Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004"

Transcription

1 Redéploiement et conservation des Antilopes Sahélo-Sahariennes en Tunisie Atelier technique, Douz, 18 et 19 avril 2004 Atelier technique tenu à l invitation de la Direction Générale des Forêts de Tunisie, et de la Convention sur les Espèces Migratrices, présidé par Monsieur Fekih Salem, Directeur Général des Forêts de Tunisie. Objectif de l atelier: identifier, avec l ensemble des chefs d arrondissement des Forêts des 6 gouvernorats du Sud Tunisien, un plan concret de redéploiement des Antilopes Sahélo-Sahariennes, et une vision de conservation et de restauration des populations de ces espèces à moyen et à long terme. Contexte: La Tunisie s est engagée depuis plus de 20 ans dans un processus de restauration des milieux semidésertiques et désertiques, et dans un processus de rétablissement de populations d espèces menacées d extinction ou éteintes en Tunisie et sur l ensemble de leurs aires de répartition. Plusieurs zones représentatives de ces milieux ont été dans un premier temps mises en défens; certaines de ces zones ont ensuite reçu des groupes d ongulés, Oryx dammah et Addax nasomaculatus essentiellement, dans le but de créer, en Tunisie, des noyaux de populations en semi-captivité, pour permettre, lorsque les conditions le permettront, de rétablir la grande faune Tunisienne in natura. La Tunisie s est également dotée d une stratégie de conservation et de restauration des antilopes sahélo-sahariennes pour une période de 20 ans. En 1998, la Convention sur les Espèces Migratrices (CMS) et la Direction des Forêts de Tunisie ont réuni, à Djerba, l ensemble des pays de l aire de distribution de ces Antilopes Sahélo-Sahariennes, pour définir un plan d action régional, et bâtir une collaboration pour tenter d arrêter le déclin vertigineux de ces espèces et assurer leur protection durable. Un deuxième séminaire international a été convié par la CMS à Agadir au Maroc, en 2003, pour réviser le plan d action régional, et identifier les actions prioritaires. La Tunisie bénéficie à partir de 2004 de deux projets internationaux d appui à sa politique de restauration des espèces désertiques et semi-désertiques. Ces deux projets complémentaires sont d une part le PGAP, Projet de Gestion des Aires Protégées (BM/FEM), et d autre part le projet CMS-FFEM «Antilopes Sahélo-Sahariennes», couvrant 7 pays de l aire de répartition des Antilopes Sahélo- Sahariennes, mais dans lequel la partie Tunisienne représente un projet pilote et bénéficie du tiers du financement total. Participation à l'atelier: la liste complète des personnalités, adresses de contact et téléphones sont annexés à ce rapport. La Direction Générale des Forêts de Tunis, Les chefs d arrondissements "Forêts"de Tozeur, de Tataouine, de Sidi Bouzid, de Gafsa, de Médénine de Kebili, L IRA de Médénine, L Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, représentant également le Conseil Scientifique de la Convention pour la conservation des Espèces Migratrices (CMS), L'Association "Les Amis des oiseaux de Tunisie", Le directeur de la Conservation de la Nature de la Région Flamande de Belgique, Le zoo de Hanovre, qui tient actuellement le studbook Addax nasomaculatus, Le zoo de Marwell, qui tient actuellement le studbook Oryx dammah, Le zoo de Prague.

2 Résultats de l atelier Exposés introductifs: Introduction par le Directeur Général des Forêts aux objectifs de l atelier ; Evolution de l Action Concertée Antilopes Sahélo-Sahariennes du Conseil Scientifique de la CMS sur l ensemble de l aire de répartition de ces espèces; Exposés de la situation actuelle dans les différentes aires protégées directement concernées par la problématique de restauration des Antilopes Sahélo-Sahariennes, soit le PN de Bou Hedma, le PN de Djebil, le PN de Sidi Toui, la réserve naturelle de Oued Dekouk, la réserve naturelle de Dghoumès, le PN d Orbata et le futur PN de Senghar. Evaluations de la situation de certaines de ces zones protégées par des biologistes de la conservation qui les ont visitées dernièrement : Dhgoumès, Djebil, Chaambi, Sidi Toui ; Exposé d un modèle de maintien de la diversité génétique au sein d une métapopulation (zoo de Marwell). Exposé par le Directeur des collections zoologiques du zoo de Hanovre et studbook keeper pour l Addax, des implications du suivi et du maintien de la diversité génétique des collections d animaux entre les zoos d Europe (EAZA), et les collections américaines (AZA). Exposé par le directeur scientifique du zoo de Marwell et responsable du studbook de l Oryx dammah, des protocoles établis pour répondre aux demandes d animaux dans le cadre de programmes de réintroduction; Programme par espèce: Addax nasomaculatus: Vision: restaurer dans le Grand Erg Oriental Tunisien une ou plusieurs populations viables d Addax dans des conditions naturelles (5 à 10 ans). Stratégie: 1. établissement d une métapopulation en 3 ou 4 noyaux en semi-captivité: Djebil, Oued Dekouk, Senghar et Bou Hedma (Hadèj); chacun de ces noyaux devrait comprendre entre 10 et 15 animaux au départ, d une lignée différente si possible de celles des autres noyaux; pour constituer ces noyaux, des stocks de 250 addax sont préservés dans les zoos européens, et environ 250 autres dans les zoos américains. Au Parc National de Bou Hedma, on dispose de 30 et de 40 addax respectivement dans les zones 1 et 3. Mouvements de 3/4 mâles entre ces noyaux tous les 10 ans. La population du PN de Bou Hedma sera transférée entièrement dans un 2 ème temps, lorsque les autres populations auront été constituées (Bou Hedma ne correspondant pas à l habitat naturel de l addax). 2. Etude par le zoo de Hanovre des besoins en animaux, compte tenu des exigences en matière de lignage permettant d assurer au mieux une bonne représentation génétique sur l ensemble des noyaux de la métapopulation, et compte tenu des animaux actuellement en semi-captivité en Tunisie (Bou Hedma); 3. Lorsque les conditions le permettront, restauration d une ou plusieurs populations d Addax en conditions naturelles dans le PN de Djebil. Remarque : Pour permettre la constitution d un noyau semi-captif d Addax au Parc de Djebil, un enclos de à ha devra être construit et équipé, dans une zone favorable. Identifier cette zone favorable (DGF), Identifier les possibilités de co- financement d un tel enclos (50 à 60 km de clôture, dont une partie existe déjà, et une partie pourra être financée dans le cadre du projet PGAP. Ce grand enclos sera une première étape vers la constitution d un sanctuaire à Djebil pour les espèces phares du Sahara, Addax, Gazelle des dunes, Outarde houbara.

3 Oryx dammah: Vision : Restaurer une ou plusieurs populations viables et libres d Oryx dammah dans le sud Tunisien. Stratégie : 1. Etablissement d une métapopulation de 3 noyaux en semi-captivité : Bou Hedma (actuellement 120 oryx), Sidi Toui (actuellement 30 oryx) et Dghoumès (prêt à recevoir des animaux). 2. Maintien en état de la population marginale de la RN de Oued Dekouk (actuellement 8 oryx). 3. Etude par le zoo de Marwell des besoins en animaux, compte tenu des exigences en matière de lignage permettant d assurer au mieux une bonne représentation génétique sur l ensemble des noyaux de la métapopulation, et compte tenu des animaux actuellement en semi-captivité en Tunisie (Bou Hedma, Sidi Toui et Oued Dekouk) et de leurs caractéristiques démographiques; 4. Lorsque les conditions le permettront, restauration d une ou plusieurs populations d Oryx dammah en conditions naturelles, notamment à partir des régions situées à l est de la réserve naturelle de Dghoumès. REMARQUE: Un redéploiement d'un grand nombre d'antilopes, Addax et Oryx, sera nécessaire pour atteindre les objectifs fixés ici. Une telle entreprise, même faite dans les meilleures conditions possibles, et avec la meilleure expertise possible, ne peut se faire avec une garantie de risque zéro pour les animaux. La perte de quelques animaux est donc probablement inévitable, et la communauté internationale en matière de conservation doit accepter d'en prendre la responsabilité. Gazelle leptocère: Vision : survie et restauration des effectifs sauvages de Gazelle leptocère in situ dans le grand sud Tunisien La biodiversité du PN de Djebil est actuellement très menacée par le braconnage et le dérangement. Une des premières priorités en Tunisie est d arriver à freiner le déclin de la Gazelle leptocère ou Gazelle des dunes in situ, espèce qui est probablement actuellement limitée au Grand Erg Oriental dans sa partie Tunisienne au niveau international, et pour laquelle la Tunisie a donc une grande responsabilité. Stratégie : 1. Inventaires et évaluation des habitats potentiels : méthodologies et calendrier à établir entre IRA et IRSNB. Premiers inventaires prévus en automne Financements joints PGAP et CMS-FFEM. 2. Lutte anti-braconnage : matériel (3 voitures) prévues, équipement des gardes, efforts de lutte anti-braconnage à fournir prioritairement sur toute la zone. 3. Sensibilisation, communication et éducation environnementale : - construction prévue d écomusées à Douz et dans le Parc de Djebil - écomusée construit, mais non équipé à Oued Dekouk ; 4. Organisation du tourisme et des agences/tours opérateurs : - étude en cours (PGAP) sur le potentiel d écotourisme, y compris les besoins en zonation du parc, dans le cadre du plan de gestion du Parc - développement d une charte de tourisme à développer avec les agences/tours opérateurs ;

4 - animation/ sensibilisation des agences/tours opérateurs, création d une association des tours opérateurs de Douz - formation des chauffeurs et des guides - sensibilisation au problème de ramassage du bois mort ; 5. Noyau de population en captivité : actuellement 12 individus en enclos dans le périmètre du PN de Sidi Toui. Garder et gérer pour le moment en population captive, pour permettre, si nécessaire, de créer un centre de reproduction en captivité : le zoo de Marwell va s informer des stocks existants en captivité au niveau mondial actuellement (très petits noyaux en Belgique, Tchéquie, et aux USA) Gazelle de Cuvier: Vision : rétablir des populations viables sur l ensemble de la Dorsale Tunisienne. Une méthodologie d inventaire à été mise au point avec le centre d Almeria (Espagne). Des inventaires seront réalisés sur l ensemble de la Dorsale Tunisienne ; Sur base des inventaires, une stratégie cohérente de recolonisation de l'entierté de la Dorsale Tunisienne par la Gazelle de Cuvier sera développée, avec pour objectif principal la mise en place d'un véritable réseau de zones protégées. Des propositions de réintroduction de noyaux de populations dans le PN de Bou Hedma et dans la réserve de Dghoumès sont présentées.

5 Annexe 1 : liste et adresses des participants Annexe 2 : résumés des présentations concernant les réserves et Parcs Nationaux du Sud Tunisien

Convention sur les Espèces Migratrices

Convention sur les Espèces Migratrices CMS Technical Series Publication No. 4 Mesures de Conservation pour les Antilopes sahélo-sahariennes. Plan d'action et Rapports sur le Statut des espèces. Convention sur les Espèces Migratrices i Séminaire

Plus en détail

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement

ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL. Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement ETUDE DE LA CARTE DU TOURISME CULTUREL ET NATUREL Sami GHARBI Architecte Général Directeur du Patrimoine et de l Environnement SOMMAIRE 1. CONTEXTE DE L ETUDE 2. OBJECTIFS DE L ETUDE 3. CONSISTANCE DE

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn

Observatoire des Services Bancaires - www.osb.tn Circulaire aux Banques Intermédiaires Agréés du 3 mars 2008 Objet : Exercice de l activité de change manuel Article 1 er : Les banques intermédiaires agréés peuvent, conformément à la législation en vigueur,

Plus en détail

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc

Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc Présentation par Hayat MESBAH Haut Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification Maroc LA CONVENTION DE BERNE AU MAROC Le Maroc est Partie contractante à la Convention de Berne

Plus en détail

PROJET ASS CMS/FFEM DEVIS-PROGRAMME 2006-4 COMPTE-RENDU OPERATION DE TRANSLOCATION D'ADDAX & D'OYX ALGAZELLE TUNISIE - FEVRIER 2007

PROJET ASS CMS/FFEM DEVIS-PROGRAMME 2006-4 COMPTE-RENDU OPERATION DE TRANSLOCATION D'ADDAX & D'OYX ALGAZELLE TUNISIE - FEVRIER 2007 PROJET ASS CMS/FFEM DEVIS-PROGRAMME 2006-4 COMPTE-RENDU OPERATION DE TRANSLOCATION D'ADDAX & D'OYX ALGAZELLE TUNISIE - FEVRIER 2007 PROJET ASS CMS/FFEM DEVIS-PROGRAMME 2006-4 COMPTE-RENDU OPERATION DE

Plus en détail

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44

Schéma éolien de la Drôme Volume I : Méthode et résultats. page 29 sur 44 Pour les hivernants, l objectif a été de localiser les sites d hivernage majeurs. Ils concernent principalement les oiseaux d eau, mais aussi les rapaces diurnes et nocturnes sensibles au risque de collision.

Plus en détail

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2

Incentive Séminaires. Organisation d événement. Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 Incentive Séminaires Organisation d événement A g e n c e D LG a n d C o 4, a v e n u e c a v a l e y - 3 3 7 4 0 A R E S Te l. 0 5 5 6 6 0 0 1 0 1 - Fa x 0 5 5 6 6 0 9 3 9 2 C o n t a c t s : M. D a v

Plus en détail

TYPES D ANIMATION. 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert

TYPES D ANIMATION. 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert TUNISIE TRANSPORT Avion TYPES D ANIMATION 1. LE JOUEUR DE FLUTE Pour moins de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert 2. FOLKLORE LOCAL A partir de 20 personnes Durée : soirée Lieu : désert, Pan Sea,

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010

chiroptères Monts du matin Sommaire n 1 Bulletin d information Andrea Iacovella Eté 2010 n 1 Bulletin d information Eté 2010 Site Natura 2000 Tunnels à Bulletin d information Bulletin d information chiroptères Monts du matin Monts du matin Edito Le patrimoine naturel constitue aujourd hui

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions

EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II. Autres propositions Prop. 11.33 EXAMEN DES PROPOSITIONS D'AMENDEMENT DES ANNEXES I ET II Autres propositions A. Proposition Transférer Eunymphicus cornutus cornutus de l'annexe II à l'annexe I. La perruche de la chaîne a

Plus en détail

GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE

GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TOURISME Office National du Tourisme Tunisien GUIDE DE L INVESTISSEUR DANS LE SECTEUR TOURISTIQUE Office National du Tourisme Tunisien - 51, Avenue de la Liberté - 1002

Plus en détail

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS

CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES CONNAISSANCE ET PROTECTION LES CHAUVES-SOURIS Plan National d'actions Chiroptères 2009-2013 CHIROPTÈRES ET SITES MILITAIRES 02 LES CHAUVES-SOURIS Seuls mammifères à vol actif ; 34 espèces présentes en France métropolitaine ; Insectivores (quelques

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur

Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur République Tunisienne Ministère du Développement Régional et de la Planification Stratégie du Développement du Gouvernorat de Tozeur Ce document a été élaboré avec la participation de Mr. Masmoudi Faiçal

Plus en détail

ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1)

ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1) ACTIVITÉS À FINANCER À L'AIDE DE CONTRIBUTIONS VOLONTAIRES SELON LA STRUCTURE FUTURE (suivant Annexe II à la Résolution 10.1) Campagne de publicité - Activité 2.2: Encourager davantage d'ong et le secteur

Plus en détail

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L.

Le réseau FRENE. de Forêts Rhônalpines. en Évolution NaturellE. Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex ( L. Le réseau FRENE de Forêts Rhônalpines en Évolution NaturellE Arbre biotope Forêt communale de la Motte Servolex Pourquoi constituer ce réseau? Les peuplements âgés, grâce à leur bois mort et à cavités,

Plus en détail

MANUEL DE SUIVI-EVALUATION

MANUEL DE SUIVI-EVALUATION REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L ÉQUIPEMENT ET DE L ENVIRONNEMENT ---o=o=o--- DIRECTION GENERALE DE L ENVIRONNEMENT ET DE LA QUALITE DE LA VIE Projet «Écotourisme et Préservation de la Biodiversité

Plus en détail

Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc

Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc NOTE NATURALISTE Avril 2013 Contrôle de la reproduction de Balbuzard pêcheur du Parc National d Al Hoceima, Maroc Flavio Monti (Université de Ferrara et CEFE-CNRS de Montpellier) ; Mathieu Thévenet (expert

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

Natura 2000 Golfe du Morbihan

Natura 2000 Golfe du Morbihan Natura 2000 Golfe du Morbihan FR5300029 Golfe du Morbihan, côte ouest de Rhuys FR5310086 Golfe du Morbihan COPIL du 14 février 2013 Direction régionale de l environnement, de l'aménagement et du logement

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Le Plan stratégique de l AEWA 2009-2017. L Accord sur la Conservation des Oiseaux d Eau Migrateurs d Afrique-Eurasie (AEWA)

Le Plan stratégique de l AEWA 2009-2017. L Accord sur la Conservation des Oiseaux d Eau Migrateurs d Afrique-Eurasie (AEWA) Le Plan stratégique de l AEWA 2009-2017 L Accord sur la Conservation des Oiseaux d Eau Migrateurs d Afrique-Eurasie (AEWA) Accord sur la conservation des oiseaux d eau migrateurs d Afrique-Eurasie (AEWA)

Plus en détail

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures

SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie. Photo : UNIDO. Appel à candidatures SwitchMed Programme de formation d Entrepreneurs Verts en Tunisie Photo : UNIDO Appel à candidatures Tu es un éco-entrepreneur? Tu as une idée de création d entreprise verte en tête? d Entrepreneurs Verts

Plus en détail

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de

Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de Termes de référence pour l évaluation et la capitalisation du projet PMF-FEM Titre du projet : Contribution à la réhabilitation et à la sauvegarde de l'abeille jaune par l'introduction de ruches peuplées

Plus en détail

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE

Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE Ville de Dakar PROCESSUS DE PLANIFICATION STRATEGIQUE ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIER DE PARTAGE 05 janvier 2012 BUTS DE L ATELIER C est aider à mieux faire comprendre la décision du Conseil Municipal

Plus en détail

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques

L étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques étude d impact des parcs éoliens, volets milieux naturels et paysage : Évolutions réglementaires et développements techniques ise Pignon Dr. Claire Poinsot cpoinsot@biotope.fr Plan de la présentation éolien

Plus en détail

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants

Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants Communiqué de presse A Iloni, le 03/09/2015 Conférence sur le milieu marin pour les nouveaux arrivants 1 soirée, 2 thèmes : la charte d approche des mammifères marins et le réseau d observateurs C est

Plus en détail

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR

COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR COMMENT CONCILIER LES EXTREMES Développement, Mise en oeuvre, et Intégration plus large des stratégies sur les Aires protégées MADAGASCAR RANDRIAMAHALEO Sahoby Ministère de l Environnement et des Forêts

Plus en détail

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France

Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Les mesures compensatoires des atteintes à la biodiversité en France Paris, 22 septembre 2010 SIFEE Delphine MORANDEAU Chargée de mission biodiversité Ministère de l écologie, de l énergie, du développement

Plus en détail

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB

Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Directive pour la réalisation d une étude sur les chauves-souris préalable a un projet de construction de parc éolien pour le NB Pêche sportive et chasse Juin 2009 * Veuillez considérer la présente directive

Plus en détail

Elaboration participative des programmes communaux

Elaboration participative des programmes communaux Séminaire Elaboration participative des programmes communaux 29-29 Mars 2014 à Ain Draham Hôtel «Nour El Ain» Première journée : Vendredi 28 Mars Ain Draham Contexte général et objectifs : L Association

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION CoP14 Inf. 23 ( Rev. 2) Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15

Plus en détail

Inf.EUROBATS.StC9-AC19.9

Inf.EUROBATS.StC9-AC19.9 Inf.EUROBATS.StC9-AC19.9 Historique des versions du document Version Date Commentaire 1,0 24/01/2014 version consolidée, co rédigée par la DGPR et la DGALN 2 04/03/14 version consolidée, co rédigée par

Plus en détail

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac Comité de pilotage 2014 Site natura 2000 des carrières de Cénac Ordre du jour Bilan de la première tranche d animation (2011 2014) Perspectives pour la future tranche (2015-2017) SE2 Acquisition, pose

Plus en détail

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION,

UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, UN COUP DE POUCE POUR PENSER SON EVALUATION INDICATEURS D EVALUATION 4 EXEMPLES DANS LES DOMAINES DE L EAU, DE L EDUCATION, DE LA SANTE ET DU DEVELOPPEMENT. Les indicateurs ci-dessous sont donnés à titre

Plus en détail

Directive opérationnelle

Directive opérationnelle Page 1 Populations autochtones Introduction 1. Cette directive décrit les politiques et les procédures d instruction de la Banque 1 pour les projets qui touchent les populations autochtones. Elle présente

Plus en détail

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM

Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM Présenté par ELMENSI Saleh Point focal du projet FFEM IV ème semaine forestière, Barcelone du 17 au 20/03/2015 Carte d occupation des sols INFORMATIONS GENERALES Superficie totale de la zone : 191517

Plus en détail

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 338. Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 338 By Votre Revue de Presse Du 17 / 02 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 La CIEP (CONECT Innovation & Entrepreneurship Platform) source des entrepreneurs

Plus en détail

Séminaire animateurs AESN Avril 2011

Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Séminaire animateurs AESN Avril 2011 Retour d expérience Le SAGE «Aisne Vesle Suippe» B. NIVOY Déroulement 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 Janvier AP définissant périmètre Juin AP composant CLE

Plus en détail

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt

La Charte. forestière. du Pilat. Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt La Charte forestière du Pilat Un engagement collectif pour une gestion durable de la forêt Réalisation Jecom - RCS 493 898 043 - Avril 2011 - Imprimé sur papier issues de forêts françaises et belges gérées

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner

Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner Plan d action Gentianella germanica (Willd.) Börner par Corinne Steinbach ERSA s. à r. l. Distribution géographique: Les populations de Gentianella germanica se limitent aux pelouses calcaires du centre-est

Plus en détail

NEWSLETTER JANVIER 2015. du Programme d Appui à la Société Civile (PASC-Tunisie) Programme financé par l Union européenne

NEWSLETTER JANVIER 2015. du Programme d Appui à la Société Civile (PASC-Tunisie) Programme financé par l Union européenne تونس Tunisie NEWSLETTER du Programme d Appui à la Société Civile (PASC-Tunisie) JANVIER 2015 Programme financé par l Union européenne EDITO L e PASC vient de boucler sa première année d activité entamée

Plus en détail

Bilan des expériences en planification locale participative : élaboration de plans de développement participatif communautaire

Bilan des expériences en planification locale participative : élaboration de plans de développement participatif communautaire Publié par la En collaboration avec L Office de Développement Sylvo-Pastoral du Nord-Ouest (ODESYPANO) Bilan des expériences en planification locale participative : élaboration de plans de développement

Plus en détail

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012

STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE. Août 2012 STRATEGIE REGIONALE DE LA BIODIVERSITE SAUVAGE Août 2012 Projet sectoriel Cadre réglementaire et orientations politiques Etat des lieux Amélioration de la connaissance Préservation de Valorisation de la

Plus en détail

Historique des versions du document. Affaire suivie par. Rédacteur. Relecteur. Référence(s) intranet

Historique des versions du document. Affaire suivie par. Rédacteur. Relecteur. Référence(s) intranet Historique des versions du document Version Date Commentaire 1,0 24/01/2014 version consolidée, co rédigée par la DGPR et la DGALN 2 04/03/14 version consolidée, co rédigée par la DGPR et la DGALN Affaire

Plus en détail

CORRIGES Plan de la séance

CORRIGES Plan de la séance CORRIGES Plan de la séance 1. Corriges Compréhension écrite 2. Corriges Compréhension orale 3. Corriges Syntaxe 4. Corriges Vocabulaire 5. Corriges Conjugaison 6. Corriges Lecture d'élargissement 7. Corriges

Plus en détail

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE

MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE STRATEGIE DEVELOPPEMENT DURABLE 2014/2020 document interne MONTELIMAR ENERGIE POSITIVE p.1/11 BIODIVERSITE & ENERGIE 2 ATOUTS FORTS POUR REPONDRE AUX ATTENTES DES MONTILIENS EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking»

Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Dossier de Presse relatif à la formation «Green banking» Cadre général : 24-25 avril 2012, Hôtel NOVOTEL -Tunis Depuis le rapport du Club de Rome sur les limites de la croissance en 1972, l opinion publique

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

par Professeur Erica Thorson # et Professeur Chris Wold * Faculté de Droit Lewis and Clark Law School

par Professeur Erica Thorson # et Professeur Chris Wold * Faculté de Droit Lewis and Clark Law School Opinion Juridique sur la Mise en Application de la Convention sur le Commerce International des Espèces de Faune et de Flore Sauvages Menacées d Extinction par le Maroc sous l Egide de la Législation Marocaine

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFICE

PRÉSENTATION DE L OFFICE PRÉSENTATION DE L OFFICE Les membres du Conseil d administration de l Office L ONAS est un établissement public, à caractère industriel et commercial, placé sous la tutelle du ministère de l Environnement

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2013 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2013, dans le cadre du monitoring actif, 3.181 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

INSTANCE SUPERIEURE INDEPENDANTE POUR LES ELECTIONS

INSTANCE SUPERIEURE INDEPENDANTE POUR LES ELECTIONS INSTANCE SUPERIEURE INDEPENDANTE POUR LES ELECTIONS CAHIER DES CHARGES DE L APPEL D OFFRES N 08 / 2014 POUR LA CONTRACTUALISATION D UNE AGENCE DE MARKETING DIRECT POUR L ANIMATION DES 27 CIRCONSCRIPTIONS

Plus en détail

Le réseau des lacs alpins

Le réseau des lacs alpins François TRUSSON Chargé de mission «montagne», Conseil régional Rhône-Alpes Le réseau des lacs alpins L es montagnes occupent une place importante dans la maîtrise et à la réduction des pollutions, mais

Plus en détail

REFERENCES. ALLEN, G. M. 1939 A checklist of African Mammals. Special publication. Bull. Mus. Comp. Zool., 83. Cambridge, Mass.

REFERENCES. ALLEN, G. M. 1939 A checklist of African Mammals. Special publication. Bull. Mus. Comp. Zool., 83. Cambridge, Mass. REFERENCES ADMINISTRATION DES EAUX ET FORÊTS ET DE LA CONSERVATION DES SOLS, 1995. Projet d étude et plan de gestion des aires protégées du Maroc. T. 1: Plan directeur des aires protégées du Maroc. Vol.

Plus en détail

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES CONVENTION SUR LES ESPÈCES MIGRATRICES Distribution: Générale CMS PNUE/CMS/Résolution 11.27 Français Original: Anglais ÉNERGIE RENOUVELABLE ET ESPÈCES MIGRATRICES Adoptée par la Conférence des Parties

Plus en détail

Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages

Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages Demande d autorisation de faire une tournée pour des cirques itinérants détenant des animaux sauvages Première tournée / premier spectacle Nouvelle tournée / nouveau spectacle Entrée en Suisse de l étranger

Plus en détail

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel

Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Organisation du travail en équipe autour d un plan de gestion d un espace naturel Exemple de la Réserve Naturelle des îlet de Petite Terre Formation «structuration de la gestion des sites du conservatoire

Plus en détail

Newsletter de la JICA en Tunisie )Edition Spéciale à l occasion de la fusion entre la JICA et la JBIC(

Newsletter de la JICA en Tunisie )Edition Spéciale à l occasion de la fusion entre la JICA et la JBIC( PROJETS SOUS FINANCEMENT JICA EN TUNISIE Contrat Date de Montant Etat de Prêt signature du Nom du Projet (Millions de d avancem- No. Contrat de Prêt Yens) ent TS-P1 26/12/1977 Projet de renforcement des

Plus en détail

CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES

CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES CONVENTION SUR ESPÈCES MIGRATRICES HUITIEME SESSION DE LA CONFERENCE DES PARTIES Nairobi, 20-25 Novembre 2005 Point 11 de l ordre du jour Distr. GENERAL PNUE/CMS/Conf. 8.6/Rev 1 18 Octobre 2005 FRANÇAIS

Plus en détail

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet

Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet Retour du bison d Europe dans le Jura : ébauche de projet 1 La vision Le bison d Europe a été éradiqué de Suisse déjà au Moyen-âge. Il s en est même fallu de peu pour que le plus grand mammifère sauvage

Plus en détail

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire

Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Observatoire de l avifaune nicheuse des grèves du bassin de la Loire Séminaire sur les réseaux de suivis Mercredi 19 mars 2014 ; Beautour Benoît Marchadour (LPO Pays de la Loire) Plan de la présentation

Plus en détail

ACTIVITÉS DU RÉSEAU ALPIN DES ESPACES PROTÉGÉS

ACTIVITÉS DU RÉSEAU ALPIN DES ESPACES PROTÉGÉS Tagung der Alpenkonferenz Réunion de la Conférence alpine Sessione della Conferenza delle Alpi Zasedanje Alpske konference XI TOP / POJ / ODG / TDR A2 FR OL: DE ACTIVITÉS DU RÉSEAU ALPIN DES ESPACES PROTÉGÉS

Plus en détail

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012

CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE. relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 CONVENTION-CADRE MULTIPARTENARIALE relative à l Education au Développement Durable 2009-2012 novembre 2009 Les partenaires Rectorat de l Académie de la Guadeloupe Direction de l Agriculture et de la Forêt

Plus en détail

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX

AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX L Europe pour le bien-être des animaux AMENDEMENTS PROPOSES A LA DECLARATION COMMUNE DE LA COORDINATION COE-UE-OIE SUR LE BIEN-ETRE DES ANIMAUX DEMANDE DE LA FRANCE Si nous voulons clairement intégrer

Plus en détail

Inventaire permanent de la flore de Lorraine

Inventaire permanent de la flore de Lorraine En collaboration avec : Faculté des sciences et technologies Campus des Aiguillettes BP 70239 54 506 Vandœuvre-lès-Nancy Tél : 03 83 68 41 77 Mail : contact@polelorrain-cbnne.fr 100 rue du jardin botanique

Plus en détail

pour la fourniture des services de télécommunications fixes et des services de télécommunications mobiles de deuxième et troisième génération ;

pour la fourniture des services de télécommunications fixes et des services de télécommunications mobiles de deuxième et troisième génération ; Décision n 67/2014 de l Instance Nationale des Télécommunications en date du 02 juillet 2014 portant fixation des méthodes de collecte des informations sur le secteur des télécommunications en Tunisie

Plus en détail

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives

L IRSN et la surveillance de l environnement. Etat des lieux et perspectives L IRSN et la surveillance de l environnement Etat des lieux et perspectives Didier CHAMPION et Jean-Marc PERES Journées SFRP Paris 23-24 septembre 2009 Objectifs de la surveillance de l environnement 2

Plus en détail

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité

Investissements d avenir. Initiative PME - Biodiversité Investissements d avenir Initiative PME - Biodiversité Calendrier de l Initiative L Initiative est ouverte le 9 juillet 2015. Les relevés des projets sont effectués : 1 re clôture 2 nde clôture 5 octobre

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

8 Vers un engagement mutuel pour l environnement

8 Vers un engagement mutuel pour l environnement 8 Vers un engagement mutuel pour l environnement La prise de conscience sur les enjeux liés à l environnement est en plein essor. Ainsi les citoyens sont régulièrement sollicités pour participer à des

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l environnement

Programme des Nations Unies pour l environnement EP Programme des Nations Unies pour l environnement UNEP(DEC)/MED WG.268/3 11 mai 2005 FRANCAIS PLAN D ACTION POUR LA MEDITERRANEE Septième Réunion des Points Focaux Nationaux pour les ASP Séville, 31

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES À L ADHÉSION : COMMENT DEVENIR UNE PARTIE DE LA CMS

DIRECTIVES RELATIVES À L ADHÉSION : COMMENT DEVENIR UNE PARTIE DE LA CMS DIRECTIVES RELATIVES À L ADHÉSION : COMMENT DEVENIR UNE PARTIE DE LA CMS Becoming a Member of CMS June 2014 POURQUOI PROTÉGER LES ESPÈCES MIGRATRICES? Les espèces migratrices contribuent considérablement

Plus en détail

I- Les formes de tourisme dans le monde

I- Les formes de tourisme dans le monde - 1 - COURS II: LES FORMES DU TOURISME I- Les formes de tourisme dans le monde 1.1 - Le tourisme balnéaire Le produit touristique balnéaire a considérablement évolué au fil du temps. Le charme des sites,

Plus en détail

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D EXTINCTION (CITES)

CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPÈCES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACÉES D EXTINCTION (CITES) FORMULAIRE DE DEMANDE DE CERTIFICAT DE CIRCULATION PROVISOIRE POUR importer, exporter ou réexporter temporairement des animaux vivants, des plantes vivantes ou des parties d animaux, des parties de plantes

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage»

Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Guide pratique Données scientifiques relatives au «Vol libre & Faune sauvage» Public cible Toute personne impliquée dans un projet de mise en œuvre, que ce soit en tant que conseiller professionnel et

Plus en détail

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES

ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES Programme A -TERMES DE REFERENCE- ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE ET GESTION DES RESSOURCES NATURELLES AU TOGO : PARTAGE DES CONNAISSANCES ET DES EXPERIENCES I. CONTEXTE Le Togo possède une variété

Plus en détail

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté

le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté Synthèses d'informations géographiques sur la nature www.sigogne.org avec le Fond européen de développement régional Union Européenne le portail de description de la biodiversité en Franche-Comté journées

Plus en détail

Programme de l UICN en Afrique du Nord 2013-2016

Programme de l UICN en Afrique du Nord 2013-2016 Programme de l UICN en Afrique du Nord 2013-2016 VERSION FINALE Centre de Coopération pour la Méditerranée de l UICN Septembre 2012 2 Sommaire Liste d acronymes... 3 Avant-propos... 4 Introduction... 5

Plus en détail

OUVERT02 - Maintien de l ouverture par élimination mécanique ou manuelle des rejets ligneux et autres végétaux indésirables Sous-mesure :

OUVERT02 - Maintien de l ouverture par élimination mécanique ou manuelle des rejets ligneux et autres végétaux indésirables Sous-mesure : OUVERT02 - Maintien de l ouverture par élimination mécanique ou manuelle des rejets ligneu et autres végétau indésirables Sous-mesure : 10.1 Paiements au titre d'engagements agroenvironnementau et climatiques

Plus en détail

Adoptez la solution SMART pour votre aire protégée

Adoptez la solution SMART pour votre aire protégée Adoptez la solution SMART pour votre aire protégée Puissant, Flexible, Gratuit. ?Qu est-ce que SMART? SMART (Spatial Monitoring and Reporting Tool Outil de suivi spatial et de rapportage) est bien plus

Plus en détail

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun

On the spot. Ecocertification et images satellites. Exploitation forestière tropicale au Cameroun On the spot Ecocertification et images satellites Exploitation forestière tropicale au Cameroun Exploitation forestière tropicale au Cameroun Un nombre croissant d opérateurs forestiers s engagent dans

Plus en détail

La rigole d Hilvern, encore plus belle

La rigole d Hilvern, encore plus belle DÉVELOPPEMENT CÔTES D ARMOR D Randonnée et Espaces naturels La rigole d Hilvern, encore plus belle Le détail de 5 ans de chantier Votre Conseil général le développement, favoriser l essor de tous 1 2 1

Plus en détail

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne

DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne DOING BUSINESS WITH THE USA Une perspective Tunisienne Expert - Coordonnateur du FAMEX Maison de l exportateur Tunis le 11 Janvier 2012 AGENDA 1. Les Etats-Unis : Des faits, des chiffres et des tendances

Plus en détail

Devenez partenaire SMART

Devenez partenaire SMART Aidez les éco-gardes en première ligne de la conservation... Devenez partenaire SMART ?Qu est-ce que SMART? Développé par des organisations internationales de protection de la nature en proche collaboration

Plus en détail

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015

GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation Janvier 2015 République Tunisienne Ministère de l Industrie, de l Energie et des Mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation GUIDE DU GUICHET UNIQUE de l Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation

Plus en détail

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES

LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES LISTE DE PROTECTION DES ESPÉCES Le caractère natif ou introduit des espèces a été défini à partir des considerations de Pascal et al (Pascal M, Lorvelec O, Vigne JD, Keith P, Clergeau P eds (2003) évolution

Plus en détail

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014

Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Résultats du monitoring de la grippe aviaire au cours de l année 2014 Monitoring actif dans l avifaune sauvage En 2014, dans le cadre du monitoring actif, 3.036 oiseaux sauvages ont été échantillonnés.

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail