Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015"

Transcription

1 Fraudes par marketing de masse touchant les entreprises canadiennes 30 octobre 2015

2 À propos du Centre antifraude du Canada Le Centre antifraude du Canada (CAFC) est un centre d appels international chargé de recueillir les plaintes relatives aux fraudes par marketing de masse, au vol d identité, aux lettres frauduleuses provenant de l Afrique occidentale, aux fraudes par Internet et à d autres escroqueries liées au Canada. Il est coordonné par la Gendarmerie royale du Canada en collaboration avec la Police provinciale de l Ontario et le Bureau de la concurrence du Canada. Le Centre se donne pour mission de fournir à point nommé de l information exacte et utile pour aider les particuliers, les entreprises, les organismes d application de la loi et les gouvernements au pays et ailleurs dans le monde. Ses principaux objectifs consistent à prévenir ces méfaits au moyen de la sensibilisation et de l éducation, à perturber les activités criminelles, à offrir de l aide en matière d application de la loi et à renforcer les partenariats entre les secteurs public et privé dans le but de préserver l intégrité de la robustesse économique du Canada. Le CAFC ne dispose que de peu de ressources alors que seulement 12 personnes sont disponibles à l accueil et ne gèrent qu un faible pourcentage des plus de appels reçus annuellement. Bien qu un nouveau système en ligne de signalement autonome des fraudes simplifie la communication des plaintes, nombreuses sont les victimes qui ne l utilisent pas et ne parviennent pas à joindre le CAFC. Incidence des fraudes par marketing de masse La fraude par marketing de masse (FMM) constitue un problème international qui ne cesse de prendre de l ampleur. La FMM représente toujours une menace financière importante planant sur la population et les entreprises canadiennes. Au cours des 10 dernières années, les pertes ainsi causées au Canada n ont cessé d augmenter. En 2014, elles atteignaient 74 millions de dollars. Selon le CAFC, cela représente une augmentation de 266,94 % depuis 2004 alors que les pertes se chiffraient à un peu moins de 20 millions de dollars par an. Vu la sous-déclaration, les pertes signalées ne reflètent qu une partie de la réalité. Certaines études ont démontré que le CAFC reçoit moins de 1 % des plaintes, ce qui permet de présumer que les pertes atteignent des milliards de dollars 1. Par exemple, le Consumer Sentinel Network 2, une base de 1 Measuring Identity Theft in Canada: 2008 Consumer Survey, McMasters University. 2 Le réseau Consumer Sentinel a été mis sur pied en 1997 afin de recueillir les plaintes pour fraude et vol d identité. En obtenant des données de plusieurs partenaires nationaux et internationaux 2 of 6

3 données sécurisée en ligne des plaintes déposées par les consommateurs, laquelle est gérée par la Federal Trade Commission des États-Unis, a reçu plus d un million de plaintes pour fraudes en 2013, ce qui correspondrait au total à des pertes signalées de plus de 1,5 milliard de dollars 3. L érosion de la confiance qu accordent les consommateurs au marché, le détournement d argent qui aurait dû être consacré à des échanges commerciaux légitimes, le vol de sommes durement gagnées par des gens et le financement d activités criminelles connexes 4 sont d autres conséquences de la fraude par marketing de masse. Mais gardons-nous également d oublier que des rapports au sujet des victimes font état de menaces de violence physique, de troubles psychologiques tels que la dépression et même de suicide. Selon le Centre d analyse des opérations et déclarations financières du Canada, en , les infractions sous-jacentes (p. ex., les fraudes au moyen de cartes de débit et de crédit et du télémarketing) étaient plus fréquentes que les cas relatifs aux drogues 5. La fraude par marketing de masse (FMM) provoque des pertes importantes pour les entreprises. En 2014, 566 entreprises ont signalé au CAFC avoir été victimes de FMM, laquelle a entraîné chez celles-ci des pertes de plus de 26 millions de dollars. Les escroqueries qu elles subissent le plus souvent sont de la catégorie des fraudes par voie électronique. L arnaque des dirigeants d entreprise, l arnaque électronique de l industrie financière ainsi que l escroquerie du fournisseur font toutes des victimes (des entreprises) qui transfèrent d importantes sommes d argent dans des pays étrangers. En 2014, des pertes de plus de 22 millions de dollars ont été imputées à ces seuls stratagèmes frauduleux 6. Dans le cas de l arnaque des dirigeants d entreprise, les victimes potentielles reçoivent un courriel qui semble provenir d un dirigeant de l entreprise. De deux choses l une, soit les fraudeurs compromettent un compte de messagerie électronique d application de la loi, il fait état de millions de plaintes pour fraudes de divers types [http;//www.ftc.gov/sentinel/factsheet.pdf]. 3 Federal Trade Commission, Consumer Sentinel Network Data Book for January. Décembre 2013, page 7. Février Stratégie nationale sur la fraude par marketing de masse, Évaluation internationale mixte de la menace liée à la fraude par marketing de masse, groupe de travail du projet STOP PAYMENT, FinTRAC, rapport annuel Estimation du service de renseignements nationaux dans le domaine pénal au sujet du marché criminel canadien. Fraude par marketing de masse of 6

4 de l entreprise ou ils procèdent par mystification pour conférer au domaine une légitimité apparente. Un message sera transmis au service de la comptabilité pour l aviser que le dirigeant travaille de l extérieur, et qu il a remarqué un paiement en souffrance qui doit être effectué le plus rapidement possible. Le «dirigeant» ordonne le versement d une somme généralement élevée (au-delà de $ à une personne désignée et dans un compte bancaire donné). L escroquerie du fournisseur cible les entreprises canadiennes qui se procurent des fournitures de grossistes étrangers (p. ex., de la Chine) et habituellement, la mystification fait partie du stratagème. Un courriel est envoyé aux acheteurs les informant d une modification des dispositions de paiement. La mystification par courriel est un courriel qui semble provenir d une source connue, alors qu en fait, il provient d une autre, celle-là inconnue. L avis par courriel communique de nouveaux renseignements bancaires et demande que les paiements à venir soient versés dans le «nouveau» compte. L arnaque électronique de l industrie financière vise des établissements du secteur et des courtiers en placements. Encore une fois, les victimes de ce type d escroquerie reçoivent des demandes par courriel d une adresse qu ils croient appartenir à un client existant. À leur insu, le compte de messagerie de leur client a été compromis. Une demande est transmise par le fraudeur à l institution financière/au courtier en placements demandant un transfert de fonds de «son» compte bancaire, habituellement dans une banque à l étranger. Ce stratagème a de graves répercussions sur le système financier canadien. Les graves torts financiers et sociaux que subissent les citoyens et les entreprises victimes des groupes de fraudeurs au Canada ne connaîtront pas de cesse à moins que croissent les partenariats canadiens-américains et que plus de ressources soient acquises. À travers le monde, il a été admis que la FMM est une préoccupation grave en matière de crime organisé. En juin 2010, l International Mass Marketing Fraud Working Group a publié une évaluation de la menace préparée «afin de présenter aux gouvernements et au public une évaluation à jour de la nature et de la portée de la 4 of 6

5 menace que la fraude par marketing de masse fait planer partout dans le monde 7.» L évaluation a permis de conclure ce qui suit : «La fraude par marketing de masse internationale, sous toutes ses formes sans cesse évolutives, fait planer de graves menaces sur les personnes, les entreprises et les institutions financières de partout dans le monde. Les auteurs des fraudes exploitent les systèmes financiers, les réseaux de communication et les marchés mondiaux afin d escroquer leurs victimes, de blanchir des profits illicites, de dissimuler les lieux d où ils commettent leurs forfaits et de manipuler des entreprises légitimes en tant qu instrument inconscient de leurs activités criminelles. Les groupes criminels organisés multiplient les activités de fraude par marketing de masse, ils les favorisent et en profitent toujours davantage en recourant à la persuasion et à la manipulation pour dérober des sommes substantielles d argent à des consommateurs vulnérables. Selon l estimation, à l échelle mondiale, ces derniers seraient ainsi dépouillés de dizaines de milliards de dollars. Les groupes pratiquant la fraude par marketing de masse s adaptent extrêmement bien. Ils raffinent les plans et les techniques pour se soustraire aux enquêtes des services d application de la loi et réagir à la sensibilisation des consommateurs aux stratagèmes de fraude 8.» [Traduction non officielle.] Le CAFC a démasqué plusieurs groupes du crime organisé pratiquant la FMM en ciblant l économie canadienne que ce soit depuis le Canada ou de l étranger. Les données du Centre d analyse des opérations et déclarations financières du Canada (CANAFE) indiquent que 66 % des victimes de FMM à travers le monde vivent aux États-Unis et que le Canada demeure une importante plaque tournante de la FMM visant des résidents d autres pays, particulièrement des États-Unis 9. Bien que les partenariats transfrontaliers entre le Canada et les États-Unis aient connu le succès en rendant la tâche plus difficile aux fraudeurs lorsqu il s agit de commettre leurs 7 International Mass Marketing Fraud Working Group, Mass Marketing Fraud: A Threat Assessment, juin International Mass Marketing Fraud Working Group, Mass Marketing Fraud: A Threat Assessment, juin Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse La perspective canadienne, novembre 2007, Gendarmerie royale du Canada (GRC). 5 of 6

6 méfaits à partir du Canada seulement en visant les É.-U., cela a fait en sorte qu ils se sont trouvés forcés d adopter un angle plus international et une démarche plus raffinée. Par exemple, un article publié sur MSN Money a traité d une enquête en ligne réalisée en 2009 par PriceWaterhouseCoopers. Selon celle-ci, le Canada se classait au 4 e rang des 5 principaux pays où les crimes en matière de fraude étaient perpétrés, alors que la Russie occupait le 1 er rang, l Afrique du Sud, le 2 e, le Kenya, le 3 e et le Mexique, le 5 e. Ces données demeurent valables en 2015 et bien que l Afrique occidentale (Nigéria) soit aussi une importante plaque tournante des activités de FMM, des bases et des ramifications de ces activités s étendent à l échelle de l Amérique du Nord, tout comme en Europe, en Asie, dans les Caraïbes et en Australie. Perspective Au cours des cinq dernières années, l accent a été mis sur la sensibilisation et l éducation dans le cadre du rôle qu exerce le CAFC dans la réduction de l incidence de la FMM. Parallèlement, les gouvernements et les services d application de la loi ont tous subi des coupes budgétaires et des restructurations limitant du coup les ressources permettant de tenir le rythme des signalements croissants au CAFC. En profitant de plus de ressources, le CAFC sera mieux outillé pour répondre aux demandes et rassembler l information dont il a besoin pour soutenir l application de la loi, les gouvernements, les entreprises et les consommateurs lorsqu il s agit de déceler, de perturber et de prévenir les escroqueries à la base, ce qui renforcera l économie canadienne. Puisque le Canada a fréquemment été perçu comme un repère sécuritaire pour s adonner à ces activités, ceux qui pratiquent la FMM intensifient leurs attaques contre les entreprises et les consommateurs canadiens. Selon les estimations du CAFC, ces supercheries raffinées en matière de FMM augmenteront au cours des trois prochaines années, tout particulièrement dans le contexte de l utilisation accrue d Internet et de l intensification du commerce en ligne au Canada. 6 of 6

Cybercriminalité : survol des incidents et des enjeux au Canada

Cybercriminalité : survol des incidents et des enjeux au Canada Cybercriminalité : survol des incidents et des enjeux au Canada (2014) SA MAJESTÉ DU CHEF DU CANADA représentée par la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Cat. no.: PS64-116/2014F-PDF ISBN: 978-0-660-22309-4

Plus en détail

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS-POSTE FALSIFIÉS Sommaire Au cours des dernières années, les organismes de réglementation et d application de la loi du Canada et des États-Unis

Plus en détail

Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse. La perspective canadienne novembre 2007. Non Classifié

Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse. La perspective canadienne novembre 2007. Non Classifié Évaluation de la menace : Fraude en marketing de masse La perspective canadienne novembre 2007 Renseignements criminels Le présent document appartient à la GRC. Il est prêté à votre service à titre confidentiel

Plus en détail

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS

Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS Avis public : Rapport spécial sur les CHÈQUES ET MANDATS FALSIFIÉS Résumé Les organismes de réglementation et d application de la loi au Canada et aux États-Unis ont récemment observé une hausse considérable

Plus en détail

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux

Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Déjouer ensemble le marketing de masse frauduleux Créé par Action Prévention Verdun ORGANISME DÉDIDÉ À LA SÉCURITÉ URBAINE ET AU BIEN-ÊTRE MANDATAIRE DU PROGRAMME MONTRÉALAIS Déjouer ensemble le marketing

Plus en détail

LA FRAUDE PAR MARKETING DE MASSE : MÉTHODES ET TECHNIQUES DE BLANCHIMENT D ARGENT

LA FRAUDE PAR MARKETING DE MASSE : MÉTHODES ET TECHNIQUES DE BLANCHIMENT D ARGENT Centre d'analyse des opérations et déclarations financières du Canada Financial Transactions and Reports Analysis Centre of Canada LA FRAUDE PAR MARKETING DE MASSE : MÉTHODES ET TECHNIQUES DE BLANCHIMENT

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse.

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse. La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2013 Jorick GUILLANEUF

Plus en détail

33e congrès Société de criminologie du Québec

33e congrès Société de criminologie du Québec 33e congrès Société de criminologie du Québec Présentation de M. Michel Sarrazin Directeur principal Sécurité corporative Banque Nationale du Canada Atelier 9 : Vol d identité, un crime toujours en hausse

Plus en détail

Outils de recouvrement d avoirs au Canada. Guide pratique

Outils de recouvrement d avoirs au Canada. Guide pratique Outils de recouvrement d avoirs au Canada Guide pratique Outils de recouvrement d avoirs au Canada Guide pratique I. INTRODUCTION Tout comme il appuie les instruments juridiques internationaux tels que

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées

La cybercriminalité et les infractions liées Sanctions pénales Sous la direction de Rapport annuel 2015 de l ONDRP La cybercriminalité et les infractions liées Marine valzer Chargée d études criminologiques à l utilisation frauduleuse d internet

Plus en détail

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012

La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 La cybercriminalité et les infractions liées à l utilisation frauduleuse d Internet : éléments de mesure et d analyse pour l année 2012 Jorick Guillaneuf, chargé d études statistiques à l ONDRP DOSSIER

Plus en détail

Tendances en matière de blanchiment d argent et de financement des activités terroristes dans les cas

Tendances en matière de blanchiment d argent et de financement des activités terroristes dans les cas Tendances en matière de blanchiment d argent et de financement des activités terroristes dans les cas communiqués par CANAFE entre 2007 et 2011 Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2012 No de cat. :

Plus en détail

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité

Protection de vos renseignements personnels. Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Protection de vos renseignements personnels Conseils et outils pour vous aider à vous prémunir contre le vol d identité Marque déposée de Visa International Service Association; l Association Visa Canada

Plus en détail

Rapport sur l hameçonnage. Rapport au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et au secrétaire américain à la Justice

Rapport sur l hameçonnage. Rapport au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et au secrétaire américain à la Justice Rapport sur l hameçonnage Rapport au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada et au secrétaire américain à la Justice Groupe de travail binational sur les fraudes transfrontalières

Plus en détail

LE VOL D IDENTITÉ ET VOUS

LE VOL D IDENTITÉ ET VOUS LE VOL D IDENTITÉ ET VOUS LE VOL D IDENTITÉ Avec le foisonnement technologique actuel, le vol d identité de personnes innocentes pour commettre des fraudes est devenu un commerce très lucratif. Des modifications

Plus en détail

SECTION 3. La prévention de la fraude. Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger. Un guide pour les aînés

SECTION 3. La prévention de la fraude. Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger. Un guide pour les aînés SECTION 3. La prévention de la fraude Il existe plus de 50 types de fraude sachez vous protéger Un guide pour les aînés 19 SECTION 3. La prévention de la fraude L exploitation financière d une personne

Plus en détail

I INTRODUCTION II LE PHISHING

I INTRODUCTION II LE PHISHING I INTRODUCTION Ce premier chapitre a pour but de donner les différents concepts de base du monde du phishing ainsi que leurs définitions respectives. Nous commençons par les définitions. Le phishing, ou

Plus en détail

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit?

Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Que faire en cas de vol d identité ou de perte ou de vol de vos cartes de crédit ou de débit? Le vol d identité est considéré comme le crime de l ère de l information; il s agit de la forme de fraude contre

Plus en détail

Enquête pilote sur la fraude contre les entreprises

Enquête pilote sur la fraude contre les entreprises Centre canadien de la statistique juridique Enquête pilote sur la fraude contre les entreprises Formulaire - Banques Confidentiel une fois rempli Déclaration exigée en vertu de la Loi sur la statistique

Plus en détail

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir

Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir 04 Conseils pour prévention de la fraude financière Ce que vous devez savoir Les banques ont recours à des systèmes de sécurité très perfectionnés et à des équipes de spécialistes des fraudes en vue d

Plus en détail

Université Laval, Québec, 28 mai 2014

Université Laval, Québec, 28 mai 2014 La criminalité économique Dispositions de la Loi sur la concurrence et de la loi canadienne anti-pourriel applicables aux indications fausses ou trompeuses Bureau de la concurrence Université Laval, Québec,

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

TYPOLOGIES ET TENDANCES EN MATIÈRE DE BLANCHIMENT D ARGENT ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME AU SEIN DU SECTEUR CANADIEN DES BANQUES

TYPOLOGIES ET TENDANCES EN MATIÈRE DE BLANCHIMENT D ARGENT ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME AU SEIN DU SECTEUR CANADIEN DES BANQUES TYPOLOGIES ET TENDANCES EN MATIÈRE DE BLANCHIMENT D ARGENT ET DE FINANCEMENT DU TERRORISME AU SEIN DU SECTEUR CANADIEN DES BANQUES MAI 2009 Centre d analyse des opérations et déclarations financières du

Plus en détail

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux

I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux INTERPOL I-Checkit Pour votre sécurité I-Checkit est l outil dont les services chargés de l application de la loi ont besoin au 21 ème siècle pour mettre au jour et neutraliser les réseaux criminels et

Plus en détail

Le vol d'identité. Un crime de situation. www.ipc.on.ca

Le vol d'identité. Un crime de situation. www.ipc.on.ca i Le vol d'identité Un crime de situation www.ipc.on.ca Introduction Le vol d'identité Un crime de situation Le vol d identité est un crime de plus en plus fréquent et aux conséquences graves, qui fait

Plus en détail

Trousse pour nouveaux arrivants. Fraude. Feuilles de travail

Trousse pour nouveaux arrivants. Fraude. Feuilles de travail Trousse pour nouveaux arrivants Fraude Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON K1Y 4N6 Tel: 613-594-3535 Fax:

Plus en détail

Politique d Utilisation Acceptable

Politique d Utilisation Acceptable Politique d Utilisation Acceptable (Mise à jour : 4 Mars 2014) INTRODUCTION L objet de ce document Politique d Utilisation Acceptable (PUA) est d encadrer l utilisation des services et de tout équipement

Plus en détail

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity.

Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations gouvernementales Tél. : 613-688-2064 Téléc. : 613-852-9696 smith@electricity. Proposition prébudgétaire 2015 de l Association canadienne de l électricité (ACÉ) présentée au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Personne-ressource : Geoff Smith Directeur des Relations

Plus en détail

Histoires ordinaires de fraudes

Histoires ordinaires de fraudes ACFE / Francis Hounnongandji Histoires ordinaires de fraudes 20 études de cas : détournements d actifs, corruption, déclarations frauduleuses, 2011 ISBN: 978-2-212-54757-3 Sommaire Préface.......................................................

Plus en détail

Savais-tu que. Des fiches à ta portée

Savais-tu que. Des fiches à ta portée Savais-tu que Il y a un grand nombre d escroqueries bien connues au Canada. Il n existe pas de victime type pour la fraude. En effet, ton âge, ton origine, tes revenus ou ton lieu de résidence n ont rien

Plus en détail

Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007

Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007 Aperçu du Programme national de lutte contre le crime organisé: 2000-2006 4 MAI 2007 LE FORUM DES POLITIQUES PUBLIQUES Donner aux Canadiens un meilleur gouvernement Le Forum des politiques publiques est

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 4 Droit pénal et droit de la famille FR 004 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Droit pénal et droit de la

Plus en détail

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES

SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES SENSIBILISATION À LA CYBERSÉCURITÉ : LE COMPORTEMENT À RISQUE DES INTERNAUTES Octobre 2013 Aux États-Unis, le mois d octobre est placé sous le signe de la sensibilisation à la cybersécurité. Durant cette

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES!

LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES! LES INSCRIPTIONS À L «UNIVERSITÉ DE LA CYBERCRIMINALITÉ» SONT OUVERTES! Septembre 2013 La rentrée des classes est un moment très attendu, non seulement pour les parents et les élèves, mais également dans

Plus en détail

Le vol à l étalage 1

Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage 1 Le vol à l étalage, c est du vol tout court Définition ; Le vol consiste à prendre sans en avoir la permission quelque chose, si petit que soit-il, qui appartient à autrui, à un magasin

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la justice pénale Descriptif Le module Le Service correctionnel du Canada : au cœur de la

Plus en détail

Commission des services financiers de l Ontario

Commission des services financiers de l Ontario Commission des services financiers de l Ontario Rapport mensuel sur la lutte contre le terrorisme (Formule 2007 - Version détaillée) (Rapport soumis en vertu de l article 83.11 du Code criminel, de l article

Plus en détail

PROJET DE LOI C-27 [Loi modifiant le Code criminel (vol d identité et inconduites connexes)]

PROJET DE LOI C-27 [Loi modifiant le Code criminel (vol d identité et inconduites connexes)] PROJET DE LOI C-27 [Loi modifiant le Code criminel (vol d identité et inconduites connexes)] Mémoire de l ABC présenté au Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes

Plus en détail

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes

SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES. Prévention des risques de fraudes SÉCURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES Prévention des risques de fraudes SECURITÉ, BANQUE ET ENTREPRISES PRÉVENTION DES RISQUES DE FRAUDES Les moyens modernes de communication et les systèmes informatiques des

Plus en détail

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux

L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux L escroquerie dite «au faux patron» par la réalisation de virements frauduleux Un phénomène de grande ampleur C est un phénomène qui touche essentiellement les sociétés françaises Les sociétés de toutes

Plus en détail

Blanchiment d argent: mode d emploi

Blanchiment d argent: mode d emploi Blanchiment d argent: mode d emploi La définition du blanchiment d argent, selon la loi 05.01.2005 relative a la prévention et la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme. C

Plus en détail

Le monde des paiements Deuxième partie

Le monde des paiements Deuxième partie Le monde des paiements Deuxième partie Par KAREN A. HORCHER, CGA, CFA Le présent article est le deuxième d une série de trois sur le monde des paiements que M me Horcher signe dans le Reper. Cadre général

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation Chambre criminelle Audience publique du 30 avril 2014 N de pourvoi: 13-88162 ECLI:FR:CCASS:2014:CR02211 Publié au bulletin Rejet M. Louvel, président Mme Chaubon, conseiller apporteur

Plus en détail

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée!

Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale : une responsabilité partagée! Votre numéro d assurance sociale (NAS) est confidentiel. Ensemble, il nous incombe de le protéger contre l utilisation abusive, la fraude

Plus en détail

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11

Fraude de masse - L approche belge. Luxembourg le 14.03.11 Fraude de masse - L approche belge Luxembourg le 14.03.11 Fernand Van Gansbeke Directeur DG Controle et Médiation Qu est-ce que la «fraude de masse» Tous types de fraude Utilisant tous les techniques de

Plus en détail

traitement et de prise en charge des toxicomanes

traitement et de prise en charge des toxicomanes UNODC-OMS: Programme commun de traitement et de prise en charge des toxicomanes Le projet Un traitement efficace et respectueux de la dignité humaine pour toutes les personnes souffrant de troubles liés

Plus en détail

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie

Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie Assurance-vie essentielle pour enfants Premiers Pas Dans la présente police, «nous» et «nos» renvoient à Girafe & cie, compagnie d'assurance-vie. Nous nous engageons

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Droit Le système correctionnel canadien : un travail d équipe Descriptif Le module Le système correctionnel canadien : un travail d équipe permet

Plus en détail

Protégez votre argent contre. les fraudes et les escroqueries

Protégez votre argent contre. les fraudes et les escroqueries Protégez votre argent contre les fraudes et les escroqueries Vous connaissez sûrement le vieil adage : «si ça semble trop beau pour être vrai, c est probablement le cas». C est un bon conseil mais comment

Plus en détail

3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082

3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082 ABUS DE CONFIANCE Courtier en assurances 3ème chambre correctionnelle 17 avril 2014 RG 13/00082 Est coupable d abus de confiance un courtier qui a falsifié des chèques remis en paiement de cotisations

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2006)8 du Comité des Ministres aux Etats membres sur l assistance aux victimes d infractions (adoptée par le Comité des Ministres le 14 juin

Plus en détail

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de :

Intégré à leur cours de droit ou de sociologie, le présent module permettra aux participants de : Service correctionnel Canada Correctional Service Canada Sociologie La mise en liberté sous condition Descriptif Le module La mise en liberté sous condition permet aux étudiants de démystifier le processus

Plus en détail

Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente

Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente Garantie optionnelle Assurance-vie et assurance invalidité totale et permanente Renseignements importants concernant votre assurance Demande de renseignements auprès du service à la clientèle - Veuillez

Plus en détail

Les délits informatiques, les lois les punissant et la pratique

Les délits informatiques, les lois les punissant et la pratique Les délits informatiques, les lois les punissant et la pratique Atelier de l Afrique de l ouest sur les cadres politiques et réglementaires pour la cybersécurité et la protection de l infrastructure de

Plus en détail

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques

Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses. Secteur des banques Rétroaction sur la déclaration d opérations douteuses Secteur des banques RÉTROACTION SUR LA DÉCLARATION D OPÉRATIONS DOUTEUSES : SECTEUR DES BANQUES 1. Introduction Ce rapport a été rédigé pour le secteur

Plus en détail

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa.

L interchange. Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. L interchange Ce que c est. Comment ça fonctionne. Et pourquoi c est fondamental pour le système des paiements Visa. Il n y a pas si longtemps, les consommateurs n avaient d autre choix que d utiliser

Plus en détail

- Fournir aux victimes d escroqueries un service d assistance et d information sur les démarches à effectuer pour le dépôt de plainte.

- Fournir aux victimes d escroqueries un service d assistance et d information sur les démarches à effectuer pour le dépôt de plainte. Eléments d information relatifs au plan de lutte contre les escroqueries Escroqueries : un plan de prévention pour contrer le phénomène Alors que la délinquance a chuté de 4,10% en 2007, les escroqueries

Plus en détail

Examen des marchés publics

Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Canadian International Trade Tribunal TRIBUNAL CANADIEN DU COMMERCE EXTÉRIEUR Examen des marchés publics Tribunal canadien du commerce extérieur Examen des marchés

Plus en détail

COMPTE RENDU DE RÉUNION Service du contrôle des armes à feu

COMPTE RENDU DE RÉUNION Service du contrôle des armes à feu COMPTE RENDU DE RÉUNION Service du contrôle des armes à feu Référenc e 045-00-08 Date (a-m-j) 22, 23, 29 et 30 novembre 2011 Objet Rencontre du contrôleur des armes à feu avec les entreprises québécoises

Plus en détail

Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011

Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011 Indicateurs de la santé Numéro 2 Septembre 2011 Le présent numéro est le deuxième d une série de bulletins d information publiés par le Bureau du médecin-hygiéniste en chef sur les indicateurs de la santé

Plus en détail

Janvier 2012. La notion de blanchiment

Janvier 2012. La notion de blanchiment Cellule de Traitement des Informations Financières Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1 1060 Bruxelles Tél. : +32 2 533 72 11 Fax : +32 2 533 72 00 E-mail : info@ctif-cfi.be NL1156d La lutte contre le blanchiment

Plus en détail

DCC Table ronde communautaire

DCC Table ronde communautaire Le 20 juin 2012 TRANSUNION CANADA DCC Table ronde communautaire Thomas Higgins Vice-président, Services d analyse et de prise de décisions thiggins@transunion.ca Copyright 2012. TransUnion Cananda inc.

Plus en détail

Cadre de réglementation et gestion des risques

Cadre de réglementation et gestion des risques Cadre de réglementation et gestion des risques Lors du lancement d une entreprise au Canada, les propriétaires d entreprise et exploitants ainsi que leurs dirigeants doivent être sensibilisés au risque

Plus en détail

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi.

La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. La présente traduction de l accord de swap, rédigé en anglais à l origine, n a qu un but informatif. Seul l original anglais fait foi. ACCORD DE SWAP DE DOLLARS CANADIENS CONTRE DES DOLLARS AMÉRICAINS

Plus en détail

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC Préambule Ce document présente un survol des principales mesures introduites par les gouvernements du Québec et de

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

Comment organiser, conduire, conclure et rendre compte des résultats d enquêtes en matière de corruption

Comment organiser, conduire, conclure et rendre compte des résultats d enquêtes en matière de corruption Comment organiser, conduire, conclure et rendre compte des résultats d enquêtes en matière de corruption UNE ÉTUDE DE CAS Mener des investigations efficaces en matière de corruption ---------- Une conception

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

Stratégie de cybersécurité du Canada. renforcer le Canada et accroître sa prospérité

Stratégie de cybersécurité du Canada. renforcer le Canada et accroître sa prospérité Stratégie de cybersécurité du Canada renforcer le Canada et accroître sa prospérité Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, 2010 No de cat. : PS4-102/2010F-PDF ISBN : 978-1-100-95709-8 Imprimé au Canada

Plus en détail

Sécurité publique Canada Évaluation de l ampleur de la cyberfraude Document de travail sur les méthodes potentielles et les sources de données

Sécurité publique Canada Évaluation de l ampleur de la cyberfraude Document de travail sur les méthodes potentielles et les sources de données Sécurité publique Canada Évaluation de l ampleur de la cyberfraude Document de travail sur les méthodes potentielles et les sources de données AOUT 2011 SGDDI #465993 Évaluation de l ampleur de la cyberfraude:

Plus en détail

Assurance des risques cybernétiques

Assurance des risques cybernétiques Aon Risk Solutions/Conseillers en gestion des risques Assurance des risques cybernétiques Une solution de transfert du risque pour répondre à une responsabilité accrue Janvier 2015 Introduction La fréquence

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7 l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 L exploitation financière est la forme la plus répandue de mauvais traitement envers les aînés

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013

CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE. Commission Services Publics. 26 novembre 2013 CONSEIL NATIONAL DE L INFORMATION STATISTIQUE Commission Services Publics 26 novembre 2013 Intervention de Christophe SOULLEZ, chef du département ONDRP Depuis notre dernière encontre nous avons poursuivi

Plus en détail

La fraude par marketing de masse

La fraude par marketing de masse La fraude par marketing de masse Rapport au ministre de la Sécurité publique du Canada et à l Attorney General des États-Unis Mars 2008 Sous-groupe de la fraude par marketing de masse Forum sur la criminalité

Plus en détail

CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11

CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11 CELLULE DE TRAITEMENT DES INFORMATIONS FINANCIERES Avenue de la Toison d Or 55 boîte 1-1060 BRUXELLES Tél.: 02/533 72 11 Fax: 02/533 72 00 E-mail: info@ctif-cfi.be NL1156c La lutte contre le blanchiment

Plus en détail

Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES

Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES Préservez votre crédit. Empêchez le vol d identité. GUIDE DES AVANTAGES Bienvenue au programme Surveillance d identité Félicitations! Vous avez posé un geste important pour vous protéger des conséquences

Plus en détail

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL

Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Coup d œil sur l assurance prêt hypothécaire de la SCHL Au Canada, en vertu de la loi, les prêteurs assujettis à la réglementation fédérale et la plupart des institutions financières assujetties à une

Plus en détail

Tendances et typologies en matière de blanchiment d argent dans le secteur canadien des valeurs mobilières

Tendances et typologies en matière de blanchiment d argent dans le secteur canadien des valeurs mobilières Tendances et typologies en matière de blanchiment d argent dans le secteur canadien des valeurs mobilières Sa Majesté la Reine du chef du Canada, 2013 No de cat. : FD5-1/6-2013F-PDF ISBN: 978-0-662-79036-5

Plus en détail

spam & phishing : comment les éviter?

spam & phishing : comment les éviter? spam & phishing : comment les éviter? Vos enfants et les e-mails en général Il est préférable que les très jeunes enfants partagent l adresse électronique de la famille plutôt que d avoir leur propre compte

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8. fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8. fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de la 8 fraude et de l escroquerie ISSD-043(8)-05-10 La fraude est le premier acte criminel en importance commis à l endroit des Canadiens âgés.

Plus en détail

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information

Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Politique d utilisation acceptable des données et des technologies de l information Connexion région du Grand Toronto (ConnexionRGT) Version 1.0 Avis de droit d auteur cybersanté Ontario, 2014. Tous droits

Plus en détail

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie.

Cette perte concerne exclusivement la gestion en compte propre de la CNCE, c est-à-dire une activité indépendante de sa trésorerie. COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 17 octobre 2008 --- Du fait de l extrême volatilité des marchés et du krach boursier de la semaine du 6 octobre, le Groupe Caisse d Epargne a connu un important incident

Plus en détail

Contrefaçon de produits médicaux et infractions similaires

Contrefaçon de produits médicaux et infractions similaires page 1/5 Contrefaçon de produits médicaux et infractions similaires Points essentiels Contrefaçon de produits médicaux et infractions similaires Le Conseil de l'europe a élaboré le premier traité international

Plus en détail

Garde de jour pour enfants

Garde de jour pour enfants Garde de jour pour enfants comprendre les dispositions de garde et les ordonnances de la cour criminelle ou du tribunal de la famille Contexte Les garderies ont pour principale tâche de préserver en tout

Plus en détail

Vers un nouveau rapport entre données sensibles et l identité

Vers un nouveau rapport entre données sensibles et l identité CPP : la vie moderne en toute sécurité Octopus Interface Conférence de Mars 2010 Cloud Computing et usurpation d identité Gestion à distance, économie numérique et globalisation: Vers un nouveau rapport

Plus en détail

Prévenir le vol d identité

Prévenir le vol d identité Prévenir le vol d identité 1. Qu est-ce que le vol d identité? Il y a vol ou usurpation d identité lorsqu un individu utilise vos renseignements personnels à votre insu afin d en tirer frauduleusement

Plus en détail

Traitement de Visa Débit

Traitement de Visa Débit Traitement de Visa Débit Information à l intention des marchands sur le traitement des transactions du commerce électronique et des commandes par téléphone Table des matières À propos de ce guide 3 Procédures

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. Accompagnant le document

DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT. Accompagnant le document COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 19.12.2011 SEC(2011) 1611 final DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION RÉSUMÉ DE L'ANALYSE D'IMPACT Accompagnant le document Proposition de règlement du Parlement

Plus en détail

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006

Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 1 2 Bâtir un Nouveau-Brunswick plus fort pour tous et toutes Document de consultation prébudgétaire 2005-2006 Publié par : Ministère des Finances Gouvernement du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton

Plus en détail

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III

Banque Rogers Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III Informations à communiquer au titre du troisième pilier de Bâle III En date du 30 juin 2015 Table des matières 1. Champ d application... 2 Entité faisant la déclaration... 2 Cadre de travail pour la gestion

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité

Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Guide du Règlement sur les mesures d assurancede la qualité Décharge de responsabilité : Le présent document est un guide en langage simple destiné à vous aider à mieux comprendre le Règlement sur les

Plus en détail

AVIS DE LIVRAISON GARANTIE relatif au dépôt d actions ordinaires de

AVIS DE LIVRAISON GARANTIE relatif au dépôt d actions ordinaires de LE PRÉSENT DOCUMENT N EST PAS UNE LETTRE D ENVOI. LE PRÉSENT AVIS DE LIVRAISON GARANTIE DOIT ÊTRE UTILISÉ POUR L ACCEPTATION DE L OFFRE DE FRONTEER DEVELOPMENT GROUP INC. VISANT LA TOTALITÉ DES ACTIONS

Plus en détail

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer!

HARCÈLEMENT CRIMINEL. Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! HARCÈLEMENT CRIMINEL Poursuivre quelqu un, ce n est pas l aimer! Qu est-ce que c est? Le harcèlement criminel est un crime. Généralement, il s agit d une conduite répétée durant une période de temps qui

Plus en détail

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif

Sommaire. Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Sommaire Lutte contre les SMS indésirables : - présentation du dispositif d alerte «33700» - Schéma explicatif Prendre en charge les consommateurs en cas de changements de ligne non sollicités : - les

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI

L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque. Présenté par Mays MOUISSI L organisation de la lutte contre la fraude au sein d une banque Présenté par Mays MOUISSI Sommaire La fraude : Définition Portrait robot du fraudeur Les différents types de fraude Exemple de fraude :

Plus en détail