POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY."

Transcription

1 POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions Congrès de l AARQ, mercredi 22 avril 2015 ÉCOgestion-solutions Inc.

2 Fabienne Mathieu Urbaniste senior 31 années d expérience en urbanisme et en environnement dans le monde municipal Formatrice de la gestion durable des eaux pluviales pour l Ordre des urbanistes (OUQ) Chargée de cours au baccalauréat et à la maîtrise de l Université de Sherbrooke Coordonner la première démarche concrète d arrimage entre un SAD et un PDE au Québec Stéphanie Allard Aménagiste et biologiste 6 années d expérience en aménagement du territoire et en environnement au ministère de l environnement et en entreprise privée. Chargée de cours à la maitrise à l Université Laval. Coproduit le premier rapport indépendant sur le projet Oléoduc Énergie Est de TransCanada.

3 Information par courriel sur le projet ecogestion.ca MOOSOMIN Schiste MONTANA DAKOTA DU NORD MINNESOTA (Figure adaptée de Radio-Canda, 2014)

4 PLAN DE LA PRÉSENTATION 4 1. Le contexte Pourquoi faire un arrimage? Quelles sont les contraintes? 2. Un exemple concret d arrimage Le projet pilote d arrimage entre le SAD de La MRC de La Côte-de-Beaupré et le PDE de la zone Charlevoix-Montmorency. 3. Les facteurs de réussite

5 Le contexte Pourquoi faire un arrimage? Quelles sont les contraintes?

6 6 Pourquoi faire un arrimage? Le développement et l aménagement du territoire a une grande influence sur les cours d eau. (Source : APPEL et OBV Charlevoix-Montmorency)

7 7 MODIFICATION DES PARAMÈTRES HYDROLOGIQUES LIÉS À L URBANISATION Milieu (% imperméabilisation) Infiltration profonde Infiltration Évapotranspiration peu profonde Ruissellement Milieu naturel (0%) Milieu résidentiel (30 à 50%) Milieu commercial (70 à 100%) 25% 25% 15% 20% 1,5% 3,5% 40% 10% 30% 30% 20% 75%

8 8 Augmentation de la quantité et de la vitesse des eaux de ruissellement Modification de la zone inondable (adaptée de Schueler, 1987)

9 9 Augmentation de la quantité et de la vitesse des eaux de ruissellement RISQUES INONDATIONS ÉROSION DES RIVES QUALITÉ DE L EAU

10 10 Pourquoi faire un arrimage? Les municipalités ont beaucoup de pouvoir, de devoir et d obligation en matière de gestion de l eau, mais aussi en aménagement du territoire. CONTEXTE GOUVERNEMENTAL Nouveau règlement sur la gestion des effluents d'eaux usées municipales Rapport du vérificateur général RPEP (analyse d impact) Loi sur l eau, LAU, LCM, etc.

11 11 Quelles sont les contraintes?

12 12 Quelles sont les contraintes? Contraintes Décalage dans les priorités Implication difficile des élus Méconnaissance de la Loi sur l aménagement et l urbanisme (LAU) Absence de cadre méthodologique ou de guide Opportunités Convergence des enjeux Complémentarité des connaissances Obligation de conformité Émergences de nouvelles priorités locales en lien avec l eau

13 Un exemple concret d arrimage Le projet pilote d arrimage entre le SAD de La MRC de La Côte-de- Beaupré et le PDE de la zone Charlevoix-Montmorency 2.1. Le contexte 2.2. La démarche 2.3. Les résultats

14 Le contexte Naissance du partenariat (2009) Concordance des échéanciers (2013) Implications des acteurs OBV Charlevoix- Montmorency MRC de La Côte-de- Beaupré ÉCOgestion-solutions

15 15

16 + Étape 1 Portrait des ressources en eau à l échelle de la MRC Qui sommesnous? 16 Territoire municipalisé (urbanisé) 2.2. La démarche

17 + 17 Étape 2 Diagnostic stratégique des ressources en eau à l échelle de la MRC Où allonsnous? LES GRANDS ENJEUX DE L EAU Avoir accès à une eau de qualité Avoir accès à une quantité d eau suffisante Assurer la sécurité des personnes et des biens Favoriser l accessibilité aux plans d eau et cours d eau Protéger les écosystèmes aquatiques 2.2. La démarche

18 + 18 Étape 2 Diagnostic stratégique des ressources en eau à l échelle de la MRC Où allonsnous? Enjeu qualité (en lien avec la santé) 2.2. La démarche

19 + Étape 3 Reconnaissance des axes d intervention (SADD) et des orientations (PDE) Où voulonsnous aller? 19 LES ORIENTATIONS DU PDE Protection de l eau de surface Protection des prises d eau souterraine Assurer un approvisionnement suffisant en eau potable Réduire les risques d érosion Favoriser l accessibilité aux lacs et aux cours d eau Favoriser l accessibilité au fleuve Réduire les impacts des usages anthropiques sur l eau Protéger et mettre en valeur les écosystèmes LES AXES D INTERVENTION DU SADD Santé, bien être et sécurité des personnes et des biens Préservation de la richesse et de la diversité des espaces naturels Milieux de vie conviviaux et durables. Pérennité des espaces récréatifs et touristiques Protection et mise en valeur des milieux forestiers 2.2. La démarche

20 + 20 Étape 4 Définition des objectifs du PDE et priorisation par la MRC Où voulonsnous aller? Prioriser SONDAGE AUX MUNICIPALITÉS sur l importance des objectifs 2.2. La démarche

21 + 21 Étape 5 Catalogue d action en aménagement du territoire pour la protection des ressources en eau Comment pouvonsnous y aller? Processus décisionnel Propose Informe Influence 2.2. La démarche

22 + Étape 6 Intégration des actions dans le SADD et identification d autres outils par la MRC Comment pouvonsnous y aller? 22 Trois types d action : Qui s intègre dans le SADD et le PDE Qui est prise en charge par la MRC de La Côte-de- Beaupré, mais qui ne s intègre pas dans le SADD Qui se retrouvent seulement dans le PDE La démarche

23 2. Un exemple concret d arrimage Le projet pilote d arrimage entre le SAD de La MRC de La Côte-de-Beaupré et le PDE de la zone Charlevoix-Montmorency LE CONTEXTE 2.2. LA DÉMARCHE 2.3. LES RÉSULTATS 23

24 Les résultats Les actions sont bien identifiées dans les deux documents de planification.

25 Les résultats Les actions sont bien identifiées dans les deux documents de planification

26 Les résultats Extrait du SADD de la MRC de La Côtede-Beaupré Lorsque les caractéristiques du milieu le permettent ( ) les nouvelles rues sont aménagées de fac on à favoriser une gestion durable des eaux de pluie. Les municipaliteś prennent en compte ces principes dans leur réglementation d urbanisme : Privilégier une trame de rue efficace afin de réduire la longueur totale des rues è l échelle d un quartier. Minimiser la largeur des rues afin de réduire la surface pavée.

27 2.3. Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle

28 Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle Projet de reconfiguration du design de la rue Caractéristiques : Rue courbe Un trottoir Réduction des surfaces imperméables de 11 % Phytoremédiation pour les polluants Bénéfices : Réduction du trafic et de la vitesse Forte amélioration esthétique Protection élevée pour l écosystème aquatique

29 Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle Résultats de 99 % de l eau de ruissellement pour une pluie de récurrence 2 ans. (suivi sur 2 ans) de $ pour 330 pi linéaires rue «SEA Street» : $ rue traditionnelle : $

30 2.3. Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle Collecteur sous forme de fossés écologiques, noues et puits filtrants Caractéristiques : Pas de modification du design de la rue Amélioration esthétique Très forte amélioration de la qualité de l eau vs collecteur traditionnel Augmentation de la protection contre les inondations

31 Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle Résultats de $ pour 330 pi linéaires. collecteur traditionnel : $ projet de 110 th Cascade : $

32 Les résultats Exemple de mise en place de mesures de gestion durable des eaux de pluie - Seattle Du côté économique : Projet financé par les frais de drainage payé par les propriétaires selon la superficie du terrain imperméabilisée Les projets NDS sont réalisés à moins de frais que les projets traditionnels D autres initiatives enclenchées pour les terrains privés : Démonstration des bonnes pratiques pour les stationnements Northgate Mall Révision du Code des eaux de pluie pour encourager les pratiques LID Bâtiments verts : votre demande de permis est sur le dessus de la pile! Incitatifs financiers via la «RainWise Program» (Toits verts, baril d eau de pluie, etc.)

33 COMPARATIF DES COÛTS DE PROJETS (SOURCE : BOUCHER, 2009)

34 34 Les avantages de l arrimage Au plan méthodologique : Partage d expertises et donc des économies de temps et d argent Portraits et de diagnostics plus complets Meilleure compréhension des liens de cause à effets existants entre les usages du territoire et les problématiques EAU. Sur le plan de la consultation : Jumelage des mécanismes de concertation Élargit et diversifie les auditoires Facilite les consensus. Sur le plan de la mise en œuvre : Harmonisation des priorités et des échéanciers de réalisation Intégration de mesures normatives adaptées à l eau dans les règlements municipaux Équité entre les municipalités dans les moyens de mise en œuvre.

35 Les facteurs de réussite

36 36 Les facteurs de réussite Une volonté politique Une relation de confiance et une implication motivée des partenaires Une démarche simple axée sur les résultats Une reconnaissance mutuelles des priorités de chacun des partenaires Une bonne connaissance des pouvoirs des administrations municipales

37 37 Les retombées de l arrimage Des meilleurs outils de communication

38 38 Les retombées de l arrimage Meilleure vision des enjeux spécifiques par MRC. Appropriation directe de certaines actions par les MRC et les municipalités. Implication «obligatoire» et équitable des municipalités (via la conformité entre les SAD et les plans d urbanisme). Des améliorations plus rapides grâce à des actions harmonisées à l échelle des bassins et des sous-bassins. Un projet porteur pour le Québec.

39 POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. MERCI! DES QUESTIONS? Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions Congrès de l AARQ, mercredi 22 avril 2015 ÉCOgestion-solutions Inc.

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

PROJET - Octobre 2011

PROJET - Octobre 2011 PLANIFICATION STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉTAPE 1 - DIAGNOSTIC STRATEGIQUE PROJET - Octobre 2011 Plan de développement durable des collectivités : La Côte-de-Beaupré, vers une région en santé!

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Note de synthèse environnementale et juridique

Note de synthèse environnementale et juridique Angers Loire Métropole Note de synthèse Règlement de zonage des Eaux Pluviales Juillet 2015 HYN16836X Informations qualité Informations qualité Titre du projet Titre du document Note de synthèse Règlement

Plus en détail

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc.

APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS. Gilles Rivard, ing. M. Sc. APPROCHES SIMPLIFIÉES POUR L ÉVALUATION DES PARAMÈTRES DE CONCEPTION POUR LES BASSINS DE FAIBLES DIMENSIONS Gilles Rivard, ing. M. Sc. Québec 15 mars 2012 PRÉSENTATION Particularités des petits bassins

Plus en détail

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette

CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par. Marie-Michèle Couture-Morissette CADRE OPÉRATIONNEL ET PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE MASSIF INC. Par Marie-Michèle Couture-Morissette Essai présenté au centre universitaire de formation en environnement en vue de l obtention

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC)

Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Présentation du cas de la Région de Bruxelles-Capitale (RBC) Par Bruxelles-Environnement (IBGE) Département Eau Les grandes lignes de la présentation - Particularités de la RBC face au cycle naturel de

Plus en détail

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr

Portail d information Eaudoc. http://eaudoc.oieau.fr Portail d information Eaudoc http://eaudoc.oieau.fr May Abirached - service documentation m.abirached@oieau.fr Statut et missions de L Office de l Eau Association loi 1901 reconnue d utilité publique Créé

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris

Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France. 22 & 23 novembre 2010, Paris Journées Des animateurs territoriaux d Ile de France Coorganisées par la région Ile de France et l Agence de l eau Seine Normandie Journées des animateurs territoriaux d Ile de France Les CONTRATS avec

Plus en détail

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée

Action ou mesure non-réalisée. Action ou mesure partiellement réalisée LES ACTIONS 2 0 1 1-2 0 1 2 BILAN Décembre 2011 BILAN LÉGENDES En vert : En bleu : En rouge : Action ou mesure réalisée Action ou mesure partiellement réalisée Action ou mesure non-réalisée page 2 Ville

Plus en détail

Les lois et règlements

Les lois et règlements 10 Les lois et règlements Le présent chapitre traite des lois et règlements qui s appliquent à la réalisation de projets de gestion intégrée de l eau en milieu agricole. Il présente les principales autorités

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011

L eau dans les documents d urbanisme. L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 L eau dans les documents d urbanisme L approche des solutions environnementales de l urbanisme CAUE 40 26 mai 2011 Pourquoi ce guide? Participer à «décloisonner» les services «Environnement Eau» et «Urbanisme»

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE

POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE TERRITOIRE DE BROME-MISSISQUOI Réalisée par Le service de la

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES

GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES GUIDE DE GESTION DES EAUX PLUVIALES Stratégies d aménagement, principes de conception et pratiques de gestion optimales pour les réseaux de drainage en milieu urbain Remerciements Le Guide de gestion des

Plus en détail

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique.

Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Gestion des eaux pluviales : collectivités, communes et particuliers face à une nouvelle problématique. Le développement de l urbanisation et l imperméabilisation croissante des sols ont fait des eaux

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

Schéma général d assainissement du Grand Lyon

Schéma général d assainissement du Grand Lyon Schéma général d assainissement du Grand Lyon 2015-2027 ORIENTATIONS ET ENJEUX Introduction générale Le Code général des collectivités territoriales oblige les collectivités de plus de 2 000 habitants

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative)

FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE DE DEMANDE (Notice explicative) Ce document doit être complété par tout demandeur d'un document d'urbanisme Il est à renseigner par le propriétaire

Plus en détail

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Le projet du campus universitaire d Outremont Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Bureau de gestion des grands projets Direction du développement économique et urbain Février 2011

Plus en détail

Guide Pratique Assainissement Non Collectif

Guide Pratique Assainissement Non Collectif Guide Pratique Assainissement Non Collectif 1 L assainissement non collectif Les immeubles, habitations ne pouvant être raccordés au réseau collectif d assainissement existant (tout à l égout) doivent

Plus en détail

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230

50, RUE SAINTE-CATHERINE O, BUREAU 300, MONTRÉAL (QUÉBEC) H2X 1V4 Ι DBOUCHARD@CREMTL.QC.CA Ι 514.842.2890 X230 Norme BNQ 3019-190 Diapo de titre AMÉNAGEMENT DES AIRES DE STATIONNEMENT, GUIDE À L INTENTION DES CONCEPTEURS DANIEL BOUCHARD RESPONSABLE CAMPAGNES TRANSPORT, GES ET AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE 50, RUE SAINTE-CATHERINE

Plus en détail

Planification stratégique chez RCGT

Planification stratégique chez RCGT Planification stratégique chez RCGT 1 2 3 4 «Où sommes-nous?» «Où voulons-nous être?» «Comment s y rendre?» du plan stratégique Environnement Marchés et clients Concurrence Avantage concurrentiel Performance

Plus en détail

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement Consultation publique sur les grandes orientations d aménagement et le concept d organisation spatiale préliminaires Document préparatoire Direction de l aménagement durable du territoire table des matières

Plus en détail

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse

Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse SDAGE Schéma Directeur d Aménagement et de Gestion des Eaux du Bassin Rhin-Meuse guide juridique et références Document réalisé par la DIREN de BASSIN RHIN-MEUSE avec le concours de l Institut pour une

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité

AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité AVEC VOUS pour un assainissement autonome de qualité Intervenants Communes : Mr ou Mme le Maire de la commune Communauté de communes: Mr le Président : M. DURET Chargée de mission : Mme BEAL Entreprises

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION COMMUNAUTE DE COMMUNES DU CANTON DE CORMEILLES SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF FORMULAIRE D INSTRUCTION DU CONTROLE DE CONCEPTION CONSTRUCTION OU REHABLILITATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

4250, chemin de la Savane Longueuil (Québec) J3Y 9G4 2013, Ville de Longueuil. Tous droits réservés.

4250, chemin de la Savane Longueuil (Québec) J3Y 9G4 2013, Ville de Longueuil. Tous droits réservés. La préparation de ce Plan stratégique de développement durable a été entreprise avec le concours du Fonds municipal vert financé par le gouvernement du Canada et géré par la Fédération canadienne des municipalités.

Plus en détail

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie La gestion responsable des eaux pluviales : UNE SOLUTION ACTUELLE POUR UN AVENIR DURABLE L eau est une ressource essentielle à toute forme de vie sur Terre.

Plus en détail

Présentation du «Guide de planification stratégique»

Présentation du «Guide de planification stratégique» Commission de développement économique des Premières Nations du Québec et du Labrador Présentation du «Guide de planification stratégique» Préparé par Raymond Chabot Grant Thornton Août 2011 Mise en contexte

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Cadre réservé au service Déposé le :

Cadre réservé au service Déposé le : Formulaire de demande D installation d un dispositif d assainissement non collectif Cadre réservé au service Déposé le : N du dossier :. Service Public d Assainissement non Collectif Communauté d Agglomération

Plus en détail

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon

Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement. 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon Comité d Orientation et de Programmation (COP) Eau et Assainissement 11 Mars 2013 Salle du Conseil du Grand Chalon 1 Ordre du Jour Limites de compétences 1 - Eau potable et Assainissement 2 Eaux Pluviales

Plus en détail

Tableau synthèse du Plan d'action du SECTEUR FLEUVE de la Zone Bécancour

Tableau synthèse du Plan d'action du SECTEUR FLEUVE de la Zone Bécancour Ensemble du secteur Fleuve Appliquer la Loi sur le régime des eaux (FL-B2,3,3) Tableau synthèse du Plan d'action du SECTEUR FLEUVE de la Zone Bécancour Priorité 1 - Actions d'application règlementaire

Plus en détail

RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la MRC Brome-Missisquoi

RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la MRC Brome-Missisquoi RAPPORT SUR L INSPECTION DES BANDES RIVERAINES 2014 Portrait de la 2 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 MÉTHODOLOGIE... 4 LOCALISATION DES COURS D EAU... 5 RÉSULTATS... 6 Portrait global de la MRC...

Plus en détail

LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT. L essentiel

LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT. L essentiel Certu Centre d études sur les réseaux, les transports, l urbanisme et les constructions publiques LA VILLE ET SON ASSAINISSEMENT Principes, méthodes et outils pour une meilleure intégration dans le cycle

Plus en détail

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo---

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo--- CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection ---ooo0ooo--- ATTENDU QUE, en vertu du paragraphe e du premier alinéa de l article 31 de la Loi sur la qualité de l environnement

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Conseil de l eau du Nord de la Gaspésie. Qualité de l eau

Conseil de l eau du Nord de la Gaspésie. Qualité de l eau Qualité de l eau Fiche 3 : Disponibilité d une eau potable de qualité Fiche 4 : Contamination des eaux de surface et souterraine Fiche 5 : Manque de connaissance sur les eaux souterraines 53 Fiche 3 :

Plus en détail

Historique de Salaberry-de. de-valleyfield

Historique de Salaberry-de. de-valleyfield Le logement un milieu sain et sécuritaire Partenaires pour la Revitalisation des Anciens Quartiers Nathalie Leroux (PRAQ) Carol Légaré (Ville de Salaberry-de-Valleyfield) Historique de Salaberry-de de-valleyfield

Plus en détail

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales

Jean-Claude Chazelon. Les eaux pluviales Jean-Claude Chazelon Les eaux pluviales Ce cahier technique a été réalisé avec le concours de : l'agence de l'eau Adour-Garonne l'agence de l'eau Loire-Bretagne Et avec le soutien de Limoges Métropole

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE

RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE RAPPORT DIAGNOSTIC DE L INSTALLATION D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF EXISTANTE Diagnostic réalisé sur la commune de : SECHILIENNE Contrôle pour transaction N de dossier : 38478 E031501 Date de la visite

Plus en détail

La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal

La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal La conquête des toits dans une perspective de développement durable Portrait de Montréal Symposium La Nature, source d innovation pour une métropole durable? Paris, 24 et 25 octobre 2012 Benoit Gariépy,

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino

Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino Commune de la Tène Viabilisation de la zone du casino RAPPORT TECHNIQUE Evacuation des eaux et alimentation en eau potable Dossier 10N026 Version 001 26 novembre 2010 RWB Holding SA Aménagement du territoire

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

BILAN campagne de contrôles diagnostics de l existant

BILAN campagne de contrôles diagnostics de l existant Axel Darques ; Isabelle Roget SPANC C.C. des 2 Sources 02/12/2009 BILAN campagne de contrôles diagnostics de l existant Commune D ORVILLE Introduction : le contexte Loi sur l eau et les milieux aquatiques

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires

Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires Fiche d évaluation des actions conduites par les partenaires Chaque partenaire relais d une agence de l eau est invité à compléter cette fiche d évaluation à l issue des manifestations (réunions, expositions,

Plus en détail

La solution pour gagner en efficacité

La solution pour gagner en efficacité La solution pour gagner en efficacité Une entreprise diversifiée acceo.com ACCEO Solutions, c est plus de 25 ans d expérience en TI et un éventail élargi de produits et services dans une dizaine de secteurs

Plus en détail

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage

LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES. drainage. Micro Drainage LOGICIEL DE MODÉLISATION INTEGRÉE 1D/2D POUR LA GESTION DES EAUX PLUVIALES ET DES EAUX USÉES drainage Micro Drainage QUELS SONT LES DOMAINES D APPLICATION DE XPSWMM? Gestion des eaux pluviales: Modélisation

Plus en détail

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10

INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES... 10 Rapport d avancement des travaux de lla Commiissiion Localle de ll Eau du bassiin du Loiiret ANNÉE 2004 INTRODUCTION... 2 CALENDRIER... 3 TRAVAUX DE L ANNEE 2004... 4 BUDGET REALISE 2004... 8 ANNEXES...

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

La pollution diffuse (PD) et le développement écologique (DE) en Ontario

La pollution diffuse (PD) et le développement écologique (DE) en Ontario Guide d étude Envirothon 2012 La pollution diffuse (PD) et le développement écologique (DE) en Ontario Préparé par Nousheen Ahmed, Stephen Jeschke, Clarissa Jewell et Tyler Miller. Préparé pour l Association

Plus en détail

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement Royaume du Maroc Ministère de l Intl Intérieur Direction Générale G des Collectivités s Locales L expérience des Collectivités Locales marocaines en matière d application et de respect du Droit de l Environnement

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

Le salon de l habitat

Le salon de l habitat Dossier de presse Le salon de l habitat Vous souhaitez rencontrer des professionnels pour la construction, l aménagement intérieur et extérieur d un bien immobilier? Lors du salon de l habitat du Trait,

Plus en détail

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT C 1 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT L alimentation en eau potable n'apparaît pas comme un problème majeur au niveau de la ville. Les réseaux d alimentation sont récents et l

Plus en détail

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide)

Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Campagne de communication «Soyez Branché, raccordez-vous» Une aide financière aux habitants un geste pour l environnement (jusqu à 100% d aide) Sommaire Communiqué : le raccordement au réseau public d

Plus en détail

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité

Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Stratégie locale d inclusion de logements sociaux et abordables et de lutte à l insalubrité Introduction Un milieu de vie inclusif et sain Rosemont La Petite-Patrie est reconnu comme un milieu de vie complet

Plus en détail

Des îlots de verdure. sur les TOITURES

Des îlots de verdure. sur les TOITURES Des îlots de verdure sur les TOITURES L augmentation des surfaces imperméables, comme les routes, les parkings, les bâtiments et la raréfaction des espaces verts en ville est un constat indéniable. Les

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

Plan. DE développement durable. Contribuez à définir l avenir de notre communauté. www.bromont.com/pensetaville. version finale septembre 2012

Plan. DE développement durable. Contribuez à définir l avenir de notre communauté. www.bromont.com/pensetaville. version finale septembre 2012 version finale septembre 2012 Plan DE développement durable une initiative de la ville de Bromont Contribuez à définir l avenir de notre communauté www.bromont.com/pensetaville La préparation de ce plan

Plus en détail

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération

Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Circulation motorisée et santé : des interventions pour mitiger ses impacts Routes en traversée d agglomération Edmonton, 11 juin 2012 Catherine Berthod, ing., urb. Direction de la sécurité en transport

Plus en détail

Note sur les enjeux dans le domaine de l eau

Note sur les enjeux dans le domaine de l eau Soutenabilité du Grand Paris juin 2012 Note sur les enjeux dans le domaine de l eau - 3 - Introduction Le projet Grand Paris vise à faire du cœur de l Île de France une métropole de taille mondiale durablement

Plus en détail

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne

Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Projet d avis à la révision du SAGE Boutonne Depuis la parution de la Directive cadre sur l eau en octobre 2000, une politique européenne de l eau a vu le jour avec un objectif principal : atteindre le

Plus en détail

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015

Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris. Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 Intégration du grand cycle de l eau dans le Grand Paris Forum territorial des rivières d Ile-de-France 05 février 2015 A l origine de l étude, un triple constat établi par l AESN, la DRIEE et la DRIEA

Plus en détail

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au :

DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Dossier ANC Commune :.. N dossier : DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Formulaire à retourner dûment complété en trois exemplaires au : Demandeur SPANC (Service Public

Plus en détail

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif

Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Constitution du dossier de demande d installation d un système d assainissement non collectif Le présent dossier dûment rempli est à remettre en Mairie du lieu d implantation du dispositif. Se renseigner

Plus en détail

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire

63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES Tél. : 04.73.65.87.63 Tél. : 04.73.36.96.05. Pièces à fournir par le propriétaire SERVICE PUBLIC D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (S.P.A.N.C.) Communauté de Communes de Rochefort-Montagne Rte de Clermont BP15 41 avenue des Thermes 63210 ROCHEFORT-MONTAGNE 63400 CHAMALIERES 04.73.65.87.63

Plus en détail

Avis bureau Limitation d un rejet d EP dans l étier du Pouliguen et utilisation d une saline comme BT temporaire - Le Pouliguen

Avis bureau Limitation d un rejet d EP dans l étier du Pouliguen et utilisation d une saline comme BT temporaire - Le Pouliguen 2007: étude hydraulique SDAP Actuellement en révision de PLU avec intégration du zonage d assainissement pluvial Dossier concerne l aménagement d un sousbvafinlimiterlerejetdansl étier Article 1 : Protection

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

10 ème PROGRAMME (2013 2018)

10 ème PROGRAMME (2013 2018) 10 ème PROGRAMME (2013 2018) Version adoptée par le comité de bassin du 18 octobre 2012 (délibération n CB 12-15) et par le conseil d administration des 18 octobre 2012 (délibération n CA 12-12) 14 novembre

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

Un milieu de vie à définir > imaginer

Un milieu de vie à définir > imaginer Programme particulier d urbanisme Secteur Henri-Bourassa Ouest Un milieu de vie à définir > imaginer > intégrer > partager > créer Cahier du participant ateliers de réflexion mai 2013 Introduction Le Plan

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toute installation d un dispositif d assainissement non collectif doit faire l objet

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION

RÉSULTATS DE LA CONSULTATION RÉSULTATS DE LA CONSULTATION des propriétaires du Lac Sept-Îles SUR LE PLAN D ACTION Avril 2009 OBJECTIFS DE LA CONSULTATION Mesurer le niveau de préoccupations des résidants pour la protection de la qualité

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Un pour tous. tous pour un!

Un pour tous. tous pour un! La contribution d une communauté virtuelle d apprentissage et de pratique au développement de la pratique professionnelle des infirmières dans les groupes de médecine de famille (GMF) au Québec Un pour

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION

CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION CHAPITRE 5 LES CERTIFICATS D AUTORISATION SECTION I LE CERTIFICAT D AUTORISATION DE CHANGEMENT D USAGE [Loi sur l aménagement et l urbanisme, article 119, 1 er alinéa, paragraphe 2 ] 5.1 Nécessité du certificat

Plus en détail

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015

SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 MUNICIPALITÉ DE MONT-CARMEL PROVINCE DE QUÉBEC SÉANCE ORDINAIRE DU 2 FÉVRIER 2015 Procès-verbal de la séance ordinaire du conseil municipal de Mont-Carmel, tenue à la salle du conseil municipal au 22,

Plus en détail

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE

AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE DIAGNOSTIC PREALABLE A LA DEMARCHE AGENDA 21 VILLE D AURILLAC NOTE DE SYNTHESE AVRIL 2007 LES BASES DE LA MISE EN PLACE DE L AGENDA 21 DE LA VILLE D AURILLAC : DEVELOPPEMENT DURABLE ET CONCERTATION POUR

Plus en détail

Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire

Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire Présentation Programme éducatif au niveau primaire : Les mousquetaires de l eau claire 1- Bonjour à tous, Je suis la capitaine des mousquetaires de l eau claire de la Compagnie de Champlain, Chantal d

Plus en détail

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises

Urgence Leadership. Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Urgence Leadership Un programme de développement du leadership dans les entreprises québécoises Forum de réflexion sur le leadership d avenir - CIRANO 26 janvier 2009 1 Urgence Leadership Un programme

Plus en détail

Demande d'installation d'assainissement non collectif

Demande d'installation d'assainissement non collectif Ce document est à remplir par le propriétaire en 3 exemplaires et à remettre à la Mairie du lieu où se situe l'habitation. La Mairie devra compléter les cadres prévus page 4. Le propriétaire pourra utiliser

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE D ANALYSE DES STATIONNEMENTS

MÉTHODOLOGIE D ANALYSE DES STATIONNEMENTS Abdoulaye Diallo (Maîtrise, Août 2012, Sup. Morency/Saunier) MÉTHODOLOGIE D ANALYSE DES STATIONNEMENTS PROFILS D ACCUMULATION ET VALIDATION DES CAPACITÉS THÉORIQUES DE STATIONNEMENT Plan : 1. Objectifs

Plus en détail

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES

LES RESERVES NATURELLES REGIONALES Les Réserves Naturelles Régionales en Région Pays de la Loire Références juridiques Définition Code de l environnement, art. L. 332-1 à L. 332-27, intégrant : Loi n 2002-276 du 27 février 2002 relative

Plus en détail

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11 L eau est une ressource essentielle partagée par tous. Elle est indispensable à l équilibre des écosystèmes, au développement durable et à notre survie même. L eau fait partie des préoccupations prioritaires

Plus en détail

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

DEMANDE DE CONTROLE DE BONNE EXECUTION D UN DISPOSITIF D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC) ZAC des Terrasses de la Sarre 3, Terrasse Normandie BP 50157 57403 SARREBOURG CEDEX Téléphone 03 87 03 05 16 Télécopie 03 87 03 83 49 DEMANDE DE CONTROLE

Plus en détail