Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour :"

Transcription

1

2

3 Les démarches qualité de l IAE en région Poitou-Charentes Le guide pratique de la démarche qualité CEDRE A l image de la construction de la démarche qualité CEDRE, les contenus qui suivent ont été construits à partir des expériences et des outils du réseau de la Fédération COORACE depuis la naissance de la démarche. Ils sont le fruit d un travail collectif ; celui des structures et des intervenants, des acteurs et des formateurs du COORACE impliqués dans le Programme CEDRE. Ce fascicule ne se veut pas exhaustif mais cherche à pointer les axes forts, les «incontournables» sur lesquels les SIAE engagées dans la démarche qualité ont réfléchi, formalisé. Pourquoi un guide CEDRE L objectif de ce document est de présenter aux SIAE une méthode d approche de l organisation et des outils à mettre en place pour répondre au «METIER 1» tel qu il ressort du travail de fond réalisé en région Poitou- Charentes pour en définir les contours. C est sous l angle de la démarche qualité CEDRE 2, que sont abordés les pratiques, les méthodes, les outils de l accompagnement socioprofessionnel. Initialement expérimenté auprès des AI et ETTI adhérentes au réseau de la Fédération COORACE dont IRIS est le représentant en région, l angle d approche proposé s avère pertinent pour toutes les SIAE. Ainsi, le guide propose aux structures intéressées, un support de base pour : Organiser en interne une réflexion collective autour du fonctionnement actuel et des pratiques d accompagnement Développer les pratiques, les méthodes et les outils d accompagnement socioprofessionnel S approprier et mettre en œuvre progressivement la démarche qualité CEDRE Se préparer à la certification CEDRE A qui s adresse ce guide? Il s adresse initialement aux AI et aux ETTI, mais peut intéresser plus globalement tout type de SIAE. Aux responsables, aux administrateurs souhaitant mettre en place un processus qualité autour de l accompagnement socioprofessionnel des personnes en insertion A l ensemble des intervenants, permanents des structures recherchant des méthodes, des outils au service de leurs questionnements et pratiques de terrain. 1 L Insertion par l Activité Economique «Un Métier» 2001 Collection Repère Les Cahiers d IRIS Edition CARIF Poitou-Charentes. 2 CEDRE est une marque déposée de la FEDERATION COORACE dont la mise en œuvre est cofinancée par l Etat et dont l expérimentation en région Poitou-Charentes est financée dans le cadre du Contrat de Plan Etat-Région Guide CEDRE - introduction Juin 2005

4 Comment utiliser le guide CEDRE Selon son centre d intérêt, le lecteur pourra se laisser guider par l ordre proposé par le document ou passer d une partie à l autre ou d une fiche pratique à une autre selon ses besoins. Plusieurs entrées sont possibles : Un outil de dialogue et de diagnostic interne de la structure (Cf. partie 2 point I.) Un outil d analyse comparative des pratiques internes au regard du référentiel qualité CEDRE (Cf. partie 2 point II.) et repérage des pistes de travail envisageables Une aide à la formalisation des pratiques et des outils Un repérage des réponses en terme de formation sur certaines thématiques Un appui méthodologique ponctuel sur une question, un thème précis (Partie 3 Fiches pratiques) Et plusieurs modalités de travail : Utilisation du guide de manière autonome en interne Articulation entre le travail interne (guide) et le pilotage ou l accompagnement d IRIS selon les besoins Le guide se veut être un outil complémentaire dans la palette de réponses dont disposent aujourd hui les SIAE pour se professionnaliser et améliorer progressivement leurs pratiques d accueil et d accompagnement. Guide CEDRE - introduction Juin 2005

5 La démarche et le guide CEDRE en région (Le schéma ci-dessous est repris et développé dans la partie 2, point I.) La SIAE souhaite poursuivre sa réflexion par d autres moyens - réunions et travaux internes - appui externe - Formation «analyse des pratiques» Une présentation de la démarche qualité Une préparation à l état des lieux Guide CEDRE La SIAE souhaite s engager dans la démarche qualité CEDRE 1 Convention tripartite Guide CEDRE Un état des lieux approfondi de la SIAE 2 - réunions et travaux internes - 1 session intra (à la demande, au besoin), appui externe Pilotage - Appui Formalisation de l état des lieux Un outil méthodologique Guide CEDRE - réunions et travaux internes - 2 à 3 sessions intra (à la demande, au besoin) Accompagnement de la SIAE Les besoins, les attentes Les points forts / les écarts par rapport à la démarche et au référentiel qualité CEDRE Plan d amélioration de la qualité «La palette de réponses» 3 Des réponses en termes de formation Des interventions «CEDRE» D autres réponses (existantes ou à créer) Formations régionales IRIS Sessions intra (à la demande) Transferts de savoirfaire entre SIAE Formations régionales (dispositif SAFRAN) Sessions inter Regroupements SIAE Guide CEDRE Interventions externes Autres formations (COORACE, ) Séminaire Appui au pilotage Etc «Audit blanc» Audit de certification Guide CEDRE Introduction Juin 2005 CERTIFICATION CEDRE 4

6 Plan du guide Pour le sommaire détaillé, se référer à chacune des parties. Par ailleurs, un sommaire technique est proposé à la suite de ce plan. Partie 1 : L accompagnement socioprofessionnel et sa mise en oeuvre dans le cadre de la démarche qualité CEDRE Le document présente dans un premier temps les travaux menés sur la définition du métier de l insertion par l activité économique et sa traduction en termes de pratiques d accompagnement socioprofessionnel. Il s attache dans un second temps à présenter le Programme CEDRE en reprenant les enjeux de la démarche, ses objectifs, ses missions ; pour finir sur le processus de certification lancé depuis l année Avoir des éléments de définition sur le métier spécifique des SIAE, sur l accompagnement socioprofessionnel S approprier la démarche qualité CEDRE (enjeux, démarche actuelle, principes d action, «langage CEDRE») Prendre connaissance du référentiel de certification CEDRE et de ses exigences Partie 2 : La mise en œuvre de la démarche qualité CEDRE : diagnostic et éléments de méthode générale Après quelques éléments de définition de la qualité, cette partie comprend deux points permettant à la structure de : Réaliser un état des lieux global du fonctionnement (point I.), des pratiques d accompagnement en listant des questions sur son public, son offre d insertion, son organisation, ses pratiques d accompagnement. La «check-list» permet d entamer la réflexion interne sur son organisation et de repérer les points faisant débat ou nécessitant d être approfondis. Poursuivre l état des lieux pour comparer ses pratiques, identifier ses atouts et dégager les pistes de travail à envisager avec l équipe face aux exigences du référentiel de certification CEDRE (outils : «grille diagnostic» et «PAQ - Plan d Amélioration de la Qualité») Partie 3 : Les fiches pratiques Chaque fiche propose de s arrêter sur les concepts-clefs de la démarche qualité CEDRE qui ont été mis en exergue par les praticiens de terrain. Fiche 1 : Formalisation de l organisation, des pratiques et des outils actuels Fiche 2 : Se fixer des priorités Fiche 3 : Mission accueil : pour passer de la demande exprimée à la définition des objectifs Fiche 4 : Mission insertion : la mise en œuvre des parcours autour des engagements réciproques Fiche 5 : L évaluation Fiche 6 : La régulation pédagogique Fiche 7 : L analyse de l offre d insertion et la mobilisation des heures de travail Fiche 8 (*): Le partenariat (Fiche prévue en fin 2005) Fiche 9 : La mission observatoire (fiche provisoire finalisation prévue en fin 2005) (*) Bien qu absente de cette version 1 du guide, le choix a été fait de faire figurer la fiche 8 sur le plan afin de donner à l utilisateur un aperçu global des thématiques retenues. Cette fiche doit faire l objet d un travail de construction collective sur 2005 et sera proposée à chaque destinataire du guide dès finalisation. Il en sera de même pour la fiche 9 qui est en cours d élaboration mais dont les travaux provisoires sont toutefois proposés dans ce guide. Guide CEDRE - introduction Juin 2005

7 SOMMAIRE TECHNIQUE PARTIE 1 : L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE I - L accompagnement socioprofessionnel dans les SIAE, quelques éléments de définition 1 II La démarche qualité CEDRE et la certification. 8 PAGES PARTIE 2 : LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEMARCHE QUALITE CEDRE : QUELQUES ELEMENTS DE METHODE GENERALE TITRES PAGES FICHES OUTILS PAGES I La mise en œuvre de la démarche qualité CEDRE 33 Fiche outil n 1 État des lieux, quelques questionnements préalables 41 II Le diagnostic et le PAQ 45 Fiche outil n 2 Grille diagnostic Fiche outil n 3 Le Plan d Amélioration de la Qualité (PAQ) Fiche outil n 4 Calendrier interne des actions à mener Fiche outil n 5 Prendre en compte la satisfaction des personnes en insertion Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

8 PARTIE 3 : LES FICHES PRATIQUES FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 1 FICHE PRATIQUE N 2 FICHE PRATIQUE N 3 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Formalisation de l organisation, des pratiques et outils actuels 77 Se fixer des priorités 95 Mission accueil : pour passer de la demande exprimée par la personne à la définition des objectifs 98 Fiche outil n 6 Formaliser son organisation, ses pratiques Fiche outil n 7 Classification des principaux documents liés à la démarche qualité CEDRE Fiche outil n 8 Tableau de repérage des outils de construction et de gestion des parcours socioprofessionnels Fiche outil n 9 Le manuel qualité Fiche outil n 1 État des lieux, quelques questionnements préalables Fiche outil n 2 La grille de diagnostic Fiche outil n 10 De l analyse des éléments recueillis lors de l entretien Fiche outil n 11 «au repérage des besoins des actions pouvant être envisagés» Fiche outil n 12 Pour aider à comprendre le rapport à l emploi Fiche outil n 13 Fiche de synthèse de l entretien Fiche exemple 1 Tableau de synthèse de l organisation Fiche exemple 2 Schéma de fonctionnement Fiche exemple 3 Exemples de priorités dégagées par les structures Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

9 FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 4 FICHE PRATIQUE N 5 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Mission insertion : la mise en œuvre des parcours autour des engagements réciproques 107 L évaluation 128 Fiche outil n 14 Définition des engagements Fiche outil n 15 Le repérage des engagements Fiche outil n 16 Questionnements sur la mise en œuvre des engagements Fiche outil n 17 Question de contractualisation et de formalisation des engagements Fiche outil n 18 Les conditions de réussite de l engagement de la personne Fiche outil n 19 Modèle de conventions d engagements réciproques Fiche outil n 20 Quelles sont vos pratiques actuelles d évaluation? Fiche outil n 21 Evaluer la dy namique de la personne Fiche outil n 22 Grille d analyse d une mission de travail et des compétences mises en œuvre Fiche outil n 23 3 concepts : «évaluation, validation, certification» Fiche exemple 4 Fiche individuelle de suivi Fiche exemple 5 Tableau de synthèse des parcours Fiche exemple 6 Témoignages de structures Fiche exemple 7 Analyse de la mission «employée de ménage à domicile» Fiche exemple 8 Outil d évaluation de la mission «employée de ménage à domicile» FICHE PRATIQUE N 6 La régulation pédagogique 140 Fiche outil n 24 Quelles réunions sont actuellement mises en place? 142 Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

10 FICHE PRATIQUE FICHE PRATIQUE N 7 FICHE PRATIQUE N 8 FICHE PRATIQUE N 9 TITRE PAGE OUTILS PAGE EXEMPLES PAGE Analyse de l offre d insertion interne et externe Le partenariat La mission observatoire Fiche outil n 25 Le répertoire de MESTS Fiche outil n 26 Repérer les actions associées mobilisées par la SIAE Fiche outil n 27 Analyser un processus de mise à disposition Fiche en cours d élaboration, finalisation prévue sur fin 2005 Fiche provisoire issue des travaux collectifs en région. Finalisation prévue sur fin 2005 Fiche outil n 28 Les indicateurs retenus en région pour l observatoire CEDRE Fiche outil n 29 «Vers un tableau de bord» Fiche outil n 30 Eléments de définition : les trajectoires socioprofessionnelles et les logiques d action dans le rapport à l emploi Fiche exemple 9 Tableau de l offre d insertion Fiche exemple 10 Formalisation du processus de mise à disposition Fiche exemple 11 Exemple des indicateurs de la maison accueil Guide CEDRE Sommaire technique Juin 2005

11 PARTIE 1 L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE

12 PARTIE 1 «LE METIER DE L IAE OU L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL» ET SA MISE EN ŒUVRE DANS LE CADRE DE LA DEMARCHE QUALITE DU PROGRAMME CEDRE Sommaire I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, QUELQUES ELEMENTS DE DEFINITION..1 A Le métier spécifique des SIAE...2 B - Comment l accompagnement socioprofessionnel se traduit-il dans les structures?...6 PAGE II LA DEMARCHE QUALITE CEDRE ET LA CERTIFICATION..8 A- La démarche qualité CEDRE Pourquoi s engager dans une démarche qualité? Comment s est construite cette démarche? Quels sont les principes d action? Quelle est la démarche proposée?...14 B- La démarche de certification 21 C- Petit lexique de la démarche qualité CEDRE.. 31 Guide CEDRE Juin 2005

13 I L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL DANS LES SIAE, QUELQUES ELEMENTS DE DEFINITION L IAE est un secteur jeune qui s est construit dans les 20 dernières années par la volonté et les initiatives des acteurs de terrain. C est à partir des expériences réalisées que le cadre légal s est peu à peu structuré et a acquis aujourd hui une reconnaissance officielle de son rôle. Dans l évolution du champ de l Insertion par l Activité Economique, quatre grandes périodes peuvent être identifiées : Annexe 1 Evolution du champ de l insertion par l activité économique - l émergence (années 70-80) - le foisonnement des initiatives, avec un cadre de l IAE tracé (années 90) - la structuration : la loi de lutte contre les exclusions confère une reconnaissance officielle de l IAE ( ) - la refondation / le repositionnement ( ) Face aux évolutions multiples des situations des demandeurs d emploi, du chômage, de l insertion et de l emploi, et plus globalement de l environnement socio-économique, législatif, l ensemble des SIAE régionales a notamment ressenti le besoin de se repositionner, de clarifier leur métier spécifique. C est autour d un comité de réflexion et de rédaction animé et coordonné par IRIS ( ) que de nombreuses structures ont participé à la formalisation de leurs pratiques débouchant sur un cahier 1 «l insertion par l activité économique, un métier» et alimentant par ailleurs à la construction de la démarche qualité CEDRE. Toutes les SIAE ont bien évidemment des spécificités de par leur histoire, leur nature (AI, ETTI, EI, RQ, CI), leur statut juridique, leur cadre réglementaire, leurs activités économiques supports, leurs méthodes et outils d accompagnement. Sans occulter ses différences, le cahier met l accent sur le «tronc commun» des SIAE, sur leurs caractéristiques communes, autrement dit sur ce qui fait le «ciment» de leur métier. La démarche régionale adoptée a été de décrire au travers du cheminement d une personne, de l accueil au départ de la structure, le métier et ses différentes facettes en présentant pour chaque étape ce que veut dire accompagner une personne dans un parcours socioprofessionnel en termes d objectifs, de pratiques, de moyens. Sans reprendre l ensemble du cahier, il nous a semblé intéressant d en retirer les éléments forts du métier de l IAE que la démarche CEDRE reprend par ailleurs (avec son vocabulaire, son langage spécifique et commun à l ensemble des structures, ce qui constitue l un des fondements d une démarche qualité). La démarche qualité CEDRE, présentée en point II., reprend l ensemble des informations ci-dessous et propose des méthodes de travail et de mise en œuvre des parcours. 1 Cahier IRIS n 2 : «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Guide CEDRE Partie 1 I Juin

14 A LE METIER SPECIFIQUE DES SIAE Une finalité partagée Remettre les personnes qui connaissent des difficultés d accès à la vie professionnelle, en capacité d occuper un emploi. Face à un chômage que l on peut désormais définir comme structurel 2, le marché de l emploi se révèle incapable d intégrer une frange croissante de personnes en capacité de travailler mais considérée maintenant comme inemployable. Ce phénomène est d autant plus grave que notre société s est construite sur le modèle dominant du salariat, l emploi stable à temps complet étant devenu la valeur de référence et d intégration. Cette situation amène les acteurs de terrain - travailleurs issus du secteur social, militants du secteur associatif - à se mobiliser pour lutter contre ces nouvelles formes de chômage. Un même public C est pour des personnes «sans emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières 3» que vont être conçues et organisées les actions du secteur de l insertion par l activité économique. Il n'existe pas de définition ou de typologie satisfaisante pour caractériser les personnes exclues du marché de l emploi. Les exclus ne forment pas un groupe homogène. En marge de la société, ils n'ont de commun entre eux que le côté négatif de leur situation : - précarité ou absence d'emploi, - détresse morale et matérielle. Cette exclusion du système de référence principal de la société entraîne en cascade d'autres problèmes financiers, sociaux et psychologiques qui éloignent encore davantage les personnes du marché de l'emploi. Problèmes économiques, sociaux, psychologiques dus à l absence d emploi Qualification obsolète ou inadaptée au marché du travail Des personnes en marge du marché de l emploi, rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières pour des raisons multiples Absence d expérience professionnelle Trop longue période d inactivité Bas niveau d étude Faible qualification 2 Chômage de masse par le volume de la population active qu'il frappe ; chômage d'exclusion qui touche les populations les moins "qualifiées" ou les moins "expérimentées et revêt un caractère durable. 3 Article L du code du travail Guide CEDRE Partie 1 I Juin

15 Un savoir-faire identique Une offre d insertion originale fondée sur l emploi salarié, la formation par le travail et l accompagnement socioprofessionnel. Le métier de l insertion par l activité économique est devenu au fil des années une nouvelle approche du processus de formation des personnes. Les SIAE utilisent en effet le travail salarié pour accompagner individuellement, redynamiser socialement et requalifier professionnellement les personnes privées d emploi et, de ce fait, exclues durablement de toute participation à la vie sociale et économique de notre société. L emploi salarié L emploi salarié, en conférant un revenu, une certaine utilité, un statut, des repères, des liens sociaux, est l un des principaux supports de redynamisation. La MESTS 4 est ainsi le premier levier que les structures utilisent pour redynamiser, remotiver, remobiliser la personne. La formation par le travail Support de requalification professionnelle, la MESTS est organisée en permettant à chacun, selon son rythme et ses objectifs, de mieux connaître ses potentialités, ses motivations, de découvrir une activité, un métier, d actualiser ou de développer ses compétences L organisation du travail doit prendre en compte la double fonction de la SIAE : prise en compte de la production de biens ou de services auprès des clients (dimension économique) et prise en compte des besoins, de la situation, des projets de chaque salarié. Accompagnement socioprofessionnel (Re) qualifier De l accueil à la mise en œuvre du parcours Une image positive de soi Un statut Des liens sociaux Un revenu Des repères (Re) dynamiser Une utilité L activité économique : Un EMPLOI / un TRAVAIL qui apportent Des savoirs de base Des droits, des devoirs Une autonomie, une sécurité matérielle Un savoir-faire Un comportement professionnel 4 Mises En Situation de Travail Salarié Guide CEDRE Partie 1 I Juin

16 L accompagnement socioprofessionnel Nous allons voir plus loin, que la démarche de terrain a permis de décrire le métier de l IAE, en formalisant le parcours de la personne, de son accueil à son départ de la structure. La SIAE, à la fois employeur et formateur, s appuie sur ses activités économiques supports (MESTS) et co-construit avec son salarié un parcours d apprentissage visant à favoriser l'acquisition des compétences attendues sur le marché du travail. Elle articule, elle mobilise, chemin faisant, un ensemble de ressources et de moyens afin de répondre aux besoins et aux projets des personnes en insertion. A la manière d un puzzle, le parcours, loin d être linéaire, se co-construit progressivement avec la personne, étape par étape, pièce par pièce, action par action. Un parcours d insertion qui s appuie sur un ensemble de moyens et d actions Vers l emploi durable En mobilisant les partenariats utiles dans le parcours Les actions d accompagnement (Re) dynamiser Les MESTS pour (Re) qualifier Des partenaires associés tout au long du parcours L offre d insertion, les réponses pouvant être apportées aux personnes ne résident pas uniquement dans l offre interne de la SIAE. Nul ne peut prétendre accompagner seul une personne C est pourquoi les SIAE sont amenées à mobiliser toutes les ressources utiles (internes et externes), en fonction de l étape du parcours et des objectifs d insertion visés. Ce peut être : Les acteurs de la formation : Adaptée aux besoins des salariés, la formation est : - un complément à la formation par le travail effectué dans les SIAE ; - un moyen de reconnaître, de valider l expérience acquise dans le cadre du parcours d insertion ; - une reconnaissance officielle des compétences professionnelles acquises par le salarié en insertion grâce à la certification (VAE). Guide CEDRE Partie 1 I Juin

17 Les organismes sociaux : L accompagnement social qu'ils réalisent à différents moments du parcours, constitue : - un complément aux actions individuelles et collectives d accompagnement socioprofessionnel réalisées par les SIAE en permettant une prise en compte de la personne dans sa globalité ; - l occasion pour le salarié de résoudre dans le cadre de son parcours des problèmes de santé, de logement ou des difficultés sociales, familiales, psychologiques qui sont autant de freins à son insertion professionnelle. Les organismes de placement : En amont du parcours, les organismes de placement ont un rôle : - d orientation des personnes vers les SIAE lorsqu elles connaissent des difficultés particulières d accès à l emploi - d agrément des personnes qui souhaitent s engager dans un parcours d insertion en SIAE En aval du parcours, les organismes de placement ont un rôle de : - mise en relation de l offre et de la demande d emploi - formation aux techniques de recherche d emploi - suivi des démarc hes de recherche d emploi des salariés en lien avec les SIAE Les entreprises : Pour préparer le départ des salariés à l issue de leur parcours, les coopérations menées avec les entreprises sur leur bassin d emploi permettent de : - réaliser des évaluations en milieu de travail - favoriser l intégration des salariés Guide CEDRE Partie 1 I Juin

18 B - COMMENT L ACCOMPAGNEMENT SOCIOPROFESSIONNEL SE TRADUIT-IL DANS LES STRUCTURES? Quelles en sont les étapes principales? Quels sont les objectifs poursuivis et les différents moyens mobilisés par les structures? En réponse à ces interrogations, le schéma 4 ci-dessous tente de synthétiser les grandes étapes du parcours et de l accompagnement socioprofessionnel et formatif en SIAE. Préparer le départ de la SIAE Les démarches vers l emploi La poursuite du parcours d insertion (formation, SIAE, autres partenaires, ) Evaluer, mesurer, repérer, reconnaître, valider Les compétences (techniques, comportements, ) acquises tout au long du parcours La progression de la personne (appropriation du travail, équilibre personnel, projection professionnelle) Redynamiser, permettre à chacun de se mobiliser Reprendre confiance en soi, se motiver, retrouver une image positive de soi Mieux se connaître Faire des choix, des projets Mobiliser ses ressources pour construire son projet Requalifier, rendre le travail formateur Faire émerger une motivation, un projet Se conformer aux contraintes et règles du travail Découvrir un métier, développer ses compétences Retrouver l envie d apprendre, de se former, de se qualifier Intégrer, un temps de découverte mutuelle Découverte du fonctionnement de la SIAE Découverte des MESTS Découverte de l environnement professionnel Découverte de ses potentialités, de ses points faibles Accueillir, rencontrer Faire le point sur la situation socioprofessionnelle Informer, conseiller, orienter Vérifier que la SIAE est une réponse adaptée à ses attentes 4 Schéma issu du cahier IRIS n 2 : «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Guide CEDRE Partie 1 I Juin

19 Pour aller plus loin, vous trouverez ci-dessous la rubrique formation qui est proposée tout au long du guide et donne un aperçu des formations existantes en région sur le thème traité. La liste est une sélection et ne se veut donc pas exhaustive. Les formations Des précisions sur les formations sont disponibles sur le site («les dossiers», rubrique «formations») ou sur le catalogue des organismes de formation (liste et coordonnées en annexe). Initiation à l IAE COORACE Formation Initiation au programme CEDRE et démarche qualité COORACE Formation Pour aller plus loin, vous pouvez également consulter le cahier IRIS n 2 «l insertion par l activité économique, un métier» - Edition CARIF Poitou-Charentes Accueil et suivi des demandeurs d emploi COORACE Formation (inscription à IRIS) Pratiquer le tutorat dans une SIAE (niveau 1 et niveau 2)- CREAHI Poitou-Charentes (inscription à IRIS) Guide CEDRE Partie 1 I Juin

20 II LA DEMARCHE QUALITE CEDRE ET LA CERTIFICA TION Les 3 points de cette partie font la synthèse ou reprennent des extraits d un certain nombre de documents de présentation issus principalement des «cahiers de la formation» - Etienne Laurent Juillet 2004, du document de présentation du référentiel de certification CEDRE version octobre 2004, ainsi que des présentations du programme CEDRE faites en région Poitou-Charentes. Dans un souci de faciliter la lecture, il ne sera pas fait référence à ces documents en bas de page. A LA DEMARCHE QUALITE CEDRE Pages 1- POURQUOI S ENGAGER DANS UNE DEM ARCHE QUALITE, centrée sur la mission d accompagnement des parcours d insertion des personnes accueillies COMMENT S EST CONSTRUITE CETTE DEMARCHE? QUELS SONT LES PRINCIPES D ACTION? QUELLE EST LA DEMARCHE PROPOSEE? B LA DEMARCHE DE CERTIFICATION.21 C PETIT LEXIQUE DE LA DEMARCHE QUALITE CEDRE 31 Guide CEDRE Partie 1 II Juin

21 A- LA DEMARCHE QUALITE CEDRE 1- Pourquoi s engager dans une démarche qualité? Une nécessité de se repositionner et de se professionnaliser L'environnement des organismes d'insertion par l'économique a constamment évolué. Annexe 1«Evolution du champ de l insertion par l activité économique» Si au début des années 1980 lors de l'émergence de cette forme d'intervention, il n'existait que les centres d'adaptation à la vie active (depuis 1974), les entreprises intermédiaires et les associations d'insertion (qui allaient devenir associations intermédiaires en 1987), peu à peu le champ de l'insertion s'est étoffé. La mise en place du RMI (Revenu Minimum d'insertion) en a mobilisé de nombreuses collectivités territoriales. Elle a entraîné l'apparition d'animateurs d'insertion et de chantiers d'insertion gérés par les collectivités ou des associations. La création des dispositifs CES (contrat emploi solidarité) et ensuite CEC (contrat emploi consolidé) ont encore accéléré ce phénomène. Le début de la décennie 90 a vu la création des premières entreprises d'intérim d'insertion des dispositifs plan locaux d'insertion par l'économique, des associations de service aux personnes et la modification, en 1995, de la législation sur les associations intermédiaires. La loi de lutte contre les exclusions (1998) a pour la première fois défini l'insertion par l'activité économique et remis l'ensemble de ces dispositifs dans le même cadre juridique. Parallèlement à ces évolutions, le chômage a lui aussi changé quantitativement et qualitativement. Le nombre de chômeurs est passé de l'ordre de 2 millions à 3,5 millions et il a commencé en 1999, une trop lente régression. Si au début des années 1980, l'idée d'un dépannage suffisait comme solution immédiate aux situations de chômage rencontrées, le développement du chômage de longue durée touchant plus durement les personnes non qualifiées, particulièrement les femmes et une partie non négligeable des jeunes a eu pour conséquence une modification souvent peut formalisée des modes d'intervention. Dans ce champ de l'insertion par l'activité économique devenu plus complexe et, face aux évolutions du chômage, la nécessité d'un repositionnement des différentes structures d'insertion, d'une professionnalisation accrue des intervenants, d'une lisibilité meilleure et valorisation des actions entreprises, d'une cohérence interne au réseau est apparue dés 1996 au COORACE : Repositionnement des structures dans la gestion des parcours ; n'étant plus les seuls intervenants, ayant mieux appréhendé les apports spécifiques de chaque structure dans le parcours (les outils, les compétences, les moyens techniques et financiers dont je dispose), quelles sont les propositions que je peux faire aux personnes en insertion? Professionnalisation accrue ; les réponses aux problèmes d'insertion se sont construites au jour le jour, le plus souvent sans formalisation. Du dépannage des débuts, on est allé vers une gestion complexe de parcours associant des formes d'intervention diverses (mises en situation de travail, entretiens, réunions, ateliers, chantiers écoles, formations courtes ou longues, qualifiantes ou non, filières professionnelles, évaluations, ). Cohérence doit être donnée à celles-ci par la mise en œuvre de parcours d insertion formalisés. Lisibilité et valorisation des actions ; pouvons nous cerner nos principaux modes d'intervention, pouvons nous présenter nos résultats concrets, notre efficacité dans la lutte contre l'exclusion et la modification des trajectoires professionnelles des personnes en difficulté? Pouvons -nous présenter à nos partenaires publics ou privés les conditions nécessaires à une meilleure réussite de nos actions? Guide CEDRE Partie 1 II Juin

- Quelles situations socioprofessionnelles. - Comment les mettons-nous en œuvre? Les réponses possibles

- Quelles situations socioprofessionnelles. - Comment les mettons-nous en œuvre? Les réponses possibles FICHE 7 : ANALYSE DE L OFFRE D INSERTION INTERNE ET EXTERNE De quoi parle-t-on? Pour pouvoir définir les actions, les mener, les suivre et donc être en mesure de s engager envers les personnes accueillies

Plus en détail

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE

Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE Accompagnement renforcé du public PLIE Cadre de référence de Plaine Commune, Le PLIE I- PREAMBULE 2 II- CAHIER DES CHARGES 2 II-1-Objectifs /Finalité 2 II-2-Public visé 3 II-3-Durée des parcours 3 II-4-Missions

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT

L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT 1 RAPPORT DU CONSEIL D ORIENTATION POUR L EMPLOI 8 AVRIL 2014 L EVOLUTION DES FORMES D EMPLOI : SYNTHESE DU RAPPORT LES «FORMES D EMPLOI : DES REALITES TRES DIVERSES ET EN PLEINE EVOLUTION, QUI DESSINENT

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE

Année 2005 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours GUIDE DU REFERENT DE PARCOURS PLIE 1 Uni-est Accompagnement au cahier des charges de la référence de parcours SOMMAIRE LE CADRE

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2015-2016

APPEL A PROJETS 2015-2016 APPEL A PROJETS 2015-2016 Organisme Intermédiaire des PLIE Sud-Aquitains Programme opérationnel national Fonds Social Européen pour l inclusion et l emploi Axe 3 / Objectif thématique 9 / Objectif spécifique

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante"

Projet partenarial - 1 er volet Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante Projet partenarial - 1 er volet "Anticiper les opportunités d'emploi pour les femmes au sein de l'économie verte et verdissante" Projet partenarial, piloté par l'arpe, en co-réalisation avec l'orm -observatoire

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION. Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION OUVERTURE D ACTION Certificat de Qualification Professionnelle des Services de l Automobile A.N.F.A. Département Ingénierie et Compétences Mars 2013 SOMMAIRE INFORMATIONS

Plus en détail

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020

Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Union européenne Synthèse Programme Opérationnel National du Fonds Social Européen «Pour l Emploi et l Inclusion Sociale en Métropole» 2014-2020 Une nouvelle politique de cohésion en réponse aux défis

Plus en détail

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées

Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Etude sur la formation professionnelle des personnes handicapées Rappel méthodologique Contexte & objectifs 1 2 Semaine pour l emploi des personnes handicapées : après avoir longtemps centré le regard

Plus en détail

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences Version du 13 Mars 2006 Page 1 Titre de Formateur-Responsable d'actions de formation (DUFRES) (Inscrit au Répertoire National des Certifications Professionnelle - niveau II) Référentiel de compétences

Plus en détail

Commission Consultative Sous-Régionale du Dispositif Intégré d Insertion Socio- Professionnelle de Mons

Commission Consultative Sous-Régionale du Dispositif Intégré d Insertion Socio- Professionnelle de Mons Commission Consultative Sous-Régionale du Dispositif Intégré d Insertion Socio- Professionnelle de Mons Projet d action d animation visant à développer des pratiques collectives d écoute et de participation

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE

Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Appel à Projets FSE 2015 GIP AGIRE VAL DE MARQUE/OBJET : PLIE Date Limite de Candidature : pour la réponse au PLIE : 11 mai 2015 pour la réponse dans «Ma Démarche FSE» : 1 juin 2015 Votre Correspondant

Plus en détail

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE Un certain regard sur les résultats 2011 Ce guide est cofinancé par l Union Européenne Ce guide est cofinancé par l Union Européenne PLEIN PHARE SUR LA CLAUSE SOCIALE

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Quelles évolutions pour les ACI?

Quelles évolutions pour les ACI? Réforme de l IAE Quelles évolutions pour les ACI? Document élaboré le 23 juin 2014 GARIE 28, avenue Gustave Eiffel 33600 PESSAC Tel : 05 57 89 01 10 Fax : 05 56 36 96 84 www.iae-aquitaine.org 23 Juin 2014

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT

CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT PLAN DEPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DEFAVORISEES DEPARTEMENT DE LA LOIRE CHARTE DE L'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL LIE AU LOGEMENT Les mesures d'accompagnement Social Lié au Logement (A.S.L.L.)

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Attentes liées aux prestations

Attentes liées aux prestations Appel à propositions du 26/05/2014 "Diagnostics de Sécurisation des Parcours Professionnels" Attentes liées aux prestations Projet SECURI'PASS 2.0 Cette opération bénéficie du soutien financier de l'etat,

Plus en détail

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2

Master. 1 - Objectifs de la formation. Débouchés. Management des Organisations du Secteur Sanitaire et Social MASTER MASTER 2 1 - Objectifs de la formation La formation MOSSS vise à former les cadres managers, au sein d établissements privés ou publics des secteurs sanitaires, sociaux, médico-sociaux ou d organismes d insertion

Plus en détail

Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l

Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l Cet appel à propositions bénéficie d un cofinancement sur les Fonds de l OPCA de la Construction, de la Région LR du Fonds Social Européen et de l Etat SOMMAIRE 1. PREAMBULE... 3 2. ENGAGEMENTS PRINCIPAUX...

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

les 4 étapes de l'ingénierie de formation

les 4 étapes de l'ingénierie de formation Le responsable de doit coordonner et piloter 4 étapes principales dans la démarche d ingénierie de. les 4 étapes de l'ingénierie de Analyser Concevoir Evaluer Réaliser 1 ANALYSER Une première étape consiste

Plus en détail

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC

La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC La place de l OPCU dans la conduite de projet de rénovation urbaine Note de synthèse ANRU/ CDC INTRODUCTION La mise en œuvre d un projet de rénovation urbaine suppose un pilotage opérationnel fort, s appuyant

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V.

Le décret du 2 mars 2006 a institué le Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique de niveau V. Siège social : 9 bis, rue Armand Chabrier 47400 TONNEINS Tél. : 05.53.64.61.57 Fax : 05.53.64.63.12 e-mail : adestonneins@yahoo.fr Site : www.adesformations.fr Antenne de Bazas 7 chemin Larriou 33430 BAZAS

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition

CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition CHARTE D ENGAGEMENT QUALITE Référencement de l offre de formation en Bretagne dans la cadre du projet «Mutations économiques et Transition Energétique dans le Bâtiment» ENGAGEMENTS DE CONSTRUCTYS BRETAGNE

Plus en détail

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques

REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI. Note de problématiques 12/10/2007 REUNION PARITAIRE DU 12 OCTOBRE 2007 SUR LA MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL LE RETOUR A L'EMPLOI Note de problématiques Les travaux des groupes paritaires de la délibération sociale ont fait

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL

ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUEL DES MANAGERS ET DES DIRIGEANTS des démarches de croissance, d adaptation continue et de créativité dans des environnements et des marchés en mutation DIRIGEANTS ET MANAGERS EN

Plus en détail

Actions courtes de professionnalisation 2014

Actions courtes de professionnalisation 2014 Achat de prestations de formation par le GIP Corse Compétences dans le cadre de son dispositif de professionnalisation des acteurs du champ emploi - formation - insertion Document de consultation des entreprises

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION

OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION OFFRE DE FORMATIONS 2014 A DESTINATION DES ENTREPRISES DE LA BRANCHE DU TOURISME SOCIAL ET FAMILIAL ADHÉRENTES A UNIFORMATION FORMATION METHODE HACCP TECHNIQUES DE BASE Uniformation Département Ressources

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE

MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE MISE EN PLACE D UNE DEMARCHE CQP / CQPI AU SEIN D UNE BRANCHE Guide méthodologique à usage des CPNE Guide validé par le CPNFP du 16 mars 2012 1 PLAN De quoi parle-t-on? Synthèse du processus d élaboration

Plus en détail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail

L obligation de négocier sur la pénibilité dans les entreprises. Premiers éléments de bilan. Direction générale du travail CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 21 novembre 2012 à 14 h 30 «Pénibilité. Transition emploi-retraite. Elaboration de cas-types pour les projections.» Document N 6 Document de travail,

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Optimisez la gestion financière de votre association (Dossier réalisé par Laurent Simo, In Extenso Rhône Alpes) Les associations vivent et se développent dans un contexte

Plus en détail

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL

APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL APPRENTISSAGE EN SITUATION DE TRAVAIL ET PRATIQUES DE TUTORAT Démarche d accompagnement des entreprises 1 2 Un outil de diagnostic flash Un guide d accompagnement au montage de projet 1 Tutorat et apprentissage

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014

Mobilisation contre le décrochage scolaire. Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mobilisation contre le décrochage scolaire Bilan de l action entreprise sur l année 2013 et perspectives pour l année 2014 Mercredi 8 janvier 2014 SOMMAIRE Introduction : la Nation mobilisée contre le

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

PNUD. I. Information sur le poste

PNUD. I. Information sur le poste PNUD Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Direction Générale du Développement Régional Direction Générale des Ressources Humaines Termes de référence pour

Plus en détail

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN)

I. Les points essentiels abordés en introduction par P. VINARD (IGEN) Compte-rendu du Séminaire sur la mise en oeuvre du BTS Technico-commercial - le 14 mars 2012 à Paris - Programme : 9 heures : accueil 9 h 30 : présentation de la journée par Pierre VINARD, IGEN Economie

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie

Le diagnostic territorial emploi formation: propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie : propositions pour un socle commun aux territoires de Picardie Les ateliers régionaux de l orientation tout au long de la vie Amiens, le 23 novembre 2010 Sommaire Le diagnostic territorial, de quoi parle-t-on?

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014

Evolution des formes d emploi et politiques publiques. Emmanuelle Wargon. Conseil d Orientation pour l Emploi. Jeudi 23 janvier 2014 Evolution des formes d emploi et politiques publiques Emmanuelle Wargon Déléguée Générale à l Emploi et à la Formation Professionnelle Conseil d Orientation pour l Emploi Jeudi 23 janvier 2014 Plan de

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

BTS - Assistant de gestion PME-PMI

BTS - Assistant de gestion PME-PMI Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 07/10/2015. Fiche formation BTS - Assistant de gestion PME-PMI - N : 15854 - Mise à jour : 24/07/2015 BTS - Assistant de gestion PME-PMI

Plus en détail

Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité

Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité Pour une politique volontariste de l emploi et de la formation dans les associations de solidarité Dans le champ de l action sociale, médico-sociale et de la santé, le secteur associatif représente environ

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

CONTEXTE DU GUIDE OU STABILISATION D UNE DEMARCHE

CONTEXTE DU GUIDE OU STABILISATION D UNE DEMARCHE CONTEXTE DU GUIDE OU STABILISATION D UNE DEMARCHE Un constat général : les Structures d Insertion par l Activité Economique de la région Poitou-Charentes souhaitent mettre en place des outils d évaluation

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015

DOCUMENT D ORIENTATION. Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des. formations professionnelles 2011-2015 PREFET DE LA REGION MIDI-PYRENEES DOCUMENT D ORIENTATION Contribution à l élaboration du contrat de plan régional de développement des formations professionnelles 2011-2015 Direction régionale des entreprises,

Plus en détail

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE

REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE REFERENTIEL METIER CONSEILLER EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE La profession de conseiller en économie sociale familiale a fait l objet d investigations importantes en terme d inscription professionnelle,

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements

L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements L environnement du conseil en évolution professionnelle et les premiers questionnements Mission IGAS CPF - Réunion GC quadripartite du 24 octobre 2013 1 Sommaire de la présentation 1. Le CEP : un accompagnement

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014

Newsletter Animation de la Vie Sociale N 7 - Mai 2014 6-5 JUIN - mars 2013 7 - Mai 2014 Titre 1 - Accès aux droits Expérimentation d'une labellisation de Relais Caf La Convention d Objectifs de Gestion 2013-2017 fixe comme au objectif aux CAF d améliorer

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

Diplôme d Université

Diplôme d Université Formation Continue Diplôme d Université Gérer et Développer votre Association I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 Tél. : 04 78 78 71 88

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!!

Rappel du mandat. d'en déduire un programme d'expérimentations innovantes et exemplaires à démarrer dès 2005. !!!! Direction Générale Formation Education Contribution du groupe de travail sur l «Action prioritaire 3» du Plan Régional de Développement de la Formation Professionnelle «Conception et mise en place progressive

Plus en détail

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION

Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Sciences de Gestion Spécialité : SYSTÈMES D INFORMATION DE GESTION Classe de terminale de la série Sciences et Technologie du Management et de la Gestion Préambule Présentation Les technologies de l information

Plus en détail

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES

ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES ATELIERS ET CHANTIERS D INSERTION ET CONVENTIONS COLLECTIVES Fiche technique à destination des SIAE Août 2013 SOMMAIRE 1 2 3 4 5 Introduction Éclairages sur les conventions collectives Panorama des conventions

Plus en détail

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION

DEES. Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DOSSIER DE PRÉSENTATION Cycle de Formation de Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale DEES * DOSSIER DE PRÉSENTATION *Certification Professionnelle Dirigeant d Entreprise de l Économie Sociale Niveau I -enregistré au RNCP

Plus en détail

Service Civique. Service civique. Esprit

Service Civique. Service civique. Esprit Service civique Esprit Contact : Nathalie Chaverot servicecivique@la-guilde.org Tel : 01 43 26 97 52 www.la-guilde.org www.service-civique.gouv.fr La loi du 10 mars 2010 a créé l engagement de Service

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL

PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Actualisation 07/2009 PROTOCOLE POUR L ACCUEIL DES STAGIAIRES D ÉCOLES DE TRAVAIL SOCIAL Partie 1 : LE CADRE GENERAL I. OBJECTIFS DE L INSTITUTION DANS LA FORMATION PROFESSIONNELLE Participer à l effort

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement

Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement Formation consultants juniors en recrutement BONNEL Conseils Associés Isabelle DOUAY : idouay@bonnel-conseils.com 9 A rue Châteaubriand 75008 PARIS tel. : 01

Plus en détail

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment

la pauvreté 33 ses lutte contre territorial. création.cette n ne doit pas d insertion. 1. UNE Accompagner la Participation travaux sont évidemment Accompagner la participation des allocataires Par Marion Drouault, responsable de projets à l (Version courte) Participation et RSA : «Accompagner la l participation des allocataires» S appuyant en particulier

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes

Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Dossier de référencement «Appui Conseil Contrat de Génération» AMO : DIRECCTE RHONE ALPES Organisme relais : CCI de région Rhône Alpes Ce dossier de référencement est permanent. Il est possible à un prestataire

Plus en détail