N o 13. Août Gestion des placements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N o 13. Août 2004. Gestion des placements"

Transcription

1 N o 13 Résumé des travaux de la 52 e session du Comité mixte de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies (CCPPNU) (Montréal, juillet 2004) Août 2004 La délégation de l OIT à la 52 e session du Comité mixte de la CCPPNU 1 se composait de M. W. Ringkamp, représentant de la Conférence internationale du Travail, de M. A. Busca, représentant du Directeur général du BIT, et de M. J.V. Gruat, représentant des participants. Mme C. McGarry, secrétaire du Comité des pensions du personnel de l OIT, accompagnait la délégation. M. Busca, représentant du Directeur général du BIT, a été élu Président du Comité Mixte. Gestion des placements La valeur de réalisation des avoirs de la Caisse a enregistré un rendement réel négatif au cours de la période Au 31 mars 2004, cette valeur était de nouveau en augmentation, ayant atteint 26,6 milliards de dollars E.-U., contre 21,8 milliards au 31 mars 2002, soit un taux de rendement réel (corrigé de l inflation) annualisé total de 8,7 pour cent, contre un taux négatif de 9,5 pour cent pour la précédente période biennale. Ce résultat est assez proche du point de référence (comparaison avec d autres investisseurs institutionnels), étant toutefois précisé que la Caisse offre un meilleur profil risque/rendement. Il tient essentiellement au rendement des obligations (particulièrement celles qui ne sont pas libellées en dollars E.-U.) des placements immobiliers et des placements à court terme. Au 30 juillet 2004, les avoirs de la Caisse étaient évalués à 26,0 milliards de dollars E.-U., dont 60 pour cent en actions. Au cours des 44 années où les résultats de la Caisse ont été mesurés, le rendement réel annualisé total cumulatif a été en moyenne de 4,1 pour cent, soit un taux supérieur à l objectif à long terme de 3,5 pour cent. Au cours de la dernière décennie, 1 Le Comité mixte, qui a une structure tripartite, se compose à égalité de représentants des Etats Membres, des chefs de secrétariat et des participants de diverses organisations de la famille des Nations Unies. Il se réunit tous les deux ans et fait rapport à l Assemblée générale des Nations Unies, qui est son organe de contrôle général. Les sommes confiées à la Caisse des pensions sont placées par le Secrétaire général des Nations Unies pour le compte des participants. Ces sommes doivent être conservées à part de tous les autres fonds des Nations Unies et être utilisées de manière exclusivement conforme aux Statuts et aux règlements de la CCPPNU.

2 - 2 - les avoirs de la Caisse sont passés de 12,5 milliards de dollars E.-U. à 26,5 milliards. Les versements en prestations ont dépassé pour la première fois les cotisations en 1994, si bien que, depuis plusieurs années, la Caisse est devenue de plus en plus dépendante des revenus effectifs des placements. C est pourquoi elle est plus sensible que par le passé aux variations à court terme de l inflation et des taux de change et à la volatilité des placements. La gestion des placements continue à reposer sur une large diversification (selon les monnaies, les catégories d avoirs et les zones géographiques), ce qui constitue le moyen le plus sûr de réduire les risques et de garantir que les rendements soient conformes aux hypothèses actuarielles. Le Comité des placements reste convaincu que la meilleure façon d assurer la viabilité à long terme de la Caisse consiste à conserver une proportion d actions supérieure aux obligations et estime que les règles de répartition actuelles des actifs sont satisfaisantes, étant toutefois précisé que, compte tenu de l arrivée à maturité de la Caisse, cette opinion n est pas partagée par tous les membres du Comité mixte. En 2002, le Comité des pensions du personnel de l OIT a demandé au Comité mixte de recommander une politique de placement qui respecte les normes de l OIT sur le travail forcé et le travail des enfants. Le Comité mixte a examiné une proposition de son directeur exécutif se fondant sur le Pacte mondial des Nations Unies, qui mentionne la Déclaration de l OIT relative aux principes et droits fondamentaux au travail. Cette proposition a été appuyée par le Comité des placements, sous réserve qu elle ne mette pas en cause les critères de placement en vigueur (qui sont ceux pratiqués par la plupart des régimes de retraite fondés sur la capitalisation, à savoir la sécurité, la rentabilité, la liquidité et la convertibilité) et les responsabilités fiduciaires. Plusieurs membres du Comité mixte ont insisté sur la nécessité d adopter une démarche progressive, étant donné qu il s agit pour la Caisse d une orientation fondamentalement nouvelle. D autres membres ont souligné la nécessité de mettre en œuvre cette initiative dans les plus brefs délais et d inciter les gouvernements à appliquer ces instruments dans leurs propres pays. Situation actuarielle, recommandations du Comité mixte La Caisse a fait apparaître une excédent actuariel positif pour trois évaluations actuarielles consécutives: 1998: 0,36 pour cent de la rémunération considérée aux fins de la pension; 2000: 4,25 pour cent; 2002: 2,92 pour cent. En juillet 2002, le Comité mixte a recommandé par consensus à l Assemblée générale des Nations Unies d adopter certaines améliorations aux dispositions de la Caisse relatives aux prestations, en particulier celles qui ont trait aux mesures d économie prises dans les années quatre-vingt pour faire face à un déficit actuariel. Or l Assemblée générale a décidé de différer l adoption de ces recommandations jusqu à ce que la Caisse fasse apparaître une «tendance à la hausse manifeste des excédents», formule sujette à interprétation. La nouvelle évaluation actuarielle au 31 décembre 2003 a fait apparaître un excédent de 1,14 pour cent. Ce chiffre en diminution s explique essentiellement par l incidence persistante des résultats antérieurs médiocres et, dans une moindre mesure, l affaiblissement du dollar des Etats-Unis. Comme la Caisse fait encore apparaître un excédent, les représentants des participants souhaitent mettre en œuvre l ensemble des améliorations relatives aux prestations recommandées en Cependant, plusieurs représentants des organes directeurs et des administrations sont partisans d une attitude plus prudente fondée sur le risque de voir le dollar continuer à perdre de la valeur et l instabilité économique actuelle avoir une incidence négative sur les évaluations actuarielles futures. Dans l intervalle, d autres études ont été menées au

3 - 3 - sujet de l évolution à long terme des dispositions relatives aux prestations, comme la situation régnant dans les pays à forte inflation qui dévaluent fréquemment leur monnaie. Dans un esprit de compromis, le Comité mixte a donc décidé de recommander: a) que le paragraphe 23 du Système d ajustement des pensions soit modifié de manière à garantir un minimum ajustable d au moins 80 pour cent du montant calculé selon la filière dollar E.-U. (cette disposition entrerait en vigueur pour les nouvelles pensions attribuées à compter du 1 er avril 2005); b) que la réduction de 1,5 pour cent du premier ajustement applicable aux pensions après la cessation de service soit ramenée à 1.0 pour cent (applicable à toutes les pensions) et que le Comité mixte s attaque progressivement en 2006 à l élimination du solde, sous réserve d une évaluation actuarielle positive au 31 décembre 2005; c) que le Comité mixte s attaque «avec une priorité de même rang» en 2006 à l élimination de la limitation au droit de restitution (cas des anciens participants qui font de nouveau partie d une organisation membre et entament une nouvelle période d affiliation après avoir perçu le remboursement de leurs cotisations afférentes à la période d affiliation précédente); d) que les autres recommandations de 2002 en suspens, pour lesquelles le Comité mixte a recommandé une mise en œuvre immédiate, soient considérées comme des questions prioritaires en 2006 (application du facteur différentiel de coût de la vie à la retraite différée à compter de la date de cessation de service et application des ajustements aux pensions de retraite différée à compter de 50 ans). Ces recommandations seront examinées par l Assemblée générale des Nations Unies en décembre D autres questions techniques restent posées en vue d un examen futur: achat d années supplémentaires d affiliation (sans frais pour la Caisse), accords de transfert, méthode de calcul de la rémunération moyenne finale, suppression du délai d un an pour la validation. Une fois réglées, certaines de ces questions permettront à la Caisse de mieux répondre aux besoins nés de l évolution des schémas de travail et du recours croissant à l emploi de courte durée. Aussi bénéficient-elles d un appui général des représentants des participants comme de ceux des administrations. Le Comité des pensions du personnel de l OIT a proposé l introduction d une pension d invalidité partielle et a fait d autres suggestions dans ce domaine comme la distinction entre reconnaissance de l état d invalidité et la séparation de l organisation, la validation des années d invalidité pour la retraite en cas de guérison suivie de réemploi dans l organisation et le recours contre un tiers responsable. Ces propositions seront intégrées à une étude approfondie des questions d invalidité (y compris les considérations de coût), qui sera examinée par le Comité mixte en Le Secrétariat de la Caisse avait cependant indiqué qu il était prêt à répondre favorablement en ce qui concerne la validation des années d invalidité en cas de guérison.

4 - 4 - Examen de la rémunération considérée aux fins de la pension des services généraux Le Comité mixte doit coopérer étroitement avec la Commission de la fonction publique internationale (CFPI) aux méthodes de travail et aux questions techniques au cours du prochain examen d ensemble de la rémunération des services généraux considérée aux fins de la pension qui va être entrepris à la fin de cette année, à la suite d une décision prise par l Assemblée générale des Nations Unies à la demande de la CFPI. Le Comité mixte a décidé que son bureau créerait un groupe de contacts tripartite chargé de suivre la coordination entre le secrétariat de la CCPPNU et celui de la CFPI au début de l examen, c est-à-dire jusqu à ce que le Comité permanent examine les premiers résultats de cet examen. Un groupe de travail officiel sera alors créé par le Comité permanent du Comité mixte. Le Comité mixte a décidé d inclure les questions ci-après dans l examen: méthode de calcul de la rémunération moyenne finale; éléments de rémunération n ouvrant pas droit à pension; double imposition; application inversée de l indice spécial pour les retraités (pays où les taux d imposition sont élevés); effet de la dépréciation brutale de la monnaie locale ou d un taux d inflation élevé. Par ailleurs, le Comité mixte a fait remarquer qu un certain nombre de questions techniques méritaient une attention particulière: contrôle du taux de remplacement du revenu; comparabilité entre la CCPPNU et le régime de retraite de la fonction publique des Etats-Unis; répercussions éventuelles de l examen en cours du régime des traitements et indemnités sur la rémunération considérée aux fins de la pension et sur les pensions. Le Comité mixte a proposé un calendrier détaillé pour cette coopération. L Assemblée générale des Nations Unies examinera en 2006 les recommandations (qui devraient être conjointes) de la CFPI et du Comité mixte de la Caisse. Prestations de survivant pour les couples non mariés (partenaires domestiques) Comme l examen par le Comité mixte d une application éventuelle des prestations de survivant aux couples non mariés n avait guère progressé, l OIT a proposé un amendement à l article 38 (versement résiduel pour les personnes non mariées en cas de décès). Compte tenu des autres conséquences qu aurait une modification de l article 38 et de l évolution qu a connue cette année la politique des ressources humaines des Nations Unies, le Comité mixte examinera cette proposition ainsi que des contre-propositions, assorties d estimations de coût, en Le Comité mixte pourra alors, comme il lui a été demandé par le Comité des pensions du personnel de l OIT, examiner la question globale des prestations familiales découlant des Statuts. Retraités de l ex-urss L Administrateur de la Caisse reste favorable au rétablissement des droits à pension de nos anciens collègues, en proportion de leurs années de service et du montant des cotisations qui avaient été transférées à leur gouvernement (aujourd hui le gouvernement russe). Comme l Assemblée générale des Nations Unies a déclaré qu elle ne souhaitait plus examiner cette question, le Comité permanent est convenu en 2003 que le Comité des pensions du personnel de l OIT pourrait envisager des changements aux règles régissant le Fonds de secours, afin de permettre à ce groupe d anciens participants de bénéficier d une aide. Les suggestions soumises par l OIT ont bénéficié d un appui général, sous réserve que la mesure ne soit pas limitée à une région géographique précise et qu elle soit subordonnée aux estimations de coûts qui

5 - 5 - seront présentées au Comité permanent en Les anciens bénéficiaires de l OIT qui appartiennent à ce groupe de retraités bénéficient d une modeste aide financière de l Administration du BIT et du Syndicat du personnel. Structure et réunions du Comité mixte Après de larges discussions sur une proposition visant à accroître sa taille, le Comité mixte avait demandé à un groupe de travail d examiner sa composition et sa structure, en tenant dûment compte de la nécessité de conserver une représentation tripartite et démocratique. Tout en notant la valeur de l étude qui a été faite, le Comité mixte a demandé au groupe de poursuivre l examen de la question et d élaborer des contrepropositions. M. J.-V. Gruat et M. D. Macdonald, tous deux fonctionnaires du BIT, sont membres de ce groupe de travail. Le Comité mixte a également examiné les modalités selon lesquelles il pourrait améliorer ses méthodes de travail, se réunir chaque année au lieu de tous les deux ans et réduire la durée de ses réunions, conformément aux directives des organisations membres. Autres questions administratives Le Comité mixte a examiné différentes autres questions administratives: rapport du conseiller médical, jugements pertinents du Tribunal administratif des Nations Unies, nouvelles demandes d adhésion, estimations budgétaires révisées, recommandations relatives aux vérifications, création d un comité de vérification externe. M. J.-V. Gruat sera membre d un groupe de recherche tripartite qui sera chargé de choisir le nouvel Administrateur adjoint. Le Comité permanent a tenu une réunion pour examiner en appel les plaintes déposées contre la Caisse. Sauf au sujet d un cas concernant une décision administrative, il a confirmé les mesures prises par l Administrateur de la Caisse. Le nombre des pensions servies, qui a progressé de plus de 40 pour cent au cours de la dernière décennie, devrait progresser encore davantage au cours des quatre prochaines années. Le nombre des participants s est accru de 24 pour cent au cours des deux dernières périodes biennales. Au cours de la dernière de ces périodes, la participation de l OIT s est accrue de 11 pour cent. La Caisse continue à renforcer les communications avec ses membres. Le site Internet permet à ceux-ci de consulter diverses publications, de prendre connaissance des états annuels et de calculer le montant de leur pension de retraite selon différents scénarios. Si la page d accueil n existe actuellement qu en anglais, nombre de publications sont accessibles en français. Une version française et d autres améliorations seront introduites au cours de cette année. Le Comité mixte a exprimé ses remerciements unanimes au président pour la grande compétence dont il fait preuve dans l exercice de ses fonctions. (Signé: Délégation du Comité des pensions du personnel de l OIT à la réunion du Comité mixte et du Comité permanent de la CCPPNU)

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/19/23 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 20 JUIN 2012 Comité du programme et budget Dix-neuvième session Genève, 10 14 septembre 2012 FINANCEMENT À LONG TERME DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS CESSATION DE

Plus en détail

QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION

QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION Original: anglais 20 octobre 2005 QUATRE-VINGT-DIXIÈME SESSION RÉGIME DE SÉCURITÉ SOCIALE DE L OIM Amendement au Statut du personnel pour les fonctionnaires et les employés Page 1 RÉGIME DE SÉCURITÉ SOCIALE

Plus en détail

Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES RAPPORT DU DIRECTEUR GENERAL

Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES RAPPORT DU DIRECTEUR GENERAL Conférence générale Vingt-neuvième session, Paris 1997 29 C 29 C/43 18 juillet 1997 Original anglais Point 9.14 de l'ordre du jour provisoire CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES

Plus en détail

PRÉSENTATION. Source : Articles 14 (a) et 6 (c) des Statuts de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies.

PRÉSENTATION. Source : Articles 14 (a) et 6 (c) des Statuts de la Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. 38 e session, Paris 2015 38 C 38 C/42 30 juillet 2015 Original anglais Point 10.3 de l ordre du jour provisoire CAISSE COMMUNE DES PENSIONS DU PERSONNEL DES NATIONS UNIES ET DÉSIGNATION DE REPRÉSENTANTS

Plus en détail

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale SOIXANTE-SIXIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A66/37 Point 23.2 de l ordre du jour provisoire 8 mai 2013 Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale Rapport du Secrétariat 1. Conformément

Plus en détail

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service Juillet 2005 F COMITÉ FINANCIER Cent dixième session Rome, 19-23 septembre 2005 Financement des obligations relatives aux coûts de l assurance maladie après cessation de service I. Introduction 1. Le Comité

Plus en détail

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise

Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Chapitre 2. Le financement au service du développement Réforme des retraites, marchés financiers et gouvernement d entreprise Dans le monde en développement, l Amérique latine fait figure de pionnière

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE SUR LA SITUATION DE LA CAISSE D ASSURANCE-MALADIE. Résumé

RAPPORT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE SUR LA SITUATION DE LA CAISSE D ASSURANCE-MALADIE. Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-sixième session 186 EX/26 Rev. PARIS, le 3 mai 2011 Original anglais Point 26 de l'ordre du jour provisoire RAPPORT DE LA DIRECTRICE GÉNÉRALE SUR LA SITUATION DE LA CAISSE

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année

INTRODUCTION Événements importants survenus au cours de l année RÉGIME DE RETRAITE À L INTENTION DU GROUPE MANOEUVRES, HOMMES DE MÉTIER ET DE SERVICES DES DISTRICTS SCOLAIRES DU NOUVEAU-BRUNSWICK Rapport de l administrateur pour l année 2006 Décembre 2007 TABLE DES

Plus en détail

SITUATION DE LA CAISSE D'ASSURANCE-MALADIE ET MISE EN PLACE DE LA NOUVELLE STRUCTURE DE GOUVERNANCE PRÉSENTATION

SITUATION DE LA CAISSE D'ASSURANCE-MALADIE ET MISE EN PLACE DE LA NOUVELLE STRUCTURE DE GOUVERNANCE PRÉSENTATION 37 e session, Paris 2013 37 C 37 C/38 5 novembre 2013 Original anglais Point 12.4 de l ordre du jour provisoire SITUATION DE LA CAISSE D'ASSURANCE-MALADIE ET MISE EN PLACE DE LA NOUVELLE STRUCTURE DE GOUVERNANCE

Plus en détail

Comité de coordination de l OMPI

Comité de coordination de l OMPI F WO/CC/70/3 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 22 JUILLET 2014 Comité de coordination de l OMPI Soixante-dixième session (45 e session ordinaire) Genève, 22 30 septembre 2014 STATUT ET RÈGLEMENT DU PERSONNEL :

Plus en détail

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION

Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 PFA POUR DÉCISION BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 310 e session, Genève, mars 2011 GB.310/PFA/12 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION DOUZIÈME QUESTION À L

Plus en détail

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Coûts des régimes d assurance maladie. I. Introduction

Cent dixième session. Rome, 19-23 septembre 2005. Coûts des régimes d assurance maladie. I. Introduction Août 2005 F COMITE FINANCIER Cent dixième session Rome, 19-23 septembre 2005 Coûts des régimes d assurance maladie I. Introduction 1. À sa cent quatrième session, le Comité financier a examiné trois questions

Plus en détail

Octobre 2014 FC 156/5. Cent cinquante-sixième session. Rome, 3-7 novembre 2014

Octobre 2014 FC 156/5. Cent cinquante-sixième session. Rome, 3-7 novembre 2014 Octobre 2014 FC 156/5 F COMITÉ FINANCIER Cent cinquante-sixième session Rome, 3-7 novembre 2014 Financement des obligations au titre de l'assurance maladie après cessation de service Pour toute question

Plus en détail

Français. Fonds de secours. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies

Français. Fonds de secours. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies Français Fonds de secours Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies New York et Genève Mai 2008 Introduction La présente note d information est destinée à l usage des bénéficiaires de

Plus en détail

PROPOSITION POUR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS LA CESSATION DE SERVICE (ASHI) Résumé

PROPOSITION POUR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS LA CESSATION DE SERVICE (ASHI) Résumé Conseil exécutif Cent quatre-vingt-onzième session 191 EX/29 PARIS, le 25 mars 2013 Original anglais Point 29 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITION POUR LE FINANCEMENT DE L ASSURANCE-MALADIE APRÈS

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction Buts et objectifs 1.Améliorer la qualité du service fourni aux divers clients/mandants de la Caisse 2.Fixer des objectifs clairs et mesurables dont la réalisation puisse

Plus en détail

Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. Rapport Annuel

Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. Rapport Annuel Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies Rapport Annuel TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION DE L ADMINISTRATEUR Introduction de l Administrateur J ai le plaisir de vous présenter le Rapport

Plus en détail

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965)

PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS. Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) PRINCIPES ET VALEURS EN MATIÈRE DE PLACEMENTS Régime de pension de l Université d Ottawa (1965) Objectif du fonds Réalisation de l objectif Continuité de l exploitation Rôles et responsabilités L objectif

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-dix-septième session 197 EX/PG/Recommandations PARIS, le 24 septembre 2015 Original anglais/français RECOMMANDATIONS ADRESSÉES PAR LE GROUPE PRÉPARATOIRE À LA 197 e SESSION

Plus en détail

Accord entre l organisation des Nations Unies pour le développement industriel et la République d Autriche sur la sécurité sociale

Accord entre l organisation des Nations Unies pour le développement industriel et la République d Autriche sur la sécurité sociale Accord entre l organisation des Nations Unies pour le développement industriel et la République d Autriche sur la sécurité sociale Vu les sections 27 et 28 de l Accord entre l Organisation des Nations

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA

Conseil d administration Genève, mars 2001 PFA BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.280/PFA/2 280 e session Conseil d administration Genève, mars 2001 Commission du programme, du budget et de l'administration PFA DEUXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR Suite

Plus en détail

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session

Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quinzième session 195 EX/13.INF PARIS, le 10 octobre 2014 Anglais et français seulement Point 13 de l'ordre du jour provisoire PROPOSITIONS PRÉLIMINAIRES DE LA DIRECTRICE

Plus en détail

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale 18 SOIXANTE-TROISIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A63/41 Point 17.3 de l ordre du jour provisoire 25 mars 2010 Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Rapport de gestion 2013

Rapport de gestion 2013 Rapport de gestion 2013 Table des matières Chiffres clés 4 Editorial 6 Rapport annuel 9 Bilan 20 Compte d exploitation 21 Groupes professionnels affiliés 22 Rapport de l organe de révision 25 Organisation

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public

Conseil d administration Genève, novembre 2006 PFA POUR DÉCISION. Les normes comptables internationales pour le secteur public BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.297/PFA/6 297 e session Conseil d administration Genève, novembre 2006 Commission du programme, du budget et de l administration PFA POUR DÉCISION SIXIÈME QUESTION À

Plus en détail

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT

SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT SYNDICAT DU PERSONNEL DE L OIT Distribution: http://www.ilostaffunion.org/new/?lang=fr SU/AGM/2015/2/D.5 7 octobre 2015 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ANNUELLE DEUXIÈME SESSION 15 octobre 2015 Amendement des Statuts

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/21/FC/5 Commission des finances Distr. limitée 4 juin 2015 Français Original : anglais Vingt et unième session Kingston (Jamaïque) 13-24 juillet 2015 État

Plus en détail

Cent vingt-sixième session. Rome, 11 15 mai 2009. Évaluation actuarielle des obligations relatives au personnel pour 2008

Cent vingt-sixième session. Rome, 11 15 mai 2009. Évaluation actuarielle des obligations relatives au personnel pour 2008 Avril 2009 F COMITE FINANCIER Cent vingt-sixième session Rome, 11 15 mai 2009 Évaluation actuarielle des obligations relatives au personnel pour 2008 Le tirage du présent document est limité pour réduire

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS

Conseil d administration Genève, novembre 2002 LILS BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.285/LILS/1 285 e session Conseil d administration Genève, novembre 2002 Commission des questions juridiques et des normes internationales du travail LILS PREMIÈRE QUESTION

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007

Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec. États financiers 31 décembre 2007 Caisse du Régime de retraite des cadres de la Ville de Québec États financiers Le 26 mai 2008 PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard

Plus en détail

Triadys Retraite 39. La solution de retraite supplémentaire à prestations définies de votre entreprise

Triadys Retraite 39. La solution de retraite supplémentaire à prestations définies de votre entreprise É P A R G N E R E T R A I T E E N T R E P R I S E Triadys Retraite 39 La solution de retraite supplémentaire à prestations définies de votre entreprise Votre entreprise a besoin d eux... leur retraite

Plus en détail

Cent soixante-douzième session

Cent soixante-douzième session ex Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture Conseil exécutif Cent soixante-douzième session 172 EX/36 PARIS, le 19 août 2005 Original anglais/français Point 38 de l ordre

Plus en détail

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.16 9 juin 2009 RAPPORT INTERIMAIRE SUR LE FINANCEMENT DES PRESTATIONS A ET APRES LA CESSATION DE SERVICE

COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME. EC/60/SC/CRP.16 9 juin 2009 RAPPORT INTERIMAIRE SUR LE FINANCEMENT DES PRESTATIONS A ET APRES LA CESSATION DE SERVICE COMITE EXECUTIF DU PROGRAMME DU HAUT COMMISSAIRE Distr. RESTREINTE EC/60/SC/CRP.16 9 juin 2009 COMITE PERMANENT FRANCAIS 45 e réunion Original : ANGLAIS RAPPORT INTERIMAIRE SUR LE FINANCEMENT DES PRESTATIONS

Plus en détail

UNEP/OzL.Conv.10/4. Programme des Nations Unies pour l environnement

UNEP/OzL.Conv.10/4. Programme des Nations Unies pour l environnement NATIONS UNIES EP UNEP/OzL.Conv.10/4 Distr. : générale 5 août Français Original : anglais Programme des Nations Unies l environnement Conférence des Parties à la Convention de Vienne la protection de la

Plus en détail

Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies

Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies TABLE DES MATIERES Introduction de l Administrateur Participants Bénéficiaires Situation financière Etats financiers Placements Diversification

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

Français. Cessation. service. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. New York et Genève Juillet 2003

Français. Cessation. service. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. New York et Genève Juillet 2003 Français Cessation de service Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies New York et Genève Juillet 2003 Introduction Les statuts et le règlement de la Caisse commune des pensions du personnel

Plus en détail

La dette des particuliers

La dette des particuliers L EMPLOI ET LE REVENU EN La dette des particuliers Si l économie et la population des États-Unis sont presque dix fois supérieures à celles du, les deux pays comportent plusieurs similitudes. Les deux

Plus en détail

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014

PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015. novembre 2014 PARAMÈTRES DU RÉGIME D IMPOSITION DES PARTICULIERS POUR L ANNÉE D IMPOSITION 2015 novembre 2014 4. COMPARAISON DES TAUX D INDEXATION DES RÉGIMES D IMPOSITION QUÉBÉCOIS, FÉDÉRAL ET PROVINCIAUX En 2015,

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES CONSEIL. Quarante-neuvième session ordinaire Genève, 29 octobre 2015

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES CONSEIL. Quarante-neuvième session ordinaire Genève, 29 octobre 2015 ORIGINAL : anglais DATE : 29 juillet 2015 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES Genève F CONSEIL Quarante-neuvième session ordinaire Genève, 29 octobre 2015 ÉTATS FINANCIERS

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉ(E)S DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉ(E)S DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE États financiers du RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉ(E)S DU SYNDICAT CANADIEN DE LA FONCTION PUBLIQUE KPMG s.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Comptables agréés Copieur (613) 212-2896 Bureau 2000 Internet

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia

Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux. Selon Wikipédia Évaluation actuarielle du Régime de rentes du Québec au 31 décembre 2012, une œuvre de science-fiction? Présentation à l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Georges Langis Actuaire

Plus en détail

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget

Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Le compte d épargne libre d impôt proposé dans le budget Parmi les promesses électorales faites en 2006 par les Conservateurs figurait l élimination de l impôt sur les gains en capital à condition que

Plus en détail

Francais. La double filière. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. New York et Genève Septembre 2003 NATIONS UNIES

Francais. La double filière. Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies. New York et Genève Septembre 2003 NATIONS UNIES Francais La double filière Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies New York et Genève Septembre 2003 NATIONS UNIES Introduction Les statuts et le règlement de la Caisse commune des pensions

Plus en détail

Tribunal administratif

Tribunal administratif Nations Unies AT/DEC/1089 Tribunal administratif Distr. limitée 30 janvier 2003 Français Original: anglais TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 1089 Affaire No 1197 : ROMAN Contre : Le Secrétaire général

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

Assemblées des États membres de l OMPI

Assemblées des États membres de l OMPI F A/51/18 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 16 SEPTEMBRE 2013 Assemblées des États membres de l OMPI Cinquante et unième série de réunions Genève, 23 septembre 2 octobre 2013 FINANCEMENT DES PRESTATIONS À LONG

Plus en détail

Assurance collective de personnes Conditions de renouvellement pour l année 2013

Assurance collective de personnes Conditions de renouvellement pour l année 2013 Assurance collective de personnes Conditions de renouvellement pour l année 2013 Le présent document est un résumé du document A1213-CG-003 et tient compte des décisions du Conseil général d octobre 2012

Plus en détail

IDB.42/17 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

IDB.42/17 Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE

ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE ACCORD GENERAL SUR LES TARIFS DOUANIERS ET LE COMMERCE RESTRICTED Spec(81)23 1 mai 1981 QUESTIONS ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES Rémunération du personnel des services généraux et autres dépenses de personnel

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Défis et perspectives des régimes belges de pension

Défis et perspectives des régimes belges de pension Défis et perspectives des régimes belges de pension Forum Financier décembre 2011 Prof. Pierre DEVOLDER UCL Objectif Présenter diverses stratégies de réforme de notre premier pilier de pension ( pension

Plus en détail

Rapport de gestion 2014

Rapport de gestion 2014 Rapport de gestion 2014 Table des matières Chiffres clés 4 Editorial 6 Rapport annuel 9 Bilan résumé 20 Compte d exploitation résumé 21 Groupes professionnels affiliés 22 Rapport de l auditeur indépendant

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO 1 Table des matières QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES... 1 LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO... 1 1. Qu est-ce que le risque de

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC

RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DES OFFICES MUNICIPAUX D HABITATION DU QUÉBEC POLITIQUE DE PLACEMENT RELATIVE AUX ACTIFS DU RÉGIME DE RETRAITE Février 1998 Mise à jour : Revue en septembre

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/3/L.8 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Distr. : limitée 17 janvier 2015 Français Original : anglais Plénière

Plus en détail

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA)

PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA) PRÉSENTATION DES RÉSULTATS DE LA NÉGOCIATION DU RÉGIME AGRÉÉ DE PENSION ALCAN (RAPA) PAR : Alain Proulx, président Syndicat National des employés de l aluminium d Arvida (FSSA) et Pierre Bergeron, actuaire

Plus en détail

MEF-DPC. Mme. Marie-Zemyr JEUNE. Les fonds de pension du secteur public dans le financement de l Economie. Réalités et Perspectives

MEF-DPC. Mme. Marie-Zemyr JEUNE. Les fonds de pension du secteur public dans le financement de l Economie. Réalités et Perspectives MEF-DPC Mme. Marie-Zemyr JEUNE Les fonds de pension du secteur public dans le financement de l Economie. Réalités et Perspectives Segmenté (ONA, DPC, APN, NATCOM, EDH, BNC..) Non réglementé Absence de

Plus en détail

Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours

Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours United Nations Nations Unies Concours de recrutement de traducteurs de langue française (2008) Avis de concours 1. L Organisation des Nations Unies prévoit d organiser un concours de recrutement de traducteurs

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale

Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale SOIXANTE-CINQUIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A65/35 Point 18.2 de l ordre du jour provisoire 29 mars 2012 Rapport de la Commission de la Fonction publique internationale Rapport du Secrétariat 1.

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

Le point en recherche

Le point en recherche Le point en recherche Avril 2003 Série socio-économique 03-002 Évaluation des investissements de fonds éthiques et socialement responsables dans des projet de logements locatifs abordables pour personnes

Plus en détail

Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11

Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 325 e session, Genève, 29 octobre-12 novembre 2015 GB.325/INS/11 Section institutionnelle INS Date: 30 octobre 2015 Original: anglais ONZIÈME QUESTION

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014

MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 OFFICE D INVESTISSEMENT DES RÉGIMES DE PENSION («INVESTISSEMENTS PSP») MANDAT DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE LA RÉMUNÉRATION Approuvé par le conseil d administration le 6 juin 2014 6 juin 2014

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève

Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève CONSEIL EXÉCUTIF EB136/39 Cent trente-sixième session 12 décembre 2014 Point 13.2 de l ordre du jour provisoire Immobilier : le point sur la stratégie de rénovation des bâtiments à Genève Rapport du Directeur

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Charte de l audit. interne C a i s s e c o m m u n e d e s p e n s i o n s d u p e r s o n n e l d e s N a t i o n s U n i e s

Charte de l audit. interne C a i s s e c o m m u n e d e s p e n s i o n s d u p e r s o n n e l d e s N a t i o n s U n i e s Charte de l audit interne C a i s s e c o m m u n e d e s p e n s i o n s d u p e r s o n n e l d e s N a t i o n s U n i e s Charte de l audit interne iintroduction La présente Charte de l audit interne

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

L essentiel sur. Le crédit immobilier

L essentiel sur. Le crédit immobilier L essentiel sur Le crédit immobilier Emprunter pour devenir propriétaire Le crédit immobilier est, pour la plupart des ménages, le passage obligé pour financer l achat d un bien immobilier. C est un poste

Plus en détail

SECTION NATIONALE DU DROIT DES RÉGIMES DE RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX DE L ASSOCIATION DU BARREAU CANADIEN

SECTION NATIONALE DU DROIT DES RÉGIMES DE RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX DE L ASSOCIATION DU BARREAU CANADIEN Renforcer le cadre législatif et réglementaire des régimes de retraite privés assujettis à la Loi de 1985 sur les normes de prestation de pension SECTION NATIONALE DU DROIT DES RÉGIMES DE RETRAITE ET DES

Plus en détail

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005

Banque de France. CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Septembre 2005 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 octobre 2005 à 14h30 «Projections financières» Document N 3.15 Document de travail, n engage pas le Conseil Septembre 2005 Banque de France 1.

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

politique de placement

politique de placement Votre Énoncé de politique de placement Lorsqu on investit, on a toujours un but, qu il s agisse d acheter le chalet de vos rêves, de voir vos enfants décrocher des diplômes ou de vous assurer que votre

Plus en détail

Profil. Solutions d investissements guidés par le passif. Gestion de Placements TD INVESTISSEMENTS GUIDÉS PAR LE PASSIF SOLUTION SUR MESURE

Profil. Solutions d investissements guidés par le passif. Gestion de Placements TD INVESTISSEMENTS GUIDÉS PAR LE PASSIF SOLUTION SUR MESURE SOLUTION SUR MESURE Solutions d investissements guidés par le passif Les investissements guidés par le passif : de quoi s agit-il? Les investissements guidés par le passif (IGP) constituent un cadre de

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS Au conseil national et aux membres de l Institut national canadien pour les aveugles Nous avons effectué

Plus en détail

EssentIA. CELI collectif. Rencontre d adhésion

EssentIA. CELI collectif. Rencontre d adhésion EssentIA CELI collectif Rencontre d adhésion Ordre du jour Introduction Caractéristiques de votre régime Planifiez votre retraite en deux temps, trois mouvements! Étape 1 : Fixez-vous un objectif de retraite

Plus en détail

Guide d instruction - Version provisoire

Guide d instruction - Version provisoire Guide d instruction - Version provisoire Objet : Ligne directrice sur la divulgation des renseignements des régimes de retraite à cotisations déterminées Date : Septembre 2009 Introduction La présente

Plus en détail

DE VOTRE ACTION. Point de vue SOLUTIONS PD AOÛT 2012 COMMENT LA RÉDUCTION DU RISQUE ASSOCIÉ À VOTRE RÉGIME PD PEUT AMÉLIORER LE COURS

DE VOTRE ACTION. Point de vue SOLUTIONS PD AOÛT 2012 COMMENT LA RÉDUCTION DU RISQUE ASSOCIÉ À VOTRE RÉGIME PD PEUT AMÉLIORER LE COURS AOÛT 2012 COMMENT LA RÉDUCTION DU RISQUE ASSOCIÉ À VOTRE RÉGIME PD PEUT AMÉLIORER LE COURS DE VOTRE ACTION LA RÉDUCTION DU RISQUE EST PROFITABLE POUR TOUS Par les temps qui courent, tous les médias font

Plus en détail

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS

GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS GUIDE DE PRODUCTION DU SOMMAIRE DES RENSEIGNEMENTS ACTUARIELS Généralités Le présent guide s adresse aux administrateurs de régimes de retraite assujettis à la Loi de 1985 sur les normes de prestation

Plus en détail

Placements. Colloque sur les perspectives démographiques, économiques et d investissement pour le Canada. Donald Raymond. Le 28 septembre 2012

Placements. Colloque sur les perspectives démographiques, économiques et d investissement pour le Canada. Donald Raymond. Le 28 septembre 2012 Placements Colloque sur les perspectives démographiques, économiques et d investissement pour le Canada Donald Raymond Le 28 septembre 2012 Programme 1. Mandat de l Office d Investissement du RPC (OIRPC)

Plus en détail

Comment tirer le maximum de votre CELI

Comment tirer le maximum de votre CELI SERVICE FISCALITÉ, RETRAITE ET PLANIFICATION SUCCESSORALE STRATÉGIE PLACEMENTS ET FISCALITÉ N O 17 Comment tirer le maximum de votre CELI Le Compte d épargne libre d impôt (CELI) peut être un excellent

Plus en détail

avenant convention Etats-Unis éviter doubles impositions prévenir l évasion fraude fiscales impôts revenu fortune, L article I de l avenant

avenant convention Etats-Unis éviter doubles impositions prévenir l évasion fraude fiscales impôts revenu fortune, L article I de l avenant Document mis en distribution le 22 décembre 2005 N o 2756 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 14 décembre 2005.

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Cadre pour la soutenabilité de la dette au FIDA Application de la formule du volume modifié

Cadre pour la soutenabilité de la dette au FIDA Application de la formule du volume modifié Cote du document: EB 2010/100/R.28/Rev.1 Point de l ordre du jour: 17 Date: 17 septembre 2010 Distribution: Publique Original: Anglais F Cadre pour la soutenabilité de la dette au FIDA Application de la

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 4 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 63 Nov 2014 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE

SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE SITUATION FINANCIÈRE DE L ASSURANCE CHÔMAGE pour les années 2014 et 2015 Mai 2014 1/14 Situation financière de l Assurance chômage pour les années 2014 et 2015 22 mai 2014 Cette note présente la prévision

Plus en détail

Utilisation des REER dans les années 90

Utilisation des REER dans les années 90 Ernest B. Akyeampong Utilisation des REER dans les années 90 Les derniers changements importants apportés à la Loi de l impôt sur le revenu, cette dernière se rapportant aux épargnes-retraite, sont entrés

Plus en détail