MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège!"

Transcription

1 MANUEL DE SURVIE IS A Ç N A R F E D R U E S S E F O R DU P DOSSIER DE PRESSE Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège! «Ce livre est une bouffée d air frais pour les jeunes professeurs et pour les parents qui peuvent vite se sentir dépassés par le charabia des manuels et des analyses.» Emmanuel T. Chef d établissement en collège «C est un souffle puissant, un cri d alarme plein d audace : redonner la maîtrise de la langue, c est sortir les élèves de l esclavage, c est leur donner l autonomie intellectuelle, la liberté de penser.» Virginie B. Professeur de français et parent d élève Vient de paraître

2 Manuel de survie du professeur de français Pourquoi les élèves s ennuient-ils si souvent en cours de français? Pourquoi l école a-t-elle tant de mal à leur assurer la maîtrise de leur langue? Dénonçant, à partir d un état des lieux très concret, les pratiques actuelles fondées sur un «présupposé de l énoncé» qui réduit la langue au statut d outil en vue d une activité de communication, ce Manuel de survie du professeur de français développe une pédagogie de l expérience littéraire. Il donne les clés pour reconstruire un rapport vivant au texte, qui permet à l élève de maîtriser et d intérioriser les catégories naturelles de la langue, sa structure grammaticale et sa structure logique, et ainsi de rédiger à son tour. Indispensable aux professeurs de français du secondaire, ce Manuel s adresse tout autant aux professeurs des écoles, dans la mesure où il met en perspective une progression cohérente, des premiers apprentissages jusqu aux travaux les plus littéraires. Plus généralement, il s adresse à tous ceux qui sont conscients de l urgence d affirmer que l on porte atteinte à l autonomie intellectuelle et à la liberté de penser, si l on refuse à nos jeunes le plein accès à leur langue et aux œuvres qui constituent leur culture. Claire Lebrethon enseigne les Lettres Classiques en Lycée. Elle a fondé et dirigé un établissement scolaire indépendant (Primaire et Collège). Elle a créé et anime depuis 2006 des sessions de préparation aux épreuves de Français et de Philosophie du baccalauréat, des stages Littérature et Théâtre pour les lycéens, et des sessions de complément scolaire en Français pour les élèves du Collège (Sessions Aléthéia Education Toulouse). Elle prépare actuellement une thèse de Doctorat sur la question de la transmission de la culture. Claire lebrethon Manuel de survie du professeur de français Claire lebrethon Manuel de survie du professeur de français Crédit photos : Shutterstock, Inc. - gualtiero boffi et Monkey Business Images 15, transmettre transmettre Dénonçant, à partir d un état des lieux très concret, les pratiques actuelles fondées sur un «présupposé de l énoncé» qui réduit la langue au statut d outil de communication, ce Manuel de survie du professeur de français édité par les Éditions SOS Éducation développe une pédagogie de l expérience littéraire. Il donne les idées pour reconstruire un rapport vivant au texte, qui permet à l élève de maîtriser et d intérioriser les catégories naturelles de la langue, sa structure grammaticale et sa structure logique, et ainsi de rédiger à son tour. Indispensable pour les professeurs de collège, ce manuel s adresse tout autant aux professeurs des écoles, dans la mesure où il met en perspective une progression cohérente, des premiers apprentissages jusqu aux travaux les plus littéraires. Plus généralement, il intéressera tous ceux qui sont conscients de l urgence d affirmer que l on porte atteinte à l autonomie intellectuelle et à la liberté de penser, si l on refuse à nos jeunes le plein accès à leur langue et aux œuvres qui constituent leur culture.

3 SOMMAIRE Introduction : Pourquoi remettre en cause l enseignement du français? Chapitre 1 : L énonciation : enquête sur un non-dit 1.1 Un présupposé, cause de tous nos mots Lire une poésie : scénario d un rendez-vous manqué 1.3 Le piège de la contrainte sans la rigueur 1.4 Lever l énigme d un jargon inutile Chapitre 2 : Des clés pour libérer l enseignement du français 2.1 Renouer avec le sens. 2.2 Nourrir l intelligence par les textes 2.3 Lire une poésie: comment permettre une vraie rencontre 2.4 Les quatre voies de «libre accès» à la langue française 2.5 Pourquoi achever le latin quand on peut le sauver? 2.6 L expression écrite, preuve de vitalité du cours de français Conclusion : Donner la parole CLAIRE LEBRETHON Claire Lebrethon enseigne les Lettres Classiques en Lycée. Elle a fondé et dirigé un établissement scolaire indépendant (Primaire et Collège). Elle a créé et anime depuis 2006 des stages de Littérature et Théâtre pour les lycéens et des sessions de complément scolaire en Français pour les élèves du Collège, à Toulouse. Elle prépare actuellement une thèse de Doctorat sur la question de la transmission de la culture.

4 8 QUESTIONS À L AUTEUR Comment vous est venue l idée de ce livre? De la constatation d un immense gaspillage. L expérience de l enseignement du français et du latin en collège et en lycée, ne cesse de me montrer à quel point nos élèves attendent quelque chose de consistant de notre part, à quel point l enseignement littéraire peut les rejoindre dans leur quête d identité et de sens, et cela dès un très jeune âge, et pas seulement chez les «bons élèves». J en suis toujours étonnée et émerveillée : mettre des jeunes au contact des œuvres littéraires, leur donner la capacité de s exprimer à leur tour, avec aisance, dans la langue qui est la leur, c est profondément libérateur. J en témoigne dans ce livre. Il y a un bien-être de l élève nourri intellectuellement, et ce bien-être se voit! Mais nous sommes pourtant dans un état de manque et de mal-être généralisé vis-à-vis de l enseignement du français. Déception, incompréhension, ennui : à la fin des années Collège, l orthographe est généralement non maîtrisée, la culture littéraire très parcellaire ou inexistante, et quant à comprendre le sens d un texte ou rédiger un paragraphe, c est pour beaucoup d élèves une épreuve insurmontable. Pourquoi ce gaspillage? Faut-il nous lamenter de ce que les élèves répondent si mal à nos efforts pédagogiques, à nos séquences bien construites, à nos artifices méthodologiques? Et si on tournait la question autrement : pourquoi sommes-nous si peu efficaces? Pourquoi répondons-nous si mal à leur besoin d une nourriture intellectuelle consistante et susceptible de leur apporter du sens? Le problème est que pour répondre à l attente de nos élèves, il nous faut paradoxalement tourner le dos à la manière d enseigner le français telle qu elle est imposée aujourd hui dans notre système scolaire en France. Il suffit pour s en convaincre, de rejoindre l élève en classe, d ouvrir cahiers et manuels scolaires, d observer la terminologie utilisée ou la démarche intellectuelle induite par les exercices proposés. C est ce paradoxe de l inefficacité et de l inadéquation de notre dispositif péda-

5 gogique qui a donné lieu à ce livre : pour pouvoir s exercer pleinement et efficacement, l enseignement du français a besoin d une véritable libération. Il y va de notre responsabilité vis-à-vis des élèves qui nous sont confiés. Nous ne pouvons plus nous dérober. Comment trouver les clés pour nous libérer? T.DUGEON/LE PLUS En allant puiser dans la richesse même de la matière que nous enseignons. C est ce que propose ce livre, à travers des exemples vécus, concrets. Redonner un libre accès à la langue et au texte, c est permettre à nos élèves d expérimenter comment un texte poétique s adresse à eux et leur parle ; c est leur enseigner la nature et la fonction des mots, le jeu des modes et des temps de la conjugaison, la structure logique de la phrase en ses différentes propositions, comme ce qui contient une infinie richesse de sens. Il est essentiel de conduire nos élèves à se mettre en dialogue avec les grands auteurs, par la lecture et l écriture. L expérience littéraire est par excellence l antidote à une approche «technique» qui voudrait nous faire croire qu apprendre le français c est se conformer à des «procédés», que la langue s utilise comme un «outil», ou qu un texte est une «production» formellement repérable. Ce n est pas cette sorte de «compétence» que le professeur de français doit d abord apporter à ses élèves. L enjeu est bien plus vaste et plus intéressant : il s agit de donner aux jeunes une maîtrise de la langue suffisante pour qu ils puissent apprendre à penser et à s exprimer librement, et de leur proposer, à travers les textes, une nourriture de l esprit adaptée à la quête de sens et d identité qui est la leur. À considérer un tel enjeu, il n y a plus place pour l ennui ni la déception.

6 Pourquoi parlez-vous de survie dans votre livre? On dit que l école est en crise, que c est tout le système éducatif qui fait naufrage. Je pense que ni les professeurs ni les élèves ne veulent participer au naufrage. Et que, contrairement à l image qu on en donne, l excellence du métier de professeur ne se résume pas à au fait d être un exécutant docile de directives pédagogiques imposées de l extérieur. Sans une adhésion profonde à ce que l on fait, sans une conscience aiguë des enjeux et de la responsabilité qui est la nôtre, enseigner devient une épreuve Le réflexe de survie du professeur de français, c est de refuser d enseigner la langue et les textes de telle manière qu ils ne disent plus rien aux élèves, de refuser l appauvrissement de la relation entre le professeur et les élèves, de refuser un déni plus ou moins explicite de la valeur et des enjeux du métier d enseignement. On ne «réduit» pas une matière d enseignement sans porter atteinte à celui qui l enseigne. Les professeurs de français ont «matière» à enseigner, et ils voudraient bien avoir la liberté de le faire! Pourquoi les professeurs de français doivent-ils se procurer votre livre? Pour retrouver une liberté, en prenant la mesure des vrais enjeux de notre métier. Au fil des pages de ce livre, les professeurs trouveront des exemples vivants d une transformation possible des pratiques pédagogiques. Il me semble, pour l avoir expérimenté moi-même, que le premier effet de cette prise de liberté, c est le fait de se mettre à observer sa classe, à la fois dans le fonctionnement du groupe et l attitude de chaque élève. On devient beaucoup plus sensible aux petites «souffrances» quotidiennes : manifestations d ennui, de baisse d attention, tendance de l élève à rester extérieur à ce qui lui est demandé de faire, etc. Et de plus en plus spontanément, on cherche à rétablir l attention, redonner de l énergie ou de l intérêt, mettre de la vie et du sens. Il est intéressant de construire sa séance comme on construit un scénario : il faut de l action, et pas seulement des paroles. À chaque étape du cours, quelle activité est demandée à l élève, et à quel rythme? Le professeur est certes maître du jeu : il tient l objectif, il s assure qu un contenu consistant soit donné de manière à pouvoir être assimilé et pratiqué, mais dans un cours aussi «magistral», contrairement aux idées reçues, tout le monde est acteur.

7 Quelle est votre appréciation de l éducation en France? Je suis très sévère. Tout particulièrement pour les quatre années du Collège qui représentent le plus gigantesque gaspillage de temps que l on puisse infliger à une jeune génération ; je dénonce le manque d exigence intellectuelle, autant sur le plan des contenus que sur celui du rythme de travail. Nous sous-estimons en permanence les capacités et le besoin d épanouissement de nos adolescents dans des savoir-faire précis et repérables, dans lesquels ils peuvent se sentir vraiment en progrès, chacun selon sa propre excellence. Quand je parle du rythme de travail, je parle d une part du travail personnel demandé aux élèves : comptons, par exemple, combien de vraies rédactions sont demandées aux élèves pendant l année de Sixième. Deux ou trois? Une par trimestre? Il faudrait une rédaction toutes les deux semaines pour vraiment progresser et aimer écrire. J évoque cela dans le livre. Mais je parle aussi du travail de l élève pendant les cours : empêtrés dans la conduite de nos «séquences», nous sommes incapables de considérer notre pédagogie du point de vue de l activité de l élève. Pourtant, plus les enfants sont jeunes, plus il faut alterner des moments de travail oral collectif avec des moments parfaitement silencieux de mémorisation, ou encore des moments de grande concentration pour de vrais travaux écrits, et surtout bien dissocier ces différents moments. Il y a un rythme propre à l activité intellectuelle, comme il y a un rythme propre à l activité sportive. Or on s enlise le plus souvent dans des cours qui diluent et confondent des démarches intellectuelles diverses, sur fond de brouhahas permanent. C est cette médiocrité pédagogique qui rend les journées fatigantes, pas le nombre d heures passées en classe! Je dénonce aussi la vaste tromperie que représente la confusion entre «sensibilisation» et «enseignement». L éthique de notre métier exigerait, de mon point de vue, que l on ne se permette pas de prendre le temps d un jeune, pour finalement ne rien lui apprendre.

8 GDIE 2014 CONTACT Vous souhaitez recevoir ce livre en service de presse? Vous souhaitez d autres informations ou organiser une interview avec l auteur? Merci de contacter Stéphanie Baz tél. : Éditions SOS Éducation 120 boulevard Raspail PARIS

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn.

Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. I COMPRENDRE le document Actu-français : Bénévoles à plus de 65 ans Niveau préconisé (A2) Durée de l activité : 30 mn. Compréhension orale : fiche individuelle (1 page) 1. De quoi s agit-il? Regardez une

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI»

CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» CONFERENCE du 12 AVRIL 2012 par JOHANNE LEMIEUX «L ENFANT ADOPTÉ ET L ÉCOLE : 12 CONSEILS POUR UN VÉCU SCOLAIRE RÉUSSI» 1. Qu est ce que la normalité adoptive? a. Discrimination Il est nécessaire de les

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice

Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice http://gfen.langues.free.fr Pour une Pédagogie de Projet émancipatrice Maria-Alice Médioni Le projet, autrefois combattu, est aujourd hui à la mode. Il apparaît même incontournable dans la mesure où il

Plus en détail

POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études

POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études POUR COMMENCER! À lire avant de commencer votre cours À conserver tout au long de vos études Les 6 étapes à suivre pour commencer du bon pied 1. Prenez connaissance de ce guide et conservez-le précieusement

Plus en détail

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne (salon de l éducation, novembre 2003) L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne Ulrich Reyher (Discours pour le Salon de l Education le 22 novembre 2003) Bonjour mesdames et messieurs,

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Faire parler les étudiants : Pourquoi? Comment?

Faire parler les étudiants : Pourquoi? Comment? Christophe Rabut, Pierre Baudy Université de Toulouse (INSA, IREM, IMT) 1er septembre 2010 Faire parler les étudiants : Pourquoi? Comment? PEG : Une Pédagogie basée sur l Entraide au sein d un Groupe Pour

Plus en détail

Qu est-ce qu une tâche?

Qu est-ce qu une tâche? Qu est-ce qu une tâche? «Tâches», «Perspective actionnelle», «activités centrées sur le sens» Ce sont des concepts dont on entend beaucoup parler dans notre profession, mais que signifient-ils exactement?

Plus en détail

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie

Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Le rôle de l observateur. Evaluation, co-évaluation et autoévaluation de la discussion, en cours de philosophie Nathalie Frieden, natalia.frieden@unifr.ch, université de Fribourg, Suisse Résumé : L expérience

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental

Circulaire n 108. OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental Bruxelles, le 13 mai 2002 Circulaire n 108 OBJET: Régulation des travaux à domicile dans l enseignement fondamental En sa séance du 27 mars 2001, le Parlement de la Communauté française a adopté le décret

Plus en détail

ÉTABLIR VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE

ÉTABLIR VOTRE DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Formation BAC+5 Session 2013 2014 Première année Deuxième année Master of Business Engeneering Master of Business Administration 100% English SPECIALITE: Master Européen Management

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang

LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION. VO SANG Xuan Hoang LE ROLE DE LA RECHERCHE EN FORMATION INITIALE ET EN FORMATION CONTINUE DANS LE DOMAINE DE LA GESTION VO SANG Xuan Hoang 1 Introduction Du moment où une personne se décide de choisir une carrière d enseignant,

Plus en détail

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français

NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français Préface NOTRE société évolue de plus en plus vite, l espérance de vie des Français et leur longévité augmentent bien plus que nous ne l avions imaginé depuis cinquante ans. Dans de nombreux domaines, on

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Rolf Wipfli Juin 2007 1. Introduction Méthodologies de Recherche en Technologies Éducatives TECFA Université de Genève Le

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Mission Education à Noflaye, Sénégal

Mission Education à Noflaye, Sénégal Mission Education à Noflaye, Sénégal Charlotte Diassé Avril 2013 1 Sommaire Pour commencer 3 1. Mon choix de mission, pourquoi le Sénégal? 3 2. Noflaye, le village et ses habitants 3 Pour continuer Ma

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux :

SYLLABUS ISIT. OPTION 1 : Traduction 1. Module 1 : Traduction. Traduction spécialisée vers A. Nombre de crédits. Objectifs généraux : Traduction spécialisée vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie de la traduction de textes techniques dans divers domaines de spécialité : recherche documentaire, élaboration

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

Personal trainers : Comment acquérir de nouveaux clients en 59 conseils?

Personal trainers : Comment acquérir de nouveaux clients en 59 conseils? 2010 Andy POIRON - Consultant en personal training http://www.andypoiron.com 1 Conditions d utilisation Cet ouvrage est protégé par un copyright et Andy POIRON est détenteur des droits originaux et initiaux.

Plus en détail

Langues étrangères pages 48-57

Langues étrangères pages 48-57 SOMMAIRE langues ÉtrangÈres Langues étrangères pages 48-57 langues etrangeres les + langues étrangères > Plus de 30 formateurs natifs ou experts d une langue étrangère > Plus de 10 langues à notre panel

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Pearson - Fle 2013 Collection Tendances

Pearson - Fle 2013 Collection Tendances Tu parles! Pyramides Lire & Découvrir Très bien En avant Dictionnaire Poche Pearson - Fle 2013 Collection Tendances elivre Pyramides Béatriz Job Primaire, 2 niveaux Maintenant disponible en version livre

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Projet d établissement Ecole fondamentale Nos petits / Le Karrenberg / Les Aigrettes Commune de Watermael-Boitsfort Rue François Ruytinx, 31 1170 Bruxelles Tél : 02/ 672 72 38 Fax : 02 / 673 60 78 Mail

Plus en détail

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa]

Livret scolaire. [Prénom] [Nom] Né(e) le [jj/mm/aaaa] Livret scolaire Né(e) le [Académie] [École] [Adresse] [Code postal] [Ville] CP CM1 CE1 CM2 CE2 6 e [Logo/Visuel de l établissement] [Téléphone] [Courriel] 5 e 4 e 3 e Année scolaire [aaaaaaaa] Bilan des

Plus en détail

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Maire, (Philippe Sueur) Monsieur le Directeur, (Pascal Boniface) Mesdames, Messieurs, Intervention de M. Thierry REPENTIN Ministre délégué en charge des Affaires européennes Ouverture des Entretiens d Enghien sur le thème «Où va l Europe?» Samedi 8 mars 2014 Monsieur le Maire, (Philippe

Plus en détail

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un

L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un L'arrivée en première scientifique est souvent difficile car les attentes ne sont plus les mêmes et le niveau est élevé. J'ai eu du mal à trouver un rythme de travail et à m'organiser de façon à réussir

Plus en détail

sur la conférence de presse

sur la conférence de presse Une conférence de presse réussie attire les journalistes sur la conférence de presse 1. À quoi sert une conférence de presse? 2. Comment la préparer? 3. Comment l organiser? Une conférence de presse réussie

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale

AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale AGREMENTS Ministère de l Education Nationale - Ministère de la Jeunesse et des Sports - Ministère des affaires sociales - Maison familiale Qui sommes-nous? L'AROEVEN de Reims Champagne-Ardenne, comme celle

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique.

Cours de langue. Avant l ENSGSI. Pas motivant. Professeur. Ennuyant. Long. Trop scolaire. «Dégout» Tableau noir. Pas ludique. Avant l ENSGSI Pas motivant Grammaire Liste de vocabulaire Professeur Trop scolaire Cours de langue Ennuyant Long Tableau noir «Dégout» Examens Pas ludique Souvent inintéressant 2AP et 1AI à l ENSGSI Plaisirs

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS

STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS SPECIAL: STAGES INTENSIFS : REMISE À NIVEAU EN ANGLAIS Demandeur d emploi Faciliter la recherche d emploi Tests d anglais, CV en anglais, entretiens en anglais, les recruteurs sont de plus en plus exigeants

Plus en détail

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché

Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché XXIII ème Assemblée régionale Europe Erevan, Arménie 3 au 7 mai 2010 Intervention de M. de Lamotte, président de la section sur l école et son interdépendance avec le marché Section Belgique/Communauté

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire

PRÉSENTATION DU PROGRAMME. Le cœur à l école. PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire PRÉSENTATION DU PROGRAMME Le cœur à l école PROGRAMME DE PRÉVENTION DE L ÉCHEC SCOLAIRE ET SOCIAL Volets préscolaire et 1 er cycle du primaire Le programme Le coeur à l école s adresse aux parents d enfants

Plus en détail

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE

QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE QUELQUES CONSEILS AU PROFESSEUR STAGIAIRE POUR ASSEOIR SON AUTORITE Le premier contact avec vos élèves est déterminant, il y a de nombreux éléments à prendre en compte pour le réussir. Un professeur doit

Plus en détail

E-Forum sur l Approche par les Compétences

E-Forum sur l Approche par les Compétences E-Forum sur l Approche par les Compétences Exposé liminaire Deux conceptions de l approche par compétences BIEF / 05.09.19 1 Quand on parle d approche par les compétences dans les curriculums, on pense

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

Bilan du projet 2013/2014

Bilan du projet 2013/2014 Bilan du projet 2013/2014 et perspectives pour 2014/2015 Le bilan de l année a été réalisé le 25 juin 2014 par l ensemble du corps enseignant de l établissement. Il a été demandé à tous les enseignants

Plus en détail

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL 1 Guide pour l établissement d un PEL Qu est-ce que le Portfolio européen des langues? Le PEL est un instrument permettant aux personnes qui étudient ou ont étudié

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Projet Réussite Pour Tous

Projet Réussite Pour Tous Projet Réussite Pour Tous FF Contribuer à l épanouissement de la famille et à la réussite éducative des enfants Encourager le goût de la lecture et des activités culturelles et scientifiques, l envie d

Plus en détail

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES

DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES I - ANALYSE DE SITUATION DOMAINES INDICATEURS DONNEES CHIFFREES COMMENTAIRES STRUCTURES PEDAGOGIQUES : 21 divisions LV1 : anglais, allemand, russe allemand section européenne en 4 ème et 3 ème. LV2 : anglais,

Plus en détail

La rédaction d un courriel

La rédaction d un courriel La rédaction d un courriel Le courriel est un moyen de communication rapide et efficace pour transmettre des renseignements à des collègues, clients, supérieurs ou amis. Sa simplicité d utilisation permet

Plus en détail

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR!

ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! Collège ENTRE TICE ET PAPIER, IL EST URGENT DE NE PAS CHOISIR! par Sébastien HACHE, IREM de Strasbourg Co-responsable de projet «Mathenpoche papier» Modestement mais résolument, Sésamath fait son Manuel

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz

Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français. Caroline Mraz Séminaire de formation Démarches FOS et FOU pour un apprentissage ciblé du français Caroline Mraz Qu est-ce que le FOU? Le concept de Français sur objectif universitaire (FOU) a émergé en tant que nouvelle

Plus en détail

LES AXES PRIORITAIRES

LES AXES PRIORITAIRES LES AXES PRIORITAIRES 1 - SCOLARISATION DES ENFANTS EN DIFFICULTES SCOLAIRES OU/ET AVEC HANDICAP COGNITIF Le choix de la Direction de l Enseignement Catholique (DEC) de regrouper administrativement les

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

Peut-on supprimer le travail des enfants?

Peut-on supprimer le travail des enfants? Peut-on supprimer le travail des enfants? Le travail des enfants constitue une part importante de l économie mondiale. Au cours d une marche internationale contre le travail infantile, Michel Bonnet et

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES

FORMATIONS PROFESSIONNELLES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Catalogue des formations Chinese Institute à destination des professionnels et entreprises. PRESENTATION Chinese Institute est le spécialiste français de l enseignement de

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

La méthode de coaching

La méthode de coaching La méthode de coaching De Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 136 rue du Faubourg Poissonnière Paris 75010 - T/ 01 42 73 18 36-06 79 64 01 15 frbarquin@lobbycom.fr

Plus en détail

UEL PPE Projet Professionnel de l Etudiant Guide de l Etudiant

UEL PPE Projet Professionnel de l Etudiant Guide de l Etudiant UEL PPE Projet Professionnel de l Etudiant Guide de l Etudiant 1 Sommaire Objectifs et Méthodologie... 3 Documents à rendre avec le dossier écrit... 8 Annexes... 19 Définitions utiles... 20 Fiche Bilan

Plus en détail

Les besoins et les attentes de la personne

Les besoins et les attentes de la personne CHAPITRE Les besoins et les attentes de la personne aux différents âges Les rythmes de vie > Les besoins et les attentes de la personne TDmémo OBJECTIFS > Repérer et justifier les besoins et les attentes

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014

Projet Expairs. Institut Don Bosco Tournai 2013-2014. le 18 février 2014 Projet Expairs Institut Don Bosco Tournai 2013-2014 le 18 février 2014 La mise en place du projet 2013-14: SAS: ouvert Carnet de liaison : ok Conseils de classes supplémentaires: obtention de l aménagement

Plus en détail

PREPA BAC DE FRANÇAIS PREMIERE 2016

PREPA BAC DE FRANÇAIS PREMIERE 2016 1 PREPA BAC DE FRANÇAIS PREMIERE 2016 1 SOMMAIRE 2 L ENJEU D UNE BONNE NOTE AU BAC DE FRANÇAIS 3 ELEAD PREPA LEADER 4 LA PREPARATION DE L ECRIT 5 LA PREPARATION DE L ORAL 6 ELEAD STAGE BAC DE FRANCAIS

Plus en détail

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits

SYLLABUS ISIT. OPTION 2 : Traduction 2. Module 1 : Traduction. Traduction générale vers A. Nombre de crédits Traduction générale vers A Module 1 : Traduction 5 ECTS généraux : Acquérir la méthodologie et les techniques de la traduction Approfondir la connaissance de la langue source. spécifiques : Parfaire la

Plus en détail

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans?

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans? La psychologie de l enfant Qui sont les 7-12 ans? Leurs activités péri-scolaires : Les enfants en sont les plus gros consommateurs 44% des enfants pratiquent un sport en dehors de l école et 28% une activité

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

PEI Programme d Etudes Intégrées SCIENCes po lille.

PEI Programme d Etudes Intégrées SCIENCes po lille. Un autre Regard in a l e rm et te Cla sse sd e pre miè re pour réussir dans le supérieur PEI Programme d Etudes Intégrées SCIENCes po lille. www.facebook.com/peilille @PeiLille mots Quelques des Directeurs

Plus en détail

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné

Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné Le Projet éducatif du Réseau officiel subventionné "S'il n'y avait pas l'enfant à élever, à protéger, à instruire et à transformer en homme pour demain, l'homme d'aujourd'hui deviendrait un non-sens et

Plus en détail

Leadership Féminin. Propositions d actions sur mesure. www.evolitude.com

Leadership Féminin. Propositions d actions sur mesure. www.evolitude.com Leadership Féminin Propositions d actions sur mesure www.evolitude.com PROPOSITION 1 Formation 3 jours groupe 6 à 8 EVOLITUDE vous propose 1 intervention adaptée qui se déroulera en plusieurs étapes Le

Plus en détail

Anglais approfondissement Face à face pédagogique et conversations Préparation au TOEIC

Anglais approfondissement Face à face pédagogique et conversations Préparation au TOEIC OBJECTIFS Être autonome dans la pratique de l Anglais Aborder sans appréhension les contacts internationaux tenus en langue anglaise pour pouvoir se concentrer sur leur contenu. Pouvoir justifier dans

Plus en détail

REDIGER SA LETTRE DE MOTIVATION

REDIGER SA LETTRE DE MOTIVATION 1. Objectif et conseils REDIGER SA LETTRE DE MOTIVATION L objectif d une lettre de motivation est de convaincre le recruteur de vous rencontrer en entretien. Il n y a pas de lettre de motivation type.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr. IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr. IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider DOSSIER DE PRESSE Contact presse : IC ontact icontactiut@yahoo.fr IC ontact Rassurer, Eclairer, Guider Sommaire Edito...3 Communiqué de presse...4 A l intention du public interne à l IUT. IC ontact : 1er

Plus en détail

Les projets de piscine 2012-2016

Les projets de piscine 2012-2016 Les projets de piscine 2012-2016 1. Le cadre institutionnel Article L. 112-1 à L. 112-5 du code de l éducation Article L. 122-1-1 du code l éducation Article D 122-1, D 122-2, D 122-3 et article annexe

Plus en détail

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP)

ENTREVUE ÉCRITE. Boucherie de détail (DEP) Boulangerie (DEP) Cuisine (DEP) Pâtisserie (DEP) Service de la restauration (DEP) Vente de voyages (DEP) 7, rue Robert-Rumilly Québec, G1K 2K5 ENTREVUE ÉCRITE Nom : Prénom : Date de naissance : Code permanent : Inscrit sur vos bulletins ou sur votre carte étudiante No de téléphone : COCHEZ LE PROGRAMME POUR

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Formation BAC+2 Brevet de Technicien Supérieur Première année Session 2013 2014 Deuxième année BTS Management des Unités Commerciales BTS Négociation et Relation Client BTS Commerce

Plus en détail

Lycée RASPAIL Paris 17 mars 2008

Lycée RASPAIL Paris 17 mars 2008 BTS ELECTROTECHNIQUE Lycée RASPAIL Paris 17 mars 2008 L objectif de la réunion Faire le point sur les conditions de mise en place du diplôme rénové dans l inter académique, tant du point de vue de l organisation

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Document test AP-TSA

Document test AP-TSA ACADEMIE D'ORLEANS TOURS Inspection Académique d'indre et Loire Promotion de la Santé en faveur des Elèves Document test AP-TSA AMENAGEMENTS PEDAGOGOGIQUES POUR UN ELEVE PRESENTANT UN TROUBLE SPECIFIQUE

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel?

Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? Le Robert lance Et si vous faisiez relire et corriger vos textes par un professionnel? dossier de presse - 2014 L avis des Français Étude Ipsos pour Le Robert réalisée sur un échantillon de 1 001 Français

Plus en détail

Lis les deux textes qui suivent et réponds aux questions. TEXTE 1 : Construction: Travailler sur du solide

Lis les deux textes qui suivent et réponds aux questions. TEXTE 1 : Construction: Travailler sur du solide Nom : Foyer : Lis les deux textes qui suivent et réponds aux questions. TEXTE 1 : Construction: Travailler sur du solide Le domaine de la construction se porte toujours bien malgré la crise : à Montréal,

Plus en détail

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale

Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Organisation de la fin d année du Master 2 de stratégie de communication globale Dossiers de suivi de stage - Rapport intermédiaire de Mission A rendre courant février (date précisée sur le site et sur

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Deutsche Welle Radio «Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Texte : Sam Olukoya, Nigeria Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie 1 narrateur 1 Voice-over : Theresa, 26 ans

Plus en détail

Du 16 au 20 mars 2015

Du 16 au 20 mars 2015 1 avenue Charles Gounod BP 14 76380 Canteleu cedex Téléphone : 02 35 36 28 80 Fax : 02 32 83 33 65 Mél. Ce.0762089h@ac-rouen.fr Site Internet www.ac-rouen.fr/colleges/gounod/ Personne à contacter en cas

Plus en détail