BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME"

Transcription

1 BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME SOCIETE S I C N ANNECY (Hte Savoie) CONTROLE DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES. REALISATION DU PIEZOMETRE P 1. R RHA 4S/91 juillet 1991 Par Ph. DUBOEUF BRGM - RHÔNE-ALPES 29, boulevard du 11-Novembre B.P Villeurbanne cedex, France Tél.: Télécopieur : (33; Télex : F

2 SOCIETE S I C N A ANNECY (Hte-Savoie). CONTROLE DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES. REALISATION Dû PIEZOMETRE Pi. R RHA 4S/91 Juillet 1991 Par Ph. DUBOEUF R E S U M E A la demande de la DRIRE, la Société SI C N doit régulariser son dossier d'installation classée. Dans ce cadre, S I C N a demandé au BRGM Rhône-Alpes de définir l'impact de l'activité de l'usine sur les eaux souterraines et de préconiser des moyens de contrôler la qualité des eaux. Le BRGM a proposé dans les conclusions du rapport R RHA la réalisation d'un piézomètre de 35 m de profondeur, au centre de la zone d'utilisation d'uranium. Les travaux de foration ont été réalisés en maîtrise d'oeuvre par le BRGM du 21 mai au 14 juin. Les résultats obtenus sont les suivants : L'usine SICN est localisée sur le flanc du bassin sédimentaire lacustre d'annecy, la série traversée est à dominance argileuse ; Les terrains ne sont pas aquifères, le débit maximum sur le piézomètre est de 200 1/h pendant 3 heures ; Aucun pompage de longue durée ne peut être entrepris.

3 De ces faits, il résulte que : Les risques encourus par les eaux souterraines du fait de l'activité de l'usine sont négligeables ; Un contrôle représentatif de la qualité physico-chimique des eaux pourra être réalisé une fois par an à partir d'un prélèvement effectué après 4 h de pompage au débit de 100 1/h. Ce rapport comprend : 7 pages de texte, 3 figures.

4 S O M M A IRE Pages 1 - INTRODUCTION 2 - CARACTERISTIQUE TECHNIQUE DU PIEZOMETRE 3 - GEOLOGIE ET HYDROGEOLOGIE COUPE GEOLOGIQUE DU PIEZOMETRE PI INTERPRETATION DES OBSERVATIONS GEOLOGIQUES Caractéristiques hydrogéologiques des terrains Potentiel aquifère des terrains rencontrés 3 A - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS FIGURES 1 - Plan de position du piézomètre PI et du puits Alcatel 2 - Implantation précise du piézomètre PI 3 - Piézomètre PI - Coupes géologique et technique

5 - 1 - SOCIETE S I C N A ANNECY (Hte Savoie). CONTROLE DE LA QUALITE DES EÄÜX SOUTERRAINES. REALISATION Dû PIEZOMETRE Pi. 1 - INTRODUCTION Dans le cadre de la régularisation de son dossier d'installation classée, la société SICN a demandé en novembre 1990 au BRGM d'effectuer une étude dont l'objectif était de définir le moyen de contrôler, de façon représentative, la qualité des eaux souterraines en aval hydraulique de l'usine. Le BRGM a préconisé la réalisation d'un piézomètre de 35 m de profondeur sur le site. d'oeu En mai 1991, la Sté SICN a demandé au BRGM d'assurer la maîtrise vre de la réalisation de ce programme. Ce rapport rend compte des résultats obtenus lors de la foration du piézomètre et définit un protocole de surveillance des eaux souterraines à partir de ce point d'eau. 2 - CARACTERISTIQUE TECHNIQUE DU PIEZOMETRE Le piézomètre PI est situé dans l'enceinte de l'usine SICN à proximité de la zone de décontamination et du magasin (figures 1 et 2). Les travaux de foration ont été confiés à l'entreprise SRCE, Chemin de Chiradie BRIGNAIS. Ils se sont déroulés selon le planning suivant : - du 21 mai au 10 juin : foration du piézomètre PI, - du 12 juin au 14 juin : équipement du piézomètre et pompage d'essai.

6 - 2 - La technique de foration est la BENOTO pour les raisons suivantes : Contrôle précis de la coupe géologique, Prélèvement d'échantillons non remaniés pour l'analyse des concentrations en uranium métal dans les terres. La coupe technique est présentée figure 3. La foration a été réalisée de 0 à 34 m, en diamètre 406 mm. Le piézomètre a été équipé d'un tube à sédiment sur 50 cm, puis des crépines PVC à fentes (ouverture 10/10 mm) sur 15 m, puis de tube plein PVC de 23 m au sol. Le diamètre intérieur de l'équipement est de 157 mm, le diamètre extérieur de 167 mm. Après un gravillonnage en gravier siliceux 3-8 mm au droit de la zone crépinée, le BRGM a opté pour la pose d'un remblai jusqu'à la cote de - 10 m, puis d'une cimentation de l'annulaire diamètre 406 mm et 167 mm. L'objectif de cette cimentation est d'assurer une disconnexion totale entre le sol et les horizons profonds, afin d'éviter toutes infiltrations d'eau de ruissellement (pollution rapide du sous-sol). 3 - GEOLOGIE ET HYDROGEOLOGIE COUPE GEOLOGIQUE DU PIEZOMETRE PI Lors de la réalisation du piézomètre PI, les terrains recoupés en de foration ont été les suivants : cours - de 0 à 1,8 m : terre végétale - de 1,8 à 3m : terre végétale et graviers - de 3 à 14 m : graviers et galets à matrice argileuse très indurée - de 14 à 21,5 m : argiles à blocaux grises - de 21,5 à 24,5 m : argiles à blocaux gris-beige avec un banc de sable - de 24,5 à 33,6 m : argiles bariolées graveleuses - de 33,6 à 34 m : molasse gréseuse INTERPRETATION DES OBSERVATIONS GEOLOGIQUES Le piézomètre PI a permis : d'affiner les connaissances géologiques du site, tout particulièrement les caractéristiques hydrogéologiques des formations ; d'analyser le potentiel aquifère des terrains.

7 Caractéristiques hydrogéologiques des terrains Les principaux commentaires sont présentés ci-après : En surface la terre végétale (sol) d'une épaisseur de 3 m contribue à la protection des horizons profonds ; En profondeur, les terrains peuvent être découpés en trois groupes : * les terrains graveleux de 3 à 14 m, très indurés, secs ; * des argiles à blocaux et des argiles bariolées de 14 à 33,6 mètres, subimperméables (essai Lefrans à 10-9 et ÎO- 10 m/s) * la molasse graveleuse de 33,6 à 34 m Potentiel aquifère des terrains rencontrés Le potentiel aquifère des terrains traversés est très faible. Seul un banc de sable de 30 cm à la base des argiles blocaux et le contact molasse argile bariolée, sont aquifères. Tous les autres terrains peuvent être considérés comme imperméables. Le niveau piézométrique dans le forage s'établit à 13,50 m, il ne concorde pas avec celui du puits Alcatel (22,7 m). Il apparaît donc que le piézomètre SICN est localisé sur le flanc du bassin tertiaire où la sédimentation argileuse prédomine. Un pompage d'essai a été réalisé dans le piézomètre au débit de 1 m3/h, le puits se vide en 15 mm, l'observation de la remontée montre que la recharge est lente. Un essai à 200 1/h a été réalisé sur 3 heures, le niveau piézométrique dans l'ouvrage descend progressivement et un dénoyage de la pompe se produit au bout de 2h30 à la cote de 33 m. 4 - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS L'objectif de la réalisation du piézomètre PI est le contrôle de la qualité des eaux souterraines à l'aplomb du site de l'usine. Les résultats acquis lors de la réalisation de cet ouvrage ont montré que : le potentiel aquifère des terrains est faible ; le piézomètre PI produit un débit de 200 1/h pendant 3 h puis tarit ;

8 - 4 - un pompage d'essai de longue durée n'est pas envisageable ; les risques de pollution des eaux souterraines par l'activité de l'usine sont négligeables. Pour ces raisons, le BRGM préconise pendant les 6 premiers mois, un contrôle trimestriel de la qualité de l'eau du piézomètre à partir d'un prélèvement réalisé après 4 h de pompage à 100 1/h. Les résultats de ces deux prélèvements permettront de définir le rythme des mesures, d'ores et déjà il semble qu'une mesure par an sera suffisante.

9 F I G U R E S

10 FIGURE 1 USINES SICN et ALCATEL PLAN DE POSITION DU PIEZOMETRE P1 ET DU PUITS ALCATEL S.I.C.N ri CU ALCATEL ANNECY - * y y '-"^' C- '-«*» 2 b.bc^ o> >>C^->i Cl.T ALCATEL I b l Ç..J.CN

11 FIGURE 2 IMPLANTATION PRECISE DU PIEZOMETRE P1 c 0' O tí3 a r X.» cfl Ô» Fo~ oodí.- «S. = r <&<r\ \\ e. í» evacuarlo«! ETcheUe. Veo o

12 USINE SICN FIGURE 3 (ANNECY) PIEZOMETRE P1 COUPES GEOLOGIQUE ET TECHNIQUE COUPE GEOLOGIQUE COUPE TECHNIQUE TETE DE PUfTS TERRE VEGETALE TERRE VEGETALE + GRAVERS GRAVERS ET GALETS A MATRICE ARGILEUSE TRES INDUREE PVC PLEIN Çf 1S7/187mm 10/» ï'\ 73C3: ARGILES A BLOCAUX DE l NIVEAU PEZOMETRKJUE 13.5m MOLASSES SABLEUSES ET GR1SE3 i? o o Zh*h 25m Í1,S Qr.-Tr&r '/ PVC CREPINE ARQILE3 GRIS BEIGE A BLOCAUX \ J8T 167/167mm 44.Ï ARGILES BARIOLEES GRAVELEUSES A O 0 MOLASSE GRESEUSE

SONDAGE A LA PELLE MECANIQUE PM01 sondage OBJET EXTENSION STATION D EPURATION DU VABRE OPERATEUR D. VINCONT X LIEU 83 - BRIGNOLES MACHINE TRACTO-PELLE Y CLIENT REGIE DES EAUX DU PAYS BRIGNOLAIS GODET (cm)

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau

Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Pour l identification des captages d eau souterraine : le code BSS, code national du point d eau Qu est ce qu un code BSS? Le code BSS correspond au code national du dossier de l ouvrage souterrain au

Plus en détail

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU

EXCAVATION PUIS TRAITEMENT PAR VENTING ET OXYDATION CHIMIQUE IN-SITU USINE DE FABRICATION D EMULSION A SAULGE (86) CONTEXTE Origine des travaux : Enjeux Le site a accueilli une société de fabrication d émulsion bitume. Une pollution des sols et des eaux souterraines au

Plus en détail

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles

Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Bio-lavage in-situ pour le traitement de 75 000 m 3 de sol contaminé par des huiles entières et solubles Dimensionnement, mise en œuvre et retour d expérience 30/11/12 Présentation du site Industriel situé

Plus en détail

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013

Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Etude de diagnostic hydrogéologique du sous sol de Clamart Quartiers Schneider et Centre ville MAI 2013 Zones d étude et problématiques Quartiers concernés par l étude 1. Centre ville 2. Schneider Quartier

Plus en détail

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50

HOSPICES CIVILS DE LYON. 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 HOSPICES CIVILS DE LYON CONSEIL GÉNÉRAL D'ADMINISTRATION 3, Quai des Celestina 69002 LYON Téléphone (78) 38.13.50 CONSTRUCTION DU FUTUR SIEGE ADMINISTRATIF DES HOSPICES CIVILS DE LYON [691 PHASE 1 ÉTUDE

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue.

L implantation des piézomètres devra être réalisée par un hydrogéologue. Création ou réhabilitation de piézomètres pour le suivi de la nappe de la Têt dans le cadre de la surveillance de la station d épuration et d un bassin d orage Cadre de la prestation La Communauté d Agglomération

Plus en détail

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration

Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Régime thermique des nappes phréatiques à l aplomb de bassins d infiltration Arnaud Foulquier, Florian Malard, Janine Gibert UMR CNRS 5023, Écologie des Hydrosystèmes Fluviaux Université Lyon 1, Bât. Forel

Plus en détail

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr

Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Bruno Arfib Université Aix-Marseille www.karsteau.fr Quelques documents pour illustrer le cours d'hydrogéologie générale Réservoir Temps de renouvellement (Jacques, 1996) Temps de renouvellement (Gleick,

Plus en détail

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012

Ville de Clermont-Ferrand. Gestion de la ressource en eau potable. Journée technique 02.02.2012 Ville de Clermont-Ferrand Gestion de la ressource en eau potable Journée technique 02.02.2012 Plan Le circuit de l eau à Clermont-Ferrand Ouvrages de production d eau Sources et réservoirs L Usine Elévatoire

Plus en détail

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh

Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Travaux d aménagement de trois (3) galeries drainantes dans la région d Ali Sabieh Lot No 1 : Aménagement de deux galeries drainantes dans la zone de Dhourreh Lot No 2 : Aménagement d une galerie drainante

Plus en détail

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète :

Après examen par le conseil des ministres réuni le 18 ramadan 1418 (17 janvier 1998), Décrète : Décret n 2-97-487 du 6 chaoual 1418 (4 février 1998) fixant la procédure d'octroi des autorisations et des concessions relatives au domaine public hydraulique. Le Premier Ministre, Vu la loi n 10-95 sur

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT

PIECES PRINCIPALES = nombre de chambres + 2 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT Le filtre à sable vertical drainé est utilisé dans le cas où le sol ne permet pas l épuration des eaux prétraitées provenant de la fosse toutes eaux. Cela concerne les sols de

Plus en détail

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110

DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement. Rubrique 1110 Novembre 2014 Direction Départementale des Territoires de l Isère Service Environnement DECLARATION SIMPLIFIEE valant dossier d incidence au titre de l article R.214-32 du Code de l Environnement Rubrique

Plus en détail

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation

Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation Fiche 6 b Conditions techniques de réalisation d un forage : la cimentation La cimentation d un tubage dans un forage est une opération capitale pour la préservation de la qualité des eaux souterraines

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

Les Forages de Puits d Eau

Les Forages de Puits d Eau 1 8 Journée de l APRONA Les Forages de Puits d Eau Intervenant : M Claude Maurutto 2 Les Forages de puits d eau De la réalisation à la réception de l ouvrage Un Forage : Pourquoi? Un peu d Histoire Les

Plus en détail

Vous trouverez ci-joint trois copies de notre rapport technique concernant le dossier mentionné en objet.

Vous trouverez ci-joint trois copies de notre rapport technique concernant le dossier mentionné en objet. Québec, le 6 mars 2015 Monsieur Jacques Arsenault Directeur général 145, rue Gingras Fossambault-sur-le-Lac (Québec) G3N 0K2 Objet : Rapport technique Étude hydrogéologique N/Réf. : 15124-101 Monsieur,

Plus en détail

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com

12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com 12 rue Marie Curie - BP 175 78 313 MAUREPAS CEDEX www.ati-services.com Maurepas, le 08 mars 2012 A l'attention de...: INTERMARCHE 12 Rue Jean Lurcat Affaire suivie par...: M. BRIAIS cbriais@orange.fr Téléphone...:

Plus en détail

ALIIBiïATION EN EAU POTABLE J.L. GARNIER ET J. PUTALLAZ

ALIIBiïATION EN EAU POTABLE J.L. GARNIER ET J. PUTALLAZ BRGM DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT DIVISION DE L'OUEST DE L'ETANG DE BERRE - ROUTE DE ST PIERRE 13694 HARTIGUES ALIIBiïATION EN EAU POTABLE DE PORT DE BOUC ( BOUCHES DU RHÔNE ) SURVEILLANCE

Plus en détail

Le Terrassement. Le tracé de la piscine. Le terrassement, première étape de la construction d une piscine

Le Terrassement. Le tracé de la piscine. Le terrassement, première étape de la construction d une piscine Le Terrassement Le terrassement, première étape de la construction d une piscine Le terrassement consiste à préparer le terrain qui va accueillir votre bassin, c'est une étape essentielle de la construction

Plus en détail

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine

Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Document d information sur les ouvrages de captages d eau souterraine Puits tubulaire Puits de surface Pointe filtrante Captage de source Puits rayonnant Municipalité de Lac-Édouard Le captage de l eau

Plus en détail

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE

d'une EXTRACTION AVEC RABATTEMENT DE NAPPE ENTREPRISE CHAPELLE S.A. ROUTE DE RIOTTER - LIMAS 69400 - VILLEFRANCHE SUR SAONE /DOCUMENT NON PUBLIC/ PROJET D'IfPLAmTION D'UE GRAVIERE A CRECHES SUR SAOE (71) EXA^EN DE L INCIDENCE SUR DES OUVRAGES DE

Plus en détail

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90)

TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE (90) SOCIETE TRAITEMENT-RECUPERATION-TRANSFORMATION ZONE INDUSTRIELLE - UNGERSHEIM - 68 190 ENSISHEIM TÉL. : (89) 48.27.80 ETUDE DE LA FAISABILITE D'UNE DECHARGE DE DECHETS INDUSTRIELS DANS LA CARRIERE DE FOUSSEMAGNE

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 2. DESCRIPTION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE CARACTERISTIQUES INTRINSEQUES Codes entités aquifères concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Code entité V1 Code entité V2 105 Type de masse d'eau souterraine : Imperméable

Plus en détail

MEMOIRE DE COMPLEMENT D'INFORMATION A L AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE - DODT DE VENDENHEIM - PER DE STRASBOURG

MEMOIRE DE COMPLEMENT D'INFORMATION A L AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE - DODT DE VENDENHEIM - PER DE STRASBOURG MEMOIRE DE COMPLEMENT D'INFORMATION A L AVIS DE L'AUTORITE ENVIRONNEMENTALE - DODT DE VENDENHEIM - PER DE STRASBOURG SOMMAIRE 1. PUITS PRIVE DE LA SOCIETE ALSACE LAIT 3 1.1. CARACTERISTIQUE DU PUITS D'ALSACE

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A

R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A R 32626 CHA 4S 91 SOCIETE D'EXPLOITATION DES ETABLISSEMENTS LUCIEN PINEL S.A PROJET D'OUVERTURE D'UNE CARRIERE DE CRAIE A COULOMMES-ET-MARQUENY (ARDENNES) AVIS HYDROGEOLOGIQUE JP. DROESCH AVRIL 1991 BRGM

Plus en détail

TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE

TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE produc t ion d'eau chauffage aux énergies concep ts de chauffage chaude sani ta ire renouvel ables élec tr ique TOUTE LA PUISSANCE DE LA GÉOTHERMIE pompes À chaleur eau glycolée/eau ou eau/eau puissances

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Gestion des eaux pluviales sur la parcelle Bruxelles Environnement LES CARACTÉRISTIQUES DU SOL ET DE LA PARCELLE Maggy HOVERTIN MATRIciel Objectifs de la présentation Définir

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Diffusion de forages à faible coût

Diffusion de forages à faible coût agridoc Diffusion de forages à faible coût Zone géographique Afrique de l ouest, Niger, zones où l eau est peu profonde (moins de 7 m) Mots clés Petite irrigation, Equipements, Vulgarisation Echelle d

Plus en détail

Filtre à sable vertical

Filtre à sable vertical EPURATION Filtre à sable vertical Mai 2006 Schéma de principe Longueur du filtre (mini 4m - maxi 15m) 0,50 m ou lit filtrant drainé canalisations d amenée non perforées 0,50 m 1 m regard de bouclage ventilé

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement

5.04 PROTECTION DES EAUX SOUTERRAINES PROBLÉMATIQUE ET ENJEUX. INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE RESPONSABLE Office de l environnement INSTANCE DE COORDINATION Office de l environnement AUTRES INSTANCES CONCERNÉES Service de la santé publique Service de l aménagement du territoire Service

Plus en détail

Communauté de Communes du Canton de Lorris

Communauté de Communes du Canton de Lorris Communauté de Communes du Canton de Lorris S.P.A.N.C : Service Public d Assainissement Non Collectif MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (selon Arrêté du 7 septembre 2009, Norme

Plus en détail

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64

Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60 à 64 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES 74, rue de la Fédération - Paris- ISème - Tél. 783 94-00 DIRECTION DU SERVICE GEOLOGIQUE ET DES LABORATOIRES Boite postale 818-45-Orléans-La Source - Tél. 87-06-60

Plus en détail

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration.

Notice Technique. Filière fosse septique toutes eaux Filtre à sable vertical drainé (étanche ou non) Rejet dans un puits d infiltration. SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie

Hydrogéologie [idʀoʒeɔlɔʒi] : science qui étudie Eau souterraine [o sutɛʀɛñ] : Eau sous tension hydrostatique présente dans les vides interconnectés de la zone de saturation. Cette eau émerge à la surface sous forme de sources et pénètre dans des puits.

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

Ressources minérales et Hydrocarbures. Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech

Ressources minérales et Hydrocarbures. Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech Ressources minérales et Hydrocarbures Hedi SELLAMI Centre de Géosciences MINES ParisTech Colloque IMT «Ressources naturelles & Environnement», 5 et 6 novembre 2014 Les minéraux d intérêt économique Minéraux

Plus en détail

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après)

Voir Figure 5 : situation de la carrière par rapport aux eaux superficielles (ci-après) Dossier de demande d autorisation d exploiter une carrière GRAVALOIRE CARRIERES Carrière de la Vallée résumé non technique du projet Indice 3 P. 11 sur 38 La majorité des eaux ruisselant sur le site aboutissent,

Plus en détail

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction.

Commune de : Il est indispensable de concevoir le système d assainissement avant même le projet de construction. Commune de : DEMANDE D INSTALLATION D UN ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ❶ Collecte ❷ Traitement Vous allez construire ou améliorer un logement : traiter et évacuer vos eaux usées est une obligation. Si votre

Plus en détail

Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement :

Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement : Préambule Cette brochure concerne les installations d assainissement : neuves, dans le cadre des permis de construire existantes, dans le cadre des mises en conformité des installations privatives afin

Plus en détail

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr.

La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. La santé des sols : où en sommes-nous? Éric Thibault, agr. Physique vs chimie des sols Avant, l état de santé des sols était trop souvent basé sur le résultat d analyse chimique (ph, P, K, ). Maintenant,

Plus en détail

STATION SERVICE SUR RESEAU AUTOROUTIER DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL INITIAL DU SOUS-SOL CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES

STATION SERVICE SUR RESEAU AUTOROUTIER DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL INITIAL DU SOUS-SOL CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES STATION SERVICE SUR RESEAU AUTOROUTIER DIAGNOSTIC ENVIRONNEMENTAL INITIAL DU SOUS-SOL CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES REDACTION ANTEA Agence Paris Ile de France ZI du Bois Chaland 63, rue du Bois Chaland

Plus en détail

PLAQUETTE COMMERCIALe

PLAQUETTE COMMERCIALe PLAQUETTE COMMERCIALe PRÉSENTATION IWADCO Michelle PALATINO Président Fondateur La confiance de nos clients, de nos partenaires ainsi que celle de l ensemble de nos collaborateurs est aujourd hui notre

Plus en détail

Notions élémentaires sur les puits d eau

Notions élémentaires sur les puits d eau Notions élémentaires sur les puits d eau Il y a environ 100 000 puits d eau à usage domestique au Nouveau-Brunswick. Les deux principaux types de puits que l on trouve sont les puits forés et les puits

Plus en détail

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015

SEPTODIFFUSEUR. station. Agrément nº 2011-015 AIDE À LA MISE EN ŒUVRE Ce document est une aide à la mise en place des stations. Il détaille la composition des filières, leurs implantations et donne des conseils de pose à travers des exemples de chantier.

Plus en détail

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public).

Schéma type de branchement Réseau séparatif. Conduite de branchement (domaine public). Schémas techniques Assainissement collectif > Raccordement Schéma type de branchement Réseau séparatif Dispositif permettant le raccordement au collecteur public. Conduite de branchement (domaine public).

Plus en détail

EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines

EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines EAUX PLUVIALES Réglementation et Doctrines Doctrine validée et présentée au CODERST du 16 février 2010 Complétée et présentée au CODERST du 18 septembre 2012 Août 2012 DDTM 59 «Doctrine Eaux Pluviales»

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques

Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques REGLEMENT D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ANNEXE PLANCHES DESCRIPTIVES Règlement du service public d assainissement collectif Prescriptions techniques PLANCHES DESCRIPTIVES Etanchéité des installations ; protection

Plus en détail

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement

Barrage de Serre-Ponçon. Conception, surveillance et comportement Barrage de Serre-Ponçon Conception, surveillance et comportement Sommaire 1- Rappels sur la conception du barrage et son auscultation 2- Comportement récent : 2001-2013 3.1. Comportement mécanique (réversible

Plus en détail

GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau

GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau CUVES à ENTERRER GLOBUS NUES Récupération et stockage d'eau 1 CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES Avec de l eau de récupération (eaux de pluie, de source ), vous pouvez économiser jusqu à 50 % de votre consommation

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE LILLE (NORD) avenue Kennedy COMPLEXE SPORTIF MISE HORS D'EAU CALCUL DU

Plus en détail

Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Demande d installation d un système d assainissement non collectif Tél : 05.61.04.09.40 Bureaux ouverts : 8h à 12h et 13h30 à 18h DIRECTION du DEVELOPPEMENT Service Aménagement / Assainissement Non Collectif Demande d installation d un système d assainissement non collectif

Plus en détail

Conception, développement et accompagnement d un site web géo spatial dynamique pour l ABHSMD

Conception, développement et accompagnement d un site web géo spatial dynamique pour l ABHSMD Contrôle des droits d accès Internet Information Server MapGuide Server Forages Puits Sources SC SH 12/123 12/767 Caractéristique : Espace annualire Cote inf Cote sup Matériaux de remplissage 124.5 126.7

Plus en détail

Entretien préventif du forage de la Mance

Entretien préventif du forage de la Mance Entretien préventif du forage de la Mance Localisation du forage de la Mance. Le forage de la Mance est exploité depuis 1994 (date d exécution du 09/03/1994 au 19/04/1994). Cet ouvrage présente les caractéristiques

Plus en détail

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée.

Aucune contrainte hydrogéologique n'a donc été recensée vis à vis de la mise en place d'un assainissement non collectif sur la parcelle étudiée. 1. CONTEXTE GÉNÉRAL Les parcelles sont actuellement vierges de tout bâtiment. Celles ci seront aménagées en 3 constructions neuves comportant des logements de type F5 (3 chambres augmentées forfaitairement

Plus en détail

Une brève présentation du Projet Intégré

Une brève présentation du Projet Intégré ENGINEERING STUDIES and DEMONSTRATION of REPOSITORY DESIGNS VI ème PROGRAMME-CADRE de RECHERCHE et de FORMATION EURATOM de l UNION EUROPEENNE (2002-2006) Gestion des déchets radioactifs Une brève présentation

Plus en détail

Service Public d Assainissement Non Collectif

Service Public d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toute installation d un dispositif d assainissement non collectif doit faire l objet

Plus en détail

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF INSTALLATION D UN SYSTEME D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Toutes les eaux usées de votre habitation doivent être dirigées vers une fosse qui assure un prétraitement, avant d'être traitées dans un système

Plus en détail

Si vous n avez pas la chance que votre

Si vous n avez pas la chance que votre Équipement Le choix d une filière d assainissement individuel (fosse septique) Si vous n avez pas la chance que votre maison soit raccordée au tout-àl égout vous devez disposer d une filière d assainissement

Plus en détail

DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF

DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT NON-COLLECTIF DEMANDE D'AUTORISATION D'INSTALLATION D'UN SYSTEME D'ASSAINISSEMENT -COLLECTIF Dossier à retourner à : Monsieur le Président Syndicat Intercommunal d'aménagement du Bassin Versant de l'albarine SPANC 2,

Plus en détail

Gisements et production

Gisements et production Plan du cours Page 1 Thème Gisements et production Source Pétrole et gaz naturel, pages 24-25, 26-27 Objectif Les élèves apprendront que la porosité désigne le pourcentage de trous (pores) dans la roche.

Plus en détail

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT

DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT DISPOSITIF POUR LE TRAITEMENT 1- LA FOSSE TOUTES EAUX Description de l ouvrage La fosse toutes eaux est un ouvrage majeur de l ANC. Elle collecte les eaux usées domestiques des ménages (eaux vannes et

Plus en détail

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales.

Les fiches présentées, fonctionnent exclusivement sur le principe de l infiltration des eaux pluviales. DES SOLUTIONS A L ECHELLE DE LA PARCELLE Par alternatives, on entend l ensemble des techniques qui viennent se substituer au concept de collecte et à celui du tout au réseau. L objectif n est alors plus

Plus en détail

Principes de fonctionnement de l assainissement

Principes de fonctionnement de l assainissement l assainissement Principes de fonctionnement de l assainissement L installation de l assainissement non collectif peut se décomposer en 5 parties : la ventilation Elle permet l évacuation des gaz de fermentation

Plus en détail

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes:

Notice Technique. Cette filière est adaptée aux terrains qui répondent aux caractéristiques suivantes: SYNDICAT INTERCOMMUNAL ALEX LA BALME DE THUY DINGY SAINT CLAIR Mairie de Dingy Saint Clair 74230 DINGY SAINT CLAIR Tél. : 04.50.02.06.27 Fax : 04.50.32.12.55 Notice Technique Filière Fosse septique toutes

Plus en détail

Avant d aller à la recherche d un terrain

Avant d aller à la recherche d un terrain Choisir un terrain Bien choisir un terrain pour construire une maison solide Ce document est édité par l Agence Qualité Construction, association dont la mission est d améliorer la qualité de la construction.

Plus en détail

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif

Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif Charte Qualité pour la Bonne Réalisation des Études de Conception de Filières d Assainissement Non Collectif 2015 Avec le soutien financier de Préambule Le département de la Dordogne est situé à l affleurement

Plus en détail

VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS

VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS VALORISER LES RESSOURCES DU SOUS-SOL GENEVOIS www.geothermie2020.ch LES ENJEUX POUR GENÈVE LES SOURCES D ÉNERGIE À GENÈVE Energies fossiles Energies renouvelables Phase 1 Prospection préliminaire Phase

Plus en détail

RESEAU DE CONTROLE DES C.E.T. EN REGION WALLONNE

RESEAU DE CONTROLE DES C.E.T. EN REGION WALLONNE ISSeP, rapport n 390/2003, page 1 sur 18 Rapport n 390/2003, page 1 sur 18 RESEAU DE CONTROLE DES C.E.T. EN REGION WALLONNE C.E.T. DE CRONFESTU Rapport de contrôle Phase de réhabilitation : état des lieux

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

Présentation : A. A. TOSSA

Présentation : A. A. TOSSA LA BANQUE DE DONNEES INTEGREE (BDI) DE LA DIRECTION GENERALE DE L HYDRAULIQUE Un Outil pour la Gestion des ressources en eau Présentation : A. A. TOSSA 1- Le Service de la Banque de Données Intégrée (SBDI)

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique

SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM. Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES. Tél. : 04.50.32.40.48. Notice Technique SYNDICAT INTERCOMMUNAL FIER & NOM Station d épuration Rue Vernaies 74 230 THONES Tél. : 04.50.32.40.48 Notice Technique Filière Fosse septique toutes eaux - Filtre à sable vertical drainé Rejet dans un

Plus en détail

Méthodologie de diagnostic des sols pollués

Méthodologie de diagnostic des sols pollués Méthodologie de diagnostic des sols pollués Hafid Baroudi To cite this version: Hafid Baroudi. Méthodologie de diagnostic des sols pollués. Séminaire Sols Pollués, Jun 1997, Paris, France. pp.3-7.

Plus en détail

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015

Ville de Rivière-Rouge Condensé normatif Document non officiel 2015 NORMES GÉNÉRALES - PRÉLÈVEMENT D EAU Lors de la demande de permis pour la construction d un ouvrage de captage des eaux souterraines, les renseignements et documents additionnels suivants doivent être

Plus en détail

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007.

Pour l exécution des travaux, il est nécessaire d utiliser la norme AFNOR du DTU 64.1 de mars 2007. Communauté de Communes du Pays Foyen 2, Rue Georges Clémenceau BP 74 33220 PINEUILH Compagnie Générale des Eaux 58 Bis, Rue INGRES 33220 PINEUILH Tél : 0811 902 903 MISE EN ŒUVRE DES DISPOSITIFS D ASSAINISSEMENT

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE WOIPPY (57) S.I.V.O.M. DE L'AGGLOMERATION MESSINE (57) CURAGE ET APPROFONDISSEMENT

Plus en détail

Commune d'annet-sur-marne

Commune d'annet-sur-marne PREFECTURE DE SEINE ET MARNE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT PROJET SERVICE ETUDES ET PROSPECTIVE Commune d'annet-sur-marne ------------- Plan de Prévention des Risques Naturels prévisibles (PPR)

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

SANTOS espresso n 75. N 75 (Modèle Noir)

SANTOS espresso n 75. N 75 (Modèle Noir) EQUIP HOTEL 2003 SANTOS espresso n 75 Machine à café professionnelle "Santos Espresso ", 1 groupe. Pompe 16 bars. Filtres : 1, 2 tasses, dosettes standards Idéal pour les bureaux, points de restauration

Plus en détail

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface

Prospection géophysique sur le site potentiel d'un CET. UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface UMR 8148 IDES Intéractions et Dynamique des Environnements de Surface Université de Paris Sud - Bât 504 & 509 91405 ORSAY Cedex, France Prospection géophysique sur le site potentiel d'un C.E.T. Imagerie

Plus en détail

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES

SURVEILLANCE DES EAUX SOUTERRAINES : LES 17 octobre 2014 Gestion des sites et sols pollués Caractérisation et surveillance des milieux (eaux, sols, gaz du sol et air intérieur), exposition et évaluation des risques sanitaires (bioaccessibilité...)

Plus en détail

Synthèse sur les études et travaux

Synthèse sur les études et travaux Photo du forage de Le Castel (S2) D.D.A.F. de la Manche Service des équipements publics ruraux Hydrogéologie ressources en eau Synthèse sur les études et travaux De nombreux programmes de recherche hydrogéologique,

Plus en détail

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION

Formation appliquée aux missions d'expertises sinistres PLAN DE FORMATION mail: d2geo@yahoo.fr Page 1/6 PLAN DE FORMATION Formation réalisée en deux partie distinctes Durée totale de la formation 2 jours Présentation Cette première partie est enseignée en trois modules: a) Notions

Plus en détail

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal

PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME. Sano Khokana Népal PROSPECTION GEOPHYSIQUE POUR L ORPHELINAT CHILDREN S HOME Sano Khokana Népal S.A.R.L GEOGEOPHY Jean-Marc Ragot FONDATION SOGREAH Les Taureaux Nord RAPPORT 10/03/686 26300 Besayes Mars 2010 Tel/Fax/rep

Plus en détail

Balades hydrogéologiques en Aquitaine Formations du Quaternaire et du Cénozoïque dans le Médoc et près de l estuaire de la Gironde

Balades hydrogéologiques en Aquitaine Formations du Quaternaire et du Cénozoïque dans le Médoc et près de l estuaire de la Gironde Balades hydrogéologiques en Aquitaine Formations du Quaternaire et du Cénozoïque dans le Médoc et près de l estuaire de la Gironde Références bibliographiques Balade hydrogéologique en Aquitaine - Quaternaire

Plus en détail

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE

1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE 1. IDENTIFICATION ET LOCALISATION GEOGRAPHIQUE Codes entités aquifères Code entité V1 Code entité V2 concernées (V1) ou (V2) ou secteurs hydro à croiser : 174a 174b 174c 174d 174e Type de masse d'eau souterraine

Plus en détail

RAPPORT SERPOL N 7187 18

RAPPORT SERPOL N 7187 18 DEPOLLUTION DES SOLS ET DES EAUX DECONTAMINATION DESAMIANTAGE COLLECTE, REGROUPEMENT DE DECHETS DANGEREUX EXPLOITATION ET REHABILITATION D INSTALLATIONS DE STOCKAGE DE DECHETS ESSO SAF 213 cours Victor

Plus en détail

Contribution à la gestion patrimoniale de la nappe de 1 'Isère en Combe de Savoie

Contribution à la gestion patrimoniale de la nappe de 1 'Isère en Combe de Savoie Contribution à la gestion patrimoniale de la nappe de 1 'Isère en Combe de Savoie Etude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 01-EAU-525 P.Vigouroux janvier 2001 BRGM/RP-50646-FR

Plus en détail

LA RÉCUPÉRATION DES EAUX PLUVIALES cuves enterrées

LA RÉCUPÉRATION DES EAUX PLUVIALES cuves enterrées La récupération d eau de pluie est aujourd hui un marché en expansion. Cependant, les aspects sanitaires liés à ce type d installation impliquent une réglementation rigoureuse : contrairement à ce qu il

Plus en détail

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie

Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Bonne pratiques de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Principales règles de l art de mise en œuvre des systèmes de récupération d eau de pluie Plan de l intervention 1. Installation

Plus en détail

LE CONTOURNEMENT ROUTIER DE THONON-LES-BAINS ET LE FRANCHISSEMENT DE LA COSTIERE DE LA DRANSE

LE CONTOURNEMENT ROUTIER DE THONON-LES-BAINS ET LE FRANCHISSEMENT DE LA COSTIERE DE LA DRANSE LE CONTOURNEMENT ROUTIER DE THONON-LES-BAINS ET LE FRANCHISSEMENT DE LA COSTIERE DE LA DRANSE THE DEVIATION OF THONON-LES-BAINS AND THE CROSSING OF COASTAL OF THE DRANSE Fabien BORSELLINO 1, Yves GUERPILLON

Plus en détail