Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants"

Transcription

1 «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais aussi de permettre à chaque élève de développer sa personnalité et ses talents et de l aider, ainsi, à réaliser son projet personnel. La mission des enseignants est d instruire, de former et d éduquer. Ceux-ci doivent faire découvrir, apprendre à développer et à approfondir des connaissances et des compétences. Pour y parvenir ils doivent donner des méthodes, tenir compte des aptitudes de chaque élève et veiller à la maîtrise des acquis à chaque instant, notamment par la pratique de l évaluation et de l auto-évaluation. Leur mission passe avant tout par leur adhésion et leur participation à un projet collectif : le projet éducatif de l établissement, basé sur le principe du partenariat et du travail en équipe. Les enseignants se trouvent confrontés à toutes les problématiques individuelles et sociales de la société d aujourd hui. Ils doivent savoir résoudre une multiplicité de problèmes comportementaux qui peuvent conduire à l échec scolaire. Il leur appartient également d'accompagner l élève à affronter les difficultés et de l encourager à prendre des responsabilités pour l aider à devenir le citoyen de demain. Les enseignants ont-ils la formation suffisante et le temps nécessaire pour assumer correctement ces rôles? Ont-ils les aptitudes pour mener à bien ces missions? La formation est évidemment un enjeu essentiel du métier d'enseignant. La formation des enseignants est considérée comme une «priorité clé» par l Union 1

2 européenne. («Perspective 2010 de la stratégie de Lisbonne»). Dans la société d aujourd hui, deux questions se posent, au sujet de la formation des enseignants : - la formation initiale des enseignants est-elle vraiment adaptée? - la formation continue est-elle suffisante et efficace? La formation théorique initiale des enseignants repose principalement sur une formation universitaire encyclopédique dans une ou plusieurs disciplines qu ils enseigneront. Cette formation est sans doute trop axée sur la théorie et pas assez sur la pédagogie et la didactique. Le modèle de la formation professionnelle en alternance permet d'assurer l'indispensable liaison entre la théorie et la pratique. La découverte du métier d enseignant doit se faire au plus près des écoles, des collèges et des lycées. Le travail en équipe et l animation d une classe doivent être intégrés dans le programme de formation. L organisation des IUFM a montré ses limites ; comment peut-on devenir enseignant sans connaissance pratique de la psychologie de l enfant? La formation continue devrait être plus attractive et plus efficace pour permettre l actualisation des connaissances dans les disciplines enseignées, parfaire sa formation professionnelle mais aussi pour acquérir des méthodes et des moyens pour apprendre à mieux gérer des projets et s engager dans un projet personnel de formation. Cette formation serait dispensée par des professionnels qui assureraient un accompagnement et qui apprendraient aux enseignants à l aide d exemples, de simulations, de jeux de rôle, d études de cas ou autres, à trouver des solutions aux difficultés et aux problèmes qu ils rencontreront. Des stages obligatoires périodiques devraient être organisés pour atteindre cet objectif, dans le cadre d un cursus organisé de la formation continue. Il faut assurer, avec des spécialistes, lors de la formation tout au long de la vie une formation plus «spécifique» pour actualiser et compléter les compétences nécessaires pour faire face à des classes hétérogènes et reconnaître plus facilement et plus rapidement les élèves en difficulté (troubles du comportement, troubles auditifs ou visuel...) et aussi apprendre à s occuper de jeunes handicapes. Propositions du Cercle n : - Rendre obligatoire pour tous les candidats aux concours de recrutement d'enseignant, la confrontation avec plusieurs situations pédagogiques différentes (pas de lieu unique pour ces stages). - Exiger que les formateurs conservent une partie de leur charge d enseignement devant des élèves pour qu ils ne soient pas déconnectés de la réalité. - Organiser la formation des enseignants débutants par une formation pédagogique de «pratique du terrain» avant la première affectation en développant l'alternance entre formation théorique et formation pratique devant une classe. Le concours vérifie les connaissances du futur enseignant dans une ou plusieurs disciplines. Il devrait, aussi, évaluer la dimension pédagogique de l enseignant en jugeant de sa motivation de son esprit d équipe et de son souhait de s impliquer dans la vie d un établissement... D autre part les premiers pas dans leur carrière sont très importants et doivent faire l objet d un soin particulier., 2

3 Propositions du Cercle n 4 à 11 - Titulariser l enseignant stagiaire seulement à la fin de sa formation lorsque l on est réellement assuré de ses aptitudes pédagogiques par une évaluation plus rigoureuse. - Proposer d autres débouchés pour ceux qui ne seraient pas titularisés, ce qui éviterait des titularisations par défaut. - Mettre tout en œuvre pour mieux organiser l accueil des jeunes enseignants sortant des universités en instituant un tutorat du nouvel arrivant par un «ancien». Cette période d accompagnement pourrait durer deux ans.- - Revoir les principes d affectation des jeunes enseignants qui sont nommés là où les plus anciens refusent d aller, alors que justement c est dans ces établissements qu il faut le plus d expérience - Faire prendre conscience aux enseignants qu ils ne sont pas prisonniers de démarches particulières y compris des programmes et qu ils ont une part de liberté dans leurs choix, à condition qu ils aient pour objectif la réussite des élèves. - Apprendre à communiquer avec les parents, notamment d enfants en situation difficile, afin d éviter conflits et découragements et de mieux définir le parcours le plus adapté à chaque situation. - Valoriser le rôle et les initiatives pédagogiques dans l établissement. Une évaluation plus régulière des enseignants devrait être mise en place. Elle serait basée non seulement sur les compétences et la pédagogie employées mais aussi sur les progrès et les résultats des élèves. Propositions du Cercle n 11 à 20 - Instaurer ou valoriser l entretien annuel d évaluation de chaque enseignant avec le chef d établissement ou un membre de son équipe, d où la nécessité d avoir des établissements «à taille humaine». Lors du premier entretien, seraient définis des objectifs précis. Un bilan annuel devrait être réalisé avant la rentrée scolaire afin de procéder à une évaluation de ce qui a été fait l année précédente, de ce qu il reste à faire, et de fixer de nouveaux objectifs. - Demander à chaque enseignant de remettre en fin d année scolaire un rapport écrit de ses pratiques pédagogiques, des résultats de ses élèves et de ses besoins de formation qui servirait de base à son entretien annuel. - Développer un bilan des compétences régulier pour permettre de mieux «cibler» la formation continue. - Mettre en place une véritable formation continue qui fasse partie intégrante du service des enseignants, qui se déroulerait en dehors du temps de présence devant élève et qui serait rémunérée et/ ou valorisée au cours de leur cursus. - Rendre obligatoire pour tous les jeunes enseignants, un stage en milieu professionnel de plusieurs semaines (stages prépares, suivis et évalués). - Permettre aux enseignants débutants ou qui changent de service de faire un stage pédagogique dont le programme serait établi en fonction des besoins du milieu dans lequel ils 3

4 enseignent. - Inclure dans la formation continue un «stage à l orientation» (avec la participation de représentants du monde professionnel) pour mieux connai tre la diversité des voies de formation (si possible en tenant compte des bassins de formation). - Donner à tous les enseignants les informations et la formation nécessaire pour lutter contre l illettrisme et pour mieux former à l'éducation à la santé, par exemple. - Informer régulièrement de l évolution des techniques et des procédures d évaluation. Il est impossible d évoquer la formation des enseignants sans parler de leur métier et de l évolution de leur carrière. Tout le monde s accorde à dire que la profession d enseignant mérite la création d un véritable profil de carrière basé sur l évolution des compétences et des responsabilités. La formation tout au long de la vie s inscrit naturellement dans cette conception évolutive. Une gestion des ressources humaines dotée de moyens significatifs parait indispensable à un niveau territorial approprié (rectorat/région, inspection/département) en lien étroit avec les établissements. Le maintien d un système centralisé de recrutement et une première affectation sur postes laissés vacants par les plus anciens parait à cet égard totalement inadapté. Une véritable déconcentration du recrutement et une gestion plus qualitative des enseignants largement pratiquées en Europe mérite d être testées en France. Propositions du Cercle n 20 à 28 - Développer dans chaque rectorat une véritable direction des ressources humaines responsable de la définition des règles d affectation, d évaluation, et de formation des personnels éducatifs et d en assurer la mise en œuvre avec les chefs d établissement et les inspecteurs. Elle veillerait également à la mobilité de l ensemble des cadres éducatifs. - Développer le système d incitation financière (prime) pour motiver les personnels qui contribuent à la réalisation des objectifs individuels et collectifs au sein d un établissement. - Faciliter et encourager la mobilité des enseignants, après, par exemple six années dans le même établissement. - Accorder une véritable marge de manœuvre au chef d établissement dans la définition des orientations pédagogiques en fonction du profil de son établissement, de ses élèves et dans le choix et la gestion de son équipe éducative en concertation avec le rectorat. - Donner au chef d établissement la possibilité d évaluer et de valoriser les enseignants en fonction des objectifs pédagogiques définis. - Favoriser et généraliser les «plans seconde carrière» dans les académies en facilitant les mouvements au sein et en dehors de la fonction publique. - Accompagner les plans de reconversion des formations correspondantes. - Faciliter la mise en place du droit à une année sabbatique, comme en entreprise, en encourageant la mobilité ou en proposant des activités différentes. - Informer plus lisiblement du rôle des rectorats et des directions académiques 4

5 La caractéristique essentielle du métier d enseignant tient en la combinaison de deux volets indissociables : «le savoir» et «la pédagogie». Comme toute profession, celle d enseignant nécessite une aptitude spécifique, la maîtrise des didactiques, qui n est sanctionnée ni par les épreuves du concours de recrutement ni par aucun diplôme spécifique C est une incohérence qui devrait être corrigée par la reconnaissance des compétences pédagogiques dans un diplôme d enseignant. Tout enseignant doit avoir la «fibre» et se former de manière perpétuelle. Il faut aussi savoir valoriser l investissement et le parcours professionnel des enseignants. La formation initiale et continue des enseignants est, actuellement, en pleine réflexion qui doit inclure par exemple, une véritable formation des enseignants tout au long de la vie. Par ailleurs seule la définition et la mise en place d une conception évolutive du métier d enseignant justifie une véritable formation continue. Elle ne doit plus être laissée au choix et au volontariat des enseignants mais doit être rendue obligatoire dans le cadre des Plans Académiques de Formation en cohérence avec les entretiens annuels d évaluation et, selon les cas, avec les bilans de compétences. Enfin, l évaluation devrait permettre de mieux valoriser les compétences, l investissement, les réussites des enseignants et le parcours professionnel. Il faut encourager et obliger les enseignants à se former tout au long de leur vie professionnelle et à remettre en cause régulièrement leur manière d enseigner afin qu ils puissent donner à leurs élèves toutes les chances de réussite pour leur vie d adulte. La mise en place d un dispositif de formation complet et adapté doit permettre aux enseignants de faire face aux nouvelles exigences de leur métier dans la société d aujourd hui. C est un enjeu national et aussi international. Relever ce défi doit être considèré comme une des conditions d amélioration du système éducatif français. 5

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009 Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement scolaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Sous-direction de la

Plus en détail

RAPPORT THELOT. Huit programmes d action... 48

RAPPORT THELOT. Huit programmes d action... 48 RAPPORT THELOT Sommaire Synthèse........................................................... I Introduction......................................................... 19 Comment le rapport prend-il appui

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Les réformes passent, le management émerge, mais le statut demeure

Les réformes passent, le management émerge, mais le statut demeure ARTICLE Gestions hospitalières, n 504, mars 2011, pages 190-192 Jean-Yves COPIN Consultant Centre de droit JuriSanté, CNEH La gestion du personnel non médical à l hôpital Les réformes passent, le management

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

Mastérisation de la formation initiale des enseignants

Mastérisation de la formation initiale des enseignants 17 mars 2012 Mastérisation de la formation initiale des enseignants J.M. Jolion Président du Comité de suivi Master Université de Lyon Quartier Sergent Blandan 37 rue du repos 69365 Lyon cedex 07 http://www.universite-lyon.fr

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS

CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CATALOGUE DE NOS PRESTATIONS CIBC Artois Ternois 3 rue Abbé Pierre 62000 Arras 03.21.48.17.97 cibcarras@nordnet.fr www.cibcarras.org SOMMAIRE Le Bilan de Compétences La Validation des Acquis de l Expérience

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants

AVIS DU CIUF. 14 juin 2011. La formation initiale des enseignants AVIS DU CIUF 14 juin 2011 La formation initiale des enseignants La formation des enseignants en Communauté française Prise de position du CIUF 1. Préambule L allongement de la formation initiale des enseignants

Plus en détail

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE

FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE FORMATION A LA COMMUNICATION ECRITE ET ORALE La formation s intitule «Développement personnel et professionnel». PUBLIC CIBLE Cette formation s adresse à toute personne qui souhaite développer ses compétences

Plus en détail

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé

Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Paris, le 20 novembre 2015 Contribution du SNICS à la Grande Conférence Santé Le Premier Ministre a initié la Grande conférence de santé, en lien avec les ministres en charge de la santé, de l enseignement

Plus en détail

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint

Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire général adjoint Écoles Européennes Bureau du Secrétaire général Secrétariat général Réf. : 2010-D-362-fr-6 Orig. : en Version : fr Profil, fonctions, règles de désignation et statut du Secrétaire général et du Secrétaire

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT

ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT ACQUERIR LES BASES DU MANAGEMENT Clarifier les différents aspects de la fonction d encadrement Diagnostiquer son propre style de management Acquérir les savoirs facilitant la prise de fonction de manager

Plus en détail

PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS PRINCIPES ET RECOMMANDATIONS POUR UNE REFORME REUSSIE DE LA FORMATION DES ENSEIGNANTS Contribution du groupe «inter-conférences universitaires» Journée du 7 octobre 2009 POURQUOI UN GROUPE INTER-CONFERENCES

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION L ACADEMIE DE CAEN

PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION L ACADEMIE DE CAEN 2011-2013 PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION DE L ACADEMIE DE CAEN 1 PREAMBULE Le programme de travail académique des corps d inspection (PTA), inspecteurs d académie inspecteurs pédagogiques

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

PARIS DESCARTES I N S T I T U T D E P S Y C H O L O G I E

PARIS DESCARTES I N S T I T U T D E P S Y C H O L O G I E PARIS DESCARTES I N S T I T U T D E P S Y C H O L O G I E DIPLOME D ETAT DE PSYCHOLOGIE SCOLAIRE François MARTY bureau 0012 Directeur des études Laurence ZIGLIARA bureau 10 31 01 55 20 58 16 Responsable

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Plus en détail

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication Les stages représentent un enjeu majeur pour les étudiants, en même temps qu ils témoignent de l engagement des entreprises

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS

REFERENTIEL DU CONCOURS REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe 17 Classe 2 TECHNICO COMMERCIAL CONSEIL EN SOLUTIONS D EFFICACITE ENERGETIQUES L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

La réforme de l apprentissage

La réforme de l apprentissage La réforme de l apprentissage L enseignement et plus particulièrement la formation professionnelle initiale - en ce compris l apprentissage - ont pour mission principale de promouvoir les aptitudes et

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules

MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE. Nomenclature desmodules MAÎTRISE DES SAVOIRS DE BASE Nomenclature desmodules A0 :Identifier lesbesoins en Savoirs de Base et définir le parcours de formation. A1 :Se mettre à niveau à l écrit pour répondre aux exigences professionnelles.

Plus en détail

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources

La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources Pourquoi se poser la question de la formation interne? La formation interne est une formation conçue et réalisée par vous-même, avec vos propres ressources (personnel, logistique), votre matériel, vos

Plus en détail

POSITIONS DE LA FAGE SUR LA RÉNOVATION DE LA LICENCE

POSITIONS DE LA FAGE SUR LA RÉNOVATION DE LA LICENCE POSITIONS DE LA FAGE SUR LA RÉNOVATION DE LA LICENCE 1 table des matières Propos liminaires :! 3 I Un cadre national de la Licence assurant sa lisibilité :! 4 Des objectifs pédagogiques clairs, des compétences

Plus en détail

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015

Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 Comite de suivi de la réforme de la Formation des enseignants Analyses et Propositions sur l année d alternance et les parcours adaptés. Daniel FILATRE Séance du 14 janvier 2015 1 Les parcours adaptés

Plus en détail

Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009

Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009 Etude sur les besoins d'aides à la communication vus par les interprètes en langue des signes et les professionnels bilingues réalisée en 2009 Info-Sourds de Bruxelles Observatoire de l'accueil et de l'accompagnement

Plus en détail

Professeur des écoles

Professeur des écoles Professeur des écoles Enseigner des disciplines diverses à tous les niveaux de l école primaire Français, mathématiques, histoire et géographie, sciences expérimentales Langues vivantes - Activités artistiques,

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE ACADÉMIE DE LYON ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE RECUEIL DES COMMENTAIRES ET COMPLÉMENTS DES ÉQUIPES DES RÉSEAUX Première partie Réactions au diagnostic WWW.AC-LYON.FR Quels sont les éléments du diagnostic

Plus en détail

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens

Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Présentation des formations de l Espace Associatif Parisien destinées aux associations et aux porteurs de projet associatif parisiens Pour vous procurer le programme des formations l Accueil-Information

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Le mémoire en master 2 MEEF

Le mémoire en master 2 MEEF 2014-2015 Le mémoire en master 2 MEEF Métiers de l'enseignement, de l'education et de la Formation 1 Ce document de cadrage est destiné aux étudiants et aux équipes enseignantes mais il peut comporter

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES

RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES CONCOURS DE RECRUTEMENT DES PROFESSEURS D ECOLE ACADEMIE DE TOULOUSE Eric CONGÉ Inspecteur d Académie Inspecteur Pédagogique Régional de Mathématiques Coordonnateur

Plus en détail

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS

ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS ÉCLAIRER RÉVÉLER INSPIRER SERVICES AUX PARTICULIERS EMPLOYÉS ÉTUDIANTS ENTREPRENEURS SOMMAIRE 03 ÉCLAIRER. RÉVÉLER. INSPIRER. 05 SERVICES AUX PARTICULIERS 07 GESTION DE CARRIÈRE 08 STRATÉGIE DE RECHERCHE

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

EVALUATION DES STAGES PRATIQUES

EVALUATION DES STAGES PRATIQUES EVALUATION DES STAGES PRATIQUES Conseils aux organisateurs d accueils collectifs de mineurs (ACM) de Champagne-Ardenne Introduction. LA FORMATION AU BAFD La formation au brevet d aptitude aux fonctions

Plus en détail

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation.

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation. Troubles cognitifs spécifiques Troubles des apprentissages Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation Septembre 2013 1) un nouveau

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

Profondval 2010. Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et 2 La synthèse de l atelier 1

Profondval 2010. Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et 2 La synthèse de l atelier 1 Profondval 2010 Journée à l intention des responsables académiques et administratifs de programmes Comment gérer et soutenir la qualité de nos programmes de formation? Quelques échos des ateliers 1 et

Plus en détail

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement

Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement Sous l égide de la Fondation Notre Dame APPEL A PROJET 2015 Maladies psychiques et Pratiques de l accompagnement A la suite d un premier appel à projet lancé par la Fondation en 2014 et compte tenu du

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3031 Convention collective nationale IDCC : 897. SERVICES DE SANTÉ AU TRAVAIL

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi»

Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi» Ecole MS - DISST Licence professionnelle «Chef de projet handicap et emploi» Le chef de projet handicap et emploi interagit avec des acteurs économiques, associatifs, de santé, ainsi que des institutions

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition

Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Compétences professionnelles: cheminer en stage vers leur acquisition Préparé par Martine Duperré, Ph,D., TS, Directrice de la formation pratique École de service social Le stage : une occasion d apprentissage

Plus en détail

REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS

REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS REFLEXIONS PERSONNELLES SUR LA FORMATION DE TOUS LES ENSEIGNANTS Le grand Archimède se serait écrié, après avoir découvert les propriétés des leviers : «donnez-moi un point d appui et je soulèverai le

Plus en détail

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE)

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE) EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL Jacques GARCIAZ (FRANCE) La formation continue en France Ces trente dernières années ont vu se multiplier, tant en France qu à l étranger

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe III Définition des épreuves Annexe III Définition des épreuves EP1 : Épreuve professionnelle liée au contact avec le client et/ou l usager Coefficient : 4 Objectif de l épreuve : Cette épreuve vise à apprécier la maîtrise des techniques

Plus en détail

Guide du "tuteur" en entreprise

Guide du tuteur en entreprise Tél. : 04 73 34 85 96 Guide du "tuteur" en entreprise Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Un tandem Une véritable fonction Dans ce guide, le tutorat est pris au sens large, comme

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

«Résidences de la réussite»

«Résidences de la réussite» «Résidences de la réussite» REFERENTIEL NATIONAL MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE L'enseignement supérieur privé: CODIR du 7 mars 2014 1 Les résidences

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse (2 février 2016) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 25 avril 2016 Objet: Projet de loi n 6957 portant modification 1. de la loi modifiée du 10 juin 1980 portant planification des besoins en personnel enseignant de l enseignement postprimaire

Plus en détail

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod.

MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013. Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. MARSEILLE LE 31 JANVIER 2013 Ref: J-M.LOUIS, F.RAMOND. Scolariser l élève intellectuellement précoce. Dunod. Des élèves qui sont «contre l école». Elle leur est un appui. Tout en ayant des capacités de

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Décisions de Gilles de Robien. Relancer l Education prioritaire

Décisions de Gilles de Robien. Relancer l Education prioritaire Décisions de Gilles de Robien Relancer l Education prioritaire Des objectifs clairs pour l ensemble des établissements de l éducation prioritaire Les décisions suivantes concernent l ensemble des écoles

Plus en détail

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG

REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG REGLEMENT DES ETUDES DE LA TROISIEME ANNEE DU DIPLOME DE L INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG La troisième année du diplôme de l IEP de Strasbourg repose sur une année d études obligatoire à l

Plus en détail

Formation des formateurs

Formation des formateurs Organisation des Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.24 Procédures opérationnelles permanentes Formation des formateurs Approbation

Plus en détail

Second concours de gardien de la paix de la police nationale

Second concours de gardien de la paix de la police nationale MINISTÈRE DE L'INTERIEUR Second concours de gardien de la paix de la police nationale GUIDE D'AIDE À LA CONSTITUTION DU DOSSIER PROFESSIONNEL 1 Les acquis de l'expérience professionnelle d'un agent ou

Plus en détail

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France

CHRONIQUE. C hronique internationale. La formation pratique des enseignants : le cas français. L organisation de l enseignement en France Didier Paquelin Université Laval La formation pratique des enseignants : le cas français C hronique internationale L organisation de l enseignement en France Le système éducatif français s organise de

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE CFA PUBLIC DE LA CÔTE BASQUE LICENCE PROFESSIONNELLE BÂTIMENT & CONSTRUCTION Option : Management, Reprise et Création de P.M.E. du B.T.P. FORMATION EN APPRENTISSAGE DOSSIER DE CANDIDATURE Photo Date limite

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Remarques et conseils à propos du stage long 2

Remarques et conseils à propos du stage long 2 Remarques et conseils à propos du stage long 2 Zentrum für schulpraktische Studien: Stand April 2012 INSTITUT DE FORMATION DES MAÎTRES DE FRIBOURG Département pour la formation professionnelle scolaire

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE FORMATION

FICHE TECHNIQUE FORMATION CONSEIL CONSULTATIF NATIONAL DE LA MEDIATION FAMILIALE FICHE TECHNIQUE FORMATION DES MEDIATEURS FAMILIAUX PROPOSITION POUR UN DIPLOME NATIONAL L objectif est de construire un diplôme national, le C.A.M.F.

Plus en détail