2005-104 du 19 décembre 2005, relative à l extension du champ d intervention des sociétés

Plus en détail

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés

Livret fiscal du créateur d entreprise. Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Livret fiscal du créateur d entreprise Bénéfices industriels et commerciaux et impôt sur les sociétés Mars 2012 Régime micro BIC Régime d'imposition de plein droit des entreprises individuelles dont le

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 7/2014 R E S U M E

NOTE COMMUNE N 7/2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES ETUDES ET DE LA LEGISLATION FISCALES NOTE COMMUNE N 7/2014 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 34 et 35 de la loi de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2008/25 NOTE COMMUNE N 10/2008

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2008/25 NOTE COMMUNE N 10/2008 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2008/02/08 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2008/25 NOTE COMMUNE N 10/2008 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Les impôts et taxes. Exemple : Le 10/04/98 payé par chèque note d'honoraires du 09/03/98 pour 1.100 D TTC, retenue 5% :

Les impôts et taxes. Exemple : Le 10/04/98 payé par chèque note d'honoraires du 09/03/98 pour 1.100 D TTC, retenue 5% : peuvent être classés en 5 types : - Les impôts retenus par l'entreprise lors des versements effectués au profit des tiers en relation avec l'entreprise. - La TVA. - Les autres taxes sur le chiffre d'affaires

Plus en détail

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L.

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L. Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas sont regroupés sous un 1 ; 2 Dans le premier alinéa, après les mots : «sa souscription au

Plus en détail

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à :

Le taux de la réduction d'impôt diffère selon la zone de protection concernée. Il est égal à : Cabinet Fiscal Urios André, docteur en droit, Conseil fiscal et patrimonial, conseil en investissement et transactions immobilières Le dispositif Malraux Le dispositif «Malraux» est un outil de défiscalisation

Plus en détail

SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU POUR SON COMPTE [DB 3A3311]

SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU POUR SON COMPTE [DB 3A3311] SOUS-SECTION 1 EXPORTATIONS EFFECTUÉES PAR LE VENDEUR OU Références du document 3A3311 Date du document 20/10/99 Annotations Lié au BOI 3A-2-10 b. Exportations réalisées à compter du 1er janvier 1993.

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394]

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394] SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE Références du document 4H1394 Date du document 01/03/95 D. MODALITÉS D'APPLICATION 72Le dispositif

Plus en détail

PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008

PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008 PRESENTATION DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2008 La loi de finances pour l année 2008 a été élaborée dans le cadre des priorités de l action de développement prévue par le programme électoral «Tunisie

Plus en détail

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011

kpmg Sommaire Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Actualités n 1, 4 janvier 2011 kpmg Actualités n 1, 4 janvier 2011 Actualités N 1, 4 janvier 2011 KPMG Algérie La loi de finances pour 2011, principales mesures Sommaire 1) Le bénéfice imposable, détermination, réductions et exclusions

Plus en détail

Art. 4. Pour réussir à l'examen, le candidat doit obtenir au moins 60% du maximum total des points.

Art. 4. Pour réussir à l'examen, le candidat doit obtenir au moins 60% du maximum total des points. Règlement du Commissariat aux Assurances N 15/01 Règlement du Commissariat aux Assurances N 15/01 du 7 avril 2015 relatif à l'épreuve d'aptitude pour candidats courtiers d'assurances ou de réassurances

Plus en détail

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20)

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) I. Définition des entreprises totalement exportatrices (art 10) : L article 10 du code d incitation aux investissements a défini les entreprises

Plus en détail

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA

Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Partie 1.5 La déclaration et le paiement de la TVA Section 1 : Les règles générales communes à toutes les entreprises I) Les déclarations Le type de déclaration à déposer, ainsi que la périodicité dépendent

Plus en détail

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT Centre régional des œuvres universitaires et scolaires Orléans-Tours (CROUS) 045 099 984 Exercices 2006 à 2008 Audience publique du 2 avril 2013 Jugement n 2013-0005 Lecture publique en date du 30 avril

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 7/2013 R E S U M E

NOTE COMMUNE N 7/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/03/10 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/7 NOTE COMMUNE N 7/2013 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394]

SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE INDUSTRIELLE EN DIFFICULTÉ [DB 4H1394] SOUS-SECTION 4 EXONÉRATION DES BÉNÉFICES RÉALISÉS PAR LES ENTREPRISES CRÉÉES POUR REPRENDRE UNE ENTREPRISE Références du document 4H1394 Date du document 01/03/95 Annotations SOUS-SECTION 4 Lié au BOI

Plus en détail

ECHEANCIER FISCAL 2011

ECHEANCIER FISCAL 2011 ECHEANCIER FISCAL 2011 13 janvier Entreprises soumises à la TVA intracommunautaires réalisées en décembre 2010. 17 janvier 1er prélèvement mensuel 17 janvier Retenue à la source - Prélèvement libératoire

Plus en détail

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006

Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Procédure d injonction de payer européenne Règlement CE n 1896/2006 Note de Synthèse réalisée par le réseau Enterprise Europe Network de la CCI de Lyon Avec le concours de Mademoiselle Camille Brauer Stagiaire

Plus en détail

Marchés privés - Délais de paiement

Marchés privés - Délais de paiement Marchés privés - Délais de paiement Lutte contre les délais cachés et factures périodiques Info n 2014 273/6-2 du 06/05/2014 Pour toute question : Service Affaires Juridiques et Contentieuses Laurent POUZOLS

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992. Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI

N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992. Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992 Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE. relatifà la sécurité des chèques et des cartes

Plus en détail

IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt

IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt IR Crédit d'impôt afférent aux dépenses en faveur de l'aide aux personnes Modalités d'application du crédit d'impôt 1 Sont successivement examinés : - le fait générateur du crédit d'impôt ; - le mode d'imputation

Plus en détail

B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09]

B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09] B.O.I. N 1 du 2 JANVIER 2009 [BOI 4L-1-09] Références du document 4L-1-09 Date du document 02/01/09 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS 4 L-1-09 N 1 du 2 JANVIER 2009 TAXES DIVERSES DUES PAR LES ENTREPRISES PRELEVEMENT

Plus en détail

LIVRE 2 : CODE DE L'IRPP ET DE L'IS

LIVRE 2 : CODE DE L'IRPP ET DE L'IS Code de l'irpp et l'is 1 LIVRE 2 : CODE DE L'IRPP ET DE L'IS 1. LOI N 89-114 DU 30 DECEMBRE 1989, PORTANT PROMULGATION DU CODE DE L'IMPOT SUR LE REVENU DES PERSONNES PHYSIQUES ET DE L'IMPOT SUR LES SOCIETES...2

Plus en détail

Arrêté royal du 12 septembre 1983 portant exécution de la loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises

Arrêté royal du 12 septembre 1983 portant exécution de la loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises Arrêté royal du 12 septembre 1983 portant exécution de la loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité des entreprises MB du 28 septembre 1983, entré en vigueur 01 janvier 1976 4 AR du 30 janvier

Plus en détail

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international

Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international Textes juridiques fixant les dispositions relatives à l exercice des activités des sociétés de commerce international -Loi n94-42 du 7 mars 1994, fixant le régime applicable à l exercice des activités

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION DE

GUIDE D APPLICATION DE 1 Rue Maxime De Coniac 50240 SAINT-JAMES Tel : 02 33 89 62 08 Fax : 02 33 89 62 09 officedetourisme@cdc-saintjames.org www.saintjamestourisme.fr GUIDE D APPLICATION DE LA TAXE DE SEJOUR AU REEL A DESTINATION

Plus en détail

1.1.1. Création d une société nouvelle

1.1.1. Création d une société nouvelle L EURL La loi n 2005-882 du 2 août 2005 en faveur des petites et moyennes entreprises (dite Loi PME) a simplifié les règles de constitution et de fonctionnement de l'eurl. 1. Constitution de l EURL 1.1.

Plus en détail

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006

Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 CODE GENERAL DES IMPOTS, CGI Article 31 Version : Loi nº 2006 872 du 13 juillet 2006 art. 39, art. 40, art. 46 Journal Officiel du 16 juillet 2006 I. Les charges de la propriété déductibles pour la détermination

Plus en détail

Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt - 06.2015

Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt - 06.2015 Régime cadre exempté de notification n SA 42062 relatif aux aides au transfert de connaissances et aux actions d'information dans le secteur forestier pour la période 2015-2020. Les autorités françaises

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l'arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l'arrêt suivant : Juridiction: Cour de cassation Formation: Chambre commerciale Date de la décision: mardi 12 juin 2012 N : 11-18978 Inédit au bulletin Solution: Rejet Président: M. Petit (conseiller doyen faisant fonction

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/03/13 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L'ÉQUILIBRE FINANCIER

TABLEAU COMPARATIF PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L'ÉQUILIBRE FINANCIER 1 TABLEAU COMPARATIF PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE PREMIÈRE PARTIE CONDITIONS GÉNÉRALES DE L'ÉQUILIBRE FINANCIER CONDITIONS GÉNÉRALES DE L'ÉQUILIBRE FINANCIER CONDITIONS GÉNÉRALES DE L'ÉQUILIBRE FINANCIER

Plus en détail

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement :

La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Destination de l aide au logement Article 1 : La CRPN peut accorder des prêts destinés à financer exclusivement : Prêts au affiliés actifs et retraités La construction d'un pavillon individuel ou l'achat

Plus en détail

INSTRUCTION. N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J

INSTRUCTION. N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J INSTRUCTION N 09-020-A3 du 17 septembre 2009 NOR : BCF Z 09 00067 J Texte publié au Bulletin Officiel de la Comptabilité Publique du mois de septembre 2009 COMPENSATION FISCALE DE RECOUVREMENT - NOUVELLES

Plus en détail

Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle

Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle Exemples de médiation en matière de fiscalité professionnelle Réexamen d une demande de remboursement d un crédit de TVA formulée par une entreprise allemande dans le cadre d opérations intracommunautaires.

Plus en détail