Visite de Denise et Daniel Vuillon à St-Jory chez Véronique et Alain Gatti le 21 août 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Visite de Denise et Daniel Vuillon à St-Jory chez Véronique et Alain Gatti le 21 août 2008"

Transcription

1 Visite de Denise et Daniel Vuillon à St-Jory chez Véronique et Alain Gatti le 21 août 2008 Cet été, Denise et Daniel Vuillon ont pris quelques jours de «vacances» dans le sud-ouest. Mais fidèles à leur engagement dans les Amap, ils n ont pu s empêcher de faire le tour de quelques exploitations converties en Amap, dont celle de Véronique et Alain Gatti. Cette visite a permis à nos producteurs d avoir un avis professionnel sur la conduite de l exploitation et la gestion en Amap. Ce compte rendu expose quelques idées évoquées lors de cette soirée. 1) La visite des serres a. Les tomates Suite à l expérience de l été dernier, Alain et Hélène ont opté pour 6 rotations en tomates, afin d étager la production et d assurer au cas où une plantation échouerait bien que cela induise plus de travail. Daniel Vuillon est impressionné par les résultats en culture de tomates. Hélène a su adapter ses connaissances en conduite de tomates hors sol à une culture bio avec lutte intégrée. Hélène précise que le système amap lui a permis de mener sa culture comme elle le souhaitait, (ce qu elle n avait jamais pu faire avant pour des raisons économiques), Alain ne faisant aucune objection à l achat de larves supplémentaires (pourtant onéreuses) pour faire face à des attaques d insectes nuisibles. Daniel précise qu il s agit là d un investissement à long terme. En effet, les insectes utilisés en lutte intégrée, si le milieu leur convient, devraient s installer et se reproduire pour agir sur les cultures à venir. Daniel évoque l importance de la tomate en Amap. En effet, ce fruit est très apprécié et les gens retrouvent (ou découvrent pour certains) le goût et la consistance d une tomate grâce aux variétés proposées qui sont charnues et ont du goût. Ce légume fait partie des points qui fidélisent les Amapiens qui ne peuvent plus se passer de cette qualité. Le choix d Alain en ce qui concerne les variétés est judicieux car il assure avec des variétés hybrides (tomates rondes) et des variétés anciennes très appréciées mais plus délicates à cultiver. Alain évoque la difficulté de réguler l arrosage car les besoins varient selon les espèces. Il améliorera ce problème en répartissant différemment les plants l année prochaine. (Regroupement des espèces à besoins proches). Enfin, Denise évoque le côté ingrat de la culture de tomates cocktail (telles que les San Marzano ci-contre) qui demandent un temps très important de récolte, ce que les amapiens ne réalisent pas. Par conséquent, sur leur exploitation, il n y a plus de production de tomates cocktail.

2 Et voilà le petit fils de Daniel et Denise Vuillon qui parle mécanique avec Bertrand Gatti (Le fils aîné d Alain). Il faut dire que tous deux s intéressent au travail de leurs parents ou grands-parents. Qui sait, la relève est peut être assurée? b. Poivrons, aubergines et concombres Daniel remarque que les poivrons (cicontre) sont conduits à la ficelle ce qui nécessite plus de travail mais permet de meilleurs résultats. Alain souligne que le fait de faire tous les légumes (au lieu de se spécialiser sur 2 ou 3 légumes) entraîne une baisse du rendement. Alain pense qu il est à 60% du potentiel de sa culture. Les poivrons sont attaqués par le Thrips. Le problème a bien été enrayé par l utilisation d auxiliaires. Les aubergines sont splendides! Les concombres sont difficiles à cultiver. C est une plante qui nécessite énormément de matière organique et beaucoup d eau. La culture a été plutôt réussie cette année avec un apport sur 5 ou 6 distributions par Amap. c. Salades et courgettes Danielle et Denise trouvent les salades magnifiques. Ils remarquent l invasion des herbes entre les rangs et soulignent la surcharge de travail qui ne permet pas un entretien des mauvaises herbes. Certains producteurs utilisent des ânes pour désherber autour des serres. Alain pense mettre des canards afin qu ils mangent les jeunes pousses. En attendant, tout est fait à la main. Il y a 5 ou 6 passages tout au long d une culture. Il envisage aussi d utiliser un système mécanique qu il passerait avec son tracteur.

3 Daniel demande à Alain s il utilise la courgette «Parthénon». C est une espèce parthénocarpique (qui n a pas besoin de fécondation). Sa croissance est plus lente mais le problème de la fécondation est résolu. Il parle aussi de l utilisation de mycorhizes (champignons qui se fixent sur les racines) qui par cette symbiose améliorent vraiment le développement de la culture. Ces dernières se présentent sous forme de capsules à mettre sous la motte. Elles sont développées par l Inra d Antibes. On peut les utiliser sur les cultures de printemps et d été, mais pas sur choux ou salades. Les courgettes sous serres sont arrivées à terme, elles vont être remplacées par les variétés tardives cultivées sur l ancienne ombrière (ci-contre). Alain projette de faire du maïs doux et des haricots sur cet emplacement. d. Patates douces Les patates douces paraissent belles. Elles ont bien développé leur partie aérienne et doivent commencer à tubériser. La patate douce a une racine très profonde, ce qui peut créer des problèmes à la récolte. On peut récolter les patates sur 3 mois environ. A la récolte, on les met 48h à 28 C pour qu elles cicatrisent puis on peut les conserver à C jusqu en avril. Pour la petite histoire, Daniel précise que si l on met un plant de patate douce dans de l eau en début d hiver, elle développe une liane qui peut courir dans toue la cuisine et faire une belle décoration

4 e. Poireaux Alain mise sur 4 à 5 poireaux par panier. Il vient de planter plants. Il voudrait aussi faire de petits poireaux frais à manger en salade. C est bon mais cela demande plus de travail 2) Le bilan de Daniel Vuillon a. Les cultures «Tes cultures de tomates, aubergines, poivrons, salades sont remarquables. Les rendements sont exceptionnels en conduite bio en lutte intégrée. Ils sont la preuve d'une exceptionnelle technicité et d'un grand savoir-faire. Mais tu peux être victime de ce succès: en effet, les quantités distribuées étant démesurées, un nombre de plus en plus important d'amapiens risquent de faire le choix du demi-panier ce qui t'oblige à augmenter leur nombre pour garder le même chiffre d'affaire et le même revenu, d'où perte de convivialité et de lien social. Par ailleurs, vous êtes surchargés de travail et si l'un des trois a un souci de santé, vous allez avoir du mal à assurer le fonctionnement de l'exploitation. Il te manque un peu de temps pour assurer l'entretien des cultures (désherbage entre rang, rangement ) et tu assures l'essentiel.» b. La gestion des paniers «Pour palier ces problèmes et trouver la sérénité dans le travail de toute l'équipe je te propose les solutions suivantes: 1) Nombre de distributions par semaine ; 3 : lundi, mercredi et vendredi. 2) Nombre de parts de récolte par distribution: 53 3) Embaucher une personne de plus financée par le nombre plus important de parts de récolte soit 159 4) Maintenir le même prix de panier en suivant les augmentations et le même planning de production qu'aujourd'hui. 5) En dehors des périodes de bourre, assurer la permanence sur le week-end à tour de rôle ce qui vous permet de souffler un peu et faire tomber la pression. 6) Prendre des périodes de repos à partir d'octobre pour se recaler au rythme de la nature qui, comme tu me le faisais remarquer hier, était le rythme qu'avaient les anciens. Si vous arriviez à cet équilibre, vous pourriez être la référence au moins locale si ce n'est nationale " du bonheur retrouvé du jardinier" après des décennies de galère!»

5 Conclusion : Enfin, cette soirée s est terminée par un repas très sympathique. Cette visite très conviviale a montré l implication des ces producteurs dans le mouvement Amap. Il nous a permis de constater que bien que nous ne doutions pas du savoir-faire d Alain et Véro ( les paniers en sont la preuve), ils recherchent en permanence comment améliorer leur organisation, leurs cultures, tout cela dans le souci de satisfaire les consommateurs de l Amap. Nous avons aussi pu constater que la solidarité est la base de ce système. Nous la connaissions en ce qui concerne la relation producteur/consommateur mais elle existe aussi entre producteurs qui n hésitent pas à se faire passer des conseils, des plants ou graines ou même à suivre l adaptation des nouveaux venus en Amap afin de pérenniser leur conversion. Nous avons pu voir la passion qui anime ces maraîchers qui aiment vraiment leur métier, qui donnent beaucoup pour que le but qu ils se sont fixé, à savoir, nourrir des familles avec des produits variés et de qualité, soit atteint. Quant à nous, Amapiens consommateurs, nous devons essayer de perdre le réflexe qui consiste à voir nos légumes comme un produit lambda et voir que derrière ces légumes, se trouvent des personnes qui travaillent, une organisation, des compétences et un savoir-faire que nous ne devons pas laisser filer. Cette conscience ne peut s acquérir que par le contact avec nos producteurs et par l implication à la production. Il ne s agit pas de faire le travail à la place d Alain (peu parmi nous en seraient capables, moi la première!) mais de participer ponctuellement au moins une fois dans l année afin de vivre un moment sur l exploitation pour mieux comprendre son fonctionnement. Nathalie Sallier (Amap Pastel)

Coccinelle. Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle RENCONTRE. avec une

Coccinelle. Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle RENCONTRE. avec une T H E O R I E RENCONTRE Coccinelle avec une Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle 1 Je fais partie de la grande famille des insectes. J ai 6 pattes, 2 ailes cachées sous mes élytres rouges

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Trouver un équilibre main d œuvre /travail. Approvisionner toute l année. Proposer des produits.

LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Trouver un équilibre main d œuvre /travail. Approvisionner toute l année. Proposer des produits. LE MARAÎCHAGE POUR LA VENTE DIRECTE C EST. Réussir ses cultures Produire de manière diversifiée Efficacité du travail Trouver un équilibre main d œuvre /travail Approvisionner toute l année Proposer des

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Régie municipale agricole et agriculture urbaine 24 novembre 2014 Gilles PEROLE Maire Adjoint Mouans-Sartoux Mouans-Sartoux 2014 Population : Surface : Espaces naturels (N +A) : Gestion des services :

Plus en détail

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs»

Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» Transcription de «Psst» T as besoin des pollinisateurs» [Image d un garçon et d une fille en train de manger sur une table de pique-nique] [Le garçon chasse une guêpe de sa main] Vas t en, vas t en! Ne

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

AMAP DE LA TOUR DU PIN

AMAP DE LA TOUR DU PIN AMAP DE LA TOUR DU PIN 1 - Je m'engage à quoi?... 2 2 - Où je récupère mon panier?... 2 3 - Pourquoi faut-il faire des permanences?... 3 4 - J'ai un problème pour prendre mon panier... 3 5 - Pour acheter

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR

15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR 15 MARS 2007 : UN BON JOUR POUR INFORMER LE CONSOMMATEUR SUR L'OFFRE LOCALE ET DE SAISON EN FRUITS ET LÉGUMES Tableau des prix des fruits et légumes OBSERVATOIRE BRUXELLOIS DE LA CONSOMMATION DURABLE Un

Plus en détail

Chapitre 1. Trouver ses bases

Chapitre 1. Trouver ses bases Chapitre 1 Trouver ses bases 9 Lundi Dépendance Comme un bébé dans les bras de sa mère est impuissant, Dieu souhaite que nous (re)devenions ainsi dans ses bras à lui. Il s agit, en fait, plus de réaliser

Plus en détail

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin

Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015. La rotation et la planification des cultures au jardin Les rendez-vous 2015 du jardinage écologique janvier 2015 La rotation et la planification des cultures au jardin La rotation et la planification des cultures au jardin Succession secondaire (reprise de

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché?

Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Comment je m'y prends pour trouver les meilleurs fonds du marché? Ce qui a comme conséquence de développer des portefeuilles performants, stables et sécuritaires. D'entrée de jeu je dois vous dire que

Plus en détail

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles

6.3 - Séq.2 / Jeu de rôle («ABCD») / Étude de cas / paramédicaux et équipes professionnelles 01 Cas n o 1 Thème : Annonce d une mauvaise nouvelle : Madame S. FICHE À REMETTRE AU «PROFESSIONNEL» Vous êtes aide-soignante dans un établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes. Mme S.

Plus en détail

Sondage pour le bilan AMAPortée 2015

Sondage pour le bilan AMAPortée 2015 1. Concernant l amap Vos commentaires à propos de l'amap(9 réponses) Le système de distribution avec les paniers pré-remplis, c'est très bien (par comparaison avec Amap sur Boege où c'st un peu la foire

Plus en détail

JARDIN BIO PARTICIPATIF

JARDIN BIO PARTICIPATIF Les étudiants de la Cité Universitaire, le CLOUS de Perpignan et l association Energie Citoyenne présentent le JARDIN BIO PARTICIPATIF SUR LA CITE UNIVERSITAIRE DE PERPIGNAN 1 Origine du Projet Manger

Plus en détail

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers

Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers LÉGUMES Les circuits courts, un débouché essentiel pour le quart des légumiers Dominique FICHE SCEES - Bureau des statistiques végétales et forestières Plus du quart des producteurs de légumes frais écoulent

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Votre panier d épicerie : Une Arme Contre Le Cancer

Votre panier d épicerie : Une Arme Contre Le Cancer Votre panier d épicerie : une arme contre le cancer C est prouvé : le contenu de votre assiette joue un rôle dans l apparition du cancer. On a effectivement découvert que certains aliments réduisaient

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

FERME MARAICHERE CHERCHE AMAP

FERME MARAICHERE CHERCHE AMAP FERME MARAICHERE CHERCHE AMAP Annick BRIAND & Thibault CHAMPIN Nous sommes un couple reconvertis à l agriculture et fraîchement formés au BPREA Maraîchage Bio. Nous sommes en cours d installation sur la

Plus en détail

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 Vous allez entendre le texte deux fois. Avant la première écoute, lisez attentivement les questions. ( 6 min ) Pendant la première écoute ne prenez pas de notes, vous

Plus en détail

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER

N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE ENFANCE. Rapport de Françoise DORNIER N 17 DEMANDE D'AIDE A L'INVESTISSEMENT A LA C.A.F. DE LA SAVOIE POUR 4 EQUIPEMENTS DE LA PETITE Rapport de Françoise DORNIER Les établissements d accueil de la petite enfance accueillent en 2009, 700 enfants

Plus en détail

Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol?

Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol? . M. GOERTZ Jean-Pierre HyCoForm 144 Route du Vieux Flamboyant Le BERNICA 97435 Saint Gilles les hauts. Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol? Cher Internaute, Avant de se lancer

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS Nat Mad est une société fondée en 2005. Cette petite SARL crée, fabrique et distribue des accessoires de mode en matière recyclée. Depuis peu l entreprise lance un nouveau concept pour des agencements

Plus en détail

De la graine à l assiette

De la graine à l assiette Académie Aix-Marseille Collège Anselme MATHIEU AVIGNON (Vaucluse) De la graine à l assiette Mathieu Bruel, Elodie Fabre, Sandra Procureur SOMMAIRE 1. Présentation du collège 2. Historique 3. Le thème transversal

Plus en détail

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota

Joubaud Adrien. Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Rapport de mission environnement et prévention eau, Juillet 2013 à Togbota Introduction : J ai effectué cette mission dans le cadre d un stage de fin d année pour mon école d Ingénieur. J ai choisi de

Plus en détail

Nouvelles d Olivier et Lydia Coince, «Les Fleurs de Pays de Verdon»

Nouvelles d Olivier et Lydia Coince, «Les Fleurs de Pays de Verdon» 8 Mardi 24 Septembre 2013 Vendredi 27 Septembre 2013 Cette semaine, les volontaires sont : (liste des personnes de distribution à consulter ICI) MAIS OU ETES-VOUS?? C EST FINI LES VACANCES? NON? Mardi

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

MINCE POUR TOUJOURS MAIGRIR, SORTIR DU REGIME, STABILISER. Par le Docteur P-G BRUNEL UNE FOIS POUR TOUTES

MINCE POUR TOUJOURS MAIGRIR, SORTIR DU REGIME, STABILISER. Par le Docteur P-G BRUNEL UNE FOIS POUR TOUTES MINCE POUR TOUJOURS MAIGRIR, SORTIR DU REGIME, STABILISER UNE FOIS POUR TOUTES DES SEMAINES DE MENU-TYPES ACCOMPAGNENT VOTRE REGIME Par le Docteur P-G BRUNEL TABLE DES MATIERES 1. PREAMBULE : 4 2. INTRODUCTION

Plus en détail

Compétence 6 ARGUMENTER Fiche professeur

Compétence 6 ARGUMENTER Fiche professeur Compétence 6 ARGUMENTER Fiche professeur Descriptif de la séance Les élèves travaillent par groupes de deux. Dans chaque binôme, un des élèves dispose d une fiche qui lui apporte des informations sur les

Plus en détail

octobre 2015 PaPyr us Journal du thann Sel

octobre 2015 PaPyr us Journal du thann Sel octobre 2015 PaPyr us Journal du thann Sel POUSSONS LA PORTE DE NOTRE JARDIN... Chers amis, En Comité, nous avons évoqué et confirmé notre participation au "Troc'Jardin" de Wesserling au printemps prochain

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Cours de français. Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi

Cours de français. Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi Cours de français 2014 Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi Rue de l Avenir 33, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 77 15, Fax 032 420 77 19 info@avenirformation.ch www.avenirformation.ch

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Sambo et le bonhomme quenotte

Sambo et le bonhomme quenotte Sambo et le bonhomme quenotte Sambo, l éléphanteau du cirque, reçoit toujours de bonnes choses pour ses repas: du foin, de l herbe, de petites carottes et de l eau fraîche. Des enfants viennent chaque

Plus en détail

COMMENT BIEN DEBUTER VOTRE POTAGER BIO ET NATUREL

COMMENT BIEN DEBUTER VOTRE POTAGER BIO ET NATUREL COMMENT BIEN DEBUTER VOTRE POTAGER BIO ET NATUREL Tout d abord, je souhaite vous remerciez d avoir télécharger ce guide qui je l espère pourra vous satisfaire dans la création de votre jardin potager.

Plus en détail

UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL

UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL Pour tout renseignement complémentaire : Guilhem Chéron - 06 62 71 95 67 guilhem@laruchequiditoui.fr LA RUCHE QUI DIT OUI! UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE ÉQUITABLE

Plus en détail

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez

PRÉVOYANCE. Suralia. Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez PRÉVOYANCE Suralia Epargnez tout souci financier à ceux que vous aimez Suralia pour protéger votre famille et votre patrimoine Pour vous, il n y a rien de plus important que votre famille. Vous souhaitez

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Agriculture en systèmes naturels

Agriculture en systèmes naturels Agriculture en systèmes naturels Mélanges de cultivars, cultures-abris et cultures intercalaires - blé de printemps biologique Contexte Blé avec avoine comme culture associée La production de céréales

Plus en détail

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme

Et si la commune n avait pas mis en place la réforme Le gouvernement a mis en oeuvre, par décret du 24 janvier 2013, la réforme des rythmes scolaires. La Ville de Châteaudun a travaillé depuis plusieurs mois aux modalités de passage de la semaine scolaire

Plus en détail

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite.

Dans la face n on retrouve exactement la même chose que dans la face n mais cette fois avec le code barre tout à droite. Introduction Les pizzas buitoni sont des pizzas d origine italiennes, aujourd hui elles appartiennent au groupe nestlé qui rachète la marque buitoni en 1988. La boite que nous étudierons est une boite

Plus en détail

des fruits et des légumes

des fruits et des légumes jeux des fruits et des légumes e livret appartient à : es fruits et les légumes olorie ces dessins. om... rénom... lasse... À l école élémentaire, joue aussi sur le thème des fruits et des légumes! u trouveras

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition

La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition La cueillette d informations sur les connaissances et les besoins des participantes à propos de la santé et de la nutrition B- La communication des résultats de la cueillette d informations aux participantes

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

Conseils aux parents des victimes

Conseils aux parents des victimes Conseils aux parents des victimes Harcèlement : comment en parler à l école, au collège ou au lycée? Si votre enfant subit de façon répétée des violences verbales et/ou morales (surnoms méchants, insultes,

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET

COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET COURS N 4 L ANALYSE D UNE CAMPAGNE SUR INTERNET II- LES QUATRE ASPECTS DU WEBMARKETING 3- Analyse des performances : On analyse une campagne Web selon 4 critères qui peuvent, assemblés les uns aux autres,

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT)

PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) PANIERS BIO (FONCTIONNEMENT) 1. QU EST-CE QUE LE RÉSEAU DES FERMIERS DE FAMILLE D ÉQUITERRE? Le réseau des Fermiers de famille, coordonné par Équiterre depuis 1995, permet aux citoyens de s abonner à une

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

HYDRO-QUEBEC SE RETROUVE AVEC DES SURPLUS D UN MILLIARD QU ELLE POURRAIT FAIRE PAYER AUX CITOYENS

HYDRO-QUEBEC SE RETROUVE AVEC DES SURPLUS D UN MILLIARD QU ELLE POURRAIT FAIRE PAYER AUX CITOYENS Droit d'auteur protégé, propriété du radiodiffuseur. Votre licence se limite à un usage privé, interne et non commercial. Toute reproduction, diffusion, transmission ou autre utilisation de la présente

Plus en détail

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement.

L AGRICULTURE HORS SOL. Pour une agriculture saine, rentable et respectueuse de l environnement. L AGRICULTURE HORS SOL L AGRICULTURE HORS SOL QUI SOMMES-NOUS? COCOSOL est une entreprise privée basée en Côte D ivoire qui développe et fait la promotion de l agriculture hors sol (hydroponie) des cultures

Plus en détail

Maman. "Dis-moi, Emma, c est ton anniversaire samedi Aimerais-tu quelque chose de spécial?" Emma

Maman. Dis-moi, Emma, c est ton anniversaire samedi Aimerais-tu quelque chose de spécial? Emma 1 Maman "Dis-moi,, c est ton anniversaire samedi Aimerais-tu quelque chose de spécial?" réfléchit tout en dégustant une carotte particulièrement savoureuse. "Eh bien On pourrait organiser une grande fête

Plus en détail

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles

Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Ecole (CM2), 6 ème, 5ème Durée : 1 h 30 Apprendre à faire des choix : Jeu de rôles Personnes ressources : Enseignant, Infirmier scolaire, CESC l Référence

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 31

Indications pédagogiques E1 / 31 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 31 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 3 : DISTINGUER DANS UN MESSAGE UN PLAN D ARGUMENTATION Objectif

Plus en détail

- STOCK TROP ÂGÉ - QUELS SONT LES COÛTS RÉELS?

- STOCK TROP ÂGÉ - QUELS SONT LES COÛTS RÉELS? CHAPITRE 5 - STOCK TROP ÂGÉ - QUELS SONT LES COÛTS RÉELS? Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Calculez les coûts réels d un stock trop âgé Calculez le potentiel de bénéfice supplémentaire Quelques

Plus en détail

Comment stocker correctement les fruits et les légumes

Comment stocker correctement les fruits et les légumes Comment stocker correctement les fruits et les légumes Fruits Abricots: température idéale de stockage: 2-4 degrés. Vous pouvez alors les conserver environ 3-4 jours. Sortir les fruits du réfrigérateur

Plus en détail

Agnès Gedda Le potager bio

Agnès Gedda Le potager bio Agnès Gedda Le potager bio Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3544-9 Table des matières Introduction...................................................... 7 Chapitre 1 : Ce qu il faut avoir, ce qu il faut

Plus en détail

Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "?

Comment utiliser l outil  saison2011-2012 ? Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "? Etape 0 : Vous avez reçu un courriel de ma part avec plusieurs fichiers joints. Ne détruisez pas ce mail : il vous sera utile en cas de problème. Je vous expliquerai

Plus en détail

DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE

DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE Exact Online ETUDE DE CAS DE L ENTREPRENEUR À L EXPERT-COMPTABLE www.exactonline.nl 2 EXACT ONLINE CASE STUDY ACCOUNTANCY PARTAGER LES INFORMATIONS POUR GARANTIR LA CROISSANCE Le quotidien est de plus

Plus en détail

Guide du créateur qui veut devenir commerçant

Guide du créateur qui veut devenir commerçant Guide du créateur qui veut devenir commerçant A quoi sert ce guide? Objectif Si proposer des bons de réduction à un client vous donne le sentiment de le voler alors ce guide est fait pour vous! Avoir du

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

N 33 Du 8 oct. au 12 oct.

N 33 Du 8 oct. au 12 oct. N 33 Du 8 oct. au 12 oct. LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 12 octobre 2012 par Stephanie Biju Qui mange le corail de la barrière d Australie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE!

LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! LE GRIGNOTAGE, A DECONSEILLER POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE! Qui n a jamais craqué pour une friandise, à n importe quelle heure de la journée? Un petit carré de chocolat devant la télé, du pop corn

Plus en détail

JARDINS : UN RETOUR VERS LE FUTUR HUSQVARNA DEVOILE LES TENDANCES FUTURES EN MATIÈRE DE JARDINAGE DANS UN NOUVEAU RAPPORT

JARDINS : UN RETOUR VERS LE FUTUR HUSQVARNA DEVOILE LES TENDANCES FUTURES EN MATIÈRE DE JARDINAGE DANS UN NOUVEAU RAPPORT INFORMATION PRESSE AVRIL 2009 JARDINS : UN RETOUR VERS LE FUTUR HUSQVARNA DEVOILE LES TENDANCES FUTURES EN MATIÈRE DE JARDINAGE DANS UN NOUVEAU RAPPORT Leader mondial des équipements d extérieur motorisés,

Plus en détail

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme»

Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France. «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Interview de Christian Noyer, Gouverneur de la Banque de France «Réformes : la France doit accélérer le rythme» Europe 1 Jean-Pierre Elkabbach 16 janvier 2014 Jean-Pierre Elkabbach : Bonjour Christian

Plus en détail

Les 7 étapes clés pour devenir. Wedding Planner

Les 7 étapes clés pour devenir. Wedding Planner Les 7 étapes clés pour devenir Wedding Planner Sommaire Introduction Etape 1 : Réflexion personnelle Etape 2 : Faire son étude de marché Etape 3 : Se former au métier d organisatrice de mariage Etape 4

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Gestion durable de nos espaces

Gestion durable de nos espaces Nom de l école : Classe : N groupe : Nom de l enseignant :.. F O U L Livret C1 C2 Gestion durable de nos espaces D S N F A N T S 2 0 1 6 Dessin ONF Thème 1 Regarde les 4 schémas du site suivant. Ils représentent

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER

LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER LIGNE MÉTIER RESTAURATION RAPIDE DES SERVICES POUR RÉPONDRE À VOS ENJEUX MÉTIER Les salariés de la restauration rapide sont exposés à des risques spécifiques : les chutes de plain pied, les mauvaises postures,

Plus en détail

Donc vous avez le mâle et la femelle c est bien mais cela ne suffit pas encore pour bien faire les choses.

Donc vous avez le mâle et la femelle c est bien mais cela ne suffit pas encore pour bien faire les choses. Vous envisagez d acheter un chiot et vous avez envie qu il soit inscrit au LOF, vous contactez des éleveurs pour vous renseigner et bien sûr, à un moment donné, vous demandez le prix du chiot. Et c est

Plus en détail

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot Gagnez votre vie sur Internet Réalisation : Alain Canitrot Vous en avez assez! Des fins de mois difficiles De ne plus aller au restaurant, au ciné De dire non à vos enfants, votre famille De retarder vos

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

La Livraison des repas à domicile...

La Livraison des repas à domicile... Année 2015 Découvrez le portage des repas à domicile La Livraison des repas à domicile... Eric Bernard Traiteur livre à domicile, des repas équilibrés, variés et frais : * Complets, savoureux et exceptionnellement

Plus en détail

TABLE RONDE DU 21/11/2001

TABLE RONDE DU 21/11/2001 TABLE RONDE DU 21/11/2001 Devenir parents est une aventure qui se construit au quotidien avec ses enfants. Dans notre société, les modifications récentes de la structure familiale comme les familles monoparentales

Plus en détail

MIRCRO FERME HYDROPONIQUE

MIRCRO FERME HYDROPONIQUE MIRCRO FERME HYDROPONIQUE Durabilité, qualité, simplicité, et innovation NOTRE SPECIALITE : 30 ANS D EXPERIENCE EN NUTRITION DES PLANTES Une gamme d engrais complète et concentrée Cher client, Merci d

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom.

Façonnez. votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Façonnez votre avenir. Grâce à un apprentissage professionnel chez Swisscom. Prêt pour le marché du travail Un apprentissage professionnel vous permet d accéder directement à la vie professionnelle en

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Projet d UNICEF Suisse. «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho

Projet d UNICEF Suisse. «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho Projet d UNICEF Suisse «Mon quatrième bébé a survécu à sa naissance, il n avait pas le virus du sida» Marafelie Khechane, Lesotho Presque à chaque minute, un bébé naît en étant porteur du viru la moitié

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail