Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR O. Frot

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot"

Transcription

1 1. Les principes de la commande publique 2. Le cadre général de la commande publique 3. Les possibilités de prise en compte du développement durable dans un marché public Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR 2012 O. Frot 1

2 1. Le cadre général de la commande publique Les contrats de restauration collective : marchés publics, délégations de service public Le cadre juridique des marchés publics : les principales procédures de passation et leurs conséquences sur les éventuelles possibilités de négociation, Les variantes L allotissement 2012 O. Frot 2

3 Les formes de contrats de restauration collective Le prestation est externalisée par la personne publique oui non Marché public de restauration collective (service) Délégation de service public (DSP) Marché public de fournitures en denrées alimentaires Risque d exploitation : Personne publique Paiement d un prix 2012 Risque d exploitation : Délégataire Paiement par les usagers Clause contractuelle : % minimum de produits ou repas bio Lot produits bio Marché produits bio O. Frot 3

4 Les directives de l Etat Circulaire du Premier ministre du 28 septembre PNAAPD du 31 mars Circulaire 1 er Ministre du 2 mai 2008 relative à l exemplarité de l Etat en matière d utilisation de produits issus de l agriculture biologique dans la restauration collective + Circulaire du 3 décembre 2008 «Etat exemplaire», fiche n 5 «Alimentation» Loi programme du 13 juillet 2035 : objectifs de la politique énergétique de l Etat Réduction de l intensité énergétique 2% par an en 2015 Émissions gaz à effet de serre divisés par 2 pour 2050 Objectif de 15% de produits bio dans la restauration dès 2010, atteindre 20% en O. Frot 4

5 Les recommandations de l Etat à ses acheteurs (circulaire du 2 mai 2008) Ouvrir la possibilité de présenter des variantes (en MAPA, les variantes sont réputées autorisées si elles ne sont pas interdites; en appel d offres, elles sont interdites à défaut d être explicitement autorisées) Allotir le marché Pondérer judicieusement les critères de choix du prestataire Contrôler aisément l exécution du marché Gérer le coût des produits issus de l agriculture biologique 2012 O. Frot 5

6 La position des collectivités territoriales Selon les directives locales : Agenda 21, délibérations spécifiques, adhésion volontaire aux circulaires Etat 2012 O. Frot 6

7 Les apports récents de la loi en matière d achats de denrées alimentaires Loi n du 27 juillet 2010 de modernisation de l'agriculture et de la pêche publiée au Journal Officiel du 28 juillet 2010, modifie le: Code de commerce : L : «Par dérogation aux dispositions de l'article L , un acheteur, un distributeur ou un prestataire de services ne peut bénéficier de remises, rabais et ristournes pour l'achat de fruits et légumes frais.» Cette disposition, précise le texte, entre en vigueur «six mois après la publication de la présente loi» depuis le 28 janvier O. Frot 7

8 Les principes fondamentaux qui s imposent aux acheteurs publics (art 1 décret n du 1 er août 2006) Quel que soit leur montant, les marchés publics respectent les principes de : liberté d accès à la commande publique, d égalité de traitement des candidats et de transparence des procédures. Ces principes permettent d assurer : l efficacité de la commande publique Valeur Constitutionnelle (décision du CC, 26 juin 2003) 2012 et la bonne utilisation des deniers publics. «Choix de l offre économiquement la plus avantageuse» O. Frot 8

9 Conséquences pratiques des principes Visibilité et intelligibilité de la publicité Interdiction des clauses ou critères discriminatoires Égale information à tous Règle du jeu communiquée au départ et respectée L acheteur public est lié par ces principes dont les manquements sont sanctionnés par le juge 2012 O. Frot 9

10 Les procédures d achats en marchés publics Appel d offres sans négociation, marchés d un montant supérieur à HT ( HT) Procédures «adaptées» (MAPA), d un montant inférieur à ou HT et certains marchés de services (services de restauration collective) 2012 O. Frot 10

11 Les seuils de procédure HT collectivités et EPH et EPIC HT Etat et EPA HT MAPA HT Travaux Sous réserves des règles internes 2012 O. Frot 11

12 Les tendances lourdes La mutualisation des achats : Service des achats de l Etat (SAE), services des achats de chaque ministère Groupements d achats publics UGAP La globalisation et la massification des achats Objectif affiché : faire des économies en rationalisant, professionnalisant les achats Volonté de prise en compte du développement durable dans les achats : Etat PNAAPD 2008, Collectivités Agenda O. Frot 12

13 3. Les possibilités de prise en compte du développement durable dans un marché public de restauration collective les niveaux d intégration du développement durable (définition du besoin, spécifications, marchés réservés, clauses contractuelles, sélection des candidatures, critères de choix des offres) les apports du décret n du 25 août 2011 le bilan carbone et son utilisation dans une consultation : intérêt et limites la méthodologie et ses applications : action sur les flux au cours de cycle de vie, applications pratiques dans le domaine de l achat de denrées (conditions de production, emballage, livraison, consommation, élimination des déchets) l économie sociale et solidaire 2012 O. Frot 13

14 Le niveau d intégration du développement durable dans un marché public La définition du besoin (art. 5 CMP) Coût global, Objectifs DD Approche produit : Les spécifications techniques (art. 6 CMP) Exigences fonctionnelles Écolabels Les conditions d exécution du marché (art. 14) Clauses contractuelles Approche management (art. 45) : Capacités du candidat Approche offre (art. 53, 50) Qualifications, certifications : EMAS, ISO Critère de choix des offres Performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l'agriculture Variantes autorisées, offre de base non obligatoire 2012 O. Frot 14

15 Le niveau d intégration du développement durable : ce qui se fait en général 2012 O. Frot 15

16 Le dispositif propre aux aspects environnementaux : Écoproduits, écolabels et écocertification Les normes ISO ISO management environnemental (référentiel de certification, agréé comme norme européenne et norme française). capacité du candidat ISO 14020:2000 étiquettes et déclarations environnementales principes généraux ; ISO écolabel, (marquage et déclarations environnementaux étiquetage environnemental type I : européen, français, étranger, principes et méthodes) ; ISO auto-déclaration, (marquage et déclarations environnementaux, étiquetage environnemental type II) ; ISO écoprofil (marquage et déclarations environnementaux, étiquetage environnemental type III), analyse du cycle de vie du produit et impact environnemental O. Frot 16

17 Etiquetage et emballage Les éco-labels Qu est ce que c est? Signes officiels de reconnaissance des avantages environnementaux des produits qui les portent. Garantissent la qualité d'usage d'un produit + caractéristiques écologiques Contrôlés par une tierce partie et respect d un cahier des charges préétabli Démarche volontaire 2011 Olivier Frot OF conseil 17

18 Pour les produits mis sur le marché français et/ou européen, il existe deux écolabels : Écolabel européen ou "la fleur",label écologique propre à tous les pays membres de l Union Européenne NF Environnement, Marque de certification écologique officielle française 2011 Olivier Frot OF conseil 18

19 L'agriculture Bio Le logo AB est la propriété du ministère de l'agriculture. Attribué aux produits issus de l'agriculture biologique. Concerne les produits agricoles et les denrées alimentaires. Pour obtenir le label AB, une denrée alimentaire doit être composée d'au moins 95 % d'ingrédients de l'agriculture biologique. 5 organismes certificateurs indépendants et agréés pour certifier les produits issus de l'agriculture biologique en France : Agrocert Certipa Ecocert Qualité France SGS-ICS Un produit biologique contrôlé par Ecocert par exemple portera la mention "certifié Ecocert". (Source : Ministère de l Agriculture) 2011 Olivier Frot OF conseil 19

20 Les autres appellations relatives à la qualité Le Label Rouge Denrées alimentaires et produits agricoles non alimentaires, non transformés Cahier des charges Vérification conformité par organisme certificateur agréé Homologation par arrêté du Ministre de l Agriculture sur proposition INAO (Institut national de l origine et de la qualité) Articles R à R du Code Rural 2011 Olivier Frot OF conseil 20

21 Les autres appellations relatives à la qualité L appellation d origine contrôlée (AOC) Produit issu d une région déterminée Production + Terroir Savoir-faire des hommes Production soumise à des procédures d agrément : habilitation des opérateurs, contrôle des conditions de production contrôle des produits. Avis INEO, décision Ministère de l Agriculture Code Rural partie législative et réglementaire Titre IV du livre VI 2011 Olivier Frot OF conseil 21

22 Les appellations européennes relatives à la qualité AOP Appellation d Origine Protégée, équivalent communautaire de l AOC IGP Indication Géographique Protégée, denrées ou produits dont les caractéristiques sont étroitement liées à leur origine géographique (de production, élaboration et transformation) STG Spécialités Traditionnelles Garanties, composition et mode de production traditionnels d un produit (règlement CE n 509/2006 Agriculture Biologique, garantie d un mode de production respectueux de l environnement (règlements n 834/2007 et 889/2008 : production, préparation, étiquetage et contrôle) 2011 Olivier Frot OF conseil 22

23 Le bilan carbone (Ademe) «Un Bilan Carbone permet de: Réduire dès aujourd hui votre dépendance aux énergies fossiles Relever les défis du changement climatique pour demain La méthode: 1. Comptabiliser les émissions de gaz à effet de serre de toute organisation 2. Diagnostiquer les zones énergivores de l activité de l entreprise 3. Diminuer votre impact énergétique sur l environnement et vos factures Pour en savoir plus, et bénéficier d aides financières: «L ADEME est l Agence De l'environnement et de la Maîtrise de l'energie» O. Frot 23

24 Le bilan carbone : quel périmètre? Matériaux entrants fabrication initiale Transport fret amont Energie & Process transformation Transport fret aval Immobilisations Produits finis utilisation Transport personnes Transport fret interne Déchets fin de vie 2012 O. Frot 24

25 L étiquetage carbone 2012 O. Frot 25

26 La méthodologie de l achat responsable Conception Développement Production Transport Elimination Réduire les flux: Quantitatives Analyse par les flux : Consommation de ressources (renouvelables ou non) Production de déchets Production de polluants Production de GES Actions Qualitatives Entrants (prélèvements de Utiliser des ressources renouvelables ou ressources) recyclées Sortants (génération de déchets) Produire des déchets recyclables O. Frot

27 Achat «éthique» Produit fabriqué dans : Le respect des droits de l homme Le respect des droits sociaux fondamentaux (conventions de l OIT) Mise en œuvre par 2012 Délibération de l assemblée marquant l engagement pour les achats éthiques (Collectivités) Insertion de clauses sociales dans les marchés Éducation des citoyens (interventions dans les écoles) Réseau d échange d expériences et de bonnes pratiques Quel contrôle? O. Frot 27

28 Achat «équitable» Produit «équitable» garantit une juste rémunération du producteur dans des conditions satisfaisantes (travail des enfants, etc.) 3 principes : 1. L équilibre de la relation commerciale 2. L accompagnement des organisations de producteurs et de travailleurs 3. L information et la sensibilisation du consommateur, du client et plus globalement du public, au commerce équitable Mise en œuvre par Commission nationale du commerce équitable (CNCM) Décret n du 15 mai 2007 (installée depuis le 22/04/2010) reconnaissance Filières associatives (Max Havelaar, Artisans du monde ) 2012 O. Frot 28

29 Les apports du décret n du 25 août 2011 Article 50 : variantes, suppression de l obligation de présenter une offre de base Article 53, critères d attribution, «le pouvoir adjudicateur se fonde sur une pluralité de critères non discriminatoires et liés à l objet du marché, notamment ( ) les performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l agriculture» 2012 O. Frot 29

30 Les circuits courts Loi du 18 avril 2010, article 1 : «V., ( ) l'etat se donne pour objectif de recourir, pour l'approvisionnement de ses services de restauration collective, à des produits faisant l'objet de circuits courts de distribution, impliquant un exploitant agricole ou une organisation regroupant des exploitants agricoles» O. Frot 30

31 Les circuits courts selon la Commission européenne 2012 O. Frot 31

32 Le critère de type «circuit court» Aujourd hui pas d exemple de critère prenant en compte l objectif de «performance en matière de développement direct de produits de l agriculture Favoriser explicitement le producteur/distributeur ou le caractère local du candidat est contraire au principe de non-discrimination du traité UE Prudence en l absence de jurisprudence? Audace! (analyse des risques?) 2012 O. Frot 32

33 Le critère type «circuit court» Critère «additionnel» (points supplémentaires si ) donnant des points en fonction du nombre d intermédiaires entre le producteur et l acheteur public (inversement proportionnel) Voir le Guide pratique «Favoriser une restauration collective de qualité et de proximité», DRAAF Rhone-Alpes 2012 O. Frot 33

34 La possibilité de favoriser les «circuits courts» Réforme du code des marchés publics et développement de la filière oléicole Question écrite n de M. Jean Besson (Drôme - SOC) publiée dans le JO Sénat du 25/11/ page 3056 Projet de décret modifiant le Code des marchés publics, article 53-IV, «à équivalence d offre, droit de préférence aux productions agricoles achetées directement auprès des producteurs». Disposition non retenue dans le décret n du 25 août 2011, Mais l article 53 prévoit la possibilité de critères de: «performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l'agriculture» 2012 O. Frot 34

35 Les «circuits courts» selon la DAJ Ne sont pas une question de distance entre les lieux de production et de consommation Mais De diminution du nombre d intermédiaires entre le producteur agricole et le consommateur 2012 O. Frot 35

36 L économie sociale et solidaire L'économie sociale et solidaire, en France, c est: 9,1% des entreprises, soit + de établissements dont associations coopératives (hors agriculture) mutuelles fondations Près de 10% des salariés en France, soit salariés 25% de la distribution est effectuée par des entreprises de l économie sociale et solidaire > 80% des agriculteurs sont des coopérateurs 30% du marché agro-alimentaire est géré en coopératives > Il existe associations en France, + de 2 français sur 3 adhèrent à une association (22 millions d adhérents), +de 14 millions de français sont bénévoles dans une association > 60% des dépôts bancaires se font dans les banques de l économie sociale et solidaire > 1 véhicule sur 2 et 2 habitations sur 3 sont couverts par une mutuelle d assurance. Il y a 16 millions de sociétaires dans les Mutuelles d Assurance. > 90% des établissements pour personnes handicapées sont gérés sur le mode associatif > 90% des services à la personne sont gérés par une entreprise de l économie sociale et solidaire > 45% des maisons de retraite sont gérés sur le mode associatif > 38 millions de personnes sont couverts par une mutuelle de santé et de prévoyance. 60% des organismes complémentaires santé sont gérées par des Mutuelles Source : INSEE O. Frot 36

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées.

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Les seuils de publicité européenne sont ceux à partir des quels les marchés

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Commande publique et développement durable LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES

Commande publique et développement durable LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES ARPE Octobre 2007 1 Plan I. Le cadre de la commande publique durable Le code des marchés publics II. Votre contexte local III. La politique

Plus en détail

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Janvier 2014 Objectifs du Guide Une convention-cadre de partenariat «restauration collective et produits

Plus en détail

Pour en savoir plus marchés publics et développement durable (liste non exhaustive)

Pour en savoir plus marchés publics et développement durable (liste non exhaustive) 1/2 Pour en savoir plus marchés publics et développement durable (liste non exhaustive) Divers ouvrages: Guide GPRL pour des achats durables, abcvert, mars 2009 : notions clés (normes, labels, etc.) ;

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU Annexe de la délibération n 75-2015DEL du Conseil Municipal du 9 juillet 2015 PREAMBULE Issus de la transposition des directives

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Les signes de qualité des produits alimentaires

Les signes de qualité des produits alimentaires Technologie Professionnelle Cuisine Les signes de qualité des produits alimentaires BAC PROFESSIONNEL Restauration 1BAC HO Présentation généraleg 1] Les aspects réglementaires 2] Qu est-ce que la qualité?

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité»

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

La Dématérialisation des procédures : les étapes. La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché :

La Dématérialisation des procédures : les étapes. La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché : La Dématérialisation des procédures : les étapes La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché : - la publication des avis d'appel public à concurrence en ligne,

Plus en détail

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits L explication des produits labélisés 1 Formateur O.P.C.: M. CAMIER E. Objectifs technologiques

Plus en détail

Les marchés publics à procédure. adaptée

Les marchés publics à procédure. adaptée Les marchés publics à procédure adaptée 1 I. Introduction 2 Les MAPA Définition d un marché public : article 1er du code des marchés publics (CMP) Identification des pouvoirs adjudicateurs, dont «les collectivités

Plus en détail

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D.

Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. Plan National d Action pour des Achats Publics Durables P.N.A.A.P.D. En guise d introduction - Un guide méthodologique plus qu un texte réglementaire - Une référence pour fédérer tous les efforts : ceux

Plus en détail

Ce livre blanc dresse un panorama synthétique des principales notions à connaître sur les Marchés Publics et sur l application du Code 2009.

Ce livre blanc dresse un panorama synthétique des principales notions à connaître sur les Marchés Publics et sur l application du Code 2009. Mai 2009 Livre Blanc Les Evolutions du Code des Marches Publics en 2009 INTRODUCTION 1/ DEFINITION DU CADRE DE LA COMMANDE PUBLIQUE 1.1. L'article 1 er du Code des Marchés Publics 2006 1.2. Les textes

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN

REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES REGLEMENT DE LA CONSULTATION (R.C) Maître de l ouvrage : MAIRIE DE FENOUILLET Département de la Haute Garonne Objet du marché : FOURNITURES DE NETTOYAGE ET D ENTRETIEN Date

Plus en détail

Certifications environnementales

Certifications environnementales A - Contexte et enjeux 4 Certifications environnementales OBJECTIF Connaître les labellisations existantes permettant de valoriser les bonnes pratiques environnementales ainsi que les outils d évaluation

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE UNION EUROPEENNE FEADER CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE CONSEIL GENERAL DU LOT ET GARONNE Mise à jour : V1 20 février 2015 Demande de subvention Investissements dans les exploitations

Plus en détail

Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle. CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge

Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle. CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge Acheter responsable, moins et mieux! Améliorer la «performance achats»

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Les signes de Qualité

Les signes de Qualité Les signes de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE

LA REGLEMENTATION EUROPEENNE LA REGLEMENTATION EUROPEENNE 1 Un nouveau contexte européen Réglementation Protection et information consommateur Loyauté des transactions Protection de l environnement Applications Analyse de risques

Plus en détail

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS N 7 - MARCHES n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 janvier 2009 ISSN 1769-4000 MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS L essentiel Trois décrets sont venus modifier le code des marchés

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours est de mettre en

Plus en détail

Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats

Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats Expérience de la commune d'anderlecht Marchés publics durables Axe d'amélioration n 1 de l'agenda 21: Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats Plan d'actions Agenda

Plus en détail

Compte rendu Capucine LECLERCQ 25/02/2014

Compte rendu Capucine LECLERCQ 25/02/2014 Compte rendu Plateforme Climat n 8 Ouverture du marché de l énergie Compte rendu Capucine LECLERCQ 25/02/2014 La réglementation impose l ouverture à la concurrence des marchés de l énergie (gaz et électricité)

Plus en détail

Certifications et Labels

Certifications et Labels Certifications et Labels Connaissez-vous ces normes et labels? 1 Le Code des Marchés Publics 2006 Il peut être demandé aux candidats de fournir des preuves quant à leur capacité technique en matière environnementale

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42

COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 COMMUNAUTE DE COMMUNES DE MONTREVEL EN BRESSE Place de la Résistance BP 69 01340 MONTREVEL EN BRESSE Tél: 04 74 25 68 98 Fax : 04 74 30 85 42 REGLEMENT INTERIEUR DES PROCEDURES ADAPTEES Article 28 du Code

Plus en détail

Développement durable Les déclarations environnementales

Développement durable Les déclarations environnementales 1 Développement durable Les déclarations environnementales 2 Les types de marquages Marquages réglementaires (obligatoires) Indication de performance Indication concernant l usage de produit Indication

Plus en détail

REGLEMENT D ACHAT DE L INP DE TOULOUSE DOCUMENT APPROUVE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DANS SA SEANCE DU 12 DECEMBRE 2013.

REGLEMENT D ACHAT DE L INP DE TOULOUSE DOCUMENT APPROUVE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DANS SA SEANCE DU 12 DECEMBRE 2013. REGLEMENT D ACHAT DE L INP DE TOULOUSE DOCUMENT APPROUVE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION DANS SA SEANCE DU 12 DECEMBRE 2013. 1 CODE DES MARCHES PUBLICS (CMP) décret N 2006-975 d u 1er août 2006, entré

Plus en détail

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE

PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE PRESENTATION BIO TRANSFO PAIN DE BELLEDONNE A L ENTREPRISE PAIN DE BELLEDONNE 1 / IDENTITE, HISTORIQUE ET CROISSANCE 2 / LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION DE PAIN DE BELLEDONNE 3/ LE PAIN: ORGANISATION ET PROCESS

Plus en détail

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils

Gaspillage alimentaire. Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Gaspillage alimentaire Définition Les chiffres du gaspillage alimentaire La lutte contre le gaspillage Les outils Définition du gaspillage alimentaire Gaspillage alimentaire = toute nourriture destinée

Plus en détail

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013

NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 NORMES ET LABELS DU DEVELOPPEMENT DURABLE Corinne DEL CERRO (AFNOR) 18 novembre 2013 Compte-rendu d'intervention Luc PIERSON www.tbs-education.fr 1 Présentation de l intervenante Corinne DEL CERRO travaille

Plus en détail

La politique de développement rural 2015-2020 en Rhône-Alpes

La politique de développement rural 2015-2020 en Rhône-Alpes La politique de développement rural 2015-2020 en Rhône-Alpes Quels enjeux pour l agriculture du Sud Isère? Assemblée générale de SITADEL 14 avril 2015 Saint-Jean d Hérans JM Noury, Suaci Montagn Alpes

Plus en détail

DÉCLARATION DU CANDIDAT

DÉCLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHÉS PUBLICS/ACCORDS-CADRES DÉCLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement.

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire

Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Politique d approvisionnement responsable du développement économique communautaire Préambule Les différentes CDEC (Corporations de développement économique communautaire) ont pour mission le développement

Plus en détail

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015 Le climat dans les marchés publics 26 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Maximilien, Portail et réseau francilien des achats responsables 2. Les Groupes d études marchés publics 3. Le guide commande publique et

Plus en détail

FORMA TECH. Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS. Programme de formation

FORMA TECH. Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS. Programme de formation Programme de formation Code des Marchés Publics 2009 Durée : 5 JOURS Objectifs : Intégrer rapidement les connaissances indispensables en droit des marchés publics. Rédiger les documents de consultation

Plus en détail

GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT

GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT GROUPE ECOCERT ORGANISME DE CONTRÔLE ET DE CERTIFICATION AU SERVICE DE L HOMME ET DE L ENVIRONNEMENT NOS ACTIVITES NOS COMPETENCES CŒUR DE METIER : AUDIT, CONTRÔLE ET CERTIFICATION De produits, entreprises,

Plus en détail

AGENDA. La charte de l achat public durable

AGENDA. La charte de l achat public durable AGENDA La charte de l achat public durable 1 ACHAT PUBLIC DURABLE 21 AGENDA L Agglomération de Montpellier aux avant-postes 4 Nos 8 engagements 6 1. Moins 20% d énergie consommée d ici 2015 dans les bâtiments

Plus en détail

POUR EN SAVOIR PLUS SOURCES ET LIENS

POUR EN SAVOIR PLUS SOURCES ET LIENS LABELS APPELLATIONS CERTIFICATIONS ET NORMES www.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.orgwww.vorzinek.org

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires Suivi par le Service Contrôles Tél : 01.73.30.38.66 CIRCULAIRE INAO-CIRC-2014-01 Rév.1 Date : le 15 juillet 2014 Modifiée le : 24 avril 2015 Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics

Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics Critère environnemental dans la réforme du Code des Marchés Publics 2006 SOURCE D INFORMATION Cette note de veille réglementaire a été établie à partir des Décrets n 2004-15 du 7 janvier 2004 et n 2006-975

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE

RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE RÈGLEMENT INTÉRIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Article 1 Lorsque les marchés publics de fournitures, services et travaux sont d un montant inférieur au seuil de 230 000 euros HT, l autorité adjudicatrice

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

GUIDE PRATIQUE. IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année ID-SC-186 GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS : Vos obligations tout au long de l année GUIDE PRATIQUE PREPARATEURS, DISTRIBUTEURS, IMPORTATEURS Vos obligations tout au long de l année

Plus en détail

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS N 14 janvier 2013 POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS 1/6 ACTUALITES Publication du nouveau guide sur la dématérialisation des marchés publics...3 D E F I N I T I O N Qu est-ce qu un plan de déplacements

Plus en détail

PRODUIT COSMETIQUE BIOLOGIQUE : * Quel processus de certification? * Comment optimiser sa démarche? NATEXPO Paris le 19 octobre 2009 Olivier MOLTER

PRODUIT COSMETIQUE BIOLOGIQUE : * Quel processus de certification? * Comment optimiser sa démarche? NATEXPO Paris le 19 octobre 2009 Olivier MOLTER PRODUIT COSMETIQUE BIOLOGIQUE : * Quel processus de certification? * Comment optimiser sa démarche? NATEXPO Paris le 19 octobre 2009 Olivier MOLTER Présentation de Bureau Veritas Bureau Veritas en bref

Plus en détail

Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie. Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités?

Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie. Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités? Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités? SOMMAIRE 1. L état des lieux du marché actuel de l énergie. 2. Le cadre réglementaire :

Plus en détail

Les modes de gestion à la disposition des collectivités Anne BELLAMY, AGIR

Les modes de gestion à la disposition des collectivités Anne BELLAMY, AGIR Les modes de gestion à la disposition des collectivités Anne BELLAMY, AGIR Réunion du 13 mai 2011, de l Observatoire Régional des Transports de Midi-Pyrénées Plan de l intervention 1) Rappel des principes

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Encadrement des marchés publics de la CCI

Encadrement des marchés publics de la CCI Encadrement des marchés publics de la CCI Selon l article 26 du CMP, les marchés sont passés sur Appel d Offres (AO). Toutefois, selon le montant et la nature du marché, le Pouvoir Adjudicateur pourra

Plus en détail

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»?

Que dit la nouvelle directive communautaire sur le «coût de cycle de vie»? 1 DIRECTIVES MARCHÉS : MAÎTRISER LES NOUVELLES RÈGLES en matière de coût de cycle de vie Une nouvelle directive Marchés Publics vient d être adoptée : quels changements en perspectives? 10 ans après l

Plus en détail

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931

2 ans après. Grenelle de l environnement. De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 Grenelle de l environnement 2 ans après De: Philippe Le Magueresse, Laurent Gassie / OpinionWay BJ : 5931 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 Contexte et Objectifs Méthodologie

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

L accès des petites entreprises du bâtiment aux marchés publics

L accès des petites entreprises du bâtiment aux marchés publics L accès des petites entreprises du bâtiment aux marchés publics Intervention de Sabine BASILI pour l APDP, le 11 octobre 2010 - Palais du Luxembourg Quelques données économiques Il existe 362 000 petites

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

Le Plan administration exemplaire du MEEDDM

Le Plan administration exemplaire du MEEDDM Réunion des correspondants régionaux et centraux du PAE (COPAE) La Défense le 30 novembre 2009 Le Plan administration exemplaire du MEEDDM ACTUALITÉS Achats et Commande Publique SG/SPSSI/PFDM2 Rémy RISSER

Plus en détail

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation

Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation Recommandations CCC/ INTERFEL Procédure de passation 1. Rappel Recommandations pour la passation de marché de fournitures de fruits et légumes frais (en l état, préparés, tranchés, parés), 4 ème gamme

Plus en détail

Opération collective 2014 123 M Energie

Opération collective 2014 123 M Energie Opération collective 2014 123 M Energie Candidature pour accompagner en collectif les entreprises du Limousin s engageant dans la mise en place par étapes d une démarche de management de l énergie ISO

Plus en détail

en restauration collective

en restauration collective Bilan des 3 journées de travail sur l approvisionnement responsable en restauration collective Pays de la Loire Midi-Pyrénées Picardie Claire laffargue En collaboration avec : En collaboration avec : Journées

Plus en détail

Les règles de la commande publique à travers Agrilocal63 LES REGLES DE LA COMMANDE PUBLIQUE A TRAVERS AGRILOCAL63

Les règles de la commande publique à travers Agrilocal63 LES REGLES DE LA COMMANDE PUBLIQUE A TRAVERS AGRILOCAL63 LES REGLES DE LA COMMANDE PUBLIQUE A TRAVERS AGRILOCAL63 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LA DEFINITION DES BESOINS... 5 1. La détermination préalable du besoin... 5 2. L appréciation du caractère homogène

Plus en détail

Lefèvre Pelletier & associés Avocats

Lefèvre Pelletier & associés Avocats Lefèvre Pelletier & associés Avocats Les contrats de performance énergétique O. Ortega 30 juin 2011 Agenda Concevoir un CPE Définition et cadre juridique Familles Rédiger un CPE Objet Situation de référence

Plus en détail

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015

DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES. Version 0.6 06/02/2015 DECRYPTAGE LES AUDITS ENERGETIQUES OBLIGATOIRES POUR LES GRANDES ENTREPRISES 1 Version 0.6 06/02/2015 2 PARTIE I : DÉCRYPTAGE RÉGLEMENTAIRE Cadre réglementaire et normatif Les entreprises concernées Objectifs

Plus en détail

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat

Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Derrière cette fontaine, il y a un engagement pour le climat. 1 Eau de Paris s engage pour le climat Une entreprise engagée dans la transition écologique L eau du robinet, pour une consommation responsable

Plus en détail

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts

Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Les atouts DD dans les entreprises d espaces verts Présentation: Audrey Bulidon Lyon, le 23 novembre 2011 Marchés publics et DD Etapes Définition des besoins Moyens et méthodes Obligation juridique de

Plus en détail

Les Chambres d agriculture,

Les Chambres d agriculture, Les Chambres d agriculture, un excellent partenaire pour les collectivités DÉVELOPPER LES CIRCUITS DE PROXIMITÉ Filières alimentaires locales Marchés des Producteurs de Pays Mes produits en ligne LES FILIERES

Plus en détail

«Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics

«Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics «Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics Version de janvier 2014 Annule et remplace la précédente version Avant-propos

Plus en détail

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011

Les écolabels produits. Chantal Trichard 4 octobre 2011 Les écolabels produits Chantal Trichard 4 octobre 2011 Rappel de définition Qu est-ce qu un achat éco-responsable? Achat de biens ou services qui prennent en compte la protection de l environnement ou

Plus en détail

Lettre d information aux parents

Lettre d information aux parents Lettre d information aux parents EDITO Chers parents, La Ville a renouvelé sa confiance à la société Elior. Afin de vous tenir informés des actualités de la restauration de vos enfants, nous vous proposons

Plus en détail

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes,

Le conseil d'administration de l'établissement public foncier de Poitou-Charentes, Etablissement Public Foncier de Poitou-Charentes Conseil d'administration Séance du 1 octobre 2013 Délibération n CA-2013-34 Mise à jour du guide interne de la commande publique de l EPF PC Le conseil

Plus en détail

MARCHES PUBLICS CODE 2006

MARCHES PUBLICS CODE 2006 MARCHES PUBLICS CODE 2006 CCICA le 1 er octobre 2015 Cindy FOURNIER Service Achats/ Marchés Publics 1 SOMMAIRE Préambule : Ce guide a été élaboré afin de permettre aux fournisseurs ou entrepreneurs d avoir

Plus en détail

RHONE PLURIEL - 6 mai 2009 Marchés publics et développement durable. Commande publique socialement responsable : donner du sens à ses marchés

RHONE PLURIEL - 6 mai 2009 Marchés publics et développement durable. Commande publique socialement responsable : donner du sens à ses marchés RHONE PLURIEL - 6 mai 2009 Marchés publics et développement durable Commande publique socialement responsable : donner du sens à ses marchés Une action en Rhône-Alpes du Contrat sectoriel Économie sociale

Plus en détail

COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT D UN MARCHE PUBLIC

COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT D UN MARCHE PUBLIC COMPRENDRE LE FONCTIONNEMENT D UN MARCHE PUBLIC CRA POITOU-CHARENTES 19 Juin 2013 Laurence BARILLER CDA 42 Diffusion restreinte de ce document à la CRA de Poitou-Charentes PRESENTATION Responsable des

Plus en détail

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000

5 Evaluation simplifiée AFAQ 26000 Le Groupe AFNOR et ses métiers www.afnor.org Comprendre la norme ISO 6000 Lignes directrices relatives à la Identifier, valoriser, évaluer, soutenir le déploiement & la diffusion de «solutions de référence»

Plus en détail

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat.

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Claire Faraco Sous la direction de Marie-Pierre Couallier et Anne-Marie

Plus en détail

Marché 10-01-011. OBJET Conception graphique et impression de supports de communication relatifs au tri des déchets ménagers du SIVOM du Golfe

Marché 10-01-011. OBJET Conception graphique et impression de supports de communication relatifs au tri des déchets ménagers du SIVOM du Golfe Marché N 10-01-011 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Marché de prestations de services à bons de commande passé selon la procédure adaptée conformément à l article 28 du Code des Marchés Publics OBJET Conception

Plus en détail

II. IDENTIFICATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT (à compléter par lui)

II. IDENTIFICATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT (à compléter par lui) DECLARATION DU CANDIDAT INDIVIDUEL OU DU MEMBRE DU GROUPEMENT En cas de candidatures groupées, ou de sous-traitance déclarée à l'offre, remplir une déclaration de candidat par membre du groupement et par

Plus en détail

LES MARCHES PUBLICS ET LES BIBLIOTHEQUES MUNICIPALES

LES MARCHES PUBLICS ET LES BIBLIOTHEQUES MUNICIPALES LES MARCHES PUBLICS ET LES BIBLIOTHEQUES MUNICIPALES I - DEFINITION D UN MARCHE PUBLIC Le marché public est un contrat d achat administratif, conclu à titre onéreux entre deux parties le «pouvoir adjudicateur

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

LE PRIX DANS LES MARCHÉS PUBLICS

LE PRIX DANS LES MARCHÉS PUBLICS LE PRIX DANS LES MARCHÉS PUBLICS SOMMAIRE 2 LE PRIX DANS LES MARCHÉS PUBLICS Première étape : la formation du prix susciter le juste prix LA FORMATION D UN JUSTE PRIX RÔLE DE L ACHETEUR Un principe absolu

Plus en détail

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective Édito La restauration collective est au cœur de notre

Plus en détail

GUIDE INTERNE DES MARCHES PUBLICS A PROCEDURES ADAPTEES. Ville d Eckbolsheim

GUIDE INTERNE DES MARCHES PUBLICS A PROCEDURES ADAPTEES. Ville d Eckbolsheim GUIDE INTERNE DES MARCHES PUBLICS A PROCEDURES ADAPTEES Ville d Eckbolsheim Arrêté municipal n 2012.37/DG du 11 juillet 2012 Le Code des marchés publics invite les acheteurs publics à définir eux-mêmes

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME COMMUNAUTAIRE DU SANCY

OFFICE DE TOURISME COMMUNAUTAIRE DU SANCY OFFICE DE TOURISME COMMUNAUTAIRE DU SANCY MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES IMPRESSION DES GUIDES SANCY BIENVENUE Editions Printemps-été-automne 2015 ET Hiver 2015/2016

Plus en détail

DECLARATION DU CANDIDAT

DECLARATION DU CANDIDAT DIRECTION DES AFFAIRES JURIDIQUES Document facultatif 1 MARCHES PUBLICS DECLARATION DU CANDIDAT En cas de candidatures groupées, remplir une déclaration de candidature par membre du groupement. Tous les

Plus en détail

NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 - N.E.A. 2 Figueira Da Foz Portugal 23 février 2010 Commission Environnement

NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 - N.E.A. 2 Figueira Da Foz Portugal 23 février 2010 Commission Environnement NAUTISME ESPACE ATLANTIQUE 2 - N.E.A. 2 Figueira Da Foz Portugal 23 février 2010 Commission Environnement La certification environnementale portuaire : Analyse de L Association des Ports de Plaisance de

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

MARCHES PUBLICS PROCEDURE ADAPTEE DU 10 SEPTEMBRE 2013

MARCHES PUBLICS PROCEDURE ADAPTEE DU 10 SEPTEMBRE 2013 MARCHES PUBLICS *** GROUPEMENT D ACHATS DES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DE LA VIENNE *** PROCEDURE ADAPTEE DU 10 SEPTEMBRE 2013 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES POUR LA VERIFICATION DES INSTALLATIONS DE GAZ,

Plus en détail

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires

Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Mise en place d un affichage environnemental sur les produits alimentaires Corinne MERCADIE Direction Qualité Responsable Environnement Emballages cmercadie@groupe-casino.fr Gabrielle ADAM Direction Qualité

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

Savoir répondre à un marché public

Savoir répondre à un marché public Elizabeth GERMI-RAMAGE, Directrice juridique Jonathan SOISSON, Chargé de mission Centre de Veille Stratégique Direction Information Economique Savoir répondre à un marché public 1 Plan : 1. Se familiariser

Plus en détail

MARCHE SIMPLIFIE DE TRAVAUX

MARCHE SIMPLIFIE DE TRAVAUX RESIDENCE ROGER TEULLE RESIDENCE SOYER 20, rue des Graviers. 92200. Neuilly sur Seine 3 bis, rue Soyer. 92200. Neuilly sur Seine 01.47.45.38.44 01.47.45.95.95 01.55.61.40.00 01.55.61.40.01 ehpadneuilly@ehpadneuilly.com

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT

REGLEMENT DE CONSULTATION. COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT REGLEMENT DE CONSULTATION COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT OBJET DE LA CONSULTATION : FOURNITURE ET LIVRAISON DE DENREES ALIMENTAIRES Lots 4, 5, 6 : Pain produits crêpiers

Plus en détail