CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2éme section) Décision du 20 janvier 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2éme section) Décision du 20 janvier 2011"

Transcription

1 Recours 10/67 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2éme section) Décision du 20 janvier 2011 Dans l affaire enregistrée au greffe de la Chambre sous le no 10/67 ayant pour objet un recours introduit le 17 août 2010, par Me Caroline Wanlin, avocat au Barreau de Bruxelles, pour M. et Mme [...], et dirigé contre la décision du Conseil de classe de l Ecole européenne de Bruxelles III, notifiée le 2 juillet 2010, de ne pas promouvoir le fils des requérants en deuxième secondaire de la section francophone, ainsi qu à l annulation de la décision du Secrétaire général adjoint des Ecoles Européennes du 27 juillet 2010 ayant rejeté leur recours administratif, la Chambre de recours des écoles européennes, composée de : - M. Eduardo Menendez Rexach, président de la 2éme section, - M. Andréas Kalogeropoulos, membre et rapporteur, - M. Paul Rietjens, membre, assistée de M. Andréas Beckmann, greffier, et de Mme Nathalie Peigneur, assistante juridique, au vu des observations écrites présentées pour les requérants par Me Carolin Wanlin et pour les Ecoles Européennes par Me Marc Snoeck, après avoir entendu, à l audience du 9 décembre 2010, le rapport de M. Andréas Kalogeropoulos, les explications de Me Caroline Wanlin, pour les requérants, et de Me Marc Snoeck, pour les Ecoles européennes, a rendu le 20 janvier 2011 la décision dont les motifs et le dispositif figurent ci-après. 1

2 Faits et arguments des parties 1. Par décision du Conseil de classe du 17 juin 2010, notifiée aux requérants par lettre recommandée du 2 juillet 2010, leur fils [...] a était jugé non promouvable en deuxième secondaire de la section francophone de l Ecole de Bruxelles III. Le 6 juillet 2010, les requérants ont introduit un recours administratif qui a été rejeté par décision du Secrétaire général adjoint notifiée par lettre recommandée du 28 juillet Par fax du 17 août 2010, les requérants ont introduit le présent recours ainsi qu un recours en référé qui a été rejeté par ordonnance du président de la Chambre de recours du 6 septembre Concernant la recevabilité du recours, les Ecoles européennes soutiennent que, conformément aux dispositions de l article et 67.4 du règlement général des Ecoles européennes, il est tardif parce qu introduit hors délai le 17 août 2010, alors qu il aurait dû être introduit au plus tard le 12 août 2010, étant donné que la décision attaquée du Secrétaire général adjoint est réputée notifiée le 29 juillet 2010, soit le lendemain de l envoi aux requérants par lettre recommandée. 3. Les requérants soutiennent que leur recours est recevable parce que le délai de recours n aurait commencé à courir qu à partir de la date d une notification de la décision attaquée qui aurait dû être faite par courriel à l adresse électronique de M. [...], étant donné que cette adresse était indiquée dans le recours administratif. Ils invoquent une décision de la Chambre de recours du 29 janvier 2010 (recours 09/45) ayant jugé que l indication de l adresse de l avocat du requérant a eu comme effet de ne faire courir le délai de recours qu à partir de la notification à cette adresse. En outre, les requérants soutiennent que puisque l ordonnance de référé du 6 septembre 2010 a rejeté le recours en référé, recours accessoire au recours au fond, sans se prononcer sur son éventuelle irrecevabilité, leur recours principal est et doit être déclaré recevable. 4. Sur le fond, les requérants invoquent un vice de forme tiré de la violation de l article 18 du règlement général des Ecoles européennes du fait que le professeur titulaire de classe de leur fils n a pas participé à la délibération du Conseil de classe et 2

3 Ils invoquent un vice de forme basé sur la violation des articles 11, 60 et 61 du règlement général des Ecoles européennes, en raison du fait que la direction de l établissement scolaire a omis de produire le bulletin de leur fils de novembre 2009 de sorte que les informations et bulletins le concernant n auraient pas été centralisés, en violation de l article 11 du règlement général des Ecoles européennes. Il en résulterait que les notes finales figurant dans le dernier bulletin du mois de juillet 2010 n auraient pas été matériellement le reflet de toutes les observations et résultats obtenus au cours de l année scolaire, en violation de l article 60 du règlement. Les requérants invoquent aussi un vice de forme pour violation des articles 18 et 24 du règlement général des Ecoles européennes, en raison du fait que les enseignants et la direction de l école auraient fait preuve d un manque fautif d assistance et d information parce que ce n est qu à la lecture du bulletin semestriel de janvier 2010 qu ils auraient pu se rendre compte de l ampleur des difficultés rencontrées par leur fils. Les requérants en déduisent que si les professeurs avaient correctement fait application des articles précités en les conseillant dès le début de l année de mettre en place un cours de rattrapage, leur fils aurait réussi son année, comme cela avait été le cas les années précédentes. Ils signalent à cet égard qu ils ont engagé depuis lors des professeurs particuliers, de sorte que leur fils a évolué positivement durant les derniers mois, ayant terminé l année avec une moyenne de 7 en français et relevé son niveau notamment en mathématique et en sciences intégrées et, également, en informatique. Les requérants soutiennent en outre que le Conseil de classe n a pas fait application de l article 62.B.6 du règlement général des Ecoles européennes afin de déroger aux règles de promotion, comme le permet l article 62.B.6 de ce règlement, en tenant compte des circonstances exceptionnelles, telles qu ils les avaient décrites dans une lettre à l Ecole datée du 1er juin 2010, ayant eu une influence certaine sur les résultats scolaires de leur fils. Il en serait ainsi du fait d avoir dû vivre avec sa famille dans un espace confiné, de septembre à décembre 2009, et de la prise en charge de leur fils par 3

4 des professeurs particuliers en français, anglais et mathématique. Ils soutiennent que si le cas de leur fils avait été soumis à délibération, il est certain que la majorité des professeurs aurait voté en faveur de sa promotion à la classe supérieure. Ils observent que trois membres du corps enseignant étaient contre la décision de redoublement puisque à la fin de l année leur fils n était en échec dans aucune matière et disposait de résultats plus que satisfaisants dans sept branches sur dix, ce qui portait sa moyenne globale annuelle à 63,80% et son indice de promotion à 6, malgré ses trois moins bons résultats de 5/10 en mathématique, anglais et sciences intégrées. 5. Enfin, les requérants invoquent l existence d éléments nouveaux, au sens de l article 62.A.3 du règlement général des Ecoles européennes ; la moyenne globale annuelle de leur fils, qui est de 6,38, permet de conclure, au sens de l article 60 du règlement général des écoles européennes, que sa «performance, quoi que dénotant sans doute des insuffisances, correspond encore dans l ensemble aux exigences de la matière et du sujet». A l appui, ils exposent qu un membre de leur famille s est chargé de faire réviser à leur fils toute la matière de sciences intégrées, que des professeurs particuliers ont préparé avec lui des devoirs de vacances et qu il a suivi un stage de langues de dix jours prés de Londres, éléments qui n auraient pas été portés à la connaissance du Conseil de classe lorsqu il a délibéré le 17 juin Les Ecoles européennes, s agissant de l autorisation d absence du professeur titulaire, expliquent qu elle aurait été sollicitée le 15 avril 2010 et accordée en vu de la présentation d un examen professionnel nécessaire et que cette absence, dûment justifiée, a bien été mentionnée dans le procès verbal du Conseil de classe du 17 juin S agissant du bulletin de novembre 2009, les Ecoles européennes le versent au dossier. Quant au reproche d un manque fautif d assistance et d information, les Ecoles soutiennent, qu à supposer même ce moyen établi, il ne constitue pas une violation de la procédure du passage à la classe supérieure. En outre, les Ecoles soutiennent que tous les bulletins ont été communiqués aux requérants, que des cours de rattrapage ont été mis en place et que les requérants ont été informés de l évolution pédagogique de leurs fils ainsi que de ses absences. 4

5 Quant au moyen tiré de la violation de l article 62.B.6 du règlement général, les Ecoles européennes soulignent que le cas d espèce tombe sous l application de l article 62.C.2 de non-promotion d office et que la faculté de dérogation, sur la base de l article 62.B.6, est laissée à l appréciation du Conseil de classe, décision qui n est sujette à recours qu en cas d erreur manifeste d appréciation. D ailleurs, il ressortirait du procès-verbal du Conseil de classe qu il y a eu effectivement délibération et examen des circonstances relatées dans la lettre du 1 er juin 2010, invoquée par les requérants, qui n a cependant pas fourni les éléments susceptibles de justifier une dérogation aux règles de promotion. Les Ecoles européennes ajoutent l argument tiré de la valeur collégiale des décisions du Conseil de classe, et soulignent en outre que les opinions minoritaires qui s y expriment individuellement par chaque professeur ne constituent pas un élément susceptible d infirmer la décision finale d un Conseil de classe. 7. Enfin, selon les Ecoles européennes, les cours et devoirs de vacances sous le contrôle de professeurs particuliers, après la décision de Conseil de classe, ne seraient pas, de par leur nature et leur date, des éléments nouveaux susceptibles d entraîner l annulation de la décision attaquée. Appréciation de la Chambre de recours 8. Il convient de rappeler qu aux termes de l article 66.5 du Règlement des Ecoles européennes «La décision du Secrétaire général statuant sur un recours administratif est notifiée au(x) requérant(s) par courrier recommandé, par télécopie, par courrier électronique, ou par tout autre moyen de communication, qui se matérialise par un document écrit chez le destinataire. La notification est réputée accomplie le lendemain de l envoi de la notification par les moyens de communication visés ci-dessus, le cachet de la poste faisant foi en cas d envoi par courrier recommandé». De même, aux termes de l article 67.4, du même règlement «Tout recours contentieux doit, à peine d irrecevabilité, être introduit dans le délai de deux semaines à compter de la notification ou de la publication de la décision attaquée ou de l expiration du délai vise au paragraphe 3». 5

6 9. Il en résulte qu en l espèce, la décision attaquée ayant été déposée à la Poste par lettre recommandée le 28 juillet 2010, le délai de recours a commencé à courir le 29 juillet 2010 pour expirer le 12 août 2010, de sorte que le présent recours, introduit le 17 août 2010, est tardif. 10. Toutefois, les requérants soutiennent que l application des dispositions susmentionnées de l article 66.5 de règlement concernant la computation du délai de recours est conditionnée par la notification correcte de la décision attaquée qui, en l espèce, aurait dû être faite par courrier électronique à l adresse qui était indiquée à cet effet dans leur recours administratif. Ils invoquent, à l appui de cette argumentation, une décision de la Chambre de recours du 29 janvier 2010 (M./Ecole européenne de Mol, 09/45) où il a été jugé que le fait d avoir indiqué dans le recours l adresse de l avocat des requérants démontre la volonté de ces derniers de demander que les communications portant sur des questions de technique juridique soient faites à leur avocat et que c était à cette condition que la délai des deux semaines, prévu par l article 67.4 de règlement général, commence à courir. 11. Ce raisonnement des requérants ne peut pas être suivi en l espèce sans compromettre l application de l article 66.5 du règlement général des Ecoles européennes. En effet, cette disposition confère aux services du Secrétaire général des Ecoles européennes une très large faculté de choix des moyens de communication, dont la lettre recommandée, la télécopie et le courrier électronique à l adresse du destinataire. Le fait pour ce dernier de mentionner sur ses écrits aussi bien son adresse postale que son adresse électronique ne peut pas avoir pour effet de restreindre la faculté de choix du moyen de communication correspondant à chacune de ces adresses, à tout le moins à défaut de tout autre indice de la volonté d un requérant de recevoir une communication par le moyen qu il estime lui-même assurer la prise de connaissance effective de la décision notifiée. 12. Il convient d ajouter à cet égard que la mise en cause, dans ces conditions, du choix effectué par l autorité administrative portant sur un des moyens de communication à sa disposition, conformément à l article 66.7 du règlement général, permettrait à n importe quel requérant de contester librement la régularité de la communication le concernant effectuée par le moyen ainsi choisi et tenir ainsi en 6

7 échec l application de la disposition précitée du règlement général ou, à l inverse, d obliger l autorité administrative de procéder à des communications multiples en recourant à tous les moyens prévus à cet effet. 13. Il convient, par ailleurs, de souligner que dans l affaire invoquée par les requérants, la mention de l adresse de son avocat, mandataire ad litem, constitue un indice indubitable de la volonté d un requérant de voir les communications relatives à la procédure être faites à l adresse de son avocat, ce qui ne peut pas être le cas de la mention d une adresse du requérant lui-même, impliquant uniquement une forme déterminée de communication sans entraîner, pour le reste, la désignation d un destinataire autre que le requérant. 14. Les requérants soutiennent encore que leur recours est recevable en raison du fait que leur demande en référé n a pas été rejetée comme irrecevable. Il en résulterait que la recevabilité du recours en référé, en tant qu accessoire du recours principal, devrait induire la recevabilité de ce dernier recours. 15. Il convient de souligner à cet égard que le juge de référé exerce un contrôle limité portant, principalement, sur l urgence éventuelle afin d éviter que le demandeur en référé subisse un préjudice qui n est pas réparable par la décision ultérieure du juge du recours principal. Ce n est que d une façon secondaire que ce même contrôle porte sur l apparence soit du bien fondé, soit de la recevabilité du recours principal et ceci non pas pour porter un jugement définitif et autonome sur ce recours mais, uniquement, pour permettre au juge de référé de conclure au rejet d une demande qui ne doit pas être accueillie en raison du caractère manifestement irrecevable ou manifestement non fondé du recours principal. Par conséquent, le fait pour le juge de référé de rejeter au fond une demande, comme l a fait en l espèce le Président de la Chambre par son ordonnance du 6 septembre 2010, n implique aucunement qu il puisse être présumé avoir admis la recevabilité du recours principal. Ce moyen des requérants ne peut donc pas être admis sans dénaturer la relation entre l examen du recours principal et l examen du recours en référé, relation exprimée par le principe procédural selon lequel le juge de référé ne lie pas le juge du principal. 16. Il résulte de ce qui précède que le recours doit être rejeté comme tardif. 7

8 Sur les frais et dépens 17. Aux termes de l article 27 du Règlement de procédure : «Toute partie qui succombe est condamnée aux frais et dépens s il est conclu en ce sens par l autre partie. Cependant, si les circonstances particulières de l affaire le justifient, la Chambre de recours peut mettre les frais et dépens à la charge de cette dernière ou les partager entre les parties ( ) A défaut de conclusions sur les dépens, chaque partie supporte ses propres dépens». 18. Au vu des conclusions des Ecoles européennes, il y a lieu dans les circonstances de l espèce, de condamner les requérants, qui succombent dans la présente instance, à verser la somme de 500 au titre des frais et dépens. Par ces motifs, la Chambre de recours des Ecoles Européennes Décide Article 1 er : le recours de M. et Mme [...] est rejeté. Article 2 : les requérants verseront aux Ecoles européennes la somme de 500 au titre des frais et dépens. Article 3 : La présente décision sera notifiée dans les conditions prévues aux articles 26 et 28 du règlement de procédure. E. Menendez Rexach A. Kalogeropoulos P. Rietjens Bruxelles, le 20 janvier 2011 Le greffier f.f. N. Peigneur 8

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de Recours 10/63 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 15 décembre 2010 Dans l affaire enregistrée au greffe de la Chambre sous le n 10/63, ayant pour objet un recours introduit

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012 Recours 12/08 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juin 2012 Dans l affaire enregistrée sous le n 12-08 ayant pour objet un recours introduit le 29 février 2012 pour

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (2 ème section) Décision du 4 juin 2014

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (2 ème section) Décision du 4 juin 2014 Recours 13/63 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2 ème section) Décision du 4 juin 2014 Dans l affaire enregistrée sous le n 13/63, ayant pour objet un recours introduit par courrier électronique

Plus en détail

3 ) d enjoindre au CNFPT d organiser de nouvelles élections, dans un délai de deux mois à compter de la notification du jugement à intervenir ;

3 ) d enjoindre au CNFPT d organiser de nouvelles élections, dans un délai de deux mois à compter de la notification du jugement à intervenir ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N 1431317, 1500865/5-1 Union Syndicale SUD des SDIS de France et des DOM-TOM M. Guiader Rapporteur M. Martin-Genier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE

Plus en détail

TRIBUNAL DU CONTENTIEUX

TRIBUNAL DU CONTENTIEUX TRIBUNAL DU CONTENTIEUX ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES Cas n : UNDT/GVA/2010/076 Jugement n : UNDT/2011/166 Date : 21 septembre 2011 Original : français Devant : Greffe : Greffier : Juge Jean-François

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE VERSAILLES sl N 1303891 M. X. Mme Ozenne Rapporteur Mme Syndique Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Versailles (3 ème

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de la commune de Goyave une somme de 700 euros au titre de l article L.761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASSE-TERRE N 1100754 Mme Marie-Line A... M. Sauton Rapporteur M. Porcher Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Basse-Terre

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 23 octobre 2012 N de pourvoi: 11-23521 Publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président Me Blondel, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s)

Plus en détail

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine

Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine ANNEXE V Règlement applicable à la procédure administrative concernant l enregistrement abusif de noms de domaine Définitions Article premier I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Aux fins du présent règlement, on

Plus en détail

N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/395 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Présidente : Mme FONTAINE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats: Mickaela NIUMELE Chambre sociale Arrêt du 21 Mai 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

LE CONTENTIEUX ELECTORAL

LE CONTENTIEUX ELECTORAL LE CONTENTIEUX ELECTORAL 1. Quels litiges peuvent se présenter suite à l organisation d élections professionnelles? 2. Quel est le tribunal compétent? 3. Qui peut saisir le tribunal d instance? 4. Quels

Plus en détail

SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot et Garreau, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot et Garreau, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 17 mars 2010 N de pourvoi: 09-12196 Non publié au bulletin Rejet M. Lacabarats (président), président SCP Lyon-Caen, Fabiani et Thiriez, SCP Peignot

Plus en détail

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/00481 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Président : M. THIOLET AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 4 Juin 2008 PARTIES EN CAUSE

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1195 Tribunal administratif Distr. limitée 30 septembre 2004 Français Original : anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1195 Affaire No 1290 : NEWTON Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COUR D APPEL DE NOUMÉA N 07/418 Présidente : Mme FONTAINE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier lors des débats : Cécile KNOCKAERT Chambre sociale Arrêt du 20 Août 2008 PARTIES DEVANT

Plus en détail

1 of 5 17.04.13 23:37

1 of 5 17.04.13 23:37 N dossier: CCC.2009.147 Autorité: CCC Date 27.01.2010 décision: Publié le: 12.05.2010 Revue juridique: Art. 172ss CC Art. 10 LDIP Art. 62 LDIP Art. 65 LDIP Articles de loi: Titre: Compétence du juge des

Plus en détail

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ;

Vu I ), la requête, enregistrée le 2 avril 2007, sous le n 0700806 présentée par Mme Michèle GODICHAUD, domiciliée à Beau Soleil à Gençay (86160) ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE POITIERS er N os 0700806, 0701422 Mme Michèle GODICHAUD c/ - Inspecteur de l académie de la Vienne - Recteur de l académie de Poitiers Mme Jaffré Rapporteur RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

----------------------------------------------------------------------------------------------------- TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LILLE N 1003008 N 1003238 PREFET DU NORD Mme Frackowiak Rapporteur M. Lavail Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Lille

Plus en détail

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs

Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs S O M M A I R E Organisation et fonctionnement des Tribunaux administratifs Page 1 CHAPITRE I Dispositions générales page 1 CHAPITRE II Organisation et compétence page 1 CHAPITRE III Procédures page 2

Plus en détail

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE

LA PROCÉDURE PRUD HOMALE LA PROCÉDURE PRUD HOMALE Le conseil de Prud hommes est compétent pour juger des litiges nés à l occasion du contrat de travail. La procédure comprend deux phases distinctes : la tentative de conciliation

Plus en détail

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES

JUGEMENT N 2012-0030 REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D'AQUITAINE, POITOU- CHARENTES Maison de retraite «Séguin» à Cestas Rapport n 2012-0358 Audience publique du 12 décembre 2012 Lecture en séance publique du 06 février 2013 Trésorerie de Pessac (033 041 976) (département de la Gironde)

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (1 ère section) Décision du 25 août 2014. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de :

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES. (1 ère section) Décision du 25 août 2014. la Chambre de recours des Ecoles européennes, composée de : Recours 14/36 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 25 août 2014 Dans l affaire enregistrée au greffe de la Chambre de recours sous le n 14/36, ayant pour objet un recours

Plus en détail

SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET ; SCP BARTHELEMY, MATUCHANSKY, VEXLIARD, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP DELAPORTE, BRIARD, TRICHET ; SCP BARTHELEMY, MATUCHANSKY, VEXLIARD, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 16/02/2011 Conseil d État N 329254 Publié au recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Arrighi de Casanova, président M. Xavier de Lesquen, rapporteur Mme Lieber Sophie-Justine, commissaire

Plus en détail

CONTENTIEUX DES DECISIONS DE LA CDAPH : TRIBUNAL ADMINISTRATIF, COUR ADMINISTRATIVE D APPEL ET CONSEIL D ETAT

CONTENTIEUX DES DECISIONS DE LA CDAPH : TRIBUNAL ADMINISTRATIF, COUR ADMINISTRATIVE D APPEL ET CONSEIL D ETAT Guide pratique MDPH Partie 3 Fiche n IV-3 CNSA - DGAS Version 1 Décembre 2008 CONTENTIEUX DES DECISIONS DE LA CDAPH : TRIBUNAL ADMINISTRATIF, COUR ADMINISTRATIVE D APPEL ET CONSEIL D ETAT Plan : 1. Quelles

Plus en détail

MODIFICATIONS REGLEMENTAIRES 2015/2016

MODIFICATIONS REGLEMENTAIRES 2015/2016 MODIFICATIONS REGLEMENTAIRES 2015/2016 1 / 10 Synthèse CFR : Lors des phases finales se déroulant sur un week-end, il est prévu la désignation d un juge unique (procédure d extrême urgence) compétent pour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 13/10/2011 Cour Administrative d Appel de Versailles N 08VE00008 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre M. MOUSSARON, président M. Frédéric MARTIN, rapporteur M. DAVESNE, commissaire du gouvernement

Plus en détail

J U G E M E N T REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. VU le code général des collectivités territoriales ;

J U G E M E N T REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. VU le code général des collectivités territoriales ; CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DE PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR 2 ème section Jugement n 2012-0006 Commune de Saint Jean Cap Ferrat (Alpes-Maritimes) Exercices 2007 à 2009 Rapport n 2012-0022 Audience publique

Plus en détail

LES DELAIS DE L AVANT PROJET DE DECRET REFORMANT LA PROCEDURE D APPEL AVEC REPRESENTATION OBLIGATOIRE EN MATIERE CIVILE

LES DELAIS DE L AVANT PROJET DE DECRET REFORMANT LA PROCEDURE D APPEL AVEC REPRESENTATION OBLIGATOIRE EN MATIERE CIVILE LES DELAIS DE L AVANT PROJET DE DECRET REFORMANT LA PROCEDURE D APPEL AVEC REPRESENTATION OBLIGATOIRE EN MATIERE CIVILE Le projet de réforme, étudié strictement sous l aspect des délais de procédure, reprend

Plus en détail

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT 47/49 Avenue Simon Bolivar 75019 PARIS

Fédération Générale des Mines et de la Métallurgie CFDT 47/49 Avenue Simon Bolivar 75019 PARIS T R I B U N A L D E GRANDE I N S T A N C E D E P A R I S 1/4 social RG : 12/10413 MINUTE : PAIEMENT A. L. JUGEMENT rendu le 11 décembre 2012 Assignation du : 16 juillet 2012 1 DEMANDERESSES Fédération

Plus en détail

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

JUGEMENT REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS A Centre hospitalier de la Risle (Département de l Eure) 027 047 999 Centre des finances publiques de Pont-Audemer Exercices 2005 à 2007 Jugement n 2012-0011 Audience publique du 22 juin 2012 Lecture publique

Plus en détail

La lettre de la S.C.B.

La lettre de la S.C.B. Octobre 2015 Nume ro 5 Les conséquences des décrets «Magendie» sur la responsabilité civile professionnelle des avocats Introduction La lettre de la S.C.B. Les décrets Magendie, depuis leur entrée en vigueur

Plus en détail

Numéro du rôle : 4024. Arrêt n 42/2007 du 15 mars 2007 A R R E T

Numéro du rôle : 4024. Arrêt n 42/2007 du 15 mars 2007 A R R E T Numéro du rôle : 4024 Arrêt n 42/2007 du 15 mars 2007 A R R E T En cause : le recours en annulation de l article 102 de la loi du 23 décembre 2005 relative au pacte de solidarité entre les générations,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 10BX00529 Inédit au recueil Lebon 6ème chambre (formation à 3) M. JACQ, président M. Jean-Emmanuel RICHARD, rapporteur M. GOSSELIN, rapporteur public BOULLOCHE,

Plus en détail

La chambre de discipline du Conseil national de l Ordre des pharmaciens réunie le 17 décembre 2013 en séance publique ;

La chambre de discipline du Conseil national de l Ordre des pharmaciens réunie le 17 décembre 2013 en séance publique ; CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES PHARMACIENS Affaire M. A Décision n 1039-D Décision rendue publique par lecture de son dispositif le 17 décembre 2013 et par affichage dans les locaux du Conseil national

Plus en détail

Sur le premier moyen :

Sur le premier moyen : Assurance sur la vie Procédure fiscale - Contrôle des déclarations de succession - Procédure de répression des abus de droit Cass. com., 26 octobre 2010, N de pourvoi: 09-70927, Non publié au bulletin

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 296948 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 7ème et 2ème sous-sections réunies M. Martin, président M. Alban de Nervaux, rapporteur M. Dacosta Bertrand, commissaire du gouvernement

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juillet 2011

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juillet 2011 Recours 11/12 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 28 juillet 2011 Dans l affaire enregistrée le 13 mai 2011 au greffe de la Chambre de recours sous le n 11/12, ayant pour

Plus en détail

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire

Police administrative. Interdiction de sortie du territoire COMMUNIQUÉ DE PRESSE Police administrative Interdiction de sortie du territoire Le tribunal administratif de Paris se prononce pour la première fois sur la légalité de décisions d interdiction de sortie

Plus en détail

CINQUIÈME SECTION DÉCISION

CINQUIÈME SECTION DÉCISION CINQUIÈME SECTION DÉCISION Requête n o 29395/09 SOCIÉTÉ CRT FRANCE INTERNATIONAL contre la France La Cour européenne des droits de l homme (cinquième section), siégeant le 3 mars 2015 en une chambre composée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 307321 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Daël, président M. Marc Lambron, rapporteur M. Thiellay Jean-Philippe, commissaire du gouvernement

Plus en détail

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES

P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES LA COUR C ON S T I T U T I O N N E L LE D E B E LG I QU E P L ACE ROYAL E 7 1 0 00 BRUXEL L ES 2014 3 TABLE DES MATIERES 1 1. DE LA COUR D ARBITRAGE À LA COUR CONSTITUTIONNELLE 5 a) Création de la Cour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Marseille N 06MA01524 Inédit au recueil Lebon M. GUERRIVE, président Mme Sylvie CAROTENUTO, rapporteur Mme BUCCAFURRI, commissaire du gouvernement SELARL BURLETT PLENOT SUARES

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE,

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS LA CHAMBRE, Jugement n 2015-0011 Audience publique du 9 juillet 2015 Jugement prononcé le 30 juillet 2015 Commune de Pithiviers (Loiret) 045 044 252 Exercices 2008 à 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 364551 ECLI:FR:CESSR:2013:364551.20130311 Mentionné dans les tables du recueil Lebon Mme Laurence Marion, rapporteur M. Bertrand Dacosta, rapporteur public FOUSSARD ; SCP BOULLOCHE, avocat(s)

Plus en détail

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ;

- à défaut de suspendre la décision, de constater que l appel interjeté contre elle est suspensif ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA N 1100976 SASP SPORTING CLUB BASTIA M. Mulsant Juge des référés Ordonnance du 27 Octobre 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés C + Vu,

Plus en détail

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON,

A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES DE LANGUEDOC-ROUSSILLON, Formation plénière DOSSIER Préfet du Gard c/ Commune de Junas CP N 030031 136 Département du Gard Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales A V I S LA CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

Numéro du rôle : 2013. Arrêt n 156/2001 du 4 décembre 2001 A R R E T

Numéro du rôle : 2013. Arrêt n 156/2001 du 4 décembre 2001 A R R E T Numéro du rôle : 2013 Arrêt n 156/2001 du 4 décembre 2001 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 73 de la loi du 8 août 1997 sur les faillites, posée par le Tribunal de commerce

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS JUGEMENT Centre régional des œuvres universitaires et scolaires Orléans-Tours (CROUS) 045 099 984 Exercices 2006 à 2008 Audience publique du 2 avril 2013 Jugement n 2013-0005 Lecture publique en date du 30 avril

Plus en détail

REKURSGERICHT TRIBUNAL DE RECOURS TRIBUNAL DI RICORSO

REKURSGERICHT TRIBUNAL DE RECOURS TRIBUNAL DI RICORSO REKURSGERICHT TRIBUNAL DE RECOURS TRIBUNAL DI RICORSO Décision du 2013 Président: Membres: Me Martin Sterchi Me Etienne Laffely Me Marc Labbé dans la procédure de recours introduite par FC XY SA, Case

Plus en détail

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS

LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS La loi du 2195 ADP du 16 MAI 1995 LOI N 21/95/ADP PORTANT CREATION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DES TRIBUNAUX ADMINISTRATIFS L ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE Vu la Constitution Vu la résolution n 01/ADP

Plus en détail

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF

LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF GT ABORIT DOCUMENTATION : REQUETE TRIBUNAL ADMINITRATF 05 49 44 57 96 www.cgtlaborit.fr LA REQUETE DEVANT LE TRIBUNAL ADMINISTATIF DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT CGT DU C.H Henri LABORIT Procédure de requête

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 12VE00585 Inédit au recueil Lebon 5ème chambre Mme COËNT-BOCHARD, président Mme Sylvie MEGRET, rapporteur Mme BESSON-LEDEY, rapporteur public SCP VAILLANT &

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux N 07BX00650 Inédit au recueil Lebon M. LEDUCQ, président Mme Evelyne BALZAMO, rapporteur M. ZUPAN, commissaire du gouvernement SCP CHARREL ET ASSOCIÉS, avocat(s)

Plus en détail

SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE

SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE SERVICE ACCESSIBILITE UNIVERSELLE Responsable : Nicolas MERILLE Conseillère technique : Stéphanie BAUNEZ Secrétaire : Nadia KOSTIOUTCHIC Fax : 01.40.78.69.56 Destinataire : Délégation départementale APF

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 3 janvier 2013 relative à la présentation du décret n 2012-1515 du 28 décembre 2012 portant diverses dispositions relatives à la procédure civile et à l organisation judiciaire NOR : JUSC1243674C

Plus en détail

FORMULAIRE DE REQUETE CONTENTIEUX SOCIAUX HORS DALO INJONCTION

FORMULAIRE DE REQUETE CONTENTIEUX SOCIAUX HORS DALO INJONCTION FORMULAIRE DE REQUETE CONTENTIEUX SOCIAUX HORS DALO INJONCTION Requête relative à une prestation, allocation ou droit attribué au titre de l'aide ou de l'action sociale, du logement ou en faveur des travailleurs

Plus en détail

Cas orientation Yann Buttner - ESEN - 2005

Cas orientation Yann Buttner - ESEN - 2005 Cas orientation Yann Buttner - ESEN - 2005 Par Yann BUTTNER, juriste de l académie d Aix-Marseille, pour l Esen Le cadre de la réflexion r Les décisions d orientation d élève présentent avant tout un caractère

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 11 février 2014 N de pourvoi: 13-11197 ECLI:FR:CCASS:2014:C300194 Non publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président Me Foussard, SCP

Plus en détail

tous deux comparants par la SELARL DUMONS & Associés, Société d avocats au barreau de NOUMEA,

tous deux comparants par la SELARL DUMONS & Associés, Société d avocats au barreau de NOUMEA, TRIBUNAL DU TRAVAIL DE NOUMÉA N 04/00282 Présidente : Mme LE TAILLANTER RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Greffier : Corinne LEROUX Jugement du 21 Juillet 2006 PARTIES EN CAUSE : DEMANDEURS

Plus en détail

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

2 ) de mettre à la charge de l Etat la somme de 3 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1407765 COMITE CENTRAL D'ENTREPRISE HJ HEINZ FRANCE SAS et autres Mme Lorin Rapporteur M. Charier Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

Plus en détail

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70

TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70 1 er feuillet TRIBUNAL DU TRAVAIL DE MONS Section de Mons 7000 MONS rue de Nimy, 70 JUGEMENT PRONONCE A L'AUDIENCE PUBLIQUE DU 26 AVRIL 2010 R.G.n 07/13229/A ex R.G.n 1137/00/M-omis le 04/12/02 Rép. A.J.

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS

CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS DOCUMENTATION DISCIPLINE 05 49 44 57 96 http://www.cgtlaborit.fr CONSEIL DE DISCIPLINE PROCEDURE DISCIPLINAIRE COMMISSION DES RECOURS DOCUMENT EDITE PAR LE SYNDICAT CGT DU C.H Henri LABORIT Année 2006

Plus en détail

REQUÊTE CONTRE UN ARRETE DE RECONDUITE A LA FRONTIERE

REQUÊTE CONTRE UN ARRETE DE RECONDUITE A LA FRONTIERE A Madame ou Monsieur le Juge Délégué du tribunal administratif de REQUÊTE CONTRE UN ARRETE DE RECONDUITE A LA FRONTIERE (Si l arrêté de reconduite à la frontière a été pris à la suite d un refus de séjour

Plus en détail

Code de droit économique. Livre XVI

Code de droit économique. Livre XVI Code de droit économique Livre XVI Table des matières LIVRE XVI Règlement extrajudiciaire des litiges de consommation... 3 TITRE 1er. - Disposition générale... 3 TITRE 2. - Le traitement des plaintes par

Plus en détail

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 4 septembre 2014 (*)

ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 4 septembre 2014 (*) CURIA - Documents ARRÊT DE LA COUR (neuvième chambre) 4 septembre 2014 (*) «Renvoi préjudiciel Transport aérien Règlement (CE) n 261/2004 Articles 2, 5 et 7 Droit à indemnisation en cas de retard important

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence de la Consommation et de la Répression des Fraudes Retour au sommaire N 8 du 26 septembre 2006 Arrêt de la cour d appel de Paris (1 re chambre, section H) en date du

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire)

Commentaire. Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011. Banque Populaire Côte d Azur. (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Commentaire Décision n 2011-200 QPC du 2 décembre 2011 Banque Populaire Côte d Azur (Pouvoir disciplinaire de la Commission bancaire) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 23 septembre 2011 par le

Plus en détail

Le mémento du référé précontractuel

Le mémento du référé précontractuel Aldo Sevino Le mémento du référé précontractuel Procédure, moyens et jurisprudence Éditions Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12260-2 ANNEXE 1 MODÈLES D ACTES 1 Exemple de demande de renseignements à la collectivité

Plus en détail

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 jeudi 5 septembre 2013 Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 Mme X. / Vacances Carrefour DISCUSSION Sur le moyen unique Attendu, selon l arrêt attaqué (Versailles, 8 septembre 2011),

Plus en détail

Numéros du rôle : 5003 et 5005. Arrêt n 129/2011 du 14 juillet 2011 A R R E T

Numéros du rôle : 5003 et 5005. Arrêt n 129/2011 du 14 juillet 2011 A R R E T Numéros du rôle : 5003 et 5005 Arrêt n 129/2011 du 14 juillet 2011 A R R E T En cause : les recours en annulation de : - la loi du 30 décembre 2009 «mettant en équivalence le grade de master en droit,

Plus en détail

Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE :

Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Tribunal administratif de Clermont-Ferrand Lundi 13 avril 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Un syndrome myélodysplasique peut-il être imputable à l exposition en service d un fonctionnaire à des produits phytosanitaires?

Plus en détail

L agent commercial en Allemagne

L agent commercial en Allemagne 1 L agent commercial en Allemagne Introduction Le statut juridique de l agent commercial («Handelsvertreter») est défini dans le Code de commerce allemand («Handelsgesetzbuch»- HGB) aux Articles 84 à 92c.

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 11DA01951 Inédit au recueil Lebon M. Nowak, président M. Hubert Delesalle, rapporteur M. Moreau, rapporteur public SELARL LÉTANG &ASSOCIÉS, avocat(s) 1re chambre

Plus en détail

Numéro du rôle : 5414. Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T

Numéro du rôle : 5414. Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T Numéro du rôle : 5414 Arrêt n 166/2012 du 20 décembre 2012 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 7bis, combiné avec l article 12bis, 1er, 2, du Code de la nationalité belge,

Plus en détail

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 INFOS JURIDIQUES Flash sur le Droit du Travail Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 La notion de cadre supérieur en droit luxembourgeois La présente publication a pour

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LYON N 1101904 Mme B M. Rivière Rapporteur Mme Lesieux Rapporteur public Audience du 15 janvier 2014 Lecture du 29 janvier 2014 01-05-01-03 49-05-08 R-HM RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 10 février 2014

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 10 février 2014 Recours 13/45 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (1 ère section) Décision du 10 février 2014 Dans l'affaire enregistrée sous le n 13/45, ayant pour objet un recours introduit le 25 juillet 2013

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets Loi sur le Tribunal fédéral des brevets (LTFB) Avant-projet du... L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l'art.191a, al. 3, de la Constitution 1, vu le message du Conseil fédéral du... 2,

Plus en détail

COUR D'APPEL DE PARIS PÔLE 7 CINQUIÈME CHAMBRE DE L INSTRUCTION ARRÊT SUR REQUÊTE EN ANNULATION DE PIÈCES

COUR D'APPEL DE PARIS PÔLE 7 CINQUIÈME CHAMBRE DE L INSTRUCTION ARRÊT SUR REQUÊTE EN ANNULATION DE PIÈCES ARRÊT DU 9 Février 2010 COUR D'APPEL DE PARIS PÔLE 7 CINQUIÈME CHAMBRE DE L INSTRUCTION ARRÊT SUR REQUÊTE EN ANNULATION DE PIÈCES (n 6, pages) Prononcé en chambre du conseil le 9 Février 2010 PARTIES EN

Plus en détail

Me Ricard, SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Me Ricard, SCP Célice, Blancpain et Soltner, SCP Gatineau et Fattaccini, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 30 mai 2012 N de pourvoi: 11-13087 Non publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président Me Ricard, SCP Célice, Blancpain et Soltner,

Plus en détail

STATUTS. Version du 1 er juillet 2013. Nom de fichier V.O. 1 er septembre 2008 1 à 10 ST200809.pdf 1 1 er juillet 2013 3 à 10 ST201307.

STATUTS. Version du 1 er juillet 2013. Nom de fichier V.O. 1 er septembre 2008 1 à 10 ST200809.pdf 1 1 er juillet 2013 3 à 10 ST201307. FÉDÉRATION FRANÇAISE DE TAROT http://www.fftarot.fr Allée des TEPPES ----------- 71380 OSLON Téléphone : 03 85 93 66 15 Télécopie : 03 85 93 66 25 Mail : webmaster@fftarot.fr STATUTS Version du 1 er juillet

Plus en détail

Tribunal cantonal du canton de Vaud, Palais de Justice de l'hermitage, Route du Signal 8, 1014 Lausanne,

Tribunal cantonal du canton de Vaud, Palais de Justice de l'hermitage, Route du Signal 8, 1014 Lausanne, TRIBUNAL NEUTRE Rue Cité-Derrière 17 Case postale 1014 Lausanne Réf. : Arrêt du 6 mai 2010 Composition : Mme et MM. Claude-Emmanuel Dubey, président, Antonella Cereghetti, Raymond Didisheim, et Christophe

Plus en détail

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS

AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NICE N 1304383 Association LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres M. Pascal Magistrat-rapporteur M. Laso Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal

Plus en détail

Cour de cassation. Chambre sociale

Cour de cassation. Chambre sociale Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 12 juin 2014 Pourvoi n 12-29063 Pourvoi n 13-11448 Publié au bulletin Rejet Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 12 juin 2014 N

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA01327 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 M. Mortelecq, président Mme Perrine Hamon, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture

Plus en détail

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DU CENTRE, LIMOUSIN

LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES DU CENTRE, LIMOUSIN Avis du 3 juillet 2015 N 36 Chambre Commune de Montoire-sur-le-Loir Saisine de Madame Anne Cantegreil Article L. 1612-15 du code général des collectivités territoriales LA CHAMBRE RÉGIONALE DES COMPTES

Plus en détail

Tribunal administratif de Lille Ordonnance de référé 29 décembre 2010

Tribunal administratif de Lille Ordonnance de référé 29 décembre 2010 vendredi 1er avril 2011 Tribunal administratif de Lille Ordonnance de référé 29 décembre 2010 Nexedi / Agence de l eau Artois-Picardie Logiciel - contrat - marché public - concurrence - marque - fournisseur

Plus en détail

MODELE DE REQUETE AUX FINS DE RÉFÉRÉ SUSPENSION

MODELE DE REQUETE AUX FINS DE RÉFÉRÉ SUSPENSION ATTENTION: ne pas oublier de préciser sur la requête et sur l enveloppe qui la contient la mention «REFERE» en application des dispositions de l article R.522-3 du Code de justice administrative : «La

Plus en détail

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2ème Section) Décision du 23 juillet 2010

CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2ème Section) Décision du 23 juillet 2010 Recours 10/01 CHAMBRE DE RECOURS DES ECOLES EUROPEENNES (2ème Section) Décision du 23 juillet 2010 Dans la présente affaire enregistrée sous le n 10/01, ayant pour objet un recours introduit le 14 janvier

Plus en détail

Composition Président-suppléant: Christian Pfammatter Gabrielle Multone, Josef Hayoz Greffier-stagiaire: Simone Schürch

Composition Président-suppléant: Christian Pfammatter Gabrielle Multone, Josef Hayoz Greffier-stagiaire: Simone Schürch Kantonsgericht KG Rue des Augustins 3, case postale 1654, 1701 Fribourg T +41 26 304 15 00, F +41 26 304 15 01 www.fr.ch/tc 601 2014 133 Arrêt du 27 mai 2015 I e Cour administrative Composition Président-suppléant:

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 8 avril 2010 N de pourvoi: 09-10790 Non publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président Me Haas, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin,

Plus en détail

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE

DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE Gouvernement du Québec CODE GÉOGRAPHIQUE Ministère des Affaires municipales et de la Métropole DEMANDE DE RÉVISION DU RÔLE D ÉVALUATION FONCIÈRE RÔLE MUNICIPALITÉ : VISÉ : (Ville, village, paroisse, etc.,

Plus en détail

MODELE DE RECOURS REQUETE ET MEMOIRE

MODELE DE RECOURS REQUETE ET MEMOIRE MODELE DE RECOURS TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE [à compléter] REQUETE ET MEMOIRE Pour : NOM, prénom, adresse ; Contre : la décision [expresse ou implicite] (cf. Prod.n 3) en date du [à compléter] de l Inspecteur

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 14/06/2011 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 1 juin 2011 N de pourvoi: 10-20554 Publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président Me Brouchot, SCP Piwnica et Molinié,

Plus en détail

Négocier une transaction de départ

Négocier une transaction de départ Didier BOUDINEAU Paul CHALIVEAU EMPLOYEURS SALARIÉS Négocier une transaction de départ, 2004 ISBN : 2-7081-3036-6 5 Comment un salarié peut-il contester le(s) motif(s) du licenciement? Le salarié s attachera

Plus en détail

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011

Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Délibération n 2011-61 du 7 mars 2011 Sexe - Emploi secteur public Recommandation La réclamante, agent de brigade municipale n a pu conserver son poste au sein de la brigade canine au motif de ses faibles

Plus en détail

Numéro du rôle : 5803. Arrêt n 30/2015 du 12 mars 2015 A R R E T

Numéro du rôle : 5803. Arrêt n 30/2015 du 12 mars 2015 A R R E T Numéro du rôle : 5803 Arrêt n 30/2015 du 12 mars 2015 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative aux décrets de la Communauté française du 15 décembre 2006, du 13 décembre 2007 et du 17 décembre

Plus en détail

Numéro du rôle : 5446. Arrêt n 91/2013 du 13 juin 2013 A R R E T

Numéro du rôle : 5446. Arrêt n 91/2013 du 13 juin 2013 A R R E T Numéro du rôle : 5446 Arrêt n 91/2013 du 13 juin 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 55, alinéa 3, de l ordonnance de la Région de Bruxelles-Capitale du 5 juin 1997

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005)

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005) BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE n 98 (1 er avril 30 juin 2005) 3 Circulaires de la direction des affaires civiles et du sceau Signalisation des circulaires du 1 er avril au 30 juin 2005 Décret

Plus en détail