Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie Système.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie Système."

Transcription

1 Rapport d audit Préliminaires Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie Système. Ces étudiants avaient tous une formation à la qualité et à l audit des systèmes de management de la qualité. Les étudiants ont menés cet audit en jouant les rôles de responsable d audit et d auditeur sous la responsabilité de M. Jean-Yves Bron leur tuteur universitaire.

2 Rapport d audit Master ISC novembre 2013 Date de l audit : Le 14 novembre 2013 et le 21 novembre Réunion de clôture le 3 décembre Processus concerné(s) : Système complet 1. Processus de direction : 1. Diriger le service 2. Manager le système QSE 2. Processus de réalisation : 1. Mettre à disposition des plateformes 2. Concevoir et développer des plateformes 3. Réaliser des prestations à la demande 3. Processus de support : 1. Gérer administrativement et financièrement le service 2. Gérer la documentation 3. Maintenir les plateformes Référentiel(s) : Norme ISO 9001 : 2008 disponible sur le site SAGA WEB AFNOR au sein de l AIP Priméca Lorraine. Système de management du pôle (www.aip priméca.net\aipl) Objectif de l audit : Vérifier l application du ou des processus concerné(s) pour définir des pistes d amélioration : Vérifier la prise en compte des pistes d amélioration indiquées lors de l audit interne précédent Vérifier et soulever la non conformité majeure signalée lors de l audit interne précédent Mise en œuvre des actions correctives et / ou préventives des audits précédents. Equipe d audit : Responsable d audit (RA) : Tiburce DURAND Auditeur(s) : Nom Prénom Initiales ADLI Hatim AH AIT TALHIQ Fatima Ezzahra AFE AZIZ Marouane AM BARACAND Adrien BA CARPENTIER Vincent CV DIA Pape Boubacar DP DICANDIA Julien DJ DURAND Tiburce DT FERTE Thibault FT FRETTE Loïc FL HADADI Younes HY HALOUI Asma HA HAMADI Mostapha HM HANTZ Benoît HB HOSNIE Sara HS LAFUSTE Quentin LQ 1/35

3 LENAFF Joël LJ MARTINS PEIREIRA Elise MPE MENANA Zahra MZ MOUCHOU Samia MS NIANE Ibrahima NI OBAMBO Rovélia OR ROCCOLI Samuel RS SUN Guang SG THIBAUD Guillaume TG Conclusions générales de l audit : Le système de management de la qualité de l AIP est bien connu et maitrisé par la majorité du personnel. Cela offre un avantage sur la maitrise de son fonctionnement. Cette maitrise, a permis de relever la plupart des points forts et points de progrès de cet audit. Si la gestion des documents est maitrisée, leur mise à jour reste un problème auquel doit remédier l AIP. Ce défaut de mise à jour constitue la plupart des points sensibles et de non conformités relevés dans cet audit, qui s est cependant déroulé dans de bon terme. Il faut noter qu il a fallu établir un consensus avec les différentes personnes auditées pour valider les différents écarts. Comme indiqué dans la norme ISO 9001 :2008, ce rapport d audit servira de repère et d outil d amélioration pour le système de mangement de la qualité de l AIP. Joël LENAFF, Sara HOSNIE et Benoît HANTZ étant absents pendant la réunion de clôture, leur(s) fiche(s) d écart ne sont pas prises en compte dans ce rapport. Revue du système de management Synthèse des forces et faiblesses du système de management Nombre de constats Non Non Point Piste de Type de constat Conformité Conformité Point Fort Sensible Progrès Majeure Mineure Eléments techniques de l audit : Les éléments et informations qui nous ont permis de réaliser cet audit sont : La cartographie des processus de l AIP Priméca Lorraine Les rapports d audits antérieurs o Audit interne Master ISC novembre 2012 et Université de Lorraine décembre 2012 o Audit de suivi 05 avril 2013 Les rapports d activités antérieurs Les revues antérieures Advitium, MS Project, SIFAC, Quickplace 1 Logique d'évaluation des constats : Si un écart est détecté, le risque (vis à vis des clients) est évalué : 1. Avéré et important : classé en Non Conformité Majeure (NCmaj) 2. Limité : classé en Non Conformité Mineure (NCmin) 3. Aucun risque : Conforme Amélioration possible : classé en Piste de Progrès (PP) Au delà de la demande : classé en Point Fort (PF) 4. Si l écart est potentiel : classé en Point Sensible (PS) 2/35

4 Constats de l audit (Cf. Fiches d écart) Processus Type N Libellé Norme 1.1 Diriger le service PF Diriger le service PF Manager le système QSE 1.2 Manager le système QSE PS 1 PS 2 Les ressources sont bien définies, les informations relatives à ces ressources sont mises à jour au moins une fois par an. Toutes les actions entreprises concernant l amélioration des ressources sont suivies, il en va de même pour le maintien en conditions opérationnelles des infrastructures. Le modèle permet de faire un bilan sur l activité du service. Les principaux points abordés sont les résultats des audits, le suivi des fiches d actions, le retours d informations client, le suivi des plannings, le suivi des projets de conception développement, le suivi et l amélioration du système qualité, la modification des objectifs qualités et/ou de la politique qualité. Elle donne lieu à la mise en place d actions via des réclamations ou suggestions et à un compte rendu. Sur le modèle on ne sait pas qui a écrit, qui a vérifié, qui a validé. Après une analyse adéquate des réclamations de non conformité relevées, une fiche d action est établie afin de garantir la traçabilité et d éviter l apparition de nouvelles nonconformités identiques. Toutefois, des retards importants ont été constatés sur quelques actions préventives qui ont atteint quasiment un an, à savoir l action préventive qui date du 25/03/2013, intitulée : Réaliser un plan d évolution de l infrastructure système (serveurs, réseaux). La mise à jour des documents d évaluation des risques et dangers SSTE date de Ce qui n est pas conforme aux textes des procédures «Identifier et évaluer les exigences SSTE applicables ; Evaluer les risques et impacts SSTE» Lien de la page PRD internes 11 3/35

5 1.2 Manager le système QSE 1.2 Manager le système QSE 1.2 Manager le système QSE PF 3 PF 4 PF 5 Les processus qui étaient mis en place par l établissement sont pertinents. La comparaison entre les éléments d entrée et les éléments de sortie de ces processus font preuve d une valeur ajoutée ce qui correspond à la définition d un processus. De plus, le classement de ces enregistrements est cohérent, les points faibles sont écrits en rouge et les Workflows mis en place sous Advitium permettent une remontée d information très rapide au personnel concerné ce qui est positif d un point de vue satisfaction client. Après une analyse adéquate des réclamations de non conformité relevées, une fiche d actions préventives et/ou correctives est rédigée. Le système de management de la qualité est correctement mis en œuvre. La planification du système qualité est très bien réalisée. Les activités de management, de formation et de maintenance sont organisées via le logiciel calendrier AIPL Zimbra. La stratégie est correctement identifiée et formalisée, elle est déployée en objectifs et en actions. Ceux ci sont définis durant les réunions de service ou de direction (se déroulant tous les trois mois), qui permettent de piloter le fonctionnement du système. A partir de là, une dynamique d amélioration structurée par ces objectifs est mise en place par la direction Mettre à disposition des plate formes PS 3 le WFA prêter du matériel/logiciel ne prévoit pas une tache de non retour du matériel/logiciel prêté /35

6 2.1 Mettre à disposition des plate formes 2.1 Mettre à disposition des plate formes 2.1 Mettre à disposition des plate formes PP 1 PF 6 PF 7 L AIPL met à disposition la cartographie des processus sur son site web et agit en les respectant. Seulement, des fautes d orthographe ont été observées par exemple sur la cartographie des processus. Le site de l AIPL offre la possibilité d être affiché en anglais mais le lien ne marche pas. Si une personne ne disposant pas d ADE fait une demande de réservation de salle, elle n a pas de trace de sa réservation. L intranet de l AIPL permet aux clients de communiquer facilement et explicitement avec les ingénieurs dans le cas d une demande particulière. Cette dernière est alors traitée de manière à ce qu elle soit réalisée à la date fixée par le client. De plus, en cas d incompréhension de la demande, le personnel de l AIPL peut prendre contact directement avec le client afin de convenir d un rendez vous. A ce jour, les objectifs fixés concernant le traitement des mises en œuvre particulières sont atteints voir dépassés. Pour assurer les besoins en matière de logiciels, une liste est définie chaque fin d année après consultation de l avis des utilisateurs et des enseignants et ce pour assurer les besoins de chacun Concevoir et développer des plateformes 2.2 Concevoir et développer des plateformes PS 4 PP 2 Les revues réalisées en présence du client sont transcrites par la suite dans des comptes rendus. Les comptes rendus sont ensuite partagés pour effectuer la vérification. Une fois les retours effectués, le compte rendu est, le cas échéant, modifié pour coller aux remarques, le fait est que ces modifications n apparaissent pas et on ne voit pas les dates de vérification et validation. Lorsque l on valide une étape de phase de vie d un projet, cette dernière doit être enregistrée. De ce fait il y a absence de versions d enregistrements /35

7 2. 2 Concevoir et développer des plateformes PF 8 Le planning du projet est bien réalisé. On observe bien les tâches terminées et en cours. De plus le planning est tenu à jour de manière très régulière ( à chaque évènements relatifs au projet ) Utilisation d un logiciel professionnel de planification : Microsoft Project Réaliser des prestations à la demande PF 9 Après réception des demandes clients, l analyse est effectuée par le directeur de l AIPL, après concertation avec le personnel (AIPL ou extérieur) concerné. Les demandes et les conventions / contrats sont sauvegardés sur Advitium, de leurs rédactions à leurs signatures. Les devis et les conventions sont établis à partir d un format type mis à disposition par l Université de Lorraine Gérer administrativement et financièrement le service 3.1 Gérer administrativement et financièrement le service 3.1 Gérer administrativement et financièrement le service 3.1 Gérer administrativement et financièrement le service NCm in 1 PP 3 PP 4 PF 10 Lors de l audit, la secrétaire a confirmé ne pas utiliser la procédure Facturation présente sur le site de l AIPL, car celle ci n est pas à jour Le retour sur la satisfaction des fournisseurs de l AIPL (Fournisseurs, Domaines, Sociétés de destruction) n est pas mesuré. La secrétaire perd du temps en regardant périodiquement si des informations concernant les factures (notamment leur statut bloqué / non rapproché / rapproché), pour assurer le suivi de la facturation. Le Directeur et la secrétaire vérifient la demande d achat avant de l envoyer au fournisseur. Le processus d achat mis en place est donc conforme. De plus, compte tenu de la taille de la structure AIPL, la procédure est adaptée /35

8 3.1 Gérer administrativement et financièrement le service PF 11 a) Le budget est bien géré par l outil SIFAC dont le suivi est contrôlé par l Université de Lorraine. b) L AIP lance ses commandes d après les besoins des clients et selon les règles de l Université de Lorraine. c) Chaque année, une somme d argent est prévue pour développer le système de management de la qualité. d) Un espace client est mis en place sur le site web de l AIPL pour permettre les clients d exprimer leurs besoins Gérer la documentation 3.2 Gérer la documentation PF 12 PF 13 La gestion des documents nécessaires pour le système de management de la qualité de l AIPL est bien maîtrisée et la procédure répond aux exigences du de la norme ISO L utilisation des outils informatiques pour supporter l ensemble de la documentation en facilite l accessibilité, l identification, la protection et la conservation. D une manière générale le système de gestion des documents constitue un point fort de l AIPL. Deux plateformes sont disponibles : l enregistrement des projets se fait sous Quickplace, la gestion des documents internes se fait sous Windows, grâce à des interfaces web simples à utiliser. Lors de l audit, l identification, la traçabilité, la structuration et la protection ont bien été vérifiées sous ces deux systèmes. La mise à jour des enregistrements a été bien maîtrisée Maintenir les plateformes PS 5 On constate que lorsqu il ya une maintenance corrective pour réagir aux différents problèmes informatiques, aucun cahier de santé n'est fait pour chaque action(les interventions ne sont pas enregistrées) alors que dans la cartographie, il est précisé qu'en sortie du processus << réagir à un problème informatique>> il y a un workflow <<Cahier de santé>> /35

9 3.3 Maintenir les plateformes 3.3 Maintenir les plateformes 3.3 Maintenir les plateformes PS 6 PP 5 PP 6 Dans la liste des tâches planifier pour prévoir les pannes(informatique et plate formes), il y a des tâches qui sont en retard, la vérification et validation de chaque tâche n'est pas tracée donc le concepts PDCA n'est pas correctement suivi. Le suivi de reconfiguration des salles informatiques pour l'année n'est pas encore enregistré alors que la reconfiguration a été faite depuis Juin La plupart des appareils de mesure et étalons sont conservés dans la salle de mesure MMT qui est à une température régulée. Cependant d autres appareils susceptibles d être utilisé sont conservés dans une autre salle de l AIPL. Lors de leurs utilisation, il est spécifié que ces appareils doivent être déposés dans le local MMT 12h auparavant. Dans la procédure de configuration d'un poste informatique et d'installation d'un logiciel, les tests de poste ne sont pas réalisés à chaque fois et les résultats ne sont pas consignés comme recommandé par l organisme. La procédure de test est considérée comme lourde par les employés. Les procédures d'installation et de test ne sont pas mises à jour systématiquement Rédigé par : Tiburce DURAND Elise MARTINS PEIREIRA Vérifié par : Adrien BARACAND Pièces jointes : Fiches d écart Plan de l audit 8/35

10 Elise MARTINS PEIREIRA Gérer administrativement et financièrement le service Acheter Facturer NCmin Généralités La documentation du système de management de la qualité doit comprendre l'expression documentée de la politique qualité et des objectives qualités; un manuel qualité; les procédures documentées et les enregistrements exigés par la présente Norme internationale; les documents, y compris les enregistrements, jugés nécessaires par l'organisme pour assurer la planification, le fonctionnement et la maîtrise efficaces de ses processus. NOTE 1 Lorsque le terme «procédure documentée» apparaît dans la présente Norme internationale, cela signifie que la procédure est établie, documentée, appliquée et tenue à jour. Lors de l audit, la secrétaire a confirmé ne pas utiliser la procédure Facturation présente sur le site de l AIPL, car celle-ci n est pas à jour. On ne peut s appuyer sur les diagrammes de processus en ligne car ils ne sont pas à jour. Seul le personnel actuel peut réaliser ce processus, s il vient à être changé, la procédure sera inapplicable. Rédacteur : Elise MARTINS PEIREIRA Lecteur(s) : Asma HALOUI 9/35

11 Fatima Ezzahra AIT TALHIQ Manager le Système QSE Traiter les écarts Gérer les actions Main courante PS Actions correctives L organisme doit déterminer les actions permettant d éliminer les causes de non-conformités potentielles afin d éviter qu elles ne surviennent. Les actions préventives doivent être adaptées aux effets des problèmes potentiels Après une analyse adéquate des réclamations de non-conformité relevées. Une fiche d action est établi afin de garantir la traçabilité et d éviter l apparition de nouvelles non-conformités identiques. Toutefois, des retards importants ont été constatés sur quelques actions préventives qui ont atteint quasiment un an, à savoir l action préventive qui date du 25/03/2013, intitulée : Réaliser un plan d évolution de l infrastructure système (serveurs, réseaux). Le retard détecté bride la fonctionnalité de l action préventive et peut engendrer une augmentation du risque de non-conformité, au lieu de l éviter. Rédacteur : Fatima Ezzahra AIT TALHIQ Lecteur(s) : Guillaume THIBAUD - Marouane AZIZ 10/35

12 Tiburce DURAND Samia MOUCHOU Manager le système QSE Gérer les aspects SSTE PS 2 Il est écrit dans les procédures : - Identifier et évaluer les exigences SSTE applicables : Les textes réglementaires et légaux, la liste correspondante sont mis à jour. - Evaluer les risques et impacts SSTE : Le document unique est mis à jour. La mise à jour des documents d évaluation des risques et dangers SSTE date de 2010 dans l outils Advitium. Ce qui n est pas conforme aux textes des procédures «Identifier et évaluer les exigences SSTE applicables ; Evaluer les risques et impacts SSTE». La mise à jour des documents est très important et peux représenter un danger pour les réponses à apporter aux situations d urgence ainsi que la définition des moyens d informations. Rédacteur : Tiburce DURAND Lecteur(s) : Samia MOUCHOU 11/35

13 Younes HADADI Mettre à disposition les plateformes Prêter du matériel - Déclarer un projet étudiant - Déclarer une thèse d étudiant - Définir la configuration logiciel PS Exigences générales L'organisme doit établir, documenter, mettre en œuvre et entretenir un système de management de la qualité et en améliorer en permanence l'efficacité conformément aux exigences de la présente Norme internationale. L organisme doit : déterminer les processus nécessaires au système de management de la qualité et leur application dans tout l'organisme (voir 1.2); déterminer la séquence et l'interaction de ces processus; assurer la disponibilité des ressources et des informations nécessaires au fonctionnement et à la surveillance de ces processus; mettre en œuvre les actions nécessaires pour obtenir les résultats planifiés et l'amélioration continue de ces processus. Le WFA prêter du matériel/logiciel ne prévoit pas une tache de non-retour du matériel/logiciel prêté. Depuis le dernier audit interne qui a été réalisé en novembre 2012, rien n a été fait à ce jour concernant ce point sensible et aucune action n est prévue pour l améliorer. le WFA ne prend pas en compte le non-retour du matériel/logiciel prêté. Rédacteur : Younes HADADI Lecteur(s) : Mostapha HAMADI 12/35

14 Loïc FRETTE Concevoir et développement des plateformes «Projet AmbiFlux» PS Vérification de la conception et du développement La vérification de la conception et du développement doit être réalisée conformément aux dispositions planifiées (voir 7.3.1), pour assurer que les éléments de sortie de la conception et du développement ont satisfait aux exigences des éléments d'entrée de la conception et du développement Validation de la conception et du développement La validation de la conception et du développement doit être réalisée conformément aux dispositions planifiées (voir 7.3.1) pour assurer que le produit résultant est apte à satisfaire aux exigences pour l'application spécifiée ou, lorsqu'il est connu, l'usage prévu. Les revues réalisées en présence du client sont transcrites par la suite dans des comptes rendus. Les comptes rendus sont ensuite partagés pour effectuer la vérification. Une fois les retours effectués, le compte rendu est, le cas échéant, modifié pour coller aux remarques, le fait est que ces modifications n apparaissent pas et on ne voit pas les dates de vérification et validation. Impossibilité de voir les versions des comptes rendus et de voir si les modifications apportées ont été acceptées par toutes les parties prenantes. Rédacteur : Loïc FRETTE Lecteur(s) : Adrien BARACAND 13/35

15 Auditeur: Rovélia OBAMBO Maintenir les plateformes Maintenir PS 5 Évaluation : Planification de la réalisation du produit L'organisme doit planifier et développer les processus nécessaires à la réalisation du produit. La planification de la réalisation du produit doit être cohérente avec les exigences relatives aux autres processus du système de management de la qualité (voir 4.1) Maîtrise de la production et de la préparation du service L'organisme doit planifier et réaliser les activités de production et de préparation du service dans des conditions maîtrisées. On constate que lorsqu il ya une maintenance corrective pour réagir aux différents problèmes informatiques, aucun cahier de santé n'est fait pour chaque action(les interventions ne sont pas enregistrées) alors que dans la cartographie, il est précisé qu'en sortie du processus << réagir à un problème informatique>> il y a un workflow <<Cahier de santé>>. Les activités réalisées sur ce processus ne sont pas exactement ceux de la cartographie car on n'a pas de cahier de santé pour toutes les actions correctives qui concerne les problèmes informatiques. Il faut supprimer le workflow sur la cartographie ou commencer à faire les cahiers de santé car cet écart pourrait conduire à une non conformité. Rédacteur : Rovélia OBAMBO Lecteur(s) : Fatima Ezzahra AIT TALHIQ 14/35

16 Auditeur: Rovélia OBAMBO Maintenir les plateformes Maintenir PS 6 Évaluation : Planification de la réalisation du produit L'organisme doit planifier et développer les processus nécessaires à la réalisation du produit. La planification de la réalisation du produit doit être cohérente avec les exigences relatives aux autres processus du système de management de la qualité (voir 4.1) Maîtrise de la production et de la préparation du service L'organisme doit planifier et réaliser les activités de production et de préparation du service dans des conditions maîtrisées. Dans la liste des tâches planifiées pour anticiper les pannes (informatique et plate formes), il y a des tâches qui sont en retard, la vérification et validation de chaque tâche n'est pas tracée donc le concepts PDCA n'est pas correctement suivi. Le suivi de reconfiguration des salles informatiques pour l'année n'est pas encore enregistré alors que la reconfiguration a été faite depuis Juin Les retard sur les tâches d'action préventive peuvent réduire la disponibilité des plateformes, des pc et logiciels informatiques. Si ces retards deviennent très importants, ils vont engendrer plusieurs actions correctives et entraîner à la longue une non-satisfaction des clients voir une non-conformité majeure. Rédacteur : Rovélia OBAMBO Lecteur(s) : Fatima Ezzahra AIT TALHIQ 15/35

17 Thibault FERTE Mettre à disposition les plateformes Diffuser l offre - Réserver les ressources PP Mise à disposition des ressources L'organisme doit déterminer et fournir les ressources nécessaires pour 1. mettre en œuvre et entretenir le système de management de la qualité et améliorer en permanence son efficacité; 2. accroître la satisfaction des clients en respectant leurs exigences. L AIPL met à disposition la cartographie des processus sur son site web et agit en les respectant. Seulement, des fautes d orthographe ont été observées par exemple sur la cartographie des processus. Le site de l AIPL offre la possibilité d être affiché en anglais mais le lien ne marche pas. Si une personne ne disposant pas d ADE fait une demande de réservation de salle, elle n a pas de trace de sa réservation. L AIPL fait preuve de sérieux, il est donc dommage de trouver des fautes d orthographe sur son site. Des personnes étrangères sont amenées à venir à l AIPL et utiliser son site web, il serait donc bien de leur permettre de le voir en anglais. Des personnes ne disposant pas d accès à ADE n ont pas de trace de confirmation de leur réservation. Rédacteur : Thibault FERTE Lecteur(s) : Mostapha HAMADI 16/35

18 Pape-Boubacar DIA Concevoir et développement des plateformes «Projet AmbiMaint» PP Maîtrise des modifications de la conception et du développement Les modifications de la conception et du développement doivent être identifiées et des enregistrements doivent être conservés. Les modifications doivent être revues, vérifiées et validées, comme il convient, et approuvées avant leur mise en œuvre. La revue des modifications de la conception et du développement doit inclure l'évaluation de l'incidence des modifications sur les composants du produit et le produit déjà livré. Les enregistrements des résultats de la revue des modifications et de toutes les actions nécessaires doivent être conservés (voir 4.2.4). Lorsque l on valide une étape de phase de vie d un projet, les livrables associés doivent être enregistrés. Ceci n est pas systématiquement réalisé actuellement. Si on décide d apporter des modifications dans le futur, des versions d enregistrements s imposent pour avoir une traçabilité. Rédacteur : Pape-Boubacar DIA Lecteur(s) : Loïc FRETTE 17/35

19 Asma HALOUI Gérer administrativement et financièrement le service Réceptionner Stocker Evacuer PP Communication avec les clients L'organisme doit déterminer et mettre en œuvre des dispositions efficaces pour communiquer avec les clients à propos des informations relatives au produit; du traitement des consultations, des contrats ou des commandes, et de leurs avenants; des retours d'information des clients, y compris leurs réclamations. Le retour sur la satisfaction des fournisseurs de l AIPL (Fournisseurs, Domaines, Sociétés de destruction) n est pas mesuré. Si il n y a pas de retour sur les points forts et les points améliorables du service, à long terme il y a un risque de perte des fournisseurs. On devrait chercher d autres fournisseurs, ce qui serait chronophage. Rédacteur : Asma HALOUI Lecteur(s) : Elise MARTINS PEIREIRA 18/35

20 Elise MARTINS PEIREIRA Gérer administrativement et financièrement le service Acheter Facturer PP Amélioration continue L'organisme doit améliorer en permanence l'efficacité du système de management de la qualité en utilisant la politique qualité, les objectives qualités, les résultats d'audits, l'analyse des données, les actions correctives et préventives ainsi que la revue de direction. La secrétaire perd du temps en regardant périodiquement si des informations concernant les factures (notamment leur statut bloqué / non rapproché / rapproché), pour assurer le suivi de la facturation. Le logiciel Sifac est imposé par l UL. Le risque serait d oublier de suivre le traitement de certaines factures. Un système de consultation de l état des factures intégré à Sifac permettrait d avoir une vue synthétique de l état de celles-ci. Rédacteur : Elise MARTINS PEIREIRA Lecteur(s) : Asma HALOUI 19/35

21 Julien DICANDIA Maintenir les plateformes Traiter les confirmations métrologiques PP Amélioration continue L'organisme doit améliorer en permanence l'efficacité du système de management de la qualité en utilisant la politique qualité, les objectives qualités, les résultats d'audits, l'analyse des données, les actions correctives et préventives ainsi que la revue de direction. La plupart des appareils de mesure et étalons sont conservés dans la salle de mesure MMT qui est à une température régulée. Cependant d autres appareils susceptibles d être utilisé sont conservés dans une autre salle de l AIPL. Lors de leurs utilisation, il est spécifié que ces appareils doivent être déposés dans le local MMT 12h auparavant. A l heure actuelle, il n y a pas de document pour spécifier où sont conservés les appareils de mesure et les différents étalons. Dans le cadre d une utilisation continue de ces appareils, le non-respect de ce processus peut mener à une non-conformité du produit par rapport aux exigences déterminées. Dans le cadre de l AIPL, ce point reste une piste de progrès du fait du risque limité. Rédacteur : Julien DICANDIA Lecteur(s) : Adrien BARACAND 20/35

22 Quentin LAFUSTE Maintenir les plateformes Configurer une salle informatique Configurer un poste informatique Installer un logiciel PP 6 Évaluation : Planification de la réalisation du produit Lors de la planification de la réalisation du produit, l'organisme doit déterminer, selon le cas, les activités requises de vérification, validation, surveillance, mesure, contrôle et essai spécifiques au produit et les critères d'acceptation du produit; les enregistrements nécessaires pour apporter la preuve que les processus de réalisation et le produit résultant satisfont aux exigences (voir 4.2.4) Maîtrise de la production et de la préparation du service L'organisme doit planifier et réaliser les activités de production et de préparation du service dans des conditions maîtrisées. Ces conditions doivent comprendre, selon le cas, la disponibilité et l'utilisation d'équipements de surveillance et de mesure; la mise en œuvre des activités de surveillance et de mesure; Dans la procédure de configuration d'un poste informatique et d'installation d'un logiciel, les tests de poste ne sont pas réalisés à chaque fois et les résultats ne sont pas consignés comme recommandé par l organisme. La procédure de test est considérée comme lourde par les employés. Les procédures d'installation et de test ne sont pas mises à jour systématiquement. Les installations de logiciel et les configurations de poste informatique ne sont pas conformes aux recommandations d'installation. Les postes ne sont pas configurés de la même manière ou sont mal configurés. Cela peut réduire la disponibilité des postes et des logiciels. De plus, les fiches de test ne sont pas automatiquement mises à jour en fonction des évolutions. La traçabilité n'est pas bien assurée sur les procédures de tests, cela a pour conséquences une perte d'informations. Il serait intéressant de mettre à jour ces feuilles de test. L'organisme peut insister sur l'importance de ces tests dans le cadre de la maîtrise de la production (paragraphe de la norme). Rédacteur : Quentin LAFUSTE Lecteur(s) : Julien DICANDIA 21/35

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme

Rapport d audit. Processus Type N Libellé Norme Rapport d audit Date de l audit : lundi 2 décembre 2013 concerné(s) : Direction ; réalisation et maintenir les sous processus traiter les confirmations métrologiques. Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Objectif

Plus en détail

Rapport d'audit. Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie des Systèmes Complexes.

Rapport d'audit. Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie des Systèmes Complexes. Préliminaires Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie des Systèmes Complexes. Ces étudiants avaient tous une formation à la qualité et

Plus en détail

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE

ISO 9001:2000. CHAPITRE par CHAPITRE ISO 9001:2000 PARTIE 2-3 CHAPITRE par CHAPITRE 9001:2000, domaine Satisfaction du client par la prévention des N.C. (ISO 9001:1994) Appliquer efficacement le système pour répondre aux besoins du client

Plus en détail

Ces étudiants avaient tous une formation à la qualité et à l audit des systèmes de management de la qualité.

Ces étudiants avaient tous une formation à la qualité et à l audit des systèmes de management de la qualité. Rapport d audit Préliminaires Cet audit interne a été réalisé dans le cadre d un TP d application par des étudiants du Master Ingénierie Système. Trois groupes ont traités respectivement les trois processus

Plus en détail

1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2 Périmètre d'application 1 2 Références normatives 1 3 Termes et définitions 1

1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2 Périmètre d'application 1 2 Références normatives 1 3 Termes et définitions 1 Norme européenne ICS : 03.120.10 Systèmes de management de la qualité Exigences NF EN ISO 9001 Novembre 2008 Indice de classement : X 50-131 Sommaire Page 1 Domaine d'application..1 1.1 Généralités 1 1.2

Plus en détail

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015).

COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). COMPARAISON DES DEUX NORMES ISO 9001 (version 2008-version 2015). PRINCIPAUX POINTS D EVOLUTION DE LA NORME ISO9001-version 2015 LE TUTOUR Mathieu LAVRAT Elodie VANLERBERGHE Cléa CASTAGNERA Adrian MASTER

Plus en détail

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE

PROCEDURE GESTION DOCUMENTAIRE 1- Objet & finalité Cette procédure définit les modalités d élaboration et de gestion des documents du Système de management de la Qualité de l école. Elle a pour but : de garantir la conformité, d apporter

Plus en détail

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES NANCY

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES NANCY Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES MATERIELLES Date de l'audit : 23/03/2010 - Processus audité(s) : Système management qualité Site audité : Nancy Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Équipe d'audit

Plus en détail

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc La version 2008 de la norme ISO/DIS 9001 (Draft International Standard) Plan Plan d élaboration de l ISO9001:2008 Objectifs Présentation

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Les exigences de la norme ISO 9001:2008

Les exigences de la norme ISO 9001:2008 Les exigences de la norme ISO 9001:2008! Nouvelle version en 2015! 1 Exigences du client Satisfaction du client Le SMQ selon ISO 9001:2008 Obligations légales Collectivité Responsabilité de la direction

Plus en détail

Certification et Norme ISO 9001 : 2000

Certification et Norme ISO 9001 : 2000 Certification et Norme ISO 9001 : 2000 La certification concrètement Gestion documentaire Maîtrise des non-conformités Actions correctives et actions préventives Responsabilité de la direction Revue de

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application»

MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE. «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» MANUEL DE MANAGEMENT DE LA QUALITE «Votre satisfaction est notre objectif, chacun de son poste est le garant de son application» SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 4 1.1. Généralités... 4 1.2. Domaine d application...

Plus en détail

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE

FICHE DE POSTE 1 TITULAIRE DU POSTE FICHE DE POSTE 1 N de poste : 2862 Intitulé du poste : Ingénieur en techniques expérimentales Métrologue Catégorie : A Corps : Ingénieur d études IGERF Quotité : 80% ETABLISSEMENT : Université de Lorraine

Plus en détail

Le management environnemental

Le management environnemental Le management environnemental L application de la norme Iso14001 USTV Cambrai, année 2008-09 Management environnemental Iso 14001 n 1 Le management environnemental La norme Iso 14001 Ce qu elle est / n

Plus en détail

Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION

Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION Rapport d'audit interne du processus SMQ & AMELIORATION Date de l'audit : 20/10/09 Processus audité(s) : Système management qualité et Amélioration Site audité : Nancy Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000.

Manuel Qualité. Toutes les activités de l ICEDD sont dans le domaine d application du référentiel ISO 9001 :2000. Manuel 1 Objectif Décrire brièvement l organisation du système mis en place à l ICEDD afin de démontrer le respect des exigences de la norme ISO 9001 : 2000. Accessoirement, cela peut faciliter la recherche

Plus en détail

La qualité dans les organismes de formation

La qualité dans les organismes de formation Conception Henri HELL 12/2011 Présentation ISO 29990 Conception Henri HELL 30/11/2011 La qualité dans les organismes de formation Henri HELL Ingénieur d Action Régionale Auditeur QSE et automobile Délégation

Plus en détail

1 - Système de management de la qualité

1 - Système de management de la qualité 1 - Système de management de la qualité Exigences générales (approche processus) identifier les processus nécessaires au SMQ déterminer leur séquence et interactions assurer leur fonctionnement efficace

Plus en détail

Rapport d'audit étape 2

Rapport d'audit étape 2 Rapport d'audit étape 2 Numéro d'affaire: Nom de l'organisme : CMA 76 Type d'audit : audit de renouvellement Remarques sur l'audit Normes de référence : Autres documents ISO 9001 : 2008 Documents du système

Plus en détail

RAPPORT AUDIT QUALITE ENSEEIHT

RAPPORT AUDIT QUALITE ENSEEIHT RAPPORT AUDIT QUALITE Entité auditée Site concerné : ENSEEIHT : TOULOUSE Responsable d audit : Xavier RAFFENNE Thème d audit : Conformité à la norme ISO 9001:2008 Date d audit : 15/01/2013 Distribution

Plus en détail

Réussir la Démarche de Management

Réussir la Démarche de Management Formation à la norme ISO 9001, V 2008 Formateur Dr Mohammed Yousfi Formateur Auditeur Consultant QSE Réussir la Démarche de Management Réussir le Projet ISO 9001, Version 2008 1 Programme Introduction

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Améliorer votre approche processus

Améliorer votre approche processus Améliorer votre approche processus Décrire de manière complète les processus, Mettre en place des tableaux de bord de manière à en surveiller le fonctionnement et à en déterminer l efficacité, Réaliser

Plus en détail

ISO 9001:2008. Novembre 2008. Boutique AFNOR. Pour : ENTENTE DES COOPERATIVES AGRICOLES. Client 23450541. Commande N-20090825-357968-TA

ISO 9001:2008. Novembre 2008. Boutique AFNOR. Pour : ENTENTE DES COOPERATIVES AGRICOLES. Client 23450541. Commande N-20090825-357968-TA ISO 9001:2008 Novembre 2008 Ce document est à usage exclusif et non collectif des clients Normes en ligne. Toute mise en réseau, reproduction et rediffusion, sous quelque forme que ce soit, même partielle,

Plus en détail

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001-

Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Forum QHSE - QUALITE Atelier thématique QUA1 -Présentation de la norme ISO 9001- Laurent GUINAUDY OC2 Consultants Atelier ISO 9001 1 Présentation du Cabinet OC2 Consultants Cabinet créé en 1996 Zone d

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind B Février 2014 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA Février 2014 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/02/14 Visa : Approbation M. Vincent

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012

La démarche d amélioration AFTLM OCTOBRE 2012 La démarche d amélioration continue 1 PLAN -L amélioration continue vue par l ISO EN 15 189 -L amélioration continue demandée par le COFRAC -La démarche d amélioration dans son organisation au quotidien

Plus en détail

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest

Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest 1 Mise en place d'un système de Management Qualité ISO 9001:2000 pour la plate forme bio informatique GenOuest Annabel Bourdé http:genouest.org/ abourde@irisa.fr 2 Plan de la présentation 1. Brève présentation

Plus en détail

Guide d application des référentiels pour le CIL-PASS mobilité et le CIL-PASS assistance

Guide d application des référentiels pour le CIL-PASS mobilité et le CIL-PASS assistance Guide d application des référentiels pour le CIL-PASS mobilité et le CIL-PASS assistance SOMMAIRE 1. PRESENTATION GENERALE : a) Généralités b) Vocabulaire c) Exigences du référentiel 2. ANALYSE DES PRINCIPAUX

Plus en détail

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré

MFQ Midi-Pyrénées v4 02022010 1. Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré v4 02022010 1 Audit interne dans un système de management de la Qualité ou un système intégré Dans certaines entreprises, les audits qualité sont trop souvent perçus comme des contrôles pointilleux des

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 2

Tremplins de la Qualité. Tome 2 Tome 2 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANTPROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES HUMAINES NANCY

Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES HUMAINES NANCY Rapport d'audit interne du processus RESSOURCES HUMAINES NANCY Date de l'audit : 23/04/2010 Processus audité(s) : Ressources Humaines Site audité : Nancy Référentiel(s) : ISO 9001 : 2008 Équipe d'audit

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 Un toilettage? François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne POURQUOI MODIFIER L ISO 9001 Chaque Norme internationale doit faire

Plus en détail

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Manuel Qualité. de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Manuel Qualité de l'agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur PRÉSENTATION GÉNÉRALE Finalité et gestion du manuel qualité Déclaration de politique qualité Organisation et responsabilités

Plus en détail

CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DE LA QUALITÉ DANS LES CABINETS D'AUDIT

CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DE LA QUALITÉ DANS LES CABINETS D'AUDIT CONTRÔLE INTERNE ET GESTION DE LA QUALITÉ DANS LES CABINETS D'AUDIT Introduction Un moyen de se doter d un système de contrôle interne efficace et performant réside dans la mise en place d un système de

Plus en détail

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010

GUIDE D AUDIT INTERNE Version : 06/2010 L audit interne permet d évaluer l efficacité du système de management de la qualité. Conformément au référentiel ISO 9001 v 2008, les audits internes doivent être ciblés. Le responsable qualité est chargé

Plus en détail

REVUE DE DIRECTION RICHARD MANUNU

REVUE DE DIRECTION RICHARD MANUNU REVUE DE DIRECTION 1. REFERENCES NORMATIVES Il existe de nombreuses normes et référentiels qui abordent différentes thématiques ayant des finalités spécifiques. Néanmoins, chaque norme et référentiel que

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA

ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA 1 APPEL D OFFRES ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001 DE L AGENCE POUR LA RECHERCHE ET L INNOVATION EN CHAMPAGNE-ARDENNE - CARINNA JUILLET 2013 2 1. OBJET DE L APPEL D OFFRE Réalisation d un accompagnement

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Ind A Avril 2012 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 6 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Avril 2012 DIFFUSION INTERNE CONTROLEE Rédaction Valérie MINSENTI Responsable Management de la Qualité et de la Sécurité Date : 18/05/12 Visa

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA QUALITE PAR LES CABINETS D AUDIT

LA MAÎTRISE DE LA QUALITE PAR LES CABINETS D AUDIT LA MAÎTRISE DE LA QUALITE PAR LES CABINETS D AUDIT par Janin AUDAS et Brigitte GUILLEBERT Associés de 01 AUDIT ASSISTANCE Novembre 2011 Tout cabinet d audit doit gérer la qualité de ce qu il produit, c

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011

MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004. Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 4.1.1-02 MANUEL DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ISO 14001 2004 Collège Sainte-Anne De Lachine Janvier 2011 23 novembre -11 1 Table des matières 1. INTRODUCTION ET DOMAINE D'APPLICATION... 3 2. TERMES ET DÉFINITIONS...

Plus en détail

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

Les changements intervenus entre la troisième et la quatrième édition sont détaillés dans l'annexe B. Nouvel Alinéa 7

Les changements intervenus entre la troisième et la quatrième édition sont détaillés dans l'annexe B. Nouvel Alinéa 7 9001.2008 Les Normes internationales sont rédigées conformément aux règles données dans les Directives ISO/CEI, Partie 3 Partie 2. La Tâche principale des comités techniques est d'élabo Normes internationales.

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008

ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition. Décembre 2008 ISO 9001:2008 Contenu et modalités de transition Décembre 2008 ISO 9001:2008 Modalités de transition Extrait du communiqué joint de IAF et ISO sur la mise en œuvre de la certification accréditée selon

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME QUALITE ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 9001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables qualité Ensemble du personnel

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise

Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement. Un atout pour l entreprise CCI Moselle, le16 avril 2013 Système de Management Intégré Qualité, Sécurité et Environnement Un atout pour l entreprise Intervention de Olivier Rousseaux, Auditeur QSE, Expert en organisation et management

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION

REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION REFERENTIEL D AGREMENT DES CENTRES DE FORMATION DPMC- ADM- SPO Page - 1-16/07/2009 Généralités Le DPMC est l organisme désigné par la CPNE, en charge du contrôle des compétences pour la délivrance du CQP

Plus en détail

CHARTE DE L AUDIT INTERNE

CHARTE DE L AUDIT INTERNE CHARTE DE L AUDIT INTERNE Septembre 2009 Introduction La présente charte définit la mission et le rôle de l audit interne de l Institut National du Cancer (INCa) ainsi que les modalités de sa gouvernance.

Plus en détail

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR

LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY BIO CR LE PROCESSUS QUALITE DANS UN LABORATOIRE DR TIDIANE SIBY 1 LES SPECIFICITES DES LABORATOIRES DE BIOLOGIE MEDICALE ISO 15189 ACCREDITATION CERTIFICATION ACCREDITATION AGREMENT RECONNAISSANCE DE LA CONFORMITE

Plus en détail

RESUME DES NORMES ISO

RESUME DES NORMES ISO RESUME DES NORMES ISO Travail réalisé par : Selma FERKOUS O8301 ISO 19011 : La norme internationale ISO 9011, se focalise sur le management de programmes d audit, la réalisation d audits internes ou externes

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT

PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF DENTAIRE PARTIE 2 EXIGENCES QUALITE A RESPECTER PAR LE FABRICANT SOMMAIRE 2.1. Exigences concernant les produits 2.2. Exigences concernant le système de management de

Plus en détail

Tremplins de la Qualité. Tome 1

Tremplins de la Qualité. Tome 1 Tome 1 CET OUVRAGE EST UN GUIDE D INTERPRETATION DE LA NORME NF EN ISO 9001 VERSION 2000 AVANT-PROPOS Ce guide d aide à la rédaction du Manuel de Management de la Qualité a été rédigé par la Fédération

Plus en détail

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000)

MANUEL QUALITE. Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel ISO 9001 v2000) MANUEL QUALITE SPECIALISTE DANS L USINAGE DE L INCONEL, DU TITANE, DE L ALUMINIUM DE PIECES MECANIQUES DE HAUTE PRECISION EN PETITE, MOYENNE ET GRANDE SERIE Dédié au secteur géophysique, médical, (référentiel

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT INTERNE

RAPPORT D AUDIT INTERNE RAPPORT D AUDIT INTERNE Transcriptomique Génomique Marseille Luminy ontexte Dates d'audit : 1 au 2 octobre 2014 Périmètre d'audit : ensemble du système de management intégrant un SMQ Objectif de l'audit

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008

MANUEL QUALITÉ. Plate-forme Biopuces Toulouse. selon la norme ISO 9001 version 2008 1 MANUEL QUALITÉ Plate-forme Biopuces Toulouse selon la norme ISO 9001 version 2008 135, avenue de Rangueil - 31077 TOULOUSE CEDEX 4 Tél. 05 61 55 96 87 - fax 05 61 55 94 00 http://biopuce.insa-toulouse.fr

Plus en détail

ISO/FDIS 9001 NORME INTERNATIONALE PROJET FINAL. Systèmes de management de la qualité Exigences ISO/TC 176/SC 2. Secrétariat: BSI

ISO/FDIS 9001 NORME INTERNATIONALE PROJET FINAL. Systèmes de management de la qualité Exigences ISO/TC 176/SC 2. Secrétariat: BSI PROJET FINAL NORME INTERNATIONALE ISO/FDIS 9001 ISO/TC 176/SC 2 Secrétariat: BSI Début de vote: 2000-09-14 Vote clos le: 2000-11-14 Systèmes de management de la qualité Exigences Quality management systems

Plus en détail

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001.

MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. MISE EN PLACE D'UN SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ACCOMPAGNEMENT A LA CERTIFICATION ISO 14001. Public : Objectif : Direction Membres du comité de direction - Responsable de service Responsables

Plus en détail

Systèmes de management de la qualité Exigences

Systèmes de management de la qualité Exigences PROJET DE NORME INTERNATIONALE ISO/DIS 9001 ISO/TC 176/SC 2 Début de vote: 2007-09-20 Secrétariat: BSI Vote clos le: 2008-02-20 INTERNATIONAL ORGANIZATION FOR STANDARDIZATION МЕЖДУНАРОДНАЯ ОРГАНИЗАЦИЯ

Plus en détail

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015

Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Gestion de l information sur les entreprises (CIM) Rapport d audit Rapport n o 2/15 11 mars 2015 Diffusion Destinataires : Président et chef de la direction Premier vice-président et chef de la direction

Plus en détail

Amendement de la norme ISO 9001

Amendement de la norme ISO 9001 Amendement de la norme ISO 9001 François BOUCHER AFNOR Normalisation Repris par Claude GIRARD AFNOR Délégation Bretagne Un toilettage? SOMMAIRE Pourquoi une révision de la norme? Ce qui ne change pas Ce

Plus en détail

AUDITS QUALITÉ INTERNES

AUDITS QUALITÉ INTERNES AUDITS QUALITÉ INTERNES 0 Ind. Date Etabli par Vérifié par Approuvé par observations 1/6 1. OBJET Cette procédure a pour objet de définir l'organisation, la planification, la réalisation et le suivi des

Plus en détail

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT Annule et remplace MQ-CERT 13-344 du 16/10/2013 Approuvé par la Directrice Générale d AFNOR Certification, le 21/11/2013 Date de mise en application : 02/09/2015 NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL

Plus en détail

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique

Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique Certification ISO 9001 : 2008 Rapport d'audit de renouvellement Date(s) de l'audit : 4 & 5 décembre 2012 Bureautique Conseil Midi-Pyrénées - Perret Bureautique A l attention de Madame Fabienne MORALY Suzanne

Plus en détail

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean

Annexe. Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Annexe (d après Lean 9001 : Battle for Artic Rose; Edition :Society of Manufacturing Engineers) Comment ISO 9001 soutient les stratégies de Lean Définitions : Valeur : La VALEUR est quelque chose de tangible

Plus en détail

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001

Que dit l ISO 9001 au sujet des processus? Quelques définitions indispensables dans le cadre de l ISO 9001 Atelier Euro-Med sur les Stratégies de simplification administrative pour les entreprises: De meilleurs services publics pour des entreprises compétitives Bruxelles 30 novembre 1 er décembre 2011 Que dit

Plus en détail

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE

MANUEL QUALITE SIMPLIFIE E-mail : info@pai-france.com A. GENERALITES Page : 1 / 8 Conforme à la norme : ISO 9001 Domaine d activité : Négoce de matériel pour le secteur pétrolier, gazier, pétrochimique, agroalimentaire et pharmaceutique

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR

PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR PRESENTATION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT DE QUALITE DE LA SN-SOSUCO PLUS QUE DU SUCRE, UN PLAISIR SOMMAIRE 1 - PRESENTATION DE LA SN-SOSUCO 2 - HISTORIQUE DE LA DEMARCHE QUALITE 3 - SYSTÈME DE MANAGEMENT

Plus en détail

Introduction à ISO 22301

Introduction à ISO 22301 Introduction à ISO 22301 Présenté par : Denis Goulet Le 3 octobre 2013 1 Introduction à ISO 22301 ORDRE DU JOUR Section 1 Cadre normatif et réglementaire Section 2 Système de Management de la Continuité

Plus en détail

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations

ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations ITIL V2 Processus : La Gestion des Configurations Auteur: Fabian PIAU, Master 2 MIAGE, Nantes La Gestion des Configurations est un processus issu d ITIL version 2 qui aide au soutien du service («Service

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS SUPPLEMENTAIRES SUR DES ASPECTS SPECIFIQUES NORME INTERNATIONALE D AUDIT 501 ELEMENTS PROBANTS CONSIDERATIONS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes du métier

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 4 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Révision D Octobre 2005

MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 4 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Révision D Octobre 2005 MANUEL DE MANAGEMENT DE Edition 4 LA QUALITE ET DE LA SECURITE Révision D Octobre 2005 DESTINATAIRE : DE NADAÏ S.A. M. Jean Michel DUCOS DIFFUSION CONTROLEE Rédaction M. David BEREAUX Responsable Management

Plus en détail

ISO 9001 Guide de correspondance

ISO 9001 Guide de correspondance ISO 9001 Guide de correspondance Correspondance entre les exigences de l ISO 9001:2008 et l ISO DIS 9001:2014 Introduction Ce document procure une comparaison entre ISO 9001:2008 et le Projet de norme

Plus en détail

LES PROCESSUS SUPPORT

LES PROCESSUS SUPPORT Manuel de management de la qualité Chapitre 3 : Approuvé par Guy MAZUREK Le 1/10/2014 Visa Page 2 / 11 SOMMAIRE 1 LA GESTION DES DOCUMENTS ET DONNEES DU SMQ... 4 1.1 Architecture de la documentation du

Plus en détail

MANAGEMENT De la QUALITE

MANAGEMENT De la QUALITE MANAGEMENT De la QUALITE Dr. ACHELHI Hicham achelhihicham@yahoo.fr Dr. ACHELHI Hicham Management de la Qualité Totale : Normalisation 1 Chap 1 : Normalisation Dr. ACHELHI Hicham achelhihicham@yahoo.fr

Plus en détail

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond 41 ième rencontre 29 septembre 2014 L évolution des normes ISO9001 et ISO14001 La forme Le fond AllQuality Sept 2014 : évolution ISO9001 et ISO14001 - philippe.barbaza@qualivie.fr - 1 Vers une structure

Plus en détail

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique

PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique PROCESSUS DE CONTROLE du référentiel ECOCERT Being SPA Biologique & Ecologique Version du 1 er juin 2012 Le référentiel est protégé par les dispositions du Code de la propriété intellectuelle, notamment

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

les outils de la gestion de projet

les outils de la gestion de projet les outils de la gestion de projet Sommaire Objectifs de la gestion de projet Les étapes du projet Les outils de gestion de projets Paramétrage de l outil PROJET : «ensemble des actions à entreprendre

Plus en détail

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE

Mettre en place une stratégie QSE. Pilotage et tableau de bord du système QSE Mettre en place une stratégie...2 Pilotage et tableau de bord du système.2 Réussir les audits...3 Management de la Qualité ISO 9001...3 Management de l Environnement ISO 14001.4 Management de la Santé

Plus en détail

Contenu de la norme ISO 50001-2011

Contenu de la norme ISO 50001-2011 Contenu de la norme ISO 50001-2011 22 novembre 2011 Virginie BUCHHEIT Luxcontrol 1, av. des Terres Rouges BP 349 L-4004 Esch/Alzette Tel : +352 54 77 11 281 Fax : +352 54 77 11 266 www.luxcontrol.com Email:

Plus en détail

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004)

Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL. Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à l usage des Fournisseurs QSL Contrat obligatoire Industrie/Equipements/Services (version 09/2004) Directives d Assurance Qualité à destination des fournisseurs QSL (Contrat

Plus en détail

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL

ISO/IEC 20000-1 versus ITIL ISO/IEC 20000- versus ITIL Séminaire du 6 Novembre itsmf OUEST C. LAHURE Axios Systems Ordre du jour ISO / IEC 20000- La Norme et son contexte Le référentiel La démarche d implémentation Le contexte de

Plus en détail