FORMATION AUX PREMIERS SECOURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATION AUX PREMIERS SECOURS"

Transcription

1 Evènements FORMATION AUX PREMIERS SECOURS Mission Locale du Charolais - 17 rue Jean Bouveri GUEUGNON Structure support du projet

2 Rappel de la mise en place et des objectifs de cette action. L AFPS permet d acquérir suffisamment de connaissances pour être capable d exécuter en temps voulu les gestes de secours qui permettent de préserver l intégrité physique d une victime avant l arrivée des secours. Cette formation citoyenne: s inscrit dans une démarche participative impliquant la Mission Locale,le dispositif Lutilea, les Services Sociaux, les Organismes de Formation comme l IFPA et les Organismes assurant la formation comme la Croix Rouge, les Pompiers ou l ADPC 71. est innovante car elle vise à sortir les publics de leur cadre de formation habituel et de se retrouver autour d un projet commun : se former aux premiers secours. D autre part, sans cette mixité du public, des actions ne pourraient pas se mettre en place, ce qui serait préjudiciable pour des demandeurs. concerne tout le territoire du Charolais : les personnes intéressées pouvant résider sur Bourbon-Lancy, Chauffailles, Charolles pour le public inscrit sur les ateliers Lutilea dont le but est de consolider les savoirs de base afin de favoriser une insertion sociale et professionnelle, cette formation est un moyen transversal et concret de respecter cet objectif. Tout ce qui concerne le domaine de la sécurité dans le cadre de la vie quotidienne sera étudié en atelier. Nous avons pu remarquer, avec l écriture d un conte, réalisé par le groupe de l atelier «Lecture Ecriture Vie Quotidienne» de Digoin, que tout support sortant du domaine classique de formation peut être mobilisateur et fruit de résultats tangibles en lecture et écriture. La demande de formation AFPS émane des personnes inscrites sur cet atelier. Les travailleurs sociaux du Conseil Général, notamment sur La Clayette et Chauffailles, se sont aussi mobilisés autour de l élaboration du projet.

3 PUBLIC Public 16/25 ans accueilli par la Mission Locale, en formation ou non Public + 26 ans inscrit dans le dispositif Lutilea AFPS + de 26 ans inscrit dans le dispositif RMI et dans le dispositif Lutilea. + de 26 ans inscrit dans le dispositif RMI mais ne relevant pas de Lutilea Personnel Mission Locale chargées d accueil, conseillères et coordinatrice Lutilea.

4 BUT : obtenir l AFPS «Attestation de Formation aux Premiers Secours» DEMARCHE : par le biais de cette formation, le public pourra ainsi s impliquer dans un acte citoyen et/ou à terme dans des démarches associatives Cette formation participe aussi au projet de vie. OBJECTIFS pour les publics concernés : être capable de mener à terme une demande de formation exprimée. être capable de travailler en groupe : écoute, compréhension et application de consignes être capable, pour le public LUTILEA, de s impliquer dans un travail de lecture et d écriture en lien avec un projet concret. pour le personnel de la ML, être capable au cours d un entretien d apporter les premiers secours à une personne en détresse. La participation de conseillers Mission Locale aux groupes de formation permettra au public de réaliser que l on a toujours besoin de se former, quelque soit l âge ou la situation professionnelle. être moins indifférent à l autre et réactif tout en étant capable de pratiquer les gestes de survie dans tout événement de la vie quotidienne. être valorisé par l acquisition d une validation : reprendre confiance en soi et faire confiance aux autres. être capable par cette validation de valoriser un CV et d argumenter un projet de formation. DEROULEMENT: constitution de groupes de 8 à 10 volontaires, étant soit, en formation, en atelier LUTILEA ou en suivi par les travailleurs sociaux du Conseil Général, par les conseillers Mission Locale, par la coordinatrice Lutilea LIEUX : La Clayette : public résidant sur Chauffailles, La Clayette et Charolles Paray le Monial : public résidant sur Paray, Digoin et Charolles. Gueugnon : public résidant sur Gueugnon et Digoin. Bourbon-Lancy

5 Bilan quantitatif de l action L action a impliqué la Mission Locale du Charollais, le dispositif Lutilea, les centres médicaux-sociaux des secteurs de La Clayette et Chauffailles et les organismes de formation intervenant sur Digoin et Paray le Monial. Les pompiers de Paray le Monial ont assuré trois sessions : les 18 et 19 mai : après accord du Conseil Régional et Uniformation pour le personnel Mission Locale. Sept personnes formées : 2 conseillers ML, 2 lutilea. 3 CR(en formation DOP). les 30 novembre et 1 décembre : Dix personnes formées : les 13 et 14 décembre : Huit personnes formées : 3 lutilea, 6 CR(en formation DOP), 1 conseillère ML. 3 lutilea, 5 CR (en formation DOP). La Croix Rouge de La Clayette a assuré deux sessions : les 2 et 9 septembre : Treize personnes formées : 4 Lutilea 9 CMS 1 formatrice de l atelier «Lecture, Ecriture, Vie Quotidienne» de La Clayette en observatrice car déjà formée, afin de travailler par la suite sur l atelier) les 2 et 9 décembre : Dix personnes formées : 4 Lutilea, 2 CMS 4 ML CG La Croix Rouge de Gueugnon a assuré deux sessions les 7 et 8 septembre : Sept personnes formées : 6 lutilea (formatrice du Greta du Charollais afin de travailler par la suite sur l atelier «Lecture, Ecriture, Vie Quotidienne».) les 12 et 13 octobre : Dix personnes formées : 5 Lutilea, 1 ML CUD 4 employées ML D autre part, une personne relevant de Lutilea a participé à une session les 3 et 4 novembre à Gueugnon.

6 Soit une participation de 62% sur une période qui représente 41% de la période théoriquement financée. Bilan qualitatif Public Mission Locale Financement Conseil Général CUD : 25% des jeunes ont été formés. Pour les conseillers Mission Locale, il est difficile de mobiliser des jeunes qui sont reçus en entretien, au départ pour une autre demande. D autre part, les conseillers, suite à une surcharge de travail, n ont pas toujours le temps de contacter et de présenter l action à d autres jeunes qui pourraient être intéressés. Financement Conseil Régional : 70% des jeunes ont été formés. La mobilisation est facilitée lorsque les jeunes sont dans une dynamique de formation. Le lien AFPS et projet professionnel semble plus logique. D où un taux d absentéisme moins important que dans le cadre hors formation. Public Lutilea Financement DRTEFP : 95% des personnes ont été formées. Tout comme les jeunes en formation, la mobilisation est notoire. D autant que le contenu de la formation est abordé soit en amont soit en aval sur les deux ateliers «Lecture, Ecriture, Vie Quotidienne» Vie Quotidienne. La présence des deux formateurs a participé à l implication du public et l a rassuré. Le livret de secourisme sert entre autre de support pédagogique. Il permet de revenir sur le contenu de cette formation qui est dense ou de rebondir sur d autres thèmes de travail. Ainsi, les personnes s impliquent d avantage dans l apprentissage et/ou d autres projets. Financement CG RMI : 60% des personnes ont été formées. Ce public, plus fragile, en recherche d emploi, a parfois du mal à s organiser sur une journée et demie : adéquation des horaires d école et de la formation, transport et organisation dans le temps : problème de retard et de repérage du lieu de l action. Public Services Sociaux : Financement Conseil Général RMI. 55% des personnes ont été formées. Le public est aussi difficile à mobiliser. Le plus souvent, les personnes présentes étaient déjà dans une dynamique d insertion. Tout comme le public Lutilea inscrit dans le dispositif RMI, les remarques sont presque à l identique : ce public, plus fragile, en recherche d emploi, a parfois du mal à s organiser sur une journée et demie : adéquation des horaires d école et de la formation, transport et organisation dans le temps.

7 Points positifs Cette formation répondait à une attente du public qui seul, ne se serait pas inscrit dans une telle démarche. Dans l ensemble, le respect de l engagement de participer aux sessions a été tenu. Toutes sont venues les deux journées sauf une. La mixité des publics sur chaque session n a pas entraîné de rejet des plus en difficultés. Chacun a respecté l autre : âge, nationalités, autres cultures et a su travailler en groupe. Les organismes formateurs ont su s adapter à un public dont ils n avaient pas l habitude : lenteur et compréhension difficile pour certains, difficultés linguistiques, problèmes de comportement. Lors de la réunion organisée le 2 octobre sur La Clayette après la première session, les personnes se sont exprimées librement sur le vécu de la formation. Cette formation leur a permis : de revenir sur des idées reçues quant à certains soins, de dépasser ses propres peurs de souligner l importance de l alternance théorie et pratique qui permet une meilleure mémorisation des gestes et de rendre la formation plus vivante, d être davantage sensibilisés à des problématiques de santé. Problématiques qui ont pu être abordées sur les ateliers Lutilea. sur les ateliers et le Dop, le bilan présenté par les participants a donné envie aux autres de se former. La mise en place de cette formation sur une partie du territoire Charollais a obligé les personnes à se déplacer. Mais, mais cela a nécessité pour les référents un lourd travail d organisation : co-voiturage, la CLI et la CUD ne pouvant prendre en charge les déplacements. Cette formation a : créé du lien social, confirmé des projets professionnels, donné envie d aller plus loin dans cette formation et peut être de mettre en place des groupes pour se retrouver sur d autres thématiques. L équipe partenariale à l initiative du projet AFPS va poursuivre sa réflexion pour la mise en place d autres actions en 2007.

8 Points «problématiques» pouvant être améliorés. Le rythme et le contenu de la formation fut trop intense pour certains suite à des difficultés de concentration et/ou de mémorisation. Après concertation avec les différents formateurs, une session organisée sur deux journées pleines au lieu d une journée et demi serait plus pertinente.sur la Clayette où la session n a pas eu lieu sur deux journées consécutives, la semaine entre les deux jours leur a laissé du temps pour assimiler les connaissances. Dans l ensemble, il n y a pas eu de problèmes de comportement majeur, toutefois certains jeunes ont du mal à respecter des règles de base comme éteindre son portable ou ne pas répondre s il sonne, s écouter! Si en majorité des personnes ont respecté leur engagement, certaines n ont pas répondu au courrier demandant de confirmer leur participation. D autres avaient confirmé mais ne se sont pas présentées. Parmi celles-ci, certaines se sont excusées, d autres pas. L absentéisme n est pas forcément le fait de difficultés de mobilité mais un manque de prise en compte de l investissement des bénévoles formateurs ou d organisation dans la mise en place de plusieurs projets. Certains avaient donné une réponse trop rapide, sans mesurer l implication demandée par la suite. D où le nécessité pour les différents référents de bien présenter l action en prenant en compte tous les freins possibles ce qui requiert du temps! Validation de la formation 95% des personnes ont validé leur formation. 5% ne l ont pas validée mais ont reçu une attestation d initiation aux premiers secours. Remarque : ces personnes n étaient pas d origine étrangère mais avaient plus des difficultés d ordre psychologique : manque de confiance en soi, panique au moment des exercices L Action serait à renouveler en 2007, cette fois-ci sur tout le territoire Charolais.

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL N 296 CHASSAGNE Jean-Marie, CASTELLAN Joëlle [Équipe PATRE, ENFA LES ENSEIGNANTS DE L ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL : PERTINENCE D UNE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Cette communication se situe dans le

Plus en détail

Actu Formation - VAE

Actu Formation - VAE Réforme du diplôme d état d éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) Référentiels Arrêté du 16/11/2005, JO du 25/11/05 Pour rappel le DEEJE réformé par le décret du 3 novembre 2005 est dorénavant considéré

Plus en détail

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT

REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT INTERVENTION SOCIALE ET AIDE A DOMICILE AIDE AUX PERSONNES MEDIATION FAMILIALE CONSEIL CONJUGAL THERAPIE DE COUPLE PREVENTION SUICIDE POINT-RENCONTRE REPERAGE DE LA CRISE SUICIDAIRE ET ACCOMPAGNEMENT ARAMIS

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ

PROGRAMME DE FORMATION SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ CV315 SAVOIR VENDRE AVEC EFFICACITÉ 1. Identifier les objectifs commerciaux Les 4 objectifs clés du commercial L esprit de conquête, clé de la performance La psychologie du vendeur face à l acheteur 2.

Plus en détail

La santé, un facteur d insertion

La santé, un facteur d insertion La santé, un facteur d insertion Anne Danibert - Chef de projets prévention et promotion de la santé Mutuelle Atlantique Une orientation politique de la Mutuelle En 1996, la mutuelle inscrit comme orientation

Plus en détail

Séminaire. «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire»

Séminaire. «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire» Séminaire «Innover, agir ensemble contre le décrochage scolaire» Lycée du Haut Val de Sèvre Saint Maixent l École 16 avril 2014 Cette action est cofinancée par l union européenne Bilan du séminaire Contexte

Plus en détail

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation

CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Synthèse de quelques éléments d observation CONDITIONS ET PROCESSUS FAVORABLES A LA REUSSITE D UN PROJET DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Synthèse de quelques éléments d observation Marc Thiébaud Septembre 2002 Remarque préliminaire Cette synthèse

Plus en détail

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le..

Je soussigné(e) Mme, Mlle, M.., reconnaît avoir pris connaissance du règlement ci-dessus et en accepte les conditions. Fait le.. Fiche d inscription Prévention et Secours Civiques de Niveau 1 (PSC1) DELEGATION LOCALE DE SURESNES Madame Mademoiselle Monsieur NOM d usage : NOM de naissance : Prénom : Date de naissance : Lieu de naissance

Plus en détail

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35)

EVS ORMATIONS EVS. Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB (35) FORMATION ORMATIONS EVS EVS Proposées par le Greta Est-Bretagne GEB Des modules de deux jours pour valoriser des compétences et acquérir des connaissances complémentaires Compétences et métiers de l aide

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Compte rendu de la formation

Compte rendu de la formation BILAN QUALITATIF ET QUANTITATIF 12 participants 18 heures de formation sur 3 jours 9 associations de 2 départements représentées (75 et 94) Evaluation orale et bilan individuel écrit effectuée en fin de

Plus en détail

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes»

formation 2012 Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» Un Organisme de Formation à votre service Spécialisé «Logement des Jeunes» FORMA-CLLAJ formation 2012 / /Directeurs // Responsables // Élus // Cadres administratifs // Agents de collectivités territoriales

Plus en détail

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi.

NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT. Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. NOTE SUR LA FORMATION DEVENIR CONSULTANT - PROFESSION EXPERT Cette formation est destinée à des cadres seniors demandeurs d emploi. I Contexte général de l action Ceux-ci sont confrontés à une grande difficulté

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP

LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Réf. document : AT.PEG.22 LE PROJET EDUCATIF GLOBAL D UN CFA DU BTP Définition d un «Projet éducatif global» Les objectifs du Projet éducatif global d un établissement de formation du BTP représentent

Plus en détail

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 -

Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Programme Régional de Professionnalisation des acteurs sur le handicap - 2015 - Un nouveau programme régional de professionnalisation des acteurs de la formation et de l insertion sur le handicap vous

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion.

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion. Le projet «partir en vacances» est né en janvier 2010 suite à un appel à projet lancé par l association Vacances Ouvertes. Cette réponse nous a permis d accompagner des familles en grande difficulté sociale

Plus en détail

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE

TRAVERSIÈRE ÉCOLE. jury & admission JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE ÉCOLE TRAVERSIÈRE JURY CENTRAL & ADMISSION À L UNIVERSITÉ I SOUTIEN SCOLAIRE jury & admission Ecole Traversière asbl Place de l Université 25-1348 Louvain-la-Neuve - Tél.: 010/246.369 www.traversiere.be

Plus en détail

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES

RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES RAPPORT N 11.523 CP CONSEIL LOCAL DE SECURITE ET DE PREVENTION DE LA DELINQUANCE CONTRAT LOCAL DE SECURITE COMMUNE DE SURESNES ATTRIBUTION DE HUIT SUBVENTIONS DE FONCTIONNEMENT ET D'UNE SUBVENTION D'INVESTISSEMENT

Plus en détail

Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE

Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE Association TRANSPORT MOBILITE SOLIDARITE Avenue Frédéric Mistral - 13330 PELISSANNE Téléphone : 04.90.55.17.09 / Fax : 04.90.55.25.28 E-mail : tms.pelissanne @free.fr / Site Web : tms-mobilite.org Contacts

Plus en détail

L accompagnement à 360 avec Rhesoe!

L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L accompagnement à 360 avec Rhesoe! L Accompagnement professionnel Groupe d échange et de développement des Talents Prévention et gestion des risques psychosociaux L Accompagnement au recrutement Communication

Plus en détail

formation(s) programme L offre linguistique de proximité en Essonne : perfectionner sa pratique, améliorer et adapter ses techniques

formation(s) programme L offre linguistique de proximité en Essonne : perfectionner sa pratique, améliorer et adapter ses techniques 15 91 100 5 0 0 0 79 formation(s) programme 2013 L offre linguistique de proximité en Essonne : perfectionner sa pratique, améliorer et adapter ses techniques 1 2 I Formation(s) I L offre linguistique

Plus en détail

Projet Pédagogique de l Ecole:

Projet Pédagogique de l Ecole: Projet Pédagogique de l Ecole: Organisation de l école et du temps de classe : L'école accueille des enfants de 2ans1/2 à 11 ans, c'est-à-dire de la maternelle jusqu à l entrée au collège. L école fonctionne

Plus en détail

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise

Mettre en œuvre une politique de formation dans l entreprise Association Régionale pour l Amélioration des Conditions de Travail en Haute-Normandie / sommaire p.2 - Développement des pratiques de formation : l exemple de deux secteurs en pleine mutation économique

Plus en détail

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale

TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES. Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale TABLE RONDE MISE EN ŒUVRE DES CLAUSES SOCIALES Mener une action de formation au cours de la réalisation d une clause sociale Jeudi 18 septembre 2014, 14h00, MEF du Cotentin Avec la participation financière

Plus en détail

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique

Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Encadrant Technique d Activités par l Insertion Economique Titre professionnel de niveau 4 homologué par le ministère du travail, attestant des compétences requises dans l encadrement des personnes en

Plus en détail

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais»

Appel à propositions «Accompagnement des mutations dans les organismes de formation privés en région Nord Pas de Calais» APPEL A PROPOSITIONS «ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS DANS LES ORGANISMES DE FORMATION PRIVES EN REGION NORD PAS DE CALAIS» Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se

Plus en détail

«Comment développer le partenariat entre associations et entreprises sur le territoire de la métropole Lilloise?»

«Comment développer le partenariat entre associations et entreprises sur le territoire de la métropole Lilloise?» «Comment développer le partenariat entre associations et entreprises sur le territoire de la métropole Lilloise?» UNE EXEMPLE D ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF TRANS-SECTORIEL (CBE Roubaix Tourcoing et CBE Lille

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible

CATALOGUE FORMATIONS. Secourisme. Prévention des risques. Ordre de Malte France, une force au service du plus faible CATALOGUE FORMATIONS Secourisme Prévention des risques Ordre de Malte France, une force au service du plus faible Devoir civique Mission sociale Chaque année, près de 20 000 personnes meurent d accidents

Plus en détail

Le bagic c est pour qui?

Le bagic c est pour qui? Le bagic c est pour qui? Vous pilotez une Maison de Jeunes, un Centre d Information des Jeunes ou un Centre de Rencontres et d Hébergement? Vous coordonnez des projets à destination des jeunes? Vous désirez

Plus en détail

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous?

(auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? (auto) évaluer son projet et pourquoi pas vous? Guide de sensibilisation à l usage de tous les acteurs de nos quartiers d été 1/8 «S auto-évaluer une démarche commune» Acteurs de Nos Quartiers d Eté...

Plus en détail

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire?

Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café. Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Congrès ACFAS 7 mai 2013 Résumé des discussions du World Café Thème 1 : Comment intégrer le développement durable dans un cours postsecondaire? Cette question s inscrit dans le contexte où plusieurs acteurs

Plus en détail

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015

CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Le Centre de formation et de de Rééducation Professionnelle de Saint-Étienne (AREPSHA-CREPSE) est heureux de vous présenter son CATALOGUE D OFFRES DE FORMATION «handicap» 2015 Formations à destination

Plus en détail

!"##""" $%$ &"'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs

!## $%$ &'$# 1. Modéliser et qualifier la relation entre les tuteurs et les formateurs !"##""" $%$ &"'$# F.S.E. Demandé F.S.E. Accordé 1. CONTEXTE Le projet collectif relation / Entreprises par l approche compétences vise à donner une suite et créer de nouveaux liens transversaux entre les

Plus en détail

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives

Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Les actions éducatives familiales (AEF) Enjeux et perspectives Novembre 2013 1. Qu est-ce qu une AEF? Une action éducative familiale est une action menée avec des adultes qui sont aussi parents et pour

Plus en détail

ASSISTANTS MATERNELS ET GARDES D ENFANTS

ASSISTANTS MATERNELS ET GARDES D ENFANTS ASSISTANTS MATERNELS ET GARDES D ENFANTS FORMATION CONTINUE STAGES 2016 Le Centre Régional de Formation professionnel vous propose plusieurs stages sur 2016, sur des samedis et sur des vendredis à Ollioules.

Plus en détail

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT

UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT UNIVERSITE TUNIS EL MANAR DEPARTEMENT DE PSYCHOLOGIE DE L ISSHT Document de référence pour la conception et la rédaction des Rapports de Stage effectués en milieu professionnel pour l obtention du Master

Plus en détail

Compte rendu de formation

Compte rendu de formation AUTO APPRENTISSAGE DIRIGÉ : DISPOSITIFS, CONSEIL ET TICE STAGE ORGANISÉ PAR LA DÉLÉGATION DE LA FONDATION ALLIANCE FRANÇAISE EN ARGENTINE 20 23 avril 2015 Compte rendu de formation Intitulé de la formation

Plus en détail

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé

Activité collaborative en ligne. Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Activité collaborative en ligne Isabelle GRAND, IAE/IUP Santé Objectifs et contexte Construire un cours de management d'équipe et communication MASTER 1 Management du Social et de la Santé Dispositif à

Plus en détail

Articles D.6321-1, D6321-3 et L6353-1 du Code du Travail

Articles D.6321-1, D6321-3 et L6353-1 du Code du Travail TITRE OU INTITULE DE LA FORMATION CERTIFICAT DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE ANIMATEUR DE LOISIR SPORTIF Option: Activités Gymniques d Entretien et d Expression Articles D.6321-1, D6321-3 et L6353-1 du

Plus en détail

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor -

Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie. - Bachelor - Synthèse du Rapport de l auto- évaluation des cursus en Psychologie - Bachelor - Lausanne, Février 2011 Au cours de l année 2010, l Institut de Psychologie de la Faculté des sciences sociales et politiques

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012

De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 De l accompagnement des ménages fragiles à la transition énergétique des quartiers. Jeudi 20 septembre 2012 Journée sur la vulnérabilité énergétique organisée par le CR DSU Intervention de l ADIL Présentation

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Formation des membres du CHSCT

Formation des membres du CHSCT CONSEIL D ADMINISTRATION DU 22 JANVIER 2013 Formation des membres du CHSCT Organisme formateur : IRA Bastia Durée formation : 6 jours Date proposée : 1 er session : 28, 29 et 30 janvier 2 ème session :

Plus en détail

Levée freins sociaux et professionnels

Levée freins sociaux et professionnels Cette opération est cofinancée par le Fonds Social Européen dans le cadre du programme opérationnel national «emploi et Inclusion» 2014-2020 Levée freins sociaux et professionnels MISSION Les actions de

Plus en détail

Cahier pédagogique. Se déplacer. ou la mobilité transfrontalière

Cahier pédagogique. Se déplacer. ou la mobilité transfrontalière Cahier pédagogique Se déplacer ou la mobilité transfrontalière 3 2 Services à la Personne Sans Frontières 1. Introduction Dès le début du projet SAPSF, la mobilité a occupé une place centrale dans l étude

Plus en détail

Préparation au concours d'infirmier

Préparation au concours d'infirmier Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 26/11/2015. Fiche formation Préparation au concours d'infirmier - N : 9880 - Mise à jour : 16/11/2015 Préparation au concours d'infirmier

Plus en détail

Grille d autoévaluation

Grille d autoévaluation Introduction Grille d autoévaluation de la qualité des pratiques de soutien à la parentalité en hébergement social Cette grille d auto-évaluation s inscrit dans la démarche d évaluation interne préconisée

Plus en détail

Formation Restauration Tourisme

Formation Restauration Tourisme CONSEIL ET FORMATION POUR LES ENTREPRISES AGROALIMENTAIRES Formation Restauration Tourisme Qualité Démarches de progrès Développement des compétences Sécurité des personnes Catalogue de Formations 2015

Plus en détail

Langue des Signes Française

Langue des Signes Française 2013-2014 Langue des Signes Française Service de Formation Association Les Yeux Pour Entendre à Massy Itinéraire : venir en RER B ou C Massy-Palaiseau - sortie quartier Vilmorin. Sur la place de l union

Plus en détail

FICHE DE BONNE PRATIQUE

FICHE DE BONNE PRATIQUE FICHE DE BONNE PRATIQUE Programme d actions à l intention des jeunes exposés à la délinquance Action de prévention ANIMATION DE MÉDIAS NUMÉRIQUES OU D EXPOSITIONS À THÉMATIQUE CITOYENNE ET DE SENSIBILISATION

Plus en détail

Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015

Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015 Catalogue des Formations Parents Aujourd hui 2015 Catalogue des formations - Parents Aujourd hui 2015 p. 1 Les différentes formations que nous proposons dans notre catalogue s adressent { des professionnels

Plus en détail

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel

catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel catalogue de formations Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel Construire une stratégie d accompagnement social qui s appuie sur la pédagogie du réel L IFccac

Plus en détail

Les enjeux contemporains de la formation au droit à l ENM : développer les compétences fondamentales du magistrat

Les enjeux contemporains de la formation au droit à l ENM : développer les compétences fondamentales du magistrat Les enjeux contemporains de la formation au droit à l ENM : développer les compétences fondamentales du magistrat - Depuis 1958, date de création du concours d accès à l Ecole de la magistrature, le mode

Plus en détail

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale

Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale EN BP Validation des Acquis d Expérience (VAE) Bachelor of Arts Diplôme d enseignement pour les degrés préscolaire et primaire Guide du candidat au bénéfice d un Brevet d une École Normale 1 Bases juridiques

Plus en détail

Recrutement des chefs de travaux Session 2013. Académie de Lille. Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC

Recrutement des chefs de travaux Session 2013. Académie de Lille. Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC Recrutement des chefs de travaux Session 2013 Académie de Lille Rapport de jury présenté par Myriam MASERAK - DAFPIC AVANT PROPOS La session 2013 de recrutement des chefs de travaux s est déroulée conformément

Plus en détail

Langues étrangères pages 48-57

Langues étrangères pages 48-57 SOMMAIRE langues ÉtrangÈres Langues étrangères pages 48-57 langues etrangeres les + langues étrangères > Plus de 30 formateurs natifs ou experts d une langue étrangère > Plus de 10 langues à notre panel

Plus en détail

Mobil Esem. 29 février 2012

Mobil Esem. 29 février 2012 Mobil Esem 29 février 2012 Historique Mobil Esem Public visé par l asbl Les projets déjà en place Les projets en étude 1. Historique Participation à la semaine de la mobilité Projet permis de conduire

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION

CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION CAHIER DES CHARGES, APPEL D OFFRES FORMATION LINGUISTIQUE EN PRESTATION PLAINE COMMUNE LE PLIE Service bénéficiaire : le PLIE, représenté par son directeur. 87, Avenue Aristide Briand - 93240 Stains 1

Plus en détail

Pour une gestion des comportements difficiles à l école

Pour une gestion des comportements difficiles à l école Pour une gestion des comportements difficiles à l école INTRODUCTION Lorsqu on pense à un élève qui a des difficultés de comportement, on le définit comme celui qui ne suit pas les consignes, ne respecte

Plus en détail

Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise...

Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise... 2009 L avenir de votre profession, c est aussi des apprentis bien formés Ce que vous devez savoir si vous formez des jeunes en entreprise... Comment obtenir le Diplôme ou l Attestation nécessaire à toute

Plus en détail

Date de clôture : 20 mars 2015

Date de clôture : 20 mars 2015 Règlement de l appel à projets «Soutien aux actions multi-territoires en Politique de la ville» Date de clôture : 20 mars 2015 1. Cadre d intervention Depuis plusieurs années, la Région Île-de-France s

Plus en détail

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon

L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon L Association pour l Apprentissage Adapté en Languedoc Roussillon A pour but de promouvoir l insertion professionnelle et sociale des personnes handicapées en favorisant leur accès à la formation et la

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2

EDUCATEUR: APPROCHE CONCEPTUELLE 2 MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EDUCATEUR:

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

Préparation aux sélections

Préparation aux sélections Préparation aux sélections 2015/2016 Vous êtes, aujourd hui nombreux à vous présenter aux sélections du secteur social ou médico-social, et plus particulièrement à celles des formations de moniteur éducateur,

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP

CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Informations presse - 22 mai 2014 CONVENTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE ENTRE L ÉTAT ET LE CCCA-BTP Signature le 22 mai à Paris pour le prolongement en 2014 de la campagne de mobilisation

Plus en détail

Les logiciels Open-Source comme outil pédagogique

Les logiciels Open-Source comme outil pédagogique Les logiciels Open-Source comme outil pédagogique Karine Mordal Laboratoire LIASD, Université Paris 8 4 Décembre 2012 Le cours de compréhension de programmes Karine Mordal Les logiciels Open-Source comme

Plus en détail

Les actions sont susceptibles d être cofinancées par :

Les actions sont susceptibles d être cofinancées par : Appel d offres PASS formation 2008 Dispositif régional de formation ACTIONS COLLECTIVES 2008-2009 Formations à destination des entreprises du Nord - Pas de calais adhérentes à l AGEFOS PME Nord Picardie

Plus en détail

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC

LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES COPIE.EMPM.ADN. Equivalence FOR1 DSC LE FORMATEUR, ANIMATEUR DE SEANCES PEDAGOGIQUES Equivalence FOR1 DSC «Le référentiel pédagogique du formateur» Références : Documents techniques «cellule pédagogique EMPM». Dossiers pédagogiques «CIN St

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Il complète l appel à propositions initial lancé en décembre 2014 et porte sur 2 thématiques de formation.

Il complète l appel à propositions initial lancé en décembre 2014 et porte sur 2 thématiques de formation. APPEL A PROPOSITIONS COMPLEMENTAIRE «ACCOMPAGNEMENT DES MUTATIONS DANS LES ORGANISMES DE FORMATION PRIVES EN REGION NORD PAS DE CALAIS» Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE

LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE LE DIPLÔME D IBODE PAR LA PROCEDURE DE LA VAE 1 2 SOMMAIRE Introduction 5 Fiche 1: Les préalables à la démarche 7 º S informer avant de démarrer º Relayer l information auprès des salariés et de leurs

Plus en détail

METHODES, MOYENS PEDAGOGIQUES ET D ENCADREMENT MIS EN ŒUVRE Avec l'accompagnement du consultant formateur :

METHODES, MOYENS PEDAGOGIQUES ET D ENCADREMENT MIS EN ŒUVRE Avec l'accompagnement du consultant formateur : Formacode 413 - V101014 insmkgcial Dépôt Fidéalis FR605951 INTEGRER LA DIMENSION «INSERTION» DANS SA DEMARCHE MARKETING ET COMMERCIALE AUPRES DES ENTREPRISES UTILISATRICES OBJECTIF FINAL Que les permanents

Plus en détail

Un examen, pour quoi faire? Comment s y prendre sans trop de stress?

Un examen, pour quoi faire? Comment s y prendre sans trop de stress? Un examen, pour quoi faire? Comment s y prendre sans trop de stress? «Épreuve ou série d épreuves que l on fait subir à un candidat dans le but d évaluer ses apprentissages, en vue de la sanction des études»,

Plus en détail

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour»

Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» Dép. 75 «Service d Accueil de Jour» PRESENTATION DE L ACTION Intitulé, ancienneté et lieu d implantation Le Service d accueil de jour -SAJE- est implanté sur le 19 e arrondissement de Paris et accueille

Plus en détail

FORMATION CONTINUE. Contact. Evelyne SANS - Responsable du Pôle Formation - 05 62 87 43 49 contact@loisireduc.org - www.loisireduc.

FORMATION CONTINUE. Contact. Evelyne SANS - Responsable du Pôle Formation - 05 62 87 43 49 contact@loisireduc.org - www.loisireduc. FORMATION CONTINUE PROGRAMME Octobre 2010 - juin 2011 Contact Evelyne SANS - Responsable du Pôle Formation - 05 62 87 43 49 contact@loisireduc.org - www.loisireduc.org FORMATION CONTINUE Programme 2010-2011

Plus en détail

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention

Etablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BILAN. De la démarche de prévention tablissement Public de Santé Mentale Lille Métropole Prévenir les situations d agressivité et de violence BLAN De la démarche de prévention ngagée avec soutien du Fonds national de prévention SMMA. GNS

Plus en détail

Catalogue de formations Management:

Catalogue de formations Management: Catalogue de formations Management: Tuteur formateur...page 2 Tuteur Hiérarchique...page 3/4 Réussir sa réunion management...page 5 Animer et diriger son équipe...page 6/7 Les leviers de la motivation...page

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage

Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Texte 5 Projets d aide à l apprentissage Ce document présente succinctement les différents projets d aide en apprentissage mis en œuvre au cours de l année 2001-2002. Il offre un aperçu de la diversité

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE EN FORMATIONS DE TRAVAIL SOCIAL DE NIVEAU III

PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE EN FORMATIONS DE TRAVAIL SOCIAL DE NIVEAU III PREPARATION AUX CONCOURS D ENTREE EN FORMATIONS DE TRAVAIL SOCIAL DE NIVEAU III Assistant de Service Social Educateur de Jeunes Enfants Educateur Spécialisé Educateur Technique Spécialisé Marseille - Site

Plus en détail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail

Guide des formations et prestations. Santé, sécurité au travail Guide des formations et prestations Santé, sécurité au travail 2016 Les formations 1. Formations obligatoires des assistants et des conseillers de prévention P.5 - Formation préalable (niveau 1) P.6 -

Plus en détail

Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire

Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire 10 jours de novembre 2014 à février 2015 En partenariat avec Lieux publics - Centre

Plus en détail

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014

Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Contribution du Collectif Logement Rhône à la préparation du PDALPD 2011 2014 Dans le cadre de la rédaction du futur Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées, le Collectif

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge

Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge D o s s i e r d e p r e s s e Journée Mondiale des Premiers Secours de la Croix-Rouge Le 10 septembre 2011 Complexe sportif du Château Blanc Contact presse : Virginie Bizot 06 74 13 34 95 dl.montargis@croix-rouge.fr

Plus en détail

FORMATIONS PROFESSIONNELLES

FORMATIONS PROFESSIONNELLES FORMATIONS PROFESSIONNELLES Catalogue des formations Chinese Institute à destination des professionnels et entreprises. PRESENTATION Chinese Institute est le spécialiste français de l enseignement de

Plus en détail

Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire

Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire et Développer ses compétences croisées de production et de relations avec le public au service de projets de territoire 10 jours de mars à juin 2015 En partenariat avec HorsLesMurs OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

Plus en détail

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats.

Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. PROGRAMME 2015-2016 I - LE CONCOURS : Les épreuves de sélection au concours d entrée décrites dans l arrêté du 31 juillet 2009 sont différentes selon la formation initiale des candidats. L IFSI de Villefranche

Plus en détail

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction L accompagnement des enseignants en formation professionnelle 5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014 Nancy Gaudreau, Ph. D. Geneviève Carrier, B. Ed. Kathleen C. Durand, B. Erg. Objectifs! Présentation

Plus en détail

Apprendre à porter secours Cycle 3

Apprendre à porter secours Cycle 3 Apprendre à porter secours Cycle 3 «Tout individu a droit à la vie à la liberté et à la sécurité de sa personne» Article 3 de la déclaration des Droits de l Homme Pourquoi cet enseignement Un maillon reste

Plus en détail