Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services»"

Transcription

1 Colloque «Télécommunicationsréseaux du futur et services» DITEMOI Robustesse et efficacité pour la diffusion de contenu sur liens Internet sans fil

2 Le problème et les objectifs du projet La consultation de site Internet en situation de mobilité reste lente voire pénible Plusieurs erreurs peuvent dégradé la qualité du contenu reçu L objectif du projet DITEMOI est l amélioration de la robustesse et de l efficacité du téléchargement et de la diffusion de contenu sur les liens Internet sans fil.

3 L approche considérée Trois axes principaux d'amélioration, complémentaires entre eux: Techniques de codage et décodage robustes pour adapter le contenu aux liens et protocoles de transport considérés Introduction de techniques de diversité pour lutter contre les erreurs et les évanouissements sur le canal sans fil par utilisation d'antennes multiples Introduction de techniques de diversité pour lutter contre les erreurs et les évanouissements sur le canal sans fil par utilisation d'un routage adapté

4 Organisation du projet SP1: Techniques de codage/décodage robuste Robustification de flux H.264 (Thales) Codage à descriptions multiples (Telecom Paris Tech) Transmission robuste de sites web au format html (LSS) SP2: Techniques de diversité Diversité d'antennes et codage MIMO (Comsis) Diversité au niveau physique (Comsis) Diversité au niveau réseau par routage adapté (Thales) Diversité au niveau réseau dans un contexte multi-point à multipoint (Telecom Paris Tech) SP3: Chaîne de simulation (Tous) SP4: Plate-forme de démonstration (Tous)

5 Organisation du projet SP1: Techniques de codage/décodage robuste Robustification de flux H.264 (Thales) Codage à descriptions multiples (Telecom Paris Tech) Transmission robuste de sites web au format html (LSS) SP2: Techniques de diversité Diversité d'antennes et codage MIMO (Comsis) Diversité au niveau physique (Comsis) Diversité au niveau réseau par routage adapté (Thales) Diversité au niveau réseau dans un contexte multi-point à multipoint (Telecom Paris Tech) SP3: Chaîne de simulation (Tous) SP4: Plate-forme de démonstration (Tous)

6 Robustification de flux H.264 Le codec de référence (JM) travaille sur des fichiers et n est pas prévu pour une utilisation dynamique: au niveau du codeur (mise à jour des paramètres de codage) au niveau du décodeur (décodage au fil de l eau) Résultat de Ditemoi est un décodeurs «JM» dynamique, utilisé au fil de l eau et robustifié Décodage sur des portions de vidéo Robustesse contre les plantages Amélioration du masquage d erreurs Intégration de la fonctionnalité de mélange de trames Le décodeur temps-réel est intégré dans la démo

7 Codage par descriptions multiples : VidWav Codeur de référence : VidWav Codeur vidéo scalable par ondelettes 3D Filtrage temporel compensé en mouvement Transformée spatiale en ondelettes Codeur entropique par plans de bits: 3D ESCOT Train binaire généré Train binaire emboité par bloc 3D Paquets formés par différents blocs 3D Objectif : Codeur robuste (descriptions multiples) et scalable

8 Introduction des descriptions multiples dans la transformée temporelle Vidéo décomposée en approximation + détails Approximation redondante : présente dans le 2 descriptions Détails répartis entre les descriptions

9 Codage par descriptions multiples: schéma de décodage Une seule description reçue Décodeur latéral Sous-bande d approximation toujours présente Moitié des sous-bandes de détails présente Sous-bandes manquantes remplacées par des zéros Les deux descriptions reçues Décodeur central Décodage latéral des deux descriptions reçues Combiner les trames des deux descriptions Contribution de chaque description évaluée Stratégie optimale de combinaison

10 Transmission robuste de fichiers HTML Le http1.1 permet de télécharger des fichiers HTML comprimés selon le codage entropique «deflate» Vulnérabilité aux erreurs de transmission du flux deflate Pas de solutions dans la littérature Encapsulation du flux HTML comprimé : - Un CRC ou Checksum couvre une partie ou la totalité des données à transmettre à chaque niveau de la couche protocolaire - Un contrôle par le CRC ou le Checksum est réalisé sur les données reçues En-tête payload CRC Calcul du CRC sur les données reçues Comparaison Réduire le nombre de retransmission Rejet Demande de retransmission

11 Récepteur robuste basé sur un décodage source-protocole-canal conjoint I. Décodage source-canal conjoint du flux HTML comprimé (deflate) : Réalisation d un récepteur itératif basé sur le principe turbo construit à partir de deux décodeurs concaténés en série : Le décodeur canal Le décodeur source qui s appuie sur : - la structure des codes «Deflate» - la syntaxe et la grammaire du langage HTML II. Décodage protocole-canal conjoint des entêtes (Phy, MAC, IPv6 / UDP Lite /RTP) : Réalisation d un récepteur itératif basé sur le principe turbo construit à partir de deux décodeurs concaténés en série : Le décodeur canal Le décodeur cross-layer exploite les redondances qu il a extraites à partir des spécificités intra et\ou inter couches protocolaires du réseau utilisé.

12 Quelques résultats de décodage robuste d en-têtes

13 Organisation du projet SP1: Techniques de codage/décodage robuste Robustification de flux H.264 (Thales) Codage à descriptions multiples (Telecom Paris Tech) Transmission robuste de sites web au format html (LSS) SP2: Techniques de diversité Diversité d'antennes et codage MIMO (Comsis) Diversité au niveau physique (Comsis) Diversité au niveau réseau par routage adapté (Thales) Diversité au niveau réseau dans un contexte multi-point à multipoint (Telecom Paris Tech) SP3: Chaîne de simulation (Tous) SP4: Plate-forme de démonstration (Tous)

14 MPDU/A -MPDU PLCP Scrambleur FEC Parseur Diversité au niveau physique Afin d améliorer la robustesse des transmissions par lien sans fils, une couche physique n incluant 3 types de diversité a été implanté dans la plateforme de démonstration : - Spatiale : code STC V-B/antennes multiples pour lutter contre l évanouissent et rendre les canaux «en vue directe» - Fréquentielle : OFDM pour transformer le canal à multi-trajets large bande en un ensemble de sous-canaux mono-trajet. - Temporelle : décalage cyclique (CS) pour créer des voies (informations) indépendantes. L-STF, L-LTF HT-STF, HT-LTF Mémoire Symboles Intrel. (I) Intrel. (II) Mapping (I) Mapping (II) STC Pilotes IFFT (I) IFFT (II) CS GI (I) GI (II) Filtre(I) Filtre (II) RF (I) RF (II) Diversités

15 Approche «crosslayer» : tolérance aux erreurs et interface de «feedback» Tolérance aux erreurs des trames de données : - la MAC n classique rejette les trames erronées - la MAC n Ditemoi différencie le type d erreurs dans les trames en introduisant un CRC partiel calculé sur l entête : Entête MAC Données MAC CRC partiel CRC total - Si le CRC total est incorrect mais le CRC partiel est correct : les trames sont fournies aux couches supérieures et utilisées par les décodeurs robustes Ditemoi. Interface de feedback : fournit des informations sur l état du lien et des indications sur les trames transmises et reçues. - RSSI - Nombre de trames transmises - Nombre de trames acquittées - Nombre de trames reçues - Nombre de trames erronées reçues (CRC total faux) - Nombre de trames reçues avec des entêtes erronés (CRC entête faux)

16 Diversité par routage adapté (1/3) Grace au développement d un décodeur vidéo robuste (SP1), la qualité du streaming vidéo sur des réseaux ad-hoc a été améliorée en: Evitant les retransmissions de paquets avec contenu erroné Réduisant le parcours entre source et destination par l introduction de proxy intelligents

17 Diversité par routage adapté (2/3) Nous avons combiné: La calcul du CRC et checksum de la couche transport partiels: Pour transmettre vers le bond suivant paquets avec en-têtes correctes mais contenu erroné Proxies intelligents capables de sauvegardé les paquets transférés: Pour répondre à des nouvelles demandes de streaming sans contacter le serveur: Si le contenu recherché est disponible et sans erreurs Si le contenu recherché est disponible mais erroné» On utilise un identifiant de la source pour déterminer s il s agit de la première requête pour le même contenu» En cas contraire on assume que le client n est pas équipé avec un décodeur robuste (tolérant aux erreurs) et la requête est transférée au serveur Pour remplacer un paquet sauvegardé et erroné avec un paquet à transférer reçu sans erreurs Pour remplacer un paquet erroné à transférer avec une copie correcte si disponible dans la mémoire tampon

18 Diversité par routage adapté (3/3)

19 ABCD Un protocole pour la diffusion vidéo sur réseau sans-fil ad-hoc (1/3) En l état actuel des protocoles réseau, il n existe pas un protocole spécifique pour la diffusion du contenu vidéo sur réseau sans-fil ad-hoc. L objectif du protocole ABCD est l exploitation des caractéristiques de broadcast des réseau sans fil et de propriété du codage par descriptions multiples pour l amélioration de la robustesse et de l efficacité du téléchargement de contenu vidéo sur les liens sans fil.

20 ABCD Un protocole pour la diffusion vidéo sur réseau sans-fil ad-hoc (2/3) Les contributions principales concernent : 1. Une technique de broadcast fiable au niveau MAC/PHY ; 2. Une fonction locale de choix pour la creation de topologies efficaces ; 3. Une stratégie de minimisation de l'over-head du protocole basée sur la capacité de nœuds d intercepter des messages adressés à leurs voisins.

21 ABCD Un protocole pour la diffusion vidéo sur réseau sans-fil ad-hoc (3/3) Nombre de nœuds [%] Le protocole a été testé dans plusieurs cas d utilisation, avec différents nombres de nœuds, densité, churn et modèle de mouvement. 50 % déconnections Reconnections 2 Déscriptions reçues 1 Déscription reçue Secondes Les résultats montrent que la réceptions des nœuds est parfaite, même quand la moitié des nœuds se déconnecte sans préavis (voire figure) Le delai de transmission est tout à fait acceptable, dans l ordre de quelques millisecondes.

22 SP3: Chaine de simulation optimisée

23 SP4: Implantation matérielle (1/2) Implantation dans le MIMOkit Comsis : De la couche physique robuste n Ditemoi fournissant : - Des informations souples pour le décodage robuste des champs SIG et DATA - Une estimation du signal RSSI - La programmation du canal RF (permettant la création de plusieurs réseaux), du gain d émission et des modes de transmission (modifiant la robustesse) De la MAC n Ditemoi avec le protocole de «feedback» via Ethernet permettant la remontée des informations vers les couches applicatives De la MAC n Ditemoi (HW et SW) avec de la tolérance aux erreurs : les trames data avec des erreurs dans le «payload» (détectées par la MAC HW) sont transférées aux couches applicatives après correction des checksums de différents protocoles (réalisé par la MAC SW)

24 SP4: Implantation matérielle (2/2) Implantation dans le MIMOkit Comsis de mécanismes de fragmentation IPv4/IPv6 au niveau de la MAC software n: - Le lien Ethernet (entrée au MimoKit) limite la taille de la trame à 1500 octets - La fragmentation de trames par le protocole IP réduit les performances : latence et retransmission - Puisque le lien n permet des trames d au moins 2324 octets, la défragmentation IPv4/IPv6 (avant émission sans fils) et la fragmentation IPv4/IPv6 (après réception sans fils) ont été implantée dans la MAC software n Ditemoi. Réalisation des interfaces utilisateur : - Programmation (recherche et sélection des canaux, paramètres) - Interface de capture de signaux «hardware» (pour le traitement robuste off-line) - Visualisation des données provenant de l interface de «feedback» Réalisation et intégration du codeur temps-réel et du décodeur robuste H.264, des module RTSP et RTP et de la diversité de parcours

25 Résultats majeurs Transmissions robuste d un fichiers HTML compressé sur des réseaux sans fils Transmission vidéo robuste: H.264/AVC (cas point à point) à descriptions multiples (cas multipoint à multipoint) Deux nouvelles méthodes de distribution vidéo Pour du point à point dans réseaux ad-hoc Pour du point à point dans réseaux ad-hoc Simulateur système qui peut être réutilisé par tous les partenaires pour des nouvelles études Réalisation d un démonstrateur temps-réel Plus de 20 articles acceptés pour publication 3 brevets

26 Les perspectives Génération de contenu adapté à la qualité de la communication Codage et protection adaptatif Adaptation du contenu precodé à la bande passante, aux pertes et aux erreurs qui caractérisent la communications Codage en temps-réel avec un choix approprié des paramètres Gestion appropriée du contenu dans le réseaux: Allocation des ressources et ordonnancement prioritaire en fonction des besoins

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP BTS I.R.I.S NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES RÉSEAUX CHAP. 2 MODÈLES OSI ET TCP/IP G.VALET Nov 2010 Version 2.0 Courriel : genael.valet@diderot.org, URL : http://www.diderot.org 1 LE BESOIN D UN MODÈLE Devant

Plus en détail

Transport de contenu multimédia

Transport de contenu multimédia Transport de contenu multimédia Jean Le Feuvre Cyril Concolato lefeuvre, concolato @telecom-paristech.fr Plan Définitions et problèmes généraux Étude détaillée de certains modes de transport Streaming

Plus en détail

Techniques de diffusion vidéo sur l Internet

Techniques de diffusion vidéo sur l Internet ENS de Lyon Cours réseaux 2004 Techniques de diffusion vidéo sur l Internet Streaming avec RTP/RTSP Timothy BURK (uni@tburk.com) Table des matières 1. Introduction... 3 2. Streaming Diffusion en temps

Plus en détail

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac

WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac A. NAJID Professeur réseaux sans fil et hyperfréquence lnpt Rabat email : najid@inpt.ac.ma WiFi 5 ème génération du WiFi-n à IEEE802.11ac RFTE 2013 Oujda 1 Sommaire Introduction 802.11n Améliorations PHY

Plus en détail

Couche Accès réseau : Ethernet

Couche Accès réseau : Ethernet Couche Accès réseau : Ethernet Technologie Ethernet Principe de fonctionnement du Half Duplex Trame Ethernet Composition - Adresse matérielle Encapsulation des trames Ethernet Domaine de collision d un

Plus en détail

Internet et la vidéo numérique

Internet et la vidéo numérique Internet et la vidéo numérique Dominique PRESENT I.U.T. de Marne la Vallée Flux asynchrones, synchrones et isochrones Un flux est l ensemble des trames échangées entre 2 applications Un flux est asynchrone

Plus en détail

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP

NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP NFA083 Réseau et Administration Web TCP/IP Sami Taktak sami.taktak@cnam.fr Centre d Étude et De Recherche en Informatique et Communications Conservatoire National des Arts et Métiers Rôle de la Couche

Plus en détail

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN.

Chapitre I. Notions de base. Septembre 2008 I. Notions de base 1. But du chapitre. Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Chapitre I Notions de base Septembre 2008 I. Notions de base 1 But du chapitre Connaître types de réseaux PAN, LAN, MAN, et WAN. Connaître les différentes topologies (bus, anneau, étoile, maillée) et leurs

Plus en détail

Réseaux en automatisme industriel

Réseaux en automatisme industriel Réseaux en automatisme industriel IUT-1 département GEii - 1 28/11/2008 1 Les Architectures d automatismes industriel Modèle multicouche Couche liaison Couche application 28/11/2008 2 Approche multicouche

Plus en détail

Le protocole Ethernet

Le protocole Ethernet Le protocole Ethernet Omar Cheikhrouhou enis01amor@yahoo.fr Département Informatique Omar Cheikhrouhou 1 Rappel (fonctionnalité de La couche liaison de données) La couche liaison de données assure un transit

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

NE316 TP3 le protocole TFTP

NE316 TP3 le protocole TFTP 3 A EIS App NE316 TP3 le protocole TFTP 1. Préparation Comme le client TFTP n est pas installé sur le PC, on commence par le télécharger. Pour la suite, nous avons perdu toutes nos traces. Pour les refaire,

Plus en détail

Les protocoles UDP et TCP

Les protocoles UDP et TCP 3 Les protocoles UDP et TCP TCP comme UDP s exécute au-dessus d IP et se fonde sur les services fournis par ce dernier. TCP (Transport Control Protocol) assure un service de transmission de données fiable

Plus en détail

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia

M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia M1 Informatique, Réseaux Cours 9 : Réseaux pour le multimédia Olivier Togni Université de Bourgogne, IEM/LE2I Bureau G206 olivier.togni@u-bourgogne.fr 24 mars 2015 2 de 24 M1 Informatique, Réseaux Cours

Plus en détail

Master Informatique 1ère année. Master Informatique 1ère année Collez votre autocollant ici : 1. Partiel 2006 U.E. ARES

Master Informatique 1ère année. Master Informatique 1ère année Collez votre autocollant ici : 1. Partiel 2006 U.E. ARES Collez votre autocollant ici : 1 1 que vous en colliez un sur la copie double et 5 autres sur les sujets (un sur chaque feuille dans la case en haut à gauche). 1 3. Complétez le tableau suivant avec les

Plus en détail

Réseaux Informatiques 2

Réseaux Informatiques 2 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Université Mohamed Khider - Biskra Faculté des Sciences Exactes et des Sciences de la Nature et de la Vie Département d informatique

Plus en détail

Chapitre 3 : Les échanges dans le monde TCP-IP. Support des Services et Serveurs

Chapitre 3 : Les échanges dans le monde TCP-IP. Support des Services et Serveurs SI 5 BTS Services Informatiques aux Organisations 1 ère année Chapitre 3 : Support des Services et Serveurs Objectifs : Les échanges dans le monde TCP-IP Maîtriser le modèle TCP/IP, l'ensemble de ses protocoles,

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 Cours réseau Supports de transmission Les câbles Coaxial Ethernet RJ45 Fibre optique Supports de transmission 3 Les câbles Ethernet RJ45 Supports de transmission 4 Les câbles Coaxial Type BNC Cours

Plus en détail

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP

Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS. TP sur IP Université Pierre Mendès France U.F.R. Sciences de l Homme et de la Société Licence MIASS TP sur IP L'objectif de ce premier TP est de vous montrer comment les données circulent dans un réseau, comment

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

Cours 1 : Introduction au réseaur

Cours 1 : Introduction au réseaur RE53 Cours 1 : Introduction au réseaur Philippe.Descamps@utbm.fr 1 Plan du Cours A. Terminologie et Concept Réseaux 1. Les différents types de réseaux 2. Communication et Échange des données 3. La segmentation

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1

Les Virtual LAN. F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN F. Nolot 2009 1 Les Virtual LAN Introduction F. Nolot 2009 2 Architecture d'un réseau Pour séparer, sur un réseau global, les rôles de chacun Solution classique : utilisation de sous-réseaux

Plus en détail

Devoir surveillé : NET 9 février 2007

Devoir surveillé : NET 9 février 2007 Devoir surveillé : NET 9 février 2007 Nom : Prénom : Répondez aux questions dans l espace prévu à cet effet. Elaborez votre réflexion au brouillon et reportez ensuite votre réponse sur ce document d une

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

Commentaires Examen TS219 Codage Canal 2011-2012

Commentaires Examen TS219 Codage Canal 2011-2012 Commentaires Examen TS219 Codage Canal ENSEIRB-MATMECA / T2 2011-2012 Évolution de la moyenne à l examen de TS219 16 14 12 10 8 6 4 2 0 MOYENNE : 5,5 Moyenne TS219 Questions de cours Codage Questions n

Plus en détail

INTERNET CONTROL MESSAGE PROTOCOL

INTERNET CONTROL MESSAGE PROTOCOL Issu de la RFC 792 INTERNET CONTROL MESSAGE PROTOCOL SPECIFICATIONS Crédits : Jon Postel / ISI Traduction : V.G. FREMAUX Simplification et ajouts pour utilisation élève : B. JEZEQUEL / Lycée La Providence

Plus en détail

Une approche descendante

Une approche descendante Internet Une approche descendante P. Bakowski bako@ieee.org Qu'est-ce que l'internet? réseau mondial P. Bakowski 2 Des liens câbles métalliques, fibres optiques, liens radio - débit en bits/s P. Bakowski

Plus en détail

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C

Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Le réseau FlexRay Comparaison avec TTP/C Nicolas NAVET INRIA Lorraine - projet TRIO http://www.loria.fr/~nnavet Certaines images de cet exposé proviennent de : - [1] Slides FlexRay WorkShop 2002/2003 Plan

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol

Dynamic Host Configuration Protocol Dynamic Host Configuration Protocol 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs

INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs INFO 3020 Introduction aux réseaux d ordinateurs Philippe Fournier-Viger Département d informatique, U.de M. Bureau D216, philippe.fournier-viger@umoncton.ca Automne 2014 1 Introduction Au dernier cours

Plus en détail

Informatique Répartie

Informatique Répartie INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur 1/36 Informatique Répartie Architectures Client-Serveur Alexandre Pauchet INSA Rouen - Département ASI BO.B.RC.18, pauchet@insa-rouen.fr INSA - ASI InfoRep : Client-Serveur

Plus en détail

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr

Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr Année 2010-2011 Réseaux I Conclusion : retour sur l architecture protocolaire Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Plan 1 Rappels 2 Le dialogue

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web Introduction. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web Introduction. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web Introduction A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 Plan Cours Introduction aux Réseaux Définition

Plus en détail

Fiche d identité produit

Fiche d identité produit Fiche d identité produit Référence : DWL-8500AP Désignation Point d'accès de commutation sans fil bibande pour entreprises avec technologie PoE Clientèle cible Entreprises Structures avec des déploiements

Plus en détail

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP

1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.Introduction - Modèle en couches - OSI TCP/IP 1.1 Introduction 1.2 Modèle en couches 1.3 Le modèle OSI 1.4 L architecture TCP/IP 1.1 Introduction Réseau Télécom - Téléinformatique? Réseau : Ensemble

Plus en détail

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 4. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. version du 18/2/2013. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 4 : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence version du 18/2/2013 1/34 Cyril Pain-Barre : introduction et adressage 1/26 TCP/ l architecture d Internet

Plus en détail

De la modulation OFDM à WiMAX

De la modulation OFDM à WiMAX S olutions COMMUNICATIONS RADIO De la modulation OFDM à WiMAX Les techniques de communication sans fil sont aujourd hui accessibles à tous. De nombreux standards sont opérationnels, les performances s

Plus en détail

Couche transport TCP

Couche transport TCP Couche transport TCP Sébastien Jean IUT de Valence Département Informatique v3.1, 30 avril 2012 TCP, en bref Généralités TCP? TCP (Transmission Control Protocol, RFC 793) fournit un service de transfert

Plus en détail

Cours réseaux Modèle OSI

Cours réseaux Modèle OSI Cours réseaux Modèle OSI IUT 1 Université de Lyon Introduction: le modèle OSI Un modèle théorique : le modèle OSI (Open System Interconnection) A quoi ça sert: Nécessité de découper/classifier l ensemble

Plus en détail

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence

Réseaux - Cours 3. IP : introduction et adressage. Cyril Pain-Barre. Semestre 1 - version du 13/11/2009. IUT Informatique Aix-en-Provence Réseaux - Cours 3 IP : introduction et adressage Cyril Pain-Barre IUT Informatique Aix-en-Provence Semestre 1 - version du 13/11/2009 1/32 Cyril Pain-Barre IP : introduction et adressage 1/24 TCP/IP l

Plus en détail

Résumé Le réseau MANET Le réseau véhiculaire Le réseau de capteurs

Résumé Le réseau MANET Le réseau véhiculaire Le réseau de capteurs Résumé Ces dernières décennies, les réseaux sans fil ont été déployés à un rythme remarquable dans différents contextes : les bureaux d entreprises, les universités, les hôtels, etc. La prolifération d

Plus en détail

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07

EP 2 023 534 A1 (19) (11) EP 2 023 534 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 11.02.2009 Bulletin 2009/07 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 023 34 A1 (43) Date de publication: 11.02.09 Bulletin 09/07 (1) Int Cl.: H04L 12/26 (06.01) (21) Numéro de dépôt: 08160731.9 (22) Date de dépôt: 18.07.08

Plus en détail

Couche réseau. Chapitre 6. Exercices

Couche réseau. Chapitre 6. Exercices Chapitre 6 Couche réseau Exercices No Exercice Points Difficulté Couche réseau, bases IP 1. Comment un destinataire sait-il qu il a reçu le dernier fragment 1 d un datagramme fragmenté? 2. Lorsqu un fragment

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7

Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Groupe Eyrolles, 2000, 2004, ISBN : 2-212-11330-7 Sommaire Cours 1 Introduction aux réseaux 1 Les transferts de paquets... 2 Les réseaux numériques... 4 Le transport des données... 5 Routage et contrôle

Plus en détail

SYSTEME D INFORMATIONS METEOROLOGIQUES DE LA STATION DE SKI BLANI 2000

SYSTEME D INFORMATIONS METEOROLOGIQUES DE LA STATION DE SKI BLANI 2000 Baccalauréat technologique STI2D BLANI 2000 EN DIRECT Acceuil>Blani 2000 En direct BLANI 2000 EN DIRECT Saint Martin Station Haut des pistes SYSTEME D INFORMATIONS METEOROLOGIQUES DE LA STATION DE SKI

Plus en détail

Dépannage du réseau (S4/C8) Documenter le réseau

Dépannage du réseau (S4/C8) Documenter le réseau Dépannage du réseau (S4/C8) b Documenter le réseau Pour corriger et diagnostiquer des problèmes réseau efficacement, un ingénieur réseau doit savoir comment le réseau a été conçu et connaitre les performances

Plus en détail

Communications sur un réseau : Notions de base et vocabulaire

Communications sur un réseau : Notions de base et vocabulaire 2 1 Les éléments de communication 1.1 Les éléments principaux d une communication Une communication démarre avec un message (ou des informations) qui doit être envoyé d un individu ou d un périphérique

Plus en détail

Option 1 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 1 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quels sont les deux éléments généralement trouvés sur un diagramme de réseau logique? (Choisissez deux réponses.) Les identifiants d interfaces Les types de connecteurs Les versions du système d exploitation

Plus en détail

1. Normes et protocoles

1. Normes et protocoles 1. Normes et protocoles 1.1. Protocoles Modèles OSI et TCP/IP La réussite d une communication entre des hôtes sur un réseau requiert l interaction de nombreux protocoles (règles de communication) différents.

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Thomas Quang Khoi TA Équipe ETSN, Supélec, campus de Rennes Mitsubishi -TCL, Rennes 08 décembre 2003 1 Plan de la présentation 1- Codes produits, 2- Décodage itératif des codes produits : turbo codes en

Plus en détail

Le protocole Modbus (réf : GenIndus)

Le protocole Modbus (réf : GenIndus) Le protocole Modbus (réf : GenIndus) I - INTRODUCTION Le protocole MODBUS a été créé en 1979 par Modicon (Télémécanique, Schneider Automation). Il est aujourd'hui très utilisé dans l'industrie. Il ne définit

Plus en détail

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission

Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission Chapitre 4 Protection contre les erreurs de transmission I. Notion d erreur de transmission Les voies de communication sont imparfaites : - à cause des bruits : + bruit aléatoire + bruit en provenance

Plus en détail

Quelques exemples de technologies sans fil. Diffusion à grande échelle de contenus dans les réseaux DVB-H/ SH. Vue d ensemble

Quelques exemples de technologies sans fil. Diffusion à grande échelle de contenus dans les réseaux DVB-H/ SH. Vue d ensemble Vue d ensemble Quelques exemples de technologies sans fil!! Deux aspects sont couverts : 1.! technologies IEEE-802.11* (Wifi) 2.! diffusion à grande échelle de contenus dans les réseaux DVB-H et UMTS 3.!

Plus en détail

Dynamic Host Configuration Protocol. F. Nolot

Dynamic Host Configuration Protocol. F. Nolot Dynamic Host Configuration Protocol F. Nolot 1 2 problèmes de gestion avec IP La Gestion des adresses IP Les adresses IP doivent être unique Nécessité d une liste d ordinateurs avec leurs adresses IP respectives

Plus en détail

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage

TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage TP2 : Bus de terrain Comparaison de Protocoles d'arbitrage Objectif : Important : Un rapport électronique doit être envoyé au plus tard 15 jours après le TP à l adresse : rachedi@univ-mlv.fr. Comprendre

Plus en détail

Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI. XVPND extended VPN Dæmon p.1/53

Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI. XVPND extended VPN Dæmon p.1/53 XVPND extended VPN Dæmon Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI XVPND extended VPN Dæmon p.1/53 Plan Introduction Présentation Implémentation Tests Perspectives d évolution Conclusion XVPND extended

Plus en détail

Université de Sherbrooke Département d informatique IFT585

Université de Sherbrooke Département d informatique IFT585 Université de Sherbrooke Département d informatique IFT585 Télématique Chargé de cours: Benoit Hamelin Examen périodique Jeudi 6 juin 04, 8:0 0:0 Nombre de pages incluant celle-ci: 5 Instructions Vérifiez

Plus en détail

C09: Conception parallèle

C09: Conception parallèle méthodologie de conception en quatre étapes virtualisation applications structurées et non structurées aspect analytique: S, E Accélération Amdahl Accélération Gustafson Surcharge de parallélisation Conception

Plus en détail

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP

Chapitre 5 : Protocole TCP/IP Chapitre 5 : Protocole TCP/IP 1- IP (Internet Protocol) : Il permet de à des réseaux hétérogène de coopérer. Il gère l adressage logique, le routage, la fragmentation et le réassemblage des paquets. Il

Plus en détail

Projet de fin d'études Traitement du signal et communication numérique sur FPGA. Florent Kermarrec Jeudi 4 septembre 2008 1

Projet de fin d'études Traitement du signal et communication numérique sur FPGA. Florent Kermarrec Jeudi 4 septembre 2008 1 Projet de fin d'études Traitement du signal et communication numérique sur FPGA Jeudi 4 septembre 2008 1 Présentation du stage - Contexte - Finalité Analyse spectrale voie courte/voie longue sur FPGA Liaison

Plus en détail

Protocoles ARP & RARP

Protocoles ARP & RARP Protocoles ARP & RARP Enseignant: Omar Cheikhrouhou Omar Cheikhrouhou Références RFC 826 RFC 814 Cours Maher Ben jemaa (ENIS) Cours Bernard Cousin Introduction La transmission des datagrammes IP sur le

Plus en détail

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012 Le Multicast A Guyancourt le 16-08-2012 Le MULTICAST Définition: On entend par Multicast le fait de communiquer simultanément avec un groupe d ordinateurs identifiés par une adresse spécifique (adresse

Plus en détail

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan:

Les couches transport UDP et TCP. Bibliographie et sources. La couche transport (4) Encapsulation des données. Objectifs et plan: Les couches transport UDP et TCP Bibliographie et sources Objectifs et plan: Couche 4 : plaque tournante entre Fournisseurs des services de transport (les «réseaux») Utilisateurs des services de transport

Plus en détail

lso/cei 11172-1 NORME INTERNATIONALE

lso/cei 11172-1 NORME INTERNATIONALE NORME NTERNATONALE lso/ce 11172-1 Première édition 1993-08-01 Technologies de l information - Codage de l image animée et du son associé pour les supports de stockage numérique jusqu à environ 1,5 Mbit/s

Plus en détail

SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR

SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR SERVEUR STREAMING PROTEE GUIDE UTILISATEUR Version: 1.0 Date : 21 Juillet 2006. Auteur(s): Laurent Guillo 2 Serveur Streaming Protée Table des matières 1. PRESENTATION DE PROTEE... 7 2. ARCHITECTURE DU

Plus en détail

Le Constellation ti Shaping dans les Systèmes Modernes de Communications Numériques

Le Constellation ti Shaping dans les Systèmes Modernes de Communications Numériques Le Constellation ti Shaping dans les Systèmes Modernes de Communications Numériques Stéphane Le Goff School of EECE Université de Newcastle upon Tyne Supélec Rennes er avril 2 L application du constellation

Plus en détail

Contrôle de congestion équitable pour le multicast et interface avec le niveau applicatif

Contrôle de congestion équitable pour le multicast et interface avec le niveau applicatif Thèse présentée pour obtenir le grade de Docteur de l Université de Strasbourg Laboratoire LSIIT Université de Strasbourg / CNRS Discipline : Informatique Vincent Lucas Contrôle de congestion équitable

Plus en détail

TD séance n 13 Réseau Windows

TD séance n 13 Réseau Windows 1 Paramètre IP sous Windows Nous avons vu lors de la dernière séance qu un ordinateur connecté à Internet devait avoir une adresse IP. Ce que nous avons vu sous Linux est identique à ce que nous allons

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Classification des réseaux informatiques

Classification des réseaux informatiques CHAPITRE 3 Classification des réseaux informatiques Objectif général : Ce chapitre vise à approfondir les capacités de l étudiant pour mieux maitriser les concepts et les notions fondamentaux du réseau.

Plus en détail

TELEVISION NUMERIQUE

TELEVISION NUMERIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

GENERALITES SUR LES RESEAUX

GENERALITES SUR LES RESEAUX GENERALITES SUR LES RESEAUX 1. INTERETS DES RESEAUX Les réseaux informatiques permettent essentiellement à des utilisateurs : De trouver une information quelque soit le lieu géographique elle se situe,

Plus en détail

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose

Question 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 Repose Nom Prénom ID École Instructions: Durée 90 minutes, sans documents Cet examen se compose de question choix multiples (QCM, ~15/20 de la note) et de questions à réponses libres (QRL, ~5/20) Veillez à compléter

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques Introduction. Sommaire. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr

Sommaire. Communications numériques Introduction. Sommaire. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Communications numériques Introduction Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique et Réseaux Alternance - 2ème

Plus en détail

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.

Sommaire. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications. Sommaire. Multiplexage. Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13. Communications numériques AIR 2 Quelques systèmes de communications Laurent Oudre laurent.oudre@univ-paris13.fr Université Paris 13, Institut Galilée Ecole d ingénieurs Sup Galilée Parcours Informatique

Plus en détail

Réseaux - partie 4 Transport

Réseaux - partie 4 Transport Réseaux - partie 4 Transport Michel RIVEILL, INP Grenoble Laboratoire SIRAC INRIA Rhône-Alpes 655, av. de l Europe - 38330 Montbonnot St Martin Michel.Riveill@inpg.fr Plan Introduction Physique Liaison

Plus en détail

1 La problématique de la supervision du multicast

1 La problématique de la supervision du multicast Le service de supervision multicast de RAP Le service de supervision multicast de RAP Description : Ce document présente le service fourni par RAP pour la supervision du réseau multicast. Version actuelle

Plus en détail

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1

D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 Université de Rennes 1 année 2009-2010 I.F.S.I.C. 11 Décembre 2009 D.I.I.C. 3 - INC Module COMV - Contrôle 1 cours d Olivier LE MEUR Durée : 2 heures Documents autorisés : documents des cours, TD et TP,

Plus en détail

Multimédia dans l Internet

Multimédia dans l Internet Multimédia dans l Internet Olivier Togni Université de Bourgogne IEM/LE2I www.u-bourgogne.fr/o.togni olivier.togni@u-bourgogne.fr modifié le 06/10/2014 Trafic Multimédia Product /transmis /utilisat simultanée

Plus en détail

Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP. Partie 2 : Présentation du modèle. Modèle TCP/IP LIENS APLICATION TRANSPORT RESEAU

Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP. Partie 2 : Présentation du modèle. Modèle TCP/IP LIENS APLICATION TRANSPORT RESEAU Modèle TCP/IP Introduction aux réseaux et Modèle TCP/IP APLICATION TRANSPORT RESEAU LIENS LLC LIAISON ----------- MAC PHYSIQUE Partie 2 : Présentation du modèle Positionnement des modèles INTERNET (adressage

Plus en détail

Streaming multimedia I

Streaming multimedia I Streaming multimedia I Protection contre les erreurs, resilience et récupération Alain Mérigot Université Paris sud A. Mérigot (alain.merigot@u-psud.fr) Streaming multimedia I 1 / 40 Applications Multimedia

Plus en détail

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire

Les réseaux Ethernet. Architecture protocolaire Les réseaux Ethernet Les origines 1970 : développement au centre de recherche Xerox de Paolo Alto 1980 : publication des spécifications Ethernet comme standard industriel 1983 : Ethernet 10 Mbps devient

Plus en détail

Niveau Couche 4 Application 3 Transport 2 Internet 1 Hôte-réseau

Niveau Couche 4 Application 3 Transport 2 Internet 1 Hôte-réseau Chapitre 3 Modèle TCP/IP Le modèle TCP/IP est nommé d après ses deux protocoles principaux TCP et IP, mais il comporte en réalité plusieurs dizaine de protocoles. Il définit un modèle de quatre couches.

Plus en détail

QCML fournit aux laboratoires le moyen de respecter plus facilement les exigences liées à leur qualification ISO-15189.

QCML fournit aux laboratoires le moyen de respecter plus facilement les exigences liées à leur qualification ISO-15189. Entrez dans une nouvelle dimension NOS PRODUITS Depuis plus de 30 ans, la société CODASY assure la gestion des communications dans les laboratoires de biologie médicale. Au cours du temps, nous avons produit

Plus en détail

Master e-secure. Sécurité réseaux. VPNs

Master e-secure. Sécurité réseaux. VPNs Master e-secure Sécurité réseaux VPNs Bureau S3-354 Mailto:Jean.Saquet@unicaen.fr http://saquet.users.greyc.fr/m2 VPNs - Principes But : établir une liaison entre deux sites, ou une machine et un site,

Plus en détail

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX

2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION 1 2. GÉNÉRALITÉS 5 1. RÔLES DES RÉSEAUX 5 1.1. Objectifs techniques 5 1.2. Objectifs utilisateurs 6 2. DIFFÉRENTS TYPES DE RÉSEAUX 7 2.1. Les réseaux locaux 7 2.2. Les

Plus en détail

TP Streaming vidéo. Hakim Badis, IR3

TP Streaming vidéo. Hakim Badis, IR3 TP Streaming vidéo L'objectif est d'installer et de configurer un serveur de streaming afin de mettre en pratique des diffusions passives et de la VoD (Video on Demand). Aussi, les protocoles sous-jacents

Plus en détail

Mini - Projet Terminale S si

Mini - Projet Terminale S si Documents IntroducSon aux serveurs web embarqués Mini Projet Terminale S si Terminale S si durée : 6h Note de cadrage du miniprojet Note de cadrage du mini projet Établissement : Professeurs responsables

Plus en détail

AR-DRONE RESSOURCES. Modèle OSI

AR-DRONE RESSOURCES. Modèle OSI AR-DRONE RESSOURCES Modèle OSI Lycée J. Desfontaines, section Sciences de l Ingénieur ar-drone-communication-ressources.docx Page 1 Infos issues du we, des documents STI2D académie de Poitiers et de la

Plus en détail

b-swiss entreprise La solution la plus simple et intelligente pour communiquer en entreprise

b-swiss entreprise La solution la plus simple et intelligente pour communiquer en entreprise b-swiss La solution la plus simple et intelligente pour communiquer en b-swiss est la solution de communication par écran pour l de la gamme b-swiss spécialisé dans la communication intelligente par écran

Plus en détail

Bibliographie. Les Réseaux 1ere Année SRC. Quelques liens. Architectures des réseaux Modèle OSI. Qu'est-ce qu'un réseau? Qu'est-ce qu'un réseau?

Bibliographie. Les Réseaux 1ere Année SRC. Quelques liens. Architectures des réseaux Modèle OSI. Qu'est-ce qu'un réseau? Qu'est-ce qu'un réseau? Les Réseaux 1ere nnée SR 1. Introduction aux réseaux : rchitectures et modèle OSI 2. Réseaux locaux : Ethernet 3. Les protocoles TP/IP 4. Les réseaux sans fil 1 ibliographie Les réseaux G. Pujolle, éd.

Plus en détail

Déploiement et contrôle d applications parallèles sur grappes de grandes tailles

Déploiement et contrôle d applications parallèles sur grappes de grandes tailles Déploiement et contrôle d applications parallèles sur grappes de grandes tailles Cyrille Martin Directrice : Brigitte Plateau Co-encadrant : Jacques Briat Laboratoire ID-IMAG http://www-id.imag.fr Projet

Plus en détail

Adressage physique et logique

Adressage physique et logique Adressage physique et logique Table des matières 1. Couches et protocoles utilisés...2 2. Adresses physiques (mac)...2 3. Adresses logiques (IP) et paquets...3 4. Internet protocol...4 4.1. Adresses IPv4...4

Plus en détail

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS

Le protocole MODBUS 18/11/2008 LE PROTOCOLE MODBUS LE PROTOCOLE MODBUS PAGE 1 LE PROTOCOLE MODBUS 1) Introduction 1.1 Position du réseau Le protocole MODBUS est un moyen de communication dans les réseaux locaux industriels Ces applications sont la supervision

Plus en détail

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux

Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Voix sur IP Étude d approfondissement Réseaux Julien Vey Gil Noirot Introduction Ce dont nous allons parler L architecture VoIP Les protocoles Les limites de la VoIP Ce dont nous n allons pas parler Le

Plus en détail

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir.

Réseaux Locaux. Objectif du module. Plan du Cours #3. Réseaux Informatiques. Acquérir un... Réseaux Informatiques. Savoir. Mise à jour: Mars 2012 Objectif du module Réseaux Informatiques [Archi/Lycée] http://fr.wikipedia.org/ Nicolas Bredèche Maître de Conférences Université Paris-Sud bredeche@lri.fr Acquérir un... Ressources

Plus en détail

b-swiss entreprise La solution la plus simple et intelligente pour communiquer par écrans

b-swiss entreprise La solution la plus simple et intelligente pour communiquer par écrans entreprise La solution la plus simple et intelligente pour communiquer par écrans Conçu pour les entreprises de toute taille, le pack entreprise de la gamme constitue la solution économique permettant

Plus en détail

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau

ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau ESIREM - 3ème année ITC7-2 (1 séance) Étude d une communication entre deux hôtes du réseau Michael Choisnard, Arnaud Da Costa, Benoît Darties Mars 2010 L objectif de ce TP est de développer et mettre en

Plus en détail

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet.

WAN (Wide Area Network) : réseau à l échelle d un pays, généralement celui des opérateurs. Le plus connu des WAN est Internet. 1 Définition Réseau (informatique) : ensemble d ordinateurs et de terminaux interconnectés pour échanger des informations numériques. Un réseau est un ensemble d'objets interconnectés les uns avec les

Plus en détail