Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris"

Transcription

1 TP Bibliothèque de Traitement d Images en Niveaux de Gris Étudiants : Besnier Alexandre Taforeau Julien Version 1.2 Janvier 2008

2 2008 Rapport TP - Version 1.2 i

3 Table des matières Introduction 1 1 Objectif de l application Présentation du travail Description des classes La classe de base : TTableau La classe THisto La classe TFiltre La classe TImage Chaînes de traitement associées La segmentation d une image La détermination des contours d une image Test et validation de l application Méthodes de test Comportement Traitement d une image simple Problème d une image complexe Amélioration des résultats Qualité de l application Conclusion 14 A La Classe TTableau 15 B La Classe THisto 18 C La Classe TFiltre 19 D La Classe TImage 24 E Chaînes de traitement associées 30 F Diagramme de classe de l application Rapport TP - Version 1.2 ii

4 Table des figures 1 Principe d une opération de filtrage par convolution pour un pixel. 4 2 Image originale d une pièce Pièce filtrée par un filtre GradLig Pièce filtrée par un filtre GradCol Contours de la pièce (segmentée à 113) Contours de la pièce (segmentée à 108) Contours de la pièce (segmentée à 118) Image originale de bateaux, considérée comme complexe Bateaux contourés (segmentée à 122) Contours des bateaux (segmentée à 135) Contours des bateaux (segmentée à 105) Somme des deux contours de la pièce Somme des deux contours des bateaux Diagramme de classe de l application Liste des tableaux 1 Filtre GradLig Filtre GradCol Exemple de tableau utilisé pour les premiers tests Exemple de tableau créer par la fonction reiniimg Rapport TP - Version 1.2 iii

5 Introduction Dans de nombreux domaines de la physique, il est nécessaire de recourrir à l utilisation de l outil informatique afin de réaliser du traitement d image. En effet que ce soit dans le domaine de l aerospatial, de la médecine ou de la cartographie, nous avons régulièrement recours à des processus de traitement d image tel que la détection de contours. Dans ce rapport, nous allons donc exposer la création d une bibliothéque de traitement d images qui permet de réaliser plusieurs procédures, notamment la détection de contours et le calcul de la norme d une image. Dans une première partie, nous détaillerons l application dans son ensemble et par la suite, nous examinerons le comportement de notre application Rapport TP - Version 1.2 1/32

6 1 Objectif de l application 1.1 Présentation du travail Lors des procédures de traitement d images il est nécessaire d appliquer aux images différentes chaînes de traitement. Ces chaînes de traitements nécessitent l utilisation de l outil informatique, que ce soit pour l implémentation des procédures ou de la visualisation de l image traitée. Afin de créer une bibliothèque de traitements d images, il est impératif de prévoir plusieurs fonctions qui permettent d effectuer des actions spécifiques sur l image à analyser. L objectif principal de cette bibliothèque est de fournir à l utilisateur trois procédures de traitement d images. Les trois procédures à créer sont : Une procédure de calcul des valeurs des pixels d une image qui fournis également la répartition des valeurs des pixels de l image. Une procédure de seuillage d une image qui permet l obtention d une image binaire suivantla valeur des pixels, si elle est supérieure ou non à un seuil. Une procédure de filtrage par convolution d une image par un filtre. Le but de cette opération est d obtenir une image filtrée à partir d un filtre utilisé en traitement d images. Ces trois procédures vont permettre la réalisation de deux chaînes de traitement distinctes : l une permettant la segmentation d une image, c est-à-dire une image seuillée constituée de deux valeurs de pixels suivant leurs positions par rapport au seuil, et l autre la détermination des points de contours d une image par normalisation de l image filtrée. De plus cette application devra permettre une éventuelle évolution de la bibliothèque, c est-à-dire la réutilisation des différentes classes et méthodes mis en place et leurs compléments. En ce qui concerne la méthode retenue pour la réalisation du projet, nous avons adopté une démarche progressive, c est-à-dire que chaque évolution du programme à été accompagnée d une phase de test, visant à valider l intégralité du code déjà implémenté. L affichage des résultats se fait par une fonction dédiée afin de le rendre plus facilement adaptable lors de l affichage par l intermédiaire de l interface graphique. De plus, nous avons supposé que toutes les images utilisées dans cette application sont constituées de 256 niveaux d intensité. Enfin, chaque classe est constituée de deux fichiers : un fichier header contenant les prototypes des fonctions et un source contenant les définitions des méthodes utilisées dans la classe correspondante. Les phases de test sont effectuées dans un fichier principal et les deux fonctions des chaines de traitement sont regroupées dans un fichier source externe. Nous nous proposons donc, dans ce rapport, de fournir les éléments essentiels nécessaires à la compréhension de la méthode utilisée pour mener à bien ce projet, que ce soit au niveau de la construction des classes et des méthodes, mais aussi lors de la phase de test des classes et du comportement de l application Rapport TP - Version 1.2 2/32

7 1.2 Description des classes Dans cette partie nous nous contenterons de décrire les actions des différentes classes, leurs contenus de manière succincte, leurs rôles dans l application et les liens qui les unissent entre elles. Un listing complet des méthodes des classes avec leurs actions sera fourni en annexes. La bibliothèque de traitement d image est constituée de quatre classes (Annexe F) : une classe de base (TTableau) et trois classes dérivées (THito, TFiltre, et TImage). À ces quatre classes se rajoute trois méthodes particulières : une méthode gérant l affichage de la matrice représentant l image désirée (affichagett ) et deux méthodes gérant les deux chaines de traitement, à savoir la segmentation et la détection des contours d une image (segmentation et contours). Toutes les classes sont constituées d un fichier header contenant les prototypes et un fichier source contenant la définition des méthodes de la classe La classe de base : TTableau Cette classe est la classe principale de l application, c est elle qui permet de générer une matrice, représentant les pixels de l image à traiter (Annexe A). C est à partir de cette classe que seront créees toute les autres classes nécessaires au traitement des images, toutes les méthodes de cette classe sont donc accessibles depuis les classes dérivées. Puisque nous ne connaissons pas à priori la nature des éléments constituant la matrice, nous avons crée un patron de classe qui permet une utilisation plus large de la classe TTableau, puisqu elle pourra contenir non seulement des entiers, des réels mais aussi des caractères. D un point de vue pratique cette classe permet : la création de la matrice, l allocation mémoire nécessaire et l initialisation des pixels à une valeur donnée. le dimensionnement la matrice en précisant son nombre de lignes et de colonnes. la suppression de la place mémoire allouée si nécessaire. un test sur la corrélation entre les dimensions de deux matrices. l écriture ou la lecture d un élément de la matrice La classe THisto Il s agit d une classe dérivée de la classe TTableau, et contient des éléments de type unsigned long int. Elle intervient notamment dans la chaine de traitement de segmentation d une image et plus précisément lors de la détermination du seuil. La matrice générée dans cette classe est en réalité un histogramme, c est-à-dire un tableau à une dimension de longeur 256, qui contient pour chaque valeur de pixel, le nombre de fois ou celle-ci apparait dans l image. La classe THisto permet (Annexe B : d initialiser les occurrences des valeurs des pixels à 0. d incrémenter celles-ci chaque fois que cette valeur est détectée Rapport TP - Version 1.2 3/32

8 de lire le nombre de fois qu une valeur à été détectée La classe TFiltre Il s agit également d une classe dérivée de la classe TTableau et contient des éléments de type double. Elle permet la convolution d un tableau de même dimension que le filtre par le filtre. Cette classe sera particulièrement utile lors de la détermination des contours d une image et dans la classe TImage, afin de déterminer l image filtrée. La procédure de convolution est explicitée ci-dessous : Fig. 1 Principe d une opération de filtrage par convolution pour un pixel La formule de convolution est donnée par : N 1 M 1 Img (l, c) = n=0 m=0 Img(l + n N 1 2, c + m M 1 ) F iltre(n, m) (1) 2 Où l et c représente les coordonnées du pixel à convoluer, N et M le nombre de lignes et de colonnes du filtre. Les deux filtres utilisés dans cette application sont donnés par les tables 1 et 2 selon que l on considère le gradient de l image suivant la direction des lignes ou des colonnes Tab. 1 Filtre GradLig Tab. 2 Filtre GradCol Finalement la classe TFiltre permet (Annexe C : la lecture et le calcul des éléments positifs et négatifs du filtre la convolution d un tableau de même dimension que le filtre par le filtre la réinitialisation des filtres 2008 Rapport TP - Version 1.2 4/32

9 1.2.4 La classe TImage Il s agit d une classe dérivée de la classe TTableau et contient des éléments de type float. Cette classe permet la création d une image filtrée par convolution, pour cette raison elle fait appel aux classes décrites précédemment : THisto pour générer un histogramme à 256 niveaux de l image et TFiltre lors de la convolution de l image par le filtre. Il est à noter que lors de cette convolution, il a été appliqué un traitement spécifique au bord de l image, nous avons pris la décision de ne pas traiter les bords de l image, cela implique que, pour conserver la taille de l image, nous avons mis à 0 ces pixels. De plus, puisque la classe TImage permet la convolution d une image, elle modifie également la valeur des pixels de l image filtrée qui ne sont désormais plus comprise entre 0 et 255. Pour résoudre ce problème il est nécessaire de ramener le niveau d intensité de chaque pixel suivant la formule : Img (l, c) = E(255 Img(l, c) I min I max I min ) (2) où E représente la partie entière, I min et I max les intensités maximum et minimum de l image filtrée. La classe TImage permet donc de filtré une image source à partir d un filtre déterminé, elle sera utilisée lors de la détermination des contours d une image. En outre la classe TImage permet (Annexe D) : la lecture et l écriture des bornes min et max de la valeur d un pixel la création d une image test constituée de 0 et de 255 au centre de l image la détermination d un histogramme à 256 niveaux de l image une interpolation linéaire pour ramener les niveaux d intensité dans la plage [0,255] le filtrage d une image par un filtre la détermination du filtrage d une image seuillée la détermination d une image normée à partir de deux images 1.3 Chaînes de traitement associées La segmentation d une image Dans cette fonction nous créons une image segmentée à partir d une image source, c est-à-dire que l on crée une image contenant deux couleurs (blanc ou noir) suivant la valeur du pixel de départ, si elle est supérieure ou non au seuil déterminé par calcul. Le résultat est donc une image noir et blanc, ou les zones noires représentent les zones plutôt sombre de l image source et les zones blanches des zones plutôt claires La détermination des contours d une image Cette fonction a pour but de révéler les contours d une image source, pour cela nous filtrons l image au moyen des filtres GradLig et GradCol qui ont pour but de calculer les gradients de l image suivant la direction des lignes et des colonnes. La 2008 Rapport TP - Version 1.2 5/32

10 normalisation de ces deux images fournis les contours de l image source à condition d appliquer un seuillage de l image normalisée. 2 Test et validation de l application 2.1 Méthodes de test Afin de tester le bon fonctionnement de l application, nous avons, à chaque implémentation d une nouvelle méthode, testé celle-ci sur un exemple concret. Nous avons également testé leurs intéractions avec les méthodes déjà codées. Pour mettre en évidence le bon fonctionnement des méthodes, nous avons utilisé dans un premier temps des tableaux simple et de petite dimension, sur lesquels les calculs sont aisés à faire à la main : Tab. 3 Exemple de tableau utilisé pour les premiers tests. Par la suite nous avons utilisé des tableaux dont les valeurs étaient générées aléatoirement afin de vérifier notamment le bon fonctionnement des histogrammes et de la fonction de segmentation. Le test des méthodes au fur et à mesure nous a permis de cibler plus facilement la source des erreurs, et de ce fait nous a permit un gain de temps. 2.2 Comportement Traitement d une image simple En ce qui concerne le comportement de l application nous nous apercevons que plus l image est complexe, c est-à-dire que la quantité de détails est importante, plus il est difficile d obtenir des contours net et précis. Si nous nous intéressons à l image piece.pmg (Fig. 2), nous avons une image relativement simple, avec des contours bien définis : En appliquant successivement les filtres GradLig (Fig. 3) et GradCol (Fig. 4) à cette image, nous identifions les variations rapide de niveau de gris selon respectivement les lignes et les colonnes. Il suffit à présent de normer l image et de la segmenter afin d obtenir l image finale contourée. Nous normons l image au moyen des filtres GradLig et GradCol 2008 Rapport TP - Version 1.2 6/32

11 Fig. 2 Image originale d une pièce Fig. 3 Pièce filtrée par un filtre GradLig Fig. 4 Pièce filtrée par un filtre GradCol 2008 Rapport TP - Version 1.2 7/32

12 et de la formule suivante : ImgNorme(l, c) = ImgGradLig(l, c) 2 + ImgGradCol(l, c) 2 (3) où ImgGradLig et ImgGradcol sont les images filtrées respectivement par un filtre GradLig et GradCol. Nous obtenons doncl image contourée suivante 1 : Fig. 5 Contours de la pièce (segmentée à 113) Nous voyons que dans l ensemble les contours ressortent plutôt bien, cependant certaine partie, comme le rond central, n ont pas été correctement contourées, ni la partie droite de la pièce. Si nous essayons de faire varier le niveau de segmentation, nous voyons que nous pouvons obtenir plus ou moins de détails, mais nous ne pouvons pas obtenir de contours complets, nous avons une partie ou une autre (Fig. 6 et 7). Il faudrait donc utiliser soit d autres filtres, soit une méthode différente. Fig. 6 Contours de la pièce (segmentée à 108) Problème d une image complexe Si à présent nous prenons une image plus complexe, c est-à-dire qui va présenter plus de contours fin et précis et peu de grandes zones uniformes. Nous nous aper- 1 Les images de contours obtenues ont été traitées de manière à obtenir des contours noirs sur fond blanc 2008 Rapport TP - Version 1.2 8/32

13 Fig. 7 Contours de la pièce (segmentée à 118) cevons que notre méthode de contours n est pas optimale. Prenons donc l image bateaux.pmg (Fig. 8) comme image de ce type. Fig. 8 Image originale de bateaux, considérée comme complexe Si nous appliquons le même traitement que lors de la section précedente, nous obtenons une image contourée de la figure 9 Nous nous apercevons que le résultat est bien moins réussi que pour la pièce (Fig. 5 page 8). Les variations étant beaucoup plus nombreuses, l image apparait plus «brouillon». Si on essaye de faire varier la segmentation, l image est plus nette, mais nous avons l impression de perdre trop de détails (Fig. 10 et 11 page 10) Rapport TP - Version 1.2 9/32

14 Fig. 9 Bateaux contourés (segmentée à 122) Fig. 10 Contours des bateaux (segmentée à 135) 2008 Rapport TP - Version /32

15 Fig. 11 Contours des bateaux (segmentée à 105) Pour ce type d image il faut donc une approche qui permettent de faire ressortir les contours, mais qui estompe le bruit observé précedement Amélioration des résultats En regardant plus précisément les résultats obtenus pour l image de la pièce, nous nous apercevons que selon le niveau de segmentation, nous obtenons préférentiellement certains contours plutôt que d autres (Fig. 6 et 7 page 8). Il est donc naturel de se demander ce que nous obtiendrions si nous sommions ses deux images (Fig. 12 page 12). Nous voyons donc que nous obtenons les contours complets de l image. Ainsi, en mettant en rapport deux résultats différents obtenus sur la même image nous gagnons en qualité. Si nous faisons le même travail sur l image des bateaux, nous obtenons aussi une certaine amélioration (Fig. 13 page 12), même si le problème de bruit reste présent, nous avons par exemple de «vrai» contours pour les mats. 2.3 Qualité de l application Suite à la relative rapidité de conception de l application, nous pouvons envisager différentes améliorations. Premièrement, il serait intéressant d améliorer la gestion des erreurs. En effet, actuellement si nous vérifions, par exemple, la taille des tableaux lors de l appel des méthodes, il n y a pas de procedure prévue en 2008 Rapport TP - Version /32

16 Fig. 12 Somme des deux contours de la pièce Fig. 13 Somme des deux contours des bateaux 2008 Rapport TP - Version /32

17 cas d erreur. L utilisation de tout types de tableaux (entiers, réels, charactères...) nous contraint à l utlisation d exception plus lourde à mettre en place que le simple retour d une valeur. D un point de vue pratique, il faudrait améliorer l interaction avec l utilisateur. Par exemple, celui-ci devrait pouvoir choisir une image à traiter en tapant son nom dans la console, ou bien choisir interactivement le seuil pour la segmentation et les contours, ou encore entrer manuellement un nouveau filtre autre que GradLig et GradCol... Cependant ce type de développement n a pas été envisagé ici, car une interface graphique, plus adaptée et plus agréable d utilisation, sera créée durant la période Aig. Il était donc inutile de développer deux fois la même chose. Au niveau des fonctions offertes par le logiciel, nous pourrions envisager de traiter d autres formats d image que le format brute raw afin d offrir une plus grande liberté d utilisation. De même, nous pourrions traiter des images en couleur, soit en les convertissant en niveau de gris avant d effectuer la recherche des contours, soit en faisant évoluer nos méthodes afin d être directement capable de traiter les images couleurs Rapport TP - Version /32

18 Conclusion La méthode de contours utilisée lors de cette étude s avère relativement efficace. Les images obtenues donnent une bonne idée des contours des images, surtout après un petit traitement supplémentaire. Cependant, nous avons vu qu il pouvait apparaître un bruit au niveau des surfaces non uniforme, comme le sol. Il faut donc envisager une procedure permettant d estomper ce type de perturbation. Un autre avantage de la méthode est qu elle est rapide à mettre en oeuvre, et à exécuter. Au niveau de l application en elle même, elle reste relativement sobre, et les implémentations à destination des utilisateurs n ont pas été développés. Cependant celle-ci est opérationnel, il est posible de filtrer des images par tout type de filtres, d extraire les contours, et d effectuer une segmentation. Enfin au niveau de l interface, celle-ci sera développée lors de la période Aig afin d avoir une interface graphique bien plus agréable que la console Rapport TP - Version /32

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle

Rapport IN52. Sujet : Résolution d un puzzle CARRE Julien PIERNOT Jérôme Rapport IN52 Sujet : Résolution d un puzzle Responsable : M. Ruicheck Y. Automne 2007 1 SOMMAIRE INTRODUCTION...3 I. Description et approche du sujet...4 1. Description 2. Outils

Plus en détail

Tableaux et manipulation d images «bitmap»

Tableaux et manipulation d images «bitmap» T.P. numéro VII Tableaux et manipulation d images «bitmap» Ce T.P. va faire intervenir les notions suivantes : lecture/écriture de fichiers binaires ; images bitmap ; tableaux de données. 1 Fichiers binaires

Plus en détail

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images

Arnaud DABOUIS Vincent HURBOURQUE IMAC 1. PROJET C : Traitement d images PROJET C : Traitement d images 1 SOMMAIRE 1) Schéma et structure a) Schéma de la structure b) Les structures utilisées La structure image La structure calque La structure LUT La structure Historique et

Plus en détail

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF

L3 Info & Miage. TP-Projet SGF TP-Projet SGF 1. Introduction L objectif de ce mini-projet est de réaliser un Système de Gestion de Fichiers simplifié capable de gérer des accès à des fichiers séquentiels de type flot. L idée est ici

Plus en détail

Mode d emploi du logiciel guifitcurve

Mode d emploi du logiciel guifitcurve Mode d emploi du logiciel guifitcurve D. Legland 18 juin 2008 Résumé Le programme guifitcurve est une interface graphique sous Matlab pour ajuster un contour polynomial à des images numérisées. L application

Plus en détail

La centralisation comptable

La centralisation comptable Pégase 3 La centralisation comptable Dernière révision le 12/06/2007 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Première étape...4 Deuxième étape :...4 Paramètres généraux...4 Page Général...

Plus en détail

Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte

Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte Manipulation # 02.1 : Réaliser un Mini Traitement de Texte Objectifs : A travers cette manipulation, vous allez apprendre à mettre en œuvre quelques fonctionnalités relatives au traitement de texte. Vous

Plus en détail

Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel

Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Chapitre 3 Dénombrement et représentation d un caractère continu Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Introduction Un caractère quantitatif est continu si ses modalités possibles

Plus en détail

GPA777 Introduction au génie logiciel

GPA777 Introduction au génie logiciel Université du Québec École de technologie supérieure Département de génie de la production automatisée GPA777 Introduction au génie logiciel Chapitre 6 Validation des logiciels Copyright, 2000 Tony Wong,

Plus en détail

Utiliser un modèle d état prédéfini

Utiliser un modèle d état prédéfini Chapitre 8 Etats rapides Certains boutons sont désactivés, en fonction du type de cellule sélectionné. 4 Répétez les étapes 2 et 3 pour chaque bordure à paramétrer. 5 Cliquez sur le bouton OK pour valider

Plus en détail

Tableau R : 255 0 0 255 255 0. Tableau G : 0 255 255 255 255 0. Tableau B : 0 0 255 0 255 0. Chaque carré représente un pixel

Tableau R : 255 0 0 255 255 0. Tableau G : 0 255 255 255 255 0. Tableau B : 0 0 255 0 255 0. Chaque carré représente un pixel Mini-Projet n 2 : Jouer avec les images. A rendre pour le lundi 14 novembre 2011 avant midi. Introduction : Une image est un ensemble de pixels dont chacun est défini par trois valeurs, que l'on note R,

Plus en détail

Codage MPEG-4 de dessins animés

Codage MPEG-4 de dessins animés Codage MPEG-4 de dessins animés Jean-Claude Moissinac Cyril Concolato Jean-Claude Dufourd Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications 46 rue Barrault 75013 Paris cyril.concolato@enst.fr, dufourd@enst.fr,

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder

MÉRÉ Aurélien FIIFO1. Pathfinder MÉRÉ Aurélien FIIFO1 AMC Pathfinder 1 Sommaire Préambule... 3 Modélisation de l espace... 4 Modélisation des cases δ, α... 4 Interface en mode texte... 5 Modélisation du robot... 8 1 ) Le type Robot...

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DE LA BASE DE DONNEES DES EXIGENCES REGLEMENTAIRES

MANUEL D UTILISATION DE LA BASE DE DONNEES DES EXIGENCES REGLEMENTAIRES Manuel d utilisation de la base de données des exigences réglementaires Version Page 1 sur 37 MANUEL D UTILISATION DE LA BASE DE DONNEES DES EXIGENCES Diffusion Clients abonnés à la base de données des

Plus en détail

TP 7 : Manipulation d images.

TP 7 : Manipulation d images. Lycée Masséna TP 7 : Manipulation d images. On va voir deux choses dans ce TP : les tableaux Numpy, qui sont très pratiques pour les opérations terme à terme entre tableaux de nombres à plusieurs dimensions.

Plus en détail

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte).

Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). Externat Notre Dame Accompagnement personnalisé (Tle S) Période n 2 Ce projet se base sur le fait que les images numériques sont composées de pixels (plus ou moins nombreux selon le contexte). A chaque

Plus en détail

NSR18 Rapport de mini-projet : Réalité augmentée. Alexandre Houet Xavier Lagorce Novembre 2010

NSR18 Rapport de mini-projet : Réalité augmentée. Alexandre Houet Xavier Lagorce Novembre 2010 : Réalité augmentée. Alexandre Houet Xavier Lagorce Novembre 200 Table des matières Présentation du projet 3 2 Approche mathématique 3 2. Principe.......................................... 3 2.2 Identification

Plus en détail

Fiches Outil Acces Sommaire

Fiches Outil Acces Sommaire Fiches Outil Acces Sommaire Fiche Outil Access n 1 :... 2 Le vocabulaire d Access... 2 Fiche Outil Access n 2 :... 4 Créer une table dans la base... 4 Fiche Outil Access n 3 :... 6 Saisir et modifier des

Plus en détail

Analyse d images numériques en microscopie

Analyse d images numériques en microscopie Analyse d images numériques en microscopie Yves Usson Reconnaissance et Microscopie Quantitative, Laboratoire TIMC UMR5525 CNRS Institut d Ingénierie et d Information de Santé (IN3S), La Tronche Traitement

Plus en détail

PROGRAMMATION C TD/TP 8 - TRAITEMENT D IMAGE (2)

PROGRAMMATION C TD/TP 8 - TRAITEMENT D IMAGE (2) PROGRAMMATION C TD/TP 8 - TRAITEMENT D IMAGE (2) LICENCE MATHS-INFO 19-20 MARS 2012 Introduction Le premier TP de la série sur le traitement des images a permis d avoir des fonctions de lecture/écriture

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet

Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009. Compte rendu final du Projet Initiation à la Programmation avec Java Semestre 1-2008/2009 Compte rendu final du Projet Jean-Baptiste Leprêtre Groupe Y1 Chargé de TD : Fabienne Thomarat 1 SOMMAIRE : I) Cahier des Charges II) Analyse

Plus en détail

Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY

Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY Guillaume CERUTTI Rémy FANGOUSE Xavier MAIZERAY EPSI Montpellier CSII 2A Année 2008-2009 Professeur : M. Angelilla Sommaire I. Présentation... 2 A. Mais que sont les fractales?... 2 B. Notre objectif...

Plus en détail

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases.

Ce TD se déroule sur 3 heures : vous devez donc consacrer environ 1 heure pour chacune des phases. TD Analyse de données pour l évaluation de l exposition Octobre 2014 1 Contexte et objectif du TD Pour réaliser une évaluation de l exposition d une population à un contaminant chimique, plusieurs sources

Plus en détail

Implémentation dans Active Tags d'un module Web pour XUnit

Implémentation dans Active Tags d'un module Web pour XUnit Implémentation dans Active Tags d'un module Web pour XUnit Table des matières 1. Introduction... 2 2. Application Web interactive en Reflex... 2 3. Module Web pour XUnit... 3 3.1. Principes... 3 3.2. Implémentation

Plus en détail

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire BE Traitements Numériques des Signaux n 2 Filière SICOM 2A PHELMA-ENSE 3 Année 2015-2016 Pascal PERRIER Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire 1. Analyse d un signal périodique Dans cette

Plus en détail

18 Informatique graphique

18 Informatique graphique Avant-propos En 1988, les Editions Hermès publiaient un ouvrage intitulé La synthèse d'images, qui présentait un état de l'art de ce domaine de l'informatique, vingt cinq ans environ après l'introduction

Plus en détail

Comment gérer les profils ICC d entrée

Comment gérer les profils ICC d entrée Comment gérer les profils ICC d entrée Modifier les profils par défaut 2 Modifier les profils dans FileManager 3 Pour aller plus loin (utilisateurs avancés) 5 Modifier les profils dans le module d impression

Plus en détail

Solution de paiement en ligne Tableau de bord Commerçant

Solution de paiement en ligne Tableau de bord Commerçant Solution de paiement en ligne Tableau de bord Commerçant Nom de fichier : Monetico_Paiement_Internet_Tableau_de_bord_Commerçant_v4_2_06 Numéro de version : 4.2.06 Date : 2015-07-23 Confidentiel Titre du

Plus en détail

Solution de paiement par Internet Tableau de bord Commerçant

Solution de paiement par Internet Tableau de bord Commerçant Solution de paiement par Internet Tableau de bord Commerçant Nom de fichier : Monetico_Paiement_Internet_Tableau_de_bord_Commerçant_v4_2_05 Numéro de version : 4.2.05 Date : 2014-05-29 Confidentiel Titre

Plus en détail

Chapitre 5- Barre d outils En Ligne (temps réel)

Chapitre 5- Barre d outils En Ligne (temps réel) Chapitre 5- Barre d outils En Ligne (temps réel) Table des matières Chapitre 5- Barre d outils En Ligne (temps réel)... 5.1 Mode en ligne... 5.2 Titres... 5.4 Liste des informations boursières présentées

Plus en détail

La Grille, moyen fondamental de l analyse

La Grille, moyen fondamental de l analyse Fiche méthodologie #1 La Grille, moyen fondamental de l analyse Cette rubrique présente des notes et documents publiés par Philippe Latour, enseignant au Master Géomarketing et stratégies territoriales

Plus en détail

Tableur Saisie Des Notes Sur le Web

Tableur Saisie Des Notes Sur le Web Logiciels scolaires Tableur Saisie Des Notes Sur le Web Siège Social : BP 41 62840 LAVENTIE Tél :03 21.63.17.57 Fax : 03 21.27.59.82 S.A.R.L AU CAPITAL DE 16000 R.C.S : BETHUNE TGI 408 658 227 SIRET 408

Plus en détail

IUT Nice-Côte d Azur Informatique appliquée 2005 2006. TP N o 4. Tableur : affichage et impression

IUT Nice-Côte d Azur Informatique appliquée 2005 2006. TP N o 4. Tableur : affichage et impression 1 IUT Nice-Côte d Azur TC-Nice 1 re année Informatique appliquée 2005 2006 TP N o 4 Tableur : affichage et impression I Options d affichage Les options concernant l affichage dans les feuilles de calcul

Plus en détail

INFO-F-101 Programmation Projet 4

INFO-F-101 Programmation Projet 4 INFO-F-101 Programmation Projet 4 Année académique 2008-2009 1 Introduction Une image peut-être décomposée en un tableau de points élémentaires appelés pixels (abréviation de picture element). Supposons

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour états paramétrables

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour états paramétrables Table des matières 1/ But :... 3 2/ Pré-requis :... 3 3/ Comment y aller?... 3 4/ Créer un état :... 3 4.1/ Décomposition de l état :... 3 4.2/ Variables à éditer :... 4 4.2.1/ Ligne :... 4 4.2.2/ Variable

Plus en détail

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun

Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Reprise en main du programme d Affectation de transport en commun Modifications indispensables pour bonne compilation : Utilisation de visual C++ express pour avoir accès à un débuggeur et un compilateur

Plus en détail

Pour commencer, ouvrir PowerPoint (PPT)

Pour commencer, ouvrir PowerPoint (PPT) Microsoft PowerPoint est un logiciel de présentation édité par Microsoft. Il est essentiellement destiné à préparer des conférences ou des exposés, à montrer des projets ou des bilans, ou encore à vendre

Plus en détail

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku

Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku UNIVERSITE François Rabelais TOURS Polytech Tours-Département Informatique 64, Avenue Jean Portalis 37200 TOURS Mini-Projet de Prolog : Solver de Sudoku Encadré par : Présenté par : M. J-L Bouquard Florent

Plus en détail

Guide des normes d identité visuelle

Guide des normes d identité visuelle Guide des normes d identité visuelle Logo et mot-symbole Parti libéral du Canada, 2011. Tous droits réservés. Introduction Guide d utilisation Les présentes lignes directrices définissent les éléments

Plus en détail

THE CALLAN PERIODIC TABLE OF INVESTMENT RETURNS

THE CALLAN PERIODIC TABLE OF INVESTMENT RETURNS THE CALLAN PERIODIC TABLE OF INVESTMENT RETURNS ANNUAL RETURNS FOR SHARES (2000 2007) 1 Mallika Gillieron Sommaire 1. Introduction... 2 1.1 Définition de Visual Basic... 2... 1.2 Objectif du projet...

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Module 26 : Techniques de modélisation

Module 26 : Techniques de modélisation Module 26 : Techniques de modélisation 26.0 Introduction Ce module enseigne une série de techniques qui constituent une trousse à outils bien pratique quand il s agit de construire des modèles dans Excel

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec DinkeyPRO/FD. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.

Guide d intégration. Protection de logiciels LABVIEW avec DinkeyPRO/FD. Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika. Guide d intégration Protection de logiciels LABVIEW avec DinkeyPRO/FD Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35 53 36 Email : support@aplika.fr

Plus en détail

Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab

Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab Fiche PanaMaths Introduction au tracé de courbes avec Scilab Introduction Ce document présuppose un certain niveau de connaissance du logiciel Scilab de la part du lecteur (de la lectrice) : calcul matriciel,

Plus en détail

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES

L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES 1 L AUTOMATISATION DU FONCTIONNEMENT D UNE BASE DE DONNÉES Dans ce chapitre, nous allons automatiser le fonctionnement de la base de données. Jusqu à présent, nous avons créé différents objets, mais maintenant

Plus en détail

Manuel Utilisateur Actualités

Manuel Utilisateur Actualités Manuel Utilisateur Actualités Auteur : Logica Version : 1.14 Droit d auteur Ce texte est disponible sous contrat Creative Commons Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales

Plus en détail

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball

Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Lucas society Logiciel de statistiques pour le Volley-ball Partie Modèle Anthony 13 Table des matières I) Préambule...2 1) Motivation...2 2) Contrainte...2 II) Introduction...3 1) Le travail en équipe...3

Plus en détail

Configuration d une politique de sauvegarde

Configuration d une politique de sauvegarde Configuration d une politique de sauvegarde Pré-requis à cette présentation La lecture de ce guide suppose que vous avez installé l agent SFR Backup sur l équipement que vous souhaitez sauvegarder. Il

Plus en détail

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses

Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses Utilitaires Ellipses / Analyse des Ventes Activités des Caisses I Préambule Cet utilitaire est accessible dans Ellipses via le menu «Utilitaires» / «C Compléments» puis «Analyse des Ventes» Ce programme

Plus en détail

DÉCOUVRIR POWERPOINT 2010

DÉCOUVRIR POWERPOINT 2010 CHAPITRE 1 DÉCOUVRIR POWERPOINT 2010 Qu est-ce que PowerPoint?... 15 Lancer PowerPoint... 15 Découvrir l interface... 15 Recourir aux aides et aux info-bulles... 22 Modifier les principales options de

Plus en détail

PAIEMENTS AUTOMATIQUES

PAIEMENTS AUTOMATIQUES PAIEMENTS AUTOMATIQUES Principe de fonctionnement Ce programme vous permet de gérer des échéanciers fournisseurs et d effectuer des paiements automatiques en utilisant les virements à la norme SEPA. IDSOFT

Plus en détail

DATA.DREES MANUEL DÉTAILLÉ DES CUBES DE DONNEES

DATA.DREES MANUEL DÉTAILLÉ DES CUBES DE DONNEES DATA.DREES MANUEL DÉTAILLÉ DES CUBES DE DONNEES LES FONCTIONNALITÉS PROPOSÉES CONSULTER, MANIPULER ET CONSERVER DES CUBES DE DONNÉES EN LIGNE Ce document est destiné à vous présenter le fonctionnement

Plus en détail

CONNECT. Mode d emploi. ios

CONNECT. Mode d emploi. ios CONNECT Mode d emploi ios fr Table des matières 1 Qu est-ce que JURA Connect?... 3 2 Premiers pas...4 3 Smartphones/tablettes compatibles... 5 4 Assistant de configuration...6 Bienvenue dans l assistant

Plus en détail

PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION

PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION PARTIE III : LE SIG : UN OUTIL D AIDE A LA DECISION - 106 - A) CONSTITUTION DE LA BASE DE DONNEES S.I.G Un Système d Information Géographique est un outil informatique, permettant d optimiser la gestion

Plus en détail

Laboratoire recherche UMR CNRS

Laboratoire recherche UMR CNRS Laboratoire recherche UMR CNRS Initiation au traitement des images Détection automatique Mesure de la surface des zones urbaines des images satellitaires Cet atelier propose de mesurer l'emprise urbaine

Plus en détail

Les Réseaux de Neurones avec

Les Réseaux de Neurones avec Les Réseaux de Neurones avec Au cours des deux dernières décennies, l intérêt pour les réseaux de neurones s est accentué. Cela a commencé par les succès rencontrés par cette puissante technique dans beaucoup

Plus en détail

Guide du Gestionnaire Novaxel

Guide du Gestionnaire Novaxel Guide du Gestionnaire Novaxel 1 La formation Novaxel Gestionnaire Aucun Prérequis Type Guide explicatif 73 pages Objectifs de la formation Comprendre le rôle du Gestionnaire Créer et gérer les comptes

Plus en détail

MODE D EMPLOI COMPTAGE D INVENTAIRE

MODE D EMPLOI COMPTAGE D INVENTAIRE MODE D EMPLOI COMPTAGE D INVENTAIRE 1 Fonctionnement général À partir de l édition Professional, Wings Logistique inclut la possibilité de lire les données de stock par le biais d un ou plusieurs fichiers

Plus en détail

Système de gestion des droits d accès utilisateurs

Système de gestion des droits d accès utilisateurs Système de gestion des droits d accès utilisateurs Version 4-1/14 - TABLE DES MATIERES PRESENTATION ET MISE EN SERVICE...3 1. Présentation du logiciel...3 2. Configuration minimale requise...4 3. Numéro

Plus en détail

API08 : Evaluation ergonomique d une IHM

API08 : Evaluation ergonomique d une IHM API08 : Evaluation d une IHM Résumé Twitter : les aspects positifs et négatifs de l interface Web par Ewan C. BURNS L objectif de ce document est de proposer une évaluation de l IHM web proposée par Twitter.

Plus en détail

Ordinateur, programme et langage

Ordinateur, programme et langage 1 Ordinateur, programme et langage Ce chapitre expose tout d abord les notions de programme et de traitement de l information. Nous examinerons ensuite le rôle de l ordinateur et ses différents constituants.

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Répertoire adresses sous Excel

Répertoire adresses sous Excel I. Première feuille : la liste des membres 1) Créer les titres de colonnes a. Saisir : i. En B1 Civilité ii. En C1 Nom iii. En D1 Prénom iv. En E1 Numéro et rue v. En F1 Lieu-dit vi. En G1 Code postal

Plus en détail

Sommaire. [page 4] Lancement Identification Multi Comptes. [page 5] Créer un nouveau projet. [page6] Editer un projet

Sommaire. [page 4] Lancement Identification Multi Comptes. [page 5] Créer un nouveau projet. [page6] Editer un projet Sommaire [page 4] Lancement Identification Multi Comptes [page 5] Créer un nouveau projet [page6] Editer un projet [page 7] Supprimer un projet Prévisualiser un projet Mettre un projet par défaut [page

Plus en détail

Tableur OpenOffice : Les Outils

Tableur OpenOffice : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du document Nom du logiciel Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Cellule

Plus en détail

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr

U90 Ladder. Notice d utilisation. Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr U90 Ladder Notice d utilisation Lionel Lecointe - Support technique Tel : 01.60.92.41.74 mail : lionel.lecointe@pl-systems.fr 1 Plan du document Introduction Page 4 Créer un projet Page 5 Création des

Plus en détail

TP2 Opérations et filtres

TP2 Opérations et filtres TP2 Opérations et filtres 1. Opérations arithmétiques Mettre en place les fonctions Min et Max sur 2 images en niveaux de gris. Min() conserve entre 2 images les pixels de luminance minimum, Max() conserve

Plus en détail

ReportBuilder. - Cliquez sur l icône trois points, saisissez le nom du nouveau modèle.

ReportBuilder. - Cliquez sur l icône trois points, saisissez le nom du nouveau modèle. ReportBuilder Le nouveau moteur d impression «ReportBuilder» a été intégré dans Gestimum, il vous permettra de créer facilement vos propres modèles d impression. ReportBuilder est un produit, sophistiqué

Plus en détail

Estimation de la variance à l aide des poids de bootstrap Guide de l usager du programme BOOTVARF_V30.SAS (VERSION 3.0)

Estimation de la variance à l aide des poids de bootstrap Guide de l usager du programme BOOTVARF_V30.SAS (VERSION 3.0) Estimation de la variance à l aide des poids de bootstrap Guide de l usager du programme BOOTVARF_V30.SAS (VERSION 3.0) 1. Introduction Ce guide s adresse aux utilisateurs du programme SAS BOOTVARF_V30.SAS

Plus en détail

Portail du Théodolite

Portail du Théodolite Portail du Théodolite 1) Accueil Afin d utiliser l intranet du Théodolite, l inspecteur doit se connecter. Il renseigne donc son identifiant ainsi que son mot de passe, dans les champs prévus à cet effet

Plus en détail

Module Article. Plate-forme de gestion de contenu. PubliShare utilise la librairie javascript (AJAX - Web 2.0)

Module Article. Plate-forme de gestion de contenu. PubliShare utilise la librairie javascript (AJAX - Web 2.0) G U I D E D U T I L I S AT I O N Publishare Plate-forme de gestion de contenu Module Article PubliShare utilise la librairie javascript (AJAX - Web.0) Sommaire Généralités Schéma de navigation Identification

Plus en détail

Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E.

Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E. Pierre-Henri DEZANNEAU IUP2 Pierre DUJON Projet de Génie Industriel Paul FERRET Année 2003 / 2004 Damien FISSON Laurent PAVIOT Antoine VERNEUIL Réalisation d un site Web pour le projet A.C.I. M.A.D.O.N.N.E.

Plus en détail

II. Conversions. I. Initialisation. III. Méthode point. TD Python Traitement d images MP*

II. Conversions. I. Initialisation. III. Méthode point. TD Python Traitement d images MP* Le but de ce TD est d utiliser les procédures et fonctions Python pour traiter des fichiers images. II. Conversions I. Initialisation Importer le module numpy sous l appellation np. On utilise le module

Plus en détail

Expérience Picturale Augmentée

Expérience Picturale Augmentée Expérience Picturale Augmentée Fribourg Rebecca Guyet Florian Saint-Maxent Manon Sené Baptiste I- Concept Le cœur du projet est d offrir à un public une expérience picturale augmentée. Le fil conducteur

Plus en détail

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant

Le problème des multiplications matricielles enchaînées peut être énoncé comme suit : étant Licence informatique - L Année 0/0 Conception d algorithmes et applications (LI) COURS Résumé. Dans cette cinquième séance, nous continuons l exploration des algorithmes de type Programmation Dynamique.

Plus en détail

GS-Days 2011. WebScarab Développement de nouveaux modules pour les tests d intrusion

GS-Days 2011. WebScarab Développement de nouveaux modules pour les tests d intrusion 1 GS-Days 2011 WebScarab Développement de nouveaux modules pour les tests d intrusion Jérémy Lebourdais EdelWeb (jeremy.lebourdais@edelweb.fr) 2 Introduction Présentation de WebScarab Développements réalisés

Plus en détail

Le suivi des transactions avec PeopleSoft

Le suivi des transactions avec PeopleSoft SERVICE DES FINANCES Équipe de formation Le suivi des transactions avec PeopleSoft PeopleSoft version 8.9 Juillet 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 2 MODULE DES ACHATS... 3 STATUT DOCUMENT DA...

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11771-X

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11771-X Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11771-X Création de pages dynamiques courantes CHAPITRE 3 169 Figure 3-39 La boîte de dialogue de l objet Liste/Menu permet de configurer les options de l affichage

Plus en détail

LES GUIDES. Gestion des sites

LES GUIDES. Gestion des sites LES GUIDES Gestion des sites 1 4. Gestion des sites 4.1 Pièces : 4.2 Equipements : 4.2.1 Création d un équipement La création d un équipement passe par la sélection d un type d équipement dans le bandeau

Plus en détail

Notice d utilisation de l interface graphique de saisie des emplois du temps. GEMSA - Interventions

Notice d utilisation de l interface graphique de saisie des emplois du temps. GEMSA - Interventions Notice d utilisation de l interface graphique de saisie des emplois du temps GEMSA - Interventions Sébastien Morra 26/07/2013 Table des matières 1 Accès à l interface... 2 2 Présentation générale de l

Plus en détail

Tableur EXCEL. 12 Demi-journées (soit 6 jours) pour l'ensemble du programme ci-dessous

Tableur EXCEL. 12 Demi-journées (soit 6 jours) pour l'ensemble du programme ci-dessous Tableur EXCEL Principes des formations plate-forme Les formations sur la plate-forme individualisée sont réalisées sur mesure et permettent de ne travailler que certains besoins précis. Ces formations

Plus en détail

TP : Gestion d une image au format PGM

TP : Gestion d une image au format PGM TP : Gestion d une image au format PGM Objectif : L objectif du sujet est de créer une classe de manipulation d images au format PGM (Portable GreyMap), et de programmer des opérations relativement simples

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Livrable 1 : Modélisation UML A13

Livrable 1 : Modélisation UML A13 CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien CHATIRON Thibault LAGRANGE Emilien Automne 2013 Automne 2013 Livrable 1 : Modélisation UML 1 Sommaire Introduction... 3 Diagramme de cas d utilisation... 4 Diagramme

Plus en détail

FlukeView Forms Documenting Software

FlukeView Forms Documenting Software FlukeView Forms Documenting Software 5 : Utilisation de FlukeView Forms avec le testeur d installation électrique Fluke 1653 Introduction Ce didacticiel explique comment transférer les données du 1653

Plus en détail

Régression linéaire et corrélation

Régression linéaire et corrélation CHAPITRE 10 Régression linéaire et corrélation 1. Introduction Dans ce chapitre, nous regarderons comment vérifier si une variable à un influence sur une autre variable afin de prédire une des variables

Plus en détail

Guide d intégration. Protection de logiciels en C/C++ Microsoft sous Visual Studio avec DinkeyPRO/FD

Guide d intégration. Protection de logiciels en C/C++ Microsoft sous Visual Studio avec DinkeyPRO/FD Guide d intégration Protection de logiciels en C/C++ Microsoft sous Visual Studio avec DinkeyPRO/FD Contact Commercial : Tél. : 02 47 35 70 35 Email : com@aplika.fr Contact Technique : Tél. : 02 47 35

Plus en détail

TUTORIEL OPEN OFFICE WRITER

TUTORIEL OPEN OFFICE WRITER TUTORIEL OPEN OFFICE WRITER Janvier 2012 Table des matières 1Présentation du logiciel... 3 2Création d'un document... 3 3Format des pages et pied de page... 4 3.1Format des pages... 4 3.2Pied de page...

Plus en détail

L3 Sciences Pour l Ingénieur - Outils Informatiques Travaux Pratiques

L3 Sciences Pour l Ingénieur - Outils Informatiques Travaux Pratiques http://www.ups-tlse.fr L3 Sciences Pour l Ingénieur - Outils Informatiques Travaux Pratiques TP n 5 Mars 2013 Quelques conseils de travail Avant de poser une question à votre enseignant, expérimentez par

Plus en détail

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document.

Writer. Le logiciel se présente directement avec une page vierge, prête à l emploi pour créer votre nouveau document. Writer Attention : Les documents faits avec Writer ne pourront être lu qu avec Writer, sauf manipulation permettant l échange avec d autres logiciels. Le logiciel se présente directement avec une page

Plus en détail

Les bases d Excel. I L interface d Excel CHAPITRE I OBJECTIFS MOTS CLÉS

Les bases d Excel. I L interface d Excel CHAPITRE I OBJECTIFS MOTS CLÉS CHAPITRE I Les bases d Excel OBJECTIFS Découvrir l interface d Excel Mettre en forme un tableau Sélectionner et recopier des cellules Imprimer des documents Excel MOTS CLÉS Nouvelle Interface Mettre en

Plus en détail

TP SLAM4 Gestion immobilière MVC

TP SLAM4 Gestion immobilière MVC TP SLAM4 Gestion immobilière MVC Table des matières A. Contexte... 1 B. La connexion à la base... 2 1) Consignes... 2 2) Création des objets associés à la BD... 2 3) Récupération d occurrences... 3 Toutes...

Plus en détail

Bruno Raibon, Nadia Brauner-Vettier, Cédric Cordel, Lionel Filippi. Access. Collection Gestion en +

Bruno Raibon, Nadia Brauner-Vettier, Cédric Cordel, Lionel Filippi. Access. Collection Gestion en + Bruno Raibon, Nadia Brauner-Vettier, Cédric Cordel, Lionel Filippi Access Modélisation et réalisation d une base de données Collection Gestion en + Presses universitaires de Grenoble BP 47 38040 Grenoble

Plus en détail

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011

PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Projet 2009 2010 Biométrie 3D PCA appliqué à la 2D et 3D Dernière mise à jour : avril 2011 Département : TIC Mots clés : Biométrie, Analyse d images, Vision, Caméra thermique, Caméra temps de vol, Détection

Plus en détail

Microsoft. Office. Manuel. Trier et filtrer des données

Microsoft. Office. Manuel. Trier et filtrer des données Microsoft Office Manuel Trier et filtrer des données Table des matières 1 INTRODUCTION... 1 2 FRACTIONNER SIMPLEMENT LE CONTENU DE DIFFÉRENTES CELLULES DANS DES COLONNES DISTINCTES... 2 3 TRIER RAPIDEMENT

Plus en détail

script sous photoshop, mode d emploi

script sous photoshop, mode d emploi script sous photoshop, mode d emploi sommaire préambule... 2 un grand classique... 3 on se lance... 3 les traitements... 5 la signature... 8 cadre et ombre... 9 utilisation... 15 aller plus loin... 16

Plus en détail

D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses

D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses LES ABEILLES D après une idée originale dans «Les maths au quotidien» M.Colonval et A.Roumadni éd. Ellipses 1. Présentation de la trame : Recherche et synthèse d infos Notion d optimisation Intérêt et

Plus en détail

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques

Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Analyse,, Conception des Systèmes Informatiques Diagrammes de cas d utilisation Use Case Sommaire Introduction Acteurs Diagramme de cas d utilisation O. Boissier, SMA/G2I/ENS Mines Saint-Etienne, Olivier.Boissier@emse.fr,

Plus en détail