UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UE Planète Terre. Grands Processus Géodynamiques. Julie Perrot - U.B.O."

Transcription

1 UE Planète Terre Julie Perrot - U.B.O. Grands Processus Géodynamiques I - Frontières Divergentes Modèles de rifting Rift Continental Dorsale Océanique II - Frontières Convergentes Subduction Collision III - Frontières en décrochement Faille transformante Faille decrochante p. 1

2 La Divergence p. 2

3 Étapes de la divergence Amorce d un rift continental Dilatation de la matière chaude bombement de la lithosphère Forces de Tension Fracturation de la lithosphère et amorce la divergence Magma s infiltrent dans les fissures Volcanisme continental ex: Vallée du Rio Grande, USA Rift continental Si le mouvement de divergence se poursuit étirement de la lithosphère avec effondrement en escalier ce qui produit une vallée appelée RIFT CONTINENTAL Volcans et épanchement de laves le long des fractures ex: le rift-est Africain p. 3

4 Étapes de la divergence Dorsale océanique Plancher océanique Marge passive Premier plancher océanique Poursuite de l étirement le rift s enfonce sous le niveau de la mer l eau envahit la vallée Séparation de la lithosphère continentale et éloignement progressif Volcanisme sous-marin création d un plancher océanique basaltique: croûte océanique, de part et d autre d une dorsale embryonnaire Ex: la Mer Rouge Océan de type Atlantique Poursuite de la divergence étalement des fonds océaniques Dorsales bien individualisées, plaines abyssales (5000m de fond) et plateaux continentaux correspondant la marge de croûte continentale (marge passive) p. 4

5 Modèles de Rifting km amincissement symètrique amincissement disymètrique Amincissement symétrique Même taux d amincissement dans les 3 niveaux: Croûte supérieur cassante (faille normales), croûte inférieure ductile et manteau lithosphérique ductile Asthénosphère remonte sous la partie axiale du rift Amincissement dissymètrique Remontée de l asthénosphère décalée latéralement Failles normales dissymètriques dans la croûte supérieure Une grande zone de cisaillement ductile traverse toute la croûte continentale et peut-être même la lithosphère p. 5

6 Origine du Rifting Zones de rift initiées le long d hétérogénéités structurales ou thermiques qui affaiblissent localement la lithosphère (rift Baïkal: zone hétérogène entre plateforme Sibérienne et chaîne de montagne Sayan) Rifting actif Panache a un rôle moteur: provoque réchauffement de la base de la lithosphère, le bombement, l étirement et, éventuellement, la rupture au niveau du rift Rôle clé des panaches mantelliques dans la fracturation de la lithosphère continentale Rifting passif Forces extensives appliquées aux limites de la lithosphère qui entraînent son amincissement et la remontée de l asthénosphère (Fossé Rhénan) p. 6

7 Dorsale Océanique Bombements de fonds marins de grandes amplitudes mise en évidence en 1850 lors de la pose de câbles télégraphiques km de chaînes interconnectées sous la mer culminant en moyenne à 2500 m et 1000 à 3000 km de large Activité sismique, tectonique, volcanique et hydrothermale 21 km 3 /an de roches produites (volcanique et plutonique) contre 5.6 km 3 /an dans les zones de subduction et 3.4 km 3 p. 7 /an à l intérieur des plaques continen-

8 Dorsale Océanique: vitesse Dorsale rapide: entre 8 et 16 cm/an Dorsale Est-Pacifique (E.P.R.) au large du Chili (3 S) Dorsale lente à ultra-lente: entre 3 et 0.5 cm/an Dorsale Medio-Atlantique (M.A.R.) et Sud-ouest Indienne Dorsale intermédiaire: autour de 6 cm/an Dorsale du Chili Cas particuliers: Dorsale dans bassins Arrière-Arc et l Islande p. 8

9 Signature Bathymétrique ^ ile d arc insulaire marge active fosse m bombement 5000m plaine abyssale plateau continentale pente continentale (talus) vallée axiale glacis 2500m mont 200m sous marin 3000m 4000m 4000m 5000m dorsale plaine abyssale marge passive Profondeur moyenne 3800 m 3 grandes provinces: - les marges entre 200 et 600 m (actives et passives) - les plaines abyssales, profondeur moyenne 5000 m - les dorsales, profondeur moyenne 2500 m - Les reliefs localisés: mont sous-marin (volcan) p. 9

10 Dorsales: Bathymétrie 3 Ma Dorsale rapide Ma Dorsale intermèdiaire Ma Z.V.A. Z.T.A. Dorsale lente Corrélation entre vitesse et profil bathymétrique Failles normales crées et parallèles à l axe, puis transportées en évoluant plus ou moins de part et d autre Morphologie contrôlée par cycle tectono-volcanique: processus magmatiques intermittents et extension liée à la divergence continu p. 10

11 Dorsale lente: Bathymétrie 15 Ma Z.T.A. Z.V.A. Dorsale lente Vallée axiale de 10 à 20 km de large profonde de 1 à 2 km Vallée bordée par des murs présentants des marches Gradins de failles normales à regard interne (pendage vers l axe de la Vallée) Zone Tectonique Active (Z.T.A.) pouvant aller jusqu à 30 km de large Zone Volcanique Active (Z.V.A.) occupée par des volcans isolés et champs de lave très fissurés p. 11

12 Dorsale rapide: Bathymétrie 3 Ma Z.V.A. Z.T.A. Dorsale rapide Axe lisse avec dôme régulier en forme de U ou de V retournè très aplati Forme du dôme liée à la production magmatique Plus le dôme est large, plus la zone est à forte production magmatique Z.T.A. très réduite Pas de polarité des failles normales horsts et grabens de largeur kilométrique p. 12

13 Dorsale rapide et lente Dorsale rapide Dorsale lente p. 13

14 Dorsale rapide et lente Dorsale rapide: - caractéristique principale: topographie en Dôme lisse - caractéristiques secondaires: coulées de lave, fossés et grabens Dorsale lente: - caractéristique principale: vallée axiale - caractéristiques secondaires: volcans isolés et failles bordières p. 14

15 Création de la croûte océanique - Observations: Nautile (sous-marin) et R.O.V (robot) Création de croûte océanique à partir de magma issu de la fusion d un faible volume de manteau remontant à l axe p. 15

16 Dorsale rapide et lente Profondeur (km) Température ( C) solidus A gradient adiabatique B 20% de liquide début de fusion partiellé liquidus 15% 50% Fusion partielle des péridotites du manteau qui remonte à la surface Remontée adiabatique (= sans échange de chaleur) car la vitesse est relativement rapide Premier liquide à partir de 100 à 60 km de profondeur Taux de fusion Maximum entre 10 et 20 % MORB de composition homogène pour éléments majeurs en revanche diversité pour les éléments traces et isotopes due aux mécanismes d échanges, de fractionnement et de contamination p. 16

17 Segmentation des dorsales Segmentation de 1er ordre: Les Zones de Fracture - Décalage de plusieurs 100 aines km des dorsales par les failles transformantes, partie active des zones de fracture (sismicité), au delà, la zone de fracture est une structure inactive Segmentation de 2nd ordre: zone de fracture mineure ou OSC - Zones de fracture de 50 à 100 km - OSC (Overlapping Spreading Center): recouvrement latéral de 2 zones axiales des dorsales rapides, structure moins active du point de vue magmatiques notions de segments entre les dicontinuités de 2nd ordre Cette segmentation traduit la répartition des sources mantellique de fusion partielle sous l axe des dorsales p. 17

18 Segmentation des dorsales Les Zones de Fracture: Vallée large de quelques kilomètres dont le fond se situe en moyenne 2000 m plus bas que les épaules bordières OSC et discontinuités mineures: - moins profond que Z.F., haut topographiques entre les dicontinuités au centre du segment Plusieurs échelles de segments entre zones de fracture et entre discontinuités de 2nd ordre Variation de la profondeur des discontinuités en fonction de l activité magamatique des dorsales p. 18

19 Hydrothermalisme Développement de colonies animales sans photosynthèse au niveau des sorties de fluides très chauds Chimiobactéries produisant soufre et sulfate source hydrothermale = site de la synthèse de composés organiques qui donnèrent naissance aux 1ers organismes? Constructions minérales par précipitaion autour des Fumeurs (450 C), présence d oxydes polymétalliques Hydrothermalisme = principal flux sortant de magnésium pour l océan Dorsale = lieu de dégazage du manteau Circulation hydorthermale conduit au lessivage et à l altération des basaltes L eau de mer jouerait ainsi le role fondamental d échangeur thermique et géochimique entre le manteau et l écorce p. 19

20 La Convergence p. 20

21 Un type de convergence: Subduction Subduction entre 2 plaques océaniques La plus dense généralement la plus vieille s enfonce sous l autre Une lithosphère moins dense (d=3.2) et moins chaude s enfonce dans une asthénosphère plus dense (d=3.3) et plus chaude Phénomène de fusion partielle, le magma résultant moins dense remonte à la surface et une partie est expulsé à la surface Arc insulaire volcanique sur plancher océanique ex: Tonga, Kouriles et Aléoutiennes. L arc des Antilles p. 21

22 Un type de convergence: Subduction Subduction entre une plaque continentale et l autre océanique La plaque océanique plus dense s enfonce sous la plaque continentale De même, on a une fusion partielle de lithosphère océanique, le magma remonté à la surface Chaîne de volcans sur les continents. ex: Chaînes des Cascades (EU) avec le Mont St. Helens, la cordillère des Andes p. 22

23 La convergence continue: Collision Fermeture de l espace océanique: Au fur et à mesure de la convergence, le matériel sédimentaire qui se trouve sur les fonds océaniques et transporté vient se concentrer au niveau de la zone de subduction pour former un prisme d accrétion. Les 2 plaques continentales entrent en collision: Le moteur du déplacement n est pas assez fort pour enfoncer l une des 2 plaques dans l asthénosphère à cause de la trop faible densité de la lithosphère continentale tout le matériel sédimentaire se soulève pour former une montagne où les roches sont plissées et faillées. Collision: soudure entre 2 plaques continentales pour n en former qu une ex: Toutes les grandes chaînes de montagnes plissées. exemple récent:l Himalaya, soudure de p. 23 l Inde

24 Subduction: Morpho-structure W km Ride d Aves Moho Bassin de Grenade bassin arrière arc Petites Antilles arc volcanique actif Moho Bassin de Tobago bassin avant arc croute ^ océanique manteau supérieur Prisme d accrétion de la barbade km Océan E Atlantique La fosse océanique: profondeur moyenne 8000 m avec un mur externe (côté océan) à faible pente et un mur interne toujours plus escarpé Le prisme d accrétion: constitué de sédiments, déformés et accumulés en écailles chevauchante dû à la convergence, en avant du domaine avant-arc. L arc volcanique: volcans actifs sur lae bord de la plaque chevauchante, à quelque centaines de km de la fosse. Le bassin arrière-arc: présent au-delà de l arc insulaire avec croûte continentale amaincie ou croûte océanique (anomalie magnétique) Le bombement externe: à l approche de la zone de subduction le plancher océanique présente un bombement de quelques centaines de mètres de hau- p. 24

25 Subduction: Morpho-structure Subduction de la plaque Amèrique du Sud sous la plaque caraïbe Formation de l arc des Petites Antilles Prisme d accrétion de la Barbade développé car couverture sédimentaire de la plaque qui entre en subduction est trop épaisse pour être "avalée" en totalité p. 25

26 Subduction: distribution des séismes 0 Arc volcanique 400 km séismes superficielles fosse km LITHOSPHERE ASTHENOSPERE LITHOSPHERE PLOGEANTE ASTHENOSPERE zone simique interplaque zone simique intraplaque séismes intermèdiaires Alignement de séisme = Plan de Wadati-Benioff Sismicité superficielle (moins de 50 km) essentiellement dans la plaque sup. Sismicité interplaque liée à l activité tectonique et sismicité intraplaque au sein de la plaque inférieure ou supérieure Séismes intermédiaires et profonds en arrière de la fosse à partir de 200 km. Plus de séismes après 700km de profondeur ce qui ne veut pas dire que les plaques ne continue pas de s enfoncer (tomographie) p. 26

27 Subduction: distribution des séismes Positionnement de la plaque plongeante est donnée par la bande de sismicité sur la carte. Évolution des profondeurs des séismes indique le sens de son pendage et sa p. 27 valeur.

28 Subduction: pendage de plaque km Plan de bénioff vertical (les Mariannes) et plan de Bénioff horizontal (Chili) Pérou chili central Corrélation entre âge de la lithosphère plongeante et pendage du plan de bénioff profondeur Nouvelles Hébrides (Vanuatu) Mariannes nord Chili on a un pendage fort dans le cas de lithosphère plongeante agée exception: exemple les Nouvelles Hébrides 700 km Le pendage peut varier le long de la zone de subduction (Amèrique du Sud) p. 28

29 Subduction: pendage subduction spontanée: lithosphère agée s enfonce dans le manteau sous l effet de son poids (Mariannes) subduction forcée: il arrive que la lithosphère soit jeune et que son poids ne suffit pas à expliquer son enfoncement Nécessite d autres forces ( Chili) p. 29

30 Subduction: température Flux de chaleur élevé liè à l activité volcanique Réchauffement de la plaque plongeante au fur et à mesure de son enfoncement p. 30

31 Frontières en décrochement p. 31

32 Frontières en décrochement Ce sont des grandes fractures qui affectent toute l épaisseur de la lithosphère Elles permettent: - d accommoder les différences de vitesse de déplacement ou même des mouvements opposés entre plaques - de faire le relais entre les limites divergentes et convergentes Elle se trouvent le plus souvent dans la lithosphère océanique failles transformantes mais également sur les continents failles décrochantes p. 32

33 Faille décrochante: San Andreas Faille de San Andreas: Assure le relais du mouvement entre la limite divergente de la dorsale du Pacifique-Est, la limite convergente des plaques Juan de Fuca/Amérique du Nord et la limite divergente de la dorsale de Juan de Fuca Elle constitue la limite entre 3 plaques: Juan de Fuca, Amérique du Nord et Pacifique Traversent à la fois la lithosphère océanique et la lithosphère continentale ex: faille Nord-Anatolienne p. 33

34 Faille transformante: topographie axe de la dorsale bassin nodal lignes de crete ^ des collines abyssales vallée transformante mur sud de la zone de fracture mur nord de la zone de fracture traces de la faille active principale partie inactive de la zone de fracture bassin nodal axe de la dorsale Une vallée de 5km de large, bordée par deux murs plus ou moins marqués Faille active marquée par de petites rides Intersection avec l axe de la dorsale se caractérise plus ou moins par un bassin profond, le bassin nodal. Dans le cas d une dorsale rapide, il n y pas de mur car pas de grande différence d âge entre les 2 lithosphères et la vallée est plus large (20km) p. 34

35 Faille transformante: active et inactive partie active de la zone de fracture axe de la dorsale axe de la dorsale relief de l intersection effet de la subsidence thermique Longueur active de la faille=longueur du décalage des axes Partie active de la faille transformante car mouvement de part et d autre de la faille, d où sismicité associée à ces déplacements En dehors des axes, la plaque se déplace à la même vitesse de part et d autre de la zone de fracture Partie active pouvant atteindre 900 km (Romanche),mais généralement de 160 à 300 km. Les reliefs aux intersections seront marqués des décalages plus importants si la différence d âge entre les lithosphères est grande. p. 35

36 La géodynamique terrestre La Terre est une grande machine thermodynamique, dont l expression en surface se fait au travers des dorsales, des zones de subdcution et autres objets géodynamiques Le moteur: la convection mantellique Le cycle de la coûte océanique: fusion partielle du manteau, expansion des matériaux au niveau des dorsales océaniques, élargissement progressif de l océan, destruction de la lithosphère océanique par enfoncement de cette lithosphère dans les zones de subduction et recyclage dans le manteau. p. 36

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés

Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Chapitre 3 - Divergence et phénomènes liés Le chapitre précédent a montré la réalité de la tectonique des plaques et notamment la création permanente de lithosphère nouvelle dans l axe des dorsales océaniques.

Plus en détail

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB

Cours de géographie Volcanisme, 8VSB Cours de géographie Volcanisme, 8VSB PARTIE I : GEODYNAMIQUE INTERNE STRUCTURE INTRENE DE LA TERRE DERIVE DES CONTINENTS THEORIE DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES PALEOMAGNETISME SEISMES VOLCANS CHAINES DE

Plus en détail

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67

EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 EXERCICES DIVERGENCE LITHOSPHERE ET TECTONIQUE DES PLAQUES P65 66 67 Exercice 1 p 65 : Définir en une phrase les mots suivants Dorsale océanique : chaîne de montagne sous-marine en basalte possédant une

Plus en détail

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html

Plaques. Image de la NASA : http://denali.gsfc.nasa.gov/re search/lowman/lowman.html Plaques La lithosphère (croûte + partie du manteau) est divisée en plaques qui se déplacent d un seul tenant sur l asthénosphère. Les séismes ayant surtout lieu à la jonction des plaques, la distribution

Plus en détail

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande. BCPST 1 vendredi 5 février 2010 DS n 4 Géologie Eléments de correction PARTIE I A partir des informations issues de l exploitation des documents 1 à 9, établissez le contexte géodynamique de l Islande.

Plus en détail

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes

Chapitre II La formation des chaînes de montagnes Chapitre II La formation des chaînes de montagnes -I -Les traces d un domaine océanique dans les chaînes de montagnes 1) Des roches témoins d un océan disparu 1 2 Basaltes en coussin au fond de l océan

Plus en détail

La théorie de la dérive des continents

La théorie de la dérive des continents Géo / Fiche 16 La tectonique des plaques La théorie de la dérive des continents Jusqu'à la fin du XIX è siècle, les scientifiques pensaient que les continents n'avaient pas bougé les uns par rapport aux

Plus en détail

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau.

- La péridotite est quant à elle un cas particulier, difficile à classer. C est la roche du manteau. Rappels de géologie de 1S. Rappel bref de la structure du globe. http://geologie-alpe-huez.1001photos.com/roches/terre.php La lithosphère est constituée de la croûte (continentale ou océanique) et de la

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION

1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION 1ère partie de l épreuve Dossier. LA FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION FORMATION DE LA LITHOSPHERE OCEANIQUE ET SON EVOLUTION Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence

Plus en détail

Tectonique des plaques

Tectonique des plaques Tectonique des plaques Eléments modernes à l appui de la tectonique des plaques : 1. Minimum de vitesse (LVZ) au sommet de l asténosphère Rigidité moindre Région de cisaillement La lithosphère flotte sur

Plus en détail

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques

Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques Découpage de la surface terrestre en plaques lithosphériques 4 e / Comment délimiter une plaque? Qu appelle-t-on une plaque? 1 e / Comment caractériser les couches superficielles du globe? Lexique : Plaque

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre 1 Lac de la station thermale du Blue Lagoon en Islande (eau chauffée par l énergie géothermique) 2 - I - Gradient géothermique et flux géothermique 1) Des

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique

o 2. la dorsale médio-atlantique Une chaîne de montagnes sous-marines de nord à sud le long de l océan Atlantique - Comment les continents se déplacent-ils? - S il y avait une fois, tous les continents ont formé un «supercontinent», la Pangée... o Il faut conclure que les continents se déplacent - Donc, il faut poser

Plus en détail

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50)

Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) Terminales S2 Correction du Devoir Surveillé de SVT n 1 02/10/2012 Le domaine continental et sa dynamique (durée 1h50) N. Pidancier Exercice 1 : Introduction Le relief au niveau de la Terre se répartit

Plus en détail

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides

Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides 1 Chapitre 5 : Un premier modèle global : Une lithosphère découpée en plaques rigides Introduction Dans les années 1965-1968, l étude de la géométrie des dorsales a permis de construire un modèle où la

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre

Fig. 2 : Structure en couches de la Terre Cours de Tectonique globale/fb/module M12/ S3 de licence "STU/ Figures/ ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE

T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE T5 CHAPITRE 11 GEOTHERMIE ET PROPRIETES THERMIQUES DE LA TERRE Source du Par (82 c) : la source la plus chaude d Europe continentale Premier plan : corps cellulaire d un neurone. 1,5 semaine Cours Approche

Plus en détail

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque

Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Magmatisme (6) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte intraplaque Il existe un certain nombre de volcans qui ne se trouvent pas en limite de plaque : on dit qu ils sont en contexte

Plus en détail

4. Roches volcaniques et volcanisme

4. Roches volcaniques et volcanisme 4. Roches volcaniques et volcanisme 1ère Partie: magmas, roches et contexte géodynamique Krakatoa (Java, Indonésie) La Chaîne des Puys 4.1. Les magmas 1. Magma basaltique -- SiO 2 45-55 wt%, concentré

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES ACADEMIES D AIX- MARSEILLE, BORDEAUX, CORSE, NICE, POITIERS, TOULOUSE Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

Volcanisme et tectonique des plaques

Volcanisme et tectonique des plaques Volcanisme et tectonique des plaques Le volcanisme Le volcanisme est un phénomène naturel menaçant, mais il peut être aussi fascinant. Pour certaine civilisation, l attraction des volcans est grande. Elle

Plus en détail

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme

Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme T3 : Enjeux planétaires contemporains U1 : Géothermie et propriétés thermique de la Terre Ch5 : L énergie interne de la Terre et son exploitation par l Homme I. La géothermie Les hommes recherchent des

Plus en détail

Tectonique des plaques et création de reliefs

Tectonique des plaques et création de reliefs PREPARATION AGREGATION INTERNE SVT TOULOUSE 27 Novembre 2013 Composition à partir d'un dossier Durée : 5 heures L'usage de tout ouvrage de référence, de tout dictionnaire et de tout matériel électronique

Plus en détail

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande»

Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Commentaire de documents : Sujet : «Tectonique et société : le cas de l'islande» Consignes : - travail individuel ; - rédiger intégralement introduction et conclusion ; - noter les titres des grandes parties

Plus en détail

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques.

La tectonique des plaques. Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. Chapitre 3 : La tectonique des plaques Problème : Quel lien peut-on faire entre séismes, volcans et plaques? I- L'enveloppe de la Terre est découpée en plaques. A- Localisation des plaques Activité : Observation

Plus en détail

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme

II. Les savoirs scientifiques à maîtriser A/ Volcanisme Savoir définir volcan / volcanisme UE 116 TD 1 Sciences de la Terre Les concepts mobilisés dans les explications des phénomènes volcaniques et sismiques. I. Nos représentations initiales Support Affiches/ Comparaison Travail par groupe

Plus en détail

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE

CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE CHAPITRE 14 LA MACHINERIE THERMIQUE DE LA TERRE En proposant sa théorie de la mobilité horizontale des continents, Wegener s'était heurté au problème de la détermination des forces capables de déplacer

Plus en détail

Correction de la géothermie

Correction de la géothermie Correction de la géothermie Les ondes issues d un séisme survenu en Alsace sont enregistrées dans différentes stations (Doc. 1). On dispose ainsi du temps de parcours des ondes P réfléchies sur le Moho

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE

1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE 1ère partie de l épreuve Dossier. DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE DORSALE ET LITHOSPHERE OCEANIQUE Niveau : 1 ère S - TS Extrait du programme : Divergence et phénomènes liés (durée indicative : 3 semaines)

Plus en détail

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre

Partie 1 : L activité interne du globe terrestre Partie 1 : L activité interne du globe terrestre CHAPITRE 3 LA SURFACE DE LA TERRE : DES PLAQUES EN MOUVEMENTS Situation de départ - Rappels : Les séismes et les éruptions volcaniques ne se manifestent

Plus en détail

Les Rocheuses au naturel epuis l aube

Les Rocheuses au naturel epuis l aube D Les Rocheuses au naturel epuis l aube de l humanité, les montagnes ont toujours fasciné les hommes par leur taille imposante et par les nombreuses ressources qu elles leur apportent. hacune des trois

Plus en détail

L'évolution des reliefs

L'évolution des reliefs L'évolution des reliefs Table des matières Introduction 3 I - Retracer l'histoire des Alpes 4 II - TP : l'évolution des reliefs 5 1. Chaînes de montagnes anciennes et récentes... 5 2. Exercice : altitude

Plus en détail

1 Activité magmatique des zones

1 Activité magmatique des zones ACTIVITÉ 1 Activité magmatique des zones de subduction Le magmatisme des zones de convergence de plaques s observe sur la plaque chevauchante. Il est situé à l aplomb des surfaces de Bénioff, là où celles-ci

Plus en détail

La tectonique des plaques et la cinématique

La tectonique des plaques et la cinématique La tectonique des plaques et la cinématique Partie 1 En 4 parties Sommaire INTRODUCTION I. PRINCIPES FONDAMENTAUX 1. Le déplacement d une calotte sphérique 2. Les mouvements possibles entre les plaques

Plus en détail

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese

REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese REPRESENTATION DE LA TECTONIQUE DES PLAQUES EN 3D ET CARTES PALEOGEOGRAPHIQUES Par Chris Scotese www.scotese.com chris@scotese.com Introduction Christopher SCOTESE de l Université du Texas est l'auteur

Plus en détail

Les volcans vus du ciel.

Les volcans vus du ciel. 24 février 2015 Les volcans vus du ciel. Par Charles Frankel Géologue Sommaire Les volcans vus du ciel.... 1 I. L Etna :... 1 II. Le Stromboli :... 2 III. Volcanisme terrestre :... 2 IV. Le Santorin :...

Plus en détail

TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE

TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE TAHITI ET LA POLYNESIE FRANCAISE 1. Présentation La Polynésie française est un ensemble de 5 archipels français, situé dans le sud de l'océan Pacifique, à environ 6 000 km à l est de l Australie. Elle

Plus en détail

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques

Atelier 4. Les séismes et les plaques tectoniques Atelier 4 Observation de la carte du monde et des tremblements de terre ; chercher les corrélations. Les séismes et les plaques tectoniques Présentation des plaques tectoniques : structure en oignon de

Plus en détail

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points)

Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation. Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) Partie II : Pratique du raisonnement scientifique et argumentation Exercice 2 : Histoire de la théorie de la tectonique des plaques (5 points) L Inde et l Asie sont actuellement en contact. Diverses méthodes

Plus en détail

Chapitre IV La disparition des reliefs

Chapitre IV La disparition des reliefs Chapitre IV La disparition des reliefs Vestiges d anciennes chaînes de montagnes datant de plusieurs centaines de millions d années observables sur tous les continents. Quels sont les processus responsables

Plus en détail

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes

I. L évolution des caractéristiques des chaînes de montagnes T H E M E 1 : L A T E R R E D A N S L U N I V E R S, L A V I E, L E V O L U T I O N D U V I V A N T P A R T I E 2 : G E O D Y N A M I Q U E D U D O M A I N E C O N T I N E N T A L C H A P I T R E 11 :

Plus en détail

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes.

Basalte tholéitique - texture microlithique avec olivine (tache jaunâtre), plagioclases et pyroxènes. Enigme 10 : De la roche en poudre!! Les dorsales produisent des basaltes qualifiés de MORB (Medio Ocean Ridge Basalts) Ces basaltes sont caractérisés par leur faible quantité d alcalins (Na20 et K2O),

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h

DEVOIR SURVEILLE. n 5 GEOLOGIE. durée 3 h 851, 852 et 853 Lundi 14 mars 2016 DEVOIR SURVEILLE n 5 GEOLOGIE durée 3 h Le sujet comporte 12 pages, il vous est conseillé de prendre connaissance de la totalité du sujet avant de commencer. Il sera

Plus en détail

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG

La tectonique des plaques: histoire d un modèle. Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG La tectonique des plaques: histoire d un modèle Progression pédagogique en 1 e S David Bard - APBG Temps approximatif: 10 semaines Rappel des acquis de 4 e et motivation Tableau d Hokusai montrant le tsunami

Plus en détail

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30

Nom et Prénom : Module : Géologie II Examen du 26 mai 2015 Durée : 1 h 30 Nom et Prénom : UNIVERSITE FERHAT ABBAS- SETIF 1 INSTITUT D ARCHITECTURE ET DES SCIENCES DE LA TERRE DEPARTEMENT DES SCIENCES DE LA TERRE LMD - Sciences de la Terre et de l Univers Géosciences 1 ère année.

Plus en détail

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 7. Le rôle de l eau dans la transformation des roches A. L EAU DANS L ALTÉRATION ET L ÉROSION Quelle que soit la nature des roches à la surface du globe, elles subissent les actions conjuguées des fluides

Plus en détail

Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables.

Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables. Gravimétrie et isostasie, deux vieilles clés pour comprendre le fonctionnement de la Terre, vieilles mais indispensables. Pierre Thomas, ENS Lyon Formaterre, novembre 2012 Premier personnage de cette histoire

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES 1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES PASSIVES LES MARGES PASSIVES Niveau : 1 ère S, Terminale S Extrait du programme : «Marges passives des continents : elles sont structurées par des failles normales

Plus en détail

Magmatisme et tectonique des plaques

Magmatisme et tectonique des plaques Magmatisme et tectonique des plaques 1 Répartition du volcanisme à la surface du globe Répartition des séismes à la surface du globe Répartition du volcanisme et des séismes à la surface du globe Quand

Plus en détail

La cinématique des plaques

La cinématique des plaques La cinématique des plaques Auteur : Nicolas CHAMOT-ROOKE Directeur-adjoint du laboratoire de Géologie de l'ens CNRS UMR8538/École normale supérieure La cinématique des plaques est l étude des mouvements

Plus en détail

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) :

Bilan TP7 : géothermie. 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Bilan TP7 : géothermie Activité 1 : Mesures de la conduction et de la convection 1- Modélisation de la conduction (transfert d énergie thermique sans transfert de matière, de proche en proche) : Montage

Plus en détail

S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE

S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE S.C.T. 4003 INTRODUCTION A LA GEODYNAMIQUE Hiver 2013 Jean-Claude Mareschal PK7612 tel: 6864 mareschal.jean-claude@uqam.ca L utilisation d ordinateurs portatifs ou de téléphones cellulaires n est pas autorisée

Plus en détail

Volcanisme dans le monde

Volcanisme dans le monde 13-01-06 Etymologie et Classification des Volcans Volcanisme dans le monde Le mot volcan trouve son étymologie dans le nom du dieu romain du feu Vulcain (Héphaïstos en grec ancien). C'est un relief, résultant

Plus en détail

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun!

Le volcanisme. Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Le volcanisme Introduction : On note au tableau les expressions, mots associés au volcanisme. Et on discute sur la pertinence de chacun! Problème : Qu est ce que le volcanisme? I. Les éruptions volcaniques

Plus en détail

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE

CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE CHAPITRE 11 STRUCTURE ET COMPOSITION CHIMIQUE DE LA TERE INTERNE Quelle conception avez-vous de la structure interne et de la composition chimique du globe? Représenter un modèle de la structure interne

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Première partie : La Terre, ses composants, son évolution II - Le fonctionnement global de la Terre Hubert Bril, Université de Limoges 1 AVERTISSEMENT Ceci est une introduction

Plus en détail

Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT.

Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT. Séisme de magnitude 8.0 aux îles Santa-Cruz Mardi 06 février 2013 à 01h12 GMT. Fichier de données techniques pour le professeur Le séisme a été enregistré par la station sismique de Telopea Park School

Plus en détail

Séquence 3. Enjeux planétaires contemporains : géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Sommaire. Chapitre 1. Prérequis

Séquence 3. Enjeux planétaires contemporains : géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Sommaire. Chapitre 1. Prérequis Séquence 3 Enjeux planétaires contemporains : géothermie et propriétés thermiques de la Terre Objectifs L étude du flux thermique d origine interne permettra de comprendre le fonctionnement de la planète

Plus en détail

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit.

CHAPITRE N 5. LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. CHAPITRE N 5 LA TECTONIQUE DES PLAQUES: un modèle qui s enrichit. I-INTRODUCTION À la fin des années 1960, l'idée d'une lithosphère découpée en plaques rigides mobiles les unes par rapport aux autres est

Plus en détail

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques

Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques Chapitre n 3: L hypothèse de l expansion océanique et l apport de nouvelles données scientifiques. Introduction Faute de connaissances suffisantes sur la structure et le fonctionnement de la planète, la

Plus en détail

Thème Le domaine continental et sa dynamique

Thème Le domaine continental et sa dynamique Thème Le domaine continental et sa dynamique 1 Chapitre I Caractérisation du domaine continental - I - Les caractéristiques de la lithosphère continentale 1) La nature de la croûte continentale Rappels

Plus en détail

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE

OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE SESSION 008 OLYMPIADES DES GEOSCIENCES ACADEMIES de LA GUADELOUPE, LA GUYANE, LA REUNION, et de LA MARTINIQUE et les Etablissements de l AEFE Proposition de corrigé et barème. Olympiades des géosciences

Plus en détail

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES

PHENOTYPE - GENOTYPE Le phénotype d un individu : - peut être observé uniquement à l échelle moléculaire et à l échelle cellulaire PROTEINES ENZYMES REVISIONS DE 1 S. Vous devez indiquer pour chaque proposition si celle-ci est vraie (V) ou fausse (F) en cochant la case correspondante ; une abstention ou une réponse trop peu lisible seront considérées

Plus en détail

Les caractéristiques des zones de subduction

Les caractéristiques des zones de subduction CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 1 Les caractéristiques des zones de subduction La lithosphère est découpée en douze plaques. Les limites de ces plaques constituent les zones actives de la planète

Plus en détail

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme?

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme Le volcanisme Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme effusif du Piton de la Fournaise Des laves s écoulent paisiblement Volcanisme explosif Volcanisme explosif Eruption du

Plus en détail

La convergence lithosphérique et la subduction

La convergence lithosphérique et la subduction La convergence lithosphérique et la subduction L expansion de la lithosphère océanique à partir des dorsales s accompagne de sa destruction au niveau des zones de convergence des plaques lithosphériques.

Plus en détail

Le magmatisme, marqueur de la dynamique interne

Le magmatisme, marqueur de la dynamique interne Correction du deuxième écrit blanc Secteur C Le magmatisme, marqueur de la dynamique interne Tristan FERROIR Parties du programme se rapportant au sujet 1.1 La planète Terre dans le système solaire - Structure

Plus en détail

Le volcanisme Islandais

Le volcanisme Islandais 28/11/2003 - Par Jacques Sintès, Volcanologue Le volcanisme Islandais L'Islande est situé exactement à l'intersection de la ride médio-atlantique (chaîne de montagnes volcaniques océaniques, ou rift)et

Plus en détail

Le magmatisme à la Réunion

Le magmatisme à la Réunion GEOLOGIE 15 avril 2009 Durée : 2 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve (1pt) Le magmatisme à la Réunion L île de la Réunion est située dans l océan Indien. Elle constitue la

Plus en détail

Coefficients : PARIS option Biologie : 2 option Sciences de la Terre : 5 LYON option Biologie : 4 option Sciences de la Terre : 8 CACHAN : 2

Coefficients : PARIS option Biologie : 2 option Sciences de la Terre : 5 LYON option Biologie : 4 option Sciences de la Terre : 8 CACHAN : 2 EPREUVE ECRITE DE GÉOLOGIE ENS : PARIS - LYON - CACHAN Coefficients : PARIS option Biologie : 2 option Sciences de la Terre : 5 LYON option Biologie : 4 option Sciences de la Terre : 8 CACHAN : 2 MEMBRES

Plus en détail

VI. La tectonique des plaques

VI. La tectonique des plaques Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

Des volcans en éruption

Des volcans en éruption Activité 1 Des volcans en éruption Les volcanologues observent les éruptions volaniques afin de découvrir leur cause et de comprendre le fonctionnement des volcans. Quelles sont les caractéristiques des

Plus en détail

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique.

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Annexe 1 Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Compétences : ( ) Cette activité propose trois exemples d implantation

Plus en détail

INTRODUCTION - RAPPELS

INTRODUCTION - RAPPELS Thème 1B Chapitre 3 Les caractéristiques de la lithosphère continentale TermS 2012-2013 INTRODUCTION - RAPPELS L'étude de la propagation des ondes sismiques a permis d'élaborer un modèle de structure interne

Plus en détail

LES PANACHES MANTELLIQUES

LES PANACHES MANTELLIQUES LES PANACHES MANTELLIQUES Eric LECOIX Nov 2013 I Caractéristiques des panaches mantelliques II Conséquence d une remontée mantellique -Gravimétrie -Volcanisme -Tectonique III Arguments géochimiques en

Plus en détail

La circulation à la surface des océans

La circulation à la surface des océans La circulation océanique La surface des océans n est jamais immobile. Un transport de colossales quantités d eau et d énergie s opère à travers un système de circulation à l échelle du globe. Les courants

Plus en détail

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction EX 1 : Les caractéristiques d'une zone de subduction 1) Manteau asthénosphérique 2) Fosse 3) Plan de Bénioff 4)

Plus en détail

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe

Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe Partie III : STRUCTURE, COMPOSITION ET DYNAMIQUE DE LA TERRE. Chap 1 : Structure interne et composition chimique du globe La Terre, planète tellurique, est constituée d enveloppes concentriques externes:

Plus en détail

Méthodes thermiques d analyse

Méthodes thermiques d analyse UNIVERSITE HASSAN II AIN CHOK Faculté de Médecine Dentaire de Casablanca Département de B.M.F. Méthodes thermiques d analyse Pr Khalil EL GUERMAÏ Méthodes Thermiques d Analyse 1)- Introduction 2)- Analyse

Plus en détail

Repères spatiaux Les grands repères terrestres

Repères spatiaux Les grands repères terrestres Repères spatiaux Les lignes imaginaires, les zones climatiques, les continents, les océans, les reliefs, les forêts, les déserts, etc. sont autant de repères qui nous permettent d analyser et de comprendre

Plus en détail

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L'UNIVERS, INTERACTIONS ENTRE LA BIOSPHERE ET LA PLANETE TERRE OPTION C SESSION 2009

SCIENCES DE LA TERRE ET DE L'UNIVERS, INTERACTIONS ENTRE LA BIOSPHERE ET LA PLANETE TERRE OPTION C SESSION 2009 SCIENCES DE LA TERRE ET DE L'UNIVERS, INTERACTIONS ENTRE LA BIOSPHERE ET LA PLANETE TERRE OPTION C SESSION 2009 Leçons portant sur le programme de spécialité C OPTION C Cinématique actuelle en Méditerranée

Plus en détail

Le piton de la fournaise

Le piton de la fournaise Le piton de la fournaise 1 Où se trouve le Piton de la fournaise? 2 La Réunion est formée de combien de volcans? 3 Quel est l âge du Piton de la fournaise? 4 Comment s est construite l île? 5 Quelle est

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG.

OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. SESSION 20 OLYMPIADES ACADEMIQUES DES GEOSCIENCES DE BESANCON, DIJON, NANCY-METZ, NANTES, REIMS et STRASBOURG. Proposition de corrigé et barème. Olympiades académiques de géosciences 20 Page Propositions

Plus en détail

Chapitre 7 : Tectonique des plaques 2 : dynamique de la lithosphère océanique.

Chapitre 7 : Tectonique des plaques 2 : dynamique de la lithosphère océanique. Chapitre 7 : Tectonique des plaques 2 : dynamique de la lithosphère océanique. - Cours et Figures dans répertoire sur le BV : 2016-2017/Semestre1/UE Géosciences 1 - Cours en ligne également sur le site

Plus en détail

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Classe de 1ère S Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

Séquence 5. Modéliser la surface de la Terre : frontières et déplacement des plaques lithosphériques

Séquence 5. Modéliser la surface de la Terre : frontières et déplacement des plaques lithosphériques Séquence 5 Modéliser la surface de la Terre : frontières et déplacement des plaques lithosphériques Sommaire 1. Le recyclage de la lithosphère océanique 2. Le premier modèle de la tectonique des plaques

Plus en détail

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains

Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains Thème 2 : Enjeux planétaires contemporains 2 sous parties : Tectonique des plaques et géologie appliquée Nourrir l humanité Une exemple de tâche complexe Rappel : «La tâche complexe est une tâche mobilisant

Plus en détail

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans?

Problème général : Comment expliquer les différences d altitude moyenne entre continents et océans? DISTRIBUTION DES TERRES ET DES MERS Observations : Les continents sont essentiellement en relief (altitude moyenne des terres de 840 m - de 0 à 9 km environ) Les océans sont essentiellement en profondeur

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE

CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE 1 CHAPITRE 6 : LE RENFORCEMENT DU MODELE PAR SON EFFICACITE PREDICTIVE Quels sont les arguments qui permettent de renforcer le modèle? 2 3 I. UNE CONFIRMATION DE L EXPANSION DU PLANCHER OCÉANIQUE A.LES

Plus en détail

Les risques volcaniques

Les risques volcaniques Les risques volcaniques La Classe de 2VP1 est allée visiter Vulcania le vendredi 4 avril le matin. L entrée de Vulcania L objectif de cette sortie vise à comprendre quels sont les risques majeurs et les

Plus en détail

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte.

Je lis. D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Je lis D'après ces textes, je remarque qu'il existe plusieurs types d'éruption volcanique, dessine le volcan qui correspond à chaque texte. Les différents types de volcans La morphologie des volcans est

Plus en détail

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik).

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik). ACTIVITES DU GLOBE Volcanisme et seismes / plaques lithospheriques et leurs mouvements. Les Séismes THEME 1 : VOLCANISME ET SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse

Plus en détail

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION I- DES TEMOINS D UN ANCIEN OCEAN AU NIVEAU DES ALPES FRANCO-ITALIENNES. a- RAPPELS. A- LES TEMOINS D UNE ANCIENNE MARGE PASSIVE

Plus en détail

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3)

Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Exposition VOLCANS du 25 octobre 2007 au 21 avril 2008 Livret de visite de l élève de l école élémentaire (cycle 3) Ce livret est destiné à garder une trace écrite de la visite de l exposition, mais aussi

Plus en détail

L ENVELOPPE EXTERIEURE DE LA TERRE : LA LITHOSPHERE

L ENVELOPPE EXTERIEURE DE LA TERRE : LA LITHOSPHERE L ENVELOPPE EXTERIEURE DE LA TERRE : LA LITHOSPHERE La lithosphère est l enveloppe extérieure de la Terre, à la fois froide et rigide. Elle est fragmentée en «plaques» mobiles les unes par rapport aux

Plus en détail

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : Convergence lithosphérique : rapprochement de 2 plaques lithosphériques qui se traduit soit par une subduction soit par une collision

Plus en détail