Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs :"

Transcription

1 Enseigner la compréhension en lecture au cycle 2 à partir des textes narratifs : Comment construire la compréhension et quels dispositifs pour l entrée en lecture? Comment s approprier les textes? Constats sur les pratiques pédagogiques : La lecture compréhension est beaucoup évaluée mais peu enseignée. Peu de place à une pédagogie explicite de la compréhension, sauf en liaison avec la production d écrit. Trop de questionnaires, de textes de closures, puzzles et pas assez de tâches de rappel, de résumés, de reformulations, de lecture à rebours (par rapport aux activités d anticipation) L étayage de l enseignant est de qualité mais pas assez explicite. Il n indique pas à ses élèves comment il fait pour les aider (les stratégies de compréhension et le transfert de compétences pour passer d un texte à l autre) Définition du texte littéraire : Se définit par la relation œuvre/lecteur qui sollicite la coopération du lecteur car il présente des espaces de certitudes mais aussi des lieux d indétermination (fausses pistes, information partielle, points de vue multiples). D où la nécessité d apprendre à s approprier le texte et de l interpréter en fonction de sa culture et de ses expériences. Synthèse d une partie des ouvrages : «Enseigner la littérature de jeunesse» et «Entrer dans l écrit avec la littérature de jeunesse» «L objectif de la lecture littéraire est qu elle débouche sur une compréhension assurée», Catherine Tauveron Une des spécificités de l album de jeunesse, c est qu il comporte 2 langages différents qui se complètent ; le texte et l image. La littérature de jeunesse demande ainsi une lecture littéraire, entre maîtrise de la lecture, comme compétence, et pratique artistique, comme ouverture au monde et des univers d auteurs. Elle participe à la formation de l individu. La compréhension au cycle 2- Mylène Fromholtz, CPC Chaumont 1 er degré- 2012/2013 Page 1

2 Les objectifs de l enseignant pour développer une culture littéraire - Construire la compréhension - Favoriser l interaction entre lecture et écriture - Approcher l interprétation des textes (travaillée progressivement jusqu au collège) - Programmer des lectures en réseau Temps de la rencontre avec une œuvre : 2 semaines Programmation à prévoir sur l année entre 6 genres : album, roman ou récit illustré, BD, conte, recueil de poésie, pièce de théâtre. / Les enjeux et les limites de la «scolarisation du texte littéraire en classe» Les activités de compréhension et d acculturation sont liées. La lecture littéraire engage le lecteur dans une démarche interprétative : «Lire, c est avant tout produire du sens»? C. T «Lire, c est traduire», R. Goigoux et S. Cèbe La lecture littérale n existe pas. Toute lecture mobilise des connaissances culturelles qui s acquièrent par les lectures offertes (offrir en partage des savoirs). CT souligne le caractère indissociable des processus de compréhension et d interprétation. L interprétation précède la compréhension pour la faire advenir. Le texte littéraire ne dit pas tout et sollicite le lecteur pour combler le sens. La littérature de jeunesse est «réticente» parce qu elle construit des énigmes délibérées et enraye les automatismes de compréhension. Donc, «si on veut apprendre à comprendre, on ne peut faire autrement que d apprendre à interpréter». Il faut cependant se garder de se livrer à des lectures analytiques et systématiques des textes et des œuvres (risque de dénaturer la richesse d une œuvre. Il s agit plutôt d ouvrir les jeunes élèves à des formes plus libres, plus spontanées de la lecture littéraire et de poser les bases d une première culture commune. La compréhension au cycle 2- Mylène Fromholtz, CPC Chaumont 1 er degré- 2012/2013 Page 2

3 Comment construire la compréhension? Construire la compréhension suppose 4 modalités de lecture qui permettent de parcourir le texte : La lecture magistrale à haute voix La lecture silencieuse des élèves Le résumé partiel élaboré par l enseignant qu il peut dire ou donner à lire en lecture silencieuse La lecture à haute voix des élèves Il appartient à l enseignant de préparer avec soin ce cheminement, nommé «parcours de lecture», en réservant à sa propre lecture à haute voix les passages clés et les passages complexes du texte. Quels dispositifs pour l entrée en lecture? Le dévoilement progressif (la découverte progressive avec émissions d hypothèses) La lecture de fragments sélectionnés avant la lecture magistrale La découverte d illustrations sélectionnées avant toute lecture La reconstruction d un texte à plusieurs élèves Exemple de lecture par fragment : sélectionner un dialogue entre les personnages comme entrée en lecture. Le travail de compréhension se fait essentiellement à travers des échanges oraux. Les lectures silencieuses portent sur des parties de texte à forte unité. C est dans le rythme que l enseignant instaure entre lectures et discussions que se constitue la compréhension d un texte «long» et complexe. Pour faire progresser ses élèves, le rappel de récit et l anticipation sont essentiels. Cela revient à faire reformuler dans ses propres mots ce qui a été lu à l aide de synthèses successives et à faire imaginer ce qui va suivre. La compréhension au cycle 2- Mylène Fromholtz, CPC Chaumont 1 er degré- 2012/2013 Page 3

4 Quels autres dispositifs pour assurer la compréhension en lecture? L interaction entre la lecture et l écriture Procéder par des allers et retours entre les activités de lecture et celles d écriture permet d assurer la compréhension en nourrissant la réflexion des élèves et en répondant aux difficultés qu ils rencontrent. Plus un élève lira, plus il entrera facilement dans l écriture. Le travail de rédaction fait prendre conscience des spécificités de la fiction. Ex d amorce de travail de production d écrit : faire modifier un aspect du texte lu (temps, lieu, personnage). Cf ce que dit, à ce sujet, Françoise Picot dans «Faire de la grammaire» L interprétation des textes : des œuvres en débat Le travail sur le sens se construit dans la relation entre le texte, le lecteur et l expérience sociale et culturelle. Dès la grande section, les élèves sont conduits à adopter une attitude interprétative. Enseignant et élèves réfléchissent ensemble aux enjeux qui sont au cœur de l œuvre (psycho, philo, morale ) car le sens d un texte littéraire n est jamais totalement donné. D où l intérêt de choisir de «textes résistants», comme le préconise C. T. Le rôle de l enseignant est aussi de guider les élèves sur le chemin de l interprétation de l image en interrogeant le rapport entre le texte et l image. A la fin, il importe de retourner au texte en continu afin que les élèves l inscrivent dans leur mémoire. Nécessité de lire et relire plusieurs fois les textes. La lecture littéraire est une lecture lente, faite de pauses et de relectures, de moments d échanges et de discussions. Eloge de la lenteur pour que le texte se déploie = condition à l appropriation du sens. Les lectures en réseau pour continuer à apprendre à interpréter et donc à comprendre L œuvre littéraire est inscrite dans une histoire, une culture. Pour exister, la littérature a besoin de se nourrir de la littérature. Les lectures en réseau visent l acquisition des références culturelles Pour comprendre les textes, il faut travailler en résonance ; organiser des réseaux ; regrouper des textes complets ou des extraits. La compréhension au cycle 2- Mylène Fromholtz, CPC Chaumont 1 er degré- 2012/2013 Page 4

5 4 objectifs à la mise en réseaux des textes : Un objectif culturel : c est en confrontant les textes entre eux qu on se construit une culture livresque Un objectif littéraire : étudier des textes (fond et forme) Un objectif cognitif : analyser par la confrontation, savoir argumenter et vérifier les hypothèses avancées Un objectif linguistique et métacognitif : conduire les élèves à expliciter leurs procédures de mise en relation Les lectures constituées en réseaux s organisent autour d un personnage, d un auteur, d un genre, d un procédé d écriture (ex : récit écrit en «je»), d une époque, d un lieu, d une collection, d un format, d une procédure ou d une structure narrative. L enseignant devient un passeur de textes. Cf les manuels scolaires qui, pour certains, s appuient sur des contes, des albums pour apprendre à lire ou des textes littéraires pour travailler la compréhension. Conclusion partielle L essentiel est que chaque lecteur apprécie le texte même s il n en saisit pas encore tous les secrets. Beaucoup de textes de littérature de jeunesse offrent une lecture à plusieurs niveaux ; ce qui permet de les proposer à des niveaux de classes différents. Ex : les albums de Claude Ponti : C1, C2, C3. Pour devenir un lecteur expert, l enfant doit passer d une lecture fusionnelle à une lecture distanciée. Les médiations à favoriser : La lecture magistrale à haute voix La mémorisation de textes (en vers, en prose) La mise en voix Le travail sur la diction Lire, c est générer des images, des sensations, des sentiments à partir d un texte, à travers des mots. C est participer aux émotions traduites par le texte. Posséder la maîtrise technique de la lecture ne suffit pas. Ce qui fait l essence de la littérature, c est l accès à la symbolisation. La compréhension au cycle 2- Mylène Fromholtz, CPC Chaumont 1 er degré- 2012/2013 Page 5

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

La Reine des fourmis a disparu

La Reine des fourmis a disparu La Reine des fourmis a disparu Séance 1 : Découverte de la couverture. Montrer l album sans rien dire. La couverture est cachée par 12 petits cartons sur lesquels sont proposés des indices. Chaque indice

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

RALLYE LECTURE. CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011

RALLYE LECTURE. CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011 RALLYE LECTURE CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Année 2010-2011 RALLYE LECTURE DE LA CIRCONSCRIPTION DE LYON 8 ème CYCLE 3 Objectifs : Grâce à un projet fédérateur au niveau de la circonscription

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle

Le langage oral dans les APC à l'école maternelle éduscol Ressources pour l'école primaire Ressources pour l'école primaire Le langage oral dans les APC à l'école maternelle Fiches d'accompagnement, enseignant-chercheur à l'université de Toulouse II Le

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS

LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS A. Armand IGEN lettres avril 2009-1 LE PROGRAMME DES CLASSES DE BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL EN FRANÇAIS Cette présentation du programme de français pour les classes de seconde, première, et terminale du

Plus en détail

LITTERATURE AU CYCLE III LES DISPOSITIFS D ANIMATION LECTURE

LITTERATURE AU CYCLE III LES DISPOSITIFS D ANIMATION LECTURE LITTERATURE AU CYCLE III LES DISPOSITIFS D ANIMATION LECTURE Atelier animé par Mme Maryvonne Feuillet, IEN 4 ème circonscription, et Mme Aude Désiré, professeur documentaliste 2 nd degré Participants :

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français

L illettrisme, une question scolaire. Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français L illettrisme, une question scolaire Marie-France Bishop Pr Université de Cergy Pontoise Didactique du Français Quelques points de discussion Des chiffres pour poser le problème Manifestations et causes

Plus en détail

John Chatterton détective

John Chatterton détective John Chatterton détective (Exploitation possible) POMMAUX, Ivan. John Chatterton détective. Paris : L École des loisirs, 1998. 1 vol. (Non paginé [36] p.) : ill. en coul. COMPETENCES DE COMMUNICATION Production

Plus en détail

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI ()

Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () Maths et socle commun : Quelle articulation entre «socle» et «programmes»? Alfred BARTOLUCCI () I. Se donner une compréhension de ce qu est ou pourrait être le socle. A. Une lecture critique de ces 50

Plus en détail

La politique de l école

La politique de l école La politique de l école Socialiser pour développer le langage. 1. Définition : L autonomie de la parole L école et ses partenaires : familles intervenants réguliers ou ponctuels liens avec le pré-scolaire

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Pondération des compétences 2011-2012

Pondération des compétences 2011-2012 des compétences 2011-2012 Éducation préscolaire, enseignement primaire et enseignement secondaire Addenda au Programme de formation de l école québécoise Direction de l évaluation, MELS Document de travail

Plus en détail

COMPTE-RENDU d une SÉANCE de TRAVAIL en FORMATION INITIALE

COMPTE-RENDU d une SÉANCE de TRAVAIL en FORMATION INITIALE COMPTE-RENDU d une SÉANCE de TRAVAIL en FORMATION INITIALE La séance de travail proposée aux stagiaires se situe début mars après la période du stage en pratique accompagnée, les stagiaires ont déjà acquis

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines

Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Recommandations pour la rédaction du mémoire de MASTER 1 ère année en psychologie sociale, du travail et ressources humaines Isabel Urdapilleta Responsable Pédagogique du Master 1 psychologie sociale,

Plus en détail

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES.

ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. ORAL A COMPRENDRE I COMPRENDRE LA CHAINE PARLEE : DES DIFFICULTES, DES STRATEGIES. Dictée de calembours : Les dents la bouche (= laide en la bouche, l ai dans la bouche, l aidant la bouche, lait dans la

Plus en détail

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois

Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois Collège Claude Debussy 18150 La Guerche sur l Aubois «Réaliser un dépliant touristique des Enfers» Angélique Voisin (Lettres Modernes) Jean-Pierre Carrel (Histoire) I Caractéristiques de l'activité Disciplines

Plus en détail

Coquelicot. Français. Collection CM2. Guide pédagogique

Coquelicot. Français. Collection CM2. Guide pédagogique Coquelicot Collection Français CM2 Guide pédagogique Mise en œuvre des unités didactiques Les contenus du manuel Coquelicot CM2 sont organisés en 12 unités didactiques couvrant les quatre périodes de l

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

) * !+ " " ) , " - ,0 0+ )* -./., - -./. ( ) , %. /+% ,0 0+

) * !+   ) ,  - ,0 0+ )* -./., - -./. ( ) , %. /+% ,0 0+ !"#$ % & ' ( )* '( )* '(!+ )* "!+ " '( " ) *,, " -, %. /+% '(,0 0+ )* -./.,, '(, " ) * -, %. /+%,0 0+ ' -./. ( ), '*'' ', ''', " '''(') - (*(, %. /+% ((,0 0+ ((( -./. ('((, ())*) ! " ## " #$" %! $ $ &

Plus en détail

Projet d'écriture au cycle 3

Projet d'écriture au cycle 3 Projet d'écriture au cycle 3 7 séances de 50 minutes par classe réparties en 3 semaines consécutives + 2 séances pour la version numérique (tapuscrit et livre numérique) 3 intervenants par classe (groupes

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Liens entre les programmes

Liens entre les programmes Liens entre les programmes Accueillir la petite enfance du ministère de la Famille et des Ainés Éducation préscolaire du ministère de l Éducation Jocelyne Grenier Conseillère pédagogique à la petite enfance

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique

Initiation et réalisation BD. Création d univers et dialogué. Réalisation d un récit de A à Z. Découpage et storyboard. Mise en couleur numérique Initiation bande dessinée La semaine du 21 au 25 avril 2014 De 9h30 à 16h30 Module Scénario BD du 7 et 8 décembre 2013 du 11 et 12 janvier 2013 Tous les mardis du 21 janvier au 8 avril 2014 Module Dessin

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels.

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels. Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves Objectifs -Poser des repères pour confronter les élèves à la démarche scientifique, aux problèmes historiques et géographiques

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

GUIDE DES ACTIVITES PEDAGOGIQUES COMPLEMENTAIRES

GUIDE DES ACTIVITES PEDAGOGIQUES COMPLEMENTAIRES GUIDE DES ACTIVITES PEDAGOGIQUES COMPLEMENTAIRES Année scolaire 2013-2014 Sommaire Sommaire p. 3 Présentation générale des APC p. 5 Conception et mise en œuvre des APC p. 6 Annexe 1 : questions/réponses

Plus en détail

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE

OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE OUTIL D AIDE A l ELABORATION D UNE FORMATION PEDAGOGIQUE Construire une formation pédagogique c est : Considérer L origine. Le public ciblé La forme Les objectifs Le rôle du formateur L andragogie Choisir

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2

Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique. 1 Circonscription de Bourgoin-Jallieu 2 Préparer une sortie scolaire avec nuitées Le projet pédagogique «L'école est le lieu d'acquisition

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts»

«Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» «Le parcours artistique et culturel de l'enfant à l'école en lien avec l'histoire des arts» Objectifs généraux : - favoriser les liens entre la connaissance et la sensibilité - développer le dialogue entre

Plus en détail

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Annexe II b Définition des épreuves Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Cette épreuve valide tout ou partie des compétences

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP.1 : Épreuve d étude d un projet de construction Unité UP 1 Coefficient : 4 1 - Contenu de l épreuve Cette épreuve recouvre tout ou partie des compétences

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE DANS LES PORTFOLIOS EUROPEENS DES LANGUES Francis Goullier Portfolio européen des langues Maquettes et ressources 1 Comment prendre

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION À L INTENTION DES PARENTS DOCUMENT À CONSERVER TROISIÈME SECONDAIRE Les informations contenues dans ce document vous aideront à comprendre les résultats du bulletin

Plus en détail

FICHE ACTION N 7 [2009-2010]

FICHE ACTION N 7 [2009-2010] FICHE ACTION N 7 [2009-2010] Intitulé: conseil d élèves Niveau(x) ou cycle(s): tous Nombre d enseignants concernés : 3 la directrice, parents élus, représentant de l IEN, représentant de la mairie Nombre

Plus en détail

Planifier un enseignement de la lecture, et de la compréhension:

Planifier un enseignement de la lecture, et de la compréhension: Planifier un enseignement de la lecture, et de la compréhension: Références : Goigoux Comprendre (Dictionnaire Le Robert) Latin class. comprehendere, «saisir» Latin pop. comprendere, «prendre ensemble».

Plus en détail

Supervision, coaching ou APP? 1 Les pratiques d accompagnement formateur se multiplient

Supervision, coaching ou APP? 1 Les pratiques d accompagnement formateur se multiplient Supervision, coaching ou APP? 1 Les pratiques d accompagnement formateur se multiplient Marc Thiébaud Dans de nombreux champs d activités professionnelles, on observe un développement important de pratiques

Plus en détail

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle

RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - 1 er cycle RÉSULTAT DISCIPLINAIRE RÈGLE DE RÉUSSITE DISCIPLINAIRE Programme de formation de l école québécoise Secondaire - er cycle Direction générale de la formation des jeunes Octobre 006 Introduction Dans le

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire Français éduscol Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre des

Plus en détail

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE?

1 Objectifs généraux du travail avec la vidéo. A quoi sert le travail sur des documents vidéo en classe de FLE? Module sur l utilisation de la vidéo en classe de français langue étrangère JEAN-MICHEL DUCROT Coordinateur de programmes pédagogiques à Alep-Syrie. Responsable du Centre de Documentation Pédagogique d'alep,

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs

FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010. Objectifs FICHE 1 BILAN DU PROJET D ÉCOLE 2007-2010 AES PÉDAGOGIQUES TRAVAIL EN ÉQUIPE Constats de départ en 2007 Nécessité de développer les compétences de : *mise en pratique des règles de vie commune (élaboration

Plus en détail

Fiche : lectures obligatoires

Fiche : lectures obligatoires Fiche : lectures obligatoires Les lectures obligatoires pour le cours de français peuvent devenir un vrai calvaire pour les enfants qui ont des troubles d apprentissage. Et ce pour plusieurs raisons :

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques.

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. En noir : des pistes. En bleu : des composantes pour ces pistes. En vert : des exemples. En général : Créer un climat de

Plus en détail

Un rallye lecture ou mathématique en maternelle. Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013

Un rallye lecture ou mathématique en maternelle. Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013 Un rallye lecture ou mathématique en maternelle Formation-Animation Lille2 Annoeullin 2012-2013 1. DEFI-LECTURE? ou RALLYE-LECTURE? Rallye vient de «to rally», rassembler. On parle de défi-lecture quand

Plus en détail

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca I- Découverte. Objectif : Créer un horizon d attente. 2 entrées sont proposées au choix : 1) Support : «Bizarre, mais vrai.» : découverte d

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

Ce que l équipe pédagogique a fait :

Ce que l équipe pédagogique a fait : Intitulé : Art postal et jardins du monde Ecole : Maternelle de Saint-Léon Classe : Nathalie TEODORESCO Niveau : PS et MS Ville : 31560 Saint Léon Si vous voulez faire partie du projet thalie.teo@laposte.net

Plus en détail

Idées en TIC. Conception: Jean Nadeau Adaptation: Sylvie Francoeur

Idées en TIC. Conception: Jean Nadeau Adaptation: Sylvie Francoeur Idées en TIC Conception: Jean Nadeau Adaptation: Sylvie Francoeur Stratégies gagnantes Plus souvent, moins longtemps; plus de construction et de création par l intégration; des liens, des liens, encore

Plus en détail

Livret personnel de compétences

Livret personnel de compétences Livret personnel de compétences Grilles de références pour l évaluation et la validation des compétences du socle commun au palier 2 Janvier 2011 MENJVA/DGESCO eduscol.education.fr/soclecommun LES GRILLES

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX EDUCATEURS DE JEUNES ENFANTS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D EDUCATEUR DE JEUNES ENFANTS 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! #

! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!! #! # ,!! #! #! % & () + ! # % & ( ))))))))))))))))))))))))))))) +,!!#!#!!!. %&%& ( )! +, %. / 0 12 12 %& # ( &!(!& (! & (!(! ( ) +,!. + )(, & (!(! /0.!# 1! # %& # %& ( & ) # % #!#!!!! & & & /0.!# 1! # %& (

Plus en détail

Projet de programme pour le cycle 3

Projet de programme pour le cycle 3 Projet de programme pour le cycle 3 9 avril 2015 Mise à jour du 15 avril Avant-propos La commande ministérielle Par une lettre au Président du Conseil supérieur des programmes datée du 4 décembre 2013,

Plus en détail

Compétences spécifiques pour assurer une compréhension efficace : (extrait de Lector et Lectrix, R Goigoux, S Cèbe, éditions RETZ)

Compétences spécifiques pour assurer une compréhension efficace : (extrait de Lector et Lectrix, R Goigoux, S Cèbe, éditions RETZ) Compétences spécifiques pour assurer une compréhension efficace : (extrait de Lector et Lectrix, R Goigoux, S Cèbe, éditions RETZ) Compétences de décodage (automatisation procédures identification des

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture.

Intention pédagogique : Développer les stratégies cognitives et métacognitives des élèves en lecture. SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION Titre : Club de lecture à l écran Contexte : Les classes ciblées vivront une aventure virtuelle à l aide du Club de lecture à l écran de la Commission scolaire

Plus en détail

A2 Certaines informations ont été comprises mais le relevé est incomplet, conduisant à une compréhension encore lacunaire ou partielle.

A2 Certaines informations ont été comprises mais le relevé est incomplet, conduisant à une compréhension encore lacunaire ou partielle. Annexe Fiche d évaluation et de notation pour la compréhension de l oral (LV1) Situer la prestation du candidat à l un des cinq degrés de réussite et attribuer à cette prestation le nombre de points indiqué

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

LA SEMAINE DU KAMISHIBAÏ

LA SEMAINE DU KAMISHIBAÏ Réseau de Réussite Scolaire BOURBON LA SEMAINE DU KAMISHIBAÏ Du lundi 11 au samedi 16 Juin 2012 «Petit théâtre d'images d'origine japonaise, le kamishibaï est un outil pédagogique d'une grand richesse

Plus en détail

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie D LE DREAU CPD Langues Vivantes AVRIL 2015 Les objectifs définis par les programmes

Plus en détail

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire

Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire Le travail de groupe dans lʼenseignement de lʼhistoire 1. Ce que disent les plans d études vaudois Dans la partie consacrée aux finalités de l école vaudoise, le Plan d Etudes Vaudois (PEV) note à propos

Plus en détail

L accueil de classe en bibliothèque

L accueil de classe en bibliothèque L accueil de classe en bibliothèque La bibliothèque a une mission de promotion de la lecture et du livre auprès des enfants. Elle invite l enfant au plaisir de lire et de découvrir le monde de façon complémentaire

Plus en détail

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Si l esprit qui dit non sait pourquoi il dit non, il a déjà les moyens de définir son prochain oui.» Pierre Gréco Implications pédagogiques

Plus en détail

Monsieur le banquier instit90 jeu de cartes

Monsieur le banquier instit90 jeu de cartes Monsieur le banquier jeu de cartes Avertissement : Je ne souhaite pas retrouver mes fiches sur des sites commerciaux ou sur des sites de collègues cherchant un financement de leur activité. Le site s est

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.»

«De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain.» Fiche action n 2 DOSSIER DE CANDIDATURE «Mobiliser les compétences dans des situations diversifiées et motivantes» Avant-propos Le projet «De l initiative à l autonomie : des compétences pour demain» a

Plus en détail

Activités pédagogiques complémentaires. Aide à l organisation

Activités pédagogiques complémentaires. Aide à l organisation juin-13 Activité pédagogique complémentaire APC, Aide à l organisation Les activités pédagogiques complémentaires (APC) seront organisées dans toutes les écoles. Elles se substituent à l'aide personnalisée,

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015

Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Domaine : Le management CATALOGUE DE FORMATION 2011-2015 Sous -domaine : Le management stratégique Sous-domaine : Le management Management : concept, définitions et outils -Connaitre les principes, les

Plus en détail

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français

Correspondance entre L1 32 Production de l écrit (PER) pour le degré secondaire et les manuels de français Atelier du langage et Livre unique Français 3 Direction de l'instruction publique du canton de Berne Août 2013 COMEO Commission des moyens d enseignement et du plan d études du canton de Berne Correspondance entre (PER) pour le degré secondaire

Plus en détail

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011

PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 1 PROJET DE L ECOLE ELEMENTAIRE LANGEVIN WALLON 2008 / 2011 Les orientations de ce projet d école s inscrivent totalement dans le socle commun des connaissances et des compétences défini par le Ministère

Plus en détail

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle

Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Développer la maîtrise du langage à l école maternelle Agnès FLORIN Université de Nantes, Centre de Recherche en Education de Nantes (CREN EA2661) DDEC 56, 3 octobre 2012 Introduction Le langage ne commence

Plus en détail

Cycle 3 Champ lexical Poésie

Cycle 3 Champ lexical Poésie de Séance 1 Entrée par poésie : Séance: découverte du texte Poème de Georges Pérec, Déménager Présentation sur papier. Lecture silencieuse et recherche individuelle : 10mn Mise en commun : 10 mn Recherche

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Actu Formation - VAE

Actu Formation - VAE Réforme du diplôme d état d éducateur de Jeunes Enfants (DEEJE) Référentiels Arrêté du 16/11/2005, JO du 25/11/05 Pour rappel le DEEJE réformé par le décret du 3 novembre 2005 est dorénavant considéré

Plus en détail

Produire des écrits à l école maternelle

Produire des écrits à l école maternelle Produire des écrits à l école maternelle 1 Compétences attendues en fin d école maternelle (pour activer le lien, appuyer sur la touche Ctrl en même temps q un clic gauche avec la souris) 2 Programmations

Plus en détail

La Chronique des matières premières

La Chronique des matières premières La Chronique des matières premières Céréales, minerais ou pétrole, les ressources naturelles sont au cœur de l économie. Chaque jour de la semaine, Dominique Baillard informe du cours des matières premières

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

Lutter contre le décrochage à l école

Lutter contre le décrochage à l école FEDERATION NATIONALE DES ASSOCIATIONS DE REEDUCATEURS DE L EDUCATION NATIONALE Concertation pour la refondation de l école : la réussite de tous Lutter contre le décrochage à l école La relation qu entretient

Plus en détail

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt»

Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» Synthè sè dè l animation «Pènsèr lès atèlièrs autrèmènt» année scolaire 2011 2012 Animation Pédagogique du 11 janvier 2012 partie 2 Les axes de travail Réflexion autour des diverses organisations possibles

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

Circonscription de. Valence d Agen

Circonscription de. Valence d Agen Circonscription de Valence d Agen Pourquoi ce guide? Depuis des décennies, le sujet des devoirs à la maison est discuté dans et hors de l école. Nous avons souhaité faire le point sur ce sujet afin de

Plus en détail

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL

EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL EDUCATEUR SPECIALISE ANNEXE 1 : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention,

Plus en détail