Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat"

Transcription

1 Notice : Cotisations Enseignement privé hors contrat Par accord collectif en date du 10 mai 2012, la branche professionnelle de l'enseignement privé hors contrat a désigné Actalians en qualité d'opca de branche, seul habilité à ce titre à collecter les contributions des entreprises de la branche au titre de la formation professionnelle continue tout au long de la vie. Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls les employeurs de métropole et des départements d outre-mer relevant du champ d'application de la convention collective nationale de l Enseignement privé hors contrat, et notamment ceux visés par la nouvelle nomenclature des activités économiques sous les rubriques : - APE 8510Z Enseignement pré-primaire - APE 8520Z Enseignement primaire - APE 8531Z Enseignement secondaire général - APE 8532Z Enseignement secondaire technique ou professionnel - APE 8541Z Enseignement post-secondaire non supérieur - APE 8542Z Enseignement supérieur - APE 8552Z Enseignement culturel - APE 8559B Autres enseignements

2 Réglez vos cotisations à Actalians Déterminez votre effectif mensuel moyen Déterminez l assiette pour le calcul de vos cotisations Taux contributifs et franchissement de seuils FPSPP TVA Reçu libératoire Autres informations : financement du CIF-CDD, dépenses imputables, excédents de dépenses reportables, cession ou cessation d activité

3 Réglez vos cotisations à Actalians Taux contributif légal, conventionnel L obligation légale de financement de la formation professionnelle est de : - 0,55 % pour les entreprises occupant moins de 10 salariés ; - 1,05 % pour celles occupant 10 à 19 salariés ; - 1,60 % pour celles occupant 20 salariés et plus. Mais au terme de l avenant n 13 du 19 janvier 2012 conclu par les représentants de l enseignement privé hors contrat, étendu par arrêté ministériel du 18 juillet 2013, le montant de la contribution due au titre du plan de formation par les employeurs, occupant au moins 10 salariés (équivalent temps plein), est fixé à : a) 1 % du montant des rémunérations versées pendant l année de référence pour les établissements d enseignement privé du premier degré relevant des articles L à L du code de l éducation (ex-loi Goblet de 1886) ainsi que pour les établissements d enseignement privé du second degré relevant des articles L à L du code de l éducation (ex-loi Falloux de 1850), à l exception des établissements d enseignement technique privé du second degré ; b) 2 % du montant des rémunérations versées pendant l année de référence pour les établissements d enseignement technique privé relevant des articles L à L du code de l éducation (ex-loi Astier de 1919) et pour les établissements d enseignement supérieur privé relevant des articles L à L du code de l éducation (ex-loi de 1875). En cas de pluri-activité susceptible de justifier l application de l un et l autre des taux définis ci-dessus, les établissements visés au présent article relèveront du seul taux correspondant à leur activité principale, déterminée d après le chiffre d affaires réalisé dans chacune des catégories d enseignement concernées.

4 Les employeurs visés ci-dessus doivent verser à l OPCA dont ils relèvent au minimum 50 % de la contribution due, telle que fixée ci-dessus. La cotisation formation professionnelle de l Enseignement privé hors contrat est appelée par Actalians qui met à disposition de chaque entreprise un bordereau de cotisation fin janvier. Cette cotisation doit être réglée au plus tard le 28 ou 29 février de chaque année. Remarque liée à votre obligation conventionnelle envers Actalians Si vous versez votre cotisation conventionnelle à un autre organisme ou au Trésor Public, cela ne vous exonère pas du versement que vous devez effectuer à Actalians. Dans ce cas, Actalians vous réclamera le règlement de votre cotisation conventionnelle. Frais de relances En cas de non-paiement ou d absence de déclaration au plus tard le 28 ou 29 février de chaque année, les frais supplémentaires occasionnés par une (des) relances pour obtenir ces informations, seront forfaitairement facturés 50 par relance. Cette mesure, destinée à limiter les frais administratifs, évitera de pénaliser les employeurs qui remplissent leurs obligations dans les délais. A défaut, Actalians se réserve le droit d engager des poursuites.

5 Déterminez votre effectif mensuel moyen Votre effectif mensuel moyen 2013, tous établissements confondus, est égal à la moyenne des effectifs déterminés chaque mois de l année civile (Décret du 23 juin 2009). Ce calcul est très important pour les entreprises dont l effectif avoisine le seuil de 10 ou de 20 salariés. Salariés à prendre en compte dans le calcul de l effectif mensuel moyen (y compris le personnel d entretien) Les salariés à temps plein, les salariés à temps partiel au prorata de leur temps de travail, les salariés payés par Titre Emploi Service Entreprise (TESE) au prorata de leur temps de travail, les mandataires sociaux titulaires d un contrat de travail pour lequel ils perçoivent une rémunération distincte de celle du mandat social. Sont exclus du calcul de l effectif mensuel moyen - les salariés mis à disposition par une entreprise de travail temporaire ou un groupement d employeurs ; - les titulaires d un contrat de professionnalisation, jeunes et adultes, jusqu au terme prévu par le contrat lorsque celui-ci est à durée déterminée ou, jusqu à la fin de l action de professionnalisation lorsque le contrat est à durée indéterminée ; - les apprentis pendant toute la durée du contrat ; - les titulaires d un contrat unique d insertion (CUI) ; - les stagiaires d écoles : ils n ont pas le statut de salarié et ne doivent donc pas être pris en compte dans les effectifs ; - les salariés titulaires d un CDD lorsqu ils remplacent un salarié absent ou dont le contrat est suspendu du fait d un congé maternité, d un congé d adoption ou d un congé parental d éducation ; - les mandataires sociaux, salariés assimilés, sans contrat de travail, sont exclus du calcul de l effectif (article L du code de la sécurité sociale et circulaire ministérielle n DSS/5B/2010/38 du 1 er février 2010).

6 Calcul de l effectif mensuel moyen (Décret du 23 juin 2009) Types de contrats Modalités de prise en compte Exemples pour une entreprise appliquant les 35 heures CDI ou CDD à temps plein Comptés pour une unité chacun Pendant le mois de janvier : - 7 salariés CDI à temps plein - 2 salariés CDD à temps plein Le nombre de ses salariés est donc pendant le mois considéré de : (7 +2 ) = 9 CDI ou CDD Comptés au prorata du temps de Pendant le mois de janvier : à temps plein embauchés ou débauchés au cours du mois présence au cours du mois - 5 salariés ayant effectué 210 heures au total sur une partie du mois Le nombre de ses salariés est donc pendant le mois considéré de : (210 / 151,67) = 1,38 CDI ou CDD à temps partiel Comptés au prorata du rapport entre Pendant le mois de janvier : la durée hebdomadaire du contrat de - 1 salarié travaillant 20 h par semaine travail et la durée légale ou - 2 salariés travaillant 30 h par semaine conventionnelle de l entreprise Le nombre de ses salariés est donc pendant le mois considéré de : 20 + (2 x 30) = 80 / 35 = 2,29 Total pour le mois de janvier 9 + 1,38 + 2,29 = 12,67 Additionnez les 12 chiffres mensuels et faites la moyenne (divisez par 12). Remarque : Les mois au cours desquels aucun salarié n est employé ne sont pas pris en compte pour le calcul de la moyenne. Pour calculer votre effectif mensuel moyen 2013, vous pouvez télécharger notre feuille de calcul automatique en cliquant ici.

7 Déterminez l assiette pour le calcul de vos cotisations L assiette de participation correspond à la masse salariale brute sociale annuelle. Doivent être pris en compte dans la masse salariale, l ensemble des sommes versées aux salariés en contrepartie du travail : salaires ou gains, indemnités de congés payés, indemnités, primes, gratifications, autres avantages en argent ou en nature pour leur montant brut avant déduction de toutes cotisations à la charge des salariés (en particulier, les cotisations de sécurité sociale, d assurance chômage ainsi que les retenues pour la retraite complémentaire ou mutuelle). Sont inclus dans l assiette de participation : - Les salaires versés aux titulaires d un contrat de professionnalisation, d un contrat unique d insertion (CUI). - Les primes, les 13 e mois, les indemnités de préavis, de départ volontaire en retraite. - La contribution des employeurs à l acquisition de chèques vacances. - Les salaires versés aux salariés rémunérés par le Titre Emploi Service Entreprise (TESE) : les prélèvements effectués au titre des charges sociales, pour les salariés rémunérés par un TESE n intègrent pas les obligations de financement de la formation professionnelle continue. Les rémunérations versées à ces salariés doivent donc être ajoutées à l assiette de participation. - La fraction de la gratification versée aux stagiaires (au titre d un stage obligatoire ou non) qui excède 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale (23 euros en 2013) multiplié par le nombre d heures effectuées en stage durant le mois considéré. Pour une durée de présence du stagiaire égale à la durée du travail (35 h hebdomadaire), le montant qui excède 436,05 euros par mois pour une convention de stage signée en 2013 (12,5 % X 23 euros X 35 h X 52/12) est à inclure dans l assiette de participation. - Les salaires versés aux apprentis dans les entreprises de 11 salariés et plus pour la part excédant 11 % du SMIC.

8 Sont exclus de l assiette de participation : - Les salaires versés aux apprentis : pour les entreprises de 11 salariés et plus, exclusion du salaire des apprentis à concurrence de 11 % du Smic ; pour les entreprises de moins de 11 salariés, exclusion de la totalité du salaire des apprentis. - Les sommes versées au titre de dommages et intérêts. - Les primes ou contributions n ayant pas le caractère de salaire. - Les honoraires. - L allocation formation versée aux salariés ayant suivi des heures de formation hors temps de travail.

9 Taux contributifs et franchissement de seuils En fonction de l effectif mensuel moyen, le taux de contribution s applique sur la masse salariale ainsi définie. Taux contributifs de l Enseignement privé hors contrat Entreprises de métropole et des départements d outre-mer (1) / Année 2013 Versement conventionnel Versement conventionnel Obligation Plan de formation à Plan de formation à Versement Obligation légale Obligation légale Actalians Actalians obligation légale Plan de formation légale CIF* Prof/DIF (y compris (y compris FONGECIF* reversement FPSPP) reversement FPSPP) Moins de 10 salariés 0,40 % 0,15 % néant 0,40 % 0,15 % néant 10 à 19 salariés 0,90 % 0,15 % néant 0,50 % (a) 0,15 % néant 20 salariés et plus 0,90 % 0,50 % 0,20 % 0,50 % (a) 0,50 % 0,20 % *Hors obligation spécifique relative au financement du CIF-CDD. (a) Pour les établissements d enseignement privé du premier et second degré. (b) Pour les établissements d enseignement technique privé du second degré et les établissements d enseignement supérieur privé. (1) Attention! Pour les entreprises des départements d outre-mer (sauf Guyane) : délégation de gestion avec l'agefos-pme agissant pour le compte d Actalians. Cotisations appelées par l'agefos-pme sur un bordereau commun AGEFOS- PME/Actalians.

10 Franchissement du seuil de 10 salariés pour la première fois en 2011, 2012 ou 2013 Les employeurs qui, en raison de l accroissement de leur effectif, atteignent ou dépassent, pour la première fois, le seuil de 10 salariés en 2011, 2012 ou 2013 restent soumis pour ladite année et les 2 années suivantes, à l obligation de financement des entreprises de moins de 10 salariés. Franchissement du seuil de 20 salariés pour la première fois en 2011 ou 2012 Les employeurs qui, en raison de l accroissement de leur effectif, atteignent ou dépassent, pour la première fois, le seuil de 20 salariés en 2011 ou 2012 restent soumis pour ladite année et les 2 années suivantes, à l'obligation de financement des entreprises de 10 à 19 salariés au titre de la Professionnalisation / DIF et du CIF. Franchissement du seuil de 20 salariés pour la première fois en 2013 Les employeurs qui, en raison de l accroissement de leur effectif, atteignent ou dépassent, pour la première fois, le seuil de 20 salariés en 2013 restent soumis pour ladite année à l obligation des entreprises de 20 salariés et plus réduite de 0,30 % au titre de la Professionnalisation / DIF et réduite de 0,10 % au titre du CIF.

11 Franchissement de seuil - Versements à effectuer Entreprises de métropole et des départements d outre-mer (1) 10 à 19 salariés 20 salariés et plus Effet de lissage CIF Versement au Fongécif Prof / DIF Versement à Actalians Plan de formation Versement à Actalians Année de franchissement du seuil de 10 salariés pour la première fois en Année de franchissement du seuil de 20 salariés pour la première fois en néant néant néant néant 0,10 % néant 0,05 % 0,10 % 0,15 % 0,15 % 0,15 % 0,15% 0,15% 0,20 % 0,15 % 0,20 % 0,30 % 0,40 % 0,325 % (a) 0,425 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,40 % 0,425 % (b) 0,825 % (b) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) *Reliquat plan de formation néant 0,325 % (a) 0,425 % (b) 0,425 % (a) 0,825 % (b) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) 0,50 % (a) Obligation à verser 0,55 % 0,80 % (a) 1,00 % (a) 1,80 % (b) 1,15 % (a) 2,15 % (b) 1,30 % (a) 2,30 % (b) 1,15 % (a) 2,15 % (b) 1,25 % (a) 2,25 % (b) 1,40 % (a) 2,40 % (b) 1,55 % (a) 2,55 % (b) *Conditions de versement : vous pouvez effectuer ce versement à Actalians si vous n avez pas consenti directement de dépenses de formation. (a) Pour les établissements d enseignement privé du premier et second degré. (b) Pour les établissements d enseignement technique privé du second degré et les établissements d enseignement supérieur privé. (1) Attention! Pour les entreprises des départements d outre-mer (sauf Guyane) : délégation de gestion avec l'agefos-pme agissant pour le compte d Actalians. Cotisations appelées par l'agefos-pme sur un bordereau commun AGEFOS-PME/Actalians.

12 Remarques Les dispositions du franchissement des seuils d effectifs ne sont pas applicables : - Lorsqu une entreprise nouvellement créée emploie dès la première année d activité un nombre mensuel moyen de salariés égal ou supérieur à 10 ou à 20 salariés. - Selon les règles de droit commun, l employeur ne peut pas bénéficier du lissage lorsque le seuil de 10 ou de 20 salariés est atteint ou dépassé suite à la reprise ou à l absorption d une entreprise ayant employé 10 salariés ou plus au cours de l une des 3 années civiles précédentes. - A compter de 2013 et avant 2008, les employeurs qui atteignent ou dépassent le seuil de 20 salariés pendant la période durant laquelle ils bénéficient des dispositions du franchissement de 10 salariés ainsi que les employeurs qui atteignent ou dépassent au titre de la même année les seuils de 10 et de 20 salariés, bénéficient successivement des dispositions du franchissement de 10 salariés puis du franchissement de 20 salariés. FPSPP La loi du 24 novembre 2009 relative à la formation professionnelle a instauré un Fonds Paritaire de Sécurisation des Parcours Professionnels (FPSPP) en vue de favoriser l accès à la formation à des publics prioritaires. Pour 2014, masse salariale 2013, le taux de prélèvement est fixé à 13 % des contributions légales au titre de la professionnalisation et du plan de formation. La contribution FPSPP est exigible au plus tard le 28 février Actalians a l obligation d assurer le recouvrement et le reversement au FPSPP de ce prélèvement. Important! En vous acquittant de la totalité de vos obligations conventionnelles auprès d Actalians, au plus tard le 28 février 2014, vous vous acquittez également de cette contribution au FPSPP. Vous n avez donc pas de versement supplémentaire à effectuer.

13 TVA Rappel! Notre organisme est exonéré de TVA : par conséquent, votre versement n est pas assujetti à la TVA. Reçu libératoire Si vous avez réglé votre cotisation au plus tard le 28 février 2014 à Actalians, vous pouvez télécharger votre reçu libératoire dans «Mon compte Actalians». Les entreprises sont invitées à vérifier la concordance de ce reçu libératoire avec les règlements qu elles ont effectués à Actalians. En cas d insuffisance de versement, Actalians se réserve le droit d appeler les compléments de cotisations tels qu ils apparaîtraient à l issue d une vérification sur le respect des obligations conventionnelles de l entreprise. En cas de trop versé, Actalians accepte de restituer les sommes indûment réglées sous réserve que la demande justifiée soit faite avant le 30 avril de chaque année. Passé ce délai, ces sommes sont mises à la disposition des entreprises pour financer la formation de leur personnel.

14 Autres informations Financement du CIF-CDD, dépenses imputables, excédents de dépenses reportables, cession ou cessation d activité Financement du CIF : obligations particulières pour les CDD Toute entreprise, quelle que soit sa taille, est assujettie à une obligation supplémentaire : le 1 % CIF-CDD. Cette contribution est égale à 1 % des salaires versés aux titulaires d un contrat à durée déterminée pendant l année civile. Elle doit être versée au FONGECIF régional, avant le 1 er mars de l année suivante. Cette contribution n est pas due si à l issue du CDD le salarié est embauché en CDI. Dépenses imputables (entreprises de 10 salariés et plus uniquement) Compte tenu des dispositions de la convention collective de l enseignement privé hors contrat, votre obligation de versement à Actalians, au titre du plan de formation, est inférieure à votre obligation de dépenses. Cet écart, qui représente - 0,50 % de la masse salariale brute pour les établissements d enseignement privé du premier et second degré, - 1,00 % de la masse salariale brute pour les établissements d enseignement technique privé du second degré et les établissements d enseignement supérieur privé, permet à l entreprise d imputer les dépenses de formation non prises en charge par Actalians. Si l entreprise n a pas consenti, elle même, de dépenses de formation, ce différentiel peut faire l objet d un versement à Actalians.

15 Nature des dépenses imputables - Dépenses pédagogiques Il s agit des règlements effectués à des organismes de formation, dans le cadre d une convention de formation, dès lors que ceux-ci n ont pas été pris en charge par Actalians. En cas de prise en charge partielle, l entreprise peut imputer à ses dépenses déductibles la part de formation non prise en charge par Actalians. - Dépenses de salaires Il s agit des salaires versés au personnel pendant la formation, lorsque celle-ci s est déroulée pendant le temps de travail, et que ceux-ci n ont pas fait l objet d un financement par Actalians. - Frais de transport et d hébergement Il s agit des frais de transport et d hébergement non pris en charge par Actalians et déductibles dans les conditions suivantes : - les frais de déplacement remboursés aux salariés sont imputables sur présentation de justificatifs, ou sur la base des indemnités kilométriques au montant habituellement pratiqué par l entreprise ; - les frais d hébergement remboursés aux salariés sont imputables à concurrence de 5 fois le minimum garanti par jour et par stagiaire (valeur du minimum garanti du 1 er janvier au 31 décembre 2013 : 5 X 3,49 = 17,45 ).

16 Attention! - la circulaire DGEFP 2006/35 du 14/11/2006 est très restrictive sur l imputation des dépenses de formation interne. «.. pour être considérée comme de la formation professionnelle continue, au sens des articles L et L (ancienne codification), l action de formation interne doit justifier d un programme, d objectifs préalablement déterminés, de moyens pédagogiques techniques et d encadrement et d un dispositif permettant de suivre son exécution et d en apprécier les résultats. (Art. R du code du travail, ancienne codification). L entreprise doit en particulier préciser qui sont les formateurs et de quelles expériences, formations et qualifications, ils disposent en rapport avec le domaine concerné, justifiant de leur capacité de transmettre des connaissances». - la circulaire n 471 du 17 juillet 1989 du ministère du Travail qui prévoyait la possibilité d imputation des dépenses d abonnement a été abrogée. Excédents de dépenses reportables (entreprises de 10 salariés et plus uniquement) Lorsqu un employeur effectue, au titre d une année, un montant de dépenses supérieur à son obligation, il peut reporter cet excédent sur les trois années suivantes. Le report du ou des excédents s effectue en utilisant d abord le plus ancien. Cession ou cessation d activité En cas de cession ou cessation d activité, l entreprise doit procéder à la régularisation des sommes dues à Actalians au titre de l exercice en cours, dans les 60 jours suivant la cession ou la cessation. En cas de décès, le délai est de 6 mois (idem déclaration fiscale 2483). Toute information relative à la fusion et/ou absorption d entreprises doit être signalée à Actalians.

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce

Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Notice : Cotisations greffes des tribunaux de commerce Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls les employeurs de métropole des greffes des Tribunaux de Commerce (à l exclusion des

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs

Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Notice : Cotisations cabinets d économistes de la construction métreurs-vérificateurs Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets d avocats

Notice : Cotisations cabinets d avocats Notice : Cotisations cabinets d avocats Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs de métropole et des départements d outre-mer des cabinets d avocats, ainsi que les

Plus en détail

Notice : Cotisations cabinets médicaux

Notice : Cotisations cabinets médicaux Notice : Cotisations cabinets médicaux Quels sont les employeurs concernés par ces cotisations? Seuls, les employeurs des cabinets médicaux sont concernés par ces cotisations. Réglez vos cotisations à

Plus en détail

Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483»

Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483» Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483» Sommaire I) Les grands principes de la déclaration 2483... 2 1.1 La déclaration 2483, qu est ce que c est?... 2 1.2 Qui doit remplir la 2483?...

Plus en détail

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013)

Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) Aide au calcul de votre contribution formation 2014 (exercice 2013) I. Calcul de l effectif Salariés pris en compte dans l effectif Est considérée comme salariée, toute personne ayant reçu une rémunération,

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

Formation Professionnelle 2014

Formation Professionnelle 2014 Formation Professionnelle 2014 Votre entreprise relève de la Branche professionnelle du : SPORT Uniformation est l OPACIF de la branche du Sport et votre SEUL interlocuteur sur les dispositifs CIF-CDI

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4. Les employeurs assujettis 4. Les employeurs dispensés 4

HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4. Les employeurs assujettis 4. Les employeurs dispensés 4 ERREUR! SIGNET NON DEFINI. HISTORIQUE 2 MODALITES DE CALCUL 2 1. HISTORIQUE 3 2. PRINCIPES D ASSUJETTISSEMENT 4 Les employeurs assujettis 4 Les employeurs dispensés 4 3. LES OPCA 5 Définition 5 Détermination

Plus en détail

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE Attention, ces critères peuvent être modifiés en cours d année. Fiche critères de prise en charge 2010 Pour toutes les actions débutant à partir du 01/01/2010 CONTRAT DE PERIODE DE TUTORAT DIF PLAN DE

Plus en détail

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014

La réduction. des cotisations patronales. À jour au 1 er janvier 2014 Le point sur ( ) La réduction des cotisations patronales À jour au 1 er janvier 2014 Services aux cotisants Études et statistiques Services aux partenaires Contrôle Ressources informatiques 2 La réduction

Plus en détail

CALCUL DES EFFECTIFS

CALCUL DES EFFECTIFS CALCUL DES EFFECTIFS 1. Référence : Art. L 1111-2 du C. tr. 1 (le calcul des effectifs) Art. L1111-3 du C. tr. (contrat de professionnalisation) Art. 235 ter E du CGI 2 (exclusion de certains contrats

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483

GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 GUIDE D AIDE A LA REALISATION DE LA DECLARATION 2483 au développement de la formation professionnelle continue des entreprises de 10 salariés et plus Pour les entreprises de Bâtiment et de Travaux Publics

Plus en détail

CHARGES SOCIALES 2015

CHARGES SOCIALES 2015 CHARGES SOCIALES 2015 Plafond sécurité sociale Plafond de sécurité sociale Périodicité 2015 Année 38 040 Trimestre 9 510 Mois 3 170 Quinzaine 1 585 Semaine 732 Jour 174 Heure 24 (1) 1 24 pour une durée

Plus en détail

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d Education et d Orientation Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires La loi 2014-788 du 10 juillet

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Versement de transport

Versement de transport les infos DAS - n 084 28 juillet 2015 Versement de transport Objectif : financer les transports en commun. Public : les entreprises de plus de 9 salariés en région parisienne ou dans le périmètre d une

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Formations en Alternance BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Guide pratique sur les Contrats de Professionnalisation GROUPE SUP DE CO LA ROCHELLE Le Contrat de Professionnalisation Les employeurs

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS PROTECTION SOCIALE PROTECTION SOCIALE SÉCURITÉ SOCIALE : ORGANISATION, FINANCEMENT MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS, DE LA FONCTION PUBLIQUE ET DE LA RÉFORME DE L ÉTAT Direction de la sécurité sociale Sous-direction

Plus en détail

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG

Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG Cas de non-assujettissement ou d exonération de CSG NOTA : Sauf mention contraire, l exclusion de l assiette de la CSG entraîne exclusion de l assiette de la CRDS. I Revenus d activité A - L assiette de

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR

LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR LOI TEPA : HEURES SUPPLEMENTAIRES TOUT CE QU IL VOUS FAUT SAVOIR Conditions d application du dispositif de réduction et de déduction des cotisations de sécurité sociale : Doit on appliquer un taux de majoration

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE

LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE LA LETTRE JURIDIQUE ET FISCALE N 165 5 aout 2014 SOMMAIRE P. 1 et 2 p.2 Projet de loi de financement rectificatif de la sécurité sociale pour 2014 Suppression de la règlementation relative aux sommes versées

Plus en détail

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR

ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR ASSURANCE COMPLEMENTAIRE PREVOYANCE DES SALARIES NON CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE RELEVANT DE L ACCORD NATIONAL DU 10 JUIN 2008 GUIDE EMPLOYEUR Janvier 2014 Votre site dédié: www.anips.fr Votre plate

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

SPORT. CCN 3328 IDCC 2511 Pour toutes les demandes effectuées à partir du 1 er janvier 2014 Pour des actions débutant en 2014

SPORT. CCN 3328 IDCC 2511 Pour toutes les demandes effectuées à partir du 1 er janvier 2014 Pour des actions débutant en 2014 CCN 3328 IDCC 2511 Pour toutes les demandes effectuées à partir du 1 er janvier Pour des actions débutant en 1 1 2 Contrat de professionnalisation 3 Période de professionnalisation 4 5 Droit Individuel

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013

I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 Les salaires minima applicables à compter du 1 er janvier 2015 CCN n 3241 En résumé : I. Entrée en vigueur de l avenant salaires n 21 à compter du 1 er novembre 2013 L avenant n 21 sur les salaires minima

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI TEXTE ADOPTE n 438 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 1 er décembre 2014 PROJET DE LOI de financement de la sécurité

Plus en détail

Participation des employeurs à la formation professionnelle continue Collecte 2016 MS 2015

Participation des employeurs à la formation professionnelle continue Collecte 2016 MS 2015 Participation des employeurs à la formation professionnelle continue Collecte 2016 MS 2015 Formation professionnelle continue : 2016, première collecte au titre de la contribution unique En application

Plus en détail

Fiche critères de prise en charge 2009 NEGOCE DE L AMEUBLEMENT

Fiche critères de prise en charge 2009 NEGOCE DE L AMEUBLEMENT PLAN DE FORMATION : Entreprises 1 à 9 salariés Plafond annuel 3000 HT par an/entreprise : le plafond concerne les actions plan de formation et DIF non prioritaire Sont compris : les coûts pédagogiques

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014

Réunion d informations du 12 novembre 2014. La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Réunion d informations du 12 novembre 2014 La réforme de la formation professionnelle : analyse des changements apportés par la loi du 5 mars 2014 Rappel Les différents taux de cotisation : - Taux légal

Plus en détail

ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2009

ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3073 Convention collective nationale IDCC : 86. ENTREPRISES DE LA PUBLICITÉ ET ASSIMILÉES ACCORD DU

Plus en détail

Aide entreprise. Employeur. Salarié

Aide entreprise. Employeur. Salarié Employeur Entreprise (raison sociale) : Nom du responsable du dossier à contacter : Adresse (numéro et nom de rue) : Commune de l entreprise : Code postal : Tél.: Courriel : N SIRET : Code APE/ NAF : N

Plus en détail

Avantages en nature et frais professionnels

Avantages en nature et frais professionnels Pégase 3 Avantages en nature et frais professionnels Dernière révision le 08/01/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Définitions...4 Les avantages en nature... 4 Les frais professionnels

Plus en détail

[ Entreprise & administration ] Le versement. transport À JOUR AU

[ Entreprise & administration ] Le versement. transport À JOUR AU [ Entreprise & administration ] Le versement transport À JOUR AU 1 er janvier 2009 Les communes ou groupement de communes de plus de 10 000 habitants sont autori sés à faire participer les employeurs de

Plus en détail

Fongecif Pays de la Loire

Fongecif Pays de la Loire Salariés Fongecif Pays de la Loire Conseils en évolution professionnelle Suivi et accompagnement de parcours Aide au financement - congé individuel de formation - bilan de compétences - validation des

Plus en détail

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT SOCIAL Formation professionnelle, emploi et démocratie sociale Loi du 5 mars 2014

info ACTUALITÉ JURIDIQUE DROIT SOCIAL Formation professionnelle, emploi et démocratie sociale Loi du 5 mars 2014 n 6 > 21 mars 2014 info Sommaire Loi du 5 mars 2014, mesures relatives : > à la formation professionnelle > à l emploi > aux institutions représentatives du personnel Calendrier fiscal et social d avril

Plus en détail

Comparatif entre contrat d apprentissage et contrat de professionnalisation

Comparatif entre contrat d apprentissage et contrat de professionnalisation Comparatif entre d apprentissage et de professionnalisation Références juridiques Contrat de professionnalisation Articles L 6324-5 et 2 et L6325-1, et suivants du code du travail Contrat d apprentissage

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE PROFESSIONNALISATION : LE GUIDE Toutes les infos essentielles pour préparer son alternance à l Université de Bourgogne Les aspects juridiques Les aspects pédagogiques Les aspects financiers Les aspects

Plus en détail

TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI

TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI TRAVAILLEURS HANDICAPES : OBLIGATION D'EMPLOI 10/08/2010 Toute entreprise d'au moins 20 salariés est tenue d'employer des travailleurs handicapés à hauteur de 6% de son effectif total. Toutefois, l emploi

Plus en détail

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR)

LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) LES ZONES DE REVITALISATION RURALE (ZRR) Les zones de revitalisation rurale Les entreprises implantées en zone de revitalisation rurale (ZRR), ainsi que les organismes d'intérêt général implantés en ZRR

Plus en détail

ACCUEIL D UN STAGIAIRE EN ENTREPRISE

ACCUEIL D UN STAGIAIRE EN ENTREPRISE ACCUEIL D UN STAGIAIRE EN FICHE CONSEIL Page : 1/6 Certains élèves et étudiants effectuent des stages en entreprise dans le cadre d une initiation au milieu professionnel. Longtemps, les stagiaires en

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON

CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON N 86 - FISCAL n 16 - SOCIAL n 31 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 2 septembre 2015 ISSN 1769-4000 CICE : IMPACTS DES MODIFICATIONS DU CALCUL DE LA REDUCTION FILLON L essentiel Le crédit d'impôt

Plus en détail

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) est un dispositif permettant aux salariés (en CDI ou en CDD) d acquérir un crédit d heures de formation. Ces heures sont

Plus en détail

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession

SALARIÉS INTÉRIMAIRES CIPI CONTRAT D INSERTION PROFESSIONNELLE INTÉRIMAIRE MODE D EMPLOI. v3-05/2015 - photo : graphicobsession Permettre à des demandeurs d emploi éloignés du marché du travail rencontrant des difficultés d insertion ou de réinsertion, du fait de leur âge, d un handicap, de leur situation professionnelle, sociale

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation (DIF)

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Les stagiaires de l enseignement secondaire ou supérieur dans les collectivités locales

Les stagiaires de l enseignement secondaire ou supérieur dans les collectivités locales Non titulaires Note d information n 15-10 du 03/03/2015 Les stagiaires de l enseignement secondaire ou supérieur dans les collectivités locales Références Loi n 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

L'Actualité légale des entreprises en Espagne

L'Actualité légale des entreprises en Espagne L'Actualité légale des entreprises en Espagne Num. Spécial LOI DES BUDGETS GÉNÉRAUX DE L ÉTAT POUR 2014. Prorrogation du taux réduit d I.S. (Impôt des Sociétés) pour les micro-entreprise créant ou maintenant

Plus en détail

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 Le point sur la Formation professionnelle LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES POINTS CLÉS DE LA RÉFORME La loi du 5 mars 2014 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

2016 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES

2016 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES 2016 TAXE D APPRENTISSAGE FICHES PRATIQUES ENSEMBLE POUR FINANCER LA FORMATION DES JEUNES Sommaire 1.1 La taxe d apprentissage (TA) : définition...3 1.2. La taxe d apprentissage : assiette et décomposition...5

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de. professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 A JOUR AU 1 er janvier 2008 L e contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE 1- LE BULLETIN DE PAIE Document 1 : les mentions obligatoires du bulletin de paie Un bulletin de paie doit comporter les mentions obligatoires suivantes : - nom et adresse

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016

LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables par les employeurs publics territoriaux Mise à jour au 1 er janvier 2016 Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Haute-Garonne LES COTISATIONS PATRONALES ET SALARIALES applicables

Plus en détail

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES CCN 3368 IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016

BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES CCN 3368 IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 2016 BRANCHE INDUSTRIES ELECTRIQUES ET GAZIERES CCN 3368 IDCC 5001 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE

Plus en détail

PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014. Régime Général de Sécurité Sociale

PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014. Régime Général de Sécurité Sociale 1 PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014 Régime Général de Sécurité Sociale PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION Régime général de Sécurité sociale 2 1. Contexte et enjeux 2. Financement

Plus en détail

DIF : le droit individuel à la formation

DIF : le droit individuel à la formation DIF : le droit individuel à la formation Tissot Formation 2013 Page 1 sur 5 Instauré en 2004, le droit individuel à la formation (DIF) vous permet de suivre la formation de votre choix pour diversifier

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

Travailleurs handicapés

Travailleurs handicapés Travailleurs handicapés Date de création du document : Direction du Travail et de l Emploi de Nouvelle-Calédonie Immeuble Gallieni - 12 Rue de Verdun BP - 141-98 845 Nouméa CEDEX Tél. Nouméa : 27.55.72

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

Le congé individuel de formation (CIF-CDI)

Le congé individuel de formation (CIF-CDI) 07 Le congé individuel de formation (CIF-CDI) PAGE 1/5 Le CIF est un dispositif de formation mobilisable à l initiative du salarié en CDI ou en CDD qui remplit certaines conditions (ancienneté, délai entre

Plus en détail

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU

[ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation. conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU [ Exonérations & aides à l emploi ] Le contrat de professionnalisation conclu à compter du 1 er janvier 2008 À JOUR AU 1 er mars 2011 Le contrat de professionnalisation permet à son titulaire d acquérir

Plus en détail

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr

Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - www.le-maison.fr Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF Le Maison - 01 30 59 75 03 - contact@le-maison.fr - Comprendre le CPF 3 Postulats de la loi du 5 mars 2014: Concevoir la formation

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

Règle n 1 : Sécuriser l embauche

Règle n 1 : Sécuriser l embauche Date de mise à jour : février 2013 Cet article a pour objet de vous apporter un éclairage indispensable sur vos principales obligations en matière de gestion du personnel. En aucun cas elle ne constitue

Plus en détail

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007.

La lettre du. La Réforme des Heures Supplémentaires. La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. La lettre du N 6 Décembre 2007 La Réforme des Heures Supplémentaires La réforme des heures supplémentaires est entrée en vigueur le 1 er octobre 2007. Elle prévoit : Pour le salarié : une réduction des

Plus en détail

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE

ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ÉTABLIR UN BULLETIN DE SALAIRE ATTENTION Cette fiche est du niveau BEP : - elle ne traite que des cas de salariés mensualisés; - elle ne traite pas les problèmes de réductions de cotisations de la loi

Plus en détail

AVENANT DU 14 DÉCEMBRE 2009

AVENANT DU 14 DÉCEMBRE 2009 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3073 Convention collective nationale IDCC : 86. ENTREPRISES DE LA PUBLICITÉ ET ASSIMILÉES AVENANT DU

Plus en détail

PRESTATAIRES DE SERVICES DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016

PRESTATAIRES DE SERVICES DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 2016 PRESTATAIRES DE SERVICES DU SECTEUR TERTIAIRE CCN 3301 IDCC 2098 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 1 2 3 4 5 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées

Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité. Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées Ministère des affaires sociales, du travail, et de la solidarité Ministère de la santé, de la famille, et des personnes handicapées DSS SDFSS BUREAU 5B Mise en œuvre de la réduction générale de cotisations

Plus en détail

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES

FORMATION INTERNE DÉPENSES IMPUTABLES La formation est dite «interne» lorsqu elle est conçue et réalisée par une entreprise pour son personnel, avec ses propres ressources en personnel et en logistique, son matériel, ses moyens pédagogiques.

Plus en détail

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL

TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL TEXTES PARUS AU JOURNAL OFFICIEL Journal officiel du 16 juin 2011 Arrêté du 15 juin 2011 portant agrément des accords relatifs aux annexes I à XII au règlement général annexé à la convention du 6 mai 2011

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle direction des Transports terrestres sous-direction du Travail et des Affaires sociales Christelle Libourel téléphone : 33 (0)1 40 81 17 06 site internet : www.transports. equipement.gouv.fr direction des

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

RECUEIL DES MASSES SALARIALES 2011 FSPOEIE

RECUEIL DES MASSES SALARIALES 2011 FSPOEIE RECUEIL DES MASSES SALARIALES 2011 FSPOEIE Afin de fournir les éléments nécessaires aux calculs de la compensation, le FSPOEIE a besoin d estimer la, ainsi que la part des primes et dans les s, des établissements

Plus en détail

Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel

Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel Documentation obsolète - Ne plus utiliser Pégase 3 Indemnités kilométriques mensuelles pour véhicule personnel Dernière révision le 15/03/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3

Plus en détail

> Convention collective nationale de l animation

> Convention collective nationale de l animation DROIT > Convention collective nationale de l animation Janvier 2010 > DÉPARTEMENT RESSOURCES PROFESSIONNELLES 1 rue Victor-Hugo 93507 Pantin cedex T 01 41 839 839 (accueil) F 01 41 839 841 ressources@cnd.fr

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

AFFICHAGE OBLIGATOIRE

AFFICHAGE OBLIGATOIRE AFFICHAGE OBLIGATOIRE Effectif L'employeur est tenu d'afficher, dans les lieux facilement accessibles, où le travail est effectué, les informations suivantes : Affichages ou diffusions obligatoires en

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016

CAISSE D EPARGNE Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 2016 Pour toutes les actions débutant le 01/01/2016 1 2 3 4 Compte Personnel de Formation ATTENTION : CES CRITÈRES SONT SUSCEPTIBLES D'ETRE MODIFIÉS EN COURS D'ANNÉE Les demandes de prise en charge doivent

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

LES OPCA Organismes Paritaires Collecteurs Agréés

LES OPCA Organismes Paritaires Collecteurs Agréés LES OPCA Organismes Paritaires Collecteurs Agréés 2009 Objectif de cet exposé Expliquer Les OPCA Les critères d une formation L objectif de la formation La situation du salarié Au départ de sa formation

Plus en détail