Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour :"

Transcription

1

2

3 Les démarches qualité de l IAE en région Poitou-Charentes Le guide pratique de la démarche qualité CEDRE A l image de la construction de la démarche qualité CEDRE, les contenus qui suivent ont été construits à partir des expériences et des outils du réseau de la Fédération COORACE depuis la naissance de la démarche. Ils sont le fruit d un travail collectif ; celui des structures et des intervenants, des acteurs et des formateurs du COORACE impliqués dans le Programme CEDRE. Ce fascicule ne se veut pas exhaustif mais cherche à pointer les axes forts, les «incontournables» sur lesquels les SIAE engagées dans la démarche qualité ont réfléchi, formalisé. Pourquoi un guide CEDRE L objectif de ce document est de présenter aux SIAE une méthode d approche de l organisation et des outils à mettre en place pour répondre au «METIER 1» tel qu il ressort du travail de fond réalisé en région Poitou- Charentes pour en définir les contours. C est sous l angle de la démarche qualité CEDRE 2, que sont abordés les pratiques, les méthodes, les outils de l accompagnement socioprofessionnel. Initialement expérimenté auprès des AI et ETTI adhérentes au réseau de la Fédération COORACE dont IRIS est le représentant en région, l angle d approche proposé s avère pertinent pour toutes les SIAE. Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour : Organiser en interne une réflexion collective autour du fonctionnement actuel et des pratiques d accompagnement Développer les pratiques, les méthodes et les outils d accompagnement socioprofessionnel S approprier et mettre en œuvre progressivement la démarche qualité CEDRE Se préparer à la certification CEDRE A qui s adresse ce guide? Il s adresse initialement aux AI et aux ETTI, mais peut intéresser plus globalement tout type de SIAE. Aux responsables, aux administrateurs souhaitant mettre en place un processus qualité autour de l accompagnement socioprofessionnel des personnes en insertion A l ensemble des intervenants, permanents des structures recherchant des méthodes, des outils au service de leurs questionnements et pratiques de terrain. 1 L Insertion par l Activité Economique «Un Métier» 2001 Collection Repère Les Cahiers d IRIS Edition CARIF Poitou-Charentes. 2 CEDRE est une marque déposée de la FEDERATION COORACE dont la mise en œuvre est cofinancée par l Etat et dont l expérimentation en région Poitou-Charentes est financée dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région Guide CEDRE - introduction Juin 2005

4 Comment utiliser le guide CEDRE Selon son centre d intérêt, le lecteur pourra se laisser guider par l ordre proposé par le document ou passer d une partie à l autre ou d une fiche pratique à une autre selon ses besoins. Plusieurs entrées sont possibles : Un outil de dialogue et de diagnostic interne de la structure (Cf. partie 2 point I.) Un outil d analyse comparative des pratiques internes au regard du référentiel qualité CEDRE (Cf. partie 2 point II.) et repérage des pistes de travail envisageables Une aide à la formalisation des pratiques et des outils Un repérage des réponses en terme de formation sur certaines thématiques Un appui méthodologique ponctuel sur une question, un thème précis (Partie 3 Fiches pratiques) Et plusieurs modalités de travail : Utilisation du guide de manière autonome en interne Articulation entre le travail interne (guide) et le pilotage ou l accompagnement d IRIS selon les besoins Le guide se veut être un outil complémentaire dans la palette de réponses dont disposent aujourd hui les SIAE pour se professionnaliser et améliorer progressivement leurs pratiques d accueil et d accompagnement. Guide CEDRE - introduction Juin 2005

5 La démarche et le guide CEDRE en région (Le schéma ci-dessous est repris et développé dans la partie 2, point I.) La SIAE souhaite poursuivre sa réflexion par d autres moyens - réunions et travaux internes - appui externe - Formation «analyse des pratiques» Une présentation de la démarche qualité Une préparation à l état des lieux Guide CEDRE La SIAE souhaite s engager dans la démarche qualité CEDRE 1 Convention tripartite Guide CEDRE Un état des lieux approfondi de la SIAE 2 - réunions et travaux internes - 1 session intra (à la demande, au besoin), appui externe Pilotage - Appui Formalisation de l état des lieux Un outil méthodologique Guide CEDRE - réunions et travaux internes - 2 à 3 sessions intra (à la demande, au besoin) Accompagnement de la SIAE Les besoins, les attentes Les points forts / les écarts par rapport à la démarche et au référentiel qualité CEDRE Plan d amélioration de la qualité «La palette de réponses» 3 Des réponses en termes de formation Des interventions «CEDRE» D autres réponses (existantes ou à créer) Formations régionales IRIS Sessions intra (à la demande) Transferts de savoirfaire entre SIAE Formations régionales (dispositif SAFRAN) Sessions inter Regroupements SIAE Guide CEDRE Interventions externes Autres formations (COORACE, ) Séminaire Appui au pilotage Etc «Audit blanc» Audit de certification Guide CEDRE Introduction Juin 2005 CERTIFICATION CEDRE 4

6 Plan du guide Pour le sommaire détaillé, se référer à chacune des parties. Par ailleurs, un sommaire technique est proposé à la suite de ce plan. Partie 1 : L accompagnement socioprofessionnel et sa mise en oeuvre dans le cadre de la démarche qualité CEDRE Le document présente dans un premier temps les travaux menés sur la définition du métier de l insertion par l activité économique et sa traduction en termes de pratiques d accompagnement socioprofessionnel. Il s attache dans un second temps à présenter le Programme CEDRE en reprenant les enjeux de la démarche, ses objectifs, ses missions ; pour finir sur le processus de certification lancé depuis l année Avoir des éléments de définition sur le métier spécifique des SIAE, sur l accompagnement socioprofessionnel S approprier la démarche qualité CEDRE (enjeux, démarche actuelle, principes d action, «langage CEDRE») Prendre connaissance du référentiel de certification CEDRE et de ses exigences Partie 2 : La mise en œuvre de la démarche qualité CEDRE : diagnostic et éléments de méthode générale Après quelques éléments de définition de la qualité, cette partie comprend deux points permettant à la structure de : Réaliser un état des lieux global du fonctionnement (point I.), des pratiques d accompagnement en listant des questions sur son public, son offre d insertion, son organisation, ses pratiques d accompagnement. La «check-list» permet d entamer la réflexion interne sur son organisation et de repérer les points faisant débat ou nécessitant d être approfondis. Poursuivre l état des lieux pour comparer ses pratiques, identifier ses atouts et dégager les pistes de travail à envisager avec l équipe face aux exigences du référentiel de certification CEDRE (outils : «grille diagnostic» et «PAQ - Plan d Amélioration de la Qualité») Partie 3 : Les fiches pratiques Chaque fiche propose de s arrêter sur les concepts-clefs de la démarche qualité CEDRE qui ont été mis en exergue par les praticiens de terrain. Fiche 1 : Formalisation de l organisation, des pratiques et des outils actuels Fiche 2 : Se fixer des priorités Fiche 3 : Mission accueil : pour passer de la demande exprimée à la définition des objectifs Fiche 4 : Mission insertion : la mise en œuvre des parcours autour des engagements réciproques Fiche 5 : L évaluation Fiche 6 : La régulation pédagogique Fiche 7 : L analyse de l offre d insertion et la mobilisation des heures de travail Fiche 8 (*): Le partenariat (Fiche prévue en fin 2005) Fiche 9 : La mission observatoire (fiche provisoire finalisation prévue en fin 2005) (*) Bien qu absente de cette version 1 du guide, le choix a été fait de faire figurer la fiche 8 sur le plan afin de donner à l utilisateur un aperçu global des thématiques retenues. Cette fiche doit faire l objet d un travail de construction collective sur 2005 et sera proposée à chaque destinataire du guide dès finalisation. Il en sera de même pour la fiche 9 qui est en cours d élaboration mais dont les travaux provisoires sont toutefois proposés dans ce guide. Guide CEDRE - introduction Juin 2005

7 SOMMAIRE TECHNIQUE PARTIE 1 : L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE I - L accompagnement socioprofessionnel dans les SIAE, quelques éléments de définition 1 II La démarche qualité CEDRE et la certification. 8 PAGES PARTIE 2 : LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE QUALITE CEDRE : QUELQUES ELEMENTS DE METHODE GENERALE TITRES PAGES FICHES OUTILS PAGES I La mise en œuvre de la démarche qualité CEDRE 33 Fiche outil n 1 État des lieux, quelques questionnements préalables 41 II Le diagnostic et le PAQ 45 Fiche outil n 2 Grille diagnostic Fiche outil n 3 Le Plan d Amélioration de la Qualité (PAQ) Fiche outil n 4 Calendrier interne des actions à mener Fiche outil n 5 Prendre en compte la satisfaction des personnes en insertion Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

8 PARTIE 3 : LES FICHES PRATIQUES FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 1 FICHE PRATIQUE N 2 FICHE PRATIQUE N 3 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Formalisation de l organisation, des pratiques et outils actuels 77 Se fixer des priorités 95 Mission accueil : pour passer de la demande exprimée par la personne à la définition des objectifs 98 Fiche outil n 6 Formaliser son organisation, ses pratiques Fiche outil n 7 Classification des principaux documents liés à la démarche qualité CEDRE Fiche outil n 8 Tableau de repérage des outils de construction et de gestion des parcours socioprofessionnels Fiche outil n 9 Le manuel qualité Fiche outil n 1 État des lieux, quelques questionnements préalables Fiche outil n 2 La grille de diagnostic Fiche outil n 10 De l analyse des éléments recueillis lors de l entretien Fiche outil n 11 «au repérage des besoins des actions pouvant être envisagés» Fiche outil n 12 Pour aider à comprendre le rapport à l emploi Fiche outil n 13 Fiche de synthèse de l entretien Fiche exemple 1 Tableau de synthèse de l organisation Fiche exemple 2 Schéma de fonctionnement Fiche exemple 3 Exemples de priorités dégagées par les structures Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

9 FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 4 FICHE PRATIQUE N 5 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Mission insertion : la mise en œuvre des parcours autour des engagements réciproques 107 L évaluation 128 Fiche outil n 14 Définition des engagements Fiche outil n 15 Le repérage des engagements Fiche outil n 16 Questionnements sur la mise en œuvre des engagements Fiche outil n 17 Question de contractualisation et de formalisation des engagements Fiche outil n 18 Les conditions de réussite de l engagement de la personne Fiche outil n 19 Modèle de conventions d engagements réciproques Fiche outil n 20 Quelles sont vos pratiques actuelles d évaluation? Fiche outil n 21 Evaluer la dy namique de la personne Fiche outil n 22 Grille d analyse d une mission de travail et des compétences mises en œuvre Fiche outil n 23 3 concepts : «évaluation, validation, certification» Fiche exemple 4 Fiche individuelle de suivi Fiche exemple 5 Tableau de synthèse des parcours Fiche exemple 6 Témoignages de structures Fiche exemple 7 Analyse de la mission «employée de ménage à domicile» Fiche exemple 8 Outil d évaluation de la mission «employée de ménage à domicile» FICHE PRATIQUE N 6 La régulation pédagogique 140 Fiche outil n 24 Quelles réunions sont actuellement mises en place? 142 Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

10 FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 7 FICHE PRATIQUE N 8 FICHE PRATIQUE N 9 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Analyse de l offre d insertion interne et externe Le partenariat La mission observatoire Fiche outil n 25 Le répertoire de MESTS Fiche outil n 26 Repérer les actions associées mobilisées par la SIAE Fiche outil n 27 Analyser un processus de mise à disposition Fiche en cours d élaboration, finalisation prévue sur fin 2005 Fiche provisoire issue des travaux collectifs en région. Finalisation prévue sur fin 2005 Fiche outil n 28 Les indicateurs retenus en région pour l observatoire CEDRE Fiche outil n 29 «Vers un tableau de bord» Fiche outil n 30 Eléments de définition : les trajectoires socioprofessionnelles et les logiques d action dans le rapport à l emploi Fiche exemple 9 Tableau de l offre d insertion Fiche exemple 10 Formalisation du processus de mise à disposition Fiche exemple 11 Exemple des indicateurs de la maison accueil Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

11 PARTIE 1 L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE

12 PARTIE 1 «LE METIER DE L IAE OU L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL» ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE Sommaire I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, QUELQUES ELEMENTS DE DEFINITION..1 A Le métier spécifique des SIAE...2 B - Comment l accompagnement socioprofessionnel se traduit-il dans les structures?...6 PAGE II LA DEMARCHE QUALITE CEDRE ET LA CERTIFICATION..8 A- La démarche qualité CEDRE Pourquoi s engager dans une démarche qualité? Comment s est construite cette démarche? Quels sont les principes d action? Quelle est la démarche proposée?...14 B- La démarche de certification 21 C- Petit lexique de la démarche qualité CEDRE.. 31 Guide CEDRE Juin 2005

13 I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, QUELQUES ELEMENTS DE DEFINITION L IAE est un secteur jeune qui s est construit dans les 20 dernières années par la volonté et les initiatives des acteurs de terrain. C est à partir des expériences réalisées que le cadre légal s est peu à peu structuré et a acquis aujourd hui une reconnaissance officielle de son rôle. Dans l évolution du champ de l Insertion par l Activité Economique, quatre grandes périodes peuvent être identifiées : Annexe 1 Evolution du champ de l insertion par l activité économique - l émergence (années 70-80) - le foisonnement des initiatives, avec un cadre de l IAE tracé (années 90) - la structuration : la loi de lutte contre les exclusions confère une reconnaissance officielle de l IAE ( ) - la refondation / le repositionnement ( ) Face aux évolutions multiples des situations des demandeurs d emploi, du chômage, de l insertion et de l emploi, et plus globalement de l environnement socio-économique, législatif, l ensemble des SIAE régionales a notamment ressenti le besoin de se repositionner, de clarifier leur métier spécifique. C est autour d un comité de réflexion et de rédaction animé et coordonné par IRIS ( ) que de nombreuses structures ont participé à la formalisation de leurs pratiques débouchant sur un cahier 1 «l insertion par l activité économique, un métier» et alimentant par ailleurs à la construction de la démarche qualité CEDRE. Toutes les SIAE ont bien évidemment des spécificités de par leur histoire, leur nature (AI, ETTI, EI, RQ, CI), leur statut juridique, leur cadre réglementaire, leurs activités économiques supports, leurs méthodes et outils d accompagnement. Sans occulter ses différences, le cahier met l accent sur le «tronc commun» des SIAE, sur leurs caractéristiques communes, autrement dit sur ce qui fait le «ciment» de leur métier. La démarche régionale adoptée a été de décrire au travers du cheminement d une personne, de l accueil au départ de la structure, le métier et ses différentes facettes en présentant pour chaque étape ce que veut dire accompagner une personne dans un parcours socioprofessionnel en termes d objectifs, de pratiques, de moyens. Sans reprendre l ensemble du cahier, il nous a semblé intéressant d en retirer les éléments forts du métier de l IAE que la démarche CEDRE reprend par ailleurs (avec son vocabulaire, son langage spécifique et commun à l ensemble des structures, ce qui constitue l un des fondements d une démarche qualité). La démarche qualité CEDRE, présentée en point II., reprend l ensemble des informations ci-dessous et propose des méthodes de travail et de mise en œuvre des parcours. 1 Cahier IRIS n 2 : «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Guide CEDRE Partie 1 I Juin

14 A LE METIER SPECIFIQUE DES SIAE Une finalité partagée Remettre les personnes qui connaissent des difficultés d accès à la vie professionnelle, en capacité d occuper un emploi. Face à un chômage que l on peut désormais définir comme structurel 2, le marché de l emploi se révèle incapable d intégrer une frange croissante de personnes en capacité de travailler mais considérée maintenant comme inemployable. Ce phénomène est d autant plus grave que notre société s est construite sur le modèle dominant du salariat, l emploi stable à temps complet étant devenu la valeur de référence et d intégration. Cette situation amène les acteurs de terrain - travailleurs issus du secteur social, militants du secteur associatif - à se mobiliser pour lutter contre ces nouvelles formes de chômage. Un même public C est pour des personnes «sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières 3» que vont être conçues et organisées les actions du secteur de l insertion par l activité économique. Il n'existe pas de définition ou de typologie satisfaisante pour caractériser les personnes exclues du marché de l emploi. Les exclus ne forment pas un groupe homogène. En marge de la société, ils n'ont de commun entre eux que le côté négatif de leur situation : - précarité ou absence d'emploi, - détresse morale et matérielle. Cette exclusion du système de référence principal de la société entraîne en cascade d'autres problèmes financiers, sociaux et psychologiques qui éloignent encore davantage les personnes du marché de l'emploi. Problèmes économiques, sociaux, psychologiques dus à l absence d emploi Qualification obsolète ou inadaptée au marché du travail Des personnes en marge du marché de l emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières pour des raisons multiples Absence d expérience professionnelle Trop longue période d inactivité Bas niveau d étude Faible qualification 2 Chômage de masse par le volume de la population active qu'il frappe ; chômage d'exclusion qui touche les populations les moins "qualifiées" ou les moins "expérimentées et revêt un caractère durable. 3 Article L du code du travail Guide CEDRE Partie 1 I Juin

15 Un savoir-faire identique Une offre d insertion originale fondée sur l emploi salarié, la formation par le travail et l accompagnement socioprofessionnel. Le métier de l insertion par l activité économique est devenu au fil des années une nouvelle approche du processus de formation des personnes. Les SIAE utilisent en effet le travail salarié pour accompagner individuellement, redynamiser socialement et requalifier professionnellement les personnes privées d emploi et, de ce fait, exclues durablement de toute participation à la vie sociale et économique de notre société. L emploi salarié L emploi salarié, en conférant un revenu, une certaine utilité, un statut, des repères, des liens sociaux, est l un des principaux supports de redynamisation. La MESTS 4 est ainsi le premier levier que les structures utilisent pour redynamiser, remotiver, remobiliser la personne. La formation par le travail Support de requalification professionnelle, la MESTS est organisée en permettant à chacun, selon son rythme et ses objectifs, de mieux connaître ses potentialités, ses motivations, de découvrir une activité, un métier, d actualiser ou de développer ses compétences L organisation du travail doit prendre en compte la double fonction de la SIAE : prise en compte de la production de biens ou de services auprès des clients (dimension économique) et prise en compte des besoins, de la situation, des projets de chaque salarié. Accompagnement socioprofessionnel (Re) qualifier De l accueil à la mise en œuvre du parcours Une image positive de soi Un statut Des liens sociaux Un revenu Des repères (Re) dynamiser Une utilité L activité économique : Un EMPLOI / un TRAVAIL qui apportent Des savoirs de base Des droits, des devoirs Une autonomie, une sécurité matérielle Un savoir-faire Un comportement professionnel 4 Mises En Situation de Travail Salarié Guide CEDRE Partie 1 I Juin

16 L accompagnement socioprofessionnel Nous allons voir plus loin, que la démarche de terrain a permis de décrire le métier de l IAE, en formalisant le parcours de la personne, de son accueil à son départ de la structure. La SIAE, à la fois employeur et formateur, s appuie sur ses activités économiques supports (MESTS) et co-construit avec son salarié un parcours d apprentissage visant à favoriser l'acquisition des compétences attendues sur le marché du travail. Elle articule, elle mobilise, chemin faisant, un ensemble de ressources et de moyens afin de répondre aux besoins et aux projets des personnes en insertion. A la manière d un puzzle, le parcours, loin d être linéaire, se co-construit progressivement avec la personne, étape par étape, pièce par pièce, action par action. Un parcours d insertion qui s appuie sur un ensemble de moyens et d actions Vers l emploi durable En mobilisant les partenariats utiles dans le parcours Les actions d accompagnement (Re) dynamiser Les MESTS pour (Re) qualifier Des partenaires associés tout au long du parcours L offre d insertion, les réponses pouvant être apportées aux personnes ne résident pas uniquement dans l offre interne de la SIAE. Nul ne peut prétendre accompagner seul une personne C est pourquoi les SIAE sont amenées à mobiliser toutes les ressources utiles (internes et externes), en fonction de l étape du parcours et des objectifs d insertion visés. Ce peut être : Les acteurs de la formation : Adaptée aux besoins des salariés, la formation est : - un complément à la formation par le travail effectué dans les SIAE ; - un moyen de reconnaître, de valider l expérience acquise dans le cadre du parcours d insertion ; - une reconnaissance officielle des compétences professionnelles acquises par le salarié en insertion grâce à la certification (VAE). Guide CEDRE Partie 1 I Juin

17 Les organismes sociaux : L accompagnement social qu'ils réalisent à différents moments du parcours, constitue : - un complément aux actions individuelles et collectives d accompagnement socioprofessionnel réalisées par les SIAE en permettant une prise en compte de la personne dans sa globalité ; - l occasion pour le salarié de résoudre dans le cadre de son parcours des problèmes de santé, de logement ou des difficultés sociales, familiales, psychologiques qui sont autant de freins à son insertion professionnelle. Les organismes de placement : En amont du parcours, les organismes de placement ont un rôle : - d orientation des personnes vers les SIAE lorsqu elles connaissent des difficultés particulières d accès à l emploi - d agrément des personnes qui souhaitent s engager dans un parcours d insertion en SIAE En aval du parcours, les organismes de placement ont un rôle de : - mise en relation de l offre et de la demande d emploi - formation aux techniques de recherche d emploi - suivi des démarc hes de recherche d emploi des salariés en lien avec les SIAE Les entreprises : Pour préparer le départ des salariés à l issue de leur parcours, les coopérations menées avec les entreprises sur leur bassin d emploi permettent de : - réaliser des évaluations en milieu de travail - favoriser l intégration des salariés Guide CEDRE Partie 1 I Juin

18 B - COMMENT L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL SE TRADUIT-IL DANS LES STRUCTURES? Quelles en sont les étapes principales? Quels sont les objectifs poursuivis et les différents moyens mobilisés par les structures? En réponse à ces interrogations, le schéma 4 ci-dessous tente de synthétiser les grandes étapes du parcours et de l accompagnement socioprofessionnel et formatif en SIAE. Préparer le départ de la SIAE Les démarches vers l emploi La poursuite du parcours d insertion (formation, SIAE, autres partenaires, ) Evaluer, mesurer, repérer, reconnaître, valider Les compétences (techniques, comportements, ) acquises tout au long du parcours La progression de la personne (appropriation du travail, équilibre personnel, projection professionnelle) Redynamiser, permettre à chacun de se mobiliser Reprendre confiance en soi, se motiver, retrouver une image positive de soi Mieux se connaître Faire des choix, des projets Mobiliser ses ressources pour construire son projet Requalifier, rendre le travail formateur Faire émerger une motivation, un projet Se conformer aux contraintes et règles du travail Découvrir un métier, développer ses compétences Retrouver l envie d apprendre, de se former, de se qualifier Intégrer, un temps de découverte mutuelle Découverte du fonctionnement de la SIAE Découverte des MESTS Découverte de l environnement professionnel Découverte de ses potentialités, de ses points faibles Accueillir, rencontrer Faire le point sur la situation socioprofessionnelle Informer, conseiller, orienter Vérifier que la SIAE est une réponse adaptée à ses attentes 4 Schéma issu du cahier IRIS n 2 : «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Guide CEDRE Partie 1 I Juin

19 Pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous la rubrique formation qui est proposée tout au long du guide et donne un aperçu des formations existantes en région sur le thème traité. La liste est une sélection et ne se veut donc pas exhaustive. Les formations Des précisions sur les formations sont disponibles sur le site («les dossiers», rubrique «formations») ou sur le catalogue des organismes de formation (liste et coordonnées en annexe). Initiation à l IAE COORACE Formation Initiation au programme CEDRE et démarche qualité COORACE Formation Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter le cahier IRIS n 2 «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Accueil et suivi des demandeurs d emploi COORACE Formation (inscription à IRIS) Pratiquer le tutorat dans une SIAE (niveau 1 et niveau 2)- CREAHI Poitou-Charentes (inscription à IRIS) Guide CEDRE Partie 1 I Juin

20 II LA DEMARCHE QUALITE CEDRE ET LA CERTIFICA TION Les 3 points de cette partie font la synthèse ou reprennent des extraits d un certain nombre de documents de présentation issus principalement des «cahiers de la formation» - Etienne Laurent Juillet 2004, du document de présentation du référentiel de certification CEDRE version octobre 2004, ainsi que des présentations du programme CEDRE faites en région Poitou-Charentes. Dans un souci de faciliter la lecture, il ne sera pas fait référence à ces documents en bas de page. A LA DEMARCHE QUALITE CEDRE Pages 1- POURQUOI S ENGAGER DANS UNE DEM ARCHE QUALITE, centrée sur la mission d accompagnement des parcours d insertion des personnes accueillies COMMENT S EST CONSTRUITE CETTE DEMARCHE? QUELS SONT LES PRINCIPES D ACTION? QUELLE EST LA DEMARCHE PROPOSEE? B LA DEMARCHE DE CERTIFICATION.21 C PETIT LEXIQUE DE LA DEMARCHE QUALITE CEDRE 31 Guide CEDRE Partie 1 II Juin

21 A- LA DEMARCHE QUALITE CEDRE 1- Pourquoi s engager dans une démarche qualité? Une nécessité de se repositionner et de se professionnaliser L'environnement des organismes d'insertion par l'économique a constamment évolué. Annexe 1«Evolution du champ de l insertion par l activité économique» Si au début des années 1980 lors de l'émergence de cette forme d'intervention, il n'existait que les centres d'adaptation à la vie active (depuis 1974), les entreprises intermédiaires et les associations d'insertion (qui allaient devenir associations intermédiaires en 1987), peu à peu le champ de l'insertion s'est étoffé. La mise en place du RMI (Revenu Minimum d'insertion) en a mobilisé de nombreuses collectivités territoriales. Elle a entraîné l'apparition d'animateurs d'insertion et de chantiers d'insertion gérés par les collectivités ou des associations. La création des dispositifs CES (contrat emploi solidarité) et ensuite CEC (contrat emploi consolidé) ont encore accéléré ce phénomène. Le début de la décennie 90 a vu la création des premières entreprises d'intérim d'insertion des dispositifs plan locaux d'insertion par l'économique, des associations de service aux personnes et la modification, en 1995, de la législation sur les associations intermédiaires. La loi de lutte contre les exclusions (1998) a pour la première fois défini l'insertion par l'activité économique et remis l'ensemble de ces dispositifs dans le même cadre juridique. Parallèlement à ces évolutions, le chômage a lui aussi changé quantitativement et qualitativement. Le nombre de chômeurs est passé de l'ordre de 2 millions à 3,5 millions et il a commencé en 1999, une trop lente régression. Si au début des années 1980, l'idée d'un dépannage suffisait comme solution immédiate aux situations de chômage rencontrées, le développement du chômage de longue durée touchant plus durement les personnes non qualifiées, particulièrement les femmes et une partie non négligeable des jeunes a eu pour conséquence une modification souvent peut formalisée des modes d'intervention. Dans ce champ de l'insertion par l'activité économique devenu plus complexe et, face aux évolutions du chômage, la nécessité d'un repositionnement des différentes structures d'insertion, d'une professionnalisation accrue des intervenants, d'une lisibilité meilleure et valorisation des actions entreprises, d'une cohérence interne au réseau est apparue dés 1996 au COORACE : Repositionnement des structures dans la gestion des parcours ; n'étant plus les seuls intervenants, ayant mieux appréhendé les apports spécifiques de chaque structure dans le parcours (les outils, les compétences, les moyens techniques et financiers dont je dispose), quelles sont les propositions que je peux faire aux personnes en insertion? Professionnalisation accrue ; les réponses aux problèmes d'insertion se sont construites au jour le jour, le plus souvent sans formalisation. Du dépannage des débuts, on est allé vers une gestion complexe de parcours associant des formes d'intervention diverses (mises en situation de travail, entretiens, réunions, ateliers, chantiers écoles, formations courtes ou longues, qualifiantes ou non, filières professionnelles, évaluations, ). Cohérence doit être donnée à celles-ci par la mise en œuvre de parcours d insertion formalisés. Lisibilité et valorisation des actions ; pouvons nous cerner nos principaux modes d'intervention, pouvons nous présenter nos résultats concrets, notre efficacité dans la lutte contre l'exclusion et la modification des trajectoires professionnelles des personnes en difficulté? Pouvons -nous présenter à nos partenaires publics ou privés les conditions nécessaires à une meilleure réussite de nos actions? Guide CEDRE Partie 1 II Juin

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

L analyse des situations sociales et professionnelles des personnes accueillies est réalisée lors de la mission accueil.

L analyse des situations sociales et professionnelles des personnes accueillies est réalisée lors de la mission accueil. FICHE 3 : LA MISSION ACCUEIL POUR PASSER DE LA DEMANDE EXPRIMEE PAR LA PERSONNE A LA DEFINITION DES OBJECTIFS De quoi parle-t-on? Pour rappel (cf. partie 1), la mission accueil comporte : 3 temps 1- le

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE

PREALABLE : ARCHITECTURE DE LA FORMATION : RESPIRE DE JEPS Animation socio éducative ou culturelle Développement de s, territoires et réseaux Blois 2014 2016 PREALABLE : Cette formation concerne principalement des professionnels occupant des postes de

Plus en détail

Conseiller en insertion professionnelle

Conseiller en insertion professionnelle Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 05/01/2016. Fiche formation Conseiller en insertion professionnelle - N : 0076831 - Mise à jour : 07/12/2015 Conseiller en insertion

Plus en détail

CYCLE MANAGEMENT DE L INET

CYCLE MANAGEMENT DE L INET CYCLE MANAGEMENT DE L INET Conseiller formation : Anne GERARD Contact inscription : Delphine Marcangeli 03 83 19 22 05 Delphine.marcangeli@cnfpt.fr 1 CYCLE MANAGEMENT DE L INET OBJECTIFS DU CYCLE Ce cycle

Plus en détail

I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE,

I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, QUELQUES ELEMENTS DE DEFINITION L IAE est un secteur jeune qui s est construit dans les 20 dernières années par la volonté et les initiatives des acteurs

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

REFERENTIEL CEDRE VERSION 2. février 2008. 17, rue Froment 75011 PARIS Tél.01 49 23 70 50 Fax 01 48 05 67 98 courrier@coorace.org

REFERENTIEL CEDRE VERSION 2. février 2008. 17, rue Froment 75011 PARIS Tél.01 49 23 70 50 Fax 01 48 05 67 98 courrier@coorace.org février 2008 VERSION 2 REFERENTIEL CEDRE 17, rue Froment 75011 PARIS Tél.01 49 23 70 50 Fax 01 48 05 67 98 courrier@coorace.org Version n 2 19/05/2008 C.A. 1/34 SOMMAIRE 1) Introduction page 2 2) Programme

Plus en détail

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS

REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS REFERENTIEL D EVALUATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE POUR LE DIPLOME CAFERUIS Référentiel d activités Le référentiel d activités décline les activités rattachées aux six fonctions exercées par l encadrement

Plus en détail

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS**

DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** PRESENTATION DE LA FORMATION DU CAFERUIS* ET DU DOUBLE CURSUS CAFERUIS-MASTER 1 EPDIS** * CAFERUIS : Certificat d aptitude aux fonctions d encadrement et de responsable d unité d intervention sociale **

Plus en détail

Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité Le 5 mars 2014 Pacte de responsabilité Relevé de conclusions des réunions paritaires du 28 février et du 5 mars 2014 La situation économique et sociale de notre pays est marquée par une forte ambivalence.

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1

Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008. Synthèse de l atelier 1 Séminaires interrégionaux des CDIAE automne 2008 Synthèse de l atelier 1 Comment, dans le cadre du CDIAE, mobiliser les acteurs du territoire pour réaliser un diagnostic, définir les orientations et élaborer

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +.

Par conséquent, l année 2010 a été la dernière année d organisation du dispositif Accompagnement +. CIRCULAIRE Agirc 2011-04- DAS Objet : Nouveau partenariat Apec - Agirc Madame, Monsieur le directeur, Depuis 2003, le partenariat Apec - Agirc avait pour objet la mise en place de sessions d accompagnement

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat de Technicien de l Intervention Sociale et Familiale 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées»

«Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» ACTION TERRITORIALE 2011-2012 «Favoriser la mobilité interne et externe des salariés handicapés des entreprises adaptées» CAHIER DES CHARGES D ACCOMPAGNEMENT ET DE FORMATION Origine de la demande UNIFAF

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015

PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION 2013 / 2015 PLAN D AMELIORATION DE LA QUALITE DES PARCOURS DE FORMATION / 2015 Dans un contexte où la sécurisation des parcours professionnels est devenue une priorité absolue, la qualité de la formation apparaît

Plus en détail

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES

GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES 1/7 GROUPEMENT FRANÇAIS DES PERSONNES HANDICAPEES PROMOUVOIR LE PARTAGE D'EXPERIENCES POSITIVES ET LA PARTICIPATION CITOYENNE La Pairémulation Une forme de soutien mutuel pour stimuler et soutenir l accès

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

FORMATIONS DES BENEVOLES

FORMATIONS DES BENEVOLES 2015 Agir pour la Solidarité FORMATIONS DES BENEVOLES Administrateurs et bénévoles des associations du secteur de l insertion sociale et professionnelle 2015 Sommaire Le paysage institutionnel du secteur

Plus en détail

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT

ACCORD CADRE DE PARTENARIAT ACCORD CADRE DE PARTENARIAT Entre L Association pour la formation professionnelle des adultes ( AFPA) 13 place du Général de Gaulle - 93108 Montreuil Cedex Représentée par : Son directeur général, Philippe

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service,

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Le Projet de service, Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Le Projet de service, la recherche conjointe de la Qualité et de la Performance Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe

Plus en détail

L accompagnement des gens du voyage

L accompagnement des gens du voyage L accompagnement des gens du voyage La deuxième phase de révision du Schéma départemental d accueil des gens du voyage a né- collégialement des enjeux et des orientations d actions à inscrire au Schéma

Plus en détail

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE

NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE NOTE DE POSITIONNEMENT COORACE SUR LE FINANCEMENT DU SECTEUR IAE 22 mai 2013 Préambule La fédération COORACE a pris connaissance du rapport IGAS-IGF relatif au financement du secteur de l insertion par

Plus en détail

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE)

CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) CAHIER des CRITERES QUALITE de L ACCOMPAGNEMENT METHODOLOGIQUE à la VALIDATION des ACQUIS de L EXPERIENCE (VAE) Préambule La loi de Modernisation sociale du 17 janvier 2002 permet à tout individu disposant

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil

Politique d emploi. des personnes. handicapées : le diagnosticconseil Politique d emploi des personnes handicapées : le diagnosticconseil Ce document s adresse particulièrement aux établissements, entreprises et groupes de plus de 250 salariés qui souhaitent s engager dans

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Finalités de l ouvrage

Finalités de l ouvrage Introduction Il est commun de souligner que la fonction ressources humaines a subi des évolutions rapides et profondes depuis les années qui ont suivi la seconde guerre mondiale. Le rôle du DRH n a cessé

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU CERTIFICAT D APTITUDE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification

Technicien conseil. motivation. formation. Devenez. Technicien conseil. en prestations familiales. La Caf de Paris. qualification formation qualification motivation emploi Devenez Technicien conseil en prestations familiales La Caisse d'allocations familiales de Paris vous propose une formation une qualification un emploi La Caf

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 11/09/2008 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours

Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours 2014 Analyse de l enquête de satisfaction des salariés en parcours Passation Fév-juillet 2014 Dépouillement Août 2014 Une démarche d amélioration En 2012, la SATE 86 s est engagée dans une démarche qualité

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations 67, Rue Aziz Bellal, Etage 3, N 2, Maarif. 32, Avenue Abdelali Benchekroune, Etage 5, N 20. Nos atouts formation Thèmes de formation En partenariat avec un réseau national et International, nous dispensons

Plus en détail

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE

ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE ETUDE «BOUTIQUE MÉTIERS D ART» PROPOSITIONS DE CAHIER DES CHARGES DE LA CHARTE Charte du réseau «boutique métiers d art» PREAMBULE La FNAA, soutenue par des institutionnels publics, a lancé un réseau de

Plus en détail

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent

de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent Offre 2013 de formation cycles de formation professionnelle quand les talents grandissent, les collectivités progressent citoyenneté, culture et action éducative cycle de formation professionnelle restauration

Plus en détail

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises»

Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cahier des charges «Mission Placement à l'emploi / relation Entreprises» Cf. Note de cadrage PLIE pour l année 2015 1 ORIENTATION GENERALE L'intégration à l'emploi est un des axes prioritaires énoncés

Plus en détail

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale

A17 - Améliorer l intégration des personnes handicapées au cœur de la vie sociale - nombre de ressources (ETP) mutualisées Exemples d indicateurs de résultat - couverture des besoins en services par type de handicap - couverture des besoins et répartition des places d hébergement -

Plus en détail

Les centres éducatifs renforcés (CER)

Les centres éducatifs renforcés (CER) Les centres éducatifs renforcés (CER) Une réponse éducative qui reste trop méconnue Document de présentation juin 2012 1 Les centres éducatifs renforcés, dénommés à l origine unités éducatives à encadrement

Plus en détail

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012»)

Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Annexe 1 : Tableau récapitulatif des appels à projets et types d actions par axes, mesures et sous-mesures (Document «Critères de sélection FSE 2012») Axes / Mesures / Sous-mesures Axe 1 : Contribuer à

Plus en détail

Mention Communication des organisations

Mention Communication des organisations MASTER Mention Communication des organisations Parcours «Communication et ressources humaines» en Formation continue Responsable : Isabelle AURIEL Secrétariat : Khedidja KHAMADJ tél : 01 49 40 32 72 mail

Plus en détail

Catalogue Formations 2015

Catalogue Formations 2015 Catalogue Formations 2015 Thème 1 La Comptabilité & Gestion des entreprises de l ESS Module 1 / session Les outils budgétaires appliqués aux associations Assurer le suivi et l analyse du budget Maîtriser

Plus en détail

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux

par le Réseau Anact avec le département d ergonomie de l université de Bordeaux Des difficultés à investir le champ des conditions de travail L évolution du monde du travail montre la prégnance des conditions et de l organisation du travail dans le de nouveaux risques. Ces questions

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA

ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA ANALYSE DE PRATIQUES La posture d'accompagnateur DLA I. CONTEXTE Dans le cadre de l exercice de son cœur de métier, le-a chargé-e de mission DLA fait face à des situations locales souvent complexes du

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement de

Plus en détail

Formations Management

Formations Management Formations Management MANAGEMENT ET COMMUNICATION Ecole du Management : Cycle Animateur d équipe Ecole du Management : Cycle Maîtrise Ecole du Management : Cycle Coordinateur Technique Animateur (trice)

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE.

Faciliter l autonomie des dirigeants pour qu ils puissent piloter la démarche par eux-mêmes : UNE PÉDAGOGIE ADAPTÉE. POUR FAVORISER LA RÉUSSITE DE VOTRE PROJET ASSOCIATIF, IL EST INDISPENSABLE D ÉLABORER UNE STRATÉGIE. L URIOPSS DES PAYS DE LA LOIRE VOUS PROPOSE UN GUIDE D ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE ASSOCIATIVE QUI

Plus en détail

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici.

Puisse, cette caisse à outils, vous apporter autant d efficacité qu elle en a apporté à ceux avec qui, et pour qui, nous les avons rassemblés ici. Introduction Cet ouvrage a été conçu à partir de sollicitations exprimées par des managers de terrain soucieux de donner une dimension plus opérationnelle à leur management au quotidien. Il rassemble des

Plus en détail

GUIDE POUR L ENTRETIEN

GUIDE POUR L ENTRETIEN GUIDE POUR L ENTRETIEN PROFESSIONNEL 1 Ce guide s inscrit dans le cadre du décret du 17 septembre 2007 : il vise à faciliter la réalisation de l entretien professionnel, à la fois pour les agents et pour

Plus en détail

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés

fiche pratique Préparer un accord GPEC Octobre 2008 #10 des repères pour agir dans les entreprises de plus de 50 salariés h fiche pratique des repères pour agir #10 Préparer un accord GPEC dans les entreprises de plus de 50 salariés Octobre 2008 Le souci de se mettre en conformité avec la loi pousse un certain nombre d entreprises

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi»

DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT. «Référencement des prestataires Mode d emploi» DISPOSITIF LOCAL D ACCOMPAGNEMENT «Référencement des prestataires Mode d emploi» Vous envisagez de participer au Dispositif Local d Accompagnement (DLA) en Région Champagne- Ardenne, sur des missions d

Plus en détail

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées

Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Tableau de Bord du Réseau Graine Midi Pyrénées Un outil de connaissance et de suivi du réseau EE de Midi Pyrénées Contexte / Enjeux : Le contexte actuel, dans lequel, l environnement prend une place de

Plus en détail

Acheter des actions de formation

Acheter des actions de formation L achat, quel enjeu? Acheter une action, c est acheter une prestation de services intellectuels qui nécessite un certain formalisme pour optimiser l achat au regard des enjeux. C est pourquoi, en complément

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE

ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE ELABORER SON PLAN DE FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE LE PLAN DE FORMATION 2 CONTEXTE L article 7 de la loi de 1984 modifié par l article 7 de la loi du 19 février 2007 stipule que : «Les régions, les départements,

Plus en détail

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015

Petit déjeuner GRANDS COMPTES. Février/Mars 2015 Petit déjeuner GRANDS COMPTES Février/Mars 2015 Créée : MAJ : 13/02/2015 Créé le 13/02/2015 LS /PACAC Sommaire 1- Le Contexte/ La Réforme, 2- Les fonds mutualisés 2015, 3- En mode Projet : propositions,

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR TERTIAIRES SESSION 2013 La commission de choix de sujets a rédigé cette proposition de corrigé, à partir des enrichissements successifs apportés aux différents stades d élaboration et de contrôle des sujets. Pour autant, ce document

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs

Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Diagnostics Accompagnements Entreprises du tourisme, de l hôtellerie, la restauration et des activités de loisirs Mai 2015 Date limite de réponse : 20 juin 2015 Cahier des charges Pour accompagner les

Plus en détail

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode

Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur L Outplacement Pour accompagner vos collaborateurs quittant l entreprise, Apostrof vous propose un mode d emploi pratique et opérationnel sur l Outplacement

Plus en détail

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse

PLAN AUTISME 2013-2017. Synthèse PLAN AUTISME 2013-2017 Synthèse Plan d actions régional Océan Indien En adoptant le 3ème Plan Autisme en mai 2013, la ministre des affaires sociales et de la santé répondait à une attente forte des personnes

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise Association Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail en Haute-Normandie / sommaire p.2 - Développement des pratiques de formation : l exemple de deux secteurs en pleine mutation économique

Plus en détail

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016

PLAN D ACTIONS - 2012 / 2016 PLAN D ACTIONS - / Annexe I Chacune des 16 priorités retenues par Cap devant! dans son projet associatif est assortie d une série d objectifs opérationnels. Chaque objectif opérationnel vise un résultat

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Enseignement de la langue des signes française en milieu scolaire de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où :

LES BILANS L ESPRIT DANS LEQUEL NOUS TRAVAILLONS NOTRE DEONTOLOGIE. Les bilans sont pluriels dans la mesure où : LES BILANS Les bilans sont pluriels dans la mesure où : Ils peuvent Répondre àdes objectifs différents : définir/valider un projet d évolution, retrouver du sens àson parcours, anticiper un changement

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr 2/12

Plus en détail

Formation diplômante

Formation diplômante 75 Bd Lamartine 72 000 Le Mans 06 11 71 88 45 / 02 43 47 00 30 Formation diplômante Technicien Médiation de Services Titre professionnel inscrit au Registre National des Certifications Professionnelles

Plus en détail

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE

PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE Préambule PACTE POUR LA RÉUSSITE ÉDUCATIVE La réussite éducative se définit comme la recherche du développement harmonieux de l enfant et du jeune. Elle est plus large

Plus en détail

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif

Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Enjeux et problématiques du soutien à l emploi associatif Support de présentation - Animation n 1 Guide «Structurer une offre territoriale d accompagnement des petites et moyennes associations employeuses»

Plus en détail

Le portefeuille de compétences FAIP 2012

Le portefeuille de compétences FAIP 2012 Le portefeuille de compétences FAIP 2012 SOMMAIRE I INTRODUCTION ET DEFINITION II - CARACTERISTIQUES DE LA DEMARCHE III OBJECTIFS IV ACCOMPAGNER A LA DEMARCHE V- DIFFICULTES RENCONTREES VI - STRUCTURE

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail