OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OBJECTIFS. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation"

Transcription

1 Politique TICE UBP L université ne peut pas rester à l écart des mutations profondes qui traversent nos sociétés ; la question n est plus de savoir s il faut ou non prendre en compte l usage du numérique dans l enseignement mais de savoir comment l université peut s approprier ces technologies pour remplir ses missions de production et de diffusion de savoir, non pas en subissant ces évolutions comme autant de contraintes mais en les considérant comme des opportunités de renouvellement de ses méthodes de formation. Les techniques numériques contribuent à faciliter les changements nécessaires pour faire face aux évolutions profondes de son environnement et lui permettent ainsi d affirmer sa place dans un monde concurrentiel où l information est devenue abondante. La stratégie numérique est une condition essentielle de l excellence de l Université, elle se décline en politique TICE ou stratégie numérique au service de l enseignement, Schéma Directeur du Système d Information et prise en compte de la dimension «vie étudiante». Les TICE doivent intervenir à tous les niveaux : du présentiel enrichi, au présentiel amélioré, au présentiel allégé, à la formation hybride ou entièrement à distance. La question à se poser est chaque fois : «Qu apportent les TICE? Qu avons-nous à y gagner?». Pour éviter la dispersion et promouvoir un usage pertinent de ces technologies numériques dans l enseignement, il faut structurer leur développement autour de quelques axes définis dans la politique TICE de l établissement et affichés clairement comme des priorités. La politique TICE s articule fortement avec la stratégie générale de l établissement et participe pleinement à la stratégie de la politique de formation et d insertion professionnelle. Soutenue par le CEVU, elle se traduit par un engagement en termes de pilotage, de budget et de ressources humaines. Un dialogue avec le directeur et les équipes enseignantes de chaque composante permettra ensuite de concevoir des déclinaisons qui s adaptent au contexte propre de chaque composante. L Université Blaise Pascal peut s appuyer sur des services dédiés aux TICE (cellule TICE, pôle audiovisuel, Centre d enseignement à distance) et sur une réelle expérience de l utilisation des TICE dans l enseignement à distance, dans les langues, dans la certification C2i et C2i2e mais pour assurer la pérennité de ce dynamisme, il faut aller au-delà de l initiative individuelle et concevoir des objectifs partagés qui seront soutenus par une impulsion institutionnelle mais aussi organisés, structurés et pilotés. 1

2 OBJECTIFS Les TICE doivent permettre d accroitre l efficacité de l Université dans sa mission de formation, c'est-àdire d améliorer la qualité de l apprentissage et les chances de réussite des étudiants, de leur assurer une meilleure insertion professionnelle en les formant à l utilisation du numérique dans le cadre de la société de la connaissance. Elles renforceront ainsi l attractivité et le rayonnement de l Université. Objectif N 1 : renouvellement des approches et des méthodes de formation pour atteindre une forme d excellence de la formation Objectif N 2 : ouverture de l UBP à de nouveaux publics d apprenants et à de nouveaux enseignants au niveau national et international Objectif N 3 : intégration durable du numérique au service de la formation dans la culture de l établissement par l adhésion et l engagement des acteurs Définition des axes prioritaires de mise en œuvre : 1 Généraliser l usage des TICE dans l enseignement en présence pour favoriser le renouvellement pédagogique 2 Intégrer dans tous les cursus des UE mixtes 3 - Développer de manière cohérente des formations hybrides 4 Développer l enseignement à distance en Formation Initiale et en Formation Continue 5 Proposer des modules et des ressources en ligne scénarisés (et interactifs) 6 Construire une expérimentation pédagogique et une recherche spécifique sur les TICE. Ces axes de mise en œuvre sont détaillés dans les fiches annexes de 1 à 6. 2

3 CONDITIONS NECESSAIRES La forte transversalité du numérique rend impossible la mise en œuvre d une politique TICE de manière fermée et autonome, elle doit s articuler avec tous les services concernés par les changements qu elle suppose. La mise en œuvre de la politique TICE de l Université à des conséquences en matière budgétaire sur les investissements en équipement et sur la gestion des ressources humaines. Une politique cohérente d équipement des salles et des amphis La mise en œuvre de cette politique implique un travail étroit avec la DSI sur le Schéma directeur du Système d information et plus largement sur le Schéma directeur Immobilier et d aménagement : - Prise en compte d une logique de site, mutualisations - Prise en compte des projets TICE des équipes enseignantes et des besoins spécifiques induits - Compatibilité des équipements - Mise en place de services d assistance technique de proximité Une politique cohérente de choix des outils et de leur usage : Nécessité de privilégier l utilisation des outils choisis par l UBP afin de limiter les coûts (d investissement et de maintenance) et de construire une cohérence d ensemble du point de vue de l utilisateur. Par exemple : une seule plateforme pédagogique Travail avec la DSI sur tout ce qui concerne l Environnement Numérique de Travail Harmonisation des outils permettant de gérer les inscriptions des étudiants et des personnels, leur synchronisation et leur bon usage : pour régler les problèmes d accès des utilisateurs, il faut une concertation avec la DSI, les services de scolarité (inscriptions des étudiants), le service du personnel (inscription des enseignants, des intervenants et du personnel) Le service Communication, le service des Relations Internationales, le service de Formation Continue, le service de l Etudiant sont également concernés par la construction et la mise en œuvre de certains projets. 3

4 Le renforcement des services TICE (CreaTICE, pôle audiovisuel, CEAD) : gestion des ressources humaines en lien avec la carte cible des emplois CreaTICE est un service support essentiel dont les missions sont : la formation des enseignants, la construction de dispositifs pédagogiques incluant les TICE, la production de ressources et la mise à disposition des outils nécessaires (en collaboration avec le CRRI et la DSI). Il faut donc prévoir un renforcement de CreaTICE en ingénierie technico-pédagogique et en ingénieur multimedia web ; un seul ingénieur technico pédagogique ne permettant pas d atteindre les objectifs fixés. Plutôt que de multiplier les ingénieurs technico pédagogiques sur les différents sites ou dans les différentes composantes, le choix de les mutualiser au sein de la cellule TICE semble plus judicieux : il assure une meilleure utilisation des ressources humaines sur les projets les plus intéressants pour l Université et permet un échange dynamique et constructif entre les ingénieurs technico-pédagogiques qui créera une synergie. Le Centre des Langues et du Multimedia deviendra ainsi le point de contact entre les équipes techniques, les ingénieurs pédagogiques, les enseignants producteurs et les chercheurs. Pour garder la possibilité d adapter les outils aux besoins spécifiques de l Université, un renforcement en ingénierie du développement est également à envisager. La reconnaissance institutionnelle de l investissement des enseignants dans les TICE La valorisation financière et symbolique des enseignants engagés dans les TICE est une condition sine qua non de la réussite : ces activités étant particulièrement chronophages pour les enseignants, il faut proposer des dispositifs qui puissent prendre en compte ce travail supplémentaire et ne laissent pas les enseignants moteurs s épuiser. L Université se définit par sa capacité à produire de la connaissance (recherche) et à la transmettre au plus haut niveau (formation). Dans l enseignant chercheur, le chercheur a souvent pris le dessus sur l enseignant à la fois dans les carrières et dans les représentations sociales. Il faudrait favoriser un rééquilibrage de ces représentations par des choix clairement affirmés au niveau de la politique de recrutement des Enseignants Chercheurs et des PRAG, au niveau de la notation, de l avancement dans la carrière et dans le discours de l institution. Les modes de rémunération des activités utilisant les TICE doivent être cohérents et harmonisés entre les différentes composantes, selon des règles lisibles et transparentes. - Définition d un référentiel enseignant chercheur intégrant les activités pédagogiques numériques (Prise en compte des charges de coordination pour l EAD et pour les formations hybrides) - Documents de cadrage pour la rémunération des enseignants en EAD, dans les UE mixtes, dans la production de modules en ligne et de ressources numériques. (Prise en compte des charges de chef de projet) - Mise en place d une politique claire de droits d auteur de lutte contre le plagiat (contrats enseignants) Il est important de trouver également des modes de reconnaissance symboliques : valorisation des formations utilisant efficacement les TICE, valorisation des équipes pédagogiques, de l élaboration plus 4

5 collective de la formation ; valorisation des enseignants moteurs. L évaluation des enseignements par les étudiants renforce le sentiment d efficacité personnelle et la motivation de l enseignant. Il faut déboucher sur des réalisations durables qui permettent d élaborer progressivement une identité lisible de l établissement, identité à laquelle les acteurs peuvent éprouver le désir d adhérer et par conséquent de travailler à la renforcer. La formation aux TICE la formation des enseignants Il s agit de permettre aux enseignants de progresser dans leurs usages des TICE afin que les technologies soient mises au service de la pédagogie et non l inverse ; de les aider à devenir utilisateurs des technologies numériques, à les intégrer dans leur mode d enseignement, à les adapter à leur didactique et enfin à renouveler leurs pratiques pédagogiques en les amenant à s interroger sur leurs besoins pédagogiques par rapport aux potentialités des TICE. Il faut toutefois bien avoir conscience qu en matière de pratiques des enseignants, les changements sont longs et très progressifs. L objectif est de former et d impliquer un nombre significatif d enseignants et de les amener à l autonomie. Objectif visé : 50 % sur 5 ans. Les personnels administratifs et techniques aidant à la gestion des formations et directement en contact avec les étudiants pourront également être formés dans le cadre des besoins de projets concernant une formation, un Département, une composante. la formation des étudiants : stratégie soutenue et pilotée par le CEVU. Il ne faut pas considérer que les usages pédagogiques du numérique vont de soi pour les étudiants de la génération numérique : l utilisation ludique du numérique ne signifie pas obligatoirement que l étudiant soit capable de se servir de ces technologies pour apprendre et pour travailler. L apprentissage en ligne requiert de la part de l étudiant des compétences particulières que l Université doit l aider à acquérir et à mettre en œuvre : des compétences techniques mais aussi une autonomie dans l acquisition des savoirs, une capacité d organisation et d autogestion (motivation, gestion du temps ) Formation à l ENT et à la plateforme pédagogique, aux outils numériques, à la recherche d information, intensification de la politique de certification, utilisation constante des technologies numériques lors de la formation. La transversalité des TICE implique également leur prise en compte dans la mission «vie étudiante» du CEVU, dans la communication sur les formations, dans les services en ligne offerts aux étudiants. 5

6 PILOTAGE : Structurer le développement des TICE en cohérence avec la politique de formation de l Université pour le contrat : La gouvernance : Président, Vice Président CEVU, Chargé de mission TICE. La gouvernance clarifie les orientations stratégiques, identifie les axes prioritaires. Les instances de pilotage : CEVU, Vice Président CEVU, chargé de mission TICE (rattaché au VP CEVU) et directeur CEAD. Objectifs : établir des règles de choix et de priorisation entre les projets ; contrôler les coûts et affecter les ressources financières et humaines. Les structures de prise de décision : les axes prioritaires de mise en œuvre se déclinent en projets. Les projets sont proposés par des équipes d enseignants soutenues par le responsable de formation, (le directeur de département s il y a lieu) et le directeur de composante. Le chargé de mission TICE et /ou le service support (CreaTICE ou CEAD) accompagnent le travail sur le projet. Un chiffrage précis de l investissement nécessaire en équipement et en ressources humaines doit être mené et un calendrier de réalisation sera établi. Les projets sont ensuite sélectionnés et priorisés par le chargé de mission TICE (le directeur du CEAD pour l enseignement à distance) en collaboration avec le VP CEVU, avec la DSI et le service des Ressources humaines si implication forte en matière de SI ou de RH. Les critères de choix sont : la pertinence par rapport à la stratégie numérique globale de l établissement et par rapport aux axes prioritaires de mise en œuvre ; la valeur ajoutée créée par l usage du numérique, l implication des équipes enseignantes et techniques, l innovation pédagogique, l excellence de la formation, le public visé, la qualité des partenariats, la cohérence budgétaire. Après une présentation devant le CEVU de chaque projet par le chef de projet, la liste des projets sélectionnés est discutée puis proposée au vote et ensuite communiquée à l ensemble de l établissement. La conduite du changement : La mise en œuvre des axes prioritaires de la stratégie TICE demande des changements organisationnels et fonctionnels. Les acteurs de la conduite du changement : - le chargé de mission TICE (aidé du directeur CEAD pour l enseignement à distance) - les services support : CreaTICE essentiellement, CEAD pour ce qui concerne l Enseignement à distance - le réseau de correspondants TICE dans les composantes 6

7 Animation du réseau de correspondants TICE dans chaque composante (et éventuellement dans chaque département) pour permettre une meilleure remontée des besoins et des projets et une meilleure diffusion de l information et de l impulsion. Accompagnement de tous les acteurs concernés : enseignants, étudiants et personnels afin d améliorer les processus existants et les renouveler. Le travail sur les usages des TICE contribue ainsi à faciliter les changements, à construire les nouveaux processus dont l université à besoin. Il faut impulser le changement puis former les enseignants, le personnel administratif et les étudiants à cette évolution des pratiques et des organisations qui implique toujours un réel changement de perspectives, un changement plus ou moins progressif de l environnement de travail : - communication - dispositifs permettant l appropriation - incitations La conduite du changement est portée par le chargé de mission TICE de l Université mais elle concerne et implique tous les acteurs de la formation et n est possible que si elle est construite en collaboration avec eux. Suivi des projets Les dispositifs d évaluation sont essentiels: évaluation annuelle de la qualité et des résultats obtenus ; indicateurs généraux (évaluation des usages) et indicateurs propres au projet. Objectif : contrôler efficacement la mise en œuvre des décisions prises en matière de numérique et modifier l approche choisie quand cela est nécessaire. La stratégie du numérique au service de l enseignement est une stratégie en mouvement, elle est toujours ouverte à l adaptation, au changement puisqu elle se construit dans un environnement qui évolue en permanence à un rythme soutenu. Le chef de projet ou le responsable de la formation doit faire le point sur les étapes intermédiaires de la réalisation du projet, sur les résultats de sa mise en œuvre auprès du chargé de mission TICE d abord, mais aussi une fois par an pour le CEVU et l équipe présidentielle. Une fois les projets mis en œuvre, la communication sera assurée à toute la communauté universitaire afin qu ils puissent servir d exemples et impulser de nouvelles pratiques. 7

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES

SOLIDARITÉS PROFESSIONS SOCIALES MINISTÈRE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITÉ Direction générale de l action sociale Sous-direction de l animation territoriale et du travail social Bureau des professions sociales et

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014

VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ. CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 VERS UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ CONGRÈS DES CONSEILS CENTRAUX Mardi 3 juin 2014 CHAPITRE 1 UNE NOUVELLE UNIVERSITÉ AU SEIN DE LA COMUE UPE UPE : DU PRES À LA COMUE 2007 : UPEC et UPEM deviennent membres fondateurs

Plus en détail

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017

PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 PLAN D ORIENTATION STRATÉGIQUE 2014/2017 Édito de la directrice Le Plan d orientation stratégique 2014/2017 de l AEFE est le fruit d une large concertation menée auprès de l ensemble des acteurs et partenaires

Plus en détail

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO)

MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) MASTER 2 INGÉNIERIE DE FORMATION ET USAGE DU NUMÉRIQUE DANS LES ORGANISATIONS (IFUNO) Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Sciences humaines et sociales Mention : Master

Plus en détail

Référentiel d équivalences horaires

Référentiel d équivalences horaires Référentiel d équivalences horaires Université Bordeaux Segalen DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Version 2.0 du 28 septembre 2011 Université Bordeaux Segalen Sciences de la Vie, Sciences de la Santé,

Plus en détail

Développement économique et emploi

Développement économique et emploi Angers Loire Métropole Ville d Angers Développement économique et emploi Plan d actions territorial 2009 Sommaire I - Un plan d action territorial d urgence de soutien aux entreprises et à l emploi : Un

Plus en détail

Stratégie numérique académique. Feuille de route 2014-2015

Stratégie numérique académique. Feuille de route 2014-2015 Stratégie numérique académique Feuille de route 2014-2015 Juin 2014 1 Contexte national Le numérique est un défi important en ce début du 21 ème siècle. Le numérique est partout : il bouleverse les habitudes,

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES

RÉFÉRENTIEL POUR L ÉVALUATION INSTITUTIONNELLE DES ÉTABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE RECHERCHE DANS LES ÉTATS MEMBRES DU CAMES CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Coordinateur-trice du personnel de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis

Les contributions. services enrichie. Etude logo Proposition 4 bis Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie Etude logo Proposition 4 bis Juillet 2013 Les contributions des CARIF-OREF au CPRDFP : une offre de services enrichie En janvier

Plus en détail

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU

Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU 26 novembre 2013 Les universités au cœur de la formation professionnelle et de l apprentissage Les 29 propositions de la CPU Alors qu une grande concertation est en cours et qu une loi est en préparation

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Lettres de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE

MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des politiques de formation et d éducation Bureau des formations de l enseignement supérieur

Plus en détail

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs

Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs Résultats de l'appel à projets CréaMOOCs www.enseignementsup-recherche.gouv.fr @sup_recherche / #1anFUN APPEL A PROJETS CREAMOOCS : DES RESULTATS QUI TEMOIGNENT D UNE FORTE IMPLICATION DES REGROUPEMENTS

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Diplôme Conservateur Bibliothèques

Diplôme Conservateur Bibliothèques de des Diplôme Conservateur Bibliothèques Livret de formation à destination des élèves conservateurs 23 e promotion 1 er janv. 2014 30 juin 2015 Ce livret a un double objectif : vous présenter la formation

Plus en détail

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE

CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE CHARTE DES UNIVERSITÉS EUROPÉENNES POUR L APPRENTISSAGE TOUT AU LONG DE LA VIE European University Association Association Européenne de l'université Copyright 2008 par l Association Européenne de l Université

Plus en détail

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips Résumé Collection Voies d accès au marché du travail No 4 Mai 2007 Réseaux canadiens de

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Référentiel des équivalences horaires des activités des enseignants et enseignants-chercheurs à l Université de Nantes

Référentiel des équivalences horaires des activités des enseignants et enseignants-chercheurs à l Université de Nantes Référentiel s équivalences horaires s activités s enseignants et enseignants-chercheurs à l Université Nantes A. ACTIVITES PEDAGOGIQUES A.1 - Innovation pédagogique A.1.1 - Elaboration et mise en ligne

Plus en détail

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse

DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse DOCUMENT DE POLITIQUE EN MATIERE DE FORMATION Institut Catholique de Toulouse La politique de l ICT en matière de formation s articule autour de plusieurs axes : 1. Elargissement de l offre de formation

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal

Formation agricole et rurale Quelques exemples d appui à la définition de rôles et à la construction de partenariats au Sénégal Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Formation agricole

Plus en détail

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole»

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» La Formation des Enseignants Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» 1 Avant-propos Le président de la République a fait de la refondation de l Ecole une priorité de son action.

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master domaine Sciences humaines et sociales, mention Sciences Du Langage, spécialité Didactique des langues et des cultures

Plus en détail

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie»

Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» Calendrier et plan de suivi des recommandations des experts Cursus «bachelier en optique-optométrie» 19 décembre 2014 1. Commentaire général Les équipes et administrative de l I.O.R.T. ont trouvé l exercice

Plus en détail

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne

Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Ingénierie de la communication imprimée industrielle européenne Institut polytechnique de Grenoble Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur

Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur Le développement des technologies de l information et de la communication dans l enseignement supérieur Sous-direction des TICE service des technologies et des systèmes d information Secrétariat général

Plus en détail

La formation à distance : opportunité et défi pour la formation tout au long de la vie. Enjeux et besoins Nouveaux modèles économiques

La formation à distance : opportunité et défi pour la formation tout au long de la vie. Enjeux et besoins Nouveaux modèles économiques La formation à distance : opportunité et défi pour la formation tout au long de la vie Enjeux et besoins Nouveaux modèles économiques 29 janvier 2015 Sommaire La CDC et la e-education Etude économique

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Management. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ GESTION STRATÉGIQUE DES RESSOURCES HUMAINES À FINALITÉ PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel

Plus en détail

Licence Science politique

Licence Science politique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Science politique Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Licence professionnelle Management de la qualité du service

Licence professionnelle Management de la qualité du service Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management de la qualité du service Université Toulouse III - Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Communication et Commerce Spécialité «Ingénierie de l information et de la communication» Autorité responsable de la certification

Plus en détail

Commission du Système d Information et des Usages du Numérique. Compte-rendu de la réunion du 17 octobre 2013

Commission du Système d Information et des Usages du Numérique. Compte-rendu de la réunion du 17 octobre 2013 Commission du Système d Information et des Usages du Numérique Compte-rendu de la réunion du 17 octobre 2013 Ce compte-rendu se compose de deux parties : - une note de synthèse, reprenant le déroulement

Plus en détail

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. «Formation en gestion stratégique des ressources humaines»

FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES. «Formation en gestion stratégique des ressources humaines» FORMATION CONTINUE RECHERCHE APPLIQUÉE OUTILS PÉDAGOGIQUES «Formation en gestion stratégique des ressources humaines» PRÉSENTATION DE LA FORMATION Contexte de la formation L atteinte des objectifs de l

Plus en détail

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015

Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Lyon 3 lance son premier MOOC le 23 février 2015 Six semaines pour s initier gratuitement à la cartographie des processus métiers DOSSIER DE PRESSE JANVIER 2015 CONTACTS PRESSE Marion MOREL Melior & Maximus

Plus en détail

Master Management socio-économique

Master Management socio-économique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management socio-économique Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit privé de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES

DOMAINE N 1.2.1 : RENFORCER LE POTENTIEL D INNOVATION DES O B J E C T I F 1. 2 F A I R E D E L I N N O V A T I O N L E M O T E U R D E L A C O M P E T I T I V I T E D E S E N T R E P R I S E S PRESENTATION GENERALE DE L OBJECTIF Cet objectif vise à améliorer

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

Programme. Scénariser un MOOC. Intitulé de l'atelier : Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle. Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7

Programme. Scénariser un MOOC. Intitulé de l'atelier : Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle. Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7 Programme Intitulé de l'atelier : Scénariser un MOOC Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7 Intitulé de l'atelier : Scénariser un MOOC Formateurs

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Informatique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH)

Primature. République d Haïti. Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) République d Haïti Primature Office de Management et des Ressources Humaines (OMRH) Les règles de prévention des conflits d intérêts dans la fonction publique Haïtienne Responsabilité Générale de l OMRH

Plus en détail

Contribution au rapport sur la réforme de la formation professionnelle

Contribution au rapport sur la réforme de la formation professionnelle REGION LANGUEDOC-ROUSSILLON CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Mercredi 15 octobre 2008. COMMUNICATION Contribution au rapport sur la réforme de la formation professionnelle On ne reviendra pas ici sur l importance

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012. Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle (DEVUIP) Alexandra PUARD

Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012. Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle (DEVUIP) Alexandra PUARD Séminaire OSMOSE - Lot n 5 27 mars 2012 Direction des Etudes, de la Vie Universitaire et de l Insertion professionnelle () Alexandra PUARD Directrice Générale des Services Adjointe déléguée aux Etudes,

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT

LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT LES MISSIONS D UN RÉFÉRENT D ÉTABLISSEMENT POUR LES USAGES PÉDAGOGIQUES DU NUMÉRIQUE LETTRE DE MISSION ACADÉMIQUE Vous avez accepté d être le référent pour les usages pédagogiques du numérique de votre

Plus en détail

PRES «Université de Toulouse»

PRES «Université de Toulouse» PRES «Université de Toulouse» Département Formation et Vie Etudiante des fondateurs 8 décembre 2011 Organisation du département FVE Direction Directeur : Jean-Luc Rols (25 %) Directrice adjointe : Brigitte

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

Trois expériences d enseignements numériques au sein de l UFR SEPF

Trois expériences d enseignements numériques au sein de l UFR SEPF Trois expériences d enseignements numériques au sein de l UFR SEPF Au sein de l UFR SEPF (Sciences de l'éducation, Psychanalyse et Français Langue Etrangère) s est depuis très longtemps fait sentir le

Plus en détail

IPCS. RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles

IPCS. RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles RÉFLEXION PARITAIRE sur l intégration des jeunes dans nos entreprises industrielles IPCS Institution de Progrès et de Concertation sociale dans la Sidérurgie UEL MANAGEMENT POUR CONSTRUIRE UNE PERFORMANCE

Plus en détail

LIVRE DES REFERENCES

LIVRE DES REFERENCES LIVRE DES REFERENCES LES REFERENCES DE L'ASSURANCE DE LA QUALITE DANS LES ETABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR 17 novembre 2003 CNE - novembre 2003-2/28 AVERTISSEMENT Ce document a été préparé par un

Plus en détail

Charte de Qualité. Accueil du Jeun e En fan t

Charte de Qualité. Accueil du Jeun e En fan t Charte de Qualité Accueil du Jeun e En fan t 01/2006 PREAMBULE Les évolutions des besoins des familles et de leurs enfants concernant l accueil collectif ou individuel ont conduit les partenaires institutionnels

Plus en détail

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE»

«CADRE D ACTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET DES QUALIFICATIONS TOUT AU LONG DE LA VIE» Confédération Européenne des Syndicats 1 Union des Confédérations de l Industrie et des Employeurs d Europe UNICE/UEAPME 2 Centre Européen des Entreprises à Participation Publique et des Entreprises d

Plus en détail

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Haute Ecole Galilée Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président Mme Martine SIMONIS, MM. Mihai COMAN, Bruno

Plus en détail

Master Géographie et aménagement

Master Géographie et aménagement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Géographie et aménagement Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT

DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT DONNER VIE À LA GESTION DU RISQUE AU SEIN DE VOTRE ORGANISME NATIONAL DE SPORT Table des matières Découverte... 4 Descriptions des phases... 6 Aires fonctionnelles... 9 Matrice des phases... 12 Phase initiale...

Plus en détail

Introduction. Orientations stratégiques de la recherche et de la création de l'uqam 2014-2019 Résumé

Introduction. Orientations stratégiques de la recherche et de la création de l'uqam 2014-2019 Résumé Introduction «La recherche et la création constituent le cœur de l activité universitaire, contribuant à donner à cette institution ses lettres de noblesse sur les plans de l avancement des connaissances,

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education, travail et formation de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle.

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. La formation professionnelle constitue un atout pour la personne, pour l entreprise, pour la

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Marketing opérationnel de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC

Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Instance Nationale de Concertation CNAF Projet de Transformation de la DSI et des fonctions SG/AC Le 5 Mars 2015 Version de travail Projet Février 2015-1 Ordre du jour Avancement des travaux Rappel du

Plus en détail

Amine BENKIRAN Samir BENNANI

Amine BENKIRAN Samir BENNANI L opportunité du télé-enseignement au Maroc Amine BENKIRAN Samir BENNANI Equipe RIMt EMI, Ecole Moammadia d Ingénieurs Univ Md Agdal,, Rabat benkiran@emi.ac.ma sbennani@emi.ac.ma Sommaire Contexte marocain

Plus en détail

Université Jean Monnet. Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs. Adopté en CA restreint le 21 juin 2010

Université Jean Monnet. Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs. Adopté en CA restreint le 21 juin 2010 Université Jean Monnet Référentiel des tâches des Enseignants-Chercheurs Adopté en CA restreint le 21 juin 2010 Proposition de référentiel des tâches des enseignants-chercheurs Page 1 Chaque enseignant-chercheur

Plus en détail

Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité

Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Contrôle, métrologie, assurance qualité Université Joseph Fourier - Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Démarche Système Global d Information

Démarche Système Global d Information Démarche Système Global d Information Alain Mayeur Quelle démarche pour le SI? UNR et UNT Espace Numérique de Travail PRES SYSTEME D INFORMATION Ministère LRU Modernisation Innovation Pédagogique Société

Plus en détail

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT

LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT ET LE CONSEIL NATIONAL DES MISSIONS LOCALES ACCORD DE PARTENARIAT SOMMAIRE Préambule La politique de ressources humaines de l entreprise 1. MEDIAPOST, créateur d emploi 2. La politique de recrutement et

Plus en détail

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE

TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE TITRE DE LA PRÉSENTATION > TITRE DE LA PARTIE PROJET D ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET TECHNIQUE CIBLE 2 Projet organisation administrative et technique > Sommaire Sommaire PREAMBULE POURQUOI? Les objectifs

Plus en détail

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau

Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011. «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau Intervention PREFAS journée CNAM 14 octobre 2011 2 e table ronde : savoirs professionnels savoirs académiques «De la diversité et de l intérêt des PREFAS» Chantal Goyau La circulaire de la DGAS du 6 mars

Plus en détail

Premiers éléments de bilan. Commission formation

Premiers éléments de bilan. Commission formation Premiers éléments de bilan Commission formation 1 Modalités d implication de la communauté universitaire 2 1ers jalons vers l offre de formation de la nouvelle université Sommaire 3 L affirmation en perspective

Plus en détail

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants

Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants 1 Charte de l Evaluation des Formations par les étudiants I. Le contexte institutionnel La démarche de l UdS en matière de qualité des formations

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES

CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES CHARTE REGIONALE POUR STIMULER LA DEMANDE DE RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS PRIVES 57% du parc ligérien de logements est antérieur à 1975. Considérant que 46% des consommations d énergie sont liées

Plus en détail

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif Charte 22 avril 2009 l investissement responsable de la maif objectifs considération sur l investissement responsable les axes d engagement l investissement responsable de la maif /// Préambule La MAIF

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017. Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants

EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017. Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants EVALUATION INTERMEDIAIRE NIG/017 Appui au Programme national de Formation professionnelle et technique et d Insertion des Jeunes sortants FICHE SYNTHÉTIQUE Pays Titre long du Projet Titre court du Projet

Plus en détail

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique

SDSIT 2011-2015 - Gouvernance de la fonction S.I. Cadrage du soutien de la DSI à l informatique scientifique Institut de recherche pour le développement SIEGE 44, BOULEVARD DE DUNKERQUE F-13572 MARSEILLE CEDEX 02 TEL. : 33 (0)4 91 99 92 53 FAX : 33 (0)4 91 99 92 27 WEB DSI : WWW.IRD.FR/DSI DIRECTION DU SYSTEME

Plus en détail

AUTO EVALUATION. Référentiel, critères et preuves. République Tunisienne

AUTO EVALUATION. Référentiel, critères et preuves. République Tunisienne République Tunisienne Ministère de l'enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique, des technologies de l information et de la communication Université de Monastir AUTO EVALUATION Référentiel, critères

Plus en détail

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011

Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 Bilan du groupe de travail «Gestion de l espace» sur la période 2009-2011 2 ème partie : le fonctionnement du groupe L objectif de ce cadre est de faciliter le travail de bilan des groupes de travail.

Plus en détail

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO)

CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (C. A. M. E. S.) 01 B.P. 134 OUAGADOUGOU 01 (BURKINA FASO) Tél. : (226) 50.36.81.46/72 80 74 34 - Fax : (226) 50.36.85.73 Email : cames@bf.refer.org

Plus en détail

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT

MIEUX ANTICIPER ET GÉRER LE CHANGEMENT EUPAE AISBL / European Public Administration Employers TUNED Trade Union s National and European Delegation ORIENTATIONS POLITIQUES STRATÉGIES DE RENFORCEMENT DES RESSOURCES HUMAINES MIEUX ANTICIPER ET

Plus en détail

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université

Revaloriser les métiers au service des missions de l Université Revaloriser les métiers au service des missions de l Université PREAMBULE Le capital humain est notre richesse première. La force de l Université tient à la qualité de ses universitaires et à celle de

Plus en détail

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence

Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence Portefeuille Global des Projets du Programme d Urgence 2009-2012 PROGRAMME D URGENCE Ensemble pour l école de la réussite 2009-2012 ESPACE 1 ESPACE 2 ESPACE 3 ESPACE 4 Rendre effective l obligation de

Plus en détail

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH

La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH La direction des ressources humaines de l université de Strasbourg : un exemple d organisation RH Marylène OBERLÉ, secrétaire générale adjointe DRH université de Strasbourg www.unistra.fr 1 I. Présentation

Plus en détail

Avertissement : Le kit de communication a vocation à être adapté au contexte propre à chaque organisme.

Avertissement : Le kit de communication a vocation à être adapté au contexte propre à chaque organisme. Avertissement : Le kit de communication a vocation à être adapté au contexte propre à chaque organisme. Le kit présente les éléments clés du nouveau modèle de gestion découlant de l application du décret

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Un ANI pour Innover " Julien Pelletier, Anact!

Un ANI pour Innover  Julien Pelletier, Anact! Un ANI pour Innover Julien Pelletier, Anact Fréquences des modalités d indicateurs de vécu au travail Performance= E+C+O Tensions au travail et pression psychologique Mon travail demande de travailler

Plus en détail

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sociologie Université de Bordeaux Sciences Po Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail