RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS"

Transcription

1 - 6 e BO n 29 du 18 juillet Cycle central BO n 5 du 30 janvier 1997 et BO hors série n 1 du 13 février e BO n 10 du 15 octobre 1998 RÉFÉRENCES OFFICIELLES - Arrêté du 8 juillet J.O. du 5 août BO spécial n 6 du 28 août 2008 Les programmes EPS du collège sont consultables sur le site : L'EPS contribue au développement de la personne. Plus largement et par rapport aux autres disciplines, c'est la diversité des environnements, dans lesquels sont vécues les expériences individuelles et collectives, qui permettent à l'eps de participer de façon spécifique à l'éducation à la santé, à la sécurité, à la solidarité, à la responsabilité et à l'autonomie. En offrant des occasions concrètes d'accéder aux valeurs sociales et morales, notamment dans le rapport à la règle, l'eps contribue à l'éducation à la citoyenneté. FINALITÉS DE L EPS L EPS a pour finalité de former un citoyen, cultivé, lucide, autonome, physiquement et socialement éduqué. Le préambule du texte officiel de 2008 apporte un complément d informations en précisant à la page 1 : «L Education physique et sportive (EPS), à tous les niveaux de la scolarité, vise la réussite de tous les élèves et contribue, avec les autres disciplines, à l instruction, la formation et l éducation de chacun. Elle participe à l acquisition et à la maîtrise du socle commun et permet de faire partager aux élèves les valeurs de la République».

2 L'EPS vise chez tous les élèves : -le développement des capacités nécessaires aux conduites motrices, - l'acquisition, par la pratique, des compétences et connaissances relatives aux activités physiques, sportives et artistiques, - l'accès aux connaissances relatives physique à l'organisation et à l'entretien de la vie. OBJECTIFS GÉNÉRAUX Pour tous les élèves et par la pratique scolaire des activités physiques, sportives et artistiques, elle vise, en les articulant, les objectifs suivants : - Le développement et la mobilisation des ressources individuelles favorisant l enrichissement de la motricité, - l éducation à la santé et à la gestion de la vie physique et sociale, - l accès au patrimoine de la culture physique et sportive. La contribution de l EPS aux acquisitions du socle commun L EPS participe à l acquisition de la plupart des compétences du socle commun, en offrant aux élèves un lieu d expériences concrètes. Le lien avec l enseignement de l histoire des arts L EPS participe à l acquisition d une culture humaniste. À ce titre, elle contribue à sensibiliser les élèves à l histoire des arts, principalement dans le domaine des «arts du spectacle vivant». Le texte officiel de 2008 se distingue de celui de 1996 en se rapprochant de l écriture de ceux du lycée (2000) et du LP (2002), notamment dans la présentation des finalités et objectifs de l EPS. Le programme de 2008 rappelle que l EPS a un rôle à jouer dans l acquisition du socle commun, notamment en construisant des ponts entre les disciplines et les programmes du collège. Le lien avec l enseignement de l histoire des arts renvoie à la compétence 5 du socle commun afin de «former un citoyen cultivé».

3 de Les apprentissages mènent en EPS à l'acquisition de compétences : - Des compétences spécifiques nécessaires à la réalisation efficace de chacune des activités enseignées Elles révèlent la maîtrise de savoirs et de techniques intégrées dans l'action même et contribuent à l'élaboration de compétences et de connaissances plus larges repérables à l'occasion de la pratique de plusieurs activités. - Des compétences propres à un groupe d'activités - Des compétences générales Celles-ci ont deux fonctions importantes, progressivement prises en compte au collège :. l'identification et l'appréciation des conditions et des déterminants de l'action,. la gestion et l'organisation individuelle et collective des apprentissages dans des conditions optimales de sécurité. NATURE DES ACQUISITIONS Pour atteindre les visées éducatives, la maîtrise du socle commun et garantir une formation complète et équilibrée, les contenus de l enseignement de l EPS s organisent autour de deux ensembles de compétences. Ceux-ci s articulent et interagissent constamment dans la pratique : - L ensemble des compétences propres à l EPS révélant principalement une adaptation motrice efficace de l élève confronté aux grandes catégories d expériences les plus représentatives du champ culturel des APSA. - L ensemble des compétences méthodologiques et sociales révélant principalement l appropriation d outils, de méthodes, de savoirs et de savoir-être nécessaires aux pratiques et aux apprentissages, dans le respect des règles et des rapports humains. Pour construire les compétences du programme, il est nécessaire de s appuyer sur des activités physiques, sportives et artistiques. Pour chaque APSA, des acquisitions appelées compétences attendues sont définies. Chaque compétence attendue s inscrit dans l une des quatre compétences propres à l EPS et mobilise plusieurs compétences méthodologiques et sociales. S inspirant du texte relatif au socle commun, les compétences attendues représentent un ensemble structuré d éléments : des connaissances, des capacités et des attitudes permettant à l élève de se montrer efficace dans un champ d activité donné et de faire face, de façon adaptée, aux problèmes qu il rencontre. Les connaissances renvoient aux informations que doit s approprier l élève sur les activités physiques, sur sa propre activité ou celle d autrui. Il s agit principalement de règles, de principes, de repères. Les capacités renvoient à la mise en œuvre des connaissances, à l activité de l élève et à la mobilisation des ressources pour agir. Il s agit principalement d habiletés, de techniques, de savoir-faire. Les attitudes renvoient à l engagement et aux comportements que l élève doit avoir dans ses relations à lui-même, aux autres et à l environnement et sont sous-tendues par des valeurs qu il convient d acquérir et d installer. Le texte de 2008 distingue deux ensembles d acquisitions. Le premier (compétences propres) se limite au champ disciplinaire de l EPS, alors que le second (compétences méthodologiques et sociales) renvoie davantage au champ plus large de l éducation. L enseignement de l EPS se conçoit donc à travers une problématique motrice et éducative. Alors que les compétences générales et les compétences méthodologiques et sociales peuvent être considérées comme relevant du même ordre, le texte de 2008 opère, concernant les compétences propres, un glissement du champ des APSA (huit groupes d activités en 1996) vers celui de l élève confronté aux quatre catégories d expériences motrices. La notion de «compétence spécifique» disparaît des programmes de 2008, renforçant l idée que les APSA ne sont que le prétexte à la construction de compétences de niveau supérieur. Néanmoins, la notion de «capacité» s apparente à celle de compétence spécifique, dans le sens où il s agit d une mise en œuvre des connaissances pour agir. À noter que les deux ensembles de compétences s apparentent aux deux composantes «culturelle et méthodologique» du lycée. Une compétence attendue résume ce qu il est essentiel d atteindre dans une activité enseignée, en révélant la maîtrise de connaissances, capacités et attitudes, mais tout en contribuant à l élaboration de compétences plus larges, disciplinaires (CP) et éducatives (CMS). Pour chaque compétence attendue, les connaissances, capacités et attitudes devront être spécifiées. À ce titre, des exemples de fiches par activité sont proposés dans cette revue (Articles de Maurice Plays, Jean-Marc Segard, Julie Fontes et Isabelle Pernes).

4 ACQUISITIONS «FONDAMENTALES» OU ÉDUCATIVES Compétences et connaissances générales L'engagement physique et la mise en jeu de la personne dans toute sa dimension, caractéristiques de I'EPS, donnent un sens particulier aux rapports que l élève établit avec la règle et qu'il vit concrètement au cœur même des apprentissages. La maîtrise des réactions émotionnelles, le dosage de l effort et l identification des facteurs des risques corporels aident l élève à organiser ses apprentissages, seul ou avec d'autres. Ainsi, en sixième, est privilégié ce qui permet à l élève : - au plan individuel : d'identifier le but, les résultats et les principaux critères de réussite de l action motrice ; - au plan des relations à autrui : d'éprouver sa volonté de vaincre dans le respect de l adversaire ; - en relation avec d'autres disciplines : d'identifier les effets de la motricité et de l effort physique sur le corps (en relation avec les sciences de la vie...). En sixième, dans les apprentissages comme dans les relations avec autrui, les élèves ont été confrontés à la nécessité de la règle, dont l'intégration reste un objectif du cycle central. En cinquième et quatrième, ils [les élèves] doivent construire les compétences nécessaires pour organiser et faciliter les apprentissages poursuivis et établir des relations positives (bien-être) et utiles (entraide) avec leur entourage. Ainsi en cinquième et quatrième est privilégié ce qui permet à l'élève : - au plan individuel : de mettre en relation les informations éprouvées personnellement au cours de l'action (repères sensoriels) et les informations externes apportées par les effets observables de la réalisation ; - au plan des relations à autrui : d'élaborer en commun des stratégies d'actions collectives et des procédures d'entraide dans les apprentissages - en relation avec d'autres disciplines : de se familiariser avec les règles d'hygiène de vie Le programme de la classe de troisième ne fixe pas de compétences différentes ou d un niveau supérieur à celles fixées dans le programme de 5e et 4e. Il vise à consolider, compléter et approfondir des compétences et connaissances permettant d asseoir l éducation que l élève poursuivra au lycée. Il favorise chez lui un engagement de plus en plus réfléchi dans ses apprentissages Les compétences méthodologiques et sociales En référence au socle commun et compte tenu des caractéristiques et spécificités des collégiens, quatre compétences méthodologiques et sociales sont identifiées. - Agir dans le respect de soi, des autres, et de l environnement par l appropriation de règles. - Organiser et assumer des rôles sociaux et des responsabilités par la gestion et l organisation des pratiques et des apprentissages : installer, utiliser, ranger du matériel, recueillir des informations, travailler en équipe, et s entraider. Se mettre en projet par l identification, individuelle ou collective des conditions de l action, de sa réussite ou de son échec pour élaborer un projet d action et le mettre en œuvre, raisonner avec logique et rigueur, apprécier l efficacité de ses actions, développer sa persévérance. Se connaître, se préparer, se préserver par la régulation et la gestion de ses ressources et de son engagement en sachant s échauffer, récupérer d un effort, identifier les facteurs de risque, prendre en compte ses potentialités, prendre des décisions adaptées, maîtriser ses émotions, apprécier les effets de l activité physique sur le corps humain, s approprier des principes de santé et d hygiène de vie. Les compétences méthodologiques et sociales remplacent les compétences générales du texte de 1996 en modifiant leur catégorisation qui n est plus basée sur un mode de relation (avec soi, avec les autres, avec les autres disciplines), mais sur une contribution à l acquisition des compétences du socle commun. Ces acquisitions apparaissent d autant plus fondamentales qu elles vont faciliter la construction des actions motrices, tout en étant communes à plusieurs APSA. Le programme de 2008 présentes quatre compétences méthodologiques et sociales sans distinguer, comme le fait le texte de 1996, celles qui sont plus adaptées au niveau des élèves (6 e 5 e / 4 e 3 e ). Il revient donc aux équipes pédagogiques de spécifier les choix prioritaires des compétences méthodologiques et sociales en fonction des caractéristiques essentielles de la population scolaire concernée et notamment en fonction des ressources prioritaires à développer.

5 GRANDES CATÉGORIES D EXPÉRIENCES MOTRICES Les activités proposées aux élèves sont très variées : ces derniers sont ainsi confrontés à de grandes catégories de situations éducatives, et découvrent les activités qu'ils pourront poursuivre au-delà de l'école. Ces activités sont l'occasion pour l'élève de : - se mettre en relation avec le monde physique ; - se mettre en relation avec les autres ; - mieux se connaître. Dans le cadre des relations que l'individu entretient avec le monde physique, deux objectifs sont privilégiés : - apprendre à mobiliser ses ressources et les développer en vue d'atteindre une plus grande efficacité lors d'une performance, d'une épreuve ou d'une compétition dont les résultats peuvent être appréciés ou mesurés dans le temps et l'espace ; - apprendre à agir en sécurité pour soi, pour les autres, dans les activités et milieux les plus divers, notamment dans un milieu de pleine nature ou reproduisant celui-ci. Cette confrontation à l'environnement, le plus souvent individuelle, permet d'appréhender les dimensions terrestres, aériennes, aquatiques des conduites motrices. Dans le cadre des relations de coopération, de confrontation et de communication avec autrui, on privilégie les objectifs suivants : - résoudre et maîtriser les problèmes posés par l'opposition à autrui (affrontements directs ou indirects avec instruments) ; - résoudre et maîtriser les problèmes posés par la coopération en vue d'une action collective avec ou sans opposition ; - construire et développer des actions destinées à être vues et jugées par autrui. Dans le cadre du développement de la connaissance de soi, on veille à enrichir le rapport que l'élève entretient avec son corps et à favoriser l'élaboration d'une image de soi positive. À cette fin, on privilégie les objectifs suivants : - développer les perceptions sensorielles ; - surmonter les appréhensions et savoir prendre les décisions liées à l'action motrice. L ensemble des compétences propres à l EPS révèle principalement une adaptation motrice efficace de l élève confronté aux grandes catégories d expériences les plus représentatives du champ culturel des APSA. Pour le collège, compte tenu des caractéristiques et des spécificités des élèves, quatre compétences propres à l EPS sont retenues : Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée Réaliser et stabiliser une performance mesurée dans le temps ou l espace, à une échéance donnée, en utilisant au mieux son potentiel, dans un milieu terrestre ou aquatique, standardisé ou normé, en sachant s investir et persévérer, quel que soit le type d effort. Se déplacer en s adaptant à des environnements variés et incertains Réaliser, maîtriser et adapter un déplacement, en faisant des choix d itinéraires, dans un milieu plus ou moins connu, plus ou moins varié, situé en pleine nature ou en condition similaire, nécessitant de s engager en sécurité dans le respect de l environnement. Réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique Concevoir, produire et maîtriser une prestation devant un public ou un jury, selon un code ou des règles de scène en osant se montrer et s assumer. Conduire et maîtriser un affrontement individuel ou collectif Rechercher le gain d une rencontre, en prenant des informations et des décisions pertinentes, pour réaliser des actions efficaces, dans le cadre d une opposition avec un rapport de force équilibré et adapté en respectant les adversaires, les partenaires, l arbitre. Face à la diversité des APSA, le programme de 2008 se rapproche de l écriture des compétences culturelles du lycée afin de proposer une éducation physique et sportive complète et équilibrée. Néanmoins, les prémices des compétences propres à l EPS étaient déjà présentes dans le texte de 1996, mais dans le chapitre consacré aux objectifs. On y retrouve, dans une écriture similaire, les quatre compétences propres à l EPS du programme de L évolution du texte de 2008 confirme que l acquisition de compétences propres à l EPS n est pas un objectif en soi, mais concourt à l atteinte de visées éducatives plus larges situées au croisement des compétences méthodologiques et sociales et des compétences propres à l EPS.

6 RÉFÉRENTIEL DES COMPÉTENCES ATTENDUES - Les compétences propres dans les huit groupes d activités. - Les compétences spécifiques Le grand nombre d activités physiques, sportives et artistiques pouvant être enseignées ne permet pas d établir dans ce programme la liste exhaustive des compétences spécifiques à chacune d elles. Une attention particulière est portée à l'enseignement de la natation pour les élèves ne sachant pas nager à l'entrée au collège. Tout doit être mis en œuvre pour que cette compétence soit acquise dès la fin de la classe de 6 e, période la plus favorable à ce rattrapage. Liste nationale d APSA et référentiel des compétences attendues Pour chacune des APSA de cette liste, le programme présente un référentiel national des compétences attendues. Liste académique d APSA Dans chaque académie, le recteur arrête une liste d APSA correspondant aux réalités et aux particularités régionales et publie les fiches complètes les concernant selon le modèle proposé par le programme. Le nombre d activités de la liste académique ne pourra excéder le tiers de la liste nationale. Cette liste sera régulièrement révisée. Activité spécifique à l établissement Une activité et une seule peut être spécifique à l établissement. Dans ce cas, le choix de celle-ci, justifiée dans le projet d EPS, devra être validé par l inspection pédagogique régionale. L équipe pédagogique devra élaborer une fiche selon le modèle proposé par le programme. Le savoir-nager Inscrite dans le socle commun, l acquisition du savoir-nager est une priorité nationale. Le savoir-nager correspond à une maîtrise du milieu aquatique et ne doit pas être confondu avec les activités de la natation sportive. Deux degrés d acquisition sont identifiés : Le premier degré doit être vérifié ou acquis au collège si possible dès la classe de 6 e et au plus tard en fin de 3 e. Il reconnaît la compétence à nager en sécurité, dans un établissement de bains ou un espace surveillé (piscine, parc aquatique, plan d eau calme à pente douce). Le second degré reconnaît la compétence à nager de manière responsable en milieu naturel surveillé, à faire face à certaines situations périlleuses, et à permettre, le cas échéant, de porter secours sans se perdre soi même. Afin d homogénéiser l enseignement de l EPS sur le plan national, le programme de 2008 présente, sur le modèle du programme du lycée, une liste nationale d APSA et leur référentiel de compétences attendues. Néanmoins, si leur formulation se veut être en liaison avec une compétence propre et plusieurs compétences méthodologiques et sociales, il n en demeure pas moins vrai qu elle s appuie sur une seule APSA alors que le programme de 1996 avait amorcé une orientation vers une didactique de l EPS basée sur des compétences propres à des groupes d activités. Que ce soit 1996 ou 2008, aucun programme ne précise réellement quels sont les contenus d enseignement à apprendre afin de devenir compétent. Des fiches présentant les connaissances, capacités et attitudes seront certainement publiées dans les documents d accompagnement. À titre de contribution, des exemples de fiches sont proposés par le GAIP de Nantes dans cette revue : articles de Jean-Marc Segard (football), Maurice Plays (tennis de table), Julie Fontes (danse), Isabelle Pernes (basket). L importance du chapitre consacré au «savoir-nager» rappelle que cette capacité est inscrite dans le socle commun dans la compétence liée à l autonomie. Ceci doit permettre aux équipes pédagogiques d obtenir les moyens nécessaires pour atteindre cet objectif tout en respectant les contraintes liées aux circulaires du 13 juillet 2004 et 15 octobre 2004 concernant l enseignement de la natation.

7 NIVEAU D EXIGENCE DES COMPÉTENCES ATTENDUES DANS LES APSA Le collège propose deux niveaux de compétences ; on peut considérer que : - une activité pratiquée pendant au moins dix heures effectives conduit à la maîtrise des compétences du premier niveau ; - vingt heures de pratique effective (sur une année ou sur plusieurs) rendent exigibles les compétences du deuxième niveau. Ces dernières peuvent être acquises dès le cycle central. Le professeur veillera à offrir la possibilité aux élèves qui en ont le potentiel de développer des compétences du niveau supérieur mais il ne les prendra pas en compte pour l'évaluation en fin de collège. Le programme précise deux niveaux d exigence : le niveau 1 pour une activité enseignée durant au moins dix heures de pratique effective et le niveau 2 pour une activité enseignée durant au moins vingt heures de pratique effective. Alors que le texte de 1998 sur le programme de la classe de troisième envisageait la possibilité de développer des «compétences de niveau supérieur» après vingt heures de pratique effective, celui de 2008 se limite à deux niveaux d exigence. Ceci apparaît plus raisonnable au vu du nombre d heures de pratique, même si l ambition d atteindre le niveau 2 par tous les élèves de classe de troisième, et dans toutes les APSA programmées, semble illusoire.

8 ORGANISATION DES CONDITIONS DE L ENSEIGNEMENT DE L EPS 1 - Le projet d EPS La détermination des contenus d'enseignement conduit à l élaboration du projet pédagogique d'éducation physique et sportive ; celui-ci se fonde sur l analyse des acquisitions antérieures des élèves et de leurs besoins, et sur la prise en compte des objectifs généraux du collège. 2 - Programmation des activités et des contenus d'enseignement Sur les quatre années du collège, les enseignants d'éducation physique et sportive ont la responsabilité de répondre en même temps à une double exigence : définir des contenus permettant la réalisation des objectifs éducatifs généraux et programmer un ensemble équilibré d'activités en tenant compte de leurs différents apports spécifiques. L'ensemble des groupes d'activités devra être abordé au cours de la scolarité en collège. Dès lors qu une activité est susceptible d'être l objet d'une évaluation en fin de période d'apprentissage, la durée de celle-ci ne saurait être inférieure à dix heures de pratique effective. 1 Le projet d EPS S inscrivant dans le projet d établissement dont il prend en compte les axes principaux, le projet pédagogique est obligatoire en EPS. 2 - La programmation des APSA Le projet pédagogique doit présenter une programmation exigeante, équilibrée et suffisamment diversifiée pour permettre aux filles comme aux garçons de réussir et d acquérir une culture commune. Pour construire les compétences propres, méthodologiques et sociales du programme et assurer la diversité de l offre de formation, huit groupes d activités doivent être programmés. La durée des cycles d enseignement ne peut être inférieure à dix heures de pratique effective. Sur l ensemble des activités programmées dans l établissement, trois au maximum peuvent être choisies hors de la liste nationale (APSA issues de la liste académique ou APSA spécifique à l établissement). Une activité et une seule peut être spécifique à l établissement. Le projet pédagogique précise la mise en œuvre locale du programme en s appuyant sur une analyse précise du contexte. Le programme de 2008, en arrêtant une liste nationale d APSA complétée par une liste académique, apporte une homogénéité nationale en même temps qu il évince, de fait, certaines APSA jusqu alors enseignées. La logique de construction du projet pédagogique EPS est de déterminer en premier lieu quels sont les objectifs et compétences (méthodologiques, sociales et propres à l EPS) prioritaires au regard des ressources à développer chez les élèves, avant d envisager le choix des APSA les plus propices à l atteinte de ces priorités. (Voir l article de Pascal Delas sur la construction du projet pédagogique par l enseignant grâce à l outil informatique.)

9 ACCUEIL DES ÉLÈVES EN SITUATION DE HANDICAP, INAPTES PARTIELS OU À BESOINS ÉDUCATIFS PARTICULIERS Conformément aux obligations fixées par la loi d orientation et la loi sur le handicap de 2005, le collège se doit d accueillir tous les élèves, quels que soient leurs besoins éducatifs particuliers ou leurs situations de handicap. Les finalités affichées par l EPS au collège concernent en conséquence tous les élèves, ce qui suppose que la classe, les groupes d apprentissage et l enseignement de la discipline soient organisés et aménagés pour le permettre. L enseignant a toute latitude pour adapter son cours, les contenus, les rôles distribués ou les outils utilisés ainsi que les modalités d évaluation, aux possibilités et ressources réelles des élèves. Si l aménagement dans la structure classe, qui doit être prioritairement recherché, n est pas possible, une modification de l offre de formation par intégration dans un autre groupe classe peut être envisagée. Un regroupement de ces élèves de différentes classes peut aussi être organisé sur un créneau horaire spécifique. L enseignant doit conduire ces collégiens à besoins particuliers à la réussite et à la maîtrise des compétences du programme. Les programmes de n envisageaient pas l accueil des élèves en situation de handicap. Tout au plus, est-il fait référence dans le programme de la classe de 3 e à la prise en compte de l hétérogénéité des niveaux atteints par les élèves, engendrée par la diversité des expériences et des possibilités physiques. Inversement, depuis la loi de 2005, la prise en compte de ces élèves particuliers s impose avec l ambition de les conduire à la maîtrise des compétences du programme. S il paraît envisageable de viser l acquisition des compétences méthodologiques et sociales avec ces élèves, la maîtrise des compétences propres à l EPS sera plus difficile à atteindre, voire impossible en ce qui concerne les compétences attendues dans les APSA.

10 LES INTERVENTIONS PÉDAGOGIQUES PARTICULIÈRES II existe en Éducation physique et sportive des interventions pédagogiques particulières : elles peuvent prendre la forme d'exercices qui renforcent telle ou telle dimension du développement de l élève. Elles peuvent être introduites simultanément ou parallèlement aux apprentissages sportifs. Elles participent à la construction d'attitudes et d'habitudes corporelles. Ce sont des exercices de prise de conscience des fonctions sensorielles (musculaires, articulaires, perceptives), de renforcement musculaire, de renforcement de la fonction cardio-respiratoire, de relaxation et d'intériorisation sensorielles, d'assouplissement, d'adresse et d'équilibre, de sécurité active (secourisme) et passive (conditions matérielles). Des actions de soutien peuvent être envisagées pour les élèves présentant, à leur arrivée au collège, des insuffisances ou des lacunes. C'est particulièrement le cas en natation, compte tenu de l importance que revêt, pour chaque individu, le fait de savoir nager. L'association sportive de l'établissement constitue, à cet égard, un champ d'expérience d'une particulière richesse dans le même temps où elle offre des possibilités d'approfondissement et de découverte. Pour répondre à des attentes ou des besoins repérés, des interventions pédagogiques particulières peuvent être envisagées dans le cadre du projet pédagogique d EPS. Elles peuvent prendre les formes : - Actions de soutien pour les élèves présentant, à leur arrivée au collège, des insuffisances ou des lacunes - Exercices de sollicitation des fonctions sensorielles - Exercices visant le développement et l entretien physique - L échauffement mérite, à ce titre, une attention particulière et nécessite un apprentissage spécifique Pour les élèves volontaires, d autres pratiques sont proposées : dans tous les établissements, l association sportive (AS) permet une découverte ou une spécialisation dans une ou plusieurs activités sportives ou artistiques Les interventions pédagogiques particulières permettent à l enseignant d EPS de répondre à la spécificité du public scolaire rencontré, tout en s émancipant un peu du monopole de la pratique sportive.

11 Le projet pédagogique d'établissement précise ce qui doit être évalué pour chacune des activités enseignées. Le présent programme constitue, à cet égard, avec son document d'accompagnement, un ensemble de références qui aide l enseignant à identifier ce qui, dans son enseignement, doit être évalué dans le cadre des instructions en vigueur. II ne résume pas à lui seul tout ce qui est enseigné en Éducation physique et sportive. Chaque élève doit accéder, en fin de 3 e, au niveau 2 d exigence défini dans le programme de 5 e et 4 e. L évaluation porte sur les compétences spécifiques vérifiables, attachées à une activité particulière. Celles-ci doivent révéler la maîtrise des savoirs et des techniques efficaces intégrés dans l action même, permettre de repérer des compétences plus larges, caractéristiques d activités de nature identique (propres aux groupes) et d autres encore (générales) relatives à l apprentissage et à l entraînement (échauffement, récupération,...). L évaluation portera sur plusieurs activités. Un texte réglementaire fixe les modalités et exigences de l évaluation certificative en fin de collège. L ÉVALUATION Le niveau 2 de compétence doit être atteint dans au moins une APSA de chacun des huit groupes d activités à l issue du collège. Au cycle d adaptation, le niveau 1 est privilégié. Au cycle central, les deux niveaux peuvent être visés. Au cycle d orientation, le niveau 2 est visé dans chaque APSA pratiquée. Il revient aux équipes pédagogiques de construire des outils communs permettant d évaluer le niveau d acquisition des compétences attendues. En l absence de textes réglementaires nouveaux, ce sont toujours les textes de 1987 (Instructions officielles, compléments des classes de 6 e et 5 e du 3 juillet 1987 et note de service du 19 octobre 1987 concernant le brevet des collèges) qui fixent les modalités d évaluation de l EPS au collège. Les Cahiers EPS de l académie de Nantes n 39 CRDP des Pays de la Loire, Nantes, 2009

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion Formateur FPC EPS, acrérunion COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES et Acquisition de COMPETENCES MOTRICES en Education Physique et Sportive (SUPPORT DE LA FPC EPS /CP3DANSE 20132014) 1 GerardSamuel.Braon@acreunion.fr

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (CAPEPS)

Concours du second degré Rapport de jury. Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE (CAPEPS) Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement Concours du second degré Rapport de jury Session 2011 CONCOURS INTERNE DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS D ÉDUCATION

Plus en détail

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Introduction L éducation physique et sportive (EPS) vise à la réussite de tous les élèves, aux différents niveaux de scolarité : elle contribue

Plus en détail

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012

EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012 1 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO9-2012 L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Ministère de l Education Nationale

Ministère de l Education Nationale Ministère de l Education Nationale BREVETS D ETUDES PROFESSIONNELLES Document d accompagnement des programmes de VIE SOCIALE ET PROFESSIONNELLE - 1 - Direction des lycées et collèges Sous-direction des

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3 FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE hors R3 Dispositifs avec candidature individuelle 7 DISPOSITIF : 09D0640014 - SCOLARISER UN ELEVE EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU ORDINAIRE - BEARN Module : 1031

Plus en détail

Les compétences en EPS

Les compétences en EPS numéro 82 DOSSIERS Les compétences en EPS Des programmes aux contenus d enseignement pour le secondaire c o m p é t e n c e s m é tarts h o du d ocirque l o g i q u e s e t s o c i a l e s compétences

Plus en détail

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL

Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL Bilan pédagogique et actions du projet pour 2009 2010 Collège Maurice RAVEL 1 >>> 2 >>> 3 >>> 4 >>> page AXE 1... 2 AXE 2... 4 AXE 3... 7 AXE 4... 9 1 Favoriser la continuité et la réussite des parcours

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION

PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION PROJET ÉDUCATIF ÉCOLE ASSOMPTION Titre de notre projet : L'estime de soi la clé de la réussite de nos jeunes (adultes en devenir). L'école Assomption se familiarise avec le concept de l'estime de soi.

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET

BREVET INFORMATIQUE ET INTERNET connaissances et capacités exigibles pour le B2i NOR : MENE0601490A RLR : 549-2 ARRÊTÉ DU 14-6-2006 JO DU 27-6-2006 MEN DGESCO A1-4 Vu code de l'éducation, not. articles L. 122-1-1, L. 311-1, L. 311-2,

Plus en détail

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012 ASH-63 Livret d accueil de l auxiliaire de vie scolaire année scolaire 2011-2012 Inspection académique du Puy-de-Dôme Cité Administrative - rue Pélissier Circonscription ASH Bâtiment P - 5 ème étage -

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE Enseignement commun Enseignement facultatif Enseignement d exploration de la classe de seconde Le programme

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF

ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF 1 ELABORER UN PROJET D ACCOMPAGNEMENT EDUCATIF I. Elaborer le projet SOMMAIRE - L accompagnement éducatif - principes généraux - les volets du projet - Identifier

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

Depuis 1961, chaque matin, le Collège Saint-Joseph accueille des centaines d'étudiants et d'étudiantes. Nos défis pour le temps présent?

Depuis 1961, chaque matin, le Collège Saint-Joseph accueille des centaines d'étudiants et d'étudiantes. Nos défis pour le temps présent? Le Collège Saint-Joseph de Chênée propose un enseignement général de transition avec une grande variété d activités complémentaires et d options. Il a pour mission spécifique l enseignement, et sa vocation

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

LE HAUT NIVEAU SPORTIF

LE HAUT NIVEAU SPORTIF Éducation Physique et Sportive LE HAUT NIVEAU SPORTIF VOIE GENERALE ET TECHNOLOGIQUE MEMENTO DES EXAMENS SESSION 2014 A l'usage des professeurs d'eps, et des chefs d'établissement (Janvier 2014) Inspection

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré

Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Mention MEEF Enseignement dans le 1er degré Offre de formation 201-2014 La Mention MEEF Enseignement dans le 1 er degré comprend parcours : Enseignement polyvalent Enseignement bilingue français-allemand

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Livret du professeur de Technologie Stagiaire, contractuel ou vacataire En adaptation à l emploi

Livret du professeur de Technologie Stagiaire, contractuel ou vacataire En adaptation à l emploi Livret du professeur de Technologie Stagiaire, contractuel ou vacataire En adaptation à l emploi Préambule Premiers contacts avec l établissement Premiers contacts avec la classe Quelques repères pédagogiques

Plus en détail

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4

I. Compte-rendu groupe 1 II. Compte-rendu groupe 2 III. Compte-rendu groupe 4 JOURNEE D'ANIMATION SUR LA LIAISON BAC PRO/BTS DANS LE SECTEUR SANITAIRE ET SOCIAL MME GANDON IEN-ET SBSSA MME CAPRA IA-IPR SMS BSE MERCREDI 19 FEVRIER 2014 LYCEE VOLTAIRE ORLEANS LIAISON BAC PRO ASSP/BTS

Plus en détail

Le programme EPS au collège

Le programme EPS au collège Le programme EPS au collège Structure générale IA-IPR EPS. Fév/Mars 2009 L EPS,, un rçle É jouer tout au long de la scolaritä Vise la räussite de tous les ÄlÖves Contribue É l instruction, la formation

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Livret Candidat Examen ponctuel terminal des Baccalauréats généraux, technologiques, professionnels Brevets des métiers d Art, BEP et CAP EPREUVE ADAPTEE NATATION Année scolaire

Plus en détail

Sujet : Au lycée et en EPS, comment évaluer ce qui a été enseigné?

Sujet : Au lycée et en EPS, comment évaluer ce qui a été enseigné? Sujet : Au lycée et en EPS, comment évaluer ce qui a été enseigné? Contextualisation : approche historique D Amoros avec sa fiche physiologique (1948), au coefficient VARF de Bellin du Coteau (1930), en

Plus en détail

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE N 93 FOUCTEAU Béatrice, L HEUDÉ Sylvie, ROGER Annie [IUFM Poitou-Charentes, Site de la Vienne] COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE GROUPE DE RECHERCHE-ACTION-FORMATION

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION

LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION LIVRET DE SUIVI DE PROFESSIONNALISATION 1 MASTER 2 MEEF en ALTERNANCE PRESENTATION GENERALE 2 La professionnalisation en alternance que vous allez vivre cette année vous permettra d entrer dans le métier

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence que

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE

APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE APPEL A PROJETS PROGRAMME DE PRÉFIGURATION DU PLAN NUMÉRIQUE I. Public cible de l appel à projets Un appel à projets est

Plus en détail

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique

Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique Référentiel d'activités professionnelles et référentiel de certification Diplôme d'état de professeur de musique I Contexte du métier 1. Définition Les professeurs de musique diplômés d'état sont chargés

Plus en détail

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique

N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse. 1. Problématique N 163 - ROUX-PEREZ Thérèse CONSTRUCTION IDENTITAIRE DES ENSEIGNANTS EN FORMATION INTIALE : ENTRE REPRESENTATIONS PARTAGEES ET ELEMENTS DE DIFFERENCIATION DANS LE RAPPORT AU METIER 1. Problématique L étude

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E

U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E Dossiers de l EPS de l Académie de Rennes N 1 - OCTOBRE 2009 U N FORMAT PÉDAGOGIQUE ARTICULANT LES TR O I S CO M P O S A N T E S DE LA CO N D U I T E M O T R I C E : PENSER, S INVESTIR ET RÉALISER Y O

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

MASTER MEEF Mention Premier Degré. Livret de stage M2 étudiants. Année universitaire 2015/2016

MASTER MEEF Mention Premier Degré. Livret de stage M2 étudiants. Année universitaire 2015/2016 MASTER MEEF Mention Premier Degré Livret de stage M2 étudiants Année universitaire 2015/2016 Ce livret a pour objet de vous guider dans la réalisation et le suivi de votre stage en milieu professionnel

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE ORGANISER L'E A L'ECOLE PRIMAIRE Cadre réglementaire et recommandations départementales Comme précisé dans les programmes scolaires de juin 2008, l'activité physique et les expériences corporelles contribuent

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges.

Projet Pédagogique. - Favoriser la curiosité intellectuelle par le partage des connaissances, des cultures et des échanges. Projet Pédagogique La scolarité vise à aborder les apprentissages en prenant en compte les compétences de chacun afin de permettre l épanouissement de tous. La communauté éducative propose donc un enseignement

Plus en détail

Formation des formateurs en entreprise

Formation des formateurs en entreprise en entreprise Le (CQFA) du Cégep de Chicoutimi et le Service de formation continue de l'université du Québec à Chicoutimi (UQAC) unissent leurs efforts et leur expertise respective pour offrir aux organisations

Plus en détail

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP

Charte Les projets pédagogiques / éducatifs au LEAP Lycée d Enseignement Agricole Privé de St Maximin Chemin du Prugnon 83470 SAINT MAXIMIN Tel : 04 94 86 52 93 Fax : 04 94 59 78 91 E Mail : st-maximin@cneap.scolanet.org Fait à St Maximin, le 2 janvier

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes?

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L enseignement de l Education Physique et Sportive (EPS) vise le développement des capacités

Plus en détail

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel

BTS Management des unités commerciales. Eléments principaux de la modification du référentiel BTS Management des unités commerciales Eléments principaux de la modification du référentiel Mai 2013 ANNEXE I UNITÉS CONSTITUTIVES DU RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION DU DOMAINE PROFESSIONNEL Unités Compétences

Plus en détail

Languedoc - Roussillon

Languedoc - Roussillon Master Métiers de l enseignement, de l éducation et de la formation 1 er degré MEEF Concours préparés : Concours de recrutement des professeurs des écoles (CRPE) Lieu : Carcassonne - Mende - Montpellier

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation

Les nouveaux programmes de l él. école primaire. Projet soumis à consultation Les nouveaux programmes de l él primaire Projet soumis à consultation primaire Les nouveaux programmes sont plus courts : environ 36 pages format BO contre 104. Ils sont écrits dans un langage clair sans

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Écoles maternelles et élémentaires

Écoles maternelles et élémentaires Écoles maternelles et élémentaires Instruction pour la promotion de la généralisation des projets éducatifs territoriaux sur l'ensemble du territoire NOR : MENE1430176C circulaire n 2014-184 du 19-12-2014

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE

POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE POLITIQUE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE (Adoptée par le Conseil d administration lors de son assemblée régulière du 2 juin 2004) 1. PRINCIPE DIRECTEUR LE COLLÈGE, UN MILIEU

Plus en détail

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques

CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques ministère Éducation nationale DEFINITION DES EPREUVES PONCTUELLES ET DES SITUATIONS D'EVALUATION EN COURS DE FORMATION CAP Préparation et Réalisation d Ouvrages Electriques DIRECTION DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève

Des ressources numériques en ligne : Actions éducatives et développement personnel de l élève «La citoyenneté active et participative» Des repères pour le chef d établissement novembre 2009 L espace cadre, votre service de proximité http://crdp.ac-besancon.fr/index.php?id=espace-cadres La sélection,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS

PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS PROFESSEUR DES ÉCOLES PRÉPARER SA CLASSE EN QUELQUES CLICS Éric SEGOUIN Denis BASCANS Une méthode et un outil d aide à la conception et à la programmation de séquences d enseignement pour l école primaire

Plus en détail

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION

Programme Opérationnel Européen Fonds social européen 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Par des stratégies diversifiées, le contrat local d'accompagnement à la scolarité (CLAS), les modules d'accueil en lycée (MODAL), les modules

Plus en détail

Le diplôme universitaire de musicien intervenant. Le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique

Le diplôme universitaire de musicien intervenant. Le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique Sommaire Qu'est-ce que la VAE? Le diplôme d État de professeur de musique Le diplôme universitaire de musicien intervenant Le certificat d'aptitude aux fonctions de professeur de musique Les textes de

Plus en détail

L inspection des personnels et l évaluation du fonctionnement des écoles ENSEIGNANT

L inspection des personnels et l évaluation du fonctionnement des écoles ENSEIGNANT Meyzieu, 2013 NOTE DE SERVICE n 2 L inspection des personnels et l évaluation du fonctionnement des écoles ENSEIGNANT Circonscription de MEYZIEU Téléphone : 04.78.04.61.94 Télécopie : 04.78.04.00.35 courriel

Plus en détail

L assistant de direction, en fonction de son emploi, peut exercer des activités diverses dans les domaines cités précédemment.

L assistant de direction, en fonction de son emploi, peut exercer des activités diverses dans les domaines cités précédemment. L Y C E E 18 rue Delayant - BP 534-17022 La Rochelle Cedex 1-05 46 28 05 70-05 46 41 51 31 ce.0170028n@ac-poitiers.fr - http://hebergement.ac-poitiers.fr/l-jd-larochelle D A U T E T PRESENTATION GENERALE

Plus en détail